Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/12/2010

Israël porte plainte à l'ONU contre les tirs de roquette de Gaza

Israël a porté plainte auprès de l'ONU à la suite de la multiplication ces derniers jours de tirs de roquettes et d'obus à partir de la bande de Gaza vers le sud d'Israël, a indiqué mercredi le ministère des Affaires étrangères.

 "Les incidents de ces derniers jours s'intègrent dans une escalade des attaques terroristes en provenance de la bande de Gaza", a affirmé l'ambassadeur israélien auprès de l'ONU Meron Reuven dans une lettre adressée au conseil de sécurité et au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

Depuis le 19 décembre, précise ce document, 3 roquettes et 18 obus de mortier ont été tirés vers le sud d'Israël.

"Israël considère l'autorité de facto dans la bande de Gaza (ndlr: les islamistes du Hamas) comme totalement responsable pour tous ces incidents (...) En réponse à ces attaques, Israël a exercé et continuera d'exercer son droit à l'auto-défense", a également prévenu le communiqué.

En réaction, le Hamas a fait part de son intention de porter plainte à l'ONU contre les récentes frappes aériennes israéliennes.

Selon un porte-parole à Gaza, Taher al-Nounou, le gouvernement de facto du Hamas à Gaza va déposer "une plainte devant l'Assemblée générale (de l'ONU), le Conseil des droits de l'Homme et toutes les agences compétentes en raison de l'escalade de l'occupation israélienne et la menace de nouvelles agressions contre les Palestiniens".

En réponse aux tirs de roquettes et d'obus de mortier, l'aviation israélienne a lancé une série de raids, dont un a visé une base d'entraînement des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas.

Le coordinateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient a "condamné" mercredi dans un communiqué les "tirs de mortier et de roquettes vers Israël par des groupes de militants à Gaza, qui se sont intensifiés ces derniers jours".

"Ces attaques sont une violation claire du droit international humanitaire et mettent en péril des civils en Israël", a déclaré Robert Serry.

"Israël a droit à l'auto-défense en accord avec la loi internationale. J'appelle Israël à un maximum de retenue et à prendre toutes les précautions pour garantir que ses forces ne mettent pas en danger des civils à Gaza, qui trop souvent paient le prix fort de l'escalade de la violence", a-t-il ajouté.

Dans un communiqué, le Hamas a "déploré" avec virulence les propos de M. Serry et réclamé une "clarification" à l'ONU.

Le chef d'état-major israélien le général Gaby Ashkenazi s'est inquiété mardi de la "tension" provoquée par l'intensification des tirs et confirmé que des groupes armés de Gaza avaient pour la première fois utilisé récemment un missile antichar russe de type "Kornet", ont indiqué les médias.

La radio militaire israélienne a indiqué que l'armée israélienne allait commencer à protéger ses chars déployés autour de la bande de Gaza avec un système anti-roquette après l'utilisation de ce type de roquette "fournie apparemment par l'Iran". Elle a constitué la plus grande menace pour les chars israéliens durant la guerre menée par l'armée israélienne en 2006 au sud du Liban contre le Hezbollah, a ajouté la radio.

Samedi soir, cinq combattants palestiniens avaient été tués lors d'un raid aérien alors qu'ils s'apprêtaient à tirer des roquettes.

Il y a deux ans, Israël avait déclenché une offensive dévastatrice contre la bande de Gaza avec l'objectif déclaré d'empêcher ces tirs.

Depuis, ces tirs se sont considérablement réduits. Toutefois, plus de 200 roquettes et obus ont été tirés vers Israël depuis début 2010, selon Israël. Ils ont fait un mort, un ouvrier agricole thaïlandais.

Le Hamas observe de facto une trêve militaire depuis janvier 2009. Ce qui n'empêche pas certains groupes armés plus radicaux de tirer régulièrement des roquettes et des obus.

AFP. 22/12/10

20:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Paris condamne les tirs contre Israël

La France a condamné, mardi 21 décembre 2010, « avec fermeté » les tirs de roquette et d'obus qui se multiplient depuis dimanche 19 décembre contre le sud d' « Israël depuis Gaza.
 
