Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/09/2010

Retraites: Woerth rejette l'idée d'un assouplissement pour les mères ayant élevé trois enfants

Le ministre du Travail Eric Woerth rejette l'idée d'un maintien de la retraite à taux plein à 65 ans pour les femmes ayant élevé trois enfants, dans un entretien au Parisien/Aujourd'hui en France à paraître mardi.

"Les femmes concernées ont généralement arrêté de travailler il y a vingt ans en moyenne, le plus souvent par choix. Elles sont deux fois moins concernées par le minimum vieillesse ce qui veut dire concrètement qu'il ne s'agit pas des femmes aux revenus les plus modestes !", justifie-t-il, interrogé sur la possibilité de maintenir à 65 ans l'âge de la retraite pleine dans ce cas.

"La plus grosse injustice encore une fois, c'est l'écart de salaire entre les hommes et les femmes", ajoute le ministre. "L'équilibre général du texte repose sur le passage à 62 ans de l'âge de la retraite et à 67 ans de l'âge d'annulation de la décote", insiste M. Woerth.

Il confirme par ailleurs les marges de manoeuvre des sénateurs, qui doivent commencer l'examen du projet de loi lundi prochain en commission.

"Au Sénat, je souhaiterais que l'on puisse avancer sur trois sujets en particulier. Le président de la République souhaite augmenter le nombre de personnes handicapées pouvant bénéficier d'un régime de départ anticipé à la retraite. Nous allons nous y atteler", poursuit le ministre.

"Nous devons par ailleurs répondre aux craintes des chômeurs âgés qui comptaient pouvoir prendre bientôt leur retraite" et "enfin, nous devons aller au bout du débat sur l'égalité hommes-femmes face à la retraite". "Sur ces sujets, il y aura des amendements soit du gouvernement, soit de la majorité sénatoriale", indique Eric Woerth.

Sur les écarts de rémunération entre hommes et femmes, "il faudra débattre du sujet avec les sénateurs et voir s'ils souhaitent aller plus loin" que la sanction d'1% de la masse salariale prévue dans l'actuel projet pour les entreprises mauvaises élèves.

Dans la foulée de la grosse mobilisation des salariés le 7 septembre, le gouvernement avait déjà annoncé des aménagements sur ces trois sujets, dont une nouvelle allocation pour les chômeurs âgés.

Une nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites est organisée jeudi.

AFP. 21/09/10

 

19:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Manifestation anti "extrême-droite" à Stockholm

manif suède.jpg

(Cliquez sur la photo)

VIDEO  http://www.2424actu.fr/actualite-internationale/jimmie-ak...

Autour du slogan "écrasez les racistes!" quelque 6.000 manifestants selon la police se sont réunis sur la place de Sergelstorg agitant banderoles et pancartes.

"Nous sommes pour la différence", "Oui pour vivre ensemble, non au racisme", proclamaient certaines d'entre elles dans une allusion aux thèses anti-immigration du parti des Démocrates de Suède (SD - extrême-droite).

Cette manifestation a été lancée via Facebook par une jeune-fille de Sollentuna, localité au nord de Stockholm, Felicia Margineanu de 17 ans, rapporte le quotidien Expressen sur son site.

Une autre manifestation anti SD réunissant près d'un millier de personnes s'est produite lundi soir à Göteborg, la seconde ville de Suède, dans le sud-ouest du pays.

"Il est très important de montrer que la grande majorité de la population suédoise est contre les extrémistes de droite des SD. Ca a été un choc que tout ces votes pour eux", a dit à l'AFP Per Branevig, 33 ans, un Sud-coréen adopté, sympathisant social-démocrate qui manifestait dans la capitale.

Younes Sedik, 18 ans, vétu d'un T-shirt noir sur lequel était écrit en lettres oranges "I'm muslim, don't panic" a expliqué que ses parents étaient venus du Maroc en Suède. "Nous n'aimons pas ces racistes au Riksdag. En étant ici nous montrons au gouvernement que nous ne voulons pas d'eux au Parlement", a dit cet autre sympathisant social-démocrate.

"Avec cette élection il va être plus difficile pour nous qui venons de l'étranger de trouver du travail, d'aller à l'école", a-t-il souligné.

Une nouvelle manifestation de protestation est prévue le 4 octobre à Stockholm.

