27/08/2014

Manuel Valls ovationné au MEDEF

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/la-majo...

20:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Paris : une nonagénaire meurt 6 jours après son agression par deux jeunes salopards qui ont avoué

 

Publié le 27.08.2014, 18h15 | Mise à jour : 18h41

 

 

4090961_dame-agression_640x280.jpg

ILLUSTRATION. Une nonagénaire dans le coma depuis six jours après avoir été agressée dans le XVIIe arrondissement de Paris est finalement décédée.
| LP

                

              

                                             

Une nonagénaire qui se trouvait dans le coma depuis six jours après avoir chuté au sol lorsqu'un couple lui a arraché son sac à main à est finalement décédée.

Cette dame âgée de 91 ans était hospitalisée depuis six jours dans un établissement parisien où elle avait été transportée suite à son agression. Un couple de SDF, interpellé depuis, l'avait agressée vendredi rue Jean-Leclaire, dans le XVIIe arrondissement, en lui arrachant son sac à main. Elle était tombée lourdement au sol, avait perdu connaissance et souffrait «d'un hématome au cerveau», avait indiqué la préfecture de police de (PP). Elle se trouvait depuis dans le coma dans un état critique.

Les deux agresseurs, un homme de 27 ans et une mineure de 15 ans, en fugue, ont été interpellés juste après un deuxième à l'arraché commis le lendemain, samedi, rue Cardinet, dans le même arrondissement. Cette deuxième agression visait là encore une personne âgée, une femme de 80 ans. Lors de sa garde à vue, le couple a reconnu être l'auteur de ces deux agressions, expliquant aux enquêteurs s'attaquer spécifiquement aux personnes âgées «pour éviter toute résistance».

Déférées au parquet de Paris, les deux personnes avaient toutes deux été placées en détention provisoire.

    LeParisien.fr

 

NdB: Hollande démission! Vite, Marine! Il n'y a plus aucune sécurité dans les rues de nos villes. Les personnes âgées ne peuvent plus sortir de chez elles. Elles sont particulièrement visées par les rats!

20:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

L'ours qui fait coucou aux passagers d'un car !

 Route de Sequim, Washington

20:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (13)

Ebola : Air France annonce la "suspension provisoire" de ses vols sur Freetown

27/08/2014 à 16:01 - Mis à jour à 16:01

Air France a annoncé mercredi la "suspension provisoire", à compter de jeudi, de ses vols sur la capitale du Sierra Leone, Freetown, suivant une recommandation du gouvernement français, en raison de l'épidémie de fièvre Ebola qui sévit dans le pays.

798515.jpg

Dans les rues de Freetown, la capitale du Sierra Leone. © Belga

"Au regard de l'analyse de la situation et comme l'y invite le gouvernement français, Air France confirme maintenir son programme de vols de et vers la Guinée et le Nigeria", a par ailleurs précisé la compagnie, dans un communiqué.

19:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Nous devenons de plus en plus bêtes

797093.jpg

26/08/2014 à 11:10 - Mis à jour à 11:23

Source: De Morgen

Alors qu'au vingtième siècle l'intelligence humaine n'a fait que croître, ces dernières décennies le quotient intellectuel baisse. Selon une étude basée sur les tests de QI de plusieurs pays et relayée par le quotidien De Morgen, d'ici 2110 la moyenne du QI mondial aura baissé de huit points.

 

 

 

© iStock

Depuis l'introduction des tests de quotient intellectuel au début du vingtième siècle, le QI mondial n'a fait qu'augmenter. Baptisée "Effet Flynn", du nom de James Flynn de l'Université néo-zélandaise d'Otago, on a cru que cette évolution était inexorable. Flynn expliquait cette progression constante de l'intelligence par une vie plus saine, une meilleure alimentation, une éducation de qualité supérieure ainsi que par des conditions de vie plus stimulantes.

Cependant, alors que les premiers signes de stagnation de la moyenne du quotient intellectuel sont apparus dans les années septante, aujourd'hui le QI recule. Selon une étude de l'université d'Hardford, la moyenne du QI baisse d'un point par décennie.

Les chercheurs ne s'accordent pas sur les raisons de cette baisse. Les uns affirment que l'intelligence a atteint son maximum et qu'il est donc logique qu'elle baisse d'abord dans les pays les plus développés. D'autres sont d'avis qu'il ne s'agit que d'un phénomène passager.

Très controversé, Michael Woodley, psychologue à la VUB, a quant à lui étudié la vitesse du temps de réaction humain et en a conclu qu'il est question d'un "effet aspirateur" génétique. Comme la plupart des gens les plus intelligents ont moins d'enfants en moyenne que leurs contemporains moins intelligents, le capital général de quotient intellectuel s'épuise.

LE VIF.be

19:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Najat Vallaud Belkacem, une idéologue du genre à la tête de l’Education nationale

 

On a toujours tort de penser qu’on a touché le fond. Après Vincent Peillon et sa religion laïque, après Benoît Hamon qui exécutait fidèlement son programme révolutionnaire, voici Najat Vallaud-Belkacem, nouveau ministre de l’Education nationale. C’est un des postes majeurs de tout gouvernement socialiste, lieu stratégique de manipulation des esprits et de prédication capillaire des dogmes révolutionnaires. Cette nomination de l’ex-ministre des Droits des Femmes est une promotion de taille, qui récompense un sans-faute idéologique.

