Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/06/2013

Gilbert Collard en plein délire maçonnique, ou la haine de la France chrétienne

 

nonne copie

Il faut défendre « l’espace républicain malmené par les tiraillements confessionnels », d’après Gilbert Collard, franc-maçon revendiqué.

Dans une intervention en commission des lois mercredi 29 mai 2013, sur la neutralité religieuse dans l’espace public, le député « Rassemblement Bleu Marine » ajoute :
« Quand on est dans un espace où on est en contact avec le public, on n’exprime pas sa religion. »
« le seul moyen de pacifier ce pays, c’est qu’on dise aux cornettes de ne plus apparaître, aux voiles de ne plus se montrer, aux croix de ne plus s’exhiber. »

Gilbert Collard est en cohérence avec son appartenance à la secte maçonnique et son engagement ultra-républicain.
Mais c’est cela, la nouvelle droite nationale ?!

 

 

PS : en revanche pas de problème avec la kippa, comme le déclarait en 2012 Gilbert Collard : « Pour moi, la kippa ne pose pas problème. Elle n’a pas la même visibilité ostentatoire que le voile ».

 

Source Contre-info.com

22:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

L'ex-patron des RG, Yves Bertrand, a été retrouvé mort à son domicile

 

2862845_bertrand-yves_640x280.jpg

L'ancien directeur des Renseignements généraux (RG) Yves Bertrand, 69 ans, a été retrouvé lundi à son domicile parisien. Son corps a été découvert par sa concierge dans son appartement du VIIIe arrondissement, mais les causes du décès ne pouvaient être précisées lundi soir.

Celui qui s'est toujours décrit comme un «démineur de la République» et un homme de l'ombre s'était notamment rendu célèbre avec la publication dans la presse de ses fameux «carnets», ces manuscrits où il rapportait rumeurs et ragots de la Vème République.

 
 

A la des Renseignements généraux pendant douze ans

Proche de l'ex- de la République Jacques Chirac, Yves Bertrand était entré dans la police en 1970 et était devenu en 1992 patron des Renseignements généraux, qu'il a dirigés pendant près de 12 ans, jusqu'en 2004, sous huit ministres de l'Intérieur.

Yves Bertrand s'était présenté comme une «victime» après la divulgation de ses carnets, des «brouillons» selon lui. Ces vingt-trois cahiers à spirale, couvrant les années 1998 à 2003, ont été publiés en 2008, après avoir été saisis dans le cadre de l'enquête Clearstream, alors qu'il avait quitté les RG. Yves Bertrand y avait consigné tout au long de sa carrière nombre d'indiscrétions et de rumeurs des affaires politico-financières de la Vème République, la vie privée et publique du Tout-Paris et des hommes politiques.

Il était très en froid avec Nicolas Sarkozy qui l'a soupçonné d'avoir joué un rôle dans cette affaire Clearstream. L'ex-président de la République avait d'ailleurs porté plainte contre lui à la suite de la publication de certains passages de ses carnets le concernant.

En 2011, il avait fait un pas vers le Front National en déclarant que Marine Le Pen était «quelqu'un de respectable», estimant qu'elle était «victime d'une diabolisation injuste et absurde à cause de son nom».

 

LeParisien.fr  - 04/06/13

02:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Mare nostrum

Mer Orient.JPG

La Corniche à Marseille - Monument aux Mort d'Orient et des Terres lointaines

 

Mer Rochers.JPG

(Photos EB - mai 2013)

02:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Les gens du voyage font la loi en France

 

                                       

Les gens du voyage font la loi en France
 

                                                                               

 

02/06/2013 – 23h30
MONTPELLIER (NOVOpress) –
Selon un article du Midi Libre, Cyril Meunier, le Maire Divers-Gauche de Lattes (Hérault), Conseiller Général et Vice-président de l’agglomération de Montpellier, alors qu’il s’opposait aujourd’hui à l’occupation d’un terrain par 200 caravanes de gens du voyage, s’est fait embarquer manu militari par la police jusqu’en Préfecture, Préfecture où il devait recevoir une ‘’leçon’’. L’article parle d’une scène surréaliste.

 

La dérive dictatoriale du pouvoir socialiste continue, ce pouvoir préfère confier l’ordre de la soi-disant ‘’République” aux gens du voyage plutôt qu’aux maires !

