Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2013

Promesses tenues ?


 
"Je ferai passer en force mes projets de loi"
"Je n'écouterai pas mon peuple qui gronde"
"Je ferai gazer mes opposants"
"Je ne me déplacerai qu'en mobilisant des centaines de CRS"
"Le parlement votera à main levée"
"La presse sera bâillonnée"
"Les journalistes récalcitrants seront sanctionnés"
"Les chiffres des manifestations seront truqués"
"Mes ministres auront des comptes en Suisse mais je n'en saurai rien"
"Ma maîtresse vivra aux frais de la princesse"
"Mon trésorier aura des sociétés dans les îles Caïmans"
"Je supprimerai les allocations familiales"
"J'augmenterai l'ISF mais je me débrouillerai pour ne pas le payer"
"J'imposerai la loi du genre en primaire"

20:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

VIDEO - Copé se fâche: il n'a pas de compte en Suisse


Passe d'armes entre Jean-François Copé et Jean... par BFMTV

20:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Journal hebdomadaire de La Voix de la Russie - 15/04/13

20:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Un imam justifie la pédophilie sur une radio nationale algérienne pour les jeunes

sans-titre.png imam.png

 

15/04/2013 – 17H40
ALGER (NOVOpress) – Sur les ondes de la radio algérienne nationale Jil FM – qui s’adresse aux adolescents et jeunes gens -, l’iman Cheikh Chems Eddine, animateur d’une émission religieuse sur la chaîne algérienne de télévision Ennahar TV, a justifié les pulsions d’un homme de 37 ans pour une fillette de 12 ans.

 

L’imam a déclaré « Il y a une explication scientifique (sic) pour cet amour entre cet homme de 37 ans et cette fillette de 12 ans. Lui, il a 37 ans dans le corps, mais dans l’esprit il a peut-être le même âge que la fille » indique le grand quotidien algérien L’Expression. « Il se peut qu’il soit adulte même dans son esprit et que cette fille de 12 ans soit mûre. 12 ans, mais c’est une femme ! S’ils s’aiment tous les deux. Dans ce cas, si ses intentions sont sincères, c’est-à-dire qu’il la veut pour épouse, je ne vois pas de contrainte à ce genre de mariage » a-t-il ajouté tranquillement.

Cet imam doit être un adepte de la loi sur le Mariage pour tous.

Crédit photo : DR.

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

19:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

EXCLUSIF: compte à l'étranger, démission, suicide: la vérité de Jérôme Cahuzac - 16/04/13

sans-titre.png Jérôme Cahuzac.png

Lire:  http://www.bfmtv.com/politique/exclusif-compte-a-letrange...

+ 3 VIDEOS

Extrait : Des rapports troubles avec Philippe Péninque  

Puis, interrogé sur ses rapports avec Philippe Péninque, ce proche de Marine Le Pen à l’origine de l’ouverture de son compte à l’étranger, Jérôme Cahuzac a riposté: "Il y a vingt ans, il n’était pas proche de Marine Le Pen et je ne lui ai confié ça que parce que nous avons sympathisé."

Une proximité qui interpelle entre le socialiste Cahuzac et celui que l’on dit proche de la présidente du FN. "J’estime, au risque de choquer, que l’engagement politique ne résume pas un homme", a lancé Jérôme Cahuzac tout en défendant son action "en totale contradiction, en totale opposition avec ce que le Front national a pu préconiser." 

 

19:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Florian Philippot sur BFM Business

18:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Entretien de NOVOPRESS avec Marine Le Pen

18:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le printemps, le soleil et la mer

IMG_2724.JPG Bateau 14 04 13.JPG

IMG_2736.JPG Charme des lecques 14 04 13.JPG

IMG_2725.JPG americano.JPG

Les lecques 14 04 13.JPG

IMG_2734.JPG Coucher de soleil Les lecques 14 04 13 XXX.JPG

Les Lecques (Var) - 14 avril 2013

(Photos EB)

03:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (15)

Le choix est simple: l'immigration ou la France

sans-titre.png immigration.png

Bernard Stasi est rentré dans l’histoire grâce à un livre intitulé sérieusement : L’immigration : une chance pour la France. Très probablement s’était-il inspiré, pour trouver le titre de son ouvrage, du slogan de la société de 1984 : « La guerre, c’est la paix. La liberté, c’est l’esclavage. L’ignorance, c’est la force. »

Excepté à Aymeric Caron, les méfaits de l’immigration ne sont plus à démontrer. Les petits joueurs invoqueront uniquement le dumping social induit inéluctablement par l’immigration de masse. D’autres, plus courageux, invoqueront le remplacement de population. Mais nous le savons tous, le premier méfait de l’immigration est une explosion, dans l’espace public, de l’incivilité, de la délinquance et de la criminalité.

