Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 1082

  • Iran - "En cas de guerre, le CGRI utilisera des méthodes inconnues des Américains"(Jafari)

      

    "En cas de guerre, le CGRI utilisera des méthodes inconnues des Américains"(Jafari)
     
    IRIB- Selon le commandant en chef du Corps des Gardiens de la Révolution islamique , le général Jafari, les méthodes de la guerre asymétriques maîtrisées par l'Iran ne sont pas connues des Américains et il est peu probable que les Etats-Unis puissent se hisser

    à la hauteur requise pour faire face à nos méthodes". Le général Jafari a affirmé que les exercices militaires conjoints Etats Unis /Alliés qui se déroulent dans les eaux du golfe Persique et qui impliquent les opérations de déminage témoignent de la passivité qui caractérise les Américains face aux forces armées iraniennes. "C'est la moindre des choses que les Etats-Unis peuvent faire pour redonner de l'espoir à leurs alliés et leurs protégés" a dit Jafari. Interrogé sur les initiatives américaines, le général Jafari les a remises en question en affirmant : " nous ne croyons pas que les démarches entreprises par les Américains puissent en quelle manière que ce soit les rendre capables de nous faire face" " Nos ennemis ignorent les méthodes de la guerre asymétrqiue que nous maîtrisons".

  • Anne Hidalgo se couvre de ridicule !

  • Le Journal de Syrie 24 septembre 2012

  • "Pour en finir avec l'idéologie antiraciste" de Paul François Paoli

     

    Le 10 septembre à Aix-en-Provence, lors de l'inauguration du Mémorial du camp des Milles, seul grand camp d'internement et de déportation sous commandement français encore intact (et ayant abrité ensuite des collaborateurs ou supposés tels à la Libération), le premier ministre annonçait que « la lutte contre le racisme et l'antisémitisme étant une priorité de [s]on gouvernement » et qu’il convoquerait en urgence un « comité interministériel sur ce sujet »

    Auteur : Claude Lorne - le 20 Septembre 2012

    Polémia

  • Anne Hidalgo accuse le Front National d'avoir "collaboré avec les nazis" !

    sans-titre.png Hidalgo caricature.png

    C'est encore un nouveau point Godwin, un de plus dans le monde politique, qui pourrait être décerné à Anne Hidalgo, première adjointe PS de Bertrand Delanoë. A ceci près que la prétendante à la mairie de Paris n'attend pas que la discussion s'éternise pour ressusciter les fantômes du passé nazi (la "loi de Godwin", dont le site Quoi.info rappelle ici les principes, établit en effet que "plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s'approche de 1").

    Ainsi, comme on peut le voir dans cet interview d'ITélé du lundi 24 septembre (7'20), l'association d'idées entre le FN et la collaboration pendant la seconde guerre mondiale vient, si ce n'est spontanément, en tout cas quasi immédiatement à l'esprit d'Anne Hidalgo, invitée à réagir à la proposition de Marine Le Pen d'interdire le port de la kippa et du voile musulman dans la rue (lire son interview dans Le Monde). "L'histoire a du sens, vous savez. Le Front national n'est pas un parti qui s'est constitué dans le cadre républicain. C'est un parti qui a lutté contre la République. C'est un parti qui a soutenu pendant la guerre la collaboration avec les nazis", affirme-t-elle.

    Le FN a immédiatement réagi lundi, annonçant des poursuites judiciaires contre l'élue socialiste. "Comptant parmi ses membres fondateurs quelques-unes des figures les plus éminentes et honorables de la lutte contre la barbarie nazie, le Front national n'a aucune leçon à recevoir d'une élue bobo, élevée dans le culte de François Mitterrand, illustre décoré de la Francisque et ami fidèle du déporteur zélé René Bousquet", a répliqué le secrétaire général du FN, Steeve Briois. "Anne Hidalgo s'est couverte de ridicule", juge-t-il aussi.

