Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2010

La "flottille de la liberté": 6 bateaux, 700 personnes pour aider Gaza

La "flottille de la liberté" arraisonnée lundi matin par la marine israélienne lors d'un assaut ayant fait au moins 19 morts selon les médias, est un convoi de six bateaux affrétés par des organisations pro-palestiniennes pour acheminer de l'aide à la bande de Gaza.

La flottille: un convoi composé d'un navire amiral, le Mavi Marmara, transportant environ 600 personnes, deux cargos chargé d'aide humanitaire et trois autres navires plus petits. Trois d'entre eux battent pavillon turc, deux sont immatriculés en Grèce et le dernier aux Etats-Unis.

Un septième navire de 1.200 tonnes, le Rachel Corrie, du nom de la militante américaine écrasée par un engin de chantier en 2003 à Gaza, était parti d'Irlande pour rejoindre le convoi.

Les organisateurs: le convoi est organisé par la "Coalition de la Flottille de la liberté", qui comprend le mouvement Free Gaza, la Campagne européenne pour la fin du blocus de Gaza, l'ONG turque Insani Yardim Vakfi, l'Organisation Perdana pour la paix mondiale, les ONG grecque et suédoise Bateau pour Gaza, et le Comité international pour la levée du blocus de Gaza.

Les passagers: Plus de 700 personnes ont participé à l'expédition, pour la plupart des membres d'ONG internationales, des militants de différentes nationalités et religions. Cinquante nationalités sont représentées mais la moitié des passagers sont turcs. Plusieurs personnalités politiques et religieuses, des députés européens, des écrivains et des journalistes sont également à bord. Parmi elles, l'ancien archevêque catholique grec de Jérusalem, Hilarion Capucci, le dirigeant islamiste arabe israélien cheikh Raëd Salah et le correspondant de la chaîne satellitaire en arabe Al-Jazira Abbas Nasser.

La cargaison: selon les organisateurs, les bateaux transportent environ 10.000 tonnes d'aide humanitaire, dont de l'aide médicale, de la nourriture, des vêtements, des maisons préfabriquées, des aires de jeux pour enfants, des fournitures scolaires, des barres de fer et du ciment. "Il n'y a même pas de rasoir, de lame ou de couteau à bord", a affirmé l'un des organisateurs en référence à l'aspect pacifique de la mission.

La mission: le convoi devait livrer sa cargaison à la population de la bande de Gaza, 1,5 million de personnes dont 80% dépendent de l'aide internationale, alors que le territoire palestinien est sous strict embargo israélien depuis la prise de pouvoir du Hamas à Gaza en juin 2007. Cinq convois de ce type ont accosté à Gaza depuis le lancement de la campagne en août 2008 et trois autres ont été arraisonnés par les forces israéliennes. Contrairement aux cinq précédents, aux cargaisons plutôt symboliques, le convoi parti dimanche du large de Chypre était le premier à transporter une aide importante et à avoir une envergure internationale.

AFP. 31/05/10

18:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Tabagisme passif: "On a créé une peur qui ne repose sur rien"

Pneumologue de réputation mondiale, du prestigieux Institut de recherche Necker depuis dix ans, le professeur Philippe Even, aujourd’hui à la retraite, nous explique être convaincu de l’absence de nocivité du tabagisme passif. Une interview choc.

Que disent les études effectuées sur le tabagisme passif ?
PHILIPPE EVEN. Il existe une centaine d’études sur la question.

Première surprise : 40% d’entre elles concluent à une absence totale de nocivité du tabagisme passif sur la . Les 60% restantes estiment que le risque de cancer est multiplié par 0,02 pour la plus optimiste, et par 0,15 pour la plus pessimiste… contre un risque multiplié par 10 ou 20 pour le tabagisme actif! C’est donc dérisoire. En clair, soit la nocivité est inexistante, soit elle est extrêmement faible.

C’est un fait scientifique incontestable. Les associations antitabac évoquent pourtant de 3 000 à 6 000 morts par an en France…
Je serais curieux de connaître leurs sources. Aucune étude n’a jamais abouti à un tel résultat.

De nombreux spécialistes affirment que le tabagisme passif est aussi responsable de maladies cardio-vasculaires et autres crises d’asthme. Pas vous ?
Ils ne s’appuient sur aucune donnée scientifique solide. Prenons le cas des maladies cardiovasculaires : les quatre causes principales sont l’obésité, le cholestérol, l’hypertension et le diabète. Pour savoir si le tabagisme passif est un facteur aggravant, il faudrait faire une étude sur des personnes qui ne présentent aucun de ces quatre symptômes. Or cela n’a jamais été fait. Concernant les bronchites chroniques, si le rôle du tabagisme actif est incontestable, celui du tabagisme passif reste, là encore, à prouver. Pour l’asthme, c’est effectivement un facteur aggravant… mais pas plus que le pollen !

