19/04/2014

Béziers: Robert Ménard s'entoure de personnalités d'extrême-droite

3609125_765eaa57799c1e44d225bcba1242a50e55456f5f.jpg

                                                                                                                              

Le nouveau maire de Béziers (Hérault), Robert Ménard, élu avec le soutien du Front national, a fait entrer vendredi dans son cabinet deux personnalités d'extrême-droite.

Selon Midi Libre, le premier magistrat de la ville a nommé au poste de directeur de cabinet, André-Yves Beck. <btn_noimpr> Ce dernier a dirigé durant 19 ans la communication de Jacques Bompard, le maire d'Orange, fondateur de la Ligue du Sud et ancien du . André-Yves Beck, était en quelque sorte son «homme de l'ombre», sa «matière grise». Il devient désormais le principal collaborateur du nouveau maire de Béziers, qu'il va seconder dans ses prises de décision. 

Autre nomination controversée, celle de Christophe Pacotte qui devient chef de cabinet. Aux côtés de Robert Ménard pendant la campagne des municipales, il est lui aussi affilié à l'extrême-droite. Son nom figure sur l'organigramme du site du Bloc identitaire, groupuscule d'extrême-droite, où il est présenté comme «membre du bureau directeur».

Ces deux recrutements, Robert Ménard les assume complètement. «Je me suis entouré de ces personnes parce qu’elles sont extrêmement compétentes. Je sais qu’elles m’aideront à tenir mes engagements» explique-t-il à Midi Libre, tout en soulignant que les deux autres membres de son cabinet ont des sensibilités politiques bien différentes.

Tout au long de sa campagne, le fondateur et ex-président de Reporters sans frontières, s'est présenté sans étiquette, tout en se disant «ravi» et «honoré» du soutien du FN. «Trois-quarts des membres de ma liste n’appartiennent à aucun parti, insistait-il au soir de sa victoire devant micros et caméras. 
 
Le Parisien - 19 04 14
 
 
Ménard échoue à l'agglo de Béziers

Le nouveau maire de Béziers a certes gagné la ville, mais pas l'agglomération. C'est Frédéric Lacas, maire DVD de Sérignan qui l'a emporté jeudi dès le premier tour de scrutin à la majorité absolue 33 voix à 28. Le vote ouvert au public était suivi par près de 500 personnes. Des applaudissements et des hourras ont accompagné la proclamation des résultats précise France 3 Languedoc-Roussillon. «Vous avez trahi Béziers, vous avez voté contre votre ville», s'est emporté de son côté Robert Ménard, cité par Le Figaro.fr

20:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

La Ciotat - Légitime défense: un jeune voleur grièvement blessé

                                                                                                                              

Un jeune de 28 ans a été grièvement blessé dans la nuit de vendredi à samedi par une décharge de chevrotine lors d'un à La Ciotat (Bouches-du-Rhône), comme le raconte le journal la Provence. <btn_noimpr> Il a été hospitalisé dans un état très critique à l'hôpital de la Timone, à Marseille. 

Le blessé et un complice s'étaient introduits dans la villa d'une famille, et encagoulés, lorsqu'ils ont été surpris par le propriétaire des lieux. Ils ont été découverts alors qu'ils allaient pénétrer à l'intérieur du

Selon les premiers éléments de l'enquête, des coups de feu ont d'abord été tirés par les malfaiteurs puis le propriétaire a riposté en tirant avec son fusil de chasse. L'autre cambrioleur a réussi à prendre la fuite.

Une enquête est en cours et devrait déterminer avec plus de précision ce qui s'est réellement passé. Les forces de l'ordre ont été mobilisées car la famille et les proches du braqueur se sont rassemblés à l'hôpital de la Timone où des débordements sont à craindre.

    

LeParisien.fr  19 04 14

19:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

La victoire du FN à Cogolin (Var)

3729729_11-0-4245194832_545x341.jpg

La victoire de Marc-Etienne Lansade, 40 ans, à Cogolin, ville de 11 000 habitants, fait beaucoup de bruit. Ici, pas de triangulaire. Le candidat , Parisien d'origine, a largement devancé son concurrent Jacques Sénequier avec 53,1 % au second tour. Cogolin avait déjà voté à plus de 50 % pour le FN lors des dernières législatives. Lansade était encore inconnu il y a quelques mois. Comme à Fréjus, la nuit a été longue. Un groupe de jeunes hostiles au FN a déclenché des échauffourées devant la mairie et la permanence du FN à l'annonce des résultats. La gendarmerie a été appelée. « Je vais définitivement m'installer ici, acheter une maison et me consacrer entièrement à ma fonction », a promis le nouvel élu, responsable d'une agence de communication événementielle. « Je veux être le maire de tous les Cogolinois dans le respect des lois de la République. » Il se présente comme un « homme de dialogue » et souligne qu'il veut rétablir la sécurité « sans excès ».

