Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2015

Loi sur le renseignement : Valls surveillera-t-il le FN ?

sans-titre.png

 

 
Print Friendly

Philippe Franceschi, consultant en sécurité.

♦ « Sur la toile ou dans la rue, le lobbying intensif n’a pas fonctionné. Les défenseurs des libertés individuelles se désolent, ce vendredi, que le projet de loi sur le renseignement –dont l’examen s’est achevé jeudi à l’Assemblée nationale– n’ait pas été fortement modifié par les rares députés qui en ont débattu toute la semaine dans l’hémicycle » (1).

La loi sur le renseignement sera votée cette semaine à l’Assemblée nationale. (2) Elle contient, de mon point de vue, une rédaction dangereuse pour nos libertés individuelles.


Son article L. 811-3 liste de manière limitative les motifs d’intérêt public pour lesquels peut être autorisé le recueil de renseignements par des techniques spéciales prévues par la loi. Ces motifs concernent la sécurité nationale, les intérêts essentiels de la politique étrangère, les intérêts économiques ou scientifiques essentiels, la prévention du terrorisme, la prévention de la reconstitution ou du maintien de groupements dissous, la prévention de la criminalité organisée et la prévention des violences collectives pouvant porter gravement atteinte à la paix publique.

La référence à la notion de sécurité nationale, mentionnée par la Convention européenne des droits de l’homme et des libertés fondamentales, et précisée en droit interne par le Code de la défense nationale, inclut l’indépendance nationale, l’intégrité du territoire et la défense nationale, ainsi que « la prévention de toute forme d’ingérence étrangère et des atteintes à la forme républicaine et à la stabilité des institutions ».

L’article précédent, L. 811-2, précise pour sa part que les services spécialisés de renseignement ont pour mission, en France et à l’étranger, la recherche, la collecte, l’exploitation et la mise à disposition du gouvernement des renseignements relatifs aux enjeux géopolitiques et stratégiques, ainsi qu’aux « menaces et aux risques susceptibles d’affecter la vie de la nation ». Ils contribuent à la connaissance et à l’anticipation de ces enjeux ainsi qu’à la prévention et à l’entrave de ces risques et menaces.

Surveillance FN

Surveillance FN

C’est le Premier ministre, pierre angulaire du dispositif, qui autorisera et ordonnera ces surveillances.

La rédaction de ces deux articles, à périmètre très large, me paraît ouvrir la porte à la surveillance de journalistes, avocats, magistrats, intellectuels mal-pensants… et de certains hommes et femmes politiques considérés comme dangereux pour la vie de la nation.(3)

Car les derniers propos de Manuel Valls à la télévision portugaise vendredi dernier ne sont pas rassurants à cet égard. Selon lui, il est hors de question que la France « tombe entre les mains du Front national » car elle possède l’arme nucléaire. Cette nouvelle saillie du premier ministre, au-delà du fait qu’elle révèle un mépris total du suffrage universel, vient après d’autres déclarations dans lesquelles il considérait le FN comme un danger pour la France. Manuel Valls pourrait donc, par exemple, arguer du risque d’influence de la Russie sur le FN, et donc d’ingérence étrangère, pour mettre ce parti sous surveillance jusqu’à l’élection présidentielle de 2017. Ce n’est pas une vue de l’esprit. Les socialistes, du temps de la présidence de François Mitterrand, nous ont habitués à ce genre de forfaiture.

C’est pourquoi il me paraît indispensable que ces notion de « menaces et risques susceptibles d’affecter la vie de la nation » et de « prévention de toute forme d’ingérence étrangère et des atteintes à la forme républicaine et à la stabilité des institutions » soient précisées dans la rédaction finale, afin d’en exclure le périmètre de la vie politique républicaine.

L’article 8 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales ne serait même pas protecteur, car s’il consacre le droit pour chacun au respect de la correspondance au titre de la protection (plus large) de la vie privée et familiale, ce même article précise aussi que l’autorité publique ne peut s’ingérer dans l’exercice de ce droit « que pour autant que cette ingérence est prévue par la loi », ce qui sera le cas.

