26/07/2014

Crash du vol Air Algérie: drapeaux en berne en France à partir de lundi

http://www.leparisien.fr/faits-divers/en-direct-air-alger...

L'avion d'Air Algérie aurait-il fait le "ramadan"?

20:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

« Israël a le droit de détruire complètement Gaza », affirme un rabbin extrémiste 25/07/2014

6850515-10471183.jpg

Le rabbin Dov Lior 

    


    Un rabbin israélien de droite a publié un commandement religieux qui indique que la destruction intégrale de Gaza est justifiée si les commandants militaires jugent que c’est nécessaire. Le rabbin Dov Lior est considéré comme un des leaders religieux les plus extrémistes de l’extrême droite religieuse.

Lior a écrit que dans n’importe quelle guerre au cours de laquelle le peuple juif se considère attaqué, il a le droit légitime de répliquer contre la nation d’où provient l’attaque.

« Donc, en temps de guerre, la nation attaquée a le droit de punir la population ennemie par tous les moyens qu’elle juge nécessaires, comme par exemple bloquer les vivres ou l’électricité. Elle peut bombarder la zone entière sur base du jugement de ministre de guerre, et ainsi éviter de mettre en péril inutilement la vie de ses soldats », écrit-il, ajoutant que « des mesures dissuasives pour exterminer l’ennemi » sont permises, rapporte le journal Haaretz.

Cependant, ses commentaires ne sont pas passés inaperçus auprès de ceux qui ne partagent pas ses opinions. Après la publication de son commandement, Mertz Zahava Gal-On, président d’un parti de l’aile gauche israélienne, a demandé au procureur général, Yehuda Weinstein, de débuter une enquête.

« Les commentaires racistes du rabbin Dov Lior ont depuis longtemps perdu la protection du droit à la liberté d’expression. Ces remarques font suite à ses commentaires racistes au cours du temps, parmi lesquels on retrouve de nombreux commentaires sur le meurtre de Yitzhak Rabin, et son soutien à Baruch Goldstein », a écrit Gal-On à Weinstein. Goldstein est l’homme qui a abattu 29 fidèles musulmans à Hébron en 1994.

La campagne militaire israélienne à Gaza, au cours des 15 derniers jours, a provoqué la mort de plus de 800 Palestiniens, dont la plupart étaient des femmes et des enfants, ainsi que 4 700 blessés.

Du côté d’Israël, environ 30 personnes ont été tuées au cours de cette offensive, bien que le Hamas affirme avoir tué 40 personnes.

Lior est un ardent soutien du mouvement colonisateur. Il pense que toutes les terres entre le Jourdain et la Méditerranéenne appartiennent à la race juive, et que les Palestiniens n’ont aucun droit de vivre là-bas.

« Tous ceux qui croient à la Torah savent que cette terre a été promise uniquement à ces gens (les juifs). Il n’y a pas de place pour quelque autre entité nationale à cet endroit. Il n’y a jamais eu d’État appartenant à d’autres populations là-bas. Elle appartient uniquement au peuple juif », a écrit Lior, des propos rapportés par le Deutsche Welle.

Lior fut le guide spirituel de Yigal Amir, qui a assassiné le Premier ministre israélien Yitzhak Rabin en 1995. Amir était contre la signature des accords d’Oslo par Yitzhak Rabin.

Lior a été arrêté et interrogé en 2011 pour avoir publiquement soutenu un livre qui encourageait à tuer des personnes non-juives.

http://croah.fr/corbeau-dechaine/israel-a-le-droit-de-detruire-completement-gaza-affirme-un-rabbin-extremiste
 
ALTER INFO

20:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

La presse on-line française « forcée de censurer 95% des commentaires » sur Israël…

 

14h01

Le Yediot Ahronot publie aujourd’hui un article sur la presse on-line française forcée de supprimer entre 90 et 95% des commentaires publiés sous les articles traitant d’Israël…

« Dès que vous parlez d’Israël, cela cristallise toutes les passions, avec jusqu’à 20 ou 30,000 commentaires sous un même article. Et souvent vous êtes obligé de supprimer 90 ou 95% des commentaires » explique David Corchia, le directeur d’une société de modération de commentaires en charge du Figaro et de Libération.

Selon Corchia, hors temps de guerre, entre 25% et 40% des commentaires publiés sous les articles parlant d’Israël sont effacés pour antisémitisme, racisme ou parce qu’ils sont discriminatoires.

jSSnews

 FDESOUCHE

19:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Pendant la trêve, la mort plane toujours sur les ruines d'un Gaza défiguré

4030071_56761a3b9cd2adb12ecac12675f28a3abc42fab8.jpg

http://www.aujourdhui-en-france.fr/flash-actualite-monde/...

19:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Valls à la mosquée d'Evry: " Les musulmans de France, c'est la France"

4028181_valls-evry-new.jpg

Valls au repas de l'iftar à Evry 25-26 juillet 2014

 

Ce n'est pas forcément la mosquée qu’ils fréquentent habituellement. Vendredi soir, une cinquantaine de fidèles musulmans ont pourtant tenu à faire le déplacement à Evry (Essonne). Pas question, pour eux, de taire leur indignation alors que Manuel Valls, ancien maire () d’Evry, y est invité pour la rupture du jeûne du Ramadan.

