Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/06/2016

Autorisation de port d’arme hors service prolongée pour la police : enfin !

http://www.bvoltaire.fr/olivierdamien/autorisation-de-por...

police-armes.jpg

21:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

En direct sur France 2, un policier refuse de serrer la main de Hollande et Valls !


En direct sur France 2, un policier refuse de... par bvoltaire

Le policier se tient sur deux béquilles

21:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Marine Le Pen à Vienne avec le FPÖ

Capture.PNG vent nouveau.PNG

Capture.PNG Vienne.PNG

Capture.PNG FPO.PNG

20:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Méfiez-vous du chat qui dort!

DélitD'images

19:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Allemagne : la communauté juive scandalisée par la vente d'effets personnels d'Adolf Hitler

7779717707_adolf-hitler-accompagne-de-joseph-goebbels-dans-une-photo-dont-la-date-et-le-lieu-reste-inconnus.jpg

Lu dans la presse
|
Publié le 17 Juin 2016

 

"C'est scandaleux et abject".
 

« En 2014, une vente avait été annulée en France »

Par Eléanor Douet, publié sur RTL le 17 juin 2016
 
Le Conseil central des Juifs d'Allemagne a manifesté jeudi 16 juin son indignation face à la vente aux enchères prévue samedi à Munich d'effets personnels d'Adolf Hitler. "C'est scandaleux et abject", a jugé le président du Conseil central, Josef Schuster, cité par l'agence allemande DPA. "D'un côté certains vont jusqu'à remettre en question la parution d'une édition commentée par des chercheurs de Mein Kampf, d'un autre côté on peut faire des affaires sans restrictions avec des objets d'Hitler, de Göring (le ministre de l'Aviation du dictateur nazi) et d'Eva Braun (la compagne d'Hitler)", a-t-il ajouté.
 
La maison d'enchères munichoise Hermann Historica organise samedi 18 juin une vente d'effets personnels du dictateur nazi, parmi lesquels des paires de chaussettes et des cravates, des nappes ou encore son attestation fiscale concernant la taxe sur les chiens, selon les médias allemands. Des affaires ayant appartenu à Hermann Göring, qui créa la terrible Gestapo, seront également proposées, parmi lesquelles... ses sous-vêtements.
 
Le maire de Munich a également fait part de sa colère. En avril 2014 en France, la vente d'une quarantaine d'objets nazis ayant appartenu aux deux responsables du 3e Reich, dont des passeports et de la vaisselle, avait été annulée par la maison d'enchères après l'intervention de la ministre française de la Culture. Les associations juives avaient vivement protesté contre cette vente... Lire l'intégralité.

18:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le préfet d’Ile-de-France défend un Grand Paris «rayonnant, métissé et ouvert»

19h56

A la demande du ministère des Affaires étrangères, Jean-François Carenco s’est exprimé devant une assemblée de diplomates étrangers. Il a livré une philosophie de la métropole.

Comment vendre le Grand Paris aux investisseurs étrangers ? En réunissant les ambassadeurs de leur pays d’origine dans les locaux chamarrés du Quai d’Orsay. Ce jeudi matin, dans le cadre du Club des entrepreneurs, le préfet de la région Ile-de-France, Jean-François Carenco, a entrepris d’expliquer à un aréopage d’une soixantaine de diplomates l’intérêt de la métropole parisienne pour les capitaux internationaux.

«Des communautarismes, on en trouve partout».

Mais ces propos à forte teneur économique sont intervenus à la fin d’une réflexion comme on n’en entend pas souvent dans la bouche de hauts fonctionnaires. Certes, il s’agissait de faire comprendre l’idée métropolitaine à un cercle de non-spécialistes. Mais quand même… «Je vais essayer de vous faire partager l’ambition de la métropole, a posé d’emblée Jean-François Carenco. La métropole, ce n’est pas une grande ville. C’est un territoire nécessairement rayonnant, métissé, ouvert. Création de valeur, lien social, émotion culturelle : c’est ça, le fondement de la métropole. » [...]

yahoo

03:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Une députée britannique tuée par balles en pleine campagne contre le Brexit

 

 

VIDÉO - Jo Cox, une députée travailliste pro-UE de 41 ans, a succombé à ses blessures après avoir été victime d'une agression par balles jeudi à Birstall. Un homme de 52 ans a été arrêté.

