Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 794

  • 13e anniversaire de la mort du philosophe catholique et français Gustave Thibon

     

    « Laudator temporis acti ? Que m’importe donc le passé en tant que passé ? Ne voyez-vous pas que lorsque je pleure sur la rupture d’une tradition, c’est surtout à l’avenir que je pense ? Quand je vois se pourrir une racine, j’ai pitié des fleurs qui demain sécheront , faute de sève. »

    Gustave Thibon

    « Penseur, philosophe, métaphysicien et poète tout à la fois, il a été et il demeure un guide admirable, et cela parce qu’il a toujours été lui-même guidé par l’admiration : une admiration qui n’obscurcit jamais son discernement, ni n’égara point sa capacité de rendre aux œuvres dont il parlait toute leur signification et toute leur portée. » (source et suite)

    Contre-info.com

  • La phrase du jour

    "La merde a de l'avenir, vous verrez qu'un jour on en fera des discours."

    Louis-Ferdinand Céline

     

     

  • Le débat sur avortement relancé ce vendredi dans « Le Grand Journal » : Jean-Marie Le Méné VS Roselyne Bachelot et tout le plateau

     
    Ecrit le 18 jan 2014 à 19:32 par Eric Martin dans Poing de vue
     
     Jean-Marie Le Méné, le Président de la Fondation Jérôme Lejeune, est très efficace face à un affligeant plateau d’incultes ou de militants « pro-choix » de mauvaise foi, tous dans un déni très inquiétant, qui ânonnent slogans et contre-vérités.

    NOUVELLES DE FRANCE

  • Les Grands Entretiens de Novopress – Bruno Favrit : “Nietzsche est le penseur de l’anti-système” (3/3)

    À la une

      Les Grands Entretiens de Novopress - Bruno Favrit : "Nietzsche est le penseur de l’anti-système"

    La demeure de Nietzsche à Sils Maria, village du canton suisse des Grisons.Crédit photo : Bruno Favrit.

    18/01/2013- 18h00
    PARIS (NOVOpress) –
    Homme des hautes cimes, qu’elles soient minérales ou intellectuelles, Bruno Favrit a construit patiemment une œuvre réellement originale. Brillant par ses nouvelles, qui concentrent un certain élixir de l’âme européenne, il s’est également distingué par ses essais sur le paganisme ou plus récemment par la publication de Midi à la Source 1980-2011. En 2002, il rend hommage à celui qu’il considère comme un grand éveilleur en signant une biographie de Friedrich Nietzsche dans la collection Qui suis-je ? des éditions Pardès. C’est à la rencontre de l’homme de montagne, de l’écologie radicale et des plus profondes racines, que nous sommes allés.


    S’attaquer à un géant de la pensée philosophique demande un certain courage et de solides motivations. Quel était le mobile de ce travail ? Aviez-vous l’idée de solder une dette que vous auriez contractée auprès du sage de Sils Maria ?

    Du courage, de la motivation… je ne sais trop. Nietzsche m’a paru tellement essentiel que je me suis trouvé naturellement enclin à examiner son œuvre de près avec les modestes facultés d’autodidacte qui sont miennes… et, partant, un regard “neuf”. Je pense qu’il ne pouvait pas en être autrement, tellement sa vision du monde – et des arrière-mondes – me correspondait. Il ne multiplie pas les préceptes mais encourage avant tout à penser par soi-même.

    Vous insistez dès l’introduction de votre biographie sur deux écueils à éviter lorsqu’on souhaite plonger dans l’œuvre nietzschéenne. La première est de considérer cette dernière comme un système et d’en attendre ce qu’elle ne peut apporter : une parfaite cohérence. La seconde est de faire de Nietzsche un maître, alors que toute sa pensée invite au dépassement de tous les maîtres, au cheminement solitaire. Pouvez-vous développer ?