Laissons de côté son parcours politique, socialiste forcément ; proche de Vincent Peillon et d’Arnaud Montebourg, la jeune femme d’origine marocaine s’approche depuis longtemps des centres de pouvoir. Ou de ce qu’il en reste dans une France prisonnière de l’Union européenne, une France mondialisée. On sait bien que les gouvernements changent et que la politique imposée à la France demeure : de ce point de vue-là, la nomination de NVB pourrait laisser indifférent. 

Mais voilà. Najat Vallaud-Belkacem est non seulement au service de cette pensée unique, elle en est une pasionaria. Notez que cela laisse ouverte la question de savoir si elle est elle-même une « penseuse » de la pensée unique. Seul importe ceci : elle la répand, la promeut, l’impose. Elle a fait de l’« égalité » un absolu, qui écrase tout sur son passage (ce qui est bien dans la nature de l’égalité révolutionnaire).

A ce titre le poste de ministre des Droits des Femmes lui allait comme un gant. Elle était déjà chargée des droits LGBT au parti socialiste, et s’est engagée en faveur du « mariage » des homosexuels. En quoi elle ne fait qu’exprimer la ligne du parti, pourrait-on dire. Mais ses convictions l’ont menée à inscrire cette lutte dans un ensemble, qui va de la promotion de la parité à la direction d’une mission de lutte contre l’homophobie sous Ayrault ; c’était elle, l’instigatrice des ABCD de l’Egalité.

Que ce soit elle qui prenne maintenant – et malgré les protestations qui ont abouti au « gel » de l’expérimentation autour de ces parcours dans certaines académies – la direction de la rue de Grenelle, c’est tout un symbole. Un pied de nez à ceux qui ont cru que le gouvernement faisait marche arrière.

Najat Vallaud-Belkacem a participé à la révision des lois bioéthiques, qui a consacré le droit de recherche sur l’embryon. Elle a soutenu et promu l’avortement : que ce soit à travers son remboursement à 100 % mis en place comme une priorité par le premier gouvernement de François Hollande, par la création du site officiel sur l’« IVG » pour assurer une bonne « information » des femmes qui risqueraient de changer d’avis en tombant sur des sites parlant des inconvénients de l’avortement et des possibilités d’obtenir de l’aide pour garder leur enfant, et enfin par la suppression du mot « détresse » de la loi sur l’avortement légal dans la loi sur l’égalité promulguée symboliquement le 4 août dernier. 

Cette loi sur l’égalité « femmes-hommes » (respectez bien l’ordre, il y a désormais des égalités qui ne sont pas symétriques) a pour but de « changer les mentalités », comme elle l’a elle-même déclaré lors de ses derniers discours en faveur de ce texte qu’elle a porté. Elle a pour objectif de faire peu à peu disparaître les « stéréotypes de genre », que ce soit à la tête des entreprises du CAC 40 ou dans l’intimité des foyers.

Elle a tué le « bon père de famille » : en chassant ces mots de tous les codes du droit français, la loi a signé l’aboutissement de la lutte contre toute autorité paternelle, sacralisé la haine du père. 

Retenez bien la dernière phrase de l’exposé des motifs de cette loi qui porte la marque de NVB : la politique pour l’égalité devra comporter « des actions visant à porter à la connaissance du public les recherches françaises et internationales sur la construction sociale des rôles sexués ». Les mots n’y sont pas, mais il s’agit bien de l’idéologie du genre. Oui, c’est une idéologue du genre qui présidera aux destinées de l’école française désormais.

La nomination de Najat Vallaud-Belkacem au poste de ministre de l’Education nationale (et du décervelage, et de l’endoctrinement) n’est pas un pied de nez, pardonnez la faiblesse de l’expression. C’est un crachat à la figure des familles. Une déclaration d’intention totalitaire.

 

© leblogdejeannesmits 

RIPOSTE CATHOLIQUE

19:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

L’État Islamique : d’une fabrication sioniste au Contrôle mental – par Laurent Glauzy

26 août 2014 par admin4 

« Les massacres en Irak provoquent la mort de cinq cents Yézidis ». « Des femmes et des enfants ont été enterrés vivants », « 300 femmes réduites en esclavage sexuel par le calife », « Des dizaines de milliers de Yézidis et de chrétiens un exode », « Les braves peshmerga (tant aimés par Israël) ont ouvert un corridor humanitaire », etc. Les titres de la presse sont composés sur ce même moule. Et, une fois de plus, les envoyés spéciaux nous assurent que ces mensonges sont « aussi vrais que terribles ». Toutes ces tragédies ont au moins un avantage : elles font oublier les atrocités de Gaza, les images de morts et de destructions de la nation sioniste.

