Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 550

  • Problème informatique chez Hautetfort

    Hier soir et jusqu'à ce matin, Hautetfort a eu un dysfonctionnement lié  à une question de maintenance.

    Je ne pouvais donc accéder à mon  blog, poster des notes et publier les commentaires.

    J'en suis la première désolée!

    Merci pour votre compréhension.

    Gaëlle MANN

     

  • Flamby Ier

    Alx_le_roi_Flamby-62d5f-5aede.jpg

  • Valls met en garde contre deux dangers: l'extrémisme islamiste et l'extrême droite "qui se nourrissent l'un de l'autre"

    http://www.leparisien.fr/politique/valls-met-en-garde-contre-deux-dangers-l-extremisme-islamiste-et-l-extreme-droite-03-03-2015-4571927.php

    + 3 VIDEOS

    Pathétique!

  • Boris Nemtsov est juif: sera-t-il enterré comme tel ?

    Nemtsov-1280.jpg

    Boris Nemtsov est bien Juif,  sa mère est Juive, comme l'atteste ses origines,
    Toutefois il est délicat de parler d'appartenance à la  religion juive encore en Russie.

    La question est de savoir comment vont se dérouler ses funérailles ?
    Notons qu'il été baptisé par sa grand-mère paternelle en tant que chrétien orthodoxe ,qu'il ne pratiquait nullement judaïsme et se revendiquait chrétien.
    Bien sûr même baptisé , un enfant Juif reste Juif.

    Il a toutefois passé quelques mois en Israël l'an passé.

    Le message de condoléance de Youri Kanner , président du congrès juif russe , adressé ce jour l'instant  ne fait pourtant aucune allusion aux origines juives de Nemtsov...
    Nous saurons demain s' il est prévu un office juif ou s' il sera enterré comme un chrétien orthodoxe.

    Rappel de ses origines juives :
    Boris Efimovitch Nemtsov est le fils de Yefim Davidovitch Nemtsov et Dina Yakovlevna (née Eidman) Nemtsova. Sa mère est de confession juive. Il est également le petit-neveu de Yakov Sverdlov (Iakov Mikhaïlovitch Sverdlov (en russe : Яков Михайлович Свердлов) de son patronyme Iankel Solomon, né le 22 mai 1885 à Nijni Novgorod et mort le 16 mars 1919 est un révolutionnaire et homme politique russe d’origine juive).

    Dans son autobiographie, il raconte que sa grand-mère paternelle orthodoxe russe le baptisa alors qu’il était nourrisson. Nemtsov, chrétien pratiquant et orthodoxe, n’apprit  son origine juive que quelques années après qu’il fut devenu pratiquant.

    ALLIANCE 02 03 15

     

  • Le Conseil de l'Europe veut interdire la fessée : il y a des claques qui se perdent !


    Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen

    Dans une décision qui sera rendue publique mercredi, le Conseil de l’Europe condamne la France pour ne pas avoir interdit gifles et fessées. Notre pays est donc sommé de se mettre en conformité avec la « législation européenne », au risque d’ouvrir la voie à une condamnation par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH).

    Il faut d’abord rappeler que c’est aux Français, et eux seuls, de décider de l’éducation de leurs enfants. Cette intrusion du Conseil de l’Europe dans ce domaine montre une nouvelle fois la démarche quasi-totalitaire des institutions européennes.

    Si les maltraitances envers les enfants, forme la plus abjecte de la violence qui ronge notre société, doivent être poursuivies et condamnées sans la moindre faiblesse – et sans doute plus durement que ce n’est le cas aujourd’hui, celles-ci ne sauraient être confondues avec l’exercice légitime de l’autorité parentale.

    La question est beaucoup moins secondaire qu’elle ne pourrait le sembler. Les « déconstructeurs » entendent en réalité continuer leur œuvre de déstabilisation sociale, et nul ne s’étonnera de trouver parmi les tenants de cette interdiction de la fessée une frange du PS et les élus d’EELV.

    Ce n’est pas rendre service à un enfant que de ne lui imposer aucune limite, le laissant penser ainsi que tout est permis. Le bon sens, mais aussi l’intérêt général, exigent donc que le gouvernement passe outre les directives « morales » du Conseil de l’Europe.

