Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/04/2013

Un commentaire intéressant sur le Lab d'Europe1 (à propos de l'agresssion de Samuel Lafont)

 JEANNINE PEREZ

il y a 02 heures

 A propos de : Agression de Samuel Lafont : mobile crapuleux selon la...

 
Etrange, les médias mettent tout en œuvre pour prouver que l'agression de Samuel Lafont n'a rien à voir avec son engagement contre le mariage homosexuel alors que la semaine dernière un gay qui s'est fait agressé a tout de suite dit que c'était un acte homophobe commis dans le contexte du mariage pour tous sans même attendre le résultat de l'enquête policière. Deux poids deux mesures.

01:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Attention aux rumeurs : Samuel Lafont a été agressé par trois Roms, pas par des LGBT - Que faut-il croire ?

 

La rumeur circule depuis une heure sur Facebook, Twitter et certains blogs : Samuel Lafont, l’initiateur du Camping pour Tous au Jardin du Luxembourg, également conseiller national de l’UMP, aurait été agressé tôt ce samedi matin par des militants LGBT à la station de métro Odéon, dans le VIe arrondissement de la capitale. C’est parfaitement faux : lui et deux amis, après une virée en boîte de nuit et un verre, sont tombés sur trois Roms malintentionnés et ont reçu des coups de couteaux. Leurs jours ne sont pas en danger et Samuel (ainsi qu’un de ses amis) est encore à l’hôpital à l’heure où nous écrivons ces lignes. Selon nos informations, les trois jeunes ne portaient pas de signe distinctif permettant de les assimiler à la Manif pour Tous. La propagation de cette rumeur erronée traduit toutefois l’état de tension qui règne chez certains jeunes défenseurs du mariage traditionnel.

Addendum 17h15 : Un rassemblement de soutien à Samuel Lafont est organisé à 19h au Mur de la paix, en face de l’Ecole militaire, côté Champs-de-Mars. Les organisateurs prévoient notamment d’y dénoncer le climat d’insécurité actuel entretenu par le Gouvernement et la haine qui sévit sur Twitter à l’encontre les défenseurs du mariage traditionnel.

Nouvelles de France

NdB: Ces trois jeunes Roms ont-ils été arrêtés et ont-ils  avoué ?

01:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Fin de régime

sans-titre.png Fin de régime.png

Le Salon Beige - 13/04/13

01:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le geste inadmissible de Trierweiler: vidéo !

 

 
12.04.2013, 15:52, heure de Moscou
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog

Le geste inadmissible de Trierweiler

Le samedi 6 avril François Hollande et Valérie Trierweiler étaient dans la ville de Tulle. Lors de leur déplacement dans la ville, de nombreux journalistes se trouvaient à côté d'eux pour questionner, faire des photos et filmer, ce qui est leur travail et leur devoir.

Une caméra a filmé Valérie Trierweiler s’approchant dans le dos d'un cameraman et le tirant par sa capuche afin de l'empêcher de filmer http://www.youtube.com/watch?v=DCl0iBV2_ts et, donc, de remplir sa mission de devoir d'information. Les Français ont été choqués par ce geste et ne sont pas les seuls. Les professionnels des médias sont aussi outrés et scandalisés par un tel geste d'autant plus Valérie Trierweiler est aussi journaliste !

SNJ et Reporters sans Frontières. La porte-parole du syndicat national des journalistes, le SNJ http://www.snj.fr/, contactée répond : « C'est un geste inadmissible. Je n'ai jamais vu ça. Depuis quand intervient-on auprès des journalistes. Ce n'est pas extrêmement grave car il y a des choses plus graves, mais c'est vraiment inadmissible. Il y a tellement de dossiers qui méritent une attention». Le responsable du bureau Europe de l'Est & Asie centrale de Reporters sans Frontières http://fr.rsf.org/ dit à son tour : « Le geste de Valérie Trierweiler est évidemment déplacé, et significatif de la tension et de l'exaspération mutuelle qui persistent entre une bonne partie de la classe politique et des médias. Cela dit, gardons le sens des proportions : cette affaire ne nous semble pas faire peser une grande menace sur la liberté de l'information en France...». Reporters sans Frontières qui est connu pour déterminer quel pays ne respecte pas la liberté de la presse reste mitigé dans son jugement. Pourtant si la même scène avait eu lieu dans une ville russe lors de la visite de Poutine avec son épouse et que cette dernière avait agi comme Valérie Trierweiler, il est à se demander si le jugement de Reporters sans Frontières aurait été aussi tendre.

