Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

GAELLE MANN - Page 3

  • AQUARIUS: “UNE VOLONTÉ POLITIQUE SOUTENUE PAR UN DÉSIR DÉLIBÉRÉ DE CASSER L’EUROPE DES NATIONS”

     

     

    Dans l’émission « Les Grandes Gueules » sur RMC, Gilles-William Goldnadel a souligné la complicité et le soutien financier de George Soros à l’opération « Aquarius ». Interrogé au micro de Boulevard Voltaire, l’avocat essayiste explique en quoi cette affaire est une escroquerie intellectuelle destinée à faire plier l’Italie et à casser l’Europe des nations.

    Dans « Les grandes Gueules », vous vous en êtes pris assez violemment au navire « Aquarius », propriété de SOS Méditerranée. Vous avez pointé les financements assez particuliers de cette association.
    Pouvez-vous nous en dire davantage ?

    Je constate simplement que le bateau est affrété par l’Open Society qui appartient à monsieur Georges Soros qui est à la fois un spéculateur et un lobbyiste immigrationniste milliardaire. Ils professent l’immigrationnisme à outrance et la fin des frontières. C’est leur droit le plus strict, mais je suis également dans mon droit et mon devoir de m’interroger sur leurs motivations.
    Je pense qu’elles sont tout à fait claires. Elles tendent à vouloir faire plier le gouvernement italien. C’est la raison pour laquelle ils n’acceptent pas volontiers de partir pour l’Espagne. Il s’agit d’une sorte de chantage à l’émotion pour tenter d’obtenir du gouvernement italien, qui se dit populiste et opposé à l’immigration illégale, de céder. L’idée serait que si jamais un gouvernement comme celui-là cédait, alors les peuples seraient totalement désespérés et ne sauraient plus à qui se fier. Le chantage me paraît un peu grossier et relève selon moi de l’escroquerie intellectuelle et morale. D’ailleurs, même des journalistes se trouvent à l’intérieur du bateau.
    Le gouvernement italien a été très bien inspiré de refuser ce chantage. Les gens sont de moins en moins dupes. J’observe qu’on ne nous dit pas que le bateau est rempli de gens qui fuient un territoire en guerre. Ce sont très probablement des Tunisiens, des Algériens et peut-être des gens qui viennent du Nigéria. Ces pays ne sont pas en guerre. Les gens en question ne sont pas éligibles au droit d’asile, quel que soit le contenu de ce droit d’asile, même le plus extensif possible.
    Le vrai courage politique et le vrai humanisme bien compris, appliqué y compris à ses propres populations européennes qui ont le droit à la sécurité, à la prospérité et à l’identité, c’est de savoir dire non et de refuser les escroqueries intellectuelles ou morales de ce genre.
    Le vrai courage politique est de ne pas céder non plus à tous ces gens qui exhibent avec impudeur leur grand coeur, surtout quand cela ne leur coûte rien.

     

    Selon vous, certaines associations utiliseraient-elles les migrants comme arme politique ?

    Je pense que certaines organisations humanitaires sont faussement humanitaires et sont des complices avérés des passeurs. Ils vont chercher directement les candidats à la migration en Libye. C’est une volonté politique soutenue par un désir délibéré de casser l’Europe des nations, par une détestation de l’Occident et de ses frontières.
    Je crois que nous sommes à la croisée des destins. Soit nous savons dire non et on peut peut-être sauver les choses, soit nous laissons filer et c’est la fin de la civilisation européenne, voulue et délibérée.

    Délit d'images

    NdB: J'approuve totalement  cette déclaration de Me Gilles-William Goldnadel

  • Merkel : la politique migratoire est un «test décisif» pour l’avenir de l’Europe

     

    22h35

    Angela Merkel a estimé aujourd’hui que la politique migratoire constituait un « test décisif » pour l’avenir de l’Europe, au moment où le continent traverse une importante crise avec des velléités de fermeture des frontières.

    « Pour moi, la question de savoir comment nous abordons la question de la migration constitue une sorte de test décisif pour l’avenir et la cohésion de l’Europe« , a affirmé la chancelière allemande lors d’une conférence de presse.

    actu.orange

  • JOURNAL TVL 13 JUIN 2018

  • Édouard Philippe refuse d’interdire le concert de Médine au Bataclan : « Nous respecterons scrupuleusement et la liberté d’expression, et la loi »

     

    18h26

    Édouard Philippe a justifié mardi l’absence d’intervention du gouvernement à propos de la demande d’annulation des concerts du rappeur Médine prévus au Bataclan.