Le Parisien 01 04 14

19:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Vote des étrangers hors-UE aux élections locales : Hollande cherche à relancer la polémique

francois-hollande-vise-dans-la-chanson1.jpg

(photo du blog)

 

Le 21 avril, cela fera 70 ans que les femmes ont le droit de vote et le droit d’éligibilité en France, ce que certains regrettent. Mercredi, lors d’un discours célébrant cet anniversaire, François Hollande a jugé que le droit de vote devait encore évoluer afin de permettre aux étrangers de participer aux élections locales : « Les résidents étrangers installés régulièrement en France depuis de nombreuses années, qui participent à la vie de la cité et pourtant ne votent toujours pas aux élections locales. Ouvrir ce droit de vote suppose, chacun le sait ici, de changer la Constitution. Il nous appartient donc de construire un rassemblement qui, forcément, dépasse les clivages partisans. C’est la condition pour rendre possible cette nouvelle étape ».

Il y a un an, le président avait promis de présenter un texte à l’Assemblée nationale après les élections municipales de mars 2014.

Les Français sont majoritairement contre mais tout est bon pour détourner leur attention.

NOUVELLES DE FRANCE

NdB: La nouvelle étape du Grand Remplacement!

18:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Éric Zemmour : « Les Algériens ont réinventé et modernisé la vieille blague ‘La dictature, c’est ferme ta gueule, la démocratie, c’est cause toujours’… »


Élection présidentielle en Algérie : Abdelaziz... par rtl-fr

NOUVELLES DE FRANCE

18:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Pietà

Luis_de_Morales_-_Pietà.jpg

Luis de Morales  (1468-1501)

01:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Le député UMP Bernard Brochand inaugure la mosquée wahhabite de Cannes

 

 

18/04/2014 – CANNES (NOVOpress via islamisation.fr) – Le 11 avril dernier, le député UMP Bernard Brochand a inauguré la mosquée wahhabite de Cannes, entre drapeaux algérien et saoudien. Le terrain a été gracieusement offert par le député-maire cannois Bernard Brochand, qui vient d’installer son dauphin David Lisnard à la mairie, rapporte un reportage de France 3 de juillet dernier. En effet, le terrain municipal est attribué pour 1 euro de loyer, bail de 99 ans… Qui dit mieux ?

 

Dans Salam News de septembre 2009, l’on pouvait lire : “Le député-maire de Cannes, Bernard Brochand (UMP), avait demandé à David Lisnard, premier adjoint, de diriger ce projet. Et c’est à bras-le-corps que ce dernier a décidé de mener à bien cette mission : « Il vrai que la démarche peut paraître contradictoire vis-à-vis de la loi de 1905. Néanmoins, cette même loi rappelle aux pouvoirs publics le devoir de garantir le libre exercice des cultes, souligne-t-il. C’est donc mon devoir d’élu local, et je m’engage sur le sujet sans complexe. »

“C’est un cheik Saoudien, le principal financier, qui désignera l’imam” apprenait-on sur France 3 Côte d’azur en juillet 2013. Depuis, l’identité de l’imâm est connue, il s’agit de Saïd Nait Ouaziz rapporte Nice-Matin, prédicateur des mosquées fréristes de l’UOIF (ainsi que l’atteste ses venues successives à la mosquée en Nour de Nice).

Le projet avait été vendu par David Lisnard à la presse comme promoteur d’un “islam de France”, on le voit impossible à réaliser dans les faits.

00:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

18/04/2014

Franck Briffaut, le maire FN de Villers-Cotterêts, ne commémorera pas la journée de l'esclavage

23:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

un nouveau chant religieux? - Une faute d'orthographe grotesque!

18/04/2014

un nouveau chant religieux?

En page 9 de "La Provence" d'aujourd'hui vendredi 18 avril, l'article sur les Rameaux à St Michel transforme "HOSANNA" en "Ô ZANA".
Est-ce une plaisanterie ou la preuve d'une ignorance crasse en matière d'orthographe et de culture religieuse?

