Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/02/2015

Les étudiants algériens autorisés à rester pour travailler

18h42

Le Conseil d’État a rendu son verdict : les étudiants algériens de Seine-Saint-Denis ont bien le droit de demander leur changement de statut depuis la France. Une décision qui devrait mettre fin à un imbroglio juridique de plus de quatre mois.

La justice a tranché : tous les étudiants algériens (en situation régulière) sont autorisés à solliciter un changement de statut “d’étudiant” à “salarié” ou “commerçant” sur leur titre de séjour. Au mois de novembre, plusieurs d’entre eux s’étaient vus refuser de prendre rendez-vous auprès de la préfecture de Bobigny et des sous-préfectures du 93 pour engager la démarche. L’union des étudiants algériens de France (UEAF) s’était alors saisie du dossier et avait alerté l’opinion publique. Le cas est visiblement remonté jusqu’au Conseil d’État. La juridiction administrative suprême a ensuite transmis sa décision au ministère de l’Intérieur, lequel l’a relayé à l’UEAF dans un courrier daté de ce lundi.

Source

Merci à Asimov

01:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Les étudiants algériens autorisés à rester pour travailler

18h42

Le Conseil d’État a rendu son verdict : les étudiants algériens de Seine-Saint-Denis ont bien le droit de demander leur changement de statut depuis la France. Une décision qui devrait mettre fin à un imbroglio juridique de plus de quatre mois.

La justice a tranché : tous les étudiants algériens (en situation régulière) sont autorisés à solliciter un changement de statut “d’étudiant” à “salarié” ou “commerçant” sur leur titre de séjour. Au mois de novembre, plusieurs d’entre eux s’étaient vus refuser de prendre rendez-vous auprès de la préfecture de Bobigny et des sous-préfectures du 93 pour engager la démarche. L’union des étudiants algériens de France (UEAF) s’était alors saisie du dossier et avait alerté l’opinion publique. Le cas est visiblement remonté jusqu’au Conseil d’État. La juridiction administrative suprême a ensuite transmis sa décision au ministère de l’Intérieur, lequel l’a relayé à l’UEAF dans un courrier daté de ce lundi.

Source

Merci à Asimov

01:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

« Assises de la lutte contre la haine sur internet » : l’UEJF pour une plus forte régulation du Net

18h56

Les Français sont majoritairement pour le blocage des sites faisant l’apologie du terrorisme, et la levée de l’anonymat sur les réseaux sociaux, selon un sondage Opinionway pour l’Union des étudiants juifs de France.

A force d’être mis en cause pour relayer la haine sur le Web, les réseaux sociaux font ce dimanche l’objet d’Assises de la lutte contre la haine sur Internet . Organisées par l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), ces assises se demanderont notamment si le droit peut empêcher de propager la haine sur la Toile, comment éduquer les enfants à une « citoyenneté numérique », et comment réformer la législation.

Un sondage commandé à cette occasion à Opinionway , publié par le JDD, montre que ces préoccupations trouvent un fort écho chez les Français. 92% de la population est favorable à l’idée de bloquer et déréférencer les sites internet faisant l’apologie du terrorisme, et 89% sont partisans de « responsabiliser les opérateurs comme Google, Facebook et Twitter pour une plus grande maîtrise des contenus diffusés ».

Ils sont également majoritairement favorables à la proposition d’instaurer « un système d’amendes pour les auteurs de messages de haine » (83%), ou de « rendre systématique le renseignement, lors d’une inscription sur une plateforme ou un réseau social, de son identité officielle dans un formulaire restant confidentiel » (78%). 83% estiment en effet que la possibilité de poster sur internet des contenus sous couvert d’anonymat « favorise l’expression de propos haineux ». [...]

La moitié des Français dit avoir déjà été confrontée sur internet à des propos racistes (51%) ou antimusulmans (49%), tandis que 45% ont été confrontés à des propos homophobes ou xénophobes, et 43% à des propos antisémites. Ils sont également 38 % à avoir eu affaire à des propos « complotistes » ou négationnistes.

« Ce sondage illustre qu’une majorité de Français a déjà été confrontée à des paroles de haine sur Internet, et surtout démontre qu’une très grande majorité se déclare favorable à une plus forte régulation du Net », souligne Sacha Reingewirtz, président de l’UEJF. « Il est aujourd’hui indispensable de mettre fin à l’impunité sur le web », ajoute-t-il. Impunité relative. Après les attentats de Paris en janvier, la ministre de la Justice a notamment réclamé la plus grande fermeté des Parquets pour les auteurs d’apologie du terrorisme, et plusieurs internautes ont comparu très vite pour des propos tenus sur les réseaux sociaux.

