Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/07/2017

Général Chauvancy: "Dans l'armée, on dit ce que l'on a dire en privé"

00:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

LA DEFAITE DE 40 - Passé Présent n°159

TVL

Passionnant

00:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

18/07/2017

Marseille : une jeune médecin de La Timone violemment agressée

6878img_0137.jpg Timone.jpg

  Marseille

 


Le 9 juillet dernier, aux environs de 18 heures, une interne des hôpitaux de Marseille, en 9 ème année, a été victime d’une très violente agression à caractère sexuel à l’intérieur du bâtiment abritant l’internat de la Timone.PHOTO ILLUSTRATION FRÉDÉRIC SPEICH
 
 
 

L’information avait été tenue secrète jusque-là pour permettre aux enquêteurs de pousser leurs investigations en toute discrétion. Le 9 juillet dernier, aux environs de 18 heures, une interne des hôpitaux de Marseille, en 9 ème année, a été victime d'une très violente agression à caractère sexuel à l'intérieur du bâtiment abritant l'internat de la Timone.

"Un homme extérieur à l'hôpital s'est introduit par la porte d’entrée de l’internat et a tenté de violer notre collègue dans les escaliers situés à quelques mètres de sa chambre", se désole Justin Breysse, président du Syndicat Autonome des Internes de Marseille (SAHIM). Violemment frappée au visage par son agresseur, qui a ensuite pris la fuite par un petit portillon, la victime souffre de multiples plaies de la face, de fractures des os du crâne et d’une hémorragie intracrânienne. Âgée de 27 ans et profondément traumatisée, la jeune médecin a dû subir plusieurs jours d’hospitalisation indique encore Justin Breysse. Dans un communiqué, le SAIHM a apporté son soutien à la victime et rappelé que le syndicat avait "signalé à plusieurs reprises des dysfonctionnements graves dans la sécurité de cet internat".

Un suspect arrêté

"Les dirigeants de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille n’ont pas réalisé les travaux demandés pour des raisons budgétaires", s’indigne encore Justin Breysse, "par exemple, la porte d'entrée de l'internat, par laquelle est entré l'agresseur ne fermait pas depuis plus 6 mois". Mais depuis l'agression, l'AP-HM, dans un communiqué, a indiqué qu'une réunion avec l'ensemble des acteurs s'est tenue et des mesures ont immédiatement été prises, en particulier concernant la porte d'entrée et la surveillance par caméra de l'internat. L'AP-HM précise également qu'un agent de sécurité est en poste depuis le 10 juillet devant le bâtiment.

Une réunion est prévue demain entre les internes, la Direction des travaux et la Direction de la Timone afin de faire le point sur les travaux complémentaires à réaliser.

Selon nos informations, les enquêteurs effectuent actuellement "des vérifications" sur un homme d'une vingtaine d'années arrêté, hier, pour une agression sexuelle dans le métro datée du week-end dernier.

"Le profil correspond et nous travaillons sur cette piste mais à cette heure rien n’indique qu'il y ait un rapport avec la tentative de viol de la Timone", glisse une source policière.

LA PROVENCE

21:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

La Pologne connaît un babyboom grâce au programme nataliste du parti au pouvoir Droit et Justice

03:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

"Le FN fait peur" : Philippot veut renommer le parti et en finir avec les accusations de racisme

https://francais.rt.com/france/41112-fn-fait-peur-philipp...

Dérouler et lire jusqu'au bout

RT

01:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

L'Eglise «sur le point de chavirer» : l'ancien pape Benoît XVI met en garde

596c55f7488c7b743f8b4567.jpg Benoit XVI.jpg

 

 
Le pape émérite Benoît XVI
 

Lors des funérailles de son ami le cardinal Meisner, Benoît XVI a dénoncé «la dictature de l'esprit du temps» qui menace selon lui l'Eglise, en référence aux récentes évolutions idéologiques de l'institution sur les questions familiales.

Benoît XVI a rendu un hommage appuyé au cardinal allemand Joachim Meisner lors des funérailles de ce dernier le 15 juillet à Cologne.

Dans un texte, lu par le secrétaire particulier du pape émérite, monseigneur Georg Gänswein et diffusé sur le site du diocèse de Cologne, Benoît XVI rappelle que «ce berger, ce pasteur passionné» avait eu des difficultés à quitter son poste à un moment «où l'Eglise se trouv[ait] dans la nécessité urgente de disposer de bergers convaincants» capables de résister à «la dictature de l'esprit du temps et qui viv[aient] et pens[aient] la foi avec détermination».

