Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/07/2011

Qui est-ce? n° 37

n°37 YYY.jpg

23:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Oslo: un tournoi de foot géant, "comme une riposte aux attentats"

Plus de 30 000 jeunes, filles et garçons, 1 400 équipes venues du monde entier, 64 terrains : la Norway Cup, tournoi international de football pour adolescents qui a débuté dimanche à Oslo, sonne comme une réponse multiculturelle de la jeunesse aux attentats du 22 juillet.



Organisée depuis 1972, la Norway Cup aurait pu être annulée, une semaine après la double attaque qui a fait 77 morts à Oslo et sur l'île d'Utoya. «Nous en avons discuté avec le ministère puis avec les fédérations de football, qui nous ont dit "Nous vous soutenons"», explique Terje Lund, organisateur de l'événement. La police a finalement donné son feu vert lundi. «Nous avons alors réfléchi à la façon d'organiser l'événement tout en respectant le deuil des familles», raconte Terje Lund.

Une minute de silence

Une «marche de la rose» a été organisée samedi ainsi qu'un concert en hommage aux victimes. Dimanche, une minute de silence a été observée à l'ouverture du tournoi. «Il y a aussi un prêtre et du personnel médical pour les enfants qui souhaiteraient parler», souligne l'organisateur. Concernant la présence policière, il ne souhaite pas faire de commentaire.

Sur les terrains, les adolescents semblent surtout vouloir en découdre autour du ballon rond. Sous un soleil de plomb, des dizaines de jeunes s'affrontent dans un esprit sportif et festif. «Il n'était pas question de ne pas venir, la sélection est très dure. C'est un événement, c'est important d'être présent», explique le capitaine de l'équipe masculine du Liban, Wael Dou. «On n'a eu aucune crainte à venir parce qu'on sait que c'est un acte isolé et que la Norvège est le pays le plus paisible du monde», assure son entraîneur, Mohammad Saab.

«Il y a quelques équipes qui ont annulé leur venue, mais ce sont surtout des équipes norvégiennes directement touchées par les attaques», selon Terje Lund. «Je pense que maintenir le tournoi était la bonne solution», ajoute-t-il. «Il y a des enfants qui jouent aujourd'hui et qui étaient sur Utoya», selon M. Lund, qui a lui-même organisé le tournoi alors que sa nièce était blessée. «C'est le premier pas vers un retour à une vie normale», estime-t-il en souriant. «C'est important de proposer aux enfants autre chose à penser, autre chose à faire», ajoute-t-il.

«Les parents étaient inquiets, mais nous les avons rassurés»

La coach d'une équipe norvégienne est bien de cet avis. Elle ne veut plus parler des «événements». Une des filles de son équipe a été blessée mais l'équipe participe pour «penser à autre chose». A côté du terrain, une équipe masculine des Maldives se remet de son match. Eux aussi ont maintenu leur participation «puisque la situation est revenue à la normale». «Bien sûr, les parents étaient inquiets, mais nous les avons rassurés», reconnaît l'entraîneur Mohamed Waheed.

La Norway Cup de 2011 ressemblait dimanche après-midi à celle des autres années, si ce n'est le brassard noir que portaient tous les joueurs en signe de deuil.
 
Source Le Parisien - 31/07/11

21:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Norvège/Le Pen: un communiqué du PCF

"Même un massacre humain ne l'émeut pas"

Le Parti communiste français est allé encore plus loin, jugeant que le Jean-Marie Le Pen a « perdu tellement pied que même un massacre humain ne l'émeut pas ». (...)

 Pour le PCF, si l'ancien président du FN s'exprime ainsi, c'est bien que son parti, celui qu'il a créé, pense de même. « Le Front national est un parti d'extrême droite raciste et xénophobe aux propos criminels et terroristes et les dires de l'ex-président du FN en sont la preuve (...) malgré les tentatives de relookage de l'héritière du trône du FN », écrit le PCF dans un communiqué.

31/07/11

 

 

20:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

Val-d'Oise: une adolescente de 14 ans violée à Cergy

Les faits se sont déroulés à proximité du centre commercial des Trois-Fontaines, à Cergy, dans le Val d'Oise, entre 2h30 et 3h du matin. Alors qu'elles venaient de passer la soirée dans un restaurant-discothèque, deux sœurs, âgées de 14 et 17 ans, sont sorties attendre leur mère, partie aux toilettes. Elles ont alors été abordées par trois hommes, témoigne une source policière. 

La plus jeune a alors été entraînée par l'un des individus dans un parking souterrain du centre commercial. C'est là qu'il l'a violé.

