Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2015

Autorités syriennes: en 15 jours, Moscou et Damas ont fait plus que Washington en 1 an

International
20:57 18.10.2015(mis à jour 21:01 18.10.2015) URL courte
216152991

Lors de sa rencontre avec la présidente de la chambre haute du parlement russe Valentina Matvienko, le président de l'Assemblée du peuple syrien, Mohamed Djihad Ellaham, a remercié l'aviation russe pour son action, en soulignant que ses performances en l'espace de deux semaines seulement dépassaient celles de la coalition US en 12 mois.

 

Il a également remercié le gouvernement russe de la part du président syrien Bachar el-Assad "pour la position fondamentale qui est conforme aux normes du droit international et de la Charte des Nations Unies".

 

"Grâce à sa position de principe, la Russie a réhabilité les normes du droit international que les États-Unis avaient voulu traîner dans la boue", a souligné M. Ellaham.

D'après le politicien, la position russe met au grand jour la "position mensongère et sournoise" de Washington à l'international.

Il a promis de prendre toutes les mesures pour développer l'amitié russo-syrienne, qui contribue aux intérêts du monde entier, dont notamment la lutte contre le terrorisme, et qui répond aux normes du droit international.

Le 30 septembre, l'Armée de l'air russe a entamé une opération militaire contre l'EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI.

Au total, l'aviation russe a réalisé près de 700 vols en Syrie en effectuant plus de 500 frappes contre les positions de l'EI en Syrie depuis le début de l'opération aérienne le 30 septembre dernier. Les navires de la Flottille russe de la Caspienne ont en outre tiré 26 missiles de croisière Kalibr.

 



 http://fr.sputniknews.com/international/20151018/10189201...

1018855503.jpg

 

01:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Julie Gayet s'engage pour l'avortement

http://www.leparisien.fr/societe/julie-gayet-s-engage-pou...

01:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Régionales PACA : Duel serré LR/FN au 2e tour, le PS laminé (Màj)

 

20h02

 

Le match s’annonce serré en Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca). A sept semaines du scrutin, le sondage Odoxa réalisé pour BFMTV confirme la poussée du Front national dans cette région, où le FN est traditionnellement bien implanté et qu’il espère conquérir en décembre.

Au 1er tour, Marion Maréchal-Le Pen, qui est créditée de 35 % des intentions de vote, devancerait de cinq points la liste d’union de la droite (LR-Modem-UDI) de Christian Estrosi (30 %). Ce score montre que la députée du Vaucluse n’est pas pénalisée par la guerre politico-familiale qui secoue le FN depuis six mois (Jean-Marie Le Pen a d’ailleurs appelé à la soutenir vendredi). Pour la région, le parti lepéniste avait obtenu 34 % des voix lors des départementales de mars dernier. Mais 35 %, cela représenterait un bond en avant de 15 points par rapport aux résultats du FN lors des régionales de 2010.

Ce que révèle notre sondage, c’est que la gauche, qui détient la région depuis dix-sept ans, serait laminée dès le 1er tour : le socialiste Christophe Castaner ne recueillerait que 18 % des suffrages, soit 8 points de moins que le score réalisé par Michel Vauzelle, le président sortant de la région, en 2010.

Au second tour, justement, avec 37 % des intentions de vote, Marion Maréchal-Le Pen l’emporterait d’une courte tête sur son adversaire de droite (34 %). «La faiblesse de l’écart (nous sommes dans les marges d’erreurs statistiques des sondages), les incertitudes de la participation et l’impact de la campagne peuvent encore largement modifier l’ordre d’arrivée des deux premiers en décembre», analyse Gaël Sliman, président d’Odoxa. En revanche, Sliman juge une potentielle victoire du PS dans sa région « hors de portée ». Castaner n’atteint même pas le seuil symbolique des 30 %.

00:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

10 militants de Génération Identitaire paient le prix fort pour avoir dénoncer le transport gratuit des clandestins

cannes.jpg

10 militants de Génération Identitaire paient le prix fort pour avoir dénoncé le transport gratuit des clandestins ::

 

 

Pour avoir dénoncé la gratuité du transport pour les clandestins dans les trains de la SNCF depuis le toit de la gare de Cannes dix de nos militants ont reçu chacun une amende de 216 euros soit 2'160 euros en tout ! Pour eux, pas de tolérance.

