Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/12/2015

Estrosi marchande ses voix

8501-Chard.jpg

 

 

10/12/2015 – POLITIQUE (Présent 8501)

À trois jours du second tour, les associations juives appellent à voter Estrosi pour s’assurer leurs subventions. Christian Estrosi avait déjà reçu dès le 1er tour le soutien du recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur qui l’avait qualifié d’« homme de bonne foi » le remerciant d’avoir construit cinq lieux de culte à Nice. Cette fois c’est le CRIF Marseille-Provence, le consistoire israélite et le Fonds social juif unifié qui ont écrit un communiqué commun pour le soutenir et appeler à faire barrage aux listes conduites par Marion Maréchal Le Pen.
8501P1
On sait qu’Estrosi achète ces voix en échange de subventions, en plus de celles du PS et de l’Alliance écologiste indépendante. (Cette dernière a reçu l’assurance signée de la création d’un institut pour l’écologie doté de 30 millions d’euros sur six ans). Estrosi a promis au PS une « conférence régionale » pour les conseillers socialistes qui ne siégeront plus à la région. Une sorte de conseil régional parallèle, un entre-soi convenable sans les conseillers FN ! (il a assuré ne pas partager le sentiment de Nicolas Sarkozy, pour qui le vote Front national n’est pas immoral) Et a également promis une augmentation de subventions aux associations de protection animale…

Complice de l’islam radical

Le maire de Nice s’est fait une spécialité du subventionnement communautaire dans sa commune avec le soutien, en contravention à la loi de 1905, à la future grande mosquée de la ville. Il a fait voter une subvention « sportive » de plusieurs milliers d’euros à l’association des Jeunes Musulmans de France totalement liée à l’UOIF et partage même l’adresse de sa section départementale à la mosquée de l’Ariane.
Comme l’a déclaré Marion Maréchal Le Pen dans Présent du 21 novembre : « Je suis très méfiante parce que je sais que la gauche et certains élus de droite entretiennent une relation et une complicité malsaines aujourd’hui avec l’islam radical. Pour la simple et bonne raison qu’ils y voient aussi un vecteur électoral. À partir du moment où ils achètent certains représentants par des contournements de la loi de 1905, par des subventions ou par des permis de construire de mosquées, ils achètent la communauté. Ce dont on parle très peu, c’est l’ensemble des associations humanitaires, sportives, culturelles, qui sont en fait des associations satellites de l’islamisme et notamment de l’UOIF, proche des Frères musulmans, qui pullulent sur le territoire et qui sont autant de courroies de transmission du développement de l’islam radical. Nous avons énormément d’élus aujourd’hui comme Christian Estrosi à Nice qui financent l’islamisme radical avec l’argent public ».

Comme l’avait rappelé Philippe Vardon, cinquième sur la liste de Marion Maréchal-Le Pen dans les Alpes-Maritimes, Estrosi « favorise l’islam radical à Nice et contribue ainsi au climat qui a fait de notre ville une véritable base de recrutement pour le djihad, une ville aussi où commence à s’installer une police de la charia qui peut reprocher à certains “mauvais musulmans” de vendre de l’alcool par exemple ».

On continue avec Estrosi ?

Caroline Parmentier

21:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Meeting national de Marine Le Pen à Paris ce 10 décembre 2015 - En direct


Live Meeting national de Marine Le Pen à Paris... par MarineLePen

21:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Marine Le Pen face à Jean-Jacques Bourdin en direct

Regardez jusqu'au bout

19:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Régionales Paca : les représentants juifs appellent à voter Estrosi

RIU8K6H.jpg

 

11h53

 

Les représentants de la communauté juive à Marseille appellent les électeurs de Provence-Alpes-Côte d’Azur «à se rendre massivement aux urnes dimanche» et à voter pour la liste Les Républicains de Christian Estrosi au second tour des élections régionales.

Ils saluent également dans un communiqué «l’attitude républicaine» des candidats de gauche. Appelant à faire barrage au Front national, le chef de file socialiste Christophe Castaner a retiré sa liste PS-PRG arrivée troisième derrière le FN et Les Républicains (LR). «Nous, Français de confession juive, à travers nos institutions, Crif, Consistoire, Fonds social, appelons tous les Français à se rendre massivement aux urnes dimanche 13 décembre afin que les valeurs qui sont le socle de nos actions au quotidien prévalent sur la haine et l’obscurantisme», écrivent le Crif Marseille Provence, le consistoire israélite et le Fonds social juif unifié en appelant à voter Estrosi.

