Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 175

  • Présidentielle : la fausse démocratie dévoilée. Un régime délétère aux abois face au suffrage universel

      

    Télécharger en PDF et imprimer
     

    Raoul Fougax ♦

    Il est temps de sortir de cette république et d’en finir avec ce leurre démocratique. La présidentielle n’y suffira peut-être pas.

    Quel que soit le résultat de cette présidentielle, cependant, le grand perdant est le système. Il a laissé tomber son masque de démocratie impartiale et égalitaire. Il a été mis en évidence des comportements d’élus se comportant légalement comme des privilégiés. C’est vrai surtout de Fillon, le cas Le Pen est plus discutable, quand à Macron on attend toujours !

    L’exécutif, c’est encore pire. Le président, le premier ministre et le ministre de la justice se sont mis en campagne contre la Droite. Or, ils ont fui le verdict populaire. Comment oser interférer dans le choix d’électeurs qu’on n’a pas eu le courage d’affronter. Un président qui fait ses bagages et un premier ministre qui joue les voitures balais devraient se contenter de gérer, s’ils le peuvent, les affaires courantes.

    Il est indiscutable que des magistrats dépendants de l’exécutif ou politisés instruisent à charge politique…. Sinon pour qui aurait été dressé le mur des cons, un mur qui fait moins peur aux médias que celui de Trump. La connivence avec la presse idéologique, journaux de gauche et infos audiovisuelles, transforme une instruction en harcèlement judiciaire qui passe par un tribunal de journalistes tous à gauche ou presque. On nous parle de liberté de l’information mais où est la diversité. Toutes les chaines d’infos accablent Fillon et Le Pen et sont plus que complaisantes avec Macron.

    En France où est Fox news ? Où est le média… un seul mais un tout de même qui pense comme 30 % des Français et le dit ? Législatif, exécutif , judiciaire, médias, la confusion et la connivence des pouvoirs et des autorités conduisent à une pression sur les électeurs dans un sens unique.
    Or, ces dirigeants de compromission sont incapable de lutter contre le terrorisme islamique ou la violence gauchiste.

    On voit bien que le peuple veut voir se redresser la France. On voit bien qu’une fausse démocratie, qui ne parle que de république et presque plus de France, est un obstacle à notre survie nationale.

    Ce sera le mérite de cette présidentielle d’avoir, par ses dérives surréalistes et son traitement médiatique partisan, révélé aux Français la réalité du régime qui prétend incarner des valeurs universelles au mépris de l’intérêt des citoyens et de leur patrie.

    METAMAG

  • Fédérateur et ùessianique, Trump réussit son examen de passage au Congrès (vidéo sous-titres français)

    http://premium.lefigaro.fr/international/2017/03/01/01003-20170301ARTFIG00032-federateur-et-messianique-donald-trump-reussit-son-examen-de-passage-au-congres.php

    Trump-Congrès-Immigration-600x337.jpg

    XVM44027882-fe55-11e6-b6c0-5a8d9094e767.jpg  Trump XXX.jpg

  • Fillon et Pénélope convoqués par les juges le 15 mars en vue d'une mise en examen

    http://premium.lefigaro.fr/politique/2017/03/01/01002-20170301ARTFIG00284-ce-qu-il-faut-retenir-de-la-folle-journee-de-francois-fillon.php

  • Emplois présumés fictifs: François Fillon convoqué pour une mise en examen

    http://www.leparisien.fr/elections/presidentielle/emplois-presumes-fictifs-francois-fillon-convoque-mi-mars-par-les-juges-d-instruction-01-03-2017-+6722085.php

    + vidéo

  • Donald Trump défend devant le Congrès une « réelle réforme positive de l’immigration »

    Trump-Congrès-Immigration-600x337.jpg

     

     

     

    01/03/2017 – ETATS-UNIS (NOVOpress) : Dans un discours de plus d’une heure devant le Congrès, Donald Trump a détaillé l’ensemble des réformes qu’il veut mettre en œuvre, et notamment un système d’immigration « au mérite » en lieu et place du système actuel, qui ne fait entrer qu’une « immigration peu qualifiée ».

    « Le temps des petits raisonnement est fini. Le temps des combats triviaux est derrière nous […] Je pense qu’une réelle réforme positive de l’immigration est possible, pour autant que nous nous concentrons sur les objectifs suivants : améliorer l’emploi et les salaires des Américains, renforcer la sécurité de notre pays et restaurer le respect de nos lois. »

    « Ceux qui veulent entrer dans un pays doivent être capables de subvenir financièrement à leurs besoins par eux-mêmes », a-t-il ajouté.