    En effet, relève le Huffington Post français, difficile "d'imputer un quelconque passé collaborationniste" au FN, fondé bien après la seconde guerre mondiale, en 1972. "Il existe néanmoins des liens de filiation historique entre le régime de Vichy et le Front national", nuance le site. Qui rappelle l'un des nombreux dérapages de son fondateur, Jean-Marie Le Pen : en avril 2010, il avait affirmé que le gouvernement de Vichy n'était pas responsable de la déportation des juifs de France : "les juifs français ont bénéficié, somme toute, d'une indulgence que leur a value l'action du gouvernement français. (...) Feindre de croire que le maréchal Pétain était responsable de la persécution des juifs pendant la guerre, c'est une pensée scandaleuse", avait-il estimé.

    "Je crois qu'en consultant les ouvrages consacrés au FN, on trouve les éléments qui justifient mon propos de manière scientifique", a soutenu Anne Hidalgo après la réaction du parti d'extrême droite. Le premier bureau politique du Front national était notamment composé de François Brigneau, qui s'engagea dans la milice du gouvernement de Vichy le 6 juin 1944, ou de Pierre Bousquet, engagé volontaire dans la division Charlemagne, qui regroupait des Waffen SS français.

    Big Browser - 24/09/12

  • Investissement du Qatar dans les banlieues françaises : le cheval de Troie de l’islamisme

     

     

    Communiqué de presse de Marine Le Pen, présidente du Front National

    En réactivant la création d’un fonds à capitaux qataris, non plus de 50 millions d’euros comme prévu initialement mais de 100 millions d’euros, à destination des banlieues françaises, Arnaud Montebourg démontre que notre pays est bel et bien à vendre aux monarchies pétrolières qui soutiennent par ailleurs, partout dans le monde, l’islamisme radical et le djihadisme.

    Ce choix du Qatar est évidemment lié à la religion très majoritairement musulmane des habitants de ces quartiers.

    Ces investissements n’ont donc rien d’humanitaire, ils sont politiques et religieux. Les accepter est une faute politique majeure qui mettra en cause demain notre indépendance non seulement sur notre territoire national mais aussi dans le cadre de notre politique internationale.

    Enfin, il s’agit d’un abandon absolu des principes de la République française.

    Marine Le Pen rappelle qu’elle fut une des premières à condamner cette dérive qui apparaît clairement aujourd’hui comme une stratégie portée par l’UMP comme par le PS.

    Le Qatar devrait plutôt développer son action humanitaire en Afrique, afin d’y stabiliser les populations, au lieu d’essayer de les contrôler une fois qu’elles ont migré en France.

  • Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard invités de "Zemmour et Naulleau"

    http://www.nationspresse.info/?p=187720#comments

     3 VIDEOS

    Vendredi soir, sur Paris Première, les deux députés du Rassemblement Bleu Marine, Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard étaient les invités de l’émission « Zemmour et Naulleau ».

  • Manuel Valls très applaudi lors de la cérémonie des vœux du nouvel an juif

    Déjà très en forme dans les sondages, Manuel Valls a reçu dimanche matin un accueil triomphal de la part de la communauté juive à l’occasion de la cérémonie des vœux de la nouvelle année.

    Le Président du Consistoire Joël Mergui, le Grand rabbin de France Gilles Bernheim et le Grand rabbin de Paris Michel Gugenheim ont reçu le ministre de l’intérieur et des cultes Manuel Valls avec beaucoup de chaleur salle Jérusalem à la Grande synagogue de la Victoire dans le 9è arrondissement de Paris.

    Le président du Consistoire a tenu à remercier Manuel Valls pour l’attention qu’il porte à la communauté juive de France, mais aussi pour la fermeté dont il a tout de suite fait preuve lors de l’affaire Merah. Le Grand rabbin de France a ajouté : « depuis l’élection présidentielle, c’est un sans faute » au sujet de l’action du ministre.

