Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/02/2014

Manuel Valls et Arnaud Montebourg à Corbehem : des manifestants pacifiques obligés de quitter la ville

hollande-degage-Corbehem-600x337.jpg

 

 

15/02/2014 – CORBEHEM (NOVOpress) - Des manifestants pacifiques ont réservé un comité d’accueil à Manuel Valls et Arnaud Montebourg en visite hier dans une usine de la commune de Corbehem (Pas-De-Calais). Ces manifestants se sont retrouvés obligés de choisir entre quitter la ville ou la garde à vue, alors qu’ils n’avaient procédé à aucune violence.

Ils ont eu un premier contrôle d’identité après avoir sorti une pancarte “Hollande Dégage” devant la papeterie à l’arrivée de Manuel Valls et Arnaud Montebourg, contrôle effectué par 2 femmes et 1 homme du SDIG (ex RG) ainsi que 4 gendarmes. Ils ont subi un deuxième contrôle d’identité toujours par le SDIG qui les a fait sortir de la salle des fêtes où devait parler Arnaud Montebourg aux salariés. 15 CRS sont ensuite arrivés avec à leur tête un colonel de gendarmerie, et ont procédé à un troisième contrôle d’identité leur laissant choisir entre quitter la ville ou y retourner et finir en garde à vue.

Au total, ont été mobilisés environ 80 CRS, 40 gendarmes, les agents du SDIG, 2 véhicules police nationale et 15 véhicules dans le convoi de Manuel Valls et Arnaud Montebourg.

Crédit photo : DR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

23:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Karzaï souhaite rétablir la lapidation en Afghanistan

 

 
| 26 novembre 2013

Le gouvernement afghan rédige actuellement un projet de nouveau Code pénal.

Selon le Guardian, qui a eu connaissance du brouillon, l’adultère serait puni de 100 coups de fouet pour les célibataires impliqués et de lapidation publique pour les femmes mariées.

En 2001, les États-Unis et le Royaume-Uni avaient justifié leur intervention contre les Talibans, notamment au motif qu’ils pratiquaient la lapidation publique des femmes adultères.

Les forces étrangères doivent se retirer d’Afghanistan, en 2014.

Public stoning consideration is latest setback for Afghan women’s rights”, par Emma Graham-Harrison, The Guardian, 24 novembre 2013.

22:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Peillon veut renforcer l’enseignement de l’arabe : « C’est l’avenir de l’Europe et l’avenir de la France »

16 février 2014

« L’enseignement de l’arabe était abandonné […] depuis des années, nous allons mettre les moyens nécessaires » à son renforcement, a déclaré à l’AFP le ministre français de l’Education, Vincent Peillon.

Cette orientation« est culturelle, mais elle est aussi, et ça chacun doit le comprendre, l’avenir de l’Europe et l’avenir de la France », a-t-il ajouté.

Comme ça, les choses sont claires !Et tant pis si la plupart des jeunes Français ne savent plus aujourd’hui écrire leur propre langue !

Contre-info.com

20:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Vote blanc : une loi en trompe-l’œil… et anti Front National

 

 

16/02/2014 – PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation) – L’Assemblée Nationale et le Sénat ont adoptés mercredi une proposition de loi centriste sur la reconnaissance du vote blanc.

Jusqu’à présent le fait de voter blanc, c’est-à-dire de ne pas mettre de nom de candidat dans une enveloppe,  ou de mettre un papier blanc, n’était pas reconnu. Ce vote était comptabilisé avec les votes nuls et n’apparaissait donc pas dans les résultats définitifs. Selon son rapporteur, cette nouvelle loi serait, je cite « Une avancée dans la transparence qui répond aux attentes de nombreux Français depuis de nombreuses années ».

Mais si on la regarde en détail, cette loi ne semble être que de la poudre aux yeux…

 

Elle distingue désormais bien le vote blanc du vote nul ou de l’abstention lors du dépouillement. Pourtant, ce vote ne sera toujours pas comptabilisé dans les suffrages exprimés qui sont retenus uniquement pour les candidats. De plus, cette distinction dans le dépouillement ne sera pas applicable pour l’élection présidentielle et pour les référendums locaux.

Cela ne va donc rien changer pour les électeurs qui ne verront toujours pas leur vote comptabilisé. Quelles étaient donc les motivations pour les députés d’adopter une telle mesure ?

