Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/03/2014

Corée du Nord: les 33 chrétiens nord-coréens arrêtés ont été condamnés à mort

north-korea.jpg*

 

 

Je signalais, le 5 mars dernier, que des dizaines de chrétiens nord-coréens des catacombes avaient été arrêtés par la dictature ubuesque et homicide de Pyongyang. Ils ont été jugés, selon le quotidien sud-coréen Chosun Ilbo reprenant des informations de sources non révélées et de la télévision nord-coréenne. Au nombre de 33, ils ont été condamnés à mort pour « tentative de renversement » du régime et création de « 500 » églises souterraines. À l’heure où j’écris ces lignes, il est possible qu’ils aient déjà été massacrés. Le dictateur communiste Kim Jong-Un a ordonné le « nettoyage » de tous les « opposants ». Son propre oncle et conseiller n° 1 fut liquidé l’an passé, et avec lui ses frères, ses enfants et ses petits-enfants…

Source : World Watch Monitor

- See more at: http://www.christianophobie.fr/breves/coree-du-nord-les-33-chretiens-arretes-condamnes-a-mort#sthash.V1hPncz7.dpuf

Observatoire de la christianophie

NdB: Le communisme, autre face du mondialisme, continue à tuer des innocents!

19:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Bachar el-Assad : "La Russie a rétabli l’équilibre dans le monde"

 

Le président syrien Bachar el-Assad a affirmé mardi que la Russie, fidèle alliée de Damas, avait rétabli l’équilibre dans les relations internationales.

Recevant une délégation parlementaire russe, M. Assad a déclaré que "la Russie avait rétabli l’équilibre dans les relations internationales, après de longues années d’hégémonie" des États-Unis, qualifiant le rôle de Moscou d’"essentiel et vital", a indiqué l’agence officielle Sana.

Il a exprimé "l’estime du peuple syrien aux positions russes".

Le président Assad a par ailleurs accusé les États-Unis et les autres pays occidentaux de chercher à "déstabiliser les pays dont la politique ne coïncide pas avec la leur".

La Russie est un allié important du gouvernement syrien dans sa guerre contre les rebelles. Les États-Unis et l’Occident soutiennent la rébellion qui cherche à renverser le régime d’Assad.

La délégation russe a informé le président Assad qu’il avait été coopté à l’Académie des Sciences Pierre le Grand pour "avoir renforcé les relations syro-russes".

Le conflit en Syrie a fait plus de 140 000 morts depuis mars 2011.

Voir aussi, sur E&R :
- « Entretien avec une habitante francophone de Damas »

02:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

États-Unis : un rabbin accusé de pédophilie

arton24019-ff56e.jpg

 

Samuel Waldman, un rabbin enseignant dans une yeshiva pour filles de New York, a été arrêté le 5 mars dernier à son domicile de Brooklyn. Son ordinateur a été confisqué. En effet les fédéraux le suspectent de téléchargement de films pédopornographiques mettant en scène des enfants de 4 à 11 ans. 

Au cours d’une opération d’infiltration à l’aide de programme peer-to-peer, les fédéraux américains avaient trouvé le 1er novembre 2013 sur l’ordinateur du rabbin Samuel Waldman (52 ans) au moins trois films pédopornographiques mettant en scène des enfants de quatre à onze ans.

Dans une des vidéos, une fillette âgée vraisemblablement de quatre ans exécuterait une fellation avant d’avoir des relations sexuelles avec des adultes. Une autre vidéo montrerait un garçon de 9 ans victime d’attouchements, selon la plainte déposée contre le rabbin.

Les enquêteurs ont donc interrogé son épouse le 3 mars dernier. L’interrogatoire a débouché sur une perquisition deux jours plus tard, le 5 mars. L’homme a d’abord admis les faits reprochés avant de se rétracter. Son ordinateur a été confisqué.

Le séminaire Beth Jacob (l’équivalent pour les filles d’une yeshiva) de Brooklyn, où enseigne le rabbin, n’a pas souhaité réagir publiquement.

Samuel Waldman risque jusqu’à 20 ans de prison s’il est reconnu coupable de la charge de pédopornographie. Suspendu de son travail, il ne peut pour le moment avoir de rapports non-surveillés avec des enfants.

En attendant le procès, il a été libéré grâce à une caution de 100 000 dollars.