L'autre sœur aurait été quant à elle entraînée un peu plus loin. L'un des hommes lui a proposé de « fumer un joint », rapporte la source. Puis il l'a agressé sexuellement.

Le troisième homme n'aurait, selon la police, participé à aucune des deux agressions. 

Les deux victimes ont été transportées à l'hôpital. Les agresseurs, eux, courent toujours et sont activement recherchés par les forces policières. Une enquête a été ouverte par le parquet de Pontoise, confiée à la sécurité départementale du Val d'Oise.

Source France-Soir - 31/07/11

20:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

"Surfer sur le drame d'Oslo, un comportement abject de la gauche"

Posté le 31 juillet 2011  

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National :

Depuis les premières heures qui ont suivi le drame d’Oslo, plusieurs partis de gauche et associations affiliées surfent de manière particulièrement indigne et cynique sur cette tragédie pour tenter d’en tirer un détestable profit politique. Ils font fi des drames humains pour tomber dans la récupération politicienne.

Ça n’est pas très étonnant venant de partis qui n’ont aucune solution à proposer aux vraies préoccupations des Français qui sont ailleurs : chômage, baisse du pouvoir d’achat, dette, insécurité.

Muets sur ces sujets, ils préfèrent se commettre dans une polémique aussi artificielle qu’indécente pour tenter de salir le seul mouvement politique qui apporte des solutions aux problèmes des Français et une vision pour la France.

La position du Front National sur le drame d’Oslo a été exprimée de manière très claire dès les premières heures. Elle n’a pas varié depuis.

Front National - 31/07/11

20:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Pierre Moscovici demande à Marine Le Pen de "condamner les propos de son père"

1527511_ca2c6248-aa72-11e0-8143-001517810df0_640x280.jpg PMoscovici.jpg

(Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

«Quittez la solidarité familiale pour la clarté politique !». L'exigence, signée , s'adresse à . Le député socialiste du Doubs et coordinateur de campagne de dans la primaire PS exhorte la présidente du Front National à condamner les propos de son père, qui a qualifié d'«accident» les attentats en Norvège.

 



Comment avez-vous accueilli les propos de Jean-Marie Le Pen sur la tuerie d'Oslo

Ils m'ont consterné, comme à l'habitude. Il faut dire que l'on a affaire à un dangereux récidiviste. Avant, Jean-Marie Le Pen était l'homme du détail (NDLR : en 1987, il avait déclaré que les chambres à gaz étaient «un point de détail de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale»), aujourd'hui, il est celui qui estime que cette tuerie n'est qu'un «accident». Il y a une pathétique cohérence dans tout ça. Jean-Marie Le Pen a également tendance à confondre victimes et bourreaux. Et il veut faire d'Anders Behring Breivik un fou, ce qu'il n'est pas, afin d'effacer toutes les motivations idéologiques de ce meurtrier

Que pensez-vous du peu de réactions politiques suscitées par ces propos ?  

Je demande avec fermeté et insistance à Marine Le Pen de condamner les propos de son père, qui, je le rappelle, est encore président d'honneur du Front National. Elle qui veut normaliser son parti et le réintroduire dans l'arc républicain ne peut pas tolérer cette parole provocante et surtout négationniste. Pas d'ambiguïté ! Ce silence peut passer pour de l'acquiescement. Marine Le Pen doit quitter la solidarité familiale pour la clarté politique.

Et le silence de l'UMP ? 

Il serait évidemment de bon ton que la droite républicaine marque sa réprobation. 

Source Le Parisien - 31/07/11

 

 

20:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Seuls les couples mariés peuvent toucher une pension de réversion

Le Conseil constitutionnel a refusé de valider l’octroi de pensions de réversion aux couples non mariés. Saisi d’une question prioritaire de constitutionnalité (QPC), la vénérable institution devait décider si l’article L. 39 du code des pensions civiles et militaires de retraite (CPCMR), qui prévoit que seules les années de mariage sont prises en compte pour attribuer le bénéfice de la pension de réversion, est ou non conforme à la Constitution – les personnes ayant vécu au sein d’un couple non marié (concubinage ou PACS) étant du coup exclues du bénéfice de la pension. La requérante considérait que cette article méconnaissaient le principe d’égalité. Le Conseil constitutionnel a finalement décidé que « la différence de traitement quant au bénéfice de la pension de réversion entre les couples mariés et ceux qui vivent en concubinage ou sont unis par un pacte civil de solidarité ne méconnaît pas le principe d’égalité. » 

Pour arriver à cette conclusion, les « sages » ont relevé que le concubinage correspond à une situation de fait et ne comprend ni solidarité financière à l’égard des tiers ni obligation réciproque. Le PACS, quant à lui, ne prévoit ni compensation pour perte de revenus, en cas de cessation du partenariat au profit de l’un des partenaires, ni vocation successorale au survivant en cas de décès d’un partenaire.

