Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2012

Les prix à la consommation en hausse de 0,8% en mars

PARIS (Reuters) - Les prix à la consommation en France ont augmenté de 0,8% en mars, en raison de la fin des soldes et des fortes augmentations de prix des produits pétroliers et alimentaires, montrent les statistiques publiées jeudi par l'Insee.

Sur un an, l'inflation ressort à 2,3% en mars.

En février, l'indice des prix à la consommation avait augmenté de 0,4% sur un mois.

L'indice des prix harmonisé IPCH, qui permet des comparaisons avec les autres membres de la zone euro, augmente pour sa part de 0,9% sur un mois en mars. Il progresse de 2,6% sur un an.

Dix-huit économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de l'indice IPCH de 0,7% d'un mois sur l'autre et 19 économistes une hausse de 2,3% sur un an.

"L'inflation, totale comme sous-jacente, reste sur des rythmes modérés, sous contrôle, et ne doit pas susciter d'inquiétudes particulières. Il n'y a pas de dérapage des prix à l'oeuvre", estime Hélène Baudchon, économiste chez BNP Paribas.

"Le seul bémol, et il est important, est que les bénéfices sur le pouvoir d'achat d'une modération de l'inflation se font attendre", ajoute-t-elle.

Jean-Baptiste Vey, édité par Marine Pennetier

Yahoo! - 12/04/12

19:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Ecosse: les musulmans veulent interdire la vente d'alcool dans un supermarché de luxe

Écosse : Les musulmans veulent interdire la vente d’alcool dans les supermarchés

(Cliquez sur la photo)

11/04/12 – 11h00
ÉDIMBOURG (NOVOpress) –
Stirling, capitale historique de l’Écosse et théâtre de la victoire de William Wallace sur les Anglais en 1297, est une ville-symbole de la résistance identitaire. C’est aussi, aujourd’hui, le siège du Central Scotland Islamic Centre , qui a récemment déménagé dans un bâtiment plus vaste en raison de la croissance de la «communauté musulmane ».

En août 2011, la chaîne de supermarchés hauts de gamme Waitrose a conclu un accord avec la Stirling Development Agency pour installer un magasin sur l’ancien site industriel de Burghmuir, abandonné depuis plusieurs années. L’arrivée de Waitrose créera 180 emplois et a été saluée par la municipalité comme « une avancée très positive pour réaliser nos plans de réhabilitation pour Burghmuir et pour la création de nouveaux emplois à Stirling ».

Le permis de construire a été approuvé. Mais le projet a été bloqué après que le Centre Islamique, qui est situé à proximité du futur magasin, a menacé d’intenter une action en justice. Le motif ? Les supermarchés Waitrose vendent de l’alcool et, selon le président du Central Scotland Islamic Centre, « la vente d’alcool si près d’une mosquée serait une insulte à la foi islamique ». La municipalité a annoncé que le responsable de l’urbanisme allait rencontrer les responsables du Centre Islamique pour discuter de leurs inquiétudes.

 

La solution paraît toute trouvée : que les supermarchés Waitrose deviennent intégralement halal, et il n’y aura plus de difficulté.

 

Photo : un supermarché Waitrose. Crédit photo : Geoff Welding via Wikipédia, licence CC.
[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine
 

01:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Marseille: un rabbin (un éducateur religieux selon le Consistoire) arrêté pour agressions sexuelles sur une mineure

Par L.R.                                                   

 

Marseille un rabbin arrete pour agressions sexuelles
 

Un rabbin âgé d’une cinquantaine d’années a été placé en garde à vue ce matin à Marseille. Il est accusé d’avoir abusé sexuellement d’une jeune fille de 15 ans, a-t-on appris de source proche de l’enquête.

Fin mars, accompagnée par sa mère, la victime présumée avait déposé plainte. Elle avait alors accusé le rabbin d’attouchements et précisé qu’il avait ensuite exigé qu’elle en fasse autant sur lui. La jeune fille, qui n’est pas juive, assistait à des cours particuliers en vue d’une éventuelle conversion.L’agresseur présumé est entendu depuis ce matin par les enquêteurs de la brigade de Sûreté départementale.

La mesure de garde à vue est volontairement intervenue ce matin, à l’issue de Pessah (Pâque juive), a indiqué cette même source.