Le but de l’interdiction de fumer dans les lieux publics était pourtant de protéger les non-fumeurs. Cela ne reposait donc sur rien ?
Absolument rien! La psychose a commencé avec la publication d’un rapport de l’Airc, l’Agence internationale de recherche sur le cancer, qui dépend de l’OMS (NDLR : Organisation mondiale de la santé). Ce rapport dévoilé en 2002 explique qu’il est désormais prouvé que le tabagisme passif comporte de graves risques pour la santé, mais sans en faire la démonstration. Où sont les données? Quelle a été la méthodologie employée? C’est tout sauf une démarche scientifique. On a créé de toutes pièces une peur qui ne repose sur rien.

Quel intérêt les associations antitabac auraient-elles à agiter une menace qui n’existe pas ?
Les campagnes antitabac et l’augmentation du prix des cigarettes ayant échoué, il fallait trouver un nouveau moyen de faire baisser le nombre de fumeurs. En agitant le chiffon du tabagisme passif, on a trouvé un outil d’une efficacité redoutable : la pression sociale. En toute bonne foi, les non-fumeurs se sont sentis en danger et ont commencé à se dresser contre les fumeurs. Du coup, le tabagisme passif est devenu un problème de santé publique, ouvrant la voie à la loi Evin, puis au décret d’interdiction de fumer dans les lieux publics. Même si la cause est bonne, je ne crois pas qu’il soit bon de gouverner sur un mensonge. Et le pire, c’est que ça ne pas : depuis l’entrée en vigueur du décret, les ventes de cigarettes sont reparties à la hausse.

Pourquoi ne pas avoir parlé plus tôt ?
En tant que fonctionnaire, doyen de la plus grande faculté de médecine de France, j’étais tenu au devoir de réserve. Si je m’étais écarté des positions officielles, j’aurais dû en payer les conséquences. Aujourd’hui, je suis un homme libre.

 

 Le Parisien - 31/05/10

18:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Réactions au raid sanglant d'Israël dans les eaux internationales

La communauté internationale a qualifié d'acte «de barbarie» l'attaque par l'armée israélienne de la flottille internationale en route vers Gaza. En visite au Canada, Benyamin Nétanyahou, qui devait rencontrer mardi Barack Obama, rentre directement en Israël.

Vif émoi de la communauté internationale après l'attaque par l'armée israélienne d'une flottille internationale d'activistes pro-palestiniens en route vers Gaza. Alors qu'un responsable palestinien a fait état de quinze morts parmi les militants selon la chaîne de télévision al-Jezira, le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a condamné lundi ce raid meurtrier israélien qu'il a qualifié de «massacre». «Nous prendrons des décisions difficiles ce soir», a affirmé le leader palestinien, avant de décréter trois jours de deuil dans les territoires palestiniens. Une réunion de la direction palestinienne sur cette question est prévue lundi à 18 heures locales (16 heures à Paris), a indiqué une source officielle à Ramallah, en Cisjordanie. L'Autorité palestinienne a par ailleurs réclamé la tenue d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU.

Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a renoncé à se rendre mardi à Washington où il devait s'entretenir avec Barack Obama. De même il a annulé le reste de son déplacement au Canada, où il se trouvait depuis vendredi, pour rentrer au plus vite en Israël.

La déléguée générale de la Palestine en France, Hind Khoury, a de son côté évoqué lundi matin sur RTL un acte de «barbarie», qui «doit être condamné par le monde entier». «Il est temps de mettre fin à l'impunité d'Israël pour que le dialogue avance», a-t-elle expliqué.

Le mouvement islamiste palestinien Hamas a quant à lui appelé lundi les Arabes et les musulmans à un «soulèvement» devant les ambassades d'Israël et à la grève dans les Territoires palestiniens. Selon le chef du gouvernement du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, le raid représente «un crime et un scandale politique et médiatique qui aura des conséquences sur l'occupation».

Pour le chef de la Ligue arabe, Amr Moussa, l'assaut israélien constitue un «crime contre une mission humanitaire». «Nous condamnons ce crime, commis contre une mission humanitaire et contre des personnes. Nous tentons d'aider les gens. Ce n'était pas une mission militaire, tout le monde devrait condamner cela», a-t-il assuré. «Une réunion se tiendra mardi au Caire pour adopter une position arabe collective», a précisé le responsable de l'organisation qui rassemble 22 pays arabes.

Une réunion extraordinaire du Conseil des ministres koweïtien devrait également se tenir lundi pour discuter du raid meurtrier israélien. Le député islamiste Walid al-Tabtabai figure en effet parmi 16 militants koweïtiens à bord d'un des six bateaux transportant une aide aux Palestiniens de la bande de Gaza, selon son groupe parlementaire «Réforme et Développement».

Prudents, les Etats-Unis se sont abstenus de condamner directement l'assaut. La Maison Blanche a dit «regretter les pertes en vies humaines» et veut connaître les circonstances de la «tragédie».