E&R

 

 

02:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Cet esclavage dont notre gouvernement se rend complice

 

"Le 29 janvier, une jeune femme décédait dans une clinique de New Delhi après un prélèvement d'ovocytes. Quelques jours auparavant, la Haute cour de Mumbai demandait à la police d'approfondir ses investigations sur la mort d'une adolescente de 17 ans survenue en 2010, après sa troisième ponction ovocytaire dans une clinique de la capitale économique indienne."

Ainsi débute le reportage de Slate au pays des usines à bébé : l'Inde. Enfermement de mères porteuses pendant toute la durée de leur grossesse, implantation de plusieurs embryons au mépris des risques pour elles, recours à deux mères porteuses pour multiplier les "chances" de réussite, choix des fournisseuses d'ovocytes en fonction de leur race, contrats trois fois plus rémunérateurs pour la clinique que pour la femme-esclave, qui ne comprend de toute façon pas ce qu'elle signe puisqu'elle est illettrée, césarienne systématique en fonction des billets d'avion pour que les parents commanditaires puissent assister à l'accouchement... une nouvelle forme d'esclavage des femmes pauvres se répand en Inde sans que personne ne trouve à y redire.

Le gouvernement indien ? Il n'envisage pas d'interdire ces pratiques, mais s'inquiète de ce que l'enfant soit in fine bel et bien reconnu par les "parents d'intention" et reçoive des papiers en bonne et due forme. Le gouvernement français ? Il est complice : Christiane Taubira n'a-t-elle pas signé une circulaire demandant aux juges de fermer les yeux quand des parents demandent un certificat de nationalité française pour l'enfant qu'ils ont acheté ?

Louise Tudy

Le Salon Beige - 12 03 14

01:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

12/03/2014

Que sa voix résonne à jamais...

Extrait de la Déclaration du Colonel Jean Bastien-Thiry, le 2 février 1963 devant la Cour militaire de Justice de Vincennes :

« Le danger que court actuellement ce pays ne vient pas d'un risque de destruction physique ou matérielle : il est plus subtil et plus profond car il peut aboutir à la destruction de valeurs humaines, morales et spirituelles qui constituent le patrimoine français . Ce patrimoine provient d'un héritage qui est à la fois grec, latin, occidental et chrétien et repose sur une conception précise de la liberté et de la dignité de l'homme et des collectivités humaines et sur la mise en application de principes fondamentaux qui sont la recherche et le souci de la justice, le respect de la vérité et de la parole donnée et la solidarité fraternelle entre tous ceux qui appartiennent à la même collectivité nationale . Nous croyons qu'on ne viole pas impunément et cyniquement ces différents principes sans mettre en péril de mort, dans son esprit et dans son âme, la nation tout entière . »

À l’aube du 11 mars 1963, Jean-Marie Bastien-Thiry est fusillé au fort d'Ivry. Cette exécution politique est la dernière qu'ait connue la France à ce jour. La victime est un polytechnicien de 35 ans originaire de Lunéville, marié et père de trois fillettes. Scientifique brillant et de stature internationale, il œuvre à la Cité de l'Air, à Paris, avec le grade de lieutenant-colonel, quand sa conscience est bouleversée par le drame algérien… - See more at: http://chardon-ardent.blogspot.be/#sthash.m7ZvEiKo.dpuf

L'attentat dit "du Petit Clamart" visait à arrêter le chef de l'État afin de le traduire en Haute Cour pour forfaiture, crimes et trahison. Les conjurés ont tiré principalement sur les pneus afin d'arrêter la voiture… Qu'enfin se tienne pour l'Histoire le procès du seul coupable vrai criminel dans ce drame… - See more at: http://chardon-ardent.blogspot.be/#sthash.m7ZvEiKo.dpuf

Le Bourricot

23:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

La Russie déploie des chasseurs en Biélorussie

200701254.jpg

MINSK, 12 mars - RIA Novosti
 

La Russie déploiera ses chasseurs sur les aérodromes biélorusses, a annoncé mercredi à Minsk le commandant de l'Armée de l'air et de la Défense antiaérienne biélorusses Oleg Dvigalev.

"La Biélorussie et la Russie se sont mises d'accord mercredi sur le transfert de chasseurs russes sur nos aérodromes", a indiqué le commandant Dvigalev.

Le commandant a expliqué que les deux pays renforçaient leurs forces opérationnelles de défense antiaérienne dans le cadre du Système régional commun de DCA russo-biélorusse. 

