Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2013

E & R rend hommage à Jacques Vergès - Procès Klaus Barbie


E&R rend hommage à Jacques Vergès par ERTV

 

16/09/13

21:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Jean Roucas déprogrammé en octobre à Gardanne

 
Gardanne / Publié le mercredi 18 septembre 2013 à 16H14
 

La décision officielle est tombée aujourd'hui : l'humoriste Jean Roucas, qui s'est rallié à Marine Le Pen, ce week-end aux universités d'été du Front national à Marseille, a été déprogrammé de la saison culturelle gardannaise. Son spectacle, qui devait être présenté à la Maison du peuple en octobre, a été retiré "en accord avec les producteurs du spectacle", indique la mairie. Les acteurs se sont désolidarisés de l'humoriste du fait de son engagement en faveur du FN. Un choix qui correspond à "la philosophie" de la municipalité, "notamment en matière de culture et de solidarité".

La Provence

20:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

4400 ans avant la cité phocéenne... une découverte sans précédent

http://france.eternelle.over-blog.com/article-4-400-ans-a...

20:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

La France est belle, protégeons-la ! - Clip de l'Université d'été 2013 du Front National

19:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Futur centre européen du judaïsme : 2 millions d’euros apportés par l’Etat, 700 000 euros par l’IdF et terrain prêté par la mairie de Paris

 

 On détruit des églises non restaurées chaque années en France (contre la volonté populaire), mais pour un centre du judaïsme de 5000 mètres carrés, les collectivités territoriales trouvent rapidement l’argent nécessaire…

Lors de ses vœux aux autorités juives pour la nouvelle année, le ministre de l’Intérieur a répondu à leurs craintes sur la laïcité.(…)

Dans sa réponse, Manuel Valls dont l’entourage a montré quelques petits signes d’agacement aux propos de Joël Mergui, s’est voulu rassurant. «Il ne faut pas avoir peur de la laïcité», a-t-il lancé, soutenant la charte de son collègue, ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon. Malgré ce différend, les relations semblent au beau fixe entre le ministre de l’Intérieur et la communauté juive. Manuel Valls partage ainsi l’analyse de cette dernière sur les nouvelles formes d’antisémitisme.

Il a aussi confirmé la subvention de deux millions d’euros qu’apportera l’Etat au futur centre européen du judaïsme.

Lire la suite

 

Contre-info.com

19:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Abolition de la peine de mort le 18 septembre 1981

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Badinter

   

Le projet de loi abolissant la peine capitale, présenté par Robert

Badinter, fut adopté par l’Assemblée nationale le 18 septembre 1981 (par la majorité de gauche mais aussi certaines voix de droite dont celles de Jacques Chirac et de Philippe Séguin), puis par le Sénat le 30 septembre 1981.
Badinter, avocat né en 1928, fut l’artisan majeur de cette petite révolution judiciaire (avec François Mitterrand, dont ce fut l’une des premières mesures), qu’il avait entamée en sauvant de la guillotine Patrick Henry.
Ce dernier avait assassiné un enfant de 8 ans, qu’il avait kidnappé en demandant une rançon. Son procès s’ouvrit en 1977 et le tueur fut condamné à la prison à vie au lieu de la peine capitale.
Bien sûr, sa « perpétuité » n’atteint pas son terme et pris fin en 2001 alors que le détenu n’avait que 48 ans.

La traditionnelle pyramide des peines lourdes fut décapitée avec l’abolition de la peine de mort, qui fut prise contre l’avis majoritaire des Français à l’époque !
En effet d’après des sondages d’octobre 1981, 62% des Français voulaient le maintien. Telle est la démocratie…
Lire la suite

 

Contre-info.com

 

 

 

 

 

 

 

 

18:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

La Cène comme pub d'un fromage: un buzz boomerang

Une nouvelle polémique sur fond d’affiche blasphématoire vient d’éclater, dans le petit village d’Arêches-Beaufort. A quelques semaines du Salon du Goût, qui se tient chaque automne dans le village savoyard, la découverte de l’affiche choisie pour promouvoir l’événement a surpris les habitants.
 


