Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 870

  • Lampedusa: 130 migrants africains morts noyés, l'Italie décrète un deuil national tandis que le pape François crie sa "honte" sur Twitter

    Délire collectif en Italie:

    http://breizatao.com/?p=15432

     

    03/10/13

     NdB: Pourquoi ne pas affréter des ferries  pour emmener directement ces clandestins afro-musulmans en Europe ?

    Quant à l'antipape François aux ordres du mondialisme, qu'il démissionne ! Le sort des envahisseurs musulmans l'intéresse infiniment plus que celui des chrétiens submergés par ces hordes venues pour piller l'Europe et la détruire.

  • Jean Roucas à Nice-Matin: "On pardonne plus facilement à Bertrand Cantat qu'à moi !"

     

  • 3 octobre 1987 : mort de Jean Anouilh (+ fable méconnue)

    3 octobre 2013

    à Lausanne, à l’âge de 77 ans.

    Cet écrivain et dramaturge français de grand talent – dont l’œuvre théâtrale est particulièrement abondante et variée – fut marqué par l’horreur de « l’Epuration ».
    Il s’était d’ailleurs largement et courageusement entremis pour obtenir la grâce de Robert Brasillach, qu’il ne connaissait pas :
    « Le jeune homme Anouilh que j’étais resté, jusqu’en 1945, est parti un matin, mal assuré mais du pied gauche, pour aller recueillir les signatures de ses confrères pour Brasillach. Il a fait du porte à porte pendant huit jours et il est revenu vieux chez lui – vieux comme dans un conte de Grimm ».

    Ci-dessous, Le Rat, une fable de Jean Anouilh, qui fait comprendre pourquoi la mémoire de ce grand auteur français n’est pas entretenue…

    Le Rat

    Un rat sortait de l’Opéra :
    Plastron blanc et cravate noire…
    C’était un rat dont tout Paris savait l’histoire.
    On disait que pendant l’occupation des chats,
    Il avait stocké du gruyère.
    Il était décoré pourtant, de mine fière,
    Mais de cette fierté incertaine des rats.
    Il est rare que ces gens-là
    Aient la conscience tranquille …

    Lire la suite

     

    Contre-info.com

  • Répression contre les nationalistes en Grèce : ça continue !

    3 octobre 2013

    Arrêté le week-end dernier avec 17 autres députés de son parti, le chef du parti nationaliste grec Aube dorée, Nikos Mihaloliakos, a été placé en détention provisoire mercredi soir.
    Le Système l’accuse éhontément de « diriger une organisation criminelle » [sic].
    Mercredi, quatre autres députés d’Aube dorée ont été inculpés du même chef d’accusation. Trois d’entre eux ont bénéficié d’une liberté conditionnelle tandis que le quatrième, Yannis Lagos, a été placé en détention provisoire. Le numéro deux du parti, Christos Pappas, doit comparaître à son tour ce jeudi devant le juge d’instruction.

    Communiqué du Renouveau français à ce sujet, que nous relayons volontiers :

    « Scandale et grave répression politique en Grèce

    En Grèce, le Système mène actuellement une campagne d’intoxication médiatique et de répression policière et judiciaire contre le parti « Aube dorée », notamment en emprisonnant son président de façon totalement injustifiée.

    De façon similaire à ce que l’on a connu en France avec les manipulations autour de « l’affaire Méric », la tyrannie en place en Grèce instrumentalise la mort d’un activiste d’extrême-gauche belliqueux, décédé en attaquant des Grecs patriotes.

    Confirmé par de prometteurs sondages, l’essor du mouvement nationaliste – seul porteur des solutions aux graves problèmes que connaît le peuple grec -, effraie visiblement l’Oligarchie, qui craint un réveil populaire et le retour de « la Grèce aux Grecs ».

    Le Renouveau français salue de nouveau le travail et les progrès de l’Aube dorée, dénonce fermement les scandaleuses manœuvres liberticides du gouvernement grec, et assure les dirigeants et les militants de la résistance nationale grecque de sa sympathie et de son soutien.

