Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2015

Yves Nicolin, le maire (LR) de Roanne, comparaît devant le tribunal merdiatique

 

Download PDF

Son tort : avoir déclaré qu’il souhaitait accueillir en priorité des chrétiens et autres minorités religieuses persécutées par l’Etat islamique. Le plateau de « C à Vous » sur France 5 (Anne-Sophie Lapix, Pierre Lescure, Patrick Cohen, etc.) est sous le choc et ne comprend manifestement pas le danger que représente l’islamisme.

NDF

20:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Entretien avec Robert Ménard

             

« Réfugiés : les médias donneurs de leçons ne font que de la propagande »

 

 

 

 

1.8k
SHARES
 
 
      

Robert Ménard fait encore parler de Béziers… En cause, cette fois, la couverture de son journal municipal, consacrée aux migrants, ornée de l’annonce « Ils arrivent ». De quoi susciter l’indignation de la classe politique, mais aussi de l’Agence France-Presse, qui dénonce un photomontage réalisé à partir de l’un de ses clichés…

Une fois de plus, votre journal municipal a provoqué un tollé, tant parmi la classe politique que les médias. Cela devient une habitude ? 

En tous les cas, un hommage. Dans la France de 2015, faire contre soi l’unanimité de ceux qui nous dirigent est toujours flatteur…

Plus sérieusement, je constate, une fois encore, l’interdiction du débat dans ce pays. Le journal municipal relate des faits, publie des révélations et donne son analyse. Autant d’éléments qui peuvent donner lieu à une controverse de fond. Idée contre idée, conscience contre conscience. Mais ce n’est pas le cas. Presque tous ceux qui ont tweeté contre nous, lors de la mise en ligne du journal, ne l’ont pas lu. Ils en sont restés à la une. Pire : un journaliste de Sud Radio a parlé de « migrants embarquant sur un bateau » alors qu’il s’agit d’un train ! Cela veut dire que ce journaliste, soit n’a pas regardé la une du journal dont il parle, soit ne sait pas distinguer un train d’un bateau…

La réalité est que nous n’avons pas face à nous des contradicteurs, mais des prédicateurs qui psalmodient comme des mantras les mots de « scandaleux », « affligeant », « à vomir », sans une seule seconde parler du fond. Pourquoi ? Tout simplement parce que nous avons affaire à des gens profondément intolérants. Ensuite parce qu’aborder sereinement le fond, devant l’opinion publique, les amènerait à une défaite idéologique totale. Et cela, ils ne peuvent l’accepter.

beziers-une

La situation à Béziers est-elle à ce point préoccupante que vous y consacriez la une de votre journal ?

Elle est préoccupante dans presque toutes les villes de France et dans beaucoup de nos villages. Une immigration légale – car souvent légalisée après coup – importante, des clandestins en grand nombre et, dans notre cas, deux centres de demandeurs d’asile qui font de nous la capitale régionale des réfugiés, vrais ou faux. Dois-je vous rappeler la statistique du nombre d’enfants musulmans dans les écoles de Béziers ?

Cette une a un objectif. Informer les Biterrois de ce qui se passe dans les centres de demandeurs d’asile de leur ville. On peut le résumer ainsi : en quatre ans, sur 399 demandes d’asile, 87 % se sont vues refuser le statut de réfugiés. Combien ont été expulsés comme l’exige la loi ? Zéro ! Combien ont continué de bénéficier d’avantages sociaux ? Tous !

Les Syriens qui occupent illégalement des appartements HLM d’un de vos quartiers demandent que leurs enfants soient scolarisés. Y êtes-vous prêts ? 

Non ! Ces gens sont venus sans qu’on les invite, ils ont défoncé des portes de logements, se sont branchés illégalement pour avoir l’eau, l’électricité, etc. Ils n’ont donc aucune résidence légale sur Béziers, ils ne bénéficient d’aucune attestation de logement. J’apprends ce matin que des organisations sont en train de les aider à rester. Et qui signe l’appel sur Internet ? Un responsable musulman connu pour son fondamentalisme, et d’ailleurs fui comme la peste par beaucoup de ses coreligionnaires. Et nous devons accepter cela ? Et nous devons être rassurés par cette nouvelle ?