« Parmi les différentes propositions de son agence de publicité, l’office du tourisme a opté pour une reproduction de la Cène de Léonard de Vinci, avec des figurants locaux réunis autour de la « sainte production » AOP de ses montagnes, le beaufort », explique Le Dauphiné Libéré, qui revient sur les remous provoqués par l’affiche.
 
Les paroissiens, autour de leur curé, ont écrit à l’office du tourisme pour dénoncer « un manque de respect envers ceux pour qui la Cène représente un aspect important de leurs convictions religieuses, qui se sentent attaqués au plus profond de leur foi. Elle contribue à l’établissement d’un climat délétère dans nos villages ». Mais les croyants ne sont pas les seuls à manifester leur désaccord : « les organisateurs ont eu droit à des réactions virulentes par écrit ou de commerçants refusant d’apposer l’affiche ».
 
Des réactions que l’office du tourisme a balayées d’un revers de main, décidant collégialement de maintenir l’affichage.
 
Mgr Philippe Ballot, évêque de Chambéry, a vivement réagi (Le Dauphiné) : « Si cette affiche peut faire ‘le buzz’ et permettre de parler davantage du Salon du goût dont elle fait la publicité, il faut savoir qu’elle est en train aussi de faire ‘le buzz’ au-delà du Beaufortain dans un tout autre sens et donne une image négative de cette région que beaucoup aiment. 
 
L’évêque se refuse à « faire un procès d’intention aux auteurs de l’affiche », en revanche : « J’attire cependant leur attention sur la prise en compte des autres, particulièrement les croyants et ceux qui se questionnent aujourd’hui sur la dimension spirituelle de leurs vies ; ils sont beaucoup plus nombreux qu’on ne le pense. C’est le croyant Léonard de Vinci qui a réalisé ce tableau de la Cène, le dernier repas de Jésus, que l’on ne comprend qu’avec cette dimension. Lorsqu’on humilie, lorsqu’on blesse, lorsqu’on méprise sans s’en rendre compte, on prépare ou on ranime sans s’en rendre compte aussi des oppositions, des communautarismes, des violences qu’un jour il sera difficile de maîtriser. »
 
Le détournement de l’affiche de Léonard de Vinci n’est pas nouveau. De Dali à Andy Warhol, en passant par Volkswagen et les Simpson, l’œuvre a attiré nombre d’artistes et de publicitaires peu scrupuleux, rappelle France 3, qui fait le récit des polémiques précédentes. 

ALETEIA - 13/09/13


 

18:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Le Dr Dor condamné pour avoir offert des chaussons à une femme qui allait avorter

 

Fort du soutien inconditionnel et financier (avec les fruits de nos impôts) du gouvernement, le Planning Familial vient de faire lourdement condamner le docteur DOR.

Celui-ci était poursuivi par deux plaignants :

1) L’hôpital St Vincent de Paul à Paris pour un banal rosaire pour la vie dans la rue en 2011, comme SOS Tout Petits en organise régulièrement.

2) Le Planning Familial parisien pour s’être introduit à deux reprises en 2012 dans les locaux public de cet organisme, y avoir déposé quelques tracts, et remis une médaille miraculeuse et des bottons de bébé en laine à une femme croisée dans l’escalier, alors qu’il quittait les lieux.

http://img.over-blog-kiwi.com/0/52/98/80/201307/ob_cc94d0_aujourd-hui-tu-vas-avorter.jpgS’il a été relaxé pour la première plainte, le docteur Dor a été condamné pour la deuxième à 10.000€ d’amende et 2.000€ de dommages et intérêts à la personne croisée en repartant. Circonstance aggravante dit la Cour, celle-ci étant catholique, elle fut d’autant plus traumatisée du geste compassionnel du docteur Dor.

