11/11/2014

Frank Gehry, l’architecte superstar

    

images.jpg

    

Sa Fondation Louis-Vuitton est acclamée, Beaubourg lui consacre une grande rétrospective. Mais qui est vraiment Frank Gehry ?

   

A 85 ans, un regard d'enfant, de l'espièglerie et des projets en pagaille, dont le futur musée Guggenheim d'Abu Dhabi, et un doigt d'honneur à un journaliste : Frank Gehry ne s'est pas assagi, bien au contraire. Parce que le plus célèbre des architectes vivants, dont on vient d'inaugurer fin octobre la Fondation Louis-Vuitton dans le bois de Boulogne, revient de loin. Portrait en quatre traits de caractère, alors que le Centre Pompidou présente ses projets les plus fous.

  Un provocateur

  Frank Gehry n'a rien du vieux sage. Fin octobre, le roi d'Espagne Felipe VI lui remet un prix à Oviedo. Lors de la conférence de presse, un journaliste ose demander au concepteur du musée Guggenheim de Bilbao s'il ne craint pas de succomber, comme le lui reprochent ses détracteurs, à « l'architecture spectacle ». La réponse fuse : un doigt d'honneur qui fait le tour du monde. Royal... Tout comme l'explication de texte : « Dans le monde actuel, 98 % des bâtiments construits sont de la pure merde. » La revanche est un plat qui se mange froid : à ses débuts, le jeune architecte a été moqué par ses confrères qui ne croyaient pas à ses délires formels...

  Un outsider

  Fils d'un camionneur, lui-même brièvement camionneur en ses jeunes années, né au Canada de parents juifs polonais qui émigrent ensuite en Californie, Gehry s'est longtemps appelé Goldberg. C'est seulement à l'époque de son premier mariage qu'il change de nom, à la demande de sa femme, qui redoute l'antisémitisme, comme il l'a raconté au cinéaste Sydney Pollack dans le passionnant documentaire que celui-ci lui a consacré en 2006, diffusé dans l'exposition de Beaubourg.

 

 Le Picasso de l'architecture est un self-made-man qui s'est accroché au rêve américain, sous le soleil de Californie, où il a réalisé ses premiers édifices. Comme son incroyable maison personnelle à Santa Monica, premier chef-d'oeuvre, réalisée à partir de tôle ondulée ou de grillages déstructurés. Quarante ans après, il a changé de femme et a fait quatre enfants, mais y habite toujours.

  Un gribouilleur génial

  C'est un rabbin qui a détecté ses dons. L'enfant Ephraïm Goldberg va au Talmud Torah, le catéchisme juif. Il dessine le portrait de Theodore Herzl, fondateur du sionisme. « Votre fils a des doigts d'or », confie le rabbin à la mère du futur architecte qui s'essaie d'abord à la céramique. Dans chacune de ses réalisations, tout part d'un petit gribouillis, selon l'expression d'un de ses plus gros clients. Gehry, pourtant précurseur des maquettes numériques en 3D, reprend l'expression : « Quand j'ai fini, si l'on prend le petit gribouillis d'origine, tout y est déjà. » La forme du poisson, que l'on retrouve dans beaucoup de ses oeuvres comme une signature, vient aussi de son enfance : c'est la carpe farcie que sa grand-mère achetait pour le shabbat, et qui nageait dans la baignoire avant de passer à la casserole.

  Un architecte qui voulait être peintre

  Gehry, longtemps boycotté par ses confrères, s'est réfugié chez ses amis peintres de la Côte Ouest. Lui-même cite le cubisme parmi ses influences majeures. Ses bâtiments ressemblent à des tableaux. « S'il y a un truc dont je suis envieux, c'est les peintres », dit-il. Lui-même est admiré comme un artiste, aussi bien par Lady Gaga, qui lui a demandé un chapeau, qu'Hillary Clinton, qui le cite dans ses Mémoires comme l'architecte dont le monde a besoin. Même la série animée « les Simpson » a rendu hommage à Gehry. Dans un épisode de 2009, on voit son double de dessin animé froisser des bouts de papier pour en faire naître un bâtiment miniature, un de ses rituels.