Un nouveau tripatouillage de la loi électorale contre le Front National. Face aux derniers sondages démontrant qu’un Français sur trois accorde sa confiance au Front National, les députés auraient-ils eu donc peur ? C’est ce qu’a reconnu la sénatrice écologiste Hélène Lipietz qui voit dans le vote blanc une façon de « canaliser une partie du vote contestataire. […] Mieux vaut voter blanc que bleu Marine  ». Soulignons que le vote blanc est loin d’être anecdotique au vu de son importance lors des précédentes élections. Pour le référendum sur l’élargissement de la communauté européenne, par exemple, plus de deux millions d’électeurs avaient voté blanc.

 

20:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le lait maternel est sexiste !

 

Selon une recherche américaine publiée vendredi, le lait des mères a une composition différente selon qu’elles donnent naissance à un garçon ou à une fille.

« Les mères produisent des recettes biologiques différentes pour un garçon et pour une fille », a expliqué Katie Hinde, une biologiste de l’université de Harvard.

Des études sur des humains, des singes et d’autres mammifères ont révélé une variété de différences dans le contenu du lait et la quantité produite. Ainsi, les petits garçons ont du lait plus riche en graisse et en protéines, donc énergétique, tandis que les petites filles obtiennent de plus grandes quantités de lait. (source)

Décidément, « les stéréotypes liés au genre » ont la vie dure !

Contre-info.com

19:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Chine : nouveaux mensonges onusiens sur les « dons » d’organe des condamnés à mort ?

 

[Article de Laurent Glauzy, en exclusivité pour Contre-info.]

La Chine arrêterait la pratique de la transplantation des organes prélevés sur ses condamnés à mort, alors que ce commerce est en pleine expansion !

Sur son site, Cntransplantation affiche le slogan La vie n’a pas de prix. Cette agence chinoise spécialisée dans les transplantations d’organes argumente que, « dans le monde entier, de plus en plus de patients viennent en Chine à la recherche d’une réincarnation. » Chaque internaute peut renseigner un formulaire préétabli, en se dissimulant derrière le profil type d’un homme de 47 ans, cherchant un rein de donateur en bonne santé. Quelques heures plus tard, un médecin vous informe par courriel que la Chine satisfera votre demande.

En raison d’une pénurie momentanée, le coût de l’intervention est de 350 000 dollars, frais de clinique et hébergement inclus. Dans le cas où le patient se présente avec un donateur, l’opération s’élève seulement à 55 000 dollars. La prestation est exorbitante, mais il est vrai que les médecins chinois se targuent d’un taux de réussite de 100 %.

L’empire communiste accueille ainsi des patients fortunés, venus du monde entier.
Lire la suite

Contre-info.com

19:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

L’été de l’euthanasie

Le Sénat a examiné hier une des rituelles propositions de loi sur l’euthanasie qui sont déposées chaque année. Le texte a été « renvoyé en commission ».

Mais Marisol Touraine, ministre de la « Santé », a déclaré aux sénateurs que le projet de loi « sur la fin de vie » promis par François Hollande sera déposé d’ici l’été.

Le blog d'Yves Daoudal - 14 02 14

03:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Astrid Lulling, député européen: "heureusement qu'on n'a pas de référendum!"

Astrid Lulling méprise le peuple suisse!

Astrid Lulling, née le 11 juin 1929, est une femme politique luxembourgeoise, députée européenne et membre du Parti populaire chrétien social. Elle entra au Parlement européen pour la première fois en 1965. Wikipédia
 

 

03:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (15)

Quand les amis de Fabius égorgent des chrétiens ...

http://www.altermedia.info/france-belgique/uncategorized/...

+ VIDEO 

00:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

15/02/2014

La Belgique légalise l'euthanasie pour les enfants

9DETI_BEL_GIYa.jpg

Par La Voix de la Russie | Les députés belges ont voté un texte légalisant l’euthanasie pour les mineurs. Elle n’est possible que suite à une demande de l’enfant ou de l’adolescent atteint d’une maladie incurable et avec l’accord de ses parents. 

Une autre condition est l’avis d’un psychiatre et d’un médecin spécialiste ou généraliste. La loi ne prévoit pas de condition d’âge pour demander le suicide médicalement assisté.

Le vote du texte a été précédé par une vive polémique dans la société. Les adversaires de l’euthanasie pour mineurs sont convaincus que celle-ci est amorale, surtout que les souffrances peuvent être apaisées par les soins palliatifs. Les catholiques belges ont manifesté leur opposition catégorique à l’euthanasie. C’est l’absence de condition d’âge qui a attiré le plus de critiques.

