Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/11/2010

Vive la pauvreté !

Le ventre de la France doit se manifester. L’estomac, les intestins, le grêle et le gros, l’ingestion, la digestion, la gestion… nul n’en contestera la légitimité, pour peu qu’on veuille considérer la nécessité du pain dans la vie des hommes.

Cependant, ce ne sont pas les miséreux, les gueux, les crève-la-faim qui arpentent le bitume à l’occasion de ces processions plus ou moins ritualisées que sont les « cortèges » syndicaux, comme on l’a vu récemment..

Ce sont ceux qui observent en spectateurs indifférents la perte d’indépendance de l’Europe et de la France au profit de la puissance américaine, et finalement ceux qui se délectent lâchement à la propagation du cancer mercantile, à la prolifération des métastases publicitaires, et à la réduction, comme peau de chagrin, d’une existence authentique, dont on perd de plus en plus le goût, qui vont scander des slogans aussi éculés que des ritournelles infantiles. Il faut bien convenir que ce pays, qui, chaque soir, avant un mauvais sommeil de producteur pressuré ou de chômeur névrosé, se bourre les neurones d’une rhétorique moraliste, « résistante », pseudo-révolutionnaire, humanitariste, caritative, etc., n’est même pas capable, à l’occasion, de quitter les canapés et les écrans mensongers des télés pour descendre dans la rue quand il est vraiment question de liberté, d’honneur, de destin, termes ringards, sans doute. Pourvu qu’on ait le pain et les jeux, la vie vaut le coup d’être vécue ! et de demeurer esclaves !

Il est frappant de constater, au demeurant, de quelle façon l’image de la pauvreté est maintenant reçue. Prenez n’importe quel « jeune » et montrez-lui un tableau religieux, par exemple la merveilleuse représentation de saint Antoine et de saint Paul ermite au désert, peinte par Grünewald ; ou bien faites-lui lire tel écrit spirituel, païen, chrétien ou musulman, louant le renoncement aux plaisirs et aux biens du monde, soit pour accéder à l’autarcie, à la liberté, soit pour se préparer au royaume des cieux. Dans le meilleur des cas, la réaction se présentera comme une incompréhension indifférente, dans le pire, comme une répulsion irrépressible devant une condition qui contredit violemment la vision qu’on a de l’existence depuis quelques siècles.

Le champ de l’humain s’est en vérité singulièrement rétréci depuis l’avènement de l’humanisme, et encore davantage depuis le siècle dit « des Lumières ».

Tout le monde se souvient par exemple de ce poème prémonitoire de Voltaire, intitulé « Le Mondain ». Voilà un exemple de cynisme matérialiste et mercantile, dont il a fallu quelque deux siècles pour saisir l’abjection. On veut bien qu’il fût une charge contre « l’infâme », contre un christianisme qui avait beaucoup à se reprocher. Mais ce qui constitua la véritable cible du philosophe au sourire constipé, ce fut la vision qu’on avait de l’Homme, et non seulement la tradition des âges du monde (d’or, d’argent, de fer), et de la nostalgie qu’on avait d’un rapport harmonieux avec son être, que l’on trouve dans la poésie profonde et dans toutes les religions, mais aussi la conviction que le bonheur ne se situait pas dans la possession, l’accumulation des biens, fussent-ils rares et luxueux, mais dans la disposition de l’âme à saisir le chant de la Terre et des Cieux, à nouer avec les éléments sacrés du Cosmos une relation nuptiale dont l’art serait la louange.

Il serait bien sûr stupide d’interdire que l’estomac crie. Le corps, la famille, le foyer, une certaine aisance matérielle appartiennent à la dignité de l’Homme, mais aussi en constituent parfois les conditions, ne serait-ce que parce que tout le monde n’a pas la vocation a devenir ermite, renonçant ou prêtre. Le devoir, le dharma, des vaishyas (commerçants, agriculteurs, banquiers, tous ceux qui s’adonnent au commerce) et des shûdras  (ceux qui exercent des travaux manuels) appartient à l’ordre du Monde.  La difficulté de notre âge est qu’il a non seulement éradiqué les autres visions, les autres devoirs (ceux des brâhmanas, à qui incombent les devoirs religieux, la conservation et la transmission des textes sacrés, voire la dignité de la science, et ceux des kshatriyas, des guerriers), mais a universalisé une perception de la vie réductrice, pauvre (au sens de minable), avilissante.

Il n’est sans doute pas d’autre source de la crise actuelle, dont la recherche des causes dans la stricte discipline économique ne fait que cacher la misère humaine, morale, existentielle d’une période dont on sent déjà les limites. Tant que le bonheur consistera à accroître les biens de consommation, à rêver de nouveaux portables, de merveilleux écrans plats, de voitures perfectionnées, de voyages touristiques pas chers etc., la société, quelle que soit sa latitude, ne fera que s’enfoncer dans la déréliction. Tant qu’on ne prendra pas conscience que la bipolarité artificielle droit/gauche, qui est projetée comme un jeu d’ombres sur les parois de caverne que sont les médias, est une façon de détourner des véritables enjeux, on ne se libérera pas des chaînes qu’on se forge soi-même.

La liberté ne se trouve pas dans l’augmentation du pouvoir d’achat, ce qui est risible, mais dans le regard que l’on porte sur les causes de notre aliénation.