En France, le chef de l'Etat Nicolas Sarkozy a condamné «l'usage disproportionné de la force». «Toute la lumière doit être faite sur les circonstances de cette tragédie, qui souligne l'urgence d'une relance du processus de paix», a-t-il souligné. L'ambassadeur d'Israël Daniel Shek a été convoqué lundi après-midi au ministère français des Affaires étrangères. Le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner, qui s'est dit «profondément choqué» par cet assaut, a également estimé que «rien ne saurait justifier l'emploi d'une telle violence»:

  Alors que le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon s'est dit «choqué» par l'assaut de l'armée israélienne , l'Union européenne (UE) a pour sa part réclamé une «enquête complète» des autorités israéliennes sur les circonstances de leur raid. La chef de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton, qui a présenté «ses condoléances aux familles des morts et des blessés», a également demandé «une ouverte immédiate, prolongée et inconditionnelle du passage du flux d'aide humanitaire, de biens commerciaux et de personnes vers et au départ de Gaza».

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a quant à lui dénoncé «l'acte inhumain du régime sioniste», a rapporté l'agence officielle Irna. Avant d'ajouter : «Tout cela montre que la fin de ce régime sinistre et fantoche est plus proche que jamais».

Le Pakistan a jugé «brutal et inhumain» le raid. «Il n'y a rien qui puisse moralement le justifier. Le meurtre de membres de cette mission humanitaire, dont des femmes constitue une violation flagrante des lois et règles internationales».

Le Figaro - 31/05/10

17:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

VIDEO Le raid israélien a fait au moins 19 morts

http://www.2424actu.fr/actualite-internationale/le-raid-i...

31/05/10

17:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Crime contre une mission humanitaire

Le gouvernement Netanyahu a commis l’irréparable : ses commandos ont donné l’assaut contre la fltotille de la liberté, faisant plusieurs morts.

Cet acte de guerre est une véritable provocation contre la communauté internationale : il s’est déroulé dans les eaux internationales et visait des bateaux civils transportant plusieurs centaines de personnes, dont des députés européens et français, venus tenter de briser pacifiquement un blocus dont les Nations unies exigent la levée.

Jamais les dirigeants israéliens n’auraient déployé cette violence s’ils n’avaient bénéficié, depuis des mois, de la complaisance de nombreux responsables occidentaux, à commencer par Nicolas Sarkozy et Bernard Kouchner. Après la tragédie, cette complaisance doit cesser. Le ministre des Affaires étrangères doit immédiatement :

 convoquer l’ambassadeur d’Israël et le menacer de mesures de rétorsion ;

 exiger la levée sans délai du blocus de Gaza ;

 agir, à Bruxelles, pour la suspension de l’accord d’association Union européenne-Israël ;

 intervenir, à New York, pour une réunion rapide du Conseil de sécurité destinée à condamner l’action israélienne et à prendre des mesures pour la sanctionner.

Voilà les exigences que l’Association France-Palestine Solidarité (AFPS) appelle ses militants à faire entendre dans toute la France, et notamment

à Paris, ce lundi 31 mai, à 18h30, aux abords de l’ambassade d’Israël. Métro Franklin-Roosevelt

Paris, le 31 mai 2010.

11:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Gaza: plus de 10 morts dans un raid israélien contre la flottille d'aide internationale

Soldats israéliens à l'assaut.jpg
Soldats israéliens donnant l'assaut au large de Gaza - 31 mai 2010
Homme blessé lors de l'assaut 31 mai 10.jpg
Un homme blessé au cours du raid israélien - 31 mai 2010
(Cliquez sur les photos pour les voir en entier)
GAZA — Plus de dix passagers ont été tués lundi lorsque des commandos israéliens ont pris d'assaut la flottille internationale de militants pro-palestiniens qui se dirigeait vers la bande de Gaza, a indiqué l'armée israélienne.

"Plus de 10 passagers ont été tués, selon un premier bilan", a affirmé un porte-parole de l'armée, sans donner de détails sur le nombre de blessés.

Selon la chaîne 10 de la télévision israélienne, les membres du commando de la marine israélienne ont ouvert le feu après avoir été attaqués à coups de hache et de couteaux par certains des passagers de la flottille.

"Durant l'opération, des soldats israéliens ont été confrontés à de dures violences physiques. Certains des passagers ont utilisé des armes blanches et des armes de poing et on a tenté aussi d'arracher l'arme d'un des soldats. Face à la nécessité de défendre leur vie, les soldats ont employé des moyens anti-émeute et ont ouvert le feu", a précisé un communiqué de l'armée.

"Ces affrontements ont fait plusieurs morts et blessés parmi les passagers. Au moins quatre soldats ont été blessés, dont un par balle, et ils ont été transférés vers des hôpitaux israéliens", a ajouté l'armée israélienne.

La censure militaire a interdit la diffusion de toute information sur le nombre de morts et de blessés transférés vers des hôpitaux en Israël.

Une ONG turque à Gaza a fait part de son côté de 15 morts parmi les passagers.

La Turquie a aussitôt prévenu Israël de "conséquences irréparables" sur les relations bilatérales en condamnant "fortement ces pratiques inhumaines d'Israël". "Cet incident déplorable, qui a eu lieu en pleine mer et constitue une violation claire de la loi internationale, peut entraîner des conséquences irréparables sur nos relations bilatérales", a déploré un communiqué officiel.

L'ambassadeur d'Israël en Turquie, Gabby Levy, a été convoqué lundi au ministère des Affaires étrangères.