Rien d’étonnant à ce que de nombreux maires prévoient de ‘’jeter l’éponge’’ en 2014 !

Osons espérer que Cyril Meunier ne choisira pas de se représenter aux suffrages des habitants de Lattes sous une étiquette de gauche !

Crédit image : DR.

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

02:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Disparition de Fiona et Antoine : des similitudes troublantes

 

 

Antoine et Fiona ont disparu à 35 km d'intervalle dans le département du Puy de Dôme. L'un, âgé de 6 ans, à Issoire le 11 septembre 2008 et la fillette, âgée de 5 ans, à Clermont-Ferrand le 12 mai 2013.

Cécile Bourgeon, mère de Fiona, et Alexandrine Brugerolle de Fraissinette, mère d'Antoine, fréquentent toutes les deux le mileu de la drogue.

Alexandrine Brugerolle a été libérée le 17 mai de la prison des Baumettes où elle s'y trouvait incarcérée pour le meurtre de Carine Désiles qui servait de "nourrice" à des dealers. Elle reste mise en examen dans cette affaire tandis que son compagnon restre écroué.



Quant à Cécile Bourgeon, son compagnon actuel, ainsi que le père de Fiona et son ex-compagnon qui se trouve actuellement en Algérie, sont tous les trois connus des services de police pour des affaires de stupéfiants.



Les deux femmes en sont également consommatrices indique le journal La Montagne.

Les deux enfants ne sont pas venus à l'école juste avant leur disparition.

Et puis il y a l'incertitude concernant les heures précédents les deux disparitions.

La mère d’Antoine était sortie dîner avec son compagnon, laissant son fils seul dans leur appartement d'Issoire.

La maman de Fiona, elle, affirme avoir perdu la trace de sa fillette alors qu’elle s’était assoupie dans le parc Montjuzet de Clermont-Ferrand.

Dans les deux cas, il n'y aucun témoin qui a pu corroborer les témoignages des deux mamans.

Est-ce en raison de ces similitudes que les investigations dans la disparition d'Antoine ont été relancées aujourd'hui ?

 
FAITS DIVERS  03/06/13

01:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

L’ONU critique l’utilisation des “boîtes à bébés”

Babyklappe-ONU-500x333.jpg boîte à bébés.jpg

 

                                                                 

 
03/06/2013 – 19h15
NEW YORK (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) –
Les boîtes à bébés utilisées notamment en Allemagne (ci-dessus) permettent de recueillir les nouveau‑nés que les mères ne souhaitent, ou ne peuvent pas garder. Le dépôt, anonyme, permet d’éviter des avortements.

 

L’ONU vient de condamner ce système. Les Nations unies jugent en effet qu’il empêche aux enfants de connaître leurs origines, ce que garantit la convention internationale des droits de l’enfant.

Partant de ce principe, on imagine que l’ONU pourrait condamner le recours à la PMA et à la GPA, techniques qui empêchent dans la plupart des cas à l’enfant de savoir d’où il vient.

Crédit photo : MrsMyerDE via Wikipédia (cc).

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

01:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

A Cannes une nouvelles fois, le Système nous a fait son cinéma

Cannes.jpg Cannes.jpg

Steven Spielberg, le roi de la fiction, présidait le jury.

Le cinéma est un art trompeur par excellence. Car l’image subjugue le public comme cela fut perceptible dès la première projection de L’Entrée en gare de La Ciotat, au tout début du cinéma. Cet effet n’a pas diminué, bien au contraire, avec l’explosion des techniques cinématographiques et des « effets spéciaux » en tout genre. M.G.

 


 

Un instrument de sidération

Le cinéma ne nous montre en réalité qu’un artifice, qui ne correspond pas à la vraie vie. C’est pourquoi le cinéma constitue un divertissement, dans tous les sens du terme.

Au cinéma la police met toujours hors d’état de nuire les méchants. Au cinéma les bons sont gentils et les méchants vraiment mauvais. Au cinéma les savants et les informaticiens sont en général incarnés par des acteurs afro-américains et les immigrants sont toujours sympas. Au cinéma les Français sont des beaufs débiles sauf s’ils aident des immigrés en situation irrégulière.