« La France condamne avec fermeté les tirs de roquette et d'obus intervenus depuis le début de la semaine dans le sud d'Israël, en provenance de la bande de Gaza », a déclaré dans un communiqué le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero.
 
Le communiqué appelle « toutes les parties à la plus grande retenue, afin d'éviter toute escalade des violences ».
 
CRIF - 22/12/10

20:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Sarkozy en 1984 chez Jacques Martin

Le Post- 22/12/10

20:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Un ancien Nazi de 88 ans bientôt extradé des Etats-Unis à la demande du Congrès juif mondial

 

egner1gg.jpg

Ronald S. Lauder, le Président du Congrès Juif Mondial a demandé publiquement aux tribunaux et aux autorités américaines de préparer rapidement l'extradition d'un criminel nazi. L'accusé, Peter Egner, âgé de 88 ans, doit comparaitre dans un procès en Serbie pour génocide.
 
« Les accusations portées conte Peter Egner sont d'une atrocité telle, qu'aucun délai supplémentaire (pour son jugement) ne doit être toléré », a expliqué Ronald S. Lauder. « La communauté juive de Serbie, mais également les Juifs du monde entier, attendent des criminels de guerre qu'ils soient déférés devant la justice, qu'importe leur âge », a-t-il ajouté.
 Peter Egner est recherché à Belgrade pour avoir participé à l'assassinat de pas moins de 17000 civils, entre 1941 et 1943 en Yougoslavie occupée par l'Allemagne nazie. La plupart des victimes étaient des Juifs, des Roms ou encore des opposants politiques. Le gouvernement serbe a émis un mandat d'arrêt international à l'encontre de Peter Egner en avril 2010 et a déposé une demande d'extradition envers les autorités américaines au mois de novembre.
 
Photo : D.R.
 
Source : Guysen News
 
CRIF - 22/12/10

19:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Des experts avaient averti du danger du Mediator dès 1999

9f955072-0df0-11e0-a49d-8f0c64ed980c.jpg

INFO LE FIGARO - Un rapport réalisé par des experts italiens, à la demande de l'Agence européenne du médicament, montre, sans ambiguïté, la similitude entre l'Isoméride, interdite en 1997, et le Mediator resté sur le marché jusqu'en 2009.

Le Figaro s'est procuré un rapport daté d'octobre 1999 émanant d'experts européens qui mettaient déjà en cause le Mediator. «Il existe des suspicions que les patients traités au benfluorex (la molécule du Mediator, NDLR) sont exposés à un niveau potentiellement toxique de norfenfluramine», notaient les Dr Giuseppe Pimpinella et Renato Bertini Malgarini, des experts italiens sollicités par l'Agence européenne du médicament. Les laboratoires Servier et l'Agence française de sécurité sanitaire des porduits de santé (Afssap) ne réagiront pas.

Pourtant à l'époque, la norfenfluramine (la substance circulant dans le corps après absorption, substance commune au Mediator et à l'Isoméride, NDLR) est fortement suspectée d'être responsable des hypertensions artérielles pulmonaire, une maladie particulièrement lourde nécessitant parfois une greffe de poumons ainsi que des atteintes des valves cardiaques. Cette suspicion sera confirmée en 2000 avec la publication d'un article scientifique dans la revue américaine Circulation.

 

Conclusions sans appel

 

En 1997, l'Isoméride (un autre produit de Servier) est d'ailleurs retiré du marché mondial après la découverte d'hypertensions artérielles pulmonaires attribuées à la présence de norfenfluramine.

Les experts italiens soulignent dans ce rapport qu'il y a autant de norfenfluramine dans trois comprimés de Mediator que dans deux comprimés d'Isoméride (la posologie quotidienne pour ces médicaments). Pour sa part, le Mediator, molécule cousine de l'Isoméride elle aussi responsable des mêmes effets indésirables, ne sera retiré du marché français qu'en novembre 2009.

