Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 38

  • UN CRÉDIT D’IMPÔT POUR CEUX QUI ACCUEILLENT LES MIGRANTS, C’EST LA BRILLANTE IDÉE DU DÉPUTÉ AURÉLIEN TACHÉ !

    Des-dizaines-migrants-p-n-trent-dans-l-enclave-Ceuta-1010x660.jpg

    Migrants à Ceuta

     

     


    Pendant ce temps, nos anciens, ayant contribué à la richesse du pays, vivotent avec une maigre pension.

     

    Ancien officier de Gendarmerie

    Diplômé de criminologie et de criminalistique

     
     
     
     

    Le dernier sondage paru en janvier 2018 démontre le ras-le-bol des Français face à l’immigration : le rythme d’immigration est trop élevé ? Oui, à 64 % (et jusqu’à 79 % chez les Français les moins diplômés).

    Faut-il permettre le vote des étrangers aux élections locales ? Non, à 60 %.
    Supprimer le regroupement familial ? Oui, à 57 %.
    Mettre fin aux accords de Schengen ? Encore oui, à 66 %.

    Tous les gouvernements qui se sont succédé pendant quarante ans ont connu des sondages comparables. Ils savent qu’une majorité de Français n’en peut plus, que les quatre cinquièmes des plus pauvres refusent d’être confrontés à ces flux continuels de pseudo-réfugiés. Pourtant, inlassablement, l’État continue à les accueillir. Et notre Président envisage d’aller plus loin. Il suffit de lire le rapport, validé par le Premier ministre, du député LREM Aurélien Taché.

    Mais voyons d’abord qui est ce « macroniste » ?

    Président de l’UNEF Limoges dans sa jeunesse, il fut ensuite socialiste et conseiller auprès des ministres du Logement Sylvia Pinel et Emmanuelle Cosse. Élu député du Val-d’Oise après les législatives 2017, il vient de pondre 72 mesures pour intégrer les migrants. Par exemple il propose :

    – de doubler le volume des cours de français (400 heures, voire plus pour les réfractaires),

     

    – d’autoriser les demandeurs d’asile « à travailler six mois après le dépôt » de leur dossier, voire plus tôt (cela, alors que la France compte plus de 9 % de chômeurs),

     – d’offrir à ces « nouveaux venus » un accès au logement et à l’emploi, d’une durée moyenne d’un an (les 3.000 sans-abri parisiens apprécieront.) Tout cela grâce à des contrats avec les branches professionnelles, des « partenariats avec les grandes entreprises », mais aussi des reconnaissances partielles de qualifications et un accès plus facile à certaines professions.

    Notre député souhaiterait aussi voir supprimer la condition de nationalité pour les fonctions non régaliennes de la fonction publique. (Bien évidemment, la CGT, FO et les autres syndicats s’inclineront et accepteront ce diktat au nom de l’antiracisme.)

    Mais le top du top est la création d’un « crédit d’impôt solidarité »pour les personnes hébergeant gratuitement un « étranger ». Crédit qui pourrait s’élever à 1.800 € par an. Ahurissant, effarant, intolérable, les mots me manquent pour décrire la colère qui s’empare de moi devant ces décisions.

    Ainsi, Macron ponctionne les retraités avec la CSG mais favoriserait financièrement les logeurs de migrants jeunes et bien portants. Pendant ce temps, nos anciens, ayant contribué à la richesse du pays, vivotent avec une maigre pension.

    Il est honteux d’abandonner des gens dans la rue ou d’ignorer des familles couchant dans des taudis alors que l’on s’inquiète pour des hommes robustes portés par des associations négligeant le prochain pour favoriser le lointain. Honteux, alors qu’il y a deux semaines, une vieille dame dans ma région se suicidait : elle n’avait plus de chauffage, plus de famille et plus de sous. Où étiez-vous, M. Taché ? Où étaient ces associations financées par Soros ? Sûr que, dans quelques années, comme peu de gens veulent des migrants chez eux, l’accueil deviendra obligatoire. Et que dire de la promiscuité de ces quidams pleins de vigueur vivant au milieu d’une famille ?

