Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 119

  • La République en marche : nouvelle extension du domaine des casseroles

    RIchard-Ferrand-600x338.jpg

     

     

    03/06/2017 – FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
    Décidément, chaque jour apporte son lot de révélations sur les turpitudes qui agitent la Macronie

    Oui, à tel point qu’on a un peu de mal à suivre. Prenons le cas Bayrou, le « M. Propre » du gouvernement, celui qui porte la loi sur la « moralisation de la vie publique ». François Bayrou et le Modem n’en font pas moins l’objet de trois accusations d’emplois fictifs. Deux de ces accusations concernent directement Marielle de Sarnez, la nouvelle ministre des Affaires européennes. L’une d’elles s’appuie sur le témoignage éloquent de Corinne Lepage, dans son livre « Les mains propres », publié en 2014.

    Le cas Ferrand est à soi seul un roman

    Nouveau tournant dans l’affaire Richard Ferrand : hier, sous la pression de l’association Anticor, le Parquet de Brest décidait d’ouvrir une enquête préliminaire à propos des liens troubles de M. et Mme Ferrand avec les Mutuelles de Bretagne. Il pourrait être suivi par le Parquet national financier, jusque là d’une indulgence curieuse. Rappelons qu’au cours de la campagne présidentielle, Richard Ferrand avait déclaré, je cite : « François Fillon souille tous les élus de France !».

    Mais ce n’est pas tout…

    Citons pêle mêle : dans son livre « Maman travaille, mode d’emploi », de 2010, Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, donne des conseils aux jeunes femmes pour… frauder la Sécurité sociale ! En 2012, Olivier Serva, candidat LREM, qualifiait l’homosexualité d’« abomination ». Que fait le lobby LGBT ? Véronique Avril, autre candidate LREM, loue un appartement à une famille dans un immeuble frappé d’un arrêté de péril, ce qui est tout à fait illégal. Stéphanie Jannin, autre candidate LREM, est visée par une enquête pour prise illégale d’intérêt dans l’affaire de la construction de 63 logements sociaux à Montpellier. Houmria Berrada, autre candidate LREM, a été exclue de l’école des avocats de Lille en 2010 après sa condamnation pour falsification de diplôme. Etc., etc.

  • Interrogé sur la sortie des USA de l'accord de Paris, Poutine répond : «Don't worry, be happy»

    59316558c46188e8688b473a.png Poutine climat.png

     

    © Grigory Dukor Source: Reuters
    Vladimir Poutine au Forum International Economique de Saint-Pétersbourg le 2 juin 2017
     

    Au Forum Economique de Saint-Pétersbourg le 2 juin, le président russe s'est vu poser une question sur la sortie des Etats-Unis de l'accord de Paris sur le climat. Il a répondu en citant la célèbre chanson de Bobby McFerrin.

    «Ces accords [de Paris] ne sont pas encore entrés en vigueur. Ils entreront en vigueur en 2021. Nous avons donc le temps. Si nous coopérons tous de manière constructive, nous pourrons nous accorder sur quelque chose. Don’t worry, be happy», a répondu Vladimir Poutine, commentant l’avenir des accords de Paris sur le climat lors de la session plénière du Forum économique international de Saint-Pétersbourg.

    Lire aussi : Poutine participe à la session plénière du Forum économique international de Saint-Pétersbourg

    Le président russe a même plaisanté au sujet de cette décision de Donald Trump de se retirer des accords de Paris. «Nous devons être reconnaissants envers le président Trump. Aujourd’hui, il a neigé, il a plu, il fait très froid à Moscou. On pourrait en rejeter la responsabilité sur lui et l’impérialisme [américain]. Mais nous ne le ferons pas», a-t-il dit.

    RT

    NdB: J'aime beaucoup cette réponse sage, intelligente et pleine d'humour!

  • Macronix tente de museler la presse pour protéger Ferrand


    Emmanuel Macron à Saint-Nazaire : son... par francetvinfo

    C’est ça la moralisation de la vie politique version Macron!

