Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2014

Eric Zemmour sur l'Ukraine: une claque à Poutine ?

http://www.itele.fr/magazines/ca-se-dispute-zemmour-domen...

28 02 14

21:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

L'Islande dit non à l'Union européenne

225px-Flag_of_Iceland_svg.png

01 mars 2014

 

 Comme la Suisse et la Norvège en 1994, l'Islande devrait refuser officiellement son adhésion à l'Union européenne. Les deux partis de centre-droit de la coalition au pouvoir se sont mis d'accord sur une proposition de loi qui sera soumise à l'Althing, la chambre unique du parlement islandais. Ce texte prévoit de retirer la candidature du pays à l'UE sans passer par la voie du référendum comme l'avait promis le gouvernement lors de son entrée en fonction en avril dernier.

Michel Janva

Le Salon Beige

21:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Scandale en Grande-Bretagne: "Il est normal d'avoir des rapports sexuels avec des enfants de dix ans"

EMCoRoR.jpg

http://www.fdesouche.com/427957-scandale-en-grande-bretag...

FDESOUCHE

21:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Théorie du genre : une sortie scolaire annulée par la mairie dans le Val-de-Marne

 

 

La sortie au théâtre des enfants du Perreux (Val-de-Marne) est annulée. La mairie n'approuve pas la thématique de la pièce.

Éléonore Sok-Halkovich | Publié le 01.03.2014, 07h09

 

Nogent-sur-Marne, vendredi. Le spectacle « La Princesse qui n’aimait pas les princes » est joué pour la première fois au Pocket Théâtre de Nogent-sur-Marne.

Nogent-sur-Marne, vendredi. Le spectacle « La Princesse qui n’aimait pas les princes » est joué pour la première fois au Pocket Théâtre de Nogent-sur-Marne. | (LP/E. S-H)

                

 

 

 

Le débat sur le genre n'en finit pas de ricocher. Après le livre « Tous à poil », ou encore la diffusion du « Tomboy » dans des écoles, c'est une pièce de théâtre qui fait à nouveau les frais d'une polémique. « La princesse qui n'aimait pas les princes » est une pièce jouée pour la première fois cette semaine au Pocket Théâtre, à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), près de .
 
Inspirée d'un conte pour enfants, elle met en scène les amours « extra » ordinaires d'une princesse qui repousse ses prétendants pour les beaux yeux d'une fée. Un spectacle soutenu par le conseil régional d'Ile-de-.


« La représentation de mercredi prochain était réservée à 50 enfants du centre de loisirs du Perreux-sur-Marne (NDLR : la ville voisine) auprès desquels nous devions aussi animer un atelier de sensibilisation. Mais la directrice a été contrainte d'annuler la sortie sans concertation, car la municipalité lui a dit que la thématique bloquait », rapporte le metteur en scène, Delphine Orléach. « Notre pièce est censurée, alors que c'est avant tout un outil permettant de répondre aux interrogations des enfants, et de parler d'homosexualité avec humour. » Opposé au mariage pour tous, le député-maire Gilles Carrez (UMP) avait pourtant été le premier élu du Val-de-Marne à célébrer l'union d'un couple gay. Contacté, il renvoie la balle à ses services. « Nous avions eu une proposition pour ce spectacle, mais nous n'avions rien signé », argue Philippe Butet, responsable des services scolaires et périscolaires. Tout en ajoutant : « Il y a des choses qui interrogent. Certaines thématiques n'entrent pas dans notre contenu pédagogique. »

Les parents d'élèves sont divisés. « La mairie n'a pas fait ce choix à la suite d'une réaction des familles, affirme la présidente de la Fédération des parents d'élèves de l'enseignement public du Val-de-Marne (PEEP), Myriam Ménez. Mais nous souhaitons que l'éducation sexuelle reste un domaine réservé à la famille. »

« Cette pièce est avant tout une oeuvre d'art, juge pour sa part le responsable national des parents de la FCPE, Paul Raoul. Que le maire impose à tout le monde ses vues est dangereux. »

Le Parisien

20:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Une candidate du FN veut faire interdire un spectacle avec des danseurs nus à la Roche-sur-Yon (vidéo)

 
 
 
 
 

Selon Ouest France, Brigitte Neveux, candidate FN à la Roche-sur-Yon, veut faire interdire le spectacle "Tragédie", d'Olivier Dubois.

