Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2014

Voeux de Marine Le Pen pour 2015

20:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Jean-Marie Le Pen invité de RTL - 31 12 14


Jean-Marie Le Pen évoque une "différence de... par rtl-fr

19:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Ces ouvriers ont également « bâti » la France… en Algérie

massacres_du20aout1955_phillipeville-565x250.jpg

 

    
Le 30 décembre 2014
 
 
Pour les soixante ans de cette tragédie, le 20 août 2015, aurez-vous une pensée émue pour tous ces ouvriers-mineurs et leurs familles morts pour la France sur une terre française ?
0
SHARES
 
 
         

Il y a 40 ans, le 27 décembre 1974, un coup de grisou faisait 42 victimes sur les 90 mineurs descendus dans la fosse des Six-Sillons à Liévin (Pas-de-Calais). Ce fut la plus grande catastrophe minière d’après guerre, elle laissera 40 veuves et 116 orphelins.

Pour la commémorer, le Premier ministre, Manuel Valls, a prononcé un discours émouvant sur « le monde ouvrier qui a contribué à bâtir la France ».

« Honorer la mémoire des victimes, c’est aussi accomplir un devoir envers tous les ouvriers de la mine qui durant trois siècles ont fait de la France une grande nation industrielle. »
« Les ouvriers ont tenu une place centrale dans le destin de notre nation. »
« Le monde ouvrier a fait avancer l’histoire, à travers sa participation au dessein économique de notre pays. »
« La France compte toujours plus de six millions d’ouvriers. »
« Les ouvriers ont pris toute leur part aux progrès économiques et sociaux et ‘bâti la France’. »

Tout cela est parfait, monsieur le Premier ministre, et vous deviez commémorer cette tragédie, mais il ne s’agit pas de la plus grande catastrophe minière de l’après-guerre. Le 20 août 1955 à El Halia, petit village proche de Philippeville, se situaient des mines de pyrite et de fer ouvertes avant la deuxième Guerre mondiale.

En 1930, deux millions de tonnes de minerai de fer et un million de tonnes de phosphate étaient produites, et en 1953 la production minière était de 3.372.000 tonnes, dont 10 % étaient exportés vers la métropole.

Les mines de charbon de Kenadsa produisaient 40.000 tonnes. Toutes ces mines atteignaient des rendements égaux à ceux des camarades mineurs du Pas-de-Calais.

Dans ce village d’El Halia vivaient 130 européens et 2.000 musulmans. Ces derniers étaient payés au même taux et bénéficiaient des mêmes avantages sociaux que leurs camarades européens. Les coups de grisou et la silicose ont tués autant de mineurs en Algérie qu’en France. Mais là n’est pas mon propos.

Ce 20 août 1955, les ouvriers musulmans préviennent les européens d’un risque d’attaque des terroristes et ils ajoutent : « Vous n’avez rien à craindre, nous vous défendrons. »

Ce sont ces ouvriers musulmans qui, les premiers, ont égorgés leurs camarades. 71 européens ont été massacrés. Ils n’ont laissé ni veuves ni orphelins. 6 familles sur 50 survivront à cette tuerie sauvage et barbare.

Voilà donc, monsieur le Premier ministre, ce que fut la plus grande catastrophe minière d’après-guerre. Ces ouvriers ont également pris part aux progrès économiques et sociaux de la France… en Algérie.

Peut-être pour les soixante ans de cette tragédie, le 20 août 2015, aurez-vous une pensée émue pour tous ces ouvriers-mineurs et leurs familles morts pour la France sur une terre française ?

Manuel GOMEZ

BOULEVARD VOLTAIRE

03:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Destruction du tombeau de Saddam Hussein

Publié par Gilles Munier sur 29 Décembre 2014, 06:33am                                                                    

Catégories : #Irak

Destruction du tombeau de Saddam Hussein

Le tombeau de Saddam Hussein situé à Al-Awja, son village natal près de Tikrit, a été détruit par des miliciens chiites envoyés dans la région pour lutter contre les djihadistes de l’État islamique (vidéo ci-dessus).

Il y a un an an environ, le corps de l'ancien président irakien avait été déplacé par des membres de sa tribu en un lieu secret, mais pas ceux - notamment - de ses deux fils Odaï et Qussaï, de son petit-fils Mustafa, de son demi-frère Barzan al-Tikriti et du vice-président Taha Yassine Ramadan, enterrés près de lui.

