Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2014

Israël : actes de violence et de vandalisme antichrétiens en Galilée

 

 

Radio Vatican signale aujourd’hui plusieurs actes de provocations antichrétiennes commis dimanche 27 avril en Galilée (Israël), commis par des juifs religieux orthodoxes. Le premier a eu lieu à Tabgha, lieu saint au bord du lac de Tibériade ; le deuxième est été réalisé sous la forme d’une lettre de menaces au Vicariat Patriarcal de Nazareth, signée de la main d’un rabbin de la région ; le troisième enfin était une agression contre l’église orthodoxe d’Al-Bassah située au nord-ouest d’Israël pendant un baptême…

Source : christianophobie.fr

Crédit photo : visitisrael via Flickr (cc)

NOVOPRESS

Quelle tristesse, quel dégoût...

00:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

29/04/2014

Gollnisch dans Présent : « l’appel au brassage universel est le véritable dogme religieux de l’Union Européenne »

 

Bruno Gollnisch

A moins d’un mois du premier tour des élections européennes,  Bruno Gollnisch a accordé un entretien au quotidien Présent .  Le député frontiste répondait aux questions  d’Yves Chiron sur   la Babel bruxelloise et ses menées contre-nature.  Les appels au sursaut se multiplient, la  Résistance nationale, populaire et sociale s’organise…

Présent : Un mot, d’abord, de votre présence au Parlement européen. Vous y avez été élu pour la première fois en 1989, puis réélu sans discontinuité en 1994, 1999, 2004, 2009. Vous allez donc, si les électeurs le veulent, obtenir votre 6e mandat.En un quart de siècle de présence au Parlement européen, avez-vous vu une évolution des esprits parmi les députés ?

 Bruno Gollnisch : Oui, hélas, et pas dans le bon sens ! Il règne dans cette institution un étrange état d’esprit, fait de messianisme euro-mondialiste, de bonne conscience, et de satisfaction de soi, qui laisse peu de place à la discussion. C’est d’autant plus choquant qu’en présence d’un échec aussi manifeste, dans toute autre entreprise humaine on serait conduit à se remettre en question. Ici, non ! On accumule d’une part les normes et les charges de toutes sortes pesant sur nos sociétés, cependant qu’on ouvre nos économies à la concurrence de pays qui, eux, n’ont presque aucune contrainte de salaires minimum, de protection sociale, d’hygiène, de sécurité, de représentation syndicale, etc. Et quand le résultat désastreux ne peut plus être nié, on explique que c’est parce qu’il n’y a pas encore assez d’Europe ! Tout se passe comme si on était à bord d’un train fou, qui roule vers le précipice, dans l’allégresse de ses passagers. Il faut d’urgence arrêter ce train. Heureusement, on constate dans plusieurs pays l’émergence de mouvements qui vont dans ce sens, et dont plusieurs s’inspirent de notre exemple.

Présent : Pour coordonner l’action des députés européens qui partagent le patriotisme du Front National, vous avez créé le groupe Identité, Tradition, Souveraineté (ITS) puis l’Alliance Européenne des Mouvements nationaux (AEMN). Quels sont les valeurs communes et les objectifs communs à ces députés venus de différents pays ?

 Bruno Gollnisch : C’est évidemment la défense des identités et des libertés nationales face aux empiètements incessants de l’Euro-mondialisme, aveuglément soutenu par la majorité de ce Parlement, qu’il s’agisse du groupe  PPE  (Parti Populaire Européen), abusivement dénommés démocrates-chrétiens, dont font partie les députés français UMP,  socialistes et libéraux. Je dois vous dire que Marine Le Pen a souhaité préparer le prochain groupe parlementaire avec les membres de l’Alliance Européenne des Libertés, autre regroupement  souverainiste , et non avec l’Alliance Européenne des Mouvements nationaux (AEMN). Elle est la présidente du Front National, et je m’incline devant ce choix. En tout état de cause, il est certain que l’on a assisté, depuis plusieurs années, à un rejet de l’Euro-mondialisme, de la destruction des libertés et identités nationales, de la négation des véritables valeurs de la Civilisation européenne, etc. Je suis sûr que ce phénomène va s’amplifier considérablement lors des prochaines élections.