La présidente du Crif Paca Michèle Teboul s’est dite «sonnée» après le premier tour. «On s’y attendait (à l’arrivée du FN en tête, ndlr), mais pas de manière aussi écrasante». Elle a dit reconnaître l’«immense sacrifice» que représente «l’absence de tout représentant de gauche au Conseil régional pendant six ans». Elle a également fait part de son inquiétude sur l’avenir du tissu associatif local en cas d’élection du Front national. «Si (Marion Maréchal-Le Pen) refuse l’aide aux communautés comme elle l’a dit, autant dire que notre travail au quotidien sera réduit à zéro», estime Michèle Teboul.

«Tout ce travail de lien social, c’est fini!», s’exclame-t-elle. «Fermer, c’est ce qui va arriver à toutes les associations, les unes après les autres!». «Il va falloir que j’aille chercher des dons, des sponsors, pour chacune des activités du tissu associatif», ajoute-t-elle. «Là où on va avoir une grosse difficulté, c’est que, au dîner du Crif, une fois par an, toutes les autorités territoriales sont représentées. Est-ce que vous croyez que je vais inviter Mme Maréchal-Le Pen, si elle est élue? Jamais de la vie!», affirme-t-elle.

Le Figaro

00:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

09/12/2015

Cible de l’oligarchie : le catholicisme, pas l’islamisme. Par Guillaume Faye

 

9 décembre 2015 par Guillaume Faye

Les crèches sont interdites, le ramadan est subventionné. Malgré les attentats islamiques et l’invasion migratoire musulmane, c’est le catholicisme traditionnel français que déteste principalement l’oligarchie au pouvoir, parce qu’il est pour elle le symbole d’une tradition détestée. La hiérarchie de l’Église est souvent la complice silencieuse et suicidaire de cette démission phénoménale.

La rupture symbolique avec le catholicisme

À propos de la cérémonie solennelle organisée aux Invalides le 26 novembre, en hommage aux 130 tués dans les attentats islamiques du 13, François d’Orcival note : « La cour d’honneur des Invalides donne sur la cathédrale Saint-Louis, l’église du soldat. Napoléon n’aurait pas imaginé une cérémonie dans la cour sans Te Deum ou requiem dans l’église. […]Mais la République n’a jamais manqué de le faire pour ses soldats tombés au feu. Pas cette fois pour ses morts. Chacun a organisé de son côté sa cérémonie religieuse, à Notre Dame de Paris, à la Grande Synagogue, à la mosquée de Lyon, au temple…On dirait que la France, dans un lieu porté par l’Histoire comme les Invalides, a perdu la mémoire d’avoir été Notre Dame la France par dessus les siècles – ”la madone aux fresques des murs” ». (Valeurs actuelles, 26/11/2015 – 02/12).

Cette analyse est intéressante. Le gouvernement français se déconnecte de la symbolique catholique avec laquelle les régimes républicains laïcs n’avaient jamais rompu. Ce choix avait une portée culturelle (l’identité catholique majoritaire d’une France couverte de son ”manteau d’églises”) et non pas religieuse. Mais l’immigration musulmane massive a changé la donne. Sans le dire, on n’ose plus se réclamer d’une référence catholique, de peur de s’aliéner la ”nouvelle population”. Dont on a peur.

Le gouvernement et ses relais enjoignent aux maires de France d’interdire la crèche traditionnelle de Noël dans les lieux publics, d’abolir cette tradition pluricentenaire. Une telle position, faussement prise au nom de la ”laïcité”, est une éclatante hypocrisie, une manifestation de lâcheté et de soumission, surtout après les attentats meurtriers du 13 novembre. C’est sur les fêtes et symboles d’origine catholique que tape cette ”laïcité républicaine”, qui est d’une partialité sans gêne, tout simplement parce que la ”République” oligarchique redoute les populations immigrées musulmanes de plus en plus radicalisées, et qu’elle veut leur donner des gages. Logique de collaborateurs.