ELLE - 11/04/12

01:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Attention! Big Brother s'emballe !

 

« Il est crucial que la police et les services de sécurité soient en mesure d'obtenir certaines données sur les communications, dans certaines circonstances, afin d'enquêter sur les crimes graves et le terrorisme et pour protéger la population ». C'est ce qu'a déclaré le porte parole du gouvernement. En effet, le ministre de l’Intérieur britannique a fait savoir dimanche que son gouvernement souhaite autoriser l'un de ses services de renseignement à surveiller toutes les conversations téléphoniques, tous les courriels et toute activité en ligne dans le pays. Et ce dans le but naturellement de mieux combattre la criminalité et le terrorisme (!!!). Pour l'instant, les services de renseignement britanniques ne peuvent surveiller que les conversations téléphoniques et les courriels de personnes susceptibles de faire l'objet d'une enquête qu'après avoir obtenu un feu vert ministériel.

 Plus besoin maintenant d'obtenir le feu vert ministériel. En vertu de la nouvelle loi, les fournisseurs d'accès à Internet devront donc installer un appareil qui permettra à l'agence britannique chargée des écoutes, d'accéder en temps réel à certaines données sur les communications. Pour autant, la nouvelle loi n'autorisera pas l'accès au contenu des courriels, conversations téléphoniques ou autres messages sans un mandat, mais elle lui permettra de savoir avec qui un individu ou un groupe était en contact, à quelle fréquence ils ont communiqué et pendant combien de temps. A quand la France ? (10/04/2012)

Le Billet de Polémia

01:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Marine Le Pen invitée du "Grand Journal" sur Canal+

11/04/12

00:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

11/04/2012

Les "goûters" de campagne de Carla Bruni-Sarkozy

La réunion privée de Carla Bruni-Sarkozy pour mobiliser ses amies à voter

Delphine Perez | 11.04.2012, 14h13 | Mise à jour : 18h36

 
 
«Je suis très heureuse de vous avoir réunies, mais ne me posez pas de questions , je ne suis pas très douée ! » s'est exclamée -Sarkozy en donnant le coup d'envoi lundi 2 avril d'une réunion privée organisée dans un appartement cossu du XVIe, avec une vingtaine de femmes pour soutenir la campagne de son mari, a révélé Le Monde ce mercredi.
 


«Les votes seront serrés»

L'objectif ? Mobiliser ses convives au carnet d'adresses fourni pour prêcher la bonne parole «car les votes seront serrés» et les inciter à établir des procurations en cas d'absence et à populariser cette alternative.

Parmi les invités, beaucoup d'amies dont Véronique de Villèle, la blonde du duo «Véronique et Davina». Jointe par leparisien.fr, elle témoigne : «Il y avait la tante de , la productrice de télévision Anne Marcassus, la journaliste Catherine Delmas, une styliste et bien d'autres... Mais c'était une réunion privée, il n'y a ni journaliste, ni média, ni rien, comme l'a rappelé Carla Bruni-Sarkozy».

Au «goûter» de Carla, la professeur de gym et de zen a pris la parole trois fois devant l'assistance de femmes. «J'adore Nicolas et j'aime beaucoup sa femme ! » crie presque celle qui est aussi vice-présidente du comité de soutien de Nicolas Sarkozy. «Je suis militante à 100 % ! Je donne tous mes cours de barre au sol avec un tee-shirt I love Sarkozy et je ne rate aucun meeting ! ».



Une façon d'animer le terrain pour cette championne de fitness, qui sera ce mercredi soir à la cellule riposte du QG de l'UMP, «pour twitter à fond» la prestation de François Hollande lors de l'émission «Des paroles et des actes» (France 2).

«C'est mon mari (...) Il vous embrasse»

Lors de cette réunion très particulière, soudain le téléphone a sonné «C'est mon mari, c'est mon mari !» s'est écriée Carla en répondant à l'appel. «Il vous embrasse, il doit prendre l'avion. ». «C'était trop mignon ! » commente Véronique de Villèle. «Nicolas est un homme extrêmement courageux. Il donne tout pour la France. Vous savez... il est fatigué, car même la nuit notre bébé nous réveille !» a confié la première dame à son assistance.