Le pape émérite explique qu'il a été particulièrement ému que son ami ait appris dans la dernière période de sa vie à «lâcher prise et à vivre toujours plus dans la certitude profonde que le Seigneur n'abandonn[ait] pas son Eglise, même lorsque, parfois, le navire a tant pris l'eau qu'il est sur le point de chavirer».

Des propos qui semblent faire écho à la lettre envoyée par quatre cardinaux, dont Joachim Meisner, au pape François en septembre 2016, dans laquelle ils l'interrogeaient sur l'évolution idéologique de l'Eglise sur les questions familiales.

Le pape François avait refusé de répondre à leurs questions, considérant que leur missive faisait preuve de «légalisme» et de «rigorisme», et que leur critique était «entraînée par un esprit mauvais pour susciter des divisions».

RT

00:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Des températures allant jusqu'à 38° à Paris. Un nouveau pic de chaleur mardi.

Les températures ressenties pourraient être plus importantes encore, jusqu'à 44°C, en raison d'une accumulation d'humidité.

Vite, de l'ombre ! Un pic de chaleur est attendu en France mardi, selon les instituts météorologiques, qui tablent sur des températures allant jusqu'à... 38°C ! «On assiste à une dépression sur le proche Atlantique, décrypte Frédéric Decker, météorologue chez MeteoNews. Celui-ci va avoir un effet de pompe à chaleur en faisant remonter de l'air en provenance d'Espagne et du Maghreb.»


Dans le détail, le mercure pourrait atteindre les 35°C dans le bassin parisien ainsi qu'à Tours ou Orléans, 33°C à Strasbourg, 32°C à Rennes, 31°C à Marseille mais surtout jusqu'à 38°C dans le sud-ouest, notamment au nord de l'Aquitaine et en Poitou-Charente. Il devrait notamment faire 37° C à Biarritz et Agen. Les températures ressenties pourraient être plus importantes encore, jusqu'à 44°C, en raison d'une accumulation d'humidité due à la même dépression.


Selon Météo France, les autorités sanitaires recommandent d’être particulièrement vigilant dans les transports, «notamment en prévoyant d’emporter pour tout déplacement en voiture ou en train des quantités d’eau suffisantes». Un épisode orageux devrait permettre de faire sensiblement baisser les températures dès mercredi.

 

  leparisien.fr
 
 

00:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

17/07/2017

D'exceptionnels thermes gallo-romains exhumés dans les Ardennes

http://premium.lefigaro.fr/culture/2017/07/17/03004-20170...

Photos

21:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

JOURNAL TVL DU LUNDI 17 JUILLET

20:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

La Cavalcade de la Saint Eloi, une tradition ancestrale en Provence - ce dimanche à Château-Gombert, village près de Marseille

IMG_1942.JPG St Eloi.JPG

IMG_1999.JPG st eloi.JPG

IMG_2075.JPG st eloi.JPG

IMG_2097.JPG st eloi.JPG

IMG_2077.JPG St Eloi fillettes.JPG

(Photos EB - le 16 juillet 2017 à Château-Gombert)

 

 

 

 

 

 

04:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

« J’assume parfaitement de mentir » : la révélation choc de la conseillère communication d’Emmanuel Macron

391150160574316chosesasavoirsursibethndiayelaresponsablecomdemacron.jpg

 

23h00

La jeune femme n’hésite par exemple pas à blacklister les journalistes dont elle n’a pas aimé les articles.

Sibeth Ndiaye, la conseillère communication de l’Elysée, a été la révélation du documentaire sur Emmanuel Macron Les Coulisses d’une victoire, diffusé sur TF1 au lendemain de son élection.

 

Un article publié dans L’Express le 12 juillet s’interroge sur le rôle de ce membre essentiel de l’équipe du nouveau président. Selon l’hebdomadaire, Sibeth Ndiaye « assume parfaitement de mentir pour protéger le président ».

L’article, intitulé Silence radio au château, explique notamment que la jeune femme n’hésite pas à blacklister les journalistes dont elle n’a pas aimé les articles: « J’ai reçu des pressions lunaires », a ainsi affirmé un journaliste à l’hebdomadaire.

Sibeth Ndiaye confirme: « Nous appelons les médias quotidiennement quand on a des divergences d’interprétation ».

SFR.fr

03:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Né femme, il devient un homme et va accoucher de l'enfant fait avec son ami homosexuel...

naisance_extraordinaire-f640f.jpg naissance.jpg

Trystan se sentait mal dans sa peau de femme, alors il a décidé de devenir un homme. Faudra pas compter sur lui pour défendre la veuve et l’orphelin attaqués dans la rue par un détraqué ou une racaille mais ça ne fait rien, la gente masculine s’enrichit d’un élément de plus. Les rednecks homophobes diront que ça fait un gay de moins.