 

« Israël, assassin, fasciste ! Valls complice ! »... En attendant son arrivée, sous l’œil vigilant des policiers, aussi nombreux qu’eux, les manifestants scandent leurs slogans en soutien au peuple palestinien dès qu’une berline approche.

« On est outré, lance Nassredine, venu de Saint-Michel-sur-Orge. Ce n’est pas parce qu’il vient manger deux ou trois dattes qu’on va oublier son soutien à Israël. Il vient se racheter une image et on refuse de tomber dans le panneau. » « Il n’y aura pas de slogans anti-juifs mais contre la politique d’Israël », insiste-t-il. « Ce qu’on défend, ce n’est pas les musulmans contre les juifs ou les chrétiens, c’est la vie contre le barbarisme » (SIC), martèle un participant au rassemblement. « Il y a de l’antisémitisme, c’est vrai. Mais il y a aussi de l’islamophobie et le ne lui réserve pas le même traitement », s’agace un autre.

, députée des Yvelines et présidente du groupe UMP au conseil régional, fait son arrivée sous les huées. La scène se répète quand arrive un représentant de la communauté juive. Le recteur de la mosquée est lui aussi vilipendé. « C’est le dîner de la traîtrise ! Vendu ! » Manuel Valls, lui, arrivera directement en voiture dans la cour intérieure et ne croisera pas les manifestants.

Dehors, un policier discute en apparté avec une poignée d’adolescents. « Pour une fois que vous avez la télé avec vous, montrez que vous êtes pacifistes, faites passer le message. Ils ont la haine, et cela se comprend, mais montrez l’exemple. » Entre temps, le Premier ministre s’est attablé avec les représentants de tous les lieux de culte de la commune, face à… Valérie Pécresse.

« A travers le rayonnement de la mosquée d’Evry, je veux parler à tous les musulmans de France en partageant ce repas : les musulmans de France, c’est la France. Je veux réaffirmer que la République laïque, ce n’est pas la négation des religions ou, pire, le mépris de ceux qui croient », insiste Manuel Valls.

 
 Quant aux incidents en marge des manifestations de soutien aux palestiniens à Paris et Sarcelles le week-end dernier, il a dénoncé « les casseurs [qui] nourrissent les amalgames insuportables ». « Je veux lutter avec vous contre ceux qui veulent saper le vivre ensemble » insiste l’ancien maire, dénonçant tant la hausse des actes islamophobes qu’antisémites. Quelques minutes avant, le recteur a rappelé que « nous manifestons pour que cesse le massacre des innocents, l’antisémitisme ne fait pas partie de l’Islam. La France est très grande, elle peut faire beaucoup de choses : c’est notre espoir. »

 LeParisien.fr

 

03:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Silence médiatique sur l’agression des rugbymen à Millau…

silence-565x250.jpg

 

    
Le 23 juillet 2014
À Millau, dans les Midi-Pyrénées, des rugbymen clermontois ont été agressés sans raison par une bande armée de couteaux, sabres et machettes.
         

Méthode de propagande numéro un : l’occultation. Principe de base : communiquer l’information sous des dehors objectifs, tout en dissimulant les éléments délicats, même (et surtout) s’ils mettent en lumière l’insoutenable complexité de l’être : ceux qui écorchent le mythe de la société plurielle baignant dans la béatitude du Grand Mélange, ceux qui pourraient réfuter la thèse de l’immigration providentielle et toute-bienfaisante, etc.

Les faits : à Millau, dans les Midi-Pyrénées, des rugbymen clermontois ont été agressés sans raison par une bande armée de couteaux, sabres et machettes. L’ « altercation », qui a mené trois sportifs à l’hôpital, « serait due à la volonté d’un des trois joueurs blessés de s’interposer pour éviter une dispute conjugale ». Point. Ne rien ajouter à cette relation qui serait de nature à réveiller les démons populistes. Ne pas s’étendre sur la forme de cette agression « d’une rare violence ». Ne pas épiloguer sur l’usage tout pyrénéen de la machette. Éluder. Tronquer. Couper au montage.

C’est à grand' peine qu’on parvient à en savoir plus. Tous les grands médias présentent la même version des faits. Des agresseurs, on s’obstine à ne rien dire. Comme pour mieux parer à toute interprétation malséante, certains journaux hasardent qu’ils sont « originaires de Millau ». Des enfants du cru, en somme. Quatre d’entre eux sont interpelés, mais aucun journaliste ne fait preuve de la moindre curiosité les concernant. Étonnant, pour des journalistes. S’il s’était agi d’un groupuscule néo-nazi, bien sûr, nos limiers n’auraient pas été avares de révélations. Tous les noms, les visages et les « parcours » feraient la une.

