Le Monde.fr rapporte que « la Cour suprême russe a qualifié jeudi 20 avril le mouvement religieux des Témoins de Jéhovah d’organisation “extrémiste”, l’interdisant dans tout le pays ». Et, selon Courrier international, « environ 175.000 personnes seraient concernées par la loi “sur la participation à une organisation religieuse interdite”, et pourraient encourir, à ce titre, une peine allant de deux à six ans d’emprisonnement ».

Je vois venir d’ici les banalités anticléricales du genre « Toutes les religions se valent ; toutes sont des repères de fanatiques », en prenant bien soin d’oublier que le laïcisme le plus abouti (le communisme) a, en un temps record – un peu plus de huit décennies –, fait environ cent millions de victimes, malgré qu’en aient ceux qui protestent du contraire, notamment Mélenchon, lequel est aussi historien que moi je suis spécialiste de la mécanique quantique !

Bien entendu, comme cela se passe en Russie, les charges contre Vladimir Poutine n’ont pas manqué : « Ce que ne supportent pas les autorités russes, c’est qu’il s’agit là de 170.000 citoyens russes qui ne votent pas, refusent de faire le service militaire, refusent de glorifier la violence d’État, l’annexion de la Crimée par exemple. Bref, ils sont considérés comme des adversaires politiques manipulés et étrangers à la culture russe. C’est donc un signal de plus du serrage de vis de la part d’un gouvernement autoritaire et de plus en nationaliste » (lejdd.fr).

 

Pour que le tableau soit complet, il aurait fallu ajouter que les Témoins de Jéhovah avaient été persécutés par le régime nazi, ce qui aurait constitué une belle reductio ad Hitlerum du président russe, dont les médias français ont le secret quand il s’agit de dézinguer ceux qui pensent mal !

 

Sauf qu’en lisant les statuts de cette prétendue religion, on se rend vite compte qu’elle est effectivement incompatible avec une certaine idée de la liberté et de la vie en société. Comme l’islam, elle est excluante, étant admis que les Témoins de Jéhovah ne se font pas exploser dans une foule de mécréants !

 

Toutefois, lorsque le ministère de la Justice russe affirme qu’ils sont « une menace pour les droits des citoyens, pour l’ordre public et pour la sécurité de la société », rappelons que les Témoins de Jéhovah, vivant par ailleurs en autarcie, assimilent facilement la différence, notamment cultuelle, à « Babylone la Grande », ce qui en dit long sur leur état d’esprit.

Maintenant, laissez-moi vous raconter une petite anecdote, du temps où j’étais animateur. Avec les enfants de toutes confessions, je décorais un sapin de Noël – à cette époque, ça ne constituait pas encore un crime de lèse-laïcité ! Là, une petite fille de sept ans me confia qu’elle n’avait pas le droit de participer à cette activité parce que ses parents le lui interdisaient : ils étaient Témoins de Jéhovah. Cela illustre exactement, selon moi, cette secte ennemie des bonheurs simples, comme fêter un anniversaire, a fortiori celui de Jésus.

BV