Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/04/2014

Italie : des religieuses refusent d’accueillir des clandestins atteints de la gale

Gale.jpg

 

 

26/04/2014 – CHIETI (NOVOpress) – Ouvrir sa porte aux frères migrants, oui, bien sûr, mais il y a des limites. Surtout quand la porte est vraiment la vôtre. C’est apparemment ce qu’ont pensé les Filles de l’Amour de Jésus et Marie, une communauté de religieuses fondée en 1980 par la Sœur Vera D’Agostino, et établie à Brecciarola, à côté de Chieti, dans les Abruzzes.

Les Filles de l’Amour de Jésus et Marie gèrent le « Village de l’Espérance », créé à l’origine pour les victimes du tremblement de terre des Abruzzes en 2009, et récemment transformé, à la demande de la Préfecture, en centre d’accueil pour les migrants de Lampedusa – qui débarquent désormais par flux ininterrompu et que le gouvernement italien cherche à répartir sur tout le territoire. Les religieuses reçoivent 30 euros par immigré et par jour. Les arrivées sont incessantes, puisque les « réfugiés » ont tendance à prendre la fuite sitôt installés. Comme l’explique avec philosophie la Sœur Ada, « responsable des relations avec la presse » du couvent, « un soir, nous les avions laissés dans les tentes, le matin ils n’étaient plus là. La police les a ramenés, puis ils se sont enfuis de nouveau ».

« Certains ont dit que l’Italie était le seul État à utiliser la force armée pour se faire envahir. On a parlé d’invasion silencieuse. »

 

 

Le blogueur local qui interroge la Sœur Ada ne mâche pas ces mots. « Certains ont dit en plaisantant que l’Italie était le seul État à utiliser la force armée pour se faire envahir. On a parlé d’invasion silencieuse. Que dites-vous aux critiques ? » Réponse de la religieuse : « Je suis bien d’accord que c’est un gros problème, que cela peut être une invasion silencieuse. Mais à partir du moment où des personnes demandent à être accueillies, nous, comme religieuses, nous ne pouvons pas refuser. » En tout cas, souligne-t-elle, il n’est pas question de prosélytisme : « l’Église fait cela uniquement par charité, sachant que la majeure partie de ces immigrés sont musulmans ».

Mercredi soir, les religieuses ont vu arriver un autobus rempli de jeunes clandestins érythréens, tout frais débarqués de Lampedusa. Elles ont catégoriquement refusé d’accueillir ces « nouveaux arrivants, atteints d’une maladie très contagieuse et présentant un gros risque pour les résidents du couvent » : ces clandestins avaient la gale. Après des pourparlers infructueux, l’autobus a été renvoyé aux urgences de l’hôpital de Chieti.

Là, l’accès a aussi été refusé, à cause du danger pour les personnes qui se trouvaient dans la salle d’attente, dont des femmes enceintes et des enfants. Finalement, le médecin responsable des urgences est parvenu à installer les clandestins dans le centre des maladies infectieuses : impossible, en pleine nuit, de trouver la clé mais on a défoncé la porte. L’infectiologue de garde a été réveillé et est venu examiner les Érythréens. Il a constaté que ceux-ci avaient déjà subi une visite médicale lors de leur débarquement et qu’on avait commencé à leur donner un traitement. Ils ont donc tous reçu des papiers certifiant qu’ils ne présentaient pas de danger. Puis on leur a servi un repas abondant. La Préfecture a été informée et a envoyé un inspecteur reprendre les clandestins pour les ramener chez les braves sœurs du Village de l’Espérance.

Comme l’écrit le journal local, « au moins du point de vue de l’urgence sanitaire, tout est rentré dans l’ordre dans les premières heures de jeudi matin ».

Photo : Photomicrographie d’un sarcopte de la gale. Crédit : Kalumet, via Wikipédia, (cc).

19:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

Le gouvernement français dément avoir payé une rançon de 18 millions de dollars pour ses otages en Syrie...

2014-04-26T153800Z_1007180001_LYNXMPEA3P03U_RTROPTP_3_OFRTP-FRANCE-OTAGES-RAN-ON-D-MENTI.jpg

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français a démenti "catégoriquement" samedi une information du magazine allemand Focus selon laquelle il aurait versé une rançon de 18 millions de dollars pour la libération des quatre journalistes otages en Syrie.