A la fin de la réunion, Véronique de Villèle a offert à Carla un bracelet bleu j'aime Nicolas Sarkozy 2012. «Elle s'est exclamée : 'Il ne va pas me quitter !'», raconte-t-elle.

Quatre macarons plus tard, le goûter était terminé. Mais une second réunion sera vraisemblablement organisée dans les prochains jours. Contacté par Le Parisien.fr, le service de presse de Carla Bruni-Sarkozy affirme qu'elle n'est pas à l'origine de ces réunions.

leparisien.fr

23:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

La hideuse face cachée d'Eva Joly

Posté par le 11 avril 2012

 

Article du Quotidien de La Réunion, du 26 novembre 2011

Eva Joly : le ver est dans le fruit…

De l’étonnante et atypique candidate Europe Ecologie – Les Verts, qui débarque ce samedi à La Réunion, on ne connaît pas la face cachée. La presse française, dans sa très grande majorité et curieusement, n’a jamais vraiment fouillé dans son passé, même récent, comme s’il suffisait d’avoir permis à quelques racailles du CAC 40 d’être jugés et condamnés pour être estampillé au-dessus de tout soupçon et nappé de vertus républicaines.

En effet, Eva Joly, alors en disponibilité de l’administration judiciaire française et pour le compte du Norad (organisme public norvégien d’aide au développement), a été, pendant 4 ans, conseillère personnelle du président de Madagascar Marc Ravalomanana pour l’état de droit, la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption… On ne rit pas !

Par exemple, conseillère, elle l’était quand Olivier Péguy en 2005, correspondant de RFI, Sylvain Urfer en 2007, missionnaire jésuite également politologue, et moi-même en 2006, journaliste et vivant depuis 55 ans dans le pays, avons été expulsés sans raison ni motif officiellement motivé.

Mais, le plus grave pour la réputation de cette magistrate que l’on dit juste, équitable, intègre et intraitable sur l’indépendance de la justice : une dizaine de paysans malgaches ont été condamnés à mort (peine suprême mais symbolique car jamais exécutée), sous son autorité, au moins morale, de conseillère, pour s’être opposés au vol de leurs terres par le glouton tyranneau Marc Ravalomanana qu’elle conseillait…

Lire la suite

23:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Marine Le Pen invitée de l'émission "Preuves en 3 " - Public Sénat

11/04/12

23:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

La police nationale une nouvelle fois endeuillée après l'assassinat d'un fonctionnaire de la BAC

Posté par le 11 avril 2012

 

Communiqué de Michel Thooris, conseiller politique de Marine Le Pen en charge de la sécurité

Cette nuit, un policier de la brigade anticriminalité de Chambéry a perdu la vie lors d’une intervention sur un cambriolage. Le ou les auteurs ont pris la fuite à bord d’un véhicule Porsche Cayenne. Le conducteur a volontairement foncé sur le policier et l’a écrasé. Le brigadier chef Papatico, âgé de 32 ans est décédé. Il laisse sa petite fille de six ans et sa femme enceinte.

En 2007, Nicolas Sarkozy avait choisi comme slogan de campagne « La France d’après ». Cinq ans plus tard, nous y sommes. La France d’après, c’est Mohamed Merah qui exécute d’une balle dans la tête des enfants juifs au nom d’Al-Qaïda. La France d’après, ce sont des braves gens qui se font abattre dans l’Essonne par un mystérieux meurtrier circulant à moto. La France d’après, c’est la vermine qui parade dans les rues en Porsche Cayenne n’hésitant pas à utiliser ces véhicules comme des armes contre des policiers en service.

La racaille n’a jamais autant proliféré que depuis ces dix dernières années. Paradoxe, jamais un gouvernement n’avait autant légiféré que sous l’ère Sarkozy. Bilan de toutes ces lois, de toute cette agitation stérile depuis dix ans ? La France est le pays le plus violent d’Europe.

Que pourra faire Monsieur Sarkozy en cinq années supplémentaires qu’il n’a pas été capable de faire en dix ans ? Qu’a fait Monsieur Chirac avec cinq années de plus ?

Seules les mesures fortes proposées par Marine Le Pen permettront à la France de retrouver la maîtrise de sa sécurité.

21:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Mort d'un policier en Savoie: la culture du laxisme provoque un nouveau drame

Posté par le 11 avril 2012

 

Communiqué de Marine Le Pen, candidate à l’élection présidentielle

Marine Le Pen exprime ses condoléances attristées à la famille du brigadier-chef assassiné dans l’exercice de ses fonctions cette nuit près de Chambéry.

La multiplication de ces drames ces dernières années et la hausse spectaculaire du nombre de policiers et gendarmes blessés en activité démontrent l’état d’insécurité croissante dans lequel sont plongés nos compatriotes et les forces de l’ordre.

La violence grandissante est la conséquence logique des suppressions massives de postes de policiers et gendarmes depuis 2007 (3.000 par an) et de l’état d’insécurité morale dans lequel sont laissées nos forces de l’ordre face aux voyous et aux criminels.
Rien n’est fait contre les violences.
La culture du laxisme a contaminé une droite sarkozyste qui s’est révélée aussi molle que la gauche. Les déplacements électoralistes incessants de l’UMP ne servent à rien si la politique menée se résume à cette mollesse coupable, à ce laxisme insupportable.

Marine Le Pen mettra en place la tolérance zéro sur chaque mètre carré du territoire national. Les voyous seront pourchassés et jugés avec la plus grande des fermetés. La police et la gendarmerie verront leurs forces reconstituées et pourront compter sur le soutien sans faille du gouvernement.

21:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Marine Le Pen dans l'émission "France 2012" sur TV5 Monde

11/04/12

21:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

In Memoriam: François Brigneau est mort

 

11/04/12 – 07h00
PARIS (NOVOpress)
– François Brigneau, de son vrai nom Emmanuel Allot, est décédé le 9 avril 2012. Il laisse derrière lui, sous divers pseudonymes tels que Julien Guernec ou Mathilde Cruz, une œuvre de journaliste, écrivain et critique d’une impressionnante acuité et d’une très grande diversité, du démontage des programmes télévisés à la chronique sportive en passant par le grand reportage et l’analyse politique.

In Memoriam : François Brigneau est mortIssu d’une famille « de gauche », François Brigneau fut également un infatigable militant de la cause nationale, notamment dans les colonnes des hebdomadaires Rivarol, Minute, National Hebdo, du quotidien Présent, ou du décadaire Le Libre Journal de la France Courtoise.

Il n’était pas nécessaire d’adhérer ou même de saisir tous ses engagements idéologiques pour reconnaître en François Brigneau un remarquable talent de plume et un art de pamphlétaire sans équivalent dans la morne presse contemporaine.

Tonitruant, d’une ironie mordante et d’une intelligence acérée, parfois excessif, François Brigneau était avant tout un homme debout, d’une fidélité et d’une droiture sans faille. Force est de constater qu’il n’en reste que fort peu de cette trempe. Novopress lui rend hommage.

Crédit photo : portrait au crayon de François Brigneau par Le Brieuc, 1987

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

 

20:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

François Brigneau est décédé

François Brigneau

« François Brigneau, de son vrai nom Emmanuel Allot, est né le 30 avril 1919 à Concarneau. Il est décédé dimanche près de Paris.
C’est sous les pseudonymes de Julien Guernec et surtout François Brigneau qu’il participa, toute sa vie durant, au combat nationaliste. Né dans une famille plutôt de gauche et anticléricale, la rumeur disait qu’il fut baptisé clandestinement contre la volonté de son père. Il n’hésita pas, en juin 1944 à s’engager pour défendre l’Etat français.

Emprisonné pour son engagement politique, il se retrouva fin 1944 à la prison de Fresnes où il rencontra Robert Brasillach. Il restera toujours fidèle à la mémoire de celui-ci. Il publiera plus tard un livre, Notre après-guerre, dans lequel il racontera cette période que beaucoup préféraient oublier.

Dans les années 50, François Brigneau deviendra journaliste. Il sera d’abord grand reporter dans la grande presse parisienne avant de devenir le polémiste redoutable de la presse nationaliste. Il travaillera ainsi, au cours des années 60, 70 et 80 successivement à Rivarol, à Minute, à Présent puis à National hebdo, journaux dans lesquels ses articles étaient souvent les plus cités. Son engagement lui valu de nombreux procès retentissants en raison des lois Pleven et Gayssot, notamment pour avoir comparé, dans National hebdo, Anne Sinclair, actuelle épouse de Dominique Strauss-Kahn, à une « pulpeuse charcutière casher » en 1988, alors que celle-ci avait copieusement insulté la mémoire de Jean-Pierre Stirbois, quelques jours seulement après la disparition tragique de celui-ci.