Il ne serait pas admissible, dans un État de droit, que la lutte contre le terrorisme devienne un prétexte à la surveillance des opposants politiques.

Philippe Franceschi
12/04/2015

Source : : Boulevard Voltaire.fr

Notes de la rédaction :

(1) 20 minutes.fr
(2) En réalité le 5 mai prochain, ce qui laisse le temps à plusieurs associations d’envisager de durcir leur mouvement dans la rue pour convaincre les députés de faire marche arrière. (!)
(3) Le procès d’intention est déjà ouvert au ministère de l’Intérieur et à Matignon, il suffit, pour s’en convaincre, de se référer à cette phrase tout récemment énoncée par le ministre Cazeneuve lors de son audition par la commission des lois : il existe « des mouvements qui en raison des actions qu’il déclenchent peuvent porter atteinte aux principes fondamentaux de la République, je pense notamment aux mouvements identitaires ».

Voir aussi : Loi Renseignement : l’hébergeur Altern.org déménage à l’étranger

Correspondance Polémia – 17/05/2015

Image : Assemblée nationale, le 13 avril 2015 – Rares étaient les députés présents lors de l’examen du projet de loi sur le renseignement – WITT/ SIPA

02:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Méditerranée : les passeurs appellent les autorités italiennes quand un bateau quitte les côtes

0h24

Méditerranée : les passeurs préviennent à l’avance les autorités italiennes afin que les sauveteurs viennent récupérer les bateaux de clandestins qui quittent les côtes africaines à destination de l’Europe.

Graham Leese, un ancien conseiller des services d’immigration au Royaume-Uni a révélé que les trafiquants sont tellement sûrs que leurs embarcations seront récupérées par la Marine italienne qu’ils ont réduit la quantité de carburant des navires au départ des côtes de l’Afrique.

Mercredi, l’Organisation des Nations Unies a exhorté les pays européens à augmenter les opérations de sauvetage, suite aux décès de plus de 400 migrants dimanche lorsqu’un bateau surchargé a chaviré au large des côtes libyennes.

 

Dans un entretien accordé au Telegaph, Mr Leese, qui travaille maintenant comme consultant sur les problèmes frontaliers et d’immigration, a déclaré : «Selon les éléments en ma possession, les organisateurs téléphonent souvent aux autorités italiennes à l’avance et leur disent que les bateaux sont en chemin». « Ils ne mettent plus autant de carburant qu’auparavant dans les bateaux parce qu’ils comptent sur les autorités italiennes pour venir les récupérer. » [...]

 

 

Laurens Jolles, un porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, a déclaré que les dernières noyades ont montré la nécessité d’une « capacité renforcée et efficace pour mener à bien les sauvetages ». Il a refusé d’admettre la possibilité que ce serait aggraver le problème, le décrivant comme «un argument utilisé par ceux qui veulent empêcher quiconque de venir en Europe ».

Source

Merci à Mielrubis

NdB: L'invasion de l'Europe est bel et bien voulue et organisée.

 

02:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

La Thaïlande : stand de tir et club de vacances des dealeurs des banlieues françaises

Z9oEyVu.jpg

22h50

Durant l’hiver parisien, les jeunes des cités franciliennes partent faire la fête à Phuket, une île du sud de la Thaïlande. Ils dépensent des sommes colossales, souvent d’origines douteuses.

Patong beach, île de Phuket, Thaïlande. Ses néons, ses couleurs, ses décibels assourdissants, ses gogo danseuses, ses plages, ses touristes venus s’encanailler… et ses airs de cité de banlieue parisienne. « Un nouveau département de France », s’exclamait mi-mars, entre deux bars de Bangla Road, la rue où bat le cœur de Patong, un vacancier français.