     
      
    VIDEO
    Public Sénat
     
    @publicsenat
     
     

    @EPhilippePM Concert du rappeur Médine au Bataclan : "Nous respecterons la liberté d'expression et la loi."

    •  

     

    […] On peut se fixer comme règle simple (…) de vouloir en toute matière respecter la loi. Et la loi s’agissant d’un concert (…) est très simple : elle ne permet d’interdire que lorsque la programmation causerait un trouble manifeste à l’ordre public » en cas d' »incitation à la haine raciale », a détaillé le Premier ministre devant le Sénat. « Voilà les deux seuls fondements qui pourraient justifier une mesure. Nous respecterons donc scrupuleusement et la liberté d’expression, et la loi » […]

    Le chanteur "havrais" – Édouard Philippe a été maire du Havre de 2010 à 2017, ndlr – avait répliqué lundi en accusant l’extrême droite de chercher à « limiter la liberté d’expression ».

    Europe 1

    NdB: Et la liberté d'expression de Dieudonné ? Interdit, condamné... 

  • Italie : Plus de 900 migrants en route vers Catane à bord d’un bateau de la Garde côtière italienne

     

    22h27

    Le navire Diciotti de la Garde côtière italienne, avec 937 migrants à bord et deux cadavres, arrivera demain matin à 8 heures à Catane. L’accostage était prévu pour ce soir mais le navire, à cause du grand nombre de personnes à bord et à cause des mauvaises conditions météorologiques, a dû réduire la vitesse de croisière par précaution.

    Les migrants à bord ont été récupérés dans sept interventions de secours différentes coordonnées par le centre des opérations de la Garde côtière et s’est terminée dans la nuit. Tous étaient à bord de petites embarcations et tous ont été récupérés grâce à quatre bateaux de patrouille ainsi que le Diciotti par des unités EUNAVFOR Med – la mission européenne de lutte contre le trafic illégal d’êtres humains – et quelques navires commerciaux.

    ilmessaggero.it


    Il y a un navire en Méditerranée sur lequel – honteusement – ces jours-ci il y avait un certain silence : l’histoire de l’Aquarius de l’ONG SOS Méditerranée, avec environ 629 migrants à qui l’Italie a fermé ses ports, « a volé la vedette », finissant comme un cas international, mais il y a un autre navire auquel le gouvernement ne peut pas refuser d’accoster.

    Ports fermés ? Seulement aux ONG

    Le navire «Diciotti» de la Guardia Costeria se dirige vers la Sicile avec 937 migrants à son bord.(…)

    today.it

     
  • Les conséquences de la poignée de main symbolique sont encore imprévisibles...

     

     

    Les dirigeants américain et nord-coréen, Donald Trump et Kim Jong-un, ont échangé une poignée de main symbolique, ce mardi 12 juin. Mais les conséquences de ce geste médiatique sont encore imprévisibles…


    Cette nuit, le président des Etats-Unis et celui qu’il faut bien appeler le dictateur héréditaire de Corée du Nord, Kim Jong-un, se sont serré la main et ont posé pour les caméras de l’histoire. D’ores et déjà, chacun des deux hommes en tirera un grand profit en politique intérieure, chacun en présentant une version avantageuse à ses médias et son opinion publique. Ce qui est surtout nécessaire à Donald Trump, en pleine campagne électorale des midterms de novembre. En effet, les démocrates n’ont pas renoncé à leur obsession, désormais surréaliste, de faire destituer leur bête noire.

    Rappelons que la guerre de Corée fut l’affrontement de 1950 à 1953 entre les armées du Nord, renforcées par la Chine et l’URSS, et celles du Sud, appuyées par les Etats-Unis et toutes les nations libres, dont un contingent français (mandaté par l’ONU). Cette guerre, qui pèse encore de ses presque deux millions de morts dans les subconscients de la péninsule, n’est officiellement pas terminée, 68 ans après son début. La ligne dure de Mac Arthur ne fut pas suivie, malgré le lâchage soviétique de la Corée du Nord, et un cessez-le-feu fragile, puis un armistice, furent signés, coupant le pays au 38ème parallèle, sans signature d’un traité de paix. De fréquents affrontements eurent lieu mais l’actuel président sud-coréen, dont le père est originaire du nord, a su persuader la CIA de Mike Pompeo (désormais secrétaire d’Etat) qu’une ouverture était possible, à l’occasion des derniers Jeux olympiques d’hiver.