L’AFP vous reproche d’avoir détourné une de ses photos et a même saisi son service juridique…

L’AFP peut aussi consulter Euro Disney ou l’ambassade de Mongolie. Aucune importance ! Nous avons acquis une licence d’utilisation de cette photo. Elle figure dans le journal à deux endroits. Une avec ce que l’agence appelle un « détournement », l’autre sans.

Nous assumons totalement ce que nous avons fait. Ce n’est certainement pas le cas des donneurs de leçons de l’AFP… Ni d’ailleurs du reste des médias qui, à part France Info, ont publié la photo du petit Aylan, noyé sur les côtes de Turquie, en la recadrant. Pourquoi l’avoir recadrée ? Car, sur la droite, on pouvait voir des pêcheurs à la ligne turcs absolument indifférents. En faisant disparaître ces pêcheurs, la photo gagnait en force émotionnelle. Comment appelle-t-on un tel procédé ? De la propagande. Au service d’un objectif politique : faire accepter aux Européens l’entrée de ces migrants. Un objectif fixé par qui ? Par la Commission européenne. Son président, M. Juncker, déclarait, hier, que l’Europe devait accueillir des migrants « de façon obligatoire ». Tout est dit ! La boucle est bouclée !

BOULEVARD VOLTAIRE

20:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Réaction de Marie-Claude Bompard à la crise des migrants

20:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Gilles Pennelle (FN) : « il faut dénoncer ces élus qui veulent imposer des populations étrangères »

FDS  - 10 09 15

03:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Paris : Anne Hidalgo souhaite la bienvenue aux immigrés en arabe !

 

 

10/10/09/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Démagogie et dhimmitude semblent devenir les deux mamelles auxquelles têtent nos politiciens. Maintenant, c’est en arabe que la mairie de Paris souhaite la bienvenue aux immigrés… toujours plus prompte apparamment à se mobiliser pour nos frères envahisseurs, pardon… clandestins, pardon… migrants, pardon… réfugiés, que pour sa propre population dans le besoin : SDF, chômeurs, précaires… 

Capture.PNG Hidlgo  2.PNG

02:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Quand le gouvernement français se laisse submerger par l'immigration, le Danemark défend ses intérêts !

    9 septembre 2015

Communiqué de presse de Marine Le Pen

Alors que le gouvernement français a perdu tout sens commun sur l’affaire des migrants, alternant entre émotion organisée et laxisme total, il est des gouvernements en Europe qui n’ont pas perdu de vue l’intérêt national, notamment le Danemark.

Ainsi ce pays vient d’annoncer la rupture de ses liaisons ferroviaires avec l’Allemagne, afin de lutter contre le déferlement migratoire. Dans le même temps il diffuse dans des journaux étrangers des publicités dissuasives à destination des migrants candidats au départ.

On aimerait tant que les responsables politiques français du PS et de l’UMP s’inspirent de ces gouvernements qui ont pris la mesure du drame qui se joue ! C’est le cas du Danemark comme de l’Australie.
Les Français doivent exiger de leur gouvernement sécurité et protection, et le feront savoir lors des élections régionales en décembre !

02:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Hollande et Taubira veulent nous réduire au silence...

6847942c-8e41-4fc9-a7a1-281ec6af73a3.jpg

Madame, Monsieur,
Au moment où vous lisez ces lignes, les frontières de la France et l’Europe sont en voie de submersion totale, les clandestins envahissent nos terres, les terroristes hier encore aux portes de l’Europe, portent aujourd’hui le fer sur la terre de nos ancêtres.

