Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/03/2017

Donald Trump: " L'immigration est un privilège, pas un droit" (17 mars 20I7)

L'immigration est "un privilège, pas un droit", a déclaré aujourd'hui le président américain Donald Trump lors d'une conférence de presse conjointe avec la chancelière allemande Angela Merkel, dont il a salué l'implication dans la lutte antiterroriste.

» Lire aussi - Trump-Merkel : une relation émaillée de clichés et de critiques

"La sécurité de nos citoyens doit toujours passer en premier. Sans aucun doute", a ajouté le président républicain, qui s'exprimait à la Maison Blanche.

 Le Figaro

21:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

VIDEO - La Hongrie veut mettre les migrants en détention dans des conteneurs

http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/video-la...

21:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

VIDEO. Quand Donald Trump refuse de serrer la main à Angela Merkel (17 mars 2017)

http://www.francetvinfo.fr/monde/usa/presidentielle/donal...

A voir !!!

20:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Assistants parlementaires : le FN va saisir la justice concernant une trentaine d'eurodéputés français

http://www.lefigaro.fr/politique/2017/03/16/01002-2017031...

+ VIDEO

19:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

La réunion publique de Marine Le Pen à Saint-Raphaël (Var)

Un grand succès! A voir!

19:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

France : les autorités se préparent à un nouvel afflux de migrants

477942000mn2ig0.jpg

21h55

 

Le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux a visité ce mardi 14 mars le centre de premier accueil des migrants de la Porte de la Chapelle au nord de Paris, ouvert en novembre, qui propose un hébergement pendant 5 à 10 jours. Le centre frôle la saturation. Chaque matin entre 150 et 200 personnes se bousculent à l’entrée. Le ministre a promis qu’assez de places seraient ouvertes pour assurer la « fluidité » du centre parisien d’accueil des migrants, qui frôle la saturation alors que la pression migratoire risque de se maintenir au printemps. (…)

Plus de 20 000 migrants accueillis en 18 mois

A l’extérieur les tickets ont été supprimés pour éviter les trafics. Des associations offrent une boisson chaude à ceux qui patientent : « On a écoulé au moins 300 gobelets ». Trois cents gobelets pour 150 à 200 personnes qui attendent chaque jour devant les grilles. En visite, Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur, estime que « l’objectif c’est d’éviter des campements sauvages sur lesquels les migrants sont à la prise de tous les trafics, de tous les trafiquants ». (…)

Le ministre promet des places supplémentaires si nécessaire. Depuis dix-huit mois, le centre du 18e arrondissement de Paris a vu passer plus de 20 000 migrants.

« C’est un enjeu particulièrement important. La pression ne se relâche pas. Quand je regarde aujourd’hui la pression qu’il y a sur l’Italie, la pression qu’il y a à la frontière italo-française, la pression qu’il y a à la frontière allemande avec ces déboutés du droit d’asile et en majorité Afghans, qui cherchent à retrouver une perspective dans notre pays, je n’imagine pas que le printemps génère moins de tensions migrations et de flux que n’en ont connu l’hiver ou l’automne dernier (…) Il va falloir trouver des places supplémentaires et c’est la mobilisation à laquelle j’appelle les services de l’Etat et les associations », déclare Bruno Le Roux. (…)

Source

02:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Marine Le Pen jugée comme la candidate la plus convaincante sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme

http://www.fdesouche.com/833287-marine-le-pen-jugee-comme...

+ graphiques

02:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Florian Philippot porte plainte pour propos homophobes contre lui

02:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Pays-Bas : la droite populiste continue sa progression électorale

geert-wilders.jpg

Partager sur Facebook Tweeter

 

16/03/2017 – PAYS-BAS (NOVOpress)
Aux Pays-Bas avaient lieu hier des élections législatives. A l’issue du scrutin, les libéraux de droite du Premier ministre restent en tête, avec environ 30 sièges. Mais ils en perdent une dizaine. Le parti du populiste Geert Wilders continue sa progression vers le pouvoir, avec 19 sièges, soit 4 de plus qu’aujourd’hui. Au grand soulagement pour les médias et pour les élites oligarchiques !

Ces résultats clôturent une campagne électrique lors de laquelle les thèmes de l’islam, de l’immigration, de l’identité ont été mis au centre du débat. Une campagne qui reflète l’esprit des Néerlandais, qui placent clairement l’immigration, la défense de l’Etat néerlandais et la question de la place de l’islam dans leur société au cœur de leurs préoccupations.

D’où le succès de Geert Wilders, qui exprime une révolte populaire occidentale plus large contre la globalisation, les frontières ouvertes et le multiculturalisme.

00:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

16/03/2017

Grasse sous le choc après une fusillade dans un lycée

Par Vincent-Xavier Morvan

  • Mis à jour
  • Publié
Deux hommes du Raid sécurisent le lycée Tocqueville, jeudi.

Deux hommes du Raid sécurisent le lycée Tocqueville, jeudi.

VIDÉO - Armé d'un fusil et de grenades, un élève de 17 ans a ouvert le feu sur le proviseur, blessant une dizaine de personnes.

Tranquille petite ville provençale déjà écrasée, en cette mi-mars, par une chaleur précoce, Grasse a pris jeudi des allures de camp retranché. Après la fusillade intervenue à la mi-journée dans le lycée Alexis-de-Tocqueville, au cours de laquelle le proviseur de l'établissement ainsi que plusieurs élèves ont été touchés par les tirs d'un élève de 16 ans scolarisé en première L dans ce même établissement, la sous-préfecture des Alpes-Maritimes a été bouclée par les forces de l'ordre tout l'après-midi.

Tous les élèves des établissements scolaires de la ville ont par ailleurs été cantonnés dans leur école jusqu'en fin d'après-midi. Même le tribunal a été claquemuré pendant plus de deux heures. «Ma fille m'a appelée à 13 h 12, elle était en pleurs», raconte une maman d'élève de terminale venue prendre des nouvelles de sa progéniture vers 5 heures de l'après-midi près de ce lycée. L'établissement est situé en périphérie de la ville et accueille environ un millier d'élèves. «Pour l'instant, elle est encore confinée avec les autres élèves dans le gymnase, reprend la maman. Je sais que je n'aurais pas dû venir, que ça ne sert à rien, mais c'est terrible, je n'ai pas pu m'en empêcher.»

Plus loin, deux lycéens, qui avaient réussi de leur côté à quitter l'établissement, livraient leur témoignage. «Il était aux alentours de 12 h 50, raconte Andreas, un élève de terminale. C'était la panique, j'ai entendu quatre coups de feu, après j'ai vu une foule courir, du coup on a tous couru. Ensuite, j'ai pu prendre quelques vidéos de policiers en intervention, et ils nous ont dirigés mains sur la tête dans le couloir. Il y avait des traces de sang partout, c'était troublant. C'est après qu'on a compris ce qui s'était passé: c'était un petit jeune, pas du tout comme un radical, un tout petit qui est arrivé et qui a tiré sur le proviseur»

Au total, dix victimes, mais aucune gravement, ont été dénombrées, dont trois pour un état de choc. La ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, s'est immédiatement rendue sur place. «Nous sommes passés à côté du pire. Il s'agit visiblement de l'acte fou d'un jeune homme fragile et fasciné par les armes à feu», a-t-elle ajouté.

Fabienne Atzori, la nouvelle procureure de la République de Grasse, a connu ainsi son baptême du feu avec cet événement qui a mis toute la ville en émoi. À 17 h 30, dans les sous-sols du palais de justice, elle a donné une conférence de presse et livré les premiers éléments de l'enquête. «À 12 h 55, un élève du lycée Tocqueville s'est introduit dans l'établissement avec un fusil à pompe, plusieurs munitions pour ce fusil (des cartouches chargées avec du plomb, NDLR), des armes de poing et une grenade d'exercice, a précisé la magistrate. Il semblerait aussi qu'il ait confectionné un explosif artisanal mais cela mérite des éclaircissements.» Selon elle, l'élève serait d'abord entré par erreur dans une classe, attirant sur lui l'attention des élèves qui préviennent alors le proviseur, lequel décide d'intervenir. Mais avant qu'il n'ait pu le faire, le tireur blesse au ventre l'un de ses camarades. Le proviseur s'interpose alors courageusement et, à son tour, est blessé à l'épaule. D'autres élèves semblent avoir été touchés incidemment par ces tirs de plomb avant que, vers 13 h 05, l'individu soit interpellé en douceur par la police. «Il était inconnu des services de police ou de justice», a aussi souligné la représentante du parquet, indiquant que le jeune élève est en garde à vue pour «tentative d'assassinats».

Les motivations de son acte semblent liées aux mauvaises relations qu'il entretenait avec d'autres élèves de son lycée, excluant tout mobile terroriste, selon la procureure. Son profil Facebook fait toutefois apparaître un profil inquiétant, le jeune garçon ayant, semble-t-il, posté plusieurs images morbides, notamment une photo du massacre du lycée de Columbine, aux États-Unis, qui avait fait 15 morts en 1999. Selon une source politique, l'assaillant est le fils d'un élu de droite de la ville de Grasse.