"Le gouvernement dément catégoriquement les informations" de Focus, a indiqué un porte-parole du ministère de la Défense. "Il réitère la position de la France sur la question des libérations d'otages telle que Laurent Fabius l'a rappelé samedi dernier", a-t-il ajouté.

"L'Etat français ne paie pas de rançons", avait alors déclaré le ministre des Affaires étrangères à l'occasion de la libération, le 18 avril au soir, des journalistes Didier François, Edouard Elias, Nicolas Hénin et Pierre Torres, qui ont passé dix mois aux mains d'un groupe islamique en Syrie.

"Tout est fait par des négociations, des discussions", avait-il ajouté.

Citant des sources proches de l'Otan à Bruxelles, Focus indique que le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian en personne a apporté à Ankara dans la semaine précédant leur libération l'argent de la rançon, qui est parvenu aux ravisseurs via les services secrets turcs.

(Yann Le Guernigou à Paris et Madeline Chambers à Berlin; édité par Henri-Pierre André)

Yahoo!Actu  26 04 14

18:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

C’était un 26 avril… 1937 : bombardement de Guernica (Espagne),

 

Cliquez sur l’image pour agrandir

... qui donnera lieu lui aussi à de gros bobards.

Durant la guerre civile espagnole, Franco bénéficie d’un soutien étranger et ce 26 avril, l’aviation allemande bombarde Guernica.
Les objectifs sont trois fabriques d’armes et les 2000 républicains chargés de défendre ces sites.
Exploité internationalement, le nombre de victimes figurant sur les registres d’état-civil s’élève à 126 (et non les 1654 morts et les 889 blessés de la propagande rouge).
Quant au célèbre tableau de Picasso, qui porte le nom de Guernica et qui émeut les bonnes consciences à propos du bombardement, il a été rebaptisé ainsi plusieurs années après.
Il avait été réalisé lors d’une série sur la Minotauromachie, lorsque le gouvernement espagnol lui commanda et paya (1 million de francs) une toile pour l’Exposition universelle de 1937 à Paris.
Il suffit de regarder ce tableau pour constater qu’il n’illustre en rien les horreurs de la guerre (version officielle), mais la corrida.

Source : Éphémérides nationalistes

Contre-info.com

18:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Carpentras: le domicile de Marion Maréchal-Le Pen a été cambriolé

article_sipa_00671599_000037.jpg

La maison louée par la députée FN du Vaucluse, Marion Maréchal Le Pen, dans le centre de Carpentras, a été cambriolée cette semaine, a-t-on appris vendredi auprès du parquet.

«Marion Maréchal Le Pen a été victime d'un par effraction à son domicile de Carpentras», a indiqué le procureur de la République de la ville, Yves Badorc, confirmant une information du quotidien «La Provence».

                       

 

 Le cambriolage aurait été commis ces derniers jours, la députée, absente depuis le 18 avril selon le parquet, aurait découvert les faits jeudi à son arrivée.

Seul un trousseau de clefs volé

Le ou les malfaiteurs «sont rentrés par une fenêtre du deuxième étage, a priori ils ont escaladé» et n'ont volé qu'un trousseau de clés, a précisé son attaché parlementaire, Rémi Rayé. La voiture et l'appartement de la députée ont été fouillés, selon M.Rayé.

«C'est toujours contrariant, mais elle n'avait pas l'air traumatisée», a-t-il indiqué, précisant que Marion Maréchal Le Pen était surtout ennuyée d'avoir dû décaler ses rendez-vous pour effectuer les diverses démarches administratives liées à ce vol. La députée de la troisième circonscription de Vaucluse occupe une maison de deux étages dans le centre-ville de Carpentras.

LeParisien.fr

17:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Aix-en-Provence : le jambon, pas le bienvenu à la crèche

20140426_1_2_1_1_1_obj6293909_1.jpg

"Je voulais simplement que mon fils mange du jambon. Sans revendication autre que le fait qu'il aime ça et que c'est de la protéine facile à lui faire manger !", explique Marie (son prénom a été modifié). Lorsque son fils, inscrit dans une crèche du réseau des Petits chaperons rouges, a commencé sa diversification alimentaire, elle a prévenu la puéricultrice de l'introduction des premières viandes dans l'alimentation du bébé. "Là, on me répond : 'Ah mais on ne vous a pas dit, on ne donne pas de jambon !" Interrogée, la directrice lui stipule que depuis des années, il n'y a ni jambon en particulier, ni porc en général au menu des crèches aixoises.