Présent :  Le 10 avril dernier, vous avez pu prendre la parole au cours d’une audition solennelle concernant l’Initiative citoyenne européenne « Un de nous/One of us », qui demande l’introduction dans le droit européen du principe suivant : « Aucun fonds de l’Union européenne ne doit être attribué à des activités qui détruisent des embryons humains ou qui présupposent leur destruction ».La pétition permettant cette Initiative avait recueilli plus de 2 millions de signatures en Europe. Pouvez-nous nous en dire un peu plus sur cette Initiative citoyenne européenne et ses enjeux ?

 Bruno Gollnisch : Cette pétition utilise un dispositif qui introduit, à dose tout-à-fait homéopathique, un peu de démocratie directe dans le fonctionnement de l’Union Européenne. Ne nous faisons aucune illusion quant au résultat final. Mais la pétition a eu le très grand mérite de réveiller quelques consciences, y compris au sein du Parlement, et d’obliger règlementairement les commissions parlementaires compétentes à en débattre publiquement. C’est dans ce cadre que, modestement, je suis intervenu.

Présent :  Au Parlement européen, vous défendez aussi l’agriculture française contre les trusts multinationaux et l’industrie européenne contre la concurrence déloyale. Mais n’est-ce pas d’abord le fonctionnement des institutions européennes, et d’abord le pouvoir de la Commission européenne, qu’il faut contester ?

 Bruno Gollnisch : C’est naturellement l’ensemble du système, et nous ne nous en privons pas. Mais je voudrais mettre en garde contre une légende, qui voudrait attribuer tous les maux de l’Union Européenne à la seule Commission. Échappatoire bien facile, surtout en période électorale. La Commission est bien sûr co-responsable des dérives de l’institution, mais elle n’est pas la seule !

L’idée selon laquelle il suffirait de donner plus de pouvoirs au Parlement pour lui permettre de faire entendre à la Commission la voix de la sagesse ne serait vraie que si la majorité des Parlementaires étaient eux-mêmes des sages. Or c’est très loin d’être le cas. Il est très fréquent que cette majorité parlementaire aggrave encore les aspects bureaucratiques, confus, verbeux, des propositions de la Commission…Ce qu’il faut, c’est arrêter net ce délire normatif, et en revenir à des coopérations concrètes, sur des sujets précis, chiffrés, quantifiables. Si c’est encore possible…

Présent :  Au Parlement européen, certains refusent d’admettre que l’Europe a un héritage chrétien. Benoît XVI soulignait que c’est « un signe d’immaturité, voire de faiblesse » que de s’y opposer ou de l’ignorer. Il mettait en cause « une certaine intransigeance séculière ». Observez-vous une aggravation de cette tendance ?

 Bruno Gollnisch : Oui, malheureusement, du moins de la part du courant actuellement dominant. Il faut bien comprendre que le fait religieux est toléré, mais comme une espèce de  pré-humanisme , appelé seulement à coopérer au triomphe mondial du libéralisme économique et philosophique. Il n’a d’autre légitimité que de se fondre dans l’appel au brassage universel qui résultera de la libre circulation des marchandises, des capitaux et des personnes. C’est là que se trouve en fait le véritable dogme  religieux  de l’actuelle Union Européenne. Il y a bien sûr un habillage idéologique à tout cela : les  droits de l’homme , en réalité ce que le regretté Jean Madiran appelait très justement les  DHSD , c’est-à-dire les  Droits de l’Homme sans Dieu . Et le sacré, c’est  l’indifférenciation  dans tous les domaines. Il est littéralement blasphématoire de faire des distinctions entre les peuples, les cultures, les sexes, etc. Malheur par exemple à qui s’opposera à la promotion méthodique du  LGBTI , c’est-à-dire :  Lesbienne/Gay/Bi/Trans/Inter-sexuel . Ce serait  discriminatoire .

Comme est cataloguée  discriminatoire  toute tentative de s’opposer à l’immigration massive, ou de protéger nos marchés, etc. Dans ce contexte, il est consternant de lire les communiqués lénifiants de la  Conférence des Evêques d’Europe , qui ne formule aucune objection aux déviances de l’Union Européenne, et ne s’inquiète que du rejet que l’on sent monter chez les peuples ! Heureusement, cela ne suffira pas à étouffer les légitimes réactions.