Montrez votre sol
idarité en soutenant notre action, faites un don !

 

00:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

18/10/2015

Abattoirs et souffrance animale : en Ile-de-France aussi !

 

  Communiqués / 16 octobre 2015 / Étiquettes : , /   

Communiqué de Wallerand de Saint Just, tête de la liste Front national en Île-de-France

Ces derniers jours, une juste indignation s’élève après la découverte d’images scandaleuses et insoutenables filmées dans les abattoirs d’Alès. La souffrance animale y est entièrement banalisée, avec des êtres bien vivants considérés comme de simples objets inertes.

Je rappelle cependant que la situation des abattoirs franciliens n’est guère meilleure. En effet, d’après un rapport de la Chambre d’agriculture d’Ile-de-France, l’intégralité de la viande abattue dans notre région l’est selon le rite halal. C’est à dire sans étourdissement préalable de l’animal, avec des scènes d’agonie pouvant durer jusqu’à 15 minutes et un véritable danger sanitaire. Pour des raisons de rationalisation des coûts, les dérogations confessionnelles à la loi de 1964 sont devenues la règle, au mépris du respect de la conscience animale et de la laïcité.

Cette atteinte à la dignité des animaux est inacceptable, l’abattage rituel doit rester l’exception. En Ile-de-France, j’exigerai que la viande servie dans les cantines des lycées et de tous les établissement dépendant de la Région soit abattue selon le procédé traditionnel de l’étourdissement préalable, et que la priorité soit données aux producteurs franciliens. Respectons la laïcité, respectons la loi, et surtout, respectons la dignité animale.

21:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

L'Union Européenne et la France cèdent tout à la Turquie !

   

Communiqués / 16 octobre 2015 / Étiquettes : , /  

Communiqué de presse de Marine Le Pen

Le plan d’accord conclu cette nuit entre l’Union Européenne et la Turquie sur la question des migrants est une capitulation inacceptable au détriment de tous les intérêts de notre pays.
La Turquie va d’abord recevoir un confortable chèque de 3 milliards d’euros de la part des Etats européens, contraints d’accepter ce chantage aux migrants car désarmés par la suppression volontaire de leurs frontières nationales et par Schengen. En pleine crise, en pleine austérité, les peuples européens et les Français ne pourront qu’être indignés.

La Turquie ensuite va bénéficier d’une augmentation des visas accordés par l’Europe à ses ressortissants. Prétendre combattre l’immigration en ouvrant les vannes, voilà une drôle de conception de l’action politique !

Enfin, alors que l’opinion publique française y est légitimement très hostile, le processus d’adhésion de la Turquie à l’UE sera relancé, de l’aveu même de Madame Merkel. De nouveaux chapitres de discussion seront ainsi prochainement ouverts.

Ce plan, voulu par la chancelière, témoigne de l’hégémonie totale de l’Allemagne sur l’Union Européenne et confirme le jugement de Marine Le Pen sur François Hollande et son prédécesseur : des chefs d’Etat malheureusement soumis, ayant déserté leur mission de protection des intérêts nationaux.

On ne luttera contre l’immigration massive, légale et clandestine, qu’avec une réelle volonté politique, par la maîtrise des frontières nationales, la suppression de toutes les incitations au voyage et à l’installation, et la fixation sur place des populations migrantes via une action diplomatique révisée. Le Front National rappelle son opposition absolue à l’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne.

 
 

21:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Non, le christianisme ne demande pas d'accueillir toute la misère du monde

http://www.ndf.fr/poing-de-vue/17-10-2015/non-le-christia...

20:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

L’archevêque de Valence met en garde contre la menace de cheval de Troie que représentent les migrants

 

J-2

L’archevêque de Valence, le cardinal Antonio Cañizares, met en question l’accueil des réfugiés en Espagne et demande s’ils sont entièrement digne de confiance.

« Que se passe-t-il en Europe? » se demande l’évêque catholique. « Cette invasion d’immigrants … sont-ils entièrement digne de confiance? Où cela va-t-il mener l’Espagne dans quelques années? »

Il a également soulevé la question de savoir si les réfugiés venaient en Espagne « parce qu’ils étaient persécutés », arguant que « beaucoup ne le sont pas ».