Prenant acte de ces circonstances tragiques, sachant pertinemment que le gouvernement socialiste ne nous écouterait pas ; nous, la majorité silencieuse, avons décidé, au lendemain de la tentative d’attentat de Ayoub El-Khazzani dans le Thalys,   avec force et courage, mais sans violence de mettre sur pied une action spectaculaire : "EXPULSONS LES ISLAMISTES". Cette action organisée par les militants Identitaire de Flandre-Artois-Hainaut sur le toit de la gare d’Arras, samedi 29 août 2015, au lieu d’être considérée par le pouvoir en place comme un véritable SIGNAL D’ALARME, a revêtu une tournure politique condamnant par avance nos jeunes militants.

Alors que nous appelions à un débat de manière totalement pacifique, prenant soin de ne pas perturber le trafic afin d’éviter de faire peser sur les usagers le poids de l’inaction du gouvernement, de ne rien casser ou détériorer ; nous avons été jetés aux cachots pendant 24 heures de garde à vue comme de véritables criminels. 24 heures pendant lesquelles, nous étions entassés dans des cellules étroites - où quelques heures auparavant se croisaient trafiquants de drogue et violeurs – partageant à deux un matelas en mousse de deux centimètres d’épaisseur ; où il nous était quasi-impossible de dormir tant l’odeur des cellules était insupportable, où la seule couverture que nous avions était pleine d’urine, où des traces d’excréments et de sang maculaient les murs et le sol. À croire que faute de pouvoir nous punir pénalement, on avait décidé de nous faire subir un « traitement spécial ».

Pendant ce temps à quelques dizaines de kilomètres d’Arras, ce n’était pas moins de soixante personnes de la communauté des gens du voyage qui érigeaient des barrages et bloquaient l’autoroute A1 dans les deux sens - l'une des plus fréquentées d'Europe en cette période de retour de vacances – brûlant palettes, poubelles, pneus, ballots de paille, allant jusqu’à tronçonner des arbres pour alimenter les feux qui barraient la route, occasionnant des problèmes majeurs pour des milliers de français, le tout sous le regard passif des forces de l’ordre, qui n’ont  procédé à aucune interpellation, aucune garde à vue.

Bilan :

Les jeunes identitaires :

  • Aucune perturbation
  • Aucune violence
  • Aucune dégradation
  • 240 heures de garde à vue au total
  • Convocation devant le tribunal
  • Déjà plusieurs milliers d’euros de frais de défense (6720€)
  • Risque de mise en détention (6 mois d’emprisonnement)
  • Risque d’amende (33 700€)
Les gens du voyage :
  • Des dizaines de kilomètres de bouchon
  • Des milliers d’usagers bloqués
  • Une route impraticable nécessitant de lourds travaux
  • 500 000€ de dégâts pour la SANEF (Société des autoroutes du Nord et de l'Est de la France)
  • Aucune interpellation
  • Aucune procédure
  • 0 heure de garde à vue
  • Aucun frais d’avocat

Avant la fin de l’année, nos 9 militants sont amenés à comparaitre devant le tribunal dans le cadre de CRPC (Convocation en vue d’une comparution sur Reconnaissance Préalable de Culpabilité) pour  avoir « pénétré et stationné sans autorisation régulière dans les parties de la voie ferrée ou de ses dépendances qui ne sont pas affectées à la circulation publique, d’y faire circuler ou stationner un véhicule étranger au service à savoir être monté sur le toit de la gare centrale pour y déployer des banderoles. » Et tout ceci, en plus des 24 heures de garde à vue déjà effectuées par chacun d’entre eux ! Cela pourrait prêter à sourire, si cela n’engendrait pas autant de frais.

Nous ne sommes pas dupes et savons bien que, faute de pouvoir nous enfermer afin de nous faire taire, ils visent le porte-monnaie ; ce qui pourrait avoir des conséquences dramatiques pour les étudiants, chômeurs ou jeunes travailleurs que sont nos militants qui, pour se défendre, doivent déjà débourser:

  • 2 400€ pour l’intervention de l’avocat durant la garde à vue du week-end
  • 4 320€ pour l’intervention de l’avocat pendant les passages devant le procureur  dans le cadre des CRPC (Convocation en vue d’une comparution sur Reconnaissance Préalable de Culpabilité), ainsi que l’homologation devant le juge sur plusieurs dates d'audience.