Sachant que même tricoté à la main, un botton de bébé en laine n’a pas spécialement de connotation confessionnelle, cela fait cher la marche d’escalier !

Cette peine pour entrave à l’avortement dépasse les réquisitions du parquet, qui avait demandé une peine de 8.000 euros d’amende. Le lobby pro-mort se défend bien. Le parquet avait souligné « la pression morale et psychologique » et « les actes d’intimidation » (sic) exercés par le vieillard de 84 ans auprès de cette femme.

Source

 

Contre-info.com

17:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Stéphane Ravier: discours d'ouverture de l'UDT FN Marseille 2013

00:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

17/09/2013

Paris IXe: 40 jeunes lourdement armés s'attroupent devant le lycéer Edgar-Quinet, 26 interpellations

 

Une quarantaine de jeunes lourdement armés se sont rassemblés devant les portes du lycée Edgar Quinet dans le 9e arrondissement pour en découdre avec un élève de l'établissement. Il aura fallu le renfort de plusieurs agents de la BAC (brigade anti criminalité) pour que les abords du lycée retrouvent leur calme.

BFM TV 17/09/13

23:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Braquage de Nice: clash entre Taubira et Estrosi ! 17/09/13

Ils commencent à se déchirer entre eux!

Marine, vite!

20:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Pierre Moscovici: "Je suis sioniste et socialiste"

Damien le 17 septembre 2013 à 15:39

Enrichir Israël et « venger Moïse » grâce aux entreprises française ? Le ministre de l’Économie et des Finances Pierre Moscovici est-il en mission religieuse au service de l’état hébreu ?

Extrait de son discours daté du 23 avril 2013 à la Chambre de Commerce France Israël (CCFI).

________________________________________________________

 

Pierre Moscovici

Mesdames, Messieurs, merci de cette invitation au dîner de la CCFI que j’ai volontiers accepté il y a déjà longtemps.

 

 

Pardon d’être arrivé en retard mais j’étais à l’Assemblée Nationale où un débat se déroulait, pas le débat sur le mariage pour tous car j’ai envie que nous restions tous ensemble dans le meilleur climat mais d’un autre débat sur le programme de stabilité de la France sur son programme de réforme.

D’être ici est pour moi l’occasion d’évoquer les liens qui unissent nos deux pays, la France et Israël, des liens politiques, des liens culturels, de cœur pour certains, des liens économiques étroits puisque Israël est le partenaire de la France au Moyen-Orient. (…)

Mais il faut dire aussi une chose, les échanges commerciaux entre les deux pays ne sont pas encore à la hauteur d’une relation franco-israélienne qui est extrêmement dense et qu’ils sont bien au deçà des Lire la suite…

 

Défrancisation

20:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Mariage pour tous: un homme frappe son mari pendant la nuit de noce

La dispute est survenue pendant la nuit de noce. Un époux a frappé son mari quelques heures après lui avoir dit "oui". Il a été condamné à 18 mois de prison ferme.

  De la mairie... à la prison. Un couple d'Alençon, qui venait à peine de se marier, a terminé sa nuit de noce dans une violente dispute dimanche rapporte Ouest France. Les deux hommes, âgés de 22 ans, en sont venus aux mains avant que le premier ne frappe le second à la tête.


Jugé lundi en comparution immédiate, l'époux violent a été condamné à 18 mois de prison ferme en raison de précédentes condamnations.  Malgré le soutien de son époux qui voulait retirer sa plainte, rapporte Ouest France, l'homme a été écroué à l'issue de l'audience.

image-d-archives-10800076rpkln_1713.png

 

20:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Paris: attroupement de 26 jeunes armés devant un lycée !

http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/rixe-geante-devant-...

20:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le premier café des chats ouvre à Paris

Le premier bar à chats ouvre en France samedi 21 septembre. Situé dans le IIIe arrondissement de Paris, le "Café des chats" est un établissement où les clients peuvent siroter un thé tout en caressant l'animal. 

un-chat-du-cafe-des-chats-parisien-1_4044999.jpg

   

Un chat du Café des chats parisien.


lexpress.fr

Avis aux amateurs de félins qui ne peuvent pas en accueillir dans leur petit studio parisien, le premier bar à chats -ou neko café- ouvre en France le samedi 21 septembre. Situé rue Michel Le Comte, dans le IIIe arrondissement de Paris, le "Café des chats" est un établissement où les clients pourront siroter un thé ou déguster une part de tarte tout en caressant un chat. 

Les joies de la ronronthérapie

En mars, la jeune fondatrice, Margaux Gandelon, a récolté 40.000 euros en postant une vidéo de son projet sur internet. Depuis, elle a réaménagé une boutique en salon de thé cosy et adopté une douzaine de matous. Ils proviennent de différentes associations de protection animale. Agés de cinq mois à deux ans, ils ont été sélectionnés pour leur "sociabilité". 

Le décor est confortable avec des fauteuils et canapés douillets. Les chats gambadent sous les tables, dorment en boule dans des paniers, mangent des croquettes dans leurs gamelles, s'aiguisent les griffes sur des arbres à chats, ou viennent se frotter aux jambes des clients. 

Confortablement blotti dans un fauteuil, les clients pourront goûter aux joies de la ronronthérapie: une étude qui illustre les bienfaits du ronronnement sur le stress. 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/tendances/voyage/le-premier-cafe-d...

19:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

16/09/2013

"La Syrie est punie, car elle a refusé de faire la paix avec Israël" (Pères) 16/09/2013

    

"La Syrie est punie, car elle a refusé de faire la paix avec Israël" (Pères)




    Le président israélien, Shimon Pères, a déclaré que la Syrie est sanctionnée du fait de son refus de faire la paix avec Israël. Il a ajouté, selon des déclarations relayées par la radio israélienne citée par le site almasryalyoum, que "la conclusion d’un accord de désarmement chimique en Syrie sous la menace d’une opération militaire, doit représenter une leçon pour les dirigeants de l’Iran également."

Selon ses dires, "la Syrie subit jusqu’à ce jour une punition, car elle a refusé de conclure la paix avec Israël, à l’issue de la guerre d’octobre".

Pères a accusé le président syrien, Bachar al-Assad, d’avoir provoqué "une catastrophe pour son pays, avec l’effusion du sang de ses enfants, la déportation de centaines de milliers d’entre eux et l’effondrement de son économie".
 
ALTER INFO.NET - 16/09/13

23:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Syrie : Russie en première ligne, Israël en retrait

 

Entretien avec Alain de Benoist

Valse et tango en Syrie, un pas en avant et deux ou trois en arrière. L’embrasement du proche et du Moyen-Orient que vous laissiez prévoir il y a quelques jours est-il inéluctable ?

Aux dernières nouvelles, l’option diplomatique semble devoir l’emporter. Mais pour combien de temps ? Ce dont il faut être conscient, c’est que dans toute cette affaire il existe un parti de la guerre, qui est loin de se cantonner aux États-Unis. Le chaos ne lui fait pas peur, puisque c’est précisément ce qu’il cherche à instaurer. L’objectif a été exposé de longue date, notamment par les auteurs “néocons” du « Projet pour un nouveau siècle américain » : il s’agit d’éliminer dans toute la région les pouvoirs stables et forts, de balkaniser les pays les plus puissants et d’instaurer partout un état, jugé profitable, de guerre civile endémique et de chaos. C’est la mise en œuvre du vieux principe « diviser pour régner ». [...]

Dans cette affaire, précisément, le silence le plus bruyant aura été celui d’Israël. Qu’en déduire ? Qu’en conclure ?