Il a appelé à la « clarté » et de voir « qui est derrière tout cela ».

« Nous devons être lucides et ne pas laisser entrer tout le monde, car aujourd’hui, ça peut être quelqu’un qui se comporte bien, mais qui en fait est un cheval de Troie pour les sociétés européennes et particulièrement pour l’Espagne. »

Thelocal.se

Merci à Ectoplasme

04:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Enrico Macias : « Marine Le Pen au pouvoir ? Alors je ferai mon Alya et j’entraînerai toute la communauté juive avec moi »

 

22h13

BFMTV – 17/10/2015

 

03:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Front national : un Philippot peut en cacher un autre

XVM25362b9a-7424-11e5-8610-6e8a24f0982c.jpg siège du FN.jpg

Au siège du FN

 

 

LES CARNETS DE MARION MOURGUE - LE FIGARO

 

 

Ce samedi, à Lille, Marine Le Pen présentera ses propositions pour les lycées et lancera le collectif Racine du Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Un collectif qui devrait être dirigé par Daniel Philippot, le père du vice-président du FN.

On connaissait Florian Philippot, le vice-président du FN et bras droit de Marine Le Pen. On connaîtra désormais son père! Daniel Philippot, enseignant puis directeur d'école primaire à Linselles (Nord) aura la tâche de structurer et développer la déclinaison régionale du collectif Racine - un collectif d'enseignants du public comme du privé - pour l'ensemble de la région. Marine Le Pen devrait l'annoncer ce samedi à 15 heures à Lille en même temps que le candidate aux régionales dévoilera ses propositions pour les lycées.

Si Daniel Philippot n'est pas censé figurer sur les listes de la candidate FN pour les élections régionales de décembre, sa présence et son nom apparaîtront assurément comme un pied de nez de Marine Le Pen à son père. On se souvient des critiques virulentes de Jean-Marie Le Pen à l'encontre de Florian Philippot et de son influence au sein du parti. Il y aura donc fort à parier que Le Pen père verra d'un mauvais oeil l'arrivée de Philippot père.

 

02:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Crise migratoire: des centaines de manifestants à Prague

1018907823.jpg  Prague.jpg

International
19:56 17.10.2015(mis à jour 20:22 17.10.2015) URL courte
Crise migratoire (233)
0846241

Deux actions de protestation se sont déroulées samedi à Prague: contre l'islamisation de l'Europe et contre la xénophobie.

 

Une manifestation contre l'accueil des migrants et l'islamisation de l'Europe a eu lieu samedi devant le Musée national, dans le centre de Prague, rapporte l'agence tchèque CTK.

Intitulée "Pour notre culture et la sécurité de notre pays", la manifestation a commencé aux sons de l'hymne national. Près de 40 motards ont défilé devant le Musée national au début de l'action de protestation. 

Pendant le rassemblement, Tomio Okamura, fondateur et président du mouvement Liberté et démocratie directe (SPD), a appelé à "immédiatement fermer la frontière", parce que la République tchèque "ne doit rien à personne".

Une autre manifestation — de soutien aux migrants — s'est déroulée samedi sur la même place Venceslas. Placée sous le slogan "Pour une Europe ouverte et les droits de l'homme, contre la haine, la xénophobie et le racisme", elle a réuni une centaine de personnes. Les manifestants ont écouté de la musique arabe, des chansons juives et des fanfares des Balkans.



 http://fr.sputniknews.com/international/20151017/10189079...

02:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Nation et identité ethnique 1. L’affaire Morano et la « race blanche » par Guillaume FAYE

 

Cet article est une brève analyse des rapports entre nation, État politique et identité ethnique. La première partie porte sur le caractère explosif de la notion de ”race blanche” appliquée à la France et à l’Europe. La seconde partie, à paraître ensuite, portera sur l’homogénéité ethnique de la France et de l’Europe, qui est au centre des débats avec la ”crise des migrants”, qui ne fait que commencer.

