Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2011

136: cinq gagnants!

136 - Sir Michael CAINE - né Maurice Joseph Micklewhite en 1933 à Londres - Acteur et producteur britannique.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Michael_Caine

Bravo aux cinq gagnants (par ordre alphabétique): Buzz, Legouaziou, Orion, Pharamond et TONKIN !

Merci à tous ceux qui ont participé au jeu.

Le jeu continue!

17:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le Chili reconnaît à son tour un Etat palestinien

Le Chili a annoncé vendredi qu'il reconnaissait à son tour un Etat palestinien, après le Brésil, l'Argentine, l'Uruguay, la Bolivie et l'Equateur.

Le Chili reconnaît à son tour un Etat palestinien 

 

Le Mexique, le Pérou et le Nicaragua envisageraient également de suivre cet exemple.

Les Etats-Unis ont déjà jugé une telle reconnaissance prématurée et Israël a déclaré que de telles initiatives ne pouvaient que nuire au processus de paix.

"Le gouvernement chilien a adopté une résolution reconnaissant l'Etat libre, indépendant et souverain de Palestine", a déclaré aux journalistes le ministre chilien des Affaires étrangères, Alfredo Moreno, espérant que cela permettra de donner un nouvel élan aux négociations de paix.

L'Express - 07/01/11

02:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Parlementaire juive américaine grièvement blessée dans un attentat à Tuscon

1d0c7eb8-3b7a-402d-b69e-284f428a2e56 GG.jpg

Gabrielle Giffords

 

 

 TUSCON (AFP-EJP)---Une parlementaire démocrate américaine, Gabrielle Giffords, 40 ans, première représentante juive élue par l’état d’Arizona pour sièger au Congrès américain, était hospitalisée dans un état grave après une fusillade qui a fait six morts samedi lors d'un rassemblement politique en Arizona, provoquant un choc dans le pays.

Le président Barack Obama, qui est intervenu en direct à la télévision, a dénoncé "une tragédie pour tout le pays". Il a précisé qu'un juge et une enfant de neuf ans avaient péri dans la fusillade qui a fait selon lui "au moins cinq morts". Les autorités locales ont indiqué que six personnes avaient succombé à l'attentat, parmi lesquels une fillette de 9 ans et un juge fédéral,et que 12 autres avaient été blessées, dont plusieurs grièvement.

Arrêté sur les lieux, le tireur, Jared Lee Loughner, 22 ans, est connu des services de police et n'a pas agi seul, a déclaré à la presse Clarence Dupnik, le shérif du comté de Pima en charge de l'enquête.

"Il y a des raisons de croire qu'il est venu là avec un autre individu", a-t-il dit.

Sur sa page MySpace, Jared Lee Loughner tenait des propos vengeurs et incohérents, revendiquant l'introduction d'une nouvelle monnaie, critiquant l'illettrisme et le gouvernement. Sur YouTube, il citait "Le manifeste du parti communiste" de Marx et Engels, et "Mein Kampf" d'Adolf Hitler parmi ses livres préférés.

Après avoir été prise pour cible lors d'une réunion politique à Tucson (sud-ouest), Mme Giffords, qui a été atteinte d'une balle à la tête, a été opérée et l'hôpital s'est dit "optimiste" quant à ses chances de récupération. Plusieurs médias avaient initialement fait état de son décès.

"Non, la parlementaire n'est pas décédée. Elle est dans un état grave et l'intervention chirurgicale est terminée et je suis à ce stade optimiste quant à sa récupération", a déclaré le Dr Peter Rhee, patron du service de chirurgie de l'hôpital universitaire de Tucson, dans une conférence de presse. Il a précisé que la parlementaire avait été touchée par une seule balle qui lui a traversé le crâne.

Le shérif Dupnik a indiqué de son côté que le tireur avait "un passé agité" et des antécédents judiciaires pour des faits criminels, mais a précisé qu'il était sain d'esprit et qu'il gardait jusqu'à présent le silence durant son interrogatoire par les policiers.

EJP. 09/01/11

02:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

09/01/2011

France, réveille-toi! Et souviens-toi!

20:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Sihem Habchi, vice-présidente de "ni putes ni soumises", au GODF


Sihem Habchi au Grand Orient de France vidéo N°1
envoyé par xav_powerovitch. - L'info internationale vidéo.

09/01/11

20:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Afghanistan: Marine Le Pen veut quitter l'orbite américaine

Marianne de cette semaine s’intéresse à un débat interdit : celui sur la présence des troupes françaises en Afghanistan. Il s’agit pourtant de la plus longue opération militaire extérieure à laquelle ait pris part notre pays. Mais personne n’en parle. A commencer par les responsables politiques. Marianne les a donc sollicités, à l’image de Marine Le Pen, vice-présidente du FN et candidate à la succession de son père.




