Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/09/2015

Selon Berlin, un tiers des "demandeurs d'asile" sont de faux Syriens

http://www.leparisien.fr/international/migrants-selon-ber...

5127221_syrallemagne_545x460_autocrop.jpg

01:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

La présence des "visiteurs" russes ravit les Syriens de Lattaquié

http://www.levif.be/actualite/international/la-presence-d...

2389707.jpgLattaquié.jpg

01:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Comprendre l'Islam, entretien avec Guillaume FAYE pour son nouveau livre

A ECOUTER ABSOLUMENT !

(merci à Dirk)

 

00:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

25/09/2015

Poutine : "ne m'appelez pas le tsar"

2389103.jpg

   

24/09/15 à 19:48 - Mise à jour à 19:53

Source : Belga

Le président russe Vladimir Poutine ne veut pas qu'on l'appelle le "tsar", dit-il dans une interview à la chaîne américaine CBS. Lundi aura lieu une rencontre officielle entre Poutine et Obama. Cela n'était plus arrivé depuis 2 ans.

 

© Reuters

"Comme vous le savez, certains vous appellent un tsar (...) Ce nom vous convient-il ?", demande le journaliste Charlie Rose au chef du Kremlin, selon l'extrait de cet entretien à l'émission 60 Minutes. "Non cela ne me va pas", lui répond le président Poutine.

"La manière dont on me désigne n'a pas d'importance, qu'il s'agisse de supporteurs, d'amis ou d'opposants politiques. Ce qui est important, c'est ce que vous pensez de vous, ce que vous devez faire pour l'intérêt du pays qui vous a fait confiance en vous plaçant à la tête de l'Etat russe", a expliqué Vladimir Poutine. Interrogé encore par CBS sur ce qu'il "admire le plus à propos de l'Amérique", le président Poutine répond "la créativité". "La créativité lorsqu'il s'agit de régler vos problèmes", poursuit le chef de l'Etat russe qui loue également "l'ouverture d'esprit" des Américains et leurs "résultats incroyables dans le développement de leur pays". L'intégralité de cet entretien à CBS doit être diffusée dimanche, à la veille de la venue du président russe à New York pour l'Assemblée générale annuelle de l'ONU.

Rencontre officielle Poutine-Obama lundi

Le président Vladimir Poutine rencontrera donc lundi son homologue américain Barack Obama à New York, où les deux chefs d'Etat doivent prononcer un discours devant l'Assemblée générale annuelle de l'ONU, a annoncé jeudi le Kremlin. Un responsable américain a confirmé la rencontre entre les deux dirigeants, en soulignant qu'il serait "irresponsable" de rejeter le dialogue avec Moscou face à la situation en Ukraine et en Syrie. Il a précisé qu'elle avait été organisée "à la demande du président Poutine".

Il s'agit de la première rencontre officielle entre les deux hommes depuis un entretien bilatéral en juin 2013 en Irlande du nord lors d'un G8. Depuis, l'affaire Snowden et surtout la crise ukrainienne ont empêché toute rencontre officielle entre les deux présidents. Ils se sont toutefois entretenus régulièrement au téléphone et ont échangé quelques mots en marge d'événements comme le 70e anniversaire du Débarquement allié en Normandie le 6 juin 2014. "Nous nous sommes mis d'accord pour un entretien avec Obama", a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov aux agences de presse russes. Cette rencontre, prévue lundi, aura lieu car rejeter le dialogue avec Moscou serait "irresponsable" face à la situation en Ukraine et en Syrie, a estimé jeudi un responsable américain, en affirmant que la rencontre avait été calée à la demande de la partie russe. Cette rencontre interviendra après le discours du chef de l'Etat russe à l'Assemblée générale de l'ONU.

Vladimir Poutine vient à New York pour promouvoir son plan pour la Syrie, notamment pour bâtir une coalition élargie, comprenant l'armée de Bachar al-Assad, pour combattre le groupe Etat islamique. Depuis plus d'une semaine, l'activisme de Moscou en Syrie, diplomatique mais surtout, selon Washington, militaire, suscite l'inquiétude des Occidentaux. Les Etats-Unis estiment que Moscou, principal allié du régime de Damas, accroît son soutien à la Syrie en livrant à celui-ci de nouvelles armes. Mais surtout, les Américains s'inquiètent d'un déploiement d'avions, de tanks et de militaires russes dans le nord de la Syrie.

