Les écologistes affirment que la population des serpents a augmenté à cause d’un mur en béton de 8 mètres qui a été construit pour séparer Israël de Bethléem, craignant les attaques des militants. Ce mur a également limité les mouvements des serpents qui se sont retrouvés coincés du côté palestinien du mur.

Le temps chaud et le manque de nourriture fait que les serpents viennent dans la ville, où chaque jour affluent des milliers de touristes et de pèlerins du monde entier.

 

La Voix de la Russie - 19/06/13