    « Pour mieux marquer les esprits, rapporte le journal belge L’Echo, il avait invité dans l’assistance le père d’un jeune de 17 ans “tué par un immigré clandestin, membre d’un gang et tout juste sorti de prison“, ainsi que les veuves de deux policiers “abattus par un immigré clandestin qui avait un casier judiciaire et était sous le coup de deux avis d’expulsion“, à qui il a rendu à un hommage appuyé pendant son discours. »

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Une proviseure agressée, des policiers attaqués : que fait le gouvernement ? Rien.

      

    Communiqués / 28 février 2017 / /
     

    Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-Président du Front National

    La proviseure du lycée Jules Ferry dans le 9ème arrondissement de Paris a ce matin été blessée par un jet de projectiles devant son établissement, alors qu’une nouvelle fois quelques dizaines de lycéens paresseux se mêlaient à la racaille pour manifester violemment contre la police.

    Par sa mollesse, son inaction, son laxisme coupable, le gouvernement de MM. Hollande et Cazeneuve met de plus en plus fréquemment nos agents publics en danger physique. Combien de policiers, de gendarmes, de pompiers, mais aussi de professeurs et de proviseurs pris pour cible par les milices d’extrême gauche et les voyous, sans que rien ou presque ne soit entrepris pour les contrer ?
    Un Etat qui ne défend plus ses fonctionnaires est un Etat en perdition. Il est temps de reprendre la main, dans l’intérêt de la fonction publique et de l’ensemble des Français. Cela ne pourra être fait qu’avec l’élection de Marine Le Pen à la tête de l’Etat.

  • Une commission du Parlement européen vote la levée de l'immunité de Marine Le Pen

    https://francais.rt.com/france/34605-parlement-europeen-vote-levee-immunite-le-pen

  • Se sentant « floués par l’Europe », un tiers des agriculteurs choisissent Marine Le Pen

    screenshot_89.png

     

    11h26

    Plus du tiers des agriculteurs songeraient à voter pour la candidate du Front national à l’élection présidentielle d’avril et mai prochain. RMC a rencontré sur le Salon de l’Agriculture, Yohann, éleveur dans la Manche qui se dit « sûr et certain » de voter cette fois pour Marine Le Pen.

    C’est la première candidate à la présidentielle à se rendre au Salon de l’Agriculture, et c’est aussi la première dans le cœur des agriculteurs. Marine Le Pen est en visite ce mardi au Salon, dès 9h30. Une visite dans un contexte très favorable à la candidate du Front national. Plus du tiers (36%) des agriculteurs songeraient à voter pour elle, selon une étude CeviPof publiée le 16 février. Un chiffre supérieur à la moyenne nationale.

    (…)

    BFMTV

    Merci à Stormisbrewing

  • Christian Estrosi annonce un « Comité de riposte républicaine » contre le FN

    752189estrosi.jpg estrosi.jpg

     

    12h04

     

    Le président de Paca vient de proposer à François Fillon – qui en a accepté l’idée – la mise sur pied d’une cellule de riposte contre le Front national, pour en dénoncer les doubles discours.

    « Si les Républicains ne dénoncent par la mascarade du clan Le Pen, personne d’autre ne le fera à notre place! », dénonce Christian Estrosi.

    « Nous sommes dans une situation politique extrêmement compliquée, presque inédite sous la Ve République.

    Le Front national prospère sur la désespérance créée pendant ce quinquennat de renoncements, mais aussi parce que les partis républicains ont abandonné les classes populaires ».

    « DEPUIS 30 ANS JE COMBATS LA FAMILLE LE PEN »

    Et le président Paca de préciser le contenu de cette cellule: « Ce comité riposte républicaine » va réunir à la fois des élus et des professionnels de certains secteurs (culture, économie, sécurité, santé, droit…) pour chiffrer les propositions de Marine Le Pen et les analyser sur un plan juridique.

    Puis nous allons rédiger des argumentaires pour les milliers de militants sur le terrain et donner des arguments à notre candidat ».

    Sûr de son fait Christian Estrosi, affiche sa confiance: « Depuis 30 ans que je combats et que je bats la famille Le Pen, j’ai acquis un certain savoir-faire. Je veux aujourd’hui le mettre à la disposition de François Fillon ».

    Nice Matin

  • Nouvel appel au meurtre du président Trump à la télévision d'état française !

    BREIZATAO – POLITIKEREZH (28/02/2017) Un nouvel appel au meurtre du président américain a été tenu à la télévision d’état française. L’humoriste Florence Foresti a déclaré « avoir décidé » que Donald Trump se « ferait descendre ».

    Aucune réaction du CSA – l’organisme de censure des médias hexagonaux – n’a suivi ces déclarations stupéfiantes. Un fait qui démontre de la part du gouvernement français une volonté d’entretenir un climat de haine et d’hystérie contre le nouveau président américain.