Trystan a subi un traitement hormonal, c’est-à-dire de grosses injections d’hormones mâles, ce qui lui a permis d’obtenir cette voix grave qui fait la fierté des mâles et qui fait vibrer les femelles. Justement, la femelle du Trystan c’est la Biff, qui lui n’a pas changé de sexe, et qui reste homo « normal », dirons-nous. Les plus traditionnels d’entre nous auront remarqué que la normalité a reculé d’un pas, ou a été repoussée d’un cran et que bientôt, on regrettera nos bon vieux pédés, qui seront un peu nos « pédés tradi ».

On a l’air de faire de l’humour mais l’humour est depuis quelques années pulvérisé par la réalité. La science mal exploitée et les délires humains vont plus vite que les vannes les plus tordues, et pas forcément les plus tordantes. Paris Match semble soutenir ce pauvre couple qui subit moins de quolibets dans les rues de Portland (une ville tolérante) que sur les réseaux sociaux. Quand on connaît la violence des commentaires US...

Trystanus & Biffidus ont adopté déjà deux enfants, mais ils en voulaient un « naturel ». Comme eux, quoi. Quand on connaît les problèmes générés par les adoptions, surtout quand il s’agit d’enfants issus d’autres cultures, on se dit que nos deux tourterelles vont peut-être avoir des surprises à l’adolescence de leur progéniture. Mais n’oublions pas l’amour, qui peut tout. Et la femille inspire au moins l’amour et la tendresse, sur les photos. Pourvu que ça dure.

Les enfants adoptifs les appellent « Dada » et « Daddy », Daddy étant une ex-femme, on le rappelle, et Dada l’homme resté homosexuel. On a un peu de mal à imaginer les accouplements de Dada & Daddy mais au fond, ça ne nous regarde pas. Quand Trystan a commencé à prendre de la testostérone, à l’adolescence, il raconte qu’il avait « l’impression de vivre en même temps une puberté et une ménopause ». Il ajoute qu’il ne s’est pas fait greffer un pénis car cela coûte trop cher, plusieurs dizaines de milliers de dollars, avec 50% de chances que ça foire.

E&R

02:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Accusé d’homophobie, le leader tchétchène répond : "Nous n’avons pas de gays, ici"

 

Alors que son administration est accusée de kidnapper et d’exécuter des homosexuels, le leader tchétchène persiste dans le déni. Tout comme son porte-parole qui avait déclaré au mois d’avril qu’aucune personne homosexuelle ne vivait en Tchétchénie, Ramzan Kadyrov a ainsi réaffirmé vendredi que les gays n’étaient pas « des hommes » et que ce « genre de personnes » n’existe pas dans son pays.

 

Lors d’une interview accordée à la chaîne HBO Sport, le leader tchétchène s’est emporté après une question du journaliste sur le sort réservé en Tchétchénie aux homosexuels.

« Nous n’avons pas ce genre de personnes ici. Nous n’avons pas de gays et s’il y en a, emmenez-les au Canada. Emmenez-les loin d’ici pour que nous n’en ayons pas chez nous, pour purifier le sang de notre peuple », a déclaré Ramzan Kadyrov.

Interrogé sur les soupçons de torture et d’exécution qui pèsent sur son pays, et contre lesquels plusieurs ministres européens ont exprimé leur vive inquiétude, le leader tchétchène a surenchéri :

« Ils sont le démon. Ils sont à vendre, ce ne sont pas des hommes. Que Dieu les maudisse pour ce dont ils nous accusent. Ils devront en répondre devant le Tout-Puissant. »

00:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

16/07/2017

En voiture Simone !

http://www.nice-provence.info/blog/2017/07/04/en-voiture-...

21:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Promenade de la Corniche à Marseille

FullSizeRender.jpg Mer Corniche.jpg

Au fond les îles du Frioul. A droite, "L'Hélice brisée", sculpture  en mémoire de l'Algérie française.

(Photo EB - 12 juillet 2017)

03:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Seine Saint-Denis (93) : Un policier lynché par une trentaine d’émeutiers dans l’enclave afro-musulmane de Sevran

 
POSTED BY LA RÉDACTION ON 15TH JUILLET 2017 
0 VIEWS
 

111111111.jpg Sevran.jpg

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (15/07/2017) Un policier motard de la Compagnie de Sécurisation et d’Intervention du 93 (CSI 93) a été violemment attaqué et lynché la nuit dernière dans l’enclave afro-musulmane de Sevran (Seine-Saint-Denis) vers 02h00, par une trentaine d’individus qui avaient bel et bien décidé de s’en prendre à lui avec le maximum de violence.

