Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/07/2014

Comment l’Italie contribue aux raids aériens israéliens

 

Le conflit actuel à Gaza ne donne pas simplement lieu à un concours de déclarations hypocrites taisant son origine (l’attribution sans preuve de l’enlèvement de trois adolescents israéliens au Hamas), mais aussi à une discrète implication militaire des membres de l’Otan.

| 12 juillet 2014
 
 
JPEG - 29.1 ko

Tandis que Washington déclare qu’« Israël a le droit de se défendre des attaques lancées par une organisation terroriste de Gaza », en assurant cependant travailler avec les Palestiniens comme avec les Israéliens pour la désescalade du conflit, Bruxelles exprime une « ferme condamnation » du lancement de roquettes depuis Gaza sur Israël et sa « déploration » pour les victimes civiles palestiniennes provoquées par les raids aériens effectués « par rétorsion » par Israël. Même position de Rome, qui insiste sur la nécessité de « reprendre le fil du processus de paix ». Pour ce faire, il faut cependant rompre le fil du processus de guerre, dans lequel les États-Unis et les plus grandes puissances européennes jouent un rôle de premier plan.

Les chasseurs bombardiers qui pilonnent Gaza sont des F-16 et F-15 fournis par les USA à Israël (plus de 300, outre d’autres avions et hélicoptères de guerre), avec des milliers de missiles et bombes à guidage satellite et laser. Comme le note le Service de recherche du Congrès étasunien (voir document joint), Washington s’est engagé à fournir à Israël, en 2009-2018, une aide militaire de 30 milliards de dollars, à quoi l’administration Obama a ajouté plus d’un demi milliard pour le développement de systèmes anti-roquettes et anti-missiles. Israël dispose à Washington d’une sorte de caisse constante pour l’achat d’armes étasuniennes, parmi lesquelles sont prévus 19 F-35 d’un coût de 2,7 milliards. Il peut en outre utiliser, en cas de nécessité, les puissantes armes stockées dans le « Dépôt US d’urgence en Israël ». En comparaison, l’armement palestinien équivaut à celui de quelqu’un qui, ciblé par un tireur dans le viseur télescopique d’un fusil de précision, essaie de se défendre en lui lançant la fusée d’un feu d’artifice.

Une aide consistante à Israël provient aussi des plus grandes puissances européennes. L’Allemagne lui a fourni 5 sous-marins Dolphin (dont deux offerts) et sous peu en consignera un sixième. Les sous-marins ont été modifiés pour lancer des missiles de croisière nucléaires à longue portée, les Popeye turbo dérivés de ceux étasuniens, qui peuvent frapper un objectif à 1 500 km. L’Italie est en train de fournir à Israël les premiers des 30 vélivoles M-346 d’entraînement avancé, construits par Alenia Aermacchi (Finmeccanica), qui peuvent être utilisés aussi comme chasseurs pour l’attaque au sol dans des opérations de guerre réelles. La fourniture des chasseurs M-346 ne constitue qu’une petite part de la coopération italo-israélienne, institutionnalisée par la Loi n. 94 du 17 mai 2005. Celle-ci implique les forces armées et l’industrie militaire de notre pays dans des activités dont personne (même pas au Parlement) n’est informé. La loi établit en effet que ces activités sont « soumises à l’accord sur la sécurité » et donc secrètes. Comme Israël possède des armes nucléaires, de hautes technologies italiennes peuvent être secrètement utilisées pour potentialiser les capacités d’attaque des vecteurs nucléaires israéliens. Elles peuvent aussi être utilisées pour rendre encore plus létales les armes « conventionnelles » employées par les forces armées israéliennes contre les Palestiniens.

La coopération militaire italo-israélienne s’est intensifiée quand le 2 décembre 2008, trois semaines avant l’opération israélienne « Plomb durci » à Gaza, l’Otan a ratifié le « programme de coopération individuelle » avec Israël. Il comprend :
- des échange d’informations entre les services de renseignement,
- la connexion d’Israël au système électronique de l’Otan,
- la coopération dans les secteurs des armements,
- l’augmentation des manœuvres militaires conjointes.

