Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/01/2016

Paris : Christiane Taubira a obtenu un logement social (màj : elle répond à la polémique)

 

22h50

iTélé – 7 janvier 2016

 


La garde des Sceaux a pris possession mi-décembre d’un appartement de près de 100 m2 dans le 17e arrondissement de Paris au « loyer maîtrisé ».

Selon nos confrères de Marianne, la garde des Sceaux, Christiane Taubira, aurait obtenu un logement à caractère social à Paris… sans le savoir.

La ministre de la Justice occupe depuis la mi-décembre un appartement de près de 100 m2 dans le XVIIe arrondissement, dont le loyer est largement inférieur à ceux du marché. Le loyer s’élèverait en effet à 2 200 euros avec les charges pour un 96 m2 avec une terrasse de 14 m2 dans le quartier très convoité des Batignolles. (…)

ledauphine.com

Merci à Gargamax125

02:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Le rapport hallucinant de la police de Cologne sur la nuit du Nouvel An (MàJ)

 

18h05

Suite aux agressions en masse du Nouvel An dans plusieurs grandes villes allemandes, un rapport interne de la police met en lumière l’ampleur du chaos. Selon ce rapport, publié jeudi par le magazine allemand «Spiegel», les policiers redoutaient des morts.

(…) Toute identification s’est révélée impossible sur le moment tant la police était débordée, continue le rapport. «Les forces de l’ordre ne contrôlaient plus les incidents, les agressions, les délits. » Face à l’impossibilité d’aider les victimes, les policiers se sont sentis frustrés.

En outre, le rapport établit une liste concrète d’incidents vus ou vécus par les policiers:

 

  • Les groupes d’hommes ont formé des cercles serrés afin d’empêcher les forces de l’ordre de porter secours au victimes;
  • Un homme a lancé aux policiers: «Je suis Syrien, vous devez bien me traiter. Madame Merkel m’a invité»;
  • Des témoins ont été menacés dans le cas où ils nommeraient les coupables;
  • Des hommes ont déchiré leur permis de séjour sous les yeux des policiers en ricanant et en disant: «Vous pouvez rien contre moi, donnez m’en un nouveau demain.»
  • Les ordres de quitter les lieux n’ont pas été écoutés. Faute de moyens, les interpellations étaient impossibles;
  • Après la fermeture des quais de gare à cause de la foule, de nombreux individus ont rejoint un autre quai puis traversé les voies pour rejoindre le quai bondé.

Le rapport indique que, pendant l’évacuation de la place de la gare, les forces de l’ordre ont été la cible de fusées et de jets de bouteilles. Malgré l’évacuation, les vols et agressions ont continué à plusieurs endroits à la fois.
L’auteur du rapport note que jamais, en 29 ans de service, il n’avait vécu telle situation et un tel manque de respect vis-à-vis de la police.
Manquant de personnel, «les forces de l’ordre ont rapidement été débordées». L’intervention a duré de 21h45 à 7h30.
L’auteur décrit la situation du Nouvel An à Cologne comme «chaotique» et «humiliante».

(…) BlueWin.ch


Des individus impliqués dans les multiples agressions sexuelles contre des dizaines de femmes  dans la ville allemande de Cologne lors de la nuit de la Saint-Sylvestre déclarent être des réfugiés syriens, selon les premiers rapports de police.

 

Texte original :

But the leaked police report, published in Bild newspaper and Spiegel, a news magazine, claims that one of those involved told officers: “I am Syrian. You have to treat me kindly. Mrs Merkel invited me.”

Another tore up his residence permit before the eyes of police, and told them: “You can’t do anything to me, I can get a new one tomorrow.”

Police say they have identified 16 suspects from video recordings of the incidents.

Traduction :

Le rapport de police, publié dans le journal Bild et dans le journal Le Spiegel, affirme que l’un des assaillants à déclaré aux policiers: « Je suis Syrien. Vous devez me traiter gentillement. Mme Merkel m’a invité. »

Un autre a déchiré son Visa de résidence sous les yeux de la police et leur a dit: « Vous ne pouvez rien faire contre moi, je peux en avoir un nouveau demain. »

La police dit qu’elle a identifiée 16 suspects à partir d’enregistrements vidéos des agressions.