Cette fois, ça tourne mal pour Sion. Dans le monde entier, les goyim s’indignent du génocide contre le pauvre peuple palestinien, seul pays arabe à ne pas être vendu à l’entité sioniste. Pour redevenir les victimes, cette fois, il n’est nul besoin de recourir à l’ancienne mesure propagandiste, à savoir de faux écrits antisémites sur les murs des capitales européennes donnant prétexte à des articles frémissant de civilité sur la retour de la « bête immonde ». On a même organisé une campagne contre un monstre sacré du « droit humanitaire », Amnesty International, affublé d’antisémitisme, parce qu’il menaçait de montrer les atrocités commises à Gaza dans un futur procès au Tribunal international.

 

Le journal londonien The Times a même refusé un article d’Elie Wiesel expliquant que, à Gaza, le Hamas avait tué des enfants palestiniens : ces victimes innocentes n’ont pas été tuées par des tirs juifs. La voix du « grand survivant » ne pouvait pas être plus haute et plus vibrante : « Les juifs ont refusé la pratique de sacrifier des enfants il y a 3 500 ans. Cette fois-ci, c’est le Hamas. » « Dans ma vie, j’ai vu des enfants juifs jeté dans le feu », écrit Wiesel, sans en expliquer les circonstances, bien que sa mémoire ne cesse de s’enrichir sur les « atrocités des camps ». Il ajoute même : « Et maintenant, je vois des enfants musulmans utilisés comme boucliers humains, dans les deux cas par des adorateurs du culte de la mort, que l’on ne peut distinguer des adorateurs de Moloch. »

Le Times refuse E. Wiesel

Alors, que faire, même si le Times n’a pas voulu l’article « torche-balle » de cet Elie Wiesel ?

Heureusement, le Calife est apparu. Un musulman plus mauvais que les Israéliens, qui accomplit plus d’atrocités que Sion et la « glorieuse » Tsahal. Il enterre des enfants yézidis vivants et tue les chrétiens. « Abou Bakr al-Baghadi a donné l’ordre d’exciser toutes les filles présentes sur le sol irakien. » Il met en péril la chrétienté (dont les médias découvrent la menace existante) et les « acquis des femmes ».

Bien entendu, Obama ne pouvait qu’ordonner le bombardement des positions de l’État islamique, Islamic State of Irak and Syria (ISIS) : seulement deux bombes furent larguées ! Des armes lourdes sont envoyées aux combattants kurdes du Peshmerga. Ce scénario ressemble à celui déjà produit avec les rebelles syriens qui, ensuite, se sont révélés être des membres de l’ISIS. Les valeurs judéo-chrétiennes sont confiées à leurs mains très civiles, comme Hollywood s’évertue à le montrer dans le film : Peshmerga, avec Angelina Jolie et Johnny Depp.

Les enfants de Gaza, le sang, les décombres, le génocide sous les yeux de l’Occident, sont à présent oubliés. Ils ont détruit des maisons, des hôpitaux, des écoles, des cimetières, des centrales électriques. Ils ont laissé sur ce mont de décombres 250 000 réfugiés qui n’ont ni nourriture ni eau. Des milliers de blessés, sans médicaments ni hôpitaux, avec des ambulances sur lesquelles les Israéliens tirent. Ne nous en soucions plus. C’est assez, la nouvelle a disparu. Maintenant, il faut apprendre à pleurer sur les Yézidis.

Ainsi, les activistes de Sion, sur les ordres du Hasbara (hébreu : « propagande »), peuvent poster des slogans pour le moins hasardeux : « Qui est avec le Hamas et contre Israël, soutient le calife. » De son côté, l’ancienne secrétaire d’État, Hillary Clinton, candidate potentielle à la présidentielle de 2016, déclare sans vergogne : « Il y a beaucoup plus de manifestations contre Israël que contre la Russie, alors qu’elle s’est emparée d’une partie de l’Ukraine et a abattu un avion civil ».

La Russie a abattu un avion civil ! Cette assertion très hasardeuse est tellement peu convaincante que ces sbires des Illuminati risquent de révéler au grand jour le rôle du calife, détournant les regards de l’actualité des massacres de Tsahal.

Le Mossad derrière l’ISIS

Tous ces adeptes des loges maçonniques, les valets du Nouvel ordre mondial, ont oublié que les troupes de l’ISIS sont financées et armées par les Saoudiens et qu’elles ont été formées par des instructeurs américains pour détruire le régime d’Assad en Syrie. Elles ont récupéré des Humvees, des chars et de l’artillerie mobile Made in USA ayant servi aux attaques surprises des troupes irakiennes. Subitement, la Maison blanche, qui use de stratèges machiavéliques, a accusé le Premier ministre irakien, Al Maliki, d’être responsable de ces faits.

Les journalistes ont sciemment oublié les articles où Edward Snowden, ancien analyste de la National Security Agency, le mouchard des louches secrets américains, a expliqué que l’ISIS était l’œuvre des « services secrets américains et britanniques, ainsi que du Mossad, travaillant ensemble à la création de l’ISIS ». Leur objectif est de « créer une organisation capable d’attirer tous les extrémistes du monde ».

