Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2016

Disparition de la grande danseuse étoile Yvette Chauviré à l'âge de 99 ans

Extrait du "Cygne" dansé par Yvette Chauviré en 1967

03:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

L’Autriche va raser la maison natale d’Hitler

thumb.jpg

Hitler y a vécu jusqu'à l'âge de trois ans

 

Télécharger en PDF et imprimer
 

Mémoire des peuples.

Consternant : la maison natale d’Adolf Hitler, la grande maison à la façade jaune, où Hitler est né le 20 avril 1889, dans le nord de l’Autriche va être rasée pour laisser place à « un nouveau bâtiment » et mettre fin à des années de bataille juridique autour de ce lieu qui attirerait régulièrement des néo-nazis.

C’est ce qu’a annoncé lundi 17 octobre le ministre autrichien de l’Intérieur : «La maison d’Hitler va être détruite. Les fondations pourront être conservées mais un nouveau bâtiment sera érigé». Seule consolation : pour que ce projet se concrétise, le gouvernement autrichien doit encore mener à son terme la procédure d’expropriation de la maison située dans le centre de Braunau-am-Inn, à la frontière allemande. Un projet de loi d’expropriation de la propriétaire a été formulé en juillet afin que l’Etat autrichien récupère ce bien. La date de présentation de ce projet de loi au parlement autrichien n’est pas encore connue, pas plus que le calendrier de transformation du lieu. Reste les élections autrichiennes qui risquent de faire judicieusement capoter le projet ! ML.[19.10].

METAMAG

02:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Robert Ménard veut maintenir son référendum sur la présence de migrants à Béziers malgré les menaces de la Préfecture

Robert Ménard, le maire d’extrême-droite de Béziers, a annoncé le 18 octobre son intention de maintenir son projet de référendum sur la présence de migrants dans la ville malgré les demandes de la préfecture de retirer la délibération controversée de l’ordre du jour du conseil municipal.

« S’il le faut, j’irai défendre le référendum »
    

« Pour aller jusqu’au bout des choses, je vais maintenir le référendum et j’irai moi-même le défendre s’il le faut contre l’Etat », a déclaré Robert Ménard lors d’une conférence de presse. Comme pour d’autres annonces polémiques, la préfecture de l’Hérault a demandé au maire de retirer la délibération en question, faute de quoi le texte sera attaqué devant le tribunal administratif. 
    
« Les conséquences de la politique migratoire de l’Etat arrivent dans ma ville qui va en subir les conséquences », a poursuivi Robert Ménard: « Non, je ne suis pas prêt à recevoir des migrants dans ma ville ».
    
Une centaine de manifestants ont par ailleurs protesté aujourd’hui devant l’hôtel de ville de Béziers contre ce projet de délibération qui figure à l’ordre du jour du conseil municipal qui a débuté vers 18H00. « Plus jamais ça », « Migrants bienvenus, référendum non », pouvait-on notamment lire ou entendre dans cette manifestation organisée par SOS Racisme, le PCF ou encore Ensemble.

BV

01:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Révolte des policiers: les rassemblements s'étendent maintenant à toute la France

http://www.fdesouche.com/779643-en-depit-de-la-pression-d...

779643.jpg

00:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Marine Le Pen invitée de Mardi politique sur RFI et France 24

http://www.frontnational.com/videos/marine-le-pen-sur-rfi...

00:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

19/10/2016

Jean-Frédéric Poisson prêt à tout pour faire gagner les primaires à Juppé

poisson.jpg

 

 

 

Notre contributrice Lili s’interroge ce matin sur Jean-Frédéric Poisson :

On sent comme un frétillement à droite, est-ce sincère ou non, se demanderont les crédules…
Ainsi, Jean-Frédéric Poisson, président du Parti chrétien-démocrate (PCD) et candidat à la primaire de la droite:
« Robert Ménard, c’est un homme courageux. Si j’avais été électeur à Béziers en 2014, j’aurais voté pour lui ».
« Le FN a changé, c’est incontestable. Je n’ai jamais rencontré Marine Le Pen, mais je n’ai pas de raison de douter de sa sincérité à rompre avec certains des aspects les plus contestables du FN par le passé. »
Il est vrai qu’il y a des « petites » élections en vue……
Mais ça à le mérite d’être dit ! Et d’être relayé par la presse, malgré le cordon sanitaire censé préserver l’islam et mettre en quarantaine Marine Le Pen.
https://fr.news.yahoo.com/faut-finir-cordon-sanitaire-aut...

