Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2010

Profanation: un ignoble blasphème sur le mur d'une église

profanation-2008-2.jpg

(Le lieu n'est pas indiqué)

NPI - 26/09/10

 

00:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

26/09/2010

Colonies: la construction est repartie de plus belle en Cisjordanie!

VIDEO http://www.2424actu.fr/actualite-internationale/negociati...

Dès dimanche, des colons israéliens ont repris la construction afin de marquer la fin du gel décrété le 25 novembre dernier par le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

De son côté, l'administration américaine poursuivait jusqu'à la dernière minute ses efforts pour conjurer l'effondrement prématuré des pourparlers israélo-palestiniens, moins d'un mois après leur ouverture à Washington.

"Nous allons continuer d'exhorter, exhorter, et faire pression toute la journée pour obtenir une résolution" sur la colonisation, a déclaré David Axelrod, principal conseiller du président américain Barack Obama, qui a solennellement appelé à la poursuite du moratoire ainsi que des pourparlers.

Le conseiller a indiqué que la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton maintenait le dialogue entre les deux camps en "espérant qu'ils continuent à négocier".

Israël, qui s'est dit disposé à un "compromis agréé par toutes les parties", a signifié que le gel des nouvelles constructions dans les colonies, décrété il y a dix mois, ne serait pas reconduit tel quel.

M. Netanyahu a toutefois appelé les colons à "faire preuve de retenue et de responsabilité".

Sans attendre l'expiration officielle du moratoire à minuit (22H00 GMT), les militants de la colonisation l'ont néanmoins célébrée au cours de deux cérémonies.

"La mission du sionisme est de construire sur la terre d'Israël et nous allons reprendre cette mission dès ce soir", a affirmé Danny Dayan, le dirigeant de Yesha, la principale organisation des colons de Cisjordanie, pendant une manifestation dans l'implantations de Revava (nord de la Cisjordanie).

"Le gel est fini", a déclaré Danny Danon, membre de l'aile ultra du parti Likoud de M. Netanyahu, après que la foule de quelque 2.000 personnes, dont des députés de diverses formations de droite ou religieuses, eut lancé un compte à rebours au coucher du soleil.

"Nous revenons à la normale et à la construction mais nous respecterons la demande du Premier ministre", a indiqué David Haivri, président du conseil régional de Samarie (nord de la Cisjordanie).

Le bureau de M. Netanyahu a donné son accord au redémarrage de la construction à condition qu'elle ne soit pas trop visible, ont affirmé à l'AFP sous le couvert de l'anonymat des sources parmi les colons.

Auparavant, quelques dizaines de colons et militants d'extrême droite venus avec un bulldozer avaient  jeté les fondations d'une crèche dans l'implantation voisine de Kiryat Netafim.

Selon la radio publique, les mises en chantier de plus de 1.500 logements, ayant obtenu tous les permis nécessaires des autorités israéliennes, peuvent commencer "immédiatement".

Côté palestinien, le président Mahmoud Abbas, en visite à Paris, a répété que les négociations de paix seraient "une perte de temps" si Israël ne prolongeait pas son moratoire sur la colonisation.

M. Abbas avait auparavant annoncé que la Ligue arabe tiendrait le 4 octobre, à sa demande, une réunion sur la poursuite des négociations.

"Le comité central du Fatah, la direction palestinienne et le Comité exécutif de l'OLP vont se réunir pour discuter de la poursuite des négociations", a-t-il encore noté.

Le Hamas, qui contrôle Gaza, a lui estimé que, "face à l'arrogance des sionistes", Mahmoud Abbas devait "immédiatement se retirer de ces négociations et annoncer leur fin".

AFP. 26/09/10

 

 

23:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Israël Nisand veut la pilule gratuite et anonyme pour les mineures

1083098_nisand1 - 2.jpg

A Strasbourg en juin - (Cliquez sur laphoto)

Israël Nisand est gynécologue mais également à l’initiative d’Info Ado, un dispositif qui permet aux jeunes filles de bénéficier gratuitement et anonymement de la pilule contraceptive.

Les IVG de mineures augmentent. Que faire pour inverser la tendance ?

Israël Nisand. Il faut d’urgence rendre la pilule anonyme et gratuite pour les jeunes filles de moins de 18 ans.