Le Parisien   09 11 14

 

00:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

10/11/2014

Cécile Duflot se sent prête pour 2017 !

254467.jpg

L'ex-ministre du Logement assure être capable de représenter les écologistes lors de la prochaine présidentielle.

Hier ministre du tandem Hollande-Ayrault, demain potentielle adversaire du chef de l'Etat dans les urnes ? C'est peut-être ainsi que se dessine le futur de Cécile Duflot. L'ancienne secrétaire nationale d'Europe Ecologie Les Verts n'exclut plus de briguer la présidence de la République, comme c'était le cas en 2012. A l'époque, elle avouait sa "peur" à l'idée de se lancer dans la course à l'Elysée. "La présidentielle, c'est une tuerie. (...) Il y a un temps pour tout", déclarait-elle à L'Obs. Ce temps est peut-être venu.


Dans la revue Charles, Cécile Duflot évoque ainsi son évolution dans l'univers politique, et notamment ses presque deux années passées au ministère du Logement : "Je pense que j'ai parfaitement su jouer mon rôle de ministre, et il ne m'a pas fallu très longtemps pour apprendre. J'ai souvent tendance à penser que je suis moins capable que d'autres. Mais certains de mes collègues m'ont totalement mise à l'aise."

"Je pense que j'ai les épaules"

La députée va même plus loin : "Est-ce que, comme il y a cinq ans, j'estime que je n'ai pas les épaules ? Je peux vous répondre : non. Je n'estime plus ça, je pense que j'ai les épaules." Et si Cécile Duflot se sent plus mature, l'avis est semble-t-il partagé au sein de sa famille politique. Auprès de Charles, Noël Mamère, candidat des Verts en 2002 (5,25% des voix au premier tour), a fait part de sa conviction : "Cécile sera sans doute candidate. Je ne vois pas très bien qui d'autre sort du lot".

Alors Cécile Duflot, candidate d'EELV en 2017 ? Ce n'est pas encore sûr, mais c'est la tendance. Le Lab révèle même qu'en 2011, un élu local avait réservé les noms de domaines cecileduflot2017.fr et duflot2017.fr, au cas où. Peut-être a-t-il très bien fait.

Nicolas Bamba - 6Medias

23:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Calais (62) : deux chauffeurs condamnés pour des violences sur un migrant

 

10h05

Deux chauffeurs routiers hollandais ont été condamnés vendredi au tribunal pour violences avec arme sur un migrant qui s’était engouffré dans le camion de l’un d’entre eux dans le port de Calais. Ils écopent de 750 euros d’amende.

Les faits se sont déroulés le 4 novembre dernier, sur le site du port de Calais, selon la Voix du Nord. Deux chauffeurs hollandais inspectent leurs camions, pour ne pas être pris en défaut lors des contrôles avec des migrants à bord. Justement, ils sont quatre dans la remorque de l’un d’eux. Trois acceptent de sortir, le quatrième refuse, il est donc extrait de force par les deux hommes.

L’un d’eux va alors chercher un pied de biche dans sa cabine et blesse violemment le jeune homme, occasionnant une plaie de 4 cm sur la tête qui a dû nécessiter 7 points de suture.

De nationalité érythréenne, il a déposé plainte, et les chauffeurs ont été placés en garde à vue. (…)

Source

Merci à jojo desouche

FDS

21:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Marine Le Pen sur France 3


Marine Le pen - 9 novembre 2014 par hurraken75

20:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

La Chute du mur de Berlin

E&R

19:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Gérard de NERVAL (1808-1855)

Vers Dorés

Homme ! libre penseur - te crois-tu seul pensant
Dans ce monde où la vie éclate en toute chose :
Des forces que tu tiens ta liberté dispose,
Mais de tous tes conseils l'univers est absent.