    Il invite les patriotes français à faire part de leur indignation à l’ambassade grecque :
    17 rue Auguste Vacquerie 75116 Paris
    Téléphone : 01 47 23 72 28 Fax : 01 47 23 73 85
    gremb.par@mfa.gr »

    Contre-info.com

  • Cote de confiance pour l'avenir : Marine Le Pen en hausse derrière Valls et Sarkozy

    3193013_mlp_640x280.jpg

     

    C'est une première. est la troisième personnalité que les Français souhaitent voir jouer un rôle politique important dans les mois à venir, selon un sondage TNS Sofres pour le Figaro Magazine. Elle occupe cette troisième du podium, ex-aequo avec , Alain Juppé et Christine Lagarde.

     

     

    Seuls Manuel Valls, actuel ministre de l'Intérieur, et Nicolas Sarkozy, devancent la présidente du Front national.

    Le manque de popularité de François Hollande dans les sondages et les dissensions qui perdurent au sein du principal parti d'opposition y sont sans doute pour quelque chose. Ce qui est sûr, c'est que Marine Le Pen progresse aussi bien chez les sympathisants PS (+1) qu'auprès de de ceux de l'UMP (+7). Un récent sondage indiquait même que les sympathisants UMP avaient une préférence pour Marine Le Pen plutôt que François Hollande. Une aubaine pour la présidente frontiste à l'approche des élections municipales, puis européennes, où son parti pourrait obtenir un nombre d'élus jamais atteint.

    Les cotes d'avenir des personnalités politiques (TNS Sofres pour le Figaro Magazine)

     –

    Record d'impopularité pour François Hollande

    Depuis 1981, jamais les prédécesseurs du chef de l'Etat n'avaient été si impopulaires. Seules 23 % des personnes interrogées font confiance à François Hollande en tant que président de la République. Même Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac au plus fort de leur impopularité n'avaient pas atteint une cote de confiance aussi faible (36 % pour le premier et 37 % pour le second). François Hollande est bien loin de son prédécesseur socialiste à l'Elysée. François Mitterrand avait en effet toujours obtenu la confiance d'au moins la moitié des Français, d'après les sondages menés à l'époque par TNS Sofres.

    Quant au Premier ministre Jean-Marc Ayrault, lui aussi bat des records en matière de désamour. Seuls 24 % des sondés lui font confiance. Jusqu'ici, le pensionnaire de Matignon le moins apprécié avait été de Villepin, en 2005 ( avec une cote de confiance de 27%).

    La politique fiscale du gouvernement et surtout les tensions entre plusieurs ministres contribuent sans doute à renforcer l'impopularité du chef de l'Etat. Et pour l'instant, la seule qui semble en profiter se nomme Marine Le Pen.

     

    La Parisien - 03/10/13

  • Dominique Baert, député-maire PS, cambriolé par des Roms

    http://lejournaldusiecle.com/2013/10/03/dominique-baert-depute-maire-ps-cambriole-par-des-roms/

  • CEZANNE (1839-1906)

    cezanne-le-buffet.jpg

    Le buffet

  • Charlotte Gainsbourg demi-nue pour le film X de Lars Von Trier

    http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/PHOTO-Premiere-image-de-Charlotte-Gainsbourg-demi-nue-pour-le-film-X-de-Lars-Von-Trier-3663500

  • Marc Dutroux traité comme un pacha en prison ?

    http://www.lepoint.fr/societe/marc-dutroux-traite-comme-un-pacha-en-prison-02-10-2013-1738151_23.php

  • Répression contre l’Aube dorée : un militant témoigne en direct – Traduction de Flavien Blanchon

    skai11__article-500x257.jpg

     

                                                               

     

    Ci-dessus. Sondage sur les intentions de votes : Aube dorée (à droite) troisième parti de Grèce et deuxième chez les moins de 45 ans.

