Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2016

Les territoires d’Amérique du Nord ayant été colonisés par la France: toute une épopée qu'on a oubliée

Nouvellefrance-V2.jpg

http://www.contre-info.com/cetait-un-26-juillet

(Cliquez sur le lien pour avoir la carte qui s'agrandit en cliquant dessus)

05:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Terrorisme: François Hollande et Manuel Valls n'envisagent pas de nouvelles mesures...

 

 

 

Après la nouvelle attaque terroriste sur le sol français, à Saint-Étienne-du-Rouvray, le chef de l'État et son premier ministre ont dénoncé l'acte barbare mais semblent à court de propositions concrètes.

L'horreur, encore une fois. Depuis l'Élysée, où il a pris la parole solennellement à 20 heures, François Hollande a dénoncé un «acte abominable», une «nouvelle épreuve pour la nation». «Les catholiques sont meurtris, mais ce sont tous les Français qui se sentent atteints», a ajouté le président, pour qui tuer un prêtre, c'est «profaner la République». Le chef de l'État, qui a répété que les terroristes cherchaient à diviser, a une nouvelle fois appelé les Français à faire bloc. Il a assuré que le gouvernement ferait preuve d'une «détermination absolue» dans la lutte contre le terrorisme. Mais à l'attention de Nicolas Sarkozy, qui a appelé à dépasser les «arguties juridiques» qui conduisent à une «action incomplète» contre le terrorisme, il a répondu que «restreindre (les) libertés, déroger aux règles constitutionnelles, n'apporterait pas d'efficacité dans la lutte contre le terrorisme» et «affaiblirait à coup sûr la cohésion de la nation». «Notre pays doit éviter les surenchères, les polémiques, les amalgames, a-t-il mis en garde. Notre démocratie est la cible, elle sera notre bouclier.»

Invité mardi soir du JT de TF1, le premier ministre Manuel Valls a mis en garde de son côté contre le risque de «guerre de religions». Les terroristes veulent «s'attaquer à une religion pour provoquer une guerre de religions», a-t-il dit.

Arrivé à Saint-Étienne-du-Rouvray quelques heures après l'attaque dans l'église, Hollande s'est rendu dans la cellule de crise, installée dans un supermarché, où il a rencontré les trois femmes rescapées de l'attentat en état de choc, qui lui ont longuement raconté les faits. De retour à Paris, le chef de l'État a convoqué une réunion de crise à l'Élysée avec Manuel Valls et les ministres Bernard Cazeneuve (Intérieur) et Jean-Jacques Urvoas (Justice). Il réunira mercredi matin un nouveau Conseil de défense. Hollande s'est également entretenu avec le pape François pour lui exprimer le «chagrin du peuple français». Il a également reçu dans la soirée Mgr Lebrun, archevêque de Rouen. Hollande recevra également les représentants des différents cultes mercredi. «Les Français doivent savoir qu'ils sont menacés mais que leur force tient à leur cohésion», a-t-il insisté.

Une nouvelle fois interpellé par l'opposition, qui l'appelle à durcir encore le dispositif sécuritaire, l'exécutif - qui a repris des propositions de la droite lors du vote sur l'état d'urgence - semble à court de propositions concrètes pour mettre en scène la riposte. Le maire PCF de Saint-Étienne-du-Rouvray, Hubert Wulfranc, a lui-même demandé au chef de l'État de tout faire pour que «l'insoutenable ne se reproduise plus». Mais Hollande, qui en appelle au respect de l'État de droit, refuse de céder à une «surenchère sécuritaire». «On est allés au bout de l'arsenal législatif, argue un proche du président. Aller plus loin, ce serait basculer dans l'état d'exception. Or, nous ne le voulons pas.» Le président est convaincu que c'est sur le clivage entre les garants de l'État de droit et les partisans d'un état d'exception que se jouera la présidentielle.