Source

Internet est un espace inédit d’échanges, d’apprentissages et de démocratie.

Pourtant, c’est aussi un lieu qui peut focaliser des campagnes de haine ou de harcèlement, et faire émerger des discours racistes et antisémites renforcés par le sentiment d’impunité de nombreux internautes

Pour juguler les dynamiques de haine qui s’amplifient sur le net, il est devenu indispensable de renouveler les modes de gouvernance en ligne, d’élaborer de nouvelles bonnes pratiques, et d’actualiser notre législation numérique.

Ces réformes nécessaires interrogent notre rapport au vivre-ensemble, à la liberté et la sécurité, et suscitent des débats complexes.

C’est pourquoi l’Union des Etudiants Juifs de France réunira le dimanche 22 février 2015, sous le haut patronage de la Garde des Sceaux, Christiane Taubira, les différents acteurs susceptibles d’agir pour empêcher la propagation de la haine sur internet autour de tables rondes et débats.

Source

FDS

01:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Participer au dîner du CRIF coûte-t-il 900 euros ?

22h50

Fake ou non ?

Voici l’image qui commence à faire le buzz sur Twitter

sC7tfc4.jpg

Le carton d’invitation au dîner du Conseil Représentatif des Institutions juives de France (CRIF) auquel participera le Président de la République.

Prix du dîner : 900 euros

N.B. : lire le post-scriptum, une déductibilité serait elle possible ?

FDS

00:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

22/02/2015

Financement des mosquées: l'illégalité au service du clientélisme

thumb.jpg

http://www.polemia.com/financement-des-mosquees-lillegali...

23:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

France : La christianophobie d’Etat en progression

Pierre-Berge-Credit-Francois-Hollande-Flickr-CC.jpg

Partager sur Facebook Tweeter

 

Ci dessus : Pierre Bergé et François Hollande.

22/02/2015 – PARIS (NOVOpress via Kiosque courtois)
Ces derniers jours, le gouvernement et le président de la République se sont à nouveau distingués par leur ignorance délibérée de la religion chrétienne.

Le récent communiqué de l’Elysée suite à une vidéo montrant l’égorgement de 21 coptes égyptiens par l’Etat islamique est particulièrement révélateur de cet état d’esprit. Le communiqué condamne : « Un assassinat sauvage », en éludant le motif de leur religion, faisant seulement mention de « ressortissants égyptiens ». Le texte évoque « la haine religieuse des terroristes », sans préciser que celle‑ci est d’origine islamique et antichrétienne.

Il s’agit d’un exemple typique de langue de bois socialiste.

Il est vrai que les actes antichrétiens n’attirent jamais l’attention des pouvoirs publics contrairement aux actes antisémites ou islamophobes

Dernièrement, des crucifix ont été vandalisés dans le Calvados sans que cela émeuve le gouvernement. Pourtant, les actes anti‑religieux frappent bien plus souvent les Chrétiens que les Juifs et les Musulmans.

Le dernier recensement des profanations de sépultures sur l’année 2014 montre que les profanations de cimetières musulmans s’élèvent ainsi à 4, de cimetières juifs à 6, contre 206 profanations dans les cimetières municipaux, où l’on compte une grande majorité de tombes chrétiennes.

Précisons que les cimetières réservés aux Juifs ou aux Musulmans ne respectent pas l’obligation républicaine d’être enterrés au cimetière municipal, où les défunts sont enterrés toutes confessions confondues. Les Chrétiens, contrairement aux Juifs et Musulmans, acceptent cette loi et montrent jusqu’en leur dernière demeure qu’il n’y a pas de différence entre les hommes. Un message de paix qui semble pourtant attirer la haine et l’hostilité, y compris en France.

 

N’est‑il tout de même pas exagéré de parler d’un antichristianisme d’Etat ?

C’est un fait : les déclarations officielles et les actes symboliques se multiplient, qui dénotent la volonté gouvernementale de couper la France de ses racines chrétiennes. Un exemple : mercredi, les Chrétiens fêtaient le mercredi des cendres, qui marque le début des 40 jours de Carême avant Pâques. Pourquoi François Hollande ni son gouvernement ne s’affichent‑ils pas en une telle occasion, alors qu’ils ne manquent aucune occasion de se montrer lors des grandes fêtes musulmanes et juives ?