C’est dans ce cadre qu’entre « Blue Flag », la plus grande manœuvre de guerre aérienne jamais effectuée en Israël, à laquelle ont participé, en novembre 2013, les États-Unis, l’Italie et la Grèce. « Blue Flag » a servi à intégrer dans l’Otan les forces aériennes israéliennes, qui n’avaient auparavant effectué des manœuvres conjointes qu’avec des pays singuliers de l’Alliance, comme celles à Decimomannu avec l’aéronautique italienne. Les forces aériennes israéliennes, souligne le général Amikam Norkin, sont en train d’expérimenter de nouvelles procédures pour potentialiser leur propre capacité, « en augmentant de dix fois le nombre d’objectifs pouvant être repérés et détruits ».

Ce qui est en train d’être fait en ce moment à Gaza, grâce aussi à la contribution italienne.

Traduction
Marie-Ange Patrizio

Source
Il Manifesto

03:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Marseille : une pool party sauvage qui tourne mal à Font-Obscure

  Marseille / Publié le Samedi 12/07/2014 à 12H40

 Le maire du 13/14, Stéphane Ravier, s'est rendu sur les lieux des dégâts ce vendredi

20140712_1_5_1_1_0_obj6834061_1.jpg

Stéphane Ravier s'est rendu hier sur les lieux. La petite piscine accueille l'été quelque 150 enfants chaque jour, par rotations de 24. Derrière le maire, un tag indique "Français à l'abattoir."

Photo T.Garro

 

Il en a les larmes aux yeux. Lionel Benady, coordinateur au sein du centre d’animation de Font Obscure (14e), se remémore la mort rapide mais douloureuse du chien du gardien, Max. "Même si Sébastien travaille ici depuis quelques mois, son chien était devenu notre mascotte. En s’en prenant à lui, on lui a fait du mal." Selon lui, le chien aurait été empoisonné par des jeunes du quartier qui viennent profiter, une fois la nuit venue, de la piscine du centre municipal. Hier, Stéphane Ravier, maire de secteur FN, est venu faire état de son exaspération. "Il y a une dizaine de jours, le gardien, logé sur place, a demandé pour une énième fois à des jeunes de sortir de la piscine. Sauf que ces derniers l’ont poursuivi jusqu’à sa loge, ont tambouriné à sa porte en l’insultant et l’ont menacé de mort." lls auraient alors lancé au gardien : "Ton chien, on va le tanquer."

Pour la police, une intrusion dans une piscine n'est pas une priorité

Si la police n’a pas encore établi de lien entre ces faits et la mort du chien, une forte présomption d’empoisonnement demeure. Le résultat, peut-être, d’une escalade d’incidents récurrents : "Dans le cadre d’un projet de réaménagement Anru de la cité Saint-Paul, une rue a été créée il y a deux ans entre la cité et notre centre, explique Lionel Benady. De fait, chacun a une vue imprenable sur nos équipements et plus particulièrement notre piscine. Et depuis, c’est pool party !"

D’après le personnel du centre, les jeunes s’y jetteraient "en short et baskets pour s’enfuir plus vite". Et la rempliraient de tous les objets trouvés sur place, "de la chaise du surveillant de baignade aux dalles de béton arrachées." Plus grave : "Même si le bassin est fréquemment vidé et nettoyé au karcher, deux enfants du centre s’y sont coupé les pieds l’an dernier avec des tessons de bouteilles", constate, amer, Lionel Benady.
"La police a été prévenue plusieurs fois, mais nous répond souvent qu’une intrusion sur une piscine n’est pas une priorité, lance Stéphane Ravier. Même si elle fait ce qu’elle peut, ce n’est pas acceptable. J’ai aussi alerté le maire de Marseille et le préfet. Mais depuis, notre mairie de secteur a dû faire poser une grille sur la porte du gardien, débourser 5000 € de gardiennage pour 15 jours (le temps des congés du gardien). Et faire établir un devis pour installer des caméras, de façon à ce qu’il n’ait plus à sortir de sa loge en cas d’intrusion."

Et le maire de conclure :"Je lance un appel aux familles. Il n’est pas normal que des adolescents soient dehors à 4h du matin... Quand ces jeunes comprendront-ils que cette piscine sert à tous les gamins du secteur ?"

La Provence

02:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Les jeunes doivent être protégés contre le « virus du nationalisme » (Poutine)

9RIAN_02456132_LR_ru.jpg

Par La Voix de la Russie | La Russie a besoin d'un travail systématique avec la population, ce qui permettra de protéger les jeunes contre le « virus du nationalisme et de l'intolérance ». C'est ce qu'a déclaré le président russe Vladimir Poutine lors d'une réunion du Conseil aux relations interethniques.

