Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2016

Affaire Jacqueline Sauvage : «L'émotion ignorante et la compassion téléguidée !»

 

 

FIGAROVOX/TRIBUNE - Philippe Bilger estime que l'émotion compréhensible qu'a suscité l'affaire Jacqueline Sauvage ne doit pas aller à l'encontre des décisions rendues par la justice.

 
 
 

XVMfca6c818-c4d9-11e5-96dd-17c9136537b3.jpg

 

Chaque semaine, Philippe Bilger prend la parole, en toute liberté, dans FigaroVox. Il est magistrat honoraire et président de l'Institut de la parole. Il tient le blog Justice au singulier et est l'auteur de Ordre et désordres paru aux Éditions Le Passeur en avril 2015.


L'impérialisme de l'émotion ignorante est dévastateur.

Jacqueline Sauvage, accusée du meurtre, au mois de septembre 2012, de son époux, a été condamnée en première instance et en appel, le 3 décembre 2014, par deux cours d'assises à la même peine de dix ans d'emprisonnement.

D'abord trois magistrats plus six citoyens.

Puis trois magistrats plus neuf citoyens.

Depuis ce dernier arrêt, manifestations, pétition en ligne, demande de grâce présidentielle, cette effervescence multiple qui ne manque pas de suivre les procès renvoyant à tort ou à raison à des faits de société. En l'occurrence, les violences faites aux femmes.

Le féminisme - jusqu'aux Femen seins nus, c'est capital! - a trouvé matière, sur cette tragédie, à apposer une grille de dénonciations générales abstraites sans rien connaître des détails et des mystères de cette histoire familiale. Parce qu'une femme a été, durant quarante-sept ans, victime de coups, d'humiliations et d'abus sexuels et qu'elle y a mis fin en tuant son mari odieux, elle serait forcément et légitimement une héroïne de la cause féministe? Parce qu'une mère a vu deux de ses filles sur trois être battues et violées sans réagir pendant longtemps à cause de la terrible emprise de l'époux, elle deviendrait sinon exemplaire du moins judiciairement bénéficiaire de la plus extrême indulgence?

Entendons-nous bien. La réalité de cette vie d'enfer a été prouvée et elle inspire pitié et compassion. De même que l'existence des agressions graves sur les deux sœurs.

Il n'en demeure pas moins que l'interrogation de la présidente en appel: «pourquoi ne pas avoir déposé plainte?» est elle-même compréhensible et qu'il n'est pas nécessaire d'avoir été présent lors des délibérés, quand on a un peu d'expérience, pour appréhender l'ensemble des problématiques qui ont dû être débattues. Par exemple, en effet, pourquoi une si longue passivité même terrorisée alors que les filles étaient passées sous le terrible joug paternel? Pourquoi cette mort causée par des tirs dans le dos? Pourquoi, face à l'horreur du quotidien, pas la moindre fuite ni résistance sinon par le meurtre si tardivement? Rien et, enfin, un tout irréversible!

Je conçois qu'à ces questions qui ne sont pas déshonorantes, on trouve des réponses favorables à l'accusée parce que la psychologie et les profondeurs de l'être entraînent l'humanité parfois sur des chemins imprévisibles, déroutants et pourtant admissibles. Il n'en demeure pas moins qu'il n'est pas honteux de s'étonner.

Les deux avocates de Jacqueline Sauvage ont plaidé l'acquittement au nom d'une définition extensive de la légitime défense. Pourquoi pas? Mais, à deux reprises, elles n'ont pas convaincu.

Les filles de Jacqueline Sauvage ont immédiatement hurlé à l'injustice et considéré que leur mère aurait dû être acquittée parce que, selon elles, leur père était «un monstre, une bombe…». Leur réaction est évidemment conforme à ce qu'on pouvait attendre d'une telle histoire familiale mais doit-elle forcément, au-delà de la douleur qui l'inspire, servir de guide à tous?

A quel titre un comité de soutien comprenant notamment l'actrice Eva Darlan, Anne Hidalgo, Jean-Christophe Lagarde, Daniel Cohn-Bendit, Jean-Luc Mélenchon, NKM et Valérie Boyer - ces deux dernières lui rendant même visite en prison! - et une cinquantaine de parlementaires, a-t-il cru bon de se constituer et de venir «soutenir» Jacqueline Sauvage comme si la France n'était pas un état de droit et les jurys de cour d'assises composés par des gens honorables? Parce que ce comité, qui n'a pas assisté au procès et n'a pas eu accès au dossier, serait naturellement plus apte que ces citoyens qui ont jugé et condamné à deux reprises? Parce qu'on aurait besoin de lui pour qu'à l'évidence une exécution de la peine, allant jusqu'au plus extrême de l'indulgence pénitentiaire, soit concédée à Jacqueline Sauvage, alors que cela ira de soi!

Le comble, une accusée acquittée pour le meurtre de son mari, avec une histoire et un comportement différents de ceux de Jacqueline Sauvage, réclame également sa grâce. A quand, on ne sait jamais, des attestations de moralité délivrées par des condamnés pour des coupables!

Il est dramatique, en tout cas pour la démocratie et le respect des pouvoirs qui lui donnent sens et crédit, que des personnalités politiques de tous bords s'immiscent dans ce qu'elles ne connaissent pas et viennent, avec démagogie et dans la confusion, porter atteinte à une institution judiciaire fondamentale de notre pays puisqu'elle permet au peuple, assisté par des professionnels, de juger les crimes. Quelle légèreté derrière ces interventions suscitées par l'émotion ignorante et la compassion téléguidée! Ceux qui savent ont jugé. Ceux qui jugent les juges ne savent rien.

Ou bien faut-il aller jusqu'à considérer, derrière cette fronde à forte tonalité parisienne, une condescendance, un mépris pour ces cours d'assises de province qui seraient incapables de maîtriser le féminisme et d'appréhender la vérité parce qu'elle serait trop complexe et trop politique pour elles?