AFP. 20/09/10

02:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

20/09/2010

Une visite à la grotte de Niaux sous la direction de Jean Clottes

grotte de Niaux.jpg

http://belcikowski.org/ladormeuseblogue/?p=7309

 

20/09/10

20:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le mondialisme caritatif - Gaspillage de l'argent français - Sarkozy annonce 20% de plus pour la lutte contre le sida

Nicolas Sarkozy a annoncé aujourd'hui à New York une augmentation de 20% de la contribution financière de la France au Fonds mondial de lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose au cours des trois prochaines années.

"Nous avons pris la décision, alors que nous sommes le deuxième contributeur du Fonds mondial de lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose d'augmenter notre contribution de 20% les trois prochaines années", a déclaré M. Sarkozy au premier jour du sommet de l'ONU sur les objectifs de développement du millénaire (OMD).

"Non seulement nous ne voulons pas réduire, non seulement nous ne voulons pas stabiliser, mais nous allons augmenter de 20%", a-t-il insisté.
La hausse annoncée devrait faire passer l'enveloppe annuelle de la France au Fonds de 300 à 360 millions d'euros par an. Premiers donateurs du Fonds mondial, les Etats-Unis lui versent chaque année 1,1 milliard de dollars.
"La crise est sévère chez les pays riches. Elle crée du déficit mais la crise a des conséquences bien pires pour les pays pauvres, nous n'avons pas le droit de nous abriter derrière une crise économique pour faire moins", a poursuivi M. Sarkozy à la tribune du siège de l'ONU.

"Nous souhaitons que l'ensemble des pays développés décident de faire davantage et naturellement de le faire en priorité pour l'Afrique", a-t-il insisté, "le Fonds prend en charge 2 millions et demi de malades du sida, si chaque pays suit notre exemple, c'est 4 millions de malades du sida qui pourront être pris en charge".
L'Onusida dénombrait 33,4 millions de personnes tous âges confondus vivant avec le VIH à travers le monde fin 2008, dont 2,1 millions d'enfants âgés de moins de 15 ans, selon l'Onusida. Actuellement, un peu plus de 5 millions de séropositifs reçoivent un traitement, soit 12 fois plus qu'il y a six ans.

L'épouse du président, Carla Bruni-Sarkozy, est ambassadrice de bonne volonté du Fonds mondial.

Le Figaro - 20/09/10

19:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

La montée de l'extrême-droite se confirme en Europe

Extrêmedroite parlementaire en Europe Carte.jpg

(Cliquez sur la carte)

VIDEO  http://www.2424actu.fr/actualite-internationale/suede-l-e...

 

L'entrée au Parlement suédois des Démocrates de Suède (SD, extrême droite), qui ont recueilli 5,7% des suffrages, arrive après de récents succès de partis nationalistes, voire xénophobes, aux Pays-Bas (avec le PPV) ou en Hongrie (avec Jobbik).

En Italie, l'un des six pays fondateurs de l'UE, le parti populiste et anti-immigrés de la Ligue du Nord participe au gouvernement et est devenu le plus fidèle allié de Silvio Berlusconi.

L'extrême droite est également représentée dans les Parlements nationaux au Danemark, en Autriche, Slovaquie, Lettonie et en Bulgarie.

Aux élections européennes de juin 2009, l'extrême droite a réalisé un score à deux chiffres dans sept Etats membres (Pays-Bas, Belgique, Danemark, Hongrie, Autriche, Bulgarie et Italie), et une performance entre 5 et 10% dans six autres Etats (Finlande, Roumanie, Grèce, France, Royaume-Uni et Slovaquie).

"Depuis sa percée dans les années 80, l'extrême droite a prouvé qu'elle était devenue une force politique significative sur la scène européenne", estime Magali Balent de la Fondation Robert-Schuman, spécialisée sur les questions européennes.

La crise économique qui frappe le Vieux continent explique en partie le regain de l'extrême droite en Europe mais pas seulement. Le multiculturalisme, et l'islam en particulier, est souvent la cible privilégiée de ces mouvements.

En conséquence, leur critique de l'Union européenne qui défend la libre circulation des citoyens européens, la liberté de religion et les bienfaits de la mondialisation est sans concession.

Et l'Union a peu de moyens de se défendre face à ceux qui mettent en cause ses valeurs.

Pour sa politique controversée à l'encontre des Roms, la France a été menacée de poursuites devant la justice européenne par la Commission européenne, mais cette procédure prend en général plusieurs années pour aboutir.