    Nietzsche, le penseur de l’anti-système (dans tous les sens du terme) : cela me paraît évident. Je note cependant dans ma biographie que Gilles Deleuze avait déterminé qu’il y a un système nietzschéen au centre duquel est la force et que sous-tendent, entre autres, des rapports maîtres-esclaves ou action-réaction. Mais c’est un fait que le fragment tel que Nietzsche en use ne prédispose pas à des développements logiques, hégéliens, ou sur le mode spinoziste du C.Q.F.D. De même qu’il est courant de voir Nietzsche aller au gré de ses humeurs, ainsi quand il règle ses comptes avec ceux qu’il avait auparavant adulés (Wagner, Schopenhauer), il entretient des rapports ambigus avec les juifs, les femmes, Goethe, Platon… Chez lui, rien n’est jamais définitivement tranché ou démontré. Ce qui plaide bien en tout cas pour la non constitution d’un système.

    Pour ce qui est d’un “cheminement solitaire”, Nietzsche se garde de prêcher des “vérit锑. Il préfère s’ériger en visionnaire intempestif. Quand il écrit dans Ecce Homo « On récompense mal un maître en restant toujours son élève », il parle aussi pour lui et, très logique avec lui-même, encourage ses semblables à le dépasser. Ce qui n’est pas, convenons-en, chose facile.

    Lire la suite

  • Trierweiler a quitté l'hôpital pour aller va se reposer à la Lanterne aux frais de la princesse...

                                                                                                                                  

    Valérie Trierweiler a quitté l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Huit jours après son hospitalisation, la compagne de François Hollande est sortie de l'établissement de ce samedi, vers 15h30, escortée par un service de sécurité et des motards de l'Elysée selon le site Pure People, qui a révélé l'information.   Hospitalisée pendant une semaine, Valérie Trierweiler s'est rendu directement au Pavillon de la Lanterne, à Versailles (Yvelines) où elle doit «se reposer quelques jours», selon son cabinet à l'Elysée.

    La journaliste de Match était hospitalisée depuis le jeudi 8 janvier, suites aux révélations de «Closer» sur une liaison de François Hollande avec Julie Gayet. Valérie Trierweiler avait reçu jeudi soir la visite de son compagnon. Selon l'entourage de la "première dame", ce sont ses médecins qui n’auraient pas souhaité que le président lui rende visite avant. A l'issue de cette visite, le couple «se serait donné un peu de temps» avant de clarifier la situation et d'annoncer une décision, selon nos informations.




     Parallèlement, le magazine «Closer» affirme dans son numéro de vendredi que la relation entre le chef de l'Etat et Julie Gayet dure depuis deux ans. L'hebdomadaire a déjà reçu une assignation de l'actrice pour atteinte à la vie privée. Elle réclame 50.000 euros de dommages et intérêt, 4.000 euros pour les coûts de procédure, ainsi qu'une publication judiciaire sur la moitié de la couverture du magazine. Le procès se tiendra le 6 mars devant le tribunal de grande instance de Nanterre ( Hauts-de-Seine), selon une source judiciaire.

        

    LeParisien.fr  18 01 14

  • Après de mauvais résultats scolaires, une ado se jette du 17e étage

    1_20101206_012802.jpg

    Cité Font-Vert  Marseille (14e)

     

     
    Marseille / Publié le Vendredi 17/01/2014 à 10H14
     
     

    Une adolescente de 14 ans s'est jetée dans le vide du 17e étage mardi, à la cité Font-Vert (14e) à Marseille, après un conseil de famille lié à ses mauvais résultats scolaires.

    La victime a été tuée sur le coup. Son grand frère a été mis en examen pour "coups mortels". Il s'était emparé d'une ceinture peu de temps avant les faits pour lui donner des coups.

    Une information judiciaire a été ouverte pour faire toute la lumière sur les circonstances du drame.