Moscou dément toute recrudescence militaire, tout en admettant soutenir Damas dans sa lutte contre les djihadistes de l'organisation Etat islamique (EI) et lui livrer des armes, conformément aux contrats existants conclus avec le président Bachar al-Assad. L'armée syrienne a utilisé pour la première fois mercredi des drones fournis par la Russie, a affirmé une source de sécurité à Damas, sans donner davantage de précisions. Au cours de son discours à l'ONU lundi, le premier en une décennie, le président russe devrait consacrer une grande partie de son exposé à la Syrie, estiment les experts. "Pour le moment, le programme de Vladimir Poutine à New York se présente ainsi: il atterrit, il écoute les discours de ses collègues, il fait le sien, ensuite il s'entretient le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon", a précisé M. Peskov. "Puis il rencontre M. Abe et M. Obama".

23:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Manifestation ant-migrants à Bratislava (Slovaquie)

21:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Poutine, complice de l’islamisation de l’Europe ?

             

a-MOSCOU-MOSQUEE-640x468.jpg

                                     

          
La plus grande mosquée d’Europe vient d’être inaugurée en grande pompe dans le centre historique de Moscou.

767
SHARES
 
 
      

La plus grande mosquée d’Europe vient d’être inaugurée en grande pompe dans le centre historique de Moscou. 19.000 m² sur six étages, 10.000 places, un dôme de 46 mètres de haut, une bibliothèque, un musée, une galerie d’exposition et même des chambres d’hôtel ! Le Conseil des muftis de Russie a également annoncé l’ouverture d’une école coranique et d’un centre culturel. Plus qu’un lieu de culte, c’est donc une ambassade de l’islam qui vient d’ouvrir au cœur de la « sainte Russie ».

Grâce à la générosité d’hommes d’affaires comme Suleyman Kerimov, représentant de la République du Daghestan au Conseil de la Fédération de Russie, « fonctionnaire le plus riche de Russie » impliqué dans différents scandales, intermédiaire entre le Kremlin et Wall Street… Le chef de l’État palestinien Mahmoud Abbas a aussi mis la main à la poche, ainsi que la Turquie, qui organise l’invasion de l’Europe en facilitant le passage des clandestins… Le président turc Tayyip Erdoğan, qui travaille avec son homologue russe sur le projet de gazoduc Turkish Stream, était bien sûr invité à l’inauguration. Vladimir Poutine en a-t-il profité pour aborder la question migratoire, au risque de froisser son partenaire commercial ? On peut en douter. Derrière les signes de croix médiatiques et la virilité de façade du leader russe, il y a la réalité du pouvoir et de l’argent…

Quant aux représentants de l’Église orthodoxe, ils tiennent le même discours que certains de nos évêques : « Les musulmans ont leur place dans notre société, explique Vsevolod Tchapline, porte-parole du Patriarcat de Moscou. C’est pourquoi il faut leur construire de nouvelles mosquées, ouvertes et visibles. » Pour Vladimir Poutine, « cette mosquée sera une source pour propager les idées humanistes et les vraies valeurs de l’islam », « dénaturées » par l’État islamique. C’est beau comme du Bernard-Henri Lévy… « La Russie est un pays multiconfessionnel dans lequel, je tiens à le souligner, l’islam est une des religions traditionnelles », a-t-il surenchéri. Ce n’est pas étonnant si les musulmans peuvent tranquillement occuper les rues de Moscou le jour de l’Aïd… comme en France !

L’islam deviendrait la première religion de Russie autour de 2050. Mais ce n’est pas un problème pour Vladimir Poutine, très heureux de déclarer le 16 décembre 2010 à la télévision russe que « le christianisme oriental est, selon certains théoriciens, plus proche de l’islam que du catholicisme ». Ceci explique peut-être pourquoi, selon l’Aide à l’Église en détresse, les catholiques ukrainiens sont persécutés dans les territoires tombés aux mains des séparatistes pro-russes… Les catholiques français poutinolâtres feraient bien de montrer un peu moins d’indifférence à l’égard de leurs frères slaves et un peu plus de raison en politique.

 Il n’y a rien à attendre de Vladimir Poutine, c’est un oligarque comme un autre. Coincés entre les impérialismes russe, américain et islamique, les Européens se sauveront tout seuls ou disparaîtront. 