    Il ne faut pas oublier que c’est Frerrand qui gère le parti, qui le “tient”…

    Il est là depuis le début d’En marche! et doit en savoir très long sur les financements..

     

    DélitD'images

  • Quand Poutine apprend l'Histoire de France à Macron à propos d'Anne de Kiev, reine de France

    anne_de_kiev.jpg

    http://www.breizh-info.com/2017/05/31/70838/poutine-apprend-lhistoire-de-france-a-macron-a-propos-danne-de-kiev

  • Eléonore Bez (FN) : « En ce moment, Marseille vit à l’heure du ramadan »

    Eleonore-Bez-1-600x403.jpg Eléonore.jpg

     

    02/06/2017 – FRANCE (NOVOpress) : Eleonore Bez est candidate FN aux élections législatives dans la 6e circonscription des Bouches-du-Rhône, qui comprend le 9e et une partie du 10e arrondissement de Marseille. Oui, l’immigration a transformé le visage de sa ville. « Si ce n’est pas un remplacement, en tout cas, ça y ressemble », confie dans cet entretien au quotidien Présent celle qui est aussi conseiller régional de Paca, alors que Marseille vit à l’heure… du ramadan.

    Eleonore Bez 2— Vous avez grandi à Marseille, votre 6e circonscription des Bouches-du-Rhône s’étend de Mazargues aux Calanques en passant par les Baumettes, qu’est-ce que l’âme de Marseille que vous affirmez défendre et vouloir préserver ?

    — Je suis née à Paris et arrivée à Marseille à l’âge de sept mois. Marseille est ma ville et celle de ma famille maternelle depuis des générations. Une partie de ma famille est enterrée au cimetière de Mazargues. Pratiquement, chaque quartier, que l’on appelle ici « noyaux villageois », porte le nom d’un saint et a son église. Marseille est une ville avec une histoire des plus riches : grecque, romaine, ligure, provençale et profondément française. C’est aussi le premier port où sont arrivés nos compatriotes pieds-noirs et harkis qui ont été si indignement et ignoblement accueillis par Gaston Deferre après l’infâme trahison des Accords d’Evian.

    La vraie richesse c’est sa terre et ma terre c’est Marseille. Je me battrai pour préserver cet extraordinaire patrimoine des politiques mondialistes qui ont tant abîmé notre pays et notre ville, véritable laboratoire des politiques d’immigration massive depuis 40 ans.

    — Quelles sont les problématiques sur lesquelles vous avez axé votre campagne ?

    — Depuis près d’un an, j’arpente la circonscription et j’assiste aux Comités d’intérêt de quartiers à l’écoute des habitantes et des habitants : les commerces qui ferment les uns après les autres au profit des grands supermarchés sans âme, les villages qui deviennent de simples voies de passage vers les différentes autoroutes, l’insécurité et le communautarisme.

    Je vais prendre l’exemple qui est le plus frappant : le quartier de la Capelette que j’ai connu enfant et qui était un quartier populaire, tranquille. Aujourd’hui ce quartier vit au rythme de la mosquée qui est une des plus grandes de la ville et qui risque d’être encore agrandie au vu de l’affluence. Chaque vendredi les rues sont bloquées par des « vigiles » de la mosquée qui empêchent le stationnement des riverains.

    Tous les commerces traditionnels ont été remplacés par des commerces communautaristes, des alimentations de nuit et des bars à « chichas » dont chacun sait que la plupart sont des « blanchisseries » pour laver l’argent des trafics des cités de la ville.

    Les habitants que j’ai rencontrés m’ont tous confié leur exaspération devant cette situation. La pratique de l’islam lorsqu’elle est respectueuse des lois de la République et de la laïcité est bien évidemment possible mais aujourd’hui elle apparaît trop souvent utilisée à des fins idéologiques, politiques à l’encontre de la laïcité républicaine.

