Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2017

Grand discours de Marine Le Pen à Nantes - 26.02.2017

22:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Pas de Journal TVL pendant le week-end

Sans doute l'avez-vous déjà  remarqué?

Ce n'est pas un oubli de ma part!

03:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

« Les États-Unis d’Amérique vont devenir plus grands, meilleurs et plus forts » – Donald Trump

 

 
 

Reprenant un sujet qui lui est cher, le président Trump a d’abord passé près d’une dizaine de minutes à attaquer les médias, « qui propagent de fausses nouvelles et inventent de fausses sources ».

Il a ensuite abordé le thème des valeurs « américaines » qu’il compte défendre, notamment « la liberté et la sécurité ».

Nous faisons partie d’un mouvement historique qui va remettre les citoyens américains au premier plan. […] Nous verrons la victoire du drapeau américain.
Donald Trump Donald Trump a ainsi rappelé ce qu’il compte faire lors de son mandat, entre autres diminuer la criminalité, mettre un terme à l’Obamacare et revoir les traités commerciaux signés par les États-Unis.

 

M. Trump a également critiqué les politiques extérieures adoptées par ses prédécesseurs. Selon lui, dans ce domaine, les désastres ont suivi les catastrophes. « Quelle est la dernière fois que nous avons gagné? Quand avons-nous gagné une guerre? États-Unis, nous allons gagner de nouveau », a-t-il lancé.

 

C’est le moment de sortir les travailleurs américains de l’aide sociale et de les remettre au travail.

Donald Trump

Pour ce faire, M. Trump a souligné qu’il veut commencer la construction des pipelines Keystone XL et Dakota Access, « qui seront construits avec de l’acier américain ».

Il dit également vouloir permettre la libre exploitation du gaz de schiste, du gaz naturel et du charbon. « Les mineurs vont retourner au travail », a-t-il assuré.

 
Le 25 février 2017 par Radio Canada

03:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Nantes: Onze policiers et gendarmes blessés en marge d'une manif anti-Le Pen

http://www.leparisien.fr/faits-divers/nantes-heurts-en-ma...

6711438_m189r-979253-01-02_1000x625.jpg  Nantes.jpg

03:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

BIRMINGHAM, 2ème ville d'Angleterre, à l'heure de la charia: reportage et photos

http://premium.lefigaro.fr/international/2017/02/24/01003...

XVMc44dabaa-f3bb-11e6-9846-871839e5cbf9.jpg  Biedmingham.jpg

02:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Lille. Solidarité autour de Lucie, une jeune femme de 22 ans agressée sexuellement par des Roms

http://www.breizh-info.com/2017/02/25/63135/lille-solidar...

VIDEO: le témoignage de Lucie

02:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Donald Trump n'asistera pas au dîner de gala...

 

Nouvel épisode dans le bras de fer entre le nouveau locataire de la Maison Blanche et la presse américaine, Donald Trump annonce ce soir sur Twitter, qu’il ne participera pas au dîner traditionnel de la presse accréditée.

 
 

 

01:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

25/02/2017

Discours CPAC : Trump «Paris n'est plus Paris» (24/02/17) - sous-titres français

NdB: Comme c'est vrai! Comme Trump dit la vérité au monde!  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Après 250 morts et 800 blessés, Hollande répond à Trump au sujet de Paris : « Ici, il n’y a pas de personnes qui prennent des armes pour tirer dans la foule »

Après 250 morts et 800 blessés, Hollande répond à Trump au sujet de Paris : « Ici, il n’y a pas de personnes qui prennent des armes pour tirer dans la foule »
 

BREIZATAO – POLITIKEREZH (25/02/2017) S’extirpant difficilement des récentes révélations (voir ici) au sujet de Théo Luhaka et de sa famille qu’il avait soutenus aveuglément, François Hollande a cru pouvoir rebondir en raillant le président américain qui venait de déclarer que « Paris n’est plus Paris » (source).

« Et je ne ferai pas de comparaison mais ici il n’y a pas de circulation d’armes, il n’y a pas de personnes qui prennent des armes pour tirer dans la foule« , a poursuivi François Hollande.