 

The Telegraph

 

02:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Finlande : des patrouilles d’autodéfense d’extrême droite contre les migrants

1601080230000110.jpg

 

22h00

 

Des groupes d’autodéfense d’extrême droite ont fait leur apparition ces derniers mois dans plusieurs villes de Finlande où ils affirment patrouiller pour protéger la population de ce qu’ils nomment « des intrus islamiques », s’est inquiété jeudi le gouvernement finlandais.
« Organiser des patrouilles de rue relève d’un comportement extrémiste. Cela ne permet pas d’augmenter la sécurité » de la population, a déclaré le ministre finlandais de l’Intérieur Petteri Orpo à la télévision YLE. Ces milices « n’ont pas le droit d’utiliser la force », a-t-il souligné.

Des groupes d’hommes non armés, qui se revendiquent pour la plupart « Soldats d’Odin », le dieu de la guerre dans la mythologie nordique, ont été vus ces cinq derniers mois dans différentes villes autour de centres d’accueils pour immigrants qui ont récemment ouvert. Certains d’entre eux figurent sur des photos publiées dans les médias, portant des vestes noires et des casquettes estampillées « S.O.O » pour « Soldats d’Odin ».
Selon la police, certains membres de ces groupes ont des liens avec les mouvements d’extrême droite, dont des groupes néonazis.

« Attaquer ne fait pas partie de nos principes. C’est seulement de la défense. Et tout le monde a le droit de se défendre lorsqu’il est attaqué. Nous nous défendons et nous appelons la police », ont assuré trois membres d’une patrouille de la ville de Joensuu dans un récent entretien au journal local Karjalan Heili. Ils ont revendiqué 20 membres à Joensuu et jusqu’à 500 dans le pays. [...]

 

02:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Patrick Henry obtient une libération conditionnelle, le parquet fait appel

 

 

| MAJ :

réagir
158
Patrick Henry en 2002.

Il avait échappé de justesse à la peine de mort en 1977. Patrick Henry, condamné à l'époque à la réclusion à perpétuité pour le meurtre d'un enfant, a obtenu ce jeudi une libération conditionnelle. «Le bénéfice de la libération conditionnelle est accordé, mais sous réserve de l'exécution d'une période de probation» prévue jusqu'au 4 août 2017, a déclaré Béatrice Angelelli, la procureure de Melun (Seine-et-Marne). Après réflexion, le parquet a décidé de faire appel.

«Depuis le départ de cette procédure, nous étions opposés à cette demande», a déclaré Béatrice Angelelli, pour qui «le projet d'accompagnement n'est pas assez encadrant». L'appel est suspensif et «la cour d'appel a deux mois pour statuer», a-t-elle ajouté.

Ce délibéré fait suite à une audience tenue le 8 décembre devant le tribunal d'application des peines, au centre de détention de Melun où Patrick Henry, 62 ans, est incarcéré. Le parquet avait requis le rejet de cette demande de libération, formulée après le rejet d'un recours en grâce présidentielle, en juillet 2014.

En savoir plus : l'affaire Patrick Henry, premier pas vers l'abolition de la peine de mort

Patrick Henry avait obtenu sa mise en liberté conditionnelle en mai 2001 après 25 ans de prison. Sorti sous le feu des médias, l'homme était resté discret un an avant d'enchaîner les faux pas avec en juin 2002 un vol à l'étalage, pour lequel il a été condamné à une amende de 2000 euros, puis dans la nuit du 5 au 6 octobre 2002 son interpellation près de Valence (Espagne) en possession de 10 kg de cannabis. Sa liberté conditionnelle avait ensuite été révoquée. En 2003, il avait été condamné par le tribunal correctionnel de Caen à quatre ans d'emprisonnement et 20000 euros d'amende, décision confirmée par la cour d'appel de cette ville.