 

Pendant l’hiver, les jeunes des cités grises de la petite couronne investissent ce coin de l’île de Phuket, centre névralgique du tourisme sexuel et festif. A plus de 10 000 kilomètres de chez eux, ils y ont créé leur autre banlieue. Qu’ils y passent de simples vacances ou viennent y dépenser l’argent du trafic de cannabis, loin des brigades des stups, ils se retrouvent dans les mêmes bars, les mêmes boîtes de nuit, les mêmes hôtels et sur les mêmes plages.

La cité et les codes de ceux que les Thaïlandais de Phuket appellent les French Arabics (Arabes français) y sont reconstitués. D’ailleurs, un quartier entier de Patong est rebaptisé « Les 4 000 », du nom d’une cité de La Courneuve, en Seine-Saint-Denis. [...] Les restaurants halal français s’alignent entre les guesthouses (chambres d’hôtes), les coiffeurs proposant « la coupe française » et les bars à chicha. A la carte du Green Ice 2, adresse incontournable de cette rue sinueuse : escalope de poulet halal, burger frites et salade à la sauce algérienne. Le bar est la réplique du Green Ice de La Courneuve, sandwicherie appartenant officieusement aux Houmani, redoutable fratrie de dealeurs du 93, arrêtés en mai 2014. [...]

La clientèle des cités est si importante à Phuket que les rappeurs français viennent s’y produire. [...] les spectateurs hurlent quand les stars chauffent la salle en s’assurant que « les Parisiens, les Marseillais, les Algériens, les Marocains, le 9-2, le 9-3… sont bien là ? » [...]

En Thaïlande, les stands de tir sont ouverts à tous, et proposent des armes qui circulent souvent en France sur le marché parallèle. « Les photos sont aussi postées sur Facebook pour montrer à la cité qu’ils y sont allés », précise l’enquêteur. [...] Ceux qui investissent là-bas n’ont pas de souci à se faire non plus : « Nous savons que les gros dealeurs “placent” dans l’immobilier, mais pour les affaires financières, la coopération n’est pas simple avec la Thaïlande », souligne un juge parisien, spécialiste du crime organisé.

[...]  « Si t’as pas vu Patong, t’as pas vécu », résume Morad, d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

[...] Quand certains débarquent à Phuket avec des liasses de billets de 500 euros, d’autres se servent sur place en piratant les distributeurs de billets de banque. Le 28 février, cinq personnes ont été arrêtées par la police thaïlandaise. Les deux principaux suspects, âgés de 29 ans, sont originaires de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) et sont sous le coup d’un mandat d’arrêt délivré par un juge parisien dans un dossier de fraudes à la carte bancaire. Pour l’heure, tous sont incarcérés à la prison de Phuket. Pour eux, les vacances sont finies. [...]

Source

Merci à Colargol

01:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

FN- Marion Maréchal-Le Pen meilleure candidate en PACA pour 55% des Français

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/fn-mar...

 

4705429_5a93de1ffd6a64b40f5aff61a0e05f653b8ae01a_545x460_autocrop.jpg

 

01:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Marion Maréchal-Le Pen est “la seule et unique solution” pour le FN en PACA

Mots-croises.jpg

Partager sur Facebook Tweeter 

 

18/04/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Le bureau politique du Front national a officialisé, vendredi 17 avril, l’investiture de Marion Maréchal-Le Pen comme tête de liste du parti pour les élections régionales de décembre en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Pour Dominique Tenza, journaliste au service politique de RTL, Marion Maréchal-Le Pen est “la seule et unique solution” pour le FN dans cette région.

En cas d’élection, elle deviendrait la plus jeune présidente de région. Elle pulvériserait de loin tous les records.

