Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/08/2016

Allemagne : Location d’appartements à des migrants : « Ils ont volé tout ce qui n’était pas cloué »

14h56

Les époux Hingsen dénoncent : « Nous sommes au bord de la ruine ». Il y a deux ans, ils ont loué plusieurs appartements entièrement meublés aux réfugiés. Après plusieurs mois, le choc : lors du déménagement, les locataires ont pris tout ce qui n’avait pas été cloué ou fermement attaché. A présent, le couple de la ville de Kaarst fait de lourds reproches.

C’était au début de l’afflux de réfugiés en Allemagne, Horst et Anke Hingsen avaient décidé de mettre à disposition leurs appartements privés dans la ville de Kaarst. « Afin que les réfugiés ne doivent pas habiter dans un logement commun», explique Horst Hingsen. Entretemps, l’homme de 74 ans a regretté cette décision.

Car après le déménagement des réfugiés, une mauvaise surprise l’attendait. « Dans l’appartement de deux pièces à Vorst, où trois femmes albanaises avaient trouvé refuge, il manquait des serviettes et des draps de lit, des couverts, un grille-pain, un téléphone sans fil, des pots, des poêles, de la vaisselle, des verres. En plus la télé et le réfrigérateur étaient cassés – l’appartement était totalement en mauvais état « , se plaint le propriétaire.

Après quelques semaines, le choc suivant: Avec 6500 euros de frais annexes, la facture dépassait les coûts d’une utilisation normale de multiples fois. Selon le décompte de l’année 2015, les trois femmes avaient consommé 120 mètres cubes d’eau chaude. A titre de comparaison, pour l’ensemble des quatre parties de l’habitat collectif, les locataires avaient utilisé 180 mètres cubes d’eau. « Nous pensons que les femmes ont fait un service de blanchisserie et de repassage afin de gagner un salaire d’appoint. Selon les autres locataires, le lave-linge fonctionnait en permanence au sous-sol. Le couloir était plein de vêtements. (…)

Stadt Kurier
via LesObservateurs.ch (traduction)

03:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

66% des Allemands hostiles à l'accueil des migrants

1608192008310082.jpg Viols allemagne.jpg

FDS

03:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Vidéo couleurs - Berlin en juillet 1945

02:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Allemagne : l’AfD souhaite assouplir la législation du port d’armes pour permettre aux gens de se défendre

1608202107100097.jpg

Frauke Petry

 

17h38

La présidente du parti populiste Alternative pour l’Allemagne (AfD) se prononce en faveur d’un assouplissement de la législation sur le port d’armes pour permettre aux gens de se défendre, dans un entretien diffusé samedi après une série de violences commises en juillet.

 

Les soupçons à l’égard des migrants arrivés en masse en 2015 se sont accrus après ces actes, dont trois ont été commis par des migrants et deux revendiqués par les djihadistes de l’État islamique (EI). [...]

« Beaucoup de gens se sentent de moins en moins en sécurité. Tout citoyen respectueux de la loi devrait être en droit de se défendre, de défendre sa famille et ses amis (…) Nous savons tous combien de temps il faut à la police pour arriver sur les lieux, en particulier dans les zones peu peuplées », dit Frauke Petry dans cet entretien accordé à Funke Media Group. [...]

Ouest France

02:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Pourquoi la "communauté internationale" ignore-t-elle le massacre des enfants yéménites ?

Après 18 mois de violence, de famine organisée et de black-out des médias, la misère du Yémen remonte à la surface. L’analyste Catherine Shakdam livre sa vision du conflit, passé sous silence pour des raisons financières.

Catherine Shakdam est une analyste politique, écrivain et commentatrice pour le Moyen-Orient, qui accorde une attention particulière aux mouvements radicaux au Yémen. Directrice des programmes à l’Institut Shafaqna des études du Moyen-Orient, elle est aussi cofondatrice de Veritas Consulting.

 

Je comprends que la vérité et la sincérité sont des qualités rares, mais nous allons nous y essayer momentanément pour voir ce qu’il se passe. Voyons si nous sommes en mesure d’accepter la réalité des Yéménites, à laquelle la communauté internationale a tourné le dos.