Mais évidemment ce n’est pas aussi simple que cela…

N’oublions pas que le quidam est opposé à la déchéance de nationalité et qu’il a pris la succession de Christine Boutin à la tête d’un parti bien peu laïque et plutôt favorable à l’islam…

N’oublions pas que le quidam apprend l’arabe et lit le coran pour mieux savoir ce dont il est question (ce qui est tout à son honneur) mais qu’il croit, malgré tout, au père Noël ou veut nous y faire croire. Il n’a pas de problème avec les musulmans mais, comme Juppé, prétend donner aux musulmans mosquées (décence des conditions de pratique de leur foi) et donc sans doute l’argent pour les construire) et garantie de leurs droits et de leur dignité ( et donc sans doute la pénalisation du blasphème et de la critique de l’islam, plus les prières et le voile dans les entreprises etc).

Le Coran comme lecture (car il apprend l’arabe)

Jean-Frédéric Poisson est plein de surprises, et pas que pour son risotto : il apprend l’arabe depuis deux ans et a le Coran comme livre de chevet, « par honnêteté intellectuelle pour connaître le sujet dont on parle », justifiait-il à Libé. Mais le président du Parti chrétien-démocrate n’est pas très oecuménique, car s’il n’a « pas de problème avec les musulmans », il en a un avec l’islam, répète-t-il à l’envie. Ce qu’il veut, c’est « que la France dise aux musulmans de France ce qu’elle attend d’eux, en échange de la garantie de leurs droits, de leur dignité et de la décence des conditions de pratique de leur foi », expliquait-il sur Public Sénat cet été.

http://www.20minutes.fr/politique/1940655-20161013-primai...u

A droite rien de nouveau. Poisson est là pour récupérer les voix de la Manif pour tous, prendre des voix à Sarkozy et permettre l’élection du candidat du système, Juppé…

Résistance Républicaine

23:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

La liberté d’expression plus que jamais menacée

3874223600.jpg Chard.jpg

 

Alors que la France est en voie de décadence avancée, les autorités officielles, loin de s’attaquer aux causes de ce déclin, veulent au contraire s’en prendre à ceux qui les dénoncent, quand bien même ceux-ci n’ont pas de pouvoir et ne font qu’exprimer leurs points de vue. Bref, les autorités ne veulent pas d’un débat qui opposerait argument contre argument, mais la censure pure et simple de ceux qui ne pensent pas comme elles. Ainsi, par exemple, en matière d’avortement, le ministre Laurence Rossignol a voulu déposer un projet de loi pour réprimer ceux qui feraient un « délit d’entrave numérique » (sic). Serait susceptible d’être condamné pour cette entrave numérique quiconque aurait, sur internet, exposé des arguments qui ne siéraient pas à la doxa officielle du planning familial, car le ministre sait qu’un débat loyal lui ferait perdre la partie. Heureusement, ce délit d’entrave numérique n’est pas encore adopté mais une autre menace arrive, bien plus grave encore, car ce ne sont pas les seuls opposants à l’avortement qui sont visés mais quiconque émet un avis critique sur la société actuelle.

 

Ainsi, deux sénateurs (l’un républicain, l’autre socialiste) ont déposé un rapport qui pourrait devenir proposition de loi, intitulé (sans rire) « égalité et citoyenneté » et qui vise à démanteler la loi 1881 sur la liberté de la presse, loi qui protège a minima la liberté d’expression. La charge est telle que même des feuilles bien pensantes, tel le quotidien le monde, s’en inquiètent, parlant de « texte dangereux ». Et en effet, si un tel projet était adopté, on ne pourra plus rien dire de politiquement incorrect sans risquer de devoir comparaître devant un tribunal. Du reste, ses auteurs reconnaissent explicitement qu’ils visent l’espace de liberté qu’est internet, comme quoi, si la liberté fait partie officiellement de la devise républicaine, ses principaux ennemis sont au plus haut sommet de l’État, quand bien même ces derniers, ne craignant pas le ridicule, se disent Charlie…

23:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

JOURNAL TVLibertés DU 19 OCTOBRE 2016 /Sécurité: la Police entre révolte et épuisement

21:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

ZOOM - Xavier Moreau : "La puissance militaire russe, vecteur de multipolarité"

TVL

20:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Marine Le Pen ne comprend pas que des évêques ne défendent pas l’héritage chrétien

sans-titre.png Marine.png

 

Download PDF

A l’exception de Mgr Dominique Rey qui avait invité Marion Maréchal Le Pen à débattre lors d’une université d’été, nos évêques, pourtant adeptes au dialogue et au vivre-ensemble, ne sont pas très tolérants avec le Front National. Aussi, mardi sur France 24 et RFIMarine Le Pen s’est livrée à une attaque en règle contre le texte récemment publié par les évêques de France sur les échéances électorales :

« Ils n’ont pas à faire de politique ».

