21/04/2014

Introït de la messe du jour de Pâques, par les moines de Triors

  

 

Sans doute la plus sublime antienne d’entrée de toute l’année liturgique, ce qui est normal puisque c’est la plus grande fête. Son caractère d’absolue contemplation n’est plus guère compris aujourd’hui, même par des professionnels du plain chant, qui s’étonnent de ne pas avoir un introït d’une joie débordante et d’un éclat triomphal, comme les peintures qui nous montrent le Christ surgissant glorieux du tombeau. Mais personne n’a vu la résurrection du Christ. L’événement qui a bouleversé l’histoire du monde est un événement secret, qui appartient à l’intimité divine. Ce que l’homme en a vu, c’est un tombeau vide. Les retrouvailles du Christ et de son Père ont lieu dans l’abîme insondable de la profondeur de la Sainte Trinité, la profondeur de la véritable joie et du véritable amour, qui irriguent la mélodie comme d'une intense mais immobile émotion. Cet introït est, de même, l’expression, la transcription musicale, du Saint Suaire. De l’instant d’après le Saint Suaire. Quand reprend vie, d’humanité déifiée, cette Paix éternelle.

 

06:22 Publié dans Liturgie | Lien permanent

Le blog d'Yves Daoudal 

00:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

20/04/2014

Paul CEZANNE (1839-1906)

800px-Paul_Cézanne_107.jpg

La Montagne Sainte-Victoire  (1887)

23:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Existe-t-il un privilège juif en France ?

Ecrit le 19 avr 2014 à 21:23 par Maximilien Richonet dans Poing de vue

   

Existe-t-il un privilège juif en France ?

À Évry, une femme a été torturée et violée « parce que toutes les Françaises sont des putes » selon leurs commanditaires. Ce crime odieux est passé totalement inaperçu dans les grands médias, notamment télévisuels. Pourtant, ce crime porte atteinte à la nation tout entière : c’est la France qui a été torturée et violée à travers cette jeune fille, on a souillé le drapeau français par cet acte de barbarie sans nom.

Que se serait-il passé si elle avait été violée et torturée en raison de sa judéité ?

Nous aurions eu le droit à un déferlement médiatique sans précédent, comme ce fut le cas dans l’affaire Ilan Halimi. Aujourd’hui encore, on reparle de cette affaire, avec la sortie d’un film : 24 jours, un véritable exhibitionnisme malsain !

Les Femen, sous le prétexte du féminisme, déversent leur haine et leur mépris des catholiques, en menant un combat des plus odieux et des plus vulgaires, au travers duquel des millions de français catholiques sont touchés et blessés par ces actes parfois violents. Et pourtant, elles restent totalement impunies, et sont même adoubées par certaines personnalités habituées des grands médias comme Caroline Fourest.

Je n’ose imaginer le tollé médiatique si des personnes en sous-vêtement, dans une synagogue, se mettaient à crier leur haine des juifs.

La christianophie devient malheureusement une banalité en France, elle n’est pas placée sur le même rang que l’antisémitisme, elle n’est jamais dénoncée.
Alors une forme d’incompréhension, d’amertume s’empare de bon nombre de Français qui sentent en eux une injustice profonde : nous ne serions pas sur un même pied d’égalité quand il s’agit de dénoncer et combattre ce qu’il y a de plus odieux.

Dans l’affaire Dieudonné, Élisabeth Levy a parlé de « privilège juif », tous ces exemples semblent lui donner raison. Et c’est ce même privilège qui crée une nouvelle forme d’antisémitisme, découlant d’un sentiment d’abandon des autres victimes de barbarie.

NOUVELLES DE FRANCE

22:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Il y a 125 ans naissait Adolf Hitler

http://fr.wikipedia.org/wiki/Adolf_Hitler

21:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (13)

A Marseille, la ferveur retrouvée pour les messes de Pâques

_51a3984.jpg

A Notre-Dame de la Garde

Des milliers de fidèles se sont pressés ce dimanche dans les églises pour les messes pascales à Marseille. La cathédrale de la Major, Notre-Dame-de-la-Garde et l'église des Réformés, en haute de la Canebière, ont fait le plein. Les cathloiques venaient "célébrer dans la joie la résurrection de Jésus".