    02/10/2013 – 22h30
    ATHÈNES (NOVOpress) – À moins de savoir assez bien le grec moderne pour pouvoir consulter le site officiel d’Aube dorée, il est extrêmement difficile d’avoir sur les événements en cours une autre version que celle des grands médias. Le site Golden Dawn International tenu par des militants américains de l’Aube dorée, n’a pas été mis à jour depuis plus d’une semaine.

     

     « Que s’est-il réellement passé ?

    Après l’assassinat d’un jeune antifasciste, il y a deux semaines, à la suite d’un affrontement entre supporters de football dans la banlieue d’Athènes, la gauche, le centre, les socialistes et aussi la droite grecque ont commencé à attaquer Aube dorée. Les sondages nous attribuaient désormais plus de 15% au niveau national. Le numéro 3 de notre mouvement était donné par les sondages comme probable prochain maire d’Athènes, avec plus de 60% des intentions de vote. Vous pouvez imaginer ce que pouvait signifier conquérir la ville la plus importante de Grèce.

    Et il a été arrêté lui aussi ?

    Tout à fait. Il a été arrêté en même temps que notre premier secrétaire, que le secrétaire adjoint du parti, et que quatre autres députés qui faisaient partie du noyau historique d’Aube dorée – ce n’étaient pas des nouveaux venus. Ils savaient parfaitement qui arrêter. S’est alors ouverte une chasse au “fasciste” avec plus de 30 arrestations. Et ils n’ont pas encore terminé.

    Les accusations sont terribles : la principale est l’association de malfaiteurs. Désormais tous les militants, et les électeurs, qui sont plus de cinq cent mille, sont traités de délinquants par les journaux télévisés et les radios. Et puis extorsion de fonds, détention d’armes. Ils découvriront sûrement des avions, des porte-avions, des chars d’assaut. Nous les avions pourtant bien cachés, tous les chars d’assaut que nous possédions.

    Je dois ajouter que, la semaine dernière, ils ont fait arrêter quatre haut-gradés de la police pour liens présumés avec notre mouvement, ainsi que des agents des forces spéciales grecques. Vous pouvez voir qu’il s’est agi d’une attaque bien étudiée.

    Ils ont en outre arrêté les nôtres un samedi, quand le parlement grec ne siégeait pas, et donc sans attendre un vote pour lever l’immunité de nos députés. C’est la première fois, non seulement en Grèce mais, je crois, dans toute l’Europe, que le premier secrétaire d’un parti, et qui est député, est arrêté sans vote du parlement.

    Peux-tu nous expliquer comment fonctionnent exactement en Grèce les dispositions sur l’immunité parlementaire? Existe-t-il une loi du même genre qu’en Italie [et qu’en France, NdT] ?

    Oui, il y a une loi du même genre. Si l’on veut arrêter un parlementaire, il faut aller au parlement et les députés doivent voter la levée de l’immunité. C’est ce que prévoiraient les normes démocratiques. Mais elles ne nous ont pas été appliquées à nous.

    Voilà donc la situation judiciaire. Peux-tu nous parler à présent de la situation politique? Est-ce que le mouvement est en train de réagir? Dis-nous bien sûr seulement ce qu’il est opportun de dire en public.

    Oui, même si notre leader est en prison, sa femme, qui est elle aussi députée, lui sert de porte-parole et est en contact avec lui. D’ici 3 ou 4 jours, nous verrons les développements, y compris judiciaires, mais nous sommes là.

    Mais savez-vous comment ils font? Ils entrent dans les maisons des militants, ils trouvent des tee-shirts d’Aube dorée et des drapeaux grecs. À ce propos, le ministre de la justice a déclaré officiellement que la police avait le droit d’arrêter et de fouiller toute personne qui porte un drapeau grec dans la rue. Aujourd’hui donc, le drapeau grec est quelque chose de criminel. Pour le reste, ils ont tout au plus trouvé des armes-jouets à air comprimé.