Poutine a qualifié l’initiative d’opportune visant à établir le cadre juridique pour lutter contre la renaissance de l'idéologie nazie et de la glorification des criminels nazis. Selon Poutine, les organisations néo-nazies renaissent et commencent à avoir de l'autorité politique dans certains pays. En même temps, l’intolérance ethnique et religieuse, l'incitation à la violence deviennent des slogans pour les forces qui veulent parvenir au pouvoir.

Le président russe a attiré l'attention sur la nécessité de renforcer les mesures préventives contre des manifestations d'extrémisme chez les jeunes.
http://french.ruvr.ru/news/2014_07_03/Les-jeunes-doivent-...

 

 

 

 

 

02:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Poutine annule 90% de la dette de Cuba envers l'URSS

Vladimir-Poutine-en-visite-Cuba-.jpg

vladimir-poutine-et-son-homologue-cubain-raul-castro-au-palais-de-la-revolution-a-la-havane-le-11-juillet-2014_4968961.jpg

Par La Voix de la Russie | Le président russe Vladimir Poutine a signé une loi annulant 90 % de la dette extérieure de Cuba envers l’URSS, indique le service de presse du Kremlin.

Ce document final a été adopté et approuvé par le parlement russe.

L'encours total des prêts de Cuba est de 35,2 milliards de dollars, dont la moitié représente les intérêts courus sur le montant principal.

Environ 10 % de la dette (soit 3,5 milliard de dollars) seront versés à des projets d'investissement communs.

Moscou et La Havane, en particulier, développent un projet de création d'une coopération industrielle dans le cadre de la zone économique spéciale Mariel, Cuba a également des plans visant à acheter les avions russes IL-96-300, AN-148 et les hélicoptères Mi-171.

Le commerce bilatéral entre les deux pays en 2013 s'élève à 185 millions de dollars.

 http://french.ruvr.ru/news/2014_07_11/La-Russie-a-annule-...

01:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Israël attaque Gaza pour s'approprier le gaz palestinien

arton26591-ac6b0.jpg

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Israel-attaque-Gaza...

+ INFOGRAPHIE

00:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

12/07/2014

Gaza: l'ONU appelle en vain au cessez-le-feu. 140 morts palestiniens, 0 israélien

PHO5cda1980-09ef-11e4-870d-1a11286469d7-805x453.jpg

http://www.lefigaro.fr/international/2014/07/12/01003-201...

 

23:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Un juif défend les Palestiniens en direct, Bourdin l'interdit d'antenne

ALTERMEDIA

21:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Toulouse (31) : Ils traînent une retraitée au sol pour lui voler son sac à main

 

0h21

Une femme de 83 ans a eu la hanche fracturée et a dû être hospitalisée après une agression dans le quartier du Pont des Demoiselles à Toulouse. Deux jeunes garçons qui voulaient arracher son sac l’ont traînée au sol.

L’agression s’est produite au début du mois, mercredi 2 juillet, mais la victime, sévèrement blessée, affaiblie et hospitalisée, n’a pu porter plainte que ce mardi. Il était aux environs de 18 heures ce jour-là, boulevard de la Méditerranée, dans le secteur du Pont des Demoiselles à Toulouse. Alors qu’elle marchait tranquillement dans la rue, une octogénaire a été violemment agressée par deux individus.

Les malfaiteurs, à pied, sont arrivés à sa hauteur et, en quelques secondes ont agrippé son sac à main. La victime, qui tenait fermement son bien a lourdement chuté à terre.

Les agresseurs ne sont tout d’abord pas parvenus à récupérer le sac que sa propriétaire ne comptait pas lâcher. La femme, âgée de 83 ans a été traînée sur le sol avant d’être contrainte de céder son sac à main.

Source

Merci à antibarbare

FDESOUCHE

20:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

La justice suspend l'interdiction de signes religieux à "Wissous Plage"

 

 
La justice a suspendu samedi un règlement de la mairie de Wissous, en région parisienne, interdisant le port de signes religieux pendant l'opération estivale "Wissous Plage", d'où deux femmes voilées ont été récemment refoulées.