D'autres "catholiques d'éducation et de tradition mais peu pratiquants", souhaitaient vivre un beau cérémonial, retrouver une chaleur et une ferveur populaire. Touristes et Marseillais se croisaient dans la basilique sous le regard de la Bonne-Mère, aux Réformés, ils étaient des centaines à se retrouver, après la veillée pascale qui avait rassemblé tout un peuple samedi soir, avec des jeunes gens qui sont restés toute la nuit.

Visionnez le diaporama

La Provence - 20 04 14

20:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Allemagne: un père en prison pour avoir refusé que sa fille suive des cours d'éducation sexuelle en primaire

ALTERMEDIA

19:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

La lumineuse résurrection du Christ

20RIAN_02414654_LR_ru.jpg

Par La Voix de la Russie | Les chrétiens du monde entier ont célébré dans la nuit du 19 au 20 avril la lumineuse résurrection du Christ. La fête de Pâques tombe cette année le même jour pour l’ensemble des confessions chrétiennes ce qui explique que l’ambiance de fête se faisait sentir tant chez les catholiques que chez les orthodoxes et les protestants.

C’est au petit matin que les fidèles ont commencé à se rassembler à la cathédrale de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie à Moscou qui est la plus grande église catholique en Russie. Un feu de bois a été allumé dans la cour de l’église peu avant la liturgie solennelle. Il servira plus tard à allumer le cierge pascal ou la grande chandelle dont la lumière symbolise le commencement d’une vie nouvelle. Les chrétiens d’Occident passent les premières minutes de la messe dans le noir et le silence. Les prêtes qui officient sont vêtus de blanc et prient en silence. C’est la liturgie de la lumière qui se conclut par le solennel « Le Christ est ressuscité ! » « En vérité, il est ressuscité ! ». A la fin de la liturgie pascale, l’Église catholique procède selon une tradition ancestrale au baptême des catéchumènes, c’est-à-dire de ceux qui ont enfin décidé de se convertir au christianisme. Recevoir le baptême ce jour saint et le plus important pour les catholiques, est un grand événement emblématique, disait Paolo Pezzi, président de la Conférence des évêques catholiques de la Russie dans un message adressé aux fraîchement convertis :

Le baptême que vous recevez à l’âge adulte est un événement historique et vous êtes désormais appelés à sentir la présence exceptionnel du Christ dans votre vie. Vous pouvez par la même occasion transmettre son message aux autres. Vous n’êtes plus les mêmes qu’avant et vivez dans la foi, l’espérance et l’amour. Le chrétien est appelé à devenir le messager de la foi qui est le renouveau de la vie et à laquelle nous nous initions en suivant le Christ.

C’est dans toute la ville de Moscou, qu’on entendait le soir du 19 avril le joyeux « Le Christ est ressuscité », « En vérité il est ressuscité! » et une longue sonnerie de cloches qui correspond à la tradition orthodoxe. Plusieurs milliers de fidèles ont convergé ce soir vers la Basilique du Christ Sauveur qui est la principale cathédrale de la capitale. Elle peut contenir 10 000 fidèles mais ne était trop petite ce soir-là. Beaucoup de fidèles sont restés dehors en suivant la liturgie sur les grands écrans. De même que dans la tradition catholique, la lumière s’est éteinte dans la cathédrale avant la liturgie. Les prêtres et les fidèles dirigés par le patriarche Cyrille ont accompli pendant ce temps une procession religieuse autour de la cathédrale. La chandelle pascale doit également être allumée sauf qu’à la place du feu de bois, il y a la lampe contenant la flamme sacrée qu’une délégation russe avait amenée de Jérusalem pour le début de la liturgie. Les chandelles pascales allumées à la flamme sacrée, correspondent à une tradition particulière, a fait valoir le patriarche Cyrille :

