Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2017

Islamisme à l'école: les vérités sans fard d'un ancien principal de collège

http://premium.lefigaro.fr/actualite-france/2017/08/30/01...

 

02:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

JOURNAL TVL DU 30 AOûT 2017

https://youtu.be/eUuT6o6mTlA

02:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

30/08/2017

Le champion du monde du 800m Pierre-Ambroise Bosse violemment agressé en Gironde

7185039_bosse-mars_1000x625.jpg

Le champion du monde du 800m Pierre-Ambroise Bosse violemment agressé en Gironde

>Région>Aquitaine|C.Si.|30 août 2017, 20h54 | MAJ : 30 août 2017, 21h27|4
 

 Pierre-Ambroise Bosse est réputé pour ses facéties en dehors de la piste.

 
 
AquitainePierre-Ambroise BosseGirondeagressionMondiaux d'athlétisme
 

Alors que les agresseurs de l'athlète français sont toujours en fuite, Bosse a annoncé la fin immédiate de sa saison. Il souffre notamment de multiples fractures au visage.

Trois semaines après son sacre aux Mondiaux de Londres, Pierre-Ambroise Bosse a été victime d'une agression dans la nuit de dimanche à lundi près de Bordeaux (Gironde). Le Français l'a annoncé mercredi soir sur son compte Facebook.
 

«Samedi dernier j'ai été victime d'une violente agression suite à un mouvement de foule, a expliqué le champion du monde du 800 mètres. Trois individus m'ont sauvagement agressé. Les conséquences : multiples fractures au visage, de nombreux jours d'ITT (Interruption totale de travail), préjudice moral inqualifiable». Celui qui est devenu la nouvelle coqueluche de l'athlétisme français annonce la fin immédiate de sa saison, alors qu'il devait se rendre au Décanation à Angers (Maine-et-Loire). «Moi qui ai toujours aimé les gens, j'en aime trois de moins aujourd'hui», a-t-il conclu.

 

 

 

 
Une enquête en cours

Selon Sud Ouest, les faits se sont déroulés aux environs de quatre heures du matin, sur le parking d'un casino de Gujan-Mestras. En vacances dans sa région natale, le tout récent champion du monde du 800 mètres aurait été interpellé par plusieurs individus lui demandant de faire une photo à ses côtés, ce qu'il accepte. Alors qu'il remontait dans son véhicule, le ton serait monté et il aurait fait marche-arrière. C'est alors qu'il aurait été roué de coups au visage et sur le corps.

 

Toujours selon Sud Ouest, il se serait vu diagnostiquer une ITT de 5 jours. Alors que ses agresseurs sont toujours en cavale mercredi soir, une enquête a été ouverte par la gendarmerie après dépôt d'une plainte. Une confirmation des circonstances de l'incident n'a pu être obtenue dans un premier temps mercredi soir auprès du parquet de Bordeaux ou de la gendarmerie.

 

 

 

 

  leparisien.fr
 
 

22:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

"Nous sommes ici pour nous occuper de vous", lance Trump aux sinistrés

13183419.jpg

Donald Trump et la First Lady sont sur tous les lieux de la tragédie avec les secours

 

 

04:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Houston submergée par les eaux - Une digue menace d'effondrer au sud de la ville


Tempête Harvey : une digue menace de céder a sud de Houston

04:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

La danse endiablée d'un policier au carnaval de Notting Hill

http://www.fdesouche.com/879541-londres-danse-endiablee-d...

Elles n'ont pas honte? Mais non, elles assouvissent leurs fantasmes.

03:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Chalon-sur-Saône (71) : 50% des écoliers de la ville concernés par les interdits alimentaires religieux (Màj)

 

3h48

Le tribunal administratif de Dijon a invalidé ce 28 août la décision du Conseil municipal de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) de ne proposer qu’un seul menu dans ses cantines.


28/08/2017

 

Le tribunal administratif de Dijon, dans le centre-est de la France, a dit oui au retour des menus sans porc, une viande considérée comme impure chez les musulmans comme pour les juifs au menu des cantines de Chalon-sur-Saône.

Dès la rentrée scolaire, il y aura bien la distribution de menus avec la mention « avec » ou « sans porc » dans les cantines de Chalon-sur-Saône. Cette décision intervient après deux ans d’un long combat judiciaire.

C’est en effet en 2015, que le maire Les Républicains, Gilles Platret et le Conseil municipal, votent au nom de l’égalité et la laïcité la suppression des menus de substitution les jours où du porc est servi à la cantine.

