Par Clément Parrot

Mis à jour le 21/05/2015 | 17:14 , publié le 21/05/2015 | 17:14

Manuel Valls réfléchit-il à une stratégie pour interdire le Front national ? C'est en tout cas ce qu'a affirmé Marine Le Pen devant les cadres du parti lors du dernier bureau politique du FN, le 4 mai dernier. Confirmant une information de Valeurs actuelles, publiée jeudi 21 mai, un cadre du FN présent ce jour-là confie à francetv info : "Cela m'a interpellé, je ne vois pas comment cela peut être possible.

"On ne sera plus à 30%, mais à 60%"

Selon le FN, Manuel Valls aurait donc commandé une note juridique à ses services pour étudier l'éventualité d'une interdiction du parti de Marine Le Pen. Un scénario qui n'effraie pas le cadre frontiste Wallerand de Saint-Just. "S'il tente de faire ça, on ne sera plus à 30%, mais à 60%, cela nous serait extrêmement profitable", confie-t-il à francetv info. 

Contacté par francetv info, Matignon a démenti l'information de Valeurs actuelles en réfutant l'idée d'une quelconque action du Premier ministre pour interdire le parti d'extrême droite : "Cette brève repose sur une thèse loufoque et infondée." De son côté, Marine Le Pen n'a pas encore répondu à nos sollicitations.

francetvinfo