 

Claude Bourrinet

01:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Poursuivi pour incitation à la haine raciale, le maire de Cholet contre-attaque

Le député-maire (UMP) de Cholet, Gilles Bourdouleix, confie au Post qu'il est "parfaitement serein" malgré la plainte de la Ligue des Droits de l'Homme à son encontre pour provocation à la haine raciale et à la violence.

La procureure de la République d'Angers indique mercredi avoir ouvert une enquête suite à cette plainte.

Que reproche la LDH à Gilles Bourdouleix ?

Des propos concernant les gens du voyage que le maire de Cholet aurait tenus en septembre dernier lors d'une réunion de quartier et qui ont été rapportés par Ouest France. Les voici tels qu'ils ont été retranscrits par le quotidien :

"On a la trouille de ces gens-là, ils ont tous les droits. Je suis prêt à prendre un camion plein de m... pour le déverser au milieu de leurs caravanes. Ces gens, c'est beaucoup d'emmerdes. S'ils choisissent de vivre comme ça, en caravanes et qu'on fait un effort pour les accueillir, au moins qu'ils aient un peu de respect. Les caravanes qu'ils ont, avec les Mercedes et les camions pour les tracter, on ne pourrait pas se les payer. Mais eux, ils en ont les moyens puisqu'ils n'ont pas de revenus et ne paient pas d'impôts ! Ces caravanes, elles sont équipées de toilettes, mais ils ne les utilisent pas."

Des propos "déformés"

Contacté par Le Post, député-maire de Cholet nous livre sa version des faits.

Si Gilles Bourdouleix maintient en partie ses propos, il dénonce une "déformation" de la part de Ouest France et de la LDH qui les reprend. "Les propos qui sont repris par la Ligue des Droits de l'Homme sont ceux d'un article qui déforme largement ce que j'ai dit", se plaint l'élu.

Qu'a-t-il voulu dire ?

"Nous avons accueilli un groupe de gens de voyage de façon conjoncturelle, suite à un décès dans une des familles, explique au Post Gilles Bourdouleix. Donc nous leur avons ouvert un terrain qui n'est pas réservé en théorie aux gens du voyage et nous avons mis des toilettes chimiques à disposition. Et dans cette réunion de quartier, les riverains proches de ce terrain se sont plaints car il y a eu des excréments devant leurs habitations. J'ai seulement répondu à l'assistance que la prochaine fois que ce groupe de gens du voyage viendrait, je ne pense pas qu'ils seraient contents si on leur déversait un camion d'excréments au milieu de leur caravane."


Le maire de Cholet nous précise qu'il y a "souvent des ennuis avec ce groupe-là, que nous connaissons". Mais, il ne s'agit pas "des gens du voyage en général", se défend Gilles Bourdouleix.

Une plainte pour "dénonciation calomieuse" contre la LDH

Et le député s'insurge en dénoncant les "méthodes de la LDH". "Quand on sort du contexte deux ou trois phrases en les mettant l'une à côté de l'autre, ça change beaucoup le sens des propos".

Gilles Bourdouleix annonce au Post qu'il va porter plainte pour "dénonciation calomieuse" à l'encontre de la Ligue des Droits de l'Homme dès qu'il aura été entendu par les enquêteurs." La LDH n'a pas de leçon à me donner. S'ils font du militantisme de gauche, c'est leur problème. En tout cas, ils abusent et c'est pour cette raison que je porte plainte. Il y a une volonté de nuire", estime l'élu.

Il s'étonne par ailleurs de l'intitulé de la plainte. "Je ne comprends pourquoi on parle de haine raciale. C'est scandaleux et honteux que la LDH estime que les gens du voyage constituent une race à part".

Gilles Bourdouleix doit être entendu par la police à la fin du mois.

LE POST - 03/11/10

00:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

04/11/2010

Le "Gotha noir", un Who'who pour montrer la réussite des Noirs de France

gotha noir.jpg

"Avec ce livre de lutte contre les défaitismes, nous voulons faire la promotion de l'excellence, donner une visibilité aux réussites de la diversité auprès des jeunes de nos villes", explique M. Nkamgueu, chirurgien dentiste et président du club Efficience, club de réflexion se définissant comme un cercle rassemblant 150 membres de "l'élite noire".

Dans le choix de célébrités, les auteurs n'ont gardé qu'un seul sportif, le footballeur Lilian Thuram, huit politiques, une dizaine de comédiens, mais 27 chefs d'entreprise, 20 chercheurs, universitaires, médecins. La catégorie la plus représentée est celle des "hauts cadres" avec 48 noms.

"Notre but n'est pas de parler de la réussite de sportifs ou de chanteurs que les jeunes connaissent déjà, mais de mettre l'accent sur les autres réussites, celle d'autodidactes, d'universitaires" explique Elie Nkamgueu.

La première partie du livre, composé de textes de différents auteurs, donne un coup de projecteur sur des célébrités anciennes ayant du "sang noir".

Le livre rappelle qu'en France "bien avant les Etats-Unis, des citoyens à la peau d'ébène ont accédé à des fonctions prestigieuses". Il cite "Jean-Baptiste Belley nommé député en 1794 de Saint-Domingue, membre de la Convention", ou "René-Achille Boisneuf, devenu député de la Guadeloupe en 1929".