Outre les condamnations pénales (six mois d'emprisonnement) qui pourraient être prononcées lors de la CRPC, l’article 2242-4, 5° du Code des Transports prévoit au maximum 33 750€ d’amende pour l’ensemble du groupe.

Aucune des actions entreprises par les Identitaires de Flandre-Artois-Hainaut n’aurait existé sans votre soutien moral et financier. La seule action d’Arras, a eu un retentissement national sans précédent : plus de 40 articles dans la presse écrite (Le Figaro, Voix du Nord, Le Parisien, Le Point, Valeurs actuelles, etc.), mais également sur BFM TV, Itélé, LCI, France 3 et plus encore, sur les réseaux sociaux, où par exemple on dénombre par moins de 4 millions de vue pour une publication du 29 août sur Facebook !

C’est tous ensemble que nous gagnerons le combat !

Aussi, pour permettre à nos jeunes militants de rester toujours en première ligne, eux qui mettent leurs peaux au bout de leurs fusils pour la défense de notre identité, risquant de graves poursuites judiciaires, pouvant mener jusqu’à la perte de leurs emplois : il y a un prix à payer !

Les frais que nos militants doivent assumer personnellement – s’élèvent pour le moment à 6 720€  – cela dépasse de loin les maigres revenus qu’ils perçoivent.

AIDEZ-NOUS À FAIRE FACE AUX FRAIS DE JUSTICE

Les moyens à disposition pour nous aider - tout en bénéficiant d'un reçu fiscal permettant de déduire de vos impôts jusqu'à 66% de votre don :

- Par carte bleue via paypal ou weezevent (100% sécurisé)

- Par Virement bancaire, à l'ordre de La Citadelle (notre association).
IBAN : FR76 3007 6029 2434 1890 0020 055
BIC : NORDFRPP

Chaque donateur sera tenu informé de ce financement participatif. Il recevra en plus une carte d'adhérent à notre club privé : La Citadelle
Nous comptons sur votre mobilisation et celle de vos proches pour parvenir à notre objectif - il en va de notre avenir !

N'hésitez pas à nous laisser vos coordonnées par e-mail : 
flandre@generation-identitaire.com
ou à nous contacter directement au :
07 81 99 21 29
si vous avez la moindre question.

Aurélien Verhassel
Responsable Génération Identitaire Flandre-Artois-Hainaut
 

CHEZ LES IDENTITAIRES VOS DONS SONT DES ACTIONS, ALORS DONNEZ-NOUS LES MOYENS D'AGIR

 

02:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Si la présidentielle américaine avait lieu aujourd’hui, Donald Trump battrait Hillary Clinton

 




2
Download PDF

Lu dans Le JDD :

C’est une première. Selon un sondage publié vendredi par SurveyUSA, Donald Trump (45%) battrait Hillary Clinton (40%) en cas de face-à-face. C’est un véritablement retournement de tendance. En juin, quelques jours après son entrée en campagne, l’ancienne première dame écrasait avec 59% des voix le milliardaire américain (34%), selon un sondage CNN/ORC. En juillet, l’écart était de 19 points en faveur de Clinton, avant de se réduire à 9 points en août.

NDF

01:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Strasbourg : université gratuite, aides sociales spécifiques de la part du CROUS et autres avantages pour les clandestins

http://www.ndf.fr/article-2/10-09-2015/strasbourg-univers...

01:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Boualem Sansal: "L'islam est incompatible avec la démocratie"


Boualem Sansal : "L'Islam est incompatible avec... par franceinter

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Boualem_Sansal

01:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

En 2025 la moitié des naissances en France ne seront pas d'origine européenne

http://www.polemia.com/en-2025-la-moitie-des-naissances-e...

