08/04/2014

Des publicités géantes recouvrent des façades parisiennes pour l’élection du président… algérien

70992671a.jpg

 

Signe époustouflant de l’invasion en cours, des publicités géantes en arabe recouvrent les façades d’immeubles parisiens dans le quartier de Barbès, à Paris :

 

Lire la suite

Contre-info.com

20:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Poutine a acheté un appartement à Tel Aviv à son ancienne professeur d'allemand

poutine_visite.jpg

 

 

Le président russe Vladimir Poutine a acheté un petit appartement en Israël pour sa professeur d'allemand, révèle le site israélien Ynet du quotidien Yediot Aharonot.

Mina Yuditskaya Berliner a reconnu Vladimir Poutine comme étant son ancien élève lorsqu'elle le vit à la télévision dans les années 90 alors qu'il était à la tête du FSB, les services de sécurité russes.

Mina Yuditskaya Berliner, âgée de 93 ans, a enseigné au lycée 281 de Saint-Petersbourg fréquenté par Poutine. Elle a ensuite émigré en Israël il y a 40 ans.

Lorsque Poutine a visité Israël en tant que président en 2005, elle a demandé à l'ambassade russe de Tel Aviv à être invitée à la réception en l'honneur du dirigeant russe.

Mina Yuditskaya Berliner s'est ainsi jointe au groupe des vétérans de la Seconde guerre mondiale reçu par Poutine, mais celui-ci l'a invitée un peu plus tard à prendre le thé en privé avec lui.

"Alors que nous marchions ensemble pour aller prendre le thé, il me dit: vous voyez comme je suis chauve maintenant, et je répondis: effectivement", raconte Berliner qui fut présentée par Poutine au président israélien d'alors, Moshe Katsav.

Peu après la visite de Poutine, Mina Berliner, qui est veuve, commença à recevoir des cadeaux: une montre et une biographie dédicacée de Poutine.

Un peu plus tard, un fonctionnaire du gouvernement russe l'a emmenée pour visiter des appartements dans le centre de Tel Aviv.

"Je lui ai dit que tout ce que j'avais besoin c'est d'un appartement près de la gare centrale d'autobus et du marché", raconte-t-elle à Ynet. "Tout s'est passé très vite. Quelques mois plus tard les déménageurs sont venus dans mon appartement en location dans le quartier Florentine (sud de Tel Aviv) et ont fait le nécessaire pour tout transférer dans mon nouvel appartement.

Elle décrit Poutine comme un étudiant assidu qui, en dépit du fait qu'il faisait l'école buissonnière pour assister aux matches de catch ou même y participer, avait une bonne maîtrise de la matière qu'elle lui enseignait.

Poutine parlait très souvent d'Anatoly Rakhlin, son coach de lutte juif. Lors des funérailles de Rakhlin l'année dernière, Poutine a été vu submergé par l'émotion, faussant compagnie à son service de sécurité pour une courte promenade solitaire.

Dans la biographie qu'il a dédicacée à Berliner, Poutine rappelle son affection pour la famille juive qui vivait dans son immeuble et qui prenait soin de lui lorsque ses parents étaient au travail.

Ces rencontres et relations avec les Juifs russes ont contribué à façonner une appréciation particulière de Vladimir Poutine pour la communauté juive, estime Mikhaïl Chlenov, le secrétaire-général du Congrès juif Euro-asiatique. "Cette appréciation et cette expérience jouent peut-être un rôle dans l'attitude actuelle de Poutine à l'égard de la communauté juive russe que ses partisans comme ses opposants décrivent comme amicale", affirme Chlenov.

Interrogé par Ynet, le cabinet du président Poutine a confirmé que Mina Yuditskaya Berliner fut la professeur de Vladimir Poutine, qu'ils se sont rencontrés en Israël, mais a refusé de commenter tout autre détail, invoquant la caractère confidentiel du sujet.

i24news - 25 mars 2014

20:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (14)

Syrie: pogroms anti-chrétiens

Observatoire de la Christianophobie

18:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Insolite : les exigences gastronomiques de Valls

valls-263x300.jpg

 

 Publié le Lundi 07/04/2014 à 14H46
 
 
 

Selon Le Figaro, l'arrivée de Manuel Valls à Matignon a provoqué quelques chamboulements... en cuisine ! Les goûts de l'ancien ministre de l'Intérieur seraient assez restrictifs pour le chef Christophe Langrée, chargé d'élaborer les menus. Manuel Valls ne mangerait en effet que de la viande rouge et n'aimerait pas le poisson. Pire : une intolérance au gluten causerait bien des soucis pour les desserts puisque celle-ci empêche l'utilisation de farine de blé.