"Le porc, en cuisine collective, on s'en méfie toujours"

De quoi susciter un réel étonnement chez la mère de famille : "Je me suis sentie atteinte dans ma liberté de choisir ce que peut manger mon fils. Rien de plus. Je ne fais pas de politique, je demande simplement à avoir la liberté de choisir ce que peut manger mon enfant". Un autre parent ne cache pas son agacement : "Je ne comprends pas pourquoi on ciblerait la viande de porc et pas une autre." Marie enfonce le clou : "On m'a dit au départ que c'était compliqué à faire manger aux enfants, le jambon. C'est quand j'ai insisté qu'on m'a dit que du porc il n'y en aurait jamais dans les crèches".

Pour raison sanitaire, pas de nourriture de l'extérieur (et donc des familles) n'est acceptée ; goûters et déjeuners sont fournis exclusivement par la crèche, préparés en amont par la cuisine centrale. Jean-Marc Bovero, des Petits Chaperons rouges, explique que cette décision est antérieure à leur arrivée. "C'est un choix fait il y a une dizaine d'années mais que nous assumons", commence-t-il avant d'avancer un argumentaire qui ne serait, selon lui, que nutritionnel et pas culturel : "Le porc, en cuisine collective, on s'en méfie toujours un peu. C'est moins cher, plus gras, la traçabilité est plus problématique. Il dégage du jus, dégorge beaucoup. Nos diététiciennes ne se sont jamais battues pour le porc à la cantine..."

Il assure que dans les 20 crèches que gère le réseau, les parents ne demandent jamais à ce que l'on serve du porc. Le contraire fut-il demandé ? "On ne prive aucunement les enfants d'un apport en protéine. Tout ça, c'est pour la qualité de la nourriture. Les oeufs à la coque, on n'en sert pas non plus", martèle M. Bovero. Serait mise en avant la volonté de satisfaire le plus grand nombre et d'éviter les différences entre les enfants. Marie regrette : "On pourrait proposer de tout, et laisser le choix aux parents..."

La Provence - 26 02 14

17:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Déchéance automatique de la nationalité française pour les djihadistes

Publiée le 3 avr. 2014

(Attention, images choquantes) Demandez la déchéance automatique de la nationalité française pour les djihadistes - Ces musulmans sont partis de France pour mener le djihad en Syrie. Demain, ils reviendront... Avec le Bloc identitaire, demandez la déchéance automatique de la nationalité française pour les djihadistes !

Signez sur http://www.france-petitions.com

 C'est signé!

17:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Royal fait régner sa loi au ministère de l'Ecologie: le premier qui rira...

segolene-royal-2595005-jpg_2235404.jpg

L'installation de Ségolène Royal à l'hôtel de Roquelaure, siège du ministère de l'Écologie, a jeté un froid sur le personnel. En cause, des consignes ont été passées oralement, qui forment une sorte de code de conduite en vue de respecter l'étiquette. Le caractère draconien des messages apparaît à beaucoup comme hors norme. Ainsi, il est exigé du personnel féminin une tenue décente avec "interdiction des décolletés", indique une source à l'hôtel de Roquelaure. En vérité, le personnel n'avait pas vraiment besoin de ce rappel pour adopter une tenue tout ce qu'il y a de plus décente...

Contactée par Le Point.fr, Ségolène Royal, qui a démenti l'interdiction des décolletés sur Twitter, indique qu'il s'agit seulement d'un "règlement intérieur sur proposition des services qui est destiné à l'interne et ne donne pas lieu à commentaires externes". Les cancans vont pourtant bon train dans les couloirs de cet hôtel particulier du 7e arrondissement de Paris, édifié en 1722 par le maréchal de Roquelaure...

L'huissier annonce la ministre, on se lève !

Toujours selon le personnel, la "dame de fer" de la région Poitou-Charentes se déplacerait dans les couloirs du ministère précédée d'un huissier qui l'annonce, de sorte que le personnel doit se lever sur son passage. Il est également défendu au personnel de fumer dans la cour et le jardin en présence de la ministre. Lorsque la ministre déjeune dans son salon, les membres de son cabinet ne doivent pas emprunter le couloir adjacent pour cause de nuisances sonores. Si bien que, pour atteindre la salle dite de "la popote", il ne faut pas traîner : les conseillers ministériels doivent s'y hâter avant que la ministre ne pénètre dans son salon. Tant pis pour les retardataires, "la popote" leur sera inaccessible.