LE PARISIEN






 

 

 

01:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

07/01/2016

Marine Le Pen adresse ses voeux à la prese

21:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Mantes: pétition de femmes musulmanes pour des horaires séparés à la piscine

http://ripostelaique.com/mantes-une-petition-musulmane-re...

Piscines-avant-apres.png

03:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

Cologne : «Je croyais que c’était de la propagande d’extrême droite mais c’était bien réel !» (MàJ vidéo traduite)

http://www.fdesouche.com/687309-un-videur-de-cologne-je-c...

+ 2 VIDEOS

Un récit hallucinant

03:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

«Supplément aux entretiens de Georges Albertini», de Morvan Duhamel . Par Camille Galic

entretiens-Albertini.jpg

 

 
Print Friendly

Note de lecture de Camille Galic, écrivain, journaliste, essayiste.

A l’instar de Marine Le Pen qui se dit « pas gaulliste mais gaullienne », beaucoup de ceux qui ne l’ont pas connue idéalisent la première présidence de la Ve République, quand souveraineté aurait rimé avec intégrité. A ceux-là on conseillera la lecture des entretiens que l’homme d’influence que fut Georges Albertini eut trois décennies durant avec de très hautes personnalités, particulièrement bien informées, des années 1950 jusqu’à sa mort en 1983 et que Morvan Duhamel, son plus proche collaborateur à la revue Est & Ouest, retranscrivait fidèlement.

Trois volumes ont ainsi déjà été publiés aux éditions Amalthée, Entretiens confidentiels de Georges Albertini, Les Ecrits en prison de Georges Albertini et En mission pour Georges Albertini déjà recensés ici (1). Supplément aux entretiens de Georges Albertini clôt le cycle.


Comme pour les précédents volumes, on ne mettra pas en doute la fidélité du scribe ni celle d’Albertini lui-même dans la relation des propos qui lui étaient tenus lors de ses innombrables rencontres. Mais ses interlocuteurs étaient-ils tous fiables ? Sachant qu’il était très répandu et très consulté dans les cercles dirigeants, ne cherchaient-ils pas à l’influencer, voire à l’intoxiquer afin de régler de sombres comptes avec d’autres ministres, d’autres décideurs ? Sans doute, mais Albertini, ancien second de Marcel Déat, dont Le Monde écrivit après son décès qu’il « fréquenta, connut, conseilla, guida presque toutes les personnalités politiques de premier plan entre 1940 et 1981, organisa des campagnes électorales, fit écrire des centaines d’articles, prononcer des dizaines de discours, exerça le pouvoir par gens célèbres interposés » n’était pas un naïf. Il savait distinguer le bon grain de l’ivraie dans les confidences et même secrets d’Etat qu’il recueillait.

De la Résistance au grand banditisme

 Cela transparaît dans les chapitres portant sur l’OAS, l’enlèvement du colonel « factieux » Argoud à Munich et l’enlèvement à Paris puis l’assassinat de l’opposant marocain Mehdi Ben Barka, où l’on retrouve d’ailleurs les mêmes personnages (douteux), certaines des barbouzes – souvent des repris de justice s’étant, tel le gangster Jo Attia, refait une virginité dans la lutte contre l’Organisation Armée secrète – ayant participé plus tard à l’élimination définitive de Ben Barka. L’on retrouvera même