Pour l'heure, la priorité de l'Élysée - où l'on est conscient des risques d'affrontements entre les «communautés» - est d'éviter que la société française ne se fissure. Il faut «tout faire pour rassembler les Français», insiste un conseiller. «Que cherchent la droite et l'extrême droite?, interroge-t-il. Souhaitons-nous donner raison à Daech et nous diviser, remettre en cause la démocratie, l'État de droit? Renier notre histoire, nos valeurs serait leur donner le drapeau, et donc la victoire.»

Dans les rangs de la majorité, certains estiment pourtant que la stratégie de l'exécutif ne pourra pas tenir sous la pression des probables attentats à venir. Ils en appellent à une réponse forte sur le plan symbolique et politique. «La seule riposte possible, c'est un gouvernement d'union nationale, s'élève ainsi un élu PS, proche de Valls. Il faut un gouvernement de 12 à 15 ministres focalisés sur deux domaines: la sécurité, la République. Il faut que l'état d'urgence ait vraiment un sens politique. C'est un signal à donner au peuple.» «La question de l'unité nationale va se poser une nouvelle fois car c'est l'essentiel qui est en jeu», croit, lui aussi, le député PS Christophe Caresche.

Mais au sein de l'exécutif, l'union nationale - qui s'est fracassée sur la déchéance de la nationalité avant de se fracturer à nouveau après l'attentat de Nice - laisse désormais sceptique. «La droite n'en voudra jamais», balaye un conseiller du pouvoir. «Après Nice, il va falloir être sacrément fort pour montrer que c'est une réponse adaptée et sérieuse», ironise un ministre, qui invite à ne pas chercher à «faire plaisir à l'opinion». «Il ne faut surtout pas être dans “un événement, une réponse”», ajoute-t-il.

Quoi qu'il en soit, ce nouvel attentat alimente encore un peu plus l'inquiétude d'un pouvoir qui n'apparaît pas en mesure de stopper l'escalade terroriste. «Le gouvernement fait des choses, mais les Français ne s'en aperçoivent pas, tente de défendre le patron des sénateurs PS, Didier Guillaume. Il faut donner plus de visibilité à ce que l'on fait. Et s'il n'y a pas un état d'exception, il peut y avoir des mesures exceptionnelles.» N'y allant pas par quatre chemins, un autre élu résume la situation: «C'est la merde.»

LE FIGARO

NdB: La France chrétienne est abandonnée aux égorgeurs de l'islam !

De plus, il n'existe pas de "communauté catholique" et il n'en a jamais existé dans notre pays.

04:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Deux tweets qui se complètent

Capture.PNG Eléonore.PNG

Capture.PNG Marion identitaire.PNG

04:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Question au gouvernement de M. Yves Nicolin (LR) portant sur la lutte contre le terrorisme

 

04:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Allemagne : une femme de 79 ans violée par un réfugié érythréen

1607270205080112.jpg

 

22h36

 

Une femme âgée de 79 ans, habitant Ibbenbüren, a été violée dimanche matin dans le cimetière de la ville.

Un témoin a entendu des appels à l’aide vers six heures et a appelé la police.

Lorsque les policiers sont arrivés, ils ont interpellé, selon le communiqué de la police, le suspect. Il s’agit d’un réfugié de 40 ans, originaire d’Érythrée, vivant en Allemagne depuis 2013. [...]

Traduction Fdesouche

Die Welt

Merci à sehnsucht3

03:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Ces salauds ont préféré protéger leurs mosquées que nos églises !

 

Publié le 26 juillet 2016 - par - 31 commentaires

 
 
Partager


Les salauds
 !

Bien sûr que ça devait arriver, un attentat dans une église, c’était dans les tuyaux, l’égorgement de chrétiens, un prêtre et un fidèle, c’était programmé par tout bon lecteur du coran. Nous, on le savait, partout où l’islam s’impose, partout où les tarés d’Allah sont en nombre, les Chrétiens sont, au mieux spoliés, et le plus souvent violentés, violés, mis en esclavage et trucidés !