Les lampes dans cette cathédrale sont traditionnellement allumées à la flamme sacrée descendue sur le Saint Sépulcre. Cette flamme voyage ensuite dans toute la Russie historique et s’allume dans des milliers et des milliers d’églises et des millions de maisons comme grand symbole de présence divine dans notre vie, comme symbole d’une foi triomphante et du grand espoir que Dieu protège le monde, le genre humain et chaque individu.

Les fidèles réunis dans les églises orthodoxes en Russie et dans le monde, priaient surtout cette nuit de Pâques pour la paix en Ukraine. C’est le 23 février 2014 que les premières prières ont été élevées pour surmonter les discordes et stabiliser la situation dans cette ex-république de l’URSS. Le patriarche et les prêtres ne cessent depuis de prier pour la paix en Ukraine.
http://french.ruvr.ru/2014_04_20/La-lumineuse-resurrectio...

19:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Etampes: une jeune femme agressée pendant son jogging

Elle était partie courir quand trois adolescents l’ont stoppée dans sa course. En plein footing, vers 15 heures samedi, sur la piste cyclable reliant le village du sud-Essonne de Saint-Hilaire à la ville d’Etampes, une jeune femme de 19 ans a été agressée.

Les trois jeunes, entre 15 et 16 ans, l’abordent avant de la plaquer à terre et de lui assener plusieurs coups, notamment dans le dos et les jambes.

 
 

Ils repartiront quelques minutes plus tard après lui avoir volé son portable. 

Prévenus, les gendarmes sont déployés, la police municipale aussi. Originaires de la cité des Guinettes, trois suspects ont été rapidement interpellés par les policiers municipaux. Ils sont ce dimanche encore en garde à vue. La victime n’a pas été hospitalisée mais serait, indique une source gendarmerie, en « état de choc ».

  

LeParisien.fr

NdB: Elle a eu de la chance, il aurait pu lui arriver bien pire! Quelle imprudence!

18:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Ukraine: après des heurts, les séparatistes appellent la Russie à l'aide

http://www.leparisien.fr/international/video-ukraine-quat...

3 VIDEOS

18:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Et Tariq, c’est auvergnat, comme prénom ?

    Tariq_Ramadan_graffiti-565x250.jpg

Le 18 avril 2014
Tariq Ramadan sait que l'heure est bientôt venue. Il sait que la démographie européenne joue en sa faveur.
         

L’historien du présent peut désormais conclure que l’on commence à passer aux choses sérieuses. Le terme « Français de souche », naguère utilisé par le général de Gaulle lui-même sans que cela pose le moindre problème, est devenu, en 2014, une arme à double tranchant. À la fois brandie par les uns pour faire valoir leur identité menacée et brandie par les autres pour dire que « c’est une construction idéologique » et que cela relève du « fantasme ». L’expression « construction idéologique » est de Tariq Ramadan, invité le 16 avril sur i>Télé pour « débattre » avec Edgar Morin.

Tariq Ramadan sait que l’heure est bientôt venue. Il sait que la démographie européenne joue en sa faveur, que les populations de culture islamique sont chaque jour plus nombreuses sur le Vieux Continent avec l’étrange (je ne trouve pas d’autre mot) complicité des Sarko, Valls et consorts. Alors il se sent assez fort, avec ses frères d’idéologie, soutenu en ça par les idiots utiles de la gauche antinationale, pour sortir l’artillerie lourde. Évidemment, il fustige les positions de Zemmour et Finkielkraut sur le « Grand Remplacement » qui n’en est pas un car, d’après lui, les jeunes musulmans pensent français et sont de culture française…