"Notre programme conjoint prévoit le déploiement d'avions biélorusses sur les aérodromes russes et d'avions russes sur les aérodromes biélorusses", a-t-il précisé.

© RIA Novosti.

 

Selon lui, les aérodromes militaires biélorusses sont prêts à accueillir les avions de chasse russes. "Nous accomplissons déjà des missions conjointes avec les Russes depuis décembre 2013. Deux groupes de chasseurs Su-27 russes ont déjà participé à des missions de patrouille conjointes en Biélorussie", a conclu le commandant.

 
 

23:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Syrie: Assad promulgue une loi régulant l'entrée des Arabes et étrangers

 12/03/2014

Syrie: Assad promulgue une loi régulant l'entrée des Arabes et étrangers




    Le président syrien Bachar el-Assad a promulgué une loi régulant l'entrée et la résidence des Arabes et étrangers en Syrie, un pays dévasté depuis trois ans par un conflit meurtrier, ont annoncé mercredi les journaux.

Le texte approuvé récemment par le Conseil du peuple (Parlement), affirme que "chaque personne entrant ou quittant la Syrie doit avoir un passeport ou un document valide (...) comportant un visa délivré par une de nos missions diplomatiques ou consulats à l'étranger".

Les citoyens des pays voisins ayant "des accords bilatéraux" avec Damas ainsi que les citoyens de pays arabes et étrangers "ayant des accords internationaux" avec Damas seront exemptés.

Confrontées depuis trois ans à une révolte qui s'est militarisée face à la répression, les forces loyalistes ont perdu la maîtrise de certaines zones frontalières, et de nombreux journalistes, médecins et surtout combattants sont entrés dans les zones tenues par les rebelles, via la Turquie, le Liban, l'Irak.

Au terme de cette nouvelle loi, qui doit entrer en application dans trois mois, Arabes et étrangers souhaitant séjourner en Syrie "doivent donner leurs motifs" et pourront rester entre trois mois et cinq ans. Les contrevenants qui entreront ou sortiront d'une manière illégale, ou qui seront arrêtés dans les régions frontalières, seront passibles d'une peine d'un à cinq ans de prison et d'une amende de cinq à dix millions de livres syriennes (33.000 à 66.000 dollars).

Dans des déclarations publiées par le quotidien al-Watan, l'avocat général de la province de Damas, Ziad al-Halabi a souligné "le droit du gouvernement syrien à promulguer les lois qu'il juge adéquates". Selon lui, "de nombreux Arabes et étrangers sont entrés (ces dernières années) en territoire syrien d'une manière illégale et sans autorisation, violant la souveraineté de l'Etat syrien, ainsi que la loi internationale".

http://www.lorientlejour.com/article/858452/syrie-assad-promulgue-une-loi-regulant-lentree-des-arabes-et-etrangers.html
 
ALTER INFO
 

 

21:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Un effort de transparence. Par Bruno Gollnisch

 

caspar david friedrich

Les plus naïfs peuvent s’accrocher au mythe de la séparation des pouvoirs , qui n’a pas plus  été  réellement effective sous la Vème  République qu’avant, mais  personne ne peut  croire  les dénégations maladroites des membres du gouvernement, tétanisés par la peur d’être soumis à l’accusation d’instrumentaliser la justice à des fins politiques.  Jean-Marc Ayrault, Manuel Valls,  Christiane Taubira jurent la main sur le cœur qu’ils ont été mis au courant des écoutes de Nicolas Sarkozy et de son avocat Me Herzog  (qui durent depuis près d’un an!),  par les révélations parues dans la presse. Les Français ont l’habitude d’être pris pour des truffes, mais là c’est tout de même le pompon!

Si la durée desdites écoutes, au terme d’une procédure autorisée sous le gouvernement Fillon, peut apparaître démesurée et attentatoire  à la vie privée, il  appartient à  Thémis de faire la lumière sur le très trouble dossier du financement supposé de la campagne présidentielle de 2007  de M. Sarkozy par la Libye de M.  Kadhafi. Le premier ayant ensuite  beaucoup œuvré à  l’élimination  du second…

L’ex chef de l’Etat ne sort pas grandi de toutes ses affaires à répétition, qui compromettent (?) son grand retour annoncé, alors qu’une  information judiciaire pour trafic d’influence a été ouverte le 26 février.  Autre information et pas des moindres, qui a filtré dans les médias,  les enquêteurs  et autres « grandes oreilles » auraient découvert que Gilbert Azibert, avocat général à la Cour de cassation, tuyautait  M. Sarkozy sur l’affaire Bettencourt par le biais de Me Herzog.

