Par Francetv info

Mis à jour le 10/10/2014 | 12:32 , publié le 10/10/2014 | 11:02

Le prix Nobel de la paix a été décerné à la Pakistanaise Malala Yousafzai et à l'Indien Kailash Satyarthi, vendredi 10 octobre à l'Institut Nobel d'Oslo (Norvège). "C'est une condition préalable au développement pacifique du monde que les droits des enfants et des jeunes soient respectés", précise le comité Nobel norvégien. Pas moins de 278 individus et organisations étaient en lice cette année, un nombre record de candidatures.

"Le comité a tenu à remettre le prix à un hindou et à un musulman, qui sont aussi respectivement un Indien et une Pakistanaise, dans un combat commun pour l'éducation et contre les extrémismes", ajoute le comité. 

Francetv info revient sur le parcours de ces deux personnes récompensées.

Malala, la plus jeune prix Nobel de la paix

Bête noire des talibans, incarnant le combat pour le droit des filles à l'éducation à travers le monde, Malala Youzafsai, à 17 ans seulement, est de loin la lauréate la plus jeune en 114 ans d'histoire du Nobel. Depuis plusieurs années, elle milite pour le droit des filles à l'éducation. Cela lui a valu d'être la cible d'une tentative d'assassinat par les talibans, qui a failli lui coûter la vie il y a presque deux ans jour pour jour, le 9 octobre 2012.

Après avoir reçu une balle en pleine tête au Pakistan, elle s'est fait opérer à Birmingham, dans le centre de l'Angleterre, où elle vit désormais. Elle était "à l'école comme d'habitude" vendredi matin, lorsqu'on lui a attribué le prix Nobel de la paix.

L'adolescente, devenue l'héroïne du Pakistan, était déjà favorite pour le prix Nobel de la paix, en 2013. Elle avait, à l'époque, écrit ses mémoires et francetv info lui avait consacré un portrait. Après l'attribution du prix, ce vendredi 10 octobre, elle est devenue "la fierté du Pakistan", s'est félicité le Premier ministre Nawaz Sharif.

Kailash Satyarthi, "dans la tradition de Gandhi"

Moins connu du grand public et nettement plus âgé, puisqu'il a 60 ans, Kailash Satyarthi a dirigé des manifestations contre l'exploitation des enfants, réduits à l'état d'esclaves dans les usines indiennes où ils effectuent des tâches pénibles à longueur de journée et sont victimes de violences, y compris sexuelles. Kailash Satyarthi a par exemple organisé des manifestations non violentes contre l'exploitation dans "la tradition de Gandhi" comme l'a souligné le comité Nobel.

"Il a été calculé qu'il y a 168 millions d'enfants travailleurs dans le monde aujourd'hui", a noté le président du comité Nobel norvégien. "En 2000, ce chiffre était plus élevé de 78 millions. Le monde s'approche du but qui vise à éliminer le travail des enfants."

L'Indien Kailash Satyarthi, prix Nobel de la paix, a estimé que ce prix constituait une "reconnaissance" de son "combat en faveur des droits des enfants". "Je remercie le comité Nobel pour cette reconnaissance de la détresse de millions d'enfants qui souffrent", a-t-il ajouté, "ravi" de ce prix, selon des propos rapportés par l'agence Press Trust of India.