Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/05/2013

La valise égarée - Inspecteur Derrick

03:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Répression policière de la Manif pour tous dans le Calvados - 6 mai 2013

Publiée le 6 mai 2013

Scandaleux comportement policier lors de l'accueil Manifpourtous de George Pau Langevin à Hérouville Saint Clair le 6 mai 2013. Les consignes d'en haut : vers plus de répression et de violence contre des manifestants pacifiques, des mères de famille ? Que veut-on faire taire?

02:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Contre l’immigration, pour nos enfants, dans la rue le 22 juin !

sans-titre.png Affiche 22 juin.png

 

sans-titre.png  Bain dissolvant express.png

 

 

Christine
Tasin
Professeur agrégé de lettres classiques.
Présidente de Résistance Républicaine.
Cliquez pour acheter

« Hollande, un an ça suffit ! Dissolution de l’Assemblée nationale ! » C’est le mot d’ordre que Résistance républicaine a choisi pour sa manifestation du 22 juin.

Hollande a non seulement appliqué le programme pour lequel il avait été élu, par défaut, par les abstentionnistes et autres anti-Sarkozy — dont 93 % des musulmans… —, mais il a réussi le tour de force de déglinguer encore plus le peu de choses qui nous restaient. Non seulement immigration, islamisation, insécurité, chômage, justice à deux vitesses… atteignent des pics jamais vus. Non seulement la soumission aux diktats de Bruxelles et des marchés atteint des niveaux record, mais, horresco referens, il s’attaque à nos enfants par le biais de l’école, afin de les manipuler, de les endoctriner.

On se souviendra de Najat Vallaud-Belkacem allant faire la promotion du mariage unisexe dans un collège.

On se souviendra de ce proviseur de Carcassonne accueillant dans son établissement une délégation des Jeunes socialistes venus expliquer aux lycéens les dangers du FN.

On se souviendra de l’invention de la morale laïque à la Peillon dont le but avoué est d’amener les élèves à refuser toute notion du « bien » en soi et à accepter qu’autrui affiche ses convictions religieuses, à la condition qu’elles soient venues d’ailleurs, bien entendu !

On se souviendra de la tragique évolution des concours de recrutement de professeurs, permettant aux plus nuls des étudiants de venir « animer » des classes et faisant disparaître toute exigence de savoir.

On se souviendra de la disparition du CAPES de lettres classiques, préfigurant la disparition pure et simple du grec et du latin dans nos écoles et, avec eux, de la connaissance de notre langue et de nos origines.

On se souviendra de la réforme des rythmes scolaires, véritable galère contre-productive pour les enfants et leurs familles.

Voilà pourquoi, devant la baisse inégalée dans les sondages de Hollande, Ayrault et compagnie, il semble juste de faire ce que prévoit notre Constitution : demander l’avis du peuple de France. Hollande doit dissoudre l’Assemblée nationale et demander aux citoyens français de choisir un nouveau projet pour la France, une nouvelle majorité et un nouveau gouvernement.

Christine Tasin -  07/05/13

BOULEVARD VOLTAIRE

02:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (14)

François Hollande invité à témoigner dans le cadre de deux affaires

sans-titre.png Hollande.png

"Moi, président"

07/05/2013 – 08h00
PARIS (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation) - Le président Hollande a reçu la semaine dernière deux invitations à témoigner aux procès des affaires Dalongeville et Teulade.

 

L’affaire Dalongeville voit l’ex‑député‑maire d’Henin‑Beaumont comparaître pour détournement de fonds publics, faux et usage de faux et favoritisme. Il aurait détourné des fonds pour alimenter le financement occulte de la fédération PS du Pas‑de‑Calais.

L’affaire Teulade voit, elle, se juger en appel la condamnation de juin 2011 à dix‑huit mois de prison avec sursis et 5.000 € d’amendes pour abus de confiance du sénateur‑maire d’Argentat, en Corrèze.

Le président acceptera‑t‑il de témoigner ? Rien n’est moins sûr.