Correspondant à Londres

La Grande-Bretagne est sous le choc après le meurtre, jeudi après-midi, d'une députée travailliste de 41 ans, Jo Cox, à une semaine du référendum sur l'Europe. L'élue s'est effondrée dans une mare de sang, selon un témoin, après avoir été agressée en pleine rue à la mi-journée dans la petite ville de Birstall, au cœur de sa circonscription du Yorkshire (nord de l'Angleterre). Elle aurait été atteinte de plusieurs balles et de coups de couteau. Elle a succombé à ses blessures rapidement. Un homme de 52 ans du nom de Tommy Mair a été arrêté, seul suspect du crime. La police a qualifié l'événement d'«isolé». Un homme de 77 ans a été légèrement blessé dans l'attaque.

La campagne pour le référendum a été aussitôt suspendue. Tout juste arrivé à Gibraltar, le premier ministre, David Cameron, a annulé le meeting qu'il devait tenir dans ce cadre. «Nous avons perdu une étoile», a-t-il commenté, déplorant une «tragédie». Son rival à la tête du camp en faveur du Brexit, Boris Johnson, a aussi interrompu ses activités de campagne dès qu'il a appris «l'horrible nouvelle». Le chef du Parti travailliste, Jeremy Corbyn, s'est dit «sous le choc et le chagrin devant l'horrible meurtre de Jo Cox». Les hommages affluaient de tous bords pour cette nouvelle venue au Parlement, où elle avait été élue il y a un an seulement.

«Les circonstances ne sont pas encore claires», a indiqué la ministre de l'Intérieur, Theresa May. Selon des témoignages cités par la presse, non confirmés, l'agresseur aurait été entendu crier «Britain First» («la Grande-Bretagne d'abord»). Britain First est le nom d'un mouvement d'extrême droite prônant l'action de rue, qui a nié toute implication. Jo Cox faisait campagne pour le maintien du Royaume-Uni dans l'Europe. La classe politique se refusait prudemment dans l'immédiat à spéculer sur le caractère politique du meurtre. Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, s'est dit lui aussi profondément choqué «par la terrible attaque contre la députée Jo Cox». François Hollande a fait part de sa «solidarité» au peuple britannique. Pour Manuel Valls, «à travers elle, notre idéal démocratique a été visé».

Trêve à une semaine du référendum

Cet événement a vivement choqué, dans un pays où les crimes par armes à feu sont rares, en raison d'une législation très sévère sur leur détention et de contrôles rigoureux aux frontières limitant le trafic. Selon un témoin, l'arme utilisée aurait été un fusil vétuste. Jo Cox a été attaquée à proximité d'une bibliothèque municipale où elle s'apprêtait à recevoir ses administrés lors d'une permanence. Les politiciens britanniques ont l'habitude de circuler librement sans protection. Seuls le premier ministre et le ministre de l'Intérieur sont escortés de gardes du corps.

Au cœur d'une campagne acrimonieuse sur l'Europe et de plus en plus tendue alors que le Brexit a pris l'avantage dans les sondages, une trêve œcuménique s'est soudainement imposée. Les drapeaux ont été placés en berne au Parlement de Westminster, où s'est tenue une veillée de recueillement. «Une rivière de larmes coule à la Chambre des communes, réagissait le député Jack Dromey, en charge des questions de sécurité au Parti travailliste. Mais on ne peut pas laisser une sauvagerie de cette sorte se mettre en travers de l'exercice démocratique.» «Nous sommes tous unis dans notre profonde tristesse devant la perte de l'une de nos collègues les plus brillantes et les plus appréciées», a déclaré la ministre Theresa May, pourtant dans le camp opposé. Des habitants de Birstall pleuraient leur députée «qui s'intéressait à nous».

En un an, Jo Cox s'était imposée comme une figure montante de la politique. Elle suscitait l'admiration de part et d'autre de l'échiquier. Diplômée de Cambridge, elle a fait carrière dans l'humanitaire, comme responsable de la stratégie de l'association Oxfam, avant de se lancer en politique. Sa collègue travailliste Sarah Champion l'a décrite comme «l'une des personnes les plus gentilles et attentives que je connaisse». Présidente du groupe parlementaire Friends of Syria, elle avait invectivé en séance David Cameron pour son refus d'accueillir davantage de réfugiés syriens. Elle dirigeait le réseau des femmes travaillistes. Brendan, son mari, a assuré dans un communiqué qu'elle aurait souhaité «qu'on s'unisse tous pour combattre la haine qui l'a tuée». «La haine n'a pas de croyance, de race ou de religion, c'est un poison», a-t-il poursuivi. Le couple avait deux jeunes enfants.

LE FIGARO

03:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (13)

Daech: des bateaux chargés d'armes traqués en Méditerranée

XVMe1a3283a-33d9-11e6-8431-a243ebdc5f75.jpg

 

 

Un des six bateaux transportant des armes pour Daech en Libye actuellement recherchés par les services de renseignements européens. Crédits photo : DR

Les services de renseignements européens traquent six navires transportant des armes pour Daech en Libye.