 En revanche, le mariage, affirme le Conseil, « a pour objet non seulement d’organiser les obligations personnelles, matérielles et patrimoniales des époux pendant la durée de leur union, mais également d’assurer la protection de la famille ; que ce régime assure aussi une protection en cas de dissolution du mariage. »

Le Conseil constitutionnel en a déduit fort logiquement, que, eu égard à la différence de traitement entre ces trois régimes, le principe d’égalité ne s’oppose pas à ce que le législateur traite ceux-ci différemment, au bénéfice du mariage. Les arguments juridiques avancés au nom du principe d’égalité sont bien souvent erronés. Les requérants n’arrivent pas à admettre que le principe d’égalité « ne s’oppose pas à ce que le législateur règle différemment des situations différentes ». Ainsi en a décidé le Conseil constitutionnel dans une jurisprudence pourtant bien établie. Qu’on se le dise, égalité ne signifie pas égalitarisme.

Nouvelles de France - 31/07/11

19:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Quel est le prénom le plus donné en 2010 à Oslo ?

http://www.defrancisation.com/oslo-mohammed-prenom-le-plu...

30/07/10

01:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Polémique autour du ramadan à Auchan: suite et fin?

30/07/2011 – 18h20
BORDEAUX (INFOBordeaux) - Suite à l’article que nous avons publié, il semblerait qu’il y ait eu quelques changements à Auchan Mériadeck. En effet, de nombreux consommateurs ont appelé pour faire part de leur indignation et signaler à la direction leur désaccord.

Le stand des éditions Albouraq aurait été retiré, et des affichettes « saveurs d’Orient » remplaceraient les pancartes « Halal ». Les livres « Le Saint Coran » ou « Savoir Prier » ne seraient donc plus à la disposition des consommateurs, à l’entrée du rayon charcuterie !

Il faut dire que sur internet la polémique gonflait, des internautes appelant même à se rendre dans la grande surface et pour y « verser quelques articles porcins (saucisson, jambon, etc) »...

Le ramadan est depuis quelques années l’objet d’une très forte promotion médiatique (voir image de la Une de Libération en 2010), au grand dam d’une partie importante des Français se sentant totalement étranger à cette pratique culturelle.

Polémique autour du ramadan à Auchan : Suite et fin ?

[cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

01:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Soufyane Mammou, le meurtrier de Maxime Bouvet, à nouveau poursuivi pour violences

 

« L’affaire devrait attrister les habitants de la résidence Saint-Michel à Arras, qui pensaient que S. M. avait changé du tout au tout », nous explique benoîtement le journaliste de La Voix du Nord. *

Mercredi soir, ce jeune Arrageois de 22 ans, condamné en septembre 2009 par la cour d’assises à cinq ans de prison (dont deux ans fermes) pour le meurtre de Maxime Bouvet le 10 mai 2008, a été déféré au parquet d’Arras. Il est impliqué dans une affaire de violences conjugales et de dégradations présumées, à Béthune. C’est suite à la plainte de sa compagne et de la mère de celle-ci que le jeune homme a été interpellé par la police et placé en garde à vue.

Les faits de violences et de dégradations se seraient produits d’octobre 2010 à mai 2011, jusqu’à ce que la compagne du jeune homme, une Béthunoise de 20 ans, ne décide de porter plainte, accompagnée de sa mère de 45 ans. Lors de son audition, la jeune femme aurait déclaré avoir été giflée à plusieurs reprises. Selon elle, toujours, il aurait même tenté une fois un étranglement. Par ailleurs, elle a indiqué s’être soumise à des relations sexuelles uniquement pour éviter que son compagnon ne la frappe. Quant à la mère de la victime présumée, elle a déposé plainte pour des dégradations survenues à son domicile béthunois. Lors d’accès de colère, il donnait des coups dans les murs, notamment.

En garde à vue, S. M. a certes reconnu une gifle et les dégradations, mais a nié avoir forcé sa compagne à accepter des relations sexuelles. Il rejette également toute violence psychologique infligée à la victime présumée.

Mercredi soir, il a été déféré au parquet d’Arras, qui l’a finalement convoqué au tribunal correctionnel pour être jugé le 20 septembre. Il devra répondre de violences conjugales en récidive et dégradations.