Depuis 2 ans cette décision suscite un véritable tollé auprès de la communauté de confession musulmane. Sur les 2 000 élèves scolarisés, près de 50% sont concernés et pénalisés.

Le tribunal administratif a donc tranché, annulant la décision du maire et de son Conseil municipal, impliquant ainsi le retour à des menus de substitution dans les cuisines des écoles. Une pratique vieille de 30 ans à Chalon-sur-Saône.

RFI

03:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Macron fait du terrorisme islamiste l'ennemi n°1

http://premium.lefigaro.fr/international/2017/08/29/01003...

NdB: Il doit faire remonter sa cote de popularité en chute libre

 

 

02:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le frontiste Jean Messiha finalement écarté d'antenne par Europe 1- Censure contre le FN!

7221999_000-k329s_1000x625.jpg

http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/le-frontiste-jea...

02:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Europe 1: Le frontiste Jean Messiha ne fera finalement pas partie des éditorialistes de «Hondelatte raconte»

 

19h15

Samedi, Christophe Hondelatte avait annoncé que le proche de Marine Le Pen, aux propos décriés sur les réseaux sociaux, serait l’un des éditorialistes de sa nouvelle émission sur « Europe 1 ». La direction de la radio a démenti…
j
(….) Contacté par BuzzFeed News, Frédéric Schlesinger, vice-président d’Europe 1, indique ce mardi que Jean Messiha ne sera pas chroniqueur dans l’émission. « Je crois que Christophe a parlé un peu vite, précise-t-il. Il peut avoir des projets qu’il me soumet. Moi, il ne m’a pas dit qu’il serait éditorialiste, mais seulement invité. Ses explications étaient recevables. Maintenant, c’est moi qui décide. Je ne crois pas qu’il sera invité. »
« Christophe a fait l’erreur de communiquer là-dessus comme si c’était acquis, poursuit-il. On a échangé, et je lui ai dit que ce ne serait pas opportun, eu égard aux polémiques que lance monsieur Messiha, notamment par voie numérique. »
20minutes.fr

02:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

La Corée du Nord tire un missile au dessus du Japon

 

La Corée du Nord a effectué mardi un tir de missile qui est passé au dessus du Japon, ont indiqué les militaires sud-coréens ainsi que le gouvernement japonais.

Un "projectile non identifié" a été tiré de Sunan, près de Pyongyang, vers 5H57 locales (lundi 20H57 GMT), selon un communiqué de l'état-major sud-coréen qui a précisé que le projectile avait été lancé en direction de l'est "et au-dessus" du Japon.

"La Corée du Sud et les Etats-Unis sont en train d'analyser conjointement les détails", a-t-il ajouté.

Le missile semble être passé au-dessus du Japon, selon l'agence japonaise Kyodo.

Le Japon va prendre "toute mesure" nécessaire pour assurer la sécurité de sa population, a réagi mardi le Premier ministre Shinzo Abe.

Le porte-parole du Premier ministre, Yoshihide Suga, a déclaré que le missile représentait une "menace sérieuse et grave à la sécurité" du Japon.

La Corée du Nord avait tiré samedi trois missiles de courte portée en mer du Japon, au moment où des dizaines de milliers de soldats américains et sud-coréens participaient à des manoeuvres dans la péninsule.

Mais le tir de mardi représente une escalade supplémentaire de la part de Pyongyang, qui avait récemment menacé de tirer une série de missiles en direction du territoire américain de Guam. Un tel tir survolerait dans tous les cas l'archipel japonais.

En 2009, une projectile nord-coréen était passé au-dessus du territoire japonais, sans incident, mais suscitant une vive réaction immédiate de Tokyo.

L'Obs

02:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

JOURNAL TVL DU 29 AOÛT

A regarder absolument!

00:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

29/08/2017

La Pologne demande à Macron de « s’occuper de son pays », ravagé par le chômage et le terrorisme

 
POSTED BY LA RÉDACTION ON 26TH AOÛT 2017 
42 VIEWS
 

BREIZATAO – ETREBROADEL (26/08/2017) Fidèle au comportement habituel des dirigeants français, Emmanuel Macron a fait montre d’une débauche d’arrogance à l’endroit du gouvernement polonais.

Embourbé dans un chômage de masse sans précédent, le président français a cru bon d’accuser la Pologne d’être responsable de la situation économique de la France en pointant du doigt la question des travailleurs détachés. Un dossier qu’il sait largement symbolique mais utile en termes de communication pour rallier l’électorat FN voire mélenchoniste.

Le nombre de ces travailleurs détachés s’élevait à 285,000 en 2015. Le nombre de chômeurs, toutes catégories confondues, se situe quant à lui à 6,6 millions et à 3,5 millions pour la catégorie « A » (source). Autant dire que le rôle de ces Européens sur le marché du travail français est négligeable.