Pourtant, la mairie de Paris – et bien d’autres – qui ont supprimé les crèches et les arbres de Noël, organisent aux frais du contribuable des fêtes et des repas de rupture du jeûne du ramadan, énorme entorse à la ”laïcité”. Et la maire de Paris, Mme Hidalgo, énonçait cette contre-vérité, le 8 juillet dernier : «  le ramadan est une fête qui fait partie du patrimoine culturel français ». Mais pas les crèches…Par ailleurs, à l’occasion des fêtes musulmanes (Aït el–Kébir, etc.) divers élus territoriaux ou régionaux, voire des membres du gouvernement, se rendent dans les mosquées pour participer à des festivités ou commémorations. À aucun moment les mêmes ne font la démarche réciproque pour les fêtes chrétiennes. Autrement dit, les autorités ”laïques” sont très soucieuses de l’islam mais négligent parfaitement les traditions catholiques. Deux poids, deux mesures,   

Préférence islamique et hostilité anti–catholique

Cette attitude indigne de soumission, remplit de joie et de mépris les djihadistes, réels ou dissimulés, ravis de voir les autorités leur faire des salamaleks. Il y a quelque chose – que la psychanalyse pourrait peut-être expliquer – de maladif, de morbide dans cette attitude, qui relève du syndrome de Stockholm : prendre faussement l’islam comme une partie de nos traditions pour essayer d’exorciser le danger, d’amadouer l’agresseur et l’envahisseur. Orchestrer la défaite et la reddition sans les nommer ainsi, pour sauver sa peau.

L’idéologie dominante, qui se dissimule sous le concept très flou de ”laïcité”, prétend limiter l’influence ”religieuse” sur la société. Mais, comme on n’ose pas avouer que seule l’emprise musulmane est menaçante, on s’en prend, par procuration, à ce pauvre catholicisme, qui ne menace plus personne depuis longtemps. Outre l’offensive contre les crèches, on se souvient de la répression policière et de la diabolisation de la ”Manif pour tous” ou des ”Veilleurs” qui furent assimilés à une ”réaction catholique” insupportable et subversive. Le salafisme, lui, peut dormir tranquille. Bref, sous prétexte de vigilance envers les ”religions”, la pseudo laïcité républicaine n’ose pas s’en prendre sérieusement à l’islam mais charge un catholicisme affaibli et totalement inoffensif.

Dans les émissions TV de palabres (talk shows), les reportages ou les feuilletons (series), surtout sur les chaînes du ”service public” (de propagande idéologique de gauche), le catholicisme traditionnel est soit ridiculisé, soit ignoré, soit caricaturé et dénoncé comme dangereux. La jeune réalisatrice Cheyenne–Marie Carron, auteur – entre autres – du film exceptionnel, L’Apôtre, qui retrace la conversion d’un musulman au catholicisme, et qui est repérée par les radars idéologiques officiels comme une artiste ”catholique”, n’obtient aucune subvention pour ses nouveaux projets en cours. Pourtant ces aides sont généreusement allouées à des réalisateurs politiquement corrects, sociologiquement copains et artistiquement médiocres, dont les productions sont à cent coudées en dessous des œuvres de Cheyenne– Marie Carron.

Une tradition incorrecte et nauséabonde…

Les défilés des ”Manif pour tous”, comme le mouvement des ”Veilleurs”, manifestement représentatifs de la population catholique, ont été qualifiés de « France nauséabonde » par plusieurs élus ou cultureux de gauche. Et dans le même temps, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, déclarait le 5 août 2014 : « ce n’est pas un délit de prôner le djihad, ce n’est pénalement pas répréhensible ». Non, pas grave…130 morts le 13 novembre. Le djihad, c’est autorisé et sympa. En revanche, le traditionalisme catholique et d’ ”extrême–droite”, c’est très dangereux.

En France, les juges, en interprétant les lois, poursuivent l’affreuse ”islamophobie” mais pas la ”christianophobie”, parfaitement autorisée. Quand une mosquée est taguée (faits rarissimes), on assiste à une mobilisation judiciaire, mais quand des cimetières chrétiens ou des églises sont profanés (faits nombreux), le pouvoir ne s’émeut pas de ces faits divers. Quand l’universitaire et historien George Bensoussan dénonce sur la radio France Culture l’antisémitisme répandu dans les milieux arabo-musulmans, il est victime d’une cabale et d’ennuis judiciaires ; mais quand des sites Internet ou des revues salafistes (vendues souvent dans les grandes surfaces) se répandent en propos antisémites et antichrétiens avec souvent appels implicites au meurtre, personne ne bouge. Lâcheté et complicité font bon ménage.     