    Enfin, cette opération a un coût : plus de 600 millions d’euros. Après cela, Édouard Philippe, l’escogriffe du gouvernement, peut toujours proclamer : « La France a une longue et belle tradition d’accueil. » Alors, à quand un migrant à Matignon, M. le Premier ministre ?

    BV


     

     
  • Orléans : après des propos racistes contre la Jeanne d'Arc 2018, la justice ouvre une enquête

    Capture.GIF

     

    Le procureur d'Orléans a ouvert une enquête après des propos racistes sur internet contre la Jeanne d'Arc 2018, Mathilde Edey Gamassou, 17 ans, d'origine béninoise. Elle a été comparée à un babouin sur Twitter. 


    Mathilde Edey Gamassou, la nouvelle figure de Jeanne d'Arc 2018 à Orléans. (FRANCOIS-PIERRE NOEL/RADIO FRANCE)
    avatar
    (avec France Bleu Orléans)franceinfoRadio France

    Mis à jour le 
    publié le 

     

    Une enquête préliminaire a été ouverte par le procureur de la République d'Orléans pour incitation et provocation à la haine raciale, après des propos racistes tenus sur les réseaux sociaux contre une jeune fille choisie pour incarner Jeanne d'Arc en 2018, révèle vendredi 23 février France Bleu Orléans.

    Le procureur d'Orléans, Nicolas Bessone, a ouvert de son propre chef une enquête visant deux comptes Twitter en particulier. Le premier concerne celui d'un internaute qui avait comparé le visage de la jeune fille à celui d'un babouin. Sur le deuxième l'auteur avait répondu à ce message en publiant une photo de bananes.

    Une comparaison avec un babouin

    Le procureur d'Orléans explique à France Bleu Orléans avoir "saisi la sûreté départementale d'Orléans pour, dans un premier temps, identifier les auteurs de ces tweets qui relèvent clairement de l'application de la loi pénale". Pour Nicolas Bessone, il s'agit d'identifier clairement ces auteurs de propos racistes "pour engager des poursuites notamment quand on assimile cette jeune fille à un babouin, ce qui est tout à fait scandaleux".

    Mathilde Edey Gamassou, lycéenne de 17 ans, a été désignée lundi dernier par une association pour défiler le 8 mai dans les rues d'Orléans en incarnant Jeanne D'Arc. Mais la jeune fille est métisse et d'origine béninoise. Elle a été la cible sur la toile de plusieurs attaques racistes et injurieuses. La secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Shiappa, avait, elle-même, été indignée, et avait publié mercred 21 février un tweet dans lequel elle affirmait son "soutien" à Mathilde et rappelait que "la haine raciste de la fachosphère n'a pas sa place dans la République française".

  • Bergoglio exige que les viols commis par les migrants musulmans clandestins ne soient pas rapportés

     

     

    pope-francis-muslim.jpg

     
     
    Share on Facebook
     
    Tweet on Twitter
      

    BREIZATAO – NEVEZINTIOU (13/02/2018) Jorge Bergoglio, l’actuel occupant du Vatican, a une nouvelle fois pris position en faveur de l’immigration clandestine musulmane. Dans une déclaration, il a dit:


    Valeurs Actuelles (source) :

    « Il y a quelques mois, j’ai vu sur un journal un titre sur une petite ville d’Italie qui disait : ‘Voici la ville où il y a eu le plus de viols cette année – je ne me souviens plus de la ville, ce n’est pas important – et 40% des violeurs étaient des migrants‘ », a raconté le souverain pontife. « C’est une façon de ‘salir’ les migrants.», a-t-il dit.

    Rapporter les faits constitue donc un sérieux obstacle à l’implantation de migrants musulmans en Italie et en Europe selon l’actuel pape, lequel est un fervent défenseur du remplacement de population au profit de l’islam.