L'historien Dieudonné Gnammankou rappelle que le poète russe Alexandre Pouchkine avait un aïeul noir africain. Didier Decoin fait le portrait de René Maran, premier noir couronné du prix Goncourt en 1921.

Pour Patrick Lozès, président du Conseil représentatif des associations noires (Cran), "ce livre est important car il est positif, il montre ce qui va bien dans la société française".

"Bien sur, il reste des discriminations, mais la société française ne se rend pas compte à quel point elle déja fait un formidable chemin sur l'intégration des Noirs", ajoute t-il.

La France, qui s'interroge régulièrement sur la question de l'intégration de ses minorités, possède une importante communauté noire, surtout originaire de ses anciennes colonies d'Afrique et de ses départements des Antilles.

("Ghota noir de France" édition Jacques-Marie Laffont, 368 pages, prix 29,90 ou 60 euros en édition de luxe. Sortie le 18 novembre)

AFP. 04/11/10

20:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

70: BRAVO! Enfin identifié!

70 - Jacques BENOIST-MECHIN  ( 1901-1983)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Benoist-M%C3%A9chin

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.savitridevi...

Félicitations! Ce n'était pas facile!

Merci d'avoir persévéré!

Le jeu continue!

19:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Un mois de prison avec sursis pour avoir agressé une femme portant le niqab

Niqab.gif

Le tribunal correctionnel de a condamné, jeudi, à une peine d'un mois de prison avec sursis une enseignante à la retraite jugée pour avoir agressé dans une boutique une jeune femme voilée d'un niqab.

Absente lors du prononcé du jugement comme elle l'avait été à l'audience du 14 octobre, la retraitée écope aussi de 200 euros d'amende avec sursis pour s'en être prise, cette fois, à une amie de la victime qui se trouvait avec elle au moment des faits.

A l'audience, le ministère public avait requis deux mois de prison avec sursis et 750 euros d'amende.

 

Les faits remontent à février dernier. L'ex-enseignante, qui a longtemps travaillé dans des pays arabes, notamment au Maroc et en Arabie saoudite, avait tenté de retirer son voile à une jeune femme de 26 ans, originaire des Emirats arabes unis, qui faisait des courses dans un magasin du XVe arrondissement de . Sa victime avait le visage dissimulé par un niqab ne laissant apparaître que ses yeux.

«Cette histoire de burqa commençait à m'agacer»

Après l'avoir interpellée en anglais et tiré sur son voile une première fois, l'ex-enseignante avait perdu toute maîtrise vis-à-vis de la jeune femme qu'elle avait, selon l'accusation, giflée, griffée et mordue à la main. Elle avait expliqué son geste aux policiers par ces mots : «Je savais que j'allais craquer un jour. Cette histoire de burqa commençait à m'agacer». Elle a aussi dit qu'elle se «battait pour le droit des femmes» tout en regrettant son geste.

Le tribunal considère dans son jugement que «le comportement violent» de la prévenue «révèle une intolérance à autrui contraire à toute possibilité d'explication, de cohabitation ou de dialogue entre des personnes aux modes de vie différents ou aux convictions opposées».

«Il n'appartient pas aux juridictions de la République de dire ou décider si le port de vêtements qui masquent complètement ou quasi-intégralement le visage de la femme est ou non dicté par telle ou telle religion, prise dans son ensemble. Il suffit de constater que le port du voile intégral est revendiqué par ceux qui s'y plient ou qui l'imposent comme une pratique de nature religieuse», écrivent encore les pour expliquer que la circonstance aggravante liant l'agression à l'appartenance religieuse doit être retenue.

A la mi-octobre, le Conseil Constitutionnel a validé la loi interdisant le port du voile intégral (burqa, niqab) dans l'espace public en France.

Le  Parisien - 04/11/10

 

 

 

 

19:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Sur les élections américaines

obama-seal-falls_thumb.jpg

Le 5 octobre 2010, l'écusson présidentiel était tombé...

Obama.jpg

Le 3 novembre 2010

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

Communiqué de Bruno Gollnisch

Le résultat des élections de « Mid-term » aux Etats-Unis, très favorables à la droite républicaine, et surtout l’émergence des « Tea-Party », manifestations spontanées d’électeurs, traduisent une véritable volonté populaire de retour aux valeurs traditionnelles, et une insurrection pacifique contre le fiscalisme et la bureaucratie.

Le mondialisme bénéficie de l’appui des milieux politiques de Washington et des milieux financiers de New-York, mais pas de l’Amérique profonde, contre laquelle ses ravages se font aussi sentir.

Après l’émergence de partis patriotiques en Europe, cette prise en main de son destin par une partie notable du peuple américain, contre l’establishment, préfigure de nouveaux succès des peuples en lutte pour la défense de leurs identités culturelles, économiques, politiques et spirituelles.

03/11/10

 

 

 

02:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

VIDEO Bruno Gollnisch invité par Jean-Jacques Bourdin sur RMC

   

02/11/10

02:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Sur 485 profanations, 410 l'ont été au préjudice de sites catholiques

Près de 500 cimetières et lieux de culte en grande majorité chrétiens ont été dégradés en France entre le 1e janvier et le 30 septembre 2010, a indiqué le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux dans un courrier rendu public aujourd'hui par le Conseil de l'Europe à Strasbourg.