Oui, on a frappé une école et massacré des enfants. Le Yémen a été tant violé et meurtri que cela sortit du cadre de tolérable et concevable. Quoi de nouveau là-dedans ? Le bilan humain au Yémen est déjà lourd : un millier de morts et personne n’est venu à leur secours.

Les Yéménites ont plaidé, argué, débattu pendant 18 mois, appelant à faire des enquêtes, appelant à créer un corridor humanitaire, appelant la communauté internationale à entendre les cris de la nation qui est à feu et à sang. Le monde a répondu par un silence assourdissant.

Lorsque vous regardez avec dégoût des corps carbonisés de jeunes élèves innocents d’une école, comprenez que de telles attaques barbares sont devenues la réalité quotidienne du Yémen. À partir du 25 mars 2015, quand l’Arabie saoudite a déclaré unilatéralement la guerre contre le Yémen, la nation tout entière a été soumise à des abus si inconcevables qu’en effet, même l’ONU a gardé le silence pour éviter d’avoir à faire face aux conséquences de telles violations des droits de l’homme.

Je me rappelle encore la rapidité avec laquelle le secrétaire général de l’ONU Ban Ki Moon a rassuré l’Arabie saoudite après l’avoir qualifiée de criminel de guerre dans le Rapport annuel sur les enfants et le conflit armé. Je me rappelle encore comment un membre impartial a été mené à ne plus bouger quand Riyad a menacé de mettre fin à sa contribution financière.

« Le rapport décrit des horreurs auxquelles un enfant ne doit jamais faire face », a déclaré juillet Ban Ki Moon, avant d’ajouter, « en même temps, je devais aussi considérer la perspective tout à fait réelle que des millions d’autre enfants souffriront si, comme on me l’a indiqué, des pays se retiraient du financement de nombreux programmes de l’ONU ».

Mais nous continuons à jouer les civilisés… nous continuons à nous dire indignés quand nous voyons les carnages à l’écran.

Oubliez vos idées sur le Yémen. Oubliez ce que l’on vous disait et les justifications lancées ici et là pour ce que personne ne conteste les massacres et n’appelle à la retenue. Indépendamment des allégeances politiques, indépendamment de votre opinion sur la résistance yéménite ou sur le droit des nations à l’autodétermination, le meurtre de masse est un crime inexcusable qui ne peut pas être ni excusé, ni expliqué, ni justifié.

Les enfants ne devraient jamais être pris pour des cibles légitimes, si nous prenons au sérieux la primauté du droit, si nous voulons nous dire civilisés, nous voir comme des êtres humains. Soyez en colère contre Riyad pour la mort et la violence semées au Yémen. Soyez indignés et écœurés contre l’insistance de ce pays à en dévaster un autre pour qu’il puisse imposer son autorité, son régime théocratique sur une république aspirante ; mais n’oubliez pas ceux qui ont doté les Saoud de forces militaires.

Souvenez-vous de ces « experts » saoudiens qui siègent dans des centres de planification militaire alors que des enfants sont massacrés. Souvenez-vous d’à qui sont ces armes et ce savoir-faire militaire qui servent à ruiner le Yémen.

Si l’Arabie saoudite était tenue pour responsable – mais nous ne nous faisons pas d’illusions – elle ne serait pas seule sur le banc des accusés, les États-Unis et le Royaume-Uni auraient à répondre. Je dirais même que dans ce cas particulier, ce n’est pas ceux qui tirent la détente qui sont coupables (après tout, c ’est dans la nature du scorpion de piquer), mais bien ceux qui leur fournissent la puissance de feu.

C’est dans la nature du capitaliste de faire des profits. Ils disent que l’argent n’a pas d’odeur. Ils disent que l’argent est une fin en soi et qu’il ne faut jamais rater une opportunité. Et qui pourrait résister à l’attraction des milliards des Saoud ? Qui en effet pourrait le faire ? C’est la réalité du capitalisme. Le massacre que vous voyez à l’écran est fonction de ce que nos démocraties ont acheté et de l’impuissance des institutions internationales de le dénoncer. Que se passe-t-il quand un massacre a lieu près de chez eux ? Que se passe-t-il quand les capitalistes belliqueux décident de s’entraîner dans votre jardin et de transformer vos enfants en cibles pour tir ?