Devant l’énormité du commentaire, les réactions ont été nombreuses sur les réseaux sociaux.


En savoir plus sur http://breizatao.com/2017/02/25/apres-250-morts-et-800-blesses-hollande-repond-a-trump-au-sujet-de-paris-ici-il-ny-a-pas-de-personnes-qui-prennent-des-armes-pour-tirer-dans-la-foule/#Xy7dxx87LBTJUKtJ.99
 
 
 
 
 
 
 

21:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Effet bénéfique du Brexit : baisse de l’immigration au Royaume-Uni

Migrants-Calais-Paris.jpg brexit.jpg

    

25/02/2017 – GRANDE-BRETAGNE (NOVOpress)
C’est Valeurs Actuelles qui nous l’apprend : de septembre 2015 à septembre 2016, le solde migratoire net du Royaume Uni est tombé à 273 000, soit une chute de près de 50 000 unités par rapport à la période précédente, atteignant ainsi son plus bas niveau depuis juin 2014.

Le Premier ministre Theresa May s’est félicitée de ce résultat, tout en souhaitant « en faire davantage pour atteindre l’objectif d’un solde migratoire de seulement quelques dizaines de milliers de personnes ».

21:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

(CPAC de Washington) : Nigel Farage dit aux Conservateurs américains que 2016 n’était qu’un début !

375078hqdefault.jpg Nigell.jpg

 

1h27

 

L’ancien leader du parti souverainiste britannique Ukip Nigel Farage a été acclamé vendredi à la conférence annuelle des conservateurs américains en affirmant que les victoires du Brexit et de Donald Trump n’étaient que les prémices d’une révolution contre « les mondialistes ».

« 2016, on l’a fait!  » s’est exclamé Nigel Farage sur la scène de CPAC, peu après la venue du président américain au rassemblement, près de Washington.

« Lorsque les prochaines générations étudieront l’histoire de cette période, une année sortira du lot, et cette année sera 2016″, a déclaré le Britannique, qui fut l’un des principaux acteurs de la campagne pour le Brexit en juin dernier.

Évoquant les échéances électorales prochaines aux Pays-Bas, en France, en Allemagne et éventuellement en Italie, Nigel Farage a martelé que 2016 n’avait été que « le début d’une grande révolution globale. Elle atteindra le reste du monde occidental ».

Et même si dans ces pays des défaites étaient essuyées en 2017, « le centre de gravité de tout le débat se sera déplacé », s’est-il félicité par avance, sans citer nommément Marine Le Pen, et en dénonçant les « mondialistes », un terme qui fait également partie du vocabulaire de Donald Trump.

Le Britannique, très applaudi par plusieurs centaines de personnes, a rappelé qu’il avait soutenu Donald Trump pendant la campagne électorale américaine et plaisanté que, depuis sa victoire en novembre dernier, il se sentait « de plus en plus américain ».

Le souverainiste a félicité le milliardaire pour son premier mois au pouvoir. N’est-ce pas « surprenant », a-t-il demandé, « de voir un dirigeant appliquer le programme sur lequel il a été élu? »

RTBF et Fox News

 

 

 

03:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le projet économique de Macron fait l'unanimité contre lui

XVM02ccd266-faab-11e6-83e9-2b95c0320b9a.jpg Maceon.jpg

Par Jean-Baptiste Garat


Mis à jour le 24/02/2017 à 18h54 | Publié le 24/02/2017 à 18h42

Pour la gauche, le candidat En marche ! s'inspire de Fillon ; pour la droite, il poursuit la politique de Hollande.

De l'extrême droite à l'extrême gauche, en passant par les Républicains et le Parti socialiste, les réactions sont unanimes. Le projet économique qu'Emmanuel Macron a présenté vendredi matin est rejeté par tout le monde.

«C'est un remède d'eau tiède. Il ne fera pas 10 % de ce qu'il annonce et quand bien même il ferait ce qu'il annonce, ça ne suffirait en rien à permettre le redressement de notre économie.»