Dans une réponse au Commissaire pour les droits de l'homme du Conseil de l'Europe Thomas Hammarberg, M. Hortefeux précise que sur un total de 485 cimetières et lieux de culte dégradés pendant cette période, 410 l'ont été au préjudice de sites chrétiens, 40 de sites musulmans et 35 de sites israélites.

Parmi les sites chrétiens figurent 179 cimetières et 231 lieux de culte. Pour les sites musulmans il s'agit de 34 mosquées ou salles de prière et de six cimetières ou carrés musulmans. Les sites israélites visés se décomposent en 26 lieux de culte et neuf cimetières.

Depuis le début de l'année, "les traces et indices relevés par les équipes techniques et scientifiques de la police et de la gendarmerie ont permis d'interpeller 68 personnes, dont 51 mineurs, qui ont été présentées à la justice", précise le ministre.

Dans sa réponse à un courrier que M. Hammarberg lui avait envoyé le 8 octobre à ce sujet, Brice Hortefeux évoque "notre volonté indéflectible de lutter contre ces actes de racisme et d'antisémitisme particulièrment odieux".

Le Commissaire aux droits de l'homme s'était déclaré "profondément préoccupé" par la profanation récente de 37 tombes dans deux carrés muslmans de cimetières à Strasbourg, survenant après celles d'autres carrés musulmans ainsi que de cimetières juifs en Alsace. M. Hammarberg soulignait "l'obligation des Etats de protéger tous les bâtiments religieux contre des dégradations ou des destructions".

Le Figaro - 02/11/10

01:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

AME: attention, manipulation électoraliste!

Communiqué de presse de Marine Le Pen, vice-présidente du Front National

Après le bide du « plan Roms », après le fiasco d’un été soi-disant « sécuritaire », le gouvernement vient de sortir de son chapeau une nouvelle opération de communication : une réformette de l’Aide Médicale d’État. Cette opération à visée électoraliste, énième du mandat de Nicolas Sarkozy, ne trompera personne. Comme l’a avoué Roselyne Bachelot, « l’essentiel du dispositif est préservé » et le budget de l’AME continuera de monter en flèche : 588 millions d’euros pour 2011, soit 110 millions d’euros de plus qu’en 2008 ! Le député UMP Claude Goasguen reconnaît qu’on franchira bientôt le cap du milliard d’euros.
À l’heure où on multiplie les déremboursements de médicaments pour les Français, où les plus pauvres d’entre eux ne peuvent plus se soigner, cette mascarade qui masque une coupable inaction est parfaitement indécente.

UNE IMPOSTURE ÉLECTORALISTE DE PLUS !

Il est encore plus évident qu’il s’agit d’une imposture quand on prend la peine de se souvenir que la participation modique qu’on demandera en théorie à certains clandestins bénéficiaires de l’AME est déjà dans notre droit depuis huit ans (article 57 de la loi de finances rectificative de 2002) ! Loi jamais appliquée, comme ne le sera pas plus la réforme annoncée aujourd’hui à grands renforts de caméras de télévision.

Ce faux débat sur l’AME a pour seul mérite de nous apprendre, au grand dam du gouvernement, que 215.000 clandestins en ont profité l’an dernier ! Ce chiffre est un signe du nombre croissant d’illégaux présents dans notre pays. Voilà qui montre aux Français trompés par la communication sarkozyste à quel point le pouvoir est laxiste face à l’immigration.

LE VRAI PROBLÈME EST L’IMMIGRATION DE MASSE

Marine Le Pen, vice-présidente du Front National, dénonce cette nouvelle manœuvre sarkozyste à visée médiatique. Comme toujours, l’UMP fait semblant de taper et la gauche fait semblant d’avoir mal, pour masquer aux Français le vide sidéral des politiques menées depuis des décennies.

Elle appelle nos compatriotes à ne pas se laisser berner.

Le gouffre financier de l’AME n’est qu’une des conséquences d’un problème bien plus profond : l’immigration de masse, voulue par le grand patronat et que le pouvoir laisse prospérer. C’est elle qu’il faut remettre en cause, en changeant radicalement de politique : rétablissement des frontières, sortie de l’espace Schengen et suppression de toutes les pompes aspirantes de l’immigration.

NPI - 03/11/10

00:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

03/11/2010

Il se masturbe à côté d'un ado dans le train Marseille-Lyon

Hier matin, un garçon de 13 ans a pris seul le train à Marseille pour rejoindre sa mère à Lyon. Pendant le trajet, un homme s'est assis à côté de lui. Il a sorti son téléphone portable pour regarder un film pornographique en mettant le son assez fort. Puis il s'est masturbé. L'enfant est parti alerter, un peu plus loin, un voyageur adulte qui est allé voir le contrôleur, lequel a contacté la police.

A 8h30, les fonctionnaires ont interpellé l'exhibitionniste en gare TGV d'Avignon. Il s'agit d'un homme de nationalité algérienne, âgé de 39 ans, qui a déjà été impliqué par le passé dans des affaires à caractère sexuel.

Laissé libre hier soir, il devra répondre de son acte le 2 février 2011 devant le tribunal.