 

00:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Profanation du cimetière de Castres : festival de novlangue, encore un “déséquilibré” musulman

Tombe.jpg

Capture.PNG tweet.PNG

 

18/04/2015 – FRANCE (NOVOpress via Kiosque courtois)
A Castres, ce sont des tombes chrétiennes qui ont été profanées (215 tombes). Dans ces conditions, la majorité des médias a préféré parler de tombes « dégradées »  ou « vandalisées ». Il en est de même de François Hollande. Le terme « profané » est réservé aux tombes juives et musulmanes, les seules jugées sacrées. Comme l’explique Madame Léridon, directrice de l’information de l’AFP : « On pèse les mots. »

La procureure‑adjointe a déclaré « N’avoir vu aucune connotation à caractère religieux ou racial ».

Pourtant, de nombreuses croix ont été cassées ou jetées à terre. « Ce sont clairement des atteintes aux symboles de la foi chrétienne. », a déclaré le maire de Castres.

Le suspect interpellé était en djellaba et récitait des prières musulmanes ! Mais, selon la procureure adjointe, « étant dans un état délirant inaccessible à la communication, le suspect a été hospitalisé d’office ». Bon sang, mais c’est bien sûr, encore un « déséquilibré ».

00:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Sondage: l'action de François Hollande mécontente 78% des Français

Hollande.jpg

Partager sur Facebook Tweeter 

 

18/04/2015 – FRANCE (NOVOpress)
L’action de François Hollande mécontente 79% des Français, près de trois ans après son accession à l’Élysée, selon un sondage Opinionway pour LCI et Le Figaro publié vendredi.

Selon ce sondage, 3% des personnes interrogées se disent «très satisfaites» de l’action du chef de l’Etat, 17% «assez satisfaites», 37% «assez mécontentes» et 42% «très mécontentes».

52% des électeurs de François Hollande au premier tour en 2012 se disent « mécontents », comme 82% de ceux de Jean-Luc Mélenchon, 88% de ceux de François Bayrou, 92% de ceux de Nicolas Sarkozy et 92% de ceux de Marine Le Pen.


00:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

18/04/2015

Florian Philippot face à Ruth Elkrief

21:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Ni droite, ni gauche, le FN va tout droit!

fn-bateau-1024x648.jpg

 

À son époque déjà, Jeanne d'Arc fut celle qui mit fin à la terrible alternance des Armagnacs et des Bourguignons...
0
SHARES
 
 

D’aucuns critiquent, ces derniers temps, le slogan du Front national « Ni droite, ni gauche », reprochant à ce parti d’entendre par là en réalité « Ni droite, ni droite », ce qui viendrait du fait que la tendance « chevènementiste » et jacobine aurait pris le dessus sur la ligne idéologique traditionnelle, plus libérale et/ou plus identitaire. Mais, au-delà de sa charge polémique, ce slogan renferme une sagesse politique qui permettrait au débat de gagner en hauteur de vue. Ainsi, quel sens profond pouvons-nous tirer de ce mot d’ordre, outre l’opposition évidente au système « UMPS » ?

Tout d’abord, « Ni droite, ni gauche », c’est le refus de la division de la société entre ces deux directions opposées depuis 1789. Car la Révolution française n’invente pas les partis mais le déchirement de la cité pour des motifs idéologiques. Ainsi, ceux qui voudraient que le FN se proclame de droite par pureté doctrinale devraient se rappeler que cette posture est en elle-même une acceptation du jeu révolutionnaire qui circonscrit le débat public dans les limites qu’il veut bien tracer, c’est-à-dire, sans jamais pouvoir remettre fondamentalement en cause le système idéologique.

Ensuite, ce slogan veut dire que le FN est autant attaché à la liberté d’entreprise et à l’allégement de la fiscalité qu’au rôle de l’État protecteur de l’économie nationale contre la mondialisation sauvage et à une solidarité minimale réclamée par la justice ; ainsi d’ailleurs qu’à la restauration des pouvoirs régaliens d’une nation souveraine. Il veut dire que la citoyenneté ne se confond pas avec l’identité, et l’on sait que le FN veut abolir le droit du sol et la double nationalité. Que le peuple n’est ni de droite ni de gauche, mais une communauté partageant l’héritage d’une civilisation. C’est encore accueillir tous les patriotes s’ils nous rejoignent dans la défense de notre liberté. Aller « tout droit », c’est tourner le dos aux querelles du passé. C’est faire la synthèse des mémoires, des forces, des idées et des passions pour renouer avec le destin national.