     

    Pékin les stresse

    Sur les plans diplomatique, économique et militaire, il est trop tôt pour pronostiquer quelles seront les répercussions entre les deux hommes – s’il y en a – sur le long terme. Mais on peut simplement rappeler les objectifs visibles ou subliminaux de chaque camp.

    La paix, bien sûr, est l’objectif primo+rdial. Pour Kim, il s’agit de faire entrer son pays dans la prospérité qu’il voit autour de son pays si pauvre, au Sud et même en Chine. Or, sans une paix effective c’est impossible, car l’effort militaire et nucléaire de ce pays l’épuise. Cela ira-t-il jusqu’à la dénucléarisation totale de toute la péninsule ? Trump, pour des raisons de même nature, veut en tout cas réduire les frais énormes liés à la présence de bases américaines (et une mobilisation colossale de moyens stratégiques) dans toute la zone du Pacifique asiatique. Le président américain a compris que cette gabegie budgétivore pèse sur la relance de la recherche et de la modernisation militaires américaines. Il sait bien que ce n’est pas la Corée qui est son rival, c’est la Chine. La Chine qu’il faut sans cesse tenter de surclasser, pour pouvoir brider sa volonté hégémonique et expansionniste sur le plan militaire, et la cantonner sur le plan économique. Quant à Kim, il cherche dans ce projet de détente à desserrer la vigilante et omniprésente alliance chinoise.

    Kim Jong-un veut la signature d’un pacte de non-agression entre les États-Unis et la Corée du Nord, un traité de paix pour la péninsule et la levée des sanctions, tant bilatérales qu’onusiennes. La dénucléarisation sera-t-elle étendue à l’arsenal américain stocké au Sud, au Japon, à Taïwan, sans parler des ogives embarquées ?

    La tectonique des claques

    Bien entendu, tout ceci ne sera pas sans conséquences sur l’équilibre géopolitique régional. L’histoire s’est remise en marche et les volontés affichées auront moins d’importance que l’enchaînement imprévisible des répercussions diplomatiques et géostratégiques. Car toutes les pièces de l’échiquier, immobiles depuis près de 70 ans, viennent de se remettre à bouger, toutes ensemble :

    – Le Japon, qui est régulièrement survolé par des tirs de missiles nord-coréens, va accélérer le renforcement de son armée… La haine et le mépris réciproques entre Japon et Corée sont toujours bien présents depuis les exactions de la Seconde Guerre mondiale.

    – La Corée du Sud qui, si les échanges industriels Nord-Sud se développent, va devenir un sérieux rival du Japon. Le président Moon Jae-in, veut la réconciliation et rêve en secret de réunifier sa patrie.

    – La Chine, qui pourrait voir son allié-brûlot s’éloigner d’elle. Alors que d’immenses régions irrédentistes demeurent des foyers de tensions internes (Sin-Kiang, Mandchourie, Tibet et Hong Kong). Elle vient de se doter d’un nouvel « empereur » à vie, qui sait que sa population demande un changement de régime à l’approche de la troisième génération d’après révolution (comme ce fut le cas quand l’URSS s’effondra).

    – Et l’Europe ? Est-elle capable de comprendre que, affaiblie par sa structure politique, économique et monétaire, elle doit se reprendre en mains, sortir du piège institutionnel qu’elle s’est elle-même infligée, unir ses forces, libérer les génies de ses peuples et les additionner au lieu de les diminuer par la fusion fédérale ? Restera-t-elle mondialiste alors que plus personne ne l’est ?

    CAUSEUR. fr

     

     

     

  • Aquarius : la France « prête à aider » l’Espagne pour « accueillir » des migrants annonce Édouard Philippe

    1022889.jpg

     

    14h00
     

    Édouard Philippe a annoncé mardi que la France était « prête à aider » l’Espagne, qui a proposé d’accueillir le navire Aquarius, bateau humanitaire bloqué en Méditerranée.

    La France est « prête à aider » l’Espagne dans le dossier de l’Aquarius. Édouard Philippe l’a annoncé mardi, alors que le bateau humanitaire est toujours bloqué en Méditerranée.

    La France prête à aider l’Espagne pour « accueillir » des migrants. « Nous sommes évidemment prêts à aider les autorités espagnoles pour accueillir et analyser la situation de ceux qui sur ce bateau pourraient vouloir bénéficier du statut de réfugié », a déclaré le Premier ministre devant l’Assemblée nationale, se disant « heureux » de la décision de l’Espagne d’ouvrir le port de Valence.