Servier a toujours soutenu que l'Isoméride et le Mediator étaient deux médicaments chimiquement différents. Encore récemment, dans une lettre datée du 3 décembre 2010 et adressée aux médecins, le Dr Denys Schutz, directeur général de Servier-Biopharma écrit que «les principes actifs de Mediator et d'Isoméride sont différents, tant en termes de structures chimiques que d'effets biologiques (...) ou en termes de métabolisme». Une observation qu'un spécialiste reconnu en pharmacologie n'hésite pas à qualifier de «désinformation». «Les molécules sont certes différentes, mais elles appartiennent à la même famille et donnent le même métabolite toxique , la norfenfluramine», explique-t-il.

Le rapport des experts italiens va dans le sens de ce que dit ce pharmacologue. Et exactement le contraire de ce qu'écrit le DG de Servier-Biopharma. Fin 1998, l'Agence européenne qui a progressivement retiré les anorexigènes du marché, s'intéresse aux molécules parentes et a confié aux agences françaises et italiennes une enquête sur le Mediator. Ce sont les pharmacologues italiens qui en ont en charge le volet métabolique. Et leurs conclusions sont sans appel.

 

Une liste de questions

 

Pour résumer, ces experts estiment que le Mediator comporte des risques pour la santé des patients. Ils relèvent aussi que l'activité thérapeutique du Mediator pour les obèses diabétiques de type II (non insulino-dépendants) est moins efficace que la metformine un autre antidiabétique de référence... Les experts italiens transmettent une liste de questions au laboratoire. Qu'a-t-il répondu? Quelles ont été les suites?

On sait que l'Italie retirera le Mediator du marché en 2004. En France, ni l'Afssaps ni Servier ne demanderont le retrait du médicament. Or un laboratoire a la possibilité de décider de lui même une suspension de commercialisation. Ce fut le cas avec le Thelin, commercialisé en Europe, en Australie et au Canada par Pfizer. Ce médicament contre l'hypertension artérielle pulmonaire a été retiré du marché mondial, par le laboratoire le 10 décembre dernier en raison de risque de lésion au foie «potentiellement mortel». Connaissant la similitude entre l'Isoméride et le Mediator, Servier aurait pu demander le retrait de son médicament... dès 1999.

Le Figaro - 22/12/10

19:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Nazareth: les arbres de Noël interdits

Le maire d'une banlieue juive de Nazareth a provoqué la colère d'une partie de ses administrés en interdisant aujourd'hui les arbres de Noël sur les places publiques de sa commune, qu'il considère comme "une provocation".

Nazareth Illit, ou Nazareth la Haute, est adjacente à la ville où, selon la Bible, Jésus a passé la majeure partie de sa vie, dans le nord d'Israël. Les deux villes comptent une forte minorités chrétienne, mais Nazareth Illit est à majorité juive et Nazareth à majorité musulmane.

"La demande des arabes de mettre des arbres de Noël sur les places dans le quartier arabe de Nazareth Illit est une provocation", a déclaré le maire, Shimon Gapso. "Nazareth Illit est une ville juive, et cela n'arrivera pas, ni cette année, ni la prochaine, tant que je serai maire".

"Nazareth est juste à côté, et ils peuvent faire ce qu'ils veulent là-bas", a-t-il insisté.
Ces propos n'ont pas plu aux arabes chrétiens de la ville. "Ce racisme qui refuse les arbres n'est rien à côté du racisme réel que nous subissons ici", a dénoncé Aziz Dahdal, un habitant de 35 ans.

"Nous lui avons dit que décorer un arbre, c'était seulement une manière de partager le bonheur et la joie avec les autres habitants de la ville. Les gens ici vivent en harmonie, les juifs, les chrétiens et les musulmans, mais quand le maire fait ça, cela n'arrange pas les choses", a regretté Shukri Awawdeh, conseiller municipal et arabe musulman.

Le Figaro - 22/12/10

18:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Les voeux de Marine Le Pen

Voeux de Marine Le Pen
envoyé par polecom. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

22/12/10

18:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Jean-Marie Le Pen présente ses voeux aux Français


Voeux de Jean-Marie Le Pen
envoyé par polecom. - L'actualité du moment en vidéo.