Bien sûr, on ne trouvera aucun sociologue du CNRS pour le confirmer. Mais votre serviteur ayant des yeux fonctionnant assez bien, il se passe de l’autorisation du pouvoir pour dire que la réalité est la réalité.

L’attaque de diligence du RER de Grigny par des racailles suédoises ou la fermeture du Louvre suite aux malversations des pickpockets islandais sont des exemples très intéressants, illustrant que l’immigration est désormais une menace pour la France. Une menace pour la conservation physique et le bien-être du peuple de France. Une menace pour le tourisme, donc pour une branche très importante de son économie. Une menace pour la cohésion nationale, car les Français d’origine suédoise seront à terme assimilés aux délinquants et criminels d’origine suédoise, ce qui conduira à leur injuste ostracisme. Une menace pour le prestige de la France qui, partout dans le monde, acquiert la réputation d’un pays où l’on ne peut plus marcher tranquille.

Moralité ? L’immigration doit immédiatement être arrêtée. Sa poursuite relève véritablement du suicide. Mais, rétorquera le lecteur naïf ou bobo à l’auteur de ces lignes, si nos gouvernants font venir chaque année en France l’équivalent de la ville de Toulouse en immigration légale, c’est bien que la France doit y avoir intérêt, non ? La réponse est évidemment non. Pas plus que la France n’a intérêt à rester dans l’UE, celle-ci n’a intérêt à l’immigration. Le paiement des retraites ? Faisons travailler les cinq millions de chômeurs français et ce sera réglé.

Alors pourquoi, pourquoi cet acharnement à faire rentrer chaque année des individus qui, pour la plupart d’entre eux, seront d’une façon ou d’une autre une charge pour la France ?

Les raisons sont multiples. Mais nous n’en citerons ici qu’une seule : parce que, par l’immigration, le pouvoir, le vrai, applique une véritable stratégie de la tension. L’immigration permet à notre pouvoir réputé démocratique de nous faire baisser les yeux de façon informelle, non officielle. L’immigration est en quelque sorte le fouet que nos maîtres font claquer pour nous dresser. L’immigration apprend au peuple à rester sage et à baisser les yeux. Comme il est dit dans un best-seller cher à l’auteur : « Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. » (Matthieu 13:9)

Qu’on se le dise. À l’avenir, le peuple français devra choisir.

Il choisira entre deux horizons désormais incompatibles : l’immigration ou la France.

Adrien Abauzit, le 14 avril 2013
 
BOULEVARD VOLTAIRE

03:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Frigide Barjot en appelle à la police contre les "groupuscules" et fait un don à une association LGBT !

Lire: http://www.ndf.fr/poing-de-vue/15-04-2013/frigide-barjot-...

+ VIDEO

03:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Huit ministres sont millionnaires

Lire: http://www.lefigaro.fr/argent/2013/04/15/05010-20130415AR...

La plupart des ministres ont un patrimoine plus élevé que la moyenne des Français.

 

NdB: Ce n'est pas une surprise...

02:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Escroquerie à la Shoah aux Etats-Unis: kolössal chutzpah !


ESCROQUERIE A LA SHOAH AUX ETATS-UNIS par STOPMASSACRE

Par la rédaction d’E&R

Le 9 novembre 2010, le procureur des États-Unis mettait en examen 17 personnes, dont 6 membres de la « Conference on Jewish Material Claims Against Germany », ou « Claims Conference » – une union d’associations juives revendiquant des dédommagements pour les victimes juives des nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. La justice les suspectait d’avoir détourné 42,5 millions de dollars payés par l’Allemagne au profit de 5 500 personnes faussement présentées comme des rescapés de la « Shoah » [1] :

 

 

Au cours de l’enquête, la justice s’est aperçue que la montant de la fraude atteignait plus probablement les 57 millions de dollars [2].

Le 11 avril 2013, le quotidien juif Forward relatait la possibilité que l’affaire soit plus importante encore [3], de nouvelles suspicions de fraudes ayant émergé durant le procès.

Mais le plus fort réside peut-être dans la chutzpah des 17 accusés et de leurs avocats... Selon Forward, la défense tente en effet de reporter la faute à la fois sur la Claims Conference et... sur le gouvernement allemand lui-même, prétendant que ces deux entités ont fait preuve de « négligence » et sont donc partiellement responsables de la fraude !

En d’autres termes : l’Allemagne serait coupable de s’être escroquée elle-même !