Une vaste chasse internationale aux bateaux suspects a été déclenchée en mer Méditerranée. Six cargos ou porte-conteneurs transportant des armes au profit de Daech en Libye sont dans le collimateur des principaux services de renseignements européens, a-t-on appris auprès d'une source sécuritaire au Moyen-Orient.

Les bateaux ont quitté des ports turcs mi-mai, après avoir été repérés et identifiés par des agents occidentaux qui opèrent en Turquie. Ces six navires sont des gros-porteurs pouvant convoyer plus de 10.000 tonnes de marchandises. Il s'agit de deux porte-conteneurs battant pavillon turc et libérien, trois cargos aux couleurs du Panama, de la Bolivie et de la Tanzanie. Enfin, un navire-bétailler est enregistré aux Comores, selon la liste consultée par Le Figaro.

LE FIGARO

 

03:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Assassinat de la députée britannique Jo Cox : le suspect n’aurait pas crié "Britain first", Maria Eagle supprime son tweet (màj)

http://www.fdesouche.com/741405-tirs-leeds-angleterre-la-...

 

NdB: "Ils" sont prêts à tout pour éviter le Brexit  (55% de oui selon les sondages)

02:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Jo Cox, députée britannique travailliste, pro-UE, abattue en pleine rue - La campagne pour le Brexit est suspendue

http://www.leparisien.fr/international/une-deputee-britan...

5891511_jocox_1000x625.jpg

Jo Cox, 41 ans, mariée, deux enfants

01:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

TVLibertés - Journal du jeudi 16 juin 2016

01:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

ZOOM - Xavier Moreau: "Les sanctions n'ont plus d'effet sur la Russie"

https://youtu.be/zYNL61HV7tc

TVL

(merci à Dirk)

00:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

16/06/2016

Euro 2016 de football : analyse et souhait d’une défaite des ”Bleus” , par Guillaume Faye

 

15 juin 2016 par Guillaume Faye

Nous sommes bassinés par l’Euro, cuvée 2016. Anciennement ”coupe d’Europe des nations”, dénomination abandonnée à cause de ce dernier terme, c’est la 3e manifestation sportive internationale (spectateurs et chiffre d’affaire) après les Jeux olympiques et le Mondial de football – ou Coupe du monde.

Avec ce tournoi, la France essaye d’oublier la réalité, de fuir ses problèmes, de faire l’autruche et de se divertir au spectacle d’un sport factice et gangrené par le lucre. Au rythme des grèves – le vrai sport national – et des menaces d’attentats islamiques. Le foot est devenu une drogue collective et le lieu d’arrangements bizarres : le Qatar, État monarchique dictatorial, pro–islamiste et esclavagiste, très soft d’apparence, possède le principal club français et bénéficie de passe–droits pour tous ses investissements en France, le prétentieux ”pays des droits de l’homme”…

Une équipe majoritairement africaine

Parmi les 23 joueurs sélectionnés (actifs et remplaçants) par Didier Deschamps (accusé de racisme par Éric Cantona et Jamel Debbouze pour avoir écarté de la sélection le voyou Karim Benzema) dans l’équipe de France, on dénombre : 10 Blancs, 11 Noirs dont trois nés en Afrique, 1 Arabe (”Beur”) né en France et 1 métis né à la Réunion. L’équipe de France comporte donc une minorité de Blancs. Le fait est encore plus accentué dans l’équipe réellement présente sur le terrain. Les téléspectateurs du monde entier, en voyant jouer l’équipe de France, se disent : ” La France n’est plus principalement d’origine européenne ”

Le message lancé par cette sélection est très clair : François Hollande a  répété que cette équipe de football représentait la Nation : « vous êtes la France ». De Gaulle, qui confiait à Alain Peyrefitte que la France était un pays de « race blanche » et devait le rester, doit se retourner dans sa tombe. L’équipe de France de football est donc majoritairement non française de souche et non européenne d’origine. Dans n’importe quel pays au monde, cette situation semblerait aberrante.

La France est le seul pays européen dans ce cas. On peut supposer soit que c’est volontaire afin de lancer un message idéologique ( ” l’équipe de France de football doit être emblématique de la nouvelle France ethnique, c’est–à–dire déblanchie”), ce qui serait une démarche raciste anti Blancs, soit qu’on ne trouve pas dans les milieux populaires de recrutement assez de jeunes Français de souche comme candidats footballeurs. Les deux explications peuvent s’entrecroiser. L’argument que les Noirs seraient meilleurs footballeurs que les autres (comme ils sont meilleurs sprinters) ne tient pas puisqu’aucun pays africain (équipes à 100% noires) ne performe au niveau international, bien au contraire.