En creusant un peu la Toile, on finit par découvrir – grâce au dérapage d’un gratte-papier maurassien – que les fines lames sont des Antillais ; et puis, en remontant cette piste, on arrive à ceci : depuis quelques années, une jeune communauté antillaise, installée dans le vieux centre de Millau, sème un certain trouble parmi la population locale. Dans un article du Midi Libre de 2013, on apprend que « le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance [de Millau] a dévoilé les premières données d’une enquête menée sur « les jeunes majeurs et mineurs issus des Dom-Tom et arrivés sur Millau sans adultes référents » ». Cette enquête fait état des problèmes d’intégration de ces jeunes, mâles en grande majorité, dont la quête de satisfactions matérielles prend souvent la forme d’ « actes délictueux » qui ne sont pas toujours du goût des acrimonieux Millavois.

Ces informations sont-elles pertinentes ? Nous disent-elles pourquoi des rugbymen ont été agressés à Millau ? Nous donnent-elles la clé de ce fait divers presque banal ? Peut-être pas, mais ce n’est pas aux journalistes d’en décider. Leur rôle est de nous fournir tout le matériau susceptible de nous aider à comprendre le réel, non pas de présenter les seuls aspects du réel qu’ils jugent dicibles.

Thibaut d'Arcy

BOULEVARD VOLTAIRE

01:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

La Croix Rouge du Brésil a détourné 11,2 millions de dollars

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/07/25/97002-2014072...

01:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Invasion ? : L’alarme des services secrets italiens « Des migrants par millions à destination de l’Italie»

Q56W116.jpg

 

1h04

Ils sont des millions. Ils fuient la guerre, des dictatures, des persécutions religieuses, la faim. Et ils ont toute la même destination: l’Italie. Pour beaucoup c’est seulement une terre de passage, pour d’autres la destination finale de leur voyage désespéré. Ils viennent de la Tunisie, du Maroc, de l’Egypte, de la Syrie, de la Corne de l’Afrique, du Subsahara, de l’Érythrée, de la Somalie, du Nigeria, du Soudan, du Congo, de l’Inde, du Sri Lanka, des Philippines.

Pour ce qui concerne l’Afrique,  90 pour cent atteignent les côtes libyennes pour se diriger vers notre Péninsule. Un exode biblique qui enrichit les marchant d’hommes en favorisant le trafic de drogue et l’infiltration de terroristes islamistes potentiels. Cet exode  fait exploser nos structures d’accueil, appauvrit les caisses de l’État  et cela compromet l’efficacité des contrôles sanitaires, en donnant maintenant vie au spectre de la diffusion de maladies infectieuses comme l’ebola meurtrier, le tbc, la méningite, le choléra.

La « forteresse Europe » est attaquée. Et le pied-de-biche pour accéder à l’UE passe par les côtes italiennes. Conflits à fond religieux ou inter-tribaux, dictatures impitoyables, famines et progroms intérieurs poussent une masse énorme de gens à chercher  leur salut dans l’émigration, un phénomène qui ces derniers mois a pris une dimension alarmante. Et, en effet, nos services secrets sont alarmés. Beaucoup, dans leurs rapports, soulignent que les progroms récents sont attribuables aux deux facteurs principaux: « les combats entre milices en Libye et la guerre civile en Syrie. »

Dans le cas premier, après la chute de  Kadhafi, l’État central  est en train de s'effriter sous la pression des luttes entre tribus et des séparatistes « excessifs en Cyrénaïque et dans le Fezzan. » Le pays est divisé et les organisations criminelles en profite pour développer leurs trafics illégaux, en comptant aussi sur la corruption de de ceux qui contrôlent les frontières. Dans ce tableau, beaucoup de milices irrégulières, « les Katibe exploitent le phénomène pour s’autofinancer. De leur point de vue, l’opération Mare Nostrum représente une opportunité: ils savent qu’ils vont devoir affronter un parcours plus bref qu’avant, en pouvant compter sur l’intervention de notre Marine pour secourir les naufragés éventuels ou chalands à la dérive.

En Syrie trois facteurs sont à l’origine des fuites massives : la guerre civile qui semble ne pas avoir de fin et qui emmène beaucoup de réfugiés déjà sortis du Pays  quitte à « perdre chaque espoir d’un retour rapide dans la Patrie »  et donc à tenter d’atteindre la nord Europe, toujours à travers l’Italie ; l’attaque aux communautés « chrétiennes » de la part des musulman intégristes, Al Qaeda ; l’indigence croissante de la population.

La Libye est le point de départ maintenant pour 90 pour cent des migrants provenants  du « continent noir ». Une sorte de « hub migratoire privilégié. » Et c’est là  que se concentre le nombre le plus grand de gens dans l’attente de s’engager pour la Sicile ou,  chose rare, pour la Calabre. Par contre beaucoup de Syriens  mais aussi des palestiniens passent par la Turquie avec des vols de ligne, puis ils cherchent un passage pour nos côtes. La « nouvelle filière  turque » trouve son origine aussi dans les politiques antiterroristes et anticriminelles du gouvernement du Caire qui considère les syriens voisins réfugiés comme des proches des « Frères Musulmans déchus ».

