Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/06/2014

Irak : après Mossoul, c’est au tour de Tikrit de tomber entre les mains des jihadistes


Irak : les djihadistes de l'EIIL contrôlent... par euronews-frarton25971-52d53.jpg

Les combattants de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL), après s’être emparés mardi de Mossoul, la deuxième ville du pays et de toute la province de Ninive, poursuivent leur avancée vers Bagdad.

Des combats très durs ont opposé l’armée irakienne aux combattants islamistes dans la ville de Tikrit, à 160 km au nord de Bagdad : la ville est tombée entre les mains de l’EIIL, qui lorgne désormais sur Samarra, à 110 km de la capitale, où des accrochages ont eu lieu aujourd’hui.

De nombreuses unités militaires fidèles au pouvoir de Bagdad ont fui ou ont été capturées. Le ministre irakien des Affaires étrangères, Hochiar Zebari, a commenté :

« La chute d’une grande ville comme Mossoul et la fuite des forces de sécurité ont quelque chose de vraiment dramatique. »

Le Premier ministre irakien, Nouri al-Maliki, qui a appelé à armer la population afin de lutter contre les jihadistes, a fait cette déclaration :

« Nous savons pertinemment que les forces d’al-Qaïda et de l’EIIL n’auraient jamais pu à elles seules défaire notre armée. Alors je pose la question : comment cela s’est produit et grâce à qui ? Je connais la réponse mais mieux vaut ne pas en parler pour le moment. »

Cette offensive victorieuse a poussé sur les routes un demi-million d’irakiens, principalement vers le Kurdistan, où les autorités ont mis en place des infrastructures d’accueil provisoires.

E&R

00:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

11/06/2014

Jean-Marie Le Pen écrit à sa fille pour lui proposer la paix

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20140611.OBS0119...

20:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

L'islam, religion de guerre

 

Invité au Vatican à prier pour la paix, le représentant musulman n'a pas pu s'empêcher d'ajouter un verset prônant la guerre. Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"Bernard Antony a été le premier francophone à le remarquer et à le commenter, et il est toujours le seul au moment où j’écris. Il avait été alerté par une musulmane convertie, qui a été stupéfiée d’entendre le représentant musulman, dans les jardins du Vatican, au cours de la prière pour la paix, réciter (bien sûr en arabe) les derniers mots de la deuxième sourate : « Tu es notre Maître, accorde-nous la victoire sur les peuples infidèles. »

La deuxième sourate, la plus longue, est une sorte de résumé hétéroclite du Coran et de la charia. Elle prône bien sûr le jihad, mais surtout elle est violemment anti-juive et anti-chrétienne. C’est dans cette sourate qu’on trouve (verset 191) : « Et tuez-les où que vous les rencontriez (…) l’association est plus grave que le meurtre (…) et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. » (L’association, c’est la Trinité.)

Un écrivain égypto-allemand, Hamed Abdel-Samad, a lui aussi été stupéfié d’entendre cela, et il a écrit sur sa page Facebook : « Dans les jardins du Vatican, le clerc musulman conclut sa prière par le verset : “Qu’Allah nous aide à remporter la victoire contre les infidèles !” J’appelle ça une prière pour la paix ! »

[...] Il est inutile de se demander qui a laissé passer cet appel à la victoire contre les peuples kafir (ou koufar). Le texte des prières avait été publié en plusieurs langues, et naturellement ce verset n’y figurait pas. C’est le représentant musulman qui, au dernier moment, a ajouté ce qu’il devait ajouter pour être un bon musulman…"

Michel Janva

Le Salon Beige

NdB: Pourquoi inviter Juifs et Musulmans au Vatican? 

20:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Paris 18ème : une femme meurt écrasée sous un bus


Paris : une femme meurt écrasée par un bus par leparisien

Une femme d'une soixantaine d'années, pressée de monter dans un bus bondé devant la mairie du XVIIIe arrondissement, à , est morte écrasée par le véhicule, ce mercredi vers 10h15.

Selon nos informations, elle aurait tenté de faire arrêter le chauffeur en tapant sur la vitre, mais ce dernier ne l'aurait pas entendue.
Le chauffeur du bus 31 a alors démarré et roulé sur la victime.  Les secours sont rapidement arrivés sur place mais n'ont rien pu faire.