    La Provence

  • Valls parcourt les rues de Carpentras

     

     
    Carpentras / Publié le Vendredi 17/01/2014 à 10H35
     

    Après une visite au commissariat de Carpentras où des actions de prévention de la délinquance lui ont été présentées, le ministre de l'intérieur Manuel Valls parcourt les rues de la ville et salue les commerçants, à la manière d'une campagne électorale.

    Quelques cris "Valls démission" et "Hollande démission" ou "Dictature socialiste" sont lancés. La Bac fait barrage à des militants assez remontés. Une manifestante a été prestement évacuée.

    Hervé de Lépinau, candidat du FN aux municipales et suppléant de la députée Marion Maréchal Le Pen, présent sur le parcours comme les militants socialistes, dénonce une "visite électorale et pas ministérielle pour sauver le soldat Adolphe" (Ndlr : Francis Adolphe, maire PS de Carpentras qui se représente).

    La Provence

  • Solidarité Kosovo: un Noël de soutien aux chrétiens du Kosovo-Métochie

    Le 17 01 2014                                                      

    L’association Solidarité Kosovo a mis en ligne, le 14 janvier, une vidéo touchante sur leur opération humanitaire de Noël dernier au profit des chrétiens serbes persécutés en Kosovo-Métochie. Vous trouverez, ci-dessous, le texte de présentation de ce document par Solidarité Kosovo, puis le reportage vidéo.

    « 15 ans après la fin de la guerre, le Kosovo-Métochie est une terre brûlée. C’est le seul territoire d’Europe à figurer cette année encore dans l’Atlas de l’intolérance. Depuis 1999, plus de 150 églises ont été détruites, 250 000 Serbes ont fuit ce territoire devenu hostile pour les chrétiens. Seuls 120 000 d’entre eux sont restés sur la terre de leurs ancêtres. Confinés dans des « enclaves », ces villages cernés de fils de fer barbelés, les Serbes du Kosovo-Métochie vivent isolés dans un circuit d’exclusion, sans accès à un emploi, au transport public ou encore à des soins médicaux. Un apartheid de facto auquel s’ajoute une violence antichrétienne. Multiforme. Permanente. Impunie. Alors que 2014 s’éveille avec le vœu d’un avenir plus doux, Solidarité Kosovo a souhaité vous offrir ce reportage vidéo retraçant sa mission de Noël. Elle est le témoin d’une rencontre liant la souffrance de ces 120 000 chrétiens persécutés à l’engagement solidaire de Français à leur endroit. Découvrez le Kosovo-Métochie et ses chrétiens en vous laissant guider par le reportage vidéo exclusif sur la première ONG française d’aide aux chrétiens de la région. » -

    See more at: http://www.christianophobie.fr/videos/solidarite-kosovo-un-noel-de-soutien-aux-chretiens-de-kosovo-metochie?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Christianophobie+%28Observatoire+de+la+christianophobie%29#sthash.uc2LKUMU.dpuf

  • La phrase du jour

    "Je préfère jeûner avec les aigles que manger avec les pourceaux."
     
     
    Friedrich Wilhelm Nietzsche​

     

     

  • Les cloches vont elles sonner un jour à nouveau à Boissettes ?

    eglise_boissettes_bas_cote-600x546.jpg

     

     

    17/01/2014 – 11h30
    PARIS (Bulletin de réinformation) – Boissettes, c’est un petit village de 450 âmes, en Seine‑et‑Marne.
    En 2010, un riverain mécontent que la cloche de l’église sonne toutes les demi‑heures avait saisi la justice. Celle‑ci lui a donné raison, contre les traditions de la commune. Le maire, ayant fait appel, a été débouté, et la commune condamnée à verser 1.000 € au riverain mécontent. Depuis, la cloche n’a plus le droit de sonner !