    Et puis cette semaine, le parlement votera une nouvelle loi “antiraciste” et vous pouvez imaginer quelles seront les règles.

    Quelles sont les dispositions actuelles en Grèce? Existe-t-il une loi analogue à la loi Mancino [loi italienne de 1993, qui est l’équivalent, en beaucoup moins rigoureux, des lois Pleven et Gayssot en France, NdT] ?

    Il existe une loi mais plutôt “douce”. Par exemple, il est permis d’utiliser le symbole du faisceau ou de faire le salut romain. La nouvelle loi que le parlement est sur le point d’approuver, en revanche, sera peut-être encore plus dure que la loi allemande.

    Quelle a été la réaction des gens ordinaires ?

    Dans toute cette affaire, c’est là que je peux dire quelque chose de positif: les gens ordinaires n’ont pas gobé ces mensonges. Je parle avec les gens et ils sont tous avec nous. Même des gens qui n’ont pas voté Aube dorée jusqu’ici, mais qui disent “à présent, je voterai pour elle!” La Grèce est un État qui traverse en ce moment une crise terrible, elle est probablement déjà en faillite, les banques nous ont tout pris, il y a le nouveau mémorandum [le nouveau plan d’austérité] qu’ils ont déjà voté et personne ne le sait, et pendant ce temps la presse parle d’Aube dorée.

    Vous autres Italiens, du reste, vous avez vécu les années 1970, et vous savez ce qu’est le mensonge d’Etat. Mais cette fois, probablement, ils ont exagéré.

    […] Nous avons bon moral et ceux qui le peuvent vont tous les jours protester devant le Palais de Justice, même au risque d’être arrêté. »

    * Sur RBN pour écouter l’entretien sans être gêné par la musique, cocher la case sous “Diretta – Stoppala quando ascolti un Podcast”.

    Crédit image : Sondage de la société Pulse pour le journal 6Μέρες. en Novembre 2012. DR.

    [cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

  • Solidarité Kosovo : inauguration de la ferme alpine au Kosovo !

    ivana_chevres_alpines-2-500x466.jpg

    Ivana, bénévole de Solidarité Kosovo

     

                             
     

    02/10/2013 – 15h00
    NOVO BRDO (NOVOpress) – L’heure était aux réjouissances avant-hier dans le village de Novo Brdo situé au cœur du Kosovo-Métochie. Au beau milieu de ses champs, une centaine de personnes s’était réunie aux côtés des bénévoles de l’association humanitaire française Solidarité Kosovo pour assister à l’inauguration de la ferme alpine. Une coupure de ruban qui symbolise l’aboutissement d’un projet inédit de développement économique local pour les minorités chrétiennes persécutées.

    Pour cette ferme le choix s’est porté sur la chèvre alpine, une variété rustique originaire de France qui présente l’avantage de bien résister aux conditions climatiques extrêmes des Balkans et de prospérer sur des terrains difficiles où même le mouton a du mal à vivre. Les 150 chèvres ont été fournies par Solidarité Kosovo.

     

    Solidarité Kosovo : Inauguration de la ferme alpine au Kosovo !

    Lors de l’inauguration de la ferme alpine, Svetlana, représentante de la Soupe Populaire, est entourée du Père Serdjan et d’Arnaud Gouillon, directeur de Solidarité Kosovo

    Au cours de la visite inaugurale, les invités ont pu découvrir la ferme alpine de 1 hectare et demi, composée d’un bâtiment de stockage et d’une chèvrerie abritant 150 bêtes tout récemment installées.

    Ce fut également l’occasion pour Arnaud Gouillon, Directeur de Solidarité Kosovo, de rappeler les objectifs du nouveau site agricole. «Grâce à la ferme alpine, la Soupe Populaire ne dépendra plus uniquement de l’aide humanitaire puisque la production issue des activités d’élevage de la ferme sera réservée à la confection de ses repas dont dépendent directement 3000 foyers chrétiens de la région. En plus de renforcer la sécurité alimentaire en faveur des plus démunis, la ferme alpine sera également génératrice de huit emplois et de revenus complémentaires liés à la vente du surplus de production dans les réseaux monastiques».