A Gaza, le mouvement islamiste Hamas, qui contrôle l'enclave palestinienne, a appelé lundi les Arabes et les musulmans à un "soulèvement" devant les ambassades d'Israël. "Nous appelons tous les Arabes et les musulmans à se soulever devant les ambassades sionistes dans le monde entier", a déclaré un porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri.

Le chef du gouvernement du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, a dénoncé une "attaque barbare" contre la flottille internationale dans un communiqué. M. Haniyeh a exhorté les Nations unies à protéger les activistes pro-palestiniens à bord de la flottille.

De son côté, le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a condamné le "massacre" et décrété trois jours de deuil dans les territoires palestiniens.

Au Caire, la Ligue arabe a qualifié de "crime contre une mission humanitaire" le raid contre la flottille internationale.

La flottille acheminant des centaines de militants pro-palestiniens et de l'aide pour Gaza avait appareillé dimanche après-midi pour le territoire palestinien. Dans la soirée, peu après 21H00 locales (18H00 GMT), trois patrouilleurs lance-missiles de classe Saar israéliens avaient quitté le port septentrional de Haïfa pour aller intercepter la flotille, selon des journalistes à bord d'un bâtiment.

AFP. 31/05/10

11:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

BHL ouvre un forum en Israël

Drapeau Israël.jpg
Le philosophe Bernard-Henri Lévy a ouvert ce soir à Tel-Aviv un forum sur la "démocratie et ses nouveaux défis", une rencontre franco-israélienne d’intellectuels, d’artistes et de personnalités politiques organisée par la France.

Ce débat d'idées sans précédent, à l’initiative des services culturels de l'ambassade de France en Israël et en collaboration avec le quotidien israélien Haaretz (gauche), se poursuivra jusqu'à mardi.

Le forum donnera lieu demain à un face-à-face attendu entre la ministre de la Culture, Limor Livnat, du parti Likoud (droite, au pouvoir), et Bernard-Henri Lévy, l’un des initiateurs de "Jcall", un "appel à la raison" en faveur de la paix au Proche-Orient qui a été vivement critiqué par la droite israélienne et au sein même de la communauté juive en France.

En Israël, l'organisation de ce forum a soulevé des protestations de Juifs d'origine française qui ont dénoncé une "ingérence" dans la politique d'Israël. "Dire que le peuple juif a inventé la démocratie et interdire à cet idéal démocratique de se manifester, quelle dérision !", a répondu BHL, après avoir fait un éloge appuyé de la démocratie israélienne devant environ 300 personnes.
Le Figaro - 30/05/10

03:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Le cadavre d'une femme découvert sur une plage des Landes

Découverte macabre dans les Landes. Le corps d'une femme de 57 ans, tuée de neuf coups de couteau, a été retrouvé samedi après-midi sur une plage de Moliets (Landes), a indiqué dimanche le parquet de Dax, qui a lancé un appel à témoins.
 
La victime, une habitante des Pyrénées-Atlantiques qui était en week-end dans les Landes avec son compagnon et son fils, était "partiellement dénudée", a indiqué le procureur de la République de Dax, qui a précisé n'avoir pour le moment "aucun élément" permettant de confirmer ou non l'existence de violences sexuelles. Le corps de la quinquagénaire a été découvert par son compagnon samedi vers 17h30, entre des dunes sur la plage du courant d'Huchet, qualifiée de "familiale" et de "tranquille" par le procureur. La victime "venait sur cette plage depuis de nombreuses années", a précisé le parquet dans un communiqué.
 
L'autopsie a confirmé que le décès avait été provoqué par les blessures à l'arme blanche sur le haut du corps mais des "examens complémentaires" étaient toujours en cours, a indiqué le procureur. Une quarantaine de gendarmes, notamment des plongeurs, est mobilisée par cette enquête confiée à la section de recherches de Pau et à la brigade de recherches de Dax. Les plongeurs ont sondé un cours d'eau qui traverse la plage et les gendarmes ont menés des vagues de ratissage qui n'avaient pas permis, dimanche soir, de retrouver l'arme du crime, a précisé la gendarmerie.
 
Le parquet a par ailleurs lancé un appel à témoins, invitant toute personne présente sur la plage de Moliets samedi après-midi ou détenant des informations sur des comportements suspects à contacter les gendarmes au 05 59 82 40 30. Une cellule psychologique a été mise en place à l'attention des proches de la victime.

TF1 NEWS - 30/05/10

01:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Egypte: découverte de la tombe d'un haut dignitaire pharaonique

Nécropole de Saqqara.jpg

LE CAIRE — Des archéologues égyptiens ont découvert près du Caire une vaste tombe appartenant à un haut dignitaire de l'ère pharaonique vieille de plus de 3.000 ans, a annoncé dimanche le service des antiquités.

La tombe de Betah Mes, qui fut chef militaire, scribe royal, responsable du trésor et régisseur des greniers royaux, remonte à la 19ème dynastie, qui régna sur l'Egypte de 1320 à 1200 av. JC, avec notamment le légendaire Ramsès II, selon un communiqué.

La tombe de 70 mètres de long, divisée par des passages et des salles de prière, a été découverte sur le site de la nécropole de Saqqara, au sud du Caire.