Par ailleurs, Ségolène Royal a mis en place le co-working. Traduction concrète : aucun bureau ne doit être occupé par une seule personne, en dehors du sien. Il faut être au moins deux afin de co-worker. Cette règle s'applique à Jean-Louis Bianco, son conseiller spécial, qui partage son bureau avec son chargé de mission...

Le fait du prince

Enfin, une dernière règle un peu curieuse : la permission de dormir dans la cabane de l'hôtel particulier qui abrite les officiers de sécurité ou les chauffeurs a été réglementée. Ainsi, le chauffeur de Frédéric Cuvillier, le secrétaire d'État aux Transports, n'a pas le droit d'y passer la nuit lorsque ce dernier est absent de Paris. "Cette interdiction n'a guère de sens, le chauffeur de Cuvillier habite Boulogne... C'est donc des déplacements en plus lorsqu'il faut aller chercher Cuvillier à l'aéroport", nous explique-t-on à l'intendance de l'hôtel de Roquelaure.

Les principes rigoureux mis en place au ministère de l'Écologie tranchent avec l'atmosphère de laisser-aller de la gauche au pouvoir. Le swap Jouet-Lemas à la Caisse des dépôts, les recasages en tout genre (Dominique Voynet, Harlem Désir...), sans parler de l'affaire Morelle, viennent parasiter le message du gouvernement au moment où celui-ci demande aux Français (les retraités, les fonctionnaires, les collectivités locales) des efforts supplémentaires...

LE POINT

Heureusement pour elle que le ridicule ne tue plus!

01:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Les trois phases du jihad

http://ripostelaique.com/

 

http://ripostelaique.com/premiere-partie-jihad-furtif-deu...

 

00:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Une Française interdite de voyage aux Etats-Unis à cause de son nom

Hie, 23:02
 

Une Française interdite de voyage aux Etats-Unis à cause de son nom

 

PARIS, 25 avril - RIA Novosti/La Voix de la Russie Une citoyenne française, Aïda Alic, âgée de 33 ans, n’a pas pu embarquer à bord de l’avion à l’aéroport de Genève pour les Etats-Unis, car elle était « blacklistée » apparement du fait de la ressemblance de son nom prononcé à l’envers avec celui de l’organisation terroriste Al-Qaïda.

« A l’aéroport on m’a dit qu’ils avaient reçu un appel de l’immigration américaine disant que j’étais blacklistée et que je ne pouvais monter à bord », a indiqué Aïda Alic, née à Zvornik (Bosnie-Herzégovine), mais de nationalité française, dans un entretien à l’AFP.

La famille était obligée de renoncer aux vacances à New York et rentrer à son domicile en Savoie, près de Chambéry, ayant perdu 2700 euros sur les billets, qui ne sont pas remboursable dans cette situation.

Dans son commentaire par rapport à cet incident, la compagnie aérienne Swiss, qui refusé de faire monter la passagère à bord de l’avion, a indiqué qu’elle est « tenue de respecter les demandes d’interdiction d’entrée sur les territoires des autres pays ».

La passagère qui estime être victime d’une injustice, envisage de s’adresser aux autorités de la France et des Etats-Unis pour avoir des explications sur cet incident.
 http://french.ruvr.ru/news/2014_04_25/Une-Francaise-inter...

NdB: La nationalité, est-ce l'identité?

00:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

25/04/2014

Ukraine: treize observateurs de l'OSCE capturés à Slaviansk

http://www.leparisien.fr/international/ukraine-tensions-a...

23:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

En souvenir de Dominique Venner

o-VENNER-facebook-565x250.jpg

 

    
Le 23 avril 2014
Ce « cri » qui a résonné sous les voûtes de Notre-Dame de Paris me remplit de crainte.
         

Sur le site qui publia son ultime lettre il y a un an, je veux célébrer Dominique Venner.

Jusqu’à ce jour du 21 mai 2013, il m’était inconnu. Son geste dans la cathédrale avait été sommairement qualifié de « suicide d’un intellectuel de droite, sans lien avec le terrorisme », ce qui permettait aux médias bien-pensants de passer sereinement à la météo et aux résultats sportifs.