Le ministère de la Culture, dirigé par une incompétente sans culture, a ordre de ne pas augmenter les subventions aux cathédrales et églises classées monuments historiques qui souvent menacent ruine ; en revanche, violant la loi de 1905, les municipalités et les régions financent par des moyens détournés la construction de mosquées, pour acheter la paix sociale et par clientélisme électoral. On tait aussi leur financement par des pays arabo-musulmans qui sont officiellement nos ”alliés”. Creuser sa propre tombe semble devenu un mot d’ordre. Mais les autorités catholiques paraissent indifférentes, congelées dans le mutisme.

La grande faiblesse du catholicisme actuel

En dépit des persécutions abominables contre les Chrétiens d’Orient – récurrentes dans l’Histoire –, que seule la Russie essaie de défendre, la hiérarchie catholique et vaticane donne l’impression de fermer les yeux ; elle garde un silence prudent, en tout cas ne se mobilise pas sérieusement. Le Pape François appelle à l’accueil des ”migrants”, en immense majorité musulmans. Il insiste davantage sur la solidarité avec nos ”frères” musulmans que sur l’affreux scandale des persécutions antichrétiennes dans tout le monde musulman. Étant païen aristotélicien, sans vouloir entrer dans les arcanes d’un débat théologique sur la ”charité” chrétienne qui m’est totalement étranger, j’estime cette position à la fois illogique, absurde et suicidaire.

De même, l’Église de France n’a jamais émis le moindre commentaire sur l’islamisation du pays, laissant entendre qu’elle y serait plutôt favorable. On marche sur la tête. En France, le catholicisme subit un déclin majeur dans ses pratiques rituelles et ses vocations de prêtres, alors que l’islam progresse à grande vitesse. Sa pratique fait boule de neige et se radicalise, le wahhabisme et le salafisme gagnant partout du terrain. On a l’impression que l’Église catholique est paralysée, comme le moineau face au serpent.   

Cette haine suintante des racines de la France – et de l’Europe –qu’elles soient chrétiennes ou païennes, a des origines marxistes et trotskistes, en particulier. Elle est relayée par l’islam. C’est pourquoi, il est objectivement juste de parler d’ ”islamo-gauchisme”. Simplement, les trotskistes ne feront pas le poids face à l’islam dont ils sont les idiots utiles. 

Certains commentateurs parlent, malgré tout, d’un renouveau du catholicisme en France, par un effet de réactivité. On attend de voir. Pour combattre l’emprise de l’islamisation, il n’est pas sûr que le sentiment chrétien soit suffisant. Il existe un Plan B, peu charitable, qui s’inspire d’une tradition beaucoup plus ancienne que le christianisme. Et là, pour reprendre une expression de Nietzsche, « il faudra que cesse toute forme de plaisanterie ». Voilà les pièces du puzzle. La solution de l’équation sera plus dure que tout ce que les barbares pratiquent et imaginent.   

  1. Les commentaires sur la poussée du FN ne seront publiés qu’après le deuxième tour des élections régionales.

23:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Pour la justice, le concept de « Français de souche » n’existe pas

PQZyFhD.jpg

 

17h17

La cour d’appel de Paris a confirmé un jugement qui estimait que l’expression «Français blancs dits de souche» ne «recouvre aucune réalité légale, historique, biologique ou sociologique».

 

Cela ne devrait pas empêcher certains politiques de continuer à employer cette expression très liée aux milieux identitaires. La justice a toutefois tranché très clairement aujourd’hui à Paris : les «Français blancs dits de souche» ne constituent pas un «groupe de personnes» au sens de la loi française. [...]

Et la cour d’appel de Paris a confirmé que la notion de Français de souche «ne recouvre aucune réalité légale, historique, biologique ou sociologique». [...]

Source

[...] L’Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l’identité française et chrétienne (Agrif) avait attaqué un rappeur et un sociologue qui avaient conjointement publié en 2010 un livre et un CD au titre commun, «Nique la France», pour injure raciale et provocation à la haine. [...]

Le tribunal correctionnel avait estimé que la notion de Français de souche «ne recouvre aucune réalité légale, historique, biologique ou sociologique», que «la "blancheur" ou la "race blanche"» n’est «en aucune manière une composante juridique de la qualité des Français» et que «les Français blancs dits de souche ne constituent pas un "groupe de personnes"» au sens de la loi de 1881 sur la liberté de la presse.

Source

21:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Un trafiquant d’organes israélien arrêté en Turquie

 

Un trafiquant d’organes israélien, activement recherché par Interpol, a été interpellé vendredi à l’aéroport Atatürk d’Istanbul.