Alors que c'est exactement le contraire. Ce que ces juridictions ont mesuré est le poids d'un singulier tragique sur lequel les abstractions féministes et plurielles ne pouvaient pas avoir prise parce que les jurés étaient présents et que le comité était absent!

Perversion française. Une justice criminelle assurée à deux reprises. Un mouvement de contestation, un comité de soutien créés de toutes pièces battant en brèche deux arrêts incontestables. Pire encore, l'excellente députée LR Valérie Boyer profite de cette opportunité judiciaire pour proposer une réforme de la légitime défense. La boucle française est là dans sa pureté désastreuse. L'autorité de la justice défaite par ceux qui devraient la faire respecter et le prurit législatif favorisé.

Pour couronner ou dégrader, le président de la République recevra la famille de Jacqueline Sauvage le 29 janvier. Si Nicolas Sarkozy s'était permis cette démagogique démarche, que n'aurait-on pas entendu!

Alors que, avant l'octroi d'une éventuelle grâce présidentielle, il serait apparemment possible, par une procédure devant le TAP d'Orléans, d'obtenir que puisse être envisagée une libération conditionnelle pour l'été 2016.

Celle-ci n'aurait rien de choquant.

Mais, de grâce, que les politiques se mêlent de ce qui les regarde et ne se croient pas trop souvent obligés de se camper tels des Zola de l'infiniment pauvre face à des scandales fantasmés et à des injustices décrétées!

18:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

La villa Goebbels, un fardeau pour la Ville de Berlin

http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-villa-Goebbels-u...

+ VIDEO

01:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Eric Woerth face à Florian Philippot


L'invité politique de Laurence Ferrari du 28/01... par ITELE

00:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

29/01/2016

ViDEO - Intervention d'Eléonore Bez au Conseil Régional PACA au sujet de la Villa Méditerranée

Marseille le 29 01 2016

21:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (20)

Plus libres, plus forts : une autre Europe est possible

   / 29 janvier 2016 / Étiquettes : , /

Facebook Twitter Email
 

Découvrez l’intégralité du discours de Marine Le Pen au grand meeting de Milan, qui se déroulait ce soir en compagnie de l’ensemble des leaders du groupe Europe des Nations et des Libertés (ENL) au Parlement européen.

21:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Intervention d'Eléonore BEZ, conseillère régionale Front National PACA sur la Villa Méditerranée

Dezeen_Villa-Mediterranee-by-Stefano-Boeri-Architetti_9.jpg

 

La Villa Méditerranée a été construite à Marseille en 2013, dans le cadre de Marseille capitale de la culture. Voulue par Michel Vauzelle, alors président PS de la région PACA, qui n'a pas regardé à la dépense de son propre aveu.

Son souhait était d'en faire une ambassade à la gloire des peuples du bassin sud de la méditerranée pour lutter contre l'exclusion, le rejet de l'autre, et la montée du Front National. Christian Estrosi avait promis de la vendre pour combler une partie des 2.6 milliards d'euros de dettes de la région PACA après 18 ans de socialisme.

Aujourd'hui, volte-face : il ne compte plus vendre cet édifice hideux et très coûteux pour le contribuable !

 

Voici l'intervention d'Eléonore BEZ, conseillère régionale PACA Front National, ce jour en séance plénière :

 

Mon intervention de ce matin au CR PACA sur la Villa Méditerranée.

 

Monsieur le Président, mes chers collègues,

La Villa Méditerranée, caprice du Président Vauzelle, votre prédécesseur, a été édifiée, pour je cite : « donner des clés de compréhension pour que chacun puisse se sentir acteur plutôt que spectateur, dépasser les préjugés et maintenir le dialogue vivace entre les citoyens ». Le tout avec la volonté acharnée de gommer les racines gréco-romaines de Marseille et du bassin méditerranéen.

Si l’on en croit la rumeur, ou les gens bien informés, ce délire idéologique n’aurait jamais vu le jour sans le lobbying exercé par votre adjoint M Muselier qui alors qu’il était encore 1er adjoint au Maire de Marseille, réussit à le convaincre de céder le terrain nécessaire à la construction de la Villa, qu’il est désormais judicieux de rebaptiser « Villa du contribuable sacrifié »

Inaugurée en grande pompe en présence de l’euro-mondialiste Martin Schulz, ce temple de la nouvelle religion laïque et obligatoire du « Vivrensemble », symbole de la délirante politique d’immigration triomphante voulue par les mondialistes dont vous êtes ici le porte étendard régional, ce palais du Pharaon Vauzelle, coûte très cher à la région :

70 millions d’euros à la construction
4 millions d’euros annuels de coût de fonctionnement
4.400.000 € pour transférer sa gestion au GIP AVITEM !


La facture est extrêmement lourde pour le contribuable. Martine Vassal, présidente du Conseil Départemental, et membre de votre famille politique qualifie elle-même son coût annuel de « monstrueux ».

Car personne ne se rend dans cette villa ni ne sait à quoi elle sert : cette bâtisse est érigée par la Caste, pour la Caste. Point de « petit peuple » dans ses 10000 m² mais parfois un Président de la République...

Courant désespérément derrière le succès du Front National emmené par Marion Maréchal-Le Pen, vous avez déclaré le 10 octobre 2015 que vous alliez vendre la Villa Méditerranée afin de commencer à désendetter la Région. C’était un de vos engagements phares de campagne. Une démarche frappée somme toute de bon sens.

Paniqué au soir du 1er tour par votre déculottée électorale, déroute masquée vous faites donc barre à gauche toute le 9 décembre en souhaitant finalement « trouver une solution qui rendra attractive cette villa pour la région et pour Marseille ».

Les seuls engagements que vous tiendrez seront peut-être ceux que vous avez pris ce soir-là auprès de M. Cambadelis en échange du retrait de M. Castaner pour acheter votre siège.
Sans cela vous étiez largement perdu et perdant !

Aujourd’hui, tenu par vos geôliers de gauche, vous préférez finalement vendre la maison de la Région plutôt que la Villa… Et vous nous demander de voter pour payer un cabinet qui va étudier la décision que vous aviez pourtant déjà prise le 10 octobre !