Visite de Tulle. Un témoin qui était à Tulle le jour de la visite de François Hollande et de Valérie Trierweiler explique que cette visite a eu lieu dans une ambiance menaçante envers la délégation présidentielle et que les habitants de Tulle voyant François Hollande et Valérie Trierweiler dans la rue ont montré une très grande colère emplie de haine sur leur passage. « En effet, j'étais sur Tulle pour une quinzaine de jours, dans ma belle-famille. Le cortège présidentiel, qui se déplaçait à pieds, était impressionnant. On pouvait voir près d'une trentaine de gardes du corps autour du couple présidentiel. Quelques personnes certainement triées sur le volet... parmi la section socialiste de Tulle comme il se doit, serraient la main au Président. Mais ce qui était impressionnant, c'était la montée de l'hostilité à son passage ! On a pu entendre beaucoup de sifflets et de noms d'oiseaux de toutes sortes pour lui -et sa moitié- ! « Démission », « Menteur » « Faux-culs ». Bref, aucun rapport avec les images diffusées par les médias ! C'est stupéfiant !!» Un reportage http://www.youtube.com/watch?v=ScZF2tV1gz4 montre la visite de François Hollande à Tulle mais le son est coupé, remplacé par la voix du journaliste qui se contente d'expliquer que François Hollande a réduit le programme de sa visite à Tulle en raison de l'ambiance sur place : « Il aurait dû passer sa journée à serrer les mains. En plein scandale Cahuzac a-t-il voulu éviter un accueil moins chaleureux ? Manif de la CGT, Anti-Mariage pour Tous http://www.youtube.com/watch?v=nRFN8D-1x3s, buralistes en colère, le président a vu son programme à la baisse à Tulle. Le staff présidentiel espère éviter les images non maîtrisées... »

Pendant que le syndicat national des journalistes et Reporters sans Frontières ont donné leur position sur le geste de Valérie Trierweiler, le service presse de l’Élysée n'a pas encore donné le sien sur le geste de la compagne du Président de la République ! Pour compléter ce terrain qui sent le soufre et qui montre que le président avec son cortège présidentiel ne se limite pas à mépriser la presse, nous devons rappeler ces images du déplacement de François Hollande à Dijon le 11 et 12 mars 2013 où un citoyen hélant simplement François Hollande par « Monsieur Hollande ! Elles sont où les promesses ?» a été embarqué manu militari http://www.francetvinfo.fr/hollande-les-trois-incidents-q... par le service d'ordre présidentiel. Ces images de mars et du mois d'avril ont de quoi choquer profondément surtout de la part d'un président socialiste. Comment est-ce possible qu'un Président de la République ne puisse pas aller à la rencontre du peuple de France surtout dans une période de crise et quand des chômeurs s'immolent ?

La Voix de la Russie

01:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

13/04/2013

Paris : rassemblement à 18h devant Odéon en soutien à Samuel Lafont

 

LPoignardé de 6 coups de couteaux ce matin, Samuel Lafont est actuellement à l'hôpital Pompidou. Accompagné de 2 personnes, c'est lui et seulement lui qui a été frappé par 3 personnes. Des voyous.

Un rassemblement est organisé à 18h devant Odéon.