Le tribunal administratif de Versailles avait été saisi par un groupe d'habitantes, soutenues par le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF). Ces dernières contestaient la légalité du règlement mis en place par le maire de Wissous, estimant que l'interdiction du port des signes religieux au cours de cette opération estivale constituait "une discrimination religieuse", "violant les principes de la République".

Au terme de l'audience, le juge "a prononcé la suspension des dispositions de l'article" du règlement incriminé, a annoncé le tribunal dans un communiqué. Cette décision est provisoire, le juge des référés ne statuant pas sur le fond de l'affaire, qui devra faire l'objet d'une nouvelle audience.

Le maire de Wissous, Richard Trinquier (UMP, opposition de droite), réélu pour un troisième mandat en mars 2014, avait interdit samedi dernier l'accès au site Wissous Plage à deux mères voilées, invoquant le règlement intérieur des lieux.

Le texte en question, adopté fin juin, s'inspirait de la loi de 2004 sur le port du voile dans les établissements scolaires. D'après la municipalité, cette loi pouvait s'appliquer à Wissous Plage, qui est un établissement recevant du public et pas un lieu public.
 
LE FIGARO

20:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Ukraine: des milliers de civils fuient Donetsk

http://www.leparisien.fr/international/ukraine-des-millie...

+ 3 VIDEOS et INFOGRAPHIE DES COMBATS

20:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Discret gueuleton entre copains pour François Hollande

3994879_10072014-m19b4469.jpg

                                                                                                                              

Incognito ou presque... Le de la République s'est offert, ce vendredi soir, un dîner très politique dans le XVIIIe arrondissement de , avec une pléiade d'élus socialistes tous proches de Daniel Vaillant ou de .

Selon plusieurs convives invités à cette discrète soirée, c'est Daniel Vaillant, reçu la semaine passée par François Hollande à l'Elysée, qui a organisé cette petite virée entre copains au restaurant «La Table d'Eugène», près de la butte Montmartre. Autour de la table, notamment, les députés de Paris Annick Lepetit, Christophe Caresche et bien sûr Daniel Vaillant, le sénateur de Paris Roger Madec, la députée du Calvados Clotilde Valter (ancienne conseillère de Jospin à Matignon), le député du Pas-de-Calais Guy Delcourt, la maire de Rennes Nathalie Appéré ou encore le maire de Cachan (Val-de-Marne) Jean-Yves Le Bouillonnec.

Ce n'est pas une première. On le sait peu, car l'Elysée ne communique pas sur le partie privée de l'agenda du chef de l'Etat, mais François Hollande s'invite régulièrement dans les restaurants de la capitale...

 

LeParisien.fr

Et tout cela aux frais de la princesse...

19:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Justice des mineurs: Taubira dément vouloir l'étendre aux 18-21 ans

3966191_500f85b5cdcf24601b7457fb52a39e7c86ddb8a5_640x280.jpg

http://www.leparisien.fr/politique/taubira-voudrait-adouc...

 

Mais jusqu'à quand va-t-elle faire du mal à la France ?

18:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Dieudo explique la guerre propre, les drones, l'ONU

ALTERMEDIA  FRANCE BELGIQUE

03:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Gaza: plus de 100 martyrs civils dont 22 enfants, le cabinet israélien approuve une invasion terrestre

enfantsmartyrs2.jpg

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&a...

02:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

L'Ambassade de France à Tel Aviv invite les Israéliens à fêter le 14 juillet

FDESOUCHE

N'est-il pas indécent de danser à Tel Aviv tandis que des gens meurent sous les bombes à Gaza ?

01:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Incivilités à Béziers : "Ils urinent sur nos portes. C'est un calvaire "

des-incivilites-qui-polluent-toujours-autant-la-vie-des_970837_667x333.jpg

 

Des incivilités qui polluent toujours autant la vie des habitants biterrois.
D.R

A Béziers, une association d'habitants du quartier est sur le point de voir le jour pour porter officiellement la parole des riverains et dénoncer les incivilités dont ils sont victimes.