    Fort de nombreux soutiens, notamment local, puisque 200 personnes du village ont signé une pétition pour le maintien de cet usage, le maire n’a pas voulu en rester là. Il a saisi le Conseil d’État pour lui demander d’annuler l’arrêt de la cour administrative d’appel de Paris. Mais dans le contexte actuel, le Conseil d’État pourrait décider que les cloches portent atteinte à la « dignité humaine » des plaignants…

    Crédit photo : DR frederic.simon1.free.fr

  • Dieudonné jugé pour "injure publique" à l’encontre de Manuel Valls

     

    Le polémiste Dieudonné sera jugé par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir injurié le ministre de l’Intérieur Manuel Valls dans une vidéo sur Internet, a annoncé aujourd’hui une source proche du dossier.

    Dans cette vidéo, mise en ligne sur YouTube le 29 août 2013, Dieudonné avait notamment qualifié le ministre de l’Intérieur de « Mussolini moitié trisomique ».

    M. Valls avait porté plainte pour « injure publique » en septembre 2013 et une enquête préliminaire avait été diligentée par le parquet de Paris le mois suivant, comme l’a révélé M6 aujourd’hui.

    Début janvier, l’humoriste a fait l’objet d’une citation directe à comparaître pour injure publique devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, a précisé à l’AFP la source judiciaire.

    Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

     

    E&R

  • Manifestation de la LDJ à Paris le 16 janvier 2014

    BeIGB-BIAAAVT6K-6432b.jpg

    Arno Klarsfeld était présent


    Manifestation de la Ligue de défense juive à... par ERTV

     

    • Publié le : vendredi 17 janvier 2014

    Le 16 janvier 2014, la Ligue de défense juive manifestait place de la Bastille à Paris contre l’humoriste Dieudonné. D’autres organisations étaient présentes : Europe-Israël, le Bétar, le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) et l’association des Fils et filles de déportés juifs de France.

    E&R

     

  • Immigration : le rejet massif des Français [enquête CEVIPOF-Opinion Way]

     

     

    16-01-2014 –11H00 France (Breizh-info.com) – La dernière enquête Opinion Way réalisée en Décembre 2013 pour le CEVIPOF vient d’être rendue publique ; elle provoque des réactions d’angoisse au sein de la médiacratie qui est une fois de plus confrontée à une évidence fort déplaisante : la très grande majorité du peuple français n’adhère pas à ses mots d’ordres et à ses préférences.

    Pour ce qui concerne le rapport à l’immigration dont les ‘’grands’’ médias, toutes nuances confondues, nous disent depuis des décennies qu’elle est une chance pour notre pays et pour l’ensemble des pays européens, il apparaît clairement que le rejet se confirme et devient de plus en plus net. La part des Français qui considèrent qu’il y a trop d’immigrés dans notre pays atteint désormais 67% ; elle était de 65% en 2012, 60% en 2011, 59% en 2010 et 49% en 2009.

    Quant au nombre de ceux qui considèrent qu’il faudrait rétablir la peine de mort, il atteint la barre des 50% (45% en 2012 ; 35% en 2011 ; 34% en 2010  et 32% en 2009). Les notions de droite et de gauche continuent de perdre de leur pertinence : 73% des Français pensent que désormais ces notions sont interchangeables (68% en 2012 et 63% en 2011).

    Parallèlement, le Front National voit sa crédibilité augmenter : 36% des sondés pensent qu’il est le meilleur représentant de l’opposition de droite (35% en 2012 ; 36% pour l’UMP en 2013). L’enquête met en évidence le fait que la crédibilité de Marine Le Pen augmente : elle a gagné la confiance de 22% de personnes qui ne la lui accordaient pas précédemment (19% en 2012 ; 18% en 2011 ; 14% en 2010) ; à ces 22%, il faut ajouter les 12% qui disent avoir toujours eu confiance en elle. Avec un taux de confiance de 34% elle talonne Nicolas Sarkozy qui est crédité de 36% (François Hollande : 20% ; Jean-François Copé : 13%).