Respecte dans la bête un esprit agissant : ...
Chaque fleur est une âme à la Nature éclose ;
Un mystère d'amour dans le métal repose :
"Tout est sensible ! " - Et tout sur ton être est puissant !

Crains dans le mur aveugle un regard qui t'épie
A la matière même un verbe est attaché ...
Ne la fais pas servir à quelque usage impie !

Souvent dans l'être obscur habite un Dieu caché ;
Et comme un oeil naissant couvert par ses paupières,
Un pur esprit s'accroît sous l'écorce des pierres !

02:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

"Le soir du 9 novembre" par Jean-Pax Méfret

00:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

09/11/2014

L’Afrique n’est pas sur le point de démarrer – L’Afrique Réelle N°59, novembre 2014

Afrique-Vue-satellite-Map-Library-domaine-public.jpg

 

 

Editorial et Sommaire

 Editorial de Bernard Lugan :

A en croire les médias, l’Afrique serait sur le point de « démarrer » puisque son taux moyen de PIB est supérieur à celui du reste du monde. Or, il ne s’agit là, hélas, que d’une illusion fondée sur des chiffres qui ne tiennent aucun compte des tensions, des problèmes politico-ethniques, des héritages et des divers blocages que connaît le continent.

En dépit des effets d’annonce, et à l’exception d’enclaves dévolues à l’exportation de ressources minières confiées à des sociétés transnationales sans lien avec l’économie locale, la situation africaine est en réalité apocalyptique :

- la « bonne gouvernance » n’y a pas mis fin aux conflits,
- la démocratie n’y a résolu aucun problème,
- les crises alimentaires sont de plus en plus fréquentes,
- les infrastructures de santé ont disparu,
- l’insécurité y est généralisée,
- la pauvreté y atteint des niveaux sidérants. En 15 ans, le nombre de pauvres est ainsi passé de 376 millions à 670 millions ; il a donc doublé.

Nous voilà loin de la « méthode Coué ». Quatre grandes raisons expliquent ces échecs :

 

1) La priorité donnée à l’économie. Dans tous les modèles proposés ou imposés à l’Afrique sud saharienne, l’économie est toujours mise en avant. Or les vrais problèmes du continent ne sont pas fondamentalement économiques, mais politiques, institutionnels, ethniques et sociologiques.

2) Le refus d’admettre la différence car les Africains ne sont pas des Européens pauvres à la peau noire. Comme le dit le proverbe congolais: « l’arbre qui pousse sur les bords du marigot ne deviendra jamais crocodile ».

3) Le diktat démocratique imposé à l’Afrique a eu pour résultat la destruction de ses corps sociaux et le triomphe de la mathématique électorale, le pouvoir revenant automatiquement aux ethnies les plus nombreuses, ce que j’ai défini comme étant l’ethno mathématique électorale.

4) La démographie insensée et suicidaire qui va plus vite que la création des infrastructures, va provoquer de véritables cataclysmes dont il est difficile d’imaginer l’ampleur.

De plus, ne perdons pas de vue que la courbe de croissance africaine n’est que la conséquence des prix, par définition fluctuants, des matières premières; elle est donc à la fois fragile et artificielle. Cette croissance n’étant pas homogène, la différence est considérable entre les pays producteurs de pétrole ou de gaz et les autres. Enfin, les hydrocarbures font peut-être enfler les courbes de croissance, mais ils n’empêchent pas la faillite économique et sociale. Les exemples du Nigeria et de l’Algérie sont éloquents à ce sujet.

 

SOMMAIRE

Actualité :
- L’Algérie est-elle au bord du précipice ?
- Mozambique : la coupure nord-sud s’accentue

Livres :
Afrique : la guerre en cartes

Rwanda :
Le TPIR confirme sa jurisprudence : le génocide n’était pas programmé.