22/12/10

18:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Pour le plaisir

1200044_foret.jpg

(Cliquez sur la photo pour la voir en totalité)

02:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Qui est-ce? 124 - 125

125 - Qui est-ce.jpg

124

124 - Qui est-ce.jpg

(Cliquez sur la photo)

125

02:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

123: identifié

123 -  Fritz SAUCKEL   (1894 - pendu à Nuremberg en 1946)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fritz_Sauckel

Bravo à Aramis et à Orion,  décidément très forts!

Merci d'avoir participé!

Le jeu continue!

02:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

21/12/2010

Une vieille dame sauvagement assassinée dans le Val d'Oise: la peine de mort doit être rétablie d'urgence!

Communiqué de Presse d’Alexandre SIMONNOT, Membre du Comité Central du Front National, Secrétaire départemental du FN dans le Val-d’Oise :

Une vieille dame de 85 ans, Denise D., a été sauvagement assassinée dans sa maison hier matin à Saint-Leu-la-Forêt dans le Val-d’Oise.

Rappelons que c’est dans ce département que Nicolas Sarkozy nous avait promis de nous « débarrasser de la racaille » et que rien n’a été fait !

Ce crime résulte de l’inaction totale du gouvernement en matière d’insécurité. Alors qu’il faudrait renforcer considérablement nos moyens policiers, judiciaires et pénitentiaires, Nicolas Sarkozy fait exactement tout le contraire.

Ce crime est également la conséquence de l’abolition inconsciente et irresponsable de la peine de mort dans notre pays, alors que celle-ci doit être rétablie d’urgence pour protéger les innocents et mettre définitivement hors d’état de nuire les criminels !

21/12/10

19:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Bruno Gollnisch sur France 3


Bruno Gollnisch en interview sur Soir 3
envoyé par brunogollnisch. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

21/12/10

19:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Mediator: la caste UMPS doit s'expliquer!

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, vice-présidente exécutive du FN :

Le scandale du Mediator pointe de lourds dysfonctionnements de l’administration sanitaire et pourrait déboucher sur des responsabilités politiques. Cette affaire gravissime appelle plusieurs remarques :

1. La lumière doit être faite sur les informations remontées aux cabinets ministériels et sur le fait que la France ait attendu 2009 pour retirer un médicament que l’Espagne avait déclassé dès 2003. Les ministres de la Santé PS et UMP qui se sont succédé de 1998 à 2009 prétendent tous ne pas avoir été mis au courant des alertes lancées par les autorités sanitaires. On peut s’interroger sur cette très étrange ignorance au plus haut niveau de l’Etat. Si néanmoins elle était confirmée, elle appellerait une nécessaire remise en question de l’autonomie d’organismes comme l’AFSSAPS.

2. Cette affaire est révélatrice de l’insupportable culture du conflit d’intérêts dans l’administration française : le manque d’indépendance de certains experts de l’AFSSAPS par rapport aux laboratoires pourrait expliquer l’inertie française sur ce dossier. Le personnel politique lui-même ne donne pas l’exemple : la folie du plan de vaccination contre la grippe A l’hiver dernier en est une parfaite illustration, de même que la récente nomination de Nora Berra au secrétariat d’Etat à la Santé malgré son passé professionnel dans l’univers pharmaceutique.

3. Cette affaire illustre enfin le manque de courage politique des dirigeants UMPS : ils n’ont jamais imposé aux médecins l’obligation d’une formation continue indépendante, préférant laisser les laboratoires assurer cette tâche.

Marine Le Pen, vice-présidente du Front National, consciente de l’indignation que suscite chez les Français ce énième et gravissime scandale sanitaire, demande au ministre de la Santé :

- Que l’on sorte de la culture de la dissimulation et que la lumière soit faite sur la responsabilité de tous les ministres de la Santé PS et UMP depuis 1998,

- Que l’on mette fin au travers grandissant du conflit d’intérêts en révoquant tous les responsables administratifs et politiques qui ne sont pas en mesure de prouver leur totale indépendance par rapport à des lobbies privés, et en édictant des règles claires pour l’avenir,

- Que l’on mette enfin en place une politique nationale de formation continue des médecins qui ne repose pas sur la « visite médicale » des laboratoires pharmaceutiques.