Les archéologues ont découvert des bas-reliefs représentant des offrandes aux divinités ainsi que le défunt et sa famille priant le dieu Amon, son épouse Mout et leur fils Khonsou.

La tombe contient aussi des bas-reliefs montrant Mes et sa famille chassant et pêchant sur le Nil, et des statuettes dont les anciens Egyptiens pensaient qu'elles pouvaient les aider dans l'au-delà.

La tombe a toutefois été endommagée avec la prise de ses piliers pour construire des églises à l'époque chrétienne (entre la domination romaine et l'islamisation de l'Egypte), puis elle a été pillée au XIXème siècle sous le règne de Mohamed Ali Pacha, a déclaré la porte-parole de l'équipe de fouilles, Heba Moustapha.

Les recherches se poursuivent dans la chambre principale de la tombe, où les scientifiques espèrent retrouver la momie de Mes et peut-être celle de sa femme.

AFP. 30/05/10

01:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Toulouse: les portes de Notre-Dame de la Dalbade profanées

Profanation eglise Toulouse.jpg
Notre-Dame de la Dalbade - (Cliquez sur la photo pour la voir en entier)
Durant le long week-end de la Pentecôte, les portes de la Dalbade ont été profanées. Des anarchistes, manifestement, se sont lâchés à grands coups de tags. C’est la seconde fois en deux ans que ce genre de dégradations est commis.

Notre-Dame de la Dalbade, située au cœur du quartier des Carmes à Toulouse, a subi, durant le week-end, une attaque en règle de tagueurs anarchistes.

Lundi au petit matin, les deux portes en bois du monument étaient ornées d’inscriptions faites à la va-vite.

C’est vers 7h30 que le responsable de la paroisse a découvert le traditionnel «Ni dieu ni maître», mais aussi un message plus abscons, «Je me sens sextoy !» De quoi le laisser sans voix. «Malheureusement, ce genre de chose est déjà arrivé dans le passé. Il y a des inscriptions de temps en temps. La mairie a été prévenue et, une demie heure plus tard, tout a été nettoyé», rassure l’homme d’église.

Aucune plainte n’aurait été déposée auprès des services de police. «À quoi cela servira-t-il ? Ça n’empêchera pas que ça se reproduise», estime le responsable de l’église de la Dalbade.

Les riverains, eux, ne gardent pas la langue dans leur poche face à ce genre de dégradation. «C’est une honte et une tâche dans notre cité», lâche un riverain qui, en se rendant chez des amis lundi matin, est tombé sur ces enluminures d’un autre type.

Ces agressions picturales sur la Dalbade ne sont pas anodines.

En 2008, une trentaine de sympathisants des milieux d’extrême gauche et anarchistes avait manifesté lors de l’installation de l’abbé Franck Touzet.

C’était alors la première fois en France qu’un prêtre de l’Opus Dei était nommé prêtre.

La Dépêche du Midi, 26 mai 2010.

00:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

VIDEO La flottille internationale met le cap sur Gaza

http://www.2424actu.fr/actualite-international/proche-ori...

30 mai 2010

00:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Un sondage est rarement innocent...

TV arme médiatique.JPG
Un sondage est rarement innocent et malgré le côté ludique des informations interprétées par le Monde et tirées d’un sondage de l’institut BVA, nous n’avons aucune raison de nous réjouir.
En effet, ce genre de tapage n’est ni plus ni moins que le signe annonciateur d’un renforcement de l’arsenal politico-médiatico-judiciaire en matière d’ethnomasochisme.

“Si ce volontarisme républicain ne fonctionnait pas, il faudra que la République passe à des méthodes plus contraignantes encore…”  (Nicolas Sarkozy le 17 décembre 2008:

Les préjugés exprimés par les Français sur les Arabes, les juifs ou les homosexuels sont en augmentation, d’après un sondage de l’institut BVA pour l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) et SOS Racisme dévoilé à l’occasion des Assises de la lutte contre les préjugés, dimanche 30 mai.

Lire la suite sur le blog - Note du 30/05/10

(Source Altermedia Info - 30/05/10)

00:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

30/05/2010

Treize mineurs en garde à vue après une agression près d'une gare RER

CERGY — Treize mineurs âgés de 13 à 17 ans ont été placés en garde à vue à la suite d'une agression sur deux jeunes adultes survenue samedi soir aux abords de la gare RER de Villiers-le-Bel/Gonesse/Arnouville (Val-d'Oise), a-t-on appris dimanche de source judiciaire.

Les victimes, âgées de 19 et 21 ans, ont été prises à partie vers 20H00 par un groupe d'une vingtaine de personnes qui sortait d'une salle de spectacle, a expliqué à l'AFP une source judiciaire.

L'un des deux jeunes, qui a perdu connaissance sous la violence des coups, a été transporté à l'hôpital mais devait en sortir dimanche soir, a précisé cette source.

Le motif de l'agression reste à déterminer, mais il ne s'agirait pas d'un règlement de compte entre bandes, selon cette source.

L'enquête a été confiée au commissariat de Gonesse (Val-d'Oise).