  • JT TVL 23/02/18

  • « Merci maman Merkel ! » : un réfugié syrien polygame vivant d’allocations familiales loue l’hospitalité de l’Allemagne, Ahmad compte d’ailleurs épouser encore deux autres femmes

    Bildschirmfoto_2018_02_19_um_15_32_32_860x360_1519.jpg

     

    19h37

    Un documentaire sur un réfugié syrien en Allemagne, qui vit tranquillement avec ses deux épouses et ses six enfants, recevant des allocations familiales, a irrité beaucoup de gens, la polygamie étant contraire à la loi allemande.

    Le documentaire réalisé par le Spiegel a été diffusé le week-end dernier, racontant l’histoire d’Ahmad A., 32 ans, qui a fui la Syrie en 2015 avec sa famille nombreuse, et trouvé refuge au Schleswig-Holstein, dans le nord de l’Allemagne.

    L’homme vit dans une maison de deux étages fournie par la communauté avec deux épouses et six enfants. Bien que la polygamie soit illégale en Allemagne, Ahmad a été autorisé à amener sa deuxième femme dans le pays car elle est la mère de quatre de ses enfants.

    Les autorités n’étaient même pas troublées par le fait que le Syrien a épousé sa deuxième épouse, Lina, alors qu’elle n’avait que 13 ans, en deçà de l’âge de consentement en Allemagne. Sa première femme, Betool, avait 14 ans au moment du mariage.

    Ahmad a aussi une troisième femme en Syrie, mais il a dit en plaisantant aux journalistes de Spiegel que la maison devait être plus grande pour qu’elle vienne aussi. En ce qui concerne les plans de l’homme pour l’avenir, il vise quatre femmes et dix enfants.

    « Il y a un soutien ici. Ils nous donnent des avantages sociaux, ils nous ont donné cette maison « , a déclaré Ahmad, ajoutant que l’Allemagne était sa destination préférée quand il a quitté son pays déchiré par la guerre.

    « Je vous remercie beaucoup, Maman Merkel. Elle est la seule personne qui a ressenti la souffrance des Syriens. Je remercie aussi les Allemands, même s’il y a des racistes parmi eux. Mais les Allemands ont connu la guerre et montrent une grande compassion pour les Syriens « , a-t-il dit.

    RT

  • Pologne : à la rencontre de militants nationalistes

     

    21h01
    Autriche, Hongrie, Pologne… Une vague nationaliste est en train de déferler sur l’Europe de l’Est. A Varsovie, le gouvernement ultra conservateur engage le pays dans une politique des plus rétrogrades (sic) sur des sujets comme le droit des femmes, l’immigration ou l’avortement… Une dérive largement entretenue et alimentée par le PIS, la parti au pouvoir depuis 2015.
     

  • «Vive les nations libres» : Marion Maréchal-Le Pen s'exprime devant les conservateurs américains

    5a8f07b7488c7bae388b4568.jpg

     

           

    Marion Maréchal-Le Pen fait un retour médiatique remarqué en intervenant le 22 février au premier jour du rendez-vous annuel très attendu des conservateurs américains, le Conservative Political Action Conference (CPAC).

    Alors que la nièce de Marine Le Pen avait annoncé prendre sa retraite politique en mai 2017, et fait l'objet de nombreuses spéculations quant à son avenir, elle est littéralement revenue sur le devant de la scène avec une prise de parole au Conservative Political Action Conference (CPAC), le grand rendez-vous annuel des conservateurs américains, dans le Maryland, ce 22 février 2018.

    Quand les peuples ont l'opportunité de reprendre leurs pays, ils la saisissent

    Revenant sur la séquence électorale de 2016 qui a vu le victoire du «oui» au référendum britannique sur le Brexit et l'élection de Donald Trump à la Maison-Blanche, l'ancienne députée du Front national (FN) a rappelé son attachement au souverainisme. «Quand les peuples ont l'opportunité de reprendre leurs pays, ils la saisissent», a-t-elle lancé en anglais, après avoir pris la parole, parmi d'autres orateurs tels que le vice-président des Etats-Unis Mike Pence.