Bruno Gollnisch

23:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Marine Le Pen invitée du "19h Elkrief"

21:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Alstom: Florian Philippot défend une solution française contre cette haute trahison "industrielle"

20:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Le steward d’Air France avait été mis à pied pour sa coiffure

 

Carole Sterlé | Publié le 29.04.2014, 19h20 | Mise à jour : 19h35

                                   

 

Bobigny, ce mardi. (LP/C.S.)                                

Bobigny, ce mardi. (LP/C.S.) | LP

                                          

Une compagnie aérienne a-t-elle le droit d’interdire à ses stewards de porter des tresses africaines ? La question a été posée au conseil de prud’hommes de Bobigny, en commission de départage, ce mardi après-midi, concernant Aboubakar Touré. Ce de 40 ans, originaire du Pré-Saint-Gervais, attaque pour discrimination et atteinte à la dignité.                                        

 
 
Il avait été mis à pied cinq jours en 2012 pour une coiffure jugée trop peu classique, en l’occurrence des petites dreadlocks rassemblées à l’arrière.

 

Aucune des coiffures qu’il tentait, pour respecter la longueur et le volume, ne convenait à l’employeur, qui a refusé de le laisser embarquer plusieurs fois et l’a sanctionné par une mise à pied. Seule une perruque aux cheveux lisses lui permettait de monter en . « On a imposé à cet homme de cacher la nature de ses cheveux, on ne veut pas voir de cheveux crépus dans les avions! » a plaidé Me Houria Amari, l’avocate du steward, qui réclame notamment 50 000 € et la réintégration d’Aboubakar Touré à son poste de steward, après accord de la médecine du travail.

Pour l’heure, il est toujours salarié d’Air France mais dans un bureau, au sol, depuis qu’il a été jugé inapte par la médecine du travail à poursuivre la navigation. Il est tombé en dépression à cause de cette affaire, a-t-il expliqué avant l’audience de départage aux prud’hommes de Bobigny.

SOS Racisme s’est joint à la démarche et réclame un euro symbolique. Pour Air France, ces accusations de racisme sont « choquantes », estime Me Baudouin de Moucheron : « le manuel interdit d’avoir des cheveux longs pour un homme, cela n’est pas la question des tresses africaines et cela s’applique à toute la population masculine d’Air France ». Les prud’hommes rendront leur décision le 10 juin.

   

LeParisien.fr

20:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Contentieux des étrangers: deux poids, deux mesures (Polémia)

thumb.jpg

http://www.polemia.com/contentieux-des-etrangers-deux-poi...

20:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Manuel Valls au Vatican: nul n'est prophète en son pays

valls_bilan-300x199.png

Yannick MOREAU, député de la Vendée littorale, réagit à l’annonce du déplacement du Premier Ministre à Rome à l’occasion des canonisations des Papes Jean-Paul II et Jean XXIII, le dimanche 27 avril 2014. Si cette démarche du Gouvernement est bien naturelle et légitime au nom de la France, Yannick MOREAU demeure toutefois perplexe, étant donné  les relations qu’entretient l’ancien Ministre de l’Intérieur avec les catholiques de France. « Les Français ne sont pas dupes d’une telle attitude» déclare Yannick MOREAU.

 Manuel VALLS est avant tout le Ministre de l’ambiguïté, faible face aux voyous et aux antifas, zélé face à de pacifiques manifestants. Qu’ils soient jeunes ou âgées, seuls ou en famille, tous se souviennent de lui comme le Ministre de l’Intérieur le plus familiphobe et le plus lacrymophile de l’histoire de la Vème République.

 Quand il n’est pas au Vatican, Manuel VALLS est aussi celui qui soutient des propositions de loi visant à légaliser l’euthanasie, comme il a pu le faire en 2009. Il favorise également l’instrumentalisation et la marchandisation du corps, que ce soit en soutenant la recherche sur les cellules souches embryonnaires, ou encore en faisant  la promotion des mères porteuses (GPA).

Son ambiguïté permanente lui permet aujourd’hui de représenter la France à Rome, alors que la gauche jugeait « choquante » la présence du premier ministre de Nicolas SARKOZY à la béatification de Jean-Paul II.

« Manuel VALLS trouve le chemin de Rome, mais fait l’impasse sur la fête la plus importante des catholiques : Pâques. Les racines spirituelles de notre pays sont un élément essentiel de notre identité collective. On ne peut gouverner en ignorant ce qui fonde notre civilisation » déclare Yannick Moreau, qui a également pris acte du discours sur le hajj prononcé par le Président de la République en personne à l’Institut du Monde Arabe ce mardi 22 avril 2014.