La récupération du football par les politiciens et le pouvoir

Comme Chirac avant lui, Hollande s’investit à fond dans le football et se démène pour l’Euro 2016. Il espère en cas de succès français des retombées électorales pour la présidentielle de 2017. En 1998, la France avait gagné le Mondial de football face au Brésil. Incroyable victoire…C’était l’époque où l’équipe ”Black–Blanc–Beur” de Zidane devait l’emporter, pour des raisons idéologiques. De mauvaises langues avaient suggéré que le match avait été truqué – pratique courante dans le football– pour faire gagner l’équipe de France. Il n’est pas exclu que des trucages de matches soient en cours pour faire gagner l’équipe de France à cet Euro 2016. Bernard Tapie est un maître professeur dans cette discipline (1). En tout cas, si l’équipe de France l’emporte, alors qu’elle est d’un niveau très moyen, on pourra se poser des questions.

Dînant avec les ”Bleus” le 5 juin, M. Hollande leur a expliqué : «  Le pays peut être heureux avec vous alors que nous vivons des difficultés […] Nos compatriotes ont envie d’être heureux et fiers avec vous. Il faut leur donner ce qu’ils attendent de vous, un esprit collectif, une volonté de gagner ensemble ». On reconnaît dans ces propos, le dogme officiel du ”vivre ensemble”, grandiloquent et ridiculement inefficace.

Pour le match d’ouverture contre la Roumanie, le Président de la République y assistait, couvert d’une immense écharpe de supporter. Grotesque. Un vrai clown, insensible à son propre ridicule. Que ne ferait pas ce petit politicien pour tenter de grappiller des voix ?

Le foot comme liturgie creuse

La triste réalité, c’est que le milieu du football – international et français particulièrement– est gangréné par la corruption généralisée, le dopage, les pratiques mafieuses, la délinquance sexuelle, les trafics financiers, les enrichissements délirants, les matchs truqués. Les récentes affaires (Platini, Benzema, etc.) ne sont que la petite partie émergée de l’iceberg du sport le plus pourri de la planète. 

Il est catastrophique de présenter comme des exemples et des modèles pour la ”jeunesse” des footballeurs millionnaires, illettrés, frimeurs, souvent délinquants. On s’indigne des salaires des grands patrons, qui sont tout de même des entrepreneurs et des employeurs, mais pas du tout de ceux, souvent plus élevés, des footballeurs.

Les vedettes du foot, qui « se conduisent comme  des vauriens tout en suscitant l’extase de la foule » selon la formule de Chantal Delsol, sont des mercenaires, souvent analphabètes, parfois voyous, toujours mus par la cupidité financière. Les transformer, comme le fait M. Hollande, en représentants du patriotisme français, en symboles de la France, est lamentable.

Avec cette messe footballistique, l’insignifiance devient un sujet central. Le polémiste Anthony Palou (Le Figaro, 08/06/2016) reprenant l’idée classique mais juste du ” foot opium du peuple”, écrit : « Nous n’avons rien contre le foot, plutôt contre la bêtise qui s’en dégage […], nous en avons contre une société malade, une société qui ne vit que par le ballon, une société complètement infantile ». Prétexte à un chauvinisme bas de gamme, inverse même du patriotisme ou du nationalisme, le foot est aussi le royaume de «  cet argent un peu cracra » ainsi que de la démagogie politique : « ras–le–ballon de ces hommes politiques si ridicules, si peu professionnels qui n’ont de cesse que de passer leur temps devant leur télé ou au Stade de France ». Sans oublier évidemment le hooliganisme ultraviolent des supporters qui s’amplifie : dans aucun de ses aspects, décidemment, le football n’est sympathique. Chantal Delsol, à propos de la grand messe de l’Euro et du foot en général, utilise cette expression : « liturgie creuse ».

Le mensonge de la ”diversité heureuse” représentée par les ”Bleus”

L’équipe de France n’est pas la société française. Les ”Bleus” (d’un bleu très foncé…) sont devenus le symbole dérisoire d’une identité nationale simulée. On essaie depuis un certain temps – idéologie du ”Black–Blanc–Beur” – de présenter cette équipe multiraciale (de moins en moins d’ailleurs et de plus en plus africaine) comme un exemple réussi de pluralité et de coexistence pour une société mise dans l’obligation de se ”diversifier”, de se déblanchir.