On pourrait penser qu’Israël a choisi de faire profil bas pour ne pas apparaître ouvertement comme le principal bénéficiaire d’une frappe américaine en Syrie. L’AIPAC, qui représente le lobby israélien aux États-Unis, n’en a pas moins appelé Obama à faire usage au plus vite de ses missiles. Mais en fait, là aussi, les experts sont divisés. Il y a d’un côté ceux qui préfèrent voir Bachar el Assad rester au pouvoir au motif que c’est au moins un ennemi prévisible (qui a d’ailleurs laissé Israël occuper les hauteurs du Golan), et de l’autre ceux qui préféreraient à tout prendre voir les djihadistes s’emparer du pouvoir en Syrie au motif que le chaos qui s’ensuivra créerait en fin de compte une situation plus favorable, l’essentiel étant de supprimer un allié du Hezbollah au Liban et surtout de l’Iran, considéré comme le « grand Satan » le plus dangereux. Evoquant à la fois el Assad et la rébellion, Alon Pinkas, ancien consul général d’Israël à New York, déclarait ces jours-ci : « Le mieux serait qu’ils saignent à mort tous les deux ». Qu’en sera-t-il si une nouvelle provocation des rebelles syriens devait demain viser Israël, ainsi que Poutine en a évoqué la possibilité ? Une situation aussi périlleuse, où tout peut être remis en cause d’un jour à l’autre, demande pour être correctement analysée des compétences que François Hollande et Laurent Fabius n’ont visiblement pas.

Lire la suite de l’article sur bvoltaire.fr

 

E&R

23:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Délitement communautariste de la France : nouvelles lois contre les « discriminations »

Seine-Saint-Denis-500x454.jpg

 

                                                            

 
 

15/09/2013 – 16h00
PARIS (NOVOpress via Kiosque courtois) –
C’est en effet la question que l’on peut légitimement se poser avec les deux propositions de lois déposées mardi au Sénat et à l’Assemblée nationale. A l’initiative du député PS de Seine-Saint-Denis Razzy Hammadi (photo) et de la sénatrice Europe Ecologie Les Verts Esther Benbassa, ces propositions de lois visent à mettre en place un recours collectif en matière de discrimination.

Ces recours sont inspirés des modèles américains des « class actions ». Ces derniers offrent la possibilité, pour des personnes s’estimant victime d’un préjudice commercial, environnemental, social ou encore sanitaire, lié à son genre, son orientation sexuelle, son handicap ou son origine ethnique, de déposer plainte de façon collective. Aux Etats-Unis, ces recours collectifs ont abouti sur une « judiciarisation » exponentielle de la société : tout devient désormais sujet de possibles condamnations devant les tribunaux.

 

Les groupes de pression « antiracistes », dont les pouvoirs sont déjà exorbitants, vont en sortir encore renforcés

Comme le soulignent leurs initiateurs, ces propositions sont le fruit d’un long « lobbying » du milieu associatif, et tout particulièrement du président du Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN), Louis-George Tin, ainsi que de la LICRA.

Lorsqu’une condamnation pour discrimination sera prononcée, ces recours collectifs permettront à toute personne estimant avoir subi un préjudice similaire de se manifester dans les six mois qui suivent, et de prétendre être indemnisée. Ainsi, un immigré qui s’estime victime d’un délit de faciès pourrait être indemnisé sur la base d’une condamnation déjà existante. D’autre part, ces propositions renforcent le pouvoir des associations antiracistes puisque les victimes doivent passer par leur biais pour être reconnue comme telle. Ces associations avaient déjà vu leurs pouvoirs renforcés avec la possibilité de se constituer partie civile lors d’une discrimination, débouchant sur une véritable traque des citoyens. L’instauration de tels recours en France laisse donc présager d’importantes dérives.

Crédit photo : Parti socialiste, via Flickr, (cc).