Marianne
: Que pensez-vous de la présence des troupes françaises en Afghanistan ?
Marine Le Pen : Il faut retirer nos troupes d’Afghanistan le plus vite possible. Ce retrait militaire peut s’accompagner d’une coopération économique sous conditions : ne pas négocier des coopérations économiques avec des gouvernements corrompus, bref ne pas recréer en Afghanistan ce qu’on a fait pendant des années en Afrique.

 Y'a-t-il eu débat au sein du FN sur ce sujet ?
 S’il y a bien un sujet sur lequel il y a consensus au sein du FN, c’est le rejet de ce suivisme à l’égard des Américains. Ce n’est pas une hostilité de principe aux Etats-Unis, qu’ils défendent leurs intérêts est une chose, mais nous sommes là pour défendre les intérêts de la France et des Français. Avec cet alignement systématique sur les intérêts américains, nous avons perdu la voie spécifique diplomatique de la France qui pouvait apporter plus de paix dans le monde. D’autant que l’on sait très bien que derrière ces conflits, ces menaces de conflit, portés par les Etats-Unis il y a évidemment les intérêts économiques américains, l’Irak l’a assez démontré. Le FN a toujours eu une position en marge de la vie politique française puisqu’il a été l’un des seuls mouvements politiques à être contre les guerres en Irak, que ce soit la première ou la seconde. Au moment de la seconde, un certain nombre de personnes se sont élevées contre, mais pour la première nous nous sentions un peu seuls, à part monsieur Chevènement. Le bilan est pourtant déplorable.

 Pourquoi n’y a-t-il pas de débat en France sur ce sujet ?
 Il est assez incompréhensible qu’il n’y ait aucune discussion sur un sujet pourtant essentiel qui met en cause notre armée. Cette situation correspond à une dérive non démocratique de la France. C’est dans la droite ligne du Traité de Lisbonne imposé aux Français ou des modes de scrutin modifiés deux mois avant l’élection.

 Que préconisez-vous ?
 Je préconise de prendre notre indépendance à l’égard des Etats-Unis et de retrouver cette indépendance si chère au général De Gaulle et que nous avons totalement abandonnée, parce que, comme le disent les ambassadeurs et les conseillers américains dans les notes révélées par Wikileaks, Nicolas Sarkozy est le plus atlantiste des présidents que la France ait jamais eu.
 
MARIANNE 2 - 09/01/11

19:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Toulouse: bientôt cinq mosquées... des projets parfois pharaoniques...

À l'avenir, ce sont pas moins de cinq mosquées qui doivent sortir de terre sur la ville de Toulouse. Basso Cambo, Empalot, Tabar, Bagatelle et Reynerie : cinq lieux de prière dont personne ne souhaite parler. Ainsi, directeur de recherche au CNRS, docteur d'Etat en biochimie, Mammadou Daffé est également imam à la mosquée « Al Houceine » de Basso Cambo. Contacté, il déclare : « Je ne souhaite pas en parler. Si les gens sont pressés, je ne le suis pas ». C'est dans des préfabriqués, montés à l'écart de la grande surface du quartier, qu'il fait ses prêches. Les travaux de la mosquée devraient débuter… bientôt. Plusieurs mosquées sont d'ailleurs dans le même cas que celle de Basso Cambo : elles ont du mal à avancer.

40 000 musulmans

Celle d'Empalot, par exemple, située le long de la rocade est toujours en cours de construction. Hier, des artisans effectuaient des raccordements électriques. Mais, elle reste ouverte aux quatre vents derrière ses palissades qui se dressent depuis 2005. « Il y a des soucis financiers », confie un proche de l'imam Tataï. À Bagatelle, on recherche encore comment sortir du garage à vélo sous lequel on prie. À la Reynerie, « ils ont besoin de se pérenniser », assure un proche du dossier. Il n'y a que le lieu de prière de Tabar qui semble réellement posé. « Ils sont propriétaires d'un château et viennent de proposer un projet d'extension », lâche un proche de la mosquée. Il est en plein pourparlers. À chaque fois, les services de la mairie, auprès de qui le permis de construire ou d'agrandir est déposé, garde un œil vigilant sur le dossier. « La municipalité essaye d'avoir un accompagnement de tous les projets. Nous voulons qu'il soit viable et qu'il s'inscrive dans l'environnement, dans la vie du quartier », explique prosaïquement l'adjoint au maire en charge du culte, Jean-Paul Makengo. Cinq mosquées pour environ 15 000 familles de culture musulmane, soit 40 000 personnes en période de forte affluence… De la à penser que les imans prêcheront dans le désert, il n'y a qu'un pas que certains franchissent.


