Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/09/2016

Beaucaire: le tribunal rejette la demande des commerçants musulmans

http://premium.lefigaro.fr/flash-actu/2015/08/26/97001-20...

Bravo Julien Sanchez!

03:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Harkis: Hollande reconnaît "la responsabilité de la France"

http://www.fdesouche.com/770519-fillon-harkis-il-faut-rep...

Un geste purement électoraliste...

Mais pas un mot sur le massacre de la rue d'Isly où sont morts des Français innocents ni sur les crimes abjects du FLN

Il est vrai que les morts ne votent pas.

 

03:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Sarcelles (95) : « Il est impossible de définir un visage type du Français »


C215 : « Monsieur Sarkozy, révisez vos leçons d... par leparisien

 

23h30

Christian Guémy, plus connu sous son nom d’artiste C215, vient de finir une fresque peinte sur le mur de l’école Pauline-Kergomard à Sarcelles (Val-d’Oise). Il s’agit de 27 portraits d’enfants de cet établissement coiffés d’un bonnet phrygien. Cette œuvre est la première du projet « 100 murs pour la jeunesse », qui prévoit de faire intervenir des artistes dans 100 écoles en France pour promouvoir les valeurs républicaines.

 

Elle sera inaugurée ce lundi 26 septembre. Nous avons suivi l’artiste dans son installation finale, il explique ses choix et ne résiste pas à tacler Nicolas Sarkozy à propos de ses derniers dérapages sur l’identité française: « Monsieur Sarkozy, révisez vos leçons d’histoire ».

NdB: Que c'est laid!

03:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Champtercier (04) : plus de 100 migrants hébergés dans un village vacances

1609260431060100.jpg migrants.jpg

 

1h03

Une centaine de migrants, évacués de la Jungle de Calais, sera hébergée à Champtercier dans le Pays Dignois. Dès le 15 octobre, l’ancien village vacances de Chandourène servira de CAO, Centre d’accueil et d’orientation. La municipalité a écrit à la population, qu’elle invite aussi à une réunion publique pour éviter toutes tensions et incompréhensions.

 

« Ce sont des structures temporaires, qui doivent permettre à des hommes et à des femmes de se poser », indique le courrier envoyé cette semaine aux plus de 820 habitants de Champtercier. Signé du maire Régine Ailhaud-Blanc, il explique la venue, sur décision préfectorale, de plus de 100 migrants de la Jungle de Calais, pour une durée de six mois maximum. Ils seront logés dans le centre de vacances de Chandourène, fermé depuis 2010, et en cours de rénovation.

C’est le personnel des Villages Clubs du Soleil, marque qui prendra place en 2018 sur ce site, qui assurera les prestations de restauration et de services sur les deniers de l’État. Une association, Coalia, assurera, elle, l’accompagnement des familles, principalement dans leur demande d’asile.

La venue de plus d’une centaine de migrants provoque, évidemment, quelques inquiétudes. « Est-ce à notre population de supporter les conséquences de l’absence de politique migratoire de ce gouvernement ? », s’interroge ainsi le groupe « Les Dignois d’abord ». La mairie de Champtercier organise une réunion publique lundi prochain, à 18h30, en salle polyvalente.

Alpes du Sud

Merci à Stormisbrewing

02:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Barroso en contact étroit avec Goldman Sachs durant son mandat à la tête de la Commission européenne ?

1609260502050094.jpg Brroso.jpg

 

1h33

José Manuel Barroso, au centre d’une polémique sur son embauche par Goldman Sachs, a entretenu des contacts étroits pendant son mandat à la tête de la Commission européenne (2004 à 2014) avec la banque américaine, selon des documents révélés samedi par le journal portugais Publico.

 

Les dirigeants de Goldman Sachs « faisaient parvenir au cabinet de Barroso de manière confidentielle des propositions sur des changements à apporter aux politiques de l’Union européenne« , rapporte le journal qui publie des extraits de lettres et mails obtenus auprès de la Commission européenne. [...]

Une missive du 30 septembre 2013 signée par le patron de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, fait ainsi état d’une visite discrète de M. Barroso au siège de la banque à New York qui, selon le journal, ne figurait ni à son agenda officiel, ni dans les archives de la Commission.