En attendant, il a été laissé libre, mais placé sous contrôle judiciaire avec obligation d’entamer une démarche de soins vis-à-vis de ces problèmes de violence. En outre, il devra répondre aux convocations judiciaires et a interdiction d’entrer en contact avec les victimes présumées.

Source

30/07/11

01:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Somalie: à peine une centaine de catholiques dans ce (non) pays de la Corne d'Afrique

Somali_Christian.jpg

Ce catholique somalien va être égorgé et décapité pour sa foi - (Cliquez sur la photo)

http://www.christianophobie.fr/breves/somalie-a-peine-une...

Toutes les églises catholiques de ce pays ont été détruites. Tous les bâtiments de l’Église l’ont également été.

 Il ne reste pas plus d’une centaine de catholiques en Somalie islamique, et encore sont-ils dispersés sur ce grand territoire (637 000 km2) et de toute manière interdits de rassemblement et de culte.

 Cest une situation lamentable dont l’administrateur apostolique de Mogadiscio, Mgr Giorgio Bertin, qui a succédé au précédent évêque assassiné dans sa cathédrale en 1989, a tout lieu de se plaindre, ce qu’il a fait sur Radio Vatican.

Toutes les conférences internationales – pas moins de quinze en vingt et un ans – n’ont rien réglé : ce pays est sans État et sans gouvernement, tout simplement parce que les Somaliens s’en fichent et que la communauté internationale semble avoir d’autres priorités. En attendant les chrétiens souffrent.

Daniel Hamiche

Source : Radio Vatican

30/07/11

01:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Sous le soleil de Satan

 

somalie-famine-afrique-secheresse-islamistes.jpg

somalie_famine21.jpg

(Cliquez sur les photos)

 

00:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

30/07/2011

Somalie... Merci, mais nous avons déjà amplement donné - par Bernard Lugan

La Somalie étant encore frappée par une famine, une nouvelle fois les médias déversent des images atroces accompagnées de commentaires dégoulinants de bons sentiments et chargés de reproches culpabilisateurs. Comme si nous, Européens, avions la moindre responsabilité dans ce drame dont les deux principales causes répétitives sont clairement identifiées :

- Une guerre tribale que se livrent des clans historiquement rivaux.

- Une surpopulation suicidaire qui a détruit le fragile équilibre écologique régional. Comment pourrait-il d’ailleurs en être autrement avec un taux de natalité brute de plus de 48% et un indice de fécondité par femme atteignant 6,76 enfants ?

 

Au moment où une intense campagne vise à préparer les esprits à une intervention, il est impératif de donner les clés du problème somalien tant il est vrai que seul le retour à l’histoire permet de tempérer les émois humanitaires :

1) La Somalie est en guerre depuis 1978. Le problème n’y est pas ethnique mais tribal, le grand ensemble ethnique somali qui occupe une vaste partie de la Corne de l’Afrique est en effet divisé en trois grands groupes (Darod, Irir et Saab), subdivisés en tribus, en clans et en sous clans qui se sont toujours opposés. Hier pour des points d’eau et des vols de chameaux, aujourd’hui pour des trafics plus « modernes ».

2) Le 15 octobre 1969, après l’assassinat du président Ali Shermake, le général Siyad Barre prit le pouvoir. C’était un Darod de la tribu Maheran. En 1977, il lança son armée dans l’aventureuse guerre de l’Ogaden. Dans un premier temps, l’armée éthiopienne fut balayée, puis l’offensive somalienne se transforma en déroute. Après cette défaite, les réalités tribales s’imposèrent avec encore plus de force qu’auparavant et le gouvernement ne fut plus désigné que sous l’abréviation MOD, qui signifiait Marehan-Ogadeni-Dhulbahante, à savoir les trois clans associés aux affaires.

3) Une terrible guerre tribale opposa ensuite les Darod entre eux. Finalement, la tribu Hawiyé l’emporta sur celle des Maheran et le 27 janvier 1991 le général Siyad Barre fut renversé.

4) La Somalie subit alors la loi de deux factions antagonistes du CSU (Congrès  somalien unifié), mouvement tribal des Hawiyé, qui éclata sur un critère clanique opposant le clan agbal d’Ali Mahdi Mohamed au clan Habar Gedir dirigé par le « général » Mohamed Farah Aidid. Dans le nord du pays, le 18 mai 1991, le Somaliland, ancien protectorat britannique, se déclara indépendant.