François Brigneau s’engagea aussi dans le combat politique. Il fut l’un des principaux responsables d’Ordre nouveau au début des années 70, puis du Parti des Forces nouvelles.

A partir de 1992 il publia une série de cahiers (Mes derniers cahiers) puis, petit à petit, il se retira discrètement de l’avant-scène politique et journalistique.

L¹inhumation aura lieu le vendredi 13 avril à 14h 15 au cimetière de Saint-Cloud. L’équipe de Bocage partage la peine de sa famille et de ses amis.

Roland Hélie »

Source Synthèse nationale

Quelques écrits de F. Brigneau sont disponibles ici.

Contre-info.com - 11/04/12

20:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

"Après la mort de Raymond Aubrac, qui portera demain la pédagogie de l'innomable ? " L'Edito-vidéo de Christophe Barbier

11/04/12

19:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Raymond Aubrac, né Samuel, est mort le 10 avril 2012

Lire sa biographie: http://fr.wikipedia.org/wiki/Raymond_Aubrac

11/04/12

sans-titre.png Aubrac.png

 

19:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Il n'y a pas de mosquée à Venise...

 

!cid_EB5E80EA0ECB4FFFA6CCA1AAA2E5A2F7@peres05d6b13ad.jpg venise.jpg

Françaisdefrance's blog

18:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Aix-en-Provence: il frappe une vieille dame qui l'avait grondé dans la rue

"Intolérant à la frustration". Bendaoud Benzakour pourra difficilement soutenir le contraire, devant la présidente Marie-Pierre Fournier, lorsque celle-ci va relater les faits tels qu'ils ont été décrits, devant les enquêteurs du commissariat d'Aix, par la victime.

Le 8 mars dernier, sur le cours Mirabeau à Aix, Bendaoud ne parvient pas à prendre son bus. "Peut-être qu'il m'a pas pris, le chauffeur, parce que j'avais une canette de bière à la main..." De rage, il lance l'objet sur un platane près de l'abribus, et le contenu va venir éclabousser Suzanne. "Enfin, cela ne se fait pas !" : la dame âgée de 82 ans, choquée par ce comportement, vient de se permettre d'adresser une remarque à Bendaoud. Qui voit rouge.

 

Selon la victime, il lui aurait donné un coup de pied à la poitrine, la faisant lourdement chuter au sol. Le prévenu, détenu à la prison de Luynes depuis les faits, voit les choses autrement. C'est en tout cas ce qu'il va expliquer à la présidente : "Elles m'ont barré le passage, la dame et deux autres femmes. En voulant partir, je l'ai bousculée accidentellement avec mon sac de sport. Et puis, qu'est-ce qu'elle faisait, à l'arrêt de bus ?" Et surtout : "Elle est tombée vraiment tout doucement par terre".

 

Bendaoud repart en marchant, pour rentrer chez lui, mais il est désigné par des témoins à une patrouille de police : "Je me suis pas enfui, je me suis dirigé vers eux pour leur expliquer", dit-il. Suzanne, elle, est en pleurs. "Et depuis, dira son avocate Me Baptiste, elle ne sort plus de chez elle tellement elle a peur de le croiser à nouveau..." Un médecin a conclu à cinq jours d'ITT, après la chute de Suzanne. Ce qui fait réagir le prévenu : "Ouais, mais les médecins, vous allez les voir et hop, ils vont font un papier avec huit jours d'ITT tout de suite". Bendaoud, surtout, ajoute : "En fait, dès que je bois, j'ai un problème". La juge opine : "Oui, c'est peut-être ça, le problème..."

 

Poursuivi pour violences en récidive légale, Bendaoud voudrait bien sortir de prison et rentrer chez lui, "au moins pour aller récupérer mes dents". Et puis, dit-il, "je suis pas violent, je ferais même pas de mal à un moustique". Reste que Suzanne présente aujourd'hui des blessures réelles, indique encore son avocate : "Des douleurs et des hématomes à l'aine et aux côtes. Avant, cette dame de 82 ans, particulièrement dynamique, sortait tous les jours. Depuis ce jour-là, elle reste chez elle". Dans son box, Bendaoud soupire. D'autant plus lorsque c'est le procureur Pozzo qui enchaîne : "Il soutient qu'i l'a bousculée par inadvertance, avec son sac, mais les faits sont têtus ! Et la victime, très précise : il jette une canette contre le platane dans sa direction. Cela l'éclabousse et elle fait une remarque."

