Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2014

L'ancienne bonne d'Hitler révèle les petits secrets de sa vie quotidienne

 

Le Vif

Source: Knack
mardi 29 avril 2014 à 11h06

Élisabeth Kalhammer, une ancienne bonne d’Adolf Hitler, révèle septante ans plus tard quelques habitudes surprenantes du Führer.

sans-titre.png Hitler.png

 

Tout ou presque a déjà été écrit sur Adolf Hitler, mais on ne sait que peu de choses sur sa vie privée. Ses manies quotidiennes étaient jalousement gardées. De cette façon il ne révéla jamais de son vivant sa relation avec Eva Braun, sa compagne qui allait même devenir sa femme. De cette façon il espérait maintenir une image d’homme fort. C'est pourquoi peu de choses furent révélées sur sa vie au quotidien. Jusqu’à maintenant.

Élisabeth Kalhammer, âgée aujourd’hui de 89 ans, a accordé une interview exclusive au journal Salzburger Nachrichten. Elle y raconte pour la première fois son travail auprès d’Hitler. La jeune fille travaillait au Berghof, dans la résidence de villégiature d’Hitler. En 1943, elle sollicite  cet emploi, sans savoir qu’elle travaillerait pour le dictateur.

Bien que la jeune employée de maison n’ait jamais pu s’adresser à son patron, elle aura tout de même l’occasion d’en découvrir un peu plus sur sa personnalité. Hitler a toujours veillé à donner l’impression de suivre un régime strict, pourtant il avait un réel penchant pour les sucreries.  Son personnel devait lui préparer tous les jours un cake, le "Führer cake", qu’il mangeait la nuit quand tout le monde dormait et que lui travaillait.

“Une bonne amie”

Hitler aimait aussi les biscuits au chocolat et les scones avec son thé. Qui devait invariablement être bu dans des tasses en porcelaine de Nymphenburg. Kalhammer en brise une un jour, ce qui lui vaut le retrait de quelques jours de congé.
Hitler était aussi un amateur de cinéma et s’était fait installer une salle privative. Il semblait être fasciné par Marika Roekk, une actrice et danseuse austro-allemande. Plus surprenant : Hitler était aussi un adepte de la grasse matinée et il arrivait fréquemment qu’il ne se lève pas avant 14h.

C’est Eva Braun qui avait la charge de la maisonnéeet elle se montrait aimable avec le personnel. Elle avait souvent de la visite et était toujours « élégante ». « Elle était notre meilleure amie » dit Kalhammer. « Elle était toujours bonne pour moi. Elle se comportait comme la maîtresse de maison même s’ils n’étaient pas mariés. Elle a aussi dessiné nos uniformes et à Noël elle nous donnait de la laine pour tricoter des chaussettes pour les hommes qui se battaient au front ».


Les infos du Vif aussi via Facebook
 
NdB: la vidéo n'est pas traduite. mais je la poste pour ceux qui comprennent l'allemand

23:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Le député Eduardo Rihan-Cypel (PS) s’affiche avec une banane contre le racisme

   

T.P. | Publié le 30.04.2014, 14h20 | Mise à jour : 14h27

 

 

                                

3807151_11-1-35829971.jpg

                                         

                                                                         

C’est le premier français à s’afficher sur les réseaux sociaux avec une banane, devenue en quelques jours un nouveau symbole antiraciste. Sur Twitter, le député () de Seine-et-Marne Eduardo Rihan-Cypel a posté une photo de lui avec ce fruit. Il y a trois jours, lors d’un match de en Espagne, un supporter raciste avait lancé une banane au défenseur brésilien du FC Barcelone, Dani Alves.

 
 

.. Lequel s’était empressé de la manger.

 

Ce pied-de-nez au racisme a, depuis, été repris sur les réseaux sociaux par des personnalités de tous horizons, par les internautes, et depuis peu, par des responsables politiques. D’origine brésilienne, tout comme Dani Alves, le député de la 8 e circonscription est également un grand fan de football.