L’an dernier, il y a eu 237 000 IVG en , dont 15 000 pratiquées sur des mineures. Il y a une aberration : l’IVG est anonyme et gratuite pour les mineures, la pilule du lendemain est anonyme et gratuite pour les mineures, mais la pilule contraceptive, non… C’est monstrueux! Une jeune fille de moins de 18 ans qui veut prendre la pilule sans que ses parents soient au courant ne le peut pas : quand elle va à la pharmacie, ça passe sur la Sécu des parents… Il faut absolument remédier à cela, sinon on continuera chaque année à se lamenter sur l’augmentation du nombre d’IVG de mineures… Les petites jeunes n’ont pas à payer l’addition des tabous de notre société.

Concrètement, quelles mesures faudrait-il prendre selon vous ?
C’est très simple. Info Ado est applicable du jour au lendemain dans le Cantal ou dans n’importe quelle région. La force du dispositif est d’utiliser les structures déjà existantes, gynécologues, généralistes, pharmaciens, ce qui le rend facilement exportable. Il y a quatre ans, j’ai rencontré qui s’est dite très intéressée. Elle m’a dit : « Il faudrait faire une expérience régionale. » Je lui est répondu qu’elle était déjà faite depuis longtemps en Alsace. Puis je n’ai plus eu de nouvelles…

Et le Pass contraception de ?
Ségolène Royal a au moins eu le mérite de proposer quelque chose. Le pass a été distribué dans certains établissements scolaires mais ça a bloqué au niveau de Luc Chatel (NDLR : le ministre de l’Education). Et puis, Ségolène Royal m’a déjà entendu parler de sexualité aux collégiens, et elle a trouvé que je faisais « de l’incitation à la débauche ». En fait, tout le monde fait de grands moulinets avec les bras mais personne ne bouge. Car donner la pilule à des gamines de 15 ans, ce n’est pas ménager son électorat. Même la loi de 2001, qui impose de parler de contraception aux élèves, n’est d’après moi pas vraiment appliquée. Ils n’ont qu’à carrément l’abroger! En tout cas, je constate une chose : en Hollande, où ils parlent de sexualité aux jeunes dès la 8e, il y a trois fois moins d’IVG de mineures qu’en France!

Le Parisien - 26/09/10

20:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

VIDEO Le lapsus de Dati: elle confond inflation et... fellation!

http://www.dailymotion.com/video/xeynin_lapsus-dati-confo...

Rachida Dati était l'invitée ce dimanche midi de l'émission "Dimanche +" sur Canal +.

Interrogée sur les raisons d'un plan de licenciement chez Lejaby dans l'Ain, l'ancienne Garde des Sceaux a la langue qui fourche. Fâcheux.



Rachida Dati: "Je déplore le sort qui est fait à ces femmes et ces hommes qui ont consacré leur vie à cette entreprise. Ces fonds d'investissement étrangers n'ont pour seul objectif que la rentabilité financière à des taux excessifs. Moi quand je vois certains qui demandent des rentabilités à 20, 25% avec une fellation quasi nul, et en particulier en période de crise..."

Edit à 18h:

Le lapsus de l'ancienne ministre fait le buzz sur le Web. La vidéo a été vue plus de 120.000 fois à 18h. Et ça ne plaît pas à Rachida Dati qui vient de le faire savoir sur Facebook.


"Cela peut arriver de parler trop vite dans ce format d'émission... Cependant, je trouve dommage que ce soit le seul message politique qui ait été repris surtout sur un sujet aussi grave...", écrit-elle sur son profil. Mauvaise joueuse?
LE POST - 26/09/10

 

19:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (13)

Mahmoud Abbas s'entretient avec des personnalités juives françaises à Paris

A l'hôtel Meurice (1er arr), M. Abbas a rencontré le philosophe Alain Finkielkraut, les journalistes Jean-Pierre Elkabbach et Ruth Elkrief, la dirigeante de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) Arielle Schwab, le président du Mémorial de la Shoah Eric de Rothschild ou encore l'ancienne secrétaire d'Etat Nicole Guedj.

"Je pense que c'est une occasion à saisir pour manifester notre soutien au processus de paix, à la solution de deux Etats et pour poser des questions précises aux protagonistes palestiniens", a déclaré M. Finkielkraut à l'AFP, peu avant la rencontre.