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

20:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Merci à la Russie ! – Tribune de Michel Geoffroy

Moscou.jpg

 

14 septembre 2013

                                                             

 

Le Système médiatique occidental diabolise en permanence la Russie contemporaine. Quoi qu’il fasse, le président Poutine est systématiquement présenté dans les médias comme un dangereux autocrate, un mafieux ennemi des droits de l’homme et des Femen, ainsi qu’un fauteur de guerre froide. MG

 


Par exemple, quand la Russie se trouve elle aussi aux prises avec le terrorisme islamique, on nous dit qu’elle terrorise les gentils Tchétchènes. Quand elle met au pas l’oligarchie économique et financière qui bradait les richesses nationales depuis la chute de l’URSS, on nous dit qu’elle menace les libertés. Quand elle encourage la natalité et la famille, on nous dit qu’elle est homophobe. Quand quelques isolés manifestent contre le gouvernement, on nous dit que la rue est contre Poutine et tout à l’avenant.

La Russie ? Une résistance bénéfique à l’ordre mondial

Pareil biais, alors que l’URSS ne subissait pas du tout le même traitement médiatique, ne peut signifier qu’une chose : que la Russie incarne une résistance bénéfique à l’ordre mondial que veulent imposer les Anglo-Saxons et les valets qu’ils recrutent dans l’oligarchie occidentale.

A l’heure du renversement des valeurs, instrument de cette tentative, on peut sans se tromper affirmer que la Russie reste dans le vrai quand l’Occident sombre dans l’erreur et le déclin. C’est pourquoi l’Occident cultive la haine de la Russie.

Mais cela veut dire aussi que la Russie redevient un modèle à suivre pour les vrais Européens.

La Russie fière de son passé comme de son identité

On a un peu vite oublié en Occident que le peuple russe a payé très cher – par des millions de morts – son entrée dans le XXe siècle, l’instauration du communisme et sa victoire dans la seconde guerre mondiale : un sacrifice qui dépasse de très loin celui supporté par les Occidentaux et notamment les Etats-Unis, bien à l’abri dans leur continent-île.

Pourtant la Russie a su tourner la page et intégrer ce passé tragique dans son histoire comme dans ses monuments, à la différence d’un Occident déboussolé qui ne cesse de ressasser la repentance instrumentée des « heures-sombres-de notre-histoire » et de nous rejouer les drames de la seconde guerre mondiale.

La Russie a aussi retrouvé son âme orthodoxe, c’est-à-dire chrétienne, alors qu’en Occident, soumis au culte de Mammon et du Veau d’homme, les églises sont vides et les mosquées se remplissent.

Merci à la Russie de nous démontrer qu’on peut entrer dans le XXIe siècle en restant soi-même.

Le cauchemar des Anglo-Saxons

Les Anglo-Saxons ont un cauchemar : celui d’une Europe puissance, d’une « maison commune » de l’Atlantique à l’Oural à laquelle ont rêvé tant de grands Européens. Toute leur diplomatie depuis deux siècles vise à rendre ce rêve impossible.

En Europe occidentale, l’instrument de cette diplomatie se nomme aujourd’hui Union européenne. C’est-à-dire une machine (un « machin », disait De Gaulle) destinée à détruire la souveraineté et la liberté des Etats, à détruire leur prospérité et à remplacer leur population ; un empire du néant, qui doit s’ouvrir à tous les vents à la condition de rester prisonnier des « liens transatlantiques », c’est-à-dire de rester vassal des Etats-Unis.

A l’est, l’instrument de cette diplomatie se nomme diabolisation, affaiblissement et isolement de la Russie. Car la Russie a cher payé aussi l’implosion de l’URSS : un pays ruiné, mis en coupe réglée par les oligarques, entouré d’une ceinture d’Etats plus ou moins artificiels mais dans l’orbite occidentale, une armée détruite face à l’OTAN renforcé et agressif.