«  Quand François HOLLANDE a rencontré le pape François, il a suspendu provisoirement la loi famille, ce qui est une bonne chose. Manuel VALLS sera-t-il saisi de la même bienveillance à son retour, notamment pour protéger les minorités chrétiennes dans le monde, comme en Syrie ou en Irak ? La responsabilité de Manuel VALLS, devenu Premier Ministre, est de cesser de fracturer le peuple français et d’apaiser les relations nécessaires, historiques et constructives entre l’Etat français et les catholiques de France » déclare Yannick MOREAU.

RIPOSTE CATHOLIQUE  28 04 14

20:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Viol d’une femme par des policiers au 36 quai des Orfèvres : l’un des accusés s’appelle Redouane

29 avril 2014

C’est une affaire qui ébranle la police parisienne.

Deux membres de la réputée Brigade de recherche et d’intervention (BRI) ont été mis en examen dans la nuit de samedi à dimanche, suite à une accusation de viol en réunion sur une touriste, dans les locaux même du fameux 36 quai des Orfèvres. (détails de l’affaire ici)

Du jamais vu.

On finit par apprendre que l’un des deux principaux accusés, membre de cette police d’élite, se prénomme Redouane.

L’immigration est partout.
L’insécurité le serait-elle, étrangement, aussi ?

Contre-info.com

19:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Règlement de comptes à Marseille : un homme de 30 ans abattu à la Savine

 

Marseille / Publié le Mardi 29/04/2014 à 09H35 - mis à jour à 11H24
 

La victime se trouvait dans un hall d'immeuble quand il a été pris pour cible vers 1h du matin par ses agresseurs

Faits Divers - Justice - Actualités - Règlement de comptes à Marseille : un homme de 30 ans abattu à la Savine
La victime qui a été touchée à l'abdomen et à la tête était connue des services de police pour vol et infraction à la législation sur les stupéfiants.

Photo Thierry Garro

 

Un homme de 30 ans a été tué par balles cette nuit à la cité la Savine (15e) à Marseille. Il se trouvait dans le hall du bâtiment H quand il a été pris pour cible vers 1h du matin par ses agresseurs. C'est un voisin qui a entendu des coups de feu et prévenu les secours.

La victime, Karim Abla, qui aurait reçu six balles - trois dans la tête, deux au thorax et une dans le dos - était connue des services de police pour vol et infraction à la législation sur les stupéfiants. Elle est décédée sur place. L'arme utilisée serait un pistolet automatique de calibre 9 mm. 

Il n'y aurait pas de témoin direct de la scène. La police judiciaire a été chargée de l'enquête.

Une voiture brûlée a été trouvée dans une cité voisine, elle aurait pu servir au règlement de comptes. 

Jeudi dernier, à la veille de la première visite à Marseille du nouveau ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, un homme de 25 ans avait été tué par balles dans une autre cité des quartiers Nord, la Busserine (14e), alors qu'il s'apprêtait à prendre le volant de sa voiture. Ses agresseurs se trouvaient à bord d'un véhicule utilitaire.

Il s'agit du 6e règlement de comptes mortel depuis le début de l'année à Marseille et du neuvième homicide par balles dans le département depuis début 2014. Le 14 avril, un malfaiteur, sorti de prison un mois plus tôt, avait été tué en plein jour sur l'autoroute A7 qui dessert Marseille.

La Provence

18:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Manuel Valls: un retournement d'alliances dû à son remariage ?

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Manuel-Valls-un-retournement-d-alliance-du-a-son-remariage-24942.html

 

Rappelons que Manuel Valls, divorcé de Nathalie Soulié, est père de quatre enfants. En 2010 il a épousé la violoniste Anne Gravoin.

