Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2015

Attentat évité par hasard: Marine Le Pen dénonce "une très lourde défaillance de l'Etat" dans la lutte contre le terorisme

 

23:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Eric Zemmour: "Ce sont les Droits de l'homme qui tuent"

Une excellente chronique d'Eric Zemmour !

23:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le tsunami migratoire islamisé, c’est la guerre totale à l’Occident

 

Guerreoccident1

C’est le débarquement des soldats d’Allah sur les côtes méditerranéennes européennes. La preuve en est, ces soldats d’Allah massacrent même les chrétiens qui se trouvent à leur bord.  Sans revenir sur Poitiers, en 732  et Vienne, en 1683, l’islam a toujours déclaré la guerre à l’occident.

En notre ère, depuis mars 1928 à l’inauguration des Frères Musulmans, par le grand-père de Tarik et Hani Ramadan, Hassan Al Bannah, dont l’idéologue funeste fut Sayyid Qutb, ils font des tentatives diverses et variées. Sayyid Qutb entreprit de s’associer au groupe Iranien des « fedayins de l’islam ». Ce sont les ouvrages de Sayyid Qutb qui toujours, influencent les salafistes conquérants. Financés par le Qatar et l’Arabie Saoudite.

Samuel Huntington, lui, toujours considéré par le politiquement correct des repus occidentaux « démocrates », comme un « hurluberlu » indigne d’être lu, entendu, écouté, il est méprisé, après la publication de son ouvrage : Le choc des civilisations. Ouvrage dont les thèses sont carrément niées.

Samuel Laurent après lui, avertissait dans son témoignage : Al Qaida en France. Il y soulignait que les services Français sont inadaptés à cette nouvelle guerre qui nous est déclarée par l’islam. La France et l’Europe ne sont en aucun cas protégées par cette guerre féroce menée par l’ennemi islamique. Pire, la France désarme … Sa seule arme, la communication, les conférences de presse pour impressionner, rassurer, finalement, lobotomiser le lambda.

On le constate aujourd’hui, par une arrestation « par hasard » d’un soldat d’Allah Algérien, qui s’apprêtait à sévir à Villejuif, contre des églises. A Villejuif ! Une double signification. S’attaquer aux chrétiens et, symboliquement aux juifs, sur un lieu nommé Villejuif … Si l’on ne sait arrêter que « par hasard », nous sommes en droit de nous poser des questions quant à notre sécurité. La sécurité n’étant pas un sujet qui doit être le fait du hasard, mais d’une constante attention, puisque nous sommes en guerre.

L’ennemi pour l’islam est l’occident qu’il considère comme dégénéré, qu’il faut conquérir, reconquérir et asservir. Partout ou cela leur est possible, ils massacrent, égorgent, coupent les têtes, crucifient, torturent, femmes et enfants, chrétiens, juifs, yazidis, ceux qui leur résistent et last but not least, leur grand concurrent en islam, les chiites, qui ne font pas allégeance à la « philosophie » de Sayyid Qutb.  Mais, pour les occidentaux repus et aveugles : « Cela n’a rien à voir avec l’islam. » Comme l’attentat contre Charlie Hebdo et le Supermarché Casher n’avait « « rien à voir avec l’islam ». Avec quoi alors ? Les musulmans ne sont certes pas tous des terroristes, mais ce sont des musulmans qui tuent. Cependant, la communication dont ils abusent, ne cache que leurs défaillances et leurs turpitudes. Si nous en sommes où nous en sommes, c’est bien à cause de la première guerre en Irak et de tout ce qui en a suivi.

Le programme est pourtant clairement annoncé par l’Etat Islamique.  S’étendre dans le monde entier. Instaurer le Califat. Ils ne se privent pas des moyens technologiques inventés par les occidentaux, comme ils utilisent leurs démocraties compassionnelles, aussi molles qu’un chancre siphylitique.  Compassion qui tétanise les « domestiqués » des démocraties, intimidés de l’intérieur par les extrêmes gauchistes internationalistes, complices de l’islamisme conquérant par leur antisémitisme déclaré.