Le Parisien 11 06 14

20:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Trésors de l'art de vivre français au XVIIIème siècle

http://www.lemonde.fr/culture/portfolio/2014/06/07/tresor...

L'art de la beauté et de la délicatesse française

19:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

République exemplaire : le conseiller de François Hollande, Faouzi Lamdaoui, soupçonné de fraude fiscale

 11 juin 2014

 

Le conseiller présidentiel aux questions d’égalité et de diversité – autrement dit la mise en pratique de la préférence étrangère au détriment des Français – est l’objet d’une enquête pour fraude fiscale et recel d’abus de biens sociaux. Faouzi Lamdaoui devrait être bientôt entendu par les enquêteurs selon L’Express. Il est soupçonné d’avoir été le gérant de fait des sociétés Alpha Distributions – dont les dissimulations ont déjà été dénoncées – et Alpha (puis Cronoservice). Les deux sociétés ont cessé d’exister ces dernières années. Les enquêteurs ont constaté que les salaires de Faouzi Lamdaoui étaient anormalement élevés et soupçonnent que l’argent a été dissimulé au fisc.
Ce n’est pas la première fois que ce conseiller, très proche de François Hollande est mis en cause dans une affaire judiciaire. Dans une affaire de travail dissimulé, menaces et intimidations, une première plainte contre lui avait été classée sans suite. Il est visé par une seconde enquête, pour faux et usage de faux.
C’est le deuxième conseiller de François Hollande en moins deux mois à être impliqué dans une telle affaire. Le 18 avril 2014, après de multiples révélations sur ses liens avec le lobby pharmaceutique, Aquilino Morelle avait finalement démissionné.

Source JN

Contre-info.com

 

 

18:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

L’antiracisme nous impose un monde atroce… Entretien avec Renaud Camus

 

Le 10 juin 2014

Jean-Marie Le Pen s’est encore illustré ce week-end par un nouveau “bon mot” dont il nie a posteriori toute connotation antisémite. Il est de bonne foi, selon vous ?

Écoutez, je vais sans doute vous surprendre, et je sais bien que je vais là contre le flot grondant, au risque de me faire emporter par lui moi aussi, mais je ne serais pas du tout étonné qu’il soit de bonne foi, oui. Pour l’immense majorité des Français le mot fournée n’évoque pas du tout les fours crématoires, et pas même les fours, malgré l’étymologie. On songe plutôt à un regroupement pour la commodité : une fournée dans l’ordre de la Légion d’honneur, le pape a fait une fournée de cardinaux. Jean-Marie Le Pen s’exprime beaucoup, on peut difficilement lui interdire d’employer le mot fournée, qui est très courant en français dans le sens que je viens d’évoquer. Il serait antisémite en l’occurrence, parce qu’il venait juste après le nom de Patrick Bruel. Oui, mais juste avant il était question de Yannick Noah, qui n’est pas juif. Ces messieurs ne sont pas contents des succès du Front national, qu’ils s’en aillent, regroupons leur cas, ça fera une fournée — voilà ce que je comprends, et rien d’autre.

Mais peut-être suis-je influencé dans ma façon d’en juger par deux mésaventures qui me sont arrivées ces jours-ci. D’une part je suis couvert d’opprobre, à forte connotation homophobe, d’ailleurs, par un certain “bougnoulosophe”, c’est ainsi qu’il se nomme, en fait un vague sociologue belge nommé Jamal Es Samri. Je trouve toujours très ridicules ces antiracistes patentés qui, se contredisant eux-mêmes, ne parlent jamais qu’à partir de leurs origines. Et, poussé à bout, songeant à Cocteau et à ses poètes qui « chantent dans leur arbre généalogique », il m’est arrivé de demander au “bougnoulosophe” anonyme s’il lui arrivait jamais de « descendre de son arbre généalogique » — c’est-à-dire, dans mon esprit, de s’exprimer autrement qu’en tant que Marocain immigré en Belgique. Qu’est-ce que je n’avais pas dit ! Voilà qu’un researcher in international relations, Jean-Philippe Dedieu, m’apprend qu’il me dénonce à la police judiciaire ! Parler d’arbre, même généalogique, à un Africain, c’est le traiter de singe, paraît-il. Je vous jure mes grands dieux que rien n’était plus éloigné de mon esprit.