    J’ai essentiellement axé ma campagne sur la lutte contre l’insécurité qui détruit la vie de nos quartiers, nous proposons de réarmer physiquement et moralement les effectifs de police. Nous avons dans la circonscription une cité où les forces de l’ordre ne rentrent pas, c’est La Cayolle dans le IXe arrondissement et le commissariat de cet arrondissement est fermé le soir et le week-end ! Je me bats aussi pour la protection des artisans, des commerçants, des TPE-PME contre la fiscalité confiscatoire de Macron. Pour la défense de nos retraités, nombreux dans les IXe et Xe arrondissements, pour lesquels il faut revaloriser le minimum vieillesse et supprimer la CSG. La lutte contre le communautarisme est fondamentale parce que la seule communauté qui assimile et qui est garante de l’unité de la France, c’est la communauté nationale.

    Pour cela, il est essentiel de réapprendre à nos compatriotes l’amour de la France et le respect de son histoire. Et cela passe, par exemple, par ne plus jamais permettre que l’on insulte comme l’a fait Emmanuel Macron les harkis et les pieds-noirs qui ont tout donné pour leur pays. Je les rencontre régulièrement. Ma directrice de campagne qui habite dans cette circonscription est pied-noir.

    Eleonore Bez Affiches— Vous avez vu changer et même remplacer la population de cette ville et de sa périphérie, vous avez suivi les étapes de son islamisation. Que peut faire un député de plus contre les homicides, le trafic de drogue, le communautarisme, les mosquées salafistes ?

    — Oui, la population a changé comme dans beaucoup de grandes villes de France et si je ne suis pas une adepte des grandes théories, je vis ma ville chaque jour : si ce n’est pas un remplacement, en tout cas, cela y ressemble beaucoup.

    L’islamisation de la ville est un fait. En ce moment, Marseille vit à l’heure du ramadan.

    Le désespoir est une sottise en politique, il n’est jamais trop tard pour proposer à tous les Marseillais qui aiment la France de la défendre. 240 morts en France au nom d’une idéologie religieuse meurtrière : déposer des bougies et des fleurs c’est gentil mais ça ne sert à rien. Lutter contre le laxisme judiciaire, faire appliquer la loi tout simplement, c’est ça aussi le travail du député. C’est pour cela que nous devons former un groupe à l’Assemblée. Le Front national avec Marine Le Pen est le seul parti d’opposition crédible face au gouvernement Macron.

    — Qui sera votre plus redoutable adversaire ici ? Le candidat sortant LR Guy Teissier en place depuis 30 ans, l’abstention, le candidat de Mélenchon, ou l’état de grâce de Macron ?

    — Mélenchon, Les Républicains et En marche ne sont pas crédibles. Pris un à un, ils représentent très peu d’électeurs. Quant au candidat Guy Teissier, on le distingue mal désormais de son adversaire d’En Marche : il a soutenu Fillon qui a appelé à voter Macron sans même attendre 20 h 15 le 23 avril. Il distribue le programme de Baroin qui drague Macron, il soutient la majorité Muselier-Estrosi à la Région et c’est de cette majorité qu’est issue Mme Leprettre, qui est candidate En Marche… Guy Teissier meurt de peur de perdre ses dernières prébendes et essaie de sauver son 6e mandat ! Pour un homme qui dans sa jeunesse a été au PFN, il se serait grandi en se positionnant clairement en faveur de Marine Le Pen mais il a définitivement claqué la porte à ses convictions préférant ses dernières ambitions.

    C’est à cause de ces escroqueries politiques et morales que beaucoup d’électeurs sont las d’aller aux urnes, voyant chaque fois leurs espoirs trahis. Mon principal adversaire c’est l’anti-France. C’est pour cela que j’appelle chaque électrice et électeur de cette 6e circonscription à me choisir, à choisir le Front national, à choisir la France.

    propos recueillis par Caroline Parmentier

    Entretien paru dans Présent daté du 3 juin 2017

  • René MAGRITTE (1898-1967)

     

    magritte-empire-of-light.jpg

    L'empire des lumières

    -16-638.jpg

    Magritte_Les_Marches_de_l’été_1938-HEADER.jpg

    Les marches de l'été

    TROMPE-l-oeil-MAGRITTE.jpg

    Archéologie du futur

    Magritte-trompe-l-oeil-r-verb-re--1-.jpg

    René Magritte est un peintre surréaliste belge dont la célébrité est mondiale

     

