Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/04/2013

Yvelines : une jeune fille poignardée dans un train de banlieue

Une jeune habitante de Rambouillet âgée de 18 ans a été poignardée, ce lundi matin, dans un train reliant Rambouillet à -Montparnasse.

Vers 9h50 à hauteur de Coignières (Yvelines), une altercation éclate dans le wagon entre un jeune homme et une amie de cette jeune rambolitaine. La victime défend sa copine et s'interpose avant d'être poignardée par le garçon au niveau de l'abdomen.

 

La victime dans une état stable

Les forces de l'ordre sont prévenues et interpellent le suspect, âgé de 17 ans. Il a été placé en garde à vue au commissariat d'Elancourt. L'auteur présumé du coup de couteau est connu des services de police pour des affaires de stupéfiants.

La victime a été conduite à l'hôpital à (XVe). Son pronostic vital était engagé ce matin mais les médecins ont annoncé dans l'après midi que son état s'était stabilisé.

Le Parisien - 22/04/13

20:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Eh les filles, enlevez votre bonnet phrygien !

sans-titre.png bonnet phrygien.png

Jean Sévillia 
Journaliste et essayiste.
Rédacteur en chef adjoint au Figaro Magazine, membre du comité scientifique du Figaro Histoire, et auteur de biographies et d’essais historiques.

Une remarque préalable : les Manifs pour tous, je les ai toutes faites, et ma famille de colleurs, tracteurs et veilleurs également. Par conséquent, qu’on ne me fasse pas le procès du grincheux qui boude dans son coin. Mais d’être opposé à la légalisation du mariage homosexuel ne m’a pas fait perdre la mémoire.

Or, je trouve bien curieux que, dans toutes ces manifs si sympathiques, des kyrielles de jeunes filles s’affublent d’un bonnet phrygien. J’ai bien compris l’idée que les organisateurs veulent traduire en les déguisant ainsi : l’heure est à la défense de la liberté contre la dictature. Mais précisément, parce que je sais un peu d’histoire de France, je m’autorise à souligner que le symbole est mal choisi. Car pour ce qui est du combat de la liberté contre la dictature, ce n’est vraiment pas du côté de la Révolution française qu’il faut chercher.

Le bonnet phrygien, devenu l’emblème du mouvement révolutionnaire en 1790, s’impose fin 1792, son usage culminant jusqu’à la réaction thermidorienne de 1794. C’est-à-dire que ce couvre-chef incarne peu ou prou la Terreur et même la Grande Terreur, qui est sans doute un des moments les plus tragiques de notre histoire.

Quand je vois un bonnet phrygien, je pense donc à la princesse de Lamballe, assassinée pour crime d’amitié avec Marie-Antoinette, et dont le corps nu, décapité au couteau de boucher, a été promené dans Paris, la vue de son intimité soigneusement exposée suscitant des propos égrillards de la part de délicats militants de la Liberté.

Quand je vois un bonnet phrygien, je pense à ces prêtres et à ces religieuses que Carrier, à Nantes, déshabillait et liait nus, l’un à l’autre, l’un face contre l’autre pour être précis, sexe contre sexe, avant de les noyer dans la Loire. Ce charmant adepte de l’Égalité appelait cela un « mariage républicain ». Parenthèse : détourner la symbolique du mariage n’est donc pas nouveau…

Quand je vois un bonnet phrygien, je pense à ce curé vendéen à qui des soldats, sans doute partisans de la Fraternité, avaient tranché les deux mains avant de répandre dans l’auge à cochons le contenu du tabernacle de son église. Ce martyr a été retrouvé accroupi devant l’auge, les deux avant-bras collés contre terre afin de tenter d’arrêter l’hémorragie, et lapant dans l’auge, s’efforçant de disputer aux cochons les hosties consacrées.

Je ne cherche pas ici à ranimer de vieilles querelles idéologiques, et je sais que le succès de la Manif pour tous repose sur sa diversité et l’acceptation de cette diversité. Mais quand même. Jolies jeunes filles de 2013 qui vous promenez avec un bonnet phrygien, pensez aux crimes de 1793 : mettez-vous autre chose sur la tête. Je vous assure que vous n’en serez que plus belles.

Jean Sévillia, le 22 avril 2013
 
BOULEVARD VOLTAIRE

 

 

20:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Quand les grands mots sont traînés… Par Bruno Gollnisch

 

bourrage de craneFaire des opposants au mariage et à l’adoption pour les couples homosexuels des « homophobes » ou les vecteurs/acteurs d’une « violence anti-gay ». C’est là le discours que tente de faire passer dans l’opinion les progressistes, avec l’aide des médias qui s’échinent à monter en épingle de récentes agressions qui auraient visé des personnes en raison de leur orientation sexuelle.