« J’ai beaucoup apprécié notre discussion productive sur les perspectives économiques mondiales« , écrit M. Blankfein qui a fini par embaucher M. Barroso comme président non-exécutif de Goldman Sachs International. Sollicité par le journal, M. Barroso a « démenti catégoriquement » avoir eu une « relation spéciale avec une entité financière » durant l’exercice de ses deux mandats à Bruxelles. « J’ai naturellement maintenu des contacts institutionnels – transparents et dûment enregistrés dans les archives de la Commission – avec de nombreuses entités politiques, patronales, syndicales et financières« , a-t-il fait valoir.

Parmi elles figuraient « les principales banques qui opèrent sur le marché européen« , dans un contexte de « crise financière« , a-t-il poursuivi. Le recrutement de M. Barroso par Goldman Sachs a soulevé une vague d’indignation en Europe et notamment en France, où le président François Hollande l’a qualifié de « moralement inacceptable« . [...]

Le Figaro

Merci à Stormisbrewing

02:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

À Hollywood, les Trumpettes en campagne pour «le Donald»

XVM30521e48-8342-11e6-826d-98f071b1d1e5.jpg

 

 
Toni Holt Kramer (à gauche), dans sa maison de Bel Air à Los Angeles, avec deux autres Trumpettes, riches et ferventes supportrices de Donald Trump. - Crédits photo : Nancy Pastor / Polaris / Starface

REPORTAGE - Des milliers de femmes ont rejoint Toni Holt Kramer, la fondatrice de «Trumpettes USA», et se battent désormais pour faire triompher leur héros à la présidentielle.

Los Angeles

En ce vendredi soir, quatre Trumpettes sont réunies dans le restaurant d'un hôtel chic de Hollywood. Toni Holt Kramer, la fondatrice de Trumpettes USA, une organisation féminine de soutien à Donald Trump, a convié à dîner plusieurs membres de son cercle politique mondain. Durant l'après-midi, passée avec Toni dans sa vaste demeure de l'opulent quartier de Bel Air, la question est revenue à maintes reprises: comment une confrérie de femmes, même archigâtées, peut-elle soutenir un candidat aussi misogyne et grossier vis-à-vis du sexe opposé? «Mais Donald Trump a toujours aimé, soutenu et encouragé les femmes!», a fini par répondre l'hôtesse. «Figurez-vous que je l'appelais “Mister President” avant même qu'il songe à se présenter. J'ai toujours pensé qu'il ferait un excellent président, même si à une époque, j'étais assez proche d'Hillary.»

La vie glamour de Toni s'étale sur une série de photos ornant les murs de son intérieur rococo: Toni et Hillary, Toni et Bill, Toni et Frank Sinatra, Toni et John Wayne… Des clichés qui renseignent grosso modo sur son âge incertain, rendu plus vague encore par le bistouri hyperactif d'un chirurgien esthétique. Comme la plupart de ses co-Trumpettes, Toni a travaillé dans «l'industrie» (à Los Angeles, «l'industrie» désigne forcément le show-business). Au cours d'une carrière télévisuelle prolifique, elle a interviewé de multiples personnalités avec suffisamment de verve pour être remarquée, puis conviée à la Maison-Blanche pour la soirée d'adieu du couple Clinton en 2008. «Hillary et moi avons sympathisé ce soir-là. À tel point qu'elle m'a par la suite invitée à plusieurs dîners chez elle. Nous avions en commun d'être très proches de nos mères. Dorothy Rodham était toujours présente. C'était une femme formidable. J'appréciais beaucoup Hillary. Mais elle a trop changé. Ce n'est plus la même femme, à cause des années passées à travailler avec Obama, le plus maléfique et narcissique président que l'Amérique ait jamais connu. Quatre ans de plus avec ces gens-là au pouvoir et notre pays est irrémédiablement perdu. Ce sera la fin.»

«Je suis obsédée par les élections. Je me réveille plusieurs fois par nuit pour regarder les infos. J'ai si peur pour notre pays si Hillary gagne»

Toni Holt Kramer

Armagueddon nous attend donc potentiellement au tournant le 8 novembre, bien que Toni et sa cohorte de plusieurs milliers de Trumpettes - «qui ne fait que grossir», précise-t-elle - soient convaincues de la victoire prochaine «du Donald». L'occasion du dîner hollywoodien est la célébration de l'enregistrement de l'émission d'informations «Dateline» chez Toni cet après-midi. Son activisme débridé l'a replacée sur une scène médiatique qu'elle aurait préféré ne jamais quitter. La BBC vient de l'appeler. Elle a participé à un programme de la chaîne hispanique Univision. Le «Daily Show», une émission d'infos satirique culte, doit l'interviewer jeudi. On se l'arrache comme on s'arracherait une bête de cirque. Elle se prête à toutes les demandes avec fougue. «Certaines amies se demandent comment je peux accepter de participer au “Daily Show” car ils vont essayer de me ridiculiser. Je n'ai pas peur. Je suis si convaincue du bien-fondé de mes positions que je suis prête à mourir pour mes idées.»