Enfin, n’être ni de droite ni de gauche, c’est chercher le bien commun. À son époque déjà, Jeanne d’Arc fut celle qui mit fin à la terrible alternance des Armagnacs et des Bourguignons. En persuadant le « petit roi de Bourges » qu’il était le roi de France, elle lui permit de rejeter le traité de Troyes qui livrait le royaume aux Anglais. Il fallait d’abord gagner la bataille symbolique, avant de pouvoir bouter l’envahisseur. De ce fait, la geste johannique est éminemment politique. Certes, des mouvements d’inspiration fasciste ont pu avoir un tel positionnement dans l’histoire politique française. Mais s’il veut conquérir le pouvoir, loin de se retrancher dans un positionnement contestataire à l’instar des ligues d’entre-deux-guerres, le FN doit aller encore plus loin dans l’incarnation de la légitimité politique. Ce n’est qu’en s’élevant au-dessus de la mêlée que Marine Le Pen incarne cette légitimité.

 
BOULEVARD VOLTAIRE

03:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Après la tentative d'attentat, Filip Dewinter placé sous haute surveillance

552f83bd3570fde9b2b9a025.jpg Filip de Winter.jpg

La sécurité autour de Filip Dewinter a été renforcée après l'attaque armée survenue chez lui mardi matin, a annoncé la police mercredi soir.

La police a confirmé avoir déployé des patrouilles supplémentaires devant la maison du député Vlaams Belang Filip Dewinter. Il est désormais suivi de deux gardes du corps et se déplace en véhicule blindé.

Toutes ces mesures de renforcement de la sécurité interviennent suite à l'introduction d'un homme armé dans la maison du politique mardi matin. L'auteur n'a pas été appréhendé. Bien que Dewinter n'était pas présent chez lui au moment des faits, sa fille, enceinte, et son beau-fils sont tombés nez à nez avec l'homme masqué. La police ne connait pas les réelles intentions du criminel concernant un éventuel attentat mais les procureurs jugent les faits graves.

Le politicien n'a pas l'intention d'écourter ses vacances à mer. La police lui a également conseillé de ne pas rentrer immédiatement chez lui, à Ekeren, car le suspect pourrait revenir sur les lieux. Dewinter tient à ne pas dramatiser la situation mais déclare être "particulièrement préoccupé avec sa fille enceinte".

Le Vif.be - 16 04 15

03:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

La vie des Roms en Roumanie

01:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Angleterre : une adolescente privée de cours car "trop rousse" pour son école

4cbb1940-e4d3-11e4-a59c-0d25aede72b8_rousse.jpg

 

En Angleterre, une adolescente de 17 ans est exclue de son lycée car ses cheveux sont trop roux au goût de l’administration. La jeune fille refuse de changer de teinte.

 

Par | M6info – il y a 16 heures

Une couleur « inappropriée »

Stupeur et incompréhension car la jeune fille n’est pas nouvelle dans l’établissement, et jusqu’à présent aucun reproche ne lui avait été fait pour ses cheveux orangés. « J’ai d’abord eu très peur, puis j’ai fondu en larmes », explique-t-elle au Daily Mail. « Cela fait trois ans que j’ai la même couleur et personne n’a jamais rien dit ». Née rousse, Emily soigne sa chevelure qui est devenue de plus en plus brillante et orangée au fil des années. Une mutation qui visiblement ne passe pas auprès de l’administration du lycée qui juge la teinte « inappropriée » comme le bleu ou le vert, déjà bannis dans le règlement intérieur de l’établissement.