La défense ira-t-elle jusqu’à demander des réparations à la République fédérale allemande pour le préjudice subi par les accusés au cours de ce procès ? Avec la logique talmudique, tout est possible...

 

02:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

On paye la protection du fils de Valérie Trierweiler et celle de son ex-mari !

sans-titre.png Trierweiler en or.png

De mémoire, jamais « Première dame » n’a été aussi détestée dans l’histoire de la République. On se souvient de cette bonne ménagère qui, à Dijon, avait glissé à François : « Ne vous mariez pas avec elle, on ne l’aime pas ! » Le peuple avait cruellement parlé.

Il faut dire qu’en plus de ses tweets de collégienne boutonneuse, la Valoche a la main leste quand elle s’agrippe à la capuche des journaleux ! Pas vraiment classe, la mégère.

Grand moment d’Histoire, son épopée pitoyable dans les rues de Tulle, filmée par « Le Petit Journal » de Canal, a montré une femme s’accrochant désespérément à son bout de statut. Et c’est un combat de chaque instant : la Valoche était parfois semée sur un trottoir par son Jules, tout obnubilé par des mains à serrer !

 

Les récentes révélations du Point ne vont rien arranger pour la donzelle : le public apprend, en effet, que le fils cadet de Valérie Trierweiler (qu’elle a eu avec son ex) bénéficierait d’une garde rapprochée. Le môme de 15 ans serait escorté quotidiennement par une escouade composée de « deux policiers, d’un brigadier et d’un gardien de la paix qui se relaient chaque jour pour l’emmener au collège dans leur voiture de service », dixit l’hebdo. Denis Trierweiler (l’ex) serait, lui aussi, sous protection du Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR).

Tarif pour vous et moi, pauvres contribuables : plus de 71.000 euros par fonctionnaire (chiffres de la Cour des comptes)… sans compter leur salaire. Ça vous reste en travers du gosier ? C’est normal. Surtout au moment où l’État est en pleine réforme de la protection rapprochée des politiques, qui coûterait chaque année des millions d’euros au Trésor public.

Comment justifier que ce gamin, qui n’a aucun lien avec le Président (légalement, ce n’est même pas son beau-fils puisque le marieur des gays n’est pas marié lui-même) soit sous protection de la République ? « Il y a de bonnes raisons pour que le fils de Mme Trierweiler soit suivi par des policiers », explique Patrice Biancone, le directeur de cabinet de la compagne de François Hollande, ajoutant qu’il « ne souhaite pas s’étendre sur le sujet ».

Biancone, ancien journaliste de RFI, sait sans doute de quoi il parle…

De nombreuses « boules puantes » selon la presse de gauche, rumeurs parfois glauques il est vrai, circulent sur la Toile concernant le fils de la « Première people » de France. De facto, l’ado s’est transformé en cible vivante pour les paparazzis et autre barbouzes du Web. Soyons honnêtes, la pression doit être forte pour cette moitié de Louis XVII sauce Closer. D’où cette montagne de fric pour le protéger ? Réagissant à cette info, ma voisine a rué dans les brancards : « Merde, son fils c’est quand même pas Martin Luther King, il ne risque pas une balle ! » Ma voisine a parfois du bon sens.

Joris Karl, le 13 avril 2013
 
BOULEVARD VOLTAIRE
 

02:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Mou Président

!cid_C7A5EBE2-D996-4B65-8D42-AF7F701D8E05.png MOU DICTATEUR.png

01:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Attentat au marathon de Boston: au moins deux morts et une centaine de blessés après des explosions

Lire: http://www.bfmtv.com/international/explosion-pres-ligne-d...

+ 2 VIDEOS

01:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

15/04/2013

Le Concours Lépine du misérabilisme! Parution du patrimoine des politique

23:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Lettre ouverte de Marion Maréchal-Le Pen, député du Vaucluse à Jean-François Copé, président de l’UMP - 15/04/13

sans-titre.png  Marion MLP.png

Monsieur Le Président, ce samedi 12 avril la loi sur l’adoption et le mariage homosexuels est passée à une majorité de deux voix en raison de la complicité d’un certain nombre de sénateurs de vos rangs.

Evidemment pour dissimuler cette déloyauté, votre groupe au Sénat s’est bien gardé de demander un vote par scrutin électronique, néanmoins la publication des intentions de vote révèle que plusieurs d’entre eux se sont lâchement abstenus ou ont clairement voté « pour ».