Préhistoire :
L’Afrique n’est pas le berceau de toute l’humanité

Image : vue satellite. Crédit : Map Library, domaine public.

23:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Emmanuel Macron va inaugurer une usine Renault en… Algérie

macron-renault-algerie.jpg

 

 

09/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Alors que l’industrie française souffre depuis des années de délocalisations massives et alors que depuis l’arrivée de François Hollande à l’Elysée la France compte 500.000 chômeurs de plus, Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, annonce, via son compte Twitter, qu’il va accompagner Laurent Fabius pour aller inaugurer une usine Renault… en Algérie.

23:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Mario Borghezio, député européen : “L’urgence est de stopper les nouvelles arrivées” (Présent)

borghezio-remigration.jpg

Partager sur Facebook Tweeter 

 

09/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Mario Borghezio est député européen, membre de la Ligue du Nord (parti allié au Front national au sein du Parlement européen). Figure charismatique de la droite patriotique et identitaire italienne, francophile, nous avons souhaité recueillir sa position sur la remigration en nous penchant sur la situation au-delà des Alpes. (Entretien initialement paru dans le numéro 8225 de Présent)

Propos recueillis par Pierre Saint-Servant


Quel constat faites-vous de la situation de l’immigration en Italie ? Le « vivre-ensemble » est-il déjà mort dans la péninsule ?

En Italie, l’immigration – à cause de l’opération catastrophique nommée Mare Nostrum voulue par le ministre Alfano (centre-droite) – est devenue une véritable invasion. Cela risque de rendre impossible une cohabitation pacifique, surtout dans les périphéries urbaines (Milan, Turin, Rome etc.)

L’Union européenne est le principal facteur de l’invasion migratoire et de l’impossibilité pour les peuples de riposter. Pensez-vous que l’union avec les autres formations patriotes telles que le FN ou le FPÖ permettront, à court ou moyen terme, de dénoncer les traités et de retrouver la maîtrise des frontières ? Travaillez-vous déjà en ce sens au Parlement européen ?

Nous sommes en train de donner vie à un groupe européen des formations identitaires, avec évidemment le FN, le FPÖ et d’autres mouvements et partis. Un tel groupe pourra contrer très efficacement la dérive mondialiste de cette Union européenne.

 

En France, une réaction populaire massive est en train de se former pour dénoncer l’immigration et ses conséquences. Qu’en est-il en Italie ? Enregistrez-vous des succès sur ce terrain ?

L’intolérance des Italiens (du nord comme du sud) envers cette invasion devient jour après jour plus forte. Cela se traduit par une croissance continuelle du score électoral de la Ligue du Nord, qui est en train de construire un réseau dans l’Italie du centre et du sud.

La manifestation de Milan « Stop Invasion », qui a rassemblé 100 000 personnes, est-elle une date clef du « réveil » italien ? Quelles seront les suites apportées à ce grand rassemblement ?

Incontestablement, à Milan, avec la participation des mouvements comme CasaPound et d’autres semblables, bien enracinés dans la Péninsule, nous pouvons déjà dire aujourd’hui que nous assistons à la naissance d’une Ligue « nationale », qui, bien sûr, ne tranche pas ses racines « nordiques » [NDLR : La Ligue du Nord est historiquement régionaliste, centrée sur la Padanie, partie nord de l’Italie].

Sous l’impulsion d’intellectuels et de militants identitaires, le mot « remigration » est en train de s’installer dans le vocabulaire politique en France, qu’en pensez-vous ? Y a-t-il une démarche équivalente en Italie ?

La « remigration » pourra bien entendu devenir une stratégie pour toute l’Europe des peuples. Mais en Italie, l’urgence est d’abord de stopper les nouvelles arrivées.

Quel message souhaitez-vous envoyer aux patriotes français qui ont choisi de ne plus subir ?