Le cinéma représente pour cette raison même un instrument de sidération que les différents pouvoirs et régimes n’ont pas hésité à utiliser pour promouvoir leur idéologie ou leur doctrine.

Cannes et La Vie d’Adèle ou le sacre de l’oligarchie

Le Festival de Cannes vient de nous en apporter une nouvelle preuve en donnant la Palme d’or au film d’Abdellatif Kechiche La Vie d’Adèle, film édifiant portant sur les états d’âme d’une jeune lesbienne.

« Un choc émotionnel, érotique et politique », s’esbaudit Le Monde du 25 mai dernier et avec lui toute l’oligarchie médiatique qui nous gouverne.

Le film ne nous montre-t-il pas ce qui se passe « dans l’esprit d’une adolescente qui découvre son homosexualité, qui comprend qu’elle n’a plus sa place dans la meute grégaire des adolescents », écrit le commentateur de service, qui considère donc que les hétérosexuels sont « grégaires », soit dit en passant.

Que ce film manifestement barbant (3 heures, rien de moins, et comme il ne s’agit que des chapitres 1 et 2, il faut s’attendre au pire) consacré à ce passionnant sujet soit couronné à Cannes alors que des centaines de milliers de Français manifestent dans les rues depuis des mois contre la loi Taubira en dit long sur la profondeur du gouffre qui sépare l’oligarchie médiatique et friquée qui domine les écrans – et par conséquent le pays – du reste de la population.

Mais la France d’en bas n’était pas invitée à Cannes. Seulement celle qui roule en Porsche ou en Ferrari.

Un festival contrefait : l’alliance obscène du fric et des cultureux

Tout le monde a vu et revu le déroulement contrefait de ce festival : cet étalage indécent de tenues de soirée, de belles nanas ou de mondaines au bras d’acteurs bronzés (jusqu’à leur prochain divorce), de personnalités entourées d’un service d’ordre omniprésent mais discret (mais plus efficace que dans nos banlieues) et de nombrilisme médiatique, sous le bombardement des flashs.

Tout y passe dans le registre du convenu : notamment la « surprise » et « l’émotion » des acteurs qui ne s’attendaient pas, bien sûr, à leur nomination. Et tout le monde de s’embrasser sous l’œil attendri des caméras. Et tout ce microcosme de s’auto-congratuler.

Cannes représente en effet l’alliance obscène du fric, des « cultureux » et du spectacle puisque le cinéma est une industrie comme une autre et qui pollue, d’ailleurs, comme les autres.

La guerre des étoiles

Steven Spielberg présidait le jury.

Comme il est symbolique que le jury qui a nominé un tel film ait été présidé par celui qui a porté à l’écran tant de fictions spectaculaires, véritables rouleaux compresseurs cinématographiques au service de la puissance et de l’idéologie américaine !

Cannes ne célèbre que la fiction, en effet, car le festival promeut une vue du monde particulière. Comme le déclarait pour s’en réjouir le vice-président américain Joe Biden, les arts et la culture « modifient les attitudes des gens ». Dans le sens voulu par les commanditaires, évidemment.

Le cinéma a pour cette raison été largement utilisé depuis longtemps pour promouvoir partout dans le monde la vue du monde yankee et les intérêts stratégiques américains.

C’est pourquoi on nous inonde de films où les méchants sont incarnés par des Russes, des Chinois, des Européens de souche (évidemment fascistes) ou des Iraniens. C’est pourquoi ces films promeuvent en permanence la dissolution de tout ce qui caractérise une société : ils mettent toujours en scène des marginaux en révolte et si possible solitaires : car il faut promouvoir une société d’individus. C’est pourquoi ils rabaissent tout.

En permanence le Système nous fait son cinéma.

Michel Geoffroy

Voir aussi :
- Joe Biden : Ce sont les dirigeants juifs qui sont derrière les changements relatifs au mariage homosexuel

Image : le film « La vie d’Adèle » d’Abdellatif Kechiche a reçu la palme d’or au festival de Cannes. Crédit : DR.

Source : Polémia – 2/06/2013.