Mais de qui vous moquez-vous ? Des électeurs et des contribuables assurément !
Car de l’aveu même de Mme Rampal qui préside la commission euro-méditerranée, aucun budget n’est encore envisagé pour payer ce cabinet d’étude, car rien n’est trop cher pour cette bâtisse qu’elle compare à « la pyramide du Louvre »
Excusez du peu !

Mais nous savons que vous ne regardez guère à la dépense, vos vœux niçois à un demi-million d’euros en témoignent !

Encore de l’argent qui va être injecté dans un édifice qui finalement vous tient à cœur, puisqu'il est le symbole de la boboïtude gauchiste coupée tout comme vous du pays réel !

Pour toutes ces raisons, et parce que nous, nous tenons nos engagements de campagne, car il en va de l’intérêt des contribuables provençaux, azuréens et alpins, nous votons contre ce rapport.

Vous constaterez M. Estrosi que pour cette intervention je suis restée assise pour démontrer à quel point vous vous êtes couché !

 

NDB : M. Estrosi a reproché aux intervenants du groupe Front National de faire leurs interventions debout ! Il en est là...

 

 

Génération Bretagne. Entre 250 000 et 300 000 musulmans en Bretagne selon France 3

http://www.breizh-info.com/2016/01/29/france-3-la-bretagn...

20:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Jean-Jacques Urvoas, le garde des Sceaux qui n’aime pas les légionnaires à croix celtique

urvoas.jpg

 
Le 4 août 2013, M. Urvoas, alors député PS et président de l’importante commission des lois, avait cru bon de protester contre le tatouage d'un caporal-chef de la Légion.

Le 4 août 2013, M. Urvoas, alors député PS et président de l’importante commission des lois, avait cru bon de protester véhémentement sur son blog contre le tatouage de ce caporal-chef de la Légion.

Lorsqu’il avait découvert sur le site de notre Légion étrangère la photo de ce sportif vainqueur d’une compétition de pancrace – sport de la Grèce antique (aïe, mauvais point !) -, le torse nu dévoilant – ô scandale ! – le tatouage d’une croix celtique, le sang de M. Urvoas avait bouilli : quelle « indécence » après l’affaire Clément Méric, cet « antifa » mortellement blessé à Paris le 5 juin 2013 lors d’une rixe entre extrêmes : « La présence de cette photo sur un site officiel prend le contre-pied du message de fermeté à l’encontre des groupuscules de l’extrême droite, que le gouvernement a envoyé suite au décès de Clément Méric », estimait-il alors, oubliant l’extrême gauche.

Pour lui, « une croix celtique […], certes symbole du christianisme, est aussi et surtout le marqueur fort des mouvements d’extrême droite ». D’où son… jugement sans appel : « On peut s’interroger sur le choix de la photo puisque le site met à disposition […] d’autres clichés qui auraient permis de présenter un « sportif » et non un « militant » ou du moins supposé tel. » Ah si l’on « suppose » ! Notre justice sera encore mieux rendue qu’avec Mme Taubira !

Donc, si l’on suit ce raisonnement, tout catho portant une croix celtique ne voudrait pas bêtement afficher sa foi dans le Christ mais son choix en l’extrême droite ! Tout musulman portant la barbe serait pro-terroriste ? Tout porteur d’une kippa serait un activiste sioniste ? Et puisque lui-même, M. Urvoas, affiche un nom portant le sigle… OAS, serait-il un nostalgique de l’Algérie française, « du moins supposé tel » ? Évidemment non !

Alors pourquoi s’est-il acharné sur ce légionnaire faisant honneur à nos couleurs ! Celui-ci a très certainement risqué sa vie pour la France (et donc pour M. Urvoas) alors que, tenons-en le pari, M. Urvoas n’a jamais risqué sa vie pour ce caporal-chef. Ces légionnaires qui n’ont pas droit automatiquement à la nationalité française alors que n’importe qui, né en France, y a droit : le sol vaut mieux que le sang versé pour la France… Et pour M. le garde des Sceaux ?

 
BOULEVARD VOLTAIRE
 
NdB: Quel minable, ce petit monsieur URV ! Autant de haine et de mesquinerie font peur...

19:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

L’idée que l’on ne pourrait pas abroger la loi Taubira est une idée fausse !

Entretien avec

 

 

Hervé Mariton, député LR de la Drôme et candidat à la primaire, commente pour Boulevard Voltaire le retournement de Nicolas Sarkozy sur la question du mariage pour tous.

19:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le système à remplacer Dieu. Par Pierre-Emile Blairon

 

 

 La France s’enfonce lentement dans les eaux noires de la barbarie, de la veulerie et de la putréfaction mais on n’entend pas, dans le fracas de la submersion du grand paquebot, les Français chanter « Plus près de toi, mon Dieu ». Nos compatriotes vivent ces événements dramatiques (la submersion justement) dans une stupéfiante inconscience. Les « fêtes », puis les soldes et les stations de ski où il n’y avait pas de neige, mais beaucoup de tartiflette, ont aminci leur portefeuille ainsi que leur cerveau, et arrondi leur bide.

Nulles paroles vengeresses ne viennent aux lèvres des Français, celles-là mêmes qui figurent dans l’hymne national : « Entendez-vous dans les campagnes mugir ces féroces soldats ? Ils viennent jusque dans vos bras égorger vos fils, vos compagnes. Que veut cette horde d'esclaves, de traîtres, de rois conjurés ? Quoi ! Des cohortes étrangères feraient la loi dans nos foyers ! Quoi ! Des phalanges mercenaires terrasseraient nos fiers guerriers ! »… Oui, oui, c’est bien La Marseillaise !

Nos fiers guerriers gaulois n’auront connu des canons que ceux qui accompagnaient leurs agapes et d’autres qui déversaient de la neige apportée à grands renforts d’hélicoptères sur des pistes où les étoiles ne brilleront plus.

