Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2011

Montpellier: une dame de 88 ans violée à l'hôpital

Les faits se sont déroulés vendredi dernier à Montpellier, dans l'Hérault.

Une dame, âgée de 88 ans, a été violée dans sa chambre du Centre hospitalier régional universitaire par un jeune homme, âgé d’une vingtaine d’années.

Un suspect a été interpellé mercredi, mais a été libéré et mis hors de cause.

Des analyses ADN vont être effectuées afin d'identifier l'auteur des faits.

Depuis l'agression, la victime est décédée.

La brigade des mœurs et des mineurs a été chargée de l'enquête.

29 avril 2011

23:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Il ne faut pas perdre de temps!

donnees_c3.jpg

30/04/11 ROME (NOVOpress) – Les juges italiens n’ont pas perdu de temps pour appliquer l’arrêt de la Cour européenne de justice du 28 avril, supprimant le délit de clandestinité en Italie. Le président de la section pénale du tribunal de Busto Arsizio, Adet Toni Novik, a ordonné hier la remise en liberté immédiate d’un clandestin albanais, Kreshnik Gionj, qui avait été arrêté par la police le 9 avril dernier pour refus d’obéir à son ordre d’expulsion. Le délit de clandestinité, aussi bien, n’existe plus et la directive européenne sur les rapatriements stipule, comme l’ont souligné les avocats du clandestin, que « à l’égard d’un citoyen en situation irrégulière (un immigré clandestin), on ne peut adopter de mesures coercitives ».

Le journal local s’attendrit sur Kreshnik Gionj et sa « jeune femme, enceinte de six mois ». Comme l’écrit avec poésie la journaliste, « hier matin, le couple albanais a vu la lumière au fond du tunnel ». Comprenons qu’ils vont pouvoir rester définitivement sur le territoire italien.

L’arrêt de la Cour de Luxemburg a continué à donner lieu à de nombreuses réactions en Italie. Vivement critiqué par la majorité, et en particulier par la Ligue du Nord, il a été salué par la gauche et l’extrême gauche. Pour Rosy Bindi, présidente du Parti Démocrate (gauche), « la Cour de justice européenne met à nu les violations des droits de l’homme » dont seraient victimes les clandestins.

Le président du Conseil pontifical pour les migrants, Mgr Antonio Maria Vegliò, archevêque titulaire d’Eclane, a également cru bon de prendre position. Selon lui, la décision des juges européens «prouve leur attention à la personne humaine, aussi quand celle-ci se trouve dans une situation irrégulière. Cette attention à la personne est au fondement de la sollicitude pastorale de l’Eglise et de sa doctrine sociale».

 Des personnages typiques du livre « Le camp des saints ».

30 avril 2011

23:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Laurent Ozon (FN) sur LCP (20/04/2011)

30 avril 2011

21:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Qui est-ce? n°4 - 2ème indice

donnees_c3.jpg

(Cliquez sur le tableau)

20:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (15)

Qui est-ce? n°4 - 1er indice

Siege-alesia-vercingetorix-jules-cesar.jpg

(Cliquez sur le tableau pour l'agrandir)

19:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Qui est-ce? n°4

4.jpg

02:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Lesbian & Gay Pride Lyon: Kiss-in devant les églises, pas devant les mosquées!

29/04/11 – 15h40
LYON (NOVOpress) –
L’association « Lesbian & Gay Pride Lyon»  a annoncé qu’elle ne se rallierait pas au prochain Kiss-In organisé via Facebook le 7 mai prochain devant la grande mosquée de Lyon pour combattre l’homophobie musulmane.

 En outre, l’association ne souhaite pas apporter son soutien aux organisateurs de cet événement.

La « Lesbian & Gay Pride Lyon»  avait pourtant organisé plusieurs Kiss-in devant des églises afin d’attirer l’attention du public sur les prises de position de l’Eglise catholique vis-à-vis de l’homosexualité.

Pour la « Lesbian & Gay Pride» agresser les catholiques et qui plus est dans un pays de culture helléno-chrétienne, oui, mais pas touche à l’Islam !

02:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

29/04/2011

Ardennes: disparition inquiétante d'une jeune femme

disparitiondeville.jpg

Publié le jeudi 28 avril 2011 à 13H12

 
  DEVILLE (Ardennes).Depuis le 8 avril dernier, on est sans nouvelles de Priscilla Cloud, 24 ans. Cette jeune femme a accompagné, le matin, sa fillette de trois ans à l'école de la commune. Depuis, elle n'a plus donné signe de vie.