Pourtant, j’étais intrigué par l’exposition délibérée d’un geste essentiellement privé. En lisant sa lettre, puis son dernier livre, je comprenais que son acte final était un sacrifice destiné à réveiller tous ceux atteints par son information.

J’étais de ceux-ci et certainement aussi endormi que d’autres par le césarisme d’une époque finissante qui a perdu beaucoup des vertus qui marquent les grandes œuvres de notre passé, notamment l’enthousiasme, le sentiment de la transcendance, et le courage. « Toute collectivité sans cohésion sacrificielle, si efficace qu’en soit l’organisation, n’est qu’un agrégat sans volonté commune, anonyme et sans responsabilité » (Pierre Emmanuel).

Venner porte un jugement lucide sur le siècle et ne partage pas le pessimisme de Spengler : si le déclin de l’Occident n’est pas irréversible, c’est parce que l’esprit à l’origine de ses grandes réalisations intellectuelles germera certainement à nouveau, si toutefois la flamme est entretenue.

En attendant la reconquête d’un sens du destin, il nous faudra « éduquer et transmettre » des vertus simples comme celles qu’il décrit dans son livre. Dans le « tunnel » que nous traversons, notre rôle sera donc analogue à celui des monastères qui conservaient et copiaient, au Moyen-Âge, les livres grecs et romains qui devaient nourrir la Renaissance.

Ce « cri » qui a résonné sous les voûtes de Notre-Dame de Paris me remplit de crainte : si les dérives qu’il dénonce sont aussi vastes que le sacrifice fut grand, combien faudra-t-il de discours, de livres, de pamphlets, de suffrages ou d’abstentions protestataires pour provoquer le nécessaire changement des mentalités et des comportements privés et publics ? Saurons-nous éviter les méfaits d’un anarchisme subversif et les démesures de la révolution ?

Il ne suffira pas, en effet, de dénoncer les turpitudes et les excès par l’investigation et/ou la dérision : « L’effort intense de refondation doit être authentifié par des actes ayant une valeur sacrificielle et fondatrice. » La dernière phrase de son dernier livre a été illustrée dramatiquement puisqu’« il faut être soi-même jusqu’au dernier instant, surtout au dernier instant ».

Comment ne pas penser à la terrible sentence que Yourcenar place dans son « Mishima » : « Il s’agit toujours de superposer à la sagesse prudente et courante dont nous vivons ou sur laquelle nous végétons tous, la sagesse dangereuse, mais revivifiante, d’une ferveur plus libre et d’un absolu mortellement pur. »

Jérôme Poignon

BOULEVARD VOLTAIRE

23:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Farida Belghoul au Salon du Bourget (2 vidéos)

ALTERMEDIA 25 04 14

 

21:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Hauts-de-Seine: trois femmes incarcérées pour viols sur mineurs

                                                                                                                              

Trois femmes sont suspectées d’être impliquées dans une affaire de sur mineurs, commis à Meudon (Hauts-de-Seine). Elles ont été déférées au parquet de Nanterre samedi 19 avril puis placées en détention provisoire. Une information judiciaire pour séquestration accompagnée d'actes de torture et de barbarie ainsi que pour viol en complicité a été ouverte.

 
 



Du 17 au 19 avril, les femmes mises en examen auraient séquestré, au domicile de l’une d’elles, une adolescente de 16 ans originaire de Rouen. Elles auraient tenté de la violer avec un manche à balai. Pendant ces trois jours, elles auraient fait venir trois hommes, majeurs. Certains d’entre eux auraient alors violé la jeune victime. Ces trois hommes sont actuellement recherchés par la police pour viols. 

Selon nos informations, l'une des mises en examen connaissait la victime. Les deux femmes avaient eu un différend au sujet d'un petit ami. Malgré cette histoire, la mineure avait accepté de la retrouver dans un bar et de la suivre dans son appartement. 

Me Kiele, l' de la victime, se dit scandalisé : «Je n'ai jamais vu quelque chose d'aussi ignoble. Ma cliente est complètement perturbée et j'entends faire le nécessaire pour que ces personnes prennent conscience de la gravité de leur acte».