Crédit photo : DR

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

01:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Serbie: le président Nikolic s'excuse «à genoux» pour le massacre de Srebrenica

 

Le président serbe Tomislav Nikolic, à Bruxelles, le 6 février 2013
Le président serbe Tomislav Nikolic, à Bruxelles, le 6 février 2013
REUTERS/Yves Herman
Par RFI

Le président serbe Tomislav Nikolic, qui avait provoqué une vive émotion en juin dernier en niant le génocide de Srebrenica, a, contre toute attente, fait volte-face en s'excusant «à genoux» pour ce massacre commis par les forces serbes en juillet 1995.

 

Avec notre correspondant à Sarajevo, Jean-Arnault Dérens

« Je m’excuse à genoux au nom de la Serbie pour tous les crimes qui ont été commis par des Serbes ». Tels sont les termes du président Tomislav Nikolic, selon une vidéo diffusée par le site d’informations de Sarajevo, klix.ba.

Ces propos ont été tenus au cours d’un entretien à la télévision publique de Bosnie-Herzégovine et qui doit être diffusé le 7 mai prochain.

Le président serbe a toujours refusé de reconnaître le massacre de Srebrenica comme un génocide. Relancé par la journaliste, Tomislav Nikolic assure que tout ce qui s’est passé dans l’ancienne Yougoslavie relève du génocide. Malgré cette réserve sur la question de Srebrenica, cette déclaration inattendue du président serbe représente un énorme pas qui pourrait considérablement simplifier les relations entre la Serbie et la Bosnie-Herzégovine.

Pourtant, il y a un an, peu après son élection, Tomislav Nikolic avait créé le scandale en remettant en doute la réalité des crimes commis à Srebrenica. Il envisagerait désormais de se rendre dans la pette ville martyre où près de 8000 bosniaques ont été assassinés en juillet 1995 par les forces serbes du général Mladic.

RFI

01:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

A 43 ans, un Néerlandais est le père de 92 enfants

Lire: http://www.leparisien.fr/laparisienne/societe/a-43-ans-ce...

01:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Pôle emploi dans les zones de combat au nord du Mali

 

Guilloteau.jpg

Le député Christophe Guilloteau

 

maliactu.net 1er mai 2013

L’armée française a mis la main sur des documents de Pôle Emploi dans les caches des islamistes au nord du Mali.

«On paie les gars qui nous tirent dessus», s’est esclamé Christophe Guilloteau, député UMP, membre de la Commission de défense de l’Assemblée nationale Française.

«Vous savez ce que nos soldats ont découvert dans les caches des islamistes, au beau milieu du massif des Ifoghas, dans le nord du Mali ?» demande Christophe Guilloteau, sourire en coin…

«Peut-être les fusils, les missiles sol-air ou encore les mortiers que la France avait généreusement distribués en 2011 aux insurgés libyens pour détrôner Mouammar Kadhafi ?», lui répond-on.

«C’est le cas, sourit Christophe Guilloteau. Mais ce n’est pas tout ».

« En fait, ajoute le député, ils sont tombés sur des circulaires vierges de Pôle Emploi dans les caches des islamistes. »

 
Par Aurore Boréale

00:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

07/05/2013

Pauline Ducruet, la petite-fille de Grace Kelly

sans-titre.png Pauline Ducruet.png

Né(e) le : 04/05/1994 - Monaco

Pauline Ducruet est la fille cadette de la Princesse Stéphanie de Monaco et de Daniel Ducruet.

Pauline Grace Maguy Ducruet est née le 4 mai 1994. Elle est la fille cadette de la Princesse Stéphanie de Monaco et de Daniel Ducruet, son ancien garde du corps. Leur mariage civil fût célébré le 1er juillet 1995. Elle a un frère aîné, Louis Ducruet, et un demi-frère, Michaël Ducruet du côté de son père, ainsi qu'une demi-sœur, Camille Gottlieb, du côté de sa mère.

La jeune fille qui a un an d'avance dans ses études doit d'abord passer son bac, avant de prendre une année sabbatique pour se concentrer sur sa passion : le plongeon. Elle a participé en 2010 aux Jeux Olympiques de la Jeunesse à Singapour dans cette catégorie, concouru en finale, finissant à la douzième place du classement.