5) La guerre des milices provoqua une atroce famine et l’opinion américaine se mobilisa. En France le docteur Kouchner lança la campagne du « sac de riz pour la Somalie ». Puis, au mois de décembre 1992, un corps expéditionnaire  US débarqua dans une mise en scène théâtrale pour « rendre l’espoir » aux populations somaliennes. L’opération « Restore Hope » avait été déclenchée au nom d’une nouvelle doctrine inventée pour la circonstance, l’ingérence humanitaire, ce colonialisme des bons sentiments. Ce fut un échec cuisant et le 4 mai 1993, l’ONU prit le relais des Etats-Unis en faisant débarquer un corps expéditionnaire de 28.000 hommes. Le 5 juin, 23 Casques Bleus pakistanais furent tués par les miliciens du « général » Aidid et le 12 juin, un commando américain échoua dans une tentative de représailles contre le chef de guerre somalien. Le 3 octobre enfin, 18 soldats américains perdirent la vie dans l’affaire de la « chute du faucon noir ».

6) Au mois de mars 1994, à Nairobi, un accord de réconciliation fut signé entre les deux chefs hawiyé, mais il demeura lettre morte. A partir du mois d’août, l’anarchie fut totale, les hommes d’Ali Mahdi contrôlant le nord de Mogadiscio et ceux du « général » Aidid le sud. Le 22 août, 7 Casques Bleus indiens furent tués. Les Américains rembarquèrent alors, abandonnant dans le bourbier somalien le contingent de l’ONU composé de soldats pakistanais et bengalais. Le 28 février 1995, il fallut un nouveau débarquement baptisé opération « Bouclier unifié » pour extraire les malheureux devenus otages. L’ONU quittait  la Somalie sur un cuisant échec politique et militaire qui lui avait coûté 136 morts et 423 blessés.

7) Les clans somalis se retrouvèrent  alors entre eux et ils s’affrontèrent de plus belle. Le 1er août 1996, le « général » Aidid, grièvement blessé au combat mourut. Son fils Hussein Aidid lui succéda à la tête de son parti, le CSU/UNS (Congrès somalien unifié/Union nationale somalienne), c’est à dire sa milice tribale composée du noyau dur du sous clan des Saad, lui-même étant une sous division du clan des Habr Gedir de la tribu hawiyé. Dans le sud du pays, les miliciens de Hussein Aidid s’opposèrent aux Rahanwein, ces derniers s’affrontant ensuite en fonction de leur appartenance clanique tandis que dans le nord-est, plusieurs composantes des Darod dirigées par Abdullahi Yussuf Ahmed créaient au mois d’août 1998 une région autonome baptisée  Puntland.

8 ) En 2004, après d’interminables discussions entre les factions claniques, un accord  de partage du pouvoir fut trouvé, mais le Gouvernement Fédéral de Transition, incapable de s’installer en Somalie fut contraint de « gouverner » depuis le Kenya.

9) Puis un nouveau mouvement fit son apparition sur la scène somalienne, les Tribunaux islamiques dont les milices, les Shababs (Jeunes) menacèrent de prendre Mogadiscio. Au mois de décembre 2006, pour les en empêcher, l’armée éthiopienne entra en Somalie sans mandat international, mais encouragée par les Etats-Unis.

10) Par le vote de la Résolution 1744 en date du 21 février 2007, le Conseil de sécurité de l’ONU autorisa ensuite le déploiement d’une mission de l’Union Africaine, l’AMISOM. L’UA avait prévu qu’elle serait composée de 8000 hommes, or les pays volontaires ne se bousculèrent pas.

 

Depuis, à l’exception du Somaliland et dans une mesure moindre du Puntland, les islamistes contrôlent  la majeure partie du pays. Or, pour eux, la famine est une véritable aubaine car :

- Elle va leur permettre d’être reconnus par la « communauté  internationale » qui devra traiter avec eux pour l’acheminement de l’aide alimentaire.

- Elle va leur permettre d’achever la prise de contrôle du pays.

- Elle va leur permettre de tirer de juteux profits des détournements de cette aide, comme cela avait été le cas lors de la grande famine d’Ethiopie dans les années 1984-1985.

 

La conclusion de cette mise au point est donc claire : nous n’avons rien à faire dans cette galère. A moins, naturellement, de vouloir verser dans le « tonneau des Danaïdes » somalien une aide qui serait pourtant tellement utile à nos SDF et à toutes ces familles françaises qui ne mangent plus à leur faim.

Enfin, mes pensées vont à cet officier français -et à sa famille-, prisonnier des milices somaliennes depuis deux longues années et dont le sort n’émeut pas particulièrement l’opinion. Mais il est vrai qu’il n’a pas la chance d’appartenir à la corporation journalistique…

Bernard Lugan, 29 juillet 2011

Source : Le blog de Bernard Lugan.