  • Assassinat de Nemtsov : selon Ilia Iachine, l’opposant disposait de preuves de l’implication de l’armée russe en Ukraine

     

    L’assassinat de Boris Nemtsov a suscité de nombreuses réactions en France et particulièrement parmi les défenseurs de Vladimir Poutine. Certains crient à qui veut l’entendre que la CIA est derrière le meurtre de l’opposant politique du chef d’État russe. Ce plan aurait comme objectif de précipiter les occidentaux dans la guerre contre la Russie. Si les États-Unis n’en seraient pas à leur première barbouzerie, il convient de ne pas faire de conjecture sans le moindre début de preuve. En Russie les emprisonnements, les chantages et les meurtres pour des motifs politiques ne sont pas rares. Qui est coupable ? Peut-être le saurons-nous jamais. Attention aux propagandes des deux camps. Selon un ami du défunt, Boris Nemtsov s’apprêtait à prouver ce que Vladimir Poutine a toujours refusé d’admettre, l’implication de son armée sur les terres ukrainiennes.

    « Il avait des preuves. Il disait être en contact à Ivanovo, Iaroslavl et dans d’autres villes avec des proches de soldats russes tués » en Ukraine, a déclaré lundi 2 mars à l’AFP M. Iachine, qui dirige le mouvement d’opposition Solidarnost et était l’un de ses proches amis. M. Iachine a déclaré craindre maintenant que ces preuves ne soient jamais rendues publiques.

    « Je ne sais pas comment il avait obtenu ces informations. Les enquêteurs sont venus chez lui deux heures après le meurtre, puis à son bureau le lendemain. Ils ont emporté des documents et les locaux sont maintenant bloqués », a-t-il précisé à l’AFP.

    Deux jours avant son assassinat

     Ces informations devaient être rassemblées dans «un rapport intitulé "Poutine et la guerre" qui était sur le point d’être publié, avait confié Boris Nemtsov deux jours avant son assassinat, selon Ilia Iachine.

    «Je pense que s’il avait fini ce rapport, il aurait fait sensation», avait auparavant assuré M. Iachine à la chaîne de TV d’opposition Dojd. «Mais je ne peux pas affirmer que son meurtre est précisément lié à cette affaire. Il me semble que c’est une donnée importante, à laquelle l’enquête devrait prêter attention».

    Un rapport sur la corruption

    Boris Nemtsov avait publié plusieurs rapports dans le passé, dont l’un sur la corruption dans de la préparation des jeux Olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi.

    Peu d’informations ont filtré sur l’enquête depuis l’assassinat par balle de l’opposant vendredi peu avant minuit, non loin du Kremlin.

    Source : lematin.ch

  • Détecteur de fumée: un enfumage à 1 milliard d’euros

                     

     1 mars 2015 par Pierrot 

    Vu sur

     BFMTV

    Campagne de culpabilisation des français financée par l’État

     

     

      En obligeant les Français à installer dans leur domicile des détecteurs de fumée, l’Etat a cédé à un lobby qui peut ainsi se livrer à une pure opération de racket. Il est plus que temps de dénoncer cette hérésie.

     Ahurissante. il n’y a pas d’autre adjectif pour qualifier cette histoire de détecteur de fumée (toutes les dispositions légales sont ). Ahurissante, mais inattaquable. Qu’on ose s’insurger et la réponse fuse: « Vous voulez faire mourir les enfants Monsieur Soumier ? Vous êtes irresponsable. »  Qu’est-ce que c’est que cet argument ? Parce qu’alors mieux vaut les priver de tout: finis la mobylette, le ski, les rollers, le vélo, le poney…
     

    Lire la suite

  • Nouvelles concernant la guerre contre l'Etat Islamique

    2 mars 2015 par Pierrot - Contre-info.com

    30 000 soldats irakiens ont lancé l’offensive contre les troupes de l’EI à Tikrit



     Plusieurs ministres dont le chef de la diplomatie russe et le ministre libanais des Affaires étrangères appellent à agir pour les chrétien du moyen-orient

    Plusieurs ministres de haut-rang ont lancé un appel lundi à Genève, en marge du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, en faveur de la défense des droits des chrétiens du Moyen-Orient.

    « Il y a des crimes affreux contre les chrétiens en Syrie et au Moyen-Orient, ils sont tués, brûlés vifs. En Libye, 21 Égyptiens coptes ont été décapités, tout ceci relève du génocide » au sens de la définition des conventions de l’ONU, a déclaré lors de ce forum le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

    « Dans certains pays occidentaux, il n’est pas politiquement correct de dire qu’on appartient à une Église chrétienne », a poursuivi M. Lavrov.