Pour la présidente polonaise du Conseil des ministres Beata Szydlo, le président français fait preuve d’«arrogance», qu’elle a attribué à son «inexpérience». «Je lui conseille de se concentrer sur les problèmes de son propre pays», a-t-elle déclaré. Et d’ajouter «Il réussira alors peut être à avoir les mêmes résultats économiques et le même niveau de sécurité de ses citoyens que ceux garantis par la Pologne», faisant allusion à la menace terroriste.

La diversion d’Emmanuel Macron est d’autant plus grossière que son gouvernement continue d’organiser une immigration de masse en provenance d’Afrique, notamment musulmane, malgré le coût net qu’elle engendre pour les contribuables français. Pire, il continue d’exiger des pays d’Europe Centrale qu’ils organisent la colonisation de peuplement afro-islamique chez eux.

Tout porte donc à croire qu’il est plus aisé, en France, de cibler quelques dizaines de milliers de travailleurs polonais plutôt que les masses de clandestins africains qui servent de variable d’ajustement dans le bâtiment ou l’hôtellerie.

03:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Italie : Une jeune touriste polonaise sauvagement violée devant son petit ami par 4 clandestins africains

 
POSTED BY LA RÉDACTION ON 28TH AOÛT 2017 
34 VIEWSChange ad • Close ad

 

BREIZATAO – ETREBROADEL (28/08/2017) Un jeune couple de Pologne a été l’objet d’une « attaque brutale et bestiale » par quatre hommes suspectés d’être des migrants africains, sur une plage de Rimini en Italie.

Les membres du couple, âgés de 26 ans, se baladaient sur la plage à l’occasion de leur dernière soirée de voyage lorsque quatre migrants les ont attaqué. Le jeune homme a été battu jusqu’à en perdre conscience par le groupe avant que les quatre africains ne violent brutalement sa compagne à plusieurs reprises.

Les deux victimes ont également été violées.

(Source : The Express)

03:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

VIDEO. Sauvetages en hélicoptère, bouées, alligators... Les scènes les plus surprenantes de la tempête Harvey aux Etats-Unis


Les images chocs de la tempête Harvey

02:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Donald Trump se rendra mardi au chevet des sinistrés de l'ouragan Harvey

 

 

VIDÉO - L'ouragan déferle sur les côtes du Texas depuis samedi. Le président américain est attendu sur place ce mardi.

Correspondant à Washington

Arrivé sur les côtes du Texas comme un ouragan furieux de catégorie 4 (sur une échelle de 5), Harvey s'est brusquement assoupi au-dessus de Houston, déversant depuis samedi un déluge aux proportions bibliques sur la ville et ses environs. Ce n'est pas tant la casse provoquée par les vents qui fait de ce cyclone «la pire catastrophe climatique de l'histoire du Texas», selon le Centre national de météorologie. C'est le fait que, rétrogradé au rang de tempête tropicale, le paresseux Harvey ne se déplace plus qu'à 5 km/heure de moyenne, noyant la quatrième agglomération des États-Unis sous une inexorable montée des eaux.

Des maisons englouties jusqu'au toit, des rues transformées en rivières d'eau saumâtre, des gens réfugiés dans les arbres, évacués en hélicoptère ou sur des matelas pneumatiques, des voitures amphibies, des bâtiments éventrés, des vaches noyées au bord des routes, des forêts de pylônes électriques empilés comme des allumettes… Ce sont les scènes du désastre que Donald Trump a décidé d'aller voir de près ce mardi, pour témoigner à la population sa solidarité et la mobilisation maximale de son gouvernement. Le président a retenu la leçon de George W. Bush en 2005, qui avait survolé les dégâts de l'ouragan Katrina sans s'approcher des victimes et avait salué le travail de secouristes avant de devoir constater leur impréparation.

Lundi, un bilan provisoire faisait état de cinq morts et d'un nombre indéterminé de blessés, mais Harvey n'avait pas dit son dernier mot. La pluie continuait à tomber, les experts anticipant 1,30 m de chutes cumulées dans certaines zones. Dans la nuit, les autorités avaient dû libérer la pression dans deux réservoirs censés protéger Houston des inondations, où l'eau montait de 15 cm par heure, déversant des milliers de m3 supplémentaires vers la ville. Quelque 2000 personnes avaient été sauvées des eaux, 1500 d'entre elles trouvant refuge dans le Centre de conventions George R. Brown, qui peut en accueillir 4000. L'agence de gestion des situations d'urgence (Fema) estimait que le nombre de déplacés pourrait atteindre 30 000 personnes et que les dommages pourraient affecter 450.000 résidents sur une zone immense de 230 000 km2, la moitié de la France.