Bien que votre mouvement nous ait habitués aux paradoxes et aux grands écarts entre le faire et le dire, permettez-moi de m’offusquer particulièrement de cette situation. Voilà plusieurs semaines que votre parti s’empare à bras le corps de l’opposition sur le mariage et l’adoption homosexuels : grandes déclarations, tête de cortège et discours enflammés lors de la « manif pour tous », obstruction législative à l’assemblée. Bref, ce débat semblait, à juste titre, vous tenir à cœur et faire l’objet d’une attention particulière de votre part. De ce fait, quelle attitude comptez-vous adopter à l’égard de vos élus ?

En effet, ce projet de loi ,des mots mêmes de la garde des sceaux, engendre un véritable bouleversement de civilisation en déconnectant la filiation des lois naturelles de la biologie, en privant sciemment un orphelin des référents père et mère, en faisant de l’amour le seul critère du mariage, ouvrant la voie, demain, à la reconnaissance d’autres formes d’unions voulues par d’autres minorités. Les droits de l’enfant sont ainsi bafoués pour répondre au désir égoïste de parenté d’adultes qui eux, ont eu la chance de n’être privés ni d’un père ni d’une mère.

Dans cette société de l’individualisme, de la jouissance immédiate, du droit à tout va sans contrepartie du devoir, il est important de rappeler que l’homme ne peut s’émanciper de tous les cadres et en particulier de celui de la loi naturelle sans risquer toutes les dérives qui font que la nation passe de la civilisation à la décadence.

Tout en plaidant pour la liberté de chacun de vivre sa sexualité comme il l’entend et pour la tolérance de la société qu’implique l’exercice de cette liberté, je me dresse avec mon mouvement contre l’adoption de cette loi et soutient l’engagement de Marine Le Pen d’abroger cette loi une fois au pouvoir.

M. Le Président, si votre positionnement est sincère et ne relève pas uniquement d’une manœuvre électoraliste, si ces dernières semaines ne traduisent pas seulement la tentative désespérée de ranimer un clivage UMP/PS dépassé, si les droits de l’enfant et l’institution du mariage vous tiennent à cœur alors vous demanderez logiquement la démission des sénateurs concernés ou du moins, leur retirerez votre soutien aux prochaines élections. En ces temps de trouble et d’amoralité généralisée, j’ose espérer que vous ferez preuve de cohérence éthique.

Marion Maréchal-le Pen, Député de Vaucluse

23:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Moscovici confirme une nouvelle hausse des impôts en 2014

 

 

Pierre Moscovici

Le ministre de l’Economie confirme qu’il y aura une hausse des prélèvements obligatoires de 0,2 à 0,3 point en 2014. Avec 46,5 %, la France atteint un record historique des impôts. Le gouvernement avait jusqu’ici promet que les prélèvements obligatoires seraient gelés au-delà de 2013.

Il y a quelques semaines encore, Jérôme Cahuzac (Budget) et Pierre Moscovici (Économie) promettaient la « stabilité fiscale » à compter de 2014, après de lourdes hausses d’impôts en 2012 et 2013. Et affirmaient que l’effort serait alors concentré sur la réduction des dépenses.

Confirmant une information du quotidien Les Echos, le ministre de l’Économie admet ce lundi qu’il y aura bel et bien une nouvelle hausse des prélèvements obligatoires l’an prochain. Avec cette hausse de 0,2 à 0,3 point, soit environ six milliards d’euros, la France atteindra un record historique des prélèvements obligatoires : 46,5 à 46,6 % du PIB (produit intérieur brut).

Dans le collimateur du locataire de Bercy : les niches fiscales, qui vont subir un nouveau coup de rabot. Des « niches improductives sur lesquelles nous voulons récupérer des ressources », précise Pierre Moscovici sur France Inter. Mais les deux-tiers de l’effort porteront sur des réductions de dépenses, ajoute le ministre, « parce qu’il est indispensable de se désendetter pour que la France reste souveraine ».

Pierre Moscovici se veut rassurant pour les ménages : « Il n’y aura qu’une hausse d’un seul impôt, c’est la TVA qui a déjà été annoncée pour financer le crédit d’impôt compétitivité emploi ».

En réalité, la hausse de la TVA ne financerait que six des 10 milliards d’euros du crédit d’impôt compétitivité, selon Les Echos.

Le gouvernement veut également de réduire le déficit structurel (hors effets de la conjoncture) d’un point de PIB l’année prochaine, « soit un nouvel effort de quelque 20 milliards d’euros en perspective. »

Sources : Franceinfo / Les Echos / Le Journal du Siècle

20:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Caroline Fourest huée en gare de Nantes; Najat Vallaud-Belkacem annule sa venue...