Encore une fois, la cité Biterroise se fait remarquer. Encore une fois, les incivilités sont au cœur du problème pour les riverains qui, depuis la rue de Louvois ou la résidence Le Sully subissent les nuisances des habitants installés dans la résidence qui va jouxter dans quelques mois le palais de justice en cours de construction. Un habitant explique, sous le couvert de l'anonymat par crainte des représailles : "le 29 mai dernier j'ai été contraint de faire intervenir la police à cause de la musique qui était tellement forte que les murs de la maison tremblaient. Les policiers se sont déplacés et tout de suite après le départ des forces de l'ordre j'ai eu droit à mon lot d'insultes et de menaces parce qu'ils avaient dû se déplacer. Le 6 juin dernier, c'est le service de Médiation de la ville de Béziers qui a été amené à intervenir pour faire cesser le bruit." Et le témoin rapporte encore et toujours, c'est récurrent dans la cité, que des armes circulent et que la drogue est, elle aussi, très présente sur le site.

 

La mairie a entrepris des démolitions de bâtiments pour l'ouvrir sur l'extérieur

Du côté du commissariat de Béziers, des rondes sont effectuées régulièrement et pour tout ce qui est de la drogue et des armes jamais personne n'a été pris sur le fait et aucune arme n'a été saisie sur place si ce n'est des armes factices. Un autre déplore : "Des véhicules sont incendiés ou dégradés. Nous les connaissons, mais ils sont tellement violents que nous n'osons pas nous approcher. Nous craignons pour notre intégrité et quand nous faisons une réflexion les réactions sont immédiates, ils urinent sur nos portes d'entrée, défèquent sur les marches de nos habitations. C'est un calvaire. Notre quartier est devenu invivable à cause de ce voisinage, mais aussi à cause des odeurs et des rats qui sont la conséquence de la prolifération des ordures en tous genres sur le cœur de la cité."

Les habitants dénoncent des actes d'incivilité, la dépréciation de leurs biens immobiliers qui sont devenus invendables du fait de la promiscuité avec la population qui s'est installée dans ce quartier. Et pire encore. Ils ont livré une vidéo, sans pouvoir la dater, sur laquelle de jeunes enfants se livrent à des actes sexuels. La scène se déroule à la vue de tous et une petite dizaine d'enfants, en partie dévêtus se livrent à ce drôle de jeu qui choque énormément les riverains qui ont assisté à la scène sans intervenir pour y mettre fin. Pour autant la cité Biterroise n'est pas abandonnée, et la mairie a entrepris des démolitions de bâtiments pour l'ouvrir sur l'extérieur. La construction du nouveau palais de justice laisse aussi présager de nouvelles perspectives pour pacifier ce petit coin de Béziers.

MIDI LIBRE  11 07 14

01:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Barrès reviens, ils sont devenus fous… Par Bruno Gollnisch

sans-titre.png

Ces dernières années, le processus visant à éradiquer de notre mémoire collective les hommes politiques, écrivains, essayistes, scientifiques jugés  politiquement incorrect s’est accéléré. C’est vrai dans l’enseignement, le monde de l’édition, les médias bien sûr, mais aussi  dans les communes détenues par la gauche et/ou sous la pression de lobbies divers et variés, dans l’espace public par l’éradication de noms de rues, boulevards, places, écoles, bibliothèques, hôpitaux etc, donnés à des personnalités jugés hors des clous de la pensée unique, progressiste pour faire court.

Il fallait donc s’y attendre, à Cogolin (Var) le vœu du maire FN, Marc-Etienne Lansade, de dénommer un futur parking du nom de l’homme de lettre, député nationaliste et académicien  Maurice Barrès (1862-1923), a soulevé l’indignation de son opposition municipale, des partis et groupuscules de gauche et autres fraternelles humanistes.

 «Nous sommes en désaccord sur ce choix idéologique d’un membre de l’extrême droite » a ânonné un élu UMPS. Ce monsieur semble ignorer que le nom du lorrain Barrès, arabophile et islamophile comme beaucoup d’hommes de droite de son époque, écrivain apprécié de Léon Blum et dont Louis Aragon avait demandé la réhabilitation littéraire  dès la fin de la seconde guerre mondiale, est honoré notamment dans de grandes villes comme  Neuilly,  Paris,  Metz, Perpignan ou Nancy.

 En décembre 2009, au nom de la soumission au diktat idéologique exercé par certains lobbies, Nadine Morano, alors secrétaire d’Etat à la famille,  avait déjà  tenu à s’excuser publiquement  de tenir une réunion politique sur les terres de l’écrivain précisant qu’il ne s’agissait « pas de réhabiliter Maurice Barrès » !