Bernard Lugan publie la revue l’Afrique Réelle envoyée par PDF sur abonnement le 15 de chaque mois :
http://www.bernard-lugan.com
http://afriquereelle.blogspot.com

[cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

21:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Mémoire des peuples - La mère de tous les grimoires

http://www.metamag.fr/metamag-327-La-mere-de-tous-les-gri...

Metamag - 19/07/11

21:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Seconde épître aux Européens

Michel Geoffroy poursuit ici sur le mode parabolique sa critique du Système. Un Système qui nous paraît hyperpuissant alors que l’oligarchie dirigeante a dans les faits perdu le contrôle de la situation.
Polémia

En vérité, mes frères européens, il vous faut garder la foi. Ce Système bientôt finira car nous vivons la fin d’un cycle.
Il faut vous garder des apparences, mes frères.
Car si le Système auquel vous êtes soumis vous paraît redoutable et puissant, il est en vérité au bord de l’effondrement. Il est comme l’arbre, rongé de l’intérieur et au prochain vent il se brisera.

L’or dévore le monde de son feu

L’oligarchie occidentale n’a pas retenu, en effet, la leçon de la Tour de Babel ni celle de vos ancêtres grecs ou scandinaves. Elle prétend diriger tous les hommes, gouverner la planète et égaler ainsi les dieux. Quelle démesure ! Pour cela, à son tour, elle sera bientôt châtiée par les dieux.

Elle n’a réussi qu’à déchaîner les forces infernales de l’économie, c'est-à-dire celles des intérêts et des appétits humains sans limites.Elle a libéré le loup Fenrir de la tradition scandinave et le dragon de la tradition chinoise : maintenant l’or dévore le monde de son feu. Vos ancêtres tenaient ces forces en suspicion avec raison, mes frères. Car vous voyez qu’aujourd’hui, libérées de toute entrave, ces forces détruisent les Etats, les nations et les peuples. Elles saccagent aussi la nature. C’est la révolte des Titans qui recommence et qui, comme dans notre lointain passé, va sceller la fin cataclysmique de ce cycle historique.

Le miroir des médias cache la réalité

L’oligarchie prétend gouverner le monde. Elle vous fait croire qu’elle en est capable, mes frères, grâce au miroir magique des médias qu’elle vous force à regarder. Mais ne regardez plus ce miroir, car il vous trompe, mes frères. Il ne reflète pas la réalité du monde. Il la cache, au contraire.

Car l’oligarchie a joué les apprentis sorciers : elle ne dirige aucune des forces qu’elle a imprudemment libérées. Ce sont ces forces qui maintenant la dirigent en nous entraînant tous dans l’abîme.

L’oligarchie a perdu la main

L’oligarchie ne peut plus diriger les marchands ni les marchés : ce sont eux qui la commandent maintenant. Elle ne peut maîtriser les migrations de population car elle a détruit vos frontières, pour permettre aux marchands de commercer plus facilement. Elle ne sait pas comment rembourser les dettes qu’elle accumule en votre nom. Elle ne sait plus assurer l’ordre et la sécurité dans les cités. Elle ne sait pas comment permettre à chacun d’avoir un travail stable et honorable. Elle ne sait pas comment enseigner à vos enfants. Elle ne sait pas quel idéal donner à ceux dont elle a détruit avec acharnement les valeurs et les traditions. Elle ne sait même pas donner un gouvernement à la petite Belgique et elle voudrait gouverner la planète ? L’oligarchie finira aussi dans le ridicule, mes frères.

Dans leurs palais, ceux qui feignent de vous gouverner encore ne savent plus quel mensonge inventer. Ils ne savent plus quoi dire aux peuples : car ils se rendent compte que leurs promesses d’un paradis terrestre trompent de moins en moins d’hommes.

Maintenant que va sonner l’heure du châtiment, l’oligarchie, malgré toutes ses armes, ses pompes et ses artifices, a peur des peuples. Et elle a raison d’avoir peur car les peuples aspirent partout à briser leurs chaînes !

Regardez bien, cet été, les ruines antiques, mes frères. Elles témoignent de ce qui reste d’empires qui furent jadis puissants mais qui se sont pourtant effondrés. L’oligarchie occidentale et son Système suivront bientôt. Et sur ces ruines vous bâtirez un monde nouveau.

Réjouissez-vous-en, mes frères !