     

  • Donald Trump annonce le retrait des Etats-Unis de l'accord de Paris sur le climat

    59307897c3618858218b463a.jpg

     

    © Kevin Lamarque Source: Reuters

    Le président américain, qui s'était montré très critique sur l'accord de Paris pendant sa campagne, a annoncé que les Etats-Unis se retiraient de celui-ci. Il a cependant précisé être prêt à négocier un nouvel accord, «plus équitable» pour son pays.

    «Afin de respecter mon engagement solennel de protéger les Etats-Unis et son peuple, les Etats-Unis vont se retirer de l'accord de Paris sur le climat», a déclaré Donald Trump lors d'une conférence de presse très attendue à Washington le 1er juin, confirmant des rumeurs relayées par la presse depuis la veille.

    Le président américain a ajouté qu'il ne «voulait rien qui puisse se mettre en travers» de son action pour redresser l'économie de son pays. Il a donc assuré que Washington cessait «dès aujourd'hui» l'application de l'accord de Paris.

    Le locataire de la Maison Blanche a précisé qu'il était prêt à négocier un nouvel accord plus avantageux pour les Etats-Unis et n'a donc pas exclu de retourner dans le traité, «à condition qu'il soit équitable». Selon lui, l'accord actuel n'est pas assez contraignant pour la Chine et l'Inde.

    J'ai été élu pour représenter les habitants de Pittsburgh, pas de Paris

    Il estime en outre que dans ses dispositions actuelles, le traité menace 2,7 millions de d'emplois aux Etats-Unis d'ici 2025. Le président américain a lourdement insisté sur les effets néfastes que l'accord aurait sur l'économie américaine, expliquant avoir été élu «pour représenter les habitants de Pittsburgh, pas de Paris».

    «Le retrait de l'accord de Paris est dans l'intérêt économique des Etats-Unis et n'aura pas d'impact sur le climat», a-t-il assuré.

    RT

    NdB: Quelle est la position de Poutine  sur le climat?

  • Climat: les Républicains disent bravo et merci à Donald Trump

    7008096_fc23918c0e0c0dc3a61f9cb5610cae19ee76b1ab_1000x625.jpg

    http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/climat-les-republicains-disent-bravo-et-merci-a-donald-trump-01-06-2017-7008096.php

  • Trump se retire de l'Accord de Paris: "c'est une délit contre l'humanité" pour Royal !

    http://www.leparisien.fr/environnement/cop21/trump-et-les-etats-unis-quittent-l-accord-de-paris-c-est-un-delit-contre-l-humanite-pour-royal-01-06-2017-7007856.php

     

    NdB: Bravo, Donald Trump! La dinde en a le jabot tout gonflé!

     

  • Mariage gay posthume pour Xavier Jugelé, le policier assassiné sur les Champs-Elysées

    Xavier-Jugelé-Gay-600x300.jpg

     

     

    01/06/2017 – FRANCE (NOVOpress) : Plus d’un mois après sa mort, Xavier Jugelé, le policier assassiné le 20 avril sur les Champs-Elysées par l’islamiste Karim Cheurfi, vient… de se marier ! Il a, très officiellement, été uni à Etienne Cardiles, avec lequel il était pacsé. Celui-ci avait prononcé un discours lors de l’hommage national qui lui avait été rendu le 25 avril.

    Selon Le Parisien, ce mariage à titre posthume s’est tenu le 30 mai à la mairie du XIVe arrondissement de Paris – le maire est la socialiste Karine Petit –, en présence de l’ancien président de la République François Hollande et du maire de Paris Anne Hidalgo !