Thierry Solère

À droite, les propositions de l'ancien ministre de l'Économie sont jugées globalement insuffisantes. «De la soupe à l'eau tiède», selon une formule entendue au siège de campagne de François Fillon. Le député de Paris a d'ailleurs réservé une bonne place à Emmanuel Macron dans le discours qu'il a préparé pour son meeting de Maisons-Alfort vendredi soir. «Tout ce plan Macron, c'est à peine mieux que Hollande et c'est surtout beaucoup moins fort que le plan Fillon», juge-t-il. «C'est un remède d'eau tiède, a expliqué pour sa part Thierry Solère sur Radio Classique. Il ne fera pas 10 % de ce qu'il annonce et quand bien même il ferait ce qu'il annonce, ça ne suffirait en rien à permettre le redressement de notre économie.» «Les mesures qu'il propose sont soit inutiles soit des demi-mesures qui ne feront rien bouger tant la situation du pays est dégradée», complète Éric Woerth. «Chez Emmanuel Macron et François Bayrou, tout est faible, de la baisse des dépenses publiques à celle des prélèvements obligatoires! ajoute l'ancien ministre du Budget. Macron, c'est la poursuite du hollandisme par d'autres moyens.»

Inscrire la candidature de l'ancien secrétaire général adjoint de l'Élysée dans la continuité de celle de l'actuel président? L'argument fait également florès au Front national. Conseiller économique de Marine Le Pen, Philippe Murer juge que le candidat d'En marche! s'inscrit «dans la continuité de François Hollande». «Macron, ce sont des petits boulot ubérisés ou le chômage», ajoute-t-il. Bernard Monot, autre conseiller de la candidate, estime, lui, qu'«Emmanuel Macron peut bien annoncer ce qu'il veut, en vérité sa feuille de route lui est donnée par Bruxelles».

«Vieilles recettes»

À gauche, on n'est pas plus tendre avec la copie économique du leader d'En marche!. Mais pour les communistes comme pour les socialistes, le projet de l'ancien banquier d'affaires est avant tout comparé à celui du candidat de LR. «60 milliards d'économie, 120.000 fonctionnaires en moins, c'est du Fillon en modèle réduit!», s'est exclamé Pierre Laurent, sur LCP. Le secrétaire général du PCF juge que «les masques» sont tombés depuis l'alliance d'Emmanuel Macron avec François Bayrou, car le président du MoDem cherche «depuis quinze ans» à «créer un centre droit destiné à voter des projets libéraux avec la droite».

Au Parti socialiste, aussi, certains n'hésitent pas à rapprocher le programme du candidat d'En marche! de celui des Républicains. «Emmanuel Macron choisit les vieilles recettes de la droite: moins de fonctionnaires, moins de services publics et plus d'inégalités. Où est le progrès là-dedans?», fait mine de s'interroger l'adjoint au maire PS de Paris Bruno Julliard.

«Qui peut penser aujourd'hui que la solution pour notre pays est de faire ce qu'ont fait tous les pays qui aujourd'hui sont en récession, c'est-à-dire continuer à réduire la dépense publique ?»

Benoît Hamon

Candidat vainqueur de la primaire de la gauche, Benoît Hamon ne va pas jusque-là, même s'il explique avoir ressenti «une forme de consternation» à la lecture du projet d'Emmanuel Macron. «Qui peut penser aujourd'hui que la solution pour notre pays est de faire exactement ce qu'ont fait tous les pays qui aujourd'hui sont en récession, c'est-à-dire continuer à réduire la dépense publique?, s'est interrogé l'ancien ministre sur France 2. C'est une obsession chez celles et ceux qui à Bruxelles, depuis maintenant plusieurs années, ne pensent qu'à cela.»

Et qu'en pensent les Français? À deux mois du premier tour, les électeurs hésitent encore sur le projet économique qui leur paraît le meilleur. Selon une étude BVA pour La Tribune, Emmanuel Macron (22 %) et François Fillon (22 %) sont les candidats les plus cités pour la qualité de leurs propositions, devant Benoît Hamon (14 %), Jean-Luc Mélenchon (11 %) et Marine Le Pen (11 %).