Rappel: Le tombeau de Michel Aflak, fondateur du parti Baas a également été profané par des miliciens chiites après l'invasion américaine de 2003. Il était pourtant situé dans la Zone verte, ultra-sécurisée.

A ce sujet, lire : http://www.france-irak-actualite.com/page-3997622.html

FRANCE-IRAK

03:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Valls et l'austérité : "Nous devons faire des efforts pendant des années"

http://www.leparisien.fr/politique/valls-nous-devons-fair...

02:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Islamisation : l’Autriche, comme l’Allemagne, commence à se révolter. Par Aymeric Chauprade

 
Aymeric Chauprade
International
Islamisation : l’Autriche, comme l’Allemagne, commence à se révolter
L’islamisation de nos sociétés occidentales n’est pas une fatalité. La ville de Vienne vient de le prouver en décidant de la fermeture d’une école saoudienne. Et cela à la suite de la découverte, par un journaliste de la télévision publique ORF, de la nature propagandiste de la Saudi School of Vienna.

Les enseignements ont été jugés incompatibles avec les valeurs et la loi de ce pays encore très catholique. On ne peut pourtant pas suspecter l’Autriche d’islamophobie, puisque c’est l’un des rares pays à accorder un statut concordataire à l’Islam, et ce, depuis 1912 : les citoyens se déclarant appartenir à une religion versent un impôt à l’Etat qui le reverse ensuite aux organisations religieuses reconnues officiellement. Au niveau scolaire, les élèves musulmans des écoles publiques, au même titre que les élèves catholiques et juifs avec leur religion respective, peuvent étudier l’islam s’ils en font la demande.

En dépit de ce régime flexible à l’égard des religions, l’Autriche a décidé de lutter contre l’islamisation de la société. Il faut dire que déjà 142 résidents autrichiens sont partis faire le djihad en Irak et en Syrie. Et comme l’ont prouvé les travaux d’un sociologue musulman en 2009, en Autriche au moins 1 enseignant en religion islamique sur 5 n’adhérerait pas aux valeurs du pays.

Cette décision ferme contre la propagande fondamentaliste montre qu’en matière d’islamisation rien n’est réversible. Si l’Etat le décidait aussi en France, nous pourrions inverser le cours tragique de l’Histoire.

source

aymericchauprade.com/ :: lien

VOXNR

02:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Hollande renoncerait à la proportionnelle : un reniement magistral pour finir l’année en beauté

   Communiqués / 30 décembre 2014 / Mots-clés : /

 

Communiqué de Presse de Steeve Briois, Vice-président du Front National

Promesse parmi les promesses, l’adoption de la proportionnelle pour les élections législatives était l’un des grands engagements de la campagne présidentielle du candidat Hollande. Si nous n’étions pas dupes, nous interprétons malgré tout les propos rapportés par le Canard Enchainé comme un reniement magistral qui vient clôturer une année qui n’en a pas été avare.

Invoquant, d’après l’hebdomadaire, le « risque » de faire entrer massivement des députés frontistes à l’Assemblée Nationale, François Hollande démontre une fois de plus la conception particulière que se font les socialistes de la démocratie : un prétexte moral tout juste bon à servir leurs intérêts et confisquer les pouvoirs.

Sans même attendre que cette rumeur se confirme, le Front National invite les Français à confirmer l’impulsion donnée aux municipales et aux européennes à l’occasion des élections départementales. Le scrutin majoritaire n’est plus un obstacle, utilisons contre le système ses propres armes ! Si le système veut conserver ses prébendes, il ne tient qu’au peuple de l’en déposséder.

02:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Journal de Bord de Jean-Marie Le Pen n° 386

01:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Intervention du Qatar dans l’enseignement de la langue arabe en France : Jack Lang doit s'expliquer

11.jpg

   Communiqués / 30 décembre 2014 / Mots-clés : /

 

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen

D’après une indiscrétion publiée sur le site du Journal du Dimanche, l’ex-ministre socialiste Jack Lang négocierait en catimini avec Mohamed Al-Kuwari, ancien ambassadeur du Qatar en France qui avait reçu les insignes d’Officier de la Légion d’Honneur par Nicolas Sarkozy, le renforcement de l’apprentissage de la langue arabe dans les programmes de l’enseignement secondaire.
Nommé à la tête de l’Institut du Monde Arabe en janvier 2013, Jack Lang entendrait ainsi favoriser l’enseignement d’une langue étrangère dans les établissements scolaires, au moment où la maîtrise de la grammaire et de l’orthographe françaises devient de plus en plus difficile. Il est aussi évident que le renforcement de l’enseignement de la langue arabe, concernant essentiellement des élèves issus de l’immigration, constituerait indéniablement un renforcement du communautarisme au détriment de notre identité et de l’unité nationale. Par ailleurs, si ces informations venaient à être confirmées, il serait parfaitement inacceptable qu’un pays étranger – a fortiori quand celui-ci mène déjà une politique interventionniste inacceptable dans nos banlieues et finance l’islamisme à l’échelle internationale – joue ainsi un rôle quant à l’enseignement délivré dans les établissements français.

Pour toutes ces raisons, le Front National demande instamment des explications à Jack Lang (qui n’a pour l’instant pas démenti les informations du Journal du Dimanche) sur la nature de ses objectifs et de ses discussions avec le Qatar.

01:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Bonne Année à tous ceux qui préparent le monde qui vient

thumb.jpg

30 décembre 2014 | Jean-Yves Le Gallou

 
Print Friendly

 

 

-2014-2

 

Jean-Yves Le Gallou, président de Polémia.

♦ De grands bouleversements s’annoncent. La crise économique et financière commencée en 2008 annonce la fin du cycle de la « mondialisation heureuse ». L’échec américain en Syrie et au Proche-Orient préfigure la fin du cycle de 1914. Les puissantes manifestations sociétales de 2013 marquent la fin du cycle de 1968. Homo festivus pense triompher car il ne sait pas encore que son temps est passé. Il se croit « moderne » mais il est moisi.


Bienvenue à la génération 2013-2014 !

Bonne Année aux forces nouvelles qui préparent les cycles qui viennent. Bonne année aux Sentinelles, aux Veilleurs, aux Gavroches, aux Antigones qui redonnent du sens.

Bonne Année aux Identitaires en première ligne dans le combat contre le Grand Remplacement et l’islamisation.

Bonne Année à Eric Zemmour, Hervé Juvin, Renaud Camus et Richard Millet qui illustrent l’intelligence et le panache français.

Bonne Année à Robert Ménard, porte-drapeau de la reconquête municipale.

Bonne Année aux dirigeants, cadres et militants du Front national attachés à une conception civilisationnelle et charnelle de la France. Bonne Année à ceux qui défendent un souverainisme enraciné.

Par-delà nos frontières, Bonne Année aux marins australiens qui patrouillent dans l’océan Indien pour protéger un pays de civilisation européenne de l’invasion migratoire. Bonne Année aux Allemands de PEGIDA qui défilent dans les rues de leur ville contre l’islamisation de leur pays pour rappeler « qu’ils sont le peuple » et que « la presse ment ».

Bonne Année aux réinformateurs et aux animateurs des médias alternatifs : Bonne Année au Salon beige, à François Desouche, à Nouvelles de France, à Novopress, à Métaposinfos, à Radio Courtoisie, à TV Libertés et à tant d’autres.

Bonne Année à Présent et à sa nouvelle formule.

Bonne Année à tous ceux qui préparent le monde qui vient.

 Jean-Yves Le Gallou
30//12/2014

 Ce texte a été publié par le quotidien Présent.

Polémia : 30/12/2014

01:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Sur la route des cathédrales, témoignages de la science et de la foi du Moyen-Age

Regarder en mode plein écran

 

 

 

J-1

Entre 1150 et 1225, les chantiers gothiques se multiplient et des édifices s’élèvent, toujours plus haut.

Né au Moyen-âge, au coeur du royaume de France, l’art gothique a dominé l’Europe et initié une révolution en matière d’architecture. Son monument emblématique est la cathédrale. En moins de deux cents ans, des dizaines d’édifices monumentaux ont surgis au nord de la Loire, transformant à jamais le paysage d’une France qui s’urbanisait.