Oui, la guerre des civilisations a bien lieu, comme l’avait annoncé Samuel Huntington et, de la pire des manières. Par un tsunami migratoire islamisé, venu d’Afrique, comme l’avait tout autant annoncé Houari Boumédienne en 1974, à la tribune de l’ONU, qu’il me faut citer à  nouveau et, il ne sera jamais assez cité : « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et, ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire. »

Cet état des lieux fait, je déclare ne pas avoir la moindre compassion pour mes ennemis qui débarquent par chaloupes entières sur les côtes Européennes, comme l’avait anticipé Jean Raspail dans son ouvrage : Le camp des saint. L’esprit de conquête islamique en moins.

Les commentateurs de tous les journaux et télévisions, dont je comprends la langue, Anglais, Allemands, Italiens, Espagnols et Grecs, tiennent tous le même langage. Il s’agit de « passeurs criminels » qui profitent de la misère humaine. On cite même commodément, que la mafia sicilienne en serait à l’origine pour mieux enfumer le lambda. Mettez-vous une fois pour toutes dans le crâne, que la presse ne cesse de vous mentir, dans un but remplaciste, imposé par les politiques, dont le peuple de souche s’est écarté. Il leur faut un nouveau peuple docile en période d’élections. C’était bien la théorie Terra Nova socialiste, je le souligne.

Alors, on en appelle à votre compassion, à votre bon cœur qui doit saigner devant autant de « misère », dans le but de vous ramollir le plus possible, afin que vous acceptiez, impassibles,  votre remplacement.

Ces « passeurs criminels » sont des soldats d’Allah, qui forcent leurs troupes à embarquer en masse pour débarquer en Europe. L’Etat Islamique n’en fait pas secret, puisqu’il l’a annoncé. Cette menace est ignorée par les caciques Européens remplacistes. Dois-je nommer Jean-Claude Junker, lequel cyniquement déclarait dans le SPIEGEL Allemand en 1999 : « Nous décidons des choses et les laissons de côté, pour attendre quelque temps et voir ce qui va se passer. S’il n’y a pas de grandes protestations et autres émeutes – car, de toute façon, personne ne comprend ce que nous décidons – alors nous continuerons, pas à pas, jusqu’à ce qu’un retour en arrière devienne impossible. » Ainsi va la « démocratie » en UERSS ! http://www.spiegel.de/spiegel/print/d-15317086.html

Ce tsunami migratoire est mis en place, sans armes, contrairement au débarquement en Normandie. Il se tient, dans le seul but d’envahir, comme le menaçait Boumédienne, par la natalité. Et, tous ceux qui sont accueillis ne s’en privent pas, puisque nos contributions fiscales servent aux allocations familiales, et pour la France, celui qui nait sur son sol devient Français. Voilà une invasion bien pensée, bien calculée de très longue date, par des leaders islamiques, dont l’occident sous-estime et l’intelligence et la stratégie.  L’islam est patient.

On le remarquera, les « rescapés » que l’on enveloppe avec charité chrétienne, dans de chaudes couvertures, sont tout, sauf faméliques. Ce sont des hommes jeunes, bien portants. Car, pour faire une telle traversée, on ne force pas les faibles, les vieillards, les femmes ou les enfants, contrairement à ce qu’on veut bien nous faire croire. Certes, de temps à autre se trouvent quelques femmes, quelques enfants et quelques faibles que l’on sacrifie, pour inciter le démocrate bien pensant à la compassion et à la mobilisation. Tout est prévu, même ces détails sordides de type nazi. Les images télé s’attardent sur ceux-là en particulier. Les mainstreams occidentaux deviennent complices de l’invasion sans le savoir, ou en toute connaissance de cause ?  L’islam ne s’embarrasse pas de sacrifier des êtres humains, chaque jour nous le prouve. La vie humaine, pour eux, n’a aucune valeur, contrairement à l’occident et, c’est ce qui fait leur force et nous rend en état de faiblesse et de soumission.