TF1 - 07/05/13

Lire:  http://fr.wikipedia.org/wiki/Grace_Kelly

22:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Harcelée à l’école maternelle par une autre élève, ses parents portent plainte

 

Céline et Bruno estiment que leur fille de 6 ans est harcelée par une autre élève de maternelle de sa classe à Bussac-Forêt (17). Pour arrêter le cauchemar, ils ont saisi la justice

Des parents contraints de déposer plainte pour la secourir leur enfant.

Des parents contraints de déposer plainte pour  secourir leur enfant. (photo M-L. G.)


 
 Ce sont des parents désemparés qui doivent faire face à une déscolarisation de leur petite fille de 6 ans depuis bientôt trois mois. « Pour la protéger, parce qu’elle est harcelée par une autre fillette de sa classe et du même âge qui lui pourrit la vie et la fait souffrir ».

Bruno et Céline Chaintrier ne veulent pas jeter la pierre à qui que ce soit, estimant que « cette enfant aussi, sans doute, est en souffrance ». Mais à ce jour et depuis la mi-février, leur petite Amandine n’a toujours pas pu rejoindre à Bussac-Forêt, sa classe de grande section maternelle. « Et les faits remontent déjà au mois d’octobre 2012.

Il est question de crachats, de serrage de cou dans la cour de récréation, chose que les instituteurs ont vue une fois. Il est aussi question de cheveux tirés, de menaces, d’insultes, de coups qui font des bleus », précisent Céline et Bruno Chaintrier qui , au tout départ, ne comprenaient pas pourquoi leur petite ne voulait plus aller à l’école.

« Le dimanche soir, à l’idée d’y aller le lundi, elle vomissait. Elle mangeait peu. Elle ne dormait plus. Les cauchemars étaient récurrents ».

« Cette enfant souffre »

Le médecin de famille qui a reçu l’enfant avec ses parents dès octobre, atteste, dans un certificat médical d’une « enfant en souffrance ». Jusqu’à ce jour de février, un peu avant les vacances, où l’enfant a carrément refusé d’aller à l’école.

Nouvelle consultation, en urgence cette fois. Le certificat relève « un état de stress avec plaintes somatiques importantes ». Et trois jours plus tard, alors que le praticien revoit l’enfant seule et où elle finit par tout expliquer et mettre des mots sur tout, le médecin conseille aux parents de prendre rendez-vous avec les services de la Protection Maternelle et Infantile, « car cette enfant souffre de harcèlement à l’école ».

Le certificat médical évoque « un état de santé nécessitant une éviction de l’école », jusqu’au 1er avril dans un premier temps. L’éviction qui a été renouvelée depuis, jusqu’au 13 avril, puis jusqu’au 31 mai.

Les parents ont également saisi l’Unité de psychopathologie infanto-juvénile de Jonzac (UPIJ) qui a reçu la petite dès le 6 mars pour une évaluation de son état. Et toutes les semaines, l’enfant s’y est rendue. De fait, les parents n’étaient pas restés bras ballants durant tous ces mois. Ils avaient bien tenté d’essayer de résoudre la situation en prenant des rendez-vous avec la mairie. « Quelques parents d’élèves qui s’étaient émus de la situation ont vite été découragés de nous apporter leur soutien ».

« Boule de neige »

À ce jour, un seul parent issu du conseil d’école est toujours à leur côté, Jean-Henri Ery, pour lequel « ce problème n’aurait jamais dû prendre des proportions pareilles ».

Céline le précise, « en janvier avait aussi eu lieu à l’Inspection primaire de Jonzac, une entrevue avec l’inspectrice de l’Éducation nationale, la maire et les parents des deux fillettes, dans un souci de faire cesser l’animosité. Mais rien n’y a fait. Au contraire, au lieu de calmer le jeu, cette rencontre a fait boule de neige et la situation a empiré pour Amandine ».

Autre rencontre, le 30 avril, au sein de l’équipe éducative de la maternelle avec les parties prenantes: « personne ne niait le harcèlement mais certains disaient qu’Amandine devait faire front, que des situations comme çà, elle en connaîtrait d’autres », se souvient Bruno.