Michel Geoffroy
13/07/2011

Voir aussi : Epître aux Européens

Correspondance Polémia – 29/07/2011

Image : arbre rongé de l’intérieur

 Michel Geoffroy

20:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Europol veut établir un portrait de l'extrémisme de droite en Europe

30/07/11

20:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Ambassadeur de Norvège en Israël : “L’attaque à Oslo ne changera pas la position des Norvégiens sur l’occupation israélienne »



Le carnage perpétré en Norvège par Behring Breivik, un islamophobe pro-israélien et qui, selon le dernier bilan, a coûté la vie à plus de 90 norvégiens, ne changera pas la position des Norvégiens vis-à-vis de l’occupation israélienne. C’est, en substance, la réponse de Svein Sevje, l’ambassadeur de la Norvège à Israël aux éventuelles conséquences de ces attentats sanglants sur la politique de son pays dans le conflit israélo-palestinien .

En effet, interrogé par le quotidien israélien Maariv sur le rapport (sic!) entre ces attentats et ce qui se passe en Israël, Svein Sevje répond qu’il y voit « de la similarité et de la différence dans les deux cas ». Et de préciser : « Les Palestiniens font cela à cause d’un but défini qui est lié à l’occupation israélienne. Il y a des éléments de vengeance et de haine contre Israël. En plus de cela, vous pouvez ajouter l’élément religieux qui est lié à leurs actions…Dans le cas de l’attaque terroriste en Norvège, le meurtrier avait une idéologie qui affirme que la Norvège, particulièrement le Parti travailliste, oublie la culture norvégienne », a déclaré Sevje, se référant à Anders Breivik.

Avant de conclure : « Nous Norvégiens, considérons l’occupation comme la cause de la terreur contre Israël… Ceux qui pensent cela, ne changeront pas d’avis à cause de l’attaque à Oslo. »

Pour rappel, mercredi 20 juillet, soit deux jours avant les attentats, les jeunes membres travaillistes qui campaient sur l’île d’Utoya où a lieu la fusillade militaient pour la création d’un État palestinien, et appelaient au boycott d’Israël, selon le site internet norvégien Politalesk.

http://www.algerie-focus.com/2011/07/30/svein-sevje-ambas...
 
ALTER INFO.NET - 30/07/11

20:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (15)

Le discours de Grenoble est devenu le symbole de la duperie sarkozyste

 

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Un an après, Nicolas Sarkozy est pris au piège de son discours électoraliste de Grenoble.

Il est tombé dans son propre piège parce qu’il a tellement promis, mais tellement rien fait ensuite, qu’il apparaît aujourd’hui pour ce qu’il est vraiment : le président de l’inaction.

Chacune des promesses du discours de Grenoble peut être reprise aujourd’hui : pas une n’a été tenue, qu’il s’agisse de la déchéance de la nationalité, de la lutte contre l’immigration, des sanctions accrues contre les récidivistes, ou du démantèlement des camps de Roms.

Dans son discours de Grenoble, Nicolas Sarkozy établissait un lien entre insécurité et immigration. Mais quelles conclusions pratiques en-a-t-il tiré ? Strictement aucune. Sur ce sujet aussi, tout n’était que communication.

Les faits sont têtus. En 2010, année de ce discours, jamais autant d’étrangers réguliers n’ont été accueillis en France (203.000, contre 114.000 en 2000 sous Jospin), les violences contre les personnes ont continué de grimper (+2,5 %), et les observateurs reconnaissent unanimement que le problème des Roms est resté intact.

Pour Nicolas Sarkozy, c’est le fiasco sur toute la ligne.

Marine Le Pen, Présidente du Front National, demande à Nicolas Sarkozy de présenter ses excuses aux Français pour les avoir si durement trompés il y a un an par son discours de Grenoble. Il promettait tout ; il n’a rien fait. La situation a continué de s’aggraver.

En cette année électorale, elle prévient : Nicolas Sarkozy multipliera les discours de Grenoble, mais personne ne devra être dupe.

Marine Le Pen appelle à un changement de pratique politique : moins de discours, et plus d’action. Deux mesures peuvent être prises immédiatement : l’arrêt de la réduction des effectifs de policiers et de gendarmes, qui continue cette année, et la suppression de toutes les pompes aspirantes de l’immigration, à commencer par l’Aide Médicale d’État.

 

19:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le premier ministre norvégien se recueille dans une mosquée

30/07/11

18:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Les deux fours à 75.000 euros d'Air Sarko One

Les frais de fonctionnement annuels de l'Elysée s'élèvent à 112 millions d'euros. A titre de comparaison, les crédits alloués au Samu Social ont été ramenés de 110 à 90 millions d'euros.