Un dispositif pour l'Aïd

Les associations cultuelles, la mairie et la préfecture travaillent actuellement sur l'organisation de l'Aïd El Kébir. La fête du mouton se déroulera aux alentours du 7 novembre 2011 (en fonction du lieu où est observée la lune). Mais, les autorités veulent éviter que les fidèles sacrifient leur bête n'importe comment puisque le seul véritable abattoir, certifié halal, se trouve actuellement à Saint-Gaudens, dans le Comminges. Un peu éloigné pour les habitants de Fronton. Après plusieurs réunions menées à la demande des associations, la municipalité a accepté de prêter un terrain lui appartenant. Les associations pourraient l'utiliser afin de faire venir un abattoir mobile, par exemple. Aux associations ensuite de mettre en place toute l'organisation de la cérémonie. Pour cela, elles doivent encore recueillir l'aval de la préfecture.


des projets parfois pharaoniques

Les responsables de la mosquée de Tabar ont demandé une extension afin d'accueillir 10 000 fidèles. « Hallucinant ! Ils sont revenus à plus de raison avec un projet se limitant à 4000 », note un proche des fidèles. À chaque fois, c'est la même chose. Les imams présentent des projets toujours plus grands. « Tous disent qu'ils ont beaucoup de fidèles, qu'ils sont débordés. C'est parfois vrai… Mais de manière ponctuelle, lors du Ramadan par exemple », prévient un habitant du quartier de Bagatelle à Toulouse. Il n'a jamais été religieux, mais a toujours, grâce à ses contacts sur le terrain, gardé un œil curieux sur les mosquées. Les imans ont une bonne raison de présenter ces projets parfois pharaoniques. Pour être en bonne place au conseil régional du culte musulman (CRCM), les imams doivent avoir une grande mosquée. Leurs locaux doivent pouvoir attirer du monde. Beaucoup de monde afin d'avoir leur place, ou au moins faire entendre leur voix, au sein du conseil français où siègent les délégués régionaux. « Très vite, de grands pays musulmans y ont mis leur nez et tenté de prendre en main les mosquées », détaille un habitant de Bagatelle. Ces pays ont, indirectement mis la main au porte-monnaie, ou tenté de le faire, dans toute la France. À Toulouse, la mairie veut être claire : « De notre côté, jamais nous n'avons mis un centime dans la construction d'une mosquée. Nous accompagnons les promoteurs qui déposent dans nos bureaux leur demande de permis de construire. Cela s'arrête là ». Les imams, souvent à la tête de leurs propres associations cultuelles, réussissent à obtenir des fonds en organisant des collectes dans les quartiers et lors de leurs prêches. Ils acquièrent ainsi un terrain. Parfois, c'est la mairie qui conçoit d'échanger un terrain. Quand le compte y est, ils lancent les travaux. Dans les couloirs de la mairie, on reconnaît : « On ne peut par contre pas imposer un lieu de culte s'il est ressenti comme une agression par les riverains. Nous faisons tout pour qu'il s'inscrive dans l'environnement et que tout le monde soit bien ». L'exemple parfait est la future mosquée de Basso Cambo : un lieu de culte, des places à profusion près d'une station de métro et à quelques encablures des quartiers.

La Dépêche - 09/01/11

19:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Un haut responsable du Hamas nie la Shoah

Un haut responsable du Hamas a accusé, jeudi 6 janvier 2011, Israël de mener d’«innombrables holocaustes» contre les Palestiniens, tout en déclarant que le génocide nazi était un «mensonge».
 
Mahmoud Zahar a fait ces remarques lors d'une cérémonie commémorative pour les Palestiniens qui ont été tués dans une école de l'ONU dans le camp de réfugiés de Jabaliya au cours de la dernière guerre à Gaza.
 Le mensonge selon lequel ils ont été victimes d'un holocauste - ce mensonge s'est effondré avec l'holocauste de Beit Hanoun, l'holocauste d'Al-Fakhura et les autres innombrables génocides commis par l'ennemi sioniste », a-t-il dit.
 
 
Source : Yedioth Aharonot
 
CRIF - 07/01/11

f-zahar260.jpg

18:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le corps de la cavalière a été découvert pendu à un arbre

ENQUETE - Les gendarmes chargés des recherches l'ont confirmé...