Ce qui n’est pas juste : ils interviennent dans le débat politique mais ils n’ont pas à prendre parti.

Interrogée sur l’opposition des évêques à l’interdiction des signes religieux, elle précise :

« Si on conçoit que la France a été modelée par son héritage chrétien, je ne comprends pas qu’un certain nombre de membres du clergé ne défendent pas cet héritage et, en réalité, au motif d’une prétendue solidarité des religions, facilitent le travail des fondamentalistes islamistes. C’est ce type de comportement qui facilite le fondamentalisme islamiste».

Après la publication du texte des évêques, Florian Philippot avait répliqué :

« Occupez-vous de remplir vos églises, on s’occupe du reste! »

Source

Riposte catholique

20:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Mgr Pierre-Marie Carré face à Robert Ménard

CueAzU5WcAAcWvu_jpg-large.jpg

 

Download PDF

L’archevêque de MontpellierMgr Pierre-Marie Carré, regrette la dernière affiche du maire de Béziers :

« C’est une affiche que je trouve regrettable et déplorable. Contrairement au message qu’elle véhicule, je ne me sens pas encerclé. Mais le but d’une telle campagne d’affichage est de susciter la polémique et nous ne voulons pas tomber dans un tel piège. En même temps, il faut être clair, cette affiche ne correspond ni à l’Évangile, ni aux paroles du pape François  en termes d’accueil de l’autre ».

« Évidemment, nous avons conscience que la situation est complexe. L’année dernière un groupe de migrants arrivés dans un foyer de Sète est reparti car ils voulaient rejoindre l’Angleterre. En d’autres endroits des familles syriennes ont pu être accueillies et il faut saluer cela. Tout en prenant en compte la complexité de la situation, nous devons sérieusement répondre à cette question : comment aider ces personnes à vivre dans le diocèse ? »

Le maire de Béziers a décidé d’organiser un référendum sur l’accueil des immigrés dans sa ville le 8 janvier 2017, une initiative qui a été votée par le conseil municipal le 18 octobre, malgré les perturbations des activistes de gauche. En cause, l’extension d’un centre de demandeurs d’asile d’une quarantaine de places dont Robert Ménard dit ne pas avoir été informé par la préfecture de l’Hérault.

Cet évêque comme le journaliste de La Vie qui l’interroge, oublient les propos du pape, qui avait évoqué en mars dernier une invasion arabe…

« On peut parler aujourd’hui d’invasion arabe. C’est un fait social »

 

RIPOSTE CATHOLIQUE

 

 

 

20:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

La prochaine révolution française ? Conversation avec Marine Le Pen

https://www.foreignaffairs.com/interviews/2016-10-17/la-p...

interview-mlp-770x515.jpg

A lire jusqu'au bout !

19:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Des merveilles de l'Antiquité au musée lapidaire d'Avignon (musée Calvet)

!cid_BE8DEFE1-A7D7-4B14-9CAF-735B1A99B682.jpg Cupidon et sauterelle Musée lapidaire d'Avignon.jpg

Le dieu Eros pourchassant une sauterelle perchée sur un épi de blé

Relief gréco-romain (Photo EB)

04:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Jean-Yves Le Gallou : Télé black-blanc-beur - le FN doit se méfier des sirènes médiatiques !

http://www.bvoltaire.fr/jeanyveslegallou/tele-black-blanc...

A lire! Une intelligence brillante qui sait analyser la réalité: ses conseils sont à suivre! Car il n'est plus temps de rêver.

03:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Valls, Juppé et Sarkozy ont célébré la fête juive de Yom Kippour

 

Devenir président, c’est savoir frapper aux bonnes portes

Mercredi 12 octobre, le Premier ministre Manuel Valls et l’ancien président Nicolas Sarkozy étaient réunis en synagogue pour célébrer ensemble la fête juive du « Jour du Grand Pardon ».

Alain Juppé, favori des élections présidentielles, était à la Grande synagogue de Paris (dite de la Victoire) pour participer avec d’autres élus Les Républicains au rituel considéré comme le plus saint du calendrier juif.

À noter : le tweet posté par Emmanuelle Brisson, militante Les Républicains et animatrice du comité « Les jeunes avec Juppé », est le SEUL témoignage public révélant la présence conjointe de Valls et Sarkozy pour une cérémonie religieuse. AUCUN média traditionnel n’a publié cette information.

Dans son agenda officiel – à la date du 12 octobre –, le Premier ministre n’en fait pas mention.