 
BOULEVARD VOLTAIRE

 

21:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

France Télé et les hommes blancs: quand l’antiracisme mène à la racialisation

delphone_ernotte.jpg

 

 

Source : FIGAROVOX
Delphine Ernotte a estimé ce matin que la télévision était occupée par les « hommes blancs de plus de 50 ans ». Extraits de la réaction d’Ivan Rioufol.

LE FIGARO. La nouvelle présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, a déclaré ce matin sur Europe 1 : « On a une télévision d’hommes blancs de plus de 50 ans, et ça, il va falloir que cela change ». Ce constat est-il exact ?
Ivan RIOUFOL — Cela me paraît relever davantage du cliché, de la pensée paresseuse. On est là dans le slogan ou la propagande, plus que dans la réalité ou l’analyse. […]

LE FIGARO. Vous avez réagi en dénonçant « le racisme officiel de la télévision d’État ». N’est-ce pas un peu exagéré ?
Ivan RIOUFOL – Qu’auriez-vous dit si Mme Ernotte avait déclaré qu’il y a avait trop de noirs à la télé et qu’il fallait que ça change ? Sa phrase est le produit de trente ans d’idéologie antiraciste qui ont conduit paradoxalement à racialiser les rapports sociaux et à promouvoir le métis comme l’homme supérieur. Cette dialectique est d’autant plus dangereuse qu’elle dissimule un mépris pour cet homme blanc et judéo-chrétien qui n’aurait plus sa place. Je peux me sentir visé…

LE FIGARO.Que changerait pour le téléspectateur le fait d’avoir davantage de « diversité » sur le petit écran ? La proposition de Mme Ernotte relève-t-elle d’un message marketing ou d’une réelle orientation du groupe ?
Ivan RIOUFOL – On ne construit pas une politique originale sur une pensée automatique et des flatteries au politiquement correct. La télévision manque de diversité d’opinions. Que celles-ci soient représentées par des personnalités noires, blanches ou jaunes n’est pas un problème. Ce qui importe est qu’elles soient compétentes.
[…]
Quand j’entends également Mme Ernotte assurer que « la télévision doit changer le monde », je mets en garde contre la tentation propagandiste. Le totalitarisme n’est jamais loin de ce type de propos. Qui veut faire l’ange fait la bête…

NOVOPRESS

20:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

«Le FN tient un discours de vérité»: Canal+ dérape -brièvement-… dans le réel !

Maitena-Biraben.jpg

Partager sur Facebook Tweeter 

 

25/09/2015 – MÉDIAS (NOVOpress)
La chaîne phare du politiquement correct, Canal+, commet un « dérapage » majeur : lors du Grand Journal, l’animatrice parle du « discours de vérité qui est tenu par le Front national ». Elle ne devrait pas tarder à finir dans un camp de rééducation pour journalistes, à force de déraper dans le réel…

C’était hier soir et ça fait déjà le « buzz » sur la toile et les réseaux sociaux. Pensez ! Sur Canal+, le maître étalon de la bien-pensance, la référence du prêt-à-penser bobo, l’animatrice du Grand Journal ose tenir des propos qui ne sont pas défavorables au Front National !
Pourtant, tout semblait bien parti : Maïtena Biraben recevait, jeudi soir, l’avocat Éric Dupond Moretti dans une émission consacrée au « politiquement correct ». Bon thème, bon client, tranquille quoi. On joue à se faire un peu peur en évoquant la France qui ne serait plus « le pays des droits de l’homme » (heureusement, Bruxelles veille à nous remettre dans le droit chemin). Et là, c’est le drame :
Maïtena Biraben enchaîne :

Vous savez que ces propos, les propos de la vérité sont souvent tenus et incarnés par le Front national aujourd’hui. Rarement par le Parti socialiste, très rarement par les partis classiques, c’est quelque chose qui vous pose problème ? Ou que vous entendez et qu’à la fin des fins, vous comprenez ?

La réponse de Éric Dupond-Moretti est sans intérêt, Front national pas beau, tout ça, alors la donzelle insiste :

Et pourtant les Français se reconnaissent dans ce discours de vérité qui est tenu par le Front national…

Par deux fois, elle tient un propos qui peut être interprété en faveur du grand méchant loup. Double dérapage en direct ! Aussitôt, la toile s’enflamme, Philippe Gildas, ancien présentateur de l’émission en tête « Une connerie comme ça, je ne l’ai jamais faite. » Et d’ironiser sur sa carrière « Elle peut apprendre », a-t-il poursuivi.