A la chute de l’URSS, les Occidentaux sous la direction américaine se sont immédiatement engagés dans une stratégie d’isolement de la Russie, dont l’affaire du Kosovo a constitué le point d’orgue, après la désagrégation de la Yougoslavie. Sans parler de la tentative de s’approprier ses ressources naturelles et de lui injecter les « valeurs » – c’est-à-dire les vices décadents – des Occidentaux. En clair, les Occidentaux donneurs de leçons n’ont eu de cesse de profiter et d’amplifier la faiblesse de la Russie.

Toute l’action de la présidence Poutine vise au contraire à recouvrer la puissance et la souveraineté de la Russie. Voilà qui insupporte nos maîtres.

Merci à la Russie de faire de la puissance une idée neuve en Europe.

Un monde multipolaire grâce à la réapparition de la puissance russe

La chute de l’Union soviétique fut, bien sûr, une bonne nouvelle, marquant la fin de la menace communiste en Europe. On ne la regrettera pas. Mais elle a fait aussi disparaître un contrepoids à l’unilatéralisme yankee et à sa prétention, ridicule mais dangereuse, d’imposer un modèle de société humaine indépassable.

On a vu ce qu’a donné en quelques années un tel unilatéralisme libéré de tout contrepoids : les conflits et les agressions militaires à répétition, la déstabilisation du Moyen-Orient ou la mise en œuvre d’un libre-échangisme débridé aux effets destructeurs.

Les vrais Européens ne peuvent donc que se réjouir de voir réapparaître la puissance russe. L’Europe manque désespérément de puissance, en effet, dans un monde de plus en plus dur et concurrentiel, face aux grands blocs de l’Asie, de l’Amérique et de l’Afrique.

La réintroduction de la puissance russe dans le jeu diplomatique mondial aura nécessairement des effets positifs, comme le montre déjà l’affaire syrienne. La Russie a résisté clairement et patiemment en effet aux fauteurs de « frappes » en vue d’une solution politique en Syrie. C’est-à-dire qu’elle s’est prononcée en faveur de la stabilisation contre l’aventure.

Il faut que le pouvoir arrête le pouvoir : merci à la Russie de nous rappeler cette antique loi européenne.

A l’est la liberté

Contrairement à ce que nous serinent nos médias, la démocratie – c’est-à-dire le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple – et la liberté sont moins menacées en Russie qu’en Europe occidentale.

Comme il est curieux qu’un Snowden, qui a dévoilé au monde la réalité de l’espionnage des communications mondiales par les Etats-Unis et leurs alliés, ne puisse trouver refuge qu’en Russie ! Mais pas en Europe de l’Ouest qui se targue pourtant d’accueillir à bras ouverts les réfugiés du monde entier. Comme il est curieux qu’un acteur français célèbre, lassé du fiscalisme et de la médiocrité ambiantes, préfère rejoindre la Russie plutôt que la côte est des Etats-Unis !

C’est que l’Occident ne vit plus en démocratie mais en post-démocratie : un régime de totalitarisme mou qui vide la nationalité et la citoyenneté de leur sens, un régime où l’Etat se dresse contre la nation et installe la loi de l’étranger. Car les vrais oligarques ne prospèrent qu’en Occident : en Russie ils sont sous contrôle ou ils vont en prison.

Merci à la Russie de nous rappeler que le salut du peuple – et non celui des banques ou des lobbys – doit rester la loi suprême des Etats.

Michel Geoffroy

Voir aussi :
- Libertés en Russie, libertés en France : la paille et la poutre
- Russie : vers un nouveau modèle économique
- Depardieu est devenu russe : pas fous ces Gaulois
- « Post- démocratie » de Colin Crouch
- Feu la démocratie, la « post-démocratie » est bien là

Source : Polémia.

Image : Moscou, DR.

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

20:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Municipales: la jeunesse s'engage aux côtés de Marine Le Pen

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

19:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)