  

La transgression du tabou idéologique

Nadine Morano a mis les pieds dans le plat, avec sa verve naïve (ce n’est pas un reproche) de fille du peuple méprisée par l’oligarchie, pour ses propos sur « la France, pays de race blanche », en reprenant une réflexion de De Gaulle cité par Alain Peyrefitte dans C’était de Gaulle, au cours d’une émission On n’est pas couché de Laurent Ruquier en septembre 2015. Cette émission polémique et superficielle de France 2 est connue pour être le temple du politiquement correct, de la propagande officielle ; elle est le symbole de la pseudo-dissidence médiatique camouflée par la création de scandales maîtrisés. Éric Zemmour et Natacha Polony, trop incorrects, en ont été éjectés, remplacés par des perroquets de l’idéologie dominante (Aymeric Caron, Léa Salamé, Yann Moix…). Bref, Nadine Morano a enfreint le grand tabou. Elle a été piégée, certes, par le talentueux Ruquier (qui ne songe qu’à son audience et à ses cachets et qui adapte ses convictions à celles de son employeur) mais il fut l’arroseur arrosé. Il n’a pas ridiculisé Mme Morano, il a été son meilleur imprésario politique. 

Elle a été punie par son propre parti pour sa transgression de l’interdit idéologique absolu. Néanmoins, elle est gagnante. Ainsi d’ailleurs que le Front national, qui peut remercie M. Ruquier.  Sarkozy, en effet, est très embêté : ses sanctions contre Nadine Morano lui ont fait perdre immédiatement 6 points auprès des sympathisants des Républicains, selon le baromètre Ipsos–Le Point. Ce qui, au lieu de lui permettre de récupérer des électeurs passés au FN va encore augmenter l’hémorragie des électeurs LR passant au vote frontiste. Nadine Morano a dit tout haut ce que le peuple de base  pense tout bas. 

Le politicien Juppé, cheval de retour, qui vise la présidence de la République sur une ligne centriste molle,  a déclaré à propos de la polémique qu’elle a suscitée  qu’assimiler la France à « la race blanche » le scandalisait : «  ça n’a aucun sens, c’est même intolérable de dire que la France est un pays de race blanche ». Usant de la langue de bois de la vulgate, il a rappelé le catéchisme : le sentiment national est fondé sur le « vivre ensemble » et réaffirmé son objectif oiseux de l’ « identité heureuse » – en réponse à l’essai de Finkielkraut L’identité malheureuse qui a scandalisé l’intelligentsia bien-pensante.

Le président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde, a comparé Nadine Morano rien moins qu’à « une porte–parole du Klu Klux Klan . Une telle outrance laisse rêveur. Les deux grandes cocottes politiciennes bourgeoises de l’ouest parisien, Valérie Pécresse et Nathalie Kosciusko-Morizet, ont été outrées par les propos de la fille de chauffeur routier, la seconde jugeant ses propos « exécrables ». Et Nadine Morano est évidemment éliminée par Sarkozy de l’investiture aux régionales dans la région Est. Elle est coupable d’avoir prononcé le mot tabou, « race » associé à l’épithète « blanche », circonstance aggravante. On est là dans une logique sémantique de nature religieuse pour ne pas dire magique, très loin de la rationalité politique.  

 Nicolas Sarkozy, commentant la petite phrase, de Nadine Morano, a lâché  : « ses derniers propos ne correspondent ni à la réalité de ce qu’est la France ni aux valeurs défendues par les Républicains ». Il a raison, paradoxalement : après des décennies de laxisme migratoire extra-européen en accélération constante, il est certain que le caractère ”blanc” (d’origine ethniquement européenne) de la France est démographiquement en grand recul. À ce phénomène subi  et refusé par le peuple, s’ajoute la rupture culturelle provoquée par l’islamisation, elle aussi imposée au  peuple qui n’a pas son mot à dire dans cette dépossession de son identité et de ses territoires.  C’est la ”démocratie” n’est-ce pas ? Cette dernière, qui s’oppose au ”populisme” honni, signifie maintenant en réalité pouvoir de l’oligarchie, mot français pour establishment.    

 

Vulgate antiraciste, racisme anti–Blancs et obsession raciale

Ces réactions traduisent la haine ethnique de soi, l’ethnomasochisme des dirigeants et intellectuels français et européens, coupés des populations autochtones et ahuris par cette idéologie ”antiraciste” dont les ressorts psychologiques – voire psychanalytiques – relèvent de l’obsession raciale. 