Nicolas Sarkozy a d'ailleurs été accusé de chercher par ce durcissement à séduire les électeurs du Front national de Jean-Marie Le Pen, qui a opéré une remontée significative aux élections régionales de mars dernier (17,8% des suffrages au second tour dans les 12 régions où il pouvait se maintenir).

Il faut remonter à 2000 pour que l'UE hausse le ton face à l'extrême droite. Cette année là, pendant huit mois, l'Autriche fut mise à l'écart de ses partenaires européens en raison de l'entrée dans son gouvernement de représentants de l'extrême droite populiste du FPO. La présidence tournante de l'UE avait même interdit aux Etats de l'Union de donner leur appui à des candidats autrichiens recherchant des postes dans des organisations internationales.

Au final, le résultat fut plus que décevant. "Les sanctions ont été un échec complet, même si elles étaient intellectuellement justifiées", estimait Jacques Le Rider, ancien conseiller culturel à l'ambassade de France à Vienne, un an après leur levée.

Et quand l'extrême droite n'est pas au pouvoir, ses thèmes peuvent contaminer les partis de droite traditionnelle. Ainsi, en mai dernier, le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, a souhaité offrir la nationalité hongroise aux minorités magyarophones vivant dans les pays frontaliers de la Hongrie, provoquant l'irritation de ses voisins roumain et slovaque. Cette revendication est au coeur du programme du parti d'extrême droite Jobbik.

L'UE "doit s'interroger sur la responsabilité qu'elle porte" dans la percée de l'extrême droite, estime Mme Balent. Elle "ne pourra faire l'impasse d'un débat sur son identité et ses limites géographiques, afin de prouver sa singularité et ainsi contredire ceux qui l'accusent d'être aux ordres d'un projet d'uniformisation des cultures et des identités à l'échelle mondiale".

AFP. 20/09/10 

19:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (16)

Claire Thibout accuse à nouveau Woerth d'avoir reçu de l'argent

Claire Thibout le 4 septembre 2010.jpg

Claire Thibout le 4 septembre 2010

L'ex-comptable de Liliane Bettencourt, Claire Thibout, accuse à nouveau Patrice de Maistre d'avoir versé 150.000 euros à Eric Woerth pour financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, dans un entretien exclusif à "Complément d'enquête" diffusé lundi sur France 2

Le gestionnaire de la fortune de l'héritière de l'Oréal, Patrice de Maistre, "vient me trouver dans mon bureau et il me dit: "Claire, j'ai besoin de 150.000 euros". Alors je lui demande pour quoi faire et il me dit "je dois donner ces 150.000 euros à M. Woerth pour la campagne électorale de M. Sarkozy", explique Mme Thibout dans l'émission.

M. de Maistre dément ces accusations, tout comme le ministre du Travail Eric Woerth.

Claire Thibout, à l'origine des accusations de financement politique illégal portées contre Eric Woerth, avait reconnu en juillet avoir reçu 400.000 euros de la fille de Liliane Bettencourt, Françoise Bettencourt-Meyers, lors de son licenciement par la milliardaire en 2008. Cette dernière lui avait également versé 500.000 euros.

Payée 130.000 euros par an par Mme Bettencourt, l'ex-comptable se défend d'avoir été achetée à son départ.

"Pour moi, c'était des dommages et intérêts. Je ne savais pas si j'allais retrouver du travail, j'avais 50 ans, une famille quand même qui était là. Je n'ai pas été achetée puisque je n'ai dit que la vérité de toute façon", affirme-t-elle.

C'est en mai 2007 que Claire Thibout dévoile à la fille de son employeur Françoise Meyers-Bettencourt --à l'origine de la procédure pour abus de faiblesse-- l'emprise de l'artiste François-Marie Banier sur sa mère.

"Françoise Bettencourt tombe des nues. Elle se doutait que (François-Marie Banier, ndlr) percevait de l'argent, qu'il avait des chèques mais elle ne se doutait pas du tout de l'ampleur des donations", explique Mme Thibout.

Par ailleurs, "Complément d'enquête", qui s'est rendu sur l'île d'Arros, a consulté le cadastre seychellois, dans lequel il n'est nulle part fait mention d'une transaction au bénéfice des Bettencourt.

L'île d'Arros appartient depuis octobre 1975 à une société, "D'Arros Land establishment", dont le propriétaire à l'époque de la transaction était le prince d'Iran, Sharam Pahlavi, neveu du Shah.