Autre exemple, encore plus vertigineux. Je mets en ligne, sur les dits réseaux sociaux, des œuvres musicales, des textes ou des tableaux que j’aime, ou que je trouve intéressants. Et je viens de me faire traiter d’antisémite parce que j’avais mis en ligne un bel autoportrait du peintre Bernard… Dufour !

Je me répète : l’antiracisme est un roi tout à fait légitime, de par ses origines, mais fou. Et à présent on ne subit plus que sa folie. Seulement on n’arrive pas à se débarrasser de lui, à cause de la légitimité de ses origines. Il nous impose un monde atroce sous prétexte qu’il est seul fondé à régner.

Pensez-vous que Marine Le Pen devrait définitivement “tuer le père” et lui demander de ne plus intervenir au nom du FN ?

Je pense que Marine Le Pen devrait renouveler son parti et l’élargir à tous ceux qui pensent que le plus grave, en France et en Europe, c’est la substitution ethnique et civilisationnelle en cours. Mais ça n’a rien à voir avec cet épisode.

NKM appelle à un changement de nom de l’UMP. Pensez-vous que ce soit prioritaire et suffisant ?

URM, Union des Remplacistes Mous, ça serait bien. Ou bien, si Nicolas Sarkozy revient, MCR, Mouvement Crypto-Remplaciste. Au cas où Alain Juppé l’emporterait, PACP, Parti des Amis du Changement de Peuple, me paraîtrait judicieux. Mais dans l’ensemble je dois avouer que le sort de l’UMP me préoccupe assez modérément…

La fin de la semaine dernière a été marquée par les commémorations du débarquement allié durant la Seconde Guerre mondiale. Bonne chose pour la France ou simple tapage médiatique ?

Pourquoi faut-il que nous ayons toujours honte de ce pays que nous aimons tant ? Pourquoi ne nous vaut-il que des humiliations ?

BOULEVARD VOLTAIRE

18:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Chroniques du mondialisme par Pierre Hillard

                      

Le mondialisme, objet d’étude du dernier ouvrage de Pierre Hillard – contributeur aussi consciencieux que talentueux de Boulevard Voltaire –, suscite autant la fascination que la répulsion. Ce spécialiste, docteur en science politique, y travaille depuis près de quinze ans.

Chroniques du mondialisme, recueil d’articles publiés sur ce site depuis sa fondation en octobre 2012, s’avère une excellente introduction à ses travaux antérieurs que sont, notamment, Minorités et régionalismes dans l’Europe fédérale des Régions (2001), ou La marche irrésistible du nouvel ordre mondial (2007). Les lecteurs pressés ou paresseux – voire, tout simplement, ses contempteurs les plus acharnés – classeront hâtivement M. Hillard parmi les conspirationnistes obsessionnels.

Cependant, tous font l’économie d’un effort intellectuel exigeant mais toujours récompensé, pour peu que l’on examine froidement et impartialement les preuves et arguments au soutien de sa thèse. Pour l’auteur, le monde est mis en coupe réglée par une oligarchie technocratique, économique, financière et politique dont l’objectif est l’instauration d’une « gouvernance » mondiale réticulaire où – conformément à l’utopie saint-simonienne – l’administration des choses se substituerait au gouvernement des hommes, réduits à des monades déracinées, transfrontières, métissées et transsexuées, dont les plus vils instincts sont flattés par la « mégamachine » – terme emprunté à l’économiste décroissant Serge Latouche – du consumérisme de masse.