Une chorégraphie où les danseurs évoluent, intégralement nus, sur le plateau.

Brigitte Neveux affirme:

«Le théâtre du Grand R est financé par la ville de La Roche au travers de l'association du Grand R, donc par les impôts des Yonnais.

Toute personne peut avoir ainsi l'opportunité de venir contester les choix dits « cul-turels » de la mairie et revendiquer la mise en place d'un répertoire non limité aux choix de créateurs décadents se revendiquant hypocritement de la culture. »

Jeudi dernier, une vingtaine de manifestants ont même tenté d'interrompre le spectacle.

Une demande de censure qui perturbe même les médias canadiens.

"En France, le FN veut censurer Tragédie, d’Olivier Dubois" écrit le site "Voir à Montréal"

Le site explique:

"Tragédie, une chorégraphie d’Olivier Dubois qui visitera bientôt Québec et Montréal, est menacée de censure dans la région Pays de la Loire par une candidate du Front National aux municipales de La Roche-sur-Yon. Le spectacle serait «indécent» à cause de la nudité intégrale de ses danseurs".

De son côté Libération affirme:

"La nudité des 18 danseurs (9 femmes, 9 hommes) s’impose, non comme une provocation mais comme une réflexion sur ce qui constitue l’homme."

Interrogé par DanceBuzz , Olivie Dubois affirme:

"On tourne partout dans le monde. Et je n’avais jamais vu ça. Cette polémique m’attriste. C’est toujours triste de voir quelqu’un s’accaparer la culture pour soutenir un propos. C’est une forme de rapt sur la culture."

jeanmarcmorandini.com

19:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Ukraine: les combattants de Kiev formés en Lituanie et Pologne et financés par les Etats-Unis (sénateur)

200558140.jpg

 

Dossier: Règlement de la situation en Ukraine

20:36 01/03/2014
 
MOSCOU, 1er mars - RIA Novosti
 

Les combattants de Kiev financés par les Etats-Unis et formés en Lituanie et en Pologne pourraient étendre leurs actions vers l'est de l'Ukraine, a déclaré samedi à Moscou le vice-président du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) Iouri Vorobiev.

"Selon les médias, le président des Etats-Unis a déclaré que la Russie "payerait cher "pour sa politique. Nous savons que les combattants ayant opéré à Kiev ont été formés en Lituanie et en Pologne grâce aux fonds américains. A présent, ils comptent étendre leurs actions vers les régions orientales de l'Ukraine et la Crimée", a indiqué M.Vorobiev.

Le Conseil de la Fédération, réuni en séance extraordinaire, a autorisé samedi l'envoi de troupes en Ukraine en raison de la situation extraordinaire dans ce pays, de la menace pesant sur la vie des citoyens russes et des effectifs du contingent militaire russe qui sont déployés dans la république autonome ukrainienne de Crimée conformément à un accord russo-ukrainien.

19:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Ukraine : Laurent Fabius avoue que l’accord voulu par la France, l’Allemagne et la Pologne était un élément du coup d’Etat

 

Laurent Fabius, ministre socialiste des Affaires étrangères, avoue à l’Assemblée nationale le 25 février 2014 qu’il a fourni les éléments avec l’Allemagne, la Pologne et l’UE pour un véritable coup d’État contre le président Ianoukovytch et sa majorité parlementaire.

A noter que Fabius n’ose même plus prononcer le nom du président ukrainien berné qui est pourtant celui qui a signé l’accord du 21 février soutenu par l’UE avec une opposition qui savait qu’elle ne le respecterait pas.

NPI

19:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Chappatte

1002843.jpg

19:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

« Les paroles d'Obama sont une menace directe pour la Russie » (vice-président du Conseil de la Fédération)

18h_51210272.jpg

Aujourd'hui, 20:19
 

 

 

Par La Voix de la Russie | Par sa déclaration que Moscou « paiera cher pour sa politique », le président américain Barack Obama « a passé la ligne rouge et insulté le peuple russe », a déclaré le vice-président du Conseil de la Fédération (Chambre haute du parlement) Iouri Vorobiev. Il a qualifié les paroles du leader américain comme une «menace directe».

Selon Vorobiev, il faudrait rappeler l'Ambassadeur de Russie des Etats-Unis.