Drepanocytose-588x302.jpg

Lire cet article jusqu'à la fin

00:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Nigel Farage : les "réfugiés" sont des migrants économiques

Sous-titres en français

   

E&R

 

 

00:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

10/09/2015

Marseille - Manifestation du FN13 et de l'Action Française contre l'exposition pédopornographique de la Friche

IMG_1800.JPG Ravier 2.JPG

Stéphane Ravier devant le Conseil Régional PACA 

IMG_1813.JPG Ravier devant la Mairie.JPG

Devant la Mairie de Marseille

IMG_1807.JPG AF.JPG

Jeunes manifestants de l'Action Française

(Photos EB - Marseille 9 septembre 2015)

 

 

 

23:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Une exposition pédopornographique et zoophile à Marseille subventionnée par la Ville

http://www.fdesouche.com/640069-marseille-une-exposition-... 

Rediffusion pour faire taire les mensonges au sujet de cette expo ignoble

Déroulez l'article de FDS

 

23:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les accords de Schengen au coeur de la crise migratoire

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/09/02/01016-...

Infographie: cartes de l'Europe de Schengen

22:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Marine Le Pen : l’UE doit s’unir avec la Russie dans la lutte antiterroriste

 10 septembre 2015   Hugues Portal

Marine Le Pen

L’Union européenne devrait changer ses alliés dans la lutte contre le terrorisme, et s’unir avec la Russie, la Syrie et l’Egypte, a déclaré Marine Le Pen, la chef du parti Front national, sur l’antenne de la chaîne Rossiya-1.

Selon Mme Le Pen, l’UE devrait changer complètement sa politique internationale, et s’unir avec la Russie et la Syrie contre le fondamentalisme islamique.

« Il faut s’appuyer sur l’Egypte pour stabiliser la Syrie, et c’est exactement ce que nous ne faisons pas », a souligné Mme Le Pen.

La leader du Front national estime par ailleurs que les hommes politiques européens prennent des décisions qui soumettent le peuple à des grands risques.

« Nicolas Sarkozy et François Hollande sont responsables de la situation actuelle en Libye, comme en Syrie. En déstabilisant la situation dans ces pays, en donnant les clés aux fondamentalistes islamiques, nous avons ouvert la voie vers l’Union européenne pour ces pays, de la part de l’immigration », a déclaré Mme Le Pen.

« Depuis des mois, les islamistes annoncent qu’ils feront passer des soldats islamiques en UE, avec la vague des migrants, afin de frapper au cœur des pays européens à un moment précis. Nous le savons et nous ne faisons rien depuis des mois », a souligné la présidente du Front national.

Source : sputniknews.com

21:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Florian Philippot interpelle Junker sur l'immigration et l'état de l'Union

20:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Jany Le Pen : «Jamais je n’aurais pensé que Marine irait si loin»

5080065_jany-le-pen_545x460_autocrop.jpg

Jany Le Pen en 2011

 

Zoé Lauwereys (@zlauwereys) | 10 Sept. 2015, 17h21 | MAJ : 10 Sept. 2015, 17h56

 
réagir
13
                                                     Jany Le Pen, en 2011. L'épouse du cofondateur du FN s'exprime dans Paris-Match sur le conflit au sein de la famille Le Pen.  (LP/ALAIN ABOIROUX.)

Elle est des Le Pen que l’on entend rarement dans les médias. Mais lorsqu’elle décide de prendre la parole, Jany Le Pen ne mâche pas ses mots. Dans un entretien à Paris Match, la seconde épouse du fondateur du Front national donne son opinion sur le clan mythique qui se déchire.

Pour elle, «Jean-Marie vit sans doute l’épreuve la plus douloureuse de sa vie (…) Jamais je n’aurais pensé que Marine irait si loin, serait si vindicative».

«Aujourd’hui, elle est cadenassée, je n’entends plus son cœur. Il s’est durci»,  analyse celle qui raconte une Marine Le Pen «si spontanée» à 17 ans.