Ô zana.jpg

NDB: On dit aussi Jour des Rameaux !

 

08:37 Publié dans culture nationale et régionale, religion | Lien permanent | Commentaires

CULTURE FRANCAISE

20:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Avant le XXe siècle, la France n'a jamais été une terre d'immigration

 

Contre-vérité démontée par Laurent Dandrieu dans Valeurs actuelles :

F"[...] contre-vérité : la France aurait toujours été une terre de métissage et l’expression “Français de souche” serait donc un non-sens. L’antienne n’est pas neuve ; auteur d’une monumentale Histoire de la population française, le démographe Jacques Dupâquier la réfutait déjà au milieu des années 1990 : « C’est un fantasme. De l’an 700 jusqu’en 1800 [la France] n’a reçu que très peu d’apports extérieurs. […] Pour ce qui est de la masse de la population française, ce qui est vraiment incroyable, c’est la permanence du peuplement. » Ce n’est qu’après les deux guerres mondiales que se produisent des mouvements significatifs.

Apparus seulement au XXe siècle et s’accélérant dans les trente et plus encore les dix dernières années, les flux migratoires étaient jusqu’alors essentiellement composés de populations européennes et catholiques, au rebours de ce qui se passe aujourd’hui. « Nous avons sous-estimé la spécificité de l’islam, note la démographe Michèle Tribalat, en présumant qu’il ne rendrait pas les musulmans plus difficiles à assimiler que ne l’avaient été les migrants en provenance d’Europe. » Le caractère massif de cette immigration, comme son extériorité à la culture européenne, ont favorisé le développement d’un communautarisme vis-à-vis duquel les pouvoirs publics se sont montrés dangereusement bienveillants, comme tétanisés par le risque de paraître stigmatiser des cultures étrangères, et paralysés par l’idée que réclamer aux nouveaux arrivants d’assimiler la culture française puisse apparaître comme une foi dans la supériorité de celle-ci. [...]"

Michel Janva

Le Salon Beige

NDB: Enfin la vérité!

19:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

La France multiculturelle vue des Etats-Unis (VOSTFR)

 ALTERMEDIA

19:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Pourquoi l'immigration ne peut pas diminuer la pauvreté dans le monde (VOSTFR)


Pourquoi l'immigration ne peut pas diminuer la... par Darwin_Kayser

via ALTERMEDIA

18:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Syrie: la libération de la ville de Homs par les troupes nationalistes

ALTERMEDIA  18 04 14

18:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Marine Le Pen sur Sud Radio


Marine Le Pen - 18 avril 2014 par hurraken75

18:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

VENDREDI SAINT

52.jpg

La Crucifixion

Velasquez - (1599-1660)

11:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Poutine : "derrière les forces d'auto-défense de Crimée se trouvaient, bien sûr, nos militaires"

4000223352794.jpg

 

Le Vif

Source: Belga
jeudi 17 avril 2014 à 11h43

Le président russe Vladimir Poutine a reconnu pour la première fois jeudi que des forces armées russes étaient présentes en Crimée lors du référendum de mars qui a permis le rattachement de la péninsule ukrainienne à la Russie.

© Reuters

"Derrière les forces d'auto-défense de Crimée, bien sûr, se trouvaient nos militaires. Ils se sont comportés de manière très correcte (...) et professionnelle", a-t-il déclaré, lors d'une séance de questions-réponses télévisée, interrogé sur l'identité des hommes armés, ne portant pas d'insignes, apparus dans la péninsule avant le référendum du 16 mars.

"Il fallait protéger les gens", a-t-il ajouté, précisant que de nombreuses armes se trouvaient alors en Crimée et auraient pu être utilisées par des forces loyales aux autorités de Kiev contre les habitants.

"Je n'ai jamais caché à mes collègues étrangers que notre objectif était d'assurer les conditions pour un vote libre", a-t-il poursuivi.

"C'est pourquoi, nous devions prendre les mesures nécessaires pour que les évènements ne se développent pas comme ils se développent actuellement dans le sud-est de l'Ukraine, pour qu'il n'y ait pas de tanks, de troupes nationalistes et des gens (...) avec des armes automatiques" en Crimée, a-t-il expliqué.

Peu après l'arrivée au pouvoir d'un gouvernement pro-européen à Kiev, qui a suivi le renversement du président Victor Ianoukovitch, des milliers de soldats, bien équipés mais ne portant pas d'insignes permettant de les identifier, avaient été déployés en Crimée, encerclant, puis prenant le contrôle des sites militaires ukrainiens.