Les questions à M. Abbas sont "que va-t-il se passer dans les jours qui viennent puisque le moratoire se termine ? Quelle est sa propre marge de manoeuvre ? Qu'attend-il des Israéliens ?", a-t-il poursuivi.

M. Abbas s'entretiendra lundi avec le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Richard Prasquier, a annoncé dimanche le Crif.

En arrivant à Paris, M. Abbas a annoncé que la Ligue arabe tiendrait le 4 octobre à sa demande une réunion sur la poursuite des négociations avec Israël, qui pourrait être compromise par l'expiration dimanche soir du moratoire israélien sur la colonisation en Cisjordanie.

AFP. 26/09/10

19:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le virus Stuxnet frappe l'iran, Téhéran parle d'une guerre informatique de l'Occident

Stuxnet, qui s'attaque à des programmes de gestion industrielle, a infecté au moins 30.000 ordinateurs en Iran mais sans faire de "dégâts sérieux", selon des responsables iraniens cités dimanche par la presse qui a évoqué une "guerre électronique".

Quelque 30.000 adresses IP -identifiant un ordinateur- infectées par Stuxnet ont été jusqu'à présent dénombrées en Iran, selon Mahmoud Liayi, responsable des technologies de l'information au ministère de l'Industrie.

Stuxnet, découvert en juin, recherche dans les ordinateurs qu'il infecte un programme de l'allemand Siemens servant au contrôle des oléoducs, des plate-formes pétrolières, des centrales électriques et d'autres installations industrielles.

Sa fonction serait d'entraîner la destruction physique des installations touchées, selon certains experts qui ont évoqué un "sabotage par informatique".

Stuxnet aurait principalement frappé l'Iran, mais aussi l'Inde, l'Indonésie ou le Pakistan, selon ces experts.

C'est "probablement un gouvernement étranger qui est à l'origine de ce virus" compte tenu de sa complexité, a estimé M. Liayi, sans précision sur l'éventuel agresseur.

Le quotidien gouvernemental Iran Daily n'a pas hésité à évoquer une "guerre électronique de l'Occident contre l'Iran", citant des experts occidentaux qui ont mis en cause les Etats-Unis et Israël.

Les autorités ont mis en place un comité de crise réunissant des responsables de toutes les administrations concernées, et les industries sont en train de recevoir des systèmes destinés à combattre Stuxnet, a indiqué M. Liayi.

Il a souligné que l'Iran avait décidé de ne pas utiliser un antivirus élaboré par Siemens car "il pourrait être porteur d'une nouvelle version du virus", dont les autorités iraniennes auraient déjà dénombré cinq versions différentes, selon l'agence Fars.

Le ministre des Télécommunications et des technologies de l'information, Reza Taqipour, a affirmé de son côté qu'"aucun dommage sérieux à des systèmes industriels n'a été signalé dans le pays" du fait de Stuxnet.

Le virus n'a pas été capable non plus "de pénétrer ou de causer des dégâts sérieux dans l'appareil gouvernemental", a-t-il ajouté.

Un responsable de la centrale nucléaire de Bouchehr (sud), Mahmoud Jafari, a démenti dimanche que cette première centrale iranienne, qui doit entrer en service d'ici la fin de l'année, ait été affectée par Stuxnet comme certains experts occidentaux l'ont envisagé du fait d'un retard dans le chargement de son réacteur.

"Tous les programmes informatiques fonctionnent normalement, et n'ont pas été endommagés par Stuxnet", a-t-il assuré, ajoutant que le chargement du combustible "se déroule selon le calendrier prévu et ne présente aucun problème".

Siemens avait déjà affirmé vendredi que la centrale de Bouchehr, construite par la Russie, n'était pas équipée du logiciel infecté par Stuxnet.

Le programme nucléaire iranien est au coeur d'un conflit entre Téhéran et les Occidentaux, qui soupçonnent la République islamique, malgré ses dénégations, de chercher à se doter de l'arme atomique sous couvert d'activités civiles.

L'Iran est sous le coup de sanctions internationales sévères. Elles visent notamment les Gardiens de la révolution, l'armée idéologique du régime qui a pris un rôle croissant dans l'industrie ces dernières années, notamment dans les infrastructures, les télécommunications ou le pétrole.