Les politiciens et les medias continuent à donner, à la mesure de leur générosité : les premiers donnent le change et les seconds donnent l’heure, et vice-versa, dans le ronronnement habituel de la désinformation. La pieuvre mafieuse déroule ses tentacules sur la vie normale qui continue à cultiver sa routine, en parallèle, sans que rien, ou pas grand-chose, ne vienne la troubler.

Nous nous dirigeons vers un scénario où la scène finale du film présentera des Mad Max obèses, pleurant sur les corps de leurs femmes souillées et déchiquetées, sans pouvoir se relever.

 

Nos gouvernants savent pertinemment ce qu’ils font

Les commentateurs de « droite », constatant l’avance inexorable de l’invasion migratoire, continuent à s’interroger sur l’attitude complaisante, étrange pour eux, de nos gouvernants (français et européens de l’Ouest) qui auraient « perdu la raison », qui « font preuve d’un angélisme dangereux », de « désinvolture », qui sont « stupides », « naïfs » ou « agissent par idéologie ».

Mais non, mesdames, messieurs, nos gouvernants ne sont pas plus des anges que des imbéciles, et il y a bien longtemps que les « idées » n’ont plus de place dans leurs cerveaux ; ce sont des politicards aguerris qui ont réussi à se hisser à la première place en écrasant impitoyablement tous leurs adversaires qui n’étaient pas des perdreaux de l’année, eux non plus, et ils n’en ont rien à faire, des bons sentiments, non plus que de leurs peuples. Ils savent pertinemment ce qu’ils font, selon un schéma élaboré point par point, à la fois dans sa progression et dans sa facture et ils appliqueront scrupuleusement les consignes qu’ils ont reçues des Maîtres du monde. Eh oui, nos grands présidents ne sont que des marionnettes ! C’est vous dire que nous sommes nous-mêmes, le peuple, bien peu de chose !

Nous avons à faire à des créatures sans âme, sans foi ni loi, des robots façonnés par les Frankenstein de l’Ordre Mondial. Le principal trait de caractère de ces mutants : Ils sont possédés par l’hubris (la démesure, la vanité, l’orgueil, l’egocentrisme), la soif d’argent et de pouvoir ; il y a dans cette perte des repères qui définissent un honnête homme, comme on disait autrefois, un appauvrissement des facultés intellectuelles et morales où le bon sens et la mesure qui siéent à des gens responsables et honorables n’a plus cours. Nous prendrons comme exemple patent un Sarkozy qui, lors de son mandat présidentiel, a accumulé toutes les preuves de ce dysfonctionnement psychiatrique.

La première et la plus urgente de leurs préoccupations est de dresser un écran de fumée bien opaque autour d’eux afin qu’on ne sache rien de leurs turpitudes et de leurs projets maléfiques.

Des pare-feu ont été mis en place par les medias aux ordres afin qu’on ne puisse pas déceler de liens entre les divers événements qui se produisent à travers le monde et dont les connexions paraissent évidentes pour des esprits logiques. Les exemples sont légion (il n’y a qu’eux, hélas, pour l’être).

 

L’Europe dite « de Bruxelles » n’est qu’un relais de l’impérialisme américain

L’Europe dite « de Bruxelles » n’est qu’un relais de l’impérialisme américain, autrement dit le « Nouvel Ordre Mondial », on le sait maintenant. Est-ce un hasard si Sarkozy a fait passer le Traité « européen » en France, suivant les consignes de ses maîtres, contre l’avis du peuple français qui avait voté non en 2005 ? Est-ce un hasard si les mêmes « Européens » ont appuyé les bombardements de l’Otan en Yougoslavie pour contrer un rapprochement de l’Europe de l’Est avec celle de l’Ouest et créer un Etat islamique du Kosovo en plein cœur de l’Europe ? Est-ce un hasard si le même Sarkozy a fait assassiner Kadhafi, déstabilisant un pays, la Libye, qui contenait les hordes d’envahisseurs ? Est-ce un hasard si ce sont les seuls pays stables et non islamiques du Moyen-Orient (Irak, Syrie, entre autres) que l’Ordre mondial veut détruire, appuyé par les « Européens », la France de Fabius, Valls et Hollande en tête ? Un hasard si l’embargo anti-russe (l’exemple des navires non livrés par la France à la Russie) ne gêne en rien l’Amérique, mais ruine l’Europe ? Un hasard si les Etats-Unis insistent pour que la Turquie, autre cheval de Troie musulman, intègre l’Europe,? Un hasard si c’est la pauvre Grèce, l’un des berceaux de l’Europe, qui est ruinée par les banques et qui doit faire face en plus à l’invasion des clandestins ?

Un hasard si Merkel (qui croit l’Allemagne coupable des dix plaies d’Egypte) ouvre en grand les vannes qui donnent le passage à des millions de clandestins en Europe, un hasard si l’Europe dénonce les pays qui résistent au déferlement, comme la Hongrie ou la Pologne ? Un hasard si les viols et les violences des migrants pendant la nuit du Nouvel an se sont produits en même temps dans une dizaine de villes européennes ?

Et ne parlons pas de toutes les mesures « sociétales » qui n’ont pour but que de détruire les fondements de la société et faire disparaître corps et biens les peuples européens. Ou, plutôt, si, parlons-en.

 

Complotistes et comploteurs : lesquels sont les coupables ?

Quand les liaisons paraissent trop dangereuses parce que flagrantes, ceux qui dénoncent les complots et les comploteurs sont traités de « complotistes » ou de « conspirationnistes », qui semblent des gros mots dans la bouche des suppôts des maîtres du monde. Selon une inversion des valeurs qui est la marque d’une fin de cycle, les coupables sont ceux qui crient « au feu » et non ceux qui l’allument.

001 Premiere couv 16 01 2015.jpg

Il faut, avant de mettre en place le « Nouveau monde », le monde satanique que nos dirigeants appellent de leurs vœux, détruire l’ancien, supprimer toutes les structures traditionnelles et toutes leurs valeurs (droiture, honneur, intégrité, dévouement…) qui assuraient depuis des millénaires un équilibre planétaire entre les peuples.