La Provence - 02/11/10

22:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Enquête contre le député-maire UMP de Cholet pour provocation à la haine raciale

photo_1288808067407-1-0.jpg

Gilles Bourdouleix, député-maire UMP de Cholet

La procureure de la République d'Angers, Brigitte Angibaud, a ouvert une enquête concernant Gilles Bourdouleix, député-maire UMP de Cholet (Maine-et-Loire), après une plainte de la Ligue des Droits de l'Homme pour provocation à la haine raciale et à la violence, a indiqué la procureure.

Cette plainte fait suite à des propos tenus par l'élu, également président du Centre national des indépendants et paysans (CNI), à l'encontre des "gens du voyage", lors d'une réunion de quartier à Cholet, le 9 septembre.

"On a la trouille de ces gens-là, ils ont tous les droits ! Je suis prêt à prendre un camion plein de m... pour le déverser au milieu de leurs caravanes !", avait notamment déclaré Gilles Bourdouleix, selon les propos retranscrits deux jours plus tard dans les colonnes du quotidien régional Ouest-France.

"Ces gens-là, c'est beaucoup d'emmerdes. S'ils choisissent de vivre comme ça, en caravanes, et qu'on fait un effort pour les accueillir, au moins qu'ils aient un peu de respect", avait-il poursuivi.

Le maire de Cholet réagissait à une remarque d'un habitant du quartier, excédé que des gens du voyage viennent "faire leurs besoins" devant les habitations.

"Les caravanes qu'ils ont, avec les Mercedes et les camions pour les tracter, on ne pourrait pas se les payer. Mais eux, ils en ont les moyens puisqu'ils n'ont pas de revenus et ne paient pas d'impôts. Ces caravanes, elles sont équipées de toilettes, mais ils ne les utilisent pas", avait encore déclaré l'élu, qui avait maintenu ses propos lors du conseil municipal de Cholet le 11 octobre.

Brigitte Angibaud, la procureure de la République d'Angers, a précisé que Gilles Bourdouleix serait entendu ce mois-ci par la police, dans le cadre de l'enquête qu'elle a fait ouvrir.

AFP. 03/11/10

20:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Premières naissances en France à partir d'ovocytes congelés

Pr René Frydman.jpg

Pr. René Frydman

La maman et les jumeaux (3,2 kg et 2,8 kg), Jérémie et Keren, se portent bien, a-t-il indiqué.

Plusieurs centaines d'enfants sont nés dans le monde après congélation d'ovules, mais ce sont les premiers en France.

Le Pr Frydman a recouru à la technique de congélation lente.

Selon lui, "la loi autorise, dans des conditions de risque de perte de fertilité pas bien définies, à préserver des ovocytes par congélation, mais pas avec la méthode la plus performante (la vitrification, ou congélation ultra rapide) sous prétexte que toute innovation est assimilée à de la recherche sur l'embryon".

Le Pr Frydman a mis au monde en 1982 à Clamart le premier bébé-éprouvette français, Amandine, moins de quatre ans après la naissance, le 25 juillet 1978 en Grande-Bretagne, de Louise Brown, premier bébé au monde conçu par fécondation in vitro.

AFP. 03/11/10

20:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Andalousie: une jeune Rom accouche à dix ans: la mère et l'enfant se portent bien

L'Espagne est sous le coup de l'émotion. Les autorités andalouses ont tenu à préciser qu'il s'agissait d'une première dans leur région située au sud du pays... C'est que l'information qu'ils ont confirmée mardi n'est pas des moins banales.

Elena, une fillette âgée de 10 ans a bel et bien donné naissance, comme l'a révélé dans ses colonnes le journal Diario de Jerez, à une petite fille de 2,9 kilos, il y a une semaine, à Jerez. La nouvelle maman - arrivée dans la péninsule ibérique déjà enceinte de son pays d'origine, la Roumanie, il y a quelques mois - et son enfant se trouvent "en parfaite condition de santé" au sein de leur famille, a déclaré Micaela Navarro, déléguée à l'Égalité et au Bien-être social du gouvernement autonome d'Andalousie.

Le site du journal Diario de Jerez affirme mercredi matin que le père du bébé est un peu plus âgé que la mère, puisqu'il afficherait 13 ans au compteur. Selon sa "compagne", les tourtereaux vivaient déjà ensemble en Roumanie. Elle aurait ajouté au Diario de Jerez qu'il était courant d'accoucher si jeune en Roumanie.

"C'est une joie, pas un drame" (la grand-mère)

D'ailleurs, toute la famille, installée dans la banlieue de Jerez, semble aux anges. "C'est une joie, pas un drame", a précisé, dans les colonnes du quotidien régional Diario de Jerez, la mère de la fillette et donc grand-mère du bébé.

Selon le journal Diario de Jerez, le premier à avoir révélé l'affaire, Olimpia a affirmé ne pas comprendre cette agitation en disant que "c'est l'âge où on se marie en Roumanie".

Moins habituée, Micaela Navarro, déléguée à l'Égalité et au Bien-être social andalouse, a confié sa "grande surprise" face à cet événement "plus unique que rare".

Olimpia la grand'mère.jpg

Olimpia, la grand'mère

 Les autorités locales étudient désormais si la très jeune famille, qui a quitté l'hôpital en fin de semaine dernière après un séjour de trois jours, vit dans des conditions d'accueil satisfaisantes ou si elle doit être prise en charge par les services sociaux de la région.