La jeune chanteuse rousse

Cette injonction à changer de couleur est mal vécue par l’adolescente qui fait de ses cheveux roux un trait marquant de sa personnalité. D’ailleurs, à l’école « tout le monde me connaît comme la jeune chanteuse rousse » rajoute dans les colonnes du journal celle qui aime se balader avec sa guitare à la main.

Le soutien de ses parents

Et ses parents la soutiennent. Sa mère, Julie, renchérit : « Emily est naturellement auburn, mais elle a adopté cette couleur depuis tellement longtemps que désormais cela fait partie d’elle… Le règlement intérieur indique clairement que les couleurs non naturelles sont proscrites comme le bleu et le vert, mais le roux n’est-ce pas une teinte naturelle ? ».

La jeune fille a jusqu’à lundi prochain pour changer de teinte et se plier à la demande de sa direction, mais n’envisage pas de céder. A quelques semaines des examens, elle ne souhaite pas non plus rater des cours importants et a donc proposé de venir en cours les cheveux attachés ou cachés sous un chapeau. Mais la direction du lycée ne semble pas disposée à l’accepter.

Le plus drôle rajoute la jeune fille, c’est que « mes cheveux étaient encore plus brillants que maintenant lors de la soirée de gala de l’école, et que j’ai gagné le concours de la meilleure coiffure ». No comment...

 M6info

01:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Christianophobie: un mot qui fait peur

00:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Racisme et antisémitisme: Valls présente 40 mesures à 100 millions d'euros - Cukierman impressionné

http://www.fdesouche.com/589589-racisme-et-antisemitisme-...

+ 3 VIDEOS

 

00:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

17/04/2015

Un tweet de Michel ONFRAY

Capture.PNG Onfray.PNG

23:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

La grande invasion : le grand remplacement c’est maintenant

Present-Chard-FB.jpg

 

 

17/04/2015 – EUROPE (NOVOpress via Présent du 16/04/2015))
Près de 11 000 depuis le début du mois, plus de 6 500 au cours des deux derniers jours… Alors que l’Europe croule déjà littéralement sous le poids de l’immigration, les bateaux surchargés de clandestins en provenance de l’autre rive de la Méditerranée continuent de déferler sur les côtes italiennes sans susciter pour autant de réaction de fermeté de la part des autorités européennes.

La grande invasion, le grand remplacement c'est maintenantLors des seules journées de dimanche et de lundi, les garde-côtes italiens ont ainsi porté secours à quelque 42 rafiots surchargés de clandestins, sans pouvoir toujours secourir l’ensemble de ces gens. Dimanche, en effet, quelque 400 migrants se seraient ainsi noyés lors du naufrage de leur embarcation. Le bateau, chargé d’environ 550 personnes venant majoritairement d’Afrique subsaharienne, aurait chaviré sous l’effet du mouvement des passagers apercevant les secours.

En même temps, l’agence européenne de contrôle des frontières Frontex annonçait mardi que deux navires engagés dans l’opération « Triton » avaient essuyé des tirs de la part de passeurs souhaitant récupérer leurs rafiots, et rappelait qu’en février, déjà, des passeurs armés avaient obligé des garde-côtes italiens à leur rendre une embarcation dont ils venaient de secourir les passagers !

Un déferlement devenu ingérable pour les autorités italiennes, qui redoutent avec le retour de la belle saison le déferlement de dizaines de milliers de migrants dans les mois à venir. Lundi, le ministre de l’Intérieur italien Angelino Alfano envoyait ainsi une directive aux préfets les appelant à trouver d’urgence pas moins de 6 500 places d’hébergement. Un appel qui a fait sortir de ses gonds le gouverneur de la région Lombardie et membre de la Ligue du Nord Roberto Maroni, qui a dit mercredi refuser de « subir cette invasion » en précisant qu’il y aura « zéro place en Lombardie tant que continuera cette attitude irresponsable ».