    Manuel Valls a alors débuté son discours en souhaitant un « amical, chaleureux, laïque et républicain chana tova ». Très applaudi lorsqu’il a répété par deux fois : « Oui, les juifs de France peuvent porter avec fierté leur kippa », il répondait directement aux propos de Marine le Pen rapportés dans Le Monde de vendredi 21 septembre qui appelait à interdire le port du voile et de la kippa dans la rue.

    « Notre modèle républicain reste un modèle de vivre ensemble. La laïcité est un cadre, chaque religion a ses rites et ses traditions. La liberté de croyance c’est la liberté de porter la kippa, de manger cacher, de faire une circoncision » a-t-il expliqué. Manuel Valls a redit ce qu’il avait déjà confié au JDD, à savoir que Marine le Pen était une « incendiaire du débat public » sur cette question.

    Lire la suite : blogs.lexpress.fr

    E&R

  • A La Baule, l'heure de gloire de Jean-Marie Le Pen !

    sans-titre.png JMLP x.png

    L'air guerrier, Jean-Marie Le Pen s'avance sur scène. Les bras levés, le vieux chef de 84 ans contemple les quelque 1 000 militants qui l'acclament par son prénom. Le "chant des esclaves" de l'opéra Nabucco de Verdi retentit et plonge la salle du palais des Congrès de La Baule dans une atmosphère solennelle. Même s'il n'est plus en première ligne, Jean-Marie Le Pen est toujours adulé par ses militants. En ce samedi soir, c'est son heure de gloire : il est à la tribune pour prononcer un discours sur l'immigration, l'un de ses thèmes de prédilection. Sans se départir de son goût de la provocation, le député européen lance d'un ton alarmant : "Le temps nous est compté. Il est un problème qui menace d'échapper à l'action du politique, c'est celui de l'immigration. (...) L'immigration est devenue une invasion que subissent les Français depuis près de 40 ans."

    "Violences sauvages"

    Pendant une heure, assis sur une chaise blanche, Jean-Marie Le Pen tape comme un sourd sur les musulmans en assénant une série d'affirmations à l'emporte-pièce : "Les immigrés sont souvent de race, de moeurs et de religion très différentes des Français de souche", "le fait que l'immigration soit en majorité de religion musulmane fait que les exigences sont de plus en plus pressantes", "les émeutiers musulmans sont capables de violences sauvages" ou encore "l'islamisme s'affiche de façon arrogante". Les populations d'origine rom ne sont pas épargnées : "Ceux-là disent : Nous, nous sommes comme les oiseaux, nous volons naturellement", souffle Le Pen à leur sujet. Plus tôt dans la journée, la présidente du parti frontiste, Marine Le Pen, avait aussi ciblé l'islam en défendant sa proposition d'interdire le voile et la kippa dans les lieux publics. Elle avait déploré ainsi "la multiplication exponentielle du voile en France et de la djellaba, surtout dans certains quartiers", tout en jugeant "évident que la kippa ne pose pas de problème dans notre pays".

    Anticipant les critiques, Jean-Marie Le Pen tente de se justifier tant bien que mal. "Vous allez dire Le Pen ressort sa vieille rengaine, Marine Le Pen se radicalise, mais quand on a l'impression de détenir la vérité, pourquoi cesser de la dire ?" s'interroge-t-il. Et de plaider pour la fin du regroupement familial, la "préférence nationale" et la suppression du droit du sol. "Le droit du sol est une disposition qui ferait qu'une chèvre née dans une étable serait un cheval", juge-t-il l'air content de sa formule.

    Main droite sur le coeur

    Au bout d'une heure, une petite main organisatrice augmente un peu la lumière de la salle, histoire de faire comprendre au vieux chef qu'il est temps de conclure. Il se lève alors en courbant l'échine. Si sa santé est bonne, le poids des années se fait sentir. Son regard embrasse la salle. Il savoure les applaudissements et contemple l'oeuvre de sa vie : en octobre, le FN célébrera ses quarante ans. Désireux d'atténuer sans doute un peu la violence de ses propos, il embraye : "Je me rends compte que ce que j'ai dit peut être cruel, mais la vérité est dure à regarder en face." Puis, s'avançant au bord de la scène, il met la main droite sur le coeur et s'incline pour saluer tout spécialement sa fille Marine Le Pen. Assise au premier rang, celle-ci ne l'a pas quitté des yeux pendant tout le discours. Le sourire aux lèvres, Marine Le Pen fixe son père et lui rend son salut. En un regard, ils se sont tout dit. Ce soir, il n'y aura pas d'embrassade du père et de la fille cadette devant les caméras. Jean-Marie Le Pen savoure son moment de gloire, et quitte la salle, triomphant.