    En savoir plus sur http://breizatao.com/2017/02/27/nouvel-appel-au-meurtre-du-president-trump-a-la-television-detat-francaise-video/#CzED8UilRsY1hWVO.99
  • JOURNAL TVL DU 28.02.17

    Ne pas manquer le beau discours de Marine au Mont Saint-Michel!

    Que le Grand Archange sauve la France!

  • Communiqué de Wallerand de Saint Just, trésorier du Front National

     

     

    Communiqués / 25 février 2017 / /
     

    Le journal « Le Monde » publie ce 24 février un article dans lequel il est écrit notamment ceci : « La police judiciaire a saisi un document qui pourrait se révéler très compromettant pour le parti d’extrême droite. Il s’agit d’une note retrouvée dans l’ordinateur du trésorier du FN, Wallerand de Saint-Just, qui laisse penser qu’un véritable système de financement du parti via le Parlement européen et les assistants parlementaires a été pensé en amont, et en haut lieu, pour faire supporter intentionnellement à l’Union européenne ses dépenses ».

    En premier lieu, il faut constater que la police et les magistrats ont donné à un journaliste du Monde un document couvert par le secret de l’enquête.
    Wallerand de Saint Just dépose donc plainte pour violation du secret de l’enquête et de l’instruction en notant que, dans cette affaire comme dans tant d’autres, mais spécialement dans celle-ci, les policiers et les magistrats font, scandaleusement, de la violation du secret de l’enquête, leur arme favorite.

    En second lieu, le journal Le Monde ne publie curieusement pas le document en question. Certainement parce qu’en réalité, une telle note pouvant faire penser à un système organisé n’existe pas et que le journal ne dit pas la vérité.

    Dans ces conditions, Wallerand de Saint Just dépose plainte en diffamation contre le journal Le Monde. Il n’est pas admissible que ce journal m’impute, au moyen d’un document malhonnêtement obtenu mais non publié, le fait d’avoir voulu organiser un système frauduleux du financement du Front National.

  • . Cazeneuve, seriez-vous coupable de collusion avec les casseurs?

    Le témoignage d’un policier, paru ce lundi sur le site Breiz-info, accuse très précisément le gouvernement d’avoir laissé faire les casseurs.

    Journaliste

    Ancien directeur des rédactions de l’Agence Gamma

     
    1143
     

    Le témoignage d’un policier, paru ce lundi sur le site Breiz-info, accuse très précisément le gouvernement d’avoir laissé faire les casseurs, en totale impunité, pendant deux jours dans les rues de Nantes où Marine Le Pen avait invité ses électeurs à venir l’écouter au Zénith. Le résultat n’a pourtant pas été à la hauteur de ce que pouvaient espérer M. Cazeneuve et ceux qui se sont ouvertement prononcés pour la victoire de M. Macron. Malgré l’attaque en règle de plusieurs bus amenant les militants au rassemblement mariniste, la salle était pleine.

    Pendant deux jours, la ville a donc été livrée à quelques centaines de jeunes antifas et autres extrémistes. Les forces de police et de gendarmerie avaient pourtant été dépêchées en nombre pour faire face aux hordes de casseurs. Mais on les a vues reculer dès que les ninjas cachés sous leurs cagoules s’avançaient vers eux. Malgré les dizaines de grenades lacrymogènes, au bout de 48 heures, on comptait seulement huit interpellations, qui se sont terminées par quatre misérables gardes à vue.

    De la vaste rigolade, car en face, il y eut onze blessés dont un gendarme brûlé au second degré par un cocktail Molotov. 

Le policier a témoigné sous anonymat, tout en précisant que ses collègues et lui ne vont pas tarder à dire ce qu’ils ont sur le cœur à visage découvert, tant ils sont écœurés.

    « 

J’ai honte de ma hiérarchie. Honte de ce gouvernement, honte de la préfecture et de toutes ces personnes planquées derrière des bureaux et leur idéologie malsaine. Cela fait des mois, des années, que les mêmes manifestations se déroulent à Nantes. Les noyaux durs des zadistes sont identifiés nominativement. Les noyaux durs des groupes d’extrême gauche sont identifiés… Mais le fait est que rien n’est fait, en plein état d’urgence, pour les empêcher de nuire. »

    ​‌”

    
Et d’accuser non seulement le gouvernement mais aussi la Justice, qui n’applique pas la loi :

    « On pourrait faire des arrestations préventives si la Justice le permettait, profitant des nouveaux pouvoirs légaux apportés par l’état d’urgence. On pourrait aussi, pour la plupart des manifestations qui ne sont pas déclarées, arrêter tout le monde dès le début, placer en garde à vue toute la troupe et faire en sorte que les personnes armées ou les meneurs écopent de peines de prison ferme. La loi le prévoit. Il suffit de l’appliquer.