Comme elle n'a pris contact avec aucune des relations qu'elle pouvait avoir en région parisienne ou dans la Sarthe, sa disparition est désormais considérée comme "inquiétante", car selon ses proches, elle n'aurait jamais abandonné son enfant.
Le dernier matin où on l'a vue, cette jeune femme de 1,78 m, 70 kg, corpulence normale, était vêtue d'un pantalon large, de style Aladin de couleur sombre, d'une veste polaire noire et blanche et chaussée de baskets Nike de type requin.

Toute personne susceptible de l'avoir rencontrée ou de donner des informations à son sujet est invitée à contacter le centre opérationnel de la gendarmerie des Ardennes au 03.24.55.07.55.

Source L'Union - L'Ardennais

23:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Les Juifs marocains enfin indemnisés des restrictions du IIIème Reich

Lire:  http://dafina.net/gazette/article/les-juifs-marocains-enf...

29 avril 2011

23:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

VIDEO - Apparition de Khadafi après le bombardement de son bureau par l'OTAN

http://youtu.be/M94p1t2JZQU     (intégration désactivée sur demande)

Le bureau du colonel Khadafi a été détruit par un raid de l'OTAN lundi 25 avril tôt le matin

23:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Couscous géant: Paris se mobilise pour les clandestins tunisiens

Revoir :
500 clandestins Tunisiens à Paris…à côté d’un important poste de police !
Bertrand Delanoë : « Nous les tunisiens »
_______________________________________
Un couscous géant cuisiné par des dizaines de familles tunisiennes de Paris et de banlieue, distribué samedi gratuitement… Voilà une des nombreuses marques de solidarité envers les centaines de Tunisiens venus chercher un avenir à Paris. La plupart sont arrivés de l’île italienne de Lampedusa, après un périple souvent harassant.

Depuis une semaine, ils se regroupent aux alentours de la porte de la Villette (XIXe arrondissement), dorment dans le square du Chemin-de-Fer, limitrophe de Pantin, ou dans le parc de Belleville, ou chez des proches qu’ils ont retrouvés dans la capitale. Dans ce secteur, ils sont à proximité d’associations caritatives comme les Restos du cœur, la Chorba, ou Une chorba pour tous, qui distribuent des repas.

100 000 € débloqués en urgence

Bertrand Delanoé

« Depuis quelques jours, on sert une centaine de repas en plus chaque jour, confirme Chafia, responsable à Une chorba pour tous. Il faut s’occuper de leur situation administrative et même donner quelques cours de langue, car à ma grande surprise, beaucoup ne parlent pas français. »

D’après les dernières estimations, il y aurait entre 300 et 500 Tunisiens rassemblés chaque jour à la porte de la Villette. Une situation qui a conduit la mairie de Paris, hier, à annoncer des mesures d’aide, en raison de « l’indifférence de l’Etat », accuse Bertrand Delanoë, le maire (PS) de Paris dans un communiqué diffusé hier. 

 La mairie a décidé de missionner les associations France Terre d’asile et Emmaüs pour Lire la suite…

Source Défrancisation - 29 av ril 2011

22:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Libye: la "communauté civilisée" détruit l'infrastructure (Poutine)

189285118.jpg

(Cliquez sur la photo)

La soi-disant communauté civilisée a fondu sur la Libye et détruit ses infrastructures, a fait remarquer le premier ministre russe, Vladimir Poutine, en visite de travail à Copenhague.

"Nous devons rester dans le cadre du droit international sans laisser de côté notre responsabilite et prendre soin des civils. Mais quand la  soi-disant communauté civilisée se jette de toute sa puissance sur un petit pays, en détruisant ses infrastructures édifiées au fil des générations, est-ce bon ou mauvais? Cela ne me plaît pas", a déclaré M.Poutine à l'issue des négociations russo-danoises.

Initiées à la mi-février, des manifestations monstres pour le départ du colonel Mouammar Kadhafi, au pouvoir depuis 42 ans, ont vite dégénéré en confrontation armée entre les forces gouvernementales et les insurgés.

Le 17 mars, le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté une résolution autorisant la création d'une zone d'exclusion aérienne en Libye et  le recours à la force pour protéger la population civile des troupes du colonel Kadhafi.

 La Russie s'est abstenue.

L'opération internationale contre le régime libyen a débuté le 19 mars. Le 31 mars, l'Otan en a pris le commandement.