«Un SMS d'insultes, d'une violence folle, au ton ordurier»

La belle-mère de la patronne du FN raconte les échanges de SMS à la veille du bureau exécutif en août : «A l’aéroport de Nice, j’ai regardé Jean-Marie qui, dans la salle d’attente, ne disait rien.» Après le vol, l’octogénaire regarde son téléphone : « En sortant de l'avion, j'ai lu sa réponse : un SMS d'insultes, d'une violence folle, au ton ordurier. Cette haine ! Elle a des comptes à régler avec son père, à qui elle doit pourtant tout». Le lendemain de cet échange, Jean-Marie Le Pen était exlu du FN. 

La fille n’est pas la seule à recevoir une salve d'amabilités, la petite-fille du «menhir» n’est pas épargnée non plus. A son propos, Jany reconnait : «C’était une adorable petite-fille». Avant d’assurer : «Elle est douée, extrêmement maligne. C'est elle qui a choisi de rajouter le nom de Le Pen à celui de Maréchal. Jusque-là, elle s'était toujours appelée Marion Maréchal. Comment vouloir le nom et refuser le reste ?»

Et d’asséner que la benjamine Le Pen a hérité d’ «une circonscription en or dans le Vaucluse» et de conclure toujours à propos de la jeune députée : «Je ne dis pas que même une chèvre avec un chapeau aurait pu être élue, mais enfin… » 
 
Le Parisien
 
NdB: De l'air !
 
 

 

 


 

20:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (13)

Lénine de retour à Berlin: quel symbole funeste !

5079793_ber248-442276-01-02_625x468.jpg Lnine.jpg

           

  

Lénine a fait un retour remarqué jeudi à Berlin : vingt-cinq ans après la chute du Mur, la tête d'une immense statue à son effigie a été déterrée et transportée sur un camion à travers la ville.

La tête du révolutionnaire russe, un crâne géant d'1,70 m et de 3,5 tonnes qui était enterré depuis plus de vingt ans dans un bois au sud-est de Berlin, va prendre place dans une exposition permanente que la ville va consacrer aux figures clés de l'histoire allemande.

 

Elle été déterrée dans la matinée par des ouvriers qui l'ont ensuite hissée à l'aide d'une grue sur un camion. Elle a ensuite entamé son trajet à travers la capitale allemande pour rejoindre le lieu de l'exposition, à l'ouest de Berlin, dans l'ancienne citadelle de Spandau, transformée en musée.

L'image de ce crâne circulant dans Berlin fait penser à la scène du film «Good Bye Lenin» (2003), lorsque la tête, suspendue à un hélicoptère, survolait Berlin-Est, juste après la chute du Mur. Initialement, le crâne faisait partie d'un monument réalisé par Nikolai Tomski, président de l'Académie soviétique des Arts, représentant un Lénine en pied sur fond de drapeau rouge. Il mesurait 19 mètres de haut. Inauguré le 19 avril 1970, trois jours avant le 100e anniversaire de la naissance de Lénine, il était resté 31 ans sur une place portant le nom du révolutionnaire. Son démontage a été ordonné à l'automne 1991. Le monument, en 120 morceaux, sera finalement enterré dans une zone forestière protégée à l'extrême sud-est de la ville.

Son excavation s'avèrera compliquée : il y a un an, la ville de Berlin a même failli jeter l'éponge, disant ne plus savoir où elle se trouvait précisément. Mais un documentariste américain, Rick Minnich, qui avait partiellement déterré la tête au début des années 90, a alors contacté la presse locale, disant savoir où elle était. Les autorités berlinoises ont alors donné leur feu vert pour la «résurrection» de Lénine.

Mais les travaux ont ensuite encore été retardés par la découverte dans la zone de la présence d'un petit lézard des souches, une espèce protégée qui a dû être minutieusement évacuée.

Le Parisien

20:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Comment la France a racolé des "migrants" à la gare de Munich... Honteux!

03:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)