 Déjà en 2004, la loi Perben contre l’homophobie fut adoptée après l’émoi causé par l’affaire (alors ultra médiatisée) dite Sébastien Nouchet, du nom de cet homosexuel qui avait affirmé avoir été brûlé vif après avoir été aspergé d’essence par un homophobe. L’affaire s’est soldée par un non-lieu, puisqu’il a été établi que M. Nouchet était un dépressif à tendance suicidaire et un mythomane.

Rappelons au passage, et le spécialiste es FN Nicolas Lebourg l’admet sur le site du Nouvel Obs, que « l’homophobie » n’est pas un élément structurant de l’identité du FN, pas plus aujourd’hui qu’ hier. « En matière de mœurs (Jean-Marie Le Pen) n’est pas un homme rigoriste. Ne lui déplaisent que la revendication communautaire et l’affichage d’une ambiguïté de genre. Le FN ne tenait conséquemment nul discours puritain. »

« Lors des débats sur le Pacs, souligne encore M. Lebourg, l’excès était plus du côté de la député Christine Boutin brandissant la Bible que de Bruno Gollnisch certifiant que le FN ne prônait nulle politique de la braguette mais mettant en avant le souci d’une société où l’individu participe à un systèmes de normes qui le dépassent et l’encadrent. »

Si la loi Taubira a été validée par le Sénat, « grâce » aux votes pour et à l’abstention de 7 sénateurs UMP et devrait être définitivement adoptée mardi, la mobilisation dans la rue ne faiblit pas. Le député UMP Henri Guaino a eu raison de dénoncer dimanche sur BFM TV le chiffre ridiculement bas annoncé par la préfecture de Paris de 45 000 personnes présentes ce 21 avril dans le cadre de la « Manif pour tous » entre la place Denfert-Rochereau et les Invalides. Selon toute probabilité ils étaient au moins cinq fois plus.

Les députés UMP Patrick Ollier, Hervé Mariton, Michel Bernot, ont à cette occasion exprimé leur embarras de côtoyer derrière la même banderole le député du RBM, Gilbert Collard, ou encore le président du groupe FN au Conseil régional de Haute-Normandie, Nicolas Bay, la Secrétaire départementale du FN 42 Sophie Robert… Cela n’a pas empêché le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, de dénoncer « un front commun entre la droite et l’extrême droite », «un mouvement anti-mariage (sic) (qui) est devenu une sorte d’acte fondateur entre la droite et l’extrême droite ».

Plus justement, Marine Le Pen a constaté hier soir, invitée du Journal télévisé de France 2, que la «Manif pour tous» était «reprise en mains par l’UMP», et ce alors même que les manifestations rassemblent aussi depuis le début des dizaines, voire des centaines de milliers d’électeurs et sympathisants frontistes…. La présidente du FN a donc également dénoncé le fait que les cadres de son Mouvement ne puissent prendre la parole à la tribune en fin de manifestation -Bruno Gollnisch a été notamment interdit de micro lors des précédents rassemblements.

Mais hier, en ce onzième anniversaire de la qualification de Jean-Marie Le Pen pour le second tour de la présidentielle face à Jacques Chirac, Frijide Barjot avait son prétexte tout trouvé pour justifier cette occultation du Front. A la question : « pourquoi écartez-vous le FN ?», elle a répondu : « parce que nous sommes le 21 avril, ça ferait mauvais effet… ».

Ce qui a surtout fait mauvais effet c’est en l’occurrence la démonstration de force totalement ratée –à peine quelques milliers de personnes- organisée par le groupuscule extrémiste Act Up au même moment place de la Bastille en faveur du mariage et de l’adoption par les couples homos, avec le soutien du PS, du Front de Gauche, du NPA, de la CGT

« Assez, assez de cette société qui ne respecte pas les trans, les gouines et les pédés !» scandaient finement les participants, en présence des inévitables crânes rasés du Marais, de Bertrand Delanoë et de Jean-Luc Mélenchon. Ce dernier a affirmé être « émerveillé de voir l’énergie citoyenne » (sic) se déployer sous les drapeaux arc-en-ciel. Voilà qui parle directement au cœur au peuple!