    

LeParisien.fr

23:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Château de Fontainebleau : Le théâtre impérial Napoléon III rebaptisé théâtre Cheikh Sultan bin Tannoun al Nahyan

YpvAt7F.jpg

 

 

Vestige du Second Empire, le théâtre impérial Napoléon III (théâtre du château de Fontainebleau), petit bijou architectural construit entre 1854 et 1857 à la demande de Napoléon III, est en cours de restauration ; l’ouverture est prévue pour 2015.

En revanche – il faudra s’y habituer –, il changera de nom pour devenir le théâtre Cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyane, car ce sont les Émirats arabes unis qui ont sorti le chéquier pour sa restauration. On nous a bien aidés, alors il faut leur rendre la monnaie de leur pièce…

D’ailleurs, personne ne s’en cache, c’est écrit noir sur blanc sur le site officiel : « Dans le cadre d’un accord passé entre le gouvernement français et celui de l’émirat d’Abou Dabi, parallèle à celui créant le musée universel du Louvre Abou Dabi, une enveloppe de 5 millions d’euros reconductible a été allouée par Son Altesse le Cheikh Khalifa ben Zayed al Nahyane au financement de la restauration du théâtre impérial du château de Fontainebleau. En reconnaissance de cette action, le ministre de la Culture et de la Communication, Renaud Donnedieu de Vabres, a décidé le 27 avril 2007, en présence de l’autorité de la Culture et du Patrimoine d’Abou Dabi, Son Altesse Cheikh Sultan ben Tannoun al Nahyane, de donner au théâtre impérial le nom de son mécène. » [...]

Boulevard Voltaire / Voir aussi Le Figaro

FDesouche

21:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Meeting de Marine Le Pen et Gilles Lebreton en Mayenne

Ce 27 avril 2014, Marine Le Pen était à Vaiges en Mayenne, devant près d’un millier de sympathisants venus écouter Gilles Lebreton, tête de liste FN/RBM pour la circonscription de l’Ouest.

21:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Les "adieux" de Laurent LOUIS au Parlement

Dernière intervention de Laurent LOUIS au Parlement belge. Comme d’habitude, pour sa dernière intervention de la législature 2010-2014, le député belge balance du lourd dans la joie et la bonne humeur tout en présentant les grandes lignes de son programme.

L’intervention se terminera par une ovation du public présent dans l’assemblée devant le regard médusé des autres députés. Assurément, Laurent LOUIS est détesté par ses collègues mais il dispose d’un soutien fort et important de la population.

Rejoignez le mouvement et adhérez à DEBOUT LES BELGES. C’est gratuit sur www.deboutlesbelges.be

ALTERMEDIA FRANCE BELGIQUE - 30 04 14

21:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

Parents-enseignants : ça tourne à l'affrontement

 

Près d'un directeur d'école sur deux s'est fait agresser, verbalement ou physiquement, par des parents, l'année passée, selon une vaste étude. Du jamais vu.

Christel Brigaudeau | 29 avril 2014, 07h00

 
 
 
Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 28 janvier. Des enseignants et des parents se sont indignés des insultes dirigées contre la directrice de cette école, retrouvées sur les portes extérieures et dans la cour. (LP/J-G.Bontinck.)
 
       
C'est une scène de la vie ordinaire dans une école élémentaire. Une maîtresse inflige à un élève une punition pour bavardage. Mais les lignes à recopier ne seront jamais noircies : le soir venu, les parents autoriseront leur fils à passer outre la sanction....
 
NdB: le reste de l'article est payant, mais le système de paiement par CB ne fonctionne pas...)
 
Le Parisien

20:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

RER B : une vieille dame de 74 ans, bousculée par un fraudeur, est mortellement blessée

3807407_rer%20cite%20universitaire.jpg

Un grave incident voyageur s'est produit ce matin dans le RER parisien. A 9 h 20, après avoir saute les tourniquets d'accès à la station Cité Universitaire du RER B  dans le quatorzième arrondissement de , un fraudeur bouscule dans la foulée une femme de 74 ans qui chute. Elle heurte brutalement le -pied de la rame qui faisait son entrée à ce moment là dans la gare.

 

             

 

Transportée en urgence à la Pitié-Salpêtrière

L'homme aurait tenté de rattraper la voyageuse. En vain. La vieille dame, souffrant d'un traumatisme crânien et de douleurs au dos, est transportée en urgence à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Son pronostic vital a été engagé avant que la septuagénaire décède des suites de ses blessures.