Moscou accuse régulièrement la coalition occidentale de violer la résolution onusienne et d'épouser délibérément la cause insurgée au lieu de se limiter à la protection des civils.

RIA Novosti - 24 avril 2011

 

20:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

La Cour européenne de justice annule le délit de clandestinité en Italie: une annulation "scélérate"

Konk-Bateau-de-clandestins-500p.jpg

(Cliquez sur le dessin)

29/04/11 LUXEMBOURG (NOVOpress) – L’arrêt ne pouvait pas tomber plus mal. C’est au moment précis où l’Italie doit faire face à une invasion sans précédent que la Cour européenne de justice a décidé d’invalider, jeudi 28 avril, le délit de clandestinité, introduit par une loi de 2009 dans le cadre du « paquet sécurité ».

La possibilité, prévue par cette loi, de punir d’une peine de prison un immigré clandestin qui refuse de quitter le territoire italien a été jugée contraire à la directive européenne de 2008 sur les rapatriements, laquelle privilégie les rapatriements volontaires et, en cas d’échec de ceux-ci, enjoint aux Etats membres « de procéder à un rapatriement forcé, en utilisant les mesures les moins coercitives possibles ». Selon les juges européens, « les États membres ne peuvent introduire […] une peine de détention au seul motif qu’un ressortissant d’un pays tiers, après qu’un ordre de quitter le territoire national lui a été notifié et que le délai imparti a expiré, reste de manière irrégulière sur ledit territoire ». En clair, si le clandestin ne veut pas partir, on n’a pas le droit de le mettre en prison.

La Cour avait été saisie par un dénommé Hassen El Dridi, Algérien condamné à la fin de 2010 à un an de prison par le tribunal de Trente pour ne pas avoir avoir respecté son ordre d’expulsion. Elle lui a donné raison.

En conséquence, la Cour de Luxembourg a ordonné aux juges italiens de ne pas appliquer la loi italienne sur le délit de clandestinité. Cette décision vaut rétroactivement pour tous les clandestins déjà emprisonnés.

Le ministre de l’Intérieur, Roberto Maroni (photo), a immédiatement averti que « l’élimination du délit de clandestinité, associée à la directive européenne sur les rapatriements, risque de rendre les expulsions impossibles dans les faits, en les transformant en simples intimations à abandonner le territoire national dans les sept jours. Cela rend absolument inefficaces les politiques de lutte contre l’immigration clandestine ».

 Maroni a souligné que « si l’on rend plus difficile l’expulsion des clandestins, ce n’est pas un problème seulement pour l’Italie mais pour toute l’Europe ».

Le gouverneur de la Vénétie, Luca Zaia (Ligue du Nord), parle d’un arrêt « déstabilisant », qui « annule, en fait et en droit, le concept de frontière », une « vision juridique et culturelle scélérate aux répercussions gravissimes ». « Avant tout, a expliqué Zaia, je rappelle les centaines de milliers de personnes qui se déplacent actuellement à nos frontières. Mais je rappelle aussi que, sur le plan politique, on annule une loi votée par le Parlement souverain d’un Etat fondateur de l’Union européenne. Sur le plan culturel, on veut miner l’identité d’une nation et, ainsi, notre propre existence comme peuple ».

Zaia a pu parfois donner l’impression de se tromper d’adversaire, ainsi quand il a parlé de « faire la guerre aux produits français » si la France n’accueillait pas les clandestins tunisiens. Il est allé cette fois-ci au fond du problème.


[cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine
[http://fr.novopress.info]

29 avril  2011

 

20:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

André Vallini, PS, qui ne connaît le détail du dossier: "Il faut poursuivre les policiers"

29 avril 2011

19:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Saint-Alban (Haute-Garonne): deux tonnes de cuivre volées et la police agressée

201104280981_zoom.jpg cuivre.jpg

Teddy, 20 ans, s'approche de la barre du tribunal correctionnel en s'appuyant sur ses deux béquilles. Dimanche, en fin de journée, il a été interpellé pour le vol de deux tonnes de cuivre dans une entreprise de Saint-Alban. « Vous êtes venu sur place avec votre fourgon, relate le président Vergnes. Avec vous, il y avait une ou deux personnes. Vous avez dégradé des clôtures et chargé les rouleaux. »