Les salauds qui nous gouvernent le savaient que c’était inéluctable, comme nous l’indique le thermomètre de l’islamisation de nombreuses régions de France, et la Seine Maritime est particulièrement gangrenée depuis des années. Une douzaine de mosquées maillent le Grand Rouen ; Saint-Etienne-du- Rouvray, banlieue « populaire » de Rouen, en fait Zone Urbaine Sensible (traduction : zone gagnée par l’immigration musulmane et pourrie par la délinquance) possède une mosquée qui a défrayé la chronique l’an passé car le converti Maxime Hauchard, ignoble égorgeur de Daesh, la fréquentait, ainsi que trois autres adeptes locaux, tous disparus en Syrie.

Les salauds qui se ruent pour pleurer lamentablement en brandissant pour seule arme la « peur de la division » ne pouvaient ignorer que chaque mosquée est un vivier de murènes lobotomisées par le martèlement coranique. Et les bases islamiques de Seine Maritime dévoilent en deux clics la puissance mortifère de leur endoctrinement. Mosquée d’Elbeuf, mosquée d’Oisel, association « Havre de Savoir » au Havre, pour ne citer que celles-ci, invitent les prédicateurs les plus obscurantistes et destructeurs de nos valeurs. L’excellent site L’islam Mine l’Europe nous offre des documents que ne peut ignorer le misérable trio aux manettes de notre Pays trahi : http://islamineurope.unblog.fr/2013/10/26/les-responsable...

http://islamineurope.unblog.fr/2015/01/24/ahmed-miktar-pr...

Les salauds, via un « machin » nommé Instance de dialogue avec l’islam de France préfèrent nous ponctionner neuf millions d’euros pour protéger les mosquées ! Gendarmes, caméras de surveillance, chasse aux têtes de cochon et aux messages prétendus islamophobes. Mi-juin Atlantico nous informait :

« 9 millions d’euros seront investis dans la protection des lieux de culte et une cellule pour lutter contre les messages xénophobes, islamophobes et racistes sur Internet devrait être mise en place.

La première réunion de l’instance de dialogue avec l’islam de France, ce lundi 15 juin, a ouvert le débat sur plusieurs thématiques comme les pratiques rituelles, la construction et la gestion des lieux de culte ou encore la lutte de l’islamophobie. A l’issue de cette réunion, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé la mise en place de plusieurs mesures destinées à réformer l’islam de France et lutter contre le racisme avec notamment la création dune cellule pour détecter et lutter contre les messages xénophobes, islamophobes et racistes sur Internet. »

http://www.atlantico.fr/pepites/bernard-cazeneuve-annonce...

Les salauds ont refusé de fermer les mosquées les plus radicales(2), pour d’obscures raisons de droit ou de droits de l’homme ! Les salauds ont accepté de reconnaître des écoles coraniques qui préparent des milliers d’enfants à devenir de bons soldats de l’islam.

Nos militaires protègent des centaines de mosquées et la moindre « attaque porcine » mobilise l’intervention martiale de Valls, lui qui veut « consolider» un prétendu islam de France. Et devant nos églises, rien, personne, aucune surveillance, très souvent des portes ouvertes sur des havres de paix, de beauté, d’accueil.

 Les salauds savaient qu’un des deux égorgeurs était fichés S, car candidat au djihad, appréhendé et libéré en mars dernier, garni d’un bracelet électronique!

Les salauds savaient que nos églises étaient des lieux d’une grande vulnérabilité. Chaque semaine, en France, plusieurs églises ou cimetières chrétiens (voir le site Christianophobie.fr) sont profanées, souillés d’excréments, leurs croix et statues brisées, et là, on ne les entend même pas murmurer, les salauds !