     
     

    "When the people are given the opportunity to take their country back, they will seize it!" @Marion_M_Le_Pen

     

    «La tradition ne consiste pas dans l'adoration des cendres mais plutôt dans la préservation de la flamme», a-t-elle déclaré, devant une assistance visiblement enthousiaste. «Vous avez été l'étincelle, il nous appartient désormais de nourrir la flamme conservatrice», a-t-elle poursuivi à l'adresse des conservateurs, dans un discours où elle a dénoncé l'emprise, selon elle, de l'Union européenne sur les peuples européens. «Vive les nations libres !», a-t-elle martelé, en français.

    Nous ne pouvons plus choisir notre politique économique ou notre politique d'immigration

    «Si nous voulons rendre à la France sa grandeur, nous devons défendre nos intérêts économiques sur les marchés mondiaux», a-t-elle déclaré lors de sa prise de parole, poursuivant : «Nous, Français, devons nous battre pour notre indépendance. Nous ne pouvons plus choisir notre politique économique ou notre politique d'immigration et même notre diplomatie. Notre liberté est entre les mains de l'Union européenne.»

    L'intervention de Marion Maréchal-Le Pen, en anglais, à partir de 44 minutes et 09 secondes : 

    Marion Maréchal-Le Pen et le britannique Nigel Farage invités parmi les poids lourds de la CPAC

    Le président républicain Donald Trump doit, lui, intervenir le lendemain 23 février devant cette même conférence. D'autres responsables importants de l'administration Trump sont également annoncés comme la secrétaire d'Etat à l'Enseignement Betsy DeVos ainsi que des parlementaires du Parti républicain, des personnalités conservatrices des médias, comme la chaîne Fox News et d'anciens militaires.

    L'eurodéputé britannique Nigel Farage, qui fut à la tête de la campagne victorieuse pour le Brexit, sera présent lui aussi. Il avait reçu un accueil chaleureux lors de l'édition 2017 de la CPAC après avoir fait l'éloge de la victoire «tout à fait remarquable» de Donald Trump à l'élection présidentielle de novembre 2016.

    La conférence, où sont attendus des milliers de conservateurs, se tient au Gaylord National Resort and Convention Center, un centre de congrès situé à Oxon (Maryland), près de Washington. Chacune des journées de cette rencontre débute par le serment d'allégeance au drapeau américain et une prière.

    Marion Maréchal-Le Pen, l'ancienne plus jeune députée de France, qui s'est reconvertie dans le privé, a annoncé le lancement d’une académie de sciences politiques en parallèle de ses activités professionnelles. Elle ambitionne de faire de cette institution le «terreau» de «tous les courants de la droite». Cette académie n'est rattachée à «aucun parti politique», et elle «ne sert aucun d’eux», a-t-elle assuré dans l'hebdomadaire Valeurs actuelles où elle a présenté son projet dans une tribune.

    Lire aussi : De la politique à l'école, la surprenante reconversion de Marion Maréchal-Le Pen

    RT France

  • Israël: premières incarcérations de migrants africains

    958963.jpg

    Par  le 21/02/2018

    23h14
     

     

    Les sept migrants incarcérés mardi faisaient partie des quelque 750 personnes actuellement détenues à Holot. Ce centre de semi-détention a été ouvert pour regrouper, dans le désert du Neguev, ces étrangers entrés illégalement sur le territoire israélien. Et le gouvernement veut désormais en obtenir la fermeture.

    Ces sept Erythréens avaient reçu en janvier un avis des autorités israéliennes. Elles leur donnaient un mois pour décider entre un départ dit « volontaire » vers un pays tiers et une incarcération pour une durée indéterminée. Ce mardi, ces sept personnes étaient convoquées par les services de l’immigration au sein du centre de Holot. Selon l’un de leurs co-détenus joint par RFI, elles devaient alors signifier leur réponse. Et ces sept Erythréens ont choisi l’incarcération dans un centre fermé plutôt qu’un départ d’Israël.

    Les autorités israéliennes les ont alors immédiatement transférés vers la prison de Saharonim, à quelques centaines de mètres de Holot. Mais les migrants n’ont pu rassembler leurs effets personnels. Une rapidité d’exécution perçue comme une brutalité par les détenus de Holot. En geste de protestation, tous ont décidé d’entamer solidairement une grève de la faim dès mardi soir.