Les personnalités qui appellent publiquement à la haine portent une grave part de responsabilité dans cette escalade : que ce soit Pierre Bergé, qui ne se disait pas dérangé si une bombe explosait dans la manif pour tous, ou Manuel Valls, qui insultait les manifestants après avoir gazé des enfants, et qui ne se préoccupe pas de l'insécurité dans ce pays.

Posté le 13 avril 2013 à 15h04 par Michel Janva

Le Salon Beige

21:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

URGENT - Un militant anti-mariage homo violemment agressé ce matin à Paris : il a dû être hospitalisé

Lire: http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20130413.OBS7873/u...

+ TWEETS

21:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Vandales sous bannière OTAN

Le pillage des objets d’art est une pratique indissociable des opérations de l’Otan. Kosovo, Afghanistan, Irak, Libye, Syrie, chaque cible a été méticuleusement pillée dans l’indifférence générale. Et si tout cela était organisé ?

| Rome (Italie)| 10 avril 2013
 
JPEG - 31.1 ko

Quand en mars 2001 deux antiques statues de Bouddha furent détruites par les talibans en Afghanistan, les images de l’acte de vandalisme firent le tour du monde, en suscitant une indignation légitime. Une chape de silence politico-médiatique recouvre au contraire ce qui se passe aujourd’hui en Syrie.

Les sites archéologiques sont non seulement endommagés par la guerre, mais saccagés surtout par les « rebelles » qui, à la recherche de bijoux et de statuettes, détruisent souvent d’autres précieux vestiges. À Apamea ils ont emporté des mosaïques antiques et des chapiteaux romains en se servant de bulldozers. De nombreux musées, parmi les dizaines épars dans toute la Syrie, y compris celui de Homs, ont été pillés de biens ayant une valeur historique et culturelle inestimable, parmi lesquels une statue en or du VIIIème siècle avant J.C. et des vases du troisième millénaire avant J.C. En deux années de guerre des témoignages de millénaires d’histoire ont été effacés.

L’appel de l’Unesco pour sauver les biens culturels syriens, faisant partie du Patrimoine mondial, n’est toujours pas entendu. La raison en est claire : les principaux auteurs de la destruction sont les « rebelles », armés et entraînés par les commandos et services secrets USA/Otan, qui leur concèdent le « droit de mise à sac » et la possibilité de pouvoir emporter les biens culturels hors de Syrie pour les vendre au marché noir international. Pratique désormais bien établie.

Au Kosovo en 1999, des églises et des monastères serbes orthodoxes médiévaux furent d’abord détériorés par les bombardements, puis incendiés ou démolis par les milices de l’UCK, à qui l’Otan donna aussi la possibilité de les mettre à sac, en volant des icônes et d’autres objets précieux. Par contre, en 2001, quand les talibans détruisirent les deux statues de Bouddha, les premiers à condamner cet acte furent les États-Unis et leurs alliés. Non pas, certes, pour sauvegarder le patrimoine historique afghan, mais pour préparer l’opinion publique à la nouvelle guerre, qui commença quelques mois plus tard quand, en octobre 2001, les forces étasuniennes envahirent l’Afghanistan en ouvrant la route à l’intervention Otan contre les forces des talibans : celles-là mêmes que les USA avaient d’abord contribué à former via le Pakistan et qui, après avoir rempli cet objectif, devaient être éliminées.

En Irak, où pendant la guerre de 1991 au moins 13 musées avaient déjà été mis à sac, le coup de grâce au patrimoine historique a été porté avec l’invasion lancée par les USA et ses alliés en 2003. Le site archéologique de Babylone, transformé en camp militaire étasunien, fut en grande partie rasé au sol par les bulldozers. Le musée national de Bagdad, laissé volontairement sans surveillance, fut mis à sac : avec la disparition de plus de 15 000 objets, témoins de cinq mille années d’histoire, dont 10 000 n’ont jamais plus été retrouvés.

Pendant que les militaires étasuniens et les contractors participaient au sac des musées et des sites archéologiques et au marché noir des objets volés, le secrétaire à la Défense Rumsfeld déclarait « ce sont des choses qui arrivent ».