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

01:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Émoi à La Rochelle pour une caricature de banquier juif dans une pièce de théâtre écrite par des étudiants

 

 
 
 
Par Nathalie Brafman

 

C'est une publicité dont Gérard Blanchard, le président de l'université de La Rochelle, se serait bien passé. En cause, une pièce de théâtre - jouée cinq fois début avril devant 420 personnes - jugée, par certains, antisémite. La pièce, intitulée Le Rôle de vos enfants dans la reprise économique mondiale, a été écrite et jouée par des étudiants de La Rochelle, encadrés par un écrivain québécois, Éric Noël, et Claudie Landy, directrice du théâtre.

L'objectif : dénoncer les dérives de la finance internationale. Avec humour. Dans le rôle principal : une multinationale baptisée la Goldberg and Co (allusion transparente à Goldman Sachs), incarnée par une femme juive sans scrupules. Pour faire face à la crise économique, celle-ci a la bonne idée de miser sur des nouveau-nés qui rapporteront une certaine somme d'argent à leurs parents et à leur investisseur une fois adultes.

 

Un peu plus loin dans la pièce apparaît un chasseur de nazis, Cohen 1, qui lâche finalement sa prise contre une liasse de billets. Et lui serre même la main. "Les juifs ne sont pas les seuls à être caricaturés : les pauvres ressemblent à la famille Groseille de "La vie est un long fleuve tranquille", la prostituée est vulgaire et une Chinoise se trimballe un balai à la main", fait valoir Claudie Landy. Sans compter un trader véreux et un Italien mafieux.

 

Pour la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), la pièce ne fait "qu'aligner et enfiler les préjugés les uns derrière les autres et cela sans aucune distance". Et est clairement antisémite. À l'issue de la représentation, un professeur de biochimie à l'université de La Rochelle, Michel Goldberg, dénonce un "dérapage malvenu" au président, qui, lui, n'a pas vu la pièce. Second degré, humour noir, satire, invoquent les étudiants, l'auteur, le metteur en scène et la vice-présidente chargée de la culture à l'université. " À aucun moment, pendant l'écriture, on ne s'est dit que nous étions limites. Et les gens ont bien ri dans la salle ", répond Romain Michalcak, étudiant en droit et l'un des auteurs de la pièce.

 

"Racisme banalisé"

 

Peiné, Michel Goldberg aurait souhaité, non pas la censure, mais à tout le moins une condamnation morale de la pièce de la part de son établissement. Le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) aussi. "La pièce est antisémite, et (...) même grossièrement antisémite. Que ce soit de façon consciente ou inconsciente est sans intérêt ici", écrit l'ex-président du CRIF, Richard Prasquier, dans l'une de ses dernières lettres en ligne. "Mon rôle n'est pas de condamner, mais de m'assurer que les artistes et les étudiants qui ont travaillé sur ce texte sont au-dessus de tout soupçon et ils le sont", répond le président de l'université.

 

L'affaire commence à faire grand bruit. La section de la Ligue des droits de l'homme de La Rochelle a estimé que "dans un contexte social et politique marqué par une réelle et forte montée d'un racisme banalisé, qui fait le lit de l'extrême droite, utiliser le stéréotype du "banquier juif" n'est pas neutre et peut contribuer à alimenter, de manière involontaire, ce racisme et cet antisémitisme ambiants". Avec la Licra, elle aurait souhaité un avertissement permettant au public de voir la pièce avec le recul nécessaire.

Crif

00:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Nicolas Sarkozy aux côtés de Goldman Sachs pour 100.000$

 

phocea1870e-9dff-11e2-8503-c41494ecb8b1-805x453.jpg Sarkozy.jpg

L’ex-chef de l’Etat animera ce lundi une conférence privée sur la politique européenne, organisée par la banque Goldman Sachs, impliquée dans la crise des subprimes et qui a aidé la Grèce à camoufler sa dette pour ensuite parier sur sa faillite.

Pour ce court déplacement, Nicolas Sarkozy est accompagné du maire de Troyes François Baroin. Ils rencontreront "à titre privé" le premier ministre David Cameron au 10 Downing Street.

Nicolas Sarkozy y rencontrera très certainement Mark Carney, le nouveau gouverneur de la Bank of England (BoE), ancien responsable chez Goldman Sachs et membre du groupe Bilderberg.

Selon le site d’informations Mediapart, la banque d’affaires aurait payé plus de 100.000 dollars pour s’assurer de la présence de l’ancien chef de l’Etat.