Si, comme aujourd’hui, l’État hébraïque manque d’un réel ennemi, important et menaçant pour justifier le slogan « Israël se défend seul », la création de l’ISIS remplit à présent cette fonction : « L’unique solution pour la protection de l’État hébraïque est de créer un ennemi proche de ses frontières », un islamisme qui « sème la discorde et la violence sectaire » entre les musulmans, et rend l’Islam odieux, alarmant les Occidentaux sur le péril vert et les coalisant pour défendre la civilisation judéo-chrétienne.

Elliot Shimon alias « Abu Bakr »

« Abu Bakr », nom du premier calife après Mahomet, est clairement un nom inventé pour influencer l’opinion apeurée. Selon Snowden, et l’intelligence iranienne, son vrai nom est Elliot Shimon, de père et de mère juifs, formé à la guerre psychologique contre les sociétés arabo-islamiques, dans les techniques militaires, est aussi un fin connaisseur de l’Islam. À d’autre périodes de sa vie, ce produit du Mossad s’est appelé Emir Daash, mais aussi Ibrahim ibn Awad ibn Ibrahim Al Badri Arradoui Hoseini. Les Américains lui ont fourni un passé vraisemblable, en le détenant quelque temps (les dates sont incertaines) à Camp Bucca, la plus grande prison que les forces occupantes des États-Unis ont gérée en Irak (fermée en 2009), à côté de la frontière koweitienne.

Ce livre de L. Glauzy aborde le « Contrôle mental ». Cliquez sur l’image pour l’acquérir

Dans son rapport de 2004, la Croix-Rouge a écrit que 90 % des Irakiens détenus par les Américains à Camp Bucca ont été arrêtés sans motif. Certains anciens détenus de Camp Bucca ont déclaré à la chaîne qatari (dirigée en sous main par la CIA) Al Jazeera que c’était « une école d’Al-Qaïda », où les Américains radicalisaient les détenus avant de les libérer. Un agent de prison, l’ex-officier de l’US Air Force James Skylar Gerrond, compare ce centre pénitencier à une « cocotte-minute de l’extrémisme ». Si la CIA a officiellement reconnu avoir utilisé des techniques de contrôle mental comme le MK Ultra après la guerre du Vietnam, il est fort possible que Guantanamo et la prison secrète de Stare Kiejkuty en Pologne, aient servi à des opérations de programmation et de lavage de cerveau pour de futurs terroristes. Par ce biais, les États-Unis dirigeraient pleinement la radicalisation de l’Islam à partir de techniques ayant déjà existé, ignorées du grand public. En clair, derrière les terroristes barbus se cacherait la CIA.

Israël et le calife ont les mêmes ennemis.

Combattre Israël ? Le docte calife cautionne, tout en ajoutant que « lutter contre les apostats voisins est plus important que de combattre les infidèles lointains. (…) Le prophète avait combattu la tribu des Quraysh avant de combattre la tribu juive de Médine des Banu Qurayza »

De plus, Israël et le calife, avec ses Takfiri ont les mêmes ennemis : les chiites, l’Iran, Assad et le Hezbollah. Voilà une surprenante coïncidence. Assez pour avoir oublié, comme le font les journalistes, des photos de mai 2013, dans lesquelles McCain posait avec des rebelles anti-syriens, dont beaucoup – ô surprise – militent aujourd’hui dans l’ISIS et sont avec le calife Al-Mossad. Le sénateur américain était allé les voir dans leur antre. Ils s’étaient félicités avec lui. Comble de ce spectacle d’hypocrites dénués de la moindre once de morale, aujourd’hui, McCain accuse Obama de mollesse parce qu’il bombarde peu ses amis d’hier.

Mais les journalistes ne veulent pas se rappeler. Quoi qu’il en soit, personne ne verse plus de larmes sur Gaza. En fait, les journalistes font semblant de verser des larmes sur les pauvres chrétiens d’Irak, contraints d’abandonner leur maison (où ils habitaient en toute sécurité sous Saddam Hussein). L’Occident se mobilise pour eux en les approvisionnant en eau et en nourriture. Mais, sous le Raïs, ils avaient aussi de la nourriture, de l’eau et un toit sur la tête. Les envahisseurs américains ont détruit la vie de tous les Irakiens.

Le calife et ses fanatiques égorgeurs filment les assassinats et les postent sur le net, pour démontrer que leurs victimes, par exemple des Israéliens, sont assassinées par des musulmans.

Sous cette tempête informative, qui contraste tant avec le trou informatif d’autres tragédies, émane la mauvaise odeur de la désinformation, de la propagande et du « deux poids deux mesures ». Alors, les médias applaudissent à l’intervention humanitaire d’Obama en Irak, pendant que, dans le Dombass, où le régime de Kiev opère un massacre dans le plus grand silence des médias, se déroule une catastrophe humanitaire voulue et favorisée par les Américains. Toute intervention humanitaire est interdite. Dans ce cas, Obama et l’OTAN ont averti qu’ils la considèreraient comme une « invasion de l’Ukraine ».