En février 1999, les Bettencourt auraient acquis l'île pour 15 millions d'euros, via cette société basée au Liechtenstein, sans l'avoir déclarée au fisc seychellois.

La justice seychelloise a lancé une enquête pour connaître le véritable propriétaire de l'île, affirme une porte-parole du procureur général des Seychelles, citée dans le reportage.

AFP. 20/09/10

18:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Ahmadinejad prend la défense de Carla Bruni

Carla Bruni juillet 2010.jpg

Carla Bruni en juillet 2010

Un soutien inattendu. Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a pris la défense de Carla Bruni, dimanche, qualifiant de «crime» les insultes proférées récemment par un journal extrémiste contre l'épouse du président français.


Le quotidien Kayhan, coutumier de propos insultants et outranciers à l'égard de responsables iraniens ou étrangers, avait assimilé, fin août, Carla Bruni à une «prostituée» en raison de sa vie privée jugée «immorale». Ces insultes sont «contraires à la religion», a commenté Mahmoud Ahmadinejad dans une interview au quotidien gouvernemental Iran. «C'est un crime pire qu'un crime. S'il y a réellement une justice, leurs auteurs devraient être poursuivis», a-t-il ajouté.

Kayhan avait également estimé que Carla Bruni méritait la mort, dans plusieurs articles publiés après que l'épouse du président français ait pris la défense de Sakineh Mohammadi-Ashtiani, mère de famille iranienne condamnée à mort par lapidation dans une affaire mêlant des adultères et le meurtre de son mari. La France avait alors protesté auprès des autorités iraniennes.

Avec AFP - 20minutes - 19/09/10

 

 

 

 

17:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Lyon: une femme retrouvée morte dans un parking, tuée à coups d'extincteur

Crime Lyon.jpg

(Cliquez sur la photo)

Une femme de 56 ans a été retrouvée morte, gisant dans son sang, samedi matin dans un box d'un parking souterrain des beaux quartiers de Lyon, victime d'un crime d'une "violence extrême", a annoncé dimanche le parquet.

"Elle a été retrouvée face contre terre, polytraumatisée au niveau du visage et à l'arrière du crâne. On est en face d'un crime d'une violence extrême", a déclaré lors d'une conférence de presse Marc Désert, procureur de la République de Lyon.

"C'est vraisemblablement à coups d'extincteur qu'elle a été tuée", a ajouté le magistrat, précisant que l'objet avait été retrouvé à proximité du corps. Il a évoqué un agresseur, "peut-être plusieurs", dans une affaire où toutes "les pistes restent ouvertes".

Le corps de la victime, une comptable "sans histoires, qui vivait seule", a été découvert vers 09H30 samedi, "partiellement dénudé", par un particulier venu chercher son véhicule dans ce parking situé dans une résidence du 6e arrondissement.

Celui-ci a affirmé aux enquêteurs "avoir entendu un gémissement" dans un box "presque fermé", voisin du sien, où il a découvert la victime.

Il "aurait vu quelqu'un fermer la porte d'un box", a précisé par ailleurs une source proche de l'enquête.

"Les premières constatations donnent à penser que la scène de violence principale a eu lieu sur le palier de l'escalier entre le hall d'entrée de l'immeuble et le niveau - 1 où se trouvent les boxes. Et ensuite, vraisemblablement, puisqu'il y a quelques traces de sang, le corps a été transporté dans le box où il a été retrouvé", a poursuivi M. Désert.

Selon le procureur, la victime, qui "s'est vraisemblablement défendue", venait de charger son véhicule pour se rendre dans l'Ain voir sa soeur et c'est probablement en reprenant l'escalier et en remontant chez elle pour "aller se débarrasser de poubelles" qu'elle a rencontré son meurtrier.

"Il est possible que ce soit un rôdeur qui ait été surpris et qui ait commis le crime", a avancé prudemment le magistrat, en évoquant la présence d'un véhicule stationné à l'extérieur des boxes retrouvé "avec une vitre cassée" et des "objets dérobés" à l'intérieur.

L'autopsie du corps, qui aura lieu lundi, devrait permettre de déterminer les causes de la mort. Rien en l'état actuel de l'enquête ne peut permettre de confirmer l'hypothèse d'un crime sexuel.

Aucune interpellation n'a eu lieu pour le moment.

L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de la sûreté départementale du Rhône.