Les parallèles avec Katrina, qui avait englouti La Nouvelle-Orléans il y a douze ans, se retrouvaient jusque dans la séquence des événements. C'est la rupture des digues du lac Pontchartrain, trois jours après le passage du cyclone, qui avait alors provoqué des inondations dantesques, causant l'essentiel des victimes et des dégâts: 2000 morts, 34.000 déplacés, 100 milliards de dollars de dommages. Des quartiers entiers avaient disparu sous les eaux. Le «Bowl», stade de football couvert, s'était transformé en refuge putride pour des milliers d'habitants abandonnés. La garde nationale avait dû être appelée en renfort devant l'insuffisance des secours.

«Nous apprécions énormément la façon dont le président et la Maison-Blanche ont répondu à cette catastrophe»

Greg Abbott, gouverneur du Texas

Dimanche, une amorce de polémique est apparue entre le gouverneur du Texas, Greg Abbott, qui avait préconisé l'évacuation de Houston, et le maire démocrate de la ville, qui soutient que «déplacer 6,8 millions d'habitants aurait été un cauchemar».Lundi, Abbott a mobilisé la totalité des 12 000 soldats de la Garde nationale du Texas, après en avoir activité 3 000 dans un premier temps. Ce républicain tendance Trump a salué l'implication des instances fédérales et félicité le président: «Je dois vous dire que je donne la meilleure note à la Fema et à tous les responsables fédéraux en commençant par le président. Je lui ai parlé plusieurs fois, ça a été extrêmement professionnel et efficace. Il m'a dit: Gouverneur, vous aurez tout ce que vous demandez. Nous apprécions énormément la façon dont le président et la Maison-Blanche ont répondu à cette catastrophe.»

Trump n'a pas ménagé ses efforts pour mériter de tels éloges. Face à sa première crise «externe», procédant d'événements hors de son contrôle, il s'est appliqué à projeter l'image d'un chef aux commandes, concentré sur «sa priorité n° 1, sauver des vies». Il a ordonné à «toutes les instances fédérales» de se mobiliser, tenant au cours du week-end deux téléconférences avec les responsables des secours et une réunion de crise de son cabinet. Il aurait même voulu se rendre au Texas plus tôt, mais son entourage l'a convaincu d'attendre ce mardi pour ne pas perturber les secours. Il a d'ores et déjà annoncé qu'il pourrait y retourner dès samedi, ainsi qu'en Louisiane.

En attendant cette visite très médiatisée, le président a tweeté sans relâche, adressant ses encouragements au patron de la Fema, Brock Long: «Vous faites du bon boulot, le monde vous regarde, prenez soin de vous». Et ne minimisant pas le défi qui lui échoie: «Ouah! Les experts disent maintenant que Harvey est un déluge comme on en voit tous les 500 ans! La bonne nouvelle est que nous avons de grands talents sur place.»

Cet article est publié dans l'édition du Figaro du 29/08/2017. Accédez à sa version PDF en cliquant ici

02:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

28/08/2017

L'Espagne, nouvelle porte d'entrée des immigrants africains

XVM06bacd64-8bf7-11e7-ad6c-c445a7fc38ea.jpg


INFOGRAPHIE - Tandis que Ceuta et Melilla, les deux enclaves espagnoles sur le littoral marocain, connaissent une hausse importante des flux migratoires, tant par mer que par voie terrestre, la route vers la cote andalouse via le détroit de Gibraltar redevient un point de transit fréquenté par les migrants entre l'Afrique et le sud de l'Europe.

De notre correspondant à Madrid

D'un côté, des vacanciers en maillots de bain ; des Européens sur la Costa de la Luz qui prennent le soleil sur la plage de Zahara de los Atunes, aux environs de Cadix, dans le sud de l'Espagne. De l'autre, une trentaine de migrants africains. À peine leur bateau gonflable touche-t-il le sable, qu'ils débarquent à toute vitesse et courent sur la plage, puis se dispersent aussi rapidement qu'ils sont arrivés. Les images, captées le 9 août par le téléphone d'un touriste, montrent deux mondes qui se croisent en l'espace de quelques dizaines de seconde. Elles attestent aussi du retour d'une route migratoire que l'on croyait oubliée: Maroc-Espagne via le détroit de Gibraltar, ou le passage de l'Afrique à l'Europe en 14 kilomètres.