Une plainte depuis samedi

Aujourd’hui, c’est Céline, en invalidité, qui « fait la classe » à sa petite. « Je vais chercher à l’école les fiches, les dessins à colorier, les découpages, tout ce qui fait l’activité d’une maternelle. Et la maîtresse vient voir Amandine au moins une fois par semaine ».

Elle a bien songé à scolariser sa fille ailleurs, « mais Bruno travaille et moi je ne conduis pas. C’est difficile. Et pourquoi Amandine aurait-elle à quitter l’école? ».

La solution à cette bien triste histoire viendra peut-être de la plainte déposée samedi, auprès de la gendarmerie de Montlieu-la-Garde, par Céline et Bruno pour « harcèlement moral, agissements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail pouvant porter atteinte aux droits, à la dignité, à la santé ou à l’avenir professionnel d’autrui ».

Le dossier a d’ores et déjà été transféré au Parquet de Saintes. « Et nous savons que le procureur et la préfecture se sont déjà mis en rapport avec l’Inspection primaire de l’arrondissement de Jonzac ».

Sud Ouest- 07/05/13

NdB: On donne le prénom de la petite file harcelée, Amandine, mais pas celui de la méchante "harceleuse"...

21:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

L'armée syrienne a fixé des cibles en Israël

 

 
6.05.2013, 18:11, heure de Moscou
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog

06.06.2011 израиль сирия израиль война голанские высоты

 
Photо: EPA

L'armée syrienne a déterminé des cibles à attaquer si Israël effectue de nouveaux raids aériens contre le territoire de Syrie, a annoncé la télévision syrienne d'Etat.

Des responsables ont déclaré à la TV syrienne que les troupes ont reçu l'ordre de riposter à toute attaque de la part d'Israël sans attendre des instructions complémentaires du commandement suprême.

La Syrie a également donné le feu vert aux Palestiniens pour leurs actions contre Israël depuis le plateau du Golan occupé.

21:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Marine Le Pen invitée des "4 Vérités" - France 2

21:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Louis Aliot dans BFM Soir

20:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

7 mai 1954: chute de Dien Bien Phu

Nous sommes ces soldats qui grognaient par le monde
Mais qui marchaient toujours et n’ont jamais plié…

Nous sommes cette église et ce faisceau lié
Nous sommes cette race éternelle et profonde…

Nos fidélités sont des citadelles

Charles Peguy

Livres sur l’Indo ici

Contre-info.com

20:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

Jusqu'à quand les Français qui travaillent vont-ils l'entretenir ?

sans-titre.png Trierweiler et Hollande.png

On vient tout juste de l’apprendre en lisant le Journal officiel, les cinq collaborateurs de Valérie Trierweiler nous coûtent, chaque mois, exactement 19.742 €. Et Jean-Marc Ayrault d’ajouter, perfide : « À titre de comparaison, huit collaborateurs étaient affectés au service de la première Dame en janvier 2012, pour une rémunération nette globale de 36.448 €. » On l’aura compris, Carla Bruni nous coûtait les yeux de la tête. Et, finalement, Valérie Trierweiler est une bonne affaire… pour notre porte-monnaie, s’entend.

Reste que ce n’est pas tout à fait la question. Le problème n’est pas de savoir si la concubine de François Hollande nous coûte plus ou moins cher que Madame Sarkozy, mais ce qui justifie que nous prenions en charge ses frais divers et variés. En clair, certains n’hésitent pas à accuser Valérie Trierweiler d’occuper des locaux à l’Élysée et d’employer du personnel payé par de l’argent public, alors qu’elle n’est dépositaire d’aucune autorité légale. Ainsi, Xavier Kemlin vient de déposer une seconde plainte, la première ayant été déboutée par le parquet de Paris. Il accuse la journaliste de « recel de détournement de fonds publics ». Il estime en effet
 que les impôts qu’il paye en France « ne peuvent servir à loger, nourrir, blanchir, vêtir, payer les voyages ainsi que le personnel d’une dame avec qui la nation n’a aucun lien juridique ». Parce que non mariée avec le chef de l’État mais seulement « concubine notoire » au regard du Code des impôts.