Le retour des pseudo-consciences juives

Alors, sur cet échiquier, les grands menteurs accourent, pour se faire passer pour des victimes. Dans ce jeu, Elie Wiesel est complété par Bernard-Henri Lévy, le « philosophe » de très bas étage, sans talent, sans intelligence, sans érudition et sans classe, qui a poussé à l’intervention française au Liban, l’homme qui a affirmé : « Le printemps arabe est bon pour Israël », et à qui le Corriere della Serra (contrairement au Times) du 22 juillet 2014 a ouvert ses colonnes sur les massacres israéliens :

« À Paris, prétextant de la défense de la Palestine, des milliers d’hommes et de femmes s’en sont pris de nouveau aux juifs. Ces imbéciles et ces crapules, ou vice-versa, nous rappellent à bon compte que confondre les juifs et les Israéliens dans une même réprobation est le principe même de l’antisémitisme qui, en France, est puni par la loi. (…) Il n’y pas d’agression mais une contre-attaque d’Israël devant la pluie de missiles qui, encore une fois, s’abattent sur ses villes et qu’aucun État au monde n’aurait toléré ainsi longuement. »

Les sectes évangélistes en remplacement de la tradition chrétienne

Aujourd’hui, les chrétiens irakiens remportent quelques larmes : une mascarade de bon aloi avec la politique d’épuration d’Israël envers le peuple palestinien. Ce sont ces mêmes larmes qui manquent pour les dizaines de guerres que les États-Unis ont conduites contre l’Irak, ramenant ce pays à l’âge de la pierre, avec une guerre civile permanente ayant provoqué un million de morts. De Bush père à Clinton, de Bush fils à Obama, ces crimes de guerre portent les noms d’Operation Desert Shield, Operation Desert Storm, Operation Provide Comfort I et II, Operation Southern Watch, Operation Desert Strike, Operation Northern Watch, Operation Desert Fox, Operation Southern Focus, Operation Iraki Freedom, Operation New Dawn, jusqu’à l’actuelle Operation « Humanitarian » d’Obama.

Enfin, il est pertinent d’observer ce qu’aucun média ne mentionne : déjà, en 2010 et 2011, quand les Chrétiens d’Orient de Bagdad faisaient l’objet des attentats les plus sanguinaires, comme dans le cas de l’attaque de Notre-Dame du Perpétuel Secours, le 31 octobre 2010, les États-Unis implantaient des sectes évangélistes, pro-sionistes, ne faisant l’objet d’aucune agression. Il y a fort à parier que cette tendance se poursuivra dans une Mésopotamie incluse, en grande partie, dans les frontières secrètes et étendues du grand Israël. Les sectes évangélistes américaines, dont un de leur soutien est Nick Rockefeller, supplanteraient ainsi le monde de la tradition chrétienne. Cette attitude ressemble fort à celle des parpaillots qui en France incendiaient nos églises. Et il fut des tribunaux d’inquisition (prononçant à de rares exceptions des sentences capitales) pour endiguer la colère des paysans.

L’histoire se répète donc en Irak, et avec les mêmes commendataires qui agissent en sous-main, en prenant en l’occurrence le masque de l’Islam, et en exploitant très certainement les techniques du Contrôle mental.

Laurent GLauzy

Contre-info.com

02:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Remaniement: la provocation Najat

26 août 2014 par CharlotteO 

Capture d’écran 2014-08-26 à 20.07.21

François Hollande et Manuel Valls, au plus bas dans les sondages, se paient le luxe d’un remaniement alors que le chômage et la délinquance continuent à exploser : 48h de discussions en tous sens pour aboutir à un changement aussi insignifiant que provocateur.

Emmanuel Macron à l’Economie, Najat Vallaud-Belkacem à l’Education Nationale et Fleur Pellerin à la Culture.

Voilà les trois grandes nominations du gouvernement Valls II, annoncé en fin de journée par le secrétaire général de l’Elysée Jean-Pierre Jouyet. Ils prennent respectivement les places des démissionnaires Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Aurélie Filippetti.

Trois changement seulement mais une provocation de plus avec le poste de Najat Vallaud-Belkacem, sans compter le fait que François Hollande nomme à l’Economie un ancien banquier d’affaires chez Rothschild, deux ans et demi après avoir clamé que la finance était son ennemi…

En mars, Hollande avait choisi de reconduire Christiane Taubira quelques jours après qu’elle eut ouvertement menti devant les Français et quelques mois après qu’elle eut donné son nom à une loi inique qui n’aura eu de cesse de diviser le pays.

Il la garde encore une fois et va plus loin : Najat Vallaud-Belkacem, grand maître de la théorie du genre et des luttes contre l’ordre établi et la loi naturelle au ministère de l’Education Nationale.

Quelques jours avant la rentrée scolaire ils balaient d’un revers de main les inquiétudes de milliers de parents qui avaient retiré leurs enfants de l’école l’année dernière lors des Journées de Retrait de l’Ecole et font la promesse d’une place toujours plus grande faite à l’idéologie dans les écoles, après avoir terminé l’année scolaire en promettant l’extension des ABCD de l’égalité rebaptisés à toute la France.

Le message du gouvernement est clair : on garde les mêmes, on garde le cap, mais il est certains sujets sur lesquels on accélère…

Nous sommes prévenus.