       

LeParisien.fr  25 04 14

20:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Un jeune Italien meurt écrasé par « la croix de Jean-Paul II »

 

Une « œuvre d’art » d’un goût très douteux

A trois jours de la canonisation controversée (et qui choque, voire scandalise, les milieux catholiques traditionnels) de Jean-Paul II, voici une information insolite que d’aucuns ne manqueront pas de voir comme un signe.

« Un jeune touriste de 20 ans est mort jeudi écrasé dans l’effondrement d’une immense croix du Christ réalisée dans une zone montagneuse par un artiste à l’occasion de la visite à Brescia (nord-ouest de l’Italie) du pape Jean Paul II en septembre 1998. Le jeune homme, originaire de Lovere, dans la région de Bergame, était en excursion sur le site de Cevo avec des camarades de son aumônerie, selon des informations de l’agence Ansa et du Corriere della Sera.

La croix du Christ Rédempteur, haute de plus de 30 mètres réalisée par l’artiste italien Enrico Job (1934-2008), s’est apparemment brisée de façon soudaine et la portion la plus haute est tombée sur le groupe, tuant le jeune homme sur le coup.

L’oeuvre était constituée d’une longue poutre en trois portions, à laquelle l’artiste avait donné une forme très incurvée. Au bout de la croix, pendait [sic] une statue du Christ de six mètres de haut et pesant 600 kg.

La croix avait été créée pour célébrer la visite à Brescia du pape polonais Karol Wojtyla à l’occasion du centenaire de la naissance de Paul VI.

Jean Paul II sera canonisé dimanche en même temps que Jean XXIII, originaire d’un petit village proche de Bergame, comme le jeune homme décédé jeudi. »

Source

Contre-info.com

20:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Grande-Bretagne : des groupes de “moralité musulmane” confisquent les œufs de Pâques d’écoliers

oeufs-paques-gb-moralite-musulmane.jpg

 

 

25/04/2014 – BIRMINGHAM (NOVOpress)
La presse rapporte que dans plusieurs écoles de Birmingham, en Grande-Bretagne, des groupes de « moralité musulmane » confisquent les œufs de Pâques d’élèves. La mère d’un des élèves, qui souhaite rester anonyme par peur de représailles, a déclaré au Daily Express que des groupes d’élèves plus âgés ont pris tous les œufs apportés par les plus jeunes et que les enseignants sont restés passifs devant de telles actions. Ma fille avait amené un œuf en chocolat pour sa copine et un garçon s’en est saisi et l’a écrasé contre un mur”, a-t-elle ajouté.

Lundi, Jack Straw, un ancien ministre du gouvernement travailliste, a réaffirmé que les écoles, même celles à majorité musulmane, devaient respecter les valeurs anglaises qui étaient basées sur une tradition chrétienne. Il a aussi redit que la ségrégation entre garçons et filles était inacceptable.

Rappelons que 25 écoles de Birmingham sont par ailleurs sous le coup d’une enquête à la suite de plaintes concernant une islamisation forcée dans les salles de classe par des enseignants ne respectant pas les programmes officiels.

Le Grand Remplacement en Angleterre! Leur haine anti-chrétienne ne se cache plus!

19:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Je suis ton bébé. Touche pas à mon corps.

embryon-565x250.jpg

Ce qui terrifie le plus les idolâtres de la mort, c'est la vérité. Ils la craignent comme la peste, parce qu'ils ne peuvent rien contre elle.

 

Donc, tu veux garder « le contrôle de ton corps ». Mais, chérie, wake up ! Personne ne t’en a jamais empêché. J’sais pas, moi…tu veux t’arracher un globe oculaire ? Go for it ! T’as envie d’implants mammaires ? Be my guest ! T’en veux trois ? Pourquoi pas ?!

Mais le truc, vois-tu, c’est qu’à moins que tu aies deux cerveaux, quatre jambes, quatre bras, quatre poumons, et autant d’yeux, le corps qui se trouve dans le tien… ce n’est pas le tien. Et le corps des autres, ben là, tu vois, c’est pas touche ! Le petit cœur qui bat dans ton ventre, c’est celui d’un ou d’une autre, et donc, simplement, il ne rentre pas dans la case « disposer de mon propre corps ». Capici ?