AFP. 26/09/10

19:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Des pacifistes juifs font voile vers Gaza pour briser symboliquement le blocus

Militant pacifiste israélien Reuven Moshkovitz.jpg

Reuven Moskovitz, militant pacifiste juif

A bord d'Irene, un petit voilier bleu et blanc, ont pris place une juive américaine, un Britannique, une Allemande et quatre Israéliens opposés au blocus imposé par l'Etat hébreu à l'enclave palestinienne depuis 2006.

"Nous voulons montrer au monde que tous les juifs n'approuvent pas la politique israélienne", a expliqué à l'AFP Edith Lutz, foulard turquoise dans les cheveux et étoile de David autour du cou.

"C'est un devoir sacré pour moi en tant que survivant (de la Shoah, ndlr) de protester contre la persécution, l'oppression et l'enfermement de tant de gens, dont plus de 800.000 enfants à Gaza", a pour sa part estimé Reuven Moskovitz, un Israélien de 82 ans.

"L'Etat d'Israël est un rêve magnifique qui s'est réalisé, il faut faire en sorte qu'il ne devienne pas un cauchemar. Je suis sioniste, je crois que j'ai ma place sur cette terre, mais ce n'est pas une raison pour voler la terre des Palestiniens et violer les droits d'1,5 million de personnes", a-t-il ajouté.

 Avant de quitter le port, il s'est lancé, sous l'oeil éberlué de la police chypriote turque, dans un solo d'harmonica, un chant hébreu pour la paix.

Le voilier a quitté Famagouste à la mi-journée, après des préparatifs très discrets, en partie par peur de sabotages ou de pressions qui pourraient empêcher son départ.

"Nous avons choisi Famagouste car nous savions que les autorités (chypriotes) turques étaient favorable à ce type d'action, mais nous n'avions aucune garantie qu'ils nous laissent partir", a indiqué Yonatan Shapira, un ancien officier israélien, membre de l'équipage.

En fin d'après-midi, le bateau a quitté les eaux territoriales chypriotes sans encombre, a-t-il précisé par téléphone satellitaire.

L'opération, dont le budget dépasse les 20.000 livres (23.500 euros), a été financée par des dons récoltés notamment par différentes branches de l'organisation "Juifs européens pour une paix juste".

A bord, une petite cargaison de jouets, livres, matériel de pêche ou encore médicaments, "une aide symbolique" pour la population de Gaza.

Le trajet vers Gaza devait, en théorie, durer quelque 36 heures.

Les militants ont l'intention de hisser à l'approche de Gaza des drapeaux de paix multicolores arborant les noms de dizaines de juifs soutenant leur action.

"Nous avons une stratégie de non violence", a souligné M. Shapira.

Parmi les passagers, Rami Elhanan, 60 ans, dont la fille Smadar a été tuée à 14 ans dans un attentat suicide.

"Nous nous tapons la tête contre un mur de haine très dur. Mais notre objectif est de faire des fissures dans ce mur, car c'est ainsi que les murs finissent par tomber", a-t-il déclaré.

"La chose la plus intelligente que pourrait faire Israël, c'est de nous laisser passer, ainsi personne ne se rappellera de nous. Mais quoi qu'il se passe, le pire m'est déjà arrivé, je n'ai pas peur", a-t-il poursuivi.

Le 31 mai à l'aube, des commandos israéliens avaient donné l'assaut à un convoi humanitaire maritime, baptisée "La flottille de la liberté", tuant 9 passagers turcs.

Après la vague de réprobations internationales soulevée par l'assaut, Israël a accepté d'alléger le blocus qu'il impose à Gaza depuis juin 2006, renforcé à la suite de la prise de contrôle du Hamas en juin 2007.

L'Etat hébreu maintient toutefois un strict blocus maritime pour empêcher l'importation de matériel de guerre dans le territoire.

AFP. 26/09/10

 

 

18:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Bien deviné! Bravo!

Vous êtes très forts!

7- Otto Abetz (1903 -1958)

8- Jean de Mayol de Lupé (1873 -1955)

9- Mireille Balin (1909 - 1968)  -  http://fr.wikipedia.org/wiki/Mireille_Balin

Merci pour votre sympathique participation!