Cela me rappelle mes cours de philo sur les dangers du sophisme…

Soyons-en convaincus : comme on pouvait le craindre, nous sommes – depuis quelques années – passés à l’étape du négationnisme. Ramadan nie, en effet, purement et simplement qu’il existe des « Français de souche ». Pour lui, « ce sont simplement des immigrés de plus longue date ». Habilement, le théoricien noie le poisson de souche en mélangeant les notions : tout le monde est immigré, vous voyez, il n’y a pas de soucis, vous êtes dans l’erreur, chers téléspectateurs… Il oublie que les « immigrés » dont il parle sont, pour l’immense majorité, de souche celto-gauloise et européenne dans une acceptation plus large. Il omet de dire que, jusqu’aux années 1950, les migrations sont restées faibles.

Avec son habituel sens de la provocation, il va plus loin, beaucoup plus loin : « Aïcha et Mohamed (qu’il prononce malicieusement en accentuant l’accent arabe) sont des prénoms français ». Et Tariq, c’est auvergnat, comme prénom ? Lapidaire – si l’on ose dire –, Tariq explique qu’en 2005 (pendant les émeutes), les jeunes qui manifestaient voulaient, selon lui, « plus de justice sociale ».

Il finit en beauté, clamant que « l’islam est une religion française ». Face à lui, Edgar Morin se sent obligé de vanter ses « multiples origines méditerranéennes », rappelant néanmoins qu’il y a actuellement en France, y compris chez les juifs, « un retour aux racines », impliquant le recours aux prénoms typiques de chaque communauté.

Je vous l’annonce : les provocations de Tariq sont annonciatrices de grands malheurs. Ça ne sent jamais bon pour un peuple quand on commence à nier son existence…

Joris Karl

BOULEVARD VOLTAIRE

17:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

La Ciotat: le braquage sanglant d'une famille de fermiers

20140420_1_2_8_1_0_obj6300930_1.jpg

 

 
La Ciotat / Publié le Dimanche 20/04/2014 à 09H15
 

Un agriculteur surpris par deux hommes armés tire sur un voleur au fusil

 
La police est restée de longs moments sur les lieux de la fusillade, afin de décortiquer les enchaînements qui ont conduit au drame.

Photo Philippe Bougan

 

Qu'espéraient-ils y dérober ? De l'argent liquide, des bijoux, une voiture ? Dans cette ferme familiale, où les producteurs vendent le fruit de leurs terres à la propriété, les malfaiteurs croyaient peut-être tomber sur le magot. Ils n'auront trouvé que le plomb d'un chef de famille sans doute affolé et déterminé à ne pas abandonner les siens à la violence et à la cupidité de deux braqueurs.

Vendredi soir un peu avant minuit, avenue de la gare, à la Ciotat, dans la ferme La Guillaumière (lire ci-dessous), plusieurs coups de feu ont retenti. Une arme automatique, puis les détonations d'un fusil. Celui de Robert, 48 ans, qui venait de toucher l'un des deux malfaiteurs, âgé de 28 ans, le blessant gravement. Son complice s'est enfui aussitôt. Hier, il était toujours recherché par la police.

La conclusion sanglante d'un braquage que les deux hommes avaient entrepris en s'introduisant dans le domaine en franchissant les clôtures. Mais lorsqu'ils s'étaient approchés, les chiens de l'agriculteur avaient donné l'alerte. Leurs aboiements inhabituels ont fait sortir le maître de la maison. À peine avait-il franchi le seuil de la porte qu'il était tombé sur les intrus, masqués, l'un des deux le menaçant avec une arme de poing automatique, approvisionnée.

Aussitôt, l'exploitant rentrait chez lui et fermait l'accès. Le braqueur tentait de forcer le passage, jusqu'à ce que les chiens se jettent à leur tour sur les voleurs. Celui qui tenait l'arme a alors ouvert le feu, à plusieurs reprises, sur les animaux. C'est à ce moment précis que le chef de famille, qui avait préalablement demandé à son épouse et ses deux enfants de se mettre à l'abri, qu'il est ressorti, un fusil de chasse à la main.