Si le fraudeur a pris la fuite, l'ensemble de la scène a été filmée par les caméras de vidéosurveillance.  La sous-direction régionale de la police des transport (SDRPT) est chargée de l'. L'accident n'a que très peu pertubé le trafic sur la ligne B du RER mais la station a été fermée entre 9h22 et 10h06. «Les trains passaient à allure prudente sans marquer l'arrêt», a indiqué la RATP.    
                                    

  

                         LeParisien.fr

ASSEZ!

19:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Une exécution ratée aux Etats-Unis « relance le débat »

30 avril 2014

Clayton Lockett & Charles Warner

Le Figaro, comme tous les gros médias, pleurniche sur la mise à mort plus lente que prévue d’un criminel afro-américain : Clayton Lockett. Et le message habituel contre l’horreur de la peine de mort est à nouveau distillé.

Au lieu de mourir en quelques minutes après une injection, il aura mis 40 minutes. Ce qui n’était pas prévu dans la peine.

Les gros médias multiplient les lignes contre cet « incident » mais s’attardent peu sur les motifs de condamnation de l’individu qui a expiré (et expié ici-bas un peu plus que prévu).

Clayton Lockett avait été condamné à mort en 2000 pour le viol et le meurtre d’une jeune femme, blanche évidemment.
Il l’avait enlevée, frappée, violée et enterrée vivante.

Les médias se réjouissent par la même occasion du sort d’un autre condamné, qui devait expédié ad patres le même soir mais dont l’exécution a du coup été reportée.
Charles Warner a lui été condamné en 1997 pour le viol et le meurtre de la fillette de 11 mois de sa compagne.
« Son crâne,  la mâchoire et les côtes étaient fracturées. Son foie a été lacéré, la rate et les poumons ont été meurtris », ce qui a entraîné la mort du bébé entre une et trois heures après.

Contre-info.com

Les pauvres victimes de ces monstres ont agonisé bien plus longtemps...

19:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Valls : un gouvernement qui n’a plus de majorité

 

Valls : un gouvernement qui n’a plus de majorité - Le forcing du premier ministre en échec

Le forcing du premier ministre en échec



Raoul Fougax
le 30/04/2014
Manuel Valls a tout fait pour passer en force son pacte de stabilité. Il a tout fait pour que la grogne de la gauche de la gauche de son propre parti ne se transforme en vote négatif ou en abstention. C’est un revers. Son premier revers politique.

41députés socialistes se sont abstenus. Il en espérait moins de 30. Les écologistes, majoritairement, ont voté contre comme l’opposition, à deux exceptions près les centristes se retrouvant dans l’abstention. Le texte présenté imprudemment, par Manuel Valls, comme fondamental du redressement et du quinquennat n’a été adopté que par une majorité relative. Valls, à peine désigné, en ressort déjà affaibli.

Ce mardi, l'Assemblée nationale a donc adopté le plan d'économies de 50 Mds d’euros, par 265 voix pour, 232 contre et 67 abstentions. Le nombre relativement important d'abstentionnistes au sein du Parti socialiste laisse prévoir de futurs débats difficiles. « Il y a une fissure dans la majorité », a constaté le chef de file de l'Ump Christian Jacob. « Trop d'abstentions mais clairement une majorité de gauche », a relativisé de son côté le patron du groupe PS, Bruno Le Roux. La majorité absolue à l'Assemblée se situe à 289. Avec 265 votes favorables, on en est loin et il y a 291 députés socialistes.

Valls a donc un gouvernement qui sera toujours sur le fil et devra faire des concessions un coup aux centristes, un coup aux écologistes, un coup à la gauche du parti socialiste. Il a obtenu la majorité relative, ce qui est pour lui le pire vote possible car il n’est plus vraiment maitre du jeu. Notre république redevient une république parlementaire, c’est tout l’exécutif qui est affaibli et cela touche le président. Valls, ça ne marche pas…. Pas comme on l’espérait en tout cas. Le premier ministre a tout fait pour éviter ce vote de défiance. Il a fait des concessions, il a plaidé, il a tempêté… en vain. Valls a, semble-t-il, sous-estimé la haine que sa personne suscite à gauche. Le gouvernement sera encore plus fragile après les européennes. Le seul atout de Valls, c’est que les députés socialistes ou écologistes n’aient aucune envie de se retrouver devant leurs électeurs et donc ils éviteront sans doute de pousser le président à la dissolution. Mais rien n’est sûr.