Tous les patriotes européens doivent s’unir dans un seul combat identitaire, contre l’Europe des banquiers, pour l’Europe des peuples !

Crédit photo : Fabio Visconti via Wikipédia (cc).

23:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Procès du Professeur Faurisson contre le journal Le Monde : la vidéo d’ERTV


Procès du Professeur Faurisson contre le... par ERTV

 

arton28983-ec3f6.jpg

Le procès en appel du Professeur Robert Faurisson contre le journal Le Monde avait lieu ce jeudi 6 novembre 2014 au palais de justice de Paris. L’équipe d’ERTV était sur place.

E&R

21:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

C’était un 9 novembre 1794 : la République massacrait encore des Français

9 novembre 2014 par admin4  - Contre-info.com

Nous aimons rappeler aux républicains – donneurs de leçons impénitents -, l’histoire de leur système.

Ce 9 novembre donc, Maignet, chargé de la lutte contre la « contre-révolution » en Auvergne, fait incendier et massacrer la population de Bédoin, au pied du mont Ventoux.

Quel acte extraordinaire peut-il justifier de telles représailles ?

Simplement l’arrachage, quelques semaines plus tôt, d’un « arbre de la liberté »…

Cinq cents maisons sont détruites par le feu, soixante-trois habitants sont fusillés ou guillotinés.

Thibaut de Chassey

 

21:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

L'hommage de Brigitte Bardot à Manitas de Plata

PHOaee8f97c-6592-11e4-b2a4-2539a8b98c5c-805x453.jpg

En 1968

 

Samedi 08/11/2014 à 15H22

 

 
 

Brigitte Bardot a rendu un dernier hommage à Manitas de Plata à l'occasion de ses funérailles, qui se sont déroulées samedi à Montpellier. A travers une lettre lue par la fille du célèbre guitariste gitan aux 93 millions d'albums, elle a salué cet homme "parti de rien et devenu un seigneur aux mains d'argent, tout en restant d'une grande simplicité. L'avoir connu est un grand bonheur, le perdre est un grand malheur."

Manitas de Plata est décédé jeudi à l'âge de 93 ans.

La Provence

21:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

VIDEOS - Mort à 93 ans du guitariste gitan Manitas de Plata

http://www.leparisien.fr/musique/mort-a-93-ans-du-guitari...

Regardez la vidéo "Manitas de Plata et Brigitte Bardot"

20:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Manitas de Plata: "Por el camino de Ronda"

20:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Jean-Marie Le Pen rend hommage sur Twitter au guitariste Manitas de Plata

Manitas-de-Plata-1.png

20:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Aymeric Chauprade invité de Claude Askolovitch sur i>TELE

19:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Immigration: Nicolas Bay évoque l'opération Triton et l'exemple australien

BRAVO !

19:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

La célébration de la mort de De Gaulle divise au sein du FN

PHOaf1f9322-6814-11e4-9b88-fec155fed21e-640x230.jpg

LE SCAN POLITIQUE - Le vice-président du FN accompagné de plusieurs jeunes cadres du parti s'est rendu ce dimanche sur la tombe de l'ancien président à Colombey-les-Deux-Églises.

 

La montée en puissance des «jeunes gaullistes» au sein du FN continue de provoquer des remous idéologiques dans le parti. Ce dimanche, Florian Philippot revendique comme chaque année son déplacement sur la tombe du général. Mais, fait inédit, le député européen est venu cette année accompagné d'une centaine de jeunes militants du FN. Invitée du 12/13 dimanche sur France 3 Marine le Pen s'est trouvée contrainte à un numéro d'équilibriste et de prendre ses distances avec cette démarche. La présidente du parti entend rassurer le courant historique du FN, un parti qui compte depuis sa fondation de nombreux nostalgiques de l'Algérie française, sans pour autant renier les évolutions idéologiques résultantes de son entreprise de dédiabolisation.