    La cérémonie s’est achevée par la bénédiction de la ferme alpine par Monseigneur Théodose, évêque du Kosovo-Métochie qui, lors de son interlocution de clôture, a souhaité souligner la portée du chantier humanitaire achevé. « La ferme alpine constitue un outil pour favoriser notre autonomie fonctionnant sur la base de la solidarité».

    Solidarité Kosovo : Inauguration de la ferme alpine au Kosovo !

    Arnaud Gouillon interviewé par la presse lors de la visite inaugurale.

    Fraîchement sorti de terre, l’ouvrage a été achevé en moins de quatre mois sous l’impulsion conjointe de Solidarité Kosovo et de ses partenaires au premier rang desquels les représentants de l’Église, de la Soupe Populaire et du fond humanitaire serbe B92. La mutualisation de leurs moyens a permis la création de la ferme alpine reposant sur un triptyque d’objectifs emplois-production-ressources.

    Pour aider Solidarité Kosovo à poursuivre ses actions, c’est ici.

    Crédit photos : Solidarité Kosovo.

    [cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

  • Marine Le Pen à la conquête des profs

    3187755_ec5d3548-2ae2-11e3-ac60-00151780182c_640x280.jpg

     

    C’est une grande nouveauté pour le FN : une association d’enseignants pro-Marine Le Pen, baptisée le Collectif Racine, sera officiellement lancée le 12 octobre.

    Olivier Beaumont | Publié le 02.10.2013, 12h41

     

     

                                    

    Carcassonne (Aude), samedi. Nouvelle rupture de Marine Le Pen vis-à-vis du passé frontiste. Alors que son père fustigeait en son temps les enseignants, la présidente du FN a décidé, au contraire, de les séduire. | (PhotoPQR/« l’Indépendant »/Claude Boyer.)

                                                                           

                            

     

     

    Alors que l’UMP et le s’empoignent sur la réforme des rythmes scolaires, entend bien profiter une fois de plus de la polémique pour marquer des points sur un nouveau terrain. Dans quelques jours, samedi 12 octobre, la présidente du organisera une conférence sur le thème de l’enseignement avec, en grande première, le lancement officiel d’une association d’enseignants ouvertement affiliée au Rassemblement Bleu Marine.
     
     
    Son nom? Le Collectif Racine, composé d’une trentaine de professeurs du primaire au supérieur, qui s’engagent « pour le redressement de l’école de la République », précisent-ils en dévoilant leur identité sur la page d’accueil de leur site Internet.

    Pour le parti lepéniste, cette initiative marque une nouvelle rupture avec le passé. Elle confirme la volonté de Marine Le Pen d’élargir sa base électorale, y compris auprès d’une catégorie traditionnellement hostile au FN. De son temps, Jean-Marie Le Pen, tout au contraire, n’avait jamais ménagé ses efforts pour fustiger le corporatisme du corps enseignant, « peuplé de professeurs crassouillards ». Une image que veut gommer la présidente du FN.

    Déjà, pendant la campagne présidentielle, Marine Le Pen avait livré un étonnant mea culpa, parlant d’un malentendu : « Nous avons commis l’erreur de penser que vous étiez complices ou passifs face à la destruction de l’école. Cette période est révolue », avait-elle notamment lancé lors d’un colloque. « A l’époque, cet appel avait été énormément discuté dans les forums sur le Web, assure Florian Philippot, numéro deux du FN. Ça a même été le point de départ d’une prise de conscience chez certains enseignants : ils se sont rendu compte que nos propositions étaient frappées du bon sens, comme le retour aux méthodes classiques d’enseignement, donner la priorité à l’école primaire ou encore remettre l’histoire de France au cœur des programmes. » C’est de là qu’aurait germé le Collectif Racine, qui, au printemps, a rédigé une tribune fondatrice dans les colonnes du « Figaro ».