Albertini avec giscard d'Estaing

1978 Morvan Duhamel avec Valéry Giscard d’Estaing, président de la République

quelques-uns d’entre eux dans l’instrumentalisation du meurtre en septembre 1968 du truand et gigolo serbe Stevan Markovic, garde du corps d’Alain Delon lui-même en cheville avec le Corse Marcantoni, « passé de la Résistance au grand banditisme ». Une affaire sordide dont on n’a jamais connu le fin mot (non plus que du rapt de Ben Barka) mais qui allait être utilisée par les gaullistes de gauche René Capitant, alors garde des Sceaux, et Louis Vallon pour barrer la route de l’Elysée au premier ministre Georges Pompidou. Une tentative vaine : ulcéré de voir le nom de son épouse Claude indûment mêlé par certains plumitifs à cette affaire sur la seule parole d’un autre voyou et indicateur serbe, Pompidou riposta par la « Déclaration de Rome » (janvier 1969) où il se portait ouvertement candidat à la succession de Charles De Gaulle. Ce qui eut pour effet de rassurer les Français qu’effrayait la prédiction du général : « Moi ou le chaos. » Sans la présence rassurante de Pompidou dans la coulisse, le « non » l’aurait-il emporté au référendum constitutionnel d’avril 1969, ce qui entraîna le départ immédiat de De  Gaulle ?

Point commun de plusieurs des dossiers faisant l’objet de ces Entretiens : la porosité entre grande truanderie, services secrets (notamment le SDECE, que Pompidou fera réformer en 1970 par Alexandre de Marenches) et haute politique, sur fond de trafics d’héroïne – la fameuse French Connection – finançant entre autres des opérations inavouables et contraires à l’honneur d’un Etat se voulant de droit. En novembre 1972, Albertini relate ainsi que, selon Michel Poniatowski mis au parfum par les Américains, un certain nombre de hiérarques gaullistes seraient les « banquiers de la drogue ». Parmi eux, l’ancien résistant Joseph Comiti, député des Bouches-du-Rhône, très lié aux milieux barbouzards et plusieurs fois ministre, et Achille Peretti, lui aussi ancien résistant entre autres créateur du réseau Ajax, député-maire de Neuilly avant Charles Pasqua et président de l’Assemblée nationale de 1969 à 1973 avant de siéger au Conseil constitutionnel jusqu’à sa mort subite en avril 1983. Or, « les agents américains auraient noté à maintes reprises que les trafiquants corses arrêtés par leurs services seraient pratiquement tous en possession de certificats de résistance établis par Achille Peretti ». Simple solidarité insulaire ou implication plus profonde ?

Simone Veil, Holocauste et le désert médical

Autre fréquentation intéressante pour Albertini, celle d’Alice Saunier-Seité, ministre des Universités sous Giscard et connue pour son franc-parler. Déplorant que la presse soit « achetée, aux ordres » – une situation qui n’a fait qu’empirer : lire Les médias en

Avec Raymond Barre

1978 Morvan Duhamel avec Raymond Barre, premier ministre

servitude (2) et La Tyrannie médiatique de Jean-Yves Le Gallou (3) –, elle se demande « comment les gens peuvent continuer à gober tout cela ». De même n’est-elle pas tendre pour sa collègue Simone Veil qui, ministre de la Santé et donc chargée de la réforme des études médicales, voulait « réduire de 3.000 en un an le nombre de diplômés ». Mme Saunier-Seité obtint que « la réduction intervienne en deux ans et porte seulement sur 2.000 étudiants » mais, quatre décennies plus tard, la France continue de payer très cher ce numerus clausus trop radical à l’origine de l’actuel « désert médical » imposé par la « mère » de la loi dépénalisant l’avortement avant de quitter le gouvernement pour conduire la liste de la droite aux élections européennes de 1979 où sa liste recueillit 27,7% des suffrages.

Il est vrai que rien n’avait été négligé pour ce succès. De retour d’un déjeuner avec Mme Saunier-Seité le 14 mai 1979, Georges Albertini confie ainsi à Morvan Duhamel : « Selon Alice, l’interview de Darquier de Pellepoix (4), puis l’affaire du film Holocauste, n’auraient été montées que pour assurer sa publicité » – celle de Simone Veil, rescapée d’Auschwitz mais qui, rappelle Morvan Duhamel dans une note, « n’est jamais allée jusqu’à se présenter en témoin de l’existence et du fonctionnement de la moindre chambre à gaz homicide dans les camps de concentration où elle a séjourné ».