Ils savaient que, après cela, l’irréversible se produirait. Il y a peu un prêtre, en Italie, avait été égorgé, quasi décapité, par un « déséquilibré du coran ». Ce qui était la marque du califat sanguinaire, la tradition de l’islam de toujours, relégué commodément sous le vocable DAESH, ne pouvait pas, pensaient-ils sans doute, se manifester ainsi, si facilement, sans bombes, sans kalach, sans ceinture d’explosifs, sans camion « fou », juste avec deux surins bien affûtés, à la mode du 7ème siècle mahométan ! C’est si facile, c’est tellement symbolique de la haine millénaire que nous vouent ces adeptes sectaires, ces fous d’Allah qui aiment la mort, nourris, choyés dans le bouillon de culture du « vivre ensemble », ce piège idéologique mensonger et destructeur de notre nation, cette machine à broyer les patriotes qui ont le malheur de vouloir vivre. Les salauds, en stéréo avec les évêques immigrationnistes tel que le dhimmi Descubes(3) ou l’inoxydable chantre du pseudo dialogue islamo-crétin, Mgr Dubost, tout ce qu’ils savent bêler c’est : « Les terroristes veulent nous diviser !»

Mais, pauvres impotents criminels, félons récidivistes, évêques châtrés par votre pape lèche-babouche, qu’entendez-vous par ce NOUS ? Diviser qui et quoi ? Pensez-vous que la racaille islamique puisse faire partie d’un « NOUS », même munie d’une carte d’identité française ? Pensez-vous que les élus stipendiés qui construisent des bases islamiques dans tout le pays dans l’espoir de se faire élire par des voix musulmanes, puissent faire partie d’un « NOUS » ? Ce « NOUS » soutient une France qui aime sa patrie, et vos actes, vos directives, vos veules soumissions à l’islam conquérant, vos compromissions tarifées avec les pétro-chamelliers prouvent que vous « NOUS » trahissez.

Salauds, c’est vous qui avez depuis longtemps, contribué à cette division , ce spectre de guerre civile que vous brandissez comme un épouvantail, ne sera pas une guerre civile. Ce sera une guerre entre les amoureux de la Patrie et les traîtres.

Danielle Moulins

(1)http://www.ladepeche.fr/article/2015/10/27/2205559-jihad-...

et http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/11/17/01016-...

(2)http://ripostelaique.com/liste-153-deputes-traitres-ont-r...

(3)http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/ac...

RIPOSTE LAÏQUE

03:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Un tweet de Marion Le Pen

Capture.PNG Marion.PNG

02:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

TCHO

Capture.PNG TCHO.PNG

02:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Saint-Étienne-du-Rouvray : l'exécutif pris à partie par le FN et LR

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2016/0...

XVM1992a79e-5337-11e6-a20c-224ef47bd2b0.jpg

Démission!

XVM8a6ba198-5358-11e6-b7bb-2c1e9cbaa47d.jpg

02:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Qui était le père Jacques Hamel égorgé dans son église près de Rouen ?

XVMef0bbac4-5331-11e6-b7bb-2c1e9cbaa47d.jpg prêtre.jpg

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/07/26/01016-...

01:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Prêtre égorgé : Adel Kermiche, l'un des assaillants, avait tenté de rejoindre la Syrie

5996735_ok-adel-k_1000x625.jpg adel kermiche.jpg

 

>Faits divers|26 juillet 2016, 16h17 | MAJ : 26 juillet 2016, 21h29|163

Adel K., 19 ans, que l'on voit ici souriant sur cette photo, est l'un des assaillants qui ont égorgé un prêtre dans son église à Saint-Etienne-du-Rouvray, ce mardi 26 juillet 2016.

(DR.)
1/2
 
  
 

L'un des deux auteurs de la prise d'otages ce mardi dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), près de Rouen, au cours de laquelle un prêtre a été égorgé,  a été formellement identifié.

 

Cet individu, Adel Kermiche, 19 ans, avait tenté deux fois de rallier la Syrie en 2015, selon les informations du Nouvel Observateur. Une première fois, en mars alors qu'il était mineur, il a entamé un voyage vite interrompu : il a été arrêté à Munich en Allemagne, renvoyé en France puis placé sous contrôle judiciaire au domicile de ses parents à Saint-Etienne-du-Rouvray.