Une argumentation que partage l’association Contribuables associés. Pour Olivier Bertaux, juriste fiscaliste : « Dépourvue de statut matrimonial officialisant sa relation avec le président de la République, les avantages que lui octroie précisément l’État ne semblent reposer sur aucun fondement juridique ou même institutionnel. » Et d’en conclure : « Le cabinet de cinq personnes ainsi que les avantages matériels dont dispose madame Trierweiler ne sont justifiés ni par un mandat, ni par une fonction, ni par des frais d’emploi. »

Du coup, affirme Contribuables associés, « on pourrait considérer qu’il s’agit d’avantages en nature qui, à ce titre, seraient imposables sous forme de traitement ou salaire, de revenus distribués ou de revenus innommés assimilables de par la loi à des bénéfices non commerciaux. »

Il sera intéressant de voir de plus près la déclaration de revenus de Valérie Trierweiler pour l’année 2012…

Emmanuelle Duverger, le 5 mai 2013
 
BOULEVARD VOLTAIRE

09:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Printemps pour tous à Marseille

photo.JPG Paquerettes.JPG

Pâquerettes devant une banque

photo.JPG Roses consulat d'Allemagne.JPG

Les roses du consulat d'Allemagne

photo.JPG Repas des pigeons 4 05 13.JPG

Le déjeuner des pigeons

photo.JPG callistemon laevis.JPG

Le callistemon a refleuri dans le jardin

(Photos EB - 4 mai 2013)

03:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Christiane Taubira : « La jeunesse même délinquante a droit à la protection du pays » - 04/05/13

 

http://troisiemevoie.fr/wp-content/uploads/2013/05/cht.png

Combien coûte une journée dans un centre éducatif fermé ? 575 euros soit 103.500 euros pour un placement minimum de 6 mois.

Une famille français avec deux enfants gagne en moyenne 3.694 euros par mois.

L'état dépense donc les revenus de près de cinq familles françaises pour protéger de jeunes délinquants.

Bref...

FN - Fédération de la Loire

 

 "Je suis la haine"

03:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (13)

Le véritable objectif du "mariage" homosexuel : imposer la théorie du Genre (Gender)

Publiée le 24 mars 2013

Intervention de Patrice André au meeting de la Manifpourtous - Ce qu'on vous cache ! Toutes les références des citations sur http://www.alertecivique.info/

03:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Rennes: rixe dans le métro, un agent de sécurité gravement blessé

Un employé d’une société de sécurité chargée de la surveillance du métro a été gravement blessé lors d’une bagarre très violente qui a éclaté dans le métro de Rennes, samedi soir.

Vers 21 h 30, un groupe de 8 Africains âgés entre 20 et 30 ans et consommant de l’alcool, sème le trouble dans une rame de métro. Quatre agents de sécurité leur demandent alors de descendre à l’arrêt Italie. Une bagarre s’ensuit sur le quai, au cours de laquelle l’un des quatre agents reçoit des coups aux jambes, au bras, et au niveau du ventre.

La victime a été hospitalisée dans un état jugé « sérieux » par les secours.

Des investigations sont en cours pour identifier les auteurs des coups, qui n’ont pas été interpellés.

02:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Manif pour tous: l’avertissement solennel de Bruno Gollnisch

 

bruno-gollnisch-discours-villepreux-1024x682

Hier, la veille du premier anniversaire de l’élection de François Hollande, et confirmant les sondages catastrophiques pour le chef de l’Etat et le gouvernement, les Français de droite, de gauche et d’ailleurs, étaient dans la rue. Les uns pour poursuivre la mobilisation pour la défense des familles, des enfants et du mariage ; les autres pour dénoncer l’austérité et les promesses trahies du candidat pour lequel les dirigeants des petits partis membres du Front de gauche avaient appelé à voter.

Concernant le rassemblement parisien de l’ extrême gauche hier, nous croyons bien volontiers Jean-Luc Mélenchon quand il dénonce un trucage de Manuel Valls. En l’espèce l’estimation mensongèrement très basse de cette mobilisation fournie par le ministère de l’Intérieur, soit 30 000 manifestants, six fois moins que le chiffre annoncé par le FG.