Il a tiré sur celui qui tenait le pistolet. Touché en pleine face, il s'est effondré. L'auteur du tir a alerté les secours, puis est venu en aide au blessé, très gravement atteint. La Sûreté départementale, saisie de l'enquête, a placé le père de famille en garde à vue afin de déterminer les circonstances précises du drame. Hier soir, le garçon était toujours dans un état très préoccupant à l'hôpital de la Timone. Encore un destin brisé et l'illustration tragique que le crime ne paye vraiment jamais.


"Eux, braqués, vous plaisantez..."

Des voisins et des clients abasourdis, n'en croyant pas leurs yeux, ni leurs oreilles. "Braqués, non, vous plaisantez..." La vieille dame qui s'approche du portail de la propriété Campagne La Guillaumière, gardée par les policiers a l'habitude de venir le samedi après-midi chercher des produits de la ferme, en vente directe. Quand on lui annonce que la famille d'agriculteurs s'est fait braquer dans la nuit, elle n'en revient pas. "Ce sont des gens très gentils. Les légumes de saison ne sont pas chers et cultivés sur leurs terres derrière chez eux. C'est pour cela que je viens régulièrement, pour la qualité." Ils seront plusieurs à rebrousser chemin en apprenant la nouvelle, tout en demandant s'ils ont été blessés...

Un voisin habitant la cité la Maurelle, de l'autre côte de la route, exprime, lui aussi, le même étonnement tout en regardant la police scientifique faire des prélèvements autour de la ferme. "Eux, braqués, mais pourquoi ? Ce sont des gens simples. J'achète des oeufs chez eux de temps en temps. Les prix sont bon marché. Je ne pense pas qu'ils doivent faire fortune avec leur production. Sûr, ils ne roulent pas sur l'or." Dans les immeubles, et dans les propriétés aux alentours, ils sont plusieurs à avoir entendu des sortes d'explosions dans la nuit, qu'ils ont pris pour des pétards, pas des coups de feu. Ces producteurs, c'est une famille plutôt connue à La Ciotat. C'est l'une des dernières exploitations où l'on cultive des légumes sur un terrain de 14 hectares qui longent l'avenue de la gare. Ils y sont installés depuis le début des années 1980. À cet emplacement, il y avait auparavant l'ancien vignoble d'une vieille famille ciotadenne, celle de l'armateur Cyprien Fabre.

Beaucoup de Ciotadens les connaissent aussi car ils sont présents sur le marché hebdomadaire, le mardi matin pour vendre leurs produits du terroir. Un petit étal qui permet d'écouler une bonne partie de la production. Une vie simple à travailler la terre dans une ferme traditionnelle, loin du clinquant de certaines villas ciotadennes.

LA PROVENCE - 20 04 14

14:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Bonnes fêtes de Pâques pour tous les amis du blog!

Oeufs-de-Paques-©-Alix-Marina-Fotolia_com_.jpg

La chasse aux œufs demeure en France une tradition appréciée des enfants !

13:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

JOYEUSES PÂQUES !

66.jpg

La Résurrection

Matthias Grünevald   (1475-1528)

01:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Il y a plein de motis pour interdire le salon annuel de l'UOIF

http://ripostelaique.com/il-y-a-plein-de-motifs-pour-inte...

Djihâd à tous les étals au Rassemblement des Musulmans 2014 de l’UOIF- Reportage

 

01:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Moi président: une république exemplaire

 