 

 

02:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Alain Escada face à Robert Namias sur Europe 1


La France a-t-elle un problème avec ses... par Europe1fr (extrait)

25 avril 2014

Alain Escada, président de l’Institut Civitas, était invité sur Europe 1 ce vendredi 25 avril pour un face-à-face avec Robert Namias. Chacun devait répondre à la question : « La France a-t-elle un problème avec ses catholiques ? »

E&R

 

NdB: Nous admirons ici sans réserves le courage d'Alain Escada

02:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Défilé du 1er Mai 2014

2014_04_28_0.png

 

02:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Agression de Lille: il faut arrêter de criminaliser la légitime défense

11.jpg

Communiqué de Presse de Nicolas Bay, Secrétaire général adjoint du Front National, Directeur de la campagne de Marine Le Pen (élections européennes « Nord ouest »)

À la suite de l’agression sexuelle, dans le métro de Lille mercredi soir, d’une jeune femme par un délinquant étranger, la presse s’interroge sur l’absence de réactions de la part des témoins de la scène. Sans doute ne s’agit-il pas d’une indifférence face à la barbarie mais plutôt d’un excès de prudence de la part de gens qui sont tétanisés à l’idée d’être eux-même mis en cause s’ils réagissent en essayant de neutraliser l’agresseur.

Cette affaire pose la question inquiétante de la criminalisation progressive de la légitime défense en France non seulement lorsqu’elle émane de la personne agressée mais, plus encore, lorsqu’elle est le fait de témoins. Combien de fois en effet avons nous vu des personnes traînées parfois sans ménagement devant la justice parce qu’elles avaient osé réagir et se défendre face à des criminels ?

L’agresseur, Abdelnour B., Marocain, a finalement été condamné en comparution immédiate à 18 mois de prison mais à seulement 2 ans d’interdiction du territoire national. Le laxisme judiciaire mis en œuvre par l’UMP avec la suppression de la « double peine », empêche que ce délinquant soit définitivement interdit de présence en France. On peut d’ailleurs légitimement s’interroger sur l’efficacité de la peine prononcée dans une Union européenne dont les frontières sont de véritables passoires où la libre circulation des personnes est un dogme intouchable.

Le Front National demande que le code pénal soit enfin appliqué avec rigueur, que la légitime défense soit davantage reconnue y compris de la part d’un tiers ou d’un témoin et, qu’enfin, la France retrouve sa souveraineté territoriale afin de pouvoir maîtriser réellement les flux migratoires et faire effectivement appliquer les décisions de justice.

02:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Reportage: "Mettre l'église au centre du village"

http://www.valeursactuelles.com/fonton-mettre-l%E2%80%99%...

01:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Ukraine : Moscou compare des prisons de détention provisoire aux camps nazis

Ukraine : Moscou compare des prisons de détention provisoire aux camps nazis

 

MOSCOU, 28 avril - RIA Novosti/La Voix de la Russie Les prisons de détention provisoire que l'Ukraine construit pour les immigrés clandestins rappellent les camps de concentration nazis, a déclaré lundi le ministère russe des Affaires étrangères.

« Nous sommes préoccupés par les informations sur la construction accélérée de grandes prisons de détention provisoire en Ukraine qui seraient destinées à accueillir des milliers d'immigrés clandestins. L'Ukraine ne compte pas un si grand nombre de clandestins. Selon les médias, les sites en chantier ressemblent beaucoup aux camps de concentration nazis. Une question de pose si le régime de Kiev envisage d'y placer des opposants du sud-est du pays », a indiqué le ministère dans une déclaration mise en ligne sur son site internet.

Des actions de protestation contre la politique des nouvelles autorités ukrainiennes se déroulent tous les week-ends dans le sud-est du pays. Les protestataires, pour la plupart des russophones, ne reconnaissent pas la légitimité des nouveaux gouverneurs nommés par Kiev suite au renversement du président Viktor Ianoukovitch le 22 février dernier et réclament la fédéralisation de l'Ukraine. Kiev estime que l'Ukraine doit rester un Etat unitaire.

RIA Novosti
Lire la suite:
http://french.ruvr.ru/news/2014_04_28/Ukraine-Moscou-compare-des-prisons-de-detention-provisoire-aux-camps-nazis-5473/

Des photos !

00:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Essonne : un « séducteur en série » maghrébin jugé pour assassinat

28 avril 2014

« Séducteur ou assassin ? Lundi s’ouvre à Évry le procès de Jamel Leulmi, défendu par pas moins de quatre avocats dont l’un des ténors du barreau, Me Éric Dupond-Moretti. Ex-professeur de génie civil reconverti en chef d’entreprise, ce Franco-Algérien de 36 ans est accusé d’assassinat, de tentative d’assassinat et d’escroquerie aux assurances.