L’extension du travail du dimanche et la suppression des jours fériés catholiques dans les territoires et départements d’Outre‑mer contenus dans le projet de loi Macron témoignent également de cette ostracisation.

La conférence des évêques de France a contesté la suppression des jours fériés dans les DOM, dénonçant une « attaque forte contre la religion catholique. (…) Il est illusoire de penser que cela resterait demain cantonné à l’outre‑mer ».

Crédit photo : François Hollande, via Flickr, (cc).

23:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Départementales: le Front National en pole position

PHOb0be14ae-baa5-11e4-9798-002026e74518-805x453.jpg

SONDAGE - À un mois du scrutin, le Front national est, selon notre sondage Ifop, en tête des intentions de vote, le 22 mars.

 
 

Un pas de plus vers un grand bouleversement du paysage politique. Le sondage réalisé par l'Ifop pour Le Figaro à un mois des départementales vient confirmer les tendances constatées scrutin après scrutin depuis cinq ans. Avec 30 % des intentions de vote mesurées, le FN devancerait l'alliance des forces UMP et UDI (28 %), reléguant les candidats du PS à la troisième place avec 20 %. Aucune des autres propositions ne passe la barre des 10 %: EELV recueillerait 7 %, le Front de gauche 6 %, l'extrême gauche 2 %.

«À droite comme à gauche, certains avaient imaginé que le score du FN aux européennes s'expliquait par le caractère “défouloir” de l'élection, un scrutin lors duquel le vote protestataire s'exprime le plus fortement», rappelle Jérôme Fourquet. Mais selon le directeur du département Opinion de l'Ifop, le Front national démontre aujourd'hui sa capacité à s'imposer dans tous les scrutins, «y compris les plus locaux, ceux que l'on disait traditionnellement à l'abri d'une telle poussée».

Dans un contexte de forte abstention (mesurée par l'Ifop à 57 %), les électeurs du FN se montrent d'ailleurs les plus motivés: 53 % de ses sympathisants déclarent qu'ils se rendront aux urnes, contre 45 % de ceux de l'UMP et 44 % de ceux du PS. La progression serait importante par rapport aux cantonales de 2011 lorsque le FN avait atteint 15 % en présentant des candidats dans trois quarts des cantons, soit un résultat d'environ 19 % en moyenne par candidat.

Pour la gauche, le résultat est ravageur. Si le PS semble bénéficier d'un léger regain de mobilisation - constaté au moment de la partielle du Doubs -, les intentions de vote en faveur de ses candidats sont globalement basses. C'est cinq points de moins qu'en 2011 pour le PS et le cumul des suffrages portés sur des candidats de gauche atteint 33 % contre 49 % au premier tour il y a quatre ans.

À droite, le constat est à peine meilleur: avec 28 %, les candidats UMP et UDI ne semblent pas profiter du désamour des Français pour la majorité: ils se maintiendraient à un niveau inférieur au cumul des suffrages portés sur des candidats de droite et du centre en 2011 (32 %), qui avait été le plus mauvais résultat pour des cantonales depuis 1958.

Pas d'effet Podemos ou Syriza en France

Malgré ce score en demi-teinte, la droite conserve de grandes chances d'emporter une majorité des départements à l'issue du second tour. En raison du fort niveau d'abstention et des 12,5 % des inscrits qu'il faudra réunir au premier tour, les places au second tour risquent d'être chères. «Dans ces conditions, le nombre de triangulaires sera faible, explique Fourquet. Pour se qualifier au second tour, il faudra soit arriver dans les deux premières places, soit réunir près de 29 % des suffrages. C'est à la portée du FN, mais aussi de la droite qui part la plupart du temps en alliance avec les centristes, mais cela risque d'être plus compliqué pour la gauche partie en ordre dispersé.»

Au grand dam de Jean-Luc Mélenchon et des Verts, «il n'y a pas d'effet Podemos ou Syriza en France, pas non plus de répétition de la victoire aux municipales de Grenoble, où l'alliance vert-rouge l'avait emporté sur le PS, ajoute le directeur de l'Ifop. Face au FN, la droite et le centre ont choisi de s'unir, y compris avec le MoDem, quand les partenaires du PS ont choisi de se compter». Un FN qui progresse encore, une droite qui se maintient vaille que vaille et une gauche essoufflée et divisée: «En 2002, on pouvait parler d'un accident, mais cette année, ce ne sera pas le cas», conclut Fourquet.

