Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 557

  • Florian Philippot en visite à la maison natale du général de Gaulle


    Florian Philippot (FN) à la maison natale du... par lavoixdunord

     NdB: Pas d'accord avec cette visite en forme d'hommage à un traître et un criminel.  

  • Geneviève Fioraso aurait inventé sa maîtrise d'économie: un nouveau scandale pour le gouverment ?

    http://www.fdesouche.com/565287-genevieve-fioraso-aurait-invente-sa-maitrise-deconomie

    PNZYIuy.jpg

     

  • En France, l’islam radical continue à se développer dans les mosquées

    salaf.jpg

     

     

    20/02/2015 – FRANCE (NOVOpress via Le Figaro)
    Les salafistes, adeptes d’un islam rigoriste, multiplient les offensives pour déstabiliser les salles de prière modérées en France. Selon un dernier bilan du ministère de l’Intérieur, 89 lieux de culte sont déjà sous influence et 41 font l’objet d’entrisme.

    Le spectre d’une véritable contagion radicale plane sur les mosquées de France. Aiguillonnés par une profonde abhorration de l’islam institutionnel volontiers qualifié comme la «religion des judéo-croisés» et vomissant les imams des mosquées qu’ils désignent comme des traîtres et des «impies» dès lors qu’ils prônent une pratique modérée de l’islam, des groupes salafistes ont lancé une vaste offensive souterraine pour tenter d’étendre leur emprise sur les lieux de culte les plus fragiles.

    (…)

    Même si les salafistes se déclarent hostiles au djihad, les lieux de culte qu’ils noyautent représentent de véritables viviers, pour ne pas dire des «couveuses» pour les futurs combattants volontaires vers les zones de combat. «En effet, ils y prônent un retrait du monde et une rupture quasi totale avec les non-musulmans afin de se consacrer à la religion, rappelle un expert du bureau des cultes du ministère de l’Intérieur dans un compte rendu porté à la connaissance du Figaro. Cette vision exclusive considère toute soumission aux lois de la République, dans le cadre d’une convocation au commissariat ou au tribunal, comme illicite car revenant à cautionner un ordre impie.» Par ailleurs, son discours, qualifié de même source comme «victimaire et complotiste sur les événements touchant les musulmans en France et dans le monde», fait mouche auprès des esprits les plus faibles et des jeunes de banlieue en perte de repères.

    Capture.PNG mosquee.PNG

     

  • Italie : la Ligue du Nord dénonce le Grand Remplacement

    Lega-Nord-Logo-partie.jpg

     

     Partager sur Facebook Tweeter

     

    21/02/2015 – MILAN (NOVOpress) – « Il faut faire attention car, parmi les centaines de milliers de personnes qui arrivent et qui débarquent, il est facile que s’infiltre quelqu’un qui vient pour se faire sauter. Mais, même si ce n’était pas le cas, l’immigration est une bombe sociale car ce qui est en cours est un changement de peuple ». Et « cette tentative de changement de peuple qui est en cours, nous la combattrons par tous les moyens possibles ». Voilà ce qu’a déclaré Matteo Salvini, secrétaire de la Ligue du Nord, dans un entretien exclusif, jeudi 19 février, avec le quotidien en ligne Il Primato Nazionale (proche de Casapound), en réponse à une question sur le Grand Remplacement (Grande Sostituzione) [vidéo de l'entretien en fin de notre article].

    Une semaine plus tôt, Matteo Salvini avait commenté sur sa page facebook les derniers chiffres désastreux de la natalité italienne : « En 2014 seulement 509.000 enfants sont nés en Italie, le chiffre le plus bas depuis 150 ans. Une société qui ne fait plus d’enfants est une société qui risque de mourir. […] À moins que certains pensent à nous remplacer par des milliers d’immigrés. Moi, je ne me rends pas et je combats ? Et vous ? »

     