Selon les psychologues qui l’ont expertisé, l’accusé a un «ego surdimensionné», un «narcissisme sans faille» et chez lui «la séduction est utilisée comme une arme». Entre 2006 et 2010, Jamel Leulmi a séduit trois jeunes femmes qu’il a convaincues de souscrire des assurances-vie à son profit. À leurs risques et périls.

Kathlyn Vasseur, ravissante brunette de 26 ans, rencontrée dans une salle de sport, a été tuée en janvier 2007 dans un accident de vélo deux mois après avoir épousé Jamel Leulmi et huit mois après l’avoir rencontré. Il était avec elle lorsqu’elle s’est fait percuter par une voiture. Selon des témoins, il aurait tout fait pour retarder les secours. Kathlyn Vasseur avait souscrit plusieurs assurances vie. [...] »

Source et suite Le Figaro

 

Contre-info.com

00:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

28/04/2014

Toulouse: disparition inquiétante d'une jeune mère de famille

3796677_ide-toulouse.jpg

Une jeune mère de famille est portée disparue depuis mercredi dernier à Toulouse, selon la Dépêche du midi. Audrey, âgée de 27 ans avait accouché récemment d'un petit garçon. Mercredi dernier, vers 14 heures, la jeune femme, infirmière en congé maternité, avait quitté son domicile, près de la route de Seysses, à Toulouse, pour «faire des courses», au supermarché.

 

                            

Cette dernière avait confié son enfant à sa sœur.

  Cette mère de famille, dépressive, suit un traitement médical et souffrirait d'un syndrome post-accouchement, détaillent ses proches. Toujours selon eux, Audrey avait évoqué l'idée d'un départ afin de «prendre l'air».

La police a lancé un avis de recherche

Les policiers de la brigade de protection des familles de la sûreté départementale ont ouvert une pour disparition inquiétante. Au moment de sa disparition, la jeune femme était vêtue d'un tee-shirt noir à manches longues avec des volants blancs à hauteur de la poitrine, et d'un pantalon gris. Elle portait une paire de baskets noirs avec des lacets blancs, selon la Dépêche du midi.

La mère de famille n'a pas emporté son téléphone portable. Son dernier retrait sur sa carte bancaire remonterait au 16 avril. 

Pour toutes informations concernant sa découverte, la police a mis en place un numéro d'urgence, joindre l' de police ce week-end au 05 61 12 77 77 ou la brigade de protection des familles, dès lundi 05 61 12 74 25.

LeParisien.fr - 26 04 14

23:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Nice: l'église Saint-Roch a été vandalisée

3801713_eglise-nice_640x280.png

Vitres brisées, meubles renversés, mur abattu… L’église Saint-Roch de Nice a été vandalisée dans la nuit de samedi à dimanche. Aucun objet religieux n'aurait été subtilisé.

C'est le personnel religieux qui a fait la découverte ce lundi matin en arrivant dans l'église. «Des portes et des tabernacles ont été fracturés.

  

(Les auteurs) sont entrés en perçant un trou dans le mur de l'aumônerie», décrit un Dans le bureau d’accueil, les tiroirs ont été éventrés, les documents saccagés et les meubles renversés, le tout ne ressemblant plus qu'à «un vaste champ de ruine», continue Nice Matin.



Un mur cassé à coups de masse

« Dans une salle, ils ont cassé un mur à coup de masse », décrit Richard Vitale, économe paroissial, pour souligner la détermination des vandales, continue le journal qui rapporte que trois tabernacles où sont conservées les hosties consacrées ont été fracturés. «Soulagement relatif : "Celui qui était plein a résisté et ne s’est pas ouvert. C’est assez miraculeux", note le gestionnaire de l’église» dans Nice Matin.


L'édifice, de style néoclassique, est classé monument historique. Une pour avec effraction a été confiée à la Sûreté départementale des Alpes-Maritimes.

Les Niçois choqués

Le député-maire de la ville Christian Estrosi (UMP) a condamné «avec la plus grande fermeté cet acte gratuit et malveillant perpétré à l'encontre d'un lieu de culte». Il a par ailleurs indiqué dans son communiqué mettre «à la disposition des enquêteurs tous les moyens de la Ville, et notamment les enregistrements des caméras de vidéo-protection, pour retrouver, au plus vite, les auteurs de ces actes inqualifiables». Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes, a lui aussi sa condamnation sur Twitter.