Comme aujourd’hui en Syrie, pendant que quasiment tout le « monde de la culture » occidental observe en silence.

Traduction
Marie-Ange Patrizio

Source
Il Manifesto (Italie)

20:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Evasion de Redoine Faïd à Sequelin: "Tout à coup, tout a sauté""

TEMOIGNAGES - De nombreuses personnes étaient au parloir, samedi matin, au moment où le détenu, issu du grand banditisme, a pris en otage cinq personnes avant de faire exploser une partie du sas de la maison d'arrêt. Ils racontent ce moment qu'ils ne sont pas près d'oublier.

Ils étaient venus rendre visite à un ami, un fils ou un compagnon. Mais c'est face à un autre prisonnier qu'ils se sont retrouvés. Plusieurs personnes, parmi lesquelles des enfants selon la correspondante de TF1 dans le Nord, se trouvaient au parloir de la prison de Sequedin, samedi matin, au moment où Redoine Faïd s'est évadé. Arrivé vers 8 heures, ils n'ont pu quitter la maison d'arrêt qu'à midi. Et raconté ce qu'ils avaient vécu.

"On a entendu un coup de feu, puis une première explosion, une deuxième explosion", a expliqué un homme aux équipes de TF1. A la première explosion, le personnel est sorti pour nous dire de nous mettre en sécurité". Rose, venue voir son fils, a entendu l'explosion et a dit avoir vu "un homme être emmené avec des menottes". "Je croyais que c'était ma dernière heure. Tout à coup, tout a sauté. Tous les murs ont bougé, même les carreaux des portes. J'ai eu vraiment peur", a-t-elle témoigné.

"Le chef a été plaqué au sol, une arme sur la tempe"

D'autres ont aussi eu "très peur". C'est le cas de Marlène et Michel. "On aurait dit des bombes", ont-ils relaté à la Voix du Nord en parlant des explosions. "On était dans la salle d'attente du parloir, puis dans la cabine. On a vu passer le détenu, avec les deux gardiens en otage, et un gars avec un sac à dos", ont-ils poursuivi, précisant avoir quitté la maison d'arrêt "par derrière" après avoir été mis en sécurité "dans la salle d'attente". Sous le choc, Marlène a "fait un malaise" et avouait avoir "encore du mal à [se] calmer".

Alison, venue rendre visite à son compagnon avec une amie, retient surtout les cris. "L'un des hommes a demandé aux gardiens de se mettre à terre. Le chef a été plaqué au sol, une arme sur la tempe. Ils ont tiré un coup de feu vers le plafond. Un des hommes a donné des coups de pied dans la porte et a réussi à sortir", a-t-elle expliqué au quotidien régional. "Ça fait peur : le coup de feu, les explosions, aucune nouvelle, c'est stressant", a-t-elle confié. Et de conclure : "C'est énorme ce qui s'est passé, c'est pas une vie".

A lire aussi : Evasion de Redoine Faïd : "Je suis étonné mais pas surpris", déclare son avocat

A lire aussi : VIDEO. Qui est Redoine Faïd, l'évadé de Sequedin ?

TF1 - 13/04/13

20:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Une rare nécropole gauloise de 2.200 ans mise au jour près de Troyes

13 avril 2013

Plus de 2 200 ans après leur inhumation dans une nécropole gauloise, guerriers à épée de fer et femmes portant torque et fibules en bronze ont revu le jour grâce à des fouilles préventives menées près de Troyes, à l’est de Paris.

Ils viennent nous rappeler, en ces temps de reniement et de suicide, que notre identité a des racines profondes…

 

Contre-info.com

Nous sommes chez nous chez nous!

20:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

L’armée a-t-elle précipité la chute de Jérôme Cahuzac ?