Le vice-président a rappelé que vendredi dernier, le 28 février, Obama a déclaré que la Russie « paierait cher pour sa politique » en Ukraine.

18:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Les députés de Sébastopol ont voté pour l'insubordination à Kiev

20RIAN_02388114_LR_ru.jpg

Aujourd'hui, 21:12
 

 

 

Par La Voix de la Russie | Les députés du Conseil de la ville de Sébastopol en Crimée ont voté pour ne pas obéir aux décisions du nouveau gouvernement de l'Ukraine, indiquent les médias de l'Hôtel de ville.

« Dans la situation actuelle, nous, les députés qui expriment la volonté du peuple n’avons qu'un seul choix : soit regarder silencieusement l’humiliation de notre Berkout et la distribution des postes dans les ministères de l'Ukraine aux bandits armés, soit agir », a donné lecture du texte de la décision le député Dmitri Beliouk.

Les députés ont également voté en faveur du référendum en Crimée sur l’expansion du statut d’autonomie.

18:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Le Conseil de la Fédération a autorisé l'utilisation des forces armées russes en Ukraine

18sov_f2.jpg

Aujourd'hui, 19:31
 

 

 
Par La Voix de la Russie | Le Conseil de la Fédération (Chambre haute du parlement) a donné une réponse positive à la demande du président Vladimir Poutine pour l’autorisation de l'utilisation des forces armées de la Fédération de Russie sur le territoire de l'Ukraine jusqu’à la normalisation de la situation politique dans ce pays.

 

 

18:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Cuba: un navire de guerre russe amarré à 90 miles de Miami

http://lejournaldusiecle.com/2014/02/27/cuba-un-navire-de...

viktor_leonov_in_havana.jpg

La Havane

03:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Entretien avec Renaud Camus

 

Le concept de Français est devenu une fiction qui n’est plus tenable

Le 25 février 2014

Selon une enquête “Génération quoi ?”, initiée par France Télévisions, 46 % des 18-34 ans ne font plus confiance aux politiques (qu’ils trouvent corrompus et pour qui gauche et droite se valent). C’est inquiétant ?

Non, c’est assez rassurant sur le bon sens des sondés. La caste politique est un des groupes les plus déculturés, décivilisés, désélitisés de la société française. Elle est noyée dans la société du spectacle ou plus exactement du show-business et se confond avec elle, à un rang inférieur à celui des “artistes”. Rien n’est plus instructif à cet égard que de voir qui épouse qui, qui prend où ses maîtresses et ses amants, qui passe avec qui les fêtes de fin d’année. Après la présidence Jean Clavier, voici la présidence Gérard Jugnot. Pendant ce temps-là ces gens s’occupent (mal) de petites misères tandis que survient dans un silence imposé la plus formidable commotion de toute notre histoire, le Grand Remplacement.

Un tiers des 210.000 répondants envisagent que des emplois puissent être réservés aux Français. Cela vous étonne ?

Oui. Un tiers ça n’est pas beaucoup. D’autant que “Français”, ça ne veut absolument plus rien dire. La distinction entre Français et étrangers n’a plus aucun sens, elle ne sert plus qu’à dissimuler ce qui survient et à permettre aux sociologues de cour, si l’on peut risquer le pléonasme, de soutenir sans rire et même sans mentir qu’il y a de moins en moins d’étrangers — naturellement, puisqu’ils sont tous “français” ! Ils votent socialo-remplaciste avant de voter islamo-remplaçant, Union racaille, Mouvement slamiste, Fédération colonialiste, Rassemblement pour l’exploitation de la conquête. Le moment-clef de mon procès, vendredi dernier, fut celui où l’un de mes témoins, un jeune professeur d’origine marocaine mais français jusqu’au bout des ongles, lui, et même patriote, déclencha la fureur haineuse de l’avocat du Mrap pour avoir décrit ce qu’était sa réalité quotidienne en banlieue parisienne, à savoir que ses élèves rient quand il se déclare français, jugent qu’il est un traître s’il se reconnaît attaché à la patrie française, parlent des Français comme d’un groupe étranger et méprisable, estiment que dans dix ou quinze ans la France sera musulmane et voient la conquête en cours comme un juste dédommagement pour l’ancienne colonisation. Le concept de Français est devenu une fiction qui n’est plus tenable.