« Comment un enfant de douze ans, par exemple, pourrait prendre la décision de quitter la vie ? Il est encore trop petit pour comprendre ce qu’il fait. Il est impossible de mesurer la douleur, c’est trop subjectif. En même temps on sait comment les enfants se comportent lorsqu’ils ont mal. Surtout si on leur donne d’importantes doses d’hormones ou de substances psychotropes destinées à diminuer les souffrances provoquées par la maladie. Dans ces conditions il est normal qu’il y ait des changements psychiques. Lui demander quoi que soit est alors absurde », explique Dmitri Aïvazian, avocat de la Ligue de défense des droits des patients.

Quant aux partisans de l’euthanasie, ils pointent l’inconsistance de ce dernier argument, la loi stipulant que le discernement de l’enfant doit être évalué par un psychiatre. En outre l’euthanasie n’est possible qu’avec l’accord des parents et après confirmation par les médecins que le patient est en phase terminale et est confronté à des souffrances physiques insupportables et inapaisables et dont le décès doit avoir lieu dans un délai assez court. La vie cesse d’être un bien absolu pour la personne qui souffre en permanence.

« L’argument avancé par les Etats où le droit d’une personne à quitter la vie est consacré dans la loi consiste ordinairement à dire qu’il s’agit d’une légalisation du droit d’une personne à partir dans la dignité, ce qui permet d’éviter des souffrances. On se réfère par ailleurs au fait que la médecine contemporaine n’est pas toujours en mesure d’apporter une aide efficace. On indique en outre que l’Etat doit garantir le respect de la décision de fin de vie lorsque la médecine est impuissante », selon Elena Bryzgalina, experte en bioéthique.

L’euthanasie a été légalisée en Allemagne sous le régime nazi. Il est vrai qu’il s’agissait plutôt de la mise à mort des personnes que le IIIe Reich considérait comme handicapées. Pendant des années l’euthanasie a donc été dénoncée en Europe. Aujourd’hui elle est autorisée par la loi en Belgique, mais aussi aux Pays-Bas. Elle l’est également sous une forme ou une autre en Suisse, au Luxembourg, dans certains Etats des Etats-Unis ainsi que dans le Territoire du Nord de l’Australie.

23:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

B. Chirac affirme qu'elle "ne veut pas de Marine Le Pen à la tête de la France"

-171672.jpg

Invitée sur le plateau du Petit Journal de canal Plus, hier soir, Bernadette Chirac a affirmé qu'elle ne voulait "pas de Marine Le Pen à la tête de la France".

L'ancienne première dame a toutefois déclaré que le discours de la présidente du Front national s'était "adouci" par rapport à celui de son père, Jean-Marie Le Pen.

Bernadette Chirac a par ailleurs réaffirmé que Nicolas Sarkozy reviendrait en 2017.

"Mais il m'a dit de ne pas le dire !", a-t-elle ajouté.

Enfin, sur son mari, Jacques Chirac, elle a souligné qu'il avait fait une "carrière formidable".

jeanmarcmorandini

23:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

Le Danemark interdit l'abattage rituel des animaux

Le-Danemark-interdit-l-abattage-rituel-des-animaux_article_main.jpg

Le ministre danois de l’agriculture et de l’alimentation Dan Jørgensen (social-démocrate) a rendu obligatoire, à partir du lundi 17 février, l’étourdissement préalable des animaux de boucherie avant qu’ils ne soient abattus. Cette décision interdit de facto les abattages rituels juifs et musulmans.

Autant les rituels de la shehita juive que le dhakât musulman obligent en effet que les animaux soient pleinement conscients au moment de leur abattage sous peine de ne plus être casher ou hallal. Une obligation religieuse que ne comprennent pas les défenseurs des animaux qui militent pour l’étourdissement préalable : à leurs yeux, cette méthode permet de limiter la souffrance des animaux.

Les communautés juives et musulmanes du Danemark ont toutes deux critiqué ouvertement cette décision, invoquant le fait qu’elle piétine leurs droits religieux mais le ministre Dan Jørgensen a rétorqué que « les droits des animaux sont prioritaires par rapport aux droits religieux ».