La rhétorique officielle (raciste en creux comme tout ce qui est ”antiraciste”) dit : c’est cette diversité (ethnoraciale) qui donne son dynamisme à l’équipe de France et qui, donc, est aussi un avantage, une chance pour la nouvelle France. Or ces deux présupposés sont faux. L’équipe de France performait mieux dans les classements quand elle était homogène ethniquement, européenne ; dans le monde, les meilleures équipes (dans tous les sports) sont monoethniques. Yves de Kerdrel rappelle que dans les années 70 « le foot était un sport où s’affrontaient de vrais athlètes et non des garnements incultes gavés de millions d’euros et incapables de chanter La Marseillaise » (Valeurs actuelles, 9–17/06/2016). Les ”Bleus”, depuis plusieurs années, sont médiocres et ébranlés par des scandales à répétition. La société française, quant à elle, devenue multiraciale et multiculturelle, vit une crise profonde, le fameux ”vivre ensemble” ressemblant à une sinistre utopie, une farce tragique. Ce qui était prévisible, puisque toute société ethniquement hétérogène est invivable à terme.

C’est pour occulter ce terrible constat, cette lourde vérité, afin d’imposer le mensonge de la ”diversité heureuse”, que la propagande de l’État et des médias dominants orchestre un énorme battage autour de l’équipe de France de football et de l’Euro 2016. L’enjeu idéologique d’une victoire des ”Bleus” est donc énorme. Tout va donc être tenté pour qu’ils gagnent…   

Les Bleus, faux héros et modèles factices

Les autorités de l’État–et notamment le Président de la République– se dévalorisent en divinisant cette ”équipe de France”, un ramassis d’athlètes dopés, au QI de poule, payés comme des nababs. Présenter ”les Bleus” comme symboles suprêmes de la France est insultant et dégradant. On donne ces sous–doués en exemple, alors qu’on néglige les véritables élites françaises dont, malheureusement, une bonne partie s’exile : chercheurs, inventeurs, chefs d’entreprise, artistes talentueux, etc. souvent ignorés par les médias, beaucoup plus attirés par les footballeurs et les rappeurs 

Au moins, les gladiateurs et même les auriges des Jeux du Cirque dans l’Empire romain risquaient leur vie à chaque descente dans l’arène.

Le président Hollande, en visite à Clairefontaine, le centre d’entraînement de l’équipe, dans une grandiloquence ridicule, s’est exclamé : « vous êtes la France, toute la France ! » Cette volonté de comparer l’équipe de football nationale à la France elle–même et en faire son modèle est obsessionnel et misérable. M. Hollande sous entend évidemment que la France doit, à l’image de son équipe, se ”diversifier”, c’est-à-dire s’africaniser. Car, elle est là, l’obsession : en finir avec cette France de souche, monochrome.

Ivan Rioufol, qui traite le football actuel de « sport pourri par l’argent et la crétinerie », et déplore « la foule anesthésiée par ce nouvel opium », écrit : « en venir à admettre que le foot professionnel, corrompu jusqu’à l’os, est seul capable d’unir les citoyens dit tout des maux dont souffre la France éclatée […] Observer le gouvernement désemparé se jeter dans les bras d’un football frelaté élevé au rang de culte, rend la situation pathétique ». (Le Figaro, 10/06/2016)

L’aliénation devant le football atteint Le Monde,journal officiel de l’idéologie dominante et de l’oligarchie, qui a consacré deux pages ( !) d’entretien le 8 juin au joueur Zlatan Ibrahimovic, parfait abruti narcissique qui débite des âneries. Associer la force et la santé d’un pays à son équipe de football (une équipe de millionnaires incultes qui, en plus, ne reflète pas l’identité du pays) est profondément pervers. Car c’est une tentative pour siphoner le véritable patriotisme français au profit d’un chauvinisme dégénéré qui héroïse des mercenaires.

Souhaitons le mieux pour notre pays : que cette équipe de France de foot, ”les Bleus”, soit éliminée et qu’une véritable équipe nationale européenne l’emporte.   

  1. Truquer un match consiste à payer des athlètes pour mal jouer et laisser marquer des buts à l’adversaire, pratique courante dans le football. Les raisons son multiples, politiques ou liées aux paris. Les joueurs complices de la défaite de leur équipe sont fortement rémunérés. Cette pratique était fréquente dans l’Antiquité romaine pour les courses de char.

(merci à Dirk)

 

21:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Violences : c’est la CGT qu’il faut dissoudre !, par Franck Deletraz

Chard-Interdire.jpg

Partager sur Facebook Tweeter

 

Après des semaines et des semaines de violences perpétrées par la CGT et ses camarades d’ultra-gauche, des dizaines de policiers blessés, dont certains grièvement, des centres-villes entièrement saccagés et les provocations insupportables de Martinez, c’est maintenant, et seulement maintenant, alors que nous vivons depuis des mois sous l’état d’urgence, que le gouvernement se pose la question d’interdire ces manifestations.