François Hollande a annoncé le transfert au Panthéon de Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette et Jean Zay. Faites-vous partie de ceux qui, comme Régis Debray, trouvent ces nominations trop policées, trop politiquement correctes ?

Germaine Tillion, au moment de la dite “affaire Camus”, il y a quatorze ans, est de ceux qui se sont acharnés contre moi, à l’aveugle, de confiance, en parfaite méconnaissance du dossier. J’imagine qu’elle ouvre grand la porte du Panthéon à Bernard-Henri Lévy, Josyane Savigneau ou Edwy Plenel. En revanche j’ai un peu connu Geneviève de Gaulle-Anthonioz, qui était une femme admirable. Aucune objection à Pierre Brossolette, certes. Jean Zay a beaucoup à se faire pardonner, mais beaucoup pour se faire pardonner.

Comment s’est passé votre procès vendredi dernier ? (Et quand le jugement sera-t-il rendu ?)

Cela dépend si on l’envisage du point de vue judiciaire ou du point de vue politique. Judiciairement, je n’ai pas la moindre idée de l’issue possible — le jugement doit être rendu le 3 avril. Je tiens tout de même à dire que le déroulement de la (très longue) audience faisait pleinement honneur à la justice : formalisme, politesse, pleine liberté à chacun de s’exprimer. Politiquement, il me semble que notre camp a pu marquer des points. L’adversaire remplaciste est enfermé dans des fictions verbeuses dont il est évident qu’elles ne tiennent plus debout. Pour les lecteurs que cela intéresserait, je me permets de donner deux liens où ils trouveront plus de détails : l’un à un article de L’Express, l’autre à mon propre journal.

BOULEVARD VOLTAIRE

01:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Marine Le Pen répond aux questions de Ruth Elkrief sur BFM TV - 27 02 14


Marine Le Pen - 27 février 2014 par hurraken75

00:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

28/02/2014

Explosion de l'immigration clandestine: + 48% de 2012 à 2013 - Silence des médias français

source : article de Euronews du 28 février 2014

[NDLR : Dix jours après sa parution sur de nombreux sites espagnols, grecs et portugais, cette information rapportée par Fdesouche le 17 février n'a toujours fait l'objet d'aucune publication dans les médias français. ]

Rappel de l’information : A Athènes, le 17 février, a eu lieu la « réunion  des présidents des commissions de la justice et des affaires intérieures » des 28 pays de l’Union, en présence de Cecilia Malmström, commissaire européenne chargée des Affaires intérieures (nous avons retrouvé le programme en PDF). Au cours de cette réunion, Ilkka Laitinen, Directeur Exécutif de FRONTEX, l’Agence européenne de contrôle des frontières, a indiqué que l’immigration clandestine avait explosé en 2013, avec une hausse de 48% par rapport à 2012.

Note : L’information a été reprise par le site E&R et par le site du Front National, qui a souligné le silence de la presse française.

————— Ci-dessous : notre article du 17 février, avec diverses sources Lire la suite

François Desouche

 

23:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

François Hollande ne modifiera pas le statut des animaux

2764986.jpg

http://lejournaldusiecle.com/2014/02/21/francois-hollande...

Signez la pétition!

23:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

En Italie aussi, les parents résistent à la théorie du genre et retirent leurs enfants des écoles

 

 école-influence-lgbt-MPI

En Italie aussi, le lobby LGBT et des groupes partisans de la théorie du genre ont réussi à introduire dans certaines régions du pays des changements radicaux dans le contenu éducatif sur la sexualité enseigné aux enfants dans les écoles.

L’hebdomadaire Tempi a publié une interview de l’avocat Simone Pillon, directeur du Forum des associations familiales de Umbrie, organisme qui s’oppose à l’assaut du lobby gay dans les écoles

« Les gens sont en train de bouger contre la théorie du genre », déclare Pillon. Elle précise que la semaine dernière de nombreux enfants d’âge préscolaire sont rentrés chez eux en racontant des histoires sur les homosexuels avec des brochures à l’appui. « Aujourd’hui, pour offrir un soutien à de nombreux parents inquiets de ce que les enseignants racontent dans la salle de classe, j’ai écrit un manifeste pour l’auto – défense contre l’idéologie du genre. Douze conseils sur la façon d’agir pour empêcher l’endoctrinement que les organisations LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres) essaient d’imposer aux enfants »

–Quelles propositions contient ce manifeste?