Kiev avaient immédiatement dénoncé la présence de soldats russes.

Les autorités ukrainiennes et l'Occident craignent que le même scénario ne soit actuellement appliqué à l'Est du pays, où les forces loyalistes sont confrontées à des insurgés pro-russes, qui réclament un rattachement à la Russie ou au minimum une "fédéralisation" de l'Ukraine, pour donner de grands pouvoirs aux régions.

03:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Une nouvelle campagne du Planning « familial »

16 avril 2014

 

Le Planning dit par antiphrase « familial » annonce une nouvelle campagne de promotion du meurtre des enfants non encore nés. Pour « déstigmatiser » l’avortement qui est un « droit essentiel ». Comme le droit de vivre, par exemple.

Le Planning a lancé un nouveau site, appelant les femmes qui ont avorté à témoigner publiquement à quel point c’est fun de tuer son enfant.

Et il a publié une nouvelle affiche : L’avortement est un droit et c’est moi qui choisis, Oui, destinée à être placardée dans les salles d’attente des professionnels de santé.

2356119615.jpg

Sur cette affiche, on voit une jeune fille ou une jeune femme gueuler le « Oui », face à d’affreux réactionnaires qui font la gueule. Parmi lesquels il y a un prêtre catholique (mais ni rabbin ni imam). Il y aussi une grosse bourgeoise… qui ressemble à Simone Veil.

Ce qui est écrit en dessous, comme toute l’affiche (y compris l’attitude de la jeune femme), montre bien que l’avortement n’est pas un « droit » comme un autre ni un « choix » neutre… On ne supprime pas la loi morale naturelle d’un trait de plume, même après 40 ans de propagande intensive.

Le blog d'Yves Daoudal

01:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Oui, nous n’avons pas les mêmes valeurs

 

anti fn

Au moment ou la rigueur (ce n’est pas un gros mot) nécessaire au redressement de la France est évacuée par Manuel Valls au profit d’une politique euro-austéritaire qui accablera encore plus les catégories populaires et les  classes moyennes, le gouvernement se cherche des  soutiens à gauche. Rien de tel que de susciter des réflexes pavloviens en  réitérant des attaques  contre  le FN. Rien de nouveau sous le soleil. Le ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti,  dont la contribution remarquable au monde des lettres avec son roman de gare érotique Un Homme dans  ma poche a suscité l’hilarité générale, endosse son habit de croisé(e) et le fait savoir.  

Invitée hier de Guillaume Durand sur radio classique et LCI, Mme Filippetti,  dont les tropismes et le sectarisme ont même été critiqués dernièrement par Ségolène Royal et Frédéric Mitterrand,   a réaffirmé qu’elle  se rendrait dans toutes les villes FN où des associations dites culturelles sont menacées.

  Comprendre  que  certaines structures   sans grande audience et jusqu’alors  subventionnées  pourraient être mises au régime sec dans le cadre d’un effort de maîtrise des dépenses et de la fiscalité dans les communes  gérées par le FN. Ce ne sera d’ailleurs pas forcément une obligation, car il a peut être échappé à Mme Filipetti que certaines  de ces  associations  ont d’ores et déjà annoncé leur souhait de ne pas pactiser avec la Bête en refusant toutes subventions des mairies frontistes comme à Fréjus,  voire de déménager comme à Beaucaire

 Mme Filipetti  a affirmé hier qu’en 1995, «quand les villes sont passées au Front National,  les premières victimes ça a été (sic)  les associations culturelles, on se rappelle le festival de Châteauvallon, par exemple, on se rappelle la déprogrammation de Marek Halter d’un festival du livre à Toulon, on se rappelle notamment d’attaques contre les rayonnages des bibliothèques, enfin avec des formes de censure dans d’autres villes…».

 L’honnêteté commande de rappeler ce que Mme Filipetti ne fait pas. A savoir  la violence de l’offensive  menée  alors contre le verdict des urnes à Toulon  par les animateurs du festival de Châteauvallon et ses soutiens (Gérard Paquet, le membre fondateur de  SOS  racisme Marek Halter, Bertrand Tavernier, François Léotard,  Philippe Douste-Blazy, alors ministre de la Culture…). Quant à  la réputation controversée   de M. Halter,  elle n’était pas réductible à  son militantisme antinational. Le journaliste Piotr Smolar, qui n’est pas un compagnon de route du FN, nous le rappelions sur ce blog,   dressait en 2008 le portrait d’un Marek Halter appréhendé comme  un  «bonimenteur  faisant  « un usage esthétique du mensonge », aux  amitiés sulfureuses, politiques et financières,  soupçonné dans les années 70  par la DST d’être  «un agent des services israéliens ».