    Lire la suite

  • Neutralité du net : “La décision américaine aura un impact en Europe”

     

     

    02/03/2015 – FRANCE (NOVOpress)
    Le jeudi 26 février, le gendarme des télécommunications américain, la FCC, a pris la décision de considérer internet comme un « bien public » au même titre que le réseau téléphonique. Il est désormais interdit de ralentir, bloquer ou de prioriser un contenu face à un autre. La nouvelle a été accueillie avec enthousiasme par les défenseurs des libertés.

    L’enjeu est de taille : les conflits entre fournisseurs d’accès et fournisseurs de service (comme Google ou Netflix) se multiplient autour du financement des réseaux. Cela alors qu’une partie de la population dispose encore d’une mauvaise couverture, n’ayant pour certains qu’un seul opérateur à leur disposition.

    La neutralité du net sera donc appliquée sur l’ensemble du territoire américain. Pour le journaliste Martin Untersinger, la décision américaine aura probablement un impact en Europe.

  • Gentil chimpanzé

    !cid_ii_14bd6bf9ca769d9b.jpg

  • Ecoles primaires : quand certains cours de langues étrangères deviennent des « catéchismes islamiques »

    0Tfsz7Z.jpg

    23h50

    Un rapport confidentiel remet en cause l’enseignement des langues et cultures d’origine dispensé en primaire. Certains cours s’apparenteraient à des « catéchismes islamiques ».

    Les auteurs se sont en effet étonnés du contenu du guide de l’enseignant édité en 2010 par le ministère de l’Éducation turc et en usage auprès de certains enseignants de langue et culture d’origine. « Ainsi le chapitre V de cet ouvrage intitulé « Foi, islam et morale » insiste sur l’importance de croire en Allah, un des principes de la foi, et sur la nécessaire acquisition par les élèves d’une bonne connaissance de la vie du prophète Mahomet dont l’importance doit être mise en valeur. » Assez loin de la laïcité, française ou turque.

    L’école française doit reprendre en main l’enseignement des langues étrangères! C’est la conclusion sans appel de la dernière étude du Haut Conseil à l’intégration (HCI). Le document de 17 pages que le JDD a pu consulter a été remis aux services du Premier ministre au deuxième semestre 2013. Il vient compléter les travaux du groupe de travail sur « Les défis de l’intégration à l’école ». L’étude, restée totalement confidentielle, s’intéresse à un dispositif ancien, celui des enseignements de langue et culture d’origine (Elco). Il concerne 92.500 élèves dont 87.000 dans le primaire, selon les derniers chiffres du ministère de l’Éducation nationale. Une population scolaire en progression de 16 % au cours des cinq dernières années, selon l’enquête du HCI, notamment en arabe (57.145) et turc (16.555).

     

    Ces cours de langue et de culture étrangères sont dispensés aux enfants dont l’un des deux parents au moins est né dans le pays d’origine. Dans la grande majorité des cas, cet apprentissage s’effectue en dehors du temps scolaire mais à l’intérieur de l’école et sous son contrôle. Il est confié à des ressortissants étrangers placés sous l’autorité de l’académie mais payés et formés par leurs ambassades.

    Cette semaine, à Fréjus (Var), le maire Front national, David Rachline, s’est déclaré hostile à la mise en place de cours d’arabe dans une école primaire de sa ville pour les enfants issus de l’immigration. Une initiative qu’il estime contraire aux valeurs républicaines. La députée FN du Vaucluse, Marion Maréchal-Le Pen a, quant à elle, posé une question sur le sujet à la ministre de l’Éducation nationale le 3 février.

    Le JDD

    FDS

    NdB: Un des multiples aspects du Grand Remplacement

     

  • VIDEO- Un "mur des voleurs" affiché dans un supermarché Carrefour city à Paris

    http://www.leparisien.fr/paris-75/video-un-mur-des-voleurs-affiche-au-supermarche-02-03-2015-4569211.php

    4568323_11-1-903476318_545x460_autocrop.jpg

     

     

     

  • Nice: la grand-mère du Surinam cachait 4,8 kg de cocaïne dans des couches pour bébé

     

    SURINAM.gif

    Pour les grands-parents, les couches n’ont pas toujours l’utilité qu’on croit. Une femme de 44 ans, mère de huit enfants et grand-mère d'une petite-fille de 4 ans a été condamnée vendredi à quatre ans de prison par le tribunal correctionnel de Nice, rapporte Nice-Matin dimanche. Cette Surinamaise avait été arrêtée le 22 février dernier par les douanes de l’aéroport de Nice avec sa fille et sa petite fille. La mamie transportait 4.8 kg de cocaïne dissimulés dans des couches-culottes. La drogue était importée du Suriname à destination de Troyes, où elle réside.