Plus de 9 000 migrants sont arrivés en Espagne par voie maritime depuis le 1er janvier, c'est davantage que les 8 162 qui y sont parvenus sur l'ensemble de l'année 2016, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Outre les côtes andalouses, Ceuta et Melilla, les deux enclaves espagnoles sur le littoral marocain, connaissent une hausse importante des flux migratoires, tant par mer que par voie terrestre. L'OIM, qui dépend de l'ONU, avertit d'un risque d'«urgence majeure» si les flux migratoires poursuivent leur progression. L'Espagne pourrait dépasser la Grèce et occuper la deuxième place, derrière l'Italie, au rang des pays européens où arrivent le plus de migrants par mer.

 

Des passage de migrants en jet-ski

«Compte tenu de la situation en Libye, où le travail des gardes-côtes a été renforcé, on pouvait s'attendre à ce pic en Espagne, considère Florence Kim, l'une des porte-parole de l'OIM. Le voyage par Gibraltar est moins long, il coûte parfois moins cher, il est aussi plus sûr et provoque moins de morts.» Il y a deux semaines, la police espagnole a démantelé un réseau de passeurs qui transportaient des migrants en jet-ski. La traversée du détroit, facturée 5 000 euros, ne prenait que dix minutes. Malgré tout, 121 personnes sont mortes noyées dans le détroit de Gibraltar depuis le début de l'année.

Sur le terrain, les ONG locales ont adapté leur réponse à l'augmentation des arrivées. Au premier semestre 2017, par exemple, la Croix-Rouge espagnole a porté secours à 7 400 personnes sur les côtes andalouses, à Ceuta et à Melilla, contre 3 600 à la même époque en 2016. L'organisation a renforcé ses équipes car elle prévoit «des mois d'arrivées intenses, compte tenu de la météo favorable l'été», selon Inigo Vila, responsable de l'unité d'urgence de la Croix-Rouge. «À Ceuta et à Melilla, comme dans nos centres en Andalousie, nous avons doublé le stock de matériel destiné à soigner les migrants.» La Croix-Rouge observe une claire tendance à la hausse depuis 2010. L'année record reste toutefois 2006, au cours de laquelle 37.000 personnes ont été prises en charge par l'ONG.

Plus qu'une nouveauté, la voie espagnole est donc une reprise après des années de contention. Dans les années 2000, l'Espagne était parvenue à réduire les flux en s'appuyant sur l'agence Frontex et en renforçant la coopération avec le Maroc. Ce pays détient la clé des départs vers l'Espagne et n'hésite pas à mettre dans la balance diplomatique le travail de sa gendarmerie lorsqu'il estime que sont menacés ses intérêts, notamment sur la question du Sahara occidental. L'Europe s'expose à un «véritable risque de reprise des flux migratoires que le Maroc, au gré d'un effort soutenu, a réussi à gérer et à contenir», avait ainsi déclaré le ministre de l'Agriculture à l'AFP en février, après que la justice européenne a menacé d'exclure le Sahara occidental d'un accord agricole. Dans une situation de dépendance absolue vis-à-vis de Rabat, Madrid se garde d'exprimer la moindre critique lorsque le Maroc relâche sa vigilance aux frontières.

Madrid critiqué par les ONG

Le gouvernement espagnol insiste d'autant plus sur l'accélération des arrivées que l'Italie, qui reçoit dix fois plus de migrants sur ses côtes, demande que les personnes secourues dans les eaux italiennes ou internationales soient réparties dans les différents ports méditerranéens des pays membres de l'UE. Interrogé début juillet sur cette possibilité, le ministre de l'Intérieur, Juan Ignacio Zoido, a rétorqué que «la solidarité de l'Espagne n'est plus à démontrer».

Ces propos tranchent avec les observations des ONG. Ce lundi, Amnesty International rappelait que l'Espagne n'a accueilli que 13 % des migrants que le gouvernement s'était engagé à recevoir d'ici au 26 septembre prochain. «Au lieu de donner l'exemple, le gouvernement continue de manquer à chaque engagement qu'il prend, a ainsi critiqué l'ONG dans un communiqué. La dernière promesse était de recevoir 500 personnes de plus par mois, mais seules 24 sont arrivées d'Italie et 164 de Grèce.»

Cet article est publié dans l'édition du Figaro du 29/08/2017.

22:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

CHARD

8928-p1-chard.jpg

22:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

JOURNAL TVL DU LUNDI 28 AOÛT 2017

22:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

500.000 alligators hostiles sortent des marais: l'autre mauvaise surprise de Harvey

http://www.7sur7.be/7s7/fr/2668/Especes-Menacees/article/...

04:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)