LE FIGARO

22:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Les Gaulois au-delà du mythe


Les Gaulois au-delà du mythe_1-2 par tzetze


Les Gaulois au-delà du mythe_2-2 par tzetze

Par le 22/02/2015

17h35

Parution de livres, dossiers spéciaux dans les magazines, expositions qui bousculent les idées reçues: les Gaulois sont à la mode. Mais qui sont-ils exactement ? Jean-Jacques Beineix accompagne les archéologues sur leurs chantiers de fouilles et dans les laboratoires, et fait le point sur vingt ans de découvertes.

FDS

Nos ancêtres les Gaulois ont construit la France!

21:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

France Télévisions présente "Nos ancêtres Sarrasins"

http://www.fdesouche.com/565229-france-televisions-presen...

+ VIDEO

20:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Grenoble (38) : une septuagénaire violemment agressée

11h35

Une femme de 78 ans a été agressée par deux jeunes adolescents hier vers 10 h 30, rue Pascal à Grenoble.

Les agresseurs ont tenté de lui arracher son sac et la malheureuse a été précipitée au sol avec une grande violence. Elle a été blessée à la tête et à un bras et a été secourue par les sapeurs-pompiers.

La police a ouvert une enquête.

Source

Merci à jojo2

FDS

19:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Belgique : Les enfants du Prince Laurent apprennent l’arabe suite à la passion de leur père pour le Coran

Prince-Laurent-Ar.jpg

2h37

Déclaration étonnante ce vendredi matin dans la presse de la part du Prince Laurent. Le frère de Philippe avoue être fasciné par le monde arabe et même le privilégier au néerlandais. « Je sais lire l’arabe, sans le comprendre et sans le parler », déclare-t-il.


« L’arabe est une langue extrêmement riche », a déclaré le Prince Laurent ce vendredi matin dans une interview accordée à nos confrères de la DH. Dans celle-ci, le mari de Claire déclare être passionné par la langue arabe : « Ce qui est intéressant avec cette langue, par rapport à une autre, et moi je suis passionné par ça, c’est que lorsque vous apprenez l’arabe, vous connaissez la mentalité des gens. Mais si vous apprenez le français, vous ne connaissez pas la mentalité des francophones ».(…)

Fan du Coran, le cadet de la famille royale est toutefois loin d’être converti à l’islam : « Je ne suis pas converti, non », tempère-t-il. « J’ai immensément apprécié une femme musulmane parce qu’elle était fabuleuse, extraordinaire. J’avais des conversations splendides avec elle. Je suis parti de la langue arabe vers le Coran et non de la religion vers la langue arabe. C’est très différent. Le Coran, c’est le seul livre écrit dans un arabe accessible à tous. », a-t-il ajouté dans cet entretien accordé à nos confrères.

Source

Merci à Padamalgam & Fopastigmatizé

FDS

(merci à Dirk)

 

19:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Une pensée de Julius EVOLA

Est mal et anti valeur ce qui est masculin chez la femme et ce qui est féminin chez l’homme. 

(merci à Dirk)

02:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

Martyrs coptes: tous dimanche sur le parvis de Notre-Dame de Paris

sans-titre.png

Solidarité Copte organise un rassemblement ce dimanche 22 février de 14 h à16 h 30 sur le parvis de Notre-Dame de Paris. Il s’agit d’un rassemblement de prières – pas de discours – et de chants religieux. Toutes les églises coptes – orthodoxes, catholiques… – y participeront ainsi que des représentants des chrétiens d’Orient. Venez nombreux honorer la mémoire de nos frères coptes assassinés et témoigner de votre solidarité avec les chrétiens persécutés.

Observatoire de la christianophobie

02:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Florian Philippot en visite à la maison natale du général de Gaulle


Florian Philippot (FN) à la maison natale du... par lavoixdunord

 NdB: Pas d'accord avec cette visite en forme d'hommage à un traître et un criminel.  

01:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Tweets du Bloc identitaire à propos des hooligans de Chelsea

Capture.PNG Novopress.PNG

Capture.PNG BI XXX.PNG

00:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Geneviève Fioraso aurait inventé sa maîtrise d'économie: un nouveau scandale pour le gouverment ?

http://www.fdesouche.com/565287-genevieve-fioraso-aurait-...