Goldman Sachs a déjà invité l’ancien président à plusieurs reprises, notamment à New York pour l’anniversaire de l’établissement.

Interrogé en janvier dernier sur une éventuelle solution pour sortir la France de la crise financière, Huw Pill, économiste en chef de Goldman Sachs en Europe, avait répondu qu’il faudrait baisser la «moyenne salariale d’environ un tiers», précisant toute de même que ce serait «politiquement impossible à imposer».

Sources : 20 Minutes / Le Figaro / Le Journal du Siècle

 

 

00:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Disparition d'Antoine: appel à témoins et nouvelles fouilles

 

Nouveau souffle dans l'enquête sur la disparition d'Antoine (6 ans) en septembre 2008 à Issoire, dans le Puy-de-Dôme. Près de cinq après, un autre appel à témoins a été lancé lundi par les enquêteurs, tandis que des fouilles vont reprendre dans le secteur de Vernet-la-Varenne.

BFMTV - 03/06/13 

Il faut qu'on trouve le ou les assassins de ce petit bonhomme qui ne demandait qu'à vivre !

00:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Hervé Mariton prêt à marier deux lesbiennes dans sa commune

Lien vidéo: http://video.lefigaro.fr/figaro/video/herve-mariton-pret-...

00:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

03/06/2013

La mairesse de Montpellier reçoit au courrier un colis d'excréments

article_Mandroux.jpg Mandoux excréments.jpg

 

 Il figurait au milieu de lettres de menaces et d'insultes...

Le décret d’application de la loi a été publié, les opposants au mariage pour tous s’expriment comme ils peuvent. La maire de Montpellier, Hélène Mandroux, qui a célébré mercredi dernier la première union homosexuelle en France, a reçu un colis contenant des excréments, a rapporté Midi Libre dimanche.

Le député socialiste et rapporteur du projet de la loi sur le mariage pour tous, Erwann Binet, avait également été le destinataire d’un courrier du même type en janvier dernier. Il avait reçu de la matière fécale aussi bien à l’Assemblée nationale qu’à sa permanence en Isère.

Erwann Binet n’avait reçu jusqu’alors que des lettres de menaces et d’insultes, tout comme Hélène Mandroux, indique Midi Libre. Le quotidien ajoute par ailleurs qu’un opposant au mariage pour tous a été blessé samedi à Montpellier alors qu’il tenait des propos homophobes en marge de la Gay Pride de la ville.

C.C.
 
20minutes.fr - 03/06/13

23:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Quotient familial: "Toujours les mêmes qui paient!" - 03/06/13

Pour qui vont voter ces parents ? Pour l'UMPS qui les trompe et les vole ? Dans ce cas, qu'ils ne viennent pas se plaindre !

21:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Syrie : l’ASL massacre les chrétiens d’Al-Duvair

 

 
| 30 mai 2013
  
 

L’Armée syrienne libre, qui avait pris le contrôle de Qoussair, il y a près d’un an, en avait expulsé la population chrétienne dont elle avait confisqué les habitations. Elle en a été chassée par l’Armée arabe syrienne, assistée par le Hezbollah.

Dans son repli, l’Armée syrienne libre a massacré tous les habitants chrétiens du village d’Al-Duvair (à proximité de la frontière libanaise), le 28 mai 2013.

Considérée comme islamiste « modérée », l’Armée syrienne libre est soutenue par l’Otan et le CCG.

20:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Marine Le Pen invitée de RTL Matin - 03/06/13

20:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Marine Le Pen sur Radio classique et Public Sénat - 03/06/13

20:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Bienvenue en homocratie !

Lire: http://www.contre-info.com/bienvenue-en-homocratie

+ Tweet

19:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Notre avant-guerre? Par Bruno Gollnisch

 