Actu17 (source) :

 

Alors que la nuit a été particulièrement agitée en Seine-Saint-Denis, notamment à Aulnay-sous-Bois où un motard a trouvé la mort en prenant la fuite, refusant un contrôle de police, des incidents ont également éclaté à Sevran dans le quartier du Pont-Blanc, notamment. Poubelles incendiées et jets de pierres pour les policiers venus soutenir les pompiers, ces derniers ont été contraint de demander du renfort.

Un policier a violemment été lynché par une bande ethnique :

 

C’est alors que deux policiers motards de la CSI 93 se sont approchés des lieux et ont été pris violemment à partie, quartier de la Cité Basse à Sevran, par une trentaine d’individus. L’un des motards a alors chuté au sol devant le nombre d’agresseurs venus à son contact direct. Ces dizaines d’agresseurs, certains armés de barres de fer, ont alors encerclé le policier au sol qui a été très violemment roué de coups. Selon nos informations, la trentaine d’auteurs n’a pas hésité à casser une pierre de la taille d’un parpaing sur son casque, mais a également tenté de lui voler son moyen de défense lacrymogène. Le policier a été traîné au sol sur une trentaine de mètres alors qu’il recevait une pluie de coups.

Le policier a pu être exfiltré in extremis par des renforts :

 

Vu la situation critique à laquelle il était confronté, ce dernier a été contrait d’ouvrir le feu plusieurs fois avec son arme de service. L’un des agresseurs a alors été blessé au ventre. Selon le journal Le Parisien, le pronostic vital de ce dernier ne serait toutefois pas engagé. Le policier a alors pu être secouru par des renforts, le visage ensanglanté, présentant de multiples contusions partout sur le corps. Selon nos informations, ce samedi matin, il était toujours hospitalisé. Aucune interpellation n’a d’autre part eu lieu, pour l’heure, suite à ces faits.

Sevran est une enclave afro-musulmane rongée par le salafisme grâce à la bienveillance de la municipalité écolo-gauchiste dirigée par Stéphane Gatignon. Le journaliste Bernard de la Villardière avait été violemment pris à partie par des allogènes alors qu’il faisait un reportage sur la progression islamiste sur la commune.

01:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Justice : Le Japon, soucieux des « précieuses vies des victimes », procède à deux nouvelles pendaisons d’assassins

Japan-police.jpg

 
POSTED BY LA RÉDACTION ON 13TH JUILLET 2017 
9 VIEWS
 

 BREIZATAO – ETREBROADEL (13/07/2017) Le Japon a procédé à la pendaison de deux détenus ce matin, a indiqué le ministère de la Justice.

Masakatsu Nishikawa (61 ans), un des deux détenus exécutés, avait assassiné quatre personnes en 1991. L’autre détenu, Koichi Sumida (34 ans), avait été jugé coupable du meurtre d’une collègue féminine en 2011.

Le ministre de la Justice, Katsutoshi Kaneda, a ordonné les exécutions qui sont les 18ème et 19ème réalisées depuis que Shinzo Abe est venu au pouvoir en 2012.

Lors d’une précédente exécution, en 2016, le ministre avait indiqué déclaré qu’il s’agissait « d’un cas extrêmement cruel dans lequel les précieuses vies des victimes ont été prises pour des raisons égoïstes », « j’ai donné l’ordre après une évaluation très prudente » avait-il ajouté.

(Source : The Japan Times)

 

01:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

15/07/2017

Echauffourées à Paris en amont du concert du chanteur congolais (RDC) Heritier Watanabe

Le concert à l'Olympia a été annulé

22:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Festivités du 14 juillet : 897 voitures brûlées, une hausse par rapport à 2016

 

 

 
 

Les autorités ont annoncé que le déploiement massif des membres des forces de l'ordre dans le pays, le soir du 14 juillet, avait permis de limiter les incidents. Néanmoins, le nombre de véhicules brûlés est en hausse par rapport à l'année dernière.

 

Un total de 897 voitures ont été brûlées et 368 personnes placées en garde à vue lors des soirées du 13 et du 14 juillet, d'après des informations fournies le 15 juillet le ministère de l'Intérieur. Celui-ci a en outre jugé que l'importante mobilisation des forces de l'ordre avait permis de limiter le nombre d'incidents.

Le nombre de voitures brûlées est en très légère hausse par rapport à l'an dernier, où 855 véhicules avaient pris feu tandis que celui des gardés à vue, 368, est en baisse par rapport aux 577 l'an dernier.

Lire aussi : Aulnay-sous-Bois : un homme se tue en scooter alors que la police voulait le contrôler

RT

21:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

VIDEO. "Nos pays ne peuvent accueillir l'ensemble des femmes et des hommes qui cherchent à venir vivre dans nos pays", estime Emmanuel Macron


Macron : pas de confusion entre réfugiés politiques et migrants économiques

21:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)