Au même moment, dans le cadre de la Manif pour tous, plus de 125 000 personnes manifestaient à Amiens, Dijon, Lille, Lyon, Montpellier, Paris, Rennes, Toulouse…

Le Figaro y a vu « un joli tour de chauffe avant la grande démonstration de force du 26 mai » et l’avis du Conseil d’Etat sur la constitutionnalité de la loi Taubira. « Sur le podium, barré d’une banderole Non à la marchandisation des femmes, spécialistes de l’enfance, juristes et parents adoptifs se succèdent ». Vincent Rouyer, « pédopsychiatre qui dit avoir recueilli de nombreux témoignages d’adultes élevés par deux parents du même sexe, profondément perturbés dans leur identité sexuelle, » dénonce «une lente intoxication de la pensée qui a abouti à une sacralisation du désir.»

Des manifestants « qui non seulement ne lâchent rien, mais s’engagent encore davantage. » Et cet article de rapporter le cas emblématique de « Pascal et Carole ». «La famille, lâche ce couple de quinquagénaires venus de l’Oise, il ne nous reste plus que ça!  Bac + 5 comme son épouse, Pascal, après trois reconversions, est aujourd’hui ambulancier. On n’arrive plus à payer notre loyer, raconte-t-il. Qu’ils s’occupent de l’économie, au lieu de nous chambouler la famille d’un revers de main! L’homoparentalité, ça ne va pas de soi(…) !

C’est à Lyon, ville où elle a passé son enfance, que Virginie Merle alias Frigide Barjot, était présente dimanche pour s’exprimer devant environ 20 000 participants, dont la plupart des élus frontistes Rhône-alpins (notamment Christophe Boudot, tête de liste FN à Lyon en 2014,) et de nombreux militants nationaux.

Drapeau arc-en-ciel à la main ( !), symbole des associations dites LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transsexuels), la porte-parole de la Manif pour tous a été mal accueillie par les manifestants quand elle a vanté à la tribune le Contrat d’union civile (CUC) préconisé par une très large partie de l’UMP, Jean-François Copé et François Fillon. Nous doutons que ce soit pour voir et entendre cela que les adhérents de l’Association familiale catholique (AFC), par exemple, se sont mobilisés !

Le Salon Beige rapporte ce témoignage : « Huée, elle (Frigide Barjot, NDLR) a quitté le podium, furieuse, s’est réfugiée au Mac Do de la place Bellecour et réclame la presse… ».

« Hervé Mariton (député UMP, NDLR) ramène Frigide Barjot sur le podium de la manif pour tous. Mais les sifllets redoublent dès que celle-ci aborde la question de l’union civile ou revient sur la défense intégrale du mariage. Le courant semble ne plus passer du tout

A l’évidence, l’exaspération monte, devant les compromissions tant doctrinales que politiciennes. Mais n’était-ce pas prévisible ? Avant son déroulement, Bruno Gollnisch a souligné que « cette manifestation est une manifestation contre la défiguration du mariage que constitue le prétendu mariage homosexuel. Elle ne saurait être une manifestation en faveur d’un mariage gay repeint aux couleurs de je ne sais quel Contrat d’Union Civile. Tout autre objectif relèverait de l’arnaque pure et simple. »

Certes, le dernier sondage Ifop pour Valeurs actuelles, indique qu’au moins 54 % des Français sont opposés à l’adoption pour les couples homos puisqu’ils disent préférer une union civile pour les couples de même sexe, en ce qu’elle offrirait les mêmes droits que le mariage mais sans l’adoption.

Pour autant, Bruno Gollnisch réaffirme que ce passage à la trappe de la filiation et de l’adoption pour les couples de même sexe dans ce CUC défendu par l’UMP, participe aussi de l’effacement des repères. C’est une attaque directe contre l’institution du mariage qui perdrait ainsi son caractère unique, exclusif comme fondement légal de la vie commune.