Le silence et une bonne dose d’impuissance politique vont museler votre indignation. Nous parlons toujours des crimes de guerre comme si nous étions en mesure de punir les auteurs. Nous parlons aujourd’hui de Yémen comme si nous allions vraiment offrir consolation aux endeuillés. Le Yémen aurait dû nous apprendre que notre système est brisé. Ou, peut-être pas brisé mais corrompu.

Mais aujourd’hui le silence a un prix et nous avons simplement décidé de ne pas faire face à d’inconfortables réalités. Pourquoi ? Parce que le constat d’une injustice nous forcera à assurer les réparations, ce qui demande un vrai courage.

Le courage dont le Yémen a fait preuve alors que le monde lui a résolument tourné le dos. Mais le royaume saoudite n’est pas le seul coupable. Londres et Washington sont pourtant bien plus coupables parce que c’est dans les couloirs de ces capitales qu’on a renoncé aux vies des Yéménites.

Et si on utilise des bombes à sous-munitions, c’est parce que les États-Unis les ont vendues à Riyad. Si le Yémen a subi la famine pendant le blocus humanitaire, c’est parce que l’ONU l’a permis ; si des enfants sont morts, c’est parce que des experts britanniques l’ont approuvé.

L’attribution de tout le blâme au royaume aboutira à très peu de réparations ; il faut se lever face aux institutions sinistrées et les corriger. Sinon, on va voir pleurer encore plus d’enfants yéménites innocents.

01:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

20 août 1955 : massacre d’El Halia. Un voisin à ses futures victimes : « Demain, il y aura une grande fête avec beaucoup de viande »

20 août 2016 par admin4 - Contre-info.com

Il y a à peine soixante ans…

Le FLN – organisation séparatiste et terroriste soutenue entre autres par la gauche française et toujours au pouvoir en Algérie – avait décidé, devant l’essoufflement de sa propagande, de passer à une stratégie sanguinaire pour faire « monter la pression » en Algérie française.

Ainsi, dans le petit village minier d’El Halia, 71 Européens furent massacrés de la façon la plus ignoble que l’on puisse imaginer.
Outre les égorgements des hommes (après ablation du sexe et vision du viol de leurs femmes et de leurs filles) et l’éventration des femmes – méthode habituelle -, on note pour la première fois des personnes dépecées, vraisemblablement tant qu’elles étaient vivantes. Ainsi que des empalements.

Souvenons-nous aussi comme des voisins chaleureux et ceux que l’on croyait des « amis » se sont transformés du jour au lendemain.

Description puis témoignage :
Lire la suite

 

NdB: Nous ne devons jamais oublier

01:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

VIDEO - Emmanuel Macron chez Philippe de Villiers : "Je ne suis pas socialiste"

http://www.bfmtv.com/politique/macron-l-honnetete-m-oblig...

La droite nationale bernée une énième fois par le pouvoir bancaire ?

En visite en Vendée pour ce qui constitue sa rentrée politique, le ministre de l’Économie s’est fendu d’une petite provocation qui ne manquera pas de faire réagir ses homologues du gouvernement.

Une sortie des plus remarquées, sous le signe de la transgression. Emmanuel Macron peaufine sa rentrée politique, qui s’annonce explosive, et s’est rendu ce vendredi en Vendée, pour une visite très symbolique à la suite de sa pause estivale. Il a ainsi parcouru le site du Puy du Fou, le lieu de spectacles médiévaux, de Philippe de Villiers qui l’a accueilli à l’entrée du parc avec son fils. [...]

Bien conscient de la situation, Emmanuel Macron ne s’est pas arrêté là. Alors que des journalistes s’étonnaient qu’il s’affiche aux côtés d’une personnalité politique comme Philippe de Villiers, il s’est fendu d’une petite phrase qui ne manquera pas de faire réagir :

« L’honnêteté m’oblige à vous dire que je ne suis pas socialiste », lance-t-il devant plusieurs médias, dont la caméra de BFMTV.