    Le Point- 23/09/12

    Click here to find out more!

  • Marine Le Pen demande à ce que la loi de 2004 qui interdit le port de signes ostentatoires à l’école soit élargie à l’ensemble de l’espace public

     

     
     

    Alors que se déroule à La Baule, en Loire-Atlantique, l’université du Front National, Marine Le Pen, présidente du mouvement, intervenait en duplex dans le JT de 20 heures de Claire Chazal.

     

    « La France est victime de revendications de la part de fondamentalistes [...] qui sont en réalité des groupes politiques et non pas des groupes religieux, et qui cherchent par une pression physique dans le cadre de ces manifestations à nous faire renoncer à la liberté d’expression. J’ai toujours été en pointe, lorsque ces revendications s’exprimaient pour rappeler la laïcité, l’importance de la laïcité, au moment où l’UMP et le PS allaient de renoncements en reculades, notamment concernant les exigences alimentaires dans les écoles, les prières de rue, le financement public des mosquées. Aujourd’hui, je vois que le voile s’est multiplié de manière exponentielle dans notre pays, ainsi d’ailleurs que le port de la djellaba, je considère qu’il s’agit là d’une pression quasiment physique dans certains quartiers qui est effectuée. Et face à cela la fermeté doit s’imposer : le rappel de la loi sur la laïcité doit s’imposer et moi je suis pour une vision plus large de la laïcité et je demande à ce que la loi de 2004 qui interdit le port de signes ostentatoires à l’école soit élargie à l’ensemble de l’espace public. »

  • Panne de réseau chez Orange !

    Une panne de réseau chez Orange a affecté mon ordinateur depuis vendredi 21 dans l'après-midi.

    Cette déconnection m'a empêchée de mettre des notes sur le blog.

    Je vous remercie de votre compréhension pour ce grave incident informatique indépendant de ma volonté.

    Les réparations ont eu lieu ce matin lundi 24.

    Bien cordialement à tous mes visiteurs et amis du blog!

     

    Gaëlle MANN

     

     

  • Mexique: l'armée déployée à Mexico contre les narco-trafiquants

         

    L'armée est déployée, pour la première fois à Mexico, pour combattre la délinquance en hausse liée au trafic de drogue, le 20 septembre 2012.
    Par RFI

    L’armée a été déployée dans une banlieue de Mexico. Et c'est une première, rendue nécessaire, expliquent les autorités, par la hausse des violences dues au trafic de drogue. Cette arrivée des militaires intervient après le meurtre le week-end dernier de Jaime Serrano, député local du PRI, le Parti révolutionnaire institutionnel d'Enrique Pena Nieto, le nouveau président mexicain élu, et qui dirigera le pays dès le 1er décembre prochain.

     

    Avec notre correspondant à Mexico, Patrice Gouy

    C’est la première fois que l'armée est déployée dans la grande banlieue de Mexico. Plus de 900 soldats patrouillent les quinze quartiers que compte la ville de Nezahualcoyotl. Des barrages de police effectuent jour et nuit des contrôles d'identité. Les délits ont augmenté de 14 % en deux mois et un député local s’est fait assassiné il y a trois jours.

    Cette opération militaire sera permanente et devrait servir de test pour les autres banlieues. L’objectif est aussi de rassurer la population. Depuis le début du mois de septembre, court une rumeur sur Twitter et Facebook selon laquelle un groupe criminel de 40 personnes en motos, armés de bâtons et de pistolets allait attaquer le quartier ouest de la ville. De nombreux commerces ont tiré leurs rideaux, des écoles privées ont fermé leurs portes, les gens ne sortent qu'avec précaution le soir.