    « Vous n’aurez pas ma haine. Cette haine, je ne l’ai pas parce qu’elle ne te ressemble pas », avait lancé Etienne Cardiles à destination des islamistes lors de la cérémonie du 25 avril. Pas sûr que ce nouveau message d’amour les conduise à être plus bienveillants à l’égard de la France…

    D’autre part, comme l’écrit Le Salon beige, « en France, le mariage à titre posthume est prévu et autorisé dans le but de légitimer les enfants à naître dont les pères étaient morts. Les effets du mariage remontent à la date du jour précédant celui du décès de l’époux. Ce mariage n’entraîne aucun droit de succession  au profit de l’époux survivant et aucun régime matrimonial n’est réputé avoir existé entre les époux. Enfant à naître ? Etienne Cardiles serait-il enceint ? »

    Xavier Jugelé était membre de Flag !, l’Association des policiers lesbiennes, gays, bi et trans (LGBT).

    NdB: Pourvu que Cyril Hanouna n'aille pas encore "déraper" !

  • Pour protéger la souveraineté nationale, Trump retire les États-Unis de l’accord de Paris sur le climat

     

    Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi 1er juin en conférence de presse la sortie des États-Unis de l’accord de Paris sur le climat, négocié en 2015 lors de la « COP21 ».

     

  • Marine Le Pen appelle à souscrire à un « emprunt patriotique » à 3 %

    Emprunt-patriotique-600x295.jpg Emprunt.jpg

     

     

    01/06/2017 – FRANCE (NOVOpress) : Emprunt patriotique : tel est le nom de l’appel au peuple militant que lance Marine Le Pen pour, dit-elle, financer les campagnes des candidats FN aux élections législatives. Dans une vidéo mise en ligne ce matin, Marine Le Pen s’en prend au « système », qui ne permettrait au FN d’avoir les moyens financiers de ses ambitions électorales et déclare notamment :

    « Votre épargne est une armée qui dort. En la mobilisant au service des candidats du Front national et du Rassemblement Bleu Marine, ce sont vos idées que vous mènerez à la victoire. […] En prêtant au Front national, vous obtiendrez 3 % d’intérêts, une rémunération exceptionnelle pour un placement sans risques. »

    Un site dédié, empruntpatriotique.fr est en ligne, dont le nom avait été réservé dès le 22 mars 2017 par une société connue pour être un prestataire habituel du Front national.

    A noter que si le Front national emprunte au taux « exceptionnel » de 3 %, les candidats FN aux législatives se voient eux proposer la possibilité de financer leur campagne en souscrivant un prêt au taux de 5 %.

  • JOURNAL TVL DU JEUDI 1er JUIN 2017

  • Edmond ROSTAND (1868-1918)

     

    Hymne au soleil

    Je t'adore, Soleil ! ô toi dont la lumière,
    Pour bénir chaque front et mûrir chaque miel,
    Entrant dans chaque fleur et dans chaque chaumière,
    Se divise et demeure entière
    Ainsi que l'amour maternel !

    Je te chante, et tu peux m'accepter pour ton prêtre,
    Toi qui viens dans la cuve où trempe un savon bleu
    Et qui choisis, souvent, quand tu veux disparaître,
    L'humble vitre d'une fenêtre
    Pour lancer ton dernier adieu !

    Tu fais tourner les tournesols du presbytère,
    Luire le frère d'or que j'ai sur le clocher,
    Et quand, par les tilleuls, tu viens avec mystère,
    Tu fais bouger des ronds par terre
    Si beaux qu'on n'ose plus marcher !

    Gloire à toi sur les prés! Gloire à toi dans les vignes !
    Sois béni parmi l'herbe et contre les portails !
    Dans les yeux des lézards et sur l'aile des cygnes !
    Ô toi qui fais les grandes lignes
    Et qui fais les petits détails!

    C'est toi qui, découpant la soeur jumelle et sombre
    Qui se couche et s'allonge au pied de ce qui luit,
    De tout ce qui nous charme as su doubler le nombre,
    A chaque objet donnant une ombre
    Souvent plus charmante que lui !

    Je t'adore, Soleil ! Tu mets dans l'air des roses,
    Des flammes dans la source, un dieu dans le buisson !
    Tu prends un arbre obscur et tu l'apothéoses !
    Ô Soleil ! toi sans qui les choses
    Ne seraient que ce qu'elles sont !