Tiens, amuse-toi à faire une expérience : file à Bogota, avale un sac de cocaïne et présente-toi tout sourire à la douane à Roissy. Ensuite, une fois passé le scanner qui confirmera ce que tu auras ingurgité, essaie d’expliquer aux douaniers que « ce qui est en toi est toi » et que tu « disposes de ton propre corps comme tu l’entends ». Tu vas vite comprendre.

Il y a un truc qu’il va bien falloir que vous imprimiez, toi et tes copines : nous ne cesserons jamais de crier la vérité, justement parce que c’est la vérité. OUI, ce cœur qui bat, même minuscule, est celui d’un être humain à part entière, qui n’est PAS toi.

Il va falloir que tu piges que malgré plus de 8 millions de bébés assassinés par la loi Veil – et surtout pour eux – nous continuerons d’enseigner la vérité à nos enfants, nous continuerons de leur expliquer la différence fondamentale entre le bien et l’autorisé. Et eux-mêmes transmettront ceci à leurs enfants, que tu trouveras sur ton chemin. Et comme tes enfants, tu les avortes, alors que nous, en revanche, on en a facilement 5, 6, 7, 8… la fin est déjà écrite, non ? Il faudra plus d’un Peillon pour empêcher la vérité de passer…

Il va falloir que tu t’habitues : nous allons continuer d’investir des centaines de milliers d’euros dans les sites web qui disent la VÉRITÉ sur la réalité de l’avortement : c’est un meurtre, qui laisse des traces horribles et indélébiles dans le cœur des mères, et qui, dans certains cas, peut mettre en péril leur future capacité à enfanter.

Vois-tu, tu peux disposer de ton corps autant qu’il te plaira. Si tu savais comme on s’en fout ! Mais jamais, jamais tu ne pourras tranquillement disposer du corps d’un autre sans nous trouver sur ton chemin.

Je suis le vieux médecin qui prie devant l’avortoir, je suis la jeune bénévole qui répond au téléphone à SOS-IVG, je suis ta mère qui te dit « tu es sûre ? », je suis ton fiancé qui se cache pour pleurer parce que tu veux tuer son enfant. Et si tu commets l’irréparable, je serai ta conscience qui ne t’abandonnera jamais, qui te fera compter les mois, les années… « Il aurait eu 20 ans… »

Je suis ton bébé. Touche pas à mon corps.

Ce qui terrifie le plus les idolâtres de la mort, c’est la vérité. Ils la craignent comme la peste, parce qu’ils ne peuvent rien contre elle. Regardez le visage face caméra de Roselyne Bachelot l’autre soir sur Canal+. Observez la bouche qui se tord de l’autre journaliste quand elle dépeint nos sites web et les vérités qu’ils rappellent… Un rendez-vous chez Don Amorth, Mesdames ?

Ce combat que nous menons contre les avorteurs et les euthanazis, c’est celui du Bien contre le Mal, c’est celui des anges contre leurs collègues déchus. Pour cette raison, nous savons que nous avons déjà gagné.

Robin de la Roche

BOULEVARD VOLTAIRE

18:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Craciovie: le mémorial Jean-Paul II vandalisé

krakow.jpg

Des vandales ont souillé hier le mémorial de Jean-Paul II à Cravovie, ville dont l’ancien Souverain Pontife qui sera canonisé par l’Église catholique ce dimanche, fut l’archevêque. Ils y ont notamment peint une Maghen Dawid – étoile de David ou littéralement bouclier de David. La police a créé un périmètre de sécurité autour du grand bloc de pierre tandis que des employés municipaux s’efforçaient d’effacer les traces du vandalisme. La police est muette sur l’origine et les auteurs de ce vandalisme. - See more at: http://www.christianophobie.fr/breves/cracovie-le-memorial-jean-paul-ii-vandalise#sthash.KOZMdNYS.dpuf

17:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

"Le Vrai Visage de Manuel Valls" : révélations choc sur le Premier ministre par Emmanuel Ratier


Le Vrai Visage de Manuel Valls, par Emmanuel... par kontrekulture

Ce vendredi 25 avril paraîtra le nouveau livre d’Emmanuel Ratier, intitulé Le Vrai Visage de Manuel Valls. Un ouvrage qui risque d’en ébranler plus d’un, du simple citoyen croyant encore à la parole politicienne jusqu’aux soutiens les plus communautaires du Premier ministre…

 

Présentation de l’ouvrage

En moins de trois ans, Manuel Valls est passé de l’anonymat (5,6% lors de primaire socialiste de 2011) à Matignon. L’histoire de Manuel Valls est une espèce de bluff très largement reconstruit.