Le jeune ministre précise ensuite sa pensée, en admettant appartenir à un « gouvernement de gauche », tout en étant avant tout « ministre de la République » qui se doit de « servir l’intérêt général ».

Lire l’intégralité de l’article sur bmftv.com

00:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Maroc: accès piscines à Marrakech !

!cid_image001_png@01D1F8A2.png piscines Maroc.png

00:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Syrie : la face obscure du photographe qui a immortalisé l'enfant blessé

http://www.leparisien.fr/international/syrie-la-face-obsc...

PHOTOS

00:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

20/08/2016

VIDEOS - Un rabbin accuse les Etats-Unis d'avoir suscité l'Etat islamique

http://www.ndf.fr/nos-breves/19-08-2016/un-rabbin-accuse-...

NdB: deux vidéos passionnantes!

21:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

Vivonne : le portrait du tueur de Nice sur l’autel de l’église !

eglise-de-vivonne-726x544.png Vivonne.png

Un lecteur (merci R. M. B. !) me signale des faits odieux qui se sont déroulés dans l’église Saint-Georges de Vivonne (Vienne), petite ville de 4 000 habitants mais qui comporte une prison de 560 places…

« Dans l’église de Vivonne, le 27 ou 28 juillet lors de la messe célébrée pour le Père Hamel, et selon un témoin, le curé a déclaré devant les fidèles présents que la veilleuse [du tabernacle] de la présence réelle avait disparue ou avait été dérobée, et avoir trouvé sur l’autel une photo du terroriste de Nice [l’islamiste Mohamed Lahouaiej Bouhlel]. Le témoin est un fidèle grand-père présent lors de cette célébration, il est jugé très sérieux et digne de foi par mes amis qui le connaissent mieux que moi. »

Les mots manquent pour qualifier une telle abomination.

L'Observatoire de la christianophobie

21:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Auguste RENOIR (1841-1919)

 

renoir_grandes_baigneuses.jpg Renoir  1887.jpg

 

03:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Le burkini, une rigolade!

burkini-1-1550x660.jpg

http://www.bvoltaire.fr/patrickaulnas/le-burkini-une-rigo...

02:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Villefranche-sur-Saône : une auto-école propose des “leçons de conduite par des femmes, pour les femmes”

 

 

Islamisation. La polémique a débuté sur les réseaux sociaux. En cause, la prochaine ouverture d’une auto-école, à Villefranche-sur-Saône (Rhône), qui proposera une salle de code exclusivement réservée aux femmes.

Publiée sur la page “Musulmans de Villefranche-sur-Saône”, l’annonce est repérée et fait rapidement le tour des réseaux sociaux, déclenchant l’indignation de certains internautes, rapporte le quotidien Le Progrès.

Ce message, posté par la gérante Sarah Bakar, annonce “comme promis une salle de code réservée aux femmes”, ainsi que des “leçons de conduite effectuées par moi pour les femmes, et par un homme pour les hommes”.

“La salle principale sera ouverte à tout le monde. Je suis commerçante, je suis là pour faire du chiffre et répondre à la demande que m’ont faite beaucoup de femmes, pas seulement musulmanes, qui ne veulent pas être mélangées aux garçons, souvent un peu chahuteurs à cet âge”, a expliqué la gérante de l’auto-école, qui doit ouvrir le 22 août, dans les colonnes du quotidien.

Source.

NDF

02:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

3 500 000 crimes et délits relevés chaque année en France. Combien sont le fait d’étrangers ?

 

 

C’est un travail de fourmi que je viens de découvrir sur un site. Un travail de vrai journaliste enquêteur. Un travail dont le résultat est ahurissant et que personne ne pourra contester. C’est le recensement de sources journalistiques des faits divers dont les auteurs portent des noms ou prénoms étrangers à 99,9% d’origine arabe ou africaine, avec quelques exceptions notamment en provenance de Roumanie ou de Bulgarie.