Le record du monde de la maman la plus jeune est attribué depuis 1939 à Lina Medina, une jeune Péruvienne qui a accouché à l'âge de... 5 ans, 7 mois et 21 jours d'un petit garçon prénommé Gerardo et pesant près de 2,7 kilos.

Le Point- 03/11/10

19:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les parents d'Idris, le bébé miraculé, placés en garde à vue

Béba miraculé immeuble.jpg

Le bébé est tombé en passant par les barreaux de la balustrade au 7ème étage

Hier matin, les clients de la brasserie le Vincennes avaient tous les yeux levés vers l’auvent tendu au-dessus de la terrasse. C’est grâce à cette bâche puis à l’intervention salutaire d’un passant que le petit Idris a pu avoir la vie sauve. Ce bébé de 14 mois est sorti miraculeusement indemne d’une terrible chute depuis le 7e étage d’un immeuble d’habitation, à l’angle de la rue des Pyrénées (XXe arrondissement de Paris) et du cours de Vincennes.

Placé en observation à l’hôpital Necker, le garçonnet est désormais totalement tiré d’affaire.
Le miracle s’est joué lundi en fin d’après-midi. Les parents d’Idris et de sa grande sœur (4 ans) s’étaient absentés. Vers 16 h 30, les deux enfants, restés seuls dans l’appartement, se sont aventurés sur le balcon pour jouer… Et le garçonnet est subitement passé entre les barreaux de la balustrade avant de basculer dans le vide. Une chute de plus de 15 m de hauteur qui aurait pu lui être fatale.

Les parents s’étaient absentés pour faire des courses

Il s’en sort grâce à un incroyable concours de circonstances. Premier miracle : la bâche du restaurant-bar du rez-de-chaussée, normalement repliée les jours de fermeture de l’établissement, était restée ouverte en ce lundi férié, car la manivelle était cassée. La toile a amorti la chute du garçonnet.

Deuxième miracle : un habitant du quartier qui se promenait avec son fils sur le cours de Vincennes est parvenu à rattraper le bébé à bout de bras avant qu’il ne percute le sol. « Mon fils me regardait, donc il regardait vers le haut, et il s’est aperçu qu’un petit garçon se trouvait au bord de la balustrade, sur le balcon. Il avait même passé la balustrade et jouait au bord du vide », raconte le docteur Bensigor. L’enfant tombe, « et là, je me suis dit : il ne faut pas que je le rate. J’ai eu le temps de bouger d’un côté à l’autre pour bien me placer », explique-t-il. L’auvent amortit la chute, « juste où il fallait, car il n’y avait pas de barre métallique sous la toile à cet endroit », et « je l’ai rattrapé dans mes bras. Le petit n’avait rien. Il a pleuré un tout petit peu, mais s’est calmé tout de suite. Puis il s’est rapidement endormi. J’étais au bon endroit, comme n’importe qui aurait pu l’être », ajoute le médecin.


Dernier coup de chance : un habitant de l’immeuble, alerté par les cris de la grande sœur d’Idris, n’a pas hésité à se laisser glisser depuis le 8e étage jusque sur le balcon de l’étage du dessous pour secourir la fillette restée piégée. « A quelques secondes près, il y avait deux morts au pied de notre immeuble », soupirait hier une habitante de cette résidence HLM.
L’heure est maintenant aux interrogations sur la responsabilité des parents. Ce sera à la police de la déterminer. La brigade de protection des mineurs (BPM) de la PJ parisienne a ouvert une enquête pour « délaissement de mineur ».

Les parents du petit miraculé se sont présentés au commissariat du XXe lundi soir vers 18 heures après avoir découvert ce qui s’était passé durant leur sortie. Ce couple de trentenaires d’origine ivoirienne aurait expliqué aux policiers s’être absenté « deux heures pour faire des courses ». Les parents ont été placés en garde à vue à la BPM. Celle du père a été, hier soir, prolongée de vingt-quatre heures.

Le Parisien - 03/11/10

 

 

 

19:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Une défaite prévisible: Obama a déçu l'électorat juif

L’American Jewish Committee (AJC) a publié ces jours derniers son traditionnel « sondage d’automne » qui confirme la déception d’une bonne partie de la communauté juive envers le président des USA, du fait de "son attitude négative et condescendante envers Israël".

Barack Obama n’obtient dans la communauté juive américaine que 49% d’opinions favorables – contre 55% encore au mois de mars dernier – et l’opposition à sa politique est passée de 37% à 45%. Même si ces chiffres ne paraissent pas encore catastrophiques, il faut les placer dans leur perspective historique, et se rappeler que depuis des décennies, la communauté juive américaine a toujours massivement soutenu les candidats et présidents démocrates, dans une proportion de 75%, et même 78% lors des dernières présidentielles.
Selon cette étude d’opinion, il se pourrait que cette fois-ci, le soutien juif aux Démocrates atteigne son plus bas niveau de l’Histoire lors des prochaines élections.
 