     

  • Kim accepte l'invitation de Trump de se rendre aux Etats-Unis et lui propose de visiter la Corée du Nord

    1d4662d3e8b949410a894660de2fd.jpg

    L'agence de presse nord-coréenne a signalé ce mercredi que Kim Jong-un allait se rendre aux Etats-Unis à l'invitation de Donald Trump et qu'il lui proposait de venir visiter la Corée du Nord. 

  • JOURNAL TVL 12 JUIN 2018

  • HUMOUR

    Immigration_chance_pour_France.jpeg

  • L'Aquarius, avec 629 migrants, se voit rejeté par l'Italie et par Malte (vidéo)

    https://www.nouvelobs.com/monde/migrants/20180611.OBS8011/la-terrible-epopee-de-l-aquarius-le-bateau-de-migrants-rejete-par-l-italie.html

    16541589.jpg

     

  • JOURNAL TVL DU 11 JUIN 2018

  • Deux avocats de familles de victimes du 13 Novembre veulent l’interdiction du concert du rappeur Médine au Bataclan (MàJ)

     

    22h22

    Les avocats Bernard Benaïem et Caroline Wassermann, qui défendent une dizaine de familles victimes de la tuerie du Bataclan, lanceront un recours lundi pour faire annuler les concerts, en vertu du risque de «trouble à l’ordre public» et de la notion d’ «ordre public moral ». «Nous adressons un courrier lundi à la préfecture et au ministère de la Culture », annonce Caroline Wassermann, jointe par Le Parisien. […]

    Le Parisien


    i24NEWS Français
     
    @i24NEWS_FR
     
     

    : @Medinrecords, le rappeur qui "crucifie les laïcards"

    "Les familles des victimes ne peuvent pas comprendre que, dans ce même lieu qui a été le théâtre des horreurs islamistes, ce rappeur se produise" Caroline Wassermann, avocate de victimes

     

     

     

    Certaines familles de victimes de l’attentat terroriste qui avait eu lieu dans la salle de concert en 2015 se sont tournées vers leur avocate, Caroline Wassermann, pour lui demander d’agir.

    « [Elles] ne peuvent pas comprendre ni supporter que quand on a un fils ou une fille qui est mort ou blessé au Bataclan, que dans ce même lieu – qui a été le théâtre des horreurs islamistes – […] on permette à quelqu’un qui chante ‘Je porte la barbe, je suis de mauvais poil, crucifions les ‘laïcards’ comme Golgotha’ » de se produire, a indiqué l’avocate sur i24NEWS.

    « On est choqués, on se demande comment on a pu laisser passer une chose pareille », s’est indignée Caroline Wassermann.

    L’avocate a précisé à i24NEWS qu’elle allait écrire « au préfet de police de Paris pour qu’il puisse […] prendre des mesures ou un arrêté pour interdire ce spectacle ». « Il est prévu également d’alerter officiellement le ministère de la Culture et différentes instances nationales », a-t-elle ajouté.

    i24News

     
  • Salvini interdit à l’ONG « SOS Méditerranée » de débarquer des migrants en Italie

    1021871.jpg

     

    22h03
     

    Le ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini a refusé dimanche qu’un navire humanitaire transportant plus de 600 migrants recueillis en Méditerranée accoste dans un port de la Péninsule et a demandé à Malte de l’accueillir.

    La Valette a aussitôt refusé en expliquant ne jouer aucun rôle dans les opérations de sauvetage, ce qui pourrait donner lieu à une crise diplomatique entre les deux Etats-membres de l’Union européenne. «Malte ne reçoit personne, la France refoule les gens à la frontière, l’Espagne défend ses frontières avec des armes. A partir d’aujourd’hui, l’Italie commencera aussi à dire non à la traite des êtres humains, non à l’immigration clandestine», écrit le ministre issu de la Ligue, parti d’extrême droite, sur Facebook.

    Plus de 600.000 migrants ont atteint l’Italie par bateau depuis 2013. Les arrivées ont reculé de 85% depuis le début de l’année grâce aux accords conclus par le gouvernement italien précédent pour empêcher les départs des côtes libyennes, mais les sauvetages se sont à nouveau multipliés ces derniers jours. «Mon but est de garantir une vie paisible pour ces jeunes en Afrique et pour nos enfants en Italie», poursuit Matteo Salvini.[…]

    Selon un membre de l’administration italienne, Matteo Salvini a adressé une lettre au gouvernement maltais pour lui demander de laisser l’Aquarius accoster dans l’île. «Malte n’est ni l’autorité compétente ni l’autorité de coordination dans ce cas. Malte observera les lois en vigueur», a-t-il répondu dans un bref communiqué. Jugeant l’Italie «attaquée», Matteo Salvini avait demandé vendredi une intervention de l’Otan contre l’immigration clandestine. Il a en outre promis plus de contrôles aux ONG qui viennent en aide aux migrants en Méditerranée.