 Nos bonnes âmes qui s’émeuvent du choix de la majorité municipale FN de Cogolin n’ont bien évidemment jamais protesté pour exiger que soit débaptisé, exemple parmi beaucoup d’autres, les rues portant le nom d’un traître antifrançais et d’un  déserteur comme Maurice Thorez.

 Que reproche-t-on à Barrès ? S’il s’agit de ce qu’il faut bien appeler son antisémitisme, l’honnêteté convient de rappeler que celui-ci fit  très largement place pendant la Grande guerre à  une volonté de fraternisation dans l’épreuve avec les juifs de France .  La fiche que lui consacre wikipedia le rappelle fort justement.  Dans son ouvrage Les familles spirituelles de la France (1917),   il rend hommage au patriotisme de nos compatriotes  juifs tombés au champ d’honneur -Amédé Rothstein, Roger Cahen, Robert Hertz, le rabbin Abraham Bloch « frappé à mort au moment où il tendait un crucifix à un soldat mourant »-,  Barrès « les place au côté des traditionalistes, des protestants et des socialistes comme un des quatre éléments du génie national ».

L’antisémitisme athée, bien réel, de figures de la gauche comme  Voltaire, Auguste  Blanqui,  Jean Jaurès,  Pierre-Joseph Proudhon  pour ne rien dire de  Karl  Marx, n’empêche pas qu’ils soient toujours célébrés sur les plaques de nos rues.

 D’autres lui reprochent de ne pas s’être engagé en 14  (il avait alors plus de cinquante ans) l’affublant alors du cruel  surnom de « rossignol des cimetières ». Un épisode que rappelait le barrésien  Jean-Yves Le Gallou en mai dernier  sur le blog toujours actif du regretté Dominique Venner,  mettant en exergue les  éditoriaux patriotiques de Barrès dans La Cocarde avec  la geste d’ « Émile Driant, député, qui avait 59 ans en 1914. Il s’est néanmoins engagé et est mort en héros à la tête de ses chasseurs, au bois des Caures, en retardant de manière décisive l’avance allemande sur Verdun ».Mais gageons que ce bémol là n’est pas celui mis en  avant  par les opposants à la mémoire de Barrès.

Non, ce que l’on reproche à celui qui fut  surnommé le prince de la jeunesse c’est bien d’être le chantre de l’enracinement, de l’énergie nationale. Entendons  nous bien, il y a des aspects potentiellement  problématiques à la pensée barrésienne. En conviant au  dépassement du moi individuel  par le moi lié indissolublement à la nation, par le   culte du paysage national, il appelle  de ses vœux un  nationalisme intransigeant,  exigeant  le retour des Français sur eux-mêmes,  le  rejet   des  influences étrangères.

 Nous le relevions sur ce même blog en 2010, le compatriote lorrain de Jeanne d’Arc,  mettait déjà en garde de manière prémonitoire contre les conséquences de l’afflux de populations inassimilables voulant « nous imposer leur façon de sentir ». Il rappelait aussi dans « Scènes et doctrine du nationalisme »que  « le nationalisme est acceptation d’un déterminisme » qui fait que « nos ancêtres pensent et parlent en nous. Toute la suite des descendants ne fait qu’un même être ». Bref qu’il n’y a pas de moi véritable sans le « support de la collectivité ».

 Cela peut aussi déboucher sur un nationalisme, il faut aussi en convenir, qui n’est pas celui du FN, soit un chauvinisme haineux, bêtement  raciste et antisémite, qui bouillonna dans ses écrits publiés lors de l’affaire Dreyfus ; quand bien même  il s’agit de les remettre  dans le contexte de la grande violence des affrontements littéraires et politiques de l’époque.

 Il faut aussi  se méfier des lectures historiques anachroniques, consistant  à faire dire au passé ce qui n’est perceptible qu’à la lumière d’enseignements postérieurs. Les travaux bien connus et étayés de l’historien israélien  Zeev Sternhell ont fait de Barrès, qui resta fidèle au régime républicain,  parlementaire assidu et respectueux qui  exécrait… le parlementarisme,  l’un des pères intellectuels du fascisme. Il est  rappelé  qu’il fut élu député pour la première fois en 1894 en se revendiquant d’un socialisme nationaliste, certains n’hésitant pas à  inverser les deux termes de l’étiquette…

 Pour notre part, au-delà de la puissance et des fulgurances de son œuvre littéraire,  nous retenons du Barrès politique les éléments intemporels qui parlent au cœur de tous les patriotes français, à savoir que notre identité nationale n’est en aucun cas réductible à   la seule idéologie des droits de l’homme, abstraite et désincarnée.

