Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2012

Les manuels d'histoire oublient les héros de 14-18...

sans-titre.png Pétain en 1919.png

Le maréchal Pétain lors du défilé de la Victoire, le 14 juillet 1919. Plusieurs ouvrages oublient d'évoquer son rôle lors de la Première Guerre mondiale.Crédits photo : © Albert Harlingue / Roger-Viollet/© Albert Harlingue / Roger-Viollet

L'escamotage des maréchaux Foch et Joffre dans les manuels de troisième fâche les historiens.

Mais où sont passés les héros de la Grande Guerre? Pas de trace de Foch, Joffre, ni du rôle du maréchal Pétain, vainqueur de Verdun, dans les nouveaux manuels d'histoire de troisième… En revanche, plusieurs d'entre eux développent sur deux pages pleines le génocide arménien de 1917, l'œuvre du peintre expressionniste allemand Otto Dix ou encore la bataille de Verdun, mais sans citer le maréchal Pétain.

Des choix éditoriaux qui ne sont pas du goût d'Hubert Tison, secrétaire général de l'Association des professeurs d'histoire-géographie. «Dans plusieurs manuels, Philippe Pétain n'apparaît que dans le chapitre sur la Seconde Guerre mondiale. Comment comprendre son arrivée au pouvoir sans avoir évoqué le héros de la Première Guerre mondiale?», lance-t-il. Il y a mieux: chez Hachette, aucun général français n'est cité mais dans le chapitre sur Verdun, c'est celui du général allemand von Falkenhayn qui seul apparaît. Un choix surprenant… Chez Belin, l'armistice de Rethondes est signalé, quand à apprendre que c'est le maréchal Foch qui l'a signé…

Rénovation des programmes

Les éditeurs invoquent la rénovation des programmes lancée par les ministres de l'Éducation Xavier Darcos et Luc Chatel. En cette rentrée 2012, la totalité des classes bénéficie de ces nouveaux programmes, puisqu'ils arrivent en troisième et en terminale, avec de nouveaux manuels. En fin de collège, les élèves auront donc balayé une période allant de l'Antiquité à nos jours. Dans le programme de troisième, il est bien précisé que doivent être notamment étudiés le génocide arménien et la guerre des tranchées. Et pour la seconde, les camps de la mort, la bataille du Pacifique ou Stalingrad.

Au ministère, on temporise: «Il est évident que dans le traitement de la Première guerre mondiale, l'enseignant fera référence à ces figures de l'histoire, même si ce n'est pas dans le manuel.»

Le Figaro - 27/08/12

 

20:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Soldats de 14-18: que leur mémoire demeure à jamais!


89ème anniversaire de l'Armistice du 11 novembre... par elysee

20:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

11 Novembre 2012 - Hollande a rendu hommage à " tous les morts pour la France"

19:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Tzipi Livni avoue "avoir pratiqué le sexe" avec des personnalités arabes - 09/11/2012

 

Tzipi Livni avoue "avoir pratiqué le sexe" avec des personnalités arabes
 



 Tzipi Livni, ancienne ministre des Affaires étrangères israélienne, a révélé qu’elle a pratiqué le sexe avec plusieurs personnalités arabes lorsqu’elle travaillait en tant qu’agent du Mossad, "dans le but de les impliquer dans des scandales sexuels, de les faire chanter et de leur soutirer des informations secrètes et des concessions politiques à la faveur d’Israël". Elle a encore avoué avoir perpétré des assassinats dans des pays européens, dont les victimes étaient des savants arabes, précisant que le Mossad est intervenu et l’a sauvée à l’époque.

Dans une récente rencontre avec le journal britannique "The Times", relayée par la presse israélienne et arabe, Livni a affirmé qu’elle ne voit pas d’inconvénient "de recourir aux pratiques sexuelles et au meurtre pour l’intérêt d’Israël". Elle s’est dite "fière" de ce qu’elle a fait, signalant qu’elle pourrait recourir de nouveau aux mêmes pratiques pour Israël.