Mais l’apport principal de l’ouvrage réside dans un avant-propos substantiel et inédit, aux termes duquel notre universitaire s’emploie à décrire l’incroyable « métaphysique » qui irrigue l’idéologie mondialiste. S’adossant à la tradition catholique anté-conciliaire, l’auteur, après avoir observé que « dès les débuts du christianisme, une bataille s’engage entre les agents de la synagogue et de l’Église », estime que le mondialisme est le fruit victorieux de cette confrontation multiséculaire. Et d’expliquer que « cette opposition systématique s’est traduite pour la synagogue par un contre-projet spirituel et politique » appelé le « noachisme », religion universelle qui gomme la distinction du temporel et du spirituel introduite par le christianisme et consistant à conduire l’humanité (les non-Juifs ou « Gentils ») sous la direction « d’un peuple prêtre (le peuple juif), ce dernier étant l’intermédiaire, et le seul, entre le genre humain encadré religieusement et politiquement d’un côté, et le Dieu unique de l’autre ». Ce faisant, la « répartition définie de la mission des Juifs et du rôle attribué aux Gentils à l’échelle planétaire consiste à mettre un terme définitif au message traditionnel du Christ et de son Église, ainsi qu’à renverser la politique des États s’inspirant de son enseignement ». Il en conclut alors que, selon cette doctrine et « afin de mener à bien les points défendus par la synagogue, il s’avère nécessaire de parfaire les structures politiques favorisant une gouvernance mondiale ». CQFD.

Est-il permis d’être en désaccord avec un postulat aussi décoiffant ? Et le pourrait-on, quand l’auteur avance des (cyber-)preuves matérielles pour étayer son propos ? Quoi qu’il en soit, on ne peut rester indifférent. À lire et à relire.

Aristide LEUCATE

BOULEVARD VOLTAIRE

18:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Manuel Valls traité d'imposteur à Oradour-sur-Glane - 10 06 14

Nouvelles de France

17:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le FN viendrait de constituer un groupe au Parlement européen

http://www.fdesouche.com/472687-le-fn-vient-de-constituer...

Nouveau groupe d'extrême droite au Parlement européen

Marine Le Pen serait finalement parvenue à former un groupe au Parlement européen.

En voici la composition:

IT Lega Nord (LN)* 5
NL Partij voor de Vrijheid (PVV) 4
BE Vlaams Belang (VB)** 1
FR Front National (FN)** 24
AT Freiheitliche Partei Österreichs (FPÖ)** 4
LT Partija Tvarka ir Teisingumas (TT)* 2
PL Kongres Nowej Prawicy (KNP) 4
Total 44

* membre de Mouvement pour l'Europe des Libertés et de la Démocratie (MELD)
** membres de l'Alliance Européenne pour la Liberté (AEL)

 

Rappelons que pour créer un groupe, il faut au minimum 25 élus issus d'au moins 7 États membres.

Cette création était incertaine depuis la trahison des 2 élus du Sverigedemokraterna (SD), pourtant liés au FN "mariniste" au sein de l'Alliance Européenne pour la Liberté (AEL).

01:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Libye: des immigrants se noient à côté du cargo italien venus les secourir

FDESOUCHE

01:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

A Oradour-sur-Glane, Valls dénonce le révisionnisme et vise Jean-Marie Le Pen

http://www.leparisien.fr/politique/videos-a-oradour-sur-g...

+ 2 VIDEOS

00:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

10/06/2014

Italie: plus de 2.000 immigrés débarquent dans des ports

Migrants-transf-r-s-vers-un-centre-d-immigration-apr-s-leur-d-barquement-Lampedusa-octobre-2013.jpg

Le Vif

Source: Belga
lundi 09 juin 2014 à 12h35

Plus de 2.000 immigrés sont arrivés lundi dans trois ports italiens à la suite de la vaste opération internationale effectuée ces jours-ci en Méditerranée pour secourir 25 embarcations chargées de migrants et qui étaient partis de Libye.

 

Un grand contingent d'environ 1.300 immigrés sont arrivés en début de matinée dans le port de Taranto, dans les Pouilles, à bord du navire militaire Etna, selon les médias.

Ces réfugiés, dont une centaine de femmes et une dizaine de bébés, ont été sauvés dimanche dans le cadre de l'opération de la marine militaire italienne appelée Mare Nostrum, lancée par Rome après deux naufrages tragiques en octobre dernier ayant fait plus de 400 morts. La majorité des réfugiés sont de nationalité syrienne et soudanaise.