Le PS « social-démocrate » vers une nouvelle majorité

Ce qui est évident maintenant c’est qu’il y a aujourd’hui deux Ps. Un social démocrate ou social libéral et un, socialiste maintenu, comme le fut un temps le Psu de Michel Rocard (un premier ministre qui connut aussi une majorité relative et en souffrit beaucoup). Le Ps qui suit Valls est en passe de constituer une nouvelle majorité avec comme force d’appoint les centristes et des écologistes. Mais les centristes dépendent, pour leurs sièges de députés, du vote de la droite (ce n’est pas Bayrou qui dira le contraire) et les écolos souvent de celui de la gauche du Ps et de la gauche de la gauche.

On avait prévu un éclatement de l’Ump entre modérés et droitiers, ce qui est toujours d’actualité, mais il y eut de fait un éclatement, lors du vote de mardi, au sein de la gauche et au sein du Ps. C’est pourquoi Hollande ne voulait pas de Manuel Valls et qu’il a tenté de trouver une autre solution jusqu’au dernier moment. On lui a imposé, faute d’alternative, un homme qui a du caractère mais qui n’est pas un homme de consensus. Il vient de connaitre sa première fracture.

Aujourd’hui, le premier ministre n’a plus de majorité stable…. Ce n’est pas de bon augure pour l’avenir d’un gouvernement qui se voulait avant tout fort et dominant. Il a péché par orgueil en transformant un simple vote de confirmation d’un plan déjà présenté lors de l’investiture, en vote de confiance renouvelée. Il a mis la barre trop haute, forte de sa certitude de convaincre. Il devra la jouer plus modeste… mais le peut il ? Et puis il n’a pas été mis à Matignon pour ça. Ou ça passe ou ça casse…. Ça n’a pas cassé mais ça n’a pas vraiment passé.
 
METAMAG

19:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Défilé du 1er Mai

10169276_594044724024764_3765239633565675417_n.jpg

La Volante

 Extrait du DVD "Les Lavandes du Sauveterre" produit et distribué par TITO VIDEO

(regarder en mode plein écran)

01:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Dieudonné: l'UEJF demande le retrait d'une nouvelle vidéo et veut connaître le texte de son prochain spectacle

3584249_dieudonne-quenelle-2.jpg

http://www.leparisien.fr/faits-divers/dieudonne-l-uejf-de...

00:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Anne Roumanoff serait-elle raciste ? Son sketch sur Taubira provoque la polémique

00:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Israël : actes de violence et de vandalisme antichrétiens en Galilée

 

 

Radio Vatican signale aujourd’hui plusieurs actes de provocations antichrétiennes commis dimanche 27 avril en Galilée (Israël), commis par des juifs religieux orthodoxes. Le premier a eu lieu à Tabgha, lieu saint au bord du lac de Tibériade ; le deuxième est été réalisé sous la forme d’une lettre de menaces au Vicariat Patriarcal de Nazareth, signée de la main d’un rabbin de la région ; le troisième enfin était une agression contre l’église orthodoxe d’Al-Bassah située au nord-ouest d’Israël pendant un baptême…

Source : christianophobie.fr

Crédit photo : visitisrael via Flickr (cc)

NOVOPRESS

Quelle tristesse, quel dégoût...

00:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

29/04/2014

Gollnisch dans Présent : « l’appel au brassage universel est le véritable dogme religieux de l’Union Européenne »

 

Bruno Gollnisch

A moins d’un mois du premier tour des élections européennes,  Bruno Gollnisch a accordé un entretien au quotidien Présent .  Le député frontiste répondait aux questions  d’Yves Chiron sur   la Babel bruxelloise et ses menées contre-nature.  Les appels au sursaut se multiplient, la  Résistance nationale, populaire et sociale s’organise…

Présent : Un mot, d’abord, de votre présence au Parlement européen. Vous y avez été élu pour la première fois en 1989, puis réélu sans discontinuité en 1994, 1999, 2004, 2009. Vous allez donc, si les électeurs le veulent, obtenir votre 6e mandat.En un quart de siècle de présence au Parlement européen, avez-vous vu une évolution des esprits parmi les députés ?