     
  • Deux soldats français tués et un blessé au Mali

     

    Deux soldats français ont été tués et un blessé mercredi dans l'explosion d'une mine artisanale dans le nord-est du Mali, une zone frontalière du Niger réputée servir de refuge à des groupes jihadistes que la force conjointe du G5 Sahel s'est donnée pour mission de chasser.

    "C'est avec une très vive émotion que le président de la République a appris la mort en opération de deux militaires tués ce matin au Mali dans l'attaque à l'engin explosif improvisé de leur véhicule blindé", a annoncé l'Élysée dans un communiqué.

    Le président français Emmanuel Macron "adresse à leurs familles et à leurs proches ses plus sincères condoléances" et "tient à saluer le courage des militaires français engagés au Sahel", conclut le communiqué.

    La ministre précise dans un communiqué que l'incident s'est produit dans le cadre d'une "vaste opération de contrôle de zone dans une région frontalière du Mali avec le Niger".

    Sur place, le responsable d'un groupe armé signataire de l'accord de paix de 2015 a précisé à l'AFP que l'attaque s'était produite "sur l'axe Ansongo-Menaka, à hauteur d'Indelimane", une information ensuite confirmée par les Forces armées maliennes (FAMa).

    C'est dans cette zone dite "des trois frontières" que doit se jouer la bataille entre les jihadistes et la force conjointe du G5 Sahel, organisation régionale regroupant ces pays, la Mauritanie et le Tchad, épaulée par la force française Barkhane et la Mission de l'ONU au Mali (Minusma).

    L'Obs

    RIP pour ces braves

  • Trous de mémoire ou devoir d’oubli ?

    Beaucoup de grands esprits nous vantent l’utilisation d’Internet et des réseaux « sociaux » comme une panacée et sources d’innombrables informations enrichissantes, conviviales et citoyennes, disponibles pour tous.

    Mais tout ne figure pas sur la « Toile », comme d’ailleurs dans le dictionnaire, car au fil du temps, dame Anastasie a occulté les faits qui dérangent et plongé dans l’oubli des écrits ou photos et documents déclarés « non politiquement correct » par les maîtres censeurs au Pouvoir.

    dessin Korbo

    Il en va de même pour les courageux contestataires, historiens et écrivains mis à l’index, condamnés à de fortes amendes, peines de prison ferme et même un exil lointain pour certains, tout ceux qui osent braver les versions officielles des vainqueurs de guerres passées ou plus récentes.

    En 1492, la population totale des Indiens était d’environ 15 millions (D.E Stannard in The Conquest of the New World : American Holocaust, édit. Oxford University en 1992).

    Et selon le recensement de 1909, le nombre des Cherokees était de 369.035 ; celui des Navajos de 225.298 ; celui des Sioux de 107.321 ; celui des Apaches de 53.330 ; celui des Cheyennes de 11.809 et celui des Comanches de 11.437, parmi les tribus les plus importantes aux Etats-Unis.

    On peut donc parler d’un véritable « génocide » des « natives » comme les Yankees les dénomment. Que l’on se rappelle les exploits de Buffalo Bill (William Frederick Cody) racontés et imagés par les hebdomadaires Spirou et Tintin, dès les années cinquante. Ce pionnier de la Conquête de l’Ouest, recruté par les chemins de fer, participa aux opérations contre les Sioux et les Cheyennes.

    Plusieurs millions d’indiens furent massacrés par les fils de l’Oncle Sam, sans que le monde médiatique ne verse une larme, ni que les « bien-pensants » n’évoquent la moindre repentance, trop obnubilés, entièrement accaparés et absolument hypnotisés par les évènements du 3e Reich.

    Nos chères têtes blondes, elles, absorbent ingénument certaines fadaises que des professeurs d’Histoire leur inculquent sur ordre des directeurs de programmes installés dans les locaux du Ministère de l’Education Nationale, sans pouvoir de contestation et ces élèves sont donc les premières victimes d’une désinformation d’Etat et de mensonges permanents.