LeParisien.fr  - 28 04 14 

23:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

A Béziers, Robert Ménard impose un couvre-feu aux moins de 13 ans

PHOb0edcaf2-cedb-11e3-974d-cd56b5502e0e-805x453.jpg

Selon l'arrêté municipal publié par le nouveau maire de la ville, les mineurs de moins de 13 ans ne pourront plus circuler librement certains soirs de la semaine. Dans d'autres villes aussi, cette mesure est parfois appliquée en période estivale.

 

Robert Ménard avait promis pendant sa campagne des «gestes forts». En voilà un: le médiatique maire de Béziers dans l'Hérault a fait passer un arrêté instaurant un couvre-feu pour les mineurs de moins de 13 ans. Déposé vendredi en préfecture, le texte précise que «tout mineur âgé de moins de 13 ans ne pourra, sans être accompagné d'une personne majeure, circuler de 23 heures à 6 heures». L'ancien président de Reporters sans frontières, élu le 31 mars avec le soutien du Front national, avait fait connaître ses intentions en la matière dès le 16 avril, lors d'un conseil municipal.

Cet arrêté sera applicable du 15 juin au 15 septembre pour les nuits des vendredis, samedis et dimanches, ainsi que pendant l'ensemble des nuits des vacances scolaires. Il ne concernera en revanche que deux zones prédéfinies: l'hypercentre-ville de Béziers et la Devèze, le quartier «sensible» de la ville. «Les jeunes contrôlés seront soit ramenés chez eux par la police, soit accompagnés au commissariat en attendant que leurs parents viennent les chercher. L'idée est de responsabiliser les adultes pour qu'ils ne laissent pas traîner leurs enfants seuls la nuit. Nous voulons éviter qu'ils se mettent en danger ou qu'ils portent atteinte à la tranquillité publique», explique Robert Ménard au Figaro. Pas de sanctions, toutefois, du moins au début. «Nous n'avons pas prévu de système d'amendes, seulement des avertissements. Bien sûr, il ne faut pas que cela se répète trop souvent», menace l'édile.

L'été voit généralement les couvre-feux se multiplier en France. Débarrassés de toute contrainte horaire et encouragés par le climat, les jeunes ont tendance à veiller plus tard que le reste de l'année. Chez eux, mais aussi dans la rue, où des tensions peuvent avoir lieu, notamment dans les quartiers défavorisés, où les adolescents ne partent pas tous en vacances. Tapage nocturne, échauffourées, troubles à l'ordre public… Ces dernières années, plusieurs maires, plutôt ancrés à droite, ont opté pour un encadrement strict des sorties nocturnes estivales des mineurs afin d'éviter tout débordement. C'est le cas dans plusieurs villes de l'Essonne, comme Brunoy ou Étampes.

Précurseurs

Dans le sud de la France aussi, les moins de 13 ans sont invités à ne pas sortir tard seuls. À Antibes-Juan-les-Pins et Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes), les maires UMP Jean Leonetti et Louis Nègre se considèrent même comme des précurseurs en la matière puisqu'ils ont tous deux instauré un couvre-feu au début des années 2000. À Mazamet, dans le Tarn, le premier arrêté de ce type avait été publié en juillet 2009. Il sera de nouveau reconduit cet été.

Jusqu'en février 2010, seuls les maires avaient, en temps normal, la faculté d'interdire la circulation nocturne des mineurs non accompagnés sur la voie publique. Le cadre de ces couvre-feux a été fixé le 9 juillet 2001 par une ordonnance du Conseil d'État. Il impose aux édiles d'en limiter l'application dans l'espace et dans le temps et de prouver que son application est justifiée par des risques particuliers. Mais, il y a quatre ans, les députés ont aussi donné cette latitude aux préfets dans le cadre de la loi de sécurité intérieure, dit Loppsi 2. Selon l'article 43, possibilité leur est donnée «d'instaurer un couvre-feu pour les mineurs de 13 ans entre 23h et 6h lorsque la présence sur la voie publique pendant la nuit, sans être accompagnés de l'un des parents, (…) les exposerait à un risque manifeste pour leur santé, leur sécurité, leur éducation ou leur moralité».

LE FIGARO - 28 04 14

19:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Afrique du Sud: un meurtrier cannibale en cavale arrêté

3794379_lehlohonolo-scott1-cannibale.jpg

http://www.aujourdhui-en-france.fr/faits-divers/afrique-d...

18:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)