Ce communautarisme-clientélisme des partis du Système, comme toujours, avance sous le masque hypocrite de la bonne conscience et en invoquant les mânes des « grands ancêtres ».

Il est assez révélateur d’un régime en bout de course, sans boussole, que ce soit au lendemain des mensonges de Jérôme Cahuzac et en plein processus d’attaque contre les enfants et les familles par dénaturation du mariage, que Vincent Peillon énonce le souhait de « faire partager les valeurs de la République ». Le ministre de l’Education nationale présentait aujourd’hui l’enseignement de la « morale laïque » qu’il veut imposer du CP à la terminale, des « valeurs morales pour souder les Français ». Quand les grands mots sont traînés…

19:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

C'était un 22 avril

 

1182 : le roi de France Philippe Auguste, expulse de ses Etats tous les Juifs, sans exception. Il les avait tous arrêtés, un jour de sabbat, dans toutes les villes du Royaume. Etant ainsi détenus dans leurs synagogues, ils n’obtinrent leur liberté qu’en rendant l’or et l’argent qu’ils avaient extorqués par les usures les plus diverses. Le roi anéantit toutes les créances et confisqua tous leurs biens.

1676 : victoire navale du marquis Duquesnes sur le Hollandais Michel de Ruyter. Le combat se déroula devant Agousta en Sicile, face aux flottes combinées des Hollandais et des Espagnols. L’amiral Ruyter, un des plus grands marins de son temps, fut tué d’un boulet de canon. Cette victoire assura notre suprématie sur les mers jusqu’au 29 mai 1692 (défaite de la Hougue).

1794 : le député Isaac-René Le Chapelier est guillotiné. On doit à ce révolutionnaire, franc-maçon, la loi portant son nom, qui supprime les corporations et favorise l’essor du capitalisme libéral du XIXe siècle, basé sur l’exploitation des salariés.

Contre-info.com

19:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Formulaire administratif dans quelque temps

 

Vous pouvez cliquer pour agrandir.

Source Le Salon beige

Contre-info.com

19:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Barjot ne veut pas entendre "Hollande démisssion" ! 21/04/13

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
 

Il y a un divorce sensible entre les animateurs de la « Manif pour tous », et les troupes.
Alors que Frigide Barjot s’acoquine avec le sinistre Valls contre les dissidents, qu’elle tente d’UMPiser la manifestation et qu’elle fait toujours plus l’apologie – entre autres – de l’homosexualité, on la voit dans la vidéo ci-dessous mise mal à l’aise par les manifestants.

Elle y met fin à un entretien car des personnes scandent « Hollande démission » (slogan largement utilisé lors de la manifestation monstre du 24 mars).
Pour elle, il s’agit donc de « groupuscules » extrémistes…
Il y en aurait alors, selon sa définition, des centaines des milliers en France ! Plutôt réjouissant.
On a envie de crier aussi, et de plus en plus, « Barjot démission » !

Contre-info.com

 

18:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Frigide Barjot démasquée

sans-titre.png W de saint just.png

     22 avril 2013 

Communiqué de Presse de Wallerand de Saint-Just, Membre du Bureau exécutif du Front National

Je n’ai jamais mis les pieds dans les manifestations de Madame Barjot, je n’ai jamais cru en sa sincérité, en outre je voulais ainsi dénoncer le piège tendu par François Hollande.

Les propos tenus par Madame Barjot hier 21 avril 2013 sur l’esplanade des Invalides et enregistrés par Audrey Guibert (FN 91) et Céline Guillermond (FN PARIS 17) (http://t.co/p82Xw3mHLc) font la preuve, si besoin était, de la duplicité de cette personne. A la question : « pourquoi écartez-vous le FN ?», elle répond : « parce que nous sommes le 21 avril, ca ferait mauvais effet… ».

En vérité, Frigide Barjot n’en a pas grand-chose à faire du « mariage pour tous » (cf. sa signature sur le certificat de « mariage » de Jean-Luc Romero), elle poursuit exclusivement un but de promotion personnelle en accord avec l’UMP.

Madame Barjot, vous ne voulez pas du Front National, vous crachez sur 20 % des Français. Je savais bien que vous étiez du bois dont on fait la flanelle, je me félicite de n’avoir jamais été dans vos happenings. Vous avez rendu et vous rendez un bien mauvais service à la cause de notre pays.

18:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Saint-Tropez : une statue de la Vierge vandalisée et jetée à l’eau

 

 
 

Voici ce qu’on pouvait lire dans le quotidien Var Matin d’hier. Vous noterez la délicatesse de sentiment du journaliste qui a “pondu” cette brève…

Descellée en pleine nuit. La statue blanche immaculée de la vierge Marie, installée sur les rochers du Môle d’Estienne d’Orves, à St-Tropez, a été retrouvée, gisant à environ cinquante centimètres de profondeur dans la mer.

Les marins partent en mer sous sa protection. La statue de la vierge Marie, inaugurée en 2009 sur la jetée, près du phare rouge, dominait l’horizon bleu. Pourtant depuis quelques jours, la madone en pierre d’environ un mètre vingt a disparu de son rocher. Seule la trace du contour du socle immaculé est encore visible. Comment expliquer une telle disparition ?

Selon les premiers éléments de l’enquête, il ne s’agirait pas d’une intervention divine [sic !] mais d’un acte de vandalisme, commis en pleine nuit. Descellée et découpée à la disqueuse, la statue gît actuellement entre les rochers, sous la mer à environ cinquante centimètres de profondeur. Au grand dam des marins.

© Var Matin

Source : Var Matin

Observatoire de la christianophobie

04:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

WAGNER - Ouverture de Lohengrin

02:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

VIDEO - Qui sont les "veilleurs" qui défient les CRS ?

 

01:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Vers la IIIème Guerre Mondiale ? La Jordanie ouvre son ciel aux drones israéliens

 Par Georges Malbrunot - 21/04/13

INFO LE FIGARO - Jusque-là prudent face au conflit syrien et après une tentative avortée de négociations avec Bachar el-Assad, le roi Abdallah II a mis deux couloirs aériens à la disposition de l'aviation israélienne.

 
 
 

À tout moment, les drones israéliens peuvent désormais pénétrer dans l'espace aérien jordanien, à l'est de l'État hébreu, avant de remonter au nord au-dessus de la Syrie observer le conflit qui ensanglante le pays depuis deux ans et menace Israël. «Le roi Abdallah a décidé d'ouvrir son espace aérien à l'armée de l'air israélienne, révèle au Figaro une source militaire occidentale au Moyen-Orient. C'est un geste fort et exceptionnel.» Connue seulement d'une poignée de services de renseignements occidentaux, la décision aurait été prise par le souverain hachémite lors de la visite en Jordanie du président Barack Obama, les 22 et 23 mars, après son étape israélienne.

L'État hébreu s'inquiète de plus en plus de la détérioration de la situation à sa frontière avec la Syrie, où les tirs d'artillerie se sont multipliés ces dernières semaines, alors que les djihadistes progressent en direction du plateau du Golan occupé par Israël. Pour éviter d'être repérés, «les drones israéliens volent durant la nuit», précise le militaire. «Ils font de la reconnaissance, mais ils sont aussi armés et peuvent donc frapper une cible n'importe où en Syrie». Selon cet expert, «les Syriens disposent de moyens antiaériens russes, mais les aéronefs israéliens sont difficiles à détecter et donc quasiment à l'abri d'une contre-mesure».

Deux couloirs aériens auraient été mis à la disposition de l'aviation israélienne: l'un par le sud de la Jordanie à partir du désert du Néguev, l'autre plus au nord d'Amman, qui permet aux appareils israéliens ayant décollé d'une base près de Tel-Aviv de s'avancer rapidement au-dessus du territoire syrien. L'ouverture de l'axe jordanien leur évite les survols au-dessus du Sud-Liban, où les Israéliens redoutent toujours une riposte du Hezbollah chiite pro-iranien.

Afflux de réfugiés syriens

En octroyant ce privilège à son voisin israélien, le roi Abdallah II prend le risque de voir son fragile royaume entraîné dans le conflit syrien. Jusque-là, le monarque, tout en dénonçant la sanglante répression de Damas contre les manifestants, affichait une position prudente, dictée par sa faiblesse face à son puissant voisin avec lequel les liens sécuritaires ont d'ailleurs été maintenus. Mais l'afflux massif de centaines de milliers de réfugiés syriens pèse lourdement sur l'économie jordanienne, affectée déjà par un fort taux de chômage et une inflation galopante.

Pour desserrer l'étau, début mars, le roi a tenté une mission secrète auprès de Bachar el-Assad, qu'il est allé rencontrer à Damas. Mais il en serait revenu bredouille, selon plusieurs sources. D'où le durcissement de sa posture, deux semaines plus tard lors de la visite de Barack Obama à Amman. D'autant que le roi aurait pris seul cette initiative qui s'est soldée par un échec. Inflexible, Bachar el-Assad a rejeté toutes les propositions de son interlocuteur d'instaurer un arrêt des combats pour entamer des négociations avec l'opposition en vue d'élections supervisées par l'ONU en 2014, terme de son mandat. Abdallah II en a ensuite informé ses alliés américains et saoudiens.

