Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/06/2017

JOURNAL TVLibertés DU 22 JUIN 2017

21:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

L'hommage à Kohl

 

Le 1er juillet sera organisé à Strasbourg (ou bien faut-il écrire Straßburg ?) un hommage à Helmut Kohl, mort le 16 juin.

L’organisation n’est pas facile. Car Helmut Kohl et Angela Merkel étaient fâchés, et la veuve de l’ancien chancelier, Maike Kohl-Richter, s’oppose à ce que l’actuelle chancelière prenne la parole… D’ailleurs elle refuse que toute personnalité politique allemande s’exprime, pour qu’il n’y ait pas d’instrumentalisation politique.

Et elle veut aussi que Viktor Orban soit un des orateurs étrangers. Parce que Kohl avait parlé plusieurs fois de son « ami Viktor Orban », et qu’il l’avait encore reçu en avril 2016, en pleine crise des « migrants », ne faisant pas mystère qu’il était d’accord avec Orban – il avait déjà dit son opposition résolue à la politique d’Angela Merkel, et dans la préface à l’édition hongroise de son livre Par souci de l’Europe, qui paraissait au même moment, il soutenait très clairement la politique d’Orban:

L’ancien chancelier appelle le bloc à ne pas se limiter aux aspects humanitaires, mais à tenir compte des « intérêts sécuritaires et culturels bien établis » de l’Europe. « [Nombre de réfugiés] ont des origines culturelles différentes. Pour la plupart, ils sont d’autres confessions que la foi judéo-chrétienne, qui est un des fondements de nos valeurs et de notre société », poursuit-il.

Selon le Spiegel, la première demande de Maike Kohl-Richter aurait été acceptée, à condition qu’elle arrête de vouloir faire parler l’horrible Orban...

Le blog d'Yves Daoudal 

04:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Des «roms qui urinent n'importe où» : les propos d'une nouvelle députée LREM choquent la toile

 

 
Assemblée Nationale
 

Les propos de la députée LREM Claire O'Petit, ancienne intervenante régulière de l'émission Les Grandes gueules sur RMC, ont fait polémique au sein même de son parti.

Largement élue députée de la 5e circonscription de l'Eure avec 55,98 % des votes, l'ancienne commerçante Claire O'Petit a pu faire son entrée à l'Assemblée nationale le 20 juin sous les couleurs du parti La République en marche. Parfait exemple de la volonté du nouveau président d'ouvrir la politique à des représentants de la société civile, cette jeune députée de 67 ans n'en est pas pour autant pas à son coup d'essai en termes de prise de position publique. Celle qui fut pendant neuf ans une intervenante régulière de la célèbre émission de RMC Les Grandes gueules n'avait pas pour habitude d'utiliser la langue de bois. Ses propos soigneusement dépourvus de politiquement correct font aujourd'hui polémique, jusqu'à émouvoir certains militants LREM avant le scrutin.

«Ils dégueulassent systématiquement les trottoirs»

En 2011, lors d'une émission en compagnie de Gilbert Collard, devenu depuis député apparenté FN, l'ancienne «grande gueule» s'est exclamée au sujet d'un camp de roms à Saint-Denis : «Ils urinent n’importe où devant nous, ils se bagarrent, ils se lavent dans le canal, c’est immonde !» Avant de continuer sur sa lancée «Pourquoi ils dégueulassent systématiquement les trottoirs ? Pourquoi ils nous agressent systématiquement à cinq ou six autour d’une voiture ? Merde !»

En 2013, en pleine affaire Léonarda, Claire O'Petit déclare : «On ne peut pas admettre tout le monde, on ne peut pas admettre des voyous !

Accélérer sur un «barbu en djellaba»

En 2012, toujours au micro de RMC, Claire O'Petit réagit aux propos du chroniqueur Franck Tanguy, qui ironise sur la peur propagée par les médias au sujet des musulmans : «Très franchement, quand je vois un barbu en djellaba qui traverse au feu rouge, j'ai envie d'accélérer, je vous le dis.» La chroniqueuse répond, sans aucune ironie cette fois : «Moi ça me l'a toujours fait, c'est pas nouveau.»

RMC avait été contrainte de présenter ses excuses suite à ces propos.

En 2013, rebelote : au sujet d'une salle de gym réservée exclusivement aux femmes ouverte au Raincy, Claire O'Petit répond à une auditrice : «Qu’est-ce que ça peut vous déranger que l’on voit votre mollet ou vos poignets ? Franchement, vous avez besoin d’être psychanalysée madame ! Je comprends qu’elles ont surtout un problème psychologique.»

Des profs en« jeans dégueulasses » et des «cheveux pas possibles»

En 2015, enfin, au milieu d'une discussion avec un professeur portant sur la discipline à l'école : 

«Comment vous arrivez en classe avec des jeans dégueulasses, avec des cheveux qui sont pas possibles [...] À 99%, ils sont comme ça.»

Une candidate LREM d'abord tentée par le FN ?

Ces dérapages à répétition tranchent avec le ton habituel utilisé par les élus et ex-candidats LREM, mais cet attrait de Claire O'Petit pour le parti de la majorité présidentielle semble n'avoir pas toujours été aussi net. 

Selon un article publié dans Le Parisien, Claire O'Petit aurait un temps cherché à obtenir l'appui du FN pour sa carrière politique. Un déjeuner aurait même été organisé avec son ex-collègue aux Grandes gueules Gilbert Collard et le vice-président du FN, Nicolas Bay, dans un restaurant du XVIIe arrondissement. L'intéressée avait démenti avoir parlé d'investiture à ce repas, évoquant une simple rencontre amicale. 

 

Lire aussi : La «déferlante» LREM à l'Assemblée ou la «décomposition du paysage politique arrivée à maturité»

03:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Identitaires : compte paypal bloqué, compte bancaire Crédit Mutuel fermé…

identitaires-toit-immeuble-pres-lyon.jpg

Publié le 21 juin 2017 - par  - 2 commentaires - 216 vues
 
 
 
Share

Si nous avions eu des doutes sur les accointances des pro-immigration et des banques, ils sont levés.

Les Identitaires que les médias appellent « extrême droite », désignation fourre-tout de tout ce qui dérange, n’est pas dans la ligne, ne correspond pas à la doxa socialo-immigrationiste, au même titre que le Front National, le SIEL, le Parti de France, et même des journaux en ligne comme Riposte-Laïque, Bd Voltaire, sont dans un immense collimateur qui attend de flinguer à tout va ces empêcheurs d’immigrer en rond, et de remplacer les peuples européens par les allogènes venus d’Afrique.

Les banques s’organisent pour la battue. Les comptes des identitaires sont bloqués, ou supprimés par le Crédit Mutuel. (Source) et PayPal(Source encore). Leur crime: Ils récoltaient de l’argent pour saboter les opérations de sauvetage de réfugiés. Il va être temps de demander l’exil en Russie, et d’y mettre ses comptes bancaires. Pour ceux qui le peuvent !

Si nous avions un doute sur  cette volonté immigrationniste au point d’évacuer les peuples indigènes d’Europe, nous ne l’avons plus. Pour nous, qui sommes la lie de la pensée conforme, bien-pensante, socialo-collabo, nous ne sommes pas surpris. Juste un peu par l’accélération du processus immigrationniste que l’on peut rapprocher à l’immense trouille qu’ont eue les adeptes du Grand Remplacement, c’est à dire, ceux de la finance et des banques.

Ils vont donc faire payer cette peur, pendant ces 5 ans de tranquillité, en organisant l’occupation progressive des villes et des campagnes.

Nos chers agriculteurs, et autres villageois de nos provinces, un peu éloignés des réalités, celles-ci étant filtrées par les médias, ne vont pas tarder à connaître les plaisirs du multiculturalisme. Eux qui sont vraiment le fond d’une Nation, d’une culture, vont être secoués et priés de se taire en attendant que les maires de ces villages s’organisent sous la houlette des Préfets, pour recevoir ces chances pour la France. Raffarin avait demandé d’éparpiller les clandestins dans les villages déserts de gré ou de force. Raffarin en entrant au gouvernement va pouvoir poursuivre son idée d’exclusion de facto, des Français de souche dans nos villages.

Comme l’immense majorité sont des hommes, noirs africains et musulmans, il y a fort à parier que les fusils de chasse vont sortir des râteliers pour protéger la gent féminine, voire venger les femmes violées sans le faire exprès, par de pauvres bougres qui ne savaient pas qu’en Europe, en France, dans nos campagnes, les femmes ne sont pas deschamps de labour comme l’affirme leur dieu vindicatif, et sexiste (sourate 2 verset 223) et (Source). Sauf qu’il est déjà bien tard, sinon trop tard.

Les métropoles sont déjà infectées par la macronite aigüe et le « droit-de-l ‘hommisme », à la manière de ces mutants des films d’horreurs. Ils veulent aider les migrants, se mobilisent pour eux, et marchent sur le SDF du coin qu’ils n’ont pas vu. Il est vrai qu’il est blanc. Blanches aussi, les filles insultées, vilipendées, violentées pour une jupe, une balade dans la rue entre copines ou toute seule.

 

Elles sont loin les années soixante-dix, où la gauche avait une certaine idée de la liberté des femmes ! Aujourd’hui, elle défend le droit de porter le foulard islamique, et les ténors gauchistes de la France Insoumise, s’acoquinent avec « Les indigènes de la République« , ceux-là même qui détestent la France, les Français blancs et s’évertuent à démontrer que la France est une honte, en oubliant de dire que la plupart d’entre eux sont nés hors de France, et que rien ne leur interdit de revenir à leur pays de naissance. Comme Houria Boudedja, égérie des Indigènes de la République, qui dans son torchon, les Blancs, les Juifs et nous, livre incendiaire sur l’antiracisme, l’a détourné en racialisme ou racisme anti Blanc, anti Juif, anti Français, décomplexé.  Idem pour la nouvelle Députée Daniéle Obono qui toutes les deux, sont des « Nique la France » à coups de doigts vengeurs, avec la complicité d’un Jean Luc Mélenchon qui se prend pour Robespierre et finira sans doute comme Danton. Parce qu’il est blanc. Il n’y est pour rien, mais c’est déjà trop pour ces gens-là.  

Gérard Brazon (Liberté d’expression)

RIPOSTE LAÏQUE

(merci à Dirk)

03:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

VIDEO - Florence Parly, la nouvelle ministre des Armées

http://www.bfmtv.com/politique/qui-est-florence-parly-la-...

Belloubet et Parly sont toutes les deux des socialistes. 

03:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

VIDEO - Nicole Belloubet, 62 ans, devient ministre de la Justice

http://www.bfmtv.com/politique/nicole-belloubet-membre-du...

02:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Une vidéo de Damien Rieu - Quête pour le conducteur tué par les migrants à Calais... au "Forum des Réfugiés" à Lyon

Merci à Damien RIEU pour cette excellente vidéo, si instructive!

01:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Obono, la députée FI qui signe des pétitions pour qu'on puisse niquer la France !

https://vid.me/GUke

00:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Mélenchon dénonce le drapeau européen trop marial

448895marie.jpg

 

19h21

Pour sa première visite à l’Assemblée nationale en tant que député fraîchement élu, Jean-Luc Mélenchon s’est plaint de la présence du drapeau européen, pas assez républicain à ses yeux. Et il en a profité pour souligner combien il est un symbole… marial.

«On est obligé de supporter ça ?» s’est exclamé Jean-Luc Mélenchon en entrant dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale mardi 20 juin. « C’est la République française ici, c’est pas… la Vierge Marie ».

 

Quand, en 1950, le Conseil de l’Europe se met en tête d’avoir un symbole pour le représenter, il met la barre haute : il faudra traduire « les valeurs spirituelles et morales qui sont le patrimoine commun des peuples qui le composent ». Après avoir refusé plusieurs projets, la commission chargée de cette mission retient celui d’un fonctionnaire du Conseil, discret et artiste. Arsène Heitz conçoit un drapeau bleu sur lequel se détachent douze étoiles, pointes hautes, formant un cercle. Les membres du Conseil de l’Europe apprécient ce ciel sans nuage et se reconnaissent dans la symbolique des douze étoiles, rappelant la perfection, la plénitude et l’unité.

Ce qu’Arsène Heitz ne précise que bien plus tard, en 1989, c’est que la petite médaille miraculeuse qui orne son cou est sa première source d’inspiration. L’objet – bien connu des fidèles de la chapelle Notre-Dame de la Médaille miraculeuse, lieu d’apparitions mariales situé rue du bac, à Paris – montre la Sainte Vierge couronnée d’un cercle d’étoiles qu’évoque l’Apocalypse de saint Jean. Arsène Heitz a aussi déclaré avoir été touché par un texte de la liturgie de la solennité de l’Assomption, célébrée le 15 août : « Un signe grandiose est apparu dans le ciel, une femme revêtue du soleil, la lune sous ses pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles.»

Quant au Conseil de l’Europe, il signe le texte portant adoption du drapeau le… 8 décembre 1955, jour de la fête de l’Immaculée Conception. Jean-Luc Mélenchon a donc bien raison de voir à travers lui, un visage discret de Marie.

La Vie

00:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Tariq Ramadan : « La mutilation génitale pour les femmes fait partie de notre tradition islamique »

564650PHO4fd3b340c5c411e4af990e00fc43b6bc805x453.jpg

 

19h37

Tariq Ramadan argumente que les oppositions à la mutilation génitale pour les femmes viennent de personnes en dehors de la communauté musulmane.

« Quiconque a étudié au moins 6 mois la tradition islamique sait que la mutilation génitale fait partie de notre tradition » déclare-t-il.

« Ma position en tant que chercheur musulman, ma position : il est faux de promouvoir cela parce que je pense que d’abord, ce n’est pas dans le Coran. (…) Cela dit, je ne peux pas nier le fait que certains érudits musulmans au plus haut niveau de leur position institutionnelle, soutiennent le fait que cela est possible que vous pouvez aller jusqu’à l’excision ou la mutilation., nous avons cela dans notre tradition et cela fait partie de la discussion interne que nous devons avoir. Donc, c’est plaire aux gens qui attaquent l’islam que de dire : «Oh non, non , Non, ce n’est pas islamique. C’est illégal, ce n’est même pas fidèle à notre tradition ». Nous devons avoir une discussion interne … Donc, encore une fois, nous devons être sérieux. Personne ne peut dire que ça ne fait pas partie de notre tradition. C’est controversé, c’est discuté … vous devez prendre position, mais vous ne pouvez pas nier le fait que cela fait partie de notre tradition.  »

 

(merci à Dirk)

 

 

00:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

JOURNAL TVLibertés DU 21 JUIN 2017

00:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

21/06/2017

Algérie : il suspend son bébé dans le vide et publie les clichés sur les réseaux sociaux

5949538fc36188fb388b45d8.jpg

Par  le 20/06/2017 -FDS

19h34

En Algérie, un homme a tenu un nourrisson d’une main par le tee-shirt, depuis un balcon ou le haut d’un immeuble de plusieurs étages. Et a publié les clichés sur les réseaux sociaux.

  

Il menaçait de lâcher l’enfant s’il n’obtenait pas 1 000 «like» sur sa page. Un Algérien a été condamné lundi à deux ans de prison pour avoir suspendu un bébé dans le vide et avoir publié les images sur le réseau social Facebook dans sa quête de notoriété, suscitant l’indignation des internautes.

Au cours du week-end, l’homme avait publié sur sa page Facebook une photo montrant un enfant – âgé de moins de 18 mois selon la police – tenu d’une main par le dos de son tee-shirt, dans le vide depuis un balcon ou le haut d’un immeuble de plusieurs étages. Les deux photos de l’enfant suspendu au-dessus du vide ont fait scandale parmi les internautes algériens.

Le Parisien

Merci à patriote

03:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Pas-de-Calais: un chauffeur meurt brûlé vif dans son véhicule à cause d’un barrage de migrants

 
POSTED BY LA RÉDACTION ON 20TH JUIN 2017 
28 VIEWS

731915MigrantslorryCalais014.jpg

 

EIZATAO – NEVEZNTIOU (20/06/2017) Le chauffeur d’une camionnette est décédé dans la nuit de lundi à mardi dans un accident provoqué par un barrage de migrants sur l’autoroute A16 au niveau de la commune de Guemps, a annoncé cette nuit la préfecture du Pas-de-Calais.

La camionnette, immatriculée en Pologne, s’est encastrée dans l’un des trois poids-lourds bloqué par un barrage de troncs d’arbres. Elle s’est embrasée dans l’accident. L’identité du conducteur n’est pas connue à ce stade, « compte tenu de l’état du corps », précise la préfecture.

Neuf migrants de nationalité érythréenne ont été interpellés dans l’un des trois poids-lourds bloqués par le barrage, installé au niveau des échangeurs 49 et 50 de l’autoroute A16, à 15 kilomètres de Calais. Ils ont été placés en garde à vue.

Les barrages refont leur apparition dans le Nord-Pas-de-Calais, signe d’un retour croissant des migrants qui veulent passer en Angleterre, malgré le démantèlement de la Jungle en octobre dernier.

(Source : Le Figaro)

02:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Macron veut "un islam compatible avec la République"

XVM4e255dc4-5603-11e7-bab4-c4b90180982c.jpg

Ce qu'il veut en fait, c'est "une république compatible avec l'islam"

 

 

Le président de la République a appelé l'islam de France à prendre sa part dans le combat contre le terrorisme, lors du dîner de rupture du jeûne organisé mardi soir par le Conseil français du culte musulman.

C'est une première. Jamais aucun président de la République n'était venu au dîner de rupture du jeûne - l'iftar, le soir après une journée de ramadan - organisé annuellement par le Conseil français du culte musulman, le CFCM. Mardi 20 juin, dans les salons Hoche, à Paris, le président de la République, Emmanuel Macron, s'est ainsi présenté, accompagné de son ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, chargé des cultes, pour fêter ce rituel avec la communauté musulmane mais aussi pour lui faire passer un message, le premier en la matière, de son quinquennat.

Emmanuel Macron a d'abord saisi l'occasion pour dire sa «reconnaissance» au président sortant du CFCM, Anouar Kbibech - qui avait appelé à voter pour lui au second tour des présidentielles - pour rappeler que son mandat a été marqué par les «terribles attaques terroristes» qui avaient pour «objectif évident de créer entre les Français de toutes croyances et de confession musulmane une déchirure profonde» et «de donner de l'islam, l'image d'une religion cautionnant le meurtre et la terreur, de fanatiques». Ce que le président a appelé une «perversion de l'image de l'islam». Mais, a-t-il continué, «il nous fallait le concours d'autorités musulmanes fermes dans leurs convictions, solides dans la dénonciation de ces crimes. Pas une fois le CFCM n'a fait défaut». Concluant: «Grâce à vous, ce combat pour maintenir l'unité nationale a été remporté et nous avons su tenir collectivement la voix de la raison». Ce que le président Macron a défini comme une «attitude exemplaire» qui «doit être celle de tous les acteurs de l'islam sur l'ensemble du territoire».

Le défi à relever lui paraît immense

Après le passé, le président de la République a surtout insisté sur l'avenir car le défi à relever lui paraît immense: «Nous vivons une époque où tout est là pour nous diviser, où tout peut s'effondrer, les risques géopolitiques, les fractures qui s'ouvrent, les béances régionales intra-religieuses qui se jouent dans d'autres continents et le doute qui a gagné notre société. Notre défi est, bien sûr, sécuritaire, face au terrorisme qui sévit, mais il est aussi moral et civilisationnel. Et dans ce défi, votre rôle est immense, tout comme votre responsabilité. Face à cette responsabilité, il y aura celle de l'État et des pouvoirs publics. Et ma présence ici, ce soir, à vos côtés, n'est là que pour vous remercier. Face aux responsabilités immenses qui nous attendent, vous m'aurez à vos côtés.»

Pour aborder ces défis, le nouveau président a notoirement insisté sur la représentativité du Conseil français du culte musulman qui «réunit au moins la moitié de l'islam de France» avec ce constat: «Je suis conscient que vous ne représentez pas la voix unique de l'islam de France parce que votre religion pour unique qu'elle soit s'exprime dans une pluralité et une polyphonie à laquelle il faut savoir faire toute sa place». Il a donc appelé cette structure à être l'outil d'une «représentativité toujours plus large» en vue de «l'exercice serein» de la religion musulmane.

Puis Emmanuel Macron a situé des combats majeurs à mener pour l'islam de France. Le premier étant «le combat contre le fanatisme et sa diffusion»: «notre combat déterminé contre le terrorisme de Daech et l'idéologie totalitaire qui le supporte doit nous conduire avec détermination à lutter contre ceux qui cherchent à faire de vos lieux de culte et de transmission, de votre tradition religieuse, des lieux de prêche de haine, voire d'appel à la violence». Il a alors placé sur le même plan pour lutter la réponse «sécuritaire» mais aussi «la réponse civilisationnelle et morale qu'ensemble nous portons», appelant les musulmans à «combattre pied à pied sur le terrain théologique et religieux, démasquer chaque fois que nécessaire, l'usurpation de vos valeurs». Un «combat de la pensée et de la foi» qu'il faut poursuivre «sur le terrain, en particulier auprès des populations les plus jeunes dont nous savons tous qu'elles ont des réticences à passer les portes de vos institutions».

« La République vous aidera dans cette tâche dès qu'il conviendra de prendre des mesures coercitives pour que cessent ces détournements, mais elle ne peut se substituer à vous sur le terrain théologique et religieux à votre indispensable travail. »

Emmanuel Macron

Et le président de lancer cet appel: «La République vous aidera dans cette tâche dès qu'il conviendra de prendre des mesures coercitives pour que cessent ces détournements, mais elle ne peut se substituer à vous sur le terrain théologique et religieux à votre indispensable travail.»

L'autre «combat» à côté de celui de la formation, nommé par le président devant les responsables musulmans, vise une «pratique de l'islam organisant une ségrégation au sein de la République et contre tout ce qui façonne un repli identitaire, parce que fonder son identité politique et sociale sur sa seule foi, c'est, au fond, admettre que sa foi n'est pas compatible avec la République». Or, a-t-il conclu: «Personne en France ne peut faire croire que votre foi n'est pas compatible avec la République, personne ne peut faire croire que la France et les Français rejetteraient sa composante de foi musulmane. Personne ne peut demander à des Françaises et des Français, au nom de cette foi, de se soustraire aux lois de la République.»

Le Figaro

00:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

20/06/2017

Bruxelles : explosion à la gare centrale, un homme abattu

7072071_gare-bruxelles_1000x625.JPG

 

>Faits divers|20 juin 2017, 21h43 | MAJ : 20 juin 2017, 22h21|2

La gare Centrale de Bruxelles a été évacuée mardi soir de même que la Grand-Place.

Wikimedia Commons
 
 
 
 
Faits divers
 

Le suspect aurait déclenché un dispositif d'explosifs avant d'être abattu.

La gare Centrale de la capitale belge a été évacuée mardi soir. Un important dispositif policier et militaire a été déployé à Bruxelles. Un homme a été abattu dans cette gare. Vers 22 heures, la situation était «sous contrôle», selon le centre de crise.

 

L'individu portait un sac à dos et une ceinture d'explosifs. Il aurait déclenché son dispositif peu avant 21 heures au moment où l'attention des militaires «s'est portée sur lui», selon la «Libre Belgique». Il a ensuite été abattu, a annoncé le parquet, sans préciser l'état de santé de la victime. Selon un témoin cité par l'AFP, le suspect a crié «Allah Akbar», avant de faire sauter un chariot à bagages.

 

«J'étais dehors. Je suis descendu. A l'entresol, quelqu'un criait. J'ai pas prêté attention. Puis il a crié Allah Akbar. Et là il a fait exploser le trolley», a déclaré Nicolas Van Herrewegen, témoin direct de la scène, agent de triage de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB).

Le Parisien

 

22:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

JOURNAL TVLibertés DU 20 JUIN 2017

22:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

EN DIRECT - Après Ferrand, c'est Sylvie Goulard, ministre des Armées, qui quitte le gouverment

http://www.leparisien.fr/elections/legislatives/en-direct...

5948061ac36188885c8b4636.jpg

10:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Champs-Elysées: l’assaillant fiché S avait un permis de port d’arme (MàJ)

 

17h15

Selon des informations recueillies par BFMTV, l’assaillant avait un permis de port d’arme et avait déclaré trois armes aux autorités. Celles-ci étaient un Glock 9mm, un Sig Sauer 9mm, et une arme de type kalachnikov mais qui n’était pas de fabrication russe. Ce permis avait été délivré au titre de l’appartenance de l’individu à un club de tir sportif. Ces autorisations lui avaient été délivrées en 2015 et étaient valides jusqu’en 2020.


BFM TV


 

04:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Richard Ferrand en Marche vers la sortie de l'Elysée ?

Le ministre de la Cohésion des territoires, qui a été réélu dans la 6e circonscription du Finistère, a été reçu par le secrétaire général de l'Élysée, Alexis Kohler, puis par le chef de l'État, Emmanuel Macron, ce lundi après-midi.

Est-il évincé à cause des affaires? Visé par une enquête préliminaire du parquet de Brest pour des soupçons de favoritisme et de conflit d'intérêts, le ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, ne survivra pas au «remaniement de courtoisie» qui est imminent. Arrivé «en milieu d'après-midi» à l'Élysée, où il est resté jusqu'à 18h30 environ, il a été successivement reçu par le secrétaire général du palais, Alexis Kohler, puis le chef de l'État, Emmanuel Macron, qui lui a signifié cette décision. Toutefois, selon un proche des deux hommes, Emmanuel Macron a proposé à Richard Ferrand - qui a été réélu dimanche dans la 6e circonscription du Finistère - de prendre la présidence du groupe LREM à l'Assemblée nationale.

» EN DIRECT - Suivez le fil politique de ce lundi 19 juin 2017

«Le chef de l'État a constaté que la majorité sera principalement composée de jeunes députés - “jeunes” dans le sens où ils n'ont jamais été élus auparavant, voire qu'ils n'ont jamais eu d'engagement militant -, qui devront apprendre le travail parlementaire. Son analyse est donc la suivante: pour manœuvrer ce groupe, il faut quelqu'un en qui le président a une confiance absolue, quelqu'un qui connaît les rouages de la politique, et quelqu'un qui est également connu des militants. Une fois que l'on a dressé ce portrait-robot, ça ressemble énormément à Richard Ferrand, oui...», s'amuse-t-on dans l'entourage des deux hommes, assurant que le député du Finistère deviendrait ainsi «une pièce maîtresse de la majorité».

» RÉSULTATS - Retrouvez les scores des législatives, circonscription par circonscription

À l'issue de son entretien avec Richard Ferrand, Emmanuel Macron a ensuite reçu le premier ministre Édouard Philippe. Au menu des discussions figurent les détails techniques du «remaniement de courtoisie» qui doit intervenir, comme le veut la tradition, au lendemain des législatives. Interrogé par La Provence , le secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, avait indiqué que la démission du gouvernement «Philippe I» aurait lieu lundi «après-midi». Le premier minsitre a ainsi «remis la démission de son gouvernement» à Emmanuel Macron «qui l'a acceptée» en début de soirée, avant de le reconduire et le charger de former une nouvelle équipe d'ici à mercredi 18 heures.

Le Figaro

04:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

VIDEO -Champs-Elysées: l'attaquant fiché S avait un permis de port d'arme!


Champs-Elysées : un conducteur, fiché S, fonce... par leparisien

03:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)