Plus largement d’ailleurs, cette promotion du CUC par Mme Barjot-Merle est assez significative des atermoiements de cette dernière dans son souci apparent d’éviter le conflit, de flatter les minorités progressistes, de viser le consensus, de dépolitiser le débat, pour tenter de rassembler autour du plus petit dénominateur commun, le moins clivant possible.

Cela est bien évidemment impossible et ne peut être tenté que par l’utilisation de beaucoup de faux-semblants.

Entendons nous bien : ce vœu de ratisser large contre la loi Taubira, sans agressivité excessive et dans le respect des convictions de tous, est tout à fait légitime. Et Bruno Gollnisch réitère tous ses souhaits de réussite pour les futures mobilisations, avec les réserves exprimées plus haut, comme il l’a répété avec constance depuis les tous premiers rassemblements.

Pour autant, Bruno Gollnisch n’est pas un naïf, il sait notamment que quand on veut chasser par la porte la « politique », elle entre par la fenêtre car le principe de réalité reprend toujours ses droits.

Il faudrait être aveugle et sourd pour ne pas constater que ce mariage pour tous est une question éminemment politique. Et qu’à de notables exceptions prés, mais qui restent assez marginales, il est surtout combattu par le peuple de la droite des valeurs, au sens large, par les électeurs et sympathisants du Mouvement national et de l’UMP.

De plus, la nature apolitique de cette mobilisation vantée par Frigide Barjot-Valérie Merle ne résiste pas à l’examen puisque les manifestations sont cornaquées par l’UMP de manière de plus en plus évidente et visible.

Certes à Lyon, sous la pression du FN, les organisateurs, et à la grande fureur des caciques locaux de l’UMP, n’ont pas donné la parole à cette formation comme à aucune autre d’ailleurs.

A dire vrai, en lieu et place de cette apparente stricte neutralité, Bruno Gollnisch aurait préféré que chaque élu représentant une sensibilité politique puisse s’exprimer. Ce n’est pas l’option qui a été retenue, ce qui est regrettable car «cela aurait pu créer une dynamique politique » dépassant le strict cadre du parti de MM. Copé et Fillon.

Or, le député européen frontiste a été systématiquement écarté des micros, notamment lors de la manifestation à l’Etoile le 21 avril dernier, tandis que les dirigeants de l’UMP et autres probes amis de l’amateur de peinture Claude Guéant, alors plein de morgue, monopolisaient la parole.

Pourtant, rappelle Bruno Gollnisch, « au cours de mes 25 années de combat comme parlementaire et élu régional contre les politiques de désagrégation morale, qu’elles viennent de la vraie gauche ou de la fausse droite – théorie du Gender, promotion du LGBT, euthanasie, etc.- je n’ai pas le souvenir d’avoir vu les pontes de l’UMP à mes côtés dans ces combats. Et cela continue chaque mois à Strasbourg et à Bruxelles. En revanche, j’ai des souvenirs très précis et très nombreux de l’action délétère des élus et ministres RPR/UDF, ou, aujourd’hui, UMP… ».

01:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Quand Angela faisait du nudisme en RDA

sans-titre.png Nu angela merkel.png

Nous observons une jeune et très angélique Fräulein Merkel, bien plus sympathique et élégante en tenue d’Ève qu’habillée aujourd’hui, débarrassée de ses horribles oripeaux multi-colorées, mais tous issus du même patron informe, unique et standard de la République Démocratique Allemande…

N’oublions pas, qu’à l’époque de la RDA, la charmante Angela était adhérente des FDJ (Freie Deutsche Jügend), le mouvement de jeunesse populaire enrégimenté par le Parti unique (SED). L’État Est-allemand les faisait participer à des camps d’été où la FKK (Frei Köerper Kultur) était de mise, dans le sens philosophico-gymnique d’ « un esprit sain dans un corps sain » ; c’ est d’ailleurs un héritage de la HJ (Hitler Jügend) et des Wandervögel. Une belle propagande bien calibrée pour exposer sous les projecteurs une jeunesse heureuse et saine avant, pendant et après la guerre. Ces schémas idéalistes-naturistes perduraient encore dans les années 70 à l’Ouest…

Propagandes-info

00:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (16)