 

En mai 2015, une fois majeur, il entame un nouveau périple, accompagné d'un ami d'enfance. Ils passent par la Suisse. Adel Kermiche embarque le 12 mai à l'aéroport de Genève-Cointrin avec la carte d'identité de son cousin, sur un vol en direction de la Turquie. Il est arrêté à l'aéroport d'Istanbul et renvoyé en Suisse où il est arrêté le 14 mai. Il fera un séjour à la prison de Champ-Dollon avant d'être extradé vers la France. Selon les journalistes de la Tribune de Genève qui avaient suivi l'affaire à l'époque, quand sa mère lui demande ce qui lui a pris, il répond simplement : «La France, ça m’saoule»… Adel Kermiche a été mis en examen pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et placé en détention provisoire 10 mois. Il a été libéré le 22 mars 2016 sous bracelet électronique.

   

Une fiche S «mise en sommeil»

 

D'après L'Express, le parquet antiterroriste avait fait appel de cette décision du juge de libérer le jeune homme, appel qui avait été rejeté. Selon Le Point, Adel Kermiche était assigné à résidence chez ses parents, à Saint-Etienne-du-Rouvray. Même sous bracelet électronique, l'assaillant présumé avait droit à des horaires de sortie, de 8h30 à 12h30.

 

Selon Dominique Rizet de BFMTV, les policiers de la Brigade anticriminalité (BAC) locale, ont identifié visuellement le jeune homme de 19 ans, bien connu de leurs services.

 

Libération, qui cite des sources policières, indique que le jeune avait été fiché S au moment de son départ en Turquie, mais la fiche aurait été «mise en sommeil» depuis qu'il était aux mains de la justice française.

 

«Ils se sont enregistrés»

 

Vers 9h30, les deux terroristes ont pris en otages cinq personnes qui se trouvaient à l'intérieur de l'église, tuant le prêtre et blessant grièvement un fidèle. Selon Sœur Danielle, la religieuse qui est parvenue à prendre la fuite pendant l'attaque, les assaillants ont forcé le prêtre à s'agenouiller avant de l'égorger. «Ils se sont enregistrés en train de faire une sorte de sermon arabe autour de l'autel», a détaillé la religieuse au micro de BFMTV.

 

Selon une source proche du dossier, ils auraient crié «Allah Akbar» à la sortie de l'édifice, avant d'être abattus par les forces de l'ordre. Les deux hommes avaient des armes blanches comme un couteau, «un vieux pistolet inopérant» et un «dispositif factice» faisant penser à des explosifs.

 

Le groupe Etat islamique (EI) a affirmé que l'attaque avait été exécutée par deux de ses «soldats», selon l'agence Amaq, un organe de propagande de l'organisation jihadiste.

 

Aucun explosif découvert

 

Des opérations pour s'assurer que rien n'a été piégé et qu'aucun dispositif explosif n'avait été placé à l'intérieur ou autour de l'édifice ont été menées en début d'après-midi. Vers 16 heures, soit environ cinq heures après la fin de la prise d'otages, la police nationale a annoncé que l'opération de déminage et de sécurisation de la zone était terminée. Aucun explosif n'a été découvert. «La police technique et scientifique est maintenant au travail», a précisé le porte-parole du ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet.

 

La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête, confiée à la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Rennes, la Sous-direction antiterroriste (SDAT) et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

LE PARISIEN

01:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

JOURNAL TV Libertés DU 26 JUILLET 2016 : EDITION SPECIALE/ UN PRÊTRE EGORGE DANS SON EGLISE

00:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Attentat dans une église: «J'ai vu un couteau. Je suis partie au moment où ils commençaient à agresser le père Jacques»

 

  • Par Agnès Leclair
  • Mis à jour
  • Publié
La religieuse présente ce matin dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, à l'heure de la messe matinale, et qui a réussi à s'échapper pour donner l'alerte a raconté au Figaro le début de l'attaque :
«Ils sont entrés brusquement. Ils ont pris l'espace. Ils parlaient en arabe. J'ai vu un couteau. Je suis partie au moment où ils commençaient à agresser le père Jacques. Je ne sais même pas s'ils ont réalisé que je partais».