Le corps de Christine Hulne a été retrouvé ce dimanche après-midi, dans le cadre des recherches pour retrouver la cavalière disparue une semaine plus tôt dans la forêt de Rambouillet, a annoncé la gendarmerie.

 Selon une source proche de l'enquête citée par Reuters, le corps était pendu à un arbre.

Il s'agit vraisemblablement d'un suicide, a indiqué la même source. Selon les premières constatations, le corps ne présente aucune trace de coup ni rien qui laisse penser que la femme a subi une agression.

Le corps découvert vers 15h

«Le corps est bien celui de la cavalière», ont indiqué les gendarmes au figaro.fr, après qu'un autre militaire chargé des recherches interrogé par leparisien.fr a reconnu qu'il «correspond en tout point au signalement de Christine Hulne».

«Le corps a été découvert vers 15h par un groupe de volontaires et par des gendarmes réservistes», selon un responsable de la gendarmerie. Il se trouvait dans les bois sur la commune de Milon-la-Chapelle dans les Yvelines.

Partie sans son téléphone portable

Christine Hulne, 43 ans et considérée comme une très bonne cavalière, était partie dimanche 2 janvier vers 9h  pour une promenade à cheval en forêt de Rambouillet près de Magny-les-Hameaux. Vers 18h, la nuit venue, son père inquiet avait alerté les secours, qui la recherchait activement depuis.

La cavalière n'avait pris qu'un sac à dos, et pas de téléphone portable avant de quitter son domicile. Samedi encore, les enquêteurs envisageaient toutes les pistes, n'écartant ni celle de la chute accidentelle, ni celles du suicide ou d'une mauvaise rencontre.

20minutes.fr - 09/01/11

18:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

Carnage dans un meeting politique en Arizona

1219314_74fad774-1b83-11e0-b782-00151780182c G.jpg

Le visage avenant de Gabrielle Giffords s’affiche sur les écrans des télévisions américaines. Hier matin, à 10 heures, alors que la jeune représentante (députée) démocrate animait une réunion publique dans un supermarché situé à Tucson, dans l’Arizona, un homme armé a surgi devant elle.

Tirant tous azimuts, le forcené a tué six personnes, selon la chaîne de télévision Fox News, dont un juge fédéral et une fillette de 9 ans. La parlementaire, elle, a été touchée d’une balle en pleine tête et elle a été donnée pour morte dans un premier temps — la balle lui ayant traversé le crâne. CNN a largement diffusé les images de son évacuation sur un brancard, puis son transfert en hélicoptère à l’hôpital, où elle a été immédiatement opérée. Quelques heures plus tard, selon le porte-parole de l’hôpital, « elle était capable de répondre à une question » et son chirurgien se montrait « optimiste quant à son rétablissement. »

a réagi avec véhémence

Dans son geste de folie, pour l’heure inexpliqué, le meurtrier a atteint une dizaine de personnes de l’assistance, pour la plupart des membres de l’équipe de Gabrielle Giffords. Un témoin de la scène affirme avoir entendu quinze à vingt coups de feu puis avoir assisté à une véritable panique sur le parking du supermarché. Un autre explique que l’assaillant aurait été à son tour la cible d’un tir provenant d’une personne dans la salle qui aurait sorti son arme.
D’après les premiers éléments de l’enquête, l’homme, âgé de 22 ans, aurait agi seul. Cherchant à s’enfuir, il a été plaqué au sol par un témoin avant d’être arrêté. On ne connaît toujours pas le motif de son acte.
Le président Barack Obama a aussitôt réagi avec véhémence. « Nous n’avons pas encore toutes les réponses, mais ce que nous savons, c’est que cet acte insensé et terrible n’a pas de place dans notre société libre », a-t-il indiqué dans un communiqué.
Gabrielle Giffords, âgée de 40 ans, venait d’être réélue au Congrès en novembre pour son troisième mandat. Elle est mariée avec l’astronaute Mark Kelly, qui doit commander l’équipage de la navette Endeavour. Le dernier vol d’un orbiteur américain, prévu au printemps prochain. Parmi ses positions politiques, Gabrielle Giffords milite activement pour le droit à l’avortement. Elle défend également avec ferveur le droit pour tout citoyen de porter une arme comme le permet le deuxième amendement de la constitution américaine.

Le Parisien - 09/01/11

18:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

L'incroyable histoire du vitrail d'Adolf Hitler

vitrail d'Hitler.jpg

(Cliquez sur la photo)

Les paroissiens de l’église Saint-Jacques de Montgeron (Essonne) qui se retrouveront ce matin pour la messe dominicale ne le savent peut-être pas, mais ils vont prier sous les yeux d’Adolf Hitler. Le Führer serait en effet représenté sur un vitrail de l’église de Montgeron, réalisé en 1941. Dans le chœur, à gauche d’un immense triptyque, le dictateur prend les traits d’un bourreau, une épée à main, s’apprêtant à décapiter saint Jacques.