Mais la petite bande ne passe pas inaperçue. Un voisin repère le manège et suit le fourgon tout en contactant la police. « Vous avez été arrêté dans des conditions tumultueuses alors que vous étiez presque arrivé à votre camp (N.D.L.R., Teddy fait partie de la communauté des gens du voyage). Des gens se sont interposés entre le véhicule de police et le fourgon. Il y a eu tentative de fuite. Une centaine de personnes est venue vers les policiers en les insultant. Des individus avec des barres de fer ont tenté de frapper leur voiture. Des projectiles ont été lancés. Cette solidarité n'est pas de bon aloi. »

À la barre, Teddy ne nie pas le vol des bobines. Mais, pour son avocat, Me Parra-Bruguières, on ne doit pas faire un exemple de son cas. « Il y a de véritables bandes organisées. Là, ce n'est pas le cas. La prison ferme ne s'impose pas. »

Le procureur avait requis 12 mois de prison dont six avec sursis. Le jeune homme a finalement été condamné à un an de prison avec sursis.

Source La Dépêche - 28 avril 2011

 

19:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Saint-Maur-des- Fossés: une enseignante agressée violemment par une maman

Une enseignante a été brièvement hospitalisée jeudi après avoir été agressée à la sortie de l'école primaire Auguste-Marin de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) par une mère d'élève, qui a été placée en garde à vue.

A la sortie des cours jeudi vers 17 heures, la maman, âgée de 32 ans, est arrivée et a rapidement pris à partie la maîtresse d'école de 33 ans.

D'après nos informations, la mère serait venue demander des comptes à l'enseignante après avoir appris qu'un signalement avait été émis par l'école au sujet de son fils, suspectant de mauvais traitements.

Pas de poursuites...

Elle a également reproché que son fils soit «diabolisé» et systématiquement «mis de côté». La mère s'en est alors pris à l'enseignante, lui assénant des coups au visage et lui tirant violemment les cheveux. «A l'arrivée des services de secours, la victime présentait une plaie au nez, un hématome au visage et de nombreux cheveux arrachés», a indiqué une source policière, précisant que l'enseignante avait été brièvement admise à l'hôpital intercommunal de Créteil.

Après le dépôt d'une plainte par l'enseignante, la mère a été interpellée et placée en garde à vue, a ajouté la source policière. Sans antécédent judiciaire, elle a été remise en liberté peu après 16 heures. La justice lui a proposée une alternative aux poursuites pénales. La maman sera donc convoquée devant un délégué du procureur avant le vacances d'été.

«Le recteur et l'inspecteur d'académie condamnent fermement cet agissement», a dit la porte-parole du rectorat, précisant que l'élève de CM2 avait été de nouveau scolarisé dans une autre école primaire.

Source La Parisien - 29 avril 2011

19:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Le FN se réjouit de l'intérêt croissant des économistes français pour l'euro

 

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

La tribune de l’économiste, professeur émérite à l’ESSEC, Florin Aftalion, parue ce jour dans Le Figaro et intitulée « La fin de l’euro est non seulement possible mais inévitable », ainsi que le récent document de travail de l’économiste Jacques Sapir « S’il faut sortir de l’euro », mis en ligne le 6 avril dernier, enrichissent utilement la réflexion sur une sortie organisée de l’euro.

L’étude de Jacques Sapir présente un plan détaillé, précis et rigoureux de ce que serait une sortie intelligente de la monnaie unique, au profit de la liberté monétaire.

Le Front National se réjouit de ces deux publications récentes, qui témoignent de l’intérêt croissant des économistes français pour la question de l’euro. A l’étranger, cette question n’est pas tabou comme en France, et c’est normal.

Le Front National est le seul mouvement politique important à traiter sérieusement de ce sujet de premier plan, que l’UMP, le PS, le Centre et les Verts négligent de façon parfaitement irresponsable. Il lui consacre une base d’études (sortir de l’euro : pourquoi, comment ?) et l’intègre de manière cohérente à son projet économique.

La réflexion sur l’euro est aujourd’hui plus nécessaire que jamais, à l’heure où les plans de « sauvetage » de la Grèce, de l’Irlande et du Portugal sont en échec total. Les taux d’intérêt payés par ces pays ne cessent de battre des records, atteignant des niveaux dramatiques. La restructuration de la dette grecque est inévitable, et l’Espagne semble condamnée à court terme au même avenir sombre.

Pour mettre fin au sacrifice des peuples sur l’autel de l’euro, synonyme de casse sociale et d’explosion des dettes, il faut préparer le rétablissement de la souveraineté monétaire.