AFP. 19/09/10

 

 

02:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Les mystères de l'art préhistorique

Dérouler pour voir toutes les photos: http://www.dinosoria.com/art_prehistorique.htm

19/09/10

01:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Pourquoi l'homme de Néandertal a-t-il disparu?

neandertal_inline Lame de silex.jpg

Lire:

http://www.hominides.com/html/dossiers/disparition_neande...

19/09/10

00:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Suède: le gouvernement gagne, mais sans majorité absolue - L'extrême-droite occupe une position clef

Fredrik Reinfeldt.jpg

Le Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt

La coalition gouvernementale de Fredrik Reinfeldt obtient 49,2% des voix et 173 sièges sur les 349 du Riksdag, deux de moins que la majorité absolue.

Elle devance le bloc de gauche "rouges-verts" mené par la sociale-démocrate Mona Sahlin qui remporte 156 sièges et 43,6% des voix et l'extrême-droite des Démocrates de Suède avec 20 sièges et 5,8% des voix, selon ces résultats quasi complets.

La droite traditionnelle et la gauche ont exclu de collaborer avec l'extrême-droite.

Fredrik Reinfeldt a dit qu'il irait si besoin chercher le soutien nécessaire chez les députés Verts.

AFP. 19/09/10

00:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

19/09/2010

VIDEO Bourvil (1917-1970)

http://www.dailymotion.com/video/x8don0_bourvil-la-tactiq...

NPI - 19/09/10

20:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

GB: Benoît XVI béatifie le cardinal Newman - Bilan d'une visite historique - Un succès spirituel

Pape acclamé par les fidèmes à Birmingham 19 09.jpg

Le Pape acclamé par la foule à Birmingham

Pape et reine assis.jpg

(Cliquez sur les photos)

VIDEO  http://www.2424actu.fr/actualite-internationale/royaume-u...

L'apaisement entre les deux Eglises : Le pape et le prélat anglican Rowan Williams ont exprimé dans un communiqué commun leur "accord sur l'importance d'améliorer les relations oecuméniques et de continuer le dialogue", confirmant qu'il s'agissait d'un processus et non d'un aboutissement. La visite d'Etat de quatre jours est "un succès spirituel", a commenté le porte-parole du Vatican, Federico Lombardi. Mais les sujets de discorde ont été laissés de côté, à commencer par les défections ultra sensibles d'anglicans traditionalistes au profit de l'Eglise catholique.

- Le caractère historique : Trois images hautement symboliques ont retenu l'attention: le pape reçu par la reine Elizabeth II, chef de l'Eglise anglicane; le pape "en visite fraternelle" à la résidence londonienne de Mgr Williams et le pape en l'abbaye de Westminster, où se font couronner les souverains britanniques qui constitutionnellement ne peuvent pas être catholiques. Ces "premières" constituent à elles seules "un succès", selon Andrea Tornielli, vaticaniste du quotidien italien Il Giornale.

- Le débat sur le "sécularisme" : "Le pape a fait preuve d'un grand courage" notamment dans ses encouragements aux chrétiens "à exprimer fièrement leur foi dans une société séculariste," a relevé le Sunday Telegraph. "Vous avez d'évidence mis tout le pays au défi de s'arrêter et de prendre le temps de la réflexion, et ça ne peut être que bénéfique", a confirmé le Premier ministre David Cameron dans son discours d'adieu.

- L'accueil médiatique : Le changement de ton était patent à l'heure du bilan de la visite précédée d'un flot de critiques sur les abus sexuels et positions "rétrogrades" du Vatican. "Un rottweiller? Non c'est un saint papy" titrait dimanche le Sunday Times. Les deux chaînes d'information en continu --BBC et Sky News-- ont consacré des dizaines d'heures de direct à l'événement. "Qui d'autre aurait pu susciter une telle attention?" a relevé le commentateur religieux de la BBC. "Toutes les prévisions catastrophistes se sont révélées parfaitement infondées", a relevé Andrea Tornielli, du quotidien italien Il Giornale.

- Le scandale des prêtres pédophiles : Le pape a multiplié les déclarations et gestes: il a dénoncé "les crimes innommables", admis un manque de "vigilance" de la hiérarchie catholique, et reçu cinq victimes. Mais "le discours du pape est inchangé, il ne me semble pas plus fort", analyse Andrea Tornielli, vaticaniste d'Il Giornale. Selon lui, "la vraie nouveauté réside dans la rencontre avec des membres de l'organisation catholique qui travaille pour la sauvegarde des enfants". L'entrevue sans précédent fait partie des évolutions "plus qu'encourageantes", confirme Bill Kilgallon, président de la National Catholic Safeguarding Commission. Mais la plupart des autres associations de victimes continuent de réclamer "des actes, pas des mots".