«L'incendie ne s'arrêtera pas à nos frontières. Tout le monde sait que la Jordanie est aussi exposée (à la crise) que la Syrie connaît»

Bachar el-Assad

Le basculement jordanien du côté de l'opposition syrienne est-il définitif? Le roi doit prendre au sérieux la dernière mise en garde de Bachar el-Assad. Dans un entretien télévisé diffusé mercredi, ce dernier a prévenu que «l'incendie ne s'arrêtera pas à nos frontières. Tout le monde sait que la Jordanie est aussi exposée (à la crise) que la Syrie connaît».

Ces dernières semaines, Assad a encore dépêché le chef de ses services de renseignements, Ali Mamlouk, auprès du roi. Mais dans le même temps, les États-Unis ont annoncé le déploiement de 200 soldats près de la frontière nord avec la Syrie.

Jusqu'à présent, la coopération jordano-américaine se limitait à la surveillance des armes chimiques détenues par le régime syrien et à la formation de rebelles de l'Armée syrienne libre par 150 membres des Forces spéciales US - aidés par une poignée de Britanniques et de Français - dans un camp près d'Amman. Mais devant le danger créé par l'instabilité qui gagne le sud de la Syrie, l'objectif serait désormais d'y créer une zone-tampon. Celle-ci permettrait de relâcher la pression sur la Jordanie en renvoyant des milliers de réfugiés syriens du côté syrien de la frontière, mais également de protéger Israël. Autant de sujets qui seront évoqués vendredi prochain lorsque le roi Abdallah sera reçu à la Maison-Blanche par Barack Obama.

01:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Dans quelles conditions les otages français détenus par Boko Haram ont-ils été libérés ?

 

Le président Hollande l’a assuré : aucune rançon n’a été versée pour obtenir la libération des sept membres de la famille Moulin-Fournier (dont quatre enfants), enlevés dans le nord du Cameroun le 19 février dernier par le groupe jihadiste nigérian Boko Haram, lequel réclamait notamment la libération de quelques-uns de ses militants retenus par les autorités nigérianes et camerounaises.

Comment alors la libération de ces sept otages français a pu se faire, étant donné qu’aucune opération militaire n’a été tentée pour arriver à cet heureux dénouement ? « La France a toujours le même principe, pas de versement de rançon », a affirmé le chef de l’État. Effectivement, si Paris n’a certainement pas versé un seul centime, il n’en reste pas moins qu’il est fort probable que Boko Haram ait reçu de l’argent dans cette affaire.

« C’est en étant le plus discret possible que nous pouvons être le plus efficace », a fait valoir le président Hollande, parlant de « contacts multiples » ayant permis la libération des sept otages. En fait, Tanguy Moulin-Fournier, qui travaillait pour GDF-Suez à Yaoundé, a vraisemblablement bénéficié d’une police d’assurance intitulée « Kidnap & Ransom », souscrite par son employeur auprès de l’assureur britannique Hiscox.

Toutes les grandes entreprises ayant des salariés travaillant dans des zones à risques prennent ce type de précaution. Cette police d’assurance garantit le remboursement d’éventuelles rançons versées pour la libération d’employés retenus en otage, les salaires qui leur sont normalement dus pendant leur détention ainsi que, et c’est le plus important, les frais de négociation.

Or, il se trouve que Hiscox travaille avec le cabinet, également britannique, Control Risk Group, lequel dispose d’un réseau solide au Nigeria. Ainsi, ce dernier aurait été chargé par GDF-Suez de mener les négociations afin d’obtenir la libération de la famille Moulin-Fournier.

Ce travail vient en complément de celui effectué par les autorités des pays concernés, en l’occurrence la France, le Nigeria et le Cameroun. Faute de précisions, et l’on ne peut faire que des hypothèses dans l’attente d’en savoir plus, il paraît probable que la libération de la famille française ait été obtenue après la remise en liberté de certains membres de Boko Haram, comme le groupe terroriste l’avait exigé dans ses revendications.