Cet article est publié dans l'édition du Figaro du 25/02/2017. Accédez à sa version PDF en cliquant ici

00:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

24/02/2017

Affaire Fillon: une enquête judiciaire a été ouverte

Le parquet national financier a décidé de l'ouverture d'une enquête judiciaire ce vendredi 24 février. pour détournement de fonds publics, abus de biens sociaux, complicité et recel de ces délits, trafic d'influence et manquements aux obligations de déclaration à la Haute Autorité sur la transparence de la vie publique.

Le parquet national financier (PNF) a confirmé ce vendredi soir avoir ouvert une information judiciaire dans l'affaire des emplois fictifs présumés de la famille Fillon,comme nous vous le révélions. Les investigations vont être désormais confiées à trois juges d'instruction parisiens.

 

L'information judiciaire est ouverte pour «détournement de fonds publics, abus de biens sociaux, complicité et recel de ces délits, trafic d'influence et manquements aux obligations de déclaration à la Haute Autorité sur la transparence de la vie publique», a précisé le parquet dans un communiqué.

 

Les trois magistrats instructeurs ont désormais la possibilité de convoquer le candidat à l'Elysée à tout moment en vue d'une éventuelle mise en examen ou d'un placement sous le statut intermédiaire de témoin assisté. Mais le calendrier, extrêmement serré, rend peu probable une telle hypothèse avant le scrutin.

 

DOCUMENT. Le communiqué du parquet national financier (PNF)

 

  

 Dans son édition du 25 janvier, «Le Canard enchaîné» avait affirmé que Penelope Fillon avait perçu 500 000 € en tant qu'assistante parlementaire de son mari, l'hebdomadaire satirique mettant -témoignages à l'appui- en doute la réalité de ce travail. Le PNF avait ouvert une enquête préliminaire le jour même pour «détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et recel de ces délits». Avant que de nouvelles révélations du «Canard enchaîné» fassent grimper le montant des sommes concernées et impliquent deux des enfants de François Fillon.

 

 

Le candidat de la droite et du centre à la présidentielle avait, directement ou par la voix de ses avocats, plusieurs fois remis en cause la compétence du PNF et demandé qu'elle soit dessaisie de l'enquête en cours. Le 16 février, cette institution judiciaire avait annoncé ne pas envisager «en l'état» de classement sans suite de l'affaire.

 

«L'innocence des Fillon sera reconnue par des juges indépendants»

 

Mes Antonin Lévy et Pierre Cornut-Gentille, avocats de François Fillon : «Le PNF confirme, ce faisant, qu'il n'a pas pu démontrer la réalité des infractions poursuivies». Selon les deux avocats, l'innocence des époux Fillon «sera enfin reconnue» par «des juges indépendants».

Bruno Retailleau (LR) : «Le PNF n'a pas d'éléments pour une citation directe qui est sa pratique habituelle»

Le Parisien

 

23:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

JOURNAL TVL DU 24.02.17

22:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Immigration : un rapport alarmant sur les risques épidémiologiques en Europe

Maladies-tropicales.jpg

 

 

24/02/2017 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) : Un rapport publié en 2014 par la Revue Médicale Suisse, intitulé « Maladies tropicales persistantes chez les migrants », alerte sur l’incidence de l’immigration extra-européenne en matière de santé publique. C’est le site lesobservateurs.ch qui remet fort opportunément en lumière ce rapport qu’à l’époque, la presse s’était empressée d’occulter. Notons que trois des sept co-auteurs, les docteurs Géraz, Lozano Becerra et Wolff, exercent au service de médecine pénitentiaire du canton de Genève, un poste d’observation sans doute privilégié pour faire le point sur les différentes pathologies dont souffrent les migrants originaires de pays extra européens.