 Cette conception charnelle, enracinée de la nation et du devenir de notre peuple,  constate Bruno Gollnisch, est bien en effet une des différences majeures de notre courant de pensée avec l’idéologie dominante. C’est bien parce que nous voulons rester nous-mêmes,  transmettre ce que nous avons reçu que nous sommes attaqués avec la virulence haineuse que l’on sait.  Etre et durer

01:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Vladimir Poutine à Cuba rencontre Fidel Castro

2014-07-11T211725Z_1007200001_LYNXMPEA6A0VX_RTROPTP_3_OFRWR-RUSSIE-AMERIQUE-LATINE.jpg

par Alexei Anishchuk

LA HAVANE (Reuters) - Au début d'une tournée de six jours en Amérique latine, le président russe Vladimir Poutine est arrivé vendredi à Cuba et a rencontré l'ancien président Fidel Castro, adversaire historique des Etats-Unis.

Aucun détail n'a été donné sur cette rencontre entre le maître du Kremlin et le "comandante" âgé de 87 ans, qui a abandonné le pouvoir en 2008 pour raisons de santé à son frère Raul.

Au cours de cette tournée en Amérique latine, qui le conduira également en Argentine et au Brésil, Vladimir Poutine compte bien accroître la présence russe dans cette zone, au plus fort des tensions liées au conflit ukrainien.

Au Brésil, le président russe assistera mardi et mercredi à un sommet des pays émergents du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud).

A Cuba, située à seulement 150 km des côtes des Etats-Unis, Vladimir Poutine a participé vendredi au côté de Raul Castro à une cérémonie au monument érigé à La Havane en hommage aux soldats soviétiques, puis a déposé une gerbe au mémorial du héros national Jose Marti.

Lors de cette visite, il entend mettre l'accent sur l'économie. La Havane va notamment conclure un accord de prospection pétrolière avec les compagnies russes Rosneft et Zaroubejneft.

ACCORD PÉTROLIER

Cette dernière est déjà impliquée dans l'exploration et l'exploitation des gisements cubains offshore, qui représentent 20 milliards de barils, selon les autorités locales. L'Institut américain de géologie les évalue quant à lui à 4,6 milliards de barils.

Les opérations communes de Rosneft et de la compagnie cubaine Cupet "pourront débuter dans un avenir très proche", a assuré Poutine.

Plusieurs compagnies étrangères, dont l'espagnole Repsol, la malaisienne Petronas et la vénézuélienne PDVSA, ont déjà foré sans succès au large de Cuba.

 

(Jean-Philippe Lefief et Guy Kerivel pour le service français)

Yahoo! Actu - 11  07 14

00:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

11/07/2014

La FIFA condamne l’Algérie et suspend le Nigéria

 

arton26590-3f86e.jpg

À quelques jours de la fin de la Coupe du monde de football au Brésil, la FIFA a décidé de sanctionner deux pays : l’Algérie et le Nigéria.

La FIFA condamne le comportement des supporters algériens lors des quatre matchs de la compétition mondiale au Brésil. Ils sont accusés d’avoir fait usage de pétards et de fumigènes dans les tribunes et d’avoir aveuglé le gardien russe avec un faisceau laser, lors de la rencontre avec ce pays.

La Fédération algérienne de football (FAF) a été condamné à verser 50 000 euros d’amende pour « comportement inconvenant des supporters algériens ». Cette dernière a réagi en appellant les supporters à « se comporter de manière responsable et civilisée afin d’éviter une autre sanction qui pourrait être la suspension de l’équipe ».

Une suspension dont a été victime le Nigéria : la FIFA a estimé que l’ingérence du gouvernement de ce pays africain dans sa fédération de football était inacceptable. Le ministre des Sports nigérian avait souhaité nommer lui-même le nouveau responsable des instances du football de son pays, en remplacement d’Alhaji Aminu Maigari, qui a été limogé à son retour du Brésil.

23:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n° 369

23:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)