    Dans un intéressant article, Adriano Scianca, responsable pour la culture à Casapound, avait alors reconnu en arrière-plan de ces propos « la thèse du Grand Remplacement », c’est-à-dire celle « qui interprète l’immigration de masse comme un phénomène qui va plus ou moins délibérément remplacer un peuple par un autre », et dont la formulation revient en France à Renaud Camus, « personnage original et à sa manière génial ». En Italie, avait souligné Adriano Scianca, pour partie en raison d’une immigration beaucoup plus tardive que de l’autre côté des Alpes, « le concept est encore nouveau », mais Matteo Salvini l’a employé de manière répétée ces derniers mois.
    « La gauche, au niveau mondial, a planifié une invasion, un changement de peuple. Moi je ne me rends pas, moi je ne suis pas d’accord », a ainsi twitté Matteo Salvini en novembre 2014. Peu après, au commencement de décembre, il a déclaré sur Rai Radio 1, à l’émission Radio Anch’io : « L’introduction du droit du sol en Italie, je ne l’accepte pas : c’est un changement de peuple, une immigration programmée ». Et encore, quelques jours après, sur les réseaux sociaux : « 82.000 Italiens, l’an dernier, sont partis à l’étranger pour travailler, un record. Dans le même temps, ont débarqué presque 150.000 immigrés sans travail. Une tentative de changement de peuple est en cours, mais moi je ne me résigne pas ».

    Adriano Scianca note que ces références insistantes de Matteo Salvini au Grand Remplacement datent « surtout d’après l’intensification des contacts entre le Front National et la Lega Nord ». Affirmant que « le concept est monnaie courante au Front National », il cite un « entretien récent de Jean-Marie Le Pen au quotidien italien Libero, où, interrogé explicitement sur la question, il a répété : “Je le disais bien avant M. Camus. Je le dis depuis 40 ans, en criant dans le désert” ». Des figures du Front National comme Bruno Gollnisch, Julien Rochedy, Philippe Martel ou Fabien Engelmann « ont manifesté leur adhésion en substance » à cette thèse.

    Adriano Scianca ne semble pas connaître les voix discordantes qui se sont récemment fait entendre au Front National, de Gaëtan Dussausaye, nouveau président du FNJ (« Le “grand remplacement” relève davantage d’un fantasme racialiste que d’une réalité ») à Marine Le Pen elle-même (« Le concept de grand remplacement suppose un plan établi. Je ne participe pas de cette vision complotiste »), en passant par Florian Philippot (« Certains y verront une conception racialiste que nous ne partageons pas »). Le visage du FN que l’on connaît et que l’on admire en Italie n’est pas celui-là.

    Le phénomène européen du Grand Remplacement, d’abord vécu, constaté et formulé en France, devient d’une telle évidence en Italie aussi, Mare nostrum et « Triton » aidant, que l’allié italien du Front National le met désormais au centre de son discours. Si vraiment, au même moment, le Front National choisissait de ne plus en parler, ce ne serait pas seulement paradoxal : ce serait à désespérer.

    Flavien Blanchon

  • De l’intégrité des collabos

    Capture.PNG JMLP.PNG

    Pierre Estoup, qui a condamné Jean-Marie Le Pen pour le "détail", mis en examen pour escroquerie en bande organisée

    Alors que la cour d’appel de Paris annulait le 17 février l’arbitrage qui avait accordé 403 millions d’euros à Bernard Tapie en 2008, on apprenait la mise en examen pour « escroquerie en bande organisée » d’un des membres du tribunal arbitral, Pierre Estoup, pour ses liens avec Bernard Tapie et son avocat Maurice Lantourne.

    Une information qui n’a pas échappé à Jean-Marie Le Pen, pour qui Estoup est une vieille connaissance. Et pour cause, le magistrat en retraite l’avait condamné dans l’affaire du « détail », lorsqu’il était juge.

      

    En effet, le 18 mars 1991, alors qu’il était président de la cour d’appel de Versailles, où ses collègues magistrats l’avaient surnommé « le président minute » pour ses décisions expéditives, Pierre Estoup avait condamné Jean-Marie Le Pen à verser la somme délirante de 1,2 million de francs de dommages et intérêts (plus de 183 000 euros !) dans l’affaire dite du « détail » pour ses propos tenus au Grand Jury RTL le 13 septembre 1987. Lors de cette interview menée par Yvan Levaï, le président du Front national avait déclaré :

    « Je suis passionné par l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Je me pose un certain nombre de questions […] Je ne dis pas que les chambres à gaz n’ont pas existé. Je n’ai pas pu moi-même en voir. Je n’ai pas étudié spécialement la question. Mais je crois que c’est un point de détail de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. » (voir la vidéo ci-dessous)