Les propos de la directrice de France Télevision sont hallucinants : elle déplorait qu’il y eût parmi son personnel « trop d’hommes blancs de plus de 50 ans ». Si ce n’est pas du racisme anti–Blancs, on se demande ce que c’est… De même, les discours innombrables sur la « diversité » et la « mixité sociale », assortis d’obligations et de sanctions de la loi sont des euphémismes, des simulacres linguistiques : ils dissimulent une stratégie de mélange forcé ethno-racial (et non pas ”social”)  dont les conséquences, par ailleurs, seront explosives.  

Le racisme anti-Blancs (et antijuif), le seul réel,  est une nouveauté sociologique qui n’est pas prise en compte par les élites et dissimulée par les médias.  Il provient d’une population fort bien repérée, mais intouchable. Les lois ”antiracistes” vont encore être durcies, en ciblant uniquement ceux qui s’en prennent à l’islamisation et à l’immigration invasive. Il s’agit d’intimider et de faire taire des médias comme Valeurs actuelles. Une telle logique mentale fait songer au syndrome collaborationniste des années 40–45…  

On admet parfaitement et avec sympathie qu’un Africain estime que son continent est par essence de ”race noire”, ou qu’un Asiatique (Chinois, Japonais, Thaïlandais, Coréen, etc. ) estime que son pays est de ”race jaune”. En revanche, suggérer que l’Europe est de ”race blanche” est criminalisé.

Il est en effet prohibé, incorrect, déplacé, nauséabond, scandaleux et immoral de penser et de prétendre que la France et l’Europe sont des ensembles de ”race blanche” et, pis encore, qu’elles doivent le rester. Et personne ne s’offusque de la création du CRAN (Conseil représentatif des Associations noires),  ouvertement racialiste, qui, sous prétexte de lutter contre une ”inégalité” et une ”discrimination ” fantasmées, vise à promouvoir le favoritisme envers les Noirs.  Puisque les ”races ” n’existent pas, selon le catéchisme pseudo-scientifique de l’idéologie dominante, pourquoi le CRAN  est-il subventionné ? Il s’agit bel et bien d’un lobby racial. Se revendiquer de la ”race noire” est licite. Se revendiquer de la ”race blanche” est illicite.  On marche sur la tête.

Imaginons qu’il existe une structure mentionnant des associations blanches : elle serait immédiatement poursuivie et interdite. En réalité, ce n’est pas tant la mention de la ”race” qui choque que l’allusion à la ”race blanche”, qui est seule a être accusée d’être ”raciste”. N’est donc raciste que celui qui se réclame de la ”race blanche” (supposée ne pas exister…), ce racisme constituant le péché capital le plus grave dans l’échelle du catéchisme de l’idéologie dominante.

 L’antiracisme produit l’obsession raciale. Cette dernière est schizophrène, comme toute obsession : d’un côté, on nie le fait racial (pour soi) de l’autre, on le sublime (pour les autres).La notion de ”race blanche” provoque un choc sémantique et psychologique  dès qu’elle est évoquée. Le puritanisme antiraciste est autant lié à l’obsession raciale que le puritanisme sexuel à l’obsession sexuelle et il représente une forme biaisée de racisme.   

Classes populaires et révolte ethnique

Nadine Morano a été autant condamnée pour ses propos dans sa famille politique, la droite, que par la gauche. Ce qui prouve à quel point la droite politique est ligotée par les idées de gauche qui la complexent et la paralysent, depuis bien longtemps. Et pourtant ce que Mme Morano a dit recoupe ce que pense la majorité de la population, surtout dans les classes populaires. Ce qui confirme l’énorme césure entre ces dernières et leurs représentants politiques. Les appareils politiques, de droite et de gauche, comme 90% des élites médiatiques, sont totalement déconnectés des sentiments du peuple. Facteur révolutionnaire à moyen terme.

Ivan Rioufol écrit, en faisant allusion au roman de George Orwell 1984, paru en 1949 : «  l’épisode Morano, né d’une polémique orwellienne sur l’emploi du mot ”race” a montré l’emprise de la pensée fléchée : elle commence par la mise sous surveillance du langage, passe par le détournement de mots vidés de leur sens, finit par la correction de la mémoire afin de l’accorder au présent. Rappeler ce qu’était la nation – blanche, gréco-latine, chrétienne– est devenu un délit pour le Système. En imaginant un ”commissariat aux Archives et un ”ministère de la Vérité”, l’auteur de 1984 avait visé juste ; nous y sommes ». (Le Figaro, 16/10/2015). Oui, nous sommes bel et bien entrés dans un totalitarisme soft. 