    Mexico est l'entité fédérale la plus sûre du pays mais la menace de la violence se rapproche sensiblement. Les autorités ont détecté l’activité criminelle des cartels de la Familia et des Beltran Leyva dans les Etats de Mexico et du Morelos qui jouxtent la capitale.

     20/09/12

  • Moscou établit un pont humanitaire entre la Russie et la Syrie 20/09/2012

     

    Moscou établit un pont humanitaire entre la Russie et la Syrie



    Un avion du ministère russe des Situations d’urgence a livré jeudi matin de l’aide humanitaire à la Syrie. D’autres vols suivront.

    Les denrées alimentaires livrées en Syrie proviennent des réserves d’Etat, a précisé à La Voix de la Russie le chef du département des activités internationales du ministère russe Iouri Brajnikov :

    « Ce sont des aliments de bonne qualité, pour adultes et enfants. C’est ce qui manque à présent en Syrie. Le chargement est remis au Croissant Rouge arabe syrien. Cette organisation connaît bien les besoins de la population, et donc, comme la première fois, nous coopérons avec cette organisation. Le deuxième avion aura à son bord un chargement de nature analogue ».

    Le MAE de Russie a confirmé à notre correspondant que par la filière du ministère des Situations d’urgence Damas a reçu depuis le commencement de la crise 800 t d’aide humanitaire. Avant, le Croissant Rouge arabe syrien a obtenu : tentes, couvertures, services de vaisselle, meubles légers, alimentation pour enfants, vivres.

    La veille la Commissaire européenne à la Coopération internationale, aide humanitaire et réaction à des crises, Kristalina Gueorguieva a noté lors de son entretien avec le ministre des Situations d’urgence Vladimir Poutchkov, que l’assistance humanitaire à la Syrie de la part de la Russie et de l’UE devait être hors de la politique. D’après elle, la Russie et l’UE devait en ce cas agir en amies, s’épauler. C’est ainsi justement qu’il faut évaluer l’aide russe, estime Boris Dolgov, expert au Centre des études arabes de l’Institut de l’Orient auprès de l’Académie russe des sciences.

    « Il s’agit bien d’une action humanitaire, visant à aider la population syrienne, qui souffre en ce moment. A bien des égards – à la suite des sanctions économiques unilatérales de l’Occident, imposées à la Syrie. Et d’ailleurs, imposées sans fondement, puisqu’on sait qu’à l’origine de la crise syrienne il y a des actions des groupes armés anti-gouvernementaux et leur soutien par des forces extérieures ».

    Suivant différentes données, près de 2 millions de Syriens éprouvent un besoin en denrées alimentaires.

     

    http://french.ruvr.ru/2012_09_20/russie-syrie-aide-humanitaire/ http://french.ruvr.ru/2012_09_20/russie-syrie-aide-humanitaire/    

     

     ALTERINFO.NET


     

  • Et si le film anti-islam n'existait pas ?

    sans-titre.png Mahomet film.png

    Les studios hollywoodiens n’ont trouvé aucune trace du long-métrage "The Innocence of Muslims".

    Ce film a déclenché la fureur du monde arabo-musulman, pourtant il pourrait bien ne pas exister du tout. Des doutes commencent à émerger à propos de "The Innocence of Muslims" ("L’Innocence des musulmans"), dont seule une bande-annonce de 14 minutes a été diffusée sur Internet, provoquant une vague de violences et de nombreuses manifestations. Le réalisateur américain, Sam Bacile, de son vrai nom Nakoula Basseley Nakoula, soutient avoir créé un long-métrage. Mais les studios de Hollywood ne parviennent pas à mettre la main sur le film dans son intégralité.