    Pour avoir usé de sa liberté d’expression, le Menhir avait dû payer 100 000 francs à chacune des neuf associations parties civiles : la LICRA, l’Associations de déportés, internés et familles de disparus (UNADIF), la Fédération nationale des déportés et internés de la Résistance (FNDIR), l’Amicale des anciens déportés juifs de France (AADJF), l’Amicale des déportés de Blechhammer-Auchwitz III, l’Amicale des anciens déportés de Bruna Monowitz-Auchwitz III, l’Association pour la fondation de la mémoire d‘Auschwitz, l’Association des fils et filles de déportés juifs de France, l’Union des tziganes et voyageurs de France…

     

    E&R

  • Le diplôme imaginaire de Geneviève Fioraso (PS)

    fioraso-3103483-jpg_2730986_652x284.jpg

     

    Selon le site d'investigation Mediapart, la secrétaire d'État "s'est inventé une maîtrise d'économie qu'elle n'a en réalité jamais obtenue".

            

    6Medias

    Non, Geneviève Fioraso n'a pas obtenu de maîtrise d'économie. L'information révélée par Mediapart détonne avec les nombreux portraits qui lui sont consacrés sur la Toile. Les biographies de Wikipédia ou encore de Who's Who font pourtant mention de deux diplômes : une maîtrise en anglais et une autre en économie. En réalité, la secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur n'a jamais suivi aucun cursus dans cette dernière discipline, rapporte le site d'informations, après avoir contacté les universités concernées.

    L'information a d'ailleurs été confirmée par le cabinet de Geneviève Fioraso, qui accuse les biographes. L'entourage de la ministre a reconnu qu'elle "n'a pas de maîtrise d'économie. C'est une erreur du Who's Who que nous allons faire corriger", rapporte LExpress.

    "Autre chose à faire"

    Reste que, toujours selon Mediapart, Geneviève Fioraso n'a jamais essayé de démentir l'existence de ce diplôme. Mieux, dans un premier temps, son cabinet avait bel et bien affirmé au site que "Geneviève Fioraso a évidemment ses deux maîtrises". Une bourde puisque sur le site du gouvernement, sa biographie est correcte et ne lui attribue pas ledit diplôme. Selon les conseillers de Geneviève Fioraso, la ministre a "autre chose à faire que de lire sa notice du Who's Who".

    Après la publication de l'article, Geneviève Fioraso a tenu à réagir. La ministre se dit "scandalisée par les accusations qui lui sont faites" et donne sa version des faits. Contactée par le site d'informations, Geneviève Fioraso a répondu "qu'elle possédait en effet une maîtrise d'anglais option économie. Elle a constaté, à cette occasion, que cela s'était traduit par erreur dans certaines publications comme deux maitrises distinctes", rapporte Le Dauphiné Libéré.

    LE POINT

     

     

  • Dijon : Mohammed, possesseur de clichés pédopornographiques : « Je pensais être dans un pays libre »

     

    14/12

    Mohammed est absent. Sans doute retourné en Algérie où il a la garde de ses deux enfants et de ses jeunes neveux et nièces. Personne ne le sait vraiment. Cette audience le concerne pourtant fortement. Personne. Pas d’ami. Pas d’avocat. La salle est désespérément vide ce vendredi après-midi. La présidente Cellier égrène malgré tout la désagréable prévention reprochée à cet homme de 54 ans. Sordide et immonde.

    A l’appui, pour enfoncer le clou dans la mocheté, des clichés photographiques ignobles. Inimaginables et répugnants pour des personnes non averties. Car, en octobre dernier, lors de sa dernière incursion en France, Mohammed est trouvé porteur d’un sac contenant des clés USB. Décortiqués, les fichiers parlent d’eux-même aux enquêteurs. En garde à vue, il reconnaît qu’ils sont bien à lui mais parle simplement de stimuli sexuels, d’erreur de téléchargements, d’ignorance des lois françaises. « Je ne savais pas que c’était interdit. Je pensais être quand même dans un pays libre. »

    La présidente passe rapidement la parole au procureur Chemin. « Une banalisation extrême d’un discours invariablement identique. Toujours la même perversion pour ces prédateurs. Une pédopornographie violente, traumatisante et sans limite. Et au bout de ce réseau : des petits enfants. Très petits même dans cette affaire. Ce type est réellement dangereux comme le souligne l’expertise psychiatrique. »