AFP. 30/05/10

23:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

21 tombes chrétiennes profanées à Châteaudun

Vingt et une tombes d'un cimetière du centre-ville de Châteaudun (Eure-et-Loir) ont été vandalisées vendredi, a-t-on appris aujourd'hui de source municipale et auprès des gendarmes.

Plusieurs plaques funéraires et des croix ont été renversées et cassées.
Selon les gendarmes chargés de l'enquête, "aucune inscription n'a été découverte" et il ne s'agirait pas "d'un acte à caractère raciste ou antisémite".

Ce fait, qui s'apparente davantage à du vandalisme, n'aurait pas, selon les enquêteurs, la même signification que la centaine de tombes de soldats allemands tombés pendant les Première et Seconde guerres mondiales, profanées dans la nuit de jeudi à vendredi dans le cimetière de Guebwiller (Haut-Rhin).

Le Figaro - 30/05/10

18:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Marée noire: échec de la dernière tentative de colmatage

Marée noire.jpg
Golfe du Mexique - 29 mai 2010

La dernière tentative de colmatage de la fuite de pétrole à l'origine de la marée noire dans le golfe du Mexique est un échec, a annoncé samedi le groupe pétrolier BP, en ajoutant qu'il allait se tourner vers une nouvelle méthode pour mettre fin à la fuite.

Le président Barack Obama a exprimé son inquiétude après l'annonce de l'échec et mis en garde contre les risques de la nouvelle option.

"Alors que nous avons d'abord reçu des retours positifs sur l'opération, il apparaît clairement maintenant que cela n'a pas marché", a déclaré Barack Obama dans un communiqué, après s'être entretenu avec de hauts responsables sur la situation dans le golfe du Mexique.

"Après trois jours entiers de tentative, nous avons été dans l'incapacité de contenir la fuite", a de son côté déclaré l'officier directeur d'exploitation de BP, Doug Suttles, dans un point de presse.

"Nous avons décidé de nous tourner vers une nouvelle option" pour tenter de colmater la fuite, a-t-il ajouté.

Tous les espoirs se portent désormais sur l'installation d'un nouveau dispositif prévoyant de sectionner les pipelines endommagés et d'y ajuster une structure permettant de capturer le pétrole puis de le siphonner jusqu'à un navire en surface.

"Ce dispositif n'est pas sans risque et n'a jamais été expérimenté auparavant à cette profondeur" de 1.500 mètres, a rappelé le président américain.

L'ancienne option, qui était déjà hautement délicate et sans précédent à cette profondeur (1.500 mètres), consistait à envoyer dans le puits un mélange d'eau et de matières solides. Une fois le flux de pétrole stoppé grâce à cette "boue", il s'agissait de cimenter la source.

BP, qui exploitait la plateforme dont le naufrage le 22 avril a provoqué la catastrophe, a également injecté des débris pour faciliter le colmatage.

Le pétrole s'est répandu dans le golfe à un rythme de 2 à 3 millions de litres par jour depuis le naufrage de la plateforme Deepwater Horizon, selon des experts mandatés par l'administration américaine.

BP avait demandé plus tôt samedi de la "patience" aux Américains suspendus à sa tentative de colmatage.

Le groupe est soumis à une forte pression de la part de l'opinion publique américaine et de l'administration Obama, hantée par le désastre politique qu'avait entraîné l'inertie du gouvernement Bush face au cyclone Katrina en 2005, dans la même région.

M. Obama s'est rendu vendredi en Louisiane, l'Etat le plus touché par la marée noire, annonçant à cette occasion le "triplement des effectifs" déployés dans les régions côtières touchées.

La catastrophe est d'ores et déjà considérée comme la plus grave marée noire jamais survenue aux Etats-Unis et chaque nouvelle journée apporte son lot d'images de rivages souillés, d'animaux englués.

Les dégâts sont particulièrement importants dans certains marais, comme à Pass-a-Loutre (Louisiane). "Ici, il n'y a rien. Tout est presque mort", constate Angelina Freeman, une scientifique travaillant sur l'impact de la marée noire.

Quelque 20.000 personnes participent aux opérations visant à endiguer la marée noire. Lors de son intervention en Louisiane vendredi, Barack Obama a promis de nouveaux barrages anti-pétrole.

La lutte contre la marée noire implique également l'usage -controversé- de dispersants dont 3,3 millions de litres ont été répandus jusqu'à présent.

AFP. 30/05/10

18:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Les préjugés contre Arabes, Juifs et homosexuels ont augmenté

photo_kippa.jpg

PARIS — Les préjugés exprimés par les Français sur les Arabes, les Juifs ou les homosexuels sont en augmentation, selon un sondage de l'institut BVA pour l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) et l'association SOS Racisme, dévoilé dimanche.

"Après un an de matraquage stigmatisant envers les populations arabes et musulmanes, les préjugés ont plus que doublé par rapport à l'an dernier", déplore Arielle Schwab, présidente de l'UEJF, en référence notamment au débat lancé par le gouvernement de droite sur l'identité nationale française.