PNZYIuy.jpg

 

00:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

En France, l’islam radical continue à se développer dans les mosquées

salaf.jpg

 

 

20/02/2015 – FRANCE (NOVOpress via Le Figaro)
Les salafistes, adeptes d’un islam rigoriste, multiplient les offensives pour déstabiliser les salles de prière modérées en France. Selon un dernier bilan du ministère de l’Intérieur, 89 lieux de culte sont déjà sous influence et 41 font l’objet d’entrisme.

Le spectre d’une véritable contagion radicale plane sur les mosquées de France. Aiguillonnés par une profonde abhorration de l’islam institutionnel volontiers qualifié comme la «religion des judéo-croisés» et vomissant les imams des mosquées qu’ils désignent comme des traîtres et des «impies» dès lors qu’ils prônent une pratique modérée de l’islam, des groupes salafistes ont lancé une vaste offensive souterraine pour tenter d’étendre leur emprise sur les lieux de culte les plus fragiles.

(…)

Même si les salafistes se déclarent hostiles au djihad, les lieux de culte qu’ils noyautent représentent de véritables viviers, pour ne pas dire des «couveuses» pour les futurs combattants volontaires vers les zones de combat. «En effet, ils y prônent un retrait du monde et une rupture quasi totale avec les non-musulmans afin de se consacrer à la religion, rappelle un expert du bureau des cultes du ministère de l’Intérieur dans un compte rendu porté à la connaissance du Figaro. Cette vision exclusive considère toute soumission aux lois de la République, dans le cadre d’une convocation au commissariat ou au tribunal, comme illicite car revenant à cautionner un ordre impie.» Par ailleurs, son discours, qualifié de même source comme «victimaire et complotiste sur les événements touchant les musulmans en France et dans le monde», fait mouche auprès des esprits les plus faibles et des jeunes de banlieue en perte de repères.

Capture.PNG mosquee.PNG

 

00:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

21/02/2015

Italie : la Ligue du Nord dénonce le Grand Remplacement

Lega-Nord-Logo-partie.jpg

 

 Partager sur Facebook Tweeter

 

21/02/2015 – MILAN (NOVOpress) – « Il faut faire attention car, parmi les centaines de milliers de personnes qui arrivent et qui débarquent, il est facile que s’infiltre quelqu’un qui vient pour se faire sauter. Mais, même si ce n’était pas le cas, l’immigration est une bombe sociale car ce qui est en cours est un changement de peuple ». Et « cette tentative de changement de peuple qui est en cours, nous la combattrons par tous les moyens possibles ». Voilà ce qu’a déclaré Matteo Salvini, secrétaire de la Ligue du Nord, dans un entretien exclusif, jeudi 19 février, avec le quotidien en ligne Il Primato Nazionale (proche de Casapound), en réponse à une question sur le Grand Remplacement (Grande Sostituzione) [vidéo de l'entretien en fin de notre article].

Une semaine plus tôt, Matteo Salvini avait commenté sur sa page facebook les derniers chiffres désastreux de la natalité italienne : « En 2014 seulement 509.000 enfants sont nés en Italie, le chiffre le plus bas depuis 150 ans. Une société qui ne fait plus d’enfants est une société qui risque de mourir. […] À moins que certains pensent à nous remplacer par des milliers d’immigrés. Moi, je ne me rends pas et je combats ? Et vous ? »

 

Dans un intéressant article, Adriano Scianca, responsable pour la culture à Casapound, avait alors reconnu en arrière-plan de ces propos « la thèse du Grand Remplacement », c’est-à-dire celle « qui interprète l’immigration de masse comme un phénomène qui va plus ou moins délibérément remplacer un peuple par un autre », et dont la formulation revient en France à Renaud Camus, « personnage original et à sa manière génial ». En Italie, avait souligné Adriano Scianca, pour partie en raison d’une immigration beaucoup plus tardive que de l’autre côté des Alpes, « le concept est encore nouveau », mais Matteo Salvini l’a employé de manière répétée ces derniers mois.
« La gauche, au niveau mondial, a planifié une invasion, un changement de peuple. Moi je ne me rends pas, moi je ne suis pas d’accord », a ainsi twitté Matteo Salvini en novembre 2014. Peu après, au commencement de décembre, il a déclaré sur Rai Radio 1, à l’émission Radio Anch’io : « L’introduction du droit du sol en Italie, je ne l’accepte pas : c’est un changement de peuple, une immigration programmée ». Et encore, quelques jours après, sur les réseaux sociaux : « 82.000 Italiens, l’an dernier, sont partis à l’étranger pour travailler, un record. Dans le même temps, ont débarqué presque 150.000 immigrés sans travail. Une tentative de changement de peuple est en cours, mais moi je ne me résigne pas ».