Le personnage porte la mèche de Hitler, mais on ne voit pas sa moustache. « Les verriers l’ont cachée derrière son bras, pour ne pas avoir d’ennuis », explique le père Dominique Guérin, curé de la paroisse.

 « Ce qui est intéressant, note le père Gabriel Ferone, son prédécesseur, c’est que saint Jacques — le frère de Jean, l’un des douze disciples — s’appelle Jacob en hébreu. Il est le père des douze tribus d’Israël et incarne la tradition et la judaïté. » Cette représentation de Hitler serait donc un acte de résistance artistique et religieux. Isabelle Bigand-Viviani, élue PS de Montgeron, résume : « C’est une histoire hallucinante. C’est culotté de la part des maîtres verriers. » Les « culottés » en question, ce sont les frères Mauméjean, stars du vitrail, grande dynastie de maîtres verriers... « qui détestaient le nazisme », ajoute l’élue.

Les frères Mauméjean ont signé d’autres œuvres religieuses en Essonne, dont un vitrail dans une autre église de Montgeron et un troisième à Notre-Dame-de-France à Juvisy-sur-Orge. « Dans les trois cas, note l’historien Arpin, le message religieux et le message politique sont imbriqués, la foi catholique va de pair avec la glorification du territoire national. »

Au ministère de la Culture, on n’a jamais entendu parler de cette représentation

Si l’histoire n’est pas très connue des jeunes générations de Montgeronnais, les anciens se souviennent bien de cet Hitler clandestin. Comme Madeleine Roussel, « une enfant de la guerre », née en 1926 sur la place de la gare de Montgeron, qui n’a pas oublié le père Ducouedic, le commanditaire du vitrail, qui, selon elle, aurait été « très peu favorable à l’Occupation ». Selon le père Gabriel Feronne, le chanoine Ducouedic avait « des opinions et le caractère bien trempés ». Lors des dernières Journées du patrimoine, à Montgeron, le sulfureux assassin de saint Jacques était au programme de la visite, sous la coupe de Renaud Arpin. A Paris, au ministère de la Culture, parmi les spécialistes de l’histoire de l’art du centre André-Chastel, laboratoire de recherche sur le patrimoine français, « on n’a jamais entendu parler d' Hitler à l’église Saint-Jacques ». Mais un catalogue sur « l’art et le divin » — publié en 2005 en partenariat avec la cellule vitrail de l’Inventaire général du patrimoine culturel — accrédite la thèse des historiens locaux. Les spécialistes ne ne jugent « pas étonnante » la représentation de Hitler en bourreau de saint Jacques.

Le Parisien - 09/01/11

17:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Pour le plaisir

Boeufs-Musques.jpg

Boeufs musqués dans la toundra canadienne

Comme aux premiers temps du monde...

(Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

03:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Des Palestiniens tués par l'armée israélienne en Cisjordanie

Un Palestinien a été tué aujourd'hui par des soldats israéliens à un barrage routier à l'est de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, ont indiqué des témoins palestiniens et la Sécurité préventive palestinienne.

L'armée israélienne a de son côté annoncé qu'un Palestinien avait été grièvement blessé par des tirs de soldats dans ce secteur. Elle n'a pas confirmé la mort de la victime en attendant un constat définitif. Le Palestinien, Khaldoun (BIEN Khaldoun) Samoudi, a été touché de plusieurs balles alors qu'il se dirigeait vers le barrage de l'armée israélienne en courant et criant "Dieu est grand" en arabe, ont raconté les témoins.

Selon un porte-parole de l'armée, l'homme est descendu d'un taxi, muni d'un engin explosif, et s'est dirigé vers les soldats en poste au barrage en criant "Dieu est grand". Les soldats lui ont ordonné de s'arrêter mais il a continué à courir vers le barrage. Ils ont alors ouvert le feu tandis que les autres passagers du taxi prenaient la fuite, a précisé le porte-parole. L'armée a dépêché sur place des artificiers pour vérifier que le Palestinien blessé ne portait pas un engin explosif sur lui.

Un autre Palestinien, Mohamed Daraghme, âgé d'une vingtaine d'années, avait été tué dimanche dernier après une dispute au même barrage, situé près de la localité de Tubas.

Vendredi, un sexagénaire palestinien a trouvé la mort à Hébron à la suite d'une bavure commise par des militaires israéliens lors de l'arrestation de cinq membres du Hamas libérés la veille par l'Autorité palestinienne.