Si quelques internautes se félicitent – naïvement — qu’il y ait enfin une journaliste politiquement incorrecte sur cette chaîne, c’est son invité, M° Éric Dupond-Moretti, qui prend le mieux sa défense :

C’est du direct. Qui peut penser que Maïtena Biraben pense qu’il s’agisse d’un discours de vérité ? C’est débile de faire une polémique comme ça. Le langage est complètement cadenassé. C’est insupportable ces conneries.

Eh oui, une petite sortie de route dans le réel, ça peut arriver à tout le monde. Reconnaissons à M ° Dupond-Moretti son honnêteté quand il parle de « langage cadenassé ».

NOVOPRESS

 

20:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

"Ceux qui écoutent de la musique risquent d'être transformés en singes ou en porc et d'aller en enfer"

(merci à Dirk)

 

20:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Arrivés jusqu'en Finlande , des migrants font demi-tour

2391583.jpg

 

25/09/15 à 18:49 - Mise à jour à 18:48

 

Arrivés au bout de l'Europe en Laponie, à la frontière suédo-finlandaise, des centaines de migrants font demi-tour, rebutés par une Finlande qui leur paraît froide, morne ou même hostile.

 

© Reuters

"Vous pouvez dire au monde que je déteste la Finlande. Il fait trop froid, il n'y a pas de thé, pas de restaurants, personne dans les rues, rien que des voitures", dit Mohammed, 22 ans, interrogé sous le ciel bas et les températures fraîches de la Laponie finlandaise.

Il est revenu à Tornio après être descendu jusqu'à la capitale finlandaise Helsinki, 750 kilomètres plus au sud. Il aurait volontiers pris un raccourci, un ferry entre Stockholm et Helsinki, mais il faut des papiers pour embarquer. Après avoir traversé tout le continent dans le but de rejoindre la Finlande, ils l'ont seulement aperçue. Certains, le 19 septembre, ont renoncé à y entrer en voyant des manifestants hostiles à l'immigration.  "La Finlande, c'est pas bien", affirment à la gare routière commune aux deux villes frontalières un groupe de quelque 15 Irakiens qui dit vouloir regagner le sud de la Suède.

La Suède a à peu près le même climat que sa voisine. Et il est difficile d'y imaginer une "barrière humaine" pour protester contre l'arrivée d'immigrés.

Pire, dans la nuit de jeudi à vendredi, un bus arrivant devant un nouveau centre pour demandeurs d'asile à Lahti (sud-est de la Finlande) a été accueilli par une quarantaine de manifestants, dont un habillé comme le Ku Klux Klan, qui ont jeté des pétards.

 "On devrait fermer la frontière et vérifier qui sont ces gens. Les Irakiens devraient être renvoyés directement puisque leur pays n'est pas en guerre", estime Eero Yrjänheikki, ouvrier et manifestant anti-immigrés.

Capture.PNG Finland.PNG

19:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

A Dresde, les Allemands chantent "Poutine à Berlin, Merkel en Sibérie!"

 

04:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Paris: manif contre "la déferlante migratoire"

 Home ACTUALITE Flash Actu

    • Mis à jour le 24/09/2015 à 23:18
    • Publié le 24/09/2015 à 23:13
 
 
A l'appel de plusieurs organisations proches de l'extrême droite, près de 500 personnes se sont rassemblées ce soir à proximité du consulat d'Allemagne à Paris pour dénoncer "la déferlante migratoire sur l'Europe". Proche du parti d'extrême droite Front national, le mouvement Siel (Souveraineté, indépendance et libertés), qui organisait la manifestation, avait déployé deux grandes banderoles proclamant: "Les nôtres avant les autres" et "de frontières, - de misère".

Plusieurs intervenants se sont succédé sur une scène improvisée, devant des drapeaux français, allemand, ou hongrois, en hommage aux positions du Premier ministre hongrois radical Viktor Orban. Parmi eux, une porte-parole du mouvement allemand Pegida (Patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident), Melanie Dittmer, a jugé que "Angela Merkel déshonorait l'Allemagne et voulait faire de l'Europe les latrines du monde", brûlant un drapeau européen sous les applaudissements de la foule. Les manifestants se sont dispersés dans le calme après 21H00, après avoir chanté la Marseillaise.
 
LE FIGARO

02:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Vladimir Poutine : « Depuis des siècles les valeurs juives servent de nobles causes »

 

Le président russe Vladimir Poutine adressait il y a quelques jours ses vœux au « peuple juif » à l’occasion du Rosh Hashanah, le Nouvel an juif.