Site officiel du Front National - 21/12/10

19:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Bruno Gollnisch sur LCI - 21 décembre 2010

 

Site officiel du Front National - 21/12/10

18:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Noël: des crèches du monde entier à Landogne

Crèches à Landogne.jpg

(Cliquez sur la photo)

A l'approche des fêtes, les ruelles du village de Landogne, dans le Puy-de-Dôme, brillent d'une lumière inhabituelle: les fenêtres éclairées des habitations abritent des crèches du monde entier, entretenant la magie de Noël pour des milliers de visiteurs.

   
 Jusqu'au 2 janvier, 82 réalisations sont exposées derrière les vitres des maisons, dans les granges, au coeur de l'église ou dans des vitrines en bois fabriquées pour l'occasion.

Ce parcours gratuit d'une heure trente commence à l'entrée du village puis chemine dans les rues où se succèdent des crèches du Chili, d'Allemagne, de Sicile, de Pologne, du Bénin, de Slovaquie, de Californie, de Bolivie, du Liban, du Danemark, du Pérou, des Philippines ou du Guatemala.

Statuettes en bois du Rwanda, figurines aux couleurs chatoyantes du Mexique, santons de Provence ou babouchkas de Russie: depuis 1997, la manifestation offre un voyage autour du monde.

Les matières sont aussi variées que les pays: paille, bronze, tissus brodés, peinture, soie, carton, papier ou bois.

Une crèche est entièrement fabriquée avec des cornes d'animaux, une autre avec des morceaux de pioches en acier.

Seuls les bruits de pas dans la neige et les chants de Noël diffusés sur le chemin troublent la tranquillité de ce village d'à peine plus de 200 habitants, qui reçoit pourtant chaque année entre 12.000 à 15.000 visiteurs à cette occasion.

"C'est très serein, nous voulons conserver l'image d'un Noël traditionnel, qui ne soit pas commercial", explique Monique Labasse, présidente de l'association organisatrice, "Crèches du monde".

Une soixantaine de bénévoles s'activent chaque année, confectionnant des objets et des pâtisseries ou servant des boissons chaudes.

"Nous avons commencé avec sept crèches, aujourd'hui nous en possédons environ 350", souligne Mme Labasse. "Au départ, nous n'avions tout simplement pas de lieu pour les installer, d'où l'idée d'utiliser les habitations et de faire appel aux villageois", dit-elle.

Acquisitions, dons, prêts: "chaque crèche a une histoire" et les anecdotes fourmillent, parfois insolites, parfois plus dramatiques, comme celle d'une crèche de Bali, en Indonésie, acquise auprès d'une école de sculpture juste avant le tsunami de décembre 2004: "je n'ai jamais réussi à avoir de nouvelles de ceux qui l'ont fabriquée", raconte Mme Labasse.

Une crèche du Rwanda a été rapportée par une religieuse enseignant dans une école du pays, une autre provient d'un orphelinat du Cambodge, offerte par un couple parti adopter un enfant.

Une autre encore, réalisée par un artiste de Cracovie en Pologne, entièrement conçue avec des morceaux de papiers collés, a été envoyée par l'intermédiaire d'un enseignant polonais de Clermont-Ferrand.

En 2004, la manifestation a accueilli un record de 20.000 visiteurs: "c'était l'année de la mort de Yasser Arafat et nous avions des crèches qu'il avait offertes à Jacques Chirac, prêtées par le musée de Sarran (Corrèze)", se souvient Mme Labasse.

Pour cette 14e édition, la Russie a été mise à l'honneur dans le cadre de l'année France-Russie: trente artistes français ont été invités à exposer leurs oeuvres sur ce thème. Un prix doit leur être remis dimanche.

AFP. 21/12/10

 

 

18:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Espace Schengen

La France et l'Allemagne ont informé mardi la Commission européenne de leur décision de bloquer l'entrée de la Bulgarie et de la Roumanie dans l'espace Schengen, a annoncé un de ses porte-parole.