Ceux qui périssent en mer sont les sacrifiés d’Allah. Ils viendront nourrir les poissons. Comme les boys, qui débarquaient sur les côtes Normandes furent les premiers sacrifiés durant le débarquement en Normandie contre les nazis. Eux aussi se trouvaient en masse dans ces embarcations destinées au débarquement contre les nazis. Des milliers ne foulèrent même pas le sol Européen occupé. Déjà tués, ils ensanglantèrent la mer du Nord.

Devant cette invasion islamique, aucun Churchill à l’horizon. Que des complices. Ils le savent, en profitent et ont bien raison. Puisqu’ils constatent l’impuissance des démocraties à se défendre.

J’exhorte nos caciques à enfin considérer que nous sommes dans une guerre d’un nouveau genre et de mettre en action des flottilles de guerre, destinées à ramener les soldats d’Allah manu militari sur leur territoire. Cela encore, dans l’esprit de la « compassion humanitaire ». Cependant, comme je le dis, nous sommes en guerre, il faudra bien nous défendre, à un moment ou un autre. Car ce sera eux ou nous. Comme durant la seconde guerre mondiale ou cela aurait été nous ou les nazis.

Demandez vous pourquoi les sponsors de l’Etat Islamique, le Qatar et l’Arabie Saoudite n’accueillent pas les soldats d’Allah « dits réfugiés de la misère » ? La raison en est simple. Ils ont donné l’ordre d’envahir l’Europe ! Pourquoi donc financer cet Etat Islamique, si ce n’est pour ça ?  Cette éventualité n’est évidemment jamais évoquée.

La Libye est le fournisseur prioritaire des soldats d’Allah et armes de toutes sortes, par sa position géographique et parce qu’un Président Français, ami de l’Arabie, laquelle est amie avec les USA, un Président Français fou, conseillé par un non moins dément, ami des USA, ont mis à feu et à sang ce pays, ont assassiné un dictateur certes, mais un dictateur qui nous préservait de ce tsunami migratoire islamisé. Et, c’est cet ancien Président qui veut se représenter au suffrage universel. Au moment des élections, tâchez de vous en souvenir.

Sylvia Bourdon

RIPOSTE LAÏQUE

21:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Migrants: Kouchner veut une "flotille européenne de secours" en Méditerranée

Kouchner, l'autre bonne conscience de notre époque, qui au passage a l'air d'ignorer que notre marine n'a plus beaucoup de bateaux, est déçu par les mesures décidées par l'Europe pour empêcher les bateaux clandestins d'arriver en mode sous-marin sur nos côtes. Il trouve que l'Europe n'en fait pas assez.

Le Salon Beige

21:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

VIDEO - Louis ALiot sur France 24

http://www.frontnational.com/videos/louis-aliot-sur-franc...

20:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Berenyss ne connaissait pas son ravisseur, il l'a attirée avec des bonbons...

http://www.leparisien.fr/faits-divers/alerte-enlevement-l...

+ VIDEOS

20:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Réforme des collèges : le grand effacement au service du Grand Remplacement

 

 

Source : Boulevard Voltaire – « Réforme des collèges : le grand effacement au service du Grand Remplacement »
Najat Vallaud-Belkacem a annoncé une énième réforme des collèges. Au programme, la baisse des heures consacrées à l’enseignement des disciplines fondamentales au profit du temps attribué à « l’interdisciplinaire », c’est-à-dire au conditionnement idéologique. En clair : moins d’heures pour le français, l’histoire et la géographie, davantage de temps pour les parlottes politiquement correctes sur « la communication », « la citoyenneté » et « le développement durable ». Au passage, ce qui restait de l’enseignement du latin et du grec disparaît dans un magma « interdisciplinaire ». Et l’enseignement possible d’une deuxième langue dès la sixième passe à la trappe.