Réactions juives et musulmanes

Même si, comme le reconnaît le Congrès juif mondial, la décision des autorités danoises aura peu de conséquences pour les 6000 juifs danois, « car depuis environ 10 ans, toute la viande casher du pays est importée », cette décision intervient alors que plusieurs pays européens (Pologne, Islande, Norvège, Suède et Suisse) ont déjà pris des dispositions similaires, provoquant l’incompréhension des juifs européens.

Le vice-ministre israélien des cultes Eli Ben Dahan a quant à lui fermement condamné jeudi 13 février la décision danoise, qu’il a placée dans un contexte d’atmosphère antisémite en Europe. « L’antisémitisme européen dévoile son véritable visage et se retrouve même dans les sphères gouvernementales, a-t-il mis en garde. J’appelle l’ambassadeur danois (en Israël) à empêcher l’application de la décision qui interdit l’abattage casher. Nous ne nous tairons pas. »

Mais pour le président de la communauté juive danoise, la décision n’a pas été dictée par l’antisémitisme, d’autant que les relations entre le judaïsme danois et le gouvernement sont « parfaites ». Il s’est toutefois inquiété que le ministre de l’agriculture a évité de passer par le Parlement.

Contraire à la législation européenne

« Quand vous avez des minorités religieuses dans une société, vous devez les respecter, même si vous n’aimez pas ce qu’elles font, a-t-il expliqué au Jerusalem Post. Si vous voulez changer les normes fondamentales qui les concernent, il faut une discussion ouverte. » Il a affirmé qu’il était en contact avec la communauté musulmane, bien plus affectée par la décision.

De son côté, le commissaire européen à la santé, le Maltais Tonio Borg, a affirmé jeudi à Bruxelles au rabbin Menachem Margolin, directeur général du Centre rabbinique européen, que cette décision était « contraire au droit de l’UE » et qu’il avait l’intention de demander au gouvernement danois de fournir des éclaircissements sur la question.

« Érosion supplémentaire des droits et libertés religieuses en Europe »

Le gouvernement danois concède que la législation européenne prévoit bien une exception pour raison religieuse à l’obligation d’étourdissement préalable des animaux avant l’abattage, mais affirme qu’elle n’a pas à être obligatoirement appliquée par tous les États membres.

La question de l’abattage rituel a d’ailleurs été un des sujets soulevés lundi au cours d’une rencontre entre le rabbin Pinchas Goldschmidt, président de la Conférence européen des rabbins, et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso au cours de laquelle ont été évoquées les « attaques continuelles contre les minorités religieuses en Europe ».

L’interdiction danoise continue « une érosion supplémentaire des droits et libertés religieuses en Europe », a regretté le rabbin Goldschmidt.

Nicolas Senèze (avec Jerusalem Post)

 
 

14/2/14 - 13 H 42 - Mis à jour le 14/2/14 - 14 H 02

La-Croix.com

21:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Légalisation de l'euthanasie des enfants: Laurent LOUIS dénonce un délire satanique

« Seul Dieu a le droit de donner ou de reprendre la vie », déclare ce jeudi le député Laurent Louis au Parlement belge. L’élu de « Debout les Belges ! » s’oppose au passage à « la banalisation de l’homosexualité » et s’interroge sur la suite des événements : légalisation de la zoophilie, de la pédophilie, de l’inceste ? Comme d’habitude, son intervention tranche par rapport aux autres.

L’euthanasie des mineurs a été votée le 13 février par 86 voix contre 44 et 12 abstentions. Un peuple qui permet ce vote ne mérite-t-il pas d’être remplacé, et plus vite que cela ?

NOUVELLES DE FRANCE

NdB: La dernière phrase est choquante: "remplacé" par quel autre peuple? Par l'Islam ? Qui deviendrait le "peuple-sanction" de l'Occident ?

 

20:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Belgique: l'euthanasie des mineurs incurables légalisée

legislation-euthanasie-europe-1502938-616x380.jpg

La loi a été votée ce jeudi soir, après près de quatre mois de vifs échanges au Parlement qui ont fait rejaillir le clivage entre laïcs et chrétiens démocrates...

Une nouvelle étape. Alors qu’en France, l’euthanasie active n’est toujours pas autorisée, le voisin belge a légalisé ce jeudi soir, l'euthanasie pour les enfants incurables. L’euthanasie est en effet autorisée en Belgique depuis 2002 et l’entrée en vigueur de la loi dépénalisant l’euthanasie active pour les majeurs «capables et conscients», libres de toute contrainte extérieure, qui se trouvent «dans une situation médicale sans issue».