Selon un communiqué de l'armée, il a été tué par erreur alors que les militaires étaient venus capturer l'ex-détenu, Walid Bittar, qui, selon l'armée, avait planifié un attentat suicide en Israël en 2008 et était impliqué dans un attentat qui, le 31 août, a coûté la vie à quatre colons près de Hébron.

Le Figaro - 08/01/11

03:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Qui est-ce? 136

136 - Qui est-ce.jpg

136

 

 

02:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Assez de soldats français qui meurent en Afghanistan pour une guerre qui n'est pas la nôtre!

Un sous-officier français a trouvé la mort samedi après-midi au cours d'une opération en Afghanistan, a annoncé samedi soir l'Elysée dans un communiqué. Ce décès porte à 53 le nombre de soldats français morts dans le pays depuis fin 2001.

 Les deux dernières victimes avaient été tuées les 17 et 18 décembre derniers dans le cadre de leur mission.

  «Le président de la République a appris avec beaucoup d'émotion la mort, en fin d'après midi, d'un caporal-chef du RICM de Poitiers au cours d'une opération dans la région de Tagab», écrit l'Elysée dans son communiqué, en précisant que le militaire «a été touché par une explosion alors qu'il se trouvait à proximité de son véhicule blindé». Le chef de l'Etat a présenté «à la famille et aux proches» du sous-officier «ses plus sincères condoléances et s'est associé à leur douleur».

a réaffirmé «son soutien au peuple afghan et aux autorités afghanes», et exprimé «la détermination de la France à continuer d'oeuvrer au sein de la Force Internationale d'Assistance à la Sécurité». «Cette force, mandatée par l'ONU, a reçu la mission de contribuer au retour de la stabilité, au rétablissement de la paix et au développement en Afghanistan», a-t-il conclu.

Le Parisien - 08/01/11

 

02:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

134 - Bravo, Orion!

134 - Comte de SAINT-GERMAIN - (probablement né entre 1690-1710 - disparu en 1784)

Lire la vie de cet homme énigmatique:

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Comte_de_Saint-Germain#La_mo...

Orion est réellement très forte! Encore bravo!

Le jeu continue!

 

 

 

02:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Marine Le Pen dans Haaretz, entretien avec Adar Primor

Les analystes politiques français affirment que vous avez changé l’apparence du Front national mais non sa substance et que vous jouez un double jeu. Pour 80 % des Français, il n’y a pas de différence entre vous et votre père. Alors qui est la véritable Marine Le Pen ?

Aujourd’hui, tout le monde découvre, avec beaucoup de retard, que notre programme dans sa totalité était déjà parfaitement justifié quand nous l’avons rédigé, il y a trente ans. Il n’y a donc aucune raison que nous en changions. Nous avons été les premiers à sonner l’alarme et à mettre en garde contre les conséquences de la politique d’immigration massive, dont l’une d’elles est la montée d’un islam radical qui refuse d’accepter les lois de la République française. Nous avons été les premiers à nous opposer au transfert de parties de notre souveraineté aux institutions de l’Union européenne, les premiers aussi à rejeter le traité de Maastricht et la mise en place de l’euro, qui maintenant s’effondre sous nos yeux. Puisque nous avons eu raison, pourquoi devrions-nous changer d’orientation ?

Quand votre père a déclaré, en 2005, que l’« occupation nazie n’avait pas été particulièrement inhumaine », vous avez claqué la porte et vous avez été sur le point de quitter le Front national. Cependant, vous avez vous-même créé un scandale quand vous avez comparé les prières des musulmans dans les rues à l’occupation nazie. Fut-ce un lapsus freudien ou une déclaration délibérée ?

Ce ne fut pas un lapsus freudien mais la reprise de propos que j’avais déjà tenus plusieurs fois durant une conférence de presse que j’avais intitulée « Sarkozy, la débâcle ». J’ai comparé la situation d’aujourd’hui à celle de 1940 parce que, avant tout, nous sommes maintenant sous le contrôle monétaire allemand, et, ensuite, parce que des zones entières du territoire national sont dans un état d’occupation, soit parce qu’y sont appliquées les lois religieuses islamiques ou celles de la maffia. Mon intention était d’opposer la laïcité à l’islam radical, d’évoquer le problème du financement des mosquées et de l’absence d’information sur le contenu des sermons de nombre d’imams en France. Mon intention était de montrer que les lois de la république et la souveraineté nationale française disparaissent graduellement. Le débat qui a été provoqué par mes paroles est positif. Pour la première fois dans l’histoire du Front national, l’establishment politique ne s’est pas uni contre nous, mais a couru après nous. C’est du au fait qu’ils ne proposaient aucune solution aux problèmes que nous soulevions.