« À l’occasion du Nouvel an juif, j’adresse tous mes vœux à mes concitoyens de confession juive », a déclaré le dirigeant russe dans un communiqué.

« Cette fête n’est pas seulement un hommage à l’héritage historique et spirituel de leurs ancêtres, c’est aussi un moment d’introspection, de pardon et de générosité », a-t-il ajouté.

« Depuis des siècles les valeurs juives servent de nobles causes. Fortes de ces valeurs, les organisations juives russes œuvrent depuis toujours au vivre ensemble dans notre pays et luttent contre l’antisémitisme et l’intolérance », a-t-il conclu en souhaitant Shana Tova (Bonne année) à tous les Juifs.

Valls et Hollande n’auraient pas dit mieux !

 

Source : Lemondejuif

02:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

Vladimir Poutine ouvre les portes de la grande mosquée de Moscou

02:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Grèce : à peine nommé secrétaire d’État, l’antijuif Dimitris Kammenos démissionne

KAMMENOS.jpg

  

 

Nommé mercredi au secrétariat d’État de l’Infrastructure du nouveau gouvernement du Premier ministre grec Tsipras, Dimitris Kammenos, a été contraint jeudi à la démission après des dérapages antisémites.

Devant le tollé suscité par la nomination du controversé membre des Grecs indépendants (Anel), parti avec lequel Syriza, le parti au pouvoir, a formé un gouvernement de coalition, le Premier ministre grec avait demandé implicitement sa démission mercredi.

Fin juin, M. Dimitris Kammenos avait comparé le plan d’aide à la Grèce au camp de concentration d’Auschwitz, à la grande indignation de la communauté juive grecque.

En 2013, M. Kammenos avait relayé sur Twitter la thèse d’un complot juif derrière les attaques du 11 septembre aux Etats-Unis.

Arié Azoulay – © Le Monde Juif .info

01:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

L’invasion n’avance pas au hasard, confirme le patron du renseignement militaire

24 septembre 2015 par admin4  - Contre-info.com

« Rien du trafic migratoire en Méditerranée n’est ignoré des autorités françaises, militaires et civiles. Le général de corps d’armée (quatre étoiles) Christophe Gomart, patron de la DRM (Direction du renseignement militaire) est chargé de recueillir toutes les informations susceptibles d’aider la France à prendre ses décisions d’ordre militaire. Le général 4 étoiles a expliqué,  en ouverture du colloque Geoint, qui s’est tenu à la Société de géographie, à Paris, les 11 et 12 septembre derniers, comment rien du trafic migratoire au Moyen-Orient et en Méditerranée n’échappe au Renseignement français.

La DRM, qui est leader en France sur le renseignement d’origine imagerie (ROIM) fourni par les satellites-espions militaires, a inauguré le 19 janvier dernier un très discret centre d’expertise, le CRGI (Centre de renseignement géospatial interarmées). Pluridisciplinaire, il intègre une trentaine de spécialistes civils, militaires et réservistes de haut niveau dont la principale fonction consiste à fusionner le renseignement recueilli par la DRM à partir d’une multitude de capteurs (interceptions, satellites, sources ouvertes, cybersurveillance, etc.). C’est ainsi que la DRM peut aujourd’hui présenter aux dirigeants français une situation précise de la présence des migrants subsahariens en Libye, ainsi que les identités exactes, les modes opératoires et les stratégies des passeurs de migrants. Ces informations sont transmises par la France à l’état-major de la mission européenne en Méditerranée Eunavfor Med, lancée en mai dernier.

 

Le général Gomart a ainsi pu confier lors du colloque que les militaires français ont repéré les principaux points d’entrée des filières de trafic humain sur le territoire libyen, notamment à partir de la zone des trois frontières (Libye, Soudan, Égypte). Le renseignement français sait où les passeurs échangent leurs cargaisons humaines, où ils les hébergent. Il les voit également préparer les départs vers l’Europe depuis les plages de Tripolitaine et de Cyrénaïque, imposant aux migrants un processus immuable. (Source)

Lire la suite

00:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Robert Ménard : « Ils traitent de sales petits français, les français de souche »

21h23

RMC – Bourdin – 24/09/2015

- Robert Ménard : « Ils traitent de sales petits français, les français de souche (…) c’est ça que vous ne voulez pas voir »
- JJ Bourdin : « On le sait, … mais on le sait, je ne dis pas le contraire, Robert Ménard »

FDS

00:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Arabie saoudite: une bousculade provoque des centaines de morts à La Mecque

00:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

24/09/2015

Allemagne: hébergement des migrants dans un hôtel de luxe à Halle

http://www.fdesouche.com/651091-allemagne-hebergement-des...