    Voyage-test avec du chocolat en poudre

    L’enquête de la Police judiciaire a établi que la «mule» avait effectué un voyage-test fin janvier. A la place de la cocaïne, du chocolat en poudre. Ayant réussi à duper les douanes, la grand-mère aurait alors accepté la mission que lui aurait confiée une femme rencontrée au Brésil lors d'une escale.

    Mais cette fois, les douaniers ont trouvé les 4.8 kg de drogue, cachés dans trois gros paquets de couches pour bébé. «Utiliser des enfants en bas âge et les mettre en danger pour tenter d'éviter les douaniers, c'est un procédé désagréable», a lancé le juge. Son avocat a évoqué la «grande loterie de la vie, ses difficultés financières, un loyer en retard», rapporte Nice-Matin. La femme a finalement été condamnée à quatre ans de prison et une amende de 194 400 euros.

    VALEURS ACTUELLES

  • Excision et immigration en Europe : de la barbarie au paradoxe

    excision.jpg

     

     

    02/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
    En Angleterre, 500 nouveaux cas d’excision ont été recensés sur les 2.242 cas traités dans les hôpitaux pour le seul mois de janvier. C’est autour 137.000 cas de cette mutilation qui sont estimés dans ce pays.

    Cette barbarie faite sur des femmes, comme sur des fillettes, consiste en l’ablation rituelle du clitoris et parfois des petites lèvres.

    On trouve cette pratique dans 29 pays d’Afrique et du Moyen-Orient, mais aussi dans certaines communautés leur étant liées de façon religieuses, ethniques, culturelles à travers le monde (Indonésie par l’Islam, Amérique du Sud par l’immigration etc…). Par exemple, en France, en 2004, on estimait à 53.000 environ le nombre de femmes adultes excisées résidant en France (Enquête Excision et Handicap (ExH) de l’INED (Institut National des Études Démographiques) et de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

    C’est une conséquence supplémentaire, et pas des moins choquantes, de l’immigration massive en Europe, pourtant défendue par les cercles “progressistes”, les mêmes qui dans le même temps dénoncent les violences faites aux femmes. Culture du paradoxe, cette pratique n’est qu’un combat sous-terrain dans les cercles féministes. Le politiquement correct parviendrat-t-il à dépasser ses incohérences ?

  • Voyage en Syrie : le député Myard dit... avoir rencontré un religieux mort

     

    Jacques Myard (UMP) a expliqué qu'il avait rencontré Ignace IV Hazim lors de son voyage en Syrie. Une rencontre impossible, le patriarche chrétien étant décédé fin 2012... 

    02 Mars 2015, 15h39 | MAJ : 02 Mars 2015, 16h37

    0
     
     
     
     
    1ARCHIVES. Jacques Myard, député des Yvelines (UMP), le 31 octobre 2013 à Paris

    Jacques Myard connaît-il réellement tout sur la Syrie ? Le député UMP, parti à Damas avec trois autres parlementaires français pour, notamment, y rencontrer Bachar al-Assad, a expliqué dans un communiqué de presse qu'il avait échangé avec Ignace IV Hazim, un patriarche chrétien décédé  en décembre 2012 et remplacé par Jean X.


    DOCUMENT. Le communiqué de Jacques Myard, publié le 27 février.

    Capture.PNG Myard.PNG

    Le Parisien

  • Politique d’immigration européenne à Kyenge : l’Italie entre hilarité et consternation

    Kyenge-Credit-European-University-Institute-via-Flicr-cc-partie.jpg

     

     

    02/03/2015 – ROME (NOVOpress)
    L’annonce, jeudi 26 février, que le Parlement européen avait confié la rédaction de son rapport sur l’immigration à Cécile Kyenge Kashetu (photo), comme l’appellent généralement les journaux, ou Kashetu Kyenge, dite Cécile (comme elle s’intitule désormais elle-même, depuis qu’elle a insisté pour reprendre son nom congolais), l’ancienne immigrée clandestine devenue politicienne ultra-immigrationniste, a été abondamment commentée sur les réseaux sociaux en Italie.