VOXNR - 14/10/10

03:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Les Américains ne veulent plus d'Obama

LloydMarcus2-at-Black-Conservative-Press-Conference-cropped.jpg

Les projections des médias américains annoncent la perte de 50 élus pour les démocrates à la Chambre des représentants. Les républicains remportent également plusieurs sièges de sénateurs, dont deux reviennent à des candidats du Tea Party.

La présidence de Barack Obama subit un tournant majeur. Alors que les Américains renouvellent les 435 sièges de la Chambre des représentants, 37 de leurs cent sénateurs et 37 de leurs 50 gouverneurs, les premières projections confirment la défaite annoncée du parti démocrate.

Les démocrates perdent la Chambre des représentants :

Tous les instituts de sondage le prédisaient, et ils ne se sont pas trompés : les républicains ont ravi mardi aux démocrates la majorité à la Chambre des représentants, selon les projections des médias américains. Cette poussée des républicains se traduira par une réduction de la marge de manœuvre d'Obama et une probable situation de blocage législatif, deux ans après son arrivée à la Maison-Blanche.

Plusieurs gains républicains au Sénat :

L'Indiana, traditionnellement démocrate, a basculé le premier dans le camp républicain, avec la victoire de Dan Coats, qui devance de 15 points son adversaire, selon des projections des chaînes MSNBC et Fox.

Dans le Kentucky, le républicain Rand Paul, un des favoris du mouvement ultraconservateur du Tea Party, a également été élu. Cet Etat était déjà détenu par le Parti républicain. Jim Bunning, le sénateur sortant, avait choisi de ne pas se représenter. Rand Paul n'est autre que le fils du représentant républicain du Texas Ron Paul, ancien candidat à l'investiture républicaine pour la présidentielle de 2008 sous l'étiquette libertarienne affranchi de la ligne officielle du parti.

En Floride,c'est également une étoile montante du Tea Party, l'hispanique Marco Rubio, qui permet au parti républicain de conserver le siège, à l'issue d'une triangulaire.

En revanche, la très controversée candidate du Tea Party Christine O'Donnell a échoué, comme annoncé par les sondages, dans le Delaware face au démocrate Christopher Coons. La Virginie occidentale conserve également un élu démocrate, avec l'élection de Joe Manchin, gouverneur sortant très populaire, qui a fait campagne contre la réforme de la santé conduite par Barack Obama. Cette victoire du camp démocrate vient compliquer la tâche pour les républicains qui ont besoin de 10 sièges en plus des 41 qu'ils détiennent déjà pour obtenir la majorité à la chambre haute.

Les bureaux de vote de l'ouest fermeront à 4 heures du matin, heure française. Les résultats de la Californie comme ceux du Nevada s'annoncent serrés et pourraient être longs à proclamer.

Le Figaro - 02/11/10

03:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Un Sénégalais sans-papiers et homosexuel est menacé d'expulsion

Des associations, dont SOS Racisme, et des élus de gauche ont indiqué avoir interpellé le préfet de l'Isère au sujet d'un homosexuel sénégalais menacé d'expulsion, soulignant les "risques" qu'il encourt dans son pays où l'homosexualité est interdite.

"On demande au préfet de l'Isère", Eric Le Douaron, "d'utiliser son pouvoir de façon humanitaire pour régulariser Abdou parce qu'il est homosexuel", a souligné le président de SOS Racisme Rhône-Alpes, Amar Thioune, lors d'un point presse à Grenoble aujourd'hui. "Abdou est victime d'une double peine. Il est sans-papiers et il est homosexuel", a de son côté souligné le conseiller régional PCF François Auguste.

De son côté, la préfecture a indiqué que la procédure administrative concernant ce Sénégalais suivait "son cours" sans plus de commentaire sur la question de l'homosexualité.

Agé de 35 ans et né à Dakar, Abdou est arrivé en France en 2009 pour rejoindre sa mère et ses frères qui vivent en Isère. Il a fait une demande de régularisation au titre de la vie privée et familiale qui a été rejetée.  Cette décision a été confirmée par le tribunal administratif, a précisé son avocate, Sandrine Rodrigues, qui a fait appel. Le tribunal a notamment estimé que son client n'avait pas pu établir les "risques personnels" qu'il était susceptible d'encourir au Sénégal du fait de son homosexualité, a ajouté Me Rodrigues.

Au Sénégal, pays à 95% musulman, l'homosexualité est déniée et contrainte à la clandestinité. Officiellement interdite, elle est passible d'un à cinq ans d'emprisonnement.

Incarcéré pendant 15 jours au centre de rétention de Lyon-Saint-Exupéry, ce Sénégalais "vit actuellement dans la plus grande précarité", selon Sarah Mekdjian, militante de SOS Racisme.

Le Figaro - 02/11/10

02:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Quand l'islamisme tue en Irak, il est protégé en France!

FlammeFN.jpg

Communiqué de presse de Marine Le Pen, vice-présidente exécutive du FN

Le massacre de 53 chrétiens d’Irak dont une majorité de femmes et d’enfants dans la cathédrale de la capitale irakienne, témoigne aux yeux du monde de la prégnance du terrorisme islamiste et de la menace permanente d’une idéologie fondée sur la haine et le mépris de la vie humaine.

Ce carnage inqualifiable contre une communauté chrétienne qui paye un lourd tribut à l’islamisation progressive de l’Irak, révèle une fois encore le visage sanglant de ce nouveau totalitarisme.