    Depuis, Marine Le Pen ne se prive pas, à chacune de ses interventions en public, de faire les yeux doux aux profs. « C’est une catégorie de la population où nous avons encore de belles parts de marché à prendre », confie un permanent frontiste. « Je veux une école qui transmette le savoir, notre histoire, et qui apprenne le respect. A commencer par celui des enseignants », a-t-elle encore lancé dernièrement à Marseille devant plus de 4000 sympathisants rassemblés à l’université d’été du FN.


    Le Parisien
  • Poutine candidat au prix Nobel de la paix - 02/10/2013

    199153470.jpg

      

       

    Des personnalités publiques russes ont annoncé la candidature du président Vladimir Poutine au prix Nobel de la Paix, lors d'une conférence de presse à Moscou. Leur argument principal? Les efforts du chef de l'Etat pour régler le conflit syrien, écrit le mercredi 2 octobre le quotidien Rossiïskaïa gazeta.
    "L'Académie internationale de l'unité spirituelle et de coopération entre les peuples du monde n'a pas avancé la candidature du président russe par hasard. Nous sommes bien conscients du rôle pacificateur qu'il a joué dans de nombreuses régions difficiles du pays", a déclaré le président de l'académie Gueorgui Trapeznikov. Son vice-président Beslan Kobakhia a également noté le rôle central de Poutine dans le règlement de la crise syrienne.
    La candidature du président est également soutenue par le député Iossif Kobzon. Selon lui, Poutine mérite ce prix bien plus que le président américain Barack Obama. "Obama a initié ou approuvé les agressions des USA contre l'Irak et l'Afghanistan, il se préparait à envahir la Syrie alors qu'il est lauréat du prix Nobel de la paix. Le président russe, qui cherche à stopper l'effusion de sang et à régler le conflit grâce au dialogue politique mérite bien plus ce prix d'après moi", affirme le député.
    Cette proposition est également soutenue par la communauté internationale, aussi bien par des politiciens à titre individuel - dont des parlementaires européens - que des pays entiers, parmi lesquels se démarque la Syrie reconnaissante pour le rôle de la Russie dans sa destinée.
    Les initiateurs de la candidature du président russe ont affirmé qu'ils n'avaient pas consulté Poutine avant de prendre cette initiative. Beslan Kobakhia a confirmé qu'elle n'avait pas été discutée avec l'administration présidentielle. Kobzon pense que la presse russe pourrait aider à porter cette idée jusqu'au Comité Nobel afin de reconnaître le droit de Poutine à être lauréat de ce prix prestigieux.
    A l'heure actuelle, le Comité Nobel a confirmé la réception d'une requête à ce sujet. Selon les personnalités publiques qui se sont exprimées, l'attribution à Poutine du prix de la paix permettrait de "redonner de la crédibilité à cette récompense ébranlée par son octroi à l'avance et non par mérite". Beslan Kobakhia a précisé que toutes les formalités avaient été respectées pour la candidature de Poutine. Par ailleurs, les personnalités publiques ne comptent pas voir leur initiative mise en rapport avec l'ex-président soviétique Mikhaïl Gorbatchev, lauréat du prix Nobel, qui est en droit d'initier et de soutenir la présentation de quelqu'un pour ce prix. "Il est absolument inutile d'évoquer avec lui cet événement car sa position est radicalement différente de la nôtre", a expliqué Taras Chamba, premier vice-président de l'Académie internationale de l'unité spirituelle et de coopération entre les peuples du monde.
    Toutefois Poutine ne pourrait, s’il était lauréat, recevoir son prix que l’an prochain car le dépôt des requêtes est terminé pour cette année : la candidature du président doit être avancée avant le 1er février de l'année d'attribution du prix. Parmi les lauréats russes du prix Nobel de la paix on retrouve Andreï Sakharov (1975) et Mikhaïl Gorbatchev (1990). Si sa candidature était retenue et récompensée, Poutine pourrait devenir le troisième Russe à recevoir ce prix.
     