Sur le site du Point, la journaliste d’investigation Sophie Coignard (auteure  il y a quelques années avec Alexandre Wickham, de  l’excellent « L’Omerta française« ) tient  à rappeler que Gilbert Azibert, ex  secrétaire général du ministère de la Justice sous Sarkozy, « surnommé  Annulator, quand, président de la chambre de l’instruction à Paris, il réduisait à néant un nombre appréciable de dossiers, parfois sensibles », « est l’un des dignitaires de la Grande Loge nationale française (GLNF).« 

« Comme tous ses collègues initiés, il a donc prononcé deux serments : l’un dans les prétoires, l’autre en loge. (…) Son exemple met en lumière toutes les difficultés qui résultent de cette double allégeance : est-ce que l’une, professionnelle, prend toujours le pas sur l’autre, discrète ? Une question d’autant plus douloureuse qu’aucun magistrat, en France, n’a jamais eu le courage d’effectuer son coming out« .

« À tous les étages de la magistrature, et surtout aux plus élevés – c’est à cela que ça sert -, les francs-maçons sont là ». Mais « en France, c’est l’omerta. Résultat : dès qu’une affaire éclate, le soupçon jaillit » et la journaliste souligne  que ce n’est pas  le  cas dans d’autres pays aux Etats-Unis bien sûr  où les maçons s’affichent en pleine lumière, mais aussi en Grande-Bretagne et en Italie.

En 2003, auditionné par la Commission Stasi sur la laïcité, Bruno Gollnisch créa l’effroi et la stupeur chez les membres de ladite commission, lorsqu’il souleva justement la question de l’affiliation de responsables de l’Etat,de dépositaires de l’autorité publique, à des syndicats politisés et/ou à  des sociétés secrètes,  à la franc-maçonnerie pour parler clairement .

Le député FN avait relevé que le Premier ministre britannique de l’époque , le travailliste Tony Blair,  estimait dans l’ordre des choses que les personnages publics occupant  des fonctions dans l’appareil de l’Etat,  les ministres et fonctionnaires  déclarent publiquement leur appartenance aux syndicats, loges,  et autres  » associations » . Est-il impensable, comme le souhaitent certains,   de demander la publication du nom des membres des loges exerçant des fonctions publiques,  à l’instar de ceux des associations d’anciens élèves des grandes écoles qui publient un annuaire consultable par tous?

« Un gage de transparence indispensable au bon fonctionnement de la démocratie » avait-il noté. « Je suis inquiet de votre conception de la sphère privée  » lui avait  répliqué d’un air pincé  le philosophe laïcard  d’extrême gauche  Henri Pena-Ruiz. Ce dernier, qui milite aujourd’hui au Parti de Gauche  du Grand oriental Mélenchon, n’est certes   nullement gêné par les agissements bien  sectaires des rouges du Syndicat de la Magistrature – souvent pointés par Bruno Gollnisch et le FN-  et bien silencieux (?)  sur   les troubles  connexions  entre le monde des affaires, les sociétés secrètes et la classe politicienne.

 Pour prendre également  l’exemple de l’Italie, il est ainsi  interdit aux magistrats de faire partie de sociétés secrètes  comme la maçonnerie, et le scandale maçonnique retentissant comme celui impliquant la loge P2,  le krach de la banque Ambrosiano en 1982,  reste très vivace dans les esprits.

Or, nul besoin de fantasmagorie, de  se plonger dans la lecture de bulletins confidentiels ou de sites complotistes , pointés avec horreur   par  les humanistes,  pour avoir connaissance du nombre particulièrement élevé de maçons impliqués  dans des embrouilles  politico-affairistes. Les livres ne manquent pas sur le sujet comme celui  de Ghislaine Ottenheimer et de Renaud Lecadre « Les  Frères Invisibles « .  Quant à la «  grande presse« , elle s’en fait régulièrement l’écho,  les dossiers sur le  pouvoir ou l’influence des francs-maçons, voire les affaires qui en découlent,   sont des  marronniers des magazines français qui exposent le poids des maçons dans la justice,  la police, les partis politiques…

Si la classe politicienne qui dénonce le populisme, le sentiment du « tous pourris » qui  gagne une majorité de Français,  voulait lever les soupçons de collusions, de corruptions, de règne du  deux poids deux mesures  qui accablent notre système démocratique, cet effort de transparence là serait  une nécessité. Chiche?

20:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Rencontre avec les deux principaux candidats à la présidence de l’Ukraine (CRIF)

Le CRIF en action
Publié le 10 Mars 2014

 

 
Le Président du CRIF, Roger Cukierman, a participé à une réunion, vendredi 7 mars 2014, chez Bernard-Henri Levy, où étaient présentes plusieurs personnalités des médias, de la politique et du monde intellectuel et au cours de laquelle les deux principaux candidats à la présidence de l’Ukraine, Vitali Klitschko et Petro Porochenko, qui venaient de rencontrer François Hollande, ont fait un vibrant appel à l’aide de l’Occident, contre la volonté de la Russie de porter atteinte à l’intégrité de l’Ukraine. 
 

Ils étaient accompagnés par Leonid Finberg, représentant de la communauté juive d’Ukraine, qui a rappelé que trois des cent victimes des émeutes étaient juives et que l’accusation portée par la Russie, selon laquelle les dirigeants actuels de l’Ukraine étaient des fascistes antisémites, était dénuée de tout fondement.

CRIF

20:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Les francs-maçons et le pouvoir

 

19:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

L'Union européenne: la nouvelle Union soviétique - A voir et à revoir!

)

En 2005, l’ancien dissident soviétique Vladimir Boukovski publiait un pamphlet comparant l’Union européenne et l’Union soviétique. Il réalisait alors cette courte vidéo rassemblant son message principal : ces deux structures sont profondément anti-démocratiques et irréformables.

| 12 mars 2014

19:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

VIDEOS - Hollande met en garde Poutine

3635119_3bcba4d80b0425081256b115483a37708c46429c.jpg

http://www.leparisien.fr/international/videos-ukraine-hol...

 

3 VIDEOS

18:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Seine Saint-Denis: le club de gym, réservé aux femmes, a rouvert au Raincy

3666465_11-0-4180389980.jpg

Le Raincy, ce mercredi. Lynda Ellabou, la gérante d’Orty Gym, a rouvert sa salle de gym réservée aux femmes

                                                                                                                              

Orty Gym, le club de gym du Raincy (Seine-Saint-Denis), réservé aux femmes, a rouvert ses portes depuis un mois malgré l’arrêté de fermeture pris par le maire UMP Eric Raoult en novembre dernier. <btn_noimpr>

 
 

L’élu avait pris cette décision prétextant le non-respect des normes de sécurité et soupçonnant l’existence d’une salle de prières clandestine. «Orty signifie un appel à la prière pour les soeurs arabes et une femme voilée est à l’accueil de l’établissement, justifie-t-il. Quant à la fermeture, elle a été réclamée par une commission composée de professionnels.»

Des affirmations contestées par l’avocate du club de gym, Brigitte Kadri. «Dans un enregistrement fait à son insu, Eric Raoult explique à ma cliente qu’il ne veut pas de femmes voilées, accuse-t-elle. Par ailleurs, il n’y a pas de salle de prières. Quant à la commission, elle est tout simplement illégale puisque c’est le maire qui en a choisi tous les membres. Il n’y a aucun problème de sécurité.»

L’avocate a décidé de porter plainte pour discrimination religieuse et pour trafic d’influence concernant la constitution de la commission. Elle réclame 200 000 € pour préjudice moral et économique

 

LeParisien.fr

17:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Pierre Cassen à la manifestation pour demander un référendum sur l'immigration

)

9 mars 2014

RIPOSTE LAÏQUE

02:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Allocution de Renaud Camus le 9 mars: "les patriotes sont insultés, les ennemis de la France sont honorés"

)

Publié le par Paul Le Poulpe - Article du nº 346

http://www.youtube.com/watch?v=xQ53sexzGiM

Renaud Camus, inventeur du concept du Grand Remplacement, du changement de peuple et de population, démontre l’inversion des valeurs qui frappe de plus en plus notre pays. Son rappel sur les insultes que subissent les patriotes, les honneurs que reçoivent ceux qui détruisent notre pays, son évocation de la morale que prétendent incarner nos adversaires est des plus pertinents. Il prédit l’effondrement inévitable du pouvoir remplaciste.