E&R

01:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

A lire absolument - L'Union européenne, véritable instigatrice du "mariage pour tous"

 

mariage gay

« Le » débat du moment ? Le mariage gay. On a entendu ses partisans dans les médias, on a vu ses opposants dans la rue. Mais quelle est la position de l’instance qui est à l’origine de 80 % des lois françaises ? Force est de constater que ce projet de loi a lancé un débat de société dont il convient à présent de dévoiler un acteur méconnu mais très actif, l’Union européenne.

 

En effet plusieurs résolutions du Parlement européen demandent aux États de l’Union européenne de mettre en place une législation pour en finir avec les discriminations à l’égard des couples homosexuels en termes d’union, de mariage civils ou d’accès à l’adoption et à la parentalité.

- Par la résolution du 8 février 1994, le Parlement européen demande clairement aux États membres de mettre fin à « l’interdiction faite aux couples homosexuels de se marier ou de bénéficier de dispositions juridiques équivalentes », recommande de « leur garantir l’ensemble des droits et des avantages du mariage, ainsi qu’autoriser l’enregistrement des partenariats » et de supprimer « toute restriction au droit des lesbiennes et des homosexuels d’être parents ou bien d’adopter ou d’élever des enfants ».

- Dans la résolution votée le 5 juillet 2001, le Parlement européen recommande aux États membres de l’Union européenne « la modification de leur législation dans le sens d’une reconnaissance des relations non maritales entre personnes du même sexe ou de sexes différents et l’attribution de droits égaux à ces personnes » ainsi que « l’inscription à l’ordre du jour de l’Union européenne de la question de la reconnaissance mutuelle des relations non maritales reconnues légalement ».

- Dans un rapport adopté fin 2002, le Parlement recommande « de reconnaître les relations non maritales, tant entre personnes de sexe différent qu’entre personnes du même sexe, et d’associer à ce type de relations des droits égaux à ceux qui découlent du mariage, tout en inscrivant à l’agenda politique la reconnaissance mutuelle des relations non maritales et du mariage entre personnes du même sexe ».

- Dans une résolution de 2003, le Parlement européen réitère sa demande « d’abolir toute forme de discrimination – législatives ou de facto – dont sont encore victimes les homosexuels, notamment en matière de droit au mariage et d’adoption d’enfants ».

 

Nous pouvons partager ici un extrait du journal des AFC (associations familiales catholiques, clairement opposées au mariage gay), le n°144 novembre-décembre 2012, p.11, titré « La discrimination à l’égard des chrétiens en Europe ».

« En Europe, si la persécution est plus subtile (que le martyre, ndlr), elle n’en existe pas moins. Ainsi, le Parlement européen, avec le soutien actif d’élus français, condamne régulièrement les autorités ecclésiales pour “discours de haine”, concept visant à ramener le débat public à ce qui est considéré comme “politiquement correct”. Lorsqu’on affirme que la famille est fondée sur le mariage entre un homme et une femme, l’on peut, en effet, être considéré par les institutions européennes comme discriminatoire à l’égard d’une minorité. Autre exemple l’année dernière, où la Commission européenne omit de mentionner les fêtes chrétiennes dans un agenda distribué aux écoles (il y avait les fêtes juives, musulmanes, bouddhistes et sikhes). »

Parallèlement aux astreintes en justice (avec réparation financière pour préjudice moral) des autorités ecclésiales pour tel ou tel propos “homophobe” lorsqu’est défendue l’idée selon laquelle le mariage est par nature contracté entre un homme et une femme, les subventions (payées par les contribuables européens, dont bien sûr par les catholiques français qui s’opposent au projet de mariage étendu aux personnes homosexuelles défendu par le gouvernement) affluent pour les lobbies gays. Alors que ces subventions sont coupées dans le même temps pour les régions, pour x ou y raison, la non-implantation des OGM vendus par la firme Monsanto peut constituer un motif suffisant pour la non-distribution de ces subventions.

 

En 2012, 995 000 € ont été alloué par l’Union européenne au lobby gay ILGA (International Lesbian, Gay, Bisexual, Trans And Intersex Association), l’Association internationale lesbienne, gay, bisexuelle, transsexuelle et intersexuelle – je reconnais n’avoir pas bien compris ce qui distingue les deux dernières catégories mais enfin, passons… « L’objet principal est d’influencer la législation afin de garantir des droits aux homosexuels, particulièrement au niveau du mariage. » (mariage et adoption auxquels l’UE est favorable depuis 18 ans)