La Provence

18:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Ukraine: proclamation de souveraineté à Donetsk, grande ville de l'est russophone

 

Le Vif

Source: Belga
lundi 07 avril 2014 à 14h54

Des activistes pro-russes ont proclamé lundi une "république souveraine" à Donetsk, grande ville de l'est russophone de l'Ukraine, le gouvernement pro-européen de Kiev dénonçant ces troubles comme un plan de Moscou pour "démembrer" le pays.

Des activistes pro-russes à Donetsk. © Image Globe

Les régions de l'est ukrainien, frontalières de la Russie, ont connu dimanche une brusque montée de tension quand des manifestants pro-russes, certains masqués ou cagoulés, ont attaqué et pris le contrôle bâtiments officiels - administration locale ou services de sécurité (SBU) - dans les grandes villes de Kharkov, Lougansk et Donetsk. Les forces de l'ordre qui avaient reçu l'ordre d'éviter au maximum les violences ne se sont pas opposées à eux par la force. Le président russe, Vladimir Poutine, s'est en effet engagé à défendre "par tous les moyens" les populations russophones des républiques de l'ex-URSS en cas de violences, et a massé jusqu'à 40.000 soldats aux frontières de l'Ukraine, faisant redouter une invasion.

Les protestataires avaient immédiatement descendu les drapeaux ukrainiens bleu et jaune pour hisser à leur place le blanc-bleu-rouge russe. Suite à des négociations, les manifestants ont évacué le bâtiment de l'administration à Kharkov, mais ceux de Donetsk s'y sont barricadés. Et lundi matin ils y ont tenu une assemblée au cours de laquelle ils ont proclamé une "république souveraine".

Un de leur représentants est sorti devant le bâtiment annoncer la décision aux journalistes qui n'avaient pas été autorisés à entrer. Par ailleurs, une vidéo postée sur internet et présentée comme l'assemblée des manifestants montre un homme disant sous les vivats: "Je proclame la création de l'Etat souverain de la république populaire de Donetsk". Selon l'agence Interfax, les protestataires ont décidé d'organiser un référendum sur leur souveraineté régionale avant le 11 mai. Le site d'informations locales Ostrov affirmait quant a lui qu'ils ont décidé de demander à rejoindre la Fédération de Russie. Avant même cette annonce, le gouvernement ukrainien pro-européen issu du soulèvement qui a renversé le 22 février le régime pro-russe du président Viktor Ianoukovitch avait dénoncé dans les événements de l'Est un plan du grand voisin russe pour "démembrer" le pays. Il s'agit d'un "plan pour déstabiliser (le pays), pour qu'une armée étrangère passe la frontière et envahisse le territoire ukrainien, ce que nous ne permettrons pas", a lancé le Premier ministre, Arseni Iatseniouk, lors d'une réunion d'urgence du gouvernement. "Ce scénario est écrit par la Fédération de Russie et son seul but est de démembrer l'Ukraine, " a-t-il poursuivi. Il n'y eu aucune réaction dans l'immédiat des autorités russes à cette brusque dégradation de la situation en Ukraine.

L'Ukraine se débat dans une profonde crise également économique, dont les perspectives se sont encore aggravées avec l'augmentation-sanction de 80% du prix des livraisons de gaz russe annoncée la semaine dernière. Officiellement pour des raisons de santé, la Russie a aussi annoncé lundi avoir suspendu l'importation d'une partie de la production de produits laitiers d'Ukraine. Les Occidentaux menacent la Russie de nouvelles sanctions, économiques en cas d'atteintes répétées à l'intégrité territoriale de l'Ukraine. Et dimanche, le président tchèque, Milos Zeman, a estimé que si des troupes russes entraient dans l'est de l'Ukraine, l'Otan devrait même intervenir militairement.