Est-ce un hasard si aucune politique nataliste n’a été mise en place pour les Françaises de souche, si le « Planning familial » et Simone Veil (pas la philosophe, l’autre) ont fait des ravages avec leur politique de destruction des embryons, alors que les masses étrangères sont invités à multiplier leurs naissances chez nous grâce aux aides multiples dont elles bénéficient ?

Est-ce un hasard si les trois postes ministériels parmi les plus importants (Travail, Culture, Education) sont tenus par des « Françaises issus de l’immigration » ? Les ministres qui sont mis en place le sont non pas pour leurs compétences mais, au contraire, parce qu’ils sont justement ceux qui peuvent le mieux détruire les structures de la société et des ministères dont ils ont la charge… de la destruction. Une quatrième vient de démissionner non sans avoir auparavant fait beaucoup de mal aux Français. Payera-t-elle un jour ses crimes ? Ceux commis par les délinquants que sa justice a fait libérer ?

 

Les Maîtres du monde ne sont rien de plus que des maffiosi.

Selon les « complotistes », la mise en place de la grande conspiration visant à la domination du monde aurait commencé avec une secte dissoute en 1785, les Illuminati, mais dont le projet aurait ensuite perduré de nos jours jusqu’aux officines dites « secrètes » mais qui ne se cachent désormais plus.

Les « complotistes » ont beaucoup glosé sur le « plan Kalergi » ; Il faut remarquer, à ce sujet, que ces complotistes-là ont raté une bonne occasion de se crédibiliser.

Richard Nikolaus de Coudenhove-Kalergi fut l’un des « Pères » de l’Europe, à qui l’on a prêté les intentions les plus noires, du type : « Kalergi déclare que les habitants des futurs « Etats-Unis d’Europe » ne seront plus les peuples originaires du Vieux Continent, mais plutôt une sorte de sous-humanité bestiale issue de mélanges raciaux. Il affirmait, sans demi-mesure, qu’il était nécessaire de « croiser » les peuples européens avec les Asiatiques et les Noirs, pour créer un troupeau multi-ethnique sans qualités spécifiques et facile à dominer pour les élites au pouvoir », textes qui seraient tirés de son livre Idéalisme pratique qu’aucun de ses détracteurs n’a lu. En réalité, il a simplement écrit que l’Homme du lointain futur sera un homme métissé d’une race « négroïdo-eurasienne », mais il y a par ailleurs des considérations intéressantes dans son livre qui rappellent celles d’un Spengler.

En tout cas, si ce projet n’était pas celui de Kalergi, il existe bien, et c’est pour cette raison que nous l’avons évoqué.

Depuis les Illuminati, les choses ont évolué : on peut considérer que les actuels « Maîtres du monde » sont les banquiers internationaux, Goldman-Sachs ou Rothschild, par exemple, les milliardaires comme Soros (qui finance les Femen), les roitelets saoudiens ou qataris (qui disparaîtront des places internationales et de la scène tout court dès que le pétrole cessera de remplir leurs tonneaux dont le contenant vaut maintenant plus cher que le contenu), les multinationales qui détruisent la planète sans état d’âme ; le lien entre les grands ploutocrates mondiaux et les diverses mafias a été établi par les services secrets de la plupart des Etats : CIA, Mossad, pour les plus connus ; les ventes d’armes un peu partout dans le monde, la contrebande de drogue, en Afghanistan notamment, ont définitivement conclu le pacte entre voyous, financiers et politiques jusqu’au trafic lucratif d’organes (au Kosovo) et d’êtres humains, esclaves qu’on nous présente maintenant comme des « migrants ».

Tout ce beau monde (banquiers, milliardaires et mafias), réunit ses affidés (hommes et femmes politiques qui viennent se faire adouber, économistes, représentants des grandes entreprises, vedettes des medias…), au sein de sociétés qui peuvent s’apparenter à des sectes : Trilatérale, Skull and Bones, Davos, Bilderberg, CFR… et qui tiennent régulièrement conférence pour organiser leurs méfaits et distribuer les rôles.

Les milices de cette organisation de malfaiteurs mondiale et mondialiste sont constituées par les groupes soi-disant islamistes (mais c’est une façade) qu’elle a créés, tueurs au front bas qui savent à peine parler, hommes de main qu’elle fait intervenir un peu partout dans le monde au gré de ses intérêts.

Il faut ajouter à ce peu reluisant conglomérat les associations « antiracistes », en fait racistes anti blancs, les benêts du show-biz, chanteurs et acteurs, musiciens, « artistes »…, les ONG, les syndicats, la franc-maçonnerie, l’Eglise…

La mafia n’est rien d’autre qu’une grande conspiration du crime organisé et les Maîtres du monde ne sont rien d’autre que des maffiosi.

La mafia a expliqué à ses sujets les bases mêmes de sa « réussite », que, pour atteindre le paradis sur terre, il fallait se débarrasser de tout scrupule, de toute pitié, entrer dans la matérialité la plus dense, le cynisme, la cruauté, atteindre le statut de « surhomme », de « Titan » prométhéen. En fait, on fait de l’hubris la colonne vertébrale du système. Evacuer le dieu des religions et le remplacer, c’est ce qu’avait tenté de faire le communisme, on a vu le résultat : échec total, l’homme ne peut vivre sans spiritualité ; la religion n’est cependant pas « l’opium du peuple », mais une aspiration spirituelle de son être, de son statut, niée par les nouveaux maîtres du monde et leurs vassaux.

Le plan établi consiste à remplacer les populations blanches, de longue mémoire et de longue tradition, éduquées et susceptibles de réaction, par des populations du Tiers et du Quart-Monde qui n’ont pas grand-chose à perdre et qui seront plus malléables ; le projet serait de constituer une masse d’esclaves soumis qui permettrait une plus forte rentabilisation des travaux que « l’élite » obligerait à effectuer sans salaire.

Toute cette engeance tourne maintenant en rond, mécaniquement, uniquement préoccupée de rester dans sa bulle, que protège physiquement la police des sursauts salutaires (éventuels) du peuple (et de personne d’autre). En fait de bulle, il s’agit plutôt d’une grosse machine avec plein de rouages ; tout le monde est à son poste et tourne dans cette grande cage comme des écureuils sans plus très bien savoir pourquoi ; simplement pour faire perdurer égoïstement ses avantages.