Autour de la table ronde, la brochette de pasionarias du candidat républicain acquiesce bruyamment. Il y a là l'actrice Ruta Lee, la comique et modèle de Playboy Rhonda Shear, la co-parolière de Going to Fly Now du film Rocky, Carol Connors («j'ai remporté 2 oscars, 5 emmys, 1 grammy et 2 golden globes», déclare-t-elle) et leurs fabuleusement riches mais silencieux époux, qui les couvent de regards énamourés et hochent la tête de temps en temps, en signe d'assentiment. Dans ce groupe de la high-society qui partage son temps entre ses résidences de Bel Air et de Palm Beach en Floride, ce sont les femmes qui ont l'air de faire l'opinion. Leur dévotion à Trump est totale. Toni se plaint de ne plus pouvoir fermer l'œil. «Mes télévisions sont allumées 24 heures/24. Je suis obsédée par les élections. Je me réveille plusieurs fois par nuit pour regarder les infos. J'ai si peur pour notre pays si Hillary gagne.» La pulpeuse Rhonda enchaîne: «Je ne comprends pas ce que les supporters de Hillary ne comprennent pas. Mais grâce à toi Toni, des milliers de gens, et surtout des femmes, ont de moins en moins peur de s'exprimer et de révéler leur soutien à Donald Trump.» «C'est fantastique», rétorque Toni. «Pour qu'il se présente, il a fallu qu'il s'inquiète vraiment pour notre avenir. Il l'a fait par altruisme, pour nous sauver. Vous n'imaginez pas le nombre de gens qui n'osent pas dire publiquement qu'ils voteront pour lui. Vous verrez, ça va être un raz-de-marée.»

Cet article est publié dans l'édition du Figaro du 26/09/2016. Accédez à sa version PDF en cliquant ici

00:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

25/09/2016

Hongrie: l'explosion à Budapest, due à un engin artisanal, visait la police: deux blessés

http://www.leparisien.fr/faits-divers/hongrie-l-explosion...

+ 2 VIDEOS

21:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Marseille : Fête de Saint-François d’Assise, fête patronale de Vauban

st-francois-vitrail.jpg

 

Download PDF

Dimanche 2 octobre

Paroisse Saint-François d’Assise (113 bd Vauban, dans le 6°)

 

  • 9h45 : Procession de Saint-François dans le quartier, suivie de la messe solennelle.
  • 11h30 : concert de la fanfare sur la place, suivi de l’apéritif.
  • Repas partagé avec ce que chacun apportera. Barbecue à disposition.
  • L’après-midi : animations pour les petits et les grands.

Tél : 04 91 37 07 49

Site de la paroisse

Riposte catholique

21:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Camps de clandestins: la vraie France commence à résister!

 

 

Download PDF

La scène se passe à Valfleury, petit village de 700 habitants de la Loire. Les autorités n’osent même plus envoyer le préfet, ni le sous-préfet (qui s’est pris un pétard dans les pieds quelques jours auparavant, à Saint-Denis-de-Cabanne), c’est un simple secrétaire de préfecture qui, aux côtés du maire, essaie de vendre un projet : l’installation de 50 clandestins, soit près de 10 % de la population, d’ici le 15 octobre, rien de moins.

Dans une salle chauffée à blanc, la conseillère régionale FN Isabelle Surply pose juste trois questions, qui font mouche, voire qui tuent.

Curieusement, l’article du Progrès relatif à cette réunion ne les mentionne pas.

Après s’être interrogée sur la légalité des arrêtés préfectoraux, elle demande :

« 1. Pourquoi un pays qui a laissé mourir dans la rue 6000 SDF peut-il, d’un seul coup, accueillir 50 personnes dans un village, et pourquoi pas des gens comme nous ?