Le Vif. be

00:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

07/04/2014

Carpentras: une conductrice frappée avec une barre de fer

1246664508_carpentras-1.jpg

 

 Carpentras / Publié le Lundi 07/04/2014 à 20H33
 
 

Ce matin à Carpentras, vers 8h30, un piéton a insulté et craché sur une conductrice avant de caillasser son automobile. Lorsque celle-ci est descendue de son véhicule, il s'est saisi d'une barre de fer et lui a donné un violent coup sur la tête. Il s'est ensuite introduit dans l'habitacle pour frapper le chien de la victime avant de prendre la fuite. Blessée, la dame âgée de 53 ans a été hospitalisée.

La Provence

23:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Hommage à Léon Degrelle pour les vingt ans de sa mort

ALTERMEDIA FRANCE-BELGIQUE   07 04 14

21:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Marine Le Pen invitée de l'émission "Le Grand Rendez-Vous"

http://www.frontnational.com/videos/marine-le-pen-sur-ite...

3 VIDEOS

20:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Jean-Marie Le Pen invité du Talk Orange - Le Figaro: "La France est une sous-colonie"


Pour Jean-Marie Le Pen, la France est «une sous... par lefigaro

20:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Le Conseil de sécurité refuse de condamner l’attaque turco-terroriste de Kessab

 

 
| 5 avril 2014  
 

La délégation russe aux Nations unies a indiqué que le Conseil de sécurité a refusé de prendre position sur l’attaque de Kessab, manifestant ainsi le soutien de plusieurs de ses membres aux actions d’Al-Qaïda.

Le 21 mars, l’armée turque est entrée en territoire syrien pour y introduire plusieurs centaines de jihadistes, membres du Front Al-Nosra (Al-Qaïda) et de l’Armée de l’islam (pro-Saoudien). Ils ont pris la ville de Kessab, majoritairement peuplée de Syro-Arméniens descendants des survivants du massacre turc de 1915. Lorsque l’armée arabe syrienne est intervenue pour défendre la ville, l’armée turque a descendu un de ses avions d’appui. Les habitants de Kessab se sont réfugiés sous la protection de l’État syrien à Lattaquié.

Par ailleurs, le ministère russe des Affaires étrangères a appelé les représentants de l’opposition extérieure syrienne ayant participé à la conférence de Genève 2 à s’abstenir de tout contact avec les groupes terroristes.

20:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Thierry Meyssan sur le massacre des Arméniens de Kessab


Irib 2014.04.04 Thierry Meyssan - Turquie et... par Hieronymus20

E&R

20:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Déremboursement des consultations : de qui se moque-t-on ?

 

4389402-securite-sociale-un-deficit-2012-plus-eleve-que-prevu
Le 7 avril 2014
Le Premier ministre a reçu un rapport qui prévoit de dérembourser les cinq premières consultations de l’année chez le médecin généraliste.
         

La semaine dernière, le Premier ministre a reçu un rapport qui prévoit, ni plus ni moins, de dérembourser les cinq premières consultations de l’année chez le médecin généraliste ; les suivantes, en revanche, seront couvertes.

Les objectifs sont économiques : réduire le trou de la Sécurité sociale… On se demande, encore une fois, où est la logique : celui qui n’abuse pas des consultations est immédiatement pénalisé, à l’instar du métro, où celui qui est en règle voit sans cesse augmenter le tarif de son ticket ou de sa carte annuelle à cause de fraudeurs sans scrupules. Ne faudrait-il pas, au contraire, dérembourser à partir de la sixième consultation ?

Finalement, ce sont toujours les mêmes qui payent pour les autres, et à quoi bon être honnête dans un pays où la malhonnêteté devient la norme ?

Si ce rapport voit le jour, il s’agira, une fois de plus, de toucher au portefeuille de millions de Français. Se soigner en France coûte déjà très cher au contribuable, et posséder une mutuelle devient une obligation. Car, pour l’optique ou les soins dentaires par exemple, la Sécurité sociale rembourse des miettes, certains allant jusqu’à prendre un crédit pour payer leurs frais de santé !

Le droit à la santé – droit fondamental, inscrit dans le droit international – n’est pas respecté en France. Les plus pauvres d’entre nous, faute de moyens, ne peuvent se soigner correctement. On critique les États-Unis, mais est-ce franchement mieux chez nous ?

Dans une société qui se veut égalitariste – mariage pour tous, adoption pour tous, parité homme/femme, discrimination positive –, nous sommes encore très loin de l’égalité des soins en France.

Réforme des retraites, réforme de la politique familiale, baisse du prix des médicaments, développement des médicaments génériques : l’État mène une guerre impitoyable pour baisser le déficit de la Sécurité sociale.