 

Le projet des transhumanistes : remplacer Dieu

Mais le paradis sur Terre, c’est bien, si on peut en profiter longtemps, voire éternellement.

Les progressistes se heurtaient à une évidence matérielle incontournable : le progrès, oui, mais seulement jusqu’à la mort, qui fait tout repartir… à zéro.

Qu’à cela ne tienne, si la mort est un obstacle au progrès, supprimons la mort. Entrent en scène les « transhumanistes » dont les moyens financiers et techniques ringardisent tous les Soros de la planète lesquels se demandent désormais (comme Soros lui-même, Merkel ou Juncker) s’ils ne seraient pas allés trop loin dans leur mépris des peuples.

Cette nouvelle mafia « light » n’emploie plus les méthodes brutales des mafias traditionnelles ; à vrai dire, même si elle ne fait référence qu’aux valeurs matérielles, elle ne se préoccupe pas d’argent puisqu’elle compte parmi ses membres les gens les plus riches de la planète, ceux qui détiennent les entreprises les plus en vue du moment : Google, Microsoft et d’autres du même acabit. Ces gens consacrent une bonne part de leur immense fortune à financer des structures scientifiques dont les travaux vont permettre de transformer les hommes en robots, pour ceux qui servent actuellement d’esclaves et, éventuellement, d’assurer pour la « véritable humanité », les transhumanistes, l’hyperclasse, la possibilité d’une vie qui durerait plusieurs centaines d’années, au moins. C’est sans doute la nouvelle carotte qui motive nos dirigeants. Leurs travaux, déjà bien avancés, ne sont pas du tout utopiques. C’est l’aboutissement du rêve prométhéen titanesque : remplacer Dieu.

 

Et le peuple, dans tout ça ?

Le peuple, lui, regarde, hébété (rendu à l’état de bête), ahuri, cette bulle tourner, sans comprendre qu’il s’agit d’un autre monde, qui n’a plus aucune espèce de lien avec les sociétés traditionnelles, ni même avec des humains. Il poursuit donc sa petite vie qu’il espère tranquille le plus longtemps possible ; mentalité d’autruche qui enfonce la tête dans le sable. Les Français, exceptés quelques cercles lucides, sont tellement décervelés et châtrés qu’ils apparaissent comme des zombies à ceux qui n’ont pas subi leur lavage de cerveau. A titre d’exemple, on se rend compte que les prières du genre : « quand leurs filles seront violées, vous verrez qu’ils se réveilleront », sont un vœu pieux. Il se fait qu’une élue socialiste se trouvait au Bataclan pendant le carnage et qu’elle a rapporté à la presse que, pendant qu’elle était allongée au sol au milieu d’une flaque de sang, elle s’inquiétait de la stigmatisation qui s’ensuivrait à l’égard des musulmans après cet événement tragique… Syndrome de Stockholm ?

 

Quelles solutions ?

Arrivés à ce stade, on peut penser qu’il ne faut plus rien attendre de nos concitoyens, ni des peuples européens de l’Ouest, d’une manière générale, encore moins, bien sûr, de leurs dirigeants puisque ce sont eux qui organisent la destruction de nos sociétés.

Restent quatre éventualités, aucune d’entre elles n’apparaissant plus crédible qu’une autre :

  1. Si on ne peut pas croire à un soulèvement général, il n’est pas impossible que certains citoyens excédés, plus volontaires, plus patriotes et plus courageux que la masse décident un jour de s’organiser en structures résistantes et de mener un combat de guérilla.
  2. Certains pays de l’Est peuvent venir au secours de leurs frères de l’Ouest pour éviter de se trouver totalement encerclés par l’ennemi islamiste, lequel est, pour l’instant, manipulé par les USA, ou l’Ordre mondial, si vous préférez.
  3. Un parti patriote de type Front national réussit à prendre légalement le pouvoir.
  4. L’armée et/ou la police se décident enfin à assumer leurs responsabilités : défendre le peuple contre les traîtres et non le contraire.

 

On le sait, généralement, ce n’est pas une hypothèse qui se trouve réalisée mais un mélange de toutes qui a le plus de chances de voir le jour, voire, malheureusement, aucune.

 

Enfin, nous pouvons toujours nous raccrocher à la prédiction de Nostradamus qui verra le réveil du Grand Monarque porter la guerre contre l’envahisseur, dans le quatrainV-74 :

De sang Troyen naistra cœur germanique,

Qui deviendra en si haute puissance :

Hors chassera gens estrange arabique,

Tournant l’Eglise en pristine prééminence.

 

Pierre-Emile BLAIRON

 

 

 

 

00:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

28/01/2016

Mgr Marc Aillet dit la vérité sur l’avortement, le microcosme politico-merdiatique pète un plomb


Interview de la députée PS Colette Capdevielle au sujet des tweets de Mgr Aillet


Interview de Monseigneur Alliet, évêque de Bayonne

 




6
 

L’évêque de Bayonne, Lescar et Oloron se voit dénier le droit de s’exprimer librement, de critiquer une loi et de dire la réalité de l’avortement qui n’est rien d’autre que le meurtre de l’enfant dans le sein de sa mère. Il est traité en sous-citoyen par ce répugnant petit monde politico-merdiatique.

NDF

 

23:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Démission de Christiane Taubira : "Un Jiminy Cricket insupportable", tonne Éric Zemmour

21:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Témoins de Jéhovah et pédophilie (caméra cachée)

 

Intitulé "Témoins silencieux", ce reportage a été acheté à la télévision suédoise et diffusé le 14 juillet 2005 sur la première chaîne de la TSR (Suisse). Il s'agit d'une enquête sur le silence qui règne au sein de l'organisation suédoise des Témoins de Jéhovah lorsque certains membres sont soupçonnés d'abus sexuels de nature pédophile. Le reportage comprend notamment le témoignage de plusieurs jeunes victimes.