ISLAMISTES EN SYRIE BIS

Un climat d’avant guerre. Pour faire oublier une crise multiforme qui cogne sec et redonner le moral aux Français (?), le ministre du droit des femmes  (sic), Najat Vallaud-Belkacem,  était présente hier à Montpellier pour assister au premier mariage entre deux hommes en France depuis  que la loi Taubira a été votée. Pendant que certains dansent au bord du précipice, la très tolérante (affaissée) sociale-démocratie suédoise découvre à Stockholm les limites de l’angélisme multiculturaliste avec les violentes émeutes immigrées de ces derniers jours. « La faute au chômage »  affirment « nos » médias… Un soldat français, après un homologue britannique  à Londres , a été victime en début de semaine, heureusement, lui,  sans y laisser la vie, d’un jeune musulman arrêté hier qui a voulu lui trancher la gorge et qui se serait également, le mot est à la mode, « auto-radicalisé »… Pas de quoi surprendre outre mesure nos compatriotes qui subissent quotidiennement agressions et insultes anti-françaises de la part des bandes de jeunes. C’est donc de « la faute de personne », et certainement pas le résultat de quarante années de politique laxiste et d’alternance « gauche droite » à la tête de l’Etat. Pour parfaire le tableau, et de cela Bruno Gollnisch se félicite puisqu’il fut le premier à attirer l’attention sur le rôle de ce personnage, le juge Pierre Estoup a été mis en examen hier pour « escroquerie en bande organisée » dans le cadre l’affaire Lagarde-Tapie. Il souhaite que les investigations de la justice soient poussées à bout.  Mais les contribuables Français reverront-ils la couleur de leur argent ?

Si trois excitées du groupuscule extrémiste Femen- deux Françaises et une Allemande- se sont dépoitraillées pour la première fois hier au Maghreb à Tunis (Tunisie) pour réclamer la libération d’une militante tunisienne et dénoncer la condition de la femme musulmane – provocation particulièrement imbécile et contre-productive en terre d’islam – les regards sur  le monde arabe sont surtout tournés vers  la Syrie.

Pour renforcer sur le terrain les opposants au régime de Bachar el-Assad, et avant l’éventuelle tenue le 1er août de la conférence dite Genève 2, -à laquelle la Russie souhaite notamment  associer l’Iran-  visant à  aboutir à un règlement de ce conflit, l’Union européenne, avec le feu vert  de Washington,  a voté la  levée  de l’embargo sur les livraisons d’armes aux rebelles. Celles-ci pourraient être effectives  d’ici deux mois

Avec quels risques?  Contrairement notamment aux mensonges assénés par un spécialiste du genre comme Laurent FabiusFabrice Balanche, directeur de recherche et d’études à la Maison de l’Orient,   affirme sur le site JOL  que les voeux de l’UE de livrer des armes  traçables « et exclusivement à destination des groupes respectueux des valeurs de démocratie et de laïcité » sont  dérisoires.

« Dans la pratique, ces conditions sont impossibles à respecter . D’une part les groupes  modérés  au sens européen du terme n’existent pratiquement pas et les armes vont forcément arriver entre les mains des groupes les plus puissants, c’est-à-dire les djihadistes. Un exemple récent, les armes livrées par les américains fin 2012, en provenance de la Croatie et à des groupes modérés  ont été retrouvées entre les mains du Front Al Nosra.« 

Pour quelle efficacité? Sur le site de TF1, Didier Billon directeur adjoint de l’Iris,  note que « depuis plusieurs semaines, l’armée de Bachar el-Assad est à l’offensive et reprend du terrain. Les insurgés sont quant à eux sur la défensive, en partie car ils manquent effectivement d’armes -il ne faut néanmoins pas omettre de signaler qu’ils en reçoivent grâce au Qatar et à la Turquie. Mais ils sont surtout totalement divisés, aussi bien sur le plan politique que militaire avec une Armée syrienne libre (ASL) qui n’a d’armée que le nom et dont les homme se livrent aussi à des exactions. Résultat : dans la situation actuelle, livrer des armes ne changerait pas grand-chose. »

 Cette décision de levée d’embargo  a-t-elle été prise naïvement  au nom des « droits de l’homme »? Cela semble bien  improbable  également pour  Paulo Pinheiro,  le président de la Commission d’enquête de l’Onu sur la Syrie (formée également de Karen AbuZayd,  Carla del Ponte et  Vitit Muntarbhorn),  mandatée par le Conseil des droits de l’homme de l’Onu.