    L’enthousiasme européiste continue de fléchir : il ne concerne plus que 35% des Français (44% en 2012 et 47% en 2011). Par ailleurs la vie politique inspire toujours davantage de méfiance (36%) ou de dégoût (31%), soit un total de 67% (64% en 2012 ; 61% en 2011 et 62% en 2010) et 11% seulement de nos compatriotes accordent leur confiance aux partis politiques (23% l’accordent aux médias et 28% aux syndicats).

    Pour 87% des ‘’sondés’’, les politiciens ne se préoccupent pas de l’avis des citoyens. Malgré cela, une très grande majorité continue de penser que la démocratie est préférable à tous les autres systèmes (83%) bien que 69% considèrent que notre démocratie fonctionne mal (ils étaient 48% en 2009). Ces chiffres permettent de dire que la démocratie représentative et le système des partis ne satisfont plus qu’une petite minorité.

    Pour se conformer aux préférences de la très grande majorité des Français (70% de partisans du référendum), il serait sans doute temps de passer du système représentatif dominé par deux partis sourds aux attentes du peuple à la démocratie référendaire qui permettrait aux citoyens d’intervenir dans l’évolution du corpus législatif comme cela se fait en Suisse.

    Cette étude permet aussi de constater une évolution de l’opinion en matière économique ; celle-ci est plus confiante à l’égard des entreprises et les Français sont plus nombreux à penser qu’elles devraient avoir plus de libertés que par le passé (59% en 2013 ; 53% en 2012 ; 41% en 2011 ; 44% en 2010 et 43% en 2009) mais considère toujours que le système capitaliste doit être réformé (46% pensent qu’il doit l’être en profondeur et autant qu’il doit l’être sur quelques points ; 6% seulement se satisfont de son état actuel) ; mais cette étude ne nous apprend rien sur la nature des réformes souhaitées.

    B. Guillard

    Crédit photo : DR
    [cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

  • Le 17 janvier 1793, la Convention vote la mort du roi Louis XVI

     

    Compte tenu des absents, la majorité absolue est de 361 voix. Le scrutin est relativement serré : le président Vergniaud déclare que la Convention vote (361/721) la mort de Louis XVI. Son cousin Louis Philippe d'Orléans, dit Philippe Égalité, grand maître du Grande Orient de France vote aussi la mort !

    "Uniquement occupé de mon devoir (...) je vote la mort".

     C’est la voix qui fait basculer le vote ! Il le paiera de sa vie en étant guillotiné la même année. La maçonnerie n’ayant plus besoin de lui.

      Roi Louis XVI

    Robespierre et Saint-Just réclamaient une exécution immédiate, sans procès préalable. L'Assemblée accepta, pour donner un semblant de justice à ce crime, que l'accusé soit assisté de trois avocats: Malesherbes qui favorisa la diffusion de l’Encyclopédie alors qu’il était responsable des services de la censure, Tronchet dont les cendres furent transférées au Panthéon de Paris le 17 mars 1806. et de Sèze, franc-maçon, appartenant à la loge les Neuf-Sœurs, celle de Voltaire.

    Le vote se fait nominalement et à haute voix à la tribune. Dans les galeries, la foule, choisie pour intimider les hésitants se presse, bruyante et menaçante. Le roi allait être averti de la sentence deux jours plus tard, le 20 janvier. Le lendemain, il devait monter à l'échafaud.

    Source Le Salon Beige

  • "J'étais comme le docteur Jekill et mister Hyde" - entretien avec un gynécologue-obstétricien qui a renoncé à pratiquer des avortements

     

    409px-JKRUK_20100418_BOLESŁAW_PIECHA_IMG_7279.jpg

     http://www.ndf.fr/article-2/17-01-2014/jetais-comme-le-docteur-jekyll-et-mister-hyde-entretien-avec-un-gynecologue-obstetricien-qui-renonce-pratiquer-des-avortements

    + VIDEO 1 et 2  "Le cri silencieux"

    A lire absolument!