Encore sous le coup de l'émotion, cette soeur de la communauté de religieuses voisine de l'église a souhaité garder l'anonymat. Elle indique avoir été prise en charge par une cellule d'aide psychologique et se dit avant tout «en attente de nouvelles de [ses] soeurs» également présentes à la messe.

Suivez l'événement en direct

00:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

26/07/2016

Civitas soutient la policière Sandra Bertin et réclame la démission de Bernard Cazeneuve

 

 

cazeneuve.jpg

Soutenons la policière Sandra Bertin – Bernard Cazeneuve doit démissionner
 
Les polémiques qui entourent l’attentat commis à Nice le 14 juillet 2016 confirment au minimum l’incurie gouvernementale.
 
Quand le Pouvoir en arrive à vouloir obtenir l’effacement des images de vidéosurveillance, il démontre qu’il a quelque chose à cacher.
 
Quand une policière niçoise révèle les pressions subies pour modifier un rapport de police sur le dispositif de sécurité mis en place sur la Promenade des Anglais, il est inconcevable que la seule réponse du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve soit de déposer plainte et d’appeler à l’unité nationale.
 
Et, comme par hasard, voici que les médias du système tentent depuis quelques heures d’écorner l’image de cette policière en scrutant sur les réseaux sociaux les messages qu’elle a pu écrire par le passé contre la politique migratoire menée par la gauche. En quoi l’avis de Sandra Bertin sur l’immigration remet-il en cause la validité de ses révélations sur les pressions subies dans le cadre de l’exercice de ses fonctions de policière ?
 
Du reste, à moins d’être complice de la politique de grand remplacement par le déferlement migratoire et de mentir par stratégie, il faut être aveugle et lobotomisé pour ne pas s’apercevoir du lien entre la multiplication d’actes de terrorisme en Europe et l’immigration.
 
CIVITAS apporte son soutien à Sandra Bertin et réclame la démission de Bernard Cazeneuve.
 
Alain Escada,
président de CIVITAS

04:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

JOURNAL TV Libertés DU 25 JUILLET 2016: Politique / Le gouvernement livre le complot sur un plateau

03:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les ravages biologiques de 50 générations de mariages consanguins

J’ai pris la liberté de traduire un texte (voir ici) écrit par un employé de la firme aéronautique US Lockheed Martin qui, dans le cadre de son activité professionnelle, a découvert la réalité de l’inégalité des aptitudes entre les groupes ethno-culturels. Comme vous vous en douterez, une entreprise de cette dimension (voir ici) ne peut pas se permettre de se rouler dans la bauge égalitaire si cela doit lui coûter des dizaines de millions de dollars. Pas de place donc pour l’idéologie antiraciste. Dans cet article, vous allez comprendre que l’islam n’est pas tant une religion qu’une superstructure culturelle et une matrice raciale involutive.

Durant un programme de transition avec des KV-107 et des C-130 avec Lockheed, nous avons découvert que la plupart des stagiaires saoudiens avaient une vision nocturne très limitée, même lors des nuits de pleine lune les plus éclairées.

Leur [les pilotes saoudiens, ndlr] capacité absorption des données était minimale, à l’instar des personnels de maintenance. Certains avaient de faibles mémoires et devaient se faire rappeler constamment des choses qui leur avaient été dites le jour précédent. Un Américain, un Britannique ou n’importe quel autre instructeur occidental s’épuise rapidement. Il a fallu des années aux pilotes musulmans de C-130 avant qu’ils puissent voler dans le noir en toute sécurité et ils demeuraient rétifs à s’éloigner des lumières d’une ville.