    Après un moment d’incrédulité (« C’est une plaisanterie ? Dites-moi que c’est une plaisanterie », « Non, ce n’est pas une plaisanterie »), la plupart des internautes italiens ont tenté de se réfugier dans l’humour.

    Ç’a été un concours de la comparaison la plus appropriée. « L’Union européenne confie à la Kyenge l’urgence migratoire. Un peu comme confier à Schettino la marine marchande ». [Francesco Schettino est le commandant du Costa Concordia qui vient d'être condamné à 16 ans de prison pour le naufrage de son bateau et l'abandon de passagers.]

     

    « C’est comme confier à Totò Riina [le boss de la mafia] la lutte contre la criminalité organisée ».

     

    Kyenge commissaire à l’immigration c’est « Comme charger un alcoolique de gérer un bar ».

          C’est « Comme confier un compte épargne aux Roms ». « Comme donner de l’essence à un pyromane ». « Comme mettre Dracula à la présidence de l’Avis (l’Association italienne des donneurs de sang bénévoles) »


    D’autres ne parviennent pas à en rire. « Au secours ! » « Préparez-vous ! » « Pour l’Union européenne nous n’avons pas assez d’immigrés ? Et le danger de l’ISIS, on en fait quoi ? »
    « L’Union européenne confie à Kyenge l’urgence migratoire : enfin les expulsions en masse. Des Italiens » :

     

    La réaction la plus intéressante vient sans doute de l’autre immigré le plus célèbre d’Italie (à égalité avec Kyenge mais sur un mode on ne peut plus différent), l’essayiste d’origine égyptienne Magdi Cristiano Allam : infatigable dénonciateur de l’invasion et de l’islamisation de l’Europe, il avait été baptisé par Benoît XVI en personne, à Saint-Pierre de Rome, lors de la veillée pascale de 2008, mais a quitté l’Église catholique, dégoûté par son immigrationnisme, après l’avènement du pape François . « Au secours, a-t-il twitté , nous pensions en être libérés ! Elle est de retour plus dangereuse que jamais ! »

    Allam a commenté sur Facebook : « Nous savons à présent que l’idéologie des frontières ouvertes, de l’afflux sans contrôle de clandestins parce que “la clandestinité n’est pas un délit”, du droit automatique à la citoyenneté à quiconque naît dans notre pays, de l’annihilation de notre civilisation pour la remplacer par le “métissage culturel” – cette idéologie est de retour et pèse de manière encore plus menaçante sur l’Italie pour nous imposer cette délirante stratégie suicidaire, avec l’aval du Parlement européen ».

  • Imams formés à l’université française : islamisation d’Etat

    imam.jpg

     

     

    02/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
    Que les musulmans se rassurent, les attentats de janvier seront récompensés. On invoque le droit au blasphème, la liberté d’expression à outrance, mais en réalité le message de peur est bien passé. Il n’y aura plus de caricatures du prophète et les éditorialistes en place tourneront sept fois leur stylo dans la main avant d’écrire sur l’islam.  Il y a cette victoire.

    Cette religion est de paix, disent-ils, tout en ayant couru ventre à terre jusque la SDLP (Service de la protection). Nous pouvions nous dire que les gouvernants et les communicants avaient enfin mesuré la dangerosité de cette doctrine et l’avenir anxiogène qu’elle réserve à la France.

    C’est l’inverse : il a été décidé en conseil des ministres mercredi dernier d’accélérer le processus d’islamisation. Il faut pour cela piétiner un peu plus la loi de 1905 qui a déjà des bleus partout. L’idée de créer un D-U (diplôme universitaire), donc que les imams soient formés en université. La séparation entre “église” et État de ce fait n’existera plus, il y aura bien religion d’État. Il est même question de bourses dont rêveraient nombre d’étudiants pauvres dans les sciences dures et humaines qui n’ont rien de prosélytes et portent bien pierre à l’édifice de la République.

    Le prétexte invoqué, car il en faut toujours un, serait que les actes islamophobes aurait été de 176 pour le seul mois de janvier 2015 : à mettre en parallèle avec les actes de racisme envers les Français de souche ?