- Les opposants : des milliers de personnes ont dénoncé samedi à Hyde Park les abus sexuels et l'ultra-conservatisme du Vatican en matière d'homosexualité, de contraception, et d'ordination des femmes notamment.

- La bataille des chiffres : Les observateurs entendaient jauger la popularité de Benoît XVI à l'aune de l'accueil réservé à son charismatique prédécesseur, venu 28 ans auparavant en visite "pastorale", protocolairement moins importante. Benoît XVI a rassemblé quelque 400.000 fidèles, contre un million pour Jean-Paul II.

- Le couac : L'annonce par Scotland Yard d'un complot "terroriste" contre le pape s'est avérée une fausse-alerte embarassante. Le pape a continué impertubablement son voyage, mais n'a guère apprécié la diversion, croient savoir divers médias citant son entourage.

AFP. 19/09/10

 

 

19:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Drôme: deux éoliennes s'emballent et prennent feu

éoliennes Drôme.jpg

Dimanche matin dans le sud de la Drôme, deux éoliennes se sont emballées et ont pris feu, et l'une d'elle a «éclaté», provoquant un départ d'incendie de végétation alentour.

Les deux appareils, hauts de 45 m et distants l'un de l'autre d'environ 3 km, sont situés sur la commune de Rochefort-en-Valdaine, dans une zone non habitée. «Visiblement, elles se sont emballées, suite à un fort coup vent sur le secteur», a-t-on indiqué au Centre opérationnel d'incendie et de secours du département. «Nous avons établi un périmètre de sécurité parce qu'il y a des risques de débris, mais on a reçu l'ordre de ne pas intervenir» sur les machines, le feu se situant dans la tête des éoliennes, au sommet des mâts, ont précisé les pompiers. La tête et les pales de l'une des deux machines ont été totalement pulvérisées.

D'après les gendarmes, ces appareils sont équipés d'«un frein automatique hydraulique» qui n'aurait pas rempli sa fonction. «On ignore tout» des causes de l'incident, a indiqué pour sa part un membre de l'équipe de maintenance du parc, «les systèmes de sécurité ont fonctionné sur toutes les autres». «Ca sifflait énormément», a raconté Jean-Marie Villard, habitant de la commune voisine d'Espeluche, qui s'est rapidement rendu sur les lieux pour se rendre compte des dégâts.

 «Des débris ont été projetés, ça aurait pu mettre le feu, il y a du bois partout et il y a beaucoup de mistral», a-t-il ajouté, rappelant que «c'est la deuxième fois que ça arrive», un incident similaire s'étant «déjà produit sur ce parc en 2004».

Plusieurs incidents d'éoliennes se sont produits sans faire de victimes ces cinq dernières années, l'un des derniers ayant été l'incendie de la nacelle d'une éolienne à Vauvillers (Somme), à plus de cent mètres de haut, en août 2008.

Cinq cent dix-huit éoliennes ont été installées dans l'Hexagone en 2009, portant leur nombre en avril dernier à 2.914

L'Alsace - AFP - 19/09/10

19:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Jimmie Aakesson, leader des Démocrates de Suède (SD)

Jimmie Akkessson XXX.jpg

Jimmie Aakesson, 31 ans

L’immigration et son lien avec la criminalité restent le thème de prédilection des SD, dans un pays où 19 % de la population est d’origine étrangère et où le nombre d’immigrants est passé de 65 000 en 2005 à 102 000 en 2010.

L'un des principaux enjeux du scrutin sera le score de l'extrême droite. Avec 7,5 % des intentions de vote, les Démocrates de Suède feraient une entrée fracassante au Riksdag, en raflant 27 mandats. Pour Nicklas Källebring, analyste chez Synovate, de nombreux électeurs de gauche, croyant la victoire impossible, se tournent vers l'extrême droite pour marquer leur frustration à propos de l'immigration. «Les Suédois sont considérés comme tolérants, mais beaucoup pensent que les politiques d'immigration ont été trop laxistes, affirme le chef des démocrates de Suède, Jimmie Aakesson, 31 ans, qui parle de «suéditude» pour qualifier «nos valeurs et notre comportement».