Contre-info.com

02:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Marine Le Pen : « Il faut maintenant revenir au peuple, il faut dissoudre l’Assemblée nationale »

 

image_pdf

« Ce remaniement est un épisode supplémentaire d’une longue descente aux enfers », a déclaré lundi Marine Le Pen sur BFMTV, réagissant à la démission du gouvernement de Manuel Valls. « Il faut maintenant revenir au peuple, et il faut dissoudre l’Assemblée nationale « , a-t-elle notamment affirmé.

NDF

00:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

La Manif pour tous est "horrifiée" par la nomination de Najat Belkacem

Ludovine de la Rochère, la présidente de la Manif pour tous, appelle les Français à descendre dans la rue le 5 octobre prochain, après la nomination de Najat Vallaud-Belkacem au ministère de l'Éducation nationale.

 
 

La nomination de Najat Vallaud-Belkacem au ministère de l'Éducation nationale en remplacement de Benoît Hamon, a fait l'effet d'une bombe parmi les troupes de la Manif pour tous.

«Je suis horrifiée. Ce choix est une provocation pour un grand nombre de Français, ceux qui se sont exprimés dans la rue depuis novembre 2012 pour dire leur désaccord contre les projets de société de François Hollande, portés par Christiane Taubira et Najat Vallaud-Belkacem», s'est émue Ludovine de la Rochère, présidente de la Manif pour tous. De la défense du Mariage pour tous au lancement des ABCD de l'Égalité, le choix de l'ex-ministre des Droits des femmes à ce poste est loin d'être anodin pour le mouvement de défense de la famille.

«Najat Vallaud-Belkacem est dans l'utopie anthropologique»

«À l'Éducation nationale, l'État peut, sous couvert d'égalité, pousser à l'endoctrinement, amener à considérer les élèves comme des êtres neutres, indifférenciés. Najat Vallaud-Belkacem est dans l'utopie anthropologique, dans la lutte des sexes comme d'autres ont été dans la lutte des classes. C'est grave. On se demande ce que recherche François Hollande avec une nomination aussi polémique. C'est aberrant, choquant. Nous appelons d'autant plus les Français à descendre dans la rue le 5 octobre», tempête Ludovine de la Rochère.

La présidente de la Manif pour tous s'emporter également contre le maintien de Christiane Taubira au ministère de la Justice. «Sa circulaire sur la GPA contribue au développement de fait de la gestation pour autrui, pourtant interdite en France, s'agace Ludovine de la Rochère. Elle est idéologue, déconnectée du réel».

LE FIGARO

00:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Sondage: 63% des Français demandent à Hollande de dissoudre l'Assemblée

4086609_1_640x280.jpg

http://www.leparisien.fr/politique/sondage-63-des-francai...

00:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

26/08/2014

L’image du jour : « Rentré » scolaire des professeurs de Haute-Garonne

8RYfdWq.jpg

 

20h55

23:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Qui est Emmanuel Macron ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Emmanuel_Macron

23:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Ukraine: Poutine et Porochenko dialoguent en tête-à-tête

http://www.leparisien.fr/international/ukraine-poignee-de...

+ VIDEO

21:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Kiev affirme avoir arrêté dix parachutistes russes dans l'est de l'Ukraine

26/08/2014 à 07:02 - Mis à jour à 10:11

796957.jpg

Source: Le Vif

Les services de sécurité de Kiev ont affirmé lundi que l'armée ukrainienne avait arrêté dix parachutistes russes dans l'est de l'Ukraine et que ces parachutistes étaient interrogés dans le cadre d'une enquête criminelle.

© Reuters

Selon un communiqué des services de sécurité de l'Ukraine (SBU), des soldats du 331e régiment de la 98e division aéroportée basée en Russie centrale ont été arrêtés près du village ukrainien de Dzerkalne, à environ 50 kilomètres au sud-est de la ville de Donetsk, bastion des insurgés prorusses. "Les soldats russes ont été arrêtés avec des documents d'identité et des armes", affirme le communiqué ukrainien.

"Les enquêteurs ont ouvert une enquête criminelle sur un franchissement illégal de la frontière par des citoyens russes armés", indique le texte. La Russie dément régulièrement les accusations de Kiev selon lesquelles ses forces armées sont impliquées dans la rébellion en Ukraine, et qualifie les preuves avancées par Kiev de falsifications.

Selon le communiqué du SBU, les soldats russes arrêtés ont déclaré avoir été envoyés dans la région russe de Rostov, frontalière des régions ukrainiennes insurgées de Donetsk et de Lougansk, et envoyés par la suite en territoire ukrainien.

Jeudi dernier, des responsables ukrainiens avaient affirmé que l'armée avait saisi en territoire ukrainien deux blindés russes vides et contenant des documents appartenant à des parachutistes russes. Et le 15 août, l'Ukraine avait affirmé avoir détruit à l'artillerie de nombreux blindés russes qui seraient entrés en territoire ukrainien. Ces deux affirmations avaient été démenties par Moscou.

Le président Porochenko dissout le parlement , élections le 26 octobre

Le président ukrainien Petro Porochenko a signé un décret de dissolution du parlement et annoncé la tenue d'élections législatives. "J'ai décidé de mettre fin prématurément à l'autorité du parlement", a écrit le président ukrainien sur son compte Twitter.