    Un autre « trou de mémoire » concerne le plat pays (qui n’est plus le mien) : Fernando Alvarez de Toledo, duc d’Albe, général de Charles Quint et gouverneur des Flandres de 1567 à 1573, exerça une violente répression (entre-autres le saccage de Malines en octobre 1572) qui fit des dizaines de milliers de victimes, parmi la population civile.

    Plus tard, François de Neufville, duc de Villeroi, maréchal de France, se rendit célèbre, lui, en bombardant Bruxelles du 13 au 15 août 1695 et détruisant ainsi l’ensemble de la Grand-Place de même que 3860 maisons, causes de milliers de morts et de blessés.

    A ma connaissance, ni les gouvernements successifs ni les chefs d’État en Espagne et en France ne se sont jamais excusés pour les atrocités commises par leurs prédécesseurs ! Quant aux dédommagements, on attend encore …

    Au Palmarès des « devoirs d’oubli », on peut relever les massacres de Vendée en 1793 et 1794, que les socialauds-gaullos-marxistes de la Vème République nous ont présenté comme une simple opération d’ordre public organisée par les compagnons de Robespierre, mais qui se solda par plus de 150.000 victimes de ce que l’on doit appeler un réel « génocide », car dirigés uniquement contre cette population en particulier !

    Pour ne pas contrarier les adeptes des « Lumières » qui, dans leurs loges, sanctifient les bienfaits de la Révolution et de la République, les professeurs de l’enseignement public passent sous silence les noyades collectives, les tanneries de peaux humaines, l’utilisation de la graisse des vendéens pour fabriquer du savon et autres abominations…

    Ce ne furent pas les Allemands qui inventèrent les camps de concentrations, mais dès 1793 les camarades de Gracchus Babeuf, Marat, Danton et Cie, à l’île de Noirmoutier où plusieurs milliers d’hommes, de femmes et d’enfants furent exterminés, au nom de la République !

    Et que l’on se souvienne encore de ceci : «  Donnez-moi une phrase de n’importe qui, et je me charge de le conduire à l’échafaud ! », selon Fouquier-Tinville, accusateur public du Tribunal Révolutionnaire, instrument du Comité de Salut Public, lors de la révolution française et encore admiré de nos jours par les crasseux socialistes insoumis.

    Autre devoir d’oubli :

    Au sud du continent africain, lors de la seconde guerre des Boers (1899-1902) c’est Lord Kitchener, maréchal britannique, qui ordonna l’implantation de camps de concentration pour y interner les femmes, les enfants et les vieillards, parents des 84.000 Afrikaners qui avaient eu l’outrecuidance de tenir tête aux 345.000 soldats des régiments d’élites britanniques, sur leurs terres du Transvaal et d’Orange. On parle aussi dans ce cas de réel génocide, destiné à faire plier et rendre les armes à un ennemi beaucoup plus réactif et qui infligeait par sa mobilité et sa stratégie des pertes colossales à l’Empire britannique.

    Pas une ligne dans les manuels d’Histoire !

    Pas de commémoration ni de recueillement pour ces victimes innocentes.

    Et qui donc évoque encore le blocus inconditionnel et total de l’Allemagne, décidé par les alliés le 11 mars 1915, tombé dans les oubliettes de l’Histoire et passé sous silence ? Même après le 11 novembre 1918, il se poursuit pour forcer l’Allemagne à signer le Traité de Versailles en juin 1919. La ration journalière était de 1.000 calories, nettement insuffisante pour maintenir une bonne santé. Cette situation provoqua le décès de 763.000 civils allemands, en majeure partie des enfants et des vieillards, sans compter les 150.000 morts de la grippe en 1918.

    La famine, conséquence du blocus, fit son apparition dans toutes les villes allemandes et c’était là le but recherché par les armées coalisées, afin de faire plier l’empereur Guillaume II, sous les revendications de la population.

    Autre énorme trou de mémoire :

    Plus près de nous, le tribunal qui siégea à Nuremberg du 20 novembre 1945 au 1er octobre 1946 avait condamné les 19 accusés pour « crimes de guerre » et notamment pour celui qui concerne le massacre de Katyn *.