Disciple de Georges Albertini, qui avait été très lié au défunt résistant, déporté puis député socialiste Paul Rassinier qui, le premier, mit en doute certains mythes de la Seconde Guerre mondiale, M. Duhamel livre un intéressant éclairage sur Oradour et s’intéresse à l’existence et au fonctionnement des chambres à gaz homicides dans un ultime chapitre, intitulé « Naissance d’une religion » mais que l’article 24 bis de la loi de 1881 sur la liberté de la presse nous interdit d’aborder ici.

Camille Galic
4/01/2016

Morvan Duhamel, Supplément aux entretiens de Georges Albertini, éditions Amalthée 2015, 210 pages avec index.

03:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Allemagne : les médias officiels et les autorités ne peuvent plus cacher l’ampleur des agressions sexuelles commises par les immigrés

victime_viol_coogne.png jeune fille allemande.png

Une  jeune victime témoigne

 

 

Source : Daily Mail

Au journal de 19 h lundi dernier, la chaîne publique ZDF a présenté ses excuses pour avoir totalement passé sous silence les dizaines d’agressions commises sur des Allemandes par des immigrants illégaux rassemblés en meutes à Cologne, Stuttgart et Hambourg lors du réveillon du Nouvel An.
Il s’agit pour la chaîne d’une « négligence », mais connaissant sa ligne rédactionnelle ouvertement pro-immigration tous les doutes sont permis.
D’autres journaux comme le Spiegel avaient déployé une grande ingéniosité rhétorique pour éviter de mentionner les origines ethniques des agresseurs, en parlant de « non-blancs » ou de « jeunes d’apparence étrangère ».
Mais les témoignages des victimes ont déferlé sur les réseaux sociaux et il était impossible de cacher plus longtemps la réalité au public.
Une jeune victime de 18 ans est même apparue à visage découvert sur une chaîne de télévision privée, N-TV, pour raconter son calvaire :

Vers 23 h, nous étions à la gare principale pour voir le feu d’artifice, et c’est alors que nous avons d’abord remarqué tous ces hommes qui se trouvaient autour de nous.
Nous avons réussi à entrer dans la cathédrale et je voulais passer devant le Musée Ludwig pour rejoindre tout le monde et regarder le feu d’artifice au bord de la rivière, mais tout à coup nous nous sommes retrouvées entourées par un groupe de 20 à 30 hommes. Ils étaient agressifs, et nous nous sommes serrées entre nous pour évite qu’une d’entre nous soit isolée au milieu de cette meute. Ils nous ont touchés partout et nous avons essayé de nous enfuir aussi rapidement que possible.
Dans notre fuite avec tous ces attouchements ces hommes en ont profité pour voler des objets dans nos poches et nos sacs comme des portables et des portes-monnaies.

Elle mentionne aussi des hommes qui tiraient des fusées sur la foule près de la gare.

118 femmes ont pour l’instant déposé des plaintes pour violences et vols dans 3 villes selon la police qui a clairement indiqué que 2000 agresseurs d’origine ‘arabe ou nord-africaine’ étaient impliqués dans ces attaques.
Hier soir une manifestation de 300 femmes s’est tenue à Cologne pour protester contre ces violences sexistes et l’inaction des autorités.
Le conseil municipal de la ville a enfin réagi et admit qu’il y avait maintenant une zone de ‘non-droit’ le soir et la nuit en plein centre de la ville, spécialement pour les femmes, mais qu’il ne fallait surtout pas instrumentaliser ces événements et que ces zones avaient toujours été propices à des actes de délinquance.
De son côté la maire de Cologne Henriette Rekeryor, très active dans l’accueil de nombreux ‘réfugiés’ a suggéré que les femmes doivent être ‘mieux préparées’ pour ce genre d’incidents et que la ville allait publier des informations concernant l’attitude à avoir en cas de problème.
Cette réaction a provoqué l’indignation d’une partie de la population qui critique aussi le silence d’Angela Merkel sur ces événements.
Un autre journal national, le Bild, a publié le témoignage de jeunes écolières agressées en pleine foule par une horde de Nord-Africains qui les avaient entourées jusqu’à ce que leurs cris ameutent des Allemands alentour.
En fait les autorités et les politiciens pro-immigrations craignent que l’immense fête du carnaval de Cologne qui doit avoir lieu le mois prochain soit le théâtre de débordements de masse de la part des milliers d’immigrants arrivés récemment et retourne l’opinion contre une politique pro-immigration soutenue par les partis au pouvoir.

02:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Les vœux d’Angela Merkel sous-titrés en arabe

Merkel-arabe-588x304.jpg

 

 
Print Friendly

Afin «d’atteindre de nombreux réfugiés», la chaîne publique ZDF a sous-titré ses vœux, comme ceux du président fédéral, en anglais et… en arabe !

Caroline Artus, ancien chef d’entreprise

♦ Pour nos amis allemands patriotes aussi, l’année 2015 s’est terminée encore plus mal qu’elle avait commencé. Non seulement leur pays s’est vu « gratifié » d’un million cent mille réfugiés – du moins, prétendus tels par leurs autorités, chiffre quatre fois supérieur à celui de 2014 – mais ils viennent de subir le pire affront qu’un élu au sommet d’un État puisse infliger à sa nation : l’humiliation par le double jeu, le double fardeau du sacrifice et de la culpabilisation.


Les vœux d’Angela Merkel pour ses compatriotes ? Qu’ils acceptent bien gentiment les migrants, sans broncher, même si « cela va coûter de l’argent […] » parce qu’« il est évident que nous devons aider et accueillir ceux qui cherchent un refuge chez nous ».

Évident pour qui, donc ? Sans aucun doute pour Peter Sutherland – ex-directeur de l’OMC, ex-commissaire européen à la concurrence, ex-directeur de Goldman Sachs, mais actuel membre du groupe Bilderberg, directeur de la Trilatérale, conseiller spécial de l’ONU pour l’immigration ainsi que conseiller au Vatican – qui, dans une récente interview sur le site de l’ONU, préconise pour l’Allemagne en particulier, mais pour quasiment chaque pays d’Europe, d’accueillir plus d’un million de migrants par an sur les trente prochaines années. Autrement dit, avec d’un côté de faibles taux de natalité, et de l’autre un taux vigoureux, dans 30 ans, les Européens ont toutes les chances d’être devenus les indigènes dans leurs propres pays…

Pas évident, en tout cas, d’après les estimations de la Bundesbank (la banque centrale allemande), de continuer de faire rentrer des millions de réfugiés dans le pays, puisqu’elle souligne les « qualifications faibles » et des « barrières linguistiques » et évalue à 70 % le nombre de migrants au chômage en Allemagne.

Alors Angela, née d’un père pasteur et communiste, en Allemagne de l’Est, celle qui abhorre la culture de « démocratie par la base », comme l’écrira le tempsreel.nouvelobs.com, en 2013, a agité la grosse ficelle. Les Allemands patriotes sont des gens « au cœur froid ou plein de haine » [qui] se réclament eux seuls de l’identité allemande et veulent exclure les autres ». Parce que « les réfugiés sont une chance » pour l’Allemagne. Du Hollande dans la langue de Goethe !

Et pour bien montrer, à ces Allemands-là, ceux qui tirent le diable par la queue, ceux qui ont l’outrecuidance d’aimer leur pays et de préférer les leurs à ceux venus d’ailleurs en si grand nombre en aussi peu de temps, bref, à tous ceux qui rechignent à sacrifier leurs économies, à se laisser effacer, Angela vient de leur jouer un tour de cochon, si j’ose dire. Afin « d’atteindre de nombreux réfugiés », la chaîne publique ZDF a sous-titré ses vœux, comme ceux du président fédéral, en anglais et… en arabe !

Mieux : à partir du 4 janvier, les actualités allemandes « Heute » (celles de 17 heures… pour commencer) ainsi que d’autres émissions de la chaîne appliqueront systématiquement les nouvelles directives. Comprenez : le public devient cosmopolite.

Et si François Hollande, pour sa (possible et espérée) dernière année, s’en inspirait ? Une idée pour provoquer dans la France entière un électrochoc ? On ne sait jamais…

Allez, Frohes Neues Jahr !