 Bruno Gollnisch : Oui, hélas, et pas dans le bon sens ! Il règne dans cette institution un étrange état d’esprit, fait de messianisme euro-mondialiste, de bonne conscience, et de satisfaction de soi, qui laisse peu de place à la discussion. C’est d’autant plus choquant qu’en présence d’un échec aussi manifeste, dans toute autre entreprise humaine on serait conduit à se remettre en question. Ici, non ! On accumule d’une part les normes et les charges de toutes sortes pesant sur nos sociétés, cependant qu’on ouvre nos économies à la concurrence de pays qui, eux, n’ont presque aucune contrainte de salaires minimum, de protection sociale, d’hygiène, de sécurité, de représentation syndicale, etc. Et quand le résultat désastreux ne peut plus être nié, on explique que c’est parce qu’il n’y a pas encore assez d’Europe ! Tout se passe comme si on était à bord d’un train fou, qui roule vers le précipice, dans l’allégresse de ses passagers. Il faut d’urgence arrêter ce train. Heureusement, on constate dans plusieurs pays l’émergence de mouvements qui vont dans ce sens, et dont plusieurs s’inspirent de notre exemple.

Présent : Pour coordonner l’action des députés européens qui partagent le patriotisme du Front National, vous avez créé le groupe Identité, Tradition, Souveraineté (ITS) puis l’Alliance Européenne des Mouvements nationaux (AEMN). Quels sont les valeurs communes et les objectifs communs à ces députés venus de différents pays ?

 Bruno Gollnisch : C’est évidemment la défense des identités et des libertés nationales face aux empiètements incessants de l’Euro-mondialisme, aveuglément soutenu par la majorité de ce Parlement, qu’il s’agisse du groupe  PPE  (Parti Populaire Européen), abusivement dénommés démocrates-chrétiens, dont font partie les députés français UMP,  socialistes et libéraux. Je dois vous dire que Marine Le Pen a souhaité préparer le prochain groupe parlementaire avec les membres de l’Alliance Européenne des Libertés, autre regroupement  souverainiste , et non avec l’Alliance Européenne des Mouvements nationaux (AEMN). Elle est la présidente du Front National, et je m’incline devant ce choix. En tout état de cause, il est certain que l’on a assisté, depuis plusieurs années, à un rejet de l’Euro-mondialisme, de la destruction des libertés et identités nationales, de la négation des véritables valeurs de la Civilisation européenne, etc. Je suis sûr que ce phénomène va s’amplifier considérablement lors des prochaines élections.

Présent :  Le 10 avril dernier, vous avez pu prendre la parole au cours d’une audition solennelle concernant l’Initiative citoyenne européenne « Un de nous/One of us », qui demande l’introduction dans le droit européen du principe suivant : « Aucun fonds de l’Union européenne ne doit être attribué à des activités qui détruisent des embryons humains ou qui présupposent leur destruction ».La pétition permettant cette Initiative avait recueilli plus de 2 millions de signatures en Europe. Pouvez-nous nous en dire un peu plus sur cette Initiative citoyenne européenne et ses enjeux ?

 Bruno Gollnisch : Cette pétition utilise un dispositif qui introduit, à dose tout-à-fait homéopathique, un peu de démocratie directe dans le fonctionnement de l’Union Européenne. Ne nous faisons aucune illusion quant au résultat final. Mais la pétition a eu le très grand mérite de réveiller quelques consciences, y compris au sein du Parlement, et d’obliger règlementairement les commissions parlementaires compétentes à en débattre publiquement. C’est dans ce cadre que, modestement, je suis intervenu.

Présent :  Au Parlement européen, vous défendez aussi l’agriculture française contre les trusts multinationaux et l’industrie européenne contre la concurrence déloyale. Mais n’est-ce pas d’abord le fonctionnement des institutions européennes, et d’abord le pouvoir de la Commission européenne, qu’il faut contester ?