Dans le même temps, le budget de l’Aide médicale d’État (AME), qui permet aux étrangers en situation irrégulière de bénéficier à 100 % des soins médicaux et d’hospitalisation, continue de grimper !

Quelle injustice pour le citoyen français, qui se trouve une fois de plus lésé.

Maximilien RICHONET

BOULEVARD VOLTAIRE

19:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Ukraine : Un journaliste et militant du parti nationaliste Svoboda retrouvé mort

 

Un journaliste et militant du parti nationaliste ukrainien Svoboda (Liberté) a été retrouvé mort, portant des traces de tortures, un jour après avoir été enlevé, a annoncé le parti dimanche.

Le corps de Vassili Serguïenko, un journaliste militant d’extrême droite, a été retrouvé samedi dans un bois près du village de Vygraïev, dans le centre du pays, à quelque 120 km au sud-est de Kiev, selon un communiqué du parti.

Vassili Serguïenko présentait « des traces de tortures » et de blessures au couteau et avait « le crâne enfoncé », selon Svoboda, qui précise qu’il avait été enlevé devant chez lui vendredi soir par trois inconnus qui l’avaient fait monter de force dans une voiture.

Le parquet local a confirmé la découverte du corps du journaliste, sans donner plus de précisions en raison de « l’enquête en cours ».

Selon Svoboda, Vassili Serguïenko avait récemment fait état de menaces à son encontre, et son meurtre pourrait être lié à des articles qu’il avait écrits au sujet d’un puisant homme d’affaires de la région, que le parti ne nomme pas.

Outre ses activités journalistiques, il était un militant actif de Svoboda et avait participé aux manifestations pro-européennes de Kiev qui ont débouché sur la chute du régime ukrainien pro-russe fin février.

Sud Ouest

 

FDesouche

19:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Soutenu par l'OTAN, un Deuxième génocide turc contre les Arméniens se déroule en Syrie

http://www.armenews.com/article.php3?id_article=98788

18:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Elections législatives en Hongrie : le JOBBIK progresse encore

 

Gabor Vona, président du Jobbik

Ce dimanche avaient lieu en Hongrie les élections législatives.

Il existe là-bas un parti nationaliste et chrétien, dynamique et radical, dont nous vous donnons régulièrement des nouvelles : le Jobbik (« Mouvement pour une meilleure Hongrie »).

Alors que le pays est gouverné depuis quelques années par la droite dure (incarnée par Viktor Orban, présenté par les médias français comme un quasi-fasciste), les pronostics officiels pariaient sur une chute ou sur un résultat médiocre du Jobbik : en effet, la droitisation continue de la politique (populaire) d’Orban et de son parti (Fidesz) coupait l’herbe sous le pied de la formation nationaliste.

Il n’en a finalement rien été. Le Jobbik a obtenu ce dimanche 20,5 % des voix (contre 16,5% aux dernières législatives, en 2010), poursuivant sa progression.
Le Fidesz, vainqueur de ce scrutin, en a obtenu pour sa part 44,5 % (contre 53% en 2010).

Détails

 

Contre-info.com

18:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

La République autoproclamée de Donetsk demande l'aide militaire de la Russie

9RIAN_02408882_LR_ru.jpg

Aujourd'hui, 16:46
  
 

Par La Voix de la Russie | Les députés du Conseil de la région de Donetsk et les partisans de la fédéralisation de l'Ukraine ayant proclamé la création de la République populaire de Donetsk ont demandé au président Vladimir Poutine la protection de la Russie, le déploiement dans la région d'un contingent militaire provisoire.

« A nos yeux, seule la Russie est notre défenseur du monde russe. Nous sommes prêts à lutter pour nos convictions. Mais sans la Russie, cela sera difficile pour nous seuls », a déclaré un orateur. Les assistants ont accueilli par une ovation le message adressé à Vladimir Poutine
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2014_04_07/La-Republique-de-Do...

17:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

La phrase du jour

la-vie-en-forêt-brocéliande-en-bretagne-sud-le-gite-brocéliande-à-moins-de-100-mètres.jpg

« La forêt, c'est encore un peu du paradis perdu. Dieu n'a pas voulu que le premier jardin fût effacé par le premier péché.  »

 Marcel Aymé

 

02:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Comme un délicieux parfum de fin de règne

Ecrit le 6 avr 2014 à 4:13 par François Falcon dans Poing de vue

 
 

Comme un délicieux parfum de fin de règne

D’habitude, on ressent de l’amertume à voir son pays s’enfoncer sans espoir apparent de retour, à voir un territoire défendu jadis au prix de millions de morts désormais ouvert aux vents les plus mauvais, à voir la richesse d’une civilisation séculaire dilapidée en quelques années, à voir des valeurs millénaires foulées aux pieds par des pédants superficiels… mais il vient toujours un temps où cette plongée dans la déchéance devient jouissive. Pour certains, c’est la jouissance du porc dans sa soue mais pour tous les autres, c’est la joie profonde de celui qui sait que ce sont là les signes annonciateurs du renouveau, l’arc-en-ciel qui résulte de la rencontre de la pluie finissante et du soleil renaissant, le drapeau LGBT qui ne flotte plus que grâce au souffle de la Manif pour Tous.

Alors, n’hésitons plus, délectons-nous de cette valse des ministres, de ce théâtre de guignols, de cette farce hallucinante. Rions de ces journalistes aux perruques courtisanes, de ces perroquets insipides et répétitifs, de ces courtisanes devenus maires. Écoutons ravis les chants sinistres de la corneille de la place Vendôme, du cygne de Matignon et du canard boiteux de l’Élysée. Applaudissons aux crachats pyrotechniques des associations anti-je-ne-sais-quoi pour ne pas dire antidémocratiques ; courbons-nous devant les pachas de Bruxelles, les imperators de Washington et les torquemadas de la Nouvelle Bien-Pensance. Acclamons les Grandes prêtresses adoratrices des veaux d’or : fausse liberté, fausse égalité, fausse fraternité, vraie servitude.

Oui, tout cela est enthousiasmant : ouvrez grand vos narines et enivrez-vous de ce parfum de fin de règne : il y a là un peu de l’odeur de 1958 avec tous ces clowns pathétiques sur le perron de Matignon, un peu du soufre de 1789 dans cette colère sourde et dévastatrice jaillissant des tréfonds de la nation, un peu de la myrrhe de 476 dans cet effondrement créateur. Courrez-donc aux balcons pour assister médusés à la chute de l’oligarchie, au relèvement du peuple de France, à la modeste résurrection de l’humanité.

NOUVELLES DE FRANCE

01:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le "vivre ensemble" n'est qu'un leurre...

bisounours-popples-petit-poney-565x250.jpg

Le bobo des villes s’enorgueillit de ne pas voter pour le FN et de vivre dans une ville cosmopolite.

         

La montée du FN confirmée par les élections municipales est la conséquence d’une crise économique et d’une crise identitaire. Si beaucoup préfèrent y voir la seule conséquence de la crise économique, l’immigration massive, l’insécurité et la perte de contrôle de nos frontières sont des facteurs importants des scores du FN. Cette réalité est illustrée par l’électorat du nord de la France, électorat de « gauche » à fibre sociale, qui choisit de voter pour le FN plutôt que pour le Front de gauche.

Un raccourci idéologique voudrait que l’électeur FN vive souvent dans des lieux où l’immigration est très faible et vote par peur de ce qu’il ne connaît pas. Ces élections prouvent à nouveau le contraire avec les régions du Sud à fort taux d’immigration votant massivement FN. Et si, dans certaines régions périurbaines où l’immigration est faible, le FN fait toujours de bons scores, c’est en réalité parce que ces habitants ont fui les villes et les banlieues autant par contraintes économiques et foncières que par choix culturel (pour fuir une immigration massive dans les derniers quartiers populaires).

Le bobo des villes s’enorgueillit de ne pas voter pour le FN et de vivre dans une ville cosmopolite. Croisant ses concitoyens d’origine étrangère dans le métro, il pense vivre avec eux mais le soir, il rejoint ses semblables dans son quartier. Chacun vit à côté des autres avec sa propre culture. La mixité n’existe quasiment pas dans les tribunes d’un concert de rock, de rap ou d’un match de rugby. Le vivre ensemble, l’inclusion sociale, le faire France n’existent pas sauf dans la bouche d’une élite coupée du peuple, une élite protégée des conséquences négatives de la mondialisation qui se permet en outre de distribuer elle-même des brevets de civisme. Dans ces villes boboïsées, on se vante de respecter son voisin et sa différence de mode de vie. Mais cette tolérance revendiquée n’est en réalité qu’indifférence individualiste.