Caroline Artus
1/01/2015

Source : Boulevard Voltaire
http://www.bvoltaire.fr/carolineartus/voeux-dangela-merke...

Correspondance Polémia – 2/01/2015

Image : La chaîne publique allemande ZDF a sous-titré les vœux, d’Angela Merkel comme ceux du président fédéral, en anglais et… en arabe !

 

02:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Marine Le Pen: "Je ne suis pas amère, je suis ailleurs"


Marine Le Pen : «Je ne suis pas amère, je suis... par leparisien

01:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Donald Trump dans le sens du vent

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Donald-Trump-dans-l...

01:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

06/01/2016

EN DIRECT. Manuel Valls : «il faut vivre avec la menace terroriste»

http://www.leparisien.fr/politique/en-direct-manuel-valls...

Il n'y a personne pour l'entarter?

 

21:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Florian Philippot invité de Bruce Toussaint


L'invité de Bruce Toussaint du 06/01/2016 par ITELE

20:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Michel Galabru raconte La Pastorale des santons de Provence

NDF

20:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Un peu de douceur...

IMG_0282.JPG Chaton.JPG

03:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Florian Philippot invité de Public Sénat "Territoires d'infos"


Invité : Florian Philippot - Territoires d'infos par publicsenat

03:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Charlie: l'épouse du policier tué porte plainte

http://www.laprovence.com/actu/faits-divers-en-direct/373...

03:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Cologne : agressions sexuelles massives par des groupes de migrants le soir du réveillon (MàJ : A Hambourg et Stuttgart aussi)

http://www.fdesouche.com/686875-cologne-serie-dagressions...

Capture.PNG viol.PNG

 

 

02:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Agressions sexuelles à Cologne : la maire appelle les femmes à s’adapter aux immigrés (MàJ)

1601060154390099.jpg Reker.jpg

 

21h25

« Nous devons expliquer aux hommes d’autres cultures le carnaval de Cologne [son fonctionnement, son sens], afin que son comportement si joyeux ne soit pas confondu avec de la disponibilité sexuelle. » dit Reker.
(…)

Ksta.de


Après les terribles événements survenus la nuit de la Saint Sylvestre à proximité de la gare de Cologne, la maire de la ville, Henriette Reker, a demandé aux femmes d’adopter des règles de comportement pour éviter les agressions.

 

L’histoire est à peine croyable et pourtant elle est vraie. Dans la nuit du 31 décembre, des dizaines de femmes ont été sexuellement agressées par des individus qui sembleraient être des migrants. Pour empêcher de telles horreurs de se reproduire, l’édile de la ville n’a rien trouvé de mieux que d’ériger des règles de conduite pour ses citoyennes féminines.

Conférence de presse surréaliste
Alors qu’elle s’exprimait devant les journalistes, Henriette Reker a lourdement insisté sur les mesures de prévention. Elle a également fait allusion au comportement des jeunes femmes qui doit être «mieux adapté». Elle souhaite même l’élaboration d’un «code conduite».

Sa technique infaillible ? Que les femmes se tiennent à distance de bras d’un potentiel agresseur…

Pire, l’édile s’est indignée du comportement des jeunes victimes qui n’auraient pas appelé la police «par peur de se faire voler leurs smartphones». Indigent.

Henriette Reker n’a fait aucune allusion à l’origine des auteurs que de nombreux témoignages, vidéos et déclarations de police identifient comme étant des migrants. En 2015, l’Allemagne a accueilli plus d’un million de réfugiés, pour la plupart originaires de Syrie.

A la suite des événements, le chef de la police de Cologne déclarait : «La seule chose que savent les policiers, c’est qu’il s’agit de jeunes hommes âgés de 18 à 35 ans, venant de l’Afrique du Maghreb.» Ce qui concorde avec les descriptions faites par les victimes.

Mais la maire se refuse à tout amalgame. Pour elle, rien n’indique que les auteurs soient des migrants séjournant à Cologne.

RT.com

02:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)