Relevons l’hypocrisie de cette oligarchie politique, médiatique, intellectuelle qui pratique l’adage : ”faites ce que ce je dis, pas ce que je fais”.  Partisans ombrageux de cette ”diversité” et de cette ”mixité”, ces gens la refusent pour eux-mêmes. Jamais ils ne mettraient leurs enfants dans des écoles publiques avec une forte proportion d’élèves d’origine immigrée extra-européenne ; jamais, ils n’accepteraient de cohabiter dans des immeubles ou des quartiers avec des familles africaines. Leurs sermons moralisateurs et leurs dogmes idéologiques sont en contradiction flagrante, schizophrénique, avec leur comportement privé. 

Pour être clair, dans l’inconscient collectif du peuple français, la France est un pays de ”race blanche” et doit le rester très majoritairement. Le même sentiment est partagé dans l’opinion populaire de la plupart des pays d’Europe. C’est la conséquence de l’immigration incontrôlée depuis trente ans, dont seule (pour l’instant) la grande bourgeoisie oligarchique ne souffre pas. Une nostalgie de l’ ”ancienne nation”, ethniquement et culturellement européenne, est en train de se répandre. Elle est complétée par un refus croissant de cohabiter avec les nouvelles populations, dont une partie n’est pas pacifique. Cette configuration débouchera sur une explosion. 

01:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

17/10/2015

Quand le Musée de l’Homme fait la promotion du Grand Remplacement

Capture.PNG Musée de l'Homme.PNG

 

 

17/10/2015 – FRANCE (NOVOpress)
C’est un musée de l’Homme tout nouveau qui ouvre ses portes ce samedi matin. Après six ans de travaux, le public va redécouvrir, place du Trocadéro à Paris, son immense collection de 900 000 pièces racontant l’être humain de la préhistoire à nos jours.

Dans un tweet, Najat Vallaud-Belkacem saluait la renaissance d’un “musée qui célèbre la dignité de l’Homme et notre capacité à vivre ensemble” (sic).
Mais lorsqu’on voit l’affiche, on se demande si l’objectif de certains n’est pas de faire tout simplement la promotion du Grand Remplacement…

21:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Une candidate à la mairie de Cologne poignardée sur un marché

http://www.leparisien.fr/international/allemagne-une-cand...

5194923_dus210-711038-01-02_545x460_autocrop.jpg Cologne.jpg

19:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Le génocide arménien non reconnu par la CEDH

cedh.jpg

CRbnc0tWoAA1f06.jpg Cour europ DH.jpg

 

 

16/10/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Génocide arménien : la Suisse déboutée
Apparemment, il y aurait deux poids deux mesures dans le traitement du négationnisme. Si la Shoah est protégée par les institutions européennes qui traquent ses contempteurs, le génocide arménien, lui, ne bénéficie pas de la même bienveillance.

Un homme politique turc avait été condamné par l’État suisse pour avoir publiquement déclaré que la thèse du génocide relevait du « mensonge international »
La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a tranché : d’après elle, en condamnant le Turc à une amende pour avoir nié le génocide arménien, la Suisse a « violé la liberté d’expression » ; toutefois la CEDH ne remet pas en cause « la pénalisation des négationnismes, en particulier de la Shoah ». Elle ajoute que les propos de l’homme politique incriminé « n’ont pas porté atteinte à la dignité des membres de la communauté arménienne au point d’appeler une réponse pénale », notamment parce que ces propos « ne peuvent pas être assimilables à des appels à la haine » contre les Arméniens. Ce jugement a été rendu par 10 voix contre 7 par les juges européens, dans un arrêt définitif.

Cette décision ne concerne pas la négation du génocide des Juifs par les nazis, a souligné la CEDH
Cette précision était attendue avec impatience par les juristes européens, notamment, car ce point aurait pu avoir une incidence sur une procédure actuellement en cours en France, par laquelle un négationniste conteste la constitutionnalité de la loi réprimant la négation de l’holocauste. Pour la CEDH, pénaliser la négation de l’holocauste « se justifie » : une telle attitude « passe invariablement pour la traduction d’une idéologie antidémocratique et antisémite ». Concernant le génocide arménien, la Cour européenne se déclare par ailleurs « incompétente » pour prendre position quant à sa réalité historique.