Un second contingent de 529 immigrés est arrivé dans la matinée dans la capitale sicilienne, Palerme. Ces réfugiés, dont 120 femmes - une dizaine enceintes - et 19 enfants, se trouvaient à bord du cargo panaméen City of Sidon qui les a recueillis au cours de diverses opérations de secours en Méditerranée.
A la suite de l'arrivée de milliers de réfugiés ces derniers jours dans les ports italiens, essentiellement en Sicile, les centres d'accueil, dont celui de Palerme, n'ont plus de place, de sorte que les structures religieuses se sont mobilisées pour abriter les nouveaux arrivés.

Une fois les opérations d'identification achevées, les réfugiés seront transportés dans des paroisses et des locaux de la Caritas palermitaine.

Un troisième groupe de 211 immigrés est arrivé dans le port sicilien de Pozzallo, près de Raguse, mais eux aussi seront par la suite transférés dans un autre endroit.
Les marines italienne, maltaise et américaine ont effectué une vaste opération de sauvetage de milliers de migrants ces derniers jours.

Selon Rome, plus de 50.000 migrants ont débarqué depuis le début de l'année en Italie, autant que sur toute l'année passée. Ils ont été 2.200 à arriver à Malte, selon La Valette.

Gil Arias Fernandez, directeur adjoint de Frontex, l'agence européenne chargée de la surveillance des frontières extérieures de l'UE, a reconnu récemment que, depuis la région de Tripoli, "le mouvement va se poursuivre car plusieurs centaines de milliers de migrants sont arrivés dans le pays et veulent le quitter en raison de l'insécurité

23:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

OTAN: des milliards disparaissent dans un trou noir

Le Vif

Source: Belga
mardi 10 juin 2014 à 07h05

Les milliards d'euros dont bénéficie l'OTAN disparaissent dans un trou noir comptable, écrit mardi De Morgen sur la base d'une enquête de la Cour des comptes néerlandaise.

4000098530988.jpg

Les représentants des 28 États membres de l'OTAN, dont la Belgique, ne savent pas combien d'argent public leur pays consacre à l'Alliance et comment il est utilisé.

Les ambassadeurs de l'OTAN sont au courant de cette comptabilité opaque mais aucune solution ne semble sur le point d'aboutir, analyse la Cour des comptes. Les contrôleurs rendent désormais l'information publique pour imposer le sujet à l'ordre du jour de la prochaine réunion de l'OTAN.

"Certains rapports ne sont pas publics en raison de leur caractère confidentiel", se défend l'OTAN. "Les alliés conservent cependant un contrôle complet sur le niveau des coûts et comment l'argent est dépensé."

L'opacité de la comptabilité de l'Alliance est politiquement sensible, notamment parce que le budget des pays de l'OTAN alloué à la Défense est souvent remis en question. Il n'existe cependant pas d'informations sur le montant du budget national consacré à l'Alliance et sur l'efficacité des dépenses, ajoute De Morgen.

23:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

L'attaque du USS Liberty - 8 juin 1967

lgwalsh06.jpg

http://fr.wikipedia.org/wiki/Incident_du_USS_Liberty

(merci à Nelly)

22:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Israël et le 11 Septembre: le grand tabou

ALTERMEDIA FRANCE BELGIQUE - 10 06 14

22:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Reuven Rivlin, élu 10ème président d'Israël, vient de la droite dure

1239437.jpg

http://www.bfmtv.com/international/candidat-droite-reuven...

21:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Gollnisch: « Une tempête dans un verre d’eau »

10 juin 2014 

medias

 

Les mots ne sont pas neutres, jamais en politique. Ils peuvent être de surcroît interprétés, livrés aux exégèses subtiles, révéler aussi ce que ceux qui les prononcent entendent dissimuler avec plus ou moins de succès et/ou d’hypocrisie. Un cas d’école nous a été offert lundi 2 juin lors du passage du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve sur Europe 1 où il était interrogé par Jean-Pierre Elkabbach. 

Évoquant le terrorisme, la tuerie de Bruxelles commise par le « français »  Mehdi Nemmouche, M. Cazeneuve a prononcé la phrase suivante: «Oui, une pensée radicale se diffuse en prison et les détenus radicaux s’emploient à évangéliser d’autres détenus.» Le ministre de l’Intérieur a tellement la frousse de subir le reproche de stigmatisation,  qu’il a refusé de prononcer les termes justes, à savoir un endoctrinement mené par des prosélytes de l’islamisme radical.