    Ria Novosti
  • La surprenante remise en liberté d'un violeur d'enfant à Toulon - 02/10/13

    INFO LE FIGARO - Un militaire de Toulon, mis en examen pour avoir violé sa nièce sur une période de trois ans, a été remis en liberté lundi dernier par un juge des libertés et de la détention. Une fois de plus, la décision provoque l'ire de la police, qui dénonce le laxisme judiciaire.

     

    Alors que le projet, déjà contesté, de réforme pénale voulu par Christiane Taubira est entre les mains du Conseil d'État, les policiers sont furieux contre ce qu'ils appellent un «nouvel exemple de laxisme judiciaire».

    À la surprise générale, un juge des libertés et de la détention (JLD) du tribunal de grande instance de Toulon a remis en liberté le 1er octobre dernier un militaire de 27 ans mis en examen après avoir violé une mineure, entre le 1er juillet 2009 et le 31 août 2012. Ce pédophile endurci, qui a agi en usant de son «autorité sur la victime», en l'occurrence sa nièce, aujourd'hui âgée de 15 ans, avait par ailleurs été surpris en train de détenir et consulter entre janvier et mai dernier des images pornographiques mettant en scène un mineur sur Internet. Inconnu des services, il était jusqu'alors considéré comme un «bon père de famille» par son entourage.

    Libre, il devra pointer une fois par semaine au commissariat

    Pour justifier son ordonnance de «refus de placement en détention provisoire», le magistrat a considéré que le pervers «s'est expliqué sur l'ensemble des faits qui lui sont reprochés» (sic), qu'aucun élément «ne permet de penser qu'il aurait menti lors de ses auditions» (re-sic), et que rien ne permet de dire «que d'autres victimes pourraient être concernées». Dans sa clémence, que contestent les policiers, le magistrat estime que le pervers - qui a reconnu cinq viols sur la fillette - présente de «sérieuses garanties de représentation».

    Le contrôle judiciaire du pédophile, depuis que ce dernier a retrouvé la liberté de ses mouvements, prévoit qu'il se présente juste «une fois par semaine» au commissariat, ne quitte pas le «territoire national métropolitain», s'abstienne de croiser la route de sa petite victime et se soumette à «des mesures de traitements ou de soins (suivi psychiatrique)».

    L'effet d'une bombe

    «Cette affaire, qui vise des faits d'une extrême gravité, est un scandale et risque d'avoir l'effet d'une bombe, s'insurge Patrice Ribeiro, secrétaire général du syndicat Synergie-officiers. Elle prouve une fois encore qu'il existe un gouffre entre le travail de la police, qui travaille pendant des mois pour confondre un prédateur, et une réponse judiciaire qui démotive les fonctionnaires engagés sur le terrain.»

    Pour ce syndicaliste, «le discours de Mme Taubira, qui fait quasiment de la prison la cause de la délinquance, a déjà été reçu cinq sur cinq par les voyous. Et son projet de loi, même un peu retardé, ne fera qu'amplifier les difficultés pour les forces de l'ordre sur le terrain».

    Face au feu qui couve dans les rangs des forces de l'ordre, Manuel Valls avait reçu le 16 septembre dernier Unité SGP Police-FO, premier syndicat de gradés et de gardiens, le Syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN, majoritaire), le Syndicat des cadres de la sécurité intérieure (SCSI, majoritaire chez les officiers de police) et l'Unsa police, troisième force chez les gardiens de la paix. Alliance, deuxième syndicat chez les gradés et les gardiens, a quant à lui demandé le retrait du texte.

     

    LE FIGARO

     

    NdB:  Grâce à Madame Taubira, la justice  en est arrivée à une sorte de légalisation déguisée du viol et de la pédocriminalité!