Aussi le Sahel est devenu un couloir important pour les trafiquants d’hommes, grâce à la porosité des frontières et à l’instabilité politico-économique.
Mais les préoccupations de nos services secrets ne concernent pas seulement la Libye et la Syrie. Dans l’avenir immédiat,  ils prévoient que les flux migratoires auront aussi pour origine la République Centrafricaine dévastée par les combats entre rebelles et des religieux persécutés, qui ont déjà fait un million de réfugiés. Au Nigeria les milices de Boko Haram ont presque provoqué l’an dernier un demi million de « déplacés » pendant que 60.000 Nigériens se sont échappés au Cameroun, au Tchad et au Niger (…)

La prévision des services secrets est que à cause de l’impuissance des hommes politique  « d’être certains et fiables » à pouvoir maintenir valides les pactes établis entre notre Pays et la Libye, le phénomène va prendre des formes plus structurées. Ce n’est pas tout, le trafic de clandestins et la nécessité de contrôler le territoire à cette fin favorisent le trafic de drogue, d’armes et la contrebande.

Enfin on ne peut pas être tranquille. Aussi parce qu’il y a le risque d’épidémies. Le nombre exceptionnel de migrants arrivé rend ardu les « contrôles  sanitaires à bord de nos navires et dans les points d’abordage siciliens. » Et, quoique pour le moment il y n’ait pas  de « signaux » de pathologies dangereuses, on relève la diffusion entre les populations africaines du virus Ebola, présent en Guinée, au Libéria et a au Sierra Leone. Du choléra, au Soudan, de la tuberculose et de la poliomyélite, dans la Corne de l’Afrique et dans la zone Subsaharienne. De la méningite, dans l’enclave ibérique de Melilla et du Mers, un syndrome respiratoire très différent  du Sars, en Algérie et en Arabie Saoudite.

Ils arriveront non seulement nombreux mais ils seront bientôt très enragés. En effet, nos structures d’accueil sont saturées maintenant et cela aggrave « les conditions de privation des migrants », ce qui engendre des protestations, « aussi violentes », comme des épisodes d’ »automutilation » et de fuites en masse.

Cet exode pourrait compromettre l’intégration des étrangers en développant l’agrandissement des ghettos « ethniques », et en exposant les migrants à prostitution et travail noir ou à l’enrôlement dans le milieu organisé, intéressée à « intercepter les demandes de quelques entrepreneurs » méridionaux pour le travail dans les champs.

Finalement l’invasion peut rendre difficile les procédés d’identification des nouveaux venus en permettant de faire entrer dans nos frontières nationales des « criminels ou des terroristes djihadistes. » Nos gouvernants sont avertis.

Source

FDESOUCHE

00:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Bernard Cazeneuve : «La France est une terre d’immigration et une terre d’asile. Elle doit le demeurer»

xyUCnsS.jpg

 

10h46

[Article complété par d'autres extraits]

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, défend la nouvelle politique migratoire du gouvernement.

 

Sans l’obligation faite à la France de transposer trois directives européennes, les projets de loi sur l’immigration et le droit d’asile auraient-ils vu le jour ?

Oui, car ces réformes concrétisent d’abord les engagements pris par le président de la République sur le titre de séjour pluriannuel, et permettent de renouer avec la tradition républicaine du droit d’asile, en mettant un terme à des dysfonctionnements. La France est une terre d’immigration et une terre d’asile. : les pays refermés sur eux-mêmes sont condamnés au déclin. […]

Trouvez-vous que l’immigration est assez valorisée dans le discours public en France ?

L’immigration est trop souvent l’objet de postures qui visent à faire peur, alors que nos flux migratoires actuels sont parmi les plus modérés d’Europe. Il faut remettre de la rationalité dans ce débat : l’immigration peut être une opportunité pour la France, à condition d’être maîtrisée, que les étrangers admis soient intégrés, qu’ils respectent nos lois, et que l’accueil des talents soit favorisé. […]

La stratégie de François Hollande sur la question migratoire ne risque-t-elle pas de faire prospérer le FN ?

Au contraire, cet apaisement voulu par le président de la République est la seule voie pour faire reculer les discours xénophobes. Au cours de ces dernières années, une partie de la droite a cru bon de courir après le FN, avec le ministère de l’Identité nationale, une circulaire indigne sur les étudiants étrangers, une politique du chiffre absurde et trompeuse. C’est cette instrumentalisation qui nourrit la peur de l’étranger.

Libération

FDESOUCHE

00:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Dieudonné soutient Anne-Sophie Leclère

E&R  24 07 14

 

00:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

25/07/2014

Révélations de la chaîne ZDF sur l’enlèvement des trois adolescents israéliens

 

Lors d’un reportage pour la chaîne allemande ZDF, le journaliste Christian Sievers revient sur le récent enlèvement et le meurtre des trois adolescents israéliens, qui a conduit à l’opération en cours en ce moment à Gaza.