 

RIPOSTE LAÏQUE

01:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Les armes de l'économie

 

La lourde dette de l’Ukraine est une catastrophe pour l’Union européenne qui va devoir la prendre partiellement en charge, mais c’est une aubaine vue de Washington : Kiev sera contraint d’accepter toutes les exigences du FMI et de privatiser ce qui peut l’être encore, pour le plus grand bien des multinationales.

| Rome (Italie) | 11 mars 2014
  
 
JPEG - 18.8 ko
L’actuelle directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a débuté sa carrière comme assistante parlementaire d’un futur secrétaire US à la Défense, puis comme avocate d’affaires aux États-Unis. Dans ce cadre, elle a milité au sein de la Commission pour l’élargissement de la communauté euro-atlantique aux côtés de son ami Zbignew Brzezinki. Elle a également joué un rôle central dans l’équipement de l’armée polonaise qui a, elle-même, équipé les manifestants de la place Maidan.

Dans le jeu des miroirs médiatiques, de fausse images apparaissent sur la crise ukrainienne : comme celle des multinationales et des banques étasuniennes et européennes qui voient partir en fumée leurs investissements en Ukraine et sont sur le point d’abandonner le navire avant qu’il ne coule.

Juste au moment où ils vont obtenir ce qu’ils veulent : le contrôle complet de l’économie ukrainienne.

La corde de sauvetage que le FMI et l’Union européenne lancent à Kiev, avec des prêts de milliards de dollars, est en réalité une corde au cou. La dette extérieure de l’Ukraine, documentée par la Banque mondiale, a décuplé en dix ans et dépasse les 135 milliards de dollars. Rien qu’en intérêts, l’Ukraine doit payer environ 4,5 milliards de dollars annuels. C’est à cela que serviront les nouveaux prêts qui, augmentant la dette extérieure, obligeront Kiev à « libéraliser » encore plus l’économie, en vendant aux multinationales et aux banques occidentales tout ce qui reste à privatiser.

Les conditions annexées aux prêts sont dictées par le Fonds monétaire international, dominé par les États-Unis (qui détiennent 17,5% des voix, sept fois plus que la Russie) et par les autres plus grandes puissances occidentales, tandis qu’un État comme l’Ukraine n’a droit qu’à une demie voix.

C’est dans cette situation, par la responsabilité des gouvernements qui se sont succédés depuis 1991, qu’a été amené le pays, tout en possédant encore une notable base industrielle et agricole, et en ayant conclu en 2009 avec Moscou un accord décennal avantageux sur les droits de transit des approvisionnements énergétiques russes à l’Europe.

La condition de l’Ukraine est due en même temps à la pénétration occidentale dans son tissu politique et économique. Rien que pour la promotion du « bon gouvernement » en Ukraine, l’assistante du secrétaire d’État Victoria Nuland a déclaré que les États-Unis ont investi plus de 5 milliards de dollars. Investissement qui permet à Nuland, dans la conversation téléphonique qu’on a découverte, d’ordonner qui doit et qui ne doit pas faire partie du nouveau gouvernement de Kiev et de dire que l’ « UE aille se faire enc… ». Expression qui, malgré les excuses de Nuland, est révélatrice de la politique de Washington à l’égard de l’Europe.

L’administration Obama, écrit le New York Times, poursuit une « stratégie agressive » qui vise à réduire les approvisionnements russes de gaz à l’Europe, dont les plus grands importateurs sont l’Allemagne et l’Ukraine (l’Italie est au 5ème rang). Le plan prévoit qu’ExxonMobil et d’autres compagnies étasuniennes fournissent des quantités croissantes de gaz à l’Europe en exploitant les gisements proche-orientaux, africains et autres, y compris les étasuniens dont la production a augmenté.

Déjà les grandes compagnies ont présenté au département étasunien de l’Énergie 21 requêtes de construction d’implantations portuaires pour l’exportation de gaz liquéfié. Le plan prévoit aussi une forte pression sur Gazprom, la plus grande compagnie russe dont l’État a repris la majorité des actions, mais qui est ouverte aux investissements étrangers : elle est cotée en bourse à Londres, Berlin et Paris et, selon la banque JP Morgan, plus de la moitié de ses actionnaires étrangers est constituée d’États-uniens.