Le scrutin aura lieu le 26 octobre, a indiqué un porte-parole de la présidence. Selon la loi ukrainienne, des élections doivent être organisées dans les 60 jours qui suivent la publication du décret de dissolution. Mardi, une rencontre pourrait avoir lieu entre M. Porochenko et le président russe Vladimir Poutine lors d'un sommet régional à Minsk, en Biélorussie. Cette rencontre entre les deux chefs d'Etat n'est pas prévue formellement. Ce sommet, auquel participeront également des dirigeants européens, est consacré au traité d'association entre l'Ukraine et l'Union européenne.

20:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Ukraine: poignée de mains entre Poutine et Porochenko à Minsk (Biélorussie)

4088167_poignee.jpg

http://www.leparisien.fr/international/ukraine-poignee-de...

+ VIDEO

20:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Les habitants de Gaza célèbrent un cessez-le-feu "illimité"

http://www.leparisien.fr/international/gaza-les-palestini...

20:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Remaniement: on prend les mêmes et on recommence, ou comment se moquer des Français !

4088179_najat-new.jpg

 

T.d.L et P.Th. | Publié le 26.08.2014, 14h37 | Mise à jour : 19h26

 

 

               

                                                                                   

  

Emmanuel Macron à l'Economie, Najat Vallaud-Belkacem à l' nationale et Fleur Pellerin à la Culture. Voilà les trois grandes nominations du Valls II, annoncé en fin de journée par le secrétaire général de l'Elysée Jean-Pierre Jouyet. Ils correspondent aux postes laissés vacants par les démissionnaires , Benoît Hamon et Aurélie Filippetti. <btn_noimpr>

Afin de sortir d'une crise politique majeure, et d'être en mesure d'affronter une rentrée déjà périlleuse sur le plan économique, François Hollande et Manuel Valls s'étaient réunis plus de 5 heures ce mardi à l'Elysée pour composer cette nouvelle équipe. Ce doit être un «gouvernement de clarté» sur la «ligne et les comportements», avait réaffirmé l'Elysée ce mardi, alors que les ruades et provocations d'Arnaud Montebourg ont provoqué la chute du gouvernement lundi.

Alors que la majorité s'est effritée au fil des législatives partielles, des désaccords de l'exécutif avec ses alliés et de la montée en puissance des frondeurs du PS, l'exercice était à haut risque. 

> Revivez cette journée de tractations ici.

>>Suivez en direct l'annonce de la composition du nouveau gouvernement Valls :

19h15. Le PCF s'attend à une politique «plus droitière que jamais». Pour Pierre Laurent (PCF), la composition du nouveau gouvernement consacre «une politique plus droitière que jamais».

19h10. Pascale Boistard fait son entrée. La députée socialiste de la Somme Pascale Boistard, 43 ans, devient  secrétaire d'État aux Droits des femmes. Elle a notamment été une des adjointes du maire de Paris Bertrand Delanoë entre 2008 et 2012 avant d'être élue députée il y a deux ans dans la première circonscription de la Somme.

19h10. Le retour de Vidalies Le député PS des Landes Alain Vidalies devient secrétaire d'Etat aux Transports. Il avait été ministre des Relations avec le Parlement dans le gouvernement Ayrault pendant deux ans.

19h07. Douze ministres sur seize restent en place. Ce remaniement est limité puisque douze ministres conservent leurs fonctions : Christiane Taubira à la Justice, ainsi que Laurent Fabius (Affaires étrangères/développement international), Ségolène Royal (Ecologie/développement durable/énergie), Michel Sapin (Finances et comptes publics), Marisol Touraine (Affaires sociales), François Rebsamen (Travail/emploi/dialogue social), Jean-Yves Le Drian (Défense), Bernard Cazeneuve (Intérieur), Stéphane Le Foll (Agriculture et porte-parole du gouvernement), Sylvia Pinel (Logement/Egalité des territoires/ruralité, George Pau-Langevin (outre-mer), Marylise Lebranchu (Décentralisation et Fonction publique).

19h05. Parité respectée. Le gouvernement Valls II comprend comme ministres de plein exercice huit hommes et huit femmes.

19 heures. Fleur Pellerin, secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, est donc promue à la Culture.

18h55. Emmanuel Macron, ancien conseiller économique de François Hollande, remplace Arnaud Montebourg. Ce nouvel entrant devient ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique.  L'autre nouveau venu, Patrick Kanner, est nommé à la Ville, à la jeunesse et aux sports.

18h55. Vallaud-Belkacem bombardée numéro 3 du gouvernement. Najat Vallaud Belkacem devient la première femme ministre de l'Education nationale. Elle a également dans son giron l'Enseignement supérieur et la Recherche et devient numéro trois du gouvernement. 