Idem pour Nicolas Sarkozy qui s’est contenté d’adresser – via son site et Twitter – ses meilleurs voeux à la communauté juive sans préciser publiquement sa venue dans une synagogue.

Quant à Alain Juppé, il a provoqué la colère de nombreux internautes juifs radicaux sur Twitter (telle « Salomé R. ») qui lui ont reproché d’avoir capturé une photographie en pleine cérémonie.

 

 

02:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Donald Trump : "Les Clinton sont des criminels !"

Dans un discours à West Palm Beach en Floride, Donald Trump, attaqué comme jamais dans les médias US mais aussi à travers le monde, se lâche : "Les Clinton sont des criminels et l'establishment fera tout pour faire en sorte de les maintenir au pouvoir".

02:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Trump : « L’élection sera truquée »

sans-titre.png

 

 

De notre correspondant permanent aux Etats-Unis. – Depuis quarante-huit heures, Donald Trump tempête devant tous les micros et derrière tous les podiums. Il vient de lancer la plus énorme des « bombes » de la dernière ligne droite avant le vote du 8 novembre : « L’élection présidentielle, affirme-t-il, sera entachée de fraudes. » Il poursuit : « Non seulement le ministère de la Justice et la police fédérale ont empêché Hillary Clinton d’aller en prison malgré tous ses scandales, mais ils lui ont permis de briguer la Maison Blanche. Tout le système est manipulé à son bénéfice. L’élection elle-même sera truquée. Mais nous ne laisserons pas faire. »

D’autres bombes de moindre calibre ont éclaté presque en même temps. Les démocrates auraient engagé des perturbateurs afin de semer la violence dans les réunions du New-Yorkais ; celui-ci a réclamé que le troisième et dernier débat – qui aura lieu ce soir, mercredi, à Las Vegas – soit précédé d’un contrôle sanguin afin de savoir si Hillary Clinton n’est pas « dopée » comme un athlète avant une course ; enfin, le Qatar a donné récemment un million de dollars à l’ex-First Lady.

Un meeting à Bangor

Surexcités par ces quatre bombes dont les médias étaient encore remplis, plus de 4 000 supporters de Trump l’applaudirent à tout rompre la semaine dernière à Bangor, petite ville du Maine nichée au flanc d’un vaste territoire à 55 % fidèle au milliardaire. Il surgit sur scène comme un coup de vent alors qu’une salle chauffée à blanc scandait U-S-A et America First (l’Amérique d’abord), le slogan de l’aviateur Charles Lindbergh pendant ses tournées anti-guerre en 1938. A 78 ans de distance, les deux combats ont plus d’un point commun. Et d’abord l’anti-interventionnisme. « Désormais, affirma Trump, l’Amérique ne fera la guerre que si ses intérêts sont menacés. » Suivit, durant près d’une heure, un mélange d’attaques contre sa rivale et de promesses au pays : une réindustrialisation de l’Amérique, la fin de l’immigration illégale, la défense des armes à feu. Trump termina par un avertissement qui pourrait résonner encore longtemps dans les mémoires : « Si je perds, l’Amérique aura raté sa dernière chance de redevenir elle-même. »

Témoignages

« Notre dernière chance ? C’est sûr », reconnaît Bob, 30 ans, qui a voté deux fois démocrate. « Cette fois-ci, c’est Trump. J’ai changé de parti au début des primaires dès qu’il a dit : le système est corrompu. » Shelley, 24 ans, a été séduite aussi : « Lorsque Trump s’adresse à quelqu’un, dit-elle, il le regarde droit dans les yeux. Pas comme Hillary, toujours fuyante – une menteuse. » Pour Noreen, 48 ans, la vraie menace vient de la Cour suprême. « Si Hillary passe, prévient-elle, elle livrera l’institution aux gauchistes et alors notre Constitution deviendra un rouleau de papier hygiénique. » Codey, 19 ans, arbore un T-shirt avec « Lock her up ! » (Enfermez-la derrière les barreaux). Pour lui, la justice aurait dû empêcher Hillary de se présenter à l’élection. « Elle est corrompue. Elle manipule tout ce qu’elle touche. On le sait depuis trente ans. »

 