Ne pensez-vous pas que les récentes lois interdisant la burka et le niqab sont une forme de solution ?

Actuellement, le monde politique manque de courage et de vision d’ensemble. Il interdit ces vêtements, mais il aurait du interdire aussi le port du voile simple en public, car, après tout, c’est aussi une prise de position politique, comme le sont les prières de masse dans les rues. Dans le passé, le gouvernement a permis de clore une rue le temps de la prière. Maintenant, il y en a quinze de fermées et, bientôt, il y en aura cent. À l’origine ils n’utilisaient pas de haut-parleurs, maintenant ils émettent les prières à plein volume. C’est devenu impossible. Il faut ajouter un article à la constitution qui préserve plus strictement la laïcité.

Nombre de vos collègues de l’extrême droite européenne ont récemment visité Israël à l’invitation de colons et de groupes extrémistes de droite israéliens. Qu’elle est votre opinion sur cette alliance ?

Le fait qu’ils partagent des préoccupations similaires concernant l’islam radical explique cette relation… mais il est possible qu’en plus de cela il y ait un besoin d’avoir des visiteurs venant d’Europe pour modifier l’image qu’y a leur pays… Pour autant que leurs partenaires en Israël soient concernés, je ne comprends pas, pour ma part, la volonté de poursuivre la politique de développement des colonies. Je considère qu’il s’agit d’une erreur politique et j’aimerais qu’il soit clair, dans ce contexte, que nous devons avoir le droit de critiquer la politique de l’État d’Israël, comme celle de tout État souverain, sans être taxés d’antisémitisme. Après tout, le Front national a toujours été favorable au sionisme et a toujours défendu le droit à l’existence d’Israël.

Est-ce que le fait que de rabiques antisémites d’hier se présentent maintenant comme des islamophobes ne prouve pas que l’antisémitisme n’est plus payant dans l’Europe actuelle ?

Il n’y a pas d’antisémitisme européen actuellement. Celui-ci a disparu au lendemain de la deuxième guerre mondiale. L’antisémitisme qui se développe de nos jours est islamique et lié au conflit israélo-palestinien. Comme je l’ai déjà déclaré, actuellement en France, il y a des zones importantes où il n’est pas bon d’être un juif, une femme, un homosexuel ou même un Français de souche ordinaire.

À ce propos, l’ex-commissaire européen Frits Bolkestein a déclaré que les juifs hollandais feraient mieux d’émigrer en Israël ou aux États-Unis, car il n’était plus possible de les protéger. Qu’en est-il des juifs de France ?

Les juifs de France sont des Français, ils sont chez eux ici et ils doivent y demeurer et non pas émigrer. L’État a le devoir de trouver des solutions pour les zones devenues problématiques du fait du développement de l’islam radical.

Selon certains sondages, un juif, le président du Fonds monétaire international, Dominique Strauss-Kahn, pourrait être le prochain président de la République française. Est-ce qu’il est possible qu’un juif devienne le président de la France ?

Bien sûr. Strauss-Kahn affirme que 5 % des Français ne voteront jamais pour un juif. Il oublie de dire qu’il y en a aussi vraisemblablement 5 % qui ne voteront jamais pour une femme. Contrairement à l’image que l’on tente de coller à la France, notre pays est le moins raciste du monde. Ici, on ne juge pas les gens sur leur couleur ou sur leur religion, mais sur leurs valeurs. C’est ce qu’on nomme une méritocratie ; c’est un principe très important et de grande valeur pour les Français. Contrairement à la culture anglo-saxonne, la culture française est influencée, sur ce point, par le christianisme qui juge les êtres humains et non pas les communautés.

Et un président musulman, est-ce que c’est possible ?

Tout est possible. Il y a 10 millions de musulmans en France. Les musulmans, quand ils sont français bien sûr, ne votent pas comme une communauté mais comme le reste de la population. Si, par contre, dans le cadre du renforcement de l’islam radical dans notre pays, un candidat se présentait pour être le port-parole exclusivement la communauté musulmane, ce serait quelque chose de terriblement négatif.

Des rabbins israéliens ont publié une déclaration demandant aux juifs de ne pas louer de biens à des arabes. Que pensez-vous de cela ?

Ces Arabes sont des Israéliens, n’est-ce pas ? Alors dans ce cas, ils doivent être traités comme n’importe quel autre citoyen. C’est à l’État de décider qui obtient la citoyenneté, mais à partir du moment où quelqu’un devient citoyen d’un pays, il doit bénéficier des mêmes droits que les autres citoyens de celui-ci.