En 2012, la Fédération sportive européenne gay et lesbienne (EGLSF) a bénéficié d’une subvention de 160 000 euros de la Commission européenne pour lutter contre l’homophobie dans le sport.
Mais enfin, me direz-vous, pourquoi diable s’intéresser à la position de l’UE sur ce sujet ? Peut-être parce que celle-ci est à l’origine de 80 % des lois françaises, que nos députés nationaux se chargent promptement de convertir en droit français. S’ils ne sont pas assez prompts, la France doit verser des amendes à l’UE, par exemple dans le cas des OGM, 156 000 euros d’astreinte par jour de retard.Pour résumer, en 2012 donc, au moins 1 155 000 euros ont été versés pour les associations homosexuelles. Je n’ai pas eu les moyens de savoir si d’autres subventions ont été versées à des associations similaires, n’ayant pas réussi à percer les arcanes du mode d’attribution occulte des subventions européennes. Mais pour faire bonne mesure, on pourrait se demander à combien se sont portées les subventions versées à l’Eglise catholique dans le même temps, ou à des associations catholiques. Malheureusement, il semblerait que le montant oscille autour de zéro euro. Détrompez-moi si je m’égare ! Mes recherches sur la question se sont révélées infructueuses.

 

Cela ne fait pas un an que l’UE a une position favorable au mariage et à l’adoption pour les couples homosexuels, pas deux ans, pas dix non plus. Cela fait dix-huit ans.

C’est dire si le message est bien passé, et si c’est un argument de poids pour les partisans du projet de loi. Par conséquent, avant de manifester son opposition ou son approbation sur tel ou tel sujet, peut-être est-il juste de se renseigner sur les acteurs en présence, et sur leurs positions respectives.

Si le projet de loi français passait, il serait parfaitement en accord avec les mesures préconisées depuis 1994 par la Commission et le Parlement européens sur non seulement l’égalité fiscale et financière des couples, qu’ils soient mariés ou non, hétérosexuels ou homosexuels, mais également à l’ouverture du mariage et de l’adoption pour les couples homosexuels. Si la loi était votée, elle s’inscrirait dans une dynamique initiée depuis des années par l’Union européenne.

 

En cela, l’UE se montre une fois de plus en phase avec la position du gouvernement étasunien en la matière. En effet, est-il besoin de rappeler le discours d’Hillary Clinton, secrétaire d’Etat étasunienne, prononcé à Genève au Palais des Nations (le siège européen des Nations Unies) le 6 décembre 2011 ? Celui-ci dure 30 minutes (exclusivement sur le sujet des droits des gays, elle ne parle évidemment pas du droit à la vie des Libyens, des Irakiens, des Afghans ou des Syriens, qui est un sujet secondaire, tertiaire même).

Voilà le lien où vous pourrez lire le discours, sur le site du Département d’Etat des Etats-Unis, et visionner le discours (qui donne les larmes aux yeux) prononcé par Mme Clinton devant 194 ministres des Affaires étrangères : http://www.state.gov/secretary/rm/2011/12/178368.htm

C’est au cours de ce type de réunions interministérielles que sont posées, précisées et développées les grandes orientations des Etats-Unis en matière de politique étrangère. Le discours a été pensé, mûri, préparé dans des cabinets pour être prononcé devant la quasi-totalité des ministres des Affaires étrangères du monde, dont évidemment, les ressortissants de pays où les droits des homosexuels ne sont pas respectés. Il a pour but de diffuser une pensée sur les droits de l’homme et d’amener les dirigeants des autres pays du monde à agir comme les Etats-Unis, qui leur montrent la voie à suivre.

Voici un extrait du discours :

« Some have suggested that gay rights and human rights are separate and distinct; but, in fact, they are one and the same. (…) And that is why gay rights are human rights, and human rights are gay rights. »

« Certains ont émis l’idée selon laquelle les droits des homosexuels et les droits de l’Homme seraient séparés et distincts, mais en réalité ils ne font qu’un, ils sont les mêmes. (…) Les droits des gays sont les droits de l’Homme, les droits de l’Homme sont les droits des gays. »

 

Madame Clinton s’adresse à tous les ministres des affaires étrangères de 194 pays du monde. Elle dresse les priorités internationales des Etats-Unis d’Amérique. Elle aurait pu choisir le combat contre le racisme, la protection du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes (la question palestinienne par exemple), la lutte contre la corruption, la lutte contre le trafic d’armes, le projet de diminution des armes de destruction massive, le combat contre la faim dans le monde et contre la pauvreté, que sais-je encore ? Des dizaines de sujets d’envergure internationale étaient possibles.