Les édifices romans, véritables « bibles de pierre », dévoilent l’architecture d’un temps où les hommes en quête de salut imploraient Dieu dans sa miséricorde. Voûtes en berceau, murs épais, fenêtres réduites, les églises sont sombres mais couvertes de fresques aux couleurs vives. Le gothique se situe dans le prolongement du roman, à l’exemple de Vézelay, qui permet de bien discerner le passage d’un style à l’autre. À Vézelay, le corps sombre de l’édifice est roman, le chœur lumineux est gothique.

Si les cathédrales du Moyen Âge sont communément associées à l’art gothique, Saint-Denis en est le véritable prototype et son abbé, Suger, conseiller des rois de France, comme le promoteur d’un véritable modèle architectural qui a su s’imposer au-delà de la seule Île-de-France. En effet, c’est par la reconstruction du chœur de l’église abbatiale entre 1130 et 1144 que débute l’élan gothique.

L’effondrement du chœur de Beauvais en 1284 marque la fin d’une époque, et la crise du XIVe siècle, la fin du temps des cathédrales.

 

Joyaux de l’art religieux du Moyen-Age, les quelques 154 cathédrales de France sont « classées » en totalité ou partiellement en raison de leur intérêt artistique ou historique.

87 de nos cathédrales sont propriétés de l’État français, s’en ajoutent 67 autres. Si la cathédrale d’Ajaccio appartient à la région Corse, la majorité des autres sont propriétés d’une commune. C’est le cas des églises construites avant 1905 et érigées en cathédrales lors de la création de nouveaux diocèses, telles les cathédrales de Pontoise (1965) ou du Havre (1974).

De même, la propriété des édifices construits comme cathédrales sous l’Ancien Régime et ayant perdu leur statut de siège épiscopal après la Révolution – tels ceux de Saint-Malo, Tréguier, Noyon, Arles, Lescar, etc. – a été transférée aux communes.

Seule la cathédrale d’Évry construite après 1905 n’est pas propriété de l’état mais appartient à une association diocésaine.

 

Comme vous avez pu le remarquer, le calendrier de l’Avent a dépassé la date de Noël. Il se terminera le 6 janvier, fête de l’Épiphanie.

 

 

 

00:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

30/12/2014

Les Italiens s’opposent en masse à la présence des immigrés

anqO6vD.jpg

 

21h36

Né dans la périphérie de Rome, le mouvement s’oppose à la présence des immigrés.

«Droit au logement, droit au travail, nous ne les avons pas, ils ne les auront pas.»

C’est le nouveau slogan scandé en Italie du Nord au Sud, de la péripherie de Naples à Bergame, en passant par Bologne et bien d’autres villes encore. Mais c’est dans une paisible banlieue romaine que tout a commencé, à Tor Sapienza, avec, début octobre, une première manifestation regroupant 200 personnes protestant contre l’ouverture d’un centre d’accueil pour immigrés. Le 15 novembre, ce sont près de 5.000 personnes qui protestaient dans le centre de Rome pour demander un plus grand contrôle de l’immigration et plus de sécurité.

 

Antonio Castronovi habite Tor Sapienza. Lorsque, en novembre, il observe ses voisins manifester avec violence contre la présence d’un centre pour réfugiés, il est frappé. Non pas par les insultes racistes –«sales nègres on va vous brûler»–, ni par les menaces de mort adressées aux réfugiés politiques barricadés dans le centre d’accueil. Ce qui a choqué l’auteur de Le periferie nella città metropolitana («Les banlieues dans la ville métropolitaine»), c’est l’expression désespérée d’un besoin de revanche sociale:

«On reproche à ces immigrés leur position de privilégiés.»

Ce sentiment d’infériorité par rapport au dernier arrivé est partagé par les riverains des banlieues les plus dégradées de la ville. Comprendre comment cette ancienne bourgade communiste s’est transformée en théâtre de violentes protestations virant au racisme, et en terrain d’infiltration du mouvement d’extrême droite Casapound, c’est mettre un doigt sur la fragmentation géographique et sociale des banlieues. Si, dix ans après la France, l’Italie s’apprête à vivre sa crise des banlieues, les manifestations et les causes du malaise sont loin d’être similaires….

Source

Merci à capou

FDS

23:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

VIDEO - Incendie du ferry Norman Atlantic

23:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Incendie du ferry Norman Atlantic : la soprano Dimitra Theodossiou témoigne de violences sur des femmes et des enfants. Des clandestins à bord ?