Photographe : Patrik Stollarz :: Montage photos présentant les ministres français et allemand de l'Intérieur, Brice Hortefeux (d) et Thomas de Maizière. 
La Commissaire européenne en charge de la Sécurité, Cécilia Malmström, a reçu mardi une lettre signée par les ministres français et allemand de l'Intérieur, Brice Hortefeux et Thomas de Maizière, dans laquelle ils jugent "prématuré" d'autoriser l'entrée de la Bulgarie et de la Roumanie dans l'espace Schengen en mars 2011, a déclaré son porte-parole, Michele Cercone.

Les deux ministres insistent sur les carences que ces deux pays ont montré en matière de lutte anticorruption et de lutte contre la criminalité organisée, a-t-il précisé.

La Commission n'a aucun pouvoir de décision en la matière, a-t-il rappelé. "Elle doit être prise à l'unanimité par les Etats", a-t-il expliqué.

Le président roumain Traian Basescu a estimé que cette décision était "un acte de discrimination" à l'égard de son pays.

Des experts des Etats membres se sont rendus en Roumanie et en Bulgarie et vont présenter un rapport en janvier pour permettre aux gouvernements de prendre leur décision. "La Commission n'a pas à rendre d'avis sur ce rapport", a-t-il souligné.

Les prises de positions de la France et de l'Allemagne signifient que l'unanimité ne sera pas obtenue et que l'entrée de la Bulgarie et de la Roumanie sera différée.

AFP. 21/12/10 

18:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Val d'Oise: Denise, 85 ans, tuée dans sa maison

Denise 85 ans.jpg

La maison de Denise - (Cliquez sur la photo pour la voir en totalité)

Toute une ville est sous le choc. Hier matin, Denise D., 85 ans, a été découverte morte dans son petit pavillon de l’Ancien-Chemin-de-Paris à Saint-Leu-la-Forêt. La vieille dame, une figure locale, a été retrouvée ligotée et aurait été violemment frappée. D’après nos informations, le drame se serait noué dans la soirée de dimanche.

Un ou plusieurs individus auraient pénétré dans la maison aux murs gris et aux volets vert et rose avant de fouiller les lieux et de s’attaquer à Denise, qui vivait seule en compagnie de son chien. Dans le voisinage, personne n’a entendu quoi que ce soit. Ce n’est qu’hier matin qu’un membre de la famille de Denise, inquiet de ne pas parvenir à la joindre, a alerté un voisin, lui demandant d’aller la trouver. C’est en pénétrant dans la maison qu’il a découvert l’horreur.

L’annonce de sa mort a choqué les habitants

L’enquête a été rapidement confiée à la brigade criminelle de Versailles. Les hommes de l’identité judiciaire ont effectué de nombreux relevés hier après-midi afin de recueillir le maximum d’indices. Le substitut du procureur de la République s’est également rendu sur les lieux. Hier soir, le ou les auteurs des faits étaient toujours activement recherchés.
Dans l’après-midi, la présence policière dans et aux alentours de la maison a rapidement alerté le voisinage. L’annonce de la mort de Denise a choqué de nombreux habitants de Saint-Leu-la-Forêt qui connaissaient bien cette vieille dame, installée dans la commune depuis des décennies. A commencer par Sébastien Meurant, le maire UMP : « C’est un crime odieux. Comment peut-on être capable de commettre une telle horreur ? Elle était une proie facile, sans défense », lâche-t-il, ému. Denise, il la connaissait personnellement. « Cette petite mamie était très connue, elle parlait à tout le monde, elle a longtemps participé à la vie de la commune. » Dans le quartier, chacun garde l’image d’une dame charmante et souriante qui s’était par le passé beaucoup promenée dans la ville. Plus récemment, affaiblie par l’âge, elle avait pris l’habitude de s’appuyer pendant de longues heures à la barrière de son portail qui donne sur la rue de Paris pour engager la conversation.

Le Parisien - 21/12/10

 

 

 

17:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Dix pays de l'UE approuvent l'idée d'une ambassade palestinienne

Quelque 10 pays de l'Union européenne ont prévu d’améliorer le statut des bureaux de représentation palestinienne dans leurs capitales dans un avenir proche, a déclaré, dimanche 19 décembre 2010 le chef négociateur palestinien Saeb Erekat. Ce changement signifie que les missions palestiniennes vont faire un pas de plus vers le statut d’ambassades, dont, il faut le rappeler, les employés jouissent de la complète immunité diplomatique.
 