Une dépêche de l’agence Ria Novosti publiée aujourd’hui rapporte que  lors d’une conférence de presse à Paris (non couverte « curieusement  » par les médias français?),   M. Pinheiro  a affirmé qu’en Syrie  »Les combattants démocratiques historiques, qui véritablement croyaient dans la mosaïque syrienne, l’Etat laïc, l’Etat pour tous, sont aujourd’hui minoritaires (…). La majorité des rebelles est très loin de penser à la démocratie. Ils ont d’autres inspirations« .

« Selon M.Pinheiro, la commission qu’il préside dispose de preuves de crimes affreux commis en Syrie par les deux parties en conflit. Il a également dénoncé la combinaison de sectarisme, de radicalisation et d’escalade des violations des droits de l’homme en Syrie. »

La volonté de l’UE de livrer des armes aux milices anti Assad, a été  dénoncée avec force par le Front National via un communiqué de Marine Le Pen,  mais aussi mercredi par  le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.   »La levée de l’embargo  - »illégitime par principe« , le droit international n’autorisant pas de livraisons d’armes autres qu’à un État – rend la situation encore plus difficile, et met de sérieux obstacles à la tenue d’une conférence internationale sur la Syrie« , a déclaré le chef de la diplomatie de Vladimir Poutine.

 Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a  annoncé clairement hier que Moscou  ne permettra pas  un déséquilibre dans le rapport des forces entre son allié et  les rebelles soutenus par les pays de l’Otan,  le Qatar et  l’Arabie Saoudite.  Lors  d’une visite en Finlande, M. Choïgou a affirmé que « toute décision est à double tranchant. Si une des parties lève les restrictions, alors l’autre partie peut considérer qu’elle n’est plus tenue d’observer les obligations prises auparavant »… 

Acteur central, majeur dans la région, Israël, par la voix de son Premier ministre Benyamin Netanyahu, a averti que Tsahal frapperait  de nouveau la Syrie si les fournitures d’armes au Hezbollah  se poursuivaient…tout en assurant que l’objectif poursuivi n’était pas le renversement du régime laïc en place à Damas.

Le magazine Times  a  cité un  diplomate israélien qui  a souligné le risque pour l’Etat hébreu de  l’installation d’un régime islamiste à sa porte.  Mais selon  des  fuites  publiées (orchestrées?)  par le New York Times , Tel-Aviv  aurait averti   qu’il renverserait le régime à Damas si jamais « il osait répondre aux raids israéliens contre des caches ou des convois d’armes sur son territoire ». 

 Alors, quelle sortie  de crise en Syrie? Le risque d’une internationalisation  accrue du conflit est il toujours majeur? « Toute guerre civile introduit l’étranger dans les affaires d’un pays ». « Quand une guerre civile a en outre un principe religieux, elle prend un caractère international ». Cette remarque de Jacques Bainville,  formulée dans sa remarquable Histoire de France,  est transposable à la situation actuelle dans ce pays.

Pour Fabrice Balanche, cité plus haut, « La conférence de Genève 2 ne donnera aucun résultat concret. Le régime de Bachar el-Assad commence à reprendre du terrain tandis que les oppositions civiles et militaires sont de plus en plus divisées malgré les milliards de dollars d’aides en provenance des pays du Golfe et le soutien diplomatique occidental. »

« Dans ces conditions le régime et ses alliés – la Russie et l’Iran – n’accepteront pas un compromis en leur défaveur. Les Occidentaux ne veulent pas s’engager directement dans le conflit, mais ils refusent de s’incliner trop facilement devant Moscou. Par conséquent, ils devraient continuer à soutenir l’option militaire encore quelque temps, d’autant que Qatar et Arabie Saoudite font de la chute du régime syrien un point d’honneur. »

 « Nous sommes en Syrie dans une lutte à mort. Le régime de Bachar el-Assad se bat pour sa survie et il n’acceptera pas d’abandonner le pouvoir indique-t-il encore. Il a la capacité de gagner et peut compter sur le soutien ferme de la Russie et de l’Iran. Dans ces conditions il existe peu de place pour la négociation. L’erreur des Occidentaux est d’avoir cru que le régime tomberait facilement comme celui de Ben Ali et de Moubarak. »

« Pour les pays du Golfe, la majorité sunnite devait forcément l’emporter sur la minorité alaouite au pouvoir. C’était sans compter sur le nationalisme syrien qui transcende les communautés et la solidité d’un système de pouvoir qui, s’il est dominé par les alaouites, n’intègre pas moins beaucoup de sunnites. A partir de cette erreur d’appréciation, les anti-Bachar se sont enfermés dans un raisonnement manichéen : il doit partir parce qu’il est méchant. »

Bref, constate Bruno Gollnisch, cette guerre en Syrie rend une  nouvelle fois visible le jeu tortueux de Washington, de Bruxelles ,  de l’Otan, bras armé du nouvel ordre mondial. Les dizaines de milliers de morts civils du conflit syrien sont aussi, comme les centaines de  milliers de morts irakiens depuis 2003, les millions depuis 1990,   de la responsabilité directe des chancelleries sous domination Etats-uniennes.