D’après la chaîne allemande Deutsche Welle, le citoyen israélien d’origine ukrainienne Boris Walker (de son vrai nom Wolfman), suspect de trafic d’organes et de fraude, a été appréhendé à l’aéroport Atatürk, situé aux alentours d’Istanbul.

M. Walker, poursuit la chaîne, se serait rendu en Turquie dans le but de récupérer les organes de réfugiés syriens fuyant les répressions du groupe terroriste État islamique (EI).

Selon Deutsche Welle, les organes en question, dont le montant variait entre 70 et 100.000 euros, étaient transplantés clandestinement dans des hôpitaux turcs.

Quarante jours après son arrestation, la justice turque a ordonné l’extradition du trafiquant présumé vers Israël. Au demeurant, les autorités turques et israéliennes se sont abstenues de tout commentaire.

Auparavant, Wolfman a été accusé entre 2008 et 2014 de trafic d’organes et de transplantations illégales au Kosovo, en Azerbaïdjan, et au Sri Lanka.

21:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

PACA: Marion battue par Estrosi selon un sondage

http://www.leparisien.fr/elections-regionales/regionales-...

 

20:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Selon des sondages, Marine le Pen serait largement battue par Xavier Bertrand au second tour

http://www.lefigaro.fr/elections/regionales-2015/2015/12/...

20:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

États-Unis : Un cambrioleur s’en prend à 3 enfants, il en poignarde un de 6 ans à mort

BQdkJdX.jpg

Logan 6 ans  - Exantus, 32 ans, son assassin présumé

http://www.fdesouche.com/678815-etats-unis-un-cambrioleur...

 

04:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Deux photos qui circulent chez les socialistes en PACA

rJY3xZu.jpg Le Pen Estrosi.jpg

ZqZWhlO.jpg Estrosi FN.jpg

Aujourd'hui ce jeune homme "résiste" à Marion Maréchal-Le Pen... Comme le temps passe!

03:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

États-Unis : Offensé par la blancheur de Jésus, il se sent discriminé et attaque le musée

T9OeukT.jpg

 

2h23

Un Christ à la peau diaphane et aux cheveux dorés : pour Justin Renel Joseph, ce n’est pas seulement offensant, c’est aussi raciste. Le new-yorkais de 33 ans a décidé d’attaquer en justice le célèbre Metropolitan Museum of Art de New-York devant la cour suprême de Manhattan, pour demander à ce que soient décrochées quatre œuvres représentant un Jésus Christ « aryen ». 

 

« The Holy Family With Angels », un des tableaux concernés par la plainte de Justin Renel Joseph.

Dans sa plainte, rapportée par le « New York Post », Justin Renel Joseph rappelle en effet que le Christ, originaire du Moyen-Orient, avait « des cheveux noirs et laineux et la peau couleur de bronze », comme lui. Au journal américain, il explique :

« Les artistes ont complètement changé [la race de Jésus] afin qu’il soit plus conforme esthétiquement aux goûts des personnes blanches« .

Un exemple parfait de whitewashing, en somme. Résultat, la vue de ces tableaux « a notamment entraîné chez le plaignant un sentiment de rejet et l’impression de ne pas être accepté dans la société« , peut-on lire sur les documents de la plainte, cités par le « New York Post » [...]

Nouvel Obs

Merci à cassegrain

03:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Eric Zemmour: "La carte de France fait une drôle de tête"

02:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Laïcité républicaine...

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Laicite-republicain...

+ VIDEO

02:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

LA DERNIERE VALSE DES POURRIS

 

LA DERNIERE VALSE DES POURRIS - Ils sont tous unis contre le Front

Ils sont tous unis contre le Front



Michel Lhomme
le
Les partis de l’établissement se mobilisent et donnent à tous l'impression d'un nouveau front : le front des pourris mais nous l'écrivions hier les Français ne croient plus aux journaux, à la télévision, à tout ce qu'on leur raconte. C'est aussi cela l'événement de la victoire du Front National : le naufrage d'une profession, le journalisme français que l'intervention de La Voix du Nord la semaine dernière a durablement achevé.

Le Front national est le premier parti de France car ne faut-il pas aussi rappeler que "Les Républicains" ne sont qu'une coalition de quatre partis (LR, UDI, MoDem, Chrétien démocrate). Quatre partis unis pour arriver à un si piètre résultat, c'est quand même bien du grand-guignolesque mais cela n'a pas empêché Christian Estrosi qui pourtant hier draguait encore le Front National pour assurer sa carrière de déclarer : « Le score de Marion Maréchal-Le Pen fait peser dans notre région une des plus graves menaces de notre histoire politique », pitoyable, c'était dimanche soir et c'était un Estrosi blême et grimaçant, un Estrosi du mépris du peuple.