Ce site, MediaGanda, a donc recensé entre le 1er janvier 2016 et le 31 juillet 2016, 1206 délits.
Avec beaucoup de patience et de ténacité, l’auteur de ce site qui se cache derrière le pseudonyme de Kaos, et qui a collaboré un temps avec fdesouche a pu travailler sur la base des noms retrouvés dans les médias. Les 1206 lignes dont les titres se déroulent comme un générique racontent 1206 faits divers : viols, agressions, meurtres, escrocs, bandes, attentats et j’en passe. On pourrait douter de l’authenticité de cette stupéfiante liste, mais non, chaque fait divers renvoie à la source de l’information.

On comprend mieux ainsi que Libé, Le Monde, les chaînes de télé préfèrent taire l’origine de ces criminels qu’il leur arrive même de franciser par un prénom bien de chez nous au nom du principe de pas-d’amalgame. Moktar devient Eric, Mohamed, devient Jean… Mais les faits sont là, têtus : on voit le résultat dans nos prisons. Je ne veux pas dire par là que des français bien de chez nous sont tous sages comme une image et qu’ils ne volent pas, qu’ils ne violent pas, qu’ils n’ont jamais assassiné personne. Je veux seulement rétablir les non-dits, et constater que si nous avions eu une politique d’immigration moins laxiste, si le Parlement avait rétabli le droit du sang, nous n’en serions pas à un tel listing de crimes commis par des gens qui, selon la presse bien pensante, n’existent pas puisque désormais ils n’auront ni prénom ni nom.

Je ne veux ni ne peux vous donner in extenso le listing effarant de ces 1206 faits divers relevés par ce site. Pour ceux que la curiosité pousserait à aller le consulter, voici le lien. Au hasard, je peux toutefois extraire un fait divers par mois de ces méfaits incriminés à un étranger, migrant, clandestin ou français de papier. Ce sont souvent de simples faits qui pourrissent la vie quotidienne des français : vol à l’arraché, insultes, voiture saccagée. Le massacre de Nice et celui du Père Hamel dominent et de loin cet effarant listing. 218 méfaits en janvier, 232 en février, 255 en mars, 163 en avril, seulement 80 en mai, 143 en juin, 115 en juillet. Des faits seulement relevés dans la presse. Les plaintes déposées dans les commissariat et gendarmerie ne sont pas compabilisées.

Vous me direz que chaque année en France, il se commet plus de 3 millions et demi de crimes et délits dont 62% de vols et cambriolages ! Ce chiffre de 1206 faits divers incriminant des étrangers est donc tout à fait ridicule. Mais qui peut imaginer que la presse va relater chacun de ces millions de crimes et délits ? Kaos a donc entrepris une étude sur ce qui a été publié et qui est à des années lumière de la triste réalité criminelle de notre pays.

De ces 1206 faits relevés par Kaos j’ignore combien de condamnés la justice a relâchés. Mais le pire est a craindre désormais car il faudra à nos enquêteurs beaucoup de perspicacité pour déceler désormais les auteurs d’actes criminels puisque non seulement les médias cachent depuis toujours leur origine ethnique en vertu d’une loi liberticide de 2007 mais que depuis l’attentat de Nice ils en dissimuleront le nom !

Il faudra attendre le prochain gouvernement pour qu’enfin, espérons le, les vrais mesures soient prises.

Alea Jacta Est !

NDF

02:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Tweet de Florian PHILIPPOT: l'auto-école "halal"!

Capture.PNG Florian.PNG

01:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Tweet d'léonore BEZ: pour le Maire de Marseille, un arrêté anti-burkini ne se justifie pas !

Capture.PNG  Eléonore.PNG

01:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Maroc : l’administration Obama joue-t-elle la carte salafiste pour les législatives ?

http://www.fdesouche.com/757215-maroc-ladministration-oba...

00:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

19/08/2016

L'incendie de Rognac/Vitrolles est d'"origine humaine"

 Mis à jour

  • Publié
L'incendie de Rognac qui a parcouru le 10 août quelque 2500 hectares de garrigue et atteint plusieurs communes au nord de Marseille, est "d'origine humaine", a déclaré aujourd'hui le colonel Benoît Ferrand, commandant du groupement de gendarmerie des Bouches-du-Rhône.