 

14h11

Addendum : Les autorités italiennes et grecques sont toujours à la recherche de disparus après le bilan donné hier soir. L’inquiétude grandit puisqu’il manquerait plus de 40 personnes. La liste des passagers est comparée avec celle des rescapés, mais la présence de clandestins est déjà évoquée.

 

TF1

 


 

Le parquet de Bari (Sud-Est de l’Italie), l’une des deux villes à avoir accueilli les naufragés du Norman Atlantic, a ouvert une enquête pour naufrage et homicides involontaires, après l’incendie qui s’est déclaré à bord du ferry dimanche 28 décembre. On dénombre officiellement dix victimes ce lundi soir, mais les médias évoquent aussi des dizaines de disparus. 427 passagers ont été sauvés.

En outre, d’après plusieurs témoins, l’alarme aurait été lancée en retard, lorsque les cabines étaient déjà envahies de fumée. Et l’organisation des premiers secours à bord aurait été très chaotique. Des hommes auraient même frappé des femmes pour être secourus avant elles, soutient la soprano grecque Dimitra Theodossiou qui se trouvait parmi les passagers. Selon les premiers témoignages rapportés par les médias italiens, l’équipage n’était pas entraîné pour une évacuation et il était impossible de mettre les chaloupes à la mer. « Une seule a pu être mise à l’eau », a raconté un témoin non identifié interrogé par une chaîne de télévision italienne. RFI

Son interview dans la presse italienne est plus explicite :

« Il y avait des hommes, irakiens, turcs, pakistanais qui étaient sur le navire et qui avaient été mis en bas pour permettre aux secours de donner la priorité aux enfants, aux personnes âgées et aux femmes, mais eux ont grimpé et ils tapaient. » firenze.repubblica.it

Sur RFI : Des hommes auraient même frappé des femmes pour être secourus avant elles, soutient la soprano grecque Dimitra Theodossiou qui se trouvait parmi les passagers.

21:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Paris islamisé : rue Morand, à l’heure de la prière

 

19h32

Je sors du métro, station Belleville. Belleville, ou ce qu’il en reste. Un de ces quartiers de Paris où seuls les membres de la gentry locale, retranchés dans leurs lofts blindés, refusent encore de constater le « génocide par substitution ».

Si je suis là, en ce vendredi, c’est pour voir et pour témoigner. Les « prières de rue » – dossier classé au ministère de l’Intérieur – subsisteraient dans le XIe arrondissement. Puisqu’il ne faut rien attendre des médias officiels – seuls Riposte laïque, le Bloc identitaire et quelques blogueurs se sont penchés sur la question –, je me ferai une opinion de visu.

Rues Louis-Bonnet, de l’Orillon, puis Morand. Rue grise et poisseuse. Je marche vers la mosquée Omar – « haut lieu du salafisme » selon les services spécialisés – au numéro 2. Rien. Je suis peut-être en avance. Afin d’observer l’endroit en toute discrétion, je me poste dans une entrée d’immeuble, à vingt mètres.

Les fidèles convergent lentement et régulièrement vers la mosquée. Jeunes, vieux, hommes (certains en djellaba), femmes (niqab de rigueur) s’engouffrent dans le petit bâtiment blanc et vert. Ils ont leur tapis de prière dans un sac en plastique ou dans la main. Une demi-heure s’écoule, et toujours pas d’attroupement ostensible.

Progressivement, un petit groupe se forme au bas du temple ; puis des hommes commencent à piétiner aux alentours. Soudain, un vieillard emmitouflé s’installe dans l’espace où je me crois dissimulé, et déplie un petit tabouret. Bientôt, un autre homme aborde mon observatoire ; il étend un carton au sol. J’engage avec lui la discussion. Bourru mais affable, il se met à m’expliquer que la mosquée est trop petite pour accueillir tout le monde, malgré ses trois étages. Je lui demande combien de personnes viennent prier (quelques centaines ?). « Oh, beaucoup plus », me répond-il ; et d’un geste de la main, il englobe toute la portion de rue que nous voyons pour me signifier que « ça viendra jusque-là ».

En effet. À partir de 13 h 30, la foule occupe un bon tiers de la rue. Il y a là pas moins de trois cents hommes.