Les dispositions de la loi sont désormais étendues aux mineurs, selon des «conditions strictes»: le mineur devra se «trouver dans une situation médicale sans issue entraînant le décès à brève échéance», être confronté à une «souffrance physique constante et insupportable qui ne peut être apaisée et qui résulte d'une affection accidentelle ou pathologique grave et incurable». La capacité de l'enfant à comprendre le «côté irréversible de la mort», selon les mots d'une députée, sera estimée au cas par cas par l'équipe médicale et par un psychiatre ou un psychologue indépendant.La loi, déjà votée en décembre par le Sénat, a été approuvée par les députés à une majorité de 86 pour, 44 contre et 12 abstentions. Elle entrera en vigueur dans les prochaines semaines.

Clivage Eglise/Etat

«Cette proposition de loi a donné lieu depuis le mois de novembre à de vifs échanges entre parlementaires, avec un important clivage entre laïcs et chrétiens démocrates des partis CD&V et CDH», explique Vaïa Demertzis, chargée de recherche au Centre de recherches et d'informations sociopolitiques (Crisp). «Comme pour la dépénalisation de l’euthanasie en 2002, celle de l’avortement en 1990, la régulation de la recherche sur l’embryon in vitro ou le mariage de personnes de même sexe en 2003, on voit rejaillir un clivage de la société belge, qui était moins prégnant ces derniers temps.»

Sur ces questions éthiques, ce n’est pas la division Flamands/Wallons ou socialistes/libéraux, mais le clivage Eglise/Etat qui revient sur le devant de la scène en Belgique, pays de tradition catholique. L'Eglise catholique belge a d’ailleurs réaffirmé son opposition à l'euthanasie et organisé des «journées de jeûne et de prière» pour «réveiller les consciences».

Les Dossards jaunes, collectif apolitique et aconfessionnel qui s’oppose à l’extension de la loi aux mineurs, a aussi émergé il y a quelques semaines. «Selon nous, un enfant, par définition, n’a pas les capacités de discernement nécessaires pour juger de ce genre de chose, explique Etienne Dujardin, juriste et coordinateur  du collectif. Les Pays-Bas, seul pays qui autorise l’euthanasie sur les mineurs, ont prévu un âge minimum de 12 ans. La loi belge qui doit être votée est sans limite d’âge, même un enfant de cinq ans peut demander l’euthanasie alors qu’il ne sait même pas ce que c’est!»

Un débat qui ne passionne pas les foules

Le collectif pointe également des dysfonctionnements dans la Commission de contrôle de la loi de 2002, et met en avant le fait que 200 pédiatres sur les 1.200 reconnus en Belgique ont pris position contre l’extension de la loi. «Le clivage entre laïcs et catholiques se fait au gouvernement, au Parlement mais aussi dans la société civile», commente Vaïa Demertzis, qui souligne pourtant que le débat reste majoritairement dans la sphère politique. «Même s’il mobilise l’espace médiatique -du fait des personnalités qui prennent position ainsi que de la proximité des élections régionales, fédérales et européennes du 25 mai prochain- ce débat ne passionne pas les foules.»

Selon la spécialiste, alors qu’en 2002, le débat avait été vif au sein de la société, aujourd’hui le projet de loi est considéré comme «une extension et une redéfinition d’une loi déjà votée». Selon un sondage paru en octobre, 73% des Belges sont favorables à la légalisation de l'euthanasie pour les mineurs.

20minutes.fr

20:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Zemmour Vs Domenach : « engager le retour massif de nombreux étrangers, c’est la seule façon de régler l’intégration, sinon c’est impossible » (vidéo)

http://www.fdesouche.com/423438-zemmour-vs-domenach-engag...

Vidéo Rapport intégration: tout ça pour ça?

(Il n'est pas possible de mettre la vidéo seule en code embed car elle ne cesse de s'ouvrir sans intervention créant des interférences sonores)

19:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Où sont les archives papier de Claude Guéant ? 15 02 14

Selon "Le Monde", les archives papier de l'ancien secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, auraient disparu. Des documents qui traditionnellement sont transmis aux archives nationales, et qui auraient pu servir à l'enquête du juge Le Loire dans l'enquête sur la fusion entre la Caisse d'épargne et la Banque populaire.