Les Arabes sont perçus comme "plus souvent délinquants que les autres" par 27,6% des sondés contre 12% lors d'un sondage comparable réalisé l'an dernier par l'institut CSA.

Pour près d'un Français sur deux (49%), "les étrangers savent mieux profiter du système de protection sociale que les autres". Selon cette enquête, 28% des Français considèrent que les Noirs sont plus forts physiquement que les autres et 30% que les Juifs ont plus d'influence que les autres dans la finance et les médias.

Concernant les homosexuels, 12% des Français (contre 8% l'an dernier), pensent qu'ils "sont plus obsédés par le sexe que les autres".

"On assiste à une libéralisation de la parole raciste depuis plusieurs mois", accuse Dominique Sopo, président de SOS Racisme, pointant "la tentative d'importation du débat sur l'interdiction des minarets" en Suisse, "le débat sur l'identité nationale" et "le débat sur la burqa, posé de façon extrêmement malsaine".

Globalement, 15% des Français se disent "plutôt ou un peu" racistes, soit un point de plus que l'an dernier. Ils sont 6% à s'affirmer "homophobes", soit 4 points de moins que l'an dernier. Et ils sont 4% à admettre qu'ils sont antisémites, soit 4 points de moins qu'il y a un an.

Le sondage BVA a été réalisé du 21 au 22 mai 2010 auprès d'un échantillon représentatif de 1.029 personnes, âgées de 15 ans et plus.

AFP. 30/05/10

18:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

La flottille d'aide internationale appareille pour Gaza

Palestiniens accueil de la flotille 30 mai Port de Gaza.jpg
Des Palestiniens s'apprêtent à accueillir la "flottille d'aide" dans le port de Gaza - 30 mai 2010
(Cliquez sur la photo pour la voir en entier)

La flottille internationale acheminant des centaines de militants pro-palestiniens et de l'aide pour Gaza a appareillé dimanche pour le territoire palestinien, au risque d'une confrontation avec la marine israélienne, bien déterminée à l'intercepter.

Les bateaux, au nombre de six selon les organisateurs, qui veulent briser le blocus de la bande de Gaza par Israël, sont partis en milieu d'après-midi pour leur destination finale, a déclaré à l'AFP Houwayda Arraf, présidente du mouvement Free Gaza, jointe au téléphone par l'AFP.

"Nous sommes partis il y a quelques minutes", a déclaré Mme Arraf peu après 16H00 (13H00 GMT), précisant se trouver à bord de l'un des navires, le Challenger 1.

"Israël bloque une zone à environ 20 milles nautiques de la côte de Gaza et nous comptons atteindre cette zone en fin de matinée ou en début d'après-midi (lundi)", a-t-elle ajouté.

Le convoi naval humanitaire devrait faire une halte à la limite des eaux internationales avant de tenter de parvenir au but lundi matin, avait auparavant affirmé à Gaza le président du Comité pour la levée du blocus, le député palestinien indépendant Jamal al-Khoudari.

La traversée se déroulera "en deux étapes: ils s'arrêteront d'abord dans les eaux internationales à 30 milles nautiques des eaux territoriales (de Gaza), puis demain (lundi) à l'aube, ils se dirigeront vers les côtes de Gaza", avait-il expliqué.

M. Khoudari a exhorté la communauté internationale à protéger la flottille contre les menaces d'interception israéliennes, lors d'une déclaration à la presse.

Plusieurs navires de guerre israéliens étaient déployés au large de la bande de Gaza, a constaté un photographe de l'AFP.

Un responsable israélien a réaffirmé samedi que la marine israélienne empêcherait, de force si nécessaire, la flottille de s'approcher des côtes de la bande de Gaza, soumise par Israël à un blocus strict --sauf pour les produits de première nécessité-- depuis la prise de contrôle du territoire par le mouvement islamiste palestinien Hamas en juin 2007.

Si les bateaux refusent de rebrousser chemin, Israël prévoit de les arraisonner et les diriger vers le port israélien d'Ashdod, dans le sud du pays, avant d'interpeller les militants et de les renvoyer dans leur pays, comme il l'a déjà fait par le passé lors d'opérations similaires.

Malgré cette menace d'intervention, les préparatifs se poursuivaient à Gaza pour accueillir la "flottille de la liberté", qui transporte 700 militants et sympathisants de la cause palestinienne, dont des députés européens.

Des manifestants gazaouis devaient lâcher des ballons auxquels étaient attachés des photos d'enfants tués lors de l'offensive israélienne contre la bande de Gaza pendant l'hiver 2008-2009. Cette opération dévastatrice (Plomb durci) a fait plus de 1.400 morts palestiniens, en grande majorité des civils, selon des sources médicales palestiniennes.

L'aide de 10.000 tonnes consiste notamment en 100 maisons préfabriquées, 500 fauteuils roulants électriques ainsi que de l'équipement médical, selon les organisateurs.

Cinq débarquements similaires ont réussi et trois ont échoué depuis la première opération de ce type en août 2008, selon le mouvement Free Gaza, qui n'en avait jamais organisé jusqu'à présent d'une telle ampleur.