Le Front national vient se classer largement en tête des suffrages avec quelque 30 % des voix en France métropolitaine. La digue symbolique, le plafond de verre est rompu. C'est d'ailleurs maintenant sans même la proportionnelle que le parti du peuple peut se diriger vers la présidentielle et les législatives. 

Le Front national seul contre tous ! C’est l'élément capital aujourd'hui. Mais alors le Front National est le parti de qui ? Des gens modestes, des oubliés, des délaissés, des moqués, des méprisés, des insultés, des sans-dents, le peuple des humbles mais aussi des aristos du savoir, l'élite de l'intelligence, celle qui ne s'en est pas laissé compter des formatages idéologiques, qui avait compris très tôt la désinformation permanente et qui a toujours refusé d'être les demeurés de la modernité. 

Cette élite, ce sont les partisans de l'esprit critique et de la réflexion argumentée et ce sont ces Français-là qui ont dimanche manifesté leur refus de partis politiques impuissants et déconsidérés. Ils n'ont pas été une poignée de mécontents ou d'extrémistes conservateurs, ils ont été six millions à le dire haut et fort. La bien-pensance ne peut le supporter mais elle devra s'y faire et puis, qui écoute encore la bien-pensance ?  Le triomphe du Front National de dimanche, c'est aussi la victoire de la jeunesse et d'une prise de parole inédite mais secrète celle des urnes. 
 
La première victime, c’est la propagande du Parti Socialiste. Comment pourra-t-on demain être socialiste après avoir  trahi les idéaux de Proudhon et de Jaurès ?  Mais il y a aussi une autre victime du premier tour, c'est Nicolas Sarkozy. Il était le seul à pouvoir « faire barrage » au Front national et il se vantait encore vendredi de ne pas croire aux sondages. Ses amis sont en tête dans quatre régions, le FN dans six. Dans le Nord et en Paca, Xavier Bertrand et Christian Estrosi ne peuvent espérer vaincre que grâce aux voix socialistes. Nicolas Sarkozy reviendra peut-être sur la scène politique mais sur sa gauche, pas sur sa droite. Nicolas Sarkozy confirmera par là qu'il fut comme Chirac toujours un homme de gauche.

Les combines d’appareil sont en marche sous le masque de la vertu républicaine et l'on va nous seriner toute la semaine que la République est en danger et la démocratie en péril. Une victoire aux élections régionales, ce n'est pourtant que le jeu normal des institutions et surtout la liberté souveraine des électeurs. 

Dès dimanche soir, les vaincus ont brandi la menace de troubles et de désordres dans les régions si le FN l’emportait. Mais si, par impossible, les magouilles politiciennes faisaient que le FN n’obtienne aucune des six régions où il est en tête, alors, ces politiciens défaits devront aussi affronter la colère de ceux qui ont été dépossédés de leur victoire. Avec une telle colère, avec les meilleurs doctrinaires du monde, on ne tient pas au pouvoir très longtemps. On ne peut rien contre la marée du peuple dépouillé de lui-même, dépossédé de son identité. Relisez Hugo, c'était hier l'une des grandes références. Nous, c'est vrai, nous lisions Barbey d'Aurevilly ou Léon Bloy.
 
METAMAG
 
A lire absolument!

02:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

VIDEOS - Marion Maréchal - Le Pen et Christian Estrosi s'affrontent sans débattre: Estrosi a refusé le face-à-face

sans-titre.png Marion.png

http://www.leparisien.fr/elections-regionales/video-suive...

01:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Conférence de presse de Marine Le Pen à Lille (07 12 15)

01:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Stéphane Ravier dans "Grand Angle" sur BFM TV

00:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

08/12/2015

En pleine invasion du pays, l’administration s’acharne sur une jeune et brillante étudiante russe

http://www.ndf.fr/nos-breves/06-12-2015/en-pleine-invasio...

23:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Remplacisme : pour Raphaël Glucksmann, vouloir que la France reste française, c’est de « la haine tranquille, sans tabou ni complexe »

Capture.PNG  Ratglu.PNG

Capture.PNG  Gluck  2.PNG

NDF

 

21:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)