 Bernard Cazeneuve préfère, par son choix sémantique, entretenir la confusion, voire laisser penser que le christianisme pourrait aussi être responsable d’ assassinats du type de ceux perpétrés par Nemmouche…Utiliser ici le terme évangéliser (selon la définition du Larousse «prêcher l’évangile à des populations non chrétiennes dans le but de les convertir au christianisme») dans le sens d’endoctrinement djihadiste est un tour de passe-passe bien affligeant, pour ne pas dire plus.

 Parfois, il n’est nul besoin de surinterpréter le vocabulaire utilisé dans le champ politique. Quand, dans les manifestations les « antifa» beuglent « Le Pen une balle, le FN une rafale »,  chacun comprend à quoi nous avons affaire.

 Quand un ex grand maître du Grand Orient assurait de la même façon que son officine sectaire menait « une guerre à mort contre le FN » nous savons aussi de quoi il retourne.

 Quand le député socialiste Malek Boutih, en octobre de l’année dernière, expliquait sur France 2, dans un débat l’opposant  à Florian Philippot, que « Même si vous (le FN, NDLR) gagnez (l’élection présidentielle), vous aurez un problème de légitimité à notre égard. On ne se laissera pas faire», l’incitation de ce cadre socialiste au trouble à l’ordre public,  à l’insurrection contestant le verdict des urnes et la souveraineté populaire,  est limpide.

 Quand en 1989 le politicien radical et futur ministre du gouvernement Rocard,  Michel Durafour, appelait à « exterminer le Front National», (exterminer : «  faire périr entièrement ou en grand nombre ; massacrer», Larousse),  le propos dans sa violence même était  aussi sans ambiguïtés.

 Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement. Jean-Marie Le Pen a  utilisé vendredi le mot «fournée» pour qualifier la clique d’  «artistes » (Bedos, Bruel, Noah) ayant promis de quitter la  France en cas de victoire du FN. Pourquoi là aussi ne pas s’attacher à la définition du terme employé ? «Fournée : ensemble de personnes soumises à un même traitement ou exécutant le même programme ». « Ensemble de personnes appelées aux mêmes fonctions, aux mêmes dignités » (Larousse).

 Patrick  Bruel, SOS racisme, l’UEJF, des personnalités de l’UMP ou du PS, les médias orientés jouant leur rôle de caisse de résonance pour faire oublier un instant les turpitudes du Système, ont vu dans ce terme de « fournée »  une connotation antisémite !!!  Nous sommes de notre côté totalement persuadés que Jean-Marie Le Pen a utilisé ce mot sans aucune malice et qu’il aurait pu utiliser aussi bien celui de « charrette ».

 Dans un communiqué, le président d’honneur du FN ne dit pas autre chose quand il écrit que « la dénonciation médiatique des prétendus dérapages de Jean-Marie Le Pen fait partie de l’arsenal de combat des ennemis du Front National. Le mot  fournée  que j’ai employé dans mon journal de bord hebdomadaire n’a évidemment aucune connotation antisémite, sauf pour des ennemis politiques ou des imbéciles».

 Le vice-président du FN Florian Philippot assure aussi qu’il lui apparaît qu’avec le mot que l’on reproche à Jean-Marie Le Pen, nous sommes « bien loin de cette connotation» antisémite, puisqu’il utilise l’expression pour désigner un groupe de personnes qui ne compte, comme juif, que Patrick Bruel. Trésorier et avocat du FN, Wallerand de Saint-Just  souligne avec la même justesse qu’il s’agit là d’« une polémique artificielle ».

 Comme l’a expliqué Marine Le Pen , «Je suis convaincue que le sens donné à ses propos relève d’une interprétation malveillante. Il n’en demeure pas moins a-t-elle ajouté que, avec la très longue expérience qui est celle de Jean-Marie Le Pen, ne pas avoir anticipé l’interprétation qui serait faite de cette formulation est une faute politique dont le Front National subit les conséquences. Si cette polémique peut avoir une retombée positive, c’est celle de me permettre de rappeler que le Front National condamne de la manière la plus ferme toute forme d’antisémitisme, de quelque nature que ce soit.»