Demandez à n’importe quel Marine, personnel de l’US Air Force ou de l’US Army qui a dû entraîner des Irakiens, et tout spécialement des Afghans. L’islam n’est pas seulement une religion, c’est un mode de vie intégral. Il y a encore un ensemble de faits révélateurs au sujet des croyances et traditions ou du mode de vie islamiques : 1400 ans de consanguinité.

Nikolai Sennels est un psychologue danois qui a procédé à des recherches très étenduess sur un problème peu connu du monde musulman : les résultats désastreux de la consanguinité musulmanes résultant du mariage entre cousins du premier degré. Cette pratique, qui a été prohibée par la tradition juive et chrétienne depuis l’époque de Moïse, a été validée par Mahomet et a prospéré depuis 50 générations maintenant (1400 ans) dans le monde musulman.

Cette pratique de la consanguinité ne disparaîtra jamais du monde musulman pour la raison simple que Mahomet est l’exemple ultime qui a toute autorité sur tous les sujets, y compris le mariage.

La consanguinité massive dans la culture musulmane pourrait avoir causer des dommages virtuellement irréversibles au socle génétique musulman, notamment des dégâts majeurs sur leur intelligence, leur santé mentale, ou leur santé tout court. Selon Sennels, près de la moitié des musulmans du monde sont consanguins. Au Pakistan, les chiffres approchent les 70%. Même en Angleterre, plus de la moitié des immigrés pakistanais sont mariés à leurs premières cousines. Au Danemark, le nombre d’immigrés pakistanais consanguins se situe à 40%.

Les chiffres sont aussi dévastateurs dans d’autres pays musulmans important : 67% en Arabie Saoudite, 64% en Jordanie et au Koweït, 63% au Soudan, 60% en Irak et 54% aux Émirats Arabes Unis et au Qatar.

Selon la BBC, ces Pakistanais, dont la consanguinité est influencée par la tradition islamique, verraient leur comportement être la cause de la forte probabilité pour leurs familles d’avoir des enfants avec des désordres génétiques récessifs, 13 fois supérieure à la moyenne. Alors que les Pakistanais ne représenteraient que 3% des naissances du Royaume-Uni, ils représentent 33% des enfants avec des problèmes génétiques à la naissance.

Une capacité intellectuelle diminuée est une autre conséquence dévastatrice de la consanguinité dans les mariages musulmans. Selon Sennels, les recherches montrent que les enfants de mariages consanguins perdent de 10 à 16 points de QI et que leurs aptitudes sociales se développent bien plus lentement chez les bébés consanguins. Le risque d’avoir un QI inférieur à 70 – la limite officielle pour être classé comme déficient mental – s’accroît de 400% chez les enfants nés de mariages entre cousins.

Au Danemark, les immigrés non-occidentaux ont 300% de chances de plus d’échouer au test d’intelligence pour pouvoir entrer dans l’armée danoise. Sennels déclare : “La capacité à bénéficier et produire du savoir et de la pensée abstraite est simplement plus basse dans le monde islamique”. Il souligne que le monde arabe ne traduit que 330 livres chaque année, soit 20% de ce que réalise la Grèce seule.

Durant les dernières 1200 années de l’islam, seulement 100 000 livres ont été traduits en arabe, soit ce que traduit l’Espagne chaque année. 7 Turcs sur 10 n’ont jamais lu un livre. Sennels souligne les difficultés que cela engendre pour les musulmans qui cherchent à réussir en Occident. “Un QI plus bas avec une religion qui dénonce la pensée critique, rend certainement plus difficile pour beaucoup de musulmans d’avoir du succès au sein de nos sociétés du savoir de haute technologie”.

Seuls 9 musulmans ont gagné le Prix Nobel et 5 d’entre eux l’ont reçu au titre de “Prix Nobel de la Paix”. Selon le magazine Nature, les pays musulmans produisent seulement 10% de ce que produit en moyenne le monde en matière de recherche scientifique mesurée par article [de revue scientifique] par millions d’habitants.