Issu de la plus haute bourgeoisie catalane par son père et d’une famille suisse enrichie dans le trafic de l’or par sa mère, ce fils d’un célèbre peintre catalan nullement anti-franquiste a grandi dans un milieu huppé, dans une maison située en face de l’île Saint-Louis. Ce qui lui a permis defréquenter le gratin des beaux-arts mais aussi de la politique. Dès ses 18 ans, alors qu’il n’était même pas encore naturalisé français, il a passé un accord secret, appelé « pacte de Tolbiac », avec deux camarades au très brillant avenir : Stéphane Fouks, aujourd’hui pape des communicants socialistes et responsable du Conseil représentatif des institutions juives de France, et Alain Bauer, ancien Grand Maître du Grand Orient de France et ponte de la sécurité urbaine. Son ascension doit beaucoup à ces deux hommes, avec lesquels il est demeuré étroitement lié.

Le nouveau Premier ministre est aussi l’incarnation même du nouveau Parti socialiste tel que défini par son think tank Terra Nova : un pur apparatchik rompu aux jeux d’appareil, à la fois« boboïsé »social-démocrate modéré en apparence mais surtout haineux vis-à-vis de ses adversaires politiques, prêt à toutes les compromissions avec les milieux sarközystes recentrés,libéral rallié au mondialisme, à l’européisme, au métissage et au multiculturalisme. Ce que d’aucuns pourraient appeler l’« after-socialisme » ou socialisme « à l’eau de rose ». Il est bien évidemment membre du club d’influence Le Siècle, mais aussi du groupe mondialiste de Bilderberg. Semblable aux néo-cons américains, en général venus de l’extrême gauche, il est également un soutien fanatique d’Israël, pays avec lequel il s’est déclaré « éternellement lié ». Mais on ignorait jusqu’à présent complètement que jusqu’en 2008 au moins, Manuel Valls était très clairement pro-palestinien.

C’est cet ombrageux Catalan qui se voit évidemment trôner en 2017 ou 2024 à la présidence de la République.

Table des matières

Introduction
Manuel Valls par lui-même et par les autres
L’entourage familial de Manuel Valls
Issu de la grande bourgeoisie conservatrice catholique catalane
Un père nullement « réfugié anti-franquiste »
Une famille maternelle enrichie par l’exploitation de l’or colonial
La misère : grandir dans une maison du Marais, face à l’île Saint-Louis
Une seconde femme très ambitieuse
Un pur apparatchik de la politique
Le « pacte de Tolbiac »
Marginaliser le PCF et les gauchistes avec l’alliance socialistes-lambertistes
Initié franc-maçon très jeune
De Rocard à Hollande en passant par Jospin
Membre des cénacles mondialistes
Évry, ou la « petite république vallsienne »
Manuel Valls, Israël et la communauté juive
Manuel Valls, ministre de l’Intérieur
Place Beauvau
Son équipe rapprochée
Une action catastrophique
La répression de La Manif pour tous
La haine des nationaux
Alain Soral et Dieudonné, ennemis publics numéros 1

Encadrés

Les Petits snobismes de Manuel Valls
Avec l’affaire Dieudonné, Manuel Valls met en place les principes d’une quasi-dictature

Annexes

Manuel Valls, descendant de marranes des Baléares ?
Alain Bauer, Grand Maître de la franc-maçonnerie, de l’influence et de la sécurité
Stéphane Fouks, le « communicant » strauss-kahnien
Manuel Valls sur Radio Judaïca Strasbourg, le 17 juin 2011
Circulaire anti-Dieudonné du ministre de l’Intérieur (Manuel Valls) aux préfets de police

> Ouvrage à paraître aux éditions Facta le 25 avril 2014, disponible en pré-vente sur vraivisagemanuelvalls.com
et sur Kontre Kulture.

NOUVELLES DE FRANCE 25 04 14

17:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Instinct de survie

http://www.lefigaro.fr/international/2014/04/23/01003-201...

+ VIDEO

NdB: un fait-divers symbolique: avons-nous encore en France cet "instinct de survie" ?

02:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Hollande sifflé à Carmaux: la version de NVB !

http://www.ndf.fr/nos-breves/24-04-2014/video-najat-valla...

01:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)