    Le tribunal, après un court délibéré le condamnera par défaut à 6 mois de prison avec sursis.

    bienpublic.com

    Merci à Who is Who

    FDS

  • Copenhague: affluence record à l'enterrement du tireur abattu

    http://www.fdesouche.com/563529-tuerie-de-copenhague-des-fleurs-deposees-la-ou-le-terroriste-ete-abattu

    3 VIDEOS

     

    mdT2K33.jpg

     

  • Vivre ensemble - Cannes : un « déséquilibré » d’origine sénégalaise lynche une boulangère

    7YnugRA.jpg

                  

    0h02

     

    Une boulangère du boulevard de la République à Cannes, a été victime d’une agression d’une rare violence ce vendredi à midi.

    « Il m’a insultée, balancée par terre, donné un coup de pied au visage et arraché une poignée de cheveux qu’il a mise dans sa poche. Il aurait pu me tuer… » Dominica Scarcella est choquée. La patronne de la boulangerie « L’épi d’or », boulevard de la République, a été victime d’une aggression d’une rare violence ce vendredi.

    Tout a commencé le matin quand un individu d’origine sénégalaise lui demande du pain sans pouvoir le payer. Il repart mais revient une heure plus tard, totalement déchaîné. Lui balance un billet de 50 euros au visage. Arrache la caisse qu’il fracasse par terre sous le regard terrifié des employés et des clients. Défonce une vitrine. Pousse violemment la malheureuse boulangère qui chute, la frappe à coup de pied et lui arrache une poignée de cheveux. [...]

    Source

    FDS

  • VIDEO - Interview intégrale de Mahmoud Ahmadinejad en 2007

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/L-interview-de-Mahmoud-Ahmadinejad-cachee-aux-Francais-31209.html 

    Interview de Mahmoud Ahmadinejad, président de la République islamique d’Iran, le 22 mars 2007, par David Pujadas et Thierry Thuillier, dont un extrait avait été diffusé à l’époque sur France 2 

    A voir jusqu'à la fin

     

  • VIDEO - Acte raciste: Hollande a appelé Souleymane, agressé par des supporters de Chelsea

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/acte-raciste-francois-hollande-a-appele-souleymane-20-02-2015-4549293.php


    Souleymane, agressé par des supporteurs de... par leparisien

  • La "diversité" à l'oeuvre: agressions en série dans les transports en commun

    http://fr.novopress.info/182722/diversite-loeuvre-agressions-en-serie-les-transports-en-commun/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+novopressfrance+%28%3A%3A+Novopress.info+%7C+Agence+de+presse+ind%C3%A9pendante%29

    rer-b.jpg

    B-MVpVcIgAAIwYx.jpg

  • Nouvelles menaces de l’EI. Submerger l’Italie de clandestins (Présent 8299)

    Present-chard1.jpg

     

     

    20/02/2015- PARIS (NOVOpress)
    Orchestrer le déferlement de plus de 500 000 clandestins sur les côtes italiennes : telle est la nouvelle menace proférée par l’EI à l’encontre de Rome, au moment où celle-ci parle d’une éventuelle intervention en Libye. Un véritable tsunami humain auquel doit d’urgence se préparer une Europe qui, par laxisme et par angélisme, a depuis des années été incapable de répondre à la multiplication des « Camp des Saints ».

    Nouvelles menaces de l’EI. Submerger l’Italie de clandestins (Présent 8299)

    C’est le quotidien Il Messagero qui, citant des conversations téléphoniques interceptées par la police italienne, a révélé cette semaine que « les djihadistes émettent l’hypothèse d’envoyer à la dérive direction l’Italie, des centaines de barques remplies de migrants, dès le moment où notre pays évoquerait une intervention armée en Libye ». Une réponse en effet au ministre italien des Affaires étrangères, Paolo Gentiloni, et à celui de la Défense, Roberta Pinotti, qui affirmaient respectivement lundi qu’il n’y a « pas une minute à perdre » en Libye et que le pays est prêt à mobiliser 5 000 soldats pour lutter contre l’EI.