 

Les coupes prévues par l’ex-ministre Jérôme Cahuzac dans le budget de la Défense l’auraient conduit à sa perte. C’est ce qu’affirme L’Hebdo dans son édition de jeudi. L’hebdomadaire romand publie sur le sujet une enquête citant des « sources sécuritaires », des députés UMP et des membres de la Commission de défense de l’Assemblée nationale.

Avant sa démission, l’ex-ministre du Budget considérait l’armée comme un poids lourd à alléger. Il envisageait ainsi de raboter dans son budget jusqu’à 1 milliard d’euros en 2014. D’autres milliards étaient prévus les années suivantes.

Le tout aurait figuré dans la future loi de programmation militaire (LPM) couvrant la période de 2014 à 2019. La LPM aurait fait passer les dépenses de l’armée de 1,5 % du PIB français à 1,1 %. Un plus bas historique pour la France.

Concrètement, la taille aurait signifié la suppression de 31 régiments dans l’Armée de terre, la vente du porte-avion Charles-de-Gaulle, l’annulation de commandes d’hélicoptères Tigres et de deux sous-marins nucléaires Barracuda, l’arrêt de production des avions Rafale et des transporteurs Airbus A400M, ainsi que la suppression de quelque 51 000 postes. Des bases françaises à l’étranger auraient été fermées et les budgets des renseignements intérieurs et extérieurs revus à la baisse.

Coupes inacceptables

Ces mesures auraient été jugées inacceptables de l’intérieur, affirme L’Hebdo. Davantage d’économies dans le ministère de la Défense risquaient même aux yeux de certains de mettre en péril le statut de grande puissance internationale de la France et de rendre le pays indigne de siéger au Conseil de Sécurité de l’ONU.

Ainsi, avant que le président François Hollande ne se prononce le 22 mars sur le projet de loi de Jérôme Cahuzac, ce dernier a fait face le 19 mars à l’ouverture d’une enquête judiciaire à son encontre. Il démissionnera dans la même journée. Le 2 avril, il avouera devant la justice posséder un compte non-déclaré à l’étranger, détruisant ainsi durablement sa carrière politique.

Les « sources sécuritaires » de L’Hebdo sont très claires. Aucun hasard n’est à lire dans cet enchaînement d’événements. « L’armée a eu sa peau. On ne s’attaque pas impunément à nous. Il voulait notre mort. Nous l’avons eu. Et d’autres ministres pourraient suivre si Hollande continue sur cette voie », menace l’une des sources.

La précision des informations aux mains de la justice française sur le compte en Suisse de l’ex-ministre du Budget a surpris les autorités genevoises, souligne encore L’Hebdo. Cette minutie porterait la marque de l’intervention des services de renseignement français qui enquêtent depuis des années sur les fraudeurs du fisc.

Un certain nombre d’informations seraient gardées au chaud, plutôt que d’être livrées à la justice, afin de conserver une certaine influence sur les politiques en cas de besoin. Les enquêteurs l’ont reconnu dans un document collectif signé par des officiers de la Direction centrale du renseignement intérieur et remis le 16 février à un groupe de travail sur les exilés fiscaux.

Le lobby militaro-industriel à dos

Outre les coupes dans le budget de la Défense, Jérôme Cahuzac envisageait de s’attaquer à l’industrie militaire. Il avait ainsi annoncé en février vouloir renforcer le mécanisme de contrôle et de contre-expertise dans les achats du ministère de la Défense. Une démarche qui lui aurait mis à dos le puissant lobby militaro-industriel au chiffre d’affaires annuel de 15 milliards d’euros.

Face à la pression de l’armée et de ce lobby, François Hollande aurait été contraint d’agir. La nomination de Bernard Cazeneuve comme remplaçant de Jérôme Cahuzac est ainsi à comprendre comme un geste en direction de l’armée et de l’industrie militaire, selon L’Hebdo. L’article souligne que le nouveau du gouvernement est originaire de Cherbourg, une importante base maritime et de production militaro-industrielle.