    L’Orient-Le Jour

  • ENTRE MAMOUDOU GASSAMA ET LE CAPORAL STEVEN, QUELLE DIFFÉRENCE DE TRAITEMENT !

    1_3809159.jpg

      HIER

    Cette action doit vous rappeler quelque chose ? Pourtant pour les grands médias cet homme ne présente pas d’intérêt.

    J.-P. Fabre Bernadac

    Ancien officier de Gendarmerie


    Diplômé de criminologie et de criminalistique

     

    Depuis un mois, le caporal Steven participe à l’opération Sentinelle dans la capitale des Gaules. Vendredi 1er juin, profitant d’un repos bien mérité entre deux patrouilles, il déambule dans les rues du 7e arrondissement de Lyon lorsqu’il aperçoit un enfant accroché au balcon du premier étage d’un immeuble. Le militaire du 28e régiment de transmissions d’Issoire saute immédiatement le mur d’enceinte de la résidence, rapporte La Montagne.

    « J’ai couru pendant que d’autres témoins appelaient les secours. » Il réussit non sans mal à atteindre le balcon pour sauver l’enfant de 18 mois avant une chute probable : « Il ne pleurait pas mais il était terrifié et j’ai eu du mal à le décrocher du balcon. Il avait échappé à la surveillance de ses parents et souhaitait récupérer sa chaussette, tombée plus bas », raconte ce militaire de 26 ans.

    Les pompiers, « avertis par un motard passé par là et une jeune serveuse témoins de la scène, sont intervenus rapidement sur les lieux. Ils ont pu constater que l’enfant récupéré était en pleine forme. Le militaire a reçu les remerciements des parents avant de s’éclipser, en toute discrétion. » Mercredi, le caporal Steven est rentré dans sa garnison retrouver une épouse qui attend un bébé pour bientôt.

    Cette action doit vous rappeler quelque chose ? Pourtant, pour les grands médias du système, aucune similitude, cet homme ne présente pas d’intérêt, malgré son action, il reste un personnage inconnu, excepté de la presse locale.
    Pourquoi cet ostracisme, ce deux poids deux mesures ? Il est facile de le décrypter :

    Il se prénomme Steven et non Mamoudou ; comme dirait Macron, c’est un simple mâle blanc.
    Il loge à Issoire, siège d’une sous-préfecture et non la mégapole parisienne.
    Il est caporal dans un régiment de transmissions et non un clandestin cherchant à être régularisé.
    Son acte n’est l’objet d’aucune vidéo, aucun rassemblement au pied de l’immeuble pour admirer son agilité, et pas de foule pour applaudir son exploit.
    Il n’est reçu par aucune autorité. Il n’est pas accueilli par le chef des armées mais seulement par son chef de corps.
    Il n’a obtenu aucune décoration de la ville de Lyon dont Gérard Collomb, « patron » de l’opération Sentinelle, fut longtemps maire, contrairement à Gassama, qui a reçu la médaille de la ville de Paris des mains empressées de Mme Hidalgo.
    Il n’est même pas monté en grade. À lui, la grande échelle des pompiers de Paris, pourtant corps militaire, n’est pas promise.
    Il n’est qu’un Français moyen et aucune instance de défense des autochtones n’a expliqué son geste par les caractéristiques de solidarité et de courage inhérents à sa couleur de peau.

    En résumé, en juxtaposant ces deux faits divers, on s’aperçoit que, pour les médias « mainstream », il n’y a rien de semblable. Pour eux, nous, Français enracinés, ne sommes que poussières d’images face aux nouveaux arrivants. Nous ne captivons plus ceux qui braquent caméras et micros. En revanche, les télés du monde entier, BBC et CNN compris, ont diffusé les vidéos du sans-papiers.

    Quoi que nous fassions de positif, ce positif se transmue, lors des journaux télé, au mieux en banalités. Notre statut majoritaire ne suscite que silence chez les diffuseurs.

    Car les sunlights ne sont réservés aux policiers et aux citoyens que pour les blâmer s’ils se confrontent aux migrants.

    BV

     

  • Le rappeur islamiste Médine en concert au Bataclan

    http://www.fdesouche.com/1021111-polemique-autour-de-medine-ce-rappeur-qui-crucifie-les-laicards-en-concert-au-bataclan

    1021111.jpg