    Dans cette forêt à l’ouest de Smolensk, les Allemands découvrent en 1943 les cadavres de 26.000 officiers et soldats polonais, et pour ce crime qui leur a été attribué, ils seront condamnés et certains pendus.

    Mais Gorbatchev, d’abord en 1991, et la Douma russe, ensuite le 29 novembre 2010 (hier), avaient officiellement reconnu la responsabilité directe de Joseph Staline et du Politburo dans l’ordre d’exécution signé en mars 1940 à Moscou, période où Berlin et Moscou étaient alliés !

    JAMAIS les parties au jugement de Nuremberg -américains, français, russes ou anglais- n’ont émis la moindre excuse ni réhabilité l’Allemagne pour cette infamie et ce mensonge historique, dont elle a été la cible pendant 65 ans !

    Dans les Lycées et Collèges de France, « Katyn = crime SS ! »

    Partout en France, et ailleurs en Europe, les profs passent sous silence les méfaits de l’Holodomor, la tragédie des Goulags de la Kolyma ou encore la multiplication des Laogaïs de Mao-Tse-Toung, réels crimes contre l’humanité et pour certains, génocides planifiés. On pourrait croire que seules les commandes d’Airbus par la Chine comptent plus que les morts…

    Aujourd’hui, un terroriste assassin, ou complice d’une tuerie de femmes et d’enfants, verrait une Justice bien plus clémente à son égard qu’envers ceux qui contestent les falsifications des vainqueurs de la Seconde Guerre Mondiale, autant sur le front Européen que sur ceux de la Guerre du Pacifique, d’Afrique et ou du Moyen-Orient.

    Massacres des Indiens d’Amérique, génocide des Vendéens, extermination des Boers, famine organisée pour mettre l’Allemagne à genoux, mensonges concernant le massacre de Katyn, ou encore élimination des paysans d’Ukraine, extermination des opposants soviétiques et chinois, on attend les explications et la repentance des représentants de l’Enseignement ayant dispensé des cours falsifiés durant des décennies à des millions d’élèves européens qui eux, aujourd’hui, ne retrouvent pas non plus sur Internet le rétablissement des faits et la Vérité historique. Enfumage ? Censure ? Devoir d’oubli ? « Pensée Unique » ?

     

    *« Katyn » de Janusz Widziany-Niepokonany à la librairie de Chiré.

    *« Katyn » du Général W.Anders aux Editions France-Empire.

     

  • Les Brigandes à la télévision russe

  • Le super projet de loi "immigration" élargit le regroupement familial

    Le super-méchant projet de loi ... élargi le regroupement familial. On peut faire venir tout le village ou même carrément le pays ça ira plus vite non ?

    DWlgMcnXcAEsyAl.jpg

  • Paris : le tribunal administratif annule la fermeture à la circulation des voies sur berge rive droite

     

    Le tribunal administratif de Paris a annulé mercredi la fermeture à la circulation des voies sur berge rive droite au centre de la capitale, voulue par la maire PS de Paris Anne Hidalgo pour lutter contre la pollution de l'air.

    Le tribunal a annulé "la délibération du 26 septembre 2016 du Conseil de Paris" qui déclarait l'intérêt général de l'opération d'aménagement des berges de la rive droite de la Seine. Selon le tribunal, cette délibération a été adoptée à la suite d'une étude d'impact qui "comportait des inexactitudes, des omissions et des insuffisances concernant les effets du projet".

  • Paris : le tribunal administratif annule la fermeture à la circulation des voies sur berge rive droite

     

    Le tribunal administratif de Paris a annulé mercredi la fermeture à la circulation des voies sur berge rive droite au centre de la capitale, voulue par la maire PS de Paris Anne Hidalgo pour lutter contre la pollution de l'air.

    Le tribunal a annulé "la délibération du 26 septembre 2016 du Conseil de Paris" qui déclarait l'intérêt général de l'opération d'aménagement des berges de la rive droite de la Seine. Selon le tribunal, cette délibération a été adoptée à la suite d'une étude d'impact qui "comportait des inexactitudes, des omissions et des insuffisances concernant les effets du projet".