Ce parti aux racines néo-nazies, qui a expulsé ses éléments les plus radicaux, conserve une image xénophobe. Lors du débat télévisé de dimanche dernier, le premier ministre a martelé, à la suite des leaders de gauche, qu'il ne «toucherait pas» les démocrates de Suède, «pas même avec des pincettes». Exclus des médias - leur spot de campagne, jugé raciste, a été censuré -, «tenus à l'écart par l'élite politique, ils ne peuvent qu'exploiter cette position de victime, souligne Karl Magnus Johansson. Et le débat, qui se déplace ces derniers jours sur l'immigration, ne peut que leur bénéficier  ».

L'extrême droite propose de restreindre drastiquement l'immigration et de n'instaurer qu'un permis de séjour provisoire. «L'immigration massive des dernières décennies, assure son programme, est devenue une sérieuse menace pour notre identité nationale, en créant de grandes zones peuplées de gens qui ne se sentiront jamais suédois.  » En 2009, le pays de 9,3 millions d'habitants avait accueilli plus de 100.000 immigrants.

Le Figaro - 19/09/10

19:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Législatives en Suède: la droite favorite, l'extrême-droite attendue

VIDEO  http://www.2424actu.fr/actualite-internationale/legislati...

Le Premier ministre Fredrik Reinfeldt, 45 ans, ambitionne d'entraîner sa coalition de quatre partis dans un second mandat de quatre ans, ce qui serait une première pour un gouvernement de droite en près d'un siècle, dans un pays où les sociaux-démocrates ont très largement dominé la scène politique ces 80 dernières années.

Les quatre derniers sondages publiés samedi donnent favorite l'alliance au pouvoir avec 3 à 9 points de pourcentage d'avance sur la coalition de gauche, même si l'écart entre les deux blocs s'est réduit ces derniers jours.

La chef de file sociale-démocrate et leader de l'opposition Mona Sahlin, 53 ans, a réaffirmé son espoir de devenir la première femme à la tête d'un gouvernement en Suède, en se plaçant en gardienne de l'Etat-Providence suédois largement bâti par son parti depuis l'après-guerre.

"Ne votez pas la disparition de l'Etat-providence suédois. Ce que nous vendons et supprimons, nous ne le retrouverons jamais", a-t-elle lancé samedi soir.

Si la fin de la campagne a été largement centrée sur l'économie et l'avenir du modèle social, Fredrik Reinfeldt et Mona Sahlin ont surtout insisté sur l'importance d'obtenir une majorité de gouvernement pour contrecarrer la poussée de la formation d'extrême droite des Démocrates de Suède (SD), dont les sondages prédisent l'entrée au Parlement.

"Ne faites pas subir cette expérience à la Suède! Faites qu'ils n'aient aucun pouvoir", a demandé M. Reinfeldt samedi lors d'un dernier meeting à Stockholm.

A Rinkeby, banlieue populaire de Stockholm où la grande majorité de la population est d'origine immigrée, les électeurs se montraient généralement inquiets de l'élection de parlementaires SD.

"C'est pour ça que je vote en fait, pour qu'ils n'y entrent pas", a déclaré Ayaan Mohammed, Suédoise d'origine somalienne de 29 ans qui vote social-démocrate. "Je pense qu'on a déjà vu un effet de leur possible entrée. Les gens ont beaucoup discuté des changements politiques que provoqueraient leur arrivée", souligne Daniel Forsling, enseignant de 33 ans, juste après avoir voté pour le gouvernement sortant.

Car même avec quelques sièges, les SD pourraient jouer un rôle de blocage dans le cas d'un Parlement composé de blocs minoritaires.

Trois des quatre sondages publiés samedi attribuent au gouvernement sortant des scores tout juste suffisants (49,2 à 51,2%) pour décrocher une majorité absolue des 349 sièges du Riksdag.

Mais un quatrième crédite l'alliance gouvernementale de seulement 46,9% et 166 sièges, un scénario de gouvernement minoritaire.

Les SD, qui doivent dépasser les 4% pour entrer au Parlement, obtiendraient entre 3,8 et 7,2%, contre 2,6% en 2006, selon ces sondages.

M. Reinfeldt, comme Mme Sahlin, ont rejeté toute perspective d'accord avec les SD, qui veulent stopper la forte immigration (plus de 100.000 personnes par an).