Elle a choisi de parler une demi-heure des droits des homosexuels et dénoncer des violations des droits de l’Homme à ce sujet (mais pas celles perpétrées par les Etats-Unis en Irak ou en Libye à l’égard des civils). Il s’agissait d’être sélectif.

En 2012, les Etats-Unis ont fait de leur combat pour les droits des gays leur priorité internationale (pas nationale bien sûr : jusqu’en 2003 certains Etats considéraient l’homosexualité comme un délit, et aujourd’hui sur 50 Etats, seuls 10 reconnaissent le mariage gay). L’UE est par conséquent sur la même longueur d’ondes. Et le gouvernement français aussi, par ricochet.

 

Ainsi, il est intéressant de noter que les Etats-Unis (c’est leur priorité internationale n°1), l’Union européenne et le gouvernement français sont en faveur du mariage gay. Par conséquent, il est complètement absurde de s’en prendre seulement aux socialo-pantins qui gouvernent la France lorsqu’on s’oppose à ce projet de loi ! Celui-ci s’inscrit dans une mouvance occidentale, pilotée par les Etats-Unis et l’Union européenne, qui a pour mission d’uniformiser les lois dans les pays qui la composent.

Ses opposants pourront tenter de faire entendre leur voix, mais il semblerait qu’on ait déjà choisi pour eux, et qu’aujourd’hui les lois sont faites en haut, à un niveau qui se situe bien au-dessus, comme pour tant d’autres sujets, de celui des députés français.

 

Ajoutons évidemment que le sujet du mariage gay, dont en réalité tout le monde se fiche, à commencer bien sûr par les socialistes, est un ersatz de décision politique, dont le but est de masquer les autres sujets cruciaux de la politique française, afin de laisser les Français s’entre-tuer sur un sujet éminemment secondaire pour donner l’illusion qu’existe le débat politique.

« Quand vous êtes au pouvoir sans avoir de pouvoir, balancez sur la scène politique un sujet sociétal et vous aurez la paix pendant 6 mois » disait le proverbe chinois.

 

Eléonore de Vulpillières

Le Bréviaire Des Patriotes

 NdB: La loi dite "Hollande-Taubira" est en fait une loi MONDIALISTE : on en a ici les preuves. Les manifestations ne servent à rien, sinon à détourner l'attention des citoyens français du problème véritable: sortir de l'Union européenne. Et rétablir nos frontières contre l'immigration. C'est-à-dire retrouver pleinement notre souveraineté.

00:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

21/04/2013

Orientation sexuelle et identité de genre aux Nations Unis

Lire: https://fr.wikipedia.org/wiki/Orientation_sexuelle_et_ide...

Où il est question de Rama Yade en 2008...

23:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

VIDEO: Marine Le Pen sur l'UMP et la Manif pour tous - 21 avril 2013

21:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Manif pour tous les bisounours : la chasse aux "ultras" est ouverte !

21/04/13

20:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Henri Guaino: "J'accuse la Préfecture de police de mentir ! " - 21 avril 2013

20:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

La France qu'on détruit: le clocher d'Abbeville

sans-titre.png Abbeville 16 avril.png

Plus qu’un long discours, des photos en disent souvent long sur un événement. Mardi vers 10 h 45, lorsque l’énorme pince a poussé le haut du clocher, chacun a retenu son souffle. Certains témoins affirment avoir entendu une cloche sonner. Restait-il une seconde cloche à l’intérieur ou était-ce le bruit des gravats qui tombaient sur des poutres en acier ? Les pierres sont tombées dans un nuage de poussière, provoquant sans doute le dernier soubresaut de l’édifice qui devait être complètement détruit d’ici la fin de la journée. En réalité, la pince a buté une bonne partie de la journée sur la résistance des murs du clocher épais de plus d’un mètre. À 17 h 15, la démolition se poursuit toujours, dans un nuage de poussière rouge.

Le Journal d'Abbeville - 16/04/13

D'autres photos: http://www.lejournaldabbeville.fr/2013/04/16/saint-jacque...

20:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Les photos de la Manif du 24 mars retouchées par la Préfecture de police

Regarder cette vidéo en mode plein écran

Publiée le 20 avril 2013

Il semble maintenant prouvé que les photos de la Manif Pour Tous à Paris le 24 mars 2013 ont été retouchées par la Préfecture de Police.


 
 
 
 

19:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Manif pour tous: 45 000 ou 270 000 ?

Lire: http://www.europe1.fr/France/EN-DIRECT-45-000-ou-270-000-...

+ VIDEOS, PHOTOS

19:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)