PS corruption

On se souvient de la litanie «Moi président» débité par François Hollande lors de son débat télévisé de second tour face à Nicolas Sarkozy. «Moi président de la République, il y aura un code de déontologie pour les ministres, qui ne pourraient pas rentrer dans un conflit d’intérêts» jurait-il. Vraiment ? Selon Médiapart pourtant, le docteur Aquilino Morelle, compagnon de Laurence Engel, directrice de cabinet d’Aurélie Filippetti, ancien de Euro RSCG, directeur de campagne d’Arnaud Montebourg lors de la dernière Primaire présidentielle socialiste, aurait mis les deux mains dans le pot de confiture. Ce fils de modestes immigrés espagnols, souvent cité comme exemple d’un pur produit de la méritocratie républicaine, «plume» et actuel conseiller politique du chef de l’Etat, est ainsi accusé d’avoir travaillé avec des laboratoires pharmaceutiques alors même qu’il était censé les contrôler en tant qu’inspecteur de l’Igas (Inspection générale des affaires sanitaires). Nous allons y revenir. Une nouvelle illustration (?) du double langage, du «faites ce que je dis mais ne  faites pas ce que je fais » si courant au sein de l’oligarchie, d’une caste au pouvoir  dont les happy few  se partagent places et prébendes.

 Ainsi,  comme l’ex patron de la CFDT, François Chérèque et l’inénarrable socialo-sarkozyste Fadela Amara il y a quelques mois, l’écolo-gauchiste Dominique Voynet, vient d’être recasée  à l’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales), confortable sinécure qui verse à ses membres un salaire brut annuel oscillant entre  70 000 à 120 000 euros. Ex député, ex sénatrice,  ancienne du gouvernement Jospin, ex maire de Montreuil, la nomination de Mme Voynet s’est faite  lors du conseil des ministres de ce mercredi sur  proposition du ministre des Affaires sociales et de la Santé Marisol Touraine, et du ministre du Travail François Rebsamen.

 Le socialiste Claude Bartolone, Président de l’Assemblée nationale,  n’a pas été tendre avec Dominique Voynet à l’annonce de cette nouvelle: « Elue ou parachutée tour à tour dans le Jura, au parlement européen, en Seine-Saint-Denis, puis défaite par les électeurs ou auto-démissionnée par certitude de l’être, Madame Voynet, si prompte à critiquer la violence du  système, restera certainement silencieuse quant à la manière dont elle vient d’en profiter goulûment ».

 Une planque en or en attendant tranquillement la retraite certes, mais à qui la faute M. Bartolone ? Comme beaucoup de ses amis politiques, gageons que ce dernier a certainement compris l’effet désastreux que produit sur l’opinion ses exemples de juteux copinages. Au moment même d’ailleurs ou François Hollande «proposait» officiellement la nomination de l’ancien secrétaire général de l’Elysée, Pierre-René Lemas,  à la tête de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), en remplacement de son successeur après du président  de la République, Jean-Pierre Jouyet.

Pour en revenir à Aquilino Morelle, l’homme qui «collectionne les distinctions, les colères, les impatiences, les bouffées narcissiques » (Libération, du 9 novembre 1999),  le portrait qu’en brosse Médiapart, qui le décrit comme un «petit marquis» au Palais de l’Elysée, est tout bonnement affligeant et caricatural. Il illustre tellement le décalage entre le discours de la nomenklatura   et leurs actes,  entre la vie de cour des nababs du Système et la France d’en bas qu’on a parfois du mal à y croire.

 Selon l’enquête menée, M. Morelle, membre de  l’Inspection générale des affaires sanitaires, travaillerait  depuis 2007 pour le laboratoire  pharmaceutique Lundbeck. Ce qui est rigoureusement interdit par la loi qui stipule que «les fonctionnaires et agents non titulaires de droit public consacrent l’intégralité de leur activité professionnelle aux tâches qui leur sont confiées. Ils ne peuvent exercer à titre professionnel une activité privée lucrative, de quelque nature que ce soit».

 André Nutte, responsable de l’Igas au moment des faits a expliqué au micro de RTL qu’ «On ne peut pas avoir une mission d’inspection et de contrôle et apporter une prestation d’assistance à une entreprise qui fait partie du contrôle. On peut parler de conflit d’intérêt ou au moins évoquer la notion, c’est la moindre des choses».