Ne faut-il pas lutter contre l'oubli?

 

 

 

 

 

18:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

9 - Qui est-ce?

Qui-suis-je 11.jpg

02:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

8 - Qui est-ce?

Qui suis-je 09.jpg

02:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

7 - Qui est-ce?

Qui suis-je 10.jpg

02:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Les Roms de l'Inde

571577_india-s-pardhi-community-branded-as-criminals.jpg

Aux yeux de leurs concitoyens, les Pardhis restent des délinquants . Ici, le campement de Chincholi, centre de l'Inde. - (Cliquez sur la photo)

Lire: http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/les-roms-de-l...

L'Express - 25/09/10

00:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le Pen estime que Sarkozy a "perdu la main"

Le président du Front national (FN) Jean-Marie Le Pen a estimé aujourd'hui lors d'un point-presse que Nicolas Sarkozy avait "perdu la main" et que "personne ne croit plus à ce qu'il dit", en jugeant que le début de son mandat s'était accompagné d'une "chance insolente".

"Je crois que le président, qui a été servi pendant les premiers mois de sa présidence par une chance insolente, a perdu la main", a déclaré le patron du FN, à l'issue d'un colloque de son parti sur les retraites, où étaient présents les deux candidats à sa succession, sa fille Marine Le Pen et Bruno Gollnisch.

"Quand on a de la chance, même les erreurs tournent à votre avantage, mais quand on l'a perdue même les décisions utiles tournent à votre désavantage. Je crois que le président est dans cette phase-là", a-t-il poursuivi. Jean-Marie Le Pen a jugé que Nicolas Sarkozy "a tellement promis, tellement joué la carte de la conviction, de la volonté, du cran, du courage, de la ténacité" mais "sans effets", "que personne ne croit plus à ce qu'il dit".

Lors de la présidentielle de 2007, la victoire de Nicolas Sarkozy avait notamment été mise sur le compte d'un "siphonnage" des voix du FN, dont le score de 10,4% avait été jugé décevant pour le parti frontiste. Jean-Marie Le Pen a évoqué une "politique du faire semblant" du gouvernement et de l'opposition, et "comme la gauche crie, on se dit 'ah ben tiens, il doit faire quelque chose quand même le gouvernement'". "C'est peut-être pour ça qu'il prend des voix ou qu'il espère prendre des voix au Front national, mais je crois que là le jeu est fait", a-t-il déclaré.

Interrogé sur les menaces terroristes récemment mises en avant par le gouvernement, Jean-Marie Le Pen s'est interrogé "sur l'utilité de ces déclarations. J'arrive à douter de leur bonne foi". "Rassurer les honnêtes gens, c'est la mission du gouvernement, or là on leur fait peur . Je pense qu'il s'agit d'une des manoeuvres habituelles pour essayer de détourner l'attention d'un certain nombre de scandales", a-t-il ajouté.

Le Figaro - 25/09/10

00:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Après la dengue, le chikungunya en métropole! Des cas "autochtones"

moustique-tigre.jpg

Moustique-tigre - (Cliquez sur la photo)

Transmise par un moustique, la maladie qui touche habituellement les zones tropicales vient d'être détectée chez une petite fille du Var.

On savait qu'il progressait à la Réunion mais c'est sa première apparition en métropole. Un «cas autochtone de chikungunya vient d'être diagnostiqué dans le Var, à Fréjus, sur une enfant de 12 ans, actuellement suivie à son domicile», a annoncé la préfecture du département dans un communiqué, précisant qu'il s'agissait «pour l'instant d'un cas isolé».

Des mesures de précaution ont été prises, notamment «une expertise sur place de la présence du moustique puis les interventions de démoustication sur les lieux fréquentés par le patient» ainsi qu'un «renforcement de la vigilance du réseau des professionnels de santé de la zone pour identifier d'éventuels patients reçus présentant des symptômes évocateurs du chikungunya», précise-t-on de même source.

 

Même symptômes que la dengue

 

Depuis le début de l'été, le moustique-tigre «aedes albopictus», vecteur potentiel du chikungunya et de la dengue, fait l'objet d'une surveillance particulière dans trois départements de Provence-Alpes-Côte d'Azur (Alpes-Maritimes, Var et Bouches-du-Rhône). À l'origine de cette vigilance, un arrêté ministériel, publié début avril au Journal officiel, qui qualifiait ces territoires de «départements où les moustiques constituent un danger pour la santé des populations».