Certains en ont conclu que Vallaud-Belkacem était « le pire ministre de l’Éducation nationale de la Ve République ». C’est très injuste. Elle ne mérite ni cet excès d’honneur, ni cette indignité. Car elle se contente de mettre ses pas dans ceux de ces prédécesseurs. D’Edgar Faure (1968) à Vallaud-Belkacem (2015), en passant par Haby, Savary, Chevènement, Monory, Jospin, Bayrou, Allègre, Lang, Chatel et quelques autres bravaches, la logique a toujours été la même : s’écarter de l’école lieu de transmission pour en faire un « lieu de vie » (sic) ; délaisser l’instruction au profit d’une hypothétique éducation ; sacrifier l’enseignement du contenu des matières au bénéfice du conditionnement pédagogique (et idéologique).

Au demeurant, cette évolution n’est pas particulière à la France, elle concerne tous les pays européens. Dans un but manifeste de rupture avec le passé et de déracinement des enfants. Pour mieux en faire des consommateurs dociles et des citoyens serviles. Le but ? Supprimer tout ce qui pourrait permettre la construction d’un esprit critique pour disposer d’éponges aptes à se gorger des messages de la publicité commerciale et de la propagande « antiraciste ».

De ce point de vue, le grand effacement de la mémoire collective est l’indispensable préalable du Grand Remplacement démographique. Le message est clair : oubliez qui vous êtes, ignorez d’où et de qui vous venez, et laissez d’autres prendre votre place !

C’est précisément contre cela qu’a été voulu, avant son suicide-avertissement, par Dominique Venner, l’ILIADE, l’Institut pour la longue mémoire européenne : il s’agit de promouvoir le grand ressourcement comme riposte au grand effacement. Reprendre conscience de notre héritage d’Européens d’expression française. Réaffirmer notre identité dans la longue histoire. Réécoutez Renan affirmant : « Le chant spartiate “Nous sommes ce que vous fûtes ; nous serons ce que vous êtes” est dans sa simplicité l’hymne abrégé de toute patrie. »

C’est dans cet esprit que l’ILIADE offre des sessions de formation pour jeunes hommes et jeunes femmes à haut potentiel. C’est dans le même esprit que l’Institut invite, pour le samedi 25 avril prochain, à la Maison de la Chimie, à son deuxième colloque consacré à « L’univers esthétique des Européens ». Un univers esthétique aujourd’hui bouleversé par les interdits sur la représentation (l’islam), l’enlaidissement des paysages (l’appropriation technicienne et marchande de la nature) et la dictature du non-sens (le non-art contemporain). Face à la tyrannie du vide, de grands intellectuels dissidents apporteront leurs réponses en puisant dans la longue histoire.

Jean-Yves Le Gallou


Crédit photo : COD Newsroom via Flickr (cc)

20:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

La CEF trouve prématuré de demander le renforcement de la protection des églises

 

Communiqué de la CEF :

« L’arrestation, dimanche 19 avril 2015, de l’individu soupçonné de préparer des attentats contre des églises en banlieue parisienne crée un climat de tension et d’émotion.

La Conférence des Evêques de France appelle d’abord à l’apaisement. Les menaces terroristes, quelle qu’en soit la teneur, ont pour objectif de semer la peur, les catholiques n’y céderont pas.

A ce jour, de plus, les éléments connus concernant ces attentats déjoués semblent accréditer la thèse d’une initiative isolée et doivent permettre de garder une attitude calme. La communauté catholique reste profondément attristée par l’assassinat d’Aurélie Châtelain qui semble bien avoir été perpétré par cet étudiant interpellé dimanche. Face à cette tragédie, elle exprime sa compassion à la famille et aux proches. La Conférence des Evêques de France salue l’attention portée par les hautes autorités de l’Etat et le soutien réaffirmé à la communauté catholique.

Depuis les attentats de début janvier, l’Eglise en France est en lien étroit et régulier avec la cellule du ministère de l’intérieur chargée de la protection des lieux de cultes. Il en résulte une surveillance d’environ 200 églises et une vigilance particulière recommandée aux curés et aux paroissiens. Les évêques, dans leur diocèse, sont en relation régulière avec les Préfets.