  • Une église polonaise expose un tableau décrivant le meurtre rituel d'enfants chrétiens

    Revue de presse
    Publié le 17 Janvier 2014

     

     
     
    Article publié à la Jewish Telegraphic Agency (JTA) le 14 janvier 2014

     

    Le tableau de Charles de Prévôt : "Mord Rytualny" ou "Ritual Murder" [Meurtre rituel], devait être présentée à partir de jeudi 16 janvier 2014 dans la cathédrale de Sandomierz, alors que l'Église Catholique marque la Journée Internationale du Judaïsme.

    Une pancarte devait être apposée près de la peinture, informant le public que les juifs n'ont pas vraiment commis de meurtre rituels. Le tableau, accroché sur le mur de la cathédrale, est caché derrière un rideau rouge depuis 2006, à cause de son caractère offensant… Lire l’intégralité (en anglais).

    CRIF
  • Lettre du Président du CRIF à l’adresse de Mme Irina BOKOVA, Direction générale de l’UNESCO

     

    Paris, le 17 janvier 2014

     

    Madame la Directrice Générale,

     

    J’apprends l’annulation de l’exposition « le Peuple, le Livre, la Terre » organisée par le Centre Simon Wiesenthal à l’Unesco sous l’égide d’un Comité d’Honneur où figure notamment M. Elie Wiesel Messager de la Paix des Nations Unies.

     

    Je déduis de cette décision d’annulation que l’UNESCO n’est plus la maison commune des nations unies pour l’éducation, la science et la culture.

     

    J’en déduis que l’UNESCO est devenue une maison dirigée par des clans motivés par la haine de l’autre.

     

    Je suis curieux de connaitre les justifications que vous pouvez donner à votre décision d’annulation.

     

    Je vous prie de croire, Madame la Directrice Générale, à l’expression de mes salutations distinguées.

     

    Roger Cukierman

    Président du CRIF

    Actualités

    L'UNESCO reporte une exposition sur les liens des Juifs à la terre d'Israël

    Article publié sur I24 News le 17 janvier 2014

     

    Moins d'une semaine avant l'inauguration d'une exposition retraçant 3500 ans de liens historiques entre les Juifs et la terre d'Israël, l'UNECO (Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Culture et la Science) a décidé de reporter l'événement, censé démarrer lundi 20 janvier 2014, de crainte qu'il puisse entraver le processus de paix israélo-palestinien.

  • L’Algérie, ce pays cher à nos cœurs, et à nos bourses

    Abdelaziz-Bouteflika-600x465.jpg

     

     

    17/01/2014 – 15h00
    PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation) -
    Nous avons publié hier l’analyse de Bernard Lugan sur les rapports entre la politique intérieure algérienne et la nouvelle hospitalisation à Paris du président algérien Abdelaziz Bouteflika (photo), alors qu’il ne cesse de dénoncer, d’accuser et demander repentance à la France pour la colonisation de l’Algérie.

    En France cette hospitalisation  (qui s’est terminée ce jeudi) soulève à nouveau un débat quant à la dette accumulée de la sécurité sociale algérienne vis-à-vis de notre pays, sécurité sociale algérienne qui est censée prendre en charge les opérations. Sa dette en France s’élève à trente-quatre millions d’euros. Les Français sont de plus nombreux à renoncer à se soigner faute de moyens, mais on n’exige pas le remboursement de la dette hospitalière de l’Algérie…

     

    Il est vrai que notre système social est fort généreux avec l’Algérie. En 2013, les allocations familiales ont été étendues aux enfants de ressortissants algériens, même nés à l’étranger, tandis que baissent les allocations des familles françaises !

    Une fois de plus les contribuables français en ont pour leur argent, comme s’il ne suffisait pas d’entretenir à hauteur de 20.000 € par mois (rien que pour ses collaborateurs à l’Elysée) notre chère première maîtresse de France, et financer les visites discrètes du président français à son autre maîtresse…