Nous sommes submergés par les demandes de nombreux parents. Ce qui se passe avec ces livres et ces cours inquiète beaucoup de gens habitués à faire confiance à l’école. Maintenant ils se sentent  dépassés  par cette diffusion de contenus contraires à leurs options éducatives. Le concept des 12 conseils aux parents, c’est défendre leur droit à éduquer leurs enfants. Aujourd’hui, nous ne pouvons nous donner le luxe de déléguer davantage, particulièrement sur ces thèmes.

-En Ombrie, on a été informé par les journaux la semaine dernière à propos d’un livre distribué dans les jardins d’enfants, mais il y avait déjà depuis quelques temps des cours similaires. Comment réagissent les parents?

Il y a deux semaines, nous avons eu une réunion où environ 250 personnes étaient présentes. Nous avions prévu une réunion d’urgence à Pérouse avec de nombreuses familles prêtes à prendre des mesures face à ce qui se passe. Les gens bougent, ce sont des gens qui ont décidé de prendre les choses en main parce que dans l’école secondaire, depuis des années maintenant, l’association LGBT italienne ARCIGAY peut donner des cours sur la sexualité et cela se fait sans opposition. Il y a d’ailleurs une étude menée par l’organisme ASL2 de Perouse (Service régional de santé publique) qui est spectaculaire par ce qu’elle révèle

–      De quoi s’agit-il?

Dans cette étude, les associations homosexuelles rendent compte de leur travail contre les stéréotypes mené dans les écoles primaires de la ville. Au début, ils ont donné aux enfants un questionnaire sur l’homosexualité: ce qu’elle est, si elle est considérée comme un problème ou une variante naturelle, etc … Puis les cours ont été donnés, et deux mois plus tard, ils redonnent le questionnaire. Leurs résultats montrent que 80 pour cent des enfants avait changé d’avis: l’homosexualité est désormais considérée comme une chose merveilleuse. Et les associations pour les droits (civils) sont également obligés de suivre ces cours.. C’est la pointe de l’iceberg. Sur le site web de l’ASL Pérouse, on explique à la perfection la masturbation masculine et féminine et comment avoir une relation sexuelle homosexuelle sûre et c’est ensuite diffusé dans les écoles.

–      Tout cela se fait dans le dos des parents?

Oui, bien que l’école et ces associations le nient. La semaine dernière, Lorena Pesaresi, conseiller municipal de Pérouse, déléguée à l’égalité des chances, a nié dans une interview avoir une responsabilité dans ce qui se passe dans les écoles maternelles.  J’ai donc envoyé au journaliste qui l’a interviewé les résolutions signées par elle concernant ces questions. Il est temps pour nous de mettre fin au silence. Ils vont à l’école pour endoctriner les enfants dès le plus jeune âge, cherchant à ce que les enfants pensent que l’homosexualité est une variante naturelle de la sexualité. Et ils sont encouragés à vérifier si leur nature est gay ou hétéro.

–      Vous êtes arrivé au point de suggérer que les enfants devraient rester à la maison.

Oui, aux heures où ces cours sont administrés, j’invite à faire une sorte d’objection de conscience.

MEDIAS-PRESSE-INFO

23:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Au tribunal, Robert Faurisson invoque une QPC contre la loi Fabius

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Robert-Faurisson-in...

E&R - 22 02 14

 

22:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Ukraine: des hommes armés s'emparent de l'aéroport de Simferopol en Crimée

  • Publié le : vendredi 28 février 2014
  • Source : E&R

  •  
    Une cinquantaine d’hommes armés, en uniforme, et portant des écussons noirs ont investis l’aéroport de Simferopol en Crimée.

Des patrouilles ont été mises en place autour et au sein de l’aéroport, dont l’activité n’a pas été perturbée. Les vols prévus pour Moscou et Kiev ont été maintenus.

Des civils se sont joints à eux pour les assister dans leur mission de sécurisation des lieux.

« Nous sommes tous des volontaires, présents pour ne pas permettre l’atterrissage de fascistes ou de radicaux venant de l’ouest de l’Ukraine », a déclaré leur porte-parole, un ancien officier de police.

À la gare de Simferopol, depuis dimanche, cinq militants pro-russes surveillent les quais pour éviter que des éléments venus de Kiev n’y débarquent.