Les aveux de Tzipi Livni interviennent dans la foulée d’un avis émis par le Hakham israélien, Ari Chafat, qui a autorisé aux Israéliennes "de recourir aux pratiques sexuelles avec les ennemis, en contrepartie d’informations importantes", prétendant que "la religion juive le tolère".

Tzipi Livni a occupé plusieurs postes au sein de l’entité sioniste, comme le rappelle le site d’élaph. Elle était aux premiers rangs du parti Likoud, puis, elle l’a quitté pour se rallier à Ariel Sharon qui a alors crée le parti Kadima. Elle a occupé le portefeuille des Affaires étrangères sous Olmert, et a été associée aux décisions de la guerre contre le Liban en 2006 et Gaza en 2008.

Après la chute d’Olmert, elle a présidé Kadima lors des élections législatives de 2009 face au Likoud, mais elle a échoué à former un gouvernement qui a fini par être dirigé par Netanyahu. Elle était auparavant au Mossad au rang d’un officier, qui ratissait les capitales européennes, en quête d’une proie palestinienne ou arabe.

Tzipi Livni pourrait revenir bientôt à la tête d’un nouveau parti pour participer aux élections législatives israéliennes. Elle pourrait réussir à diriger le prochain gouvernement israélien, et poursuivra certainement ses politiques guerrières et expansionnistes qu’elle a menées lors de son ancien mandat. Livini pavoise de ses "actes héroïques, à travers l’exécution d’opérations spéciales", elle avoue sans vergogne être pour "les pratiques sexuelles et le meurtre, si cela lui permet d’obtenir des informations pour Israël".

 

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/tzipi-livni-avoue-avoir-pratique-le-sexe-avec-les-dirigeants-arabes/id-menu-957.html http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/tzipi-livni-avoue-avoir-pratique-le-sexe-avec-les-dirigeants-arabes/id-menu-957.html    

ALTERINFO.NET


 

 

 

 

 

03:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Lille: mariage universel entre deux lesbiennes devant 300 personnes...

 

Des élus locaux du Nord se sont rassemblés aujourd'hui à Lille pour célébrer le mariage, symbolique, de deux femmes, elles-mêmes conseillères régionales EELV, devant une foule de 200 à 300 personnes.

Sous les applaudissements du public de la place de la République, dans le centre-ville, et au son de la marche nuptiale, Sandrine Rousseau et Madjouline Sbai, vice-présidentes du conseil régional du Nord/Pas-de-Calais, ont été unies "symboliquement" par la présidente du groupe EELV au conseil municipal de Lille Lise Daleux.

"On porte haut et fort les valeurs de l'égalité et l'accès au droit pour tous", a expliqué Lise Daleux, soulignant que sa présence et celle de nombreux élus montrait qu'en tant qu'officiers d'état civil, célébrer un mariage homosexuel ne leur posait "aucun problème".

"Il y a des moments où l'égalité marche un peu plus vite que d'autres", a noté de son côté le député PS Bernard Roman.

"Une fois que ce sera dans la loi il sera du devoir de tous les officiers d'état civil de la respecter totalement", a ajouté l'élu, qui a souligné une nouvelle fois son engagement en faveur de la procréation médicale assistée.

jeanmarcmorandini.com - 10/11/12

02:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Échec à la diversité : le nouvel archevêque de Cantorbéry est un Anglais de (vieille) souche

sans-titre.png cantorbery.png

 

 

Justin Welby, le nouvel archevêque de Cantorbéry. Crédit photo : DR

10/11/2012 — 14h00
CANTORBERY (NOVOpress) — « L’Église anglicane est avant tout une organisation sociale et non religieuse. Les évêques doivent donc être le genre de personnes qui s’expriment correctement et qui savent quels couverts utiliser ». Certains membres de la commission chargée de désigner le nouvel archevêque de Cantorbéry se sont-ils souvenus de ces propos cyniques de Sir Humphrey, dans la fameuse série de la BBC, Yes, prime minister ?

 

En mars 2012, sitôt que l’actuel et désastreux archevêque, Rowan Williams, eut annoncé qu’il quitterait ses fonctions à la fin de l’année, une puissante campagne avait été lancée en faveur de l’archevêque d’York, et numéro deux de la hiérarchie anglicane, John Sentamu. Sentamu, répétait à l’envi la presse supposément bien informée, « est le favori pour devenir le premier Noir archevêque de Cantorbéry ». L’Obama ecclésiastique : la comparaison était insistante et fréquente.

Sentamu, un avocat ougandais opposant au régime du maréchal-président Idi Amin Dada, s’est réfugié en Grande-Bretagne en 1974. Entré ensuite dans les ordres, il a été curé dans la banlieue de Londres, évêque de Stepney, archevêque d’York depuis 2005. Son intronisation à York Minister avait été fort colorée, avec des danseurs africains torses nus, parés de plumes rouges et blanches : le nouvel archevêque rythmait leurs mouvements en jouant du tam-tam sous la voûte gothique.

Sentamu, figure omniprésente de l’antiracisme médiatique, raconte volontiers les histoires, vraies ou inventées, du racisme dont il aurait été victime, en particulier de la part de la police. Ses ennemis dans l’Église anglicane lui reprochent à mi-voix son goût de la publicité, son ambition, son manque de diplomatie, sa légèreté intellectuelle. En avril, un de ses collaborateurs, le Révérend Arun Arora, avait dénoncé une campagne souterraine pour l’empêcher d’être promu à Cantorbéry : « C’est le racisme brutal qui remue toujours sous la surface dans notre société, et qui se découvre chaque fois qu’un homme noir est sur le point de briser les chaînes de l’histoire ».

Sentamu avait vivement critiqué le projet de mariage gay du gouvernement Cameron : selon lui, une telle redéfinition du mariage est le propre des « dictateurs ». Ces déclarations lui avaient, paraît-il, valu de recevoir « des courriels racistes ». En revanche, elles lui avaient assuré le soutien de nombreux députés de l’aile droite du parti conservateur, qui avaient publiquement appelé Cameron à nommer à Cantorbéry ce courageux défenseur des « valeurs traditionnelles ».

Aussi irrésistible qu’Obama pour les antiracistes patentés, flattant les champions des « valeurs chrétiennes», Sentamu offrait en outre à l’Église anglicane la perspective de remplir ses temples vides grâce aux nouveaux fidèles issus de l’immigration : rêve séduisant, et grande tentation, pour toutes les Églises européennes. « Nous avons perdu des Noirs qui étaient anglicans et qui rejoignent à présent des églises pentecôtistes. C’est une énorme perte », avait-il déclaré, en promettant, bien sûr, d’y porter remède par sa seule présence. Tout cela donnait l’impression d’une combinaison irrésistible.

Le nouvel archevêque de Cantorbéry sera pourtant un fils de la vieille Angleterre. Justin Welby, 56 ans, actuel évêque de Durham, a fait ses études à Eton et à Trinity College, Cambridge. Il est issu par sa mère d’une grande dynastie intellectuelle et politique du XIXème siècle, les Butler, intimement liés à l’histoire de l’Empire (tant qu’il y en eut un), du parti conservateur et de l’université de Cambridge. Son arrière-grand-père, Sir Montagu Butler, fut gouverneur des provinces centrales de l’Inde et master de Pembroke College. La génération suivante compte l’homme politique « Rab » Butler, vice-premier ministre, qui termina sa carrière comme master de Trinity College. La grand-mère du nouvel archevêque, Iris Butler Portal (selon les meilleurs usages, elle épousa l’aide de camp de son père), publia une biographie de référence du marquis Wellesley, frère aîné de Wellington, ainsi que La femme du vice-roi : lettres des Indes d’Alice, comtesse de Reading, 1921-25. Sa mère, Jane Portal, fut secrétaire particulière de Winston Churchill entre 1949 et 1955.

Il est difficile de ne pas voir là une illustration supplémentaire de l’évolution à laquelle la BBC avait consacré l’année dernière un documentaire assez intéressant, Posh and Posher. En Grande-Bretagne comme en France, la méritocratie ayant disparu en même temps que s’effondrait le niveau des écoles de l’État, la classe dirigeante se recrute dans un milieu social toujours plus restreint, le seul qui puisse assurer à ses enfants une éducation sélective, coûteuse et protégée. David Cameron, lui aussi, a fait ses études à Eton. Stephen Glover écrit dans le Daily Mail que ce sera « la première fois depuis le XVIIIème siècle qu’il y aura en même temps un Premier ministre et un archevêque de Cantorbéry anciens d’Eton ». En réalité, il faut seulement remonter à 1859, au temps de l’archevêque John Bird Sumner et du comte Derby, mais il est vrai qu’on n’avait pas vu pareille conjonction depuis l’entrée de la Grande-Bretagne dans l’âge démocratique.

Il serait bien sûr simpliste de réduire Justin Welby à son milieu d’origine – qui, dans le contexte actuel, surtout face à Sentamu, a dû plutôt peser contre sa nomination. Il a eu un parcours très peu classique : une carrière dans l’industrie pétrolière, une vocation tardive à la suite d’une crise personnelle, une expérience épiscopale très limitée – il était évêque de Durham depuis juste un an. L’Église anglicane compte sur lui pour retrouver un peu de vigueur et de souffle, après une décennie de déclin et de déchirements sous la conduite de l’intellectuel brillant et impuissant qu’était Rowan Williams.

Quel archevêque fera-t-il ? Comme à peu près tous les ecclésiastiques anglicans qui croient encore en Dieu, il appartient à l’aile évangélique de l’Église. C’est un partisan enthousiaste du sacerdoce et de l’épiscopat des femmes, et un adversaire modéré du mariage homosexuel. Tout cela était prévisible.

Ce qui est plus original, c’est sa critique des abus du système bancaire, dont il parle avec compétence, de par son expérience du monde des affaires, mais aussi dans une perspective proprement religieuse, ce qui n’est pas courant chez les évêques – anglicans comme catholiques. Dans un entretien au Guardian, Justin Welby a cité l’encylique Rerum Novarum de Léon XIII comme « la plus forte influence sur sa pensée éthique ». Et il n’a pas hésité à employer le terme traditionnel d’usure pour dénoncer les prêteurs à court terme qui sévissent en profitant de la crise.

Les attaques de Justin Welby contre les banques lui ont valu d’être épinglé par le Révérend Dr Peter Mullen, le blogueur du Daily Telegraph, comme « juste un autre bureaucrate de gauche ». On ne suivra pas le Révérend Peter sur ce point. Il nous inquiète davantage quand il relève les sympathies du nouvel archevêque pour les groupes de prière pentecôtistes, où les participants tombent par terre en recevant le Saint-Esprit. Justin Welby est décrit par d’autres comme « un partisan déterminé de styles liturgiques plus modernes ».

Le vrai succès populaire que fut le mariage du prince William et de Kate Middleton a montré que l’Église établie, par ses cérémonies et par son inépuisable répertoire choral, restait une référence identitaire essentielle pour le peuple anglais, même incroyant. Dans son beau livre, England : An Elegy, le philosophe Roger Scruton a montré que l’anglicanisme traditionnel, à la fois religion, morale et histoire nationales, était « l’enchantement de la terre anglaise ». On espère que Justin Welby en a conscience, d’autant plus qu’il pourrait bien lui revenir, compte tenu de l’âge de l’actuelle souveraine, de présider au couronnement du prochain roi d’Angleterre. La cathédrale de Cantorbéry a échappé, pour cette fois, aux danses tribales africaines : espérons que ce n’est pas pour retentir de battements des mains et de hurlements charismatiques.

Flavien Blanchon pour Novopress France

[cc] Novopress.info, 2012. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

01:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Le Journal de Syrie 10 novembre 2012

01:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

10/11/2012

Marseille: un commerçant poignardé à mort dans sa boutique

L'homme de 50 ans, gérant d'une presse-boutique de jeux du 4e arrondissement, a été agressé vendredi lors d'un braquage qui aurait mal tourné.

"Il semblerait que ce soit un vol qui ait mal tourné". Un homme de 50 ans, Mohammed Cheguenni, gérant d'une presse-boutique de jeux dans le 4e arrondissement de Marseille, est décédé vendredi après avoir reçu plusieurs coups de couteau. Les pompiers lui ont administré en vain un massage cadiaque. La victime était en arrêt cardio-ventilatoire à leur arrivée.

"On a deux clients qui entrent dans la boutique voient un corps étendu et un individu, la tête couverte par une capuche, en train de fouiller derrière la caisse, et qui prend alors la fuite", a déclaré le procureur, évoquant l'hypothèse d'un vol à main armée qui aurait mal tourné, ou d'un différend privé. La victime, qui gérait l'établissement depuis un an après avoir enseigné la philosophie, n'était pas connue de la justice.

Condamnation de Valls

Cette agression intervient après une série d'attaques récentes de bureaux de tabac dans la ville et alors que le préfet de police des Bouches-du-Rhône, Jean-Paul Bonnetain, a accueilli officiellement vendredi les forces de l'ordre nommées en renfort pour tenter d'enrayer la criminalité marseillaise. L'enquête a été confiée à la brigade de répression du banditisme de la police judiciaire.

Manuel Valls a condamné "fermement" ce meurtre. "Ce nouvel homicide ne fait que renforcer [sa] détermination, des services de police et de gendarmerie, à combattre sans relâche toutes les formes de violence à Marseille comme sur l'ensemble du territoire", a déclaré le porte-parole du ministère Pierre-Henry Brandet.

TF1  News - 10/11/12

21:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Assad : "Seules les urnes peuvent décider de l'avenir du président"

 

Assad : "Seules, les urnes, peuvent décider de l'avenir du président"
 
IRIB- Le Président syrien, Bachar al-Assad, a estimé que seules les urnes, pouvaient décider de son avenir, et a mis en garde contre un conflit, à long terme, avec les rebelles, dans une interview à la chaîne de télévision russe RT, dont la transcription a été publiée, vendredi.

"Le départ ou non du président peut se décider seulement à travers les urnes", a déclaré M. Assad, observant qu'il s'agissait d'un thème populaire. "Là, il n'est pas question de ce qui se dit, mais de ce que nous pouvons faire à travers les urnes, et ce sont les urnes qui diront, très simplement, à tout président, de rester ou de partir", a ajouté M. Assad, qui s'exprimait en anglais.

Dans cet entretien, à Damas, avec la correspondante de Russia Today (RT), M. Assad a aussi déclaré que la Syrie n'était pas en guerre civile, mais confrontée à un conflit avec des rebelles, qui pourrait se prolonger, à long terme, si ceux-ci continuent de recevoir du soutien de l'étranger. "Il ne s'agit pas d'une guerre civile. Il s'agit de terrorisme et d'un soutien apporté par l'étranger aux terroristes, pour déstabiliser la Syrie. C'est notre guerre", a-t-il souligné. "Il faut donc s'attendre à une guerre difficile. On ne peut pas s'attendre à ce qu'un petit pays, comme la Syrie, puisse vaincre, en l'espace de quelques jours ou semaines, tous ces pays qui se battent contre nous, par procuration", a ajouté M. Assad, citant les Etats-Unis, l'Occident et des pays arabes. "Si le soutien des rebelles, depuis l'étranger, cessait, je peux dire que nous pourrions tout finir, au bout de quelques semaines", a-t-il encore estimé. "Mais tant qu'il y aura un approvisionnement ininterrompu des terroristes en armements, en logistique et tout le reste, ce sera une guerre, à long terme", a-t-il ajouté.

01:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Rue du Maréchal-Pétain

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rue_du_Mar%C3%A9chal-P%C3%A9...

00:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Saint-Ouen: une rue Nadia Guendouz, membre du FLN

sans-titre.png St Ouen.png

Rédacteur : Damien le 9 novembre 2012 à 18:09 

Saint-Ouen (93), mairie Front de Gauche depuis 2008.

Suite et source : Grincheux.typepad.com, merci à l’indigné

Défrancisation

00:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (33)

" Je souhaite la victoire de l'Allemagne... " - Discours de Pierre Laval le 22 juin 1942

Ajoutée par le 10 févr. 2009

Début du célèbre discours prononcé à l'occasion du premier anniversaire de l'attaque de l'URSS bolchevique par l'Allemagne nazie. Le Président Pierre Laval prononce ce long discours le 22 juin 1942 à la Radio de Vichy, discours retransmis en direct sur Radio-Paris pour pouvoir être entendu dans la zone occupée. On ne retiendra de ce long discours que ce petit bout de phrase "Je souhaite la victoire de l'Allemagne..."

00:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Douze balles dans la peau pour Pierre Laval (1883-1945)


12 balles dans la peau pour Pierre Laval (1) par soleillevant32bis

 


12 balles dans la peau pour Pierre Laval (2 et... par soleillevant32bis

E & R

 

 

00:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

09/11/2012

Appel à la solidarité : Damien Rieu, porte-parole de Génération Identitaire, vient de perdre son emploi à cause de son engagement

Appel à la solidarité : Damien Rieu, porte-parole de Génération Identitaire, vient de perdre son emploi à cause de son engagement

 
 

09/11/2012 — 21h15
LYON (NOVOpress) — Décidément, il ne fait pas bon être militant en France à l’heure actuelle. Après les quatre militants de Poitiers victimes de l’arbitraire du Système, c’est au tour de Damien Rieu, l’un des porte-paroles de Génération Identitaire et des jeunes identitaires lyonnais de Rebeyne!, de subir un véritable mort sociale. En effet, il a été renvoyé aujourd’hui de son emploi, explicitement pour son engagement. Nous relayons son appel publié initialement sur Fdesouche pour trouver un nouvel employeur et nous comptons sur le sens de la solidarité des lecteurs de Novopress.


Chers amis de Fdesouche,

Je m’appelle Damien Rieu. J’ai 23 ans et je suis l’un des porte-paroles de Génération Identitaire et des jeunes identitaires lyonnais de Rebeyne!. Vous m’avez sans doute aperçu ou entendu dans divers reportages ces derniers mois (Envoyé Spécial, Bourdin, etc.).

J’étais, jusqu’à ce matin en contrat de stage dans le cadre de mon alternance, en Master I de communication. Ce midi, mon patron m’a convoqué pour me notifier mon renvoi, suite à mes interviews pour l’action de Poitiers et la Convention Identitaire. Je travaillais depuis trois mois dans une maison d’édition lyonnaise, dans laquelle je gérais la communication.

Je paye aujourd’hui le prix fort de mon engagement politique. Mais je ne regrette rien. Ni Poitiers, ni la télévision. Au contraire, j’en suis fier plus que jamais. Mais je vous écris aujourd’hui pour faire appel à votre solidarité, vous les lecteurs de Fdesouche, pour lesquels je me bats au quotidien.

Je dispose d’une expérience dans la communication institutionnelle, le webmarketing, la communication municipale, les relations presses et évidemment tout ce qui concerne la communication politique.
Je suis également graphiste, monteur vidéo et j’ai une bonne connaissance de l’outil internet et des réseaux sociaux. Je recherche donc un contrat de professionnalisation ou un contrat de stage dans le domaine de la communication, afin de pouvoir poursuivre mes études en alternance ou à défaut, toute proposition d’emploi dans ce domaine ou non, m’autorisant si possible à continuer mon travail de porte-parole.

Vous pouvez me contacter sur damien.rieu.pro@gmail.com

[cc] Novopress.info, 2012. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

23:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

La Grande Mosquée de Paris nie le racisme anti-blanc

 

 

Vidéo réalisée par l’équipe de Fdesouche.

09/11/2012 — 22h00
PARIS (via l’Observatoire de l’Islamisation) — “Le racisme anti-blanc ça n’existe pas”, a affirmé Abdelah Zekri au micro de Jean-Jacques Bourdin ce matin. Il dirige l’Observatoire de l’islamophobie de la Grande Mosquée de Paris, réseau de mosquées dont les imams sont des fonctionnaires de l’Etat algérien. Ce qui n’empêche pas Zekri de se dire Français, et il l’est de papier efffectivement. Il est aussi le principal porte-parole de la Mosquée de Paris.

Les milliers de Français agressés et insultés de “sales blancs“, de “toubabs”, de “face de craie”, etc. apprécieront le négationisme de l’institution musulmane. Une insulte aux nombreux Français tués par des Maghrébins ces dernières années.

[cc] Novopress.info, 2012. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

23:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le président israélien inaugure un nouveau musée juif à Moscou

Le président israélien, Shimon Peres, a inauguré avec émotion jeudi 8 novembre 2012 à Moscou un nouveau musée juif qui retrace l'histoire tumultueuse des juifs en Russie de l'époque tsariste à aujourd'hui en passant par les répressions staliniennes et l'Holocauste.

« nous n'oublierons jamais les victimes du peuple juif dans la lutte contre le nazisme »

"C'est un important témoignage historique des grandeurs de l'homme, mais aussi de ses faiblesses", a déclaré M. Peres lors de l'inauguration du Musée juif et Centre de la tolérance aménagé dans un ancien dépôt d'autobus érigé en 1926 par l'architecte d'avant-garde Konstantin Melnikov. "Voilà un moment très émouvant pour mon peuple, pour mon pays et pour moi", a ajouté M. Peres, en présence de nombreux représentants de la communauté juive russe, parmi lesquels les milliardaires Viktor Vekselberg et Roman Abramovitch, propriétaire du club de football anglais Chelsea.

 

M. Peres a été reçu ensuite au Kremlin par son homologue russe, Vladimir Poutine, qui a déclaré que ce musée était "une nouvelle contribution dans la lutte contre la xénophobie et le nationalisme", selon le site de la présidence russe. M. Poutine a observé qu'au cours de la Deuxième Guerre mondiale, l'URSS avait enregistré le plus grand nombre de victimes. "Mais nous n'oublierons jamais les victimes du peuple juif dans la lutte contre le nazisme, nous n'oublierons jamais l'Holocauste", a-t-il souligné. Le grand rabbin de Russie, Berl Lazar, a lui évoqué "une nouvelle ère pour la vie des juifs russes".

Crif

21:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Bavière : pas de croix sur le sommet, pour plaire aux musulmans !

sans-titre.png Bavière.png

 

09/11/2012 — 08h00
MUNICH (NOVOpress) — Ce n’est sans doute pas à proprement parler de la dhimmitude, mais un bien trivial appât du gain qui pousse à adapter sans honte des supports publicitaires à une clientèle espérée fortunée. Après les polémiques autour du symbole helvétique qu’est la croix blanche sur fond rouge, sur les fameux couteaux ou sur l’empennage des appareils de la Swiss, et qui pourrait offusquer les musulmans ; après Ikéa éclipsant les modèles féminins de son catalogue saoudien, c’est au tour de la ville touristique de Garmisch-Partenkirchen (Bavière) de retoucher des dépliants en langue arabe.

 

Les responsables du tourisme local déplorent en effet que malgré l’ouverture d’une salle de prières et l’installation de toilettes satisfaisant à tous les préceptes de l’islam, le nombre de nuitées de touristes musulmans ne dépasse toujours pas les 3.000. Il y a pourtant des sites touristiques et de sports d’hiver qui en attirent dix fois plus, ce qui mérite sans doute de faire un effort…

La principale attraction de Garmisch-Partenkirchen est bien sûr, juste à la frontière avec l’Autriche, la Zugspitze (photo ci-dessus), 2.962 mètres, le point le plus haut de toute l’Allemagne – tout un symbole – surmontée depuis 1851 d’une croix de 4,88 mètres. Et le site est facilement accessible par train à crémaillère ou par funiculaire. Restauré pour 15.000 euros au début du nouveau millénaire, redoré et replacé en 2009, le monument a maintenant disparu des nouveaux prospectus en langue arabe !

Certes, dans le Land de Bavière et surtout quand il s’agit de valeurs chrétiennes, le politiquement correct laisse encore plus de liberté d’expression qu’ailleurs dans la république fédérale : une émission de radio satirique a ainsi pu proposer de ne pas en rester dans les demi-mesures, et de carrément remplacer la croix sommitale par un croissant.

Mais tous ces récents comportements posent une question de plus en plus lancinante : les peuples prêts, pour de simples raisons commerciales, à faire l’impasse sur tout ce qui symbolise leurs racines, peuvent-ils encore prétendre à un avenir ?

Crédit photo : DR

[cc] Novopress.info, 2012. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

20:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Manifestation contre l'islamisme à Paris

sans-titre.png manif anti-islman.png

 

09/11/2012 — 16h00
PARIS (NOVOpress) — Présents lors de la Convention identitaire, Pierre Cassen et Christine Tasin, avec les associations Riposte laïque et Résistance républicaine, coorganisent demain une manifestation contre l’islamisme à Paris. Rendez-vous à partir de 14 heures place Denfert-Rochereau dans le 14ème arrondissement. Direction place d’Italie. Egalement intervenant lors de la Convention, Renaud Camus prendra la parole à la fin de cette manifestation.

[cc] Novopress.info, 2012. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

20:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

Et ce n'est qu'un début...

sans-titre.png fils de pédé.png

Contre-info.com

20:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Télé-vulgarité: Audrey Pulvar embrasse à pleine bouche Enora Malagré...

sans-titre.png Pulvar.png

La directrice générale des Inrocks et la chroniqueuse de D8 ont échangé, jeudi soir, un baiser sur D8 pour soutenir la cause du mariage pour tous.

Un baiser militant. Voilà comment Audrey Pulvar et Enora Malagré entendaient présenter leur long baiser en faveur du mariage homosexuel, sur le plateau de "Touche pas à mon poste", présenté par Cyril Hanouna. Ce passage à l'acte conforte la prise de position d'Audrey Pulvar dans son édito publié dans le dernier numéro des Inrocks.

Car cette semaine, l'hebdomadaire publie une double couverture avec deux couples de même sexe échangeant des baisers. En titre, on peut lire : « Mariage, adoption, procréation : Oui ! La gauche doit mettre la langue ». C'est précisément cette Une qui a incité Cyril Hanouna à reproduire la scène dans son émission. Chaleureusement invitée à rejoindre Enora Malagré, fan d'Audrey Pulvar, cette dernière ne s'est pas fait prier. Et Cyril Hanouna n'a pas boudé son plaisir : "C'est un des plus beaux moments de ma vie ! » s'est-il réjoui après l'étreinte entre les deux femmes.

Le texte de loi sur les mariages des couples homosexuels, présenté ce mercredi au Conseil des ministres, polarise l'attention médiatique et divise encore les élus de droite et de gauche.

TF1 News - 09/11/12

 

19:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)