Invité mercredi matin sur France Inter, le Premier ministre, après avoir souligné « l’attitude ambiguë du service d’ordre de la CGT », a en effet déclaré que « ces manifestations ne peuvent plus durer ainsi » et brandi la menace d’une interdiction.

A l’origine de cette déclaration, les nouvelles dégradations et agressions commises la veille à Paris lors des manifestations contre la loi travail, qui ont fait au moins 40 blessés. Et notamment l’attaque intolérable de l’hôpital Necker par les militants de la CGT et leurs camarades.

Des images ahurissantes, sur lesquelles on aperçoit ces « braves gens » caillasser allègrement les vitres de ce célèbre hôpital où sont soignés des enfants malades. Et notamment, ce jour-là, le petit garçon du couple de policiers massacré lundi par un djihadiste à Magnanville. Certains, selon les témoins, s’en sont même pris à la façade de l’hôpital à « coups de masse », brisant une quinzaine de baies vitrées. Et ce, comme l’expliquait un professeur exerçant à Necker, juste au niveau du bloc opératoire où des enfants subissaient au même moment une intervention chirurgicale.

Des images, tout de même, qui auront scandalisé un foule d’internautes, nombre de politiques, et même quelques-uns de ces médias qui versent pourtant des larmes de crocodiles lorsque un casseur d’ultra-gauche a le malheur de prendre une gifle d’un CRS. Mais apparemment pas Philippe Martinez, qui a expliqué mercredi que « menacer d’interdire les manifestations est le signe d’un gouvernement aux abois » et que « la CGT ira jusqu’au bout ».

Franck Deletraz

Article paru dans Présent daté du 17 juin 2016

21:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Eric Zemmour: "Hollande a transformé la France en pétaudière"

Excellent!

21:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Censure d’une publicité à Londres : le maire Sadiq Khan impose la charia au nom du féminisme

http://reinformation.tv/sadiq-khan-charia-censure-publici...

Sadiq-Khan-Charia-Censure-Publicité-Féminisme-Maire-Londres-e1465909502843.jpg

20:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Tuerie d’Orlando : Omar Mateen était bien lié à l’islam et au terrorisme

 

Tuerie Orlando Omar Mateen Islam Terrorisme
 
En refaisant l’enquête que le FBI avait ébauchée avant de se désintéresser d’Omar Mateen, les autorités américaines découvrent que le responsable de la tuerie d’Orlando entretenait des liens étroits avec l’islam et le terrorisme, en Amérique et au Proche-Orient. La thèse médiatique du déséquilibré violent s’effondre.
 
Omar Mateen a fait deux voyages en Arabie saoudite, l’un de dix jours en 2011, l’autre de huit en 2012. Des déplacements à quatre mille dollars, selon l’agence musulmane Dar es Salaam où il avait acheté ses billets. Le tour comprenait La Mecque, Médine et des journées libres, avec des hôtels de luxe. Pourtant Omar Mateen était un jeune homme pas très riche, ayant tenté sans succès d’entrer dans la police, s’étant fait licencier d’un poste de gardien de prison et ayant fini par trouver une place dans une société de sécurité privée, où il apprit l’usage des armes qui lui ont servi pour la tuerie d’Orlando.
 

Omar Mateen à La Mecque : Oumra ou terrorisme ?

 
Le but invoqué par Omar Mateen pour ses voyages en Arabie saoudite est l’oumra. Ce petit pèlerinage à la Mecque, d’origine pré musulmane, n’a rien d’obligatoire, mais il présente l’avantage par rapport au Hadj de pouvoir se faire à n’importe quel moment de l’année et de laisser du temps libre. Il est extraordinaire pour un musulman de le faire deux années de suite. « Ce n’est pas donné et les jeunes n’y vont pas deux fois, estime Adnan Khan, ancien patron du conseil pour les affaires pakistano-américaines. Surtout quand on n’appartient pas à une famille très pratiquante », ce qui était le cas d’Omar Mateen.
 
Pour Ryan Mauro, analyste de la sécurité nationale américaine au Clarion Project, un institut de recherche sur le terrorisme global situé à New York, c’est le « signal rouge » qui indique le lien entretenu avec l’islam radical. « Un voyage unique en Arabie pourrait être dû à l’oumra, mais le second, qui a donné lieu à une visite aux Émirats arabes unis montre que le pèlerinage était une couverture ». D’autant que l’itinéraire d’Omar Mateen sur place reste inconnu : « Il est tout à fait possible de s’embarquer pour l’Arabie saoudite et de faire une extension dans un pays comme le Yémen. Quand on rapproche cela de la relation entre Omar Mateen et un imam d’Orlando condamné pour aide au voyage du djihadisme international, il est fort probable que ces séjours en Arabie saoudite n’étaient pas bénins. » Rappelons qu’Al-Qaïda est installée depuis longtemps au Yémen, que Daech vient de s’y implanter et que de nombreux moudjahidines américains vont s’y entraîner.
 