  • Évry : Ils la violent collectivement car « ils n’aiment pas les Françaises » et veulent « niquer la France »

     
    Posted by La Rédaction on 31st mai 2017
    | 0 views
     

     

    BREIZATAO – NEVEZINTIOU (31/05/2017) En France, la brutalité et la sauvagerie allogènes atteignent chaque jour des nouveaux sommets.

    Le Parisien (source) :

    En première instance, l’accusé âgé de 17 ans au moment des faits, avait écopé de 30 ans de réclusion. En 2014, avec trois complices, ce meneur avait violé, torturé et humilié une femme sortant de la gare d’Evry-Courcouronnes. Le procès en appel s’ouvre ce mercredi.

    « Cette affaire est tellement horrible qu’elle m’a fait pleurer pour la première fois en 23 ans d’exercice. » Sandra Kayem, avocate au barreau d’Evry, s’apprête à défendre à nouveau une jeune femme qui avait été victime d’un viol collectif, de tortures, d’actes de barbarie et de racisme anti-blanc le 30 mars 2014, à la sortie de la gare d’Evry-Courcouronnes. « Ce n’est pas professionnel, mais mes larmes coulaient toutes seules lorsqu’elle m’a raconté le calvaire qu’elle a vécu », avoue l’avocate.

    À partir de ce mercredi et jusqu’à vendredi, l’un des auteurs des faits est jugé en appel au tribunal de Melun (Seine-et-Marne). Âgé de 17 ans au moment de cette attaque, l’excuse de minorité lui avait été retirée par la cour d’assises de l’Essonne. En récidive et chef de la bande, il avait condamné à trente ans de prison en 2015. Ses trois complices, âgés de 13 ans à 15 ans, avaient écopé de cinq à sept ans de prison devant le tribunal. Parmi eux figure le frère du meneur. Ils seront cités en tant que témoins au procès en appel du principal accusé.

    La victime, elle, est « encore dévastée », soupire Sandra Kayem. « Et revoir ses quatre agresseurs sera à nouveau extrêmement éprouvant », devine l’avocate. Sa famille est suivie par des psychiatres et a déménagé pour fuir ces lieux « maudits ».

    Car le calvaire que la victime a subi cette nuit-là est insoutenable. Il est 1 heure du matin et la jeune femme rentre d’une soirée à Paris en RER. Elle arrive à la station Evry-Courcouronnes. En sortant de la gare, quatre jeunes l’encerclent. Le meneur lui demande son téléphone portable. Les trois autres ont une bombe lacrymogène, un tournevis et un brise-vitre. Le chef la fouille, lui dérobe des bijoux et commence ses attouchements sexuels.

    Puis ils entraînent la jeune femme derrière un talus, la déshabillent tout en la frappant et la violent. Une personne approche, alors l’accusé rhabille la jeune femme et l’emmène dans le parc des Coquibus. Là, ils abusent à nouveau d’elle, à tour de rôle et à plusieurs reprises chacun, tout en lui donnant des coups de bâton et en écrasant leurs cigarettes sur elle. Les tortures, les humiliations et les actes indicibles des quatre hommes, ne font alors que commencer. Ils ne la relâchent qu’aux environs de 5 heures du matin en la menaçant de mort si elle les dénonce. Deux automobilistes découvrent la victime errant dans la rue, le visage tuméfié.

    Grâce à la vidéosurveillance installée à la gare, les quatre bourreaux sont identifiés et interpellés. Face aux enquêteurs, cette bande avait avancé des motivations racistes « anti-français », en admettant avoir demandé à la victime ses origines. À l’époque, le procureur d’Évry avait choisi de dire que ces éléments étaient « faux », car la famille souhaitait « éviter toute récupération politique ». Mais le meneur avait notamment indiqué en garde à vue : « quand je sortirai je niquerai la France. » Un complice, avait pour sa part reconnu s’en être pris à cette jeune fille « parce qu’elle est française et qu’il n’aime pas les Françaises ».