Dans la foulée, le président a également repoussé le débat sur la loi de programmation militaire (LPM) à l’automne. Le temps de revoir sa copie ?

E&R

03:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

La démission du grand rabbin : "un tsunami"

 

« Pour moi, c’est bien pire que Cahuzac ! » Albert Roche, président régional du Conseil représententatif des institutions juives de France (Crif) est abasourdi.

Le grand rabbin Gilles Bernheim a demandé sa « mise en congé » au Consistoire, après avoir reconnu plusieurs plagiats et s’être prévalu d’une agrégation de philosophie jamais décrochée. Après avoir durant cinq ans représenté la communauté juive, avec - avait-il promis « un souci d’exemplarité » - il vient, à 60 ans, de faire voler en éclats son image d’intellectuel et de guide moral.

Une image qui séduisait au-delà de la communauté juive, puisqu’il était même surnommé « le rabbin des cathos ». Outre son livre d’entretiens avec le cardinal Barbarin, Gilles Bernheim avait inspiré un certain nombre de catholiques dans leur réflexion contre le mariage homosexuel. La clarté de la pensée et la puissance de la synthèse soutenaient d’ailleurs l’essai que Benoît XVI avait cité en exemple. Or des passages entiers de cet ouvrage seraient tirés de l’œuvre d’un prêtre, Joseph-Marie Verlinde (« L’Idéologie du Gender »).

Lire la suite de l’article sur sudouest.fr

E&R

02:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Ou ça passe ou ça casse !

sans-titre.png photo Nouvells de france.png

 

 

Tribune libre de Pierre-François Ghisoni*

 

Hollande veut un passage en force ? Il voit le résultat : les Français dans la rue. Est-il encore capable de comprendre, dans son bunker élyséen, entouré de ses derniers porte-cotons ? Est-il encore lucide ? Vit-il encore pour voir les heures les plus sombres de son histoire ? Il fallait entendre le mélange de trouille et de mensonges du porte-paroles PS de service sur France-Info ce soir. Le lampiste faisait de l’huile. Car ou ça passe ou ça casse. Les Français sont dans la rue et les Bisounours ont laissé la place à la colère populaire. Frigide se dégèle, elle nomme enfin le vrai violenteur de la loi et de la démocratie, Boutin se mutine : c’est l’alliance des idéaux contre l’idéaliste du chaos !

Se dire président des Français et ne rien comprendre à ce peuple ! Ce peuple français qui gronde longtemps, qui est long à la vraie colère, mais qui sait se battre jusqu’au bout. La Marne, Verdun, la Résistance, ça ne vous dit rien, Hollande ? Des choses qu’on n’apprend pas dans les académies militaires, mais pas non plus dans votre technocratie mortifère. Jusqu’à quelle somme de bêtise faut-il descendre ? Jusqu’à quelle aberration politique ! Vous avez gagné le cocotier : vous n’êtes plus crédible, ni nationalement ni internationalement. S’il vous reste encore un point, un iota, un bit informatique d’honneur ou de lucidité – à choisir – dégagez, vous, votre équipe d’impuissants, et votre boîte à outils de pacotille !

Est-ce vraiment cela un président de la République française ?

« À la première goutte de sang versé vous aurez gagné devant l’Histoire votre surnom de président trou de balle. »

Le peuple français en a marre, comprenez-vous ? Marre des dealers dans les cages d’escalier, et il faut que les locataires tranquilles se révoltent parce que vos policiers sont ailleurs et vos juges sourds à la réalité. Le peuple français en a marre de vos impôts inutiles pendant qu’il se serre la ceinture, marre de votre soumission au pillage de nos richesses, marre d’être envahi par la pègre, marre d’être racketté sur les routes par vos radars, marre de vos lois en cascade qui ne masquent plus votre incompétence, marre de votre clientélisme, de vos subventions aux grands frères des caïds de banlieue, marre de votre haine de nos racines qui transpire dans tous vos discours, marre, marre et marre. Comprenez-vous ?