2. Qui va payer tout cela ?

3. Puisque, voulant nous rassurer, vous nous dites qu’ils seront surveillés 7 jours sur 7, et 24 heures sur 24, sont-ils dangereux ? »

L’ovation qui ponctue son intervention, quand elle se présente, et affiche son appartenance, en dit long sur l’exaspération de la vraie France, et son refus de l’invasion migratoire que les autorités veulent lui imposer. »

Reste qu’on s’étonne, dans un tel contexte, que le maire, Michel Maisonnette, puisse assister la Préfecture, et refuser le référendum que la population réclame à cor et à cri.

On regrette que la vidéo ne nous permette pas d’entendre les réponses des autorités…

Lu sur Riposte laïque

DélitD'images

21:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

BAUDELAIRE Chant d'automne

 

I

Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ;
Adieu, vive clarté de nos étés trop courts !
J'entends déjà tomber avec des chocs funèbres
Le bois retentissant sur le pavé des cours.

Tout l'hiver va rentrer dans mon être : colère,
Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,
Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé.

J'écoute en frémissant chaque bûche qui tombe ;
L'échafaud qu'on bâtit n'a pas d'écho plus sourd.
Mon esprit est pareil à la tour qui succombe
Sous les coups du bélier infatigable et lourd.

Il me semble, bercé par ce choc monotone,
Qu'on cloue en grande hâte un cercueil quelque part.
Pour qui ? - C'était hier l'été ; voici l'automne !
Ce bruit mystérieux sonne comme un départ.

II

J'aime de vos longs yeux la lumière verdâtre,
Douce beauté, mais tout aujourd'hui m'est amer,
Et rien, ni votre amour, ni le boudoir, ni l'âtre,
Ne me vaut le soleil rayonnant sur la mer.

Et pourtant aimez-moi, tendre coeur ! soyez mère,
Même pour un ingrat, même pour un méchant ;
Amante ou soeur, soyez la douceur éphémère
D'un glorieux automne ou d'un soleil couchant.

Courte tâche ! La tombe attend ; elle est avide !
Ah ! laissez-moi, mon front posé sur vos genoux,
Goûter, en regrettant l'été blanc et torride,
De l'arrière-saison le rayon jaune et doux !

04:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Menacée d'expulsion de sa maison familaile de Draveil, Christian S. n'en dort plus

http://www.leparisien.fr/draveil-91210/menacee-d-expulsio...

Lire

Est-ce que les Français comptent encore un  petit peu en France?

02:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Drépanocytoe: la carte du Grand remplacement mise à jour

http://www.fdesouche.com/769997-drepanocytose-la-carte-du...

+ carte et infographie

A lire absolument

La drépanocytose est une maladie génétique qui ne concerne quasi-exclusivement que les populations extra-européennes : elle ne touche essentiellement que les personnes originaires des Antilles, d’Afrique noire mais aussi d’Afrique du Nord. (source officielle)

 

 

01:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Devant les Harkis, Sarkozy célèbre "sa certaine idée de la France"

http://premium.lefigaro.fr/politique/le-scan/2016/09/24/2...

Capture.PNG Sarkozy.PNG

le 24/09/2016

NdB: La France n'est pas une idée, c'est une patrie, celle de nos ancêtres et de ceux qui sont morts pour sa liberté

00:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Charlotte: la police va publier des images de la mort d'un afro-américain tué par un policier

6147747_charlotte-2_1000x625.jpg Charlotte.jpg

 

 

La police américaine va rendre publiques des vidéos de la mort de Keith Scott, un Afro-américain de 43 ans tué mardi par un policier à Charlotte en Caroline du Nord, a annoncé aujourd'hui le gouverneur de cet Etat.

Plusieurs centaines de personnes ont encore manifesté aujourd'hui à Charlotte, pour la cinquième journée consécutive, en pressant la police de rendre publiques les vidéos et en réclamant des poursuites contre le ou les agents impliqués dans la mort de Keith Scott, père de sept enfants.

Le chef de la police de Charlotte a confirmé qu'il était désormais approprié de porter à la connaissance du public les vidéos de la mort de Scott. Deux bandes vidéo montrent ce qui s'est produit, a-t-il détaillé en indiquant que le lien internet vers ces vidéos serait diffusé "très prochainement". Selon lui, les policiers cherchaient à arrêter Scott au moment des tirs, et l'Afro-américain "était sans conteste en possession d'un fusil" lorsqu'un policier a ouvert le feu sur lui.