Israël, qui a évacué unilatéralement la bande de Gaza en 2005, se réserve le droit d'en contrôler les frontières terrestres, aériennes et maritimes, à l'exclusion de Rafah, dans le sud du territoire, limitrophe de l'Egypte.

Le Point- 30/05/10

17:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

VIDEOS WAGNER - Les Maîtres chanteurs - Lohengrin

http://www.youtube.com/watch?v=3rM96_RS1Os

Furtwängler dirige Die Meistersinger en 1942

http://www.youtube.com/watch?v=bGy8oofiUlk

Furtwängler - Lohengrin Prelude to Act I Berliner Philharmoniker 1930

Lohengrin, dit le chevalier au cygne, est un personnage de la légende arthurienne, fils de Perceval.

Son nom vient de Garin Le Lorrain, l'une des cinq épopées de la Geste des Lorrains, qui a inspiré Wolfram von Eschenbach

02:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

A Séville, un cochon pour bloquer les travaux

A Séville le gouvernement a accepté de vendre un terrain à un groupe de musulmans pour la construction d´une mosquée.

Un autre groupe, celui-ci d´habitants bien espagnols et ne désirant pas d’autre mosquée a trouvé une solution : au milieu du terrain ils ont enterré un gros cochon et se sont arrangés pour que cela se sache publiquement.

La loi islamique ne permettant pas de construire une mosquée sur un lieu souillé par du cochon, les arabes ont dû renoncer.

NP Info - 27 mai 2010

01:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

29/05/2010

L'Iran s'est félicité samedi du résultat de la conférence de suivi du Traité de non-prolifération nucléaire

L'Iran s'est félicité samedi du résultat de la conférence de suivi du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP), parvenue à un accord sur la création d'une zone dénucléarisée au Moyen-Orient qui demande au régime israélien de placer toutes ses installations sous contrôle international.
"C'est un pas en avant vers la création d'un monde sans armes nucléaires", a estimé Ali Asgar Soltanieh, représentant de l'Iran à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) dans une interview à l'agence Irna.

Pour une première fois depuis 10 ans, la conférence de suivi du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP) est parvenue vendredi à un accord. Il porte notamment sur le désarmement et la création d'une zone exempte d'armes nucléaires au Proche-Orient.

La déclaration finale de 28 pages, qui a été adoptée par consensus, prévoit plusieurs plans d'action concernant le désarmement, la vérification des programmes nucléaires nationaux pour assurer qu'ils sont pacifiques, l'usage pacifique de l'énergie atomique et la dénucléarisation du Proche-Orient.

Interrogé sur les réserves américaines concernant la demande faite au régime israélien, M. Soltanieh a estimé qu'elles étaient "symboliques". "Les Etats-Unis sont obligés de suivre la demande de la communauté mondiale, qui est que le régime israélien adhère au TNP et ouvre ses installations nucléaires aux inspecteurs de l'AIEA", a-t-il estimé.

Le régime israélien qui s'oppose à la création d'une zone sans armes nucléaires au Proche-Orient n'a jamais reconnu posséder l'arme atomique mais disposerait, selon les experts, d'au moins 200 têtes nucléaires.

L'Iran n'est en revanche pas mentionné dans le document final de la conférence.

"Par leur soutien inconditionnel au régime israélien , les Etats-Unis s'isolent eux-même de la communauté internationale", a répliqué M. Soltanieh en affirmant que "la question nucléaire iranienne relève de l'AIEA, alors que la conférence concernait le TNP et son avenir".

Les 189 pays signataires du Traité de non prolifération nucléaire ont adopté vendredi un projet détaillé de réduction par étapes des armements, comprenant l'interdiction progressive des armes atomiques au Moyen-Orient.

Les cinq puissances reconnues, France, Grande-Bretagne, Etats-Unis, Chine, Russie acceptent d'accélérer la dénucléarisation, et feront un point sur les progrès accomplis en 2014.

Une conférence en vue de dénucléariser le Moyen-Orient sera réunie en 2012. Cette initiative des pays arabes et des non-alignés vise à faire pression sur le régime israélien, qui abrite un arsenal nucléaire non déclaré.

Le traité signé en 1970 prévoyait que les pays non nucléaires renoncent à acquérir ou développer une arme de ce type, que ceux qui en détiennent les éliminent progressivement, tout en permettant à tous d'utiliser l'énergie nucléaire à des fins civiles, comme le réclame par exemple l'Iran.

Il est précisé dans le document qu'il est important que le régime israélien adhère au traité, ce qui n'est pas encore le cas, et place toutes ses installations nucléaires sous les garanties globales de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

La création d'une zone dénucléarisée au Proche-Orient forcerait le régime israélien à détruire les ogives nucléaires qu'il possède, même s'il n'a jamais officiellement reconnu en avoir en vertu de sa « politique d'ambiguïté stratégique », qui consiste à « ne jamais confirmer, ne jamais démentir ».

D'ailleurs, l'Égypte et l'Iran avaient mené les appels pour que le régime israélien adhère au TNP.

---> ONU.TNP.Moyen-Orient dénucléarisé.Communiqué.Iran.Ali Asgar Soltanieh.

Téhéran.Irna.29 Mai 2010

22:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)