Qu’affirme le rapport ? Selon ses auteurs, les migrants sont particulièrement vulnérables à plusieurs maladies infectieuses persistantes, en raison d’une exposition dans leur pays d’origine et de leurs conditions de vie particulières. Le rapport met entre autres l’accent sur des maladies parasitaires persistantes souvent négligées, telles que la schistosomiase, la strongyloïdiase, ou encore la maladie de Chagas.3.

Ces maladies exotiques ne sont pas les seules à poser problème. Un peu plus de 10 % des migrants originaires d’Afrique subsaharienne et d’Asie de l’Est sont ainsi porteurs d’une hépatite B chronique. Concernant le VIH, le virus du sida, le rapport relève que les populations migrantes, principalement originaires d’Afrique subsaharienne, représentent « une proportion considérable des infections en Europe ». En cas de co-infections avec le VIH ou les hépatites B et C, note le rapport, certaines des parasitoses précédemment mentionnées induisent une morbidité plus grave. Ces aspects sont d’autant plus importants à connaître, soulignent les auteurs, que l’ensemble de ces maladies, tant virales que parasitaires, sont particulièrement fréquentes chez les migrants.

Quid les maladies bactériennes ? La tuberculose, entre autres, est surreprésentée au sein des populations migrantes,
alerte le rapport, qui précise que dans de nombreux pays d’Europe occidentale, plus de la moitié des cas de tuberculose active sont ainsi diagnostiqués chez des personnes nées à l’étranger, une proportion qui monte à 70 % en Suisse…


Les risques sanitaires ne concernent pas que l’immigration récente. 
Selon les auteurs, certaines maladies infectieuses peuvent, durant de nombreuses années, rester asymptomatiques, c’est à dire n’induire aucune pathologie avérée, avant de provoquer des complications cliniques parfois sévères. Parler d’insécurité sanitaire est donc un euphémisme : ce sont de véritables bombes épidémiologiques qui menacent l’Europe dans les prochaines années.

21:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

GENERATION IDENTITAIRE: Agressions à la Citadelle Vauban de Lille : l’insécurité doit cesser !

 

 

Dimanche 12 février à 16h, Lucie, étudiante de 22 ans, est victime d’une tentative de viol alors qu’elle effectue son jogging à la Citadelle Vauban de Lille. Son courage et sa détermination lui permettront de sortir indemne de ce guet-apens. Les agresseurs, six adolescents, sont issus de la communauté Roms dont le camp situé à quelques centaines de mètres du lieu de l’agression avait fait l’objet d’une ordonnance d’expulsion en 2015 qui n’a jamais été exécutée par la préfecture.

Face à cette montée de l’insécurité, face à l’inaction coupable des pouvoirs publics et face à cette agressivité intolérable de personnes qui n’ont rien à faire sur notre territoire, Génération Identitaire Flandre-Artois-Hainaut dénonce une banalisation de cette violence qui revêt de plus en plus souvent un caractère sexuel et dont les femmes sont particulièrement victimes.

Génération Identitaire Flandre-Artois-Hainaut exige des autorités municipales et préfectorale, d’une part, l’application de la décision de justice visant à l’expulsion du camp d’où sont issus les agresseurs ; et d’autre part, la mise en œuvre de mesures de sécurité pour la Citadelle Vauban de Lille telles que des patrouilles régulières des forces de l’ordre tant que les camps ne seront pas démantelés.

En assurant de notre soutien Lucie et toutes les autres personnes victimes de ce type de violence, nous encourageons les Français à réagir pour prendre leur destin en main et ainsi retrouver leur liberté et leur sécurité.

Communiqué officiel de Génération Identitaire

21:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

"Bayrou, c’est comme le Sida, quiconque le touche meurt” - Nicolas Sarkozy

05:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Conférence de presse de Marine Le Pen sur sa vision de la politique internationale (Direct du 23.02)

04:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Pays-Bas : un policier néerlando-marocain chargé de la protection de Geert Wilders arrêté. Le PVV suspend toute activité (MàJ)

 

18h11

23/02/2017

Le dirigeant néerlandais du Parti de la liberté, Geert Wilders, attend les résultats d’une enquête sur un policier soupçonné d’avoir communiqué des informations le concernant.