Voir les photos de cet hôtel

23:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Un fils du colonel Kadhafi sera t-il le futur chef de l’État libyen ? Par Bernard Lugan

 

Le 14 septembre 2015, un coup de tonnerre a retenti dans le ciel serein des certitudes démocratiques européo-centrées quand le Conseil suprême des tribus de Libye désigna Seif al-Islam Kadhafi comme son représentant légal. Désormais, voilà donc un fils du défunt colonel seul habilité à parler au nom des vraies forces vives de Libye...

Les abonnés à L’Afrique réelle et les lecteurs de ce blog ne seront pas surpris par cette nouvelle puisque, depuis 2012, je ne cesse d’écrire :

1) Que la pacification de la Libye ne pourra se faire qu’à partir des réalités tribales.
2) Que le seul à pouvoir reconstituer l’alchimie tribale pulvérisée par l’intervention militaire de 2011, est Seif al-Islam que son père, le colonel Kadhafi, avait pressenti pour lui succéder, et qui est actuellement « détenu » par les milices de Zenten.

Mes analyses ne procédaient pas du fantasme, mais du seul réel qui est que :

1) En Libye, la grande constante historique est la faiblesse du pouvoir par rapport aux tribus. Au nombre de plusieurs dizaines, si toutefois nous ne comptons que les principales, mais de plusieurs centaines si nous prenons en compte toutes leurs subdivisions, ces tribus sont groupées en çoff (alliances ou confédérations).

2) L’allégeance des tribus au pouvoir central n’est jamais acquise.

3) Les bases démographiques des groupes tribaux ont glissé vers les villes, mais les liens tribaux ne se sont pas distendus pour autant.

Le colonel Kadhafi fonda son pouvoir sur l’équilibre entre les trois grands çoff libyens, à savoir la confédération Sa’adi de Cyrénaïque, la confédération Saff al-Bahar du nord de la Tripolitaine et la confédération Awlad Sulayman de Tripolitaine orientale et du Fezzan à laquelle appartiennent les Kadhafda, sa tribu. De plus, à travers sa personne, étaient associées par le sang la confédération Sa’adi et celle des Awlad Sulayman car il avait épousé une Firkèche, un sous-clan de la tribu royale des Barassa. Son fils Seif al-Islam se rattachant donc à la fois aux Awlad Sulayman par son père et aux Sa’adi par sa mère, il peut donc, à travers sa personne, reconstituer l’ordre institutionnel libyen démantelé par la guerre franco-otanienne. Mais pour comprendre cela, encore faut-il se rattacher à la Tradition lyautéenne des « Affaires indigènes » et répudier l’approche universaliste des « cerveaux à nœud » du quai d’Orsay.

Aujourd’hui, les alliances tribales constituées par le colonel Kadhafi ont explosé ; là est l’explication principale de la situation chaotique que connaît le pays. En conséquence de quoi, soit l’anarchie actuelle perdure et les islamistes prendront le pouvoir en Libye, soit les trois confédérations renouent des liens entre elles. Or, c’est ce qu’elles viennent de faire en tentant de faire comprendre à la « communauté internationale » que la solution passe par les tribus... Certes, mais la Turquie et le Qatar veulent la constitution d’un État islamique et la justice internationale a émis un mandat d’arrêt contre Seif al-Islam...

Le 12 octobre, avec son habituel sens de la clairvoyance, sa célèbre hauteur de vue et son immense connaissance du dossier, BHL expliquera certainement cette évolution de la situation libyenne aux auditeurs de l’IHEDN (Institut des hautes études de la Défense nationale), devant lesquels il doit prononcer une conférence de « géopolitique ». Il est en effet bon que les plus hauts cadres civils et militaires sélectionnés pour intégrer cet institut prestigieux, puissent écouter les analyses des experts les plus qualifiés...

NB : Au début du mois de novembre, aux éditions de l’Afrique Réelle, sortira mon livre intitulé Histoire et géopolitique de la Libye des origines à nos jours, dans lequel, sur la longue durée, est mise en perspective la marqueterie tribale libyenne, clé de compréhension de la situation libyenne actuelle. Ce blog en rendra compte.

21:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)