BFM TV

19:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

La phrase du jour

« L'ignorance, la paresse et le vice sont de sûrs garants de la compétence d'un législateur.  »

Jonathan Swift  (Dublin 1667- 1745 )                

Extrait de "Les voyages de Gulliver "                  

19:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Se souvenir du génocide des juifs, c’est bien. À condition que cela ne signifie pas le mémoricide des autres génocides !

14 février 2014

   

En quelques trente-six heures, aller-retour, un de mes petits-fils, élève dans un collège de Castres, a été cette semaine amené avec sa classe visiter Auschwitz, voyage éducatif financé, organisé et guidé par la fondation du Mémorial de la Shoah.
 
Je ne conteste ni le principe ni l’utilité de pareils voyages. Je ne suis hélas pas sûr que l’accompagnement pédagogique en soit toujours exempt de lourdes occultations mémorielles.
 
Je pense qu’il serait bon de distribuer à tous les participants et accompagnateurs l’excellente et décisive préface de Me Gilles-William Goldnadel (président de France-Israël ; vice-président du CRIF) au maître-livre de notre ami Reynald Seycher « Vendée. Du génocide au mémoricide ». Goldnadel y brosse avec un grand talent de synthèse combien le génocide vendéen fut en quelque sorte la monstrueuse matrice , le modèle des entreprises exterminationnistes successives perpétrées dans notre époque moderne :
- Celui des Arméniens et autres chrétiens d’Orient par le régime des Jeunes-Turcs.
- Ceux des millions de personnes exterminées par les régimes communistes pour leur simple appartenance à une classe, paysanne ou bourgeoise.
- Et celui  bien sûr des Juifs massacrés de même pour la seule raison qu’ils étaient juifs.
J’ai parlé de cela à un très amical interlocuteur juif qui tenait à la spécificité monstrueuse, unique, de la shoah, prétextant que les juifs, eux, n’avaient été massacrés qu’en raison de leur appartenance, rendant ainsi leur génocide plus atroce que les autres. Et je lui ai redit :
- Comme si les Vendéens n’avaient pas été massacrés tout simplement pour leur appartenance au peuple vendéen et chrétien !
- Comme si les Arméniens n’avaient pas été, eux aussi, dans des sophistications indicibles de cruauté, massacrés parce qu’arméniens (ou chaldéens, ou grecs, etc…)
- Comme si les « koulaks » n’avaient pas été exterminés uniquement parce qu’ils étaient des koulaks, c’est-à-dire d’une classe à anéantir !
- Et comme si, par dizaines de millions, dans des dizaines de pays, des chrétiens n’avaient pas été anéantis par les communistes pour la seule raison qu’ils étaient chrétiens !
Et les Cambodgiens, pourquoi furent-ils éliminés massivement sinon pour le seul crime, comme celui des Vendéens, d’être considérés comme une infra-humanité inapte à la « régénération » révolutionnaire ?
 
Mon interlocuteur a, je crois, convenu de cela.
 
Voilà pourquoi il faut espérer qu’un jour, refusant toute sélectivité dans l’indignation et tout racisme dans la mémoire, on amènera aussi des élèves se recueillir sur quelques lieux de torture et de mort des autres grandes abominations totalitaires : sur les immenses routes de viol, dégorgement et de torture de la déportation des Arméniens et des Chaldéens, d’Istanbul à Adana, Trébizonde et Alexandrette ; sur les gigantesques camps de la mort du goulag ou du laogaï. Il n’y a hélas, même tout près de chez nous comme à Katyn, que l’embarras du choix pour faire mémoire des abominations rouges ou vertes comme de celles du nazisme.
 
Et pour ce qui est des gigantesques tueries bolchéviques en Chine, en Indochine, en Corée du Nord, même si le nombre de films qui les évoque est sans commune mesure avec celui de la cinémathèque de la shoah, il est tout de même possible d’obtenir des documentaires ou de faire parler les historiens du Livre noir du communisme comme Stéphane Courtois ou Nicolas Werth.
 
Sinon, si l’on n’y prend pas garde, l’idée alors ne cheminerait-elle pas qu’il y a peut-être des génocides moins dignes de mémoire que d’autres, des victimes moins dignes de compassion, d’une moindre humanité peut-être ?
 

Chers amis juifs, ne laissez donc pas trop seul Me Goldnadel dans sa belle réflexion de vérité historique et de fraternité humaine !
 