  • JT TVL 21 FEVRIER 2018

  • La repentance, basta ! Soyons fiers d’être Européens ! (vidéo)

    fiers-europeens-600x235.jpg

     

     
      
     

    Aujourd’hui le continent européen, privé de sa puissance traditionnelle, est l’homme malade du monde. Parce que les Européens sont culpabilisés. Coupables, éternellement coupables ! De la colonisation, de l’esclavage, des crimes de la seconde guerre mondiale. Ça suffit ! Ça suffit !

    La colonisation, parlons-en ! Avant elle il y avait moins de 100 millions d’Africains. Aujourd’hui – pour le meilleur ou pour le pire – ils sont plus d’un milliard. Beaucoup de ceux qui dénoncent la colonisation n’auraient pas vu le jour sans ses bienfaits !

    L’esclavage ? Beaucoup de peuples l’ont pratiqué, notamment en Afrique, mais c’est la civilisation européenne qui l’a aboli.

    Quant aux génocides ils traversent l’histoire et les textes sacrés- y compris la Bible– en sont le témoignage. Mais les Européens ont été les premiers à condamner les crimes de guerre. Ajoutons qu’il est monstrueux de prétendre transmettre à un ensemble de peuples, du détroit de Gibraltar au Golfe de Botnie et de génération en génération, des crimes commis il y a près d’un siècle.

    Alors, les Européens n’ont pas de raison de cultiver la honte. Au contraire, ils doivent être fiers de leur héritage.

    C’est l’Europe qui a fait le monde. C’est le continent de la pensée scientifique, de ses applications techniques et des grandes découvertes. Plus que tous autres ce sont les Européens qui ont inventé et transformé le monde. Et qui ont mis au service des hommes la puissance de l’énergie et la mise en réseau de l’intelligence. Ce sont les Européens qui ont maîtrisé les mers, l’air et l’espace et qui ont vaincu bien des maladies.

    Ce qui a rendu cela possible, c’est la libre confrontation des idées, la culture du débat, le goût du raisonnement et la démarche expérimentale. L’Europe, c’est la civilisation des libertés : libertés des cités grecques, libertas romaine, franchises et privilèges des métiers, des villes et des universités au Moyen Age, confrontation féconde de la foi et de la raison, esprit des Lumières.

    L’Europe, c’est la civilisation de l’incarnation : l’Europe, c’est le continent où le divin est présent partout dans la nature et l’architecture.

    L’Europe, c’est la civilisation qui honore la femme : déesse, mère, sainte ou combattante. L’Europe, c’est la civilisation de l’amour courtois.

    L’art européen c’est un art de la représentation de la nature, de la figure humaine et des images divines, à l’opposé de toute vision iconoclaste. Il est à nul autre pareil : la sculpture classique de Praxitèle à Rodin ; la peinture avec l’invention de la perspective et la maîtrise du portrait ; le chant polyphonique et la musique symphonique, l’architecture monumentale sont inégalés. Bien sûr, d’autres civilisations ont leurs grandeurs et leurs beautés mais ce n’est qu’en Europe que l’art a connu un tel éclat et s’est développé à la fois dans toutes ses multiples expressions.

    Refusons le grand dérangement des esprits. Refusons le grand dénigrement de notre passé. Refusons le grand renoncement. Refusons le grand effacement de notre mémoire. Refusons le grand remplacement de nos peuples et de notre civilisation.

    Soyons fiers de notre héritage. Soyons fiers de nos ancêtres. Soyons fiers de ce qu’il nous reste encore à faire. Préparons-nous à notre grand ressourcement.

    Participez au cinquième colloque de l’Institut Iliade, samedi 7 avril, à Paris, sur le thème : Fiers d’être Européens.

    Texte repris du site site Institut Ilade

  • VIDÉO - Un clip de propagande pour une Europe blanche et chrétienne ?

     

     

    Selon le jury choisissant les capitales européennes de la culture, ce clip est… de la propagande pour une Europe blanche et chrétienne. En conséquence, la ville de Székesfehérvár (Hongrie) a été éliminée !