Aujourd’hui, la Conférence des Evêques de France estime prématuré de demander le renforcement de la protection des lieux de cultes catholiques. La partie du plan Vigipirate concernant cette protection pourra évoluer le cas échéant dans le cadre de la concertation menée avec le ministère de l’Intérieur.

Concernant les églises, la Conférence des Evêques de France tient à rappeler qu’elles doivent rester des lieux ouverts, des lieux d’accueil, conforme à l’esprit même de la religion catholique.

Dans le contexte d’aujourd’hui, renforcé par les drames vécus par les chrétiens d’Orient – et notamment après les exécutions de chrétiens éthiopiens dimanche dernier – la Conférence des Evêques de France rappelle l’importance de chercher, d’entretenir et d’amplifier le dialogue interreligieux et de ne pas se renfermer sur une attitude de méfiance. Ce n’est que dans ce dialogue et dans une connaissance réciproque approfondie que pourra se construire une société de paix et de liberté. »

Riposte catholique

NdB: Faut-il attendre un carnage, qui sera lui aussi un "acte isolé" ?

19:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Tunisie. Hitler et Daesh les nouveaux héros de la jeunesse...

http://www.prechi-precha.fr/tunisie-hitler-et-daech-les-n...

02:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Berenyss, la fillette de 7 ans disparue, a été retrouvée dans les Ardennes saine et sauve

7777454365_berenyss-7-ans-disparue-depuis-15h05-a-sancy-le-haut-meurthe-et-moselle.jpg

 

Disparue depuis jeudi 24 avril à 15h05, la petite fille a été retrouvée en Ardennes, saine et sauve. Bien victime d'un enlèvement, elle a été "déposée", dans des circonstances que l'enquête devra déterminer. Les gendarmes recherchent toujours activement le ravisseur.

 
Berenyss, 7 ans, était portée disparue depuis 15h05 le 24 avril à Sancy-le-Haut (Meurthe-et-Moselle).
406Partages
 

Elle a été retrouvée saine et sauve. La fillette de 7 ans qui a disparu jeudi après-midi a finalement été retrouvée dans les Ardennes françaises selon les gendarmes. La fillette, bien victime d'un enlèvement, a été "déposée" à 23h00 devant une maison de Grandpré, un petit village rural de 450 habitants situé à deux heures de voitures du lieu de l'enlèvement, à environ 80 kilomètres à l'est de Reims. Elle a frappé à la porte, et la résidente, médecin de profession, lui a ouvert. 

"À la suite de la diffusion de l'alerte enlèvement, la médecin a tout de suite compris de quoi il s'agissait", a précisé le procureur, estimant que c'était "peut-être" le déploiement du dispositif de gendarmerie qui avait conduit l'auteur de l'enlèvement à libérer sa victime. Les gendarmes recherchent toujours activement le ravisseur. 

Une centaine de militaires mobilisés

La fillette a pu parler avec ses parents au téléphone, et ces derniers devraient pouvoir la récupérer dans la nuit, a-t-il ajouté. Le dispositif de recherches était monté en puissance tout au long de la journée, mobilisant jusqu'à une centaine de militaires, dont 30 gendarmes mobiles. Un hélicoptère et deux équipes cynophiles ont également participé aux recherches. Mais l'opération "alerte enlèvement" a fait une victime. Un gendarme a perdu la vie après avoir été percuté par un motard. 

Une "alerte enlèvement" avait été déclenchée ce jeudi soir par le ministère de la Justice, après la disparition de Berenyss, habitant à Sancy-le-Haut (Meurthe-et-Moselle). Les recherches se sont étendues dans une large zone autour du village et l'alerte avait également été transmise à la Belgique, au Luxembourg et à l'Allemagne, dont les frontières sont proches. Elle a disparu alors qu'elle faisait du vélo sur la place du village, à proximité du domicile familial. Sa mère a signalé les faits à la gendarmerie. 

02:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le protocole compassionnel

invincible-armada-1-gd.jpg Camus.jpg

 

Que serait-il advenu de l’Angleterre si Élisabeth Ière, au moment de l’Invincible Armada, s’était écriée : « Oh là là, c’est terrible, la météo est mauvaise, il faut faire quelque chose, ces pauvres Espagnols risquent de se noyer ! »
365
SHARES
 
 

Bon, bien entendu, la première chose à dire et à ressentir, c’est que ce qui survient désormais tous les jours ou presque, ces noyades de clandestins par centaines, ces morts atroces et inutiles, est abominable et déchire le cœur.

Or je dis cela, et je le dis très sincèrement ; mais, le disant, et ne pouvant pas ne pas le dire, j’ai bien conscience de tomber dans un panneau : le panneau qui cache la réalité et qui empêche d’y trouver une solution.

« Il manque un programme de sauvetage européen », constatait-on piteusement à Bruxelles, ce matin. Ces messieurs et dames ne s’en rendent sans doute pas compte, mais l’involontaire amphibologie de leur formule lui fait exprimer plus de vérité que sans doute ils ne le souhaitent. Il manque à l’Europe un programme de sauvetage, oui. Il manque à l’Europe un programme de sauvetage de l’Europe, surtout : car c’est elle aussi qui se noie, engloutie par la submersion ethnique. Mais de cela ses maîtres ne se soucient pas le moins du monde, affectant de n’avoir cure que des malheureux naufragés, et pour tout devoir d’éviter que ne se reproduisent les drames épouvantables où ils perdent la vie. Or, par cette attitude, non seulement les élus et les gouvernants européens trahissent leurs mandants, abandonnés à la marée humaine qui les submerge : ils garantissent que les noyades en mer vont se multiplier. Bref, à moins qu’on ne les soupçonne de menées secrètes incompréhensibles, ils perdent sur les deux tableaux : moins d’Europe, moins de France, moins d’Allemagne, moins de Danemark, moins d’Italie ; plus de migrants, plus de traversées périlleuses, plus de victimes des flots (et plus de bonnes affaires pour les passeurs assassins).

Une politique étrangère, que dis-je, une politique ontologique, une politique qui touche à l’être, à l’existence – et c’est bien de l’existence même de l’Europe qu’il est question, de son identité à elle-même, de sa survie -, ne peut se réduire à un protocole compassionnel. Que serait-il advenu de l’Angleterre si Élisabeth Ière, au moment de l’Invincible Armada, s’était écriée :

« Oh là là, c’est terrible, la météo est mauvaise, il faut faire quelque chose, ces pauvres Espagnols risquent de se noyer ! »

Avec les pitoyables rafiots qui portent les migrants, c’est à une très vincible Armada que nous avons affaire, nous, car la conquête a mille visages ; mais c’est toujours la conquête. Si nos maîtres ne veulent pas la reconnaître pour ce qu’elle est, c’est certes qu’elle revêt une forme inédite et trompeuse, sous les espèces désolées de nos envahisseurs faméliques ; mais c’est surtout parce qu’ils se croient sortis de l’histoire.

Le dogme antiraciste a fait de l’Europe un astre mort, qui ne ressent plus, qui ne juge plus, qui s’est privé de tous les moyens de nommer les choses, de s’apercevoir seulement de ce qui lui arrive. Toute morale, toute esthétique et toute intelligence du monde se réduisant à cette unique doctrine-là, fille du désastre et des camps de la mort, elle s’ingénie à faire payer à ses administrés l’absurdité aporétique du syllogisme qui la fonde : à savoir, primo, qu’il n’y a pas de races, et, deuxio, que toutes sont égales. Parce que c’est absurde, parce que ça ne peut pas être imposé en raison, ça ne peut perdurer dans l’être et dans le pouvoir que sous la forme d’une dictature de l’esprit, on le constate tous les jours ; et bientôt, peut-être, d’une dictature tout court : on en voit s’installer les prémices avec les nouvelles lois sur le renseignement et la réduction des délits d’opinion à des délits de droit commun.

À force de réduire à lui la morale et de se substituer à elle, l’antiracisme exige à tout moment la suspension du jugement moral, et bientôt du jugement intellectuel. À force d’empêcher de dire, il empêche de voir.