La tuerie d’Orlando au nom de l’islam

 
Les liens entre Omar Mateen, l’islam et le terrorisme sont établis aussi par ses propres déclarations pendant la tuerie d’Orlando. Au cours de plusieurs appels passés au 911 pendant qu’il retenait une part de ses victimes en otages, il a non seulement professé son obéissance à Daech et son admiration pour le mollah Abou Bakr el Baghdadi mais aussi son soutien admiratif aux adeptes de l’islam suicidés à l’explosif sur le parcours du marathon de Boston en 2013. Enfin, l’enquête de proximité près du logement qu’occupaient Omar Mateen, son amie et leur enfant montre un couple peu expansif et ne manifestant pas d’engouement ostentatoire pour l’islam, mais des proches affirment qu’il arrivait au jeune homme de louer le terrorisme et ses divers prophètes.
 
On retiendra un détail, pas nécessairement anecdotique : né à New York, Omar Mir Seddique, l’homme de la tuerie d’Orlando, a changé son nom en 2006 pour celui de Mateen, qui signifie « fort, puissant », en arabe. Mais on considérera comme beaucoup plus sérieux, avec le gouvernement américain lui-même, la réévaluation des liens entre Omar Mateen et Moner Abu-Salah, l’homme qui s’est fait sauter avec seize tonnes d’explosif dans un bâtiment administratif syrien sur l’ordre d’Al Nosra en mai 2015. Au début de 2014, le FBI avait découvert que les deux hommes fréquentaient la même mosquée dans l’est de la Floride, mais classait l’affaire, jugeant « l’association minimale ». Aujourd’hui, le gouvernement américain estime les liens entre Omar Mateen et Moner Abu-Salah « plus profonds ».
 

La thèse du loup solitaire s’effondre

 
Selon le directeur du FBI James Comey, un témoin qui a identifié Omar Mateen pendant l’enquête menée sur Abu-Salah a affirmé que Mateen regardait des vidéos de l’imam américain Anouar el-Aouakli, terroriste d’Al-Qaïda qui figure sur la liste noire de la CIA. Sans qu’il s’agisse d’une preuve irréfutable, c’est au moins un signe très fort de lien étroit avec le terrorisme islamique. Les espoirs du terrorisme élevés en Amérique ont en effet pour passage obligé de lire El-Aouakli. Tashfeen Malik et Sayed Faruk l’ont fait avant d’aller tuer quatorze personnes à San Bernardino et décembre 2015. Les deux artificiers du marathon de Boston en ont fait autant avant d’aller poser leurs bonbonnes de gaz en 2013. Et quatre ans avant, Nidal Hasan avait échangé des courriels avec cette conscience du terrorisme avant d’aller faire le coup de feu à Fort Hood.
 
Voilà quelques éléments concrets qui mènent à ne pas voir dans la tuerie d’Orlando le geste d’un loup solitaire, ni dans Omar Mateen un atrabilaire haineux, homosexuel rentré retournant sa phobie sur soi-même et sur les autres : il était bien lié à l’islam et au terrorisme.
 

Pauline Mille

Réinformation tv

20:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Brexit: la population britannique n'aura pas le dernier mot

 

15/06/16 à 11:15 - Mise à jour à 11:21

Source: Le Vif/l'express

La Grande-Bretagne se prononcera sur la sortie de l'UE le 23 juin prochain. Un point important de ce referendum n'a pas été beaucoup mentionné dans la presse alors qu'il est plutôt crucial: ce sont les parlementaires qui auront le dernier mot, rapporte un éditorialiste du Financial Times. Ils ne sont donc pas automatiquement obligés de faire sortir la Grande-Bretagne de l'Union européenne même si la population a voté dans ce sens...

(suite de l'article payant pour les abonnés)

03:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Attentat d'Orlando: la femme d'Omar Mateen pourrait être inculpée

La femme d’Omar Mateen, l’homme qui a tué 49 personnes et fait 53 blessés dimanche dans une discothèque d’Orlando en Floride, était au courant de son projet et pourrait prochainement être inculpée dans cette affaire, ont annoncé mardi les médias américains en citant des sources policières.

D’après la chaîne de télévision Fox News, un grand jury fédéral a été convoqué et pourrait inculper Noor Salman dès mercredi. Il pourrait s’agir d’une inculpation de complicité pour 49 assassinats et 53 tentatives d’assassinat, ainsi que pour non information des services de police et de justice au sujet de l’attaque qui allait avoir lieu et mensonge à agent fédéral.