    Et Il Messagero ajoutait que « l’objectif serait de créer un nouveau drame (décès en mer, port bloqué) provoquant un impact dévastateur sur l’opinion publique ».

    Rompre avec l’angélisme

     

    C’est que les djihadistes suivent de près tout ce qui se fait, se dit et s’écrit en Europe. Ils ont parfaitement entendu le ministre italien de l’Intérieur expliquer que « si les milices du Califat avancent plus vite que les décisions de la communauté internationale, nous avons le risque d’un exode sans précédent ». Ils ont vu, depuis des années, comment l’Europe a été impuissante face au déferlement de clandestins sur ses côtes. Son incapacité à repousser, militairement s’il le fallait, ces bateaux remplis de migrants. Par lâcheté et par excès de « bons sentiments ». Or, comme l’écrivait Clausewitz, « dans un état aussi dangereux que la guerre, les pires erreurs sont celles que nourrissent les bons sentiments ».

    Au fond, dans cette guerre que nous a déclarée l’EI, la question est aujourd’hui de savoir jusqu’où l’Occident est prêt à aller pour assurer sa survie ?

    Franck Delétraz

  • Bloc Identitaire Lyon : la France est entrée dans une phase de djihadisme de moyenne intensité

    EIIL-copie-decran-dune-video-sur-internet-2.jpg

     

     

    10/02/2015 – LYON (NOVOpress)
    Malgré les déclarations mensongères du gouvernement de Manuel Valls sur la sécurité en France, la situation ne cesse de se dégrader. Un chiffre donné par la chaine d’information LCI montre l’ampleur de ce phénomène : 200 incidents ont été recensés depuis les attentats du 7 et 9 janvier autour des lieux sensibles. Selon le général Charpentier, il y a eu « des agressions armées avec arme de guerre d’hommes cagoulés la nuit » !

    A Nice, à Villeurbanne, à la Seyne-sur-Mer,… et dans la banlieue parisienne, plusieurs militaires ont été menacés et attaqués par des individus faisant clairement référence aux frères Kouachi et Amédy Coulibaly.

    Après les attaques meurtrières de Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes à Paris, la société française est entrée dans une phase de djihadisme de moyenne intensité (attaque quasi-quotidienne à l’arme blanche) qui débouchera si les mesures préconisées par le Bloc Identitaire ne sont pas appliquées (déchéance de la nationalité et remigration), sur des situations comparables à la Bosnie, au Kosovo, à la Libye, à la Syrie ou à l’Irak.

    L’heure n’est plus à l’indignation et aux tergiversations, mais à l’action !

    Bloc Identitaire Lyon
    https://www.facebook.com/blocidentitaire.lyon
    https://twitter.com/BI_Lyon

  • Procès Bettencourt: peine maximale requise contre Banier, relaxe attendue pour Woerth

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/02/20/97001-20150220FILWWW00248-proces-bettencourt-peine-maximale-requise-pour-banier-relaxe-attendue-pour-woerth.php?a1=DOL-58290&a3=77-4348534&a4=DOL-58290-77-4348534#xtor=EPR-31-[proces-bettencourt-peine-maximale-requise-pour-banier-relaxe-attendue-pour-woerth]-20150220-[plus_d_info]

  • Arnaud Montebourg victime d'un miroir

    274690.jpg

    Arnaud Montebourg a été hospitalisé à l'hôpital Bellevue de Manhattan à New York. D'après les informations de Paris Match, l'ancien ministre petit-déjeunait dans un restaurant de Soho, le Balthazar, lorsqu'un miroir géant s'est effondré sur plusieurs clients de l'établissement. Sa compagne, l'ancienne ministre de la Culture Aurélie Filipetti, se tenait à ses côtés lorsque l'accident est survenu. Arnaud Montebourg s'est vu poser une minerve avant d'être transporté à l'hôpital.

    Selon le New York Post, qui précise qu'Arnaud Montebourg a quitté le Balthazar sur une civière, son pronostic vital n'est pas engagé. 

    D'après le Figaro, l'ancien ministre de l'Economie donne des cours à l'université de Princeton, New York, depuis le 16 février. Mercredi, Aurélie Filipetti y avait donné une conférence à laquelle Arnaud Montebourg avait assisté. Lui-même devrait être en mesure d'assurer son cours prévu lundi, précise Paris Match. (6Medias)