    >> Film anti-islam : le casse-tête de YouTube

    Nakoula Besseley Nakoula a été escorté par les adjoints du shérif en dehors de son domicile

    © REUTERS

    "Nous avons cherché le film en entier, et nous n’avons rien trouvé", assure ainsi au Hollywood Reporter Marium Mohiuddin, du Muslim Public Affairs Council, un organisme qui conseille les producteurs sur la représentation des musulmans au cinéma. "Il y a erreur sur le fait que ceci n’est pas un projet des studios hollywoodiens, mais une vidéo mal montée, à la va-vite", ajoute-t-il.

    Personne à la projection du film

    Un film aurait bien été diffusé, sous le titre "L’innocence de Ben Laden", au Vine Theater, à Los Angeles, le 23 juin dernier, selon le L.A. Times. Mais un employé du cinéma, interrogé par le quotidien, assure qu’il n’a été diffusé qu’une seule fois, et que personne n’a assisté à la projection. Lui-même indique ne se souvenir d’aucune référence au prophète Mahomet, mais précise qu’il n’a pas vu le film en entier.

    © Reuters

    Sur YouTube circule une vidéo intitulée "The Innocence of Muslims 74 min", mais il s’agit en réalité des 14 minutes de la bande-annonce, tournant en boucle. Quant à l’actrice Cindy Lee Garcia, qui a porté plainte pour tromperie contre le réalisateur, elle affirme n’avoir vu du film que les 14 minutes circulant sur YouTube.

    Des scènes doublées en post-production

    L'extrait du film satirique sur l'islam a été bloqué dans plusieurs pays par YouTube.

    © CAPTURE YOUTUBE

    La comédienne assure qu’elle pensait jouer dans un film historique sur Égypte, et soutient n’avoir vu aucune référence à l’islam ou à Mahomet dans le script pour pendant le tournage. Les références haineuses auraient été ajoutées lors de la post-production, explique-t-elle au site Gawker.

    Pendant le tournage, celui qui est désigné comme Mahomet dans l’extrait sur YouTube était aussi appelé "Maître George". Et la phrase du script "Ton Dieu frappe-t-il les enfants ?" aurait été doublée et remplacée par : "Ton Mahomet frappe-t-il les enfants ?". De quoi laisser penser, sinon à une supercherie, au moins à une grossière manipulation.

    Europe 1 - 20/09/12

  • Caricatures de Charlie-Hebdo: les Français des pays musulmans priés de rester chez eux

    http://www.leparisien.fr/international/en-direct-film-anti-islam-et-caricatures-les-occidentaux-craignent-un-regain-de-tension-20-09-2012-2173002.php

     

    + 9 VIDEOS

     

  • La Shoah, la loi Gayssot et le communautarisme, par Jacob Cohen

    Extrait du film : "Main basse sur la mémoire, les pièges de la loi Gayssot", un film documentaire, de 108 minutes, réalisé par Béatrice Pignède, dont Jacob Cohen est l’un des intervenants.

    Egalité et Réconciliation

  • Les Etats-Unis s'interrogent sur la pertinence du moment choisi pour publier les caricatures

     
    Publié le 20 Septembre 2012

     

     
    Le porte-parole du président Obama a réagi, mercredi 19 septembre 2012, aux caricatures de Mahomet publiées dans Charlie Hebdo. Et si les Etats-Unis défendent le principe de la liberté d'expression, comme beaucoup ils s'interrogent sur la pertinence du moment choisi pour publier ces caricatures.

    « nous avons des questions sur le choix qui a conduit à publier de telles choses »

    "Nous sommes au courant du fait qu'un journal français a publié des dessins représentant un personnage ressemblant au prophète Mahomet, et évidemment nous avons des questions sur le choix qui a conduit à publier de telles choses », a commenté le porte-parole avant d'ajouter "nous savons que ces images seront très choquantes pour beaucoup de gens. Mais nous avons parlé régulièrement de l'importance de protéger la liberté d'expression, qui est inscrite dans notre constitution. Autrement dit, nous ne nous interrogeons pas sur le droit de telles choses à être publiées, simplement sur le choix qui a présidé à la décision de les publier".

     

    Crif