Deux cas autochtones de dengue ont été signalés en France métropolitaine à Nice (Alpes-Maritimes) au cours du mois de septembre. Les malades de la dengue ou du chikungunya présentent les mêmes symptômes que ceux de la grippe: une fièvre supérieure à 38 degrés, des courbatures, des douleurs aux articulations, des manifestations hémorragiques ou des céphalées.

Le Figaro - 25/09/10

 

 

00:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

25/09/2010

"Trop, c'est trop"!

Par Alain Jamet, Président du Comité de soutien de Marine Le Pen

Impavides, nous subissons depuis plusieurs semaines un déluge d’invectives, d’injures, d’obscénités, d’insanités, dont Marine est la cible principale. Relayées par la presse dite « nationale » et par Internet, ces attaques émanent d’individus à la morale douteuse, de renégats, de traîtres aux engagements financiers et politiques qu’ils avaient pris sur l’honneur, d’hommes et de femmes qui n’ont eu depuis leur départ – ou leur exclusion – de but unique que de ruiner le Front, et, en se présentant contre ses candidats (aux Européennes, aux Régionales), d’empêcher un certain nombre d’entre eux d’être élus. D’autres, à l’intérieur même de notre mouvement, se font l’écho de leur vilenie.

En face de cette campagne de dénigrement qui vise à déstabiliser le Front et à le diviser, les « marinistes » sont restés stoïques et silencieux. Il importe aujourd’hui que ces attaques cessent. Les membres du Comité de Soutien à la candidature de Marine Le Pen ont signé une charte qui exclurait du comité toute personne qui, d’une façon ou d’une autre, diffamerait le candidat adverse. Nous attendons de Bruno qu’il désavoue à son tour, de façon ferme et définitive ceux qui, prétendant le soutenir, donnent du Front et de Marine une image fausse, déformée et avilissante.

La compétition qui s’est engagée entre nos deux candidats doit rester loyale et amicale. C’est la condition de la survie et de la progression du Front quand la page du Congrès sera tournée. Toute autre attitude serait suicidaire.

NPI - 25/09/10

20:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Tribunal de Nanterre: le violeur en cavale toujours recherché

Un récidiviste jugé pour viol sur mineur est parvenu à s'évader jeudi soir du tribunal de Nanterre (Hauts-de-Seine). Agé de 36 ans, très mince, des cheveux bruns coupés courts, le fugitif, Youcef Achibane,  était toujours activement recherché samedi matin. 

La veille, un chien policier a réussi à retrouver sa trace pendant une dizaine de kilomètres depuis le tribunal avant de la perdre Porte de Champerret (Paris XVIIe), où il aurait alors pu prendre le métro ou un bus.

 

  L'homme comparaissait pour le viol d'une adolescente de 17 ans, dans la nuit du 31 janvier au 1er février 2009, à Meudon (Hauts-de-Seine). Il avait déjà été condamné pour viol le 15 janvier 2004 à une peine de 8 ans d'emprisonnement.

Ce vendredi, en dépit de son absence, la cour d'assises des Hauts-de-Seine lui a infligé une peine de 18 ans de réclusion criminelle. L'avocat général avait requis 20 ans contre l'évadé qui devra être rejugé quand il aura été retrouvé.

Il est sorti par l'entrée principale du tribunal

Jeudi, le violeur s'est enfui du dépôt du tribunal de Nanterre, alors qu'il attendait d'être réintégré à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne) où il était écroué en détention provisoire. Il a réussi à se détacher et a pris le chemin de la salle d'audience des comparutions immédiates avant de sortir par l'entrée principale du tribunal. «Il était assis sur un banc menotté à un poignet en face du chef de poste. Ce dernier une fois assis ne le voyait plus. L'individu a réussi à se détacher et à partir», a expliqué une source proche de l'enquête.

La victime sous protection

La police judiciaire des Hauts-de-Seine, saisie de l'enquête, craint pour la sécurité de la victime et pour celle de l'ex-compagne de l'évadé, qui a témoigné jeudi dans un climat tendu. Elles ont été placées sous protection. L'homme est connu pour de nombreux délits, dont trafic de stupéfiants, escroquerie et menaces de mort, et présente un «potentiel de dangerosité certain». 