 Quant aux attaques contre les rayonnages des bibliothèques  municipales, Marine rappelait dernièrement que le FN  fait confiance à l’intelligence et au sens  critique des Français. Bref que nous n’entendons pas  supprimer des livres mais en proposer de  supplémentaires, qui, certes, ont l’inconvénient fâcheux aux yeux des   petits marquis de la culture de Gôche, de ne pas forcément  d’inscrire dans le moule de la pensée unique, de faire entendre une autre musique que celle  de l’idéologie dominante.

 Oui, souligne Bruno Gollnisch,  nous n’avons pas de leçons de démocratie  ou de pluralisme à recevoir d’une gauche qui n’a pas abdiqué ses  pulsions totalitaires. Malek Boutih,  député PS de l’Essonne, et qui n’est pourtant pas le plus sot des socialistes, a dévoilé  cette facette inquiétante en octobre dernier dans l’émission Mots croisés lors du   débat l’opposant notamment à Florian Philippot.

 Multipliant les références indécentes et oiseuses  aux  «aux années les plus noires de notre pays », M. Boutih avait osé cette sortie qui en dit long :   « Nous sommes des millions de Français… Même si vous (le FN, NDLR)  gagnez,  vous aurez un problème de légitimité à notre égard. On ne se laissera pas faire ».Un aveu qui en dit long sur le mépris, teinté de peur vis-à-vis de la souveraineté populaire,  qui anime les figures du Système en place, dés lors que  les Français refusent de penser  dans les clous et veulent  secouer  le joug euromondialiste.

 C’est ce même PS qui, de manière emblématique et  main dans la main avec l’UMP,  adopta  en 2008 une Constitution européenne rejetée par nos compatriotes trois plus tôt lors du referendum de 2005. Il n’est guère étonnant que  dans cette même émission le politologue spécialiste du FN et professeur à Sciences-po, Dominique Reynié,  à  la tête du  club de réflexion progressiste et européen Fondapol, très  proche de l’UMP, ait soutenu implicitement les propos de M Boutih. Il avait ainsi  qualifié  le FN de parti  à la fois nationaliste et socialiste, suivez son regard…

 Fondapol défend il est vrai des positions identiques à celles de l’écrasante majorité du PS : inféodation   plus poussée de la France à  l’euro-atlantisme bruxellois, régularisation des clandestins,  poursuite de l’immigration,  ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de même sexe,  légalisation de la GPA…

 Alors en effet, si nous n’avons pas forcément la même culture, il est évident que le FN n’a pas les mêmes valeurs que les grands prêtres de l’UMPS qui combattent l’hérésie patriotique.

Bruno Gollnisch

00:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Clap de fin pour Cohn-Bendit !

arton24759-5cc5a.jpg

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Clap-de-fin-pour-Co...

 + 4 VIDEOS

 

00:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

17/04/2014

Annonces de Manuel Valls : cure d’austérité et violence sociale sans précédent, au nom de l’UE !

 

Logo Elections europeennes 2014Communiqué de Florian Philippot, vice-président du FN et directeur national de la campagne des européennes

Les annonces de Manuel Valls confirment une cure d’austérité sans précédent qui se traduit par une violence sociale de plus en plus insupportable, de surcroît sans efficacité économique.

En gérant la pénurie plutôt que de se défaire des diktats de Bruxelles pour relancer la croissance et l’emploi, le gouvernement accroît partout l’injustice et la pauvreté. Il prouve qu’il est le serviteur des marchés financiers et non le serviteur des Français.
Les fruits les plus pourris de cette politique d’austérité et de pénurie sont la poursuite du gel du point d’indice des fonctionnaires, la non-revalorisation des retraites de base et complémentaires, des prestations familiales, logement ou invalidité.

Des millions de Français vont subir en conséquence un effondrement de leur niveau de vie, parce que le gouvernement s’entête à obéir à l’Union européenne sur l’euro et la politique économique plutôt que de défendre l’intérêt général.

D’autres mesures d’austérité viendront compléter ce triste tableau après les européennes si ces élections ne désavouent pas très clairement les partis, UMP et PS en tête, qui préfèrent l’Union européenne à l’intérêt de la France !

23:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)