Blog de Bernard ANTONY

18:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Et maintenant, un travesti pour aborder le « transgenre » avec les CM1 !

gay-queer-trans-510x250.jpg

(photo d'illustration)

 

    
Le 13 février 2014
Cette Éducation nationale qu’on soupçonnait déjà de ne rien transmettre, ne transmet-elle pas en réalité pire que rien ?
         

« Travesti dans une école : des parents très choqués » titrait hier Le Figaro. On s’étonne. On s’étonne car à dire vrai, David Dumortier, le poète travesti dont l’intervention auprès de CM1 à Versailles vient de provoquer des remous, a déjà été vu dans nombre d’écoles primaires à travers toute France : Le Gers, les Charentes, le Berry, les Ardennes, la région parisienne… Il suffit pour en avoir confirmation de consulter sur internet la presse locale.

Et David Dumortier n’intervient pas à l’école pour dispenser des cours de maths. Non, il vient là pour évoquer ses thèmes de prédilection : la poésie et les travestis. Ce dernier sujet d’exploration, étant, tout le monde, en conviendra, spécialement adapté aux 7-11 ans. Sans doute David Dumortier n’évoque-t-il pas avec eux son dernier roman, autobiographique, intitulé sobrement Travesti dont Marie-Claire nous dit que « de mots crus en images hard, du cynisme le plus abrupt aux vacheries les plus cinglantes, [il] ne recule devant aucune vérité, aucune dureté, aucune noirceur », mais il aborde le « transgenre » par son petit album Mehdi met du rouge à lèvres et ne dédaigne pas, à l’occasion, les allusions scatologiques comme dans cet extrait de Clarisse, texte « sélectionné pour les écoles » par le ministère de l’Éducation nationale : « (…) Clarisse pose son doigt partout. Elle s’est brûlée en introduisant son index dans le petit trou de la cuisinière, hier elle s’en est mis un dans le derrière puis elle a senti son odeur(…) »

À Versailles, il y a eu des « parents très choqués ». Ça alors… Parce qu’à Versailles, on doit être « crédule et peu éduqué », comme dans les ZEP de Jour de Retrait de l’École ? Le Figaro rapporte qu’on les a, eux aussi, « convoqués ». Allez hop, les Versaillais, dans le même sac que les tsiganes, les turcs et les maghrébins. Le gouvernement aura au moins réussi ce vivre ensemble-là. Mais certains parents ont préféré se taire : « On ne veut pas être traités d’homophobes… » Car que peuvent-ils dire, au juste, avec ce flingue « homophobie » sur la tempe, dont le moindre mot malheureux peut d’un coup actionner la gâchette ?

Ils peuvent au moins réclamer la vérité. La transparence. À aucun moment, les parents n’ont été prévenus de l’intervention dans la classe d’un tiers appelé David Dumortier. Ce sont les enfants, le soir, qui ont vendu la mèche. Comme dans d’autres écoles primaires, d’autres parents n’ont jamais été prévenus, ainsi qu’en témoigne une mère de famille sur le site de Famille Chrétienne, de la projection du film Tomboy sur le « transgenre ». Les parents seraient donc tenus à l’écart ? On leur demanderait une autorisation pour prendre en photo leurs enfants, mais pas pour les prendre en otage ? N’auraient pas le droit de savoir ? Savoir si cette Éducation nationale qu’ils soupçonnaient déjà, au vu de ses performances, de ne rien transmettre, ne transmet pas en réalité pire que rien ? Si, en plus de ne pas apprendre, elle ne « désapprend » pas aux enfants les quelques certitudes objectives acquises à la naissance, comme le fait qu’ils sont fille ou garçon ? Si plutôt que les faire grandir, elle ne les fait pas régresser au stade anal ?

La théorie du genre est une rumeur, les interventions de militants LGBT à l’école sont une invention, mais des enfants regardent Tomboy sur les horaires scolaires, des travestis interviennent sur l’ambivalence de sexe, et, dans un communiqué, l’association MAG jeunes LGBT se plaint d’avoir vu, ces derniers jours, 11 interventions « scolaires » annulées en Ile-de-France quand elle en compte, pour l’an passé, 122 à son actif… Il y a pire que la politique actuelle du gouvernement. Il y a son refus de l’assumer.

Gabrielle Cluzel

BOULEVARD VOLTAIRE

17:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

TVL journal du 14 février

17:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)