18h50. Jean-Pierre Jouyet nomme désormais les secrétaires d'Etat:
> Jean-Marie Le Guen reste secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement
> Harlem Désir demeure secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes
> Annick Girardin reste  secrétaire d'Etat à la Francophonie
> Thomas Thévenoud devient secrétaire d'Etat chargé du Commerce extérieur
> Alain Vidalies devient secrétaire d'Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche
> Geneviève Fioraso reste secrétaire d'Etat chargée de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
> Christian Eckert reste secrétaire d'Etat chargé du Budget
> Kader Arif demeure secrétaire d'Etat chargé des Anciens combattants
> Laurence Rossignol reste secrétaire d'Etat chargée de la Famille
> Ségolène de Neuville demeure secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées
> Pascale Boistard devient secrétaire d'Etat chargée des Droits des femmes
> Carole Delga est secrétaire d'Etat chargée du Commerce et de l'Artisanat
> Axelle Lemaire reste secrétaire d'Etat chargée du Numérique
> André Vallini, reste secrétaire d'Etat chargé de la Réforme territoriale
> Thierry Braillard est secrétaire d'Etat aux Sports
> Thierry Mandon reste secrétaire d'Etat chargé de la réforme de l'Etat et de la Simplification

18h47. Jean-Pierre Jouyet annonce la composition du gouvernement Valls II :
> Laurent Fabius reste ministre des Affaires étrangères et du Développement international
> Ségolène Royal reste également ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie
> Najat Vallaud-Belkacem est promue ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et la Recherche
> Christiane Taubira reste garde des Sceaux, ministre de la Justice
> Michel Sapin est ministre des Finances et des Comptes publics
> Jean-Yves Le Drian reste ministre de la Défense
> Marisol Touraine reste ministre de la Santé et des Affaires sociales, mais prend dans son giron le droit des femmes.
> François Rebsamen demeure ministre du Travail
> Bernard Cazeneuve reste ministre de l'Intérieur
> Stéphane Le Foll demeure également ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement
> Emmanuel Macron devient ministre de l'Economie, de l'industrie et du Numérique
> Sylvia Pinel reste ministre du Logement et des Territoires
> Marylise Lebranchu reste ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique
>Fleur Pellerin devient ministre de la Culture
>Patrick Kanner devient ministre de la Ville, de la jeunesse et des Sports


18h10. Cuvillier rend son tablier. Dans un communiqué, le secrétaire d'Etat exprime sa «gratitude» à François Hollande et Manuel Valls pour lui avoir proposé de «poursuivre sa mission», mais indique avoir refusé cette proposition. «Dans la configuration qui m’a été proposée, j’estime ne pas disposer de cette capacité d’action et de l’autonomie nécessaire à la réussite d’une politique cohérente porteuse d’espoir pour nos territoires et nos concitoyens, confrontés à une crise profonde», explique-t-il. «Je souhaite désormais consacrer toute mon énergie à une ville et à une région objets de mes passions», ajoute le maire de Boulogne (Pas-de-Calais).

Le Parisien

3911623_bd0d4331e45cc8c3fb9e421b639fc3a2665282b3.jpg

Emmanuel MACRON

20:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Florian Philippot sur RTL

18:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Saint Louis IX et le coran : « Je n’y ai vu qu’ordures et impuretés »

 
 

Le site de France Catholique a publié hier un magnifique article du Père Daniel-Ange, intitulé « Louis de France, les djihadistes du Levant et les idéologues d’Occident ». Je ne saurais trop vous en recommander la lecture complète (voyez au lien source ci-dessous). Le Père Daniel-Ange signale le dialogue rapporté par Joinville, entre le saint roi et l’émir Fakhr-ad-Din Yusuf, dont le roi était le prisonnier après avoir perdu la bataille de Fariskur (6 avril 1250), en Égypte, lors de la septième croisade. En voici le passage qui traite du coran.

« Ce que veut ce Roi missionnaire, en finale, c’est la Gloire du Ciel, la Gloire du Royaume éternel, la propre Gloire du Ressuscité, non seulement pour ce Sultan [émir Fakhr-ad-Din Yusuf], mais pour touts les musulmans du monde. Le sultan alors de rebondir sur ce mot et d’évoquer le ciel selon le Coran : “Nous espérons, en suivant la loi du très bénin Mahomet arriver à jouir des plus grands délices dans l’avenir”. (…) Et le Roi de répliquer, droit dans le mille : “Je ne puis assez m’étonner que vous, qui êtes des hommes discrets et circonspects (il discerne le meilleur en eux), vous ajoutiez foi à cet enchanteur Mahomet qui commande et promet tant de choses déshonnêtes”. Et se référant, non à l’Évangile, mais au simple bon sens humain, d’ajouter : “En effet, j’ai regardé et examiné son Alcoran et je n’y ai vu qu’ordures et impuretés, tandis que d’après les sages anciens, voire même les païens, l’honnêteté est le souverain bien dans cette vie”. Quel amour de la Vérité ! Quelle audace ! Quels risques encourus, puisque le sultan d’un seul geste peut le faire décapiter d’un seul coup de sabre. »

Source : France Catholique (24 août)

- See more at: http://www.christianophobie.fr/document/saint-louis-ix-et-le-coran-je-ny-ai-vu-quordures-et-impuretes#sthash.FkV4qAvE.dpuf

17:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)