LIRE AUSSI : 
»États-Unis : état d'urgence à Charlotte après une nouvelle nuit de violences
»États-Unis : nouvel accès de fièvre raciale

00:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

24/09/2016

LE ZAPPING du 17 au 23/09/2016

Front National

23:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

José CASTANO : une vie au service de la PATRIE

http://www.francepresseinfos.com/2013/05/jose-castano-une-vie-au-service-de-la.html

José%20CASTANO-une%20vie%20au%20service%20de%20la%20PATRIE.jpg

 

En publiant aujourd’hui la biographie de José Castano, « Le Gaulois » est heureux de rendre ici un hommage plus que mérité à celui qui, non seulement contribue à la richesse de ses colonnes, mais demeure également un modèle d’Honneur, de Fidélité et de désintéressement. « Il est du Destin des meilleurs de SERVIR », proclame un dicton Parachutiste. José en est un exemple vivant !

José CASTANO a vu le jour en octobre 1946 dans un village d’Oranie : Ain-el-Turck. En juin 1962, c’est la déchirure. Son père, après avoir été appréhendé pour « activités subversives », est emprisonné, torturé par les gendarmes mobiles du général Katz –« le boucher d’Oran »- puis soigné à l’hôpital d’Oran (pavillon des détenus) d’où il s’évade lors de l’intervention d’un commando de l’OAS. Recherché, traqué par la police française et le FLN, il rejoindra clandestinement la France à bord d’un chalutier.

Demeuré au pays avec le reste de sa famille, José, âgé de 16 ans, est à son tour contraint à la clandestinité afin d’échapper aux recherches du FLN qui, faute de ne pouvoir capturer le père, se vengerait bien sur le fils… En juillet, il tente une première fois de s’embarquer en compagnie d’un ami du village, Jean Lopez, marié et père d’une petite famille. Au port d’Oran, celui-ci sera interpellé par des A.T.O (fellaghas reconvertis en policiers)… On ne le reverra plus… jusqu’au 15 août 1962 quand, dans une citerne abandonnée à 15 kms d’Oran, une patrouille de soldats français découvrira parmi d’autres cadavres d’européens affreusement mutilés, celui de Jean Lopez. Son corps sera identifié grâce à son alliance sur laquelle était gravée la date de son mariage.¢

 

Quelques jours plus tard, José s’embarquera, seul, à bord du Kairouan, via Port-Vendres, où, perdu dans un univers hostile et étranger, ne sachant où aller, il sera pris en charge durant quelques semaines par une admirable famille de pêcheurs oranais. À cette époque, la solidarité était réelle !…

Fin juillet, la famille est enfin réunie. C’est alors qu’un nouveau drame éclate. Son père est identifié lors d’un contrôle de police à la frontière espagnole, arrêté, transféré immédiatement à Paris, jugé et condamné à quatre ans et demi de prison qu’il purgera en partie à Fresnes.

C’est dans ces moments difficiles que prendra corps une promesse faite en souvenir de cet ami disparu et, à travers lui, à ces milliers d’autres infortunés : Défendre la mémoire de l’Algérie Française, de ses combattants et des disparus de 1962 !

Après des études secondaires classiques, poussé par la passion du sport, il épousera cette voie et la compétition de haut niveau. Engagé volontaire, il connaîtra les honneurs du Bataillon de Joinville, deviendra International Militaire d’Athlétisme et, rendu quelques années plus tard à la vie civile, enseignera l’Éducation Physique en milieu scolaire et universitaire.

Fidèle à sa promesse, dès 1980 il entame par ses écrits et ses conférences son « œuvre de mémoire ». Auteur de sept ouvrages et conférencier infatigable, ce travail foncier et persévérant lui ouvre les portes de la Société des Gens de Lettres de France et de l’Académie des Sciences d’Outre-mer, section littérature.

Par ailleurs, son « investissement » dans la cause des disparus lui a valu d’obtenir la Médaille d’Or du Mérite et du Dévouement français ainsi que la Médaille d’Honneur de la Ville de Montpellier.

Auteur d’un ouvrage de référence, « Le péril islamique », il s’investira, parallèlement, dans un combat identitaire pour la sauvegarde des valeurs chrétiennes, contre le fondamentalisme islamique et l’islamisation programmée de la France.