Caroline Fourest huée en gare de Nantes (13... par gauthierbouchet

14/04/2013 – 12H15
NANTES (NOVOpress Breizh) –

La vie devient difficile pour les membres de l’oligarchie du Système. Venue hier à Nantes pour participer à un colloque organisé par le Nouvel Observateur, Caroline Fourest a dû faire face à la contestation des opposants à la loi sur le mariage gay. Et c’est sous la protection des forces de police que cette journaliste emblématique de la médiacratie a pu reprendre son TGV pour Paris. Récit d’une visite mouvementée en terre bretonne.

Invitée aux Journées de Nantes, une série de colloques organisés par le Nouvel Obs’ sur le thème intitulé « Quelles raisons d’espérer ? », Madame Fourest s’est trouvée confrontée aux opposants au projet de loi sur le mariage homosexuel.

Après avoir été huée à son arrivée à la gare de Nantes (vidéo ci-dessus) par des centaines de personnes, c’est à nouveau plusieurs centaines de manifestants qui étaient rassemblés samedi après-midi devant la Cité des Congrès, où se déroulait le colloque. Une dizaine d’entre eux a réussi à forcer le barrage de police et à faire irruption dans l’amphithéâtre où la journaliste animait, en compagnie de Tahar Ben Jelloun, Gilles Kepel et Jean Glavany, député PS des Hautes-Pyrénées, un débat sur le thème intitulé – sans rire, voir ci-dessous – « Vers un islam moderne ? ». Avant d’être expulsés manu militari au bout d’une dizaine de minutes par le service de sécurité. « Je voudrais remercier Caroline d’être venue, c’est courageux », a déclaré Laurent Joffrin, directeur du magazine.

Caroline Fourest a pu faire son intervention à la différence de ce qui s’était passé à la fête de l’Huma en septembre dernier où les menaces de musulmans étaient telles que le service d’ordre devant le danger avait dû l’exfiltrer avant qu’elle parle, ne la laissant même pas s’exprimer depuis l’extérieur de la réunion avec un micro, pour des raisons de sécurité. Autre société, autre mœurs !

Mais la journée n’était pas finie pour Caroline. En effet près de 200 jeunes manifestants, selon la police, l’attendaient de pied ferme à la gare de Nantes. Aux cris de « Première, deuxième, troisième génération, nous sommes tous des enfants d’hétéros », ceux ci ont occupé les quais et bloqué le TGV qu’elle devait emprunter. Finalement le train partira avec 45 minutes de retard. « Ce n’est qu’un au revoir…» chantaient joyeusement les jeunes Nantais.

Un autre comité d’accueil attendait Madame Fourest à son arrivée en gare Montparnasse et c’est sous protection policière qu’elle a pu finalement regagner ses pénates.

Plus prudente, Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits de la femme et porte-parole du Gouvernement, qui devait conclure le colloque, a finalement préféré annuler sa visite « pour raisons de sécurité ». Son déplacement “animé” à Rennes lui a probablement suffi…

 

 

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

 

 

 

03:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Côtes-d'Armor: septuagénaire agressé, deux jeunes mis en examen

 

13 avril 2013

Réduire le texteRéduire le texteAgrandir le texteAgrandir le texteL'article au format PDFImprimer cet articleAjouter cet articleEnvoyer l'article à un amiJeudi, trois personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l'agression commise sur un homme de 78 ans, place de Verdun, à Guingamp, dans la nuit de samedi à dimanche (Le Télégramme de lundi).

Le pronostic vital toujours engagé

L'un d'entre eux, un mineur, a été rapidement mis hors de cause. Au cours de leur audition, les deux autres jeunes, un majeur âgé de 18 ans et un mineur âgé de 15 ans, ont déclaré qu'ils étaient alcoolisés et également énervés à la suite d'une altercation avec une tierce personne. Ils ont ensuite croisé le chemin du septuagénaire à qui ils ont demandé une cigarette. Le malheureux n'en avait pas ce qui lui a valu une avalanche de coups de pied et de coups de poing. Il a été transporté dans un état grave à l'hôpital de Pontchaillou, à Rennes. Le pronostic vital de la victime est, à l'heure où nous écrivons, toujours engagé.

 Hier, les deux jeunes ont été mis en examen pour violences en réunion ayant entraîné une infirmité permanente. Ils ont ensuite été présentés au juge des libertés et de la détention qui a décidé de placer le mineur en centre éducatif fermé à Gévezé (35). Le majeur a, lui, demandé un délai pour préparer sa défense. Il sera de nouveau présenté au juge lundi. En attendant, il a été incarcéré à la maison d'arrêt.

Le Télégramme

02:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)