"Il s'est avéré que cet incendie est d'origine humaine et non pas météorologique ou électrique, et qu'il est dû à une malveillance voire une négligence", a affirmé le colonel Ferrand, lors d'un point presse à Marseille. "Nous avons donc des pistes (...) et nous procédons à des investigations complémentaires et des vérifications", a-t-il dit. Une enquête pour établir la nature du départ du feu à Rognac a été confiée aux gendarmes de la section de recherches des Bouches-du-Rhône. Un groupe d'enquêteurs spécialisés associant gendarmes, sapeur-pompiers, membres de l'Office national des forêts, techniciens en identification criminelle et un groupe cynophile, a été constitué.

"Nous sommes au début de cette enquête qui sera longue", a souligné le colonel Ferrand. L'officier a insisté sur la nécessité de "bien sensibiliser les personnes sinistrées qui sont dans le désarroi et leur signifier l'intérêt de porter plainte". Une lettre-plainte type est disponible dans les commissariats et gendarmeries des communes sinistrées, notamment Rognac d'où est parti le feu, Vitrolles et les Pennes-Mirabeau, mais aussi Aix-en-Provence et Marseille. Un homme avait été interpellé et placé en garde à vue le 10 août à proximité d'un départ de feu à Vitrolles, mais a été libéré et aucune poursuite n'a été engagée à son encontre.
 
LE FIGARO

23:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Nice interdit à son tour le burkini sur ses plages

6054111_rttaupiv_1000x625.jpg

Au tour de Nice. La mairie de la ville azuréenne a interdit le burkini sur les plages de la ville, en prenant un arrêté contre le port de cette tenue de bain, a-t-elle confirmé ce vendredi.



Ces costumes de bain enveloppants sont extrêmement rares sur les plages françaises, noyés parmi les bikinis et maillots une pièce. Sur la côte méditerranéenne, une minorité de femmes musulmanes restent voilées et couvertes sur la plage.

 

La polémique était née après l'annulation par la mairie d'une « journée burkini », événement privé organisé dans une piscine des Bouches-du-Rhône, pour permettre aux musulmanes de se baigner en burkini. 
 

Les arrêtés se multiplient


Dans les Alpes-Maritimes, avant Nice, 10 communes ont déjà pris un arrêté anti-burkini, parmi lesquelles Menton, Cannes, Villeneuve-Loubet, Saint-Laurent-du-Var, Beaulieu-sur-Mer, Saint-Jean-Cap-Ferrat. Trois femmes ont été verbalisées le week-end dernier à Cannes et ont dû payer une amende de 38 euros.

 

 

Dans le Var, cinq communes ont pris un arrêté similaire, a-t-on appris auprès de la préfecture: Le Lavandou, Cavalaire-sur-mer, Cogolin et Sainte-Maxime et Fréjus.

  

Les politiques taclent le burkini


Dans une lettre adressée à Manuel Valls mardi, Christian Estrosi, premier adjoint à la mairie LR de Nice, estime que « la dissimulation intégrale du visage ou le port d'une tenue intégrale pour aller à la plage ne correspond pas à notre idéal de la relation sociale ». Christian Estrosi avait exprimé son soutien aux maires ayant adopté un arrêté municipal prohibant ce vêtement de bain, tout en jugeant qu'« il revient à l'Etat de lutter contre le communautarisme ».



Mardi encore, le sénateur-maire FN de Fréjus, David Rachline, affirmait : « Il n'y a pas de burkini à Fréjus et s'il y en avait, je prendrais les dispositions qui s'imposent pour l'interdire ». Vendredi, il a expliqué avoir « par deux fois, jeudi, reçu des signalements par des Fréjusiens et par la police municipale, de quelques cas de burkinis ».



Selon le Premier ministre Manuel Valls, l'apparition récente des burkinis est « la traduction d'un projet politique, de contre-société, fondé notamment sur l'asservissement de la femme ». Le port du burkini « n'est pas compatible avec les valeurs de la France et de la République », a-t-il asséné dans un entretien au journal régional La Provence mercredi.

  leparisien.fr

23:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)