Poursuivant inlassablement son œuvre de mémoire, il multiplie ses conférences notamment sur « la tragédie de l’Algérie française », « l’Armée d’Afrique » et « les Seigneurs de la guerre » en hommage aux soldats de la Légion étrangère ainsi que sur le péril que représente la montée de l’intégrisme islamique « l’Islam… Religion conquérante ».

Par ses interventions diverses et variées, José CASTANO poursuit inlassablement depuis 1980, à l’écart des partis politiques, le seul combat qui, à ses yeux justifie son action : Rendre à la mémoire des Français d’Algérie et à son armée bafouée, la justice qui leur a été refusée tout au long de leur calvaire.¢

21:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Lille : inauguration du controversé bar identitaire «La Citadelle» sous haute tension (IMAGES)

https://francais.rt.com/france/26800-ouverture-bar-identi...

TWEETS et PHOTOS

20:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Reportage auprès des identitaires de Lille, qui viennent d'ouvrir "Citadelle", leur nouveau QG.

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20160924.OBS8676/a...

Déroulez le texte jusqu'à la fin!

15504486.jpg Aurélien Verhassel  identitaire nord.jpg

Aurélien Verhassel, identitaire nord

(merci à Dirk)

20:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

De « Nos ancêtres les Gaulois » à « nos compatriotes d’Outre mer » : et nos ancêtres les Européens alors ?

gaulois_celtes.jpg

il y a 1 jour

 

Nicolas Sarkozy a déclaré qu’à partir du moment où l’on acquiert la nationalité française, « on vit comme un Français et nos ancêtres sont les Gaulois.» Un lynchage politique et médiatique plus tard – dont la presse subventionnée a le secret – arrêtons nous sur cette « affaire ».

Oui, Nicolas Sarkozy commet une erreur quand il tente – avec cette image d’Épinal – d’apparaître comme « encore plus identitaire » que ne l’est Marine Le Pen, histoire de lui reprendre des voix. On voit d’ailleurs mal celle qui n’oublie jamais de saluer ses «compatriotes d’Outre mer» soutenir cette affirmation, et s’imaginer ainsi que le chanteur Francky Vincent descendrait directement de Vercingétorix.

Nicolas Sarkozy commet une erreur, car la civilisation européenne et donc la France se sont effectivement construites sur une série de rencontres, d’échanges et de mélanges, entre des Germains, des Latins, des Gaulois, des Celtes, des Scandinaves, des Saxons, des Angles etc.

Il suffit de se promener dans les Flandres françaises, en Bretagne, à Nice, ou au Pays Basque pour se rendre compte d’ailleurs des différences de mentalités, de culture, mais aussi physiques, entre les différents peuples qui composent la France.

Dans le capharnaüm parisien, où l’on passe d’un arrondissement africain à un quartier asiatique, non sans faire un détour par un marché d’Alger, effectivement, c’est sans doute difficile à comprendre : oui, les Européens, les Français de souche, sont divers.

Ils sont divers, mais ils font partie de la même CIVILISATION.

Ce n’est pas le cas des vagues en provenance du Maghreb, d’Afrique noire, d’Asie, qui sont arrivées depuis quelques décennies en Europe.  Ils n’ont pas la même mémoire historique que la nôtre, celle qui forge les peuples au fil des siècles.
A moins de vouloir se mentir à soi-même, ils sont différents physiquement, culturellement, linguistiquement. Et c’est très bien ainsi : la diversité est la richesse du monde.

Quand un Européen, blanc, va en Afrique ou en Asie, ses hôtes le reconnaissent et le différencient à ce qu’il est : Européen et blanc. N’allons pas chercher plus loin.

Un homme politique courageux, à la recherche d’un avenir serein pour son peuple et sa civilisation aurait rappelé qu’aussi bien intégrés, et même naturalisés français qu’ils pourraient l’être, Mohamed, Issa, ou Sun-Lee ne seront JAMAIS vus comme des Européens tout comme François, Hans ou Paolo ne seront JAMAIS vus comme des Africains.

Un homme politique ne cherchant pas simplement la petite phrase pour faire hurler la bienpensance subventionnée de gauche aurait enfin rappelé une évidence pour celui qui se regarde chaque matin dans sa glace :

Héritiers de la longue mémoire de nos ancêtres, nous sommes les fils d’Europe !

Julien Dir

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

(merci à Dirk)

19:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

David Rachline face à Jean-Jacques Bourdin

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/david-rachline-fac...

Excellent! A écouter!

02:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)