 Il est apparemment nécessaire de le rappeler tant il est vrai que la montée en puissance du FN ne va cesser d’alimenter jusqu’en 2017 un tir de barrage de plus en plus puissant d’un Système qui a tout à perdre d’une victoire du peuple français.

  Certes les mensonges sur le Front, du type de ceux véhiculés dans le passé par des campagnes médiatiques infâmes, n’ont plus la même efficacité sur l’opinion. Mais ils peuvent encore ébranler les plus faibles, les plus indécis, les plus influençables, les moins armés de nos compatriotes devant la grosse propagande de nos adversaires. Et priver ainsi le FN de voix précieuses pouvant faire la différence.

 Pour le grand poète Lucrèce, c’est le fantôme de la peur qui engendra les dieux. Paniqués par les succès de l’opposition nationale,  les adversaires du FN créent eux de toute pièce des monstres chimériques, enfantent des dérapages qui n’existent que dans leur imagination maladive.  Il faut alimenter la boite à fantasme, les peurs, et cerise sur le gâteau, si c’est possible,  créer des tensions au sein du FN…Que nos amis soient rassurés, nous  ne tomberons pas dans ce piège grossier !

 Effectuant cette fin de semaine le pèlerinage de Chartres, il s’est trouvé un journaliste de l’Echo républicain pour retrouver Bruno Gollnisch au milieu des milliers de pèlerins et recueillir sa réaction ! « C’est une tempête dans un verre d’eau a-t-il déclaré. Le propos de Jean-Marie Le Pen  ne visait pas spécifiquement Patrick Bruel. Il visait toutes les personnes médiatiques qui voudraient quitter la France (en cas de victoire du FN, NDLR). Dans un pays décomposé, qui connaît des difficultés, on s’occupe plus de vocabulaire que d’autres choses ». Bruno a encore précisé qu’il avait  envoyé le  SMS suivant à Jean-Marie Le Pen: « solidarité contre les censeurs et les pisse-froid »! 

Questionné par l’Afp aujourd’hui,  Bruno Gollnisch a réitéré ses propos: «C’est une tempête dans un verre d’eau médiatique. C’est effarant, la glose. C’est l’école des glossateurs et des post-glossateurs. C’est effarant. Il (Jean-Marie Le Pen, NDLR) ne parle pas de Patrick Bruel, mais il traite d’une série de personnes. Ça sera pour la prochaine fournée des gens que je vais mettre en cause. J’ai été voir le Robert... Il faut faire la liste des 500 mots qu’on n’a pas le droit de prononcer ! Que n’aurait-on pas dit s’il   avait dit brochette ? Qu’il veut les embrocher ?».

Interrogé sur les personnalités qui en interne ont regretté cette formule du président d’honneur, Bruno a estimé qu’elles «ont été sensibles à l’interprétation malveillante que donnaient certains médias. On ne peut pas leur en vouloir, c’est assez naturel qu’ils s’en émeuvent. Pour Marine Le Pen, c’est inhérent à sa fonction de présidente. Elle est forcément plus sensible à l’impact médiatique que l’on prête aux propos de son père».

 «Ils vont se rencontrer, se parler, il y a des réunions régulières. On s’est vus à Bruxelles récemment, on va se revoir», a-t-il ajouté  avant d’expliquer au journaliste de l’Afp l’une des finalités de cette offensive médiatique : «C’est sûr que les négociations pour obtenir un groupe au Parlement européen vont être plus ardues.  Un certain nombre de vos confrères vont s’emparer de la déclaration et la mettre à leur sauce pour interroger ceux avec qui on veut s’allier: Quelle est votre réaction à de tels propos infâmes ?». C’est bien  la manœuvre qui se dessine en arrière plan, encore faut-il en être conscient.

21:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Israël: le pneu antisémite

Contre-info.com

20:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Cukierman sur France Info : «J’aimerais que Marine Le Pen pour une fois se désolidarise clairement de son père»

Le CRIF en action
Publié le 10 Juin 2014

 

 
 

«J’aimerais que Marine Le Pen pour une fois se désolidarise clairement de son père», a demandé, lundi 9 juin 2014 sur France Info, le Président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) Roger Cukierman sur France Info.

Pour l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), il s'agit d'un "rappel supplémentaire de la nature raciste et antisémite" du FN.

CRIF

20:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)