Gary, 50 ans, s’en tient à l’immigration. « C’est notre plus gros problème, note-t-il. Les illégaux à l’intérieur, des frontières poreuses, les réfugiés qui attendent. Et en plus, le terrorisme. Seul Trump a montré ce qu’il fallait faire. » Scott, 31 ans, s’exclame : « Un troisième mandat d’Obama ? Ce serait la fin de l’Amérique. Hillary serait encore pire que lui. Un désastre en perspective. » Randall, 66 ans, s’indigne : « Comparer Trump à Bill Clinton au sujet des femmes, c’est idiot. Bill est un prédateur. Cent témoignages le confirment. Trump parle trop. Ça lui joue des tours. » Brianna, 19 ans, ne s’en laisse pas conter : « Trump a bossé toute sa vie. Il n’a rien trouvé dans une pochette-surprise. Ses entreprises emploient 35 000 personnes. Hillary serait bien incapable d’en faire autant. »

Christian Daisug

Article paru dans Présent daté du 18 octobre 2016

01:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Hillary Clinton et la Fin du Monde

Hillary-Clinton_La-fin-du-monde-660x330.jpg Fin du monde.jpg

 

   

Le fascisme médiatique exercé contre Donald Trump va faire élire l’épouse cocue Clinton. Elle aura été élue par les médias, les oligarques US et par la plèbe (je reprends le mot utilisé par Todd) multiraciale, obèse et gavée de télé. Peter Brimelow la décrit très bien dans son Alien Nation, quand en 1992, le mari Clinton fut élu pour promouvoir ces différents agendas : liquidation démographique de son pays ; destruction de l’Europe ; programmation de la guerre éternelle pour la paix éternelle, pour parler comme l’historien Charles Beard.

 

La folie de Clinton est claire et nette ; l’abrutissement de la masse aussi. La masse répète ce que disent les médias tout en se convainquant qu’elle est libre et pense par elle-même. La plèbe de Clinton représente cinquante millions de ploucs multiraciaux gavés aux Food Stamps. On est nourris pour regarder la télé, pour voter Hillary et pour déclarer la guerre à la Russie. C’est l’empire romain d’occident à l’échelon (clin d’oeil à la NSA) terrestre, et tant pis pour les gaulois que nous sommes et que nous resterons.

Que Clinton soit une psycho bonne pour le bagne n’est ici que secondaire. Car on a créé le monde d’imbéciles et d’invertis universels dont ont rêvé depuis toujours les élites les plus dégénérées. Tout ce qu’on peut espérer, quand leur candidate luciférienne aura appuyé sur les petits boutons rouges, c’est que les russes mettront le paquet et que les sagouins y passeront aussi.

Et vous verrez que déjà morts, comme cet électorat moribond, ils ne s’en rendront même pas compte.

VOXNR

00:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Béziers (34) : Gauchistes pro-migrants et islamistes créent une émeute au conseil municipal (MàJ vidéo)

http://www.fdesouche.com/779575-beziers-34-les-pro-migran...

00:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

18/10/2016

Une interprète violée et un journaliste agressé aux abords de la «jungle» de Calais

 

 
Les faits se sont produits dans la nuit de lundi à mardi, vers 2h30 du matin, aux abords de la «jungle» de Calais.

VIDÉO - La victime, originaire d'Afghanistan, accompagnait dans la nuit de lundi à mardi le journaliste préparant un reportage sur les migrants mineurs isolés pour le compte de la chaîne France 5.

Ils réalisaient un reportage sur les migrants mineurs isolés. Une interprète en langue pachtoune, âgée de 38 ans, a été violée dans la nuit de lundi à mardi aux abords de la «jungle» de Calais. Le journaliste freelance de 42 ans, qui l'accompagnait, a été agressé et son matériel lui a été dérobé. «Le viol a été confirmé par un médecin légiste qui a examiné la victime», précise le procureur de la République de Boulogne-sur-Mer, Pascal Marconville. «Des prélèvements génétiques ont été réalisés pour identifier l'auteur du viol.»

Les faits se sont produits aux alentours de deux heures et demie. Le journaliste freelance, qui travaillait pour le compte de la chaîne France 5, avait rendez-vous dans la «jungle» de Calais. Il était à cette occasion accompagné d'une interprète originaire d'Afghanistan et domiciliée à Paris. «Trois individus parlants pachtoune les ont abordés à proximité du camp, détaille le magistrat. Ils ont dans un premier temps volé le matériel de tournage. L'un d'eux a ensuite violé l'interprète sous la menace d'un couteau pendant que les deux autres, également armés de couteaux, tenaient à distance le journaliste.»

Les trois agresseurs les ont laissés partir. Le journaliste et l'interprète se sont alors rendus au commissariat le plus proche, où ils ont déposé plainte. Sous le choc, la victime, mariée et mère de famille, a été prise en charge par les pompiers et hospitalisée. Les trois agresseurs sont toujours recherchés. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Coquelles.

LE FIGARO

23:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)