Le protocole compassionnel, fort de son incontestable légitimité, réduit les traversées en masse de la Méditerranée à d’effroyables drames en mer, qui ne sont que trop véritables. Ce faisant, il choisit d’ignorer la conquête, que ces traversées ne sont pas moins, et qu’elles sont même bien davantage. Il montre ainsi quelle piètre morale il est, à courte vue. Par sa légèreté, il prépare en effet de bien plus grands malheurs, et plus durables : l’asservissement, la submersion ethnique et culturelle, le parachèvement du Grand Remplacement, la dilution de l’identité européenne dans la violence et l’hébétude, la lutte de tous contre tous, avec l’importation sur le continent de tous les conflits de la terre, et qui lui sont le plus étrangers. C’est pour le coup que seule une dictature implacable, civile, militaire ou plus vraisemblablement religieuse, pourra paraître une planche de salut – sans moi.

Vous voulez en finir avec l’hécatombe en mer ? Traitez les flottes qui se présentent pour ce qu’elles sont : les instruments d’une invasion. Vous avez les moyens de mettre un terme en un tournemain et à ceci et à cela. Il suffirait à ce dessein que vous existiez un peu. Ça n’a jamais été votre fort, je sais. C’est parce que tu n’existes pas que les gens se noient, Europe : pour venir contempler ton cadavre, ta dépouille de mort-vivant.

01:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Cohn-Bendit veut ouvrir les portes de l'Europe à l'immigration clandestine

01:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Le parti eurosceptique les « Vrais Finlandais » arrive second aux élections législatives

helsinki.jpg

Partager sur Facebook Tweeter 

 

21/04/2015 – HELSINKI (NOVOpress)
Les « Vrais Finlandais » protestataires bousculent les élections finlandaises.

Faux suspense dans les élections législatives finlandaises. C’est sans réelle surprise que le parti d’opposition du Centre s’est imposé face aux conservateurs sortants. La surprise vient des « Vrais Finlandais », qui avec 38 sièges au parlement, brûlent la politesse aux conservateurs (37 sièges) et aux sociaux-démocrates (34 sièges). Le parti au populisme assumé des « Vrais Finlandais » ou « Finlandais de base », défend à la fois les acquis de l’État providence et l’identité finlandaise menacée par l’immigration et la bureaucratie européenne. C’est sans doute sur le premier point que les Finlandais le classent au centre-gauche de leur hémicycle tandis que le second facteur les positionne à l’extrême-droite pour la plupart des commentateurs européens. Une chose est sûre, si les « Vrais Finlandais » sont favorables à l’Europe, ils sont franchement hostiles à l’Union Européenne et se voient mal « payer la note » pour les mauvais élèves de l’UE, comme la Grèce, qu’ils souhaiteraient bouter hors de la zone euro.

M. Sipilä, le représentant du parti du Centre devrait en toute logique former le prochain gouvernement, ce qui devrait intervenir après l’annonce officielle des résultats définitifs en milieu de semaine. Il a refusé de dire avec qui il souhaitait gouverner, déclarant « Nous avons besoin pour cela avant tout d’obtenir la confiance, et ensuite il sera question du programme gouvernemental ». S’il peut en théorie se passer des « Vrais Finlandais » pour former sa coalition gouvernementale, il a toutefois laissé entendre qu’il ne s’associerait qu’à l’un des deux partis dominants sortants : soit les sociaux-démocrates, soit les conservateurs. Une attitude qui laisse grande ouverte la porte à une entrée du parti populiste dans l’équipe gouvernementale. Son leader, Timo Soini, se verrait bien aux Affaires étrangères ou il pourrait mettre en oeuvre son programme eurosceptique.

Crédit photo : Mariano Mantel via Flickr (cc)

00:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

23/04/2015

Alerte enlèvement : une enfant de 7 ans portée disparue en Meurthe-et-Moselle

XVM05203f20-e9ec-11e4-80ed-3480393b27d3.jpg

 

 

 

 Berenyss, 7 ans et demi, a disparu en début d'après-midi à Sancy. Le parquet de Briey a décidé de déclencher une «alerte enlèvement».