Quelle est votre opinion sur la manière dont la société israélienne aborde le problème de l’immigration clandestine et, plus particulièrement, sur l’idée de construire une clôture à la frontière avec l’Égypte et un camp de détention dans le sud du pays ?

Si nous disions en France ne serait-ce qu’un millième de ce qui est dit en Israël sur ce sujet, nous irions immédiatement en prison pour incitation à la haine raciale. De manière concrète, un État doit adopter une politique préventive et effective vis-à-vis de l’immigration. Celle-ci doit inclure des poursuites judiciaires pour les employeurs d’immigrés illégaux et de lourdes sanctions financières. Il faut aussi mettre en application l’idée de préférence nationale et abolir toutes les incitations à l’immigration, par exemple la sécurité sociale, l’éducation gratuite pour les enfants, l’accès aux services de santé et de logement. Les autres mesures, par exemple le rapatriement des immigrés, ne fonctionnent pas. Tant qu’il y a des tentations, les immigrés continuent à venir. Je les comprends : même s’ils n’ont pas de travail ici, grâce au chômage, ils ont plus de revenus que s’ils étaient au travail chez eux. Quand ils n’auront plus de raisons d’immigrer, ils cesseront tout simplement de venir.

En 2004, dans le premier entretien que vous avez accordé à Haaretz, en commun avec votre père, vous avez dénoncé le président Chirac pour sa déclaration de 1995 dans laquelle il avait accepté, au nom de la France, la responsabilité pour les crimes du régime de Vichy. Êtes vous prête, aujourd’hui, à dénoncer le régime du maréchal Philippe Pétain et les crimes du fascisme français ?

Absolument pas ! Tout d’abord je me refuse à dire du mal de mon pays. Ensuite, je suis convaincue que Jacques Chirac a eu tort. Ce n’était pas la France qui était responsable, ce n’était pas l’État français, c’était un régime. C’est une erreur de faire de constants et systématiques mea culpa. Nous devons accepter notre pays tel qu’il est avec ses périodes de splendeur et celles qui le sont moins, avec ses erreurs, ses drames et ses désastres. L’histoire de la France est de très longue durée. Il convient de la traiter comme un tout et non de la découper en tranches de salami sans connections les unes avec les autres, afin de se donner politiquement un beau rôle.

Traduction par Pierre Lanoë de Haaretz

Nations Presse Info - 08/01/11

01:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

08/01/2011

Algérie: nouvelles violences à Bône, transformée en ville fantôme

De nouvelles violences dans la ville côtière d'Annaba (Bône) (600 km à l'est d'Alger) ont opposé samedi manifestants et forces de l'ordre et transformé cette agglomération de 800.000 habitants en cité fantôme, selon des sources concordantes.

 Au moins 21 personnes ont été blessées, dont sept policiers, depuis vendredi, selon les secouristes, et la police a arrêté une cinquantaine de manifestants, selon une source préfectorale dans cette ville proche de la frontière avec la Tunisie.

Samedi, des jeunes manifestants ont brûlé des pneus et dressé des barricades pour barrer les accès du centre de cette métropole industrielle, ont rapporté les correspondants de presse. Et ils ont lancé des pierres contre les brigades anti-émeutes de la police, qui ont riposté par des tirs de gaz lacrymogènes.

De crainte de nouveaux pillages, les magasins ont gardé leurs rideaux baissés alors que les transports en commun étaient rares.

Annaba, surnommée "la coquette" pour la beauté de ses plages, offrait l'image d'une ville fantôme. Le Cours de la Révolution, principale avenue sur le front de mer, abritant des banques, des édifices publics et des représentations consulaires, faisait l'objet d'une surveillance renforcée des forces de l'ordre.

AFP. 08/01/11

23:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Niger: les deux otages français ont été tués

photo_1294466977109-5-0 Niger.jpg

Soldat nigérien

Les deux Français enlevés vendredi soir à Niamey ont été tués dans des circonstances encore indéterminées, ont indiqué samedi à l'AFP des sources sécuritaires.

Le décès des deux Français a été confirmé par deux autres sources de sécurité au Niger. "Je vous dis qu'effectivement les deux ressortissants français enlevés au Niger ont été tués", a affirmé une source nigérienne, et une autre source sécuritaire au Niger a assuré: "Les deux otages sont morts".

AFP. 08/01/11

19:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Pour le plaisir

Grues-Grues-Arctiques_galleryphoto_paysage_std.jpg

Ballet nuptial de grues dans le Grand Nord

03:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)