Dans ce reportage, Sievers nous explique que le gouvernement et les services de sécurité intérieurs israéliens savaient depuis le début que les trois adolescents enlevés près de Hébron le 12 juin 2014 étaient morts. Ils avaient reçu un enregistrement téléphonique dans lequel l’un des adolescents appelait les urgences pour les prévenir de leur mésaventure, puis une voix se faisait entendre dans le fond lui intimant de poser le téléphone avant que ne retentissent une dizaine de coups de feu, ce qui impliquait que le gouvernement ne faisait plus simplement face à un triple enlèvement mais aussi à un triple meurtre. De plus, une voiture brûlée et remplie de sang avait été retrouvée à quelques kilomètres du lieu de l’enlèvement.

Sievers s’entretient par la suite avec Raviv Drucker, journaliste de la Channel 10 de Tel Aviv, où il explique que les journalistes israéliens se sont vus obligés de travailler en étroite collaboration avec les services de sécurité du pays et que ces derniers leurs ont dicté la propagande à relayer dans ce qu’il appelle un « embargo de l’information ».

Sievers continue en démontrant que tous ces renseignements n’ont pas empêché le gouvernement israélien au même moment non seulement de pourchasser des membres du Hamas en les montrant comme de potentiels coupables mais aussi de lancer une campagne de solidarité internationale « Bring Back Our Boys » afin de sensibiliser l’opinion israélienne et mondiale. Il explique par ailleurs que les enlèvements arrivent assez souvent en Israël, que le sujet est sensible et qu’il touche beaucoup l’opinion publique du pays.

Pour conclure, Sievers raconte qu’après ces deux semaines durant lesquelles le gouvernement faisait semblant de chercher les corps, une fois ceux-ci « retrouvés », le sentiment de tristesse de l’opinion publique s’est transformé en haine, conduisant à des confrontations entre des juifs et des musulmans avec au final la revanche de juifs radicaux sur les Palestiniens.

E&R

23:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n° 371

23:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Chômage : 9 400 demandeurs d’emploi supplémentaires en juin (+0,3%)

3793553_a968b033edced20a58dcfb0cc070996581a3667d.jpg

 

B.C | Publié le 25.07.2014, 17h32 | Mise à jour : 18h00

 

                        

 

 

 

Une mauvaise nouvelle de plus sur le front du . Selon des chiffres dévoilés hier par le ministère du Travail, en juin 2014, ce sont 9 400 personnes supplémentaires qui se sont inscrites à Pôle comme «demandeurs d’emploi de catégorie A», c’est-à-dire recherchant activement un CDI. <btn_noimpr>

Soit une hausse du nombre de chômeurs de 0,3 % en un mois mois et de 4% en un an. La compte donc 3 398 300 chômeurs de catégorie A.

 

Ininterrompue depuis octobre 2013, la hausse du nombre d’inscription est encore plus marquée si l’on regarde l’ensemble des «catégories» de demandeurs d’emplois, c’est-à-dire y compris ceux à la recherche de CDD ou ayant travaillé uniquement quelques heures en juin. «Au total, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégories A, B, C s’établit à 5 043 200 en France métropolitaine fin juin 2014 (5 343 100 en France y compris Dom). Ce nombre est en hausse de 0,5 % (+23 000) au mois de juin», relève le ministère du travail. Soit une hausse de 5,1 % en un an.

Un nouveau pic historique

Signe de la violence et de la longueur de la crise, le nombre de chômeurs de longue durée atteint une nouvelle fois un pic historique : 2,302 millions de personnes pointent à Pôle emploi depuis plus d’un an (+0, 4% sur un mois et +9,4% sur un an). Parmi eux, plus de 642 000 sont même inscrits depuis plus de trois ans (+0,9% sur le mois, +17,6% sur un an).

Dans un communiqué, le ministère du travail insiste sur les raisons d’espérer. «Des signes positifs sont visibles : le nombre de jeunes demandeurs d’emploi en catégorie A diminue en juin (-1 400), confirmant une tendance débutée au deuxième semestre 2013», explique le ministère de François Rebsamen. Et d’ajouter : «En un an, le nombre de demandeurs de moins de 25 ans en catégorie A a diminué de 3,5%.»

La courbe du chômage sous Hollande



Le gouvernement mise sur son pacte de responsabilité

Ces mauvais chiffres sont publiés deux jours après l’adoption par le parlement des premières mesures du pacte de responsabilité, principale arme du gouvernement pour enrayer un chômage record.

Les textes inscrivent dans la loi les premières baisses de cotisations promises aux employeurs et les coupes budgétaires devant les financer.

Le pacte de responsabilité prévoit en effet 30 milliards d’euros d’allègement du coût du travail en échange de négociations dans les branches professionnelles sur l’emploi, la formation et l’investissement. Des accords qui tardent à être signés.«Dès la rentrée de septembre, le ministre François Rebsamen réunira, à cet égard, l’ensemble des acteurs pour un suivi des négociations des 50 plus grandes branches. La dynamique doit s’intensifier, écrit le ministère du travail. Le Gouvernement y sera attentif et le Premier ministre lancera à cette fin le comité de suivi des aides publiques incluant le suivi du Pacte et du CICE».