La sécurité du lycée Tocqueville est-elle en cause? Selon un élève de l'établissement croisé non loin de là, «depuis les attentats, il y a eu un renforcement de la sécurité, au niveau des entrées et des sorties. Ils contrôlaient à chaque fois l'identité, on devait montrer les carnets à un surveillant. Ils faisaient plus attention mais, depuis quelques mois, ça s'est relâché et je pense que c'est comme ça qu'il a réussi à rentrer avec une arme.»

Venu rendre visite aux blessés à l'hôpital, le président de la région, Christian Estrosi, n'a pas voulu lancer une éventuelle polémique sur la question des portiques de sécurité qui pourraient détecter des métaux - ce dont le lycée grassois n'était pas équipé -, se contentant de renvoyer la balle dans le camp de l'État. «Un établissement scolaire, quel qu'il soit, doit être un sanctuaire de la République, a simplement souligné celui qui est aussi 1er adjoint de la ville de Nice. Quand je vois la manière dont on m'a contesté le fait que, dans les écoles de ma ville, là où je suis l'autorité, j'ai voulu placer des policiers municipaux dans chaque école... Eh bien je pense que l'État devrait prendre des mesures qui fassent que, devant tous les établissements de second degré, il y ait des moyens exceptionnels relevant, bien évidemment, de l'État et du ministère de l'Intérieur…»

Le Figaro

22:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Une "Fondation pour la mémoire de l'esclavage" dans l'hôtel de la Marine

http://www.bvoltaire.fr/mariedelarue/fondation-memoire-de...

A lire!

images4NF0O349.jpg Hotel de la Marine.jpg

NdB: Quelque chose me dit que c'est "mal" de faire cela, dans ces lieux,  - non pas pour les malheureux esclaves -  mais pour les centaines de milliers de marins qui ont donné généreusement et avec honneur leur vie sur les mers, pour la France, pour leur pays.

21:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Eric Zemmour: "Aux Pays-Bas, le multicultiralisme a échoué "

21:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

JOURNAL TVL DU JEUDI 16 MARS 2017

19:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Allemagne : 5 millions d’euros d’amende pour tout post Facebook jugé hostile par le gouvernement

http://breizatao.com/2017/03/15/allemagne-5-millions-deur...

 

 

01:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

15/03/2017

Nigel Farage est venu rencontrer Marine Le Pen à son QG de campagne à Paris

968625C65lLSjXAAAmqsF.jpg  Marine - Farage.jpg

12h50

En discutant avec M. Farage dans une interview diffusée mercredi soir par la radio LBC, Mme Le Pen a dit que Brexit « a mis un terme au délire de (Jean-Claude) Juncker, chef de la Commission européenne, quand il a dit qu’il ne pouvait y avoir aucun choix démocratique contre les traités européens ».

 

Elle a poursuivi: « La Grande-Bretagne a démontré qu’il existe un choix démocratique et je crois que la façon dont le Parlement respecte la volonté du peuple britannique est tout à fait remarquable et honorable. »

« Je dis cela assez facilement parce qu’en 2005, les Français ont dit non au projet de constitution européenne lors du référendum et les dirigeants de gauche et de droite ont uni leurs forces pour nier la volonté populaire. »

« C’est donc un signal transmis par la Grande-Bretagne à tous les peuples qui veulent restaurer la souveraineté et la liberté.

« Et en dépit des menaces, malgré le chantage, les dirigeants britanniques adhèrent à la volonté du peuple ».

23:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

L'ALLEMAGNE EST MORTE

http://www.polemia.com/lallemagne-est-morte/

Allemagne-morte-588x323.jpg Polémia.jpg

(merci à Dirk)

23:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Interview de Florian Philippot sur RTL

22:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

JOURNAL TVL DU MERCREDI 15 MARS 2017

21:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

VIDEO - Jean-Yves Le Gallou: Transmettre ou disparaître - Comment lutter contre le grand remplacement?

http://fr.novopress.info/204289/jean-yves-le-gallou-trans...

20:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Un élu FN de Nice tient des propos négationnistes en caméra cachée

http://www.europe1.fr/politique/un-elu-fn-tient-des-propo...

Mise à jour : Mercredi matin, le FN a annoncé la suspension de Benoît Loeuillet. "Il sera convoqué très prochainement devant les instances disciplinaires du mouvement en vue de son exclusion", déclare le secrétaire général du FN, Nicolas Bay, dans un communiqué.

 

19:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)