     

     

  • Laurent Fabius, le sourd qui entend!

    Gilbert Collard est intervenu ce mardi 1er octobre 2013 en séance de questions au gouvernement pour dénoncer la prédation sociale engendrée par la perte de notre souveraineté et la non-maîtrise de nos frontières.

  • La Syrie veut retrouver sa souveraineté sur le plateau du Golan

    7golan.jpg

          

     

    Par La Voix de la Russie | Le gouvernement syrien compte restaurer sa souveraineté sur le plateau du Golan, occupé par Israël, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Walid Mouallem.

    « La Syrie confirme son objectif consistant à recouvrer sa souveraineté sur le plateau du Golan et rejette formellement toutes les mesures prises par Israël visant à modifier le paysage géopolitique des hauteurs du plateau », a indiqué le ministre syrien.

    Il a également condamné le refus d’Israël de rejoindre le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires. Cette décision « ruine toutes les chances de faire du Proche-Orient une zone exempte d'armes de destruction massive ».
     http://french.ruvr.ru/news/2013_10_02/La-Syrie-exige-de-restaurer-sa-souverainete-sur-le-plateau-du-Golan-0411/

  • Modernité : opéré pour « changer » de sexe puis euthanasié. « Ca ne me fait rien » dit sa mère

     

    C’est une histoire ahurissante et tragique qui nous vient de Belgique, exprimant bien la folie du monde moderne, que l’on nous présente comme « de progrès ».

    « Nathan » Verlhelst, 44 ans, a été euthanasié lundi en Belgique pour cause de « souffrances psychiques insupportables ».

    Cette personne n’était ni malade ni encore moins en phase terminale.
    Entre 2009 et 2012, ce « trans-genre » avait subi des opérations pour ressembler à un homme…

    A l’origine il s’agissait de Nancy Verhelst, née dans la ville flamande de Hamme, qui comptait également trois garçons.
    Il n’est pas difficile de trouver la cause de son mal-être : Nancy est mal accueillie en tant que fille. « Alors que mes frères étaient portés aux nues, on m’a donné un cagibi au dessus du garage comme chambre à coucher. “Ah, si tu avais été un garçon”, se plaignait ma mère.” On me tolérait, c’est tout. »

    Ce que confirme son indigne mère, qui s’exprimait ce mercredi dans Het Laatste Nieuws. « Quand j’ai vu Nancy pour la première fois, mon rêve a été brisé. Elle était si laide. J’avais mis un monstre au monde, un fantôme. Pour moi, ce chapitre est fermé. Sa mort ne me fait rien. Je ne ressens aucune douleur, aucun doute, aucun remords. Nous n’avons jamais été une famille, elle ne pouvait donc pas être brisée. »

    Arrivée à l’adolescence, Nancy décide qu’elle ferait mieux de passer pour un homme. Elle se rase, s’habille en « mec », s’amourache de femmes. Son rêve ? « Changer » de sexe, comme les médias disent mensongèrement. Devenir un homme…

    Après une cure d’hormones en 2009, Nancy subit l’amputation des seins dans la foulée. En 2012, on lui fabrique un « pénis ».

    Mais « Nathan » se sentait toujours prisonnier d’un corps dont il ne voulait pas. D’après La Meuse,  il a été euthanasié par le spécialiste de la chose, Wim Distelmans, qui a estimé que toutes les conditions nécessaires étaient réunies.

    Comment les médias osent-ils encore parler de médecine et de « médecins » quand on charcute quelqu’un pour le faire ressembler à une personne de l’autre sexe, ou quand on le supprime parce qu’il déprime ?!

    Dans une société en ordre, où l’homosexualité et autres troubles mentaux seraient effectivement considérés et traités comme des maladies, et des structures d’accueil pour enfants malvenus mises en place, de telles souffrances auraient pu être soulagées.

    Contre-info.com