 

"Je ne suis pas violent, je ne ferai pas de mal à un moustique"

 

Le procureur souligne que l'homme avait pleinement conscience de la vulnérabilité de la victime : "Il dit bien qu'il a bousculé la plus vieille des dames". Tenant compte des douze condamnations qui figurent déjà sur le casier du prévenu, avant tout pour des faits de violence, elle requiert deux ans d'emprisonnement.

 

En défense, Me Foulon veut faire la distinction : "On ne parle pas de témoignages au sens précis du terme, mais de clameur publique ! Et ce n'est pas parce qu'il raconte n'importe quoi, qu'il est coupable". Il poursuit : "Peut-être que le témoignage d'une personne âgée n'est pas aussi objectif que ce qu'on croit... Cinq jours d'ITT pour un coup de pied au thorax sur une dame de 82 ans, je n'y crois pas..."

 

Bendaoud Benzakour sera reconnu coupable et condamné à deux ans de prison dont un an avec sursis et mise à l'épreuve durant deux ans : il a obligation de suivre des soins.

 

La Provence - 10/04/12

18:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

Goldman Sachs finance la prostitution des mineures

 

 

 

 

Goldman Sachs, la plus pourrie des banques. Au menu du jour, le trafic des prostituées mineures. L’info ne vient pas d’un site alter, allumé à l’anti-US primaire, mais du New York Times de ce samedi, et sous la signature d’un journaliste de renom, Nicholas D. Kristof.

Kristof écrit : « La plus grande plateforme du trafic sexuel de jeunes filles mineures aux Etats-Unis semble être un site Internet appelé Backpage.com ». Ce site gère les annonces pour les escort girl. Mais écrit Kristof, Backpage joue un rôle majeur dans la prostitution des mineurs. Le journaliste fait état de nombreuses démarches de la justice et de parlementaires, et il évoque notamment une affaire judiciaire en cours à New York concernant une jeune fille de 15 ans « droguée, ligotée, violée et vendue à travers Backpage »

Ce véritable magasin de femmes et de fille est la propriété de la société Village Voice Media, et comme pour nombre de sociétés US, il est difficile d’en connaitre les propriétaires. C’est sur cette question que Kristof a enquêté… et a trouvé : « Nous avons résolu le mystère. Il apparaît que les vrais propriétaires incluent des sociétés financières, parmi lesquelles figure Goldman Sachs dans une proportion de 16% ».

Kristof raconte que, lorsque la banque a appris qu’il enquêtait sur le sujet, elle s’est activée pour vendre ses actions, et elle l’a appelé vendredi après midi pour lui dire qu’elle venait de signer la fin de sa participation à la direction du site.

Andrea Raphael, porte-parole de Goldman Sachs, plaide comme un voyou de seconde zone : « Nous n’avons eu aucune influence sur la conduite de cette compagnie ». Donc, en gros, « on est planté jusque là, mais nous ne sommes que de misérables financiers, sans pouvoir de décision ». Mais Kristof précise que Scott L. Lebovitz, l’un des managing directors de Goldman, a siégé pendant quatre ans au conseil d’administration de Village Voice Media, jusqu’en 2010. Un repentir ? Tu parles ! A cette époque, la situation leur est apparue intenable… car après des enquêtes judiciaires, le Congrès avait lancé les premières enquêtes sur cette société. Scott L. Lebovitz s’est cassé, mais le fric est resté !

Village Voice Médias annonce être vigilant pour écarter les annonces des trafiquants, mais c’est une juste une plaisanterie. L’État de Washington vient d’adopter une loi prévoyant des sanctions pénales qui seraient applicables si Backpage publie des annonces sans vérifier l’âge des femmes, loi qui s’annonce d’application délicate du fait de la protection de la vie privée.