Hier, une unité de paramilitaires pro-russes a pris le contrôle du parlement local de Simferopol, où la décision a été prise d’organiser un référendum le 25 mai pour plus d’autonomie en Crimée.

Le nouveau chef du Conseil des ministres de la République autonome de la Crimée, Sergueï Aksenov, vient de prendre ses fonctions et a déclaré qu’il considérait Viktor Ianoukovitch comme président légitime du pays.

E&R

22:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Tarascon : "Le soir dans les coursives de la prison ça sent fort le shit"

Arles Tarascon / Publié le Vendredi 28/02/2014 à 05H32
 

Pour le syndicat des agents pénitentiaires UFAP le récent démantèlement d'un réseau de trafic de stupéfiants au centre de détention n'est pas une surprise

Faits Divers - Justice - Actualités - Tarascon : Le soir dans les coursives de la prison ça sent fort le shit
Un réseau interne, en lien avec des Toulonnais, à la prison alimentait les détenus de Tarascon en résine de cannabis.

Photo archives N.V

Le coup de filet antidrogue opéré mardi matin, simultanément à la prison Tarascon et Toulon, n'a pas surpris les agents pénitentiaires. Loin s'en faut. "On sait que la drogue entre en détention, et en plus grande quantité depuis la suppression des fouilles à corps après les parloirs" commente le représentant du syndicat UFAP, Éric Rouvière.

Le personnel pénitentiaire est d'ailleurs quotidiennement au contact avec la drogue. "Le soir, ça sent très fort le shit dans les coursives. L'odeur est omniprésente et s'imprègne. À telle enseigne que nous avons même des inquiétudes pour le personnel. L'odeur s'imprègne sur tout le corps et même les vêtements. Un contrôle de police ou de douane à l'extérieur sur nos camarades pourrait s'avérer être positif et des soupçons se porter sur eux" souligne encore le syndicaliste qui envisage même de porter la question devant le Comité d'hygiène, de sécurité et de conditions de travail (CHSCT).

La drogue franchit les murs de la détention à l'occasion des parloirs, mais aussi par le biais des projections, des colis lancés par-dessus les murs et grillages d'enceinte. "On leur facilite quelque part la tâche, il y a une seule caméra de surveillance à l'extérieur. Et lorsque les "lanceurs" sont surpris par les agents postés aux miradors, ils ont le temps de s'enfuir" poursuit Éric Rouvière dont le syndicat réclame à l'administration pénitentiaire la création d'une brigade canine spécifique pour compléter celles des policiers qui investissement les lieux de temps à autre. Avec succès d'ailleurs, comme le souligne le commandant Hervé Louvel. "Ces opérations nous permettent de réaliser entre 70 et 80 saisies de drogue par an".

"Il faut imaginer que la prison est le reflet de la société extérieure, à l'intérieur c'est un microsociété, parfois avec un trait un peu grossi, notamment sur la question de la drogue" nous confie un autre gardien. Et il ne rentre clandestinement pas que de la drogue au centre de détention. Chaque année, entre 200 et 300 téléphones portables sont récupérés. Et même de la viande serait introduite.

"On n'a pas les moyens de contrôler tout ce qui rentre. La fin de la fouille ne nous sert pas. Et les nouvelles technologies sont aussi contre nous : les couteaux en céramique par exemple passent les portiques de détection, tout comme d'ailleurs certains téléphones portables qui ne sont pas détectés par la machine" note le syndicaliste UFAP.

Le problème c'est que toutes ces intrusions génèrent des trafics à l'intérieur, des conflits pouvant finir en rixe, avec parfois "des agressions de personnel" notre Éric Rouvière. L'UFAP a comptabilisé 200 agressions physiques et 18 prises d'otages. Et fait un parallèle entre les règlements de comptes extérieurs et les détenus. "On s'est rendu compte que beaucoup de victimes sont passées par le centre de détention de Tarascon" révèle Éric Rouvière.

La Provence


 

L'enquête

Agissant sur commission rogatoire, les policiers ont démantelé un réseau à l'intérieur de la prison de Tarascon. Sur les 11 personnes interpellées, 6 ont été mises en examen mercredi dont le chef présumé du réseau transféré à la maison d'arrêt de Nîmes.

21:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)