LeParisien.fr

21:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

VIDEO. Avion Air Algérie : «Si les dépris sont éparpillés, cela signifie qu’il y a eu explosion», explique un spécialiste


Avion Air Algérie: "Si les dépris sont... par BFMTV

10h20. Plusieurs spécialistes ne veulent pas exclure l'hypothèse de l'explosion à bord. Alors que Frédéric Cuvillier et Bernard Cazeneuve privilégient une mauvaise météo comme cause «la plus probable» du crash, plusieurs experts préfèrent ne pas enterrer la possibilité d'une explosion à bord. L'hypothèse d'un terroriste qui soit monté à bord de l'avion à Ouagadougou est «envisageable» selon Philippe Hugon, directeur de recherche à l'Iris.

Sur France Inter, le journaliste Michel Polacco estime que «l'hypothèse d'un problème technique est possible, mais la plus évidente, c'est celle d'un explosif à bord». «Si les débris sont très éparpillés, ça veut dire que l'avion a été désintégré en vol ou a explosé», affirme Gérard Arnous, comité de veille de la sécurité aérienne, sur BFMTV. Cependant, selon le secrétaire d'Etat aux Transports, les débris ont été retrouvés dans une «zone concentrée».

Le Parisien 25 07 14

20:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Les premières images de l'avion désintégré d'Air Algérie


Les premières images de l'avion désintégré d... par 6MEDIAS

Voici les toutes premières images des débris du vol AH 5017 d'Air Algérie. L'avion s'est abîmé jeudi alors qu'il assurait la liaison Ouagadougou - Alger. 118 personnes se trouvaient à bord, dont 54 Français.

 

20:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Mgr Michel Dubost : trahison !

 

Les évêques de France trahissent presque quotidiennement leur vocation apostolique et parfois même la foi catholique. Voici la lettre délirante de l’évêque d’Evry Mgr Michel Dubost à l’occasion de l’Aïd. En plus de magnifier l’islam il ose victimiser les musulmans en les présentant comme étant les plus persécutés dans le monde… Un étron qui n’a d’égal que la bêtise et l’ignorance de son auteur.

Chers frères et sœurs musulmans,

Voici la grande fête de l’Aïd.
A cette occasion, nous vous souhaitons joie, prospérité et paix.
Nous voulons aussi vous exprimer nos sentiments les plus fraternels.

Le chômage des jeunes, les difficultés économiques de la France, les tragiques événements du monde et, notamment, ceux du Nigéria, de Centrafrique, de Syrie, d’Irak, et peut-être encore plus ceux de Gaza troublent profondément tous les citoyens de notre pays.

Beaucoup de ces drames vous touchent plus profondément que les autres citoyens français, parce que ces tragédies impliquent souvent des musulmans et que les personnes exclues, blessées, assassinées, déplacées, exilées sont majoritairement des musulmans.

Nous, Français, nous nous sentons souvent impuissants devant l’ampleur des tragédies. Mais nous pouvons donner ici en France l’exemple d’une responsabilité partagée, d’une recherche d’amitié, d’une volonté de créer du lien.

La fête de l’Aïd est celle de la confiance en Dieu d’Abraham au moment du sacrifice. Nous voulons, au plus profond de notre foi chrétienne, nous unir à vous dans cette confiance : Dieu est miséricordieux !

Evry, le 22 juillet 2014

Source : eglise.catholique.fr via MPI

Contre-info.com

20:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Marseille : ces restaurants qui se mettent à l'heure du jeûne

 

 
Marseille / Publié le Vendredi 25/07/2014 à 05H41
 

À quelques jours de la fin du Ramadan, des professionnels ont dû s'adapter

20140725_1_5_1_1_0_obj6787577_1_1406299890.jpg

Pour mieux vivre le Ramadan, certains restaurateurs ont fait le choix de décaler leurs horaires de travail, comme ici dans le quartier Conception.

Photo S.L

 
 

"Le Ramadan ça bouleverse tout", déclare Sidali, employé depuis un an à The Best. Gérer le Ramadan au travail est sans doute le plus difficile dans la vie quotidienne d'un musulman. Et si en plus, le travail en question est dans la restauration, les choses se compliquent... Entre la chaleur du four, les odeurs de cuisson : tout devient insupportable. C'est pourquoi Hakim Messaoudene, gérant de l'établissement de restauration rapide "The Best", a pris pour la première fois la décision de décaler ses horaires.

Après beaucoup d'hésitation, il a finalement pris exemple sur ce qu'il a vu à Saint-Antoine et au boulevard National. Habituellement ouvert midi et soir, pendant le mois de Ramadan, il a décidé d'ouvrir seulement en soirée de 22 h à 3 h. Le restaurateur explique : "C'est plus facile à vivre. Le soir, une fois que mes employés ont rompu le jeûne, ils sont plus en mesure de travailler."

Une opinion que partage Saïd Ahmada, propriétaire du Must, avenue Saint-Antoine (15e) : "En période de Ramadan, les employés préfèrent travailler le soir pour méditer et se reposer." Il poursuit : "Avoir toute cette nourriture en face de vous alors que vous êtes privé de manger, ce n'est vraiment pas évident." Sidali acquiesce : "Le soir, c'est mieux parce que quand on est à jeun, on ne peut pas travailler de la même façon. Mais du coup, le fait de ne pas travailler la journée, ça passe moins vite. Sans boire ni manger, je ne peux pas faire grand-chose."