Kristof conclut : « Ainsi, depuis plus de six ans Goldman détient une participation importante dans une société connue pour ses liens avec le trafic sexuel, et a siégé parmi les dirigeants de l’entreprise pendant quatre ans. Il n’y a aucun indice pour dire que Goldman a utilisé sa participation au capital pour pousser Village Voice à abandonner annonces d’escort girl ou à vérifier l’âge des jeunes femmes ».

Comme je suis moins modéré que Nicholas D. Kristof, je conclurai en disant que les dirigeants de cette banque sont des fumiers.

Egalité & Réconciliation

02:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Grèce: policiers à louer

10/04/2012

   
Les autorités de Grèce ont inventé un moyen de compléter le budget: dorénavant n'importe qui peut louer une voiture de police et même des gardiens de l'ordre.  Le prix de location est de 40 dollars/heure. Les policiers peuvent être loués pour assurer la sécurité pendant des initiatives différentes, ainsi que pour participer au tournage d'un film. Un porte-parole de la police grecque a expliqué qu'auparavant des services similaires avaient été octroyés gratuitement, mais dans des cas exceptionnels.
 
IRIB

 
 

 

 

02:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Le Gouvernement britannique estime qu'à la différence des musulmans les chrétiens n'ont pas le droit de porter de signe religieux sur leur lieu de travail

 

Le Gouvernement britannique estime qu’à la différence des musulmans les chrétiens n’ont pas le droit de porter de signes religieux sur le lieu de travail
 
 
 

10/04/2012 – 12h00
LONDRES (NOVOpress Breizh) – Les chrétiens n’ont pas le droit de porter ostensiblement une croix ou un crucifix sur leur lieu de travail. Telle est la position que le gouvernement britannique entend défendre dans un litige porté par deux femmes devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

Selon le Sunday Telegraph, qui a révélé cette affaire, le Gouvernement conservateur de David Cameron estime que le fait de porter une croix sur son lieu de travail n’étant pas une « exigence » posée par la foi chrétienne, les employeurs peuvent interdire le port de la croix et licencier les salariés qui persistent à le faire. Cette position a fait l’objet de critiques de la part de nombreuses personnalités. Lord Carey, l’ancien archevêque de Canterbury, a accusé le 10 Downing street de vouloir dicter aux chrétiens leur conduite et a affirmé que c’était là un nouvel exemple de marginalisation du christianisme dans la vie officielle.

Nadia Eweida, une chrétienne copte salariée de British Airways, avait été suspendue en 2006 pour avoir refusé d’enlever la croix qui, selon ses employeurs, ne correspondait pas à l’uniforme réglementaire de la compagnie. Mme Chaplin, une femme originaire d’Exeter, s’est vu dénier quant à elle le droit de travailler en qualité d’infirmière dans un établissement hospitalier par Royal Devon and Exeter NHS Trust après avoir refusé de cacher la croix qu’elle portait au bout d’une chaînette. Cette décision a eu pour effet de mettre fin à sa carrière longue de 31 ans.

Ayant été déboutées devant les tribunaux du Royaume-Uni, les deux femmes ont porté le litige devant la Cour de Strasbourg en se fondant sur les dispositions de l’article 9 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme, selon lesquelles : « Tout un chacun jouit de la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit inclut la liberté de changer sa religion ou sa croyance, et la liberté de manifester, seul ou en commun avec d’autres en public ou en privé, sa religion ou sa croyance, dans le culte, l’enseignement, la pratique et l’observation. »

Les avocats des deux requérantes estiment que la position du Gouvernement britannique est excessivement restrictive et que la « manifestation » de la religion inclut le fait de faire des choses qui ne sont pas une « exigence de la foi » ; que de ce fait leurs clientes sont protégées par les Droits de l’Homme.

Ce refus du gouvernement de David Cameron de reconnaître aux chrétiens le droit d’afficher le symbole de leur foi sur le lieu de travail intervient alors que les membres d’autres religions se sont vu accorder un statut spécial pour des tenues ou des symboles tels que le turban sikh, le bracelet kara ou le hijab (photo) musulman. Manifestement, dans le royaume de sa Très gracieuse Majesté, il est aujourd’hui des communautés qui sont plus privilégiées que d’autres. Le titre officiel d’Élisabeth II – « par la grâce de Dieu, reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord et de ses autres royaumes et territoires, chef du Commonwealth, défenseur de la foi » – serait-il devenu obsolète ?

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

01:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)