 

L’Europe de Bruxelles est la première responsable

C’est que, rappelait très justement Nicolas Bay dans un communiqué, l’Europe de Bruxelles et ses partisans sont les premiers responsables de cette situation.

En effet, écrivait l’eurodéputé FN, « l’Europe passoire voulue par l’UMPS, celle des pompes aspirantes, de la régularisation des clandestins, des accords de Schengen et de la libre circulation, accélère le phénomène d’une immigration illégale désormais massive et incontrôlée. Face à cette déferlante migratoire sur le continent et à toutes les menaces et déstabilisations qu’elle engendre, l’UE (…) fait preuve d’une impuissance totale ». Et il ajoutait : « Devant l’immense échec de Frontex, un retour aux frontières nationales s’impose de toute urgence. Les immigrés illégaux ne répondant pas au droit d’asile ne doivent plus être accueillis ni aidés (…) mais renvoyés chez eux ! De la même manière que (…) les bateaux chargés de clandestins doivent être accompagnés, mais vers leurs ports de départ. »

Franck Delétraz

23:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Entretien avec Véronique Lévy, sœur de "philosophe"

 


 

 
 

 

Après une jeunesse mouvementée, la sœur de BHL, issue d’une famille juive non pratiquante, a trouvé sa voie dans la religion catholique.

 

Paris Match : Votre nom rappelle que, selon la tradition, vous descendez d’une des douze tribus d’Israël. Pourtant, vous avez décidé de vous convertir au catholicisme.

Véronique Lévy : Mon arrière-grand-père était rabbin, mais mon père était très laïque. Je n’ai donc pas reçu d’éducation religieuse. C’est sur une page blanche de toute religiosité qu’est née ma foi. Le Christ est venu me chercher lorsque j’avais 3 ans, sur une plage du sud de la France, par l’intermédiaire d’une petite fille, Coralie, qui m’a dit  : « Si tu ne crois pas en Jésus, tu seras emportée par les robots. » Elle m’a appris le Notre Père et le Je vous salue Marie, que je me suis mise à réciter en cachette de mes parents.

 

Quel genre de petite fille étiez-vous  ?

Très solitaire et craintive, capable tout de même de bravoure, une fillette qui n’hésitait pas à s’éloigner très loin du rivage sur son bateau pneumatique  ! J’adorais les lieux déserts, abandonnés. Les gens défendus. Mes deux obsessions étaient d’être amoureuse et de trouver un médicament contre la mort.

 

Quels étaient vos rapports avec vos deux frères aînés, Bernard-Henri et Philippe  ?

Ils avaient vingt ans de plus que moi. Philippe ayant eu un grave accident, ma mère lui consacrait beaucoup de temps. C’était une femme peu tactile  ; et moi, j’étais en manque d’affection. Mon père, auquel j’étais très attachée, me ­prenait sur ses genoux  : « N’oublie pas que tu es une princesse. Tu fais partie d’une des familles juives les plus anciennes. » Moi, cela ne me disait rien. À l’école, on m’avait surnommée « Pont-Levis ».

 

Chez vous, nul n’évoquait jamais la guerre et les persécutions contre les Juifs  ?

Mes frères parlaient très souvent de la Shoah et cela m’agaçait. J’avais envie d’aller vers la lumière, vers la vie. [...]

 

Aviez-vous parlé de votre projet à votre famille  ?

Quand j’ai annoncé à Bernard-Henri que j’allais devenir catholique, il a cru que j’étais folle. Il m’a dit  : « C’est une toquade. Je suis certain qu’elle te passera et que tu reviendras au judaïsme. » Je lui ai répondu  : « Je suis revenue au judaïsme puisque je suis catholique. » Le chrétien est un juif accompli et fidèle. Mon frère est tout de même venu à mon baptême et à la veillée pascale.