Le Front National salue les économistes qui s’y emploient.

Tribune de Florin Aftalion

Document de travail de Jacques Sapir

NPI - 29 avril 2011

18:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

RIA Novosti autorise les blogueurs à utiliser gratuitement ses dépêches

 

RIA Novosti envisage d’offrir une partie considérable de ses informations aux blogueurs et aux usagers de réseaux sociaux en vue d’une utilisation non commerciale, a annoncé vendredi sa rédactrice en chef, Svetlana Mironiouk.

« Conscients du rôle des réseaux sociaux et de la blogosphère dans la formation de l’opinion publique […] nous sommes prêts à autoriser les usagers des réseaux sociaux et de la blogosphère à utiliser une partie considérable de notre contenu à des fins non commerciales », a-t-elle déclaré lors d’une rencontre du président Dmitri Medvedev avec les représentants de la communauté internet.

Evoquant les droits d’auteur, Mme Mironiouk a précisé que les informations seraient mises à disposition en vertu de licences Creative Commons (CC) analogues à celles exploitées actuellement par l’encyclopédie en ligne Wikipédia.

NPI - 29 avril 2011

18:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Kenya: le certificat de naissance de Barack Obama

Voir les documents: http://choix-unite.ze-forum.com/t1835-Le-certificat-de-na...

27 avril 2011

NdB: la traduction du texte de l'anglais en français est automatique.

17:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Obama produit son certificat officiel de naissance à Honolulu, version longue

 

1d110184-70ea-11e0-ad6e-d27d69aed109.jpg EN Obama.jpg

(Cliquez sur le document pour l'agrandir)

 

Barack Obama, soucieux de désamorcer la rumeur répandue par les républicains voulant qu'il n'ai pas vu le jour sur le territoire américain, a exhibé mercredi devant la presse une version longue de son certificat officiel de naissance.

Le président américain, qui briguera en 2012 un second mandat de quatre ans et est déjà dans les faits en campagne, a été contraint de faire une déclaration sur le sujet dans la salle de presse de la Maison blanche pour tordre le coup à la rumeur.

Cette dernière a été relancée ces derniers jours par le milliardaire Donald Trump, qui songe à obtenir l'investiture du Grand Old Party dans la course à la Maison blanche.

"On n'a vraiment pas le temps pour ces fadaises", a déclaré, souriant et détendu, Barack Obama qui a dénoncé "les bonimenteurs de foire" qui refusent d'enterrer l'affaire.

Les grandes chaînes de télévision américaines ont interrompu leurs émissions habituelles pour diffuser la déclaration du chef de l'exécutif.

La Constitution des Etats-Unis stipule que le président doit être né sur le sol américain. Depuis son arrivée à la Maison blanche en janvier 2009, Barack Obama s'est vu régulièrement accusé de ne pas respecter cette clause.

Certains, par ailleurs, affirment qu'il est de confession musulmane, alors même qu'il est chrétien.

Le nouveau document exhibé par l'intéressé, premier Afro-Américain élu à la Maison blanche, confirme ce que prouvait une version abrégée de son certificat publiée en 2008 - à savoir que Barack Hussein Obama est né le 4 août 1961 à Honolulu (Hawaii), fils du Kényan Barack Hussein Obama et de l'Américaine Ann Dunham Obama, de Wichita (Kansas).

Des adeptes de la théorie du complot avaient lancé une polémique en affirmant que le certificat de naissance publié lors de la campagne électorale de 2008 était insuffisant et que l'actuel président des Etats-Unis était en réalité né au Kenya.

La version longue rendue publique mercredi précise que Barack Obama est bien né à la maternité de l'hôpital Kapiolani d'Honolulu.

"Nous n'allons pas prétendre que les faits ne sont pas des faits. Nous n'allons pas pouvoir régler nos problèmes en se laissant distraire par des bonimenteurs de foire", a raillé le président démocrate à propos de ceux qui ont relancé la polémique.

Donald Trump a déclaré à la presse qu'il était "très heureux" que Barack Obama ait abordé la question et il s'est dit prêt à débattre d'autres sujets.

Mitt Romney, ancien gouverneur du Massachusetts, qui lève actuellement des fonds pour briguer lui-aussi l'investiture du GOP pour 2012, a réagi ainsi sur Twitter: "Le président Obama ferait mieux de publier un plan de lutte contre le chômage".

 27 avril 2011

17:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)