 Bruno Gollnisch : C’est naturellement l’ensemble du système, et nous ne nous en privons pas. Mais je voudrais mettre en garde contre une légende, qui voudrait attribuer tous les maux de l’Union Européenne à la seule Commission. Échappatoire bien facile, surtout en période électorale. La Commission est bien sûr co-responsable des dérives de l’institution, mais elle n’est pas la seule !

L’idée selon laquelle il suffirait de donner plus de pouvoirs au Parlement pour lui permettre de faire entendre à la Commission la voix de la sagesse ne serait vraie que si la majorité des Parlementaires étaient eux-mêmes des sages. Or c’est très loin d’être le cas. Il est très fréquent que cette majorité parlementaire aggrave encore les aspects bureaucratiques, confus, verbeux, des propositions de la Commission…Ce qu’il faut, c’est arrêter net ce délire normatif, et en revenir à des coopérations concrètes, sur des sujets précis, chiffrés, quantifiables. Si c’est encore possible…

Présent :  Au Parlement européen, certains refusent d’admettre que l’Europe a un héritage chrétien. Benoît XVI soulignait que c’est « un signe d’immaturité, voire de faiblesse » que de s’y opposer ou de l’ignorer. Il mettait en cause « une certaine intransigeance séculière ». Observez-vous une aggravation de cette tendance ?

 Bruno Gollnisch : Oui, malheureusement, du moins de la part du courant actuellement dominant. Il faut bien comprendre que le fait religieux est toléré, mais comme une espèce de  pré-humanisme , appelé seulement à coopérer au triomphe mondial du libéralisme économique et philosophique. Il n’a d’autre légitimité que de se fondre dans l’appel au brassage universel qui résultera de la libre circulation des marchandises, des capitaux et des personnes. C’est là que se trouve en fait le véritable dogme  religieux  de l’actuelle Union Européenne. Il y a bien sûr un habillage idéologique à tout cela : les  droits de l’homme , en réalité ce que le regretté Jean Madiran appelait très justement les  DHSD , c’est-à-dire les  Droits de l’Homme sans Dieu . Et le sacré, c’est  l’indifférenciation  dans tous les domaines. Il est littéralement blasphématoire de faire des distinctions entre les peuples, les cultures, les sexes, etc. Malheur par exemple à qui s’opposera à la promotion méthodique du  LGBTI , c’est-à-dire :  Lesbienne/Gay/Bi/Trans/Inter-sexuel . Ce serait  discriminatoire .

Comme est cataloguée  discriminatoire  toute tentative de s’opposer à l’immigration massive, ou de protéger nos marchés, etc. Dans ce contexte, il est consternant de lire les communiqués lénifiants de la  Conférence des Evêques d’Europe , qui ne formule aucune objection aux déviances de l’Union Européenne, et ne s’inquiète que du rejet que l’on sent monter chez les peuples ! Heureusement, cela ne suffira pas à étouffer les légitimes réactions.

Bruno Gollnisch

23:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Marine Le Pen invitée du "19h Elkrief"

21:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Alstom: Florian Philippot défend une solution française contre cette haute trahison "industrielle"

20:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Le steward d’Air France avait été mis à pied pour sa coiffure

 

Carole Sterlé | Publié le 29.04.2014, 19h20 | Mise à jour : 19h35

                                   

 

Bobigny, ce mardi. (LP/C.S.)                                

Bobigny, ce mardi. (LP/C.S.) | LP

                                          

Une compagnie aérienne a-t-elle le droit d’interdire à ses stewards de porter des tresses africaines ? La question a été posée au conseil de prud’hommes de Bobigny, en commission de départage, ce mardi après-midi, concernant Aboubakar Touré. Ce de 40 ans, originaire du Pré-Saint-Gervais, attaque pour discrimination et atteinte à la dignité.                                        

 
 
Il avait été mis à pied cinq jours en 2012 pour une coiffure jugée trop peu classique, en l’occurrence des petites dreadlocks rassemblées à l’arrière.