Lors de sa diffusion en Suède, le reportage a fait l'objet de deux plaintes de la filiale de la Watchtower, lesquelles ont été rejetées, sauf sur un point précis ayant trait à l'âge d'un des abuseurs. Le commentaire de l'émission diffusée a été modifié par la TSR, éliminant toute ambiguïté. Les Témoins de Jéhovah suédois ont essayé d'obtenir la condamnation du reportage, mais les juges ont finalement donné raison aux auteurs de cette enquête.

Pour plus de détails, consulter : http://www.brooklyntower.com/temps_pr...

20:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Taubira s’en va ! Ses lois restent

8534-Chard.jpg

 

 

28/01/2016 – POLITIQUE (Présent 8534)

Elle va manquer aux délinquants, permissionnaires et terroristes. Et aux journalistes dont le concert de louanges dégouline des télés et des radios (mention spéciale à TF1 et France 2 !). À la fois totalement narcissique et horriblement complexée par son physique et ses origines, cette caractérielle parano qui a usé six directeurs de cabinet et on ne sait combien de conseillers, avait déjà menacé plus d’une fois de partir, comptant bien qu’elle serait toujours retenue. Elle qui a bénéficié d’une indulgence gouvernementale perpétuelle.
Mais à ce chantage-là, on risque que ceux qui vous retiennent de plus en plus mollement soient finalement très soulagés de vous voir partir.
8534_Une
Archi-mal à l’aise depuis les attentats, ne parvenant jamais à trouver le moindre accent de sincérité ni pour condamner le terrorisme islamiste ni pour parler au nom de la France massacrée, Taubira a brillé par son absence et son décalage. Directement mise en cause dans sa prise en charge des victimes et son manque de suivi des familles, elle avait choisi la semaine des attentats de janvier 2015 pour envoyer des consignes aux procureurs afin d’aligner le régime des récidivistes sur celui des non-récidivistes en matière de réductions supplémentaires de peines ! (délestant le récidiviste de cette circonstance aggravante)

La descendante d’esclave, victime du racisme pour les siècles des siècles, qui se prenait pour Mandela, était avant tout une idéologue sectaire qui n’a cessé de faire l’apologie de la société multiethnique, fustigeant avec haine le modèle d’une France blanche et identitaire. On retiendra ces dernières semaines son assourdissant silence sur les agressions sexuelles massives des femmes allemandes par des hordes d’immigrés à Cologne.

Évidemment on a sablé le champagne jusqu’à très tard dans les services de police mercredi. Cette démission, les gardiens, les gradés, les officiers et les commissaires étaient allés la réclamer jusque sous les fenêtres de la garde des Sceaux place Vendôme, en octobre dernier. Une délivrance. Et pas seulement pour eux : elle s’était mis à dos à peu près toutes les professions judiciaires : dysfonctionnement grave de l’application et des remises de peine (un permissionnaire évadé par jour !) grève des avocats, crise de la justice… Son opposition idéologique au milieu carcéral, sa réforme pénale, sa suppression des peines plancher, mais aussi son projet de réforme des tribunaux pour mineurs considérés comme « potentiellement catastrophique » par les syndicats de police, allaient tous dans le même sens : renforcer l’impunité des délinquants et fragiliser les forces de l’ordre.

« La réforme pénale Taubira a envoyé un message d’impunité et d’angélisme à toute une population délinquante. On a multiplié les fenêtres de tirs pour que des gens dangereux puissent sortir », avait déclaré le patron de Synergie-officiers Patrice Ribeiro à Présent.
Les policiers demandent déjà le rétablissement des peines plancher au nouveau ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas. Et « une politique plus répressive », en particulier contre les multirécidivistes qui mobilisent sans cesse les policiers sur les mêmes personnes. Le successeur part avec un atout certain : il ne pourra pas être pire.

Caroline Parmentier

19:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Gilbert Collard va défendre gratuitement Gaël Rougemont, l'homme qui a pointé un fusil contre des migrants à Calais

http://lelab.europe1.fr/gilbert-collard-va-defendre-gratu...

18:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Conférence de presse du Collectif Banlieues Patriotes

18:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Chômage : nouveau record en décembre

 

Le gouvernement fait bien son boulot

Les derniers chiffres de 2015 ont été publiés ce mercredi : au mois de décembre, le nombre de demandeurs d’emploi a bondi de 0,4 %.

Le nombre de demandeurs d’emploi sans activité a augmenté de 15 800 personnes (+ 0,4 %) en décembre, concluant l’année 2015 sur un record de 3,59 millions de chômeurs en métropole, a annoncé mercredi le ministère du Travail. Sur l’ensemble de l’année 2015, Pôle emploi a accueilli 89 900 chômeurs supplémentaires (+ 2,6 %), soit la plus faible hausse depuis 2010. Le chômage a atteint également des records en incluant les demandeurs d’emploi ayant exercé une activité au cours du mois (5,48 millions, + 0,6 % sur un mois), et l’outre-mer (5,78 millions, + 0,6 %).

Selon Myriam El Khomri, ministre du Travail, ces mauvais résultats traduisent « notamment les effets de la baisse d’activité enregistrée par plusieurs secteurs dans le contexte que nous avons connu en novembre et décembre ». Ces derniers mois, l’indicateur de Pôle emploi a connu de fortes variations, mais au-delà des évolutions mensuelles, réputées très volatiles, la courbe du chômage révèle une réelle tendance à la hausse, avec 42 800 chômeurs de plus en catégorie A (sans activité) en métropole au 4e trimestre. Selon une analyse récente de la Dares, le service des statistiques du ministère, les chiffres de Pôle emploi sont révélateurs d’une tendance de fond à partir d’une évolution trimestrielle de 35 000.

Lire la suite de l’article sur lepoint.fr

18:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Un homme armé arrêté dans un hôtel de Disneyland Paris

5494409_hotel-ny_545x460_autocrop.jpg

 

Marion Kremp (avec O.Bo.) | | MAJ :

1/2 réagir
3
Urgent
 
L'homme a été arrêté par le service de sécurité de l'hôtel New York, à Disney Village. (LP/J.Cl.)