 
 
 

En Meurthe-et-Moselle, à Sancy, une alerte enlèvement a été déclenchée après la disparition de Berenyss Lémond-Cavaleri, une petite fille aux longs cheveux bruns, mesurant 1,40 mètre et portant des lunettes à montures noires. Elle porte une robe à volants blancs et un haut multicolore. «Nous n'avons pas la certitude que c'est un enlèvement, mais nous avons pris la décision de déclencher cette procédure», a déclaré Yves Le Clair, procureur de Briey.

La fillette jouait sur la place du village, en face du domicile familial, lorsqu'elle a échappé à la vigilance de sa mère. Son vélo a été retrouvé quelques rues plus loin dans le village. La fillette, actuellement en vacances scolaires, jouait devant son domicile quand elle a échappé à la vigilance de sa maman. Le village a été quadrillé par la mère de famille, avant que les voisins ne viennent en aide, et que les gendarmes soient prévenus.

Au plus fort des recherches, une centaine de militaires ont été mobilisés, dont 30 gendarmes mobiles. Un hélicoptère et deux équipes cynophiles ont également participé aux recherches. Les autorités luxembourgeoises et belges ont également été prévenues, la frontière n'étant pas loin.

Un fourgon blanc, conduit par un homme d'une quarantaine d'années, a été vu sur les lieux.

«Si vous localisez l'enfant, n'intervenez pas vous-même, appelez immédiatement le 0800.363.268» ou envoyez un courriel à alerte-enlevement@gendarmerie.interieur.gouv.fr. a demandé la gendarmerie.

22:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Deux tweets de Florian Philippot

Capture.PNG FP.PNG

Capture.PNG Fiche.PNG

22:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Florian Philippot a retweeté ALERTE ENLEVEMENT

Capture.PNG  enlévement.PNG

22:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Enseignement : étude de l’islam obligatoire, le christianisme médiéval en option

23 avril 2015 par Pierrot - Contre-info.com

Et plus d’être facultatif au collège, le christianisme doit être enseigné sous l’angle de l’ « emprise de l’Eglise sur les mentalités rurales » ! Et la nation est évoquée par l’étude des « heures sombres ou controversées du passé » (esclavage, colonisation, génocides, déportation…). Incroyable !
Il n’est plus raisonnable aujourd’hui pour les parents de mettre leurs enfants sous la férule tyrannique de l’Éducation Nationale. Sauvons nos enfants, mettons-les dans les écoles libres.

Article du Figaro sur le sujet. Si la rédaction de CI n’est pas d’accord avec la totalité des points abordés, ce billet a le mérite de présenter la réforme :

C’est en parcourant ensuite la liste des sujets abordés que l’inquiétude surgit: le Conseil supérieur des programmes (CSP) distingue les sujets «obligatoirement étudiés» des sujets «traités au choix de l’enseignant». Ainsi, l’étude de l’Islam sera obligatoire, mais celle du christianisme médiéval facultative – ceux qui choisiront de l’enseigner devront le faire uniquement sous l’angle de l’ «emprise de l’Eglise sur les mentalités rurales». Dans une société en mal d’intégration et de cohésion nationale, on ne manquera pas de s’étonner d’une curiosité si grande pour les religions venues d’ailleurs, et d’une révulsion si manifeste pour nos racines judéo-chrétiennes. N’est-ce pas pourtant en redonnant à l’élève ces racines que nous le rendrons d’autant plus ouvert à l’altérité? Par ailleurs, où est-il passé, ce «cadre national» que le CSP évoquait précédemment?

Lire la suite sur lefigaro.fr

 

 

21:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Marine Le Pen sur i>TELE

21:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

BASTA €URO !

basta1.png Basta euro.png

(Pour lire, augmenter le zoom)

20:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Chômage: qu'ont-ils fait ?

chomage.jpg chomage.jpg