L'inspection générale des services de police (IGS) enquête de son côté sur les circonstances de cette évasion. Des amis de la victime, qui tiennent à conserver un strict anonymat, ont expliqué à la presse que lorsqu'ils ont quitté le tribunal jeudi vers 19 heures, ils ont été surpris de constater qu'aucun policier ne se trouvait à l'entrée. «L'enquête devra déterminer si toutes les mesures de sécurité ont bien été respectées, notamment la fermeture des portes du dépôt», a indiqué une source proche de l'enquête.

Le Parisien - 25/09/10

 

19:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Une criminelle de guerre du nom de Djamila Bouhired se fait soigner à Paris et loge au George-V

aa9-djamila-bouhired.jpg

Elle a placé une bombe au « Milk Bar » rue d’Isly à Alger un jeudi en 1956, attentat qui a coûté la vie à 56 enfants .Le Milk Bar était la sortie des enfants le jeudi après midi pour aller déguster une glace !!! Djamila Bouhired se soigne à Paris et loge au George-V. Quel écoeurement !!!! L’information  qui fait scandale vient  de plusieurs sites et blogs (1)

 Djamila Bouhired, l’ancienne fellagha, poseuse de bombes pour tuer les Français pendant la guerre d’Algérie, se soigne à Paris dans un palace.

 Cette  femme  terroriste  de premier ordre se trouve actuellement dans la capitale française pour y suivre des soins. Elle loge à hôtel George-V, et bénéficie d’une voiture pour les besoins de ses déplacements. Djamila Bouhired a bénéficié d’une prise en charge pour se faire soigner à Paris…..de la part de l’État algérien à l’égard de celle qui est qualifiée d' ‘’d’icône de la Révolution algérienne’’.

Djamila Bouhired est une icône, en effet. L’icône de la haine fellouze qui faisait dire au sinistre Ez Zitouna : « Mes frères, ne tuez pas seulement mais mutilez vos adversaires sur la voie publique, crevez-leur les yeux, coupez-leur les bras et pendez-les ! ».

Née dans une famille de classe moyenne, elle est scolarisée à l’école française. Elle rejoint le FLN durant ses années étudiantes. Elle travaillera plus tard comme officier de liaison, membre du « réseau bombes » et assistante personnelle de Yacef Saadi chef de la Zone Autonome d’Alger pendant la bataille d’Alger, elle avait déposé, le 30 septembre 1956, une bombe qui n’explosa pas dans le hall du Maurétania. Elle recruta Djamila Bouazza, qui elle, déposa le 26 janvier 1957  une bombe très meurtrière au Coq Hardi. Elle fut notamment l’agent de liaison de l’égorgeur Yacef Saadi, l’« icône de la guerre d’Algérie ».

En avril 1957, elle est blessée dans une fusillade et capturée par les parachutistes. Elle est soupçonnée d’être une poseuse de bombe, inculpée pour ses actes, elle est condamnée à mort. Son exécution est stoppée par une campagne médiatique menée par Jacques Vergès et Georges Arnaud.  Elle est finalement graciée et libérée en 1962. Après sa libération, elle travaille avec Jacques Vergès sur Révolution africaine, un magazine centré sur les révolutions nationalistes africaines. Elle  a épousé Jacques Vergès (avant d’en divorcer plus tard) en 1965. Ils ont eu deux enfants, Meriem et Liess. Meriem, mariée à un certain Fouad Habboub, a eu en 1995, une petite-fille, Fatima Nur Arcanys Vergès Habboub.

 Aujourd’hui, malade, c’est vers la France dont elle a assassiné des enfants qu'elle se dirige. Presque naturellement. Aucune honte. Aucune vergogne. Et cette ancienne felouze a malgré tout des goûts de luxe puisqu’elle ne loge pas n’importe où. Et pendant que son peuple crève de faim, elle a choisi un palace parisien et non des moindres : le George-V !