Pour déterminer si des propos négationnistes peuvent ou doivent être poursuivis en justice, la CEDH a souligné la nécessité de tenir compte du contexte et du pays dans lequel ces propos ont été tenus
L’association Suisse-Arménie (ASA) s’est déclarée « consternée et profondément choquée » par la décision rendue à Strasbourg. Soutenue par une, telle argumentation, elle revient en effet à rendre juridiquement subjective l’appréciation d’un génocide, hormis celui de la Shoah. Ce dernier possède désormais un traitement de faveur officiel et exclusif.

Crédit photo : Claude TRUONG-NGOC via WikiMedias (CC) = CEDH

03:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

Pour Viktor Orban, «l’islam n’a jamais appartenu à l’Europe, il s’y est invité»

Orban.jpg

 

 

16/10/2015 – HONGRIE (NOVOpress)
Dans un entretien publié dans l’hebdomadaire allemand Focus, Viktor Orban estime que « spirituellement, l’islam n’appartient pas à l’Europe. C’est un corpus de règles d’un autre monde».

Le dirigeant hongrois précise :

L’islam n’a jamais appartenu à l’Europe, il s’y est invité

03:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

L'UE verse 3 milliards d'euros à la Turquie

Posté le 16 octobre 2015 à 18h13 | Lien permanent 

 

 

Marine Le Pen dénonce :

"Le plan d’accord conclu cette nuit entre l’Union Européenne et la Turquie sur la question des migrants est une capitulation inacceptable au détriment de tous les intérêts de notre pays.

La Turquie va d’abord recevoir un confortable chèque de 3 milliards d’euros de la part des Etats européens, contraints d’accepter ce chantage aux migrants car désarmés par la suppression volontaire de leurs frontières nationales et par Schengen. En pleine crise, en pleine austérité, les peuples européens et les Français ne pourront qu’être indignés.

La Turquie ensuite va bénéficier d’une augmentation des visas accordés par l’Europe à ses ressortissants. Prétendre combattre l’immigration en ouvrant les vannes, voilà une drôle de conception de l’action politique !

Enfin, alors que l’opinion publique française y est légitimement très hostile, le processus d’adhésion de la Turquie à l’UE sera relancé, de l’aveu même de Madame Merkel. De nouveaux chapitres de discussion seront ainsi prochainement ouverts. [...]"

Michel Janva

02:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

VIDEO - Le Dhimmi du jour est… Alain Minc, qui veut suspendre la loi de 1905 au profit des musulmans

 

 

16/10/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Dans son dernier ouvrage, « Un Français de tant de souches », Alain Minc, ancien conseiller politique de Nicolas Sarkozy, propose de suspendre pendant 5 ans la loi de séparation des Églises et de l’État pour permettre le financement public de mosquées

Impayables libéraux, qui au nom de l’indifférenciation généralisée, mettent sur un pied d’égalité les anciens héritages et ce qui relève d’apports allogènes récents.
Ainsi, Alain Minc, notre Dhimmi du jour, propose-t-il de suspendre pendant 5 ans la loi de 1905 au profit de la religion musulmane. La suite de son argumentaire laisse pantois, tant il applique à la lettre la doxa économique en vogue au domaine de l’identité, des traditions et croyances :
Pour Alain Minc, le culte musulman n’a pas hérité d’un « appareil de production » contrairement aux religions catholique, protestante et juive, historiquement implantées en France avant la loi de séparation des Églises et de l’État ; il convient donc de corriger cette entorse à la concurrence en finançant des mosquées sur les deniers publics.
Sur RTL, Alain Minc a lancé :

Vous préférez des mosquées construites par la République ou des mosquées financées par les salafistes, des imams formés par des instituts contrôlés par la République ou des imams formés par on ne sait trop qui et qui prêchent on ne sait trop quoi ?

NdB: Ce n'est pas un Dhimmi, mais un destructeur du christianisme sous le couvert de l'islam

01:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Invasion migratoire : à Bruxelles, sommet de dupes, la Turquie grande bénéficiaire

  

 

Invasion migratoire : à Bruxelles, sommet de dupes
16/10/2015 – EUROPE (NOVOpress)
Entre les promesses non tenues qui s’accumulent et les concessions bien réelles à la Turquie, le dernier sommet de l’Union européenne consacré à la crise migratoire ressemble fort à un nouveau marché de dupes.