Alors, le peuple est dans la rue. Il ne vous veut plus, toutes générations confondues, le peuple des vivants, le peuple de l’honneur, le peuple qui refuse la mise en vente des ventres, la foire au fric du foutre, les enfants aux enchères, le viol de la filiation. Et si vous voulez donner vos CRS et autres, pour défendre votre pseudo-mariage « gay » dont les homosexuels lucides ne veulent pas, à la première goutte de sang versé vous aurez gagné devant l’Histoire votre surnom de président trou de balle.

Dégagez avant cela. Vous ne resterez que comme fromage à pâte molle. Ce n’est pas glorieux, mais c’est mieux que rien.

Alors, ou ça passe, ou ça casse ! Et dans le pire des cas, nous ferons sécession. Sécession de notre travail, de nos ressources, de notre professionnalisme, de nos comptes bancaires et de nos personnes.

De toute façon, Hollande, vous avez déjà perdu.

*Pierre-François Ghisoni (blog) est écrivain et éditeur.

Du même auteur :
> R comme réveil
> Quatre « R » majuscules

Nouvelles de France

02:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Tous à Paris le 5 mai pour la défense de la France et des Français !

sans-titre.png affiche 5 mai.png

Lire: http://ripostelaique.com/tous-a-paris-le-5-mai-pour-la-de...

02:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Massacre de Chios 12 avril 1822 - Un génocide oublié

sans-titre.png Massacre de Chios.png

12/04/2013 – 20h10
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) –
Le 12 avril 1822, les Ottomans perpétraient le massacre de Chios, à l’encontre de la population grecque de l’île. Un millier de partisans grecs débarquent sur l’île, au début de l’année 1822. La Sublime Porte décide alors l’envoi de près de 45 000 hommes, avec ordre de reconquérir puis de raser l’île, et d’y tuer tous les hommes de plus de douze ans, toutes les femmes de plus de quarante ans et tous les enfants de moins de deux ans, et de réduire le reste de la population en esclavage.

 

Le bilan est estimé à 25.000 morts grecs et 45.000 vendus comme esclaves. Seulement 10.000 à 15.000 personnes ont pu s’enfuir vers les autres iles grecques.

Chios 12 avril 1822

Ce massacre de civils par les Turcs marqua profondément l’opinion publique européenne. « Les Turcs ont passé là. Tout est ruine et deuil. Kios, l’île des vins, n’est plus qu’un sombre écueil » écrira Victor Hugo dans un poème célèbre dont les derniers vers sont : « Ami, dit l’enfant grec, dit l’enfant aux yeux bleus, je veux de la poudre et des balles ». Les peuples de la vieille Europe, devant d’autres servitudes qui s’annoncent, réclameront-ils un jour, à leur tour, « de la poudre et des balles » ?…

Image en Une : Le Massacre de Chios peint par Delacroix en 1824, domaine public. Image dans le texte : Marché aux esclaves par Jean-Léon Gérôme. domaine public, via Wikipédia.

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

02:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

VIDEO - Selon son ami Dominique Lefebvre, Jérôme Cahuzac va démissionner

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

01:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Mariage homo, le changement de calendrier: un "coup de force" pour Christian Jacob


Mariage homo: le changement de calendrier, un... par BFMTV

01:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

EN DIRECT - Rassemblement autour du Sénat : Paris dans la rue !

 

sans-titre.png mariage gay affiche.png

Lire : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/

Très nombreuses photos  + vidéos

01:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

A Lyon, on ne lâche rien non plus ! 12/04/13

Lire: http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/

+ PHOTOS

01:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Des milliers d'opposants au mariage gay sont descendus dans la rue vendredi soir à Paris et à Lyon - Jusqu'à quand va-t-on se moquer des Français ? Le mariage contre-nature avec adoption, nous n'en voulons pas !

01:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

"Mariage" gay : Frigide Barjot exprime sa colère face au passage en force de la loi

00:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)