Mediapart s’arrête aussi sur les privilèges exorbitants accordés à Morelle : deux chauffeurs personnels, entièrement à sa disposition, des secrétaires également  payés par les contribuables  qui géreraient  les conflits avec les locataires de ses  nombreux biens immobiliers, ses absences  du bureau pour des séances de «sauna, hammam ou gommage», sa consommation, à haute fréquence, de grands crus de la cave de l’Elysée, la venue régulière  d’un cireur de chaussures…

Et le site d’affirmer encore que M. Morelle, ex plume de Lionel Jospin et qui écrit officiellement les discours de François Hollande depuis mai 2012,  utiliserait en réalité  un nègre pour les écrire, Paul Bernard. «Alerté, le président a fini par sortir le nègre des griffes du conseiller en décembre 2012», assure le site…

 Notons encore que M. Morelle comme François Hollande, Pierre Moscovici , Marisol Touraine, Arnaud Montebourg et Najat Vallaud-Belkacem ont été parrainés  pour devenir  des Young leaders. Le programme Young leaders a été « créé en 1981 dans le but de donner un nouveau souffle aux relations transatlantiques », c’est «l’un des programmes phares de la French-American Foundation (FAF)» (Atlantico). La FAF est sponsorisée, entre autres, par la banque Lazard de Mathieu Pigasse qui, heureux hasard, fut choisie en août 2012 par le gouvernement  pour conseiller l’État dans la création de la Banque publique d’investissement…

 La FAF a été créée en 1976 conjointement par les présidents Ford et Giscard d’Estaing. Un lobby atlanto-américain,  une structure  « fabriquant des agents d’influence de Washington, au terme d’un programme élaboré par une Fondation qui fut présidée un temps par le futur coordinateur des services secrets américains, John Negroponte,indiquions  nous sur notre site en mai 2012.

 Le quotidien Les échos  dans son édition du 16 janvier 2013 affirmait qu’Aquilino Morelle «est aujourd’hui une pièce maîtresse du dispositif élyséen : de gauche, foncièrement de gauche, plus à gauche que le président, il est à la fois son conseiller politique, sa plume (…)  et son porte-parole officieux. » 

 Il est  surtout aujourd’hui un  boulet supplémentaire pour le chantre démonétisé de la «république exemplaire» note Bruno Gollnisch.

Bruno GOLLNISCH 

01:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Mariage homosexuel: quid du cas israélien ?

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Mariage-homosexuel-...

00:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

19/04/2014

Intervention de Marine Le Pen au Parlement européen sur le détachement de travailleurs effectué dans le cadre d'une prestation de services

17 04 14

23:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

C'est quoi, un Français de souche ?

Publiée le 18 avr. 2014

Eric Zemmour et Nicolas Domenach s'affrontent sur les grands thèmes polémiques de la semaine, un débat animé par Léa Salamé

 

22:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Quelques vues de Kiev

gvult-760-1-1365516814.jpg

Cathédrale Saint-Vladimir

36903101.jpg

Statue de la Mère-Patrie

kievoutthere-1.jpg

20:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Kiev décrète une trêve pascale

Le gouvernement ukrainien a annoncé samedi la suspension des opérations dans l'est du pays, où les séparatistes pro-Russes ne montrent aucune volonté de reddition.

"L'opération antiterroriste a été mise entre parenthèse pour Pâques et nous ne recourrons pas à la force contre eux pour le moment", a confirmé le chef de la diplomatie ukrainienne, Andriy Dechtchitsia, cité samedi par la BBC

Cette "trêve pascale", deux jours après la conclusion de l'accord de Genève qui prévoit le désarmement de tous les groupes illégaux et la libération des bâtiments publics illégalement occupés, intervient alors que le pouvoir central n'a jusqu'à présent pas démontré sa capacité à reprendre la dizaines de mairies, commissariats et autres bâtiments administratifs dont les contestataires se sont emparés ces deux dernières semaines.

Le Figaro - 19 04 14

20:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)