Lire l’intégralité de l’entretien sur parismatch.com

E&R

23:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Chloé, victime de son bourreau mais aussi de choix politiques


 17 avril 2015 / Mots-clés : , /  

Edito de Nicolas Bay (17.04.2015), Secrétaire Général du Front National

Le meurtre atroce de Chloé, fillette de 9 ans enlevée mercredi après-midi à Calais, illustre tragiquement le degré de défaillance de notre système judiciaire, le laxisme des politiques pénales conduites tant par l’UMP et le PS, et la nécessité de retrouver la maîtrise de nos frontières nationales.

L’homme qui est passé aux aveux, de nationalité polonaise, a à son actif un long parcours de criminel multirécidiviste, des vols et violences volontaires aux séquestrations. Condamné en 2010 à six ans de prison et à une interdiction définitive du territoire, il était sorti de prison voici un an et n’avait évidemment pas respecté cette interdiction. Grâce à Schengen et à l’absence totale de contrôle aux frontières, ce criminel notoire a donc pu revenir en France et commettre ce crime ignoble.

Par la voix de ses dirigeants, la Front National a exprimé toute sa compassion à la famille de la petite Chloé. Mais il convient de rappeler une évidence : Chloé est la victime de son bourreau bien sûr, mais aussi, à travers lui, de choix politiques. Un changement est urgent. Tout d’abord, l’idée de frontière doit être réhabilitée : les frontières sont avant tout un élément de protection pour un pays et ses citoyens, et on ne peut pas décemment continuer à sacrifier la sécurité des Français au nom de dogmes idéologiques. C’est pourquoi nous réclamons le rétablissement de l’expulsion automatique des délinquants et criminels étrangers (abolie par Nicolas Sarkozy) et la suspension des accords de Schengen pour rétablir un contrôle strict à nos frontières. Nos politiques pénales et judiciaires doivent aussi être réformées en profondeur. La question du rétablissement de la peine de mort pour les crimes les plus atroces et symboliques doit être posée aux Français. Seuls le Front National et Marine Le Pen portent cette promesse d’un retour de la fermeté et donc de la sécurité.

23:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

David Rachline sur Europe 1


Rachline : "Pas partisan de l'exclusion de Jean... par Europe1fr

21:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Communiqué de presse du Bureau politique du Front National

    Communiqués / 17 avril 2015 / Mots-clés : /   

Lors de sa réunion du vendredi 17 avril, le Bureau politique du Front National, réuni en formation de Commission d’investiture, a désigné 7 de ses 13 futures têtes de liste pour les élections régionales des 6 et 13 décembre 2015 :

Bourgogne Franche-Comté :
Sophie MONTEL
45 ans, mariée, 2 enfants
Membre du Bureau politique du FN
Député français au Parlement européen
Présidente du groupe FN au Conseil régional de Franche-Comté

Bretagne :
Gilles PENNELLE
52 ans, marié, 7 enfants
Membre du Bureau politique du FN
Secrétaire départemental FN 35
Conseiller municipal de Fougères

Ile-de-France :
Wallerand de SAINT JUST
64 ans, marié, 4 enfants
Trésorier national du FN
Membre du Bureau exécutif et du Bureau politique du FN
Secrétaire départemental FN 75

Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées :
Louis ALIOT
45 ans, 2 enfants
Vice-président du FN
Membre du Bureau exécutif et du Bureau politique du FN
Député français au Parlement européen
Conseiller municipal de Perpignan

Normandie :
Nicolas BAY
37 ans, marié, 3 enfants
Secrétaire général du FN
Membre du Bureau exécutif et du Bureau politique du FN
Député français au Parlement européen
Président du groupe FN au Conseil régional de Haute-Normandie

Pays de la Loire :
Pascal GANNAT
59 ans, marié, 9 enfants
Membre du Bureau politique du FN
Secrétaire départemental FN 72
Ancien Conseiller régional et municipal

Provence Alpes Côtes d’Azur :
Marion MARÉCHAL LE PEN
25 ans, mariée, 1 enfant
Membre du Bureau politique du FN
Secrétaire départementale FN 84
Député du Vaucluse

21:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)