C’est au moment où la barbarie islamiste frappe au cœur d’une église, que la justice française requiert contre Jean-Marie Le Pen, deux mois de prison avec sursis, 1 an d’inéligibilité et 20.000 euros d’amende pour avoir dénoncé sur des affiches électorales les dangers de l’islamisme en France.

Ce réquisitoire tout aussi injustifié qu’injustifiable est un coup sévère porté à tous ceux qui en Irak, comme en France, luttent contre l’islamisme et ses desseins totalitaires.

Marine Le Pen, vice-présidente du Front National, dénonce à travers ce procès cette politique de bienveillance des pouvoirs publics vis-à-vis d’une idéologie liberticide qui ne peut qu’encourager les islamistes à multiplier leurs exigences et leurs revendications.

Elle apporte tout son soutien à la communauté chrétienne d’Irak victime de cette stratégie de la terreur.

NPI - 02/11/10

02:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

02/11/2010

Irak: jour de deuil et de colère à Bagdad où les chrétiens pleurent leurs martyrs

VIDEO  http://www.2424actu.fr/actualite-internationale/douleur-c...

Chrétiens d'Irak.jpg

(Cliquez sur la photo)

La messe a débuté peu après 13H00 (10H00 GMT) en l'église chaldéenne Saint-Joseph, non loin de la cathédrale Sayidat al-Najat (Notre-Dame du Perpétuel secours), où s'est déroulé le carnage qui a suscité une vague d'indignation en Irak et à l'étranger.

"Ils étaient venus à l'église pour prier Dieu et pour faire leur devoir religieux, mais la main du Diable est entrée en ce lieu de culte pour tuer", a déclaré dans son sermon le plus haut dignitaire chrétien irakien, le cardinal Emmanuel III Delly, chef de l'église chaldéenne.

Seuls sept cercueils étaient rassemblés dans l'édifice au début de l'office, mais celui-ci a été plusieurs fois interrompu par l'entrée de huit autres, applaudis par les 700 personnes massées dans une église ornée de nombreuses couronnes de fleur.

Selon une source au sein du ministère de l'Intérieur, 46 fidèles ont été tués et 60 blessés dimanche soir, et sept membres des forces de sécurité ont également trouvé la mort lors de l'assaut. Cinq des assaillants sont par ailleurs morts, selon cette même source.

Les prières, destinées à l'ensemble des victimes de cette attaque, l'une des plus meurtrières contre la communauté chrétienne en Irak, étaient couvertes par les gémissements et les pleurs des proches en deuil.

"Nous n'avons pas peur de la mort et des menaces", a lancé le cardinal, alors que de nombreux chrétiens ont confié depuis dimanche vouloir quitter l'Irak. "Nous sommes les fils de ce pays et resterons en Irak main dans la main avec nos frères musulmans pour glorifier le nom de l'Irak".

L'ensemble des confessions, des ethnies et des partis politiques étaient représentés dans l'église.

Le gouvernement irakien a de son côté annoncé mardi que des sanctions seraient prises contre les responsables de la sécurité du quartier de Bagdad où a eu lieu l'attaque.

"Le gouvernement va soigner les blessés, indemniser les familles de victimes et financera immédiatement la réparation de l'église", a indiqué en outre dans un communiqué le porte-parole du gouvernement, Ali al-Dabbagh.

Avant la messe, une procession avait accompagné les cercueils des deux prêtres tués dimanche -le père Wassim Sabih, 27 ans, et le père Thaher Saadallah Boutros, 32 ans- jusqu'à l'église Saint Joseph.

Selon des rescapés, un commando lourdement armé a pris d'assaut la cathédrale dimanche, veille de Toussaint, peu après le début de la messe.

"Taher était en train de prier et de lire un passage de la Bible quand les hommes armés sont arrivés", a indiqué l'oncle du prêtre, Salem Ablahad Boutros, rapportant le récit de survivants.

"Il a dit: "tuez-moi mais laissez les fidèles en paix", a ajouté ce menuisier de 48 ans.

Témoin de la scène, un jeune homme de 24 ans qui s'est présenté sous le nom de Steven, a raconté la suite: "les hommes armés lui ont dit "convertis-toi à l'islam car de toutes façons tu vas mourir" et lui ont tiré une balle dans la tête".

Les deux prêtres ainsi que le frère de l'un d'eux ont été enterrés dans le cimetière attenant à l'église Notre-Dame.

Avant de les mettre en terre, les familles ont d'abord porté les cercueils dans l'église où deux jours plus tôt ils avaient trouvé la mort.

Mardi, le plus influent dignitaire chiite irakien, l'ayatollah Ali Sistani, a joint sa voix à la vague de condamnations que cette attaque a déclenchée en Irak comme à l'étranger.

Cette attaque risque de pousser un peu plus vers l'exil les membres de la communauté chrétienne, passée de 800.000 fidèles à 500.000 depuis 2003.

AFP. 02/11/10

18:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

VIDEO Bruno Gollnisch au Barroux le 30 octobre 2010

http://www.youtube.com/watch?v=g3dYu6VmL88

Présentation par Bruno Gollnisch, au Barroux, de sa candidature à la présidence du Front national et des grandes orientations de notre combat après le 15 janvier 2010.

NSR - 01/11/10

17:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)