 
 

«Le général est un exemple pour moi, une référence absolue pour mon engagement politique. Il figure la Résistance et incarne l'indépendance nationale, la grandeur de la France et le rassemblement des Français», a déclaré Florian Philippot à son arrivée dans le village de Haute-Marne.

«C'est une initiative personnelle», prend soin de souligner de son coté Marine Le Pen, appelée à commenter le déplacement du vice-président du FN à Colombey, un pèlerinage qu'il effectue depuis 2012. Cette année, l'énarque a emmené avec lui quelques figures montantes du FN, dont le nouveau directeur du Front national de la jeunesse Gaëtan Dussaussaye. Une façon de marquer son assise politique grandissante sur une base militante progressivement expurgée de ses éléments les plus orthodoxes.

 

Sur France 3 ce dimanche, Marine Le Pen tente de calmer le jeu en traduisant ce grand écart idéologique. Pour elle, le fondateur de la Ve République, a été le dernier «véritable chef de l'État». «Je ne suis pas gaulliste. Je suis plutôt gaullienne, je partage avec le général De Gaulle le souci de la souveraineté de la France (…) Nous partageons le refus d'une union européenne qui refuse sa souveraineté au peuple Français.». Une proximité idéologique qu'elle relativise: «Mais il y a entre De Gaulle et moi la guerre d'Algérie. Je partage la souffrance des pieds noirs et des Harkis».

Une commémoration «inutile»

Cette prise de position fait écho aux critiques que soulève le gaullisme ostentatoire de Florian Philippot au sein de la vieille garde du FN. Contacté par Le Scan, le député européen Bruno Gollnisch n'estime «pas très utile de participer à ces commémorations qui ravivent des douleurs encore mal cicatrisées». A la guerre d'Algérie, l'ancien candidat à la présidence du Front national ajoute deux «fautes très graves» au «passif» de Charles De Gaulle. «Il a couvert à la Libération une fiction selon laquelle ceux qui avaient servi le gouvernement légal de l'époque (celui du maréchal Pétain, ndlr) et accompli des prouesses pour assurer la survie du pays, étaient tous des traîtres», regrette le conseiller régional de Rhône-Alpes. Et d'ajouter à ce grief «la complaisance du général à l'égard du communisme et du marxisme, auxquels il a abandonné les sphères intellectuelles et culturelles du pays». Une complaisance qui selon lui a conduit aux évènements de mai 68.

«C'est bien que tous les patriotes puissent se réconcilier», estime tout de même l'ancien dauphin de Jean-Marie Le Pen, qui juge positif que des gaullistes s'associent désormais au FN. Il regrette cependant que «les mythologies proposèrent plus vite que la réalité». «Ces jeunes gens, qui n'ont pas connu l'époque, créditent le général de velléités d'indépendance et de souveraineté nationale». Et Bruno Gollnisch de rappeler que lui-même et des «dizaines de milliers d'adhérents du FN» ne pourront jamais se reconnaître dans l'héritage du général De Gaulle.

LE FIGARO

19:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Désintégration de la Suède : le gouvernement va accueillir un nombre record d’immigrés

Photo-by-Fria-Tider-of-Swedish-meter-maid-at-work.jpg

 

Share on FriendFeed

 

BREIZATAO – ETREBROADEL (05/11/2014) Le gouvernement suédois se prépare à accueillir un nombre historique de faux réfugiés en provenance d’Irak et de Syrie, rapporte le journal Le Local.

L’administration en charge de l’accueil de ces candidats à la colonisation avait prévu en avril un afflux de 61 000 pseudo demandeurs d’asile. Mais elle a revu en septembre ce nombre à 80 000. Hier, la même administration a encore revu ce chiffre à la hausse à 83 000.

On estime qu’en Suède 23% des Suèdoises de souche sont violées par des allogènes, souvent musulmans.

02:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)