C’était pour le confort du président de la République. Et l’entourage de Nicolas Sarkozy n’a pas lésiné sur la dépense pour équiper le nouvel A330 présidentiel, livré en novembre 2010.

 Il a fait installer dans l’avion deux fours d’un prix de 75.000 euros pour griller – et pas seulement réchauffer comme c’est la norme - les aliments; il a fait désactiver une porte de l’appareil située dans le bureau présidentiel et installé une isolation phonique et thermique; enfin, des rideaux électriques ont été installés sur les hublots. Facture totale : 2,24 millions d’euros sans que l’Elysée cille.

«Si la motorisation des rideaux d’occultation se justifie par des exigences de sécurité, pour le reste, la Cour constate que la commande a été maintenue en l’état par l’état-major particulier malgré le montant des devis», s’émeut Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes, dans son troisième rapport remis lundi 25 juillet au président de la République sur la gestion des services de l’Elysée. Toutefois, la Cour a trouvé de quoi se rassurer : l’aménagement de l’avion présidentiel, surnommé «Air Sarko One», a coûté au total 76 millions d’euros, un prix comparable aux sommes consacrées par l’Allemagne qui renouvelait au même moment sa flotte...

Un progrès de 1,4 million en deux ans

Le rapport de la Cour des comptes reflète le paradoxe de la gestion de l’Elysée : les progrès y sont notables, notamment en matière de procédures, mais certains détails restent édifiants. A un an de l’élection présidentielle, l’ancien socialiste Didier Migaud a salué «l’importance des progrès accomplis depuis 2008» et identifié quatre facteurs explicatifs : des procédures comptables rigoureuses et un contrôle de gestion ont été mises en place; l’Elysée a désormais recours à des appels d’offres; ses effectifs ont été réduits de 13%; le coût des voyages présidentiels à l’étrangers ont été resserrés.

De même, le budget d’achat de fleurs a été ramené de 297.000 à 251.000 euros en 2010. Les achats de journaux ont eux aussi légèrement baissé (de 391.000 à 383.000 euros). La Cour des comptes appelle l’Elysée à poursuivre ses efforts en la matière.

Toutefois, ce tableau mérite d’être nuancé. Les dépenses du «Château» sont stables, avec des dépenses annuelles passées de 113,6 à 112,2 millions d’euros entre 2008 et 2010. Les effectifs sont certes descendus de 1.031 agents fin 2008 à 904 fin 2010 tandis que le nombre de conseillers du président régressait de 82 à 46, mais les charges de personnel n’ont baissé que de 3%. Les dépenses de déplacement à l’étranger ont été réduites de 5%.

Voyage, voyage...

Pour vanter la bonne gestion élyséenne, la Cour note que la délégation accompagnant M. Sarkozy à l’assemblée générale de l’ONU à New-York est passée de 132 à 76 personnes tandis que son coût baissait de 1,3 million à 780.000 euros. Les deux déplacements ne sont pas vraiment comparables : en 2010, M. Sarkozy a effectué une visite éclair d’un jour, le lundi, précédé d’un week-end privé tandis qu’il s’était éternisé à New-York en 2009, en pleine crise financière, du lundi au jeudi, y réalisant une émission télévisée en direct de Manhattan avant de filer au sommet du G20 de Pittsburgh, le jeudi et le vendredi.

Si les voyages de Nicolas Sarkozy à l’étranger reçoivent un satisfecit de la Cour des comptes, ce n’est pas le cas de ses déplacements en France. Notamment ceux de courte durée. Un déplacement d’une matinée en Haute-Marne a ainsi coûté près de 285.000 euros, en raison de l’aménagement d'une voie d’accès et de la location d’un chapiteau. Son déplacement à Colombey-les-deux Eglises pour célébrer les quarante ans du décès du général de Gaulle a coûté 284.000 euros. En septembre 2010, la visite de la grotte de Lascaux, en compagnie de Carla Bruni et de son fils Aurélien, a coûté 130.000 euros. Et encore, ces calculs n’intègrent pas le coût des nombreuses forces de sécurité mobilisées.

L’Elysée a fait des économies en supprimant la Garden Party du 14 juillet et les chasses présidentielles, mais l’arbre de Noël a coûté 350 euros pour chaque enfant, un prix jugé élevé par la Cour, même s’il a baissé d’un tiers.

(Source : Le Monde)

NDLR : Et pendant ce temps, 65% des demandes d'hébergement auprès du Samu Social sont rejetées et des milliers de personnes — dont des familles avec enfants — dorment dans la rue...

actuchomage.org - 26/07/11

03:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)