Un agent néerlando-marocain du Service surveillance et sécurité (DBB), en charge notamment du leader d’extrême droite, est suspecté d’avoir livré des informations secrètes à « un groupe criminel impliqué dans du recel et du blanchiment d’argent », a indiqué, mercredi 22 février, le NRC Handelsblad, quotidien du soir néerlandais.

Candidat aux législatives du 15 mars aux Pays-Bas, Geert Wilders a annoncé, jeudi 23 février, la suspension de ses «activités publiques». Le député d’extrême droite attend les résultats d’une enquête ouverte sur un policier accusé d’avoir transmis des informations relatives à sa sécurité.

«Une nouvelle extrêmement inquiétante, a affirmé sur Twitter le dirigeant du Parti de la liberté (PVV). Jusqu’à ce que tous les faits soient connus au sujet de l’enquête pour corruption, le PVV suspend toutes ses activités publiques.»

france24 ; Le Monde


22/02/2017

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a reçu aujourd’hui le dirigeant d’extrême droite Geert Wilders après l’arrestation d’un policier soupçonné d’avoir fourni des informations sur la sécurité de ce dernier à « un groupe criminel marocain », a rapporté aujourd’hui la presse néerlandaise.

Si je ne peux pas avoir une confiance aveugle dans (l’équipe) chargée de me protéger, (…) c’est inacceptable! », a réagi M. Wilders dans un tweet.

M. Rutte et le ministre de la Justice et de la Sécurité Stef Blok ont reçu M. Wilders après qu’un agent de sécurité a donné des informations classées secrètes sur les déplacements du dirigeant du Parti de la Liberté (PVV), selon les médias. « Je ne fais jamais de commentaire sur de telles rencontres », a seulement déclaré ensuite M. Rutte à des journalistes.

L’agent en question, dont l’identité n’a pas été révélée, faisait partie d’une équipe chargée de sécuriser les espaces publics avant des apparitions d’hommes politiques ou de membres de la famille royale, selon le quotidien De Telegraaf.

Le Figaro

03:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Nigel Farage estime que Theresa May est « folle » de n’avoir aucun respect pour Marine Le Pen

 

18h29

L’ancien numéro un de l’UKIP, Nigel Farage, a exhorté le Premier Ministre Theresa May à rencontrer la candidate à la Présidence française, Marine Le Pen, et tout du moins de lui accorder un minimum de respect.

L’impétueux « Brexiteer » a déclaré qu’il ne comprenait pas pourquoi madame May a accueilli le candidat de centre gauche Emmanuel Macron et n’offrirait pas la même hospitalité à madame Le Pen.

Mr Macron a eu une furtive entrevue avec Theresa May.

S’exprimant au micro de la station de radio LBC, Mr Farage a averti que madame Le Pen pourrait tout à fait devenir la future Présidente de la France prochainement et que le Royaume-Uni devrait pourtant avoir tiré les leçons du passé en ayant snobé Donald Trump au profit d’Hillary Clinton pendant la campagne électorale américaine.

« Madame May, si vous m’entendez, sachez qu’il n’est pas impossible du tout que Marine Le Pen gagne cette élection ».

Le député européen de 52 ans a dit  » A quel titre le Premier ministre britannique fait la promotion d’un candidat socialiste qui aspire à devenir président de la France alors que celui-ci croit fermement au projet européen ? Je ne comprends pas ».

« Pourquoi une telle attitude alors qu’elle refuse de rencontrer Marine Le Pen qui est rappelons le pour le moment, en tête des sondages du premier tour ? »

« C’est complètement dingue que le gouvernement britannique s’implique à ce point là dans des élections étrangères et ne fasse pas preuve d’un peu plus de respect pour les deux candidats équitablement »

« N’est ce pas une réminiscence de ce que tout le monde a déjà fait en Grande-Bretagne en soutenant Hillary Clinton et en disant que Donald Trump était le mauvais dans l’affaire et finalement c’est lui qui a gagné »

Traduction FDS du Daily Express et IBC

02:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)