Un homme de 28 ans a été arrêté ce jeudi dans un hôtel de Disneyland Paris (Seine-et-Marne) et placé en garde à vue après avoir été surpris en possession d'une valise contenant deux pistolets automatiques de calibre 7.

65, une boîte de cartouches et un Coran.

C'est le portique de sécurité de l'hôtel New York, situé au bord du lac de Disney Village, qui s'est déclenché et a donné l'alerte lorsque l'individu l'a franchi. Il a été appréhendé par le service de sécurité de l'établissement puis remis à la police. Il n'aurait pas opposé de résistance.

Une jeune femme qui l'accompagnait a pris la fuite. L'homme avait réservé une chambre pour deux personnes. Un périmètre de sécurité a été installé autour de son véhicule et les démineurs doivent bientôt l'inspecter.

La police judiciaire de Meaux est chargée de l'enquête

L'individu, domicilié à Paris, était connu des services de police pour une simple affaire de conduite sans permis.

«Je souligne que les services de sécurité de Disney et les forces de l'ordre ont été immédiatement réactives pour que cette personne soit mise hors d'état de nuire, si tant est qu'elle ait eu l'intention de nuire, ce que l'on ne sait pas», a déclaré Jean-Luc Marx, préfet de Seine-et-Marne.

18:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le Calaisien qui a pointé un fusil sur des migrants sera finalement poursuivi (MàJ)

 http://www.fdesouche.com/694131-tranche-de-vie-calais-2

8h39

27/01/2016

Rebondissement dans une affaire qui fait beaucoup de bruit : le Calaisien qui a pointé un fusil vers des migrants lors d’une altercation, samedi, fait l’objet de poursuites judiciaires. Le point.

(…) Les conclusions avaient alors abouti sur une arme factice, aucune charge n’était donc retenue contre le jeune homme. Seulement, l’arme présentée en garde à vue n’était pas la bonne. Une enquête est donc de nouveau ouverte, le parquet ayant précisé ce mercredi retenir « la menace d’une arme ». Les deux hommes ont été de nouveau entendus ce mardi. L’arme utilisée serait un fusil de chasse qui n’a pas été déclaré en préfecture, que le jeune homme aurait acquis auprès d’un particulier. Il a expliqué aux enquêteurs s’en servir pour chasser aux Hemmes de Marck.

(…) La Voix du Nord

 

 

02:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Solidarité Kosovo. Arnaud Gouillon parmi les 20 personnalités de l’actualité serbe 2015

arnaud_gouillon.jpg

 

27/01/2016 – 08H00 Belgrade (Breizh-info.com via Solidarité Kosovo) – Comme chaque année, Blic a rendu son verdict. Le magazine serbe a publié le 31 décembre dernier  son célèbre classement des vingt personnalités qui ont marqué l’actualité serbe en 2015. Si le tennisman Novak Djoković domine toujours le classement en se maintenant sur la première marche du podium – quasiment mano a mano avec  le père Sava Janjić, higoumène du monastère de Visoki Dečani – Arnaud Gouillon crée la surprise en intégrant le fameux palmarès. Une nouvelle qui ravira tous les acteurs de l’association humanitaire « Solidarité Kosovo » dont l’œuvre a également été primée par l’intermédiaire de son jeune directeur-fondateur.

2015, un bon cru pour Arnaud Gouillon  

C’est l’outsider de l’année.  Arnaud Gouillon, la petite trentaine, est à la tête de l’ONG la plus populaire en Serbie.  Son visage est désormais connu du grand public et c’est en grande partie grâce à la télévision dont il est régulièrement l’invité. Le petit écran lui consacre des émissions spéciales, des reportages en prime-time tout comme des interviews lors des « JT ».  Ses apparitions audiovisuelles sont l’occasion d’évoquer l’actualité humanitaire au Kosovo-Métochie en faveur de la minorité serbe qu’il accomplit par le truchement de Solidarité Kosovo. Un exercice médiatique qu’il exécute dans un « serbe admirable à la grammaire soignée » comme le vantait récemment le journaliste vedette de la chaine de service public serbe.

Nationalité au mérite : une reconnaissance institutionnelle 

Le succès populaire d’Arnaud Gouillon est remonté jusqu’au sommet de l’État. En avril dernier, lors de sa réunion ordinaire, le Conseil des ministres lui décerne un titre des plus honorifiques. Il est consacré « citoyen d’honneur de la Serbie » lors d’une cérémonie officielle au « Palais de Serbie » -Palata Srbije-, le bâtiment principal du Gouvernement serbe. « Le Premier ministre honore les mérites exceptionnels dont vous avez fait preuve en vous engageant à la tête de l’association humanitaire Solidarité Kosovo ainsi que le service éminent rendu aux Serbes du Kosovo» a déclaré le ministre de l’Intérieur, Nebojša Stefanović, devant un parterre de journalistes avant de lui remettre son décret de naturalisation ainsi que son passeport serbe.  Poursuivant son allocution, le ministre de l’Intérieur a rappelé l’infatigable travail humanitaire que le jeune dirigeant français orchestre depuis onze ans et en a également salué les succès.

Un parcours auréolé de succès

Visiblement ému, Arnaud Gouillon a souhaité partager cet honneur avec tous les donateurs et soutiens indéfectibles de Solidarité Kosovo. Cette haute distinction rend hommage aux qualités de cœur et d’esprit de son récipiendaire tout comme aux bonnes volontés et aux concours de tous ceux qu’il a su rallier et mobiliser au service de la noble tâche qu’il s’est assignée.

La citoyenneté d’honneur fera donc briller d’un nouvel éclat un parcours déjà étincelant, et reconnu comme tel par la Serbie, puisque celle-ci lui avait déjà décerné le prix de l’action la plus noble de l’année ainsi que la médaille du roi Stefan Decanski, remise par l’évêque du Kosovo-Métochie à Rome en 2012.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

(merci à Dirk)

01:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)