« Elle semble coopérer »

Sur CNN, le sénateur Angus King, membre de la commission du Renseignement du Sénat américain, a précisé: 

« Il apparaît qu’elle avait une certaine connaissance de ce qui se passait. (…) Elle semble coopérer et peut nous fournir des informations importantes ». 

Selon NBC News, Noor Salman a dit aux agents fédéraux qu’elle avait essayé de persuader son mari de ne pas mener à bien son projet. Mais elle a aussi dit au FBI qu’elle l’avait une fois conduit en voiture à la discothèque The Pulse parce qu’il voulait la voir de plus près, précise la chaîne de télévision.

Toutes ces informations n’ont pas été officiellement confirmées par le FBI.

Boulevard Voltaire

03:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Larossi Abballa : « Nous ouvrons les portes du djihad sur votre territoire »

Larossi-Abballa-1-600x317.jpg

Partager sur Facebook Tweeter

 

15/06/2016 – FRANCE (NOVOpress) : Le djihad, c’est maintenant et c’est en France que ça va se passer. C’est en substance ce que proclame Larossi Abballa, le terroriste islamiste qui a assassiné hier le couple de policiers à Magnanville, dans la vidéo de 11 mn qu’il a enregistrée à destination de ses frères en religion pour qu’ils « s’élancent ». « Tuez, tuez, tuez ! », ordonne ce salaud dans cette vidéo que nous avons pu visionner, désignant comme cibles les gardiens de prison, les journalistes, les rappeurs, ainsi que les députés et les maires. Extraits.

« Vous aussi mes chers frères, attaquez les surveillants pénitenciers. Leur sang n’est-il pas licite ? Oh que si. Et même s’ils s’appellent Mohamed ou Aïcha, tuez-les. Ils sont les bras exécutif du [régime mécréant]. »

« Maintenant je m’adresse aux musulmans de France. Ceux qu’Allah a privilégiés en leur accordant la bonne compréhension des textes […]. Attaquez ces mécréants par vos moyens. Faites trembler la France et leurs âmes. Soyez la cause pour qu’Allah redonne suprématie à sa religion. »

Larossi Abballa 3« Ô vous qui avez tout à gagner, élancez-vous et répondez à l’appel de votre émir. […] Il te suffit de t’élancer, de mourir et te voilà au paradis. »

« Elancez-vous et ne pensez pas à vos proches, ni à vos femmes, ni à votre argent. Ne pensez ni à vos proches, ni à vos enfants, ni à vos femmes. […] Tout ce qui pouvait être un frein, Allah l’a cité. On n’a aucune excuse. […] Actuellement, Allah distingue et dévoile les gens. Donc profitez-en pour savoir qui est votre allié, et surtout, qui est votre ennemi. »

« Je vous appelle à privilégier les policiers. Et je viens de tuer un policier, et je viens de tuer sa femme. »

« Je vous appelle à privilégier les policiers, les surveillants pénitenciers, les journalistes en particulier. Ecoutez-moi et mettez bien ça en œuvre : attaquez les journalistes en particulier Gilles Kepel, Léa Salamé, Bernard de la Villardière – tuez-le-, suivez-le jusqu’à chez lui, tuez-le –, Ruth Elkrief, Audrey Pulvar, et l’apostat hypocrite Mohamed Sifaoui. Je ne peux pas tous les citer, Allah ne m’a pas inspiré tous leurs noms. Tuez-les, tuez-les, tuez-les, tuez-les. Ils ont vendu la religion, ils ont trahi Allah et son prophète, donc tuez-les, ainsi que les députés ou maires de vos villes. C’est hyper simple. Il suffit de les attendre devant leurs locaux. […] On vous attendra devant vos demeures, telle est votre rétribution. »

« Je vous appelle à cibler aussi les rappeurs car ils sont les alliés de Satan. […] s’est moqué de notre seigneur. Mettez-lui une balle entre les deux yeux. De même que Booba […]. Ils égarent les gens, ils méritent d’être envoyés en enfer. Ô vous rappeurs, repentez-vous d’un repentir sincère car on viendra vous chercher comme je suis venu chercher ce policier chez lui. »

« Je m’adresse aussi aux autorités mécréantes française. Voici l’aboutissement de votre travail. […] Nous ouvrons les portes du djihad sur votre territoire. […] On vous réserve d’autres surprises pour l’Euro, je ne vous en dis pas plus. L’Euro sera un cimetière. Nous aussi Hollande, nous serons impitoyables. Et j’ai été impitoyable avec ce policier et sa femme.

« O vous Français, sachez que notre religion s’établira en dépit de l’aversion de certains d’entre vous. »

03:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)