Je vois passer un costaud avec une grosse pile de cartons sur l’épaule, qu’il déploie sur la chaussée un peu plus loin. Nous sommes maintenant cinq dans la petite entrée où je fais toujours mine d’attendre ; personne ne semble faire attention à moi. L’homme bourru s’inquiète de laisser un espace pour la porte de l’immeuble. Mais des deux côtés du porche, le bitume est jonché de mains et de genoux ; pour sortir, il faudrait enjamber la barrière donnant sur la route. Moi-même, je suis assigné là, piégé dans une rue de Paris. La prière commence. « Allahou Akbar » résonne dans la ville, entre silences et murmures… L’intensité de la dévotion est palpable.

À 14 h 15, la foule se redresse et se disperse rapidement. Mon interlocuteur provisoire me glisse : « La prière a pris cinq minutes de retard aujourd’hui ». Comme pour se justifier. Puis il me tourne le dos et s’éloigne. Quant à moi, j’ai vu.

Bd Voltaire

Merci à Gaspaar

via FDS

20:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Italie : scandaleuse Crèche dans une boutique de Plaisance

sans-titre.png

 

le 29 12 2014                                                    

 
9
 

Voici ce qu’on pouvait lire sur le blogue italien No Cristianofobia le 26 décembre…

Elle a été retirée mais seulement après avoir provoqué effet très prévisible et souhaité (…) : une “Crèche” blasphématoire avec deux Joseph, au lieu de l’original avec Marie, mise en vente dans une boutique d’un centre commercial à la périphérie de Plaisance (Piacenza).

Quelle honte ! On croirait entendre le diable ricaner à toutes ces turpitudes. Si seulement ceux qui s’y livrent pouvaient imaginer l’éternité qu’ils se préparent… Prions à leurs intentions.

 

Source : No Cristianofobia (26 décembre)

OBSERVATOIRE DE LA  CHRISTIANOPHOBIE

 

 

 

 

 

20:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Autriche : le Crucifix, le musulman et les Identitaires

sans-titre.png

 

  
 

Vous vous souvenez certainement de mon article du 24 décembre dernier sur le musulman heurté dans sa “sensibilité” qui avait scié un Crucifix à Groß-Enzersdorf (Basse-Autriche). Cet article avait été très lu sur notre blogue et atteint quelque 29 000 personnes sur notre page Facebook. Eh bien, cette histoire a une suite que me signale un lecteur en Autriche (Danke Peter !). Voici ce qu’il m’écrit…

Suite à votre article (et des articles similaires dans notre presse locale), les militants du Mouvement identitaire du Waldviertel en Basse-Autriche [Identitäre Bewegung Niederösterreich] ont réérigé un crucifix [en fait une Croix, me semble-t-il, un Crucifix portant nécessairement une effigie de Notre Seigneur – dans la nuit du 25 au 26 décembre] au même endroit où se trouvait l’ancien crucifix (en face de la maison de l’Égyptien “irrité”, nommé dans l’article ci-dessous [par antiphrase] un « enrichissement culturel » [Kulturbereichernder]), et ont publié sur leur site Facebook une déclaration accusant le maire de la municipalité de Grossenzersdorf de sa lâcheté. Le crucifix (aussi publiée sur le site facebook), est toujours là ! Pouvez-vous nous soutenir et donner une couverture en France à cette “action choc” que nous Autrichiens avons appris de nos camarades français ? Nous allons bien sûr citer votre publication de manière appropriée. Merci !

Voici qui est fait… Et félicitations pour cette belle réaction de nos amis Autrichiens.

OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

19:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

C.D. FRIEDRICH (1774-1840)

Caspar_David_Friedrich_-_Cairn_in_Snow_-_Google_Art_Project.jpg 2.jpg

Dolmen sous la neige ou Le tombeau du Hun (1807)

Caspar_David_Friedrich_-_A_Walk_at_Dusk_-_Google_Art_Project.jpg 2.jpg

Promenade au crépuscule (Homme contemplant un mégalithe)

 

02:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Camille Berthollet, une jeune violoniste de 15 ans, remporte le concours Prodiges avec l'Eté de Vivaldi


Camille emporte l'émission "Prodiges" par puremedias

02:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Disparition d'AirAsia: recherches suspendues pour la nuit, avion toujours introuvable

INF037e0714-8e99-11e4-a3ea-21bb1130441c-493x319_13.jpg

http://www.lefigaro.fr/international/2014/12/28/01003-201...

02:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)