Les hotspots destinés à canaliser et comptabiliser les « migrants » ? Promis et pas tenus, sauf deux en sous-effectif flagrant, à Lampedusa (Italie) et Lesbos (Grèce). La zone tampon « démilitarisée » le long de la frontière turco-syrienne afin d’accueillir les réfugiés ? Aux oubliettes. Les renforts pour Frontex et l’EAS0, le bureau européen d’appui à l’asile, l’agence chargée d’aider les pays européens à gérer les frontières extérieures de l’UE ? On les attend encore. Les assauts de fermeté des dirigeants allemands ou français, expliquant que seuls les « vrais » réfugiés seraient accueillis et les migrants économiques refoulés ? Des ronds dans l’eau du marécage médiatique. Sommet après sommet, l’Union européenne accumule les promesses de fermeté non tenues et les renoncements bien réels.

 

Rien de surprenant donc à la lecture du bilan de celui qui s’est clos hier. Côté nouvelles promesses qui n’engagent que ceux qui y croient, la création d’un corps de garde-frontière européen… Ce pas acté, mais pour Hollande, « l’idée a progressé »… c’est dire si le projet a peu de chance de voir le jour avant la fin des temps. Afin de soigner l’image humanitaire de tout le monde, l’Union européenne ouvrira six camps d’accueil pour réfugiés dans le sud de la Turquie et pour rassurer la Grèce et la Bulgarie il est prévu une fois de plus un renforcement de la coopération entre Frontex, les garde-côtes grecs et les garde-côtes turcs.

La Turquie puisqu’on en parle, qui est la principale bénéficiaire des renoncements de l’UE. Le pays, qui accueille plus de deux millions de Syriens, est en effet en position de force face à l’UE. C’est lui qui est en mesure d’ouvrir ou de fermer (du moins partiellement) les vannes des flots de « réfugiés » qui déferlent sur l’Europe.
Lire la suite

01:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Frappes russes en Syrie: premier bilan (16 10 15)

Selon le président russe Vladimir Poutine, l'opération aérienne lancée par Moscou contre le groupe terroriste Etat islamique (EI) en Syrie a une durée et une mission bien définies.

 

Les frappes aériennes que l'aviation russe porte contre les terroristes de l'EI en Syrie depuis le 30 septembre sont un succès, a déclaré vendredi le président russe Vladimir Poutine, en visite au Kazakhstan.

"Nos militaires ont produit des résultats impressionnants en frappant depuis l'air et la mer les objectifs confirmés par les Syriens. Nous avons détruit des dizaines de postes de commandement et des dépôts de munitions, éliminé des centaines de terroristes et beaucoup de matériels", a indiqué M.Poutine cité par son service de presse.

Selon le président russe, l'opération russe contre l'EI a une durée et une mission bien définies: l'armée russe n'attaque que les groupes terroristes en Syrie "pendant les offensives des troupes syriennes contre les terroristes".

 

Les avions russes ont effectué 669 sorties dont 115 la nuit, frappant 456 sites de l'EI depuis le 30 septembre, a annoncé vendredi le chef d'Etat-major général russe Andreï Kartapolov.

La mission principale de l'opération russe en Syrie consiste à écraser l'EI et à ramener la situation dans le pays dans le cadre politique.

Selon différentes données, l'EI compte actuellement entre 30.000 et 80.000 combattants. D'après l'Etat-major général russe, les unités de l'EI sont fortes de 40.000 ou 50.000 hommes.

 

La Russie mène depuis le 30 septembre une opération militaire contre l'EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI. Le 7 octobre, quatre navires de la Flottille russe de la mer Caspienne ont aussi tiré des missiles contre des sites de l'EI. Selon l'Etat-major général russe, les terroristes essuient des pertes considérables et changent de tactique en se réfugiant dans les habitations. Ils ont perdu la plupart de leurs armes et matériels sur la ligne de contact avec les troupes syriennes. Plusieurs groupes faisant partie de l'EI sont déjà prêts à quitter la zone des hostilités.



Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20151016/10188863...

00:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)