Nos grandes consciences   n’hésitent pas à maquiller leurs projets les plus infâmes sous couvert des  grands et immortels  principes. En s’appuyant  en Syrie  pour  l’occasion  sur des régimes bailleurs de fonds du terrorisme wahhabite  et du prosélytisme  islamiste le plus obscurantiste,  que l’on voit désormais à l’oeuvre également sur notre sol français et européen.  Via l’immigration de peuplement soutenue par les mêmes…

01:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Trop mignon !

32eb1e87-61a1-471c-91f9-53dd142fa2da_ressemblances-animaux-hommes-11.jpg

01:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Bob Dylan pourra recevoir la Légion d'honneur

bob-dylan-en-concert-au-festival-des-vieilles-charrues-a-car_1141919.jpg Bob Dylan.jpg

Bob-Dylan-bob-dylan-16397204-1024-768.jpg Bob Dylan.jpg

Biographie:  http://fr.wikipedia.org/wiki/Bob_Dylan

 

Le grand chancelier de la Légion d'honneur, le général Jean-Louis Georgelin, revient, pour la première fois dans les colonnes du Monde , sur la polémique lancée à son encontre.

 

Bob Dylan : une Légion d'honneur controversée

"Mme la ministre de la culture pourra prochainement remettre les insignes de la Légion d'honneur à Bob Dylan. Le conseil de l'ordre a en effet rendu un avis conforme au Grand Maître, le président de la République. Comme à son habitude, le haut conseil a examiné ce dossier dès lors qu'il lui a été transmis, ignorant les polémiques qu'il avait suscitées, dans le respect de ses procédures et de sa jurisprudence.

J'avais, il est vrai, écarté une nomination directe sans délibération du conseil, ce qui arrive parfois s'agissant des étrangers qui, on l'ignore souvent, ne sont pas membres de l'ordre. J'estimais, en effet, que rien ne justifiait que l'on s'affranchisse de la procédure normale.

Sûrs de leur magistère culturel, certains, – je suis assez familier des arcanes du pouvoir pour n'avoir le moindre doute sur leur localisation – ont cru judicieux de lancer une polémique à mon encontre, sans jamais avoir cru devoir vérifier ni les réserves que l'on me prêtait ni la procédure à respecter dans un cas semblable.

Le conseil de l'ordre, pour sa part, a fait son travail. Son rapporteur a examiné sereinement le dossier qui lui était soumis, s'est assuré – ce ne fut pas inutile – qu'il avait été fait en liaison avec notre ambassade aux Etats-Unis, a approfondi la connaissance de la vie chaotique et des textes de cet artiste hors norme, reconnu dans son pays et dans le monde comme un immense chanteur et un grand poète. Cela lui a valu d'être plusieurs fois considéré comme nobélisable en littérature et d'être décoré de la plus haute distinction civile américaine, la "presidential medal of freedom".

Le conseil a pris en compte l'usage ancien dans notre pays, qui se veut un phare de la culture universelle, de décerner le premier de nos ordres à de grands artistes étrangers. C'est l'ensemble de tous ces éléments examinés avec sérieux qui a fondé sa décision. Nous avons agi en conscience, sachant que notre décision s'imposerait.

Le conseil de l'ordre délibère sous ma présidence avec sagesse et rigueur pour maintenir la grandeur de l'ordre dont nous avons la charge sous l'autorité de notre Grand Maître. Un ordre dont on oublie souvent qu'il est civil et militaire depuis sa création et qu'il a vocation à récompenser des mérites éminents dans tous les champs de l'activité humaine."

 Jean-Louis Georgelin

 02/06/13

 

01:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)