Adriano Scianca note que ces références insistantes de Matteo Salvini au Grand Remplacement datent « surtout d’après l’intensification des contacts entre le Front National et la Lega Nord ». Affirmant que « le concept est monnaie courante au Front National », il cite un « entretien récent de Jean-Marie Le Pen au quotidien italien Libero, où, interrogé explicitement sur la question, il a répété : “Je le disais bien avant M. Camus. Je le dis depuis 40 ans, en criant dans le désert” ». Des figures du Front National comme Bruno Gollnisch, Julien Rochedy, Philippe Martel ou Fabien Engelmann « ont manifesté leur adhésion en substance » à cette thèse.

Adriano Scianca ne semble pas connaître les voix discordantes qui se sont récemment fait entendre au Front National, de Gaëtan Dussausaye, nouveau président du FNJ (« Le “grand remplacement” relève davantage d’un fantasme racialiste que d’une réalité ») à Marine Le Pen elle-même (« Le concept de grand remplacement suppose un plan établi. Je ne participe pas de cette vision complotiste »), en passant par Florian Philippot (« Certains y verront une conception racialiste que nous ne partageons pas »). Le visage du FN que l’on connaît et que l’on admire en Italie n’est pas celui-là.

Le phénomène européen du Grand Remplacement, d’abord vécu, constaté et formulé en France, devient d’une telle évidence en Italie aussi, Mare nostrum et « Triton » aidant, que l’allié italien du Front National le met désormais au centre de son discours. Si vraiment, au même moment, le Front National choisissait de ne plus en parler, ce ne serait pas seulement paradoxal : ce serait à désespérer.

Flavien Blanchon

21:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

De l’intégrité des collabos

Capture.PNG JMLP.PNG

Pierre Estoup, qui a condamné Jean-Marie Le Pen pour le "détail", mis en examen pour escroquerie en bande organisée

Alors que la cour d’appel de Paris annulait le 17 février l’arbitrage qui avait accordé 403 millions d’euros à Bernard Tapie en 2008, on apprenait la mise en examen pour « escroquerie en bande organisée » d’un des membres du tribunal arbitral, Pierre Estoup, pour ses liens avec Bernard Tapie et son avocat Maurice Lantourne.

Une information qui n’a pas échappé à Jean-Marie Le Pen, pour qui Estoup est une vieille connaissance. Et pour cause, le magistrat en retraite l’avait condamné dans l’affaire du « détail », lorsqu’il était juge.

  

En effet, le 18 mars 1991, alors qu’il était président de la cour d’appel de Versailles, où ses collègues magistrats l’avaient surnommé « le président minute » pour ses décisions expéditives, Pierre Estoup avait condamné Jean-Marie Le Pen à verser la somme délirante de 1,2 million de francs de dommages et intérêts (plus de 183 000 euros !) dans l’affaire dite du « détail » pour ses propos tenus au Grand Jury RTL le 13 septembre 1987. Lors de cette interview menée par Yvan Levaï, le président du Front national avait déclaré :

« Je suis passionné par l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Je me pose un certain nombre de questions […] Je ne dis pas que les chambres à gaz n’ont pas existé. Je n’ai pas pu moi-même en voir. Je n’ai pas étudié spécialement la question. Mais je crois que c’est un point de détail de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. » (voir la vidéo ci-dessous)

Pour avoir usé de sa liberté d’expression, le Menhir avait dû payer 100 000 francs à chacune des neuf associations parties civiles : la LICRA, l’Associations de déportés, internés et familles de disparus (UNADIF), la Fédération nationale des déportés et internés de la Résistance (FNDIR), l’Amicale des anciens déportés juifs de France (AADJF), l’Amicale des déportés de Blechhammer-Auchwitz III, l’Amicale des anciens déportés de Bruna Monowitz-Auchwitz III, l’Association pour la fondation de la mémoire d‘Auschwitz, l’Association des fils et filles de déportés juifs de France, l’Union des tziganes et voyageurs de France…

 

E&R

19:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

VIDEO - Hollande hué et sifflé en sortant du Salon de l'agriculture

18:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)