 

Aucune des coiffures qu’il tentait, pour respecter la longueur et le volume, ne convenait à l’employeur, qui a refusé de le laisser embarquer plusieurs fois et l’a sanctionné par une mise à pied. Seule une perruque aux cheveux lisses lui permettait de monter en . « On a imposé à cet homme de cacher la nature de ses cheveux, on ne veut pas voir de cheveux crépus dans les avions! » a plaidé Me Houria Amari, l’avocate du steward, qui réclame notamment 50 000 € et la réintégration d’Aboubakar Touré à son poste de steward, après accord de la médecine du travail.

Pour l’heure, il est toujours salarié d’Air France mais dans un bureau, au sol, depuis qu’il a été jugé inapte par la médecine du travail à poursuivre la navigation. Il est tombé en dépression à cause de cette affaire, a-t-il expliqué avant l’audience de départage aux prud’hommes de Bobigny.

SOS Racisme s’est joint à la démarche et réclame un euro symbolique. Pour Air France, ces accusations de racisme sont « choquantes », estime Me Baudouin de Moucheron : « le manuel interdit d’avoir des cheveux longs pour un homme, cela n’est pas la question des tresses africaines et cela s’applique à toute la population masculine d’Air France ». Les prud’hommes rendront leur décision le 10 juin.

   

LeParisien.fr

20:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Contentieux des étrangers: deux poids, deux mesures (Polémia)

thumb.jpg

http://www.polemia.com/contentieux-des-etrangers-deux-poi...

20:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Manuel Valls au Vatican: nul n'est prophète en son pays

valls_bilan-300x199.png

Yannick MOREAU, député de la Vendée littorale, réagit à l’annonce du déplacement du Premier Ministre à Rome à l’occasion des canonisations des Papes Jean-Paul II et Jean XXIII, le dimanche 27 avril 2014. Si cette démarche du Gouvernement est bien naturelle et légitime au nom de la France, Yannick MOREAU demeure toutefois perplexe, étant donné  les relations qu’entretient l’ancien Ministre de l’Intérieur avec les catholiques de France. « Les Français ne sont pas dupes d’une telle attitude» déclare Yannick MOREAU.

 Manuel VALLS est avant tout le Ministre de l’ambiguïté, faible face aux voyous et aux antifas, zélé face à de pacifiques manifestants. Qu’ils soient jeunes ou âgées, seuls ou en famille, tous se souviennent de lui comme le Ministre de l’Intérieur le plus familiphobe et le plus lacrymophile de l’histoire de la Vème République.

 Quand il n’est pas au Vatican, Manuel VALLS est aussi celui qui soutient des propositions de loi visant à légaliser l’euthanasie, comme il a pu le faire en 2009. Il favorise également l’instrumentalisation et la marchandisation du corps, que ce soit en soutenant la recherche sur les cellules souches embryonnaires, ou encore en faisant  la promotion des mères porteuses (GPA).

Son ambiguïté permanente lui permet aujourd’hui de représenter la France à Rome, alors que la gauche jugeait « choquante » la présence du premier ministre de Nicolas SARKOZY à la béatification de Jean-Paul II.

« Manuel VALLS trouve le chemin de Rome, mais fait l’impasse sur la fête la plus importante des catholiques : Pâques. Les racines spirituelles de notre pays sont un élément essentiel de notre identité collective. On ne peut gouverner en ignorant ce qui fonde notre civilisation » déclare Yannick Moreau, qui a également pris acte du discours sur le hajj prononcé par le Président de la République en personne à l’Institut du Monde Arabe ce mardi 22 avril 2014.

«  Quand François HOLLANDE a rencontré le pape François, il a suspendu provisoirement la loi famille, ce qui est une bonne chose. Manuel VALLS sera-t-il saisi de la même bienveillance à son retour, notamment pour protéger les minorités chrétiennes dans le monde, comme en Syrie ou en Irak ? La responsabilité de Manuel VALLS, devenu Premier Ministre, est de cesser de fracturer le peuple français et d’apaiser les relations nécessaires, historiques et constructives entre l’Etat français et les catholiques de France » déclare Yannick MOREAU.

RIPOSTE CATHOLIQUE  28 04 14

20:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)