 Il est vrai que depuis une cinquantaine d’années que l’Algérie a obtenu son indépendance les progrès de la médecine dans ce pays n’ont guère évolué. Mais la faute en incombe sûrement là aussi à l’ancienne occupation Française. (Les praticiens de la santé publique  sont en grève , en ce moment , en Algérie).

Il faut  condamner avec la plus grande fermeté ce droit au soin accordé à une criminelle de guerre et la publicité qui est faite de son séjour en grande pompe. Recevoir cette criminelle  est une insulte à ceux qui ont payé le cher tribu de leur vie et dont certains ont encore en eux les séquelles psychologiques et physiques. Aucune honte vraiment ! Qu’elle se fasse  soigner dans son pays du tiers monde. Il y a vraiment des gens qui devraient être interdits de séjour en France.  Il faut faire de sorte  que les criminels de guerre  ne puissent entrer en toute liberté sur le territoire français . 

Le Réveil de l’Orient

Une libre voix défiant la censure islamique

 

(1) Source : blog  La Brée-les-Bains : L’ancienne felouze Djamila Bouhired se soigne à Paris et loge au George-V

 

25/09/10

19:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le FN porte plainte après une tentative d'incendie de sa permanence à Nice

Le Front national des Alpes-Maritimes a porté plainte contre X, samedi, après avoir constaté une tentative d'effraction et d'incendie de sa permanence dans le centre de Nice pendant la nuit, a-t-on appris auprès du FN et de la police.

"Dans la nuit du 24 au 25 septembre, la permanence du Front national à Nice a été attaquée : tentative d'effraction de la porte d'entrée, fenêtre brisée et début d'incendie", a dénoncé dans un communiqué Lydia Schénardi, conseillère régionale FN en Paca.

"Des voisins proches de l'immeuble ont réagi aussitôt et appelé les forces de l'ordre (...) Si ce début d'incendie n'avait pas été maîtrisé à temps, tout l'immeuble pouvait prendre feu", a souligné l'élue, précisant que "des travaux de colmatage avaient été entrepris pour sécuriser l'immeuble".

Selon les pompiers dépêchés sur place, le feu avait déjà été éteint "par des particuliers" à leur arrivée.

Les films de vidéosurveillance vont notamment être analysés pour tenter d'identifier les auteurs des faits, a précise Mme Schénardi, déplorant qu'"une fois de plus (...) la démocratie dans notre pays ne soit plus du tout respectée".

AFP. 25/09/10

18:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Un grand bravo...

et félicitations à tous ceux et celles qui ont donné la réponse juste à "Qui est-ce?" 5 et 6!

5 - George Orwell  (1903-1950)

et 6: le jeune Louis XIV en 1643. Il a cinq ans! 

Et merci à tous les joueurs! 

 

 

 

 

 

 

18:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Morin a "toute raison" de penser que les otages du Sahel sont en vie

VIDEO  http://www.2424actu.fr/actualite-internationale/les-otage...

"Nous avons toute raison de penser qu'ils sont en vie", a affirmé M. Morin. "Mais nous n'avons pas de preuve de vie en tant que telles", a-t-il reconnu.

Il a justifié son espoir par la récente déclaration d'Aqmi. "La revendication d'Al-Qaïda indiquant que nous allons avoir dans quelques jours des revendications précises, c'est tout cela qui nous permet de penser que, en effet, nos compatriotes sont en vie", a-t-il dit.

"Al-Qaïda a revendiqué cette prise d'otages et a indiqué que dans les jours qui viennent, nous aurons des revendications précises et c'est cela que nous attendons", a encore ajouté le ministre.

Dans la nuit du 15 au 16 septembre, cinq Français, un Togolais et un Malgache, pour la plupart des collaborateurs des sociétés françaises Areva et Satom (groupe Vinci), ont été enlevés à leur domicile à Arlit, dans le nord du Niger.

L'enlèvement a été revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui a précisé qu'il ferait parvenir ultérieurement des "demandes légitimes" à la France.

M. Morin avait ouvert la porte jeudi à une forme de négociation en déclarant que la France espérait "pouvoir entrer en contact avec Al-Qaïda". Vendredi, le chef d'état-major des armées Edouard Guillaud a répété que la France était prête à "engager le contact à tout moment" avec Aqmi tout en assurant qu'une opération militaire n'était pas à l'ordre du jour.

AFP. 25/09/10

17:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)