     

    Selon lui, ces manifestants sont souvent des gamins qui profitent du mythe du Black Bloc pour faire peur : « Il ne faut pas que les gens se fient aux images : derrière les uniformes noirs et les masques à gaz, il y a parfois des gamins, très jeunes. » Ce jeune policier explique aussi que l’utilisation du gaz lacrymogène est inefficace et « qu’il ne sert pas à grand-chose si ce n’est à énerver tout le monde ». Et d’ajouter que lui et ses coéquipiers sont pourtant formés aux techniques d’encadrement et d’arrestations massives : « Il suffit d’entourer les 300 fauteurs de trouble. Et d’arrêter massivement. Nous aurions trouvé des armes, et tous les leaders qui s’étaient réunis dès le vendredi soir sur Nantes. »

    « On va nous rétorquer la crainte des dérapages et des violences policières. Mais à partir du moment où vous êtes avec une arme, cagoulé, dans un cortège bien spécifique, c’est que vous cherchez quelque chose, non ? »

    ​‌”

    

Sa conclusion exprime le ras-le-bol de ces policiers que Cazeneuve et son inexistant ministre de l’Intérieur envoient au casse-pipe à chaque manif sans qu’ils puissent ni se défendre ni faire respecter la loi.

    « Le laisser-faire des manifestations d’ultra-gauche, c’est la même chose que lorsqu’on vous apprend que mes collègues ne vont plus dans certains quartiers perdus. C’est politique. C’est de la frousse. C’est du renoncement. C’est de la lâcheté. Et cette responsabilité, c’est ma hiérarchie, ce sont les gouvernements successifs, et donc l’État, qui la portent. »

    BV

    ​‌
  • François Hollande se surpasse à Disneyland

    Hollande-Disneyland-attentat-terrorisme.jpg

     

     

    27/02/2017 – FRANCE (NOVOpress)
    Samedi matin, François Hollande s’est déplacé à Disneyland Paris pour fêter les 25 ans du parc d’attraction. Il a ainsi félicité le parc pour ses retombées économiques positives sur la région. Le président a également taclé Donald Trump à mots couverts.

    En effet, le président américain a déclaré qu’un de ses amis avait peur de venir en France, depuis les attentats et les vagues d’immigration. François Hollande l’a rassuré : « Ici, il n’y a pas de personnes qui prennent des armes pour tirer dans la foule ».

    Apparemment, notre cher président a déjà oublié le Bataclan et ses terroristes armés. Et François Hollande de conclure par une invitation à Donald Trump : « Qu’il vienne au moins à Eurodisney et qu’il comprenne ce qu’est la France ».

    Ramener la France à Disneyland, c’est une conception bien pauvre de notre pays !

  • Violences de l’extrême-gauche à Nantes : Marine Le Pen ou le chaos

    antifas-58b1a88ec36188b5458b4784-600x337.jpg

       

    Imagine-t-on une seconde les meetings de Macron ou d’Hamon attaqués par des militants d’extrême droite ? Et ce que serait la réaction du gouvernement, des médias et de la Justice, les consignes données à la police ? Eux qui ne cessent de nous répéter que le danger, que le chaos, que la guerre civile, c’est le FN.

    Dans la plus totale impunité et avec les encouragements du système, Bernard Cazeneuve annonçant qu’il va « entrer en guerre contre le Front national », le meeting de Marine Le Pen à Nantes a été la cible d’attaques extrêmement violentes. 2 000 personnes avaient défilé samedi dans le centre-ville, à l’appel de la CGT, de plusieurs partis politiques et d’associations d’extrême gauche. Des manifestants encagoulés ont saccagé des abribus, dévasté et pillé des commerces et fait onze blessés parmi les forces de l’ordre dont un gendarme, la jambe en feu, grièvement brûlé par un cocktail molotov. Un commerçant nantais écœuré, en pleurs au milieu des débris de verre de sa vitrine fracassée, s’inquiétait que cette chienlit incite d’autant plus les Nantais à voter pour Marine Le Pen…

    Le lendemain sur la nationale N 137 reliant Rennes à Nantes, des cars de militants FN se rendant au Zénith ont été attaqués à coup de barres de fer et de peinture par une centaine d’activistes masqués, « mode attaque de diligence » selon un témoin. Des départs de feu ont également été signalés sur la route que les autocars empruntaient, les antifas enflammant des pneus pour bloquer la circulation.

    A quelques semaines de l’échéance et tandis que les sondages ne l’ont jamais donnée aussi haut, ils lâchent les chiens et jouent sur toutes les peurs. Devant une salle comble, Marine Le Pen a rappelé qu’elle ne cédait et ne reculait sur rien et qu’elle remettrait la France en ordre.

    Caroline Parmentier

    Article paru dans Présent daté du 28 février 2017

  • JOURNAL TVL DU 27.02.17

    EXCELLENT!