Saeb Erekat a déclaré que cette démarche fait suite à la décision récente de la Norvège de mettre à niveau le statut du bureau de représentation palestinienne dans le pays. En outre, la décision intervient dans le sillage de la reconnaissance, par trois pays d'Amérique du Sud, d’un Etat palestinien sur les frontières de 1967, a-t-il ajouté.
 
Photo : D.R.
 
Source : Jerusalem Post
 
CRIF - 20/12/10

17:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Grenoble: une famille séquestrée et dévalisée par cinq jeunes à son domicile

1199482_4eb32e32-0c8c-11e0-ae0a-001517810df0.jpg

Cité de La Villeneuve - (Cliquez sur la photo)

Un couple d’une soixantaine d’années, leur fille âgée d’une vingtaine d’années et une amie de 89 ans venue leur rendre visite ont été séquestrés vendredi dernier dans un appartement du quartier de La Villeneuve à Grenoble. Une cité secouée pendant l’été par des violences urbaines et qui, depuis, est placée sous haute surveillance policière.

 


Simone, 89 ans, tient à raconter cette soirée de cauchemar dont elle a été victime, « pour que les gens sachent qu’aujourd’hui encore on peut être attaqués au cœur de la Villeneuve ». Mais aussi « pour briser la loi du silence, car les amis qui se trouvaient avec moi ont peur de parler, par crainte de représailles ».

Sous la menace de couteaux

L’octogénaire avait été invitée à dîner vendredi soir par ce couple d’amis, quand, peu après 20h30, tout a basculé : « On venait de terminer le repas quand on a sonné à la porte. Mon ami s’est levé pour ouvrir. Il s’est retrouvé face à cinq énergumènes cagoulés, en survêtement. C’étaient des jeunes. Le premier avait un revolver à la main, les autres des couteaux. Mon ami a essayé de les empêcher de rentrer. Mais ils ont forcé le passage. Ils étaient déterminés. Ils ont demandé à tout le monde de se coucher par terre. Moi, j’ai refusé en leur disant que j’avais 90 ans. Ils n’ont pas insisté. Mais mes amis, terrorisés, ont dû obtempérer. Ils les ont ligotés, ont coupé les fils du téléphone et flanqué le sapin de Noël en l’air. »
La fille du couple doit, elle, se mettre à genoux. « Un gars la tenait par le cou, en lui plaçant un couteau sur la gorge », enchaîne Simone. Les autres agresseurs font alors le tour des pièces en s’emparant des objets de valeur, ordinateurs, téléviseur, téléphones portables qu’ils chargent dans des chariots de supermarché laissés dans la coursive. Les victimes, face contre terre, restent sous la menace des couteaux. « Ils ont demandé les codes des cartes bleues. Deux sont partis, sans doute pour aller retirer de l’argent », raconte encore l’octogénaire, qui dit avoir « eu très peur » pour la fille de ses amis : « Ils l’ont amenée avec eux dans les chambres. J’ai bien cru qu’ils allaient la violer. Mais quand elle est revenue, elle a dit que ça allait. » Pour Simone, l’agression dure une éternité. « Peut-être une heure », précise-t-elle. Avant de prendre la fuite, les agresseurs détachent leurs victimes : « L’un des jeunes a eu le culot de s’excuser en disant qu’il comprenait mon émotion, qu’il avait lui aussi une grand-mère de 80 ans. »
Les amis de Simone sont traumatisés. « Ils veulent quitter La Villeneuve le plus rapidement possible. Pourtant, après les émeutes de cet été, mon ami voulait rester. Mais après ce qui s’est passé vendredi, il a compris. M. Hortefeux, le ministre de l’Intérieur, avait dit qu’il ramènerait le calme. Ça n’en a pas l’air. »

 Simone et ses amis ont porté plainte. Désormais, la malheureuse a peur quand elle sort de chez elle : « Quand j’ai voulu faire mes courses samedi, j’avais l’impression de voir mes agresseurs partout. Je suis vite rentrée. »

Le Parisien - 21/12/10

16:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)