Au Danemark, les statistiques indiquent que 64% des enfants de parents arabes sont toujours illettrés après 10 ans de scolarité au sein du système danois. Le taux d’abandon des immigrés au sein des lycées danois est deux fois supérieurs à celui des autochtones.
L’islam n’est pas, on le voit, qu’une simple offre spirituelle parmi d’autres. C’est un système total qui a produit, en 1400 ans, une formidable entreprise d’involution culturelle et raciale. Involution qui à son tour garantit la permanence de “l’islam-système” dans les territoires qu’il a conquis.

En forme de conclusion, l’on peut dire que si le musulman peut – virtuellement – quitter l’islam, en revanche l’islam ne peut guère quitter le musulman dont il est le produit biologique définitif. Idéologie et race s’unissent en tout solide qui explique l’irréductibilité des atavismes comportementaux des peuples subjugués par “l’islam-système”.

Dans ces conditions, on comprend l’ampleur du désastre induit par l’immigration islamique. Désastre encore amplifié par l’ignorance des sociétés d’accueil qui appuient et encourage la colonisation culturelle.

Retour d’Avalon

DélitD'images

02:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Dieudonné revient sur l’enfer niçois : “les sans dents sont devenus des sans têtes”

http://www.ndf.fr/nos-breves/25-07-2016/dieudonne-revient...

Si vous avez envie de rire un peu!

01:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Six prédicateurs salafistes se font virer de Corse

Corbara-600x401.jpg Corse.jpg

 

 

24/07/2016 – FRANCE (NOVOpress) : Six prédicateurs salafistes se sont fait virer de Corse où ils étaient venus porter la parole du prophète. Mercredi dernier, l’heure de la prière étant venue et ne trouvant pas de lieu de culte musulman à proximité, ils ont entrepris de prier sur la plage de Corbara, un village de Balagne (ci-dessus) à proximité de L’Ile Rousse. Hélas pour eux, qui dit sable ne dit pas forcément désert : en l’espèce, la plage était peuplée, et les personnes présentes leur ont gentiment – ou pas – demandé d’aller faire leurs clowneries ailleurs.

Exit les six salafistes, qui sont partis se faire voir ailleurs, où ça s’est encore plus mal passé puisque, au terme d’un fâcheux concours de circonstances, monsieur le président, les pneus de leur camionnette se sont retrouvés crevés allez savoir comment… Jugeant sans doute que ça commençait à prendre une mauvaise tournure, ils ont fini par filer sans même déposer plainte, et regagner le continent…

Même le Conseil régional du culte musulman n’est pas venu à leur rescousse puisque un de ses représentants a déclaré à France 3 Corse-Via Stella : « Cela fait bien longtemps que nous leur avons fermé la porte de nos mosquées. Nous discutons avec eux mais nous ne les laissons pas prêcher dans nos lieux de culte. Le responsable d’Ile Rousse qui a la même vision que nous a dû faire pareil. »

 

01:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

25/07/2016

Attentats en Allemagne : le ministre de l’Intérieur rejette tout « soupçon généralisé » contre les réfugiés

thomas-de-maiziere-600x413.jpg

 

 

25/07/2016 – ALLEMAGNE (NOVOpress)
Malgré la multiplication des agressions et des attentats qui touchent l’Allemagne, le ministre allemand de l’Intérieur a rejeté aujourd’hui tout « soupçon généralisé » à l’encontre des réfugiés.

Thomas de Maizière a ainsi déclaré ceci :

Nous ne devons pas porter de soupçon généralisé contre les réfugiés, même s’il y a des procédures qui sont engagées dans des cas isolés.

« Cas isolés ». Le mot est donc encore lâché.

Même si la plupart des attentats ou agressions des derniers jours ont notamment été perpétrés par des demandeurs d’asile, il n’est donc pas question de remettre en cause la politique d’accueil des migrants.

23:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Sandra Bertin serait une proche d'Estrosi

http://www.bfmtv.com/societe/nice-la-policiere-qui-accuse...

21:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)