La stratégie de Washington poursuit donc un double objectif : d’une part, mettre l’Ukraine dans les mains du FMI, dominé par les USA, et l’annexer à l’Otan sous leadership étasunien ; de l’autre, exploiter la crise ukrainienne, que Washington a contribué à provoquer, pour renforcer l’influence étasunienne sur les alliés européens. Dans ce but, Washington est en train de se mettre d’accord avec Berlin pour une partition des aires d’influence.

Tandis que Matteo Renzi (nouveau Président du conseil italien, NdT), dépoussiérant un livre de l’école primaire, récite qu’on ne peut pas être insensible au « cri de douleur du peuple ukrainien ».

Traduction
Marie-Ange Patrizio

Source
Il Manifesto (Italie)

00:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Viktor Ianoukovytch s’interroge sur la légalité du don états-unien d’1 milliard de dollars

 

 
| 11 mars 2014
 

Le président ukrainien Viktor Ianoukovytch s’est adressé durant 10 minutes à la presse, depuis Rostov sur le Don (Russie), le 11 mars 2014. Il n’a pas répondu aux questions des journalistes présents.

Après avoir rappelé qu’il était toujours le seul représentant légal de son pays et le commandant en chef des Forces armées, il a dénoncé un coup d’État.

« Des hommes cagoulés (…) patrouillent dans les villes, l’anarchie dont le peuple ukrainien est la victime gagne du terrain. Ils limogent les officiers supérieurs de l’armée, ceux qui s’opposent à l’emploi des forces armées ukrainiennes contre les civils dans le sud-est du pays. Réfléchissez-y ! Ils veulent placer l’armée sous le drapeau de Bandera (collaborateur des nazis pendant la Seconde Guerre Mondiale, ndlr) et engager une guerre civile », a t-il dit.

Il a déclaré illégale l’élection présidentielle ukrainienne du 25 mai, mais ne s’est pas prononcé sur le référendum d’autodétermination de la Crimée.

Enfin, il a avancé que « la législation états-unienne interdit de fournir une aide financière au gouvernement de tout État dont le président légitime a été renversé par un coup d’État armé ou par toute autre acte illégal. J’envisage de m’adresser au Congrès, au Sénat et à la Cour suprême afin d’exiger une évaluation juridique des actes du gouvernement de ce pays. Selon vos propres lois, vous n’êtes pas autorisés à fournir de l’argent aux bandits »

De source russe, on indique que le président Ianoukovytch a été victime cette semaine d’un accident cardiaque.

00:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Florian Philippot invité de "Ca vous regarde" sur LCP


Ça Vous Regarde - L’Info : Florian Philippot... par LCP

A écouter!

00:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

11/03/2014

Ukraine - Le Parlement local déclare la Crimée indépendante

http://www.leparisien.fr/international/ukraine-le-preside...

+ VIDEOS, CARTE

23:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Une assistante d'éducation agressée par la mère d'une élève

DSCN0232.jpg

Collège Edmond-Rostand (illustration du blog)

 

 
Marseille / Publié le Mardi 11/03/2014 à 15H20
 
 

Une assistante d'éducation du collège Edmond Rostand, avenue Saint-Paul dans le 13e arrondissement de Marseille, a été agressée ce matin.

La scène se déroule donc dans la matinée alors qu'une élève de 14 ans, après être entrée dans l'établissement, s'en est "échappée en escaladant une grille", relate le principal de l'établissement. Contactée par le CPE, la mère de la jeune fille s'est rendue au collège avant de sauter sur l'assistante, de la traîner par terre et la tirer par les cheveux.

La victime, âgée de 33 ans, est légèrement blessée. La mère de l'élève est activement recherchée par la police. L'enquête a été confiée à la division Nord de la sécurité publique.

De leur côté, les enseignants ont fait savoir que : "C'est l'intervention rapide d'un membre du personnel qui a pu mettre un terme à l'agression. Les forces de l'ordre n'ont pu intervenir qu'une quarantaine de minutes après avoir été alertées (...) Par solidarité, l'ensemble des enseignants n'a pas pris en charge les élèves. Tous les personnels de l'établissement se sont réunis au cours de journée en assemblée générale afin de déterminer les suites à donner à cet événement d'une grande gravité." 

La Provence

23:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)