En cas de gouvernement minoritaire, le Premier ministre a dit qu'il prévoyait d'aller chercher le soutien nécessaire chez les Verts, Mona Sahlin tendant, elle, la main au centre et aux libéraux.

La participation, qui avait été de 82% aux dernières élections, s'annonce forte: près de 2,2 millions des 7,1 millions d'électeurs inscrits avaient déjà voté par avance samedi soir, 400.000 de plus qu'au même moment en 2006.

AFP. 19/09/10

18:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Meurtre d'une vieille dame à Toulouse: deux hommes écroués, dont un ancien gendarme

L'ancien gendarme, âgé de 54 ans, a été mis en examen le 10 septembre pour "vol avec violences ayant entraîné la mort" et écroué, a précisé le procureur de la République de Toulouse Michel Valet.

Le deuxième suspect, âgé de 49 ans, a été mis en examen samedi pour les mêmes chefs et placé sous mandat de dépôt également, a ajouté le procureur.

Ce dernier a précisé avoir donné des "consignes de très grande discrétion" à la suite de la première interpellation dans le souci de retrouver la trace du second suspect.

Suzanne Degeilh, 97 ans, avait été agressée le 18 août. Ce n'est que le lendemain toutefois qu'elle avait été retrouvée grièvement blessée sur le sol de sa maison toulousaine, par une infirmière à domicile.

Elle a succombé à ses blessures le 20.

Sa maison avait été fouillée et les agresseurs étaient repartis avec divers objets, des bijoux, un sac à main avec des papiers personnels et un chéquier.

"C'est une affaire grave du fait de la victime, de son âge, des motifs de son agression. C'est une agression crapuleuse", avait commenté M. Valet au moment des faits.
AFP. 19/09/10 

18:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

VIDEO Limoges: manifestation de musulmans "révoltés"

http://www.dailymotion.com/video/xev5pu_coran-brule-loi-n...

"C'est le Code pénal qu'il faut brûler!"

"Nous somes entre 10 et 15 millions!"

Une manifestation de musulmans « révoltés » a eu lieu dans le centre-ville de Limoges, hier soir, entre 17 et 18 heures.

Un homme a harangué les foules à l’aide d’un porte-voix, notamment place de la Motte, puis rue Jean-Jaurès et place des Bancs. Très rapidement, des dizaines de personnes l’ont entouré et l’ont suivi dans les rues de la ville.

Sur une banderole blanche était inscrit en lettres rouges Coran brûlé, musulmans révoltés, en référence à ce révérend de Floride, Terry Jones, qui avait menacé ces derniers jours de brûler le Coran. Alternant langue arabe et langue française, l’homme a lancé selon de nombreux commerçants des « slogans de haine ». « C’était quelque chose de très violent », témoigne une commerçante souhaitant garder l’anonymat.

« Comprenez-moi, je n’ai pas envie qu’ils me pètent la vitrine, je préfère ne pas donner mon nom, ni que mon magasin soit cité. J’en frémis encore. » « Les policiers eux-mêmes ne sortent pas de leur voiture et laissent baissée leur fenêtre », témoignait un autre commerçant.

L’organisateur ferait partie du groupe Sirât Alizza, le même qui avait fait une action antijuive au Mac Donald’s de Limoges en juin. Notre photographe leur a demandé s’il pouvait prendre une photo de la manifestation, comme c’est le cas chaque fois qu’un événement se produit à Limoges « Va-t-en avec ton appareil. Sinon on te casse la gueule. »

Notre journal a tenté de joindre le recteur de la mosquée de Limoges, en vain.

La Montagne - 18/09/10

02:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

VIDEO Hani Ramadan vs Marek Halter!

http://www.youtube.com/watch?v=cJ9tM78QZoQ

16/09/10

01:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Violée et tuée à La Mecque

normal_prophet-mosque-almadina.jpg

(Cliquez sur la photo)

Mercredi matin, cette adolescente, âgée de 15 ans, de nationalité algérienne et résidant à Marseille, a été retrouvée morte à La Mecque, en Arabie Saoudite, où elle était venue en pèlerinage avec des proches.

Le corps de la jeune victime a été découvert sur le toit de l’hôtel où elle résidait.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’adolescente aurait été violée avant d’être tuée.

Quatre suspects ont été arrêtés par la police locale.

Ils sont originaires du Yémen et du Bangladesh et pourraient faire partie du personnel de l’hôtel où l’adolescente a été retrouvée sans vie.

LE POST - 18/09/10

01:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)