Des pratiques qui commencent à changer

Néanmoins, alors que Saïd Ahmada a l'habitude de décaler ses horaires d'ouverture, Hakim Messaodene hésite, lui, à retenter l'aventure l'année prochaine : "Le résultat financier n'est pas bénéfique, même si la clientèle apprécie qu'il y ait une possibilité de commander tard dans la soirée."

Pourtant, les pratiques du Ramadan commencent à changer. Si la première semaine, les gens préfèrent cuisiner en famille les mets classiques, cette tradition tend à s'essouffler, surtout en ce qui concerne la jeune génération. "En ville, aucun restaurant ne ferme aussi tard, alors nos horaires décalés, c'est la solution pour les gens qui veulent manger à l'extérieur.Par exemple, dans le quartier de la Conception, c'est le seul snack ouvert", note Sidali.

Et même les clients qui ne pratiquent pas du tout le Ramadan commencent à se faire à l'idée. Ils consomment différemment. C'est le cas de Stéphane, 48 ans, habitué : "Ça change tout ! Habituellement, je venais pour le déjeuner, et ce soir, je suis venu après ma séance de cinéma. Ça ne me dérange absolument pas, je comprends tout à fait. Et puis en juillet, ça n'est pas gênant, puisqu'il y a beaucoup de départs en vacances. Mais bon, c'est tout de même bien qu'à partir d'août les choses reviennent à la normale !"


La fin du Ramadan prévue le 29 ou le 30 juillet

La fin du Ramadan est toujours source de doute pour les musulmans. Personne ne connaît le jour à l'avance. Un mois après le début du jeûne, l'Aïd-el-fitr, la fête qui clôture le Ramadan, sera célébrée le lundi 29 ou le mardi 30 juillet.

Cette incertitude vient du fait que les musulmans ont leur propre calendrier, calculé sur la base des mois lunaires. Il marque aujourd'hui l'année 1435, date calculée à partir de la venue du prophète Mohamed à Médine, ville de l'actuelle Arabie Saoudite. Le Ramadan, un des 5 pilliers de l'Islam, est chaque année décalé de 11 jours, ce qui correspond à la différence entre l'année solaire et l'année lunaire.

La date officielle connue dimanche

Dimanche soir, le Conseil du culte musulman révélera en France la date officielle de la rupture du jeûne grâce à l'observation de la lune. Si le croissant de lune apparaît, cela signifiera que le début du mois lunaire a commencé et la fin du Ramadan a sonné.

La Provence

19:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

La Norvège est le pays le plus développé du monde

la-Norv-ge.jpg

 

Céline Bouckaert

Céline Bouckaert

Source: VRT
vendredi 25 juillet 2014 à 12h23

Selon le classement IDH (Indice de développement humain) réalisé par les Nations Unies et relayé par la VRT, la Norvège est le pays le plus développé du monde. Le classement prend notamment en compte la pauvreté, l’inégalité, l’enseignement et la sécurité. Le Niger se situe tout en bas du classement.

Rapport sur le développement humain réalisé par les Nations Unies

 

Même si les Nations Unies ont noté de nets progrès en matière de développement humain depuis la publication de leur premier rapport en 1990, il reste encore un long chemin à parcourir. "Des vies sont sacrifiées, et des moyens d'existence et de développement sont sapés par les catastrophes naturelles ou causées par l'homme, et par les crises" explique Helen Clark, administratrice du Programme de Développement pour les Nations Unies.

L’organisation internationale émet une série de recommandations destinées à faire progresser le développement humain dans le monde. Elle recommande "un accès universel à des services sociaux de base, en particulier dans les domaines de la santé et de l'éducation, une protection sociale plus forte, incluant assurance chômage et retraites, et un engagement en faveur du plein emploi, reconnaissant que la valeur de l'emploi dépasse largement le revenu qu'il génère". Par ailleurs le rapport appelle à davantage de coopération entre les états pour mieux traiter les problèmes internationaux.

La Norvège caracole donc en tête du classement, suivie de l’Australie et de la Suisse. La Belgique descend de la 17 à la 21e position et obtient de moins bons résultats que ses pays voisins. Ainsi, les Pays-Bas figurent en quatrième position, l’Allemagne est sixième, le Royaume-Uni 14e , la France 20e et le Luxembourg est classé en 21e position, tout comme la Belgique.

Sans surprise, plusieurs pays africains se trouvent en bas du classement. Les Nations Unies considèrent le Niger, le Congo, la Centrafrique et le Tchad comme les pays les moins développés de la planète.

Le Vif.be

19:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Un nouveau pas vers la censure d’Internet en France

Ecrit le 24 juil 2014 à 18:20 par Eric Martin dans Nos brèves

 
 
 

révèle LePoint.fr :

« Les députés ont voté mardi soir en commission des Lois le blocage administratif de sites faisant l’apologie du terrorisme, et ce, sans intervention de la justice. L’Assemblée devra se prononcer en plénière mi-septembre sur l’ensemble du projet de loi de lutte contre le terrorisme. »

NDF

19:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

C’est aussi l’impunité qui tue à Gaza - VIDEO

 

http://www.france-palestine.org/C-est-aussi-l-impunite-qu...

 



Le mer­credi 23 juillet, le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU exa­minait une réso­lution sur l’envoi d’une com­mission d’enquête sur les crimes de guerre commis par Israël à Gaza. Cette réso­lution a été adoptée. Sans sur­prise, les États-​​Unis ont voté contre. Mais nous avons été pro­fon­dément choqués de voir notre pays, la France, s’abstenir sur cette réso­lution. S’abstenir sur l’envoi d’une com­mission d’enquête, nous avons donc peur de la vérité ?

Hier l’armée israé­lienne, entre autres crimes, a bom­bardé une école de l’UNRWA (agence des Nations Unies) où s’étaient réfugiés 800 per­sonnes, à Beit Hanoun, dans la bande de Gaza. Il y a 17 morts et 200 blessés. Nous vous invitons à lire le témoi­gnage à la suite de ce com­mu­niqué. Israël, qui a mis sur carte infor­ma­tique l’ensemble de la bande de Gaza, qui peut bom­barder la maison qu’il veut, quand il veut, ne pouvait pas ignorer qu’il s’agissait d’une école de l’UNRWA et que de nom­breuses per­sonnes s’y étaient réfu­giées. Après les maisons, les hôpitaux, les écoles où plus de 100.000 réfugiés se sont placés sous la pro­tection de l’ONU… Coïn­ci­dence de date, peut-​​être. Mais une fois de plus, c’est l’impunité dont Israël se croit assuré qui a tué. La France et les pays euro­péens qui se sont tous abs­tenus et les États-​​Unis qui ont voté contre portent une lourde res­pon­sa­bilité dans tous les crimes qui sont commis à Gaza.

Chaque fois que la "com­mu­nauté inter­na­tionale" cherche à ménager le pouvoir israélien, en ima­ginant que cela pourra faci­liter un règlement du conflit, Israël le prend comme un nouveau "permis de tuer". Rap­pelons que fin 2008, le "rehaus­sement" des rela­tions de l’Union Euro­péenne avec Israël n’a précédé que de quelques semaines le déclen­chement de l’opération "Plomb durci".

Aujourd’hui, depuis le déclen­chement de l’offensive israé­lienne contre la popu­lation pales­ti­nienne de Gaza, il n’y a pas de jour sans que Benyamin Neta­nyahou ne se targue du soutien de la com­mu­nauté inter­na­tionale pour jus­tifier ses crimes, y compris lorsqu’il s’adresse à l’opinion israé­lienne. Faut-​​il rap­peler que les décla­ra­tions scan­da­leuses du Pré­sident de la Répu­blique de notre pays, le 9 juillet, font partie des sou­tiens dont se targue le pouvoir israélien ?

La France doit main­tenant s’engager pour exiger d’Israël de per­mettre à la com­mission d’enquête de l’ONU de faire son travail. Elle doit agir immé­dia­tement pour une pro­tection inter­na­tionale du peuple pales­tinien, et faire pression sur Israël en appli­quant des sanc­tions tant que ce pays poursuit ses crimes et ne se conforme pas au droit international.

Car c’est aussi l’impunité dont Israël peut se targuer qui tue tous les jours à Gaza et dans le reste de la Palestine.

Le Bureau National

Témoi­gnage de Anne Paq, pho­to­graphe fran­çaise du col­lectif Acti­veS­tills, actuel­lement à Gaza

(…) Les autres hôpitaux de la bande de Gaza ont aussi dû faire face à une pression intense après une attaque israé­lienne sur l’école pri­maire de Beit Hanoun, Jaba­liyia. L’école était uti­lisée comme refuge pour 800 personnes.

L’attaque a tué au moins 17 per­sonnes et a blessé plus de 200 civils déplacés. L’Hôpital Shifa a reçu cer­tains blessés car l’hôpital Kamal Edwan, l’hôpital le plus proche de Beit Hanoun a vite été sub­mergé par le flux de vic­times. Il y avait partout des enfants blessés mais aussi des es femmes et les hommes. Les médecins cour­raient partout d’une manière fré­né­tique. Les gens criaient de douleur. Beaucoup d’enfants étaient en état de choc. En fait beaucoup ne pro­dui­saient aucun son, ce qui est encore plus effrayant et inquiétant. Ils regar­daient au loin, comme s’ ils n’étaient plus ici.

La salle d’urgence était pleine, ainsi que la morgue.

Ce fut une autre journée ter­rible à Gaza. Il semble qu’il n’y ait plus de limite.

Vidéo prise juste après l’attaque

Pour lire les témoi­gnages d’Anne Paq



Association France Palestine Solidarité (AFPS)
21 ter Rue Voltaire 75011 Paris
Tél. : 01 43 72 15 79
Fax. : 09 56 03 15 79
Suivez l'AFPS sur www.france-palestine.org, Facebook et Twitter

 

18:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)