À une fracture sociale s’est ajoutée une fracture identitaire. Au sein d’une même classe sociale, les gens se séparent en raison de leurs origines. Si la France ne retrouve pas le contrôle de ses frontières, des frontières moins visibles mais réelles se multiplieront : celles qui empêchent déjà d’entrer dans des cités dites « zones de non-droit », celles qu’élèvent les classes aisées en se regroupant dans des quartiers éloignés de tout problème d’insécurité ou d’immigration. À ce petit jeu, les classes populaires sont toujours perdantes. Il est urgent de stopper l’immigration massive et de privilégier la culture française avant que le semblant de vivre ensemble qui reste ne se transforme en une société multiculturelle du « vivre à côté ».

Edouard de PRARON

BOULEVARD VOLTAIRE 

01:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le troisième sexe est un non-sens biologique !

 

third_category_of_gender_legally_recognised_in_australia
Le 6 avril 2014
 
La Haute Cour d’Australie a reconnu " qu'une personne peut être ni de sexe masculin ni de sexe féminin" .
      
         

À propos du Parlement anglais, notamment pour expliquer sa souveraineté par rapport à la Couronne, on avait coutume de dire qu’il pouvait tout faire, sauf changer un homme en femme. Ceci demeure en partie vrai, sauf à considérer qu’en ayant autorisé, par une loi du 17 juillet 2013, le « mariage » des pairs du royaume, les chambres basse (Westminster) et haute (House of Lords) ont repoussé un peu plus les frontières de leur liberté législative. Mais force est de reconnaître la prolifique inventivité de la perfide Albion et de ses sœurs du Commonwealth qui, après la Grande Charte de 1215, l’anglicanisme et le rosbif à la gelée de groseilles, offrent au monde entier un… troisième sexe !

C’est ainsi que, très sérieusement, la Haute Cour d’Australie (équivalent de la Cour suprême aux États-Unis) a reconnu « qu’une personne peut être ni de sexe masculin ni de sexe féminin et autorise donc l’enregistrement d’une personne comme étant d’un genre non spécifique ». En l’occurrence, l’affaire concernait une personne née de genre masculin qui avait subi une intervention chirurgicale pour changer de sexe en 1989. Celle-ci ayant échoué, le registre d’état civil de Nouvelle-Galles du Sud (l’État de Sydney) avait accepté de l’enregistrer sous la catégorie « genre non spécifique », jusqu’à ce que l’administration retire sa décision.

L’honnêteté commande, tout de même, de reconnaître que les législateurs népalais et allemands avaient précédé le juge australien. Ainsi, en Allemagne, une loi du 1er novembre 2013 permet-elle désormais d’inscrire un enfant à l’état civil sans que soit mentionné son sexe biologique. Au Népal, la loi est intervenue fin janvier 2013. Toutefois, comme aurait dit Pascal en inversant la formule, « vérité au-delà des Pyrénées, erreur en deçà ». Le Népal, comme l’Inde voisine, ont une conception différente des Occidentaux en matière d’identité sexuelle. L’intersexualité, bien que n’étant pas la norme sociale majoritaire est, en effet, une réalité anthropologique impliquant l’appartenance à une caste particulière comme celle des « Hijras » en Inde.

Vérité ethnologique inexistante dans les sociétés blanches occidentales et européennes qui ont entamé la longue marche de leur inexorable déclin. L’esprit public européen, frappé d’anomie durkheimienne, est corrélativement consumé par un désir hédoniste illimité et irrépressible. La quête folle et effrénée de l’individu-roi cherchant à imposer sa souveraineté à la nature est fort ancienne. Marcel Gauchet, à la suite de Louis Dumont, parlait d’une « genèse métaphysique de l’individu » remontant aux sociétés chrétiennes médiévales et dont l’épiphanie s’est accomplie, de manière éclatante, dans son « hypercontemporanéité », au XXe siècle.

Cette reconnaissance de ce que l’on appelle abusivement « un troisième sexe », en référence au second, existentialisé par Simone de Beauvoir, est un non-sens, car il n’y aura jamais que deux sexes. Comme l’observe Sylviane Agacinski, citée par Alain de Benoist (Les Démons du bien, p. 116), « la diversité des orientations sexuelles